Page 1

GRANDE CHORALE PUBLIQUE 21 juin 2014 à 19h00 Place Lorraine - Angers

Chantons ensemble Le Courrier de l’Ouest Ne pas jeter sur la voie publique.

fait chanter Angers, plus d’info sur courrierdelouest.fr

CARNET DE CHANTS

ALE LIVRE.indb 1

12/06/14


70 ans d’actualité

100 Unes qui ont marqué l’Histoire De la mort du Président Kennedy au premier pas de l’Homme sur la lune, sans oublier la Coupe du Monde 1998 ou les attentats du 11 septembre...

15

148 pages Grand format

ALE LIVRE.indb 2

EN VENTE ACTUELLEMENT

12/06/14


3

Chantons ensemble

Présentation des chorales Ocarina

Créée il y a 24 ans, la chorale se compose aujourd’hui de 120 choristes et chante des œuvres contemporaines. Les répétitions ont lieu chaque jeudi à 20h30 dans la salle culturelle du complexe sportif et culturel de la Cressonnière à Saint Barthélémy. Des sections « enfants » et « jeunes » assurent la relève. Saint Barthélémy – Marie-France CASTILLAN

Contact : mf.castillan@free.fr – 09 51 81 16 76

Chanteloire

Créée il y a 27 ans, la chorale compte une cinquantaine de choristes. Le répertoire de Chanteloire est composé de variétés, de chants du monde, de Gospel et Negro spiritual. Les répétitions ont lieu chaque mardi à 20h30 à la salle de la Chesnaie aux Ponts de Cé. Les Pont de Ce – Marthe Guais

Contact : marthe.guais@wanadoo.fr – 02 41 66 97 62

Voix si Voix la

Créée en 2011, cette jeune et dynamique chorale est composée d’une quarantaine de choristes et dirigée par la chef de chœur Amélie LUCAS. Les répétitions ont lieu chaque lundi à 20h30, à la salle François Dolto de Andard. Andard et Brain sur l’Authion – Eveline TRICOT

Contact : eveline.tricot@wanadoo.fr – 02 41 69 14 14

Kaléidovox

Cette chorale de Mûrs-Erigné fête ces 30 ans cette année. Elle est composée de 120 choristes. Le répertoire peut varier du classique aux chansons contemporaines de variétés. Mûrs Erigné – Monique Macé

Contact : monique-mace@orange.fr - 02 41 57 72 99

Locustelle

Créée en 1978 locustelle est composée de 140 choristes. Le répertoire est composé de chants contemporains. Les répétitions ont lieu chaque lundi de 20h15 à 22h15 à la Maison Commune de Loisir de Beaucouzé. Beaucouzé – Gisèle PRIOU

Contact : contact@chorale-locustelle.fr - 06 43 02 67 50

Chœur ensemble

Créée en 2003, le Chœur Ensemble est composé de 19 hommes et de 48 collégiens du collège privé Saint Vincent de BrissacQuincé. Cette chorale a pour ambition principale de faire vivre à ses membres une aventure humaine épanouissante pour chacun. Brissac-Quincé – Daniel BEUCHER

Contact : choeurensemblestvincent@gmail.com 02 41 44 11 17

ALE LIVRE.indb 3

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


4

APOCALYPTICODRAMATIC

O CARINA S -B - ’A AINT ARTHÉLEMY D

NJOU

Tryo

ALE LIVRE.indb 4

Refrain : Apporte-moi mes cachets Serre bien ma camisole Accélère encore le son de ta voix Ma techno-délire psychédélique Apocalypticodramatic... Sirènes obsédantes Métal hurlant, plastique qui résonne Aux arcades d’acier de l’oreille Entartrée par ton ouïe déficience [x2] Des éclairs choppent tes yeux au hasard Les lasers t’étranglent et t’enfoncent leurs dards Cette nuit sucera ma sève padadadabadam Moi je m’en fiche, je «rave*» Refrain C’est le grand rassemblement C’est la fête ou la teuf des Grands Aux yeux équarquillés, aux pupilles dilatées Et aux cœurs dressés Par le battement de cœur Qu’elle te prend sans savoir Ton pauvre cœur qui n’en peut plus De ne plus pouvoir respirer Eh toi p’tit con ! Qu’est-ce que tu fais là ? Dis-moi p’tit con, Tu viens franchir le pas ? Mais t’ignores le parfum Enivrant, obsédant Qui te couvre d’ivresse Te transforme en détresse Et peut faire de ta soirée Comme une éternité à crier Refrain Apporte-moi mes cachets Serre bien ma camisole Accélère encore le son de ta voix Ma techno-délire psychédélique Apocalypticodramatic... Mais au nom de la vie de ces quelques uns Qui sont restés bloqués sur ton drôle de chemin Au nom de mon ami malade Qui hurle au fin fond d’son hôpital Refrain [x2] Ma techno-délire psychédélique Apocalypticodramatic... [x2]

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


FILS DE CHAM

5

O CARINA S -B - ’A AINT ARTHÉLEMY D

NJOU

Tété

ALE LIVRE.indb 5

Tandis qu’au confins du néant De concert, hurlent au mitan Nuées de bossus soi-disant Buvons aux maures et aux gisants Au loin le râle des damnés Monte comme funiculaire L’ami les rameaux ont fané Buvons au bal des chimères Refrain Vienne la pluie, l’ami Tombe la grêle Je plie mais jamais ne m’oublie A l’heure où sous l’écorce Faillit la Force (c-cling baby) Le voici, le voilà Mon avis La voilà ma philosophie A l’heure où sous l’écorce Faillit la Force (c-cling baby) Fils de Cham fin du refrain L’empire comme frappé de stupeur Ne sait que faire de tant d’émois Acte 2 : L’ère de la terreur Ou le temps du chacun chez soi Ouvert le bal des damnés Tickets en vente sur ton palier «Fils de Cham chantent misère Et autres contes de la lisière» Refrain Il ne s’agit pas messieurs D’occire ou piller à tout va Changer le monde S’il se peut L’adoucir A défaut d’en être la lie... Refrain

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


LE CAFÉ

6

O CARINA S -B - ’A AINT ARTHÉLEMY D

NJOU

Oldelaf

ALE LIVRE.indb 6

Pour bien commencer Ma petite journée Et me réveiller Moi, j´ai pris un café Un arabica Noir et bien corsé J´enfile ma parka Ça y est je peux y aller «Où est-ce que tu vas?» Me crie mon aimée «Prenons un kawa Je viens de me lever» Étant en avance Et un peu forcé Je change de sens Et reprends un café A huit heures moins l´quart Faut bien l´avouer Les bureaux sont vides On pourrait s´ennuyer Mais je reste calme Je sais m´adapter Le temps qu´ils arrivent J´ai l´temps pour un café La journée s´emballe Tout le monde peut bosser Au moins jusqu´à l´heure De la pause-café Ma secrétaire entre : «Fort comme vous l´aimez» Ah mince, j´viens d´en prendre Mais maintenant qu´il est fait... Un repas d´affaire Tout près du Sentier Il fait un temps super Mais je me sens stressé Mes collègues se marrent : «Détends-toi, René! Prends un carambar Et un p´tit café...»

