Issuu on Google+

Politique d’intégration pour les enfants présentant des besoins particuliers

Adopté au conseil d’administration du 12 mars 2012

Mise à jour mars 2012

1


Politique d’intégration pour les enfants présentant des besoins particuliers

Objectif : Dispenser des services adaptés aux enfants présentant des besoins particuliers, et ce, dans le cadre des activités quotidiennes du milieu de garde. Clientèle cible : Enfant de 18 mois-5 ans ayant une ou des déficiences physiques et/ou intellectuelles, des troubles de comportement, ou toute autre particularité nécessitant des interventions spéciales. Ressources extérieures Les ressources extérieures sont des ressources nécessaires au service de garde, afin de faciliter son cheminement avec l'enfant présentant des besoins particuliers : CLSC Regroupement des CPE de la région 03-12; Ministère de la Famille, des Aînés O.P.H.Q.; Autres : soutien au secteur privé Principe général Le service de garde veut permettre à l’enfant et à sa famille d’avoir accès à un milieu de vie de qualité, visant le développement optimal de l’enfant, en respectant ses caractéristiques personnelles et ses besoins particuliers. Niveaux de responsabilités par rapport à la politique d’intégration Approbation : le conseil d’administration Application : les intervenants du service de garde Révision : les intervenants du service de garde et le conseil d’administration

Mise à jour mars 2012

2


Important Lors de l’intégration d’un enfant ayant des besoins particuliers, il faut également tenir compte des besoins des enfants du groupe. Ils n’ont pas à être témoins d’interventions qui concernent seulement l’enfant et l’éducatrice. Cette dernière pourrait s’isoler avec l’enfant ou encore, porter l’enfant ayant un comportement inacceptable (gros mots, violence envers les autres enfants ou envers l’éducatrice) dans un autre endroit avec surveillance d’un adulte, le temps que l’enfant se calme. La sécurité de tous ne devra jamais être mise en péril. Note : la titulaire de la salle 6 (local en retrait) étant isolée des autres éducatrices devra utiliser le cellulaire pour contrer aux urgences Étape du dépistage 1 ère étape L’éducatrice constate, à l'aide de ses observations ou par le biais d’un outil d’évaluation, qu’un enfant présente des difficultés ou des besoins particuliers. Elle en informe la direction du service de garde afin de motiver une rencontre avec le parent. Délai : À partir du moment où la direction est avisée, l’éducatrice fixe une rencontre avec les parents à l’intérieur d’un délai de deux semaines. L’éducatrice devra en informer les membres du personnel lors de la réunion d’équipe en exposant succinctement la problématique et les démarches qui seront entreprises 2 ème étape Par le biais d'une rencontre, l’éducatrice informe les parents des difficultés rencontrées et suscite leur collaboration en déterminant avec eux, des modes d’intervention permettant de corriger la situation. Il est important d’avoir à l’esprit que le parent doit cheminer dans cette situation (acceptation, temps pour les démarches, etc.). L’éducatrice peut informer les parents des ressources spécialisées disponibles.

Mise à jour mars 2012

3


3 ème étape L’éducatrice informe la direction des résultats obtenus. A. Si les parents reconnaissent la problématique : la directrice leur remet la politique d'intégration. Selon les besoins., les parents, ou le service de garde demande une rencontre multidisciplinaire qui implique tous les intervenants concernés par l’enfant ainsi que les parents. Elle permet d’élaborer le plan de services, le partage des responsabilités et le type/ fréquence du suivi accordé par le ou les milieux spécialisés pour pouvoir maintenir l’enfant dans le service de garde. B. Si les parents refusent de reconnaître le problème ou de collaborer, la directrice contacte ces derniers afin d’expliquer la situation et les raisons qui motivent la démarche de soutien. Délai : deux semaines suivant la rencontre qui a eu lieu avec l’éducatrice. En dernier recours, si le parent refuse toujours de collaborer ou si le service de garde n’est pas en mesure de répondre aux besoins particuliers de l’enfant, le cas sera soumis au conseil d'administration par l'éducatrice du groupe qui recevra l'appui de la directrice dans cette démarche. Après examen de la situation, le CA pourra allouer des ressources humaines supplémentaires, ou se réservera le droit de mettre fin à la fréquentation du service de garde de l’enfant.

Soutien au personnel Afin d’échanger sur les difficultés rencontrées et maintenir une cohérence d’interventions, les différentes éducatrices qui soutiennent l’enfant ayant des besoins particuliers tiennent des rencontres ponctuelles. L’objectif de ces échanges est d’assurer une intégration réussie de l’enfant. Si elles en expriment le besoin, les éducatrices en soutien peuvent également avoir recours à du coaching, planifier des périodes d’échanges avec des spécialistes, ou encore, planifier des rencontres personnalisées avec une collègue de travail.

