Issuu on Google+

LES HUMEURS D E LA PRESQU' ILE N° 12 juillet 2008 L'édito

Bonne Humeur Humeur… ♦ Pour vous tenir informé connectez-vous sur le site Internet du http://www.cqathena.fr Comité de quartier :

Chers adhérents sympathisants,

et

L'ambition de l'équipe de bénévoles élue en avril 2008 est de faire vivre notre comité de quartier, d'améliorer notre cadre de vie, de développer la convivialité. Améliorer notre cadre de vie : c'est faire en sorte que les nuisances existantes disparaissent et ceci est l'affaire de nous tous : bruits, hygiène, sécurité, stationnement ne sont pas toujours imputables aux autres ; sommes-nous irréprochables ? Il le faudrait, afin que nous puissions exiger des autorités qu'elles agissent pour que plus aucune nuisance ne trouble notre quartier. Développer la convivialité c'est se réunir de façon festive chaque fois que l'occasion se présente (apéritif, repas, voyages…) Pour mener à bien toutes ces actions nous avons cinq commissions (sécurité, propreté - salubrité, solidarité, animation, urbanisme - environnement) Vous pouvez vous inscrire dans ces commissions Si vous n'êtes pas disponible pour participer aux réunions*, envoyez-nous vos réflexions, vos idées, vos propositions. Le travail ne manque pas, bon courage à tous. Suzanne SAUNIER, Présidente le conseil d'administration se réunit tous les premiers jeudis du mois à 18H30 au pavillon Sévigné

♦ Une première rencontre a eu lieu entre Mme Ghinamo, adjointe à la citoyenneté, des conseillers municipaux, le Comité de quartier de la Rèche et le CQA.Cette prise de contact a l'initiative des élus a permis d'expliquer le fonctionnement, les souhaits et les attentes des participants. D'autres réunions sont déjà programmées. Merci aux intervenants, élus et bénévoles d'association, pour leur disponibilité, leur ouverture d'esprit, car c'est grâce à ces réunions que les choses peuvent avancer. La période estivale est là et voilà de nouveau les Balarucois confrontés aux nuisances, aux incivilités, aux dégradations volontaires,.(plots lumineux publics détruits, mobiliers urbains détériorés, éclairages privés d'un restaurant de plage vandalisés…) Mais gardons notre bonne humeur car heureusement les forces de sécurité veillent : Gendarmes, Policiers municipaux, Médiateurs seront actifs sur le terrain. Mais restons confiants car heureusement une municipalité peut adopter des règlements sur la sécurité, les nuisances, la salubrité, l'environnement…. en définissant ce qui présente un risque en matière de sûreté, ce qui est insalubre, ce qui constitue une nuisance etc.. …elle peut par conséquent le faire supprimer et imposer des amendes aux personnes qui le créent. ♦

Mauvaise Humeur… ♦ Piétons / automobilistes ATTENTION DANGER Certains comportements irrespectueux sont dangereux et contraignent à des prises de risques inutiles. Le partage de l’espace public entre ses différents usagers est de plus en plus source de conflit. On peut vérifier dans de nombreuses rues commerçantes que l'encombrement des trottoirs par les étals et que les stationnements abusifs des véhicules contraignent les piétons à emprunter les voies de circulation. Ces situations peuvent mettent en péril les catégories de piétons les plus fragiles (enfants en bas âge, handicapés, personnes âgées. personnes accompagnées de plusieurs enfants, Comment pourrait-on se satisfaire du constat d'impuissance à faire respecter les règles ? Y aurait-il un laisser-aller de la part des autorités envers les voitures mal garées, certaines le restant des journées entières sans aucune sanction?

Comité de quartier Athéna Association loi 1901 enregistrée sous le N° 34 3031236 BP 24. 34540 Balaruc les Bains cqathena@gmail.com - www.cqathena.fr


Salubrité -Hygiène de S.Saunier Thème récurrent traité par notre comité de quartier. Il faut reconnaître que des progrès ont été réalisés, mais il reste encore quelques points noirs dans notre quartier et nous souhaitons œuvrer à leur disparition - Le problème des déjections canines Il s'est peu amélioré. Quelques propriétaires de chiens ramassent les rejets de leur animal… lorsqu'il y a du monde autour, mais certains lieux restent de véritables crottoirs : le trottoir situé derrière Lou Biau, les espaces empierrés devant Le Pasteur, toutes les pelouses publiques ou privées (en particulier le Parc Charles de Gaulle), les plages (surtout le matin …)..etc. Ce que nous souhaitons c'est que la force publique rappelle à l'ordre les contrevenants à l'arrêté municipal régissant ce problème, car il faut faire prendre conscience à tous que là où passent les chiens passent aussi les enfants de tous âges, les personnes âgées…et que les glissades peuvent être dangereuses. - Le problème des conteneurs de tri sélectif Certes leur implantation est toujours sujette à discussion. Personne ne souhaite les avoir devant chez soi. Les conteneurs à verre sont les plus bruyants? Le verre se brise et cela s'entend. A 10 heures du matin ou 6 heures du soir ce n'est guère gênant, mais à 1 heure du matin, lorsque les restaurateurs indélicats viennent vider leurs bouteilles, bonjour le sommeil réparateur! Pourtant, le tri sélectif est indispensable, et fort heureusement les habitudes se modifient petit à petit pour le bien être de tous. Ce que nous souhaitons c'est que ce tri soit plus facile pour tous. Pour cela, il est nécessaire que chaque maison, chaque immeuble soit équipé de "poubelle jaunes". Reste le problème des conteneurs à verre et de leur utilisation par les restaurateurs. Il faut inciter ces derniers à ne déverser leurs bouteilles vides qu'entre 8 heures et 22 heures. Peut être même l'exiger ? - Le problème des poubelles Plusieurs cas se présentent, mais le problème commun à tous est la présence continue de poubelles sur l'espace public. Les conteneurs d'ordures ménagères sont malodorants, ceux des restaurants encore plus (les déchets de coquillages sont particulièrement olfactifs). L'odeur augmente avec la fréquentation et la chaleur. Ces poubelles laissées en permanence sur la voie publique se trouvent sur le passage utilisé en été surtout ( mais aussi le reste de l'année) par les curistes et vacanciers se rendant à la plage ou au jeu de boules. Ce que nous souhaitons c'est que dans la journée chacun garde sa poubelle chez lui et ne la sorte que le soir. Ce qui serait aussi bénéfique pour l'hygiène c'est que ces poubelles soient lavées régulièrement et désinfectées. De plus, ces conteneurs en permanence sur la voie publique créent "des points de fixation". Bien souvent chacun dépose ce qui le gène à côté de ces poubelles (bidet, lavabo, réfrigérateur). Ce problème récurrent dans notre quartier doit trouver rapidement une solution