Une fois fini Mes collègues crevés Appellent un taxi Mais moi j´ai envie d´sauter Je fais tout Paris Puis je vois un troquet J´commande un déca Mais recaféinéJ´arrive au bureau Ma secrétaire me fait : «Vous êtes un peu en r´tard Je me suis inquiétée» Han! - J´la jette par la f´nêtre Elle l´avait bien cherché T´façons faut qu´je rentre Mais avant un café Attendant l´métro Je me fais agresser Une p´tite vieille me dit : «Vous avez l´heure s´il vous plaît?» Han - Je lui casse la tête Et j´la pousse sur le quai Je file à la maison Et j´me sers un - devinez? «Papa, mon Papa, En classe je suis premier» Rah mais quoi? Tu vas arrêter d›m›embêter? Qu´il est bête ce gosse! En plus y s´met à pleurer! J´m´enferme dans la cuisine Il reste un peu d´café Ça fait quatorze jours Que je suis enfermé J´suis seul dans ma cuisine Et je bois du café Il faudrait bien qu´je dorme Mais les flics vont m´choper Alors je cloue les portes Et j´reprends du café...

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


7

UN CLAIR DE LUNE A MAUBEUGE

O CARINA S -B - ’A AINT ARTHÉLEMY D

NJOU

Bourvil

ALE LIVRE.indb 7

Je suis allé aux fraises Je suis rev’nu d’Pontoise J’ai filé à l’anglaise Avec une tonkinoise Si j’ai roulé ma bosse Je connais l’univers J’ai même roulé carrosse Et j’ai roulé les R Et je dis non, non, non, non, non Oui je dis non, non, non, non, non, non, non, non, non Refrain Tout ça n’vaut pas Un clair de lune a Maubeuge Tout ça n’vaut pas Le doux soleil de Tourcoing Tout ça n’vaut pas Une croisière sur la Meuse Tout ça n’vaut pas des vacances au Kremlin-Bicêtre J’ai fait toutes les bêtises qu’on peut imaginer J’en ai fait à ma guise et aussi à Cambrai Je connais toutes les Mers, la Mer Rouge, la Mer Noire, La Mer-diterranée, la Mer de Charles Trenet Et je dis non, non, non, non, non Oui je dis non, non, non, non, non, non, non, non, non Refrain Tout ça n’vaut pas Un clair de lune a Maubeuge Tout ça n’vaut pas Le doux soleil de Roubaix Tout ça n’vaut pas Une croisière sur la Meuse Tout ça n’vaut pas faire du sport au Kremlin biceps

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


8

V ERSEAU Cœur de Pirates

ALE LIVRE.indb 8

O CARINA S -B - ’A AINT ARTHÉLEMY D

NJOU

Laisse-les t’aimer ce soir Tu sais qu’elles ne t’auront jamais Et tes regards les tuent de présages que tu tais Mais dans ces avances aveugles Tu laisses l’attention t’atteindre Et dans cette solitude, j’attends tes étreintes Et si tu savais, si tu savais J’ai peur de te perdre à jamais Et si tu savais que même moi j’attendrais Verseau, Verseau, tu brises mon cœur Verseau, Verseau, je sais qu’on a peur On n’est pas ce qu’on clamait chez les anges Et je ne sais plus si Verseau, Verseau, je chante encore Verseau, Verseau, je sais qu’on a tort Au moins dis-moi si tu me tiens la main Ou si c’est bien la fin Laisse-les tomber ce soir Ces envies de voir tes limites Et tu ne nous fais que du mal quand tu franchis ces lignes Je suis brûlée par l’usure Je ne vis que pour tes yeux de gris Et de mon mal, j’avale mes larmes et mes cris Et si tu savais, si tu savais J’ai peur de te perdre à jamais Et si tu savais que même moi j’attendrai Verseau, Verseau, tu brises mon cœur Verseau, Verseau, je sais qu’on a peur On n’est pas ce qu’on clamait chez les anges Et je ne sais plus si Verseau, Verseau, je chante encore Verseau, Verseau, je sais qu’on a tort Au moins dis-moi si tu me tiens la main Ou si c’est bien la fin Et si tu savais, si tu savais J’ai peur de te perdre à jamais Et si tu savais que même moi j’attendrais Verseau, Verseau, tu brises mon cœur Verseau, Verseau, je sais qu’on a peur On n’est pas ce qu’on clamait chez les anges Et je ne sais plus si Verseau, Verseau, je chante encore Verseau, Verseau, je sais qu’on a tort Au moins dis-moi si tu me tiens la main Ou si c’est bien la fin.

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


9

PARTONS LA MER EST BELLE Fabienne thibeault

ALE LIVRE.indb 9

Amis partons sans bruit, la pêche sera bonne La lune qui rayonne éclairera la nuit Il faut qu’avant l’aurore nous soyons de retour Pour sommeiller encore, avant qu’il soit grand jour. Refrain Partons la mer est belle, embarquons nous pêcheurs Guidons notre nacelle, ramons avec ardeur Au mât hissons les voiles, le ciel est pur et beau Je vois briller l’étoile qui guide les matelots. Ainsi chantait mon père lorsqu’il quitta le port Il ne s’attendait guère à y trouver la mort Par les vents, par l’orage, il fut surpris soudain Et d’un cruel naufrage il subit le destin. Refrain Partons la mer est belle, embarquons nous pêcheurs Guidons notre nacelle, ramons avec ardeur Au mât hissons les voiles, le ciel est pur et beau Je vois briller l’étoile qui guide les matelots. Je n’ai plus que ma mère qui ne possède rien Elle est dans la misère, je suis son seul soutien Ramons, ramons bien vite, je l’aperçois là-bas Je la vois qui m’invite en me tendant les bras. Refrain Partons la mer est belle, embarquons nous pêcheurs Guidons notre nacelle, ramons avec ardeur Au mât hissons les voiles, le ciel est pur et beau Je vois briller l’étoile qui guide les matelots.