Mise à jour mars 2012

4


Rôle des intervenants Le conseil d’administration ou la direction Approuver la politique d’intégration des enfants présentant des besoins particuliers et voir à son application, à son évaluation et à sa révision au besoin; Voir à ce que la politique d’intégration des enfants présentant des besoins particuliers soit mentionnée dans le document de régie interne du service de garde. Autoriser les démarches pour obtenir les ressources matérielles, humaines et financières nécessaires; Autoriser, participer ou organiser des activités de sensibilisation aux besoins particuliers de certains enfants. Par exemple : conférences, présentation de littérature enfantine et animation, présentation de vidéos et échanges, accorder du temps de libération au personnel pour les rencontres, etc. La directrice (face aux parents) Informer tous les parents, lors de l’inscription de leur enfant de l’existence de la politique d’intégration pour les enfants présentant des besoins particuliers. Cette information peut être donnée en révisant avec les parents, la régie interne du CPE. Répondre aux questions des parents; Remettre aux parents concernés par l'intégration, le document " Politique d'intégration pour les enfants présentant des besoins particuliers " les informant de la philosophie de la politique, des buts poursuivis et du processus d’intégration; Faire le bilan de l’enfant, en collaboration avec les parents et les représentants de l’organisme, s’il y a lieu. Évaluer les besoins et les ressources matérielles, humaines et financières requises, et les possibilités de les satisfaire. Au besoin, entreprendre les démarches nécessaires, en collaboration avec les parents;

Mise à jour mars 2012

5


Préciser les attentes des parents et s’assurer qu’elles soient réalistes. Présenter clairement les possibilités du service de garde et souligner l’importance de l’implication et de la collaboration des parents. La directrice (face à l’équipe du personnel) Informer l’équipe du personnel du bilan de l’enfant et de la démarche d’intégration pour répondre à ses besoins; Voir à la formation et à l’information de l’équipe si nécessaire (fournir de la documentation, inviter une personne-ressource, inciter à participer à des cours de formation, etc.) Encourager le support que l’équipe peut apporter à l’éducatrice responsable; Convoquer des réunions d’équipe au besoin. La directrice (face à l’éducatrice responsable) S’assurer que l’éducatrice responsable connaisse bien la situation de l’enfant; Donner du temps à l’éducatrice pour préparer l’accueil de l’enfant (aller observer l’enfant dans son milieu avant son entrée au service de garde, faire des lectures; etc.) Être disponible en temps opportun pour lui assurer un support moral et être attentive aux changements et au suivi; Libérer l’éducatrice pour qu’elle participe aux étapes du plan d’intervention et au plan de services s’il y a lieu; Libérer l’éducatrice pour assister à des cours de formation, pour rédiger un rapport d’évaluation de l’enfant, etc; Évaluer si les ressources prévues sont adéquates et répondent bien aux besoins. Faire les ajustements qui s’imposent; S’assurer qu’une suppléante possède toute l’information nécessaire.

Mise à jour mars 2012

6


Soutenir les éducatrices durant toutes les étapes du soutien en offrant des possibilités de coaching, de consultation avec des spécialistes (secteur public ou privé), ou des échanges plus personnels avec une collègue de travail. L’éducatrice responsable Veiller à l’épanouissement de l’enfant et du groupe d’enfants; Se préparer à la venue de l’enfant dans le groupe en recueillant de l’information le concernant, sans que cette dernière vienne entraver notre perception que nous avons de cet enfant. Nous devons avoir un regard neuf et cela, quotidiennement. Établir une collaboration suivie avec les parents autant à l'oral qu'à l'écrit; Durant la période d’observation, évaluer la situation et recommandations au besoin;

faire des

Participer à la formation qui lui sera offerte, s’il y a lieu; Tenir à jour un dossier sur la démarche entreprise : date et résumé des rencontres, compilations des observations, échange écrit avec le parent, autres… Participer à l’élaboration du plan d’intervention et du plan de services de l’enfant, sur les modes d’intervention et de fonctionnement et le mettre en pratique, Si l’éducatrice travaille en collaboration avec une accompagnatrice, initier et impliquer cette personne dans le groupe; Demander de l’aide au besoin, ne pas attendre qu’une situation se détériore. Échanger avec la directrice ou la personne-ressource au sujet des situations conflictuelles et des modes d’intervention possibles;

Mise à jour mars 2012

7


De façon régulière, informer la directrice de la qualité de vie de l’enfant et de celle de son groupe, de son propre bien-être et de celui des autres intervenants; Compléter des évaluations de l’enfant au besoin; Surveiller si les équipements spécialisés sont adéquats, sinon faire la demande pour du matériel adapté; Les parents Informer le service de garde des besoins particuliers de leur enfant; si connu Participer activement au processus d’intégration; Participer aux rencontres reliées à l’intégration de l’enfant; Participer au plan d’intervention ou au plan de services s’il y a lieu; Poursuivre à la maison les objectifs établis; Fournir un support à l’occasion; Communiquer régulièrement avec les intervenants afin de leur transmettre toute information pertinente pouvant affecter le comportement de leur enfant, ex : voyage d’un des 2 parents, séparation, autres; Favoriser les rencontres multidisciplinaires (orthophonistes, travailleur social, etc.)

Les ressources externes Fournir de l’information sur l’enfant, à un niveau plus spécialisé; Apporter le support nécessaire en terme de ressources humaines et matérielles;

Mise à jour mars 2012

8


Élaborer les plans de services et d’intervention en collaboration avec tous les intervenants réunis (besoins, objectifs à atteindre, moyens d’action, rôle de chacun, échéancier); Réviser les plans de services et d’intervention avec tous les intervenants; Assurer un suivi régulier et une disponibilité au besoin;

Mise à jour mars 2012

9


Politique d'intégration