Le Bruit et les nuisances sonores de S.Barès

Le bruit est un phénomène quasi permanent de la vie quotidienne, ses sources sont innombrables et très diverses. Le bruit est défini comme « un son ou ensemble de sons qui se produisent en dehors de toute harmonie régulière ». Le bruit est donc un phénomène physique, un son, mesurable selon des paramètres physiques (décibels), mais avec une perception négative pour l’individu, perception qui, elle, n’est pas directement mesurable. Deux bruits identiques n’auront pas les mêmes répercussions selon les personnes, et ce qui est son pour l’un, pourra être bruit pour l’autre. L’intensité des bruits dans la vie de tous les jours n’est pas forcément élevée, mais la proximité et la répétition peuvent les rendre intolérables. Le bruit peut avoir de nombreuses conséquences sur notre santé, stress, irritabilité, insomnie, fatigue… Vous ne le savez peut-être pas, mais quiconque est à l'origine d'un bruit de nature à porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l'homme par sa durée, sa répétition ou son intensité peut être sanctionné. Cela est vrai à toute heure du jour et de la nuit, car contrairement aux idées reçues, le tapage nocturne n'est pas le seul à pouvoir être sanctionné. La vie quotidienne est grande pourvoyeuse de nuisances sonores. Ainsi, nous avons les bruits de comportement ou de voisinage, également appelés bruits domestiques, correspondant principalement aux bruits inutiles ou agressifs de la vie quotidienne. Bruits de pas, cris, musique, électroménager, bricolage, tv, hi-fi ou bruits d’animaux…, ils sont provoqués, directement ou non, par les comportements de personnes. Viennent ensuite les bruits ayant trait aux activités professionnelles avec comme cas fréquents les bruits liés à la livraison de marchandises, la ventilation ou la climatisation de commerces, les alarmes des magasins, une clientèle trop bruyante de jour ou de nuit, la mise aux ordures des bouteilles des bars / restaurants, l’inévitable bruit généré par les éboueurs tôt le matin… Les balarucois sont de plus en plus nombreux à se plaindre des nuisances sonores qui les agressent et les indisposent. Si vous êtes victime de nuisances sonores: - il faut avant tout envisager une démarche à l’amiable. - si le problème persiste, vous pouvez faire constater l’infraction par la police, la gendarmerie, un huissier ou par des agents communaux assermentés. - si ce constat n'est pas possible (bruits irréguliers, intermittents...), vous pouvez faire appel à des témoignages. - vous pouvez aussi contacter la mairie. Le Maire dispose de pouvoirs lui permettant de traiter la plupart des plaintes.

_____________________________________________

♦ Jusqu'où ira le dévouement du bénévole du CQA ? Notre vice-présidente Marie France GARCIA a testé l'état des trottoirs de notre quartier. Mal lui en a pris ! Elle a chuté lourdement sur le trottoir situé devant l'immeuble "Le Pasteur", vous savez celui qui est bosselé. Résultat du test : deux bras cassés, plus de lunettes, une bosse sur le front, une incapacité de travail de 3 mois. Marie-France, il ne fallait pas aller aussi loin dans le dévouement ! Bien sûr nous te souhaitons un prompt rétablissement et beaucoup de courage.

Le CQA peut aussi servir de relais avec les institutions publiques. Nous sommes déjà intervenus avec succès il y a quelques années sur une affaire concernant le bruit généré par la ventilation d’une supérette. Alors n'hésitez pas à faire appel à votre Comité de Quartier ________________________________________________ pour nous contacter Par courrier :Comité de Quartier Athéna BP 24. 34540 Balaruc les Bains. Par email: cqathena@gmail.com Sur internet: www.cqathena.fr Pour adhérer au Comité de Quartier: il suffit d'établir un chèque de 10 € ( cotisation à compter de l'année civile 2008) , libellé à l'ordre du Comité de Quartier Athéna, accompagné d'une note comportant vos Nom, prénom, adresse complète et

n° de téléphone et d'adresser le tout à : Comité de Quartier Athéna BP 24. 34540 Balaruc les Bains. T T Tooouuusss sssooollliiidddaaaiiirrreeesss P P Pooouuurrr uuunnneee lllooonnnggguuueee vvviiieee aaauuu C C Q A CQ QA A



Journal CQA juillet 2008