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


10

AU GRÉ DU VENT Si le silence est en or Je préfère le bois de ma guitare Elle qui fut si souvent renfort A l’heure de faire fuir le cafard Un peu de zik pour mes oreilles Et un grand sourire pour la forme Je choisis de voir les merveilles Dont sont encore capable les hommes Car si la journée s’annonce galère Regarde moi poursuivre mon chemin Quand d’autres regretteront hier Moi je courrais vers demain Je veux marcher face au soleil Pour me nourrir de sa chaleur Et si il pleut ce sera pareil J’irai heureux courir ailleurs Me retrouver ailleurs Pour juste un peu de liberté Pour approcher la vérité Pour lever mon verre à l’amitié Au gré du vent je vais Pour juste un peu de liberté Pour ne jamais rien regretter Pour ne pas laisser le temps filer Au gré du vent je vais Au gré du vent je vais J’ai pas le secret du bonheur Mais j’en poursuis chaque jour la quête Rien ne me protège du malheur Mais j’enlève cela de ma tête J’ai pas le secret du bonheur Et j’suis pas toujours à la fête Mais tant que battra bien mon cœur Je poursuivrai encore la quête

ALE LIVRE.indb 10

Pour juste un peu de liberté Pour approcher la vérité Pour lever mon verre à l’amitié Au gré du vent je vais Pour juste un peu de liberté Pour ne jamais rien regretter Pour ne pas laisser le temps filer Au gré du vent je vais Au gré du vent je vais Et quoi qu’ils en disent Quoi qu’elles en pensent Je suis ma devise Et je recommence Quoi qu’ils en disent Quoi qu’elles en pensent Je suis ma devise Ma vie je la danse Danse Ma vie je la danse Pour juste un peu de liberté Pour approcher la vérité Pour lever mon verre à l’amitié Au gré du vent je vais Pour juste un peu de liberté Pour ne jamais rien regretter Pour ne pas laisser le temps filer Au gré du vent je vais Au gré du vent je vais Pour juste un peu de liberté Au gré du vent Au gré du vent je vais Pour juste un peu de liberté Au gré du vent Au gré du vent je vais Au gré du vent je vais

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


11

A LA CLAIRE

FONTAINE

ALE LIVRE.indb 11

À la claire fontaine M’en allant promener J’ai trouvé l’eau si belle Que je m’y suis baigné Il y a longtemps que je t’aime Jamais je ne t’oublierai Il y a longtemps que je t’aime Jamais je ne t’oublierai Sous les feuilles d’un chêne Je me suis fait sécher Sur la plus haute branche Un rossignol chantait Il y a longtemps que je t’aime Jamais je ne t’oublierai Il y a longtemps que je t’aime Jamais je ne t’oublierai Chante rossignol chante Toi qui as le cœur gai Tu as le cœur à rire Moi je l’ai à pleurer Il y a longtemps que je t’aime Jamais je ne t’oublierai Il y a longtemps que je t’aime Jamais je ne t’oublierai J’ai perdu mon amie Sans l’avoir mérité Pour un bouton de roses Que je lui refusai Il y a longtemps que je t’aime Jamais je ne t’oublierai Il y a longtemps que je t’aime Jamais je ne t’oublierai Je voudrais que la rose Fût encore au rosier Et que ma douce amie Fût encore à m’aimer Il y a longtemps que je t’aime Jamais je ne t’oublierai Il y a longtemps que je t’aime Jamais je ne t’oublierai À la claire fontaine M’en allant promener J’ai trouvé l’eau si belle Que je m’y suis baigné J’ai trouvé l’eau si belle Que je m’y suis baigné

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


12

TOUTE LA PLUIE

TOMBE SUR MOI

sacha Distel

ALE LIVRE.indb 12

Toute la pluie tombe sur moi Et comme pour quelqu’un dont les souliers Sont trop étroits, Tout va de guingois Toute la pluie tombe sur moi De tous les toits A chaque instant, je me demande vraiment Ce qui m’arrive et ce que j’ai fait au Bon Dieu Ou à mes aïeux pour Qu’autant de pluie tombe, soudain comme ça... sur moi Mais je me dis qu’au fond J’en ai reçu bien d’autres dans ma vie Que je m’en suis toujours sorti avec le sourire Toute la pluie tombe sur moi Oui mais... moi je fais comme si je ne la sentais pas Je ne bronche pas, car J’ai le moral et je me dis qu’après la pluie... Vient le beau temps et moi j’ai tout mon temps Coda : J’ai le moral et je me dis qu’après la pluie Oui, je sais bien qu’après la pluie Vient le beau temps Et moi j’ai tout mon temps Vient le beau temps Et moi j’ai tout mon temps...

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


13

LA COMPLAINTE DU PHOQUE EN ALASKA Beau Dommage

ALE LIVRE.indb 13

Cré-moé, cré-moé pas, quéqu’ part en Alaska Y a un phoque qui s’ennuie en maudit Sa blonde est partie gagner sa vie Dans un cirque aux Etats-Unis Le phoque est tout seul, il r’garde le soleil Qui descend doucement sur le glacier Il pense aux Etats en pleurant tout bas C’est comme ça quand ta blonde t’a lâché Ça vaut pas la peine De laisser ceux qu’on aime Pour aller faire tourner Des ballons sur son nez Ça fait rire les enfants Ça dure jamais longtemps Ça fait plus rire personne Quand les enfants sont grands Quand le phoque s’ennuie, il r’garde son poil qui brille Comme les rues de New York après la pluie Il rêve à Chicago, à Marilyn Monroe Il voudrait voir sa blonde faire un show C’est rien qu’une histoire, j’peux pas m’en faire accroire Mais des fois j’ai l’impression qu’c’est moi Qui est assis sur la glace les deux mains dans la face Mon amour est partie puis j’m’ennuie Ça vaut pas la peine De laisser ceux qu’on aime Pour aller faire tourner Des ballons sur son nez Ça fait rire les enfants Ça dure jamais longtemps Ça fait plus rire personne Quand les enfants sont grands

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


14

SALADE DE FRUITS

O CARINA S -B - ’A AINT ARTHÉLEMY D

NJOU

Bourvil

ALE LIVRE.indb 14

Ta mère t´a donné comme prénom Salade de fruits, ah! quel joli nom Au nom de tes ancêtres hawaïens Il faut reconnaître que tu le portes bien Refrain Salade de fruits, jolie, jolie, jolie Tu plais à mon père, tu plais à ma mère Salade de fruits, jolie, jolie, jolie Un jour ou l´autre il faudra bien Qu´on nous marie Pendus dans la paillote au bord de l´eau Y a des ananas, y a des noix de cocos J´en ai déjà goûté je n´en veux plus Le fruit de ta bouche serait le bienvenu Refrain Je plongerai tout nu dans l´océan Pour te ramener des poissons d´argent Avec des coquillages lumineux Oui mais en revanche tu sais ce que je veux Refrain On a donné chacun de tout son cœur Ce qu´il y avait en nous de meilleur Au fond de ma paillote au bord de l´eau Le palmier qui bouge c´est un petit berceau Salade de fruits, jolie, jolie, jolie Tu plais à ton père, Tu plais à ta mère Salade fruits, jolie, jolie, jolie C´est toi le fruit de nos amours! Bonjour petit!

