Page 1

              On peut les classer en 5 catégories : 

LES DIFFERENTS TYPES D’ARTICLES

1.  LES ARTICLES D’INFORMATION STRICTE  Ce sont les articles écrits à partir des données de base communiquées au journaliste,  avec ou sans le truchement des agences de presse, et qu’il complète par un travail  personnel. L’écriture est rigoureuse, le commentaire est proscrit.  La brève  C’est   un   texte   de   4   à   6   lignes,   sans   titre,   ni   paragraphes   distincts.   Elle   donne  l’information   essentielle   sans   commentaire,   ni   analyse.   Pour   être   certain   que   les  informations essentielles sont contenues dans la brève, il faut s’assurer qu’elle répond aux   6   questions   de   base :   Qui ?   Quoi ?   Où ?   Quand ?   Pourquoi ?   Comment ?   (et  accessoirement avec qui ? pour qui ? etc.)  Le filet C’est un article court sur une actualité, strictement informatif, titré.  La synthèse C’est l’article de base du journal. Elle présente l’événement ou la situation de manière aussi   complète   que   possible,   soit   en   s’en   tenant   aux   faits,   soit   en   y   insérant   des  éléments de contexte ou des propos recueillis lors d’entretiens ou de conférences de  presse.

2.  LES RECITS 

Le journaliste raconte, décrit un événement, une situation, un personnage…    Le reportage « Choses vues, choses entendues », voilà ce qui définit le reportage. C’est donc « sur  le terrain » que tout se passe, que le journaliste fait la récolte qui lui servira dans sa  narration.   Le portrait  L’objectif est de raconter un personnage pour le faire mieux connaître à ses lecteurs.  Il peut être plus ou moins long.   Le compte rendu C’est le récit d’un événement auquel le journaliste a assisté : match sportif,  audience de   tribunal,   manifestation…   Les   formes   d’écriture   sont   variées,   le   compte   rendu  s’apparente dans certains cas à la synthèse, dans d’autres au reportage.   L’article historique Il demande une recherche, à base de lectures la plupart du temps, mais aussi parfois de  témoignages. Le journaliste doit s’attacher dans son article à une relation scrupuleuse  des faits, qui n’exclut pas une narration vivante. 

3.  LES ETUDES 

Le journaliste abandonne la posture de reporter, il se plonge dans la recherche des  faits propres à éclairer un sujet, à étayer une thèse, et se rapproche ainsi du chercheur  ou du détective…   L’analyse Le papier d’analyse tient de la synthèse parce qu’il s’appuie sur les faits, mais sur un  mode plus personnel. Le journaliste dissèque les faits et cherche à leur donner un  sens. Il ne donne pas son opinion mais une explication.  L’enquête Contrairement au reportage, il ne s’agit pas ici de rapporter mais d’approfondir un  suje,t de répondre à une ou des questions. On parle à son propos d’investigation parce  qu’elle fait appel à toutes les techniques de  recueil de l’information.   Le dossier C’est soit une forme de présentation d’une enquête en plusieurs articles, avec  des  angles   variés   concourant   à   la   connaissance   complète   du   sujet ;   soit   un   ensemble  d’articles sur un même sujet, qui n’ont pas donné lieu au travail de recherche poussée  propre à l’enquête. Les divers articles puisent dans les autres genres.

4.  LES OPINIONS EXTERIEURES Le journaliste s’efface partiellement, parfois complètement, et ce sont des personnes  étrangères à la rédaction qui prennent la parole.   L’interview C’est la forme dans laquelle l’intervention du journaliste est la plus forte : il choisit  l’interviewé, prépare les questions, dialogue avec lui, sélectionne les réponses et les  met en forme. Il peut arriver aussi qu’une interview soit écrite sous forme discursive,  à base de citations de la personne interrogée.   Le micro­trottoir Une question unique et l’interview devient témoignage, « réaction » à un événement,  à   une   situation,   à   un   problème   de   société.   Lorsque   plusieurs   personnes   sont  interrogées de cette manière, comme en tendant le micro dans la rue aux passants, on  parle de micro­trottoir.  La tribune libre Encore   appelé   libre   opinion,   ce   genre   consiste   à   permettre   à   une   personnalité  extérieure au journal d’exprimer son opinion sur un sujet d’actualité ou un problème  de société. 

5. LES COMMENTAIRES  L’éditorial Il engage tout le journal. Il doit être en prise sur l’actualité, clair, court.  Le billet C’est un commentaire qui n’engage que le rédacteur qui le signe. 

Documents utilisés pour réaliser cette page : AGNES Yves, Manuel de journalisme, La Découverte, 2002   –        http://www.place­publique.fr                                  MAEC/CLEMI LIMOUSIN  ­   MAI 2004 et intervention à l’IUFM de Limoges en janvier 2004  de Stéphane Marmain, journaliste


LES DIFFERENTS TYPES D’ARTICLES  La critique C’est un avis personnel sur une production du monde culturel, spectacle ou œuvre. Ce  peut   être   un   commentaire   pur   ou   un   mélange   d’information   et   de   jugement.   La  critique n’est pas forcément « féroce ».  Le dessin de presse C’est un regard personnel sur l’actualité caricaturant le plus souvent les personnages  publics. On trouve aussi des dessins d’illustration qui n’utilisent pas la caricature.

Documents utilisés pour réaliser cette page : AGNES Yves, Manuel de journalisme, La Découverte, 2002   –        http://www.place­publique.fr                                  MAEC/CLEMI LIMOUSIN  ­   MAI 2004 et intervention à l’IUFM de Limoges en janvier 2004  de Stéphane Marmain, journaliste


LES DIFFERENTS TYPES D’ARTICLES  

Présentation des différents types d'articles de presse

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you