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


15

COMME UN ARBRE

O CARINA S -B - ’A AINT ARTHÉLEMY D

NJOU

Maxime Le Forestier

ALE LIVRE.indb 15

Comme un arbre dans la ville Je suis né dans le béton Coincé entre deux maisons Sans abri sans domicile Comme un arbre dans la ville Comme un arbre dans la ville J’ai grandi loin des futaies Où mes frères des forêts Ont fondé une famille Comme un arbre dans la ville Entre béton et bitume Pour pousser je me débats Mais mes branches volent bas Si près des autos qui fument Entre béton et bitume Comme un arbre dans la ville J’ai la fumée des usines Pour prison, et mes racines On les recouvre de grilles Comme un arbre dans la ville Comme un arbre dans la ville J’ai des chansons sur mes feuilles Qui s’envoleront sous l’œil De vos fenêtres serviles Comme un arbre dans la ville Entre béton et bitume On m’arrachera des rues Pour bâtir où j’ai vécu Des parkings d’honneur posthume Entre béton et bitume Comme un arbre dans la ville Ami, fais après ma mort Barricades de mon corps Et du feu de mes brindilles Comme un arbre dans la ville

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


16

LE SUD

O CARINA S -B - ’A AINT ARTHÉLEMY D

NJOU

Nino Ferrer

ALE LIVRE.indb 16

C’est un endroit qui ressemble à la Louisiane A l’Italie Il y a du linge étendu sur la terrasse Et c’est joli On dirait le Sud Le temps dure longtemps Et la vie sûrement Plus d’un million d’années Et toujours en été. Il y a plein d’enfants qui se roulent sur la pelouse Il y a plein de chiens Il y a même un chat, une tortue, des poissons rouges Il ne manque rien On dirait le Sud Le temps dure longtemps Et la vie sûrement Plus d’un million d’années Et toujours en été. Un jour ou l’autre il faudra qu’il y ait la guerre On le sait bien On n’aime pas ça, mais on ne sait pas quoi faire On dit c’est le destin Tant pis pour le Sud C’était pourtant bien On aurait pu vivre Plus d’un million d’années Et toujours en été.

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


17

LES CORNICHONS

O CARINA S -B - ’A AINT ARTHÉLEMY D

NJOU

Nino Ferrer

ALE LIVRE.indb 17

On est parti, samedi, dans une grosse voiture, Faire tous ensemble un grand pique-nique dans la nature, En emportant des paniers, des bouteilles, des paquets, Et la radio! Des cornichons De la moutarde Du pain, du beurre Des p´tits oignons Des confitures Et des œufs durs Des cornichons Du corned-beef Et des biscottes Des macarons Un tire-bouchons Des petits-beurre Et de la bière Des cornichons On n´avait rien oublié, c´est maman qui a tout fait Elle avait travaillé trois jours sans s´arrêter Pour préparer les paniers, les bouteilles, les paquets Et la radio! Le poulet froid La mayonnaise Le chocolat Les champignons Les ouvre-boîtes Et les tomates Les cornichons Mais quand on est arrivé, on a trouvé la pluie C´qu´on avait oublié, c´était les parapluies On a ramené les paniers, les bouteilles, les paquets Et la radio! On est rentré Manger à la maison Le fromage et les boîtes Les confitures et les cornichons La moutarde et le beurre La mayonnaise et les cornichons Le poulet, les biscottes Les œufs durs et puis les cornichons

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


JE TOURNE

18

Linda Lemay

ALE LIVRE.indb 18

Je tourne, je tourne A en être étourdie Je reviens, je retourne A mes planches chéries Y’a des mains qui s’agitent Y’a des paumes qui crient La lumière m’invite La pénombre est remplie Je me plante comme une fleur Je suis prête à grandir A m’exhiber le cœur A me laisser cueillir J’ai apporté des strophes A vous d’les corriger Allez, soyez mon troph’ Je vous tends mon cahier Ahah... Je vous prête mes crayons Qu’ils soient feutres ou pastels Allons-y, colorions, Comme à la maternelle Y’a déjà des rayons Qui nous tombent des lampes On peut tracer des ronds Sur chaque feu de la rampe Dessinons des soleils Dans chaque coin de nos ciels On fera des merveilles, La soirée sera belle Peu importe notre âge On est tous écoliers Il faut tourner des pages Réapprendre à voler Ahah... Je tourne, je tourne A en être étourdie Je reviens, je retourne A mes planches chéries J’vous remets mes chansons Comme des feuilles d’examens J’aurais jamais tout bon J’ferais jamais tout bien Et si y’a une leçon Qu’j’ai fini par apprendre C’est qu’ça prend 100% Dans l’plaisir qu’on va prendre A tenter de notr’ mieux Sans s’comparer aux autres D’être fiers et heureux Dans une vie bourrée d’fautes Ahah... Je tourne, je tourne Je tourne, je tourne Je tourne, je tourne Je tourne.

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


LA VAISSELLE

19

Chanson plus Bifluorée

ALE LIVRE.indb 19

Moi je fais la vaisselle C’est bête mais je suis fait comme ça Je la veux vraiment belle Sinon je ne la fais pas Tout en douceur en moins d’une heure Et je frotte si fort que les plats s’en souviennent Je la trempe d’abord, ça fait moins de problèmes Si je pouvais la faire briller de tous côtés Si je savais où la ranger Je n’veux pas la voir sur un égouttoir La vaisselle doit être essuyée Aussitôt Sortie de l’eau Moi je fais la vaisselle C’est bête mais je suis fait comme ça Je la veux vraiment belle Sinon moi je ne la fais pas Tout en douceur mieux que ma soeur Si je pouvais la faire briller de tous côtés Si je savais où la ranger Je n’veux pas la voir sur cet égouttoir La vaisselle doit être essuyée Aussitôt Sortie de l’eau Enfin je vais la faire briller de tous côtés C’est sûr je sais où la ranger Jetez-moi ce soir ce sale égouttoir La vaisselle doit être essuyée Aussitôt Sortie de l’eau

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


20

LES VIEUX AMANTS Jacques Brel

ALE LIVRE.indb 20

Bien sûr, nous eûmes des orages Vingt ans d’amour, c’est l’amour fol Mille fois tu pris ton bagage Mille fois je pris mon envol Et chaque meuble se souvient Dans cette chambre sans berceau Des éclats des vieilles tempêtes Plus rien ne ressemblait à rien Tu avais perdu le goût de l’eau Et moi celui de la conquête Oh mon amour Mon doux mon tendre mon merveilleux amour De l’aube claire jusqu’à la fin du jour Je t’aime encore tu sais je t’aime Moi, je sais tous tes sortilèges Tu sais tous mes envoûtements Tu m’as gardé de pièges en pièges Je t’ai perdue de temps en temps Bien sûr tu pris quelques amants Il fallait bien passer le temps Il faut bien que le corps exulte Finalement finalement Il nous fallut bien du talent Pour être vieux sans être adultes Oh, mon amour Mon doux mon tendre mon merveilleux amour De l’aube claire jusqu’à la fin du jour Je t’aime encore, tu sais, je t’aime Et plus le temps nous fait cortège Et plus le temps nous fait tourment Mais n’est-ce pas le pire piège Que vivre en paix pour des amants Bien sûr tu pleures un peu moins tôt Je me déchire un peu plus tard Nous protégeons moins nos mystères On laisse moins faire le hasard On se méfie du fil de l’eau Mais c’est toujours la tendre guerre

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


SI

21

Zaz

ALE LIVRE.indb 21

Si j’étais l’amie du bon Dieu. Si je connaissais les prières. Si j’avais le sang bleu. Le don d’effacer et tout refaire. Si j’étais reine ou magicienne, princesse, fée, grand capitaine, d’un noble régiment. Si j’avais les pas d’un géant. Je mettrais du ciel en misère, Toutes les larmes en rivière, Et fleurirais des sables où filent même l’espoir Je sèmerais des utopies, plier serait interdit, On ne détournerait plus les regards. Si j’avais des milles et des cents, Le talent, la force ou les charmes, Des maîtres, des puissants. Si j’avais les clés de leurs âmes. Si je savais prendre les armes, Au feu d’une armée de titans. J’allumerais des flammes, Dans les rêves éteints des enfants. Je mettrais des couleurs aux peines. J’inventerais des Éden. Aux pas de chances, aux pas d’étoiles, aux moins que rien. Mais je n’ai qu’un cœur en guenille, Et deux mains tendues de brindilles. Une voix que le vent chasse au matin. Mais si nos mains nues se rassemblent, Nos millions de cœurs ensembles. Si nos voix s’unissaient, Quels hivers y résisteraient ? Un monde fort, une terre âme sœur, Nous bâtirons dans ces cendres Peu à peu, miette à miette, goutte à goutte et cœur à cœur. Peu à peu, miette à miette, goutte à goutte et cœur à cœur.

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


EDUCATION SENTIMENTALE Maxime Le Forestier Ce soir à la brume Nous irons, ma brune Cueillir des serments Cette fleur sauvage Qui fait des ravages Dans les cœurs d’enfants Vous êtes si jolies Quand vous passez le soir À l’angle de ma rue, Parfumées et fleuries Avec un ruban noir, Toutes de bleu vêtues Pour toi, ma princesse J’en ferai des tresses Et dans tes cheveux Ces serments, ma belle Te rendront cruelle Pour tes amoureux Les rendez-vous secrets Au fond d’un jardin froid, Quand je vous vois passer J’imagine parfois Des choses insensées Demain à l’aurore Nous irons encore Glaner dans les champs Cueillir des promesses Des fleurs de tendresse Et de sentiment Le soir, dans votre lit, Je vous devine nues. Un roman à la main, Monsieur Audiberti Vous parle d’inconnu. Vous êtes déjà loin Des serments murmurés

ALE LIVRE.indb 22

22

Et sur la colline Dans les sauvagines Tu te coucheras Dans mes bras, ma brune Eclairée de lune Tu te donneras Demain, c’est samedi. Je guetterai fébrile Votre sortie du cours. Vos rêves cette nuit De quoi parleront-ils Le soleil fût si lourd C’est au crépuscule Quand la libellule S’endort au marais Qu’il faudra, voisine Quitter la colline Et vite rentrer Je crois que je vous dois De vous faire un aveu Petites écoutez-moi Dimanche sera gris. Je ne vous verrai pas, Pas avant lundi soir. Où serez-vous parties ? Qui vous tiendra la bras ? Que vous fera-t-on croire ? Ne dis rien, ma brune Pas même à la lune Et moi, dans mon coin J’irai solitaire Je saurai me taire Je ne dirai rien C’est la première fois Que je suis amoureux De tout un pensionnat. La la la la la la la la...

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


UNE BELLE

23

HISTOIRE

Pierre DELANOE, Michel FUGAIN

ALE LIVRE.indb 23

C´est un beau roman, c´est une belle histoire C´est une romance d´aujourd´hui Il rentrait chez lui, là-haut vers le brouillard Elle descendait dans le midi, le midi Ils se sont trouvés au bord du chemin Sur l´autoroute des vacances C´était sans doute un jour de chance Ils avaient le ciel à portée de main Un cadeau de la providence Alors pourquoi penser au lendemain Ils se sont cachés dans un grand champ de blé Se laissant porter par le courant Se sont racontés leur vies qui commençaient Ils n´étaient encore que des enfants, des enfants Qui s´étaient trouvés au bord du chemin Sur l´autoroute des vacances C´était sans doute un jour de chance Qui cueillirent le ciel au creux de leurs mains Comme on cueille la providence Refusant de penser au lendemain C´est un beau roman, c´est une belle histoire C´est une romance d´aujourd´hui Il rentrait chez lui, là-haut vers le brouillard Elle descendait dans le midi, le midi Ils se sont quittés au bord du matin Sur l´autoroute des vacances C´était fini le jour de chance Ils reprirent alors chacun leur chemin Saluèrent la providence en se faisant un signe de la main Il rentra chez lui, là-haut vers le brouillard Elle est descendue là-bas dans le midi C´est un beau roman, c´est une belle histoire C´est une romance d´aujourd´hui

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


24

VISITE CITADINE BRUXELLES

Jacques BREL C’était au temps où Bruxelles rêvait, C’était au temps du cinéma muet C’était au temps où Bruxelles chantait, C’était au temps où Bruxelles Bruxelait. Place de Boukère on voyait des vitrines, Avec des hommes, des femmes en crinoline Place de Boukère on voyait l’omnibus, Avec des femmes, des messieurs en gibus.

VESOUL

Jacques BREL

AMSTERDAM

Jacques BREL Dans le port d’Amsterdam, y’a des marins qui chantent Les rêves qui les hantent, au large d’Amsterdam. Dans le port d’Amsterdam, y’a des marins qui dorment Comme des oriflammes, le long des berges mornes. Dans le port d’Amsterdam, y’a des marins qui meurent Pleins de bière et de drames, aux premières lueurs Dans le port d’Amsterdam, y’a des marins qui naissent, Dans la chaleur épaisse des langueurs océanes.

T’as voulu voir Vierzon et on a vu Vierzon T’as voulu voir Vesoul et on a vu Vesoul T’as voulu voir Honfleur et on a vu Honfleur T’as voulu voir Hambourg et on a vu Hambourg J’ai voulu voir Anvers, on a revu Hambourg J’ai voulu voir ta sœur et on a vu ta mère ... comme toujours ! T’as plus aimé Vierzon, on a quitté Vierzon T’as plus aimé Vesoul, on a quitté Vesoul T’as plus aimé Honfleur, on a quitté Honfleur T’as plus aimé Hambourg, on a quitté Hambourg T’as voulu voir Anvers, on n’a vu qu’ses faubourgs T’as plus aimé ta mère, on a quitté ta sœur ... comme toujours !

GOTTINGEN BARBARA

EDUCATION SENTIMENTALE

Maxime LE FORESTIER C’est une maison bleue, adossée à la colline On y vient à pieds, on ne frappe pas, ceux qui vivent là ont jeté la clé. On se retrouve ensemble, après des années de route Et l’on vient s’asseoir autour du repas, tout le monde est là à cinq heures du soir. Quand San Francisco s’embrume, quand San Francisco s’allume, San Francisco Où êtes-vous, Lizzard et Luc, Psylvia ... Attendez-moi !

ALE LIVRE.indb 24

Bien sûr, ce n’est pas la Seine, ce n’est pas le Bois de Vincennes, Mais c’est bien joli tout de même, à Gottingen, à Gottingen Pas de quais et pas de rengaines, qui se lamentent et qui se trainent, Mais l’amour y fleurit quand même, à Gottingen, à Gottingen. La la la la la la la ..... Et lorsque sonnerait l’alarme, s’il fallait reprendre les armes, Mon cœur verserait une larme, pour Gottingen, pour Gottingen.

PARIS GAVROCHE Jean FERRAT

TOULOUSE

Casquettes à point, calèches et Phaétons, Avec cochers, avec cochers encocardés, Bourgeois goguenards, bourgeois Louis-Philippards, Avec larbins, avec larbins de haute volée. Si vous croyez que moi, Paris, on peut m’avoir avec une fleur Vous n’avez rien dans la caboche Rangez vos fracs et vos baise-mains, vous voyez bien qu’j’ai du béguin Pour un gamin nommé Gavroche Mais lui, les fleurs, il sait les faire pousser Dans mes faubourgs quand ma chanson couvre les tambours.

Claude NOUGARO Qu’il est loin mon pays, qu’il est loin Parfois au fond de moi se raniment L’eau verte du canal du Midi Et la brique rouge des Minimes O mon pays, O Toulouse, O Toulouse

LE DIMANCHE À BAMAKO AMADOU et MARIAM

Le dimanche à Bamako, c’est le jour de mariage (bis) Les djembés et les dununs résonnent partout Les balans et les tamas résonnent partout La kora et le n’goni sont aussi au rendez-vous Le dimanche à Bamako, c’est le jour de mariage (bis)

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


VOL 357...

25

EMBARQUEMENT IMMÉDIAT GUANTANAMERA José Fernandez DIAZ

Guantanamera, guajira Guantanamera Guantanamera guajira Guantanamera

DON’T CRY FOR ME ARGENTINA

MADONNA Don’t cry for me Argentina, the truth is I never left you All trought my wild days, my mad existence I kept my promise, don’t keep your distance All trought my wild days, my mad existence I kept my promise, don’t keep your distance

ASIMBONANGA

Johnny CLEGG Asimbonanga (Nous ne l’avons pas vu) Asimbonang’ uMandela thina (Nous n’avons pas vu Mandela) Laph’ekhona (A l’endroit où il est) Laph’ehleli khona (A l’endroit où on le retient prisonnier)

KALINKA

Yvan REBROFF

ALE LIVRE.indb 25

Kalinka, Kalinka, Kalinka maya V sadu yagoda malinka, malinka maya Eh ! Kalinka, Kalinka, Kalinka maya V sadu yagoda malinka, malinka maya

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


LA MONTAGNE

26

Jean FERRAT

Ils quittent un à un le pays pour s’en aller gagner leur vie Loin de la terre où ils sont nés Depuis longtemps ils en rêvaient de la ville et de ses secrets Du formica et du ciné Les vieux ça n’était pas original quand ils s’essuyaient machinal D’un revers de manche les lèvres Mais ils savaient tous à propos tuer la caille ou le perdreau Et manger la tomme de chèvre Refrain Pourtant que la montagne est belle, comment peut-on s’imaginer En voyant un vol d’hirondelles, que l’automne vient d’arriver ? Avec leurs mains dessus leurs têtes, ils avaient monté des murettes Jusqu’au sommet de la colline Qu’importent les jours les années, ils avaient tous l’âme bien née Noueuse comme un pied de vigne Les vignes elles courent dans la forêt, le vin ne sera plus tiré C’était une horrible piquette Mais il faisait des centenaires à ne plus que savoir en faire S’il ne vous tournait pas la tête Refrain Deux chèvres et puis quelques moutons, une année bonne et l’autre non Et sans vacances et sans sorties Les filles veulent aller au bal, il n’y a rien de plus normal Que de vouloir vivre sa vie Leur vie ils seront flics ou fonctionnaires, de quoi attendre sans s’en faire Que l’heure de la retraite sonne Il faut savoir ce que l’on aime et rentrer dans son H.L.M. Manger du poulet aux hormones Refrain

ALE LIVRE.indb 26

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


27

DES EMBRUNS,

DES VAGUES ET DES HOMMES DE BRETAGNE OU D’AILLEURS

Partis du Nord, de Bretagne ou d’ailleurs Partis chercher un avenir meilleur Les yeux tournés vers le grand océan Ils ont quitté Lorient. Galères du Roi ou galions de corsaires Ils ont pleuré sur les quais de Quimper Les yeux tournés vers les îles lointaines Ils ont quitté l’Aquitaine.

BELLE-ILE EN MER Laurent VOULZY

Belle-Ile-en-Mer, Marie-Galante, Saint-Vincent Loin Singapour, Seymour Ceylan Vous c’est l’eau, c’est l’eau qui vous sépare Et vous laisse à part Moi des souvenirs d’enfance, en France, violence Manque d’indulgence pour les différences que j’ai Café léger, au lait mélangé Séparé petit enfant, tout comme vous Je connais ce sentiment de solitude et d’isolement

UNE ÎLE

Serge LAMA Une île entre le ciel et l’eau Une île sans hommes ni bateaux Inculte un peu comme une insulte Sauvage sans espoir de voyage Une île, une île entre le ciel et l’eau

LA MER Charles TRENET La mer, qu’on voit danser le long des golfes clairs A des reflets d’argent, la mer, aux reflets changeants sous la pluie La mer, au ciel d’été, confond ses blancs moutons Avec les anges si purs, la mer, bergère d’azur infinie

LES LACS DU CONNEMARA

Michel SARDOU Terre brûlée au vent, des landes de pierres Autour des lacs, c’est pour les vivants, Un peu d’enfer le Connemara Des nuages noirs, qui viennent du nord, colorent la terre les lacs, les rivières C’est le décor du Connemara Au printemps suivant, le ciel irlandais était en paix Maureen a plongé nue dans un lac du Connemara Sean Kelly s’est dit : «Je suis catholique, Maureen aussi!»

ALE LIVRE.indb 27

L’église en granit de Limerick, Maureen a dit oui De Tipperary, Barry-Connely et de Galway, ils sont arrivés dans le comté du Connemara Y’avait les Connors, les O’connelly, les Flaherty du Ring of Kerry Et de quoi boire trois jours et deux nuits

MARIE, JEANNE, GABRIELLE Louis CAPART, TRY YANN Marie-Jeanne-Gabrielle entre la mer et le ciel Battu par tous les vents au raz de l´océan Ton pays s´est endormi Sur de belles légendes, illuminant son histoire Gravées dans la mémoire des femmes qui attendent Les marins d´île de Sein La vie a changé sur le court chemin du Néroth à Saint-Corentin On ne reste plus très longtemps isolés du continent Même les Anciens ne reviennent qu´au printemps Et la mer a tourné le dos aux pêcheurs des temps nouveaux Elle entraînera les marins loin de l´île de Sein Marie-Jeanne-Gabrielle entre la mer et le ciel Battu par tous les vents au raz de l´océan Ton pays s´est endormi Il garde son histoire au plus profond des mémoires Et l´on dit à Paris qu´il est beau le pays Des marins d´île de Sein

LES PORTS DE L’ATLANTIQUE Serge LAMA Blancheur de brume comme une plume Telle est l’écume qui m’emporte au loin Quand l’aube danse, sans discordance A la cadence de cet air marin J’aime les ports de l’Atlantique la grisaille de l’horizon Où se teignent les illusions de ceux qui vont en Amérique J’aime les ports de l’Atlantique et le regard de conquérant De ceux qui se mettent en rang pour découvrir leur Amérique Je les ai tenus contre moi avec leur envie de partir Avec leur envie de mourir, tout comme moi, tout comme moi J’aime les ports de l’Atlantique

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


28

JE VEUX Zaz

ALE LIVRE.indb 28

Donnez moi une suite au Ritz, je n’en veux pas Des bijoux de chez Chanel, je n’en veux pas Donnez moi une limousine, j’en ferais quoi? Papa lapa papa Offrez moi du personnel, j’en ferais quoi? Un manoir a Neuchâtel, c’est pas pour moi Offrez moi la tour Eiffel, j’en ferais quoi? Refrain Je veux d’l’amour, d’la joie, de la bonne humeur Ce n’est pas votre argent qui f’ra mon bonheur Moi j’veux crever la main sur le cœur papalapapapala Allons ensemble découvrir ma liberté Oubliez donc, tous vos clichés Bienvenue dans ma réalité J’en ai marre d’vos bonnes manières C’est trop pour moi Moi je mange avec les mains Et j’suis comme ça J’parle fort et je suis franche Excusez moi Fini l’hypocrisie moi, J’me casse de là J’en ai marre des langues de bois Regardez moi Toute manière j’vous en veux pas Et j’suis comme ça J’suis comme ça papalapapapala Refrain x3

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


29

L’ORANGE DU MARCHAND Gilbert Bécaud Chœurs Tu as volé as volé as volé l´orange du marchand {x2} Chœurs Vous êtes fous, c´est pas moi, je n´ai pas volé l´orange J´ai trop peur des voleurs, j´ai pas pris l´orange du marchand

T´auras la corde au cou Pour toi ce jour c´est le dernier Tu n´es qu´un sale voleur D´abord tu n´es qu´un étranger Et tu portes malheur G.B. Chœurs Vous vous trompez Oui, ça ne peut être que toi Je courais dans la montagne Tu es méchant et laid Regardant tout le temps Y avait comme du sang sur tes Les étoiles dans les yeux doigts Vous vous trompez Quand l´orange coulait Je cherchais dans la montagne Oui c´est bien toi qui l´as volée L´oiseau bleu. Avec tes mains crochues Oui c´est bien toi qui l´as volée J´ai pas volé pas volé pas volé pas volé pas volé pas volé l´orange Y a quelqu´un qui t´a vu J´ai pas volé pas volé pas volé Chœurs l´orange du marchand Vous vous trompez Chœurs Je courais dans la montagne Regardant tout le temps Tu as volé as volé as volé as volé Les étoiles dans les yeux as volé as volé l´orange Vous vous trompez Tu as peur. Jamais plus tu ne Je cherchais dans la montagne voleras l´orange L´oiseau bleu G.B. Chœurs J´ai pas volé pas volé pas volé Tu as volé as volé as volé as l´orange du marchand volé as volé as volé l´orange Tu as volé as volé as volé Chœurs l´orange du marchand Tu as volé as volé as volé Y avait longtemps qu´on te l´orange du marchand guettait Tu la vois elle est là Avec tes dents de loup La corde qui te pendra Y avait longtemps qu´on te La corde qui te pendra. guettait

ALE LIVRE.indb 29

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


LES VOISINES

30

Renan Luce

ALE LIVRE.indb 30

J’ai toujours préféré aux voisins les voisines Dont les ombres chinoises ondulent sur les volets Je me suis inventé un amour pantomime Où glissent en or et noir des bas sur tes mollets De ma fenêtre en face, j’caresse le plexiglas J’maudis les techniciens dont les stores vénitiens Découpent en tranches la moindre pervenche J’ai toujours préféré aux voisins les voisines ( x2) J’ai toujours préféré aux voisins les voisines Qui sèchent leurs dentelles au vent sur les balcons C’est un peu toi qui danse quand danse la mousseline Invité au grand bal de tes slips en coton De ma fenêtre en face, j’caresse le plexiglas Je maudis les méninges inventeurs du sèche-linge Plus de lèche vitrine a ces cache-poitrine J’ai toujours préféré aux voisins les voisines ( x2) J’ai toujours préféré aux voisins les voisines Qui vident leurs armoires en quête d’une décision Dans une heure environs, tu choisiras le jean Tu l’enfileras bien sur dans mon champ de vision De ma fenêtre en face, j’caresse le plexiglas Concurrence déloyale de ton chauffage central Une buée dense interrompt ma transe Puis des effets rideaux et c’est la goute d’eau Un ravalement de façade me cache ta palissade Une maison de retraite, construite devant ma fenêtre Sur un fil, par centaines, sèchent d’immenses gaines

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


31

HEAL THE WORLD Mickael Jackson

There’s a place in your heart And I know that it is love And this place could be much Brighter than tomorrow And if you really try You’ll find there’s no need to cry In this place you’ll feel There’s no hurt or sorro There are ways to get there If you care enough for the living Make a little space Make a better place... Refrain Heal the world Make it a better place For you and for me And the entire human race There are people dying If you care enough for the living Make a better place For you and for me If you want to know why There’s a love that cannot lie Love is strong It only cares of joyful giving If we try we shall see In this bliss we cannot feel Fear or dread We stop existing and start living

Will reveal a joyful face And the world we once believed in Will shine again in grace Then why do we keep strangling life Wound this earth crucify its soul Though it’s plain to see This world is heavenly Be God’s glow We could fly so high Let our spirits never die In my heart I feel you are all my brothers Create a world with no fear Together we cry happy tears See the nations turn their swords Into plowshares We could really get there If you cared enough for the living Make a little space To make a better place... Refrain x3 There are people dying If you care enough for the living Make a better place For you and for me

Then it feels that always Love’s enough for us growing There are people dying Make a better world If you care enough for the living Make a better world... Make a better place Refrain For you and for me And the dream we were conceived in You and for me x11

ALE LIVRE.indb 31

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


WE ARE

32

THE CHAMPIONS

Queen

I’ve paid my dues Time after time I’ve done my sentence But committed no crime And bad mistakes I’ve made a few I’ve had my share of sand kicked in my face But I’ve come through Refrain We are the champions - my friends And we’ll keep on fighting - till the end We are the champions We are the champions No time for losers ‘Cause we are the champions - of the world I’ve taken my bows And my curtain calls You brought me fame and fortune and everything that goes with it I thank you all

ALE LIVRE.indb 32

But it’s been no bed of roses No pleasure cruise I consider it a challenge before the whole human race And I ain’t gonna lose Refrain

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


GOD SAVE

33

THE SWING

Louis Chedid

ALE LIVRE.indb 33

Des batteries qui sonnent Des batteurs qui cognent Des pédales charleston Des tumbas qui claquent Des congas qui tapent Les cabassas et les claps Les saxophones Des basses qui bastonnent Les pianos qui volent Les violons Les accordéons Les trombones CHORUS God save the swing {x3} Swing, God save the swing, yeah ! Swing, swing, God save the swing En clé de fa, en clé de sol En dièse ou en bémol En soupirs, en silences En noires ou en blanches Faut qu’ la musique danse Claquez des doigts Frappez dans vos mains Tapez du pied Qu’elle soit hard Qu’elle soit cool Faut qu’ la musique tourne {au Refrain} Claquez des doigts Frappez dans vos mains Qu’elle soit hard ou qu’elle soit cool Faut qu’ la musique tourne Tourne, tourne, tourne, tourne {au Refrain, ad lib}

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


34

OH HAPPY DAY

The Edwin Hawkins Singers

ALE LIVRE.indb 34

Oh happy day Oh happy day When Jesus washed Oh when He washed Mmm, when He washed All my sins away Oh happy day Oh happy day (Oh happy day) Oh happy day (Oh happy day) When Jesus washed (When Jesus washed) Oh when He washed (When Jesus washed) Mmm, when He washed (Mmm, when He washed) All my sins away (Oh happy day) He taught me how to watch Watch and pray Watch and pray (Watch and pray) And live rejoicing every day Every day (Every day) Oh happy day (Oh happy day) Oh happy day (Oh happy day) When Jesus washed (When Jesus washed) Oh when He washed (When Jesus washed) Mmm, when He washed (Mmm, when He washed) All my sins away (Oh happy day) He taught me how to watch Watch and pray Watch and pray (Watch and pray) And live rejoicing every day Every day (Every day) Oh happy day (Oh happy day) Oh happy day (Oh happy day) When Jesus washed (When Jesus washed) Oh when He washed (When Jesus washed) Oh when He washed (Oh when He washed) All my sins away (Oh happy day) It was a happy day (Oh happy day)

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


SANTIANO

35

Hugues Aufray

ALE LIVRE.indb 35

C´est un fameux trois-mâts fin comme un oiseau. Hisse et ho, Santiano! Dix-huit nœuds, quatre cent tonneaux : Je suis fier d´y être matelot. Refrain Tiens bon la vague tiens bon le vent. Hisse et ho, Santiano! Si Dieu veut toujours droit devant, Nous irons jusqu’à San Francisco. Je pars pour de longs mois en laissant Margot. Hisse et ho, Santiano! D´y penser j´avais le cœur gros En doublant les feux de Saint-Malo. Refrain Tiens bon la vague tiens bon le vent. Hisse et ho, Santiano! Si Dieu veut toujours droit devant, Nous irons jusqu’à San Francisco. On prétend que là-bas l´argent coule à flots. Hisse et ho, Santiano! On trouve l´or au fond des ruisseaux. J´en ramènerai plusieurs lingots. Refrain Tiens bon la vague tiens bon le vent. Hisse et ho, Santiano! Si Dieu veut toujours droit devant, Nous irons jusqu’à San Francisco. Un jour, je reviendrai chargé de cadeaux. Hisse et ho, Santiano! Au pays, j´irai voir Margot. A son doigt, je passerai l´anneau. Tiens bon la vague tiens bon le vent. (Tiens bon le cap tiens bon le flot.) Hisse et ho, Santiano! Sur la mer qui fait le gros dos, Nous irons jusqu’à San Francisco.

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


36

QUAND IL EST MORT LE POÈTE

Gilbert Becaud

ALE LIVRE.indb 36

Quand il est mort, le poète, Quand il est mort, le poète, Tous ses amis, Tous ses amis, Tous ses amis pleuraient. Quand il est mort le poète, Quand il est mort le poète, Le monde entier, Le monde entier, Le monde entier pleurait. On enterra son étoile, On enterra son étoile, Dans un grand champ, Dans un grand champ, Dans un grand champ de blé. Et c’est pour ça que l’on trouve, Et c’est pour ça que l’on trouve, Dans ce grand champ, Dans ce grand champ, Dans ce grand champ, des bleuets. La, la, la...

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


J’AI DU BON

37

TABAC en canon

ALE LIVRE.indb 37

J’ai du bon tabac dans ma tabatière, J’ai du bon tabac, tu n’en auras, n’auras pas J’en ai du bon, du bon et puis du bon, bon J’en ai du bon, du bon et puis du bon, bon J’en ai du bon, du bon et puis du bon, bon J’en ai du bon mais tu n’en auras pas J’en ai du bon, j’en ai du bon J’en ai du bon J’en ai du bon mais tu n’en auras pas

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


38

LE TEMPS NE FAIT RIEN À L’AFFAIRE

O CARINA S -B - ’A AINT ARTHÉLEMY D

NJOU

Georges Brassens

ALE LIVRE.indb 38

1- Quand ils sont tout neufs, Qu’ils sortent de l’œuf, Du cocon, Tous les jeunes blancs-becs Prennent les vieux mecs Pour des cons. Quand ils sont d’venus Des têtes chenu’s, Des grisons, Tous les vieux fourneaux Prennent les jeunots Pour des cons. Moi, qui balance entre deux âges, J’ leur adresse à tous un message : Refrain Le temps ne fait rien à l’affaire, Quand on est con, on est con. Qu’on ait vingt ans, qu’on soit grand-père, Quand on est con, on est con. Entre vous, plus de controverses, Cons caducs ou cons débutants, Petits cons d’ la dernière averse, Vieux cons des neiges d’antan. (bis) 2- Vous, les cons naissants, Les cons innocents, Les jeun’s cons Qui n’ le niez pas, Prenez les papas Pour des cons, Vous, les cons âgés, Les cons usagés, Les vieux cons Qui, confessez-le, Prenez les p’tits bleus Pour des cons, Méditez l’impartial message D’un qui balance entre deux âges : Refrain

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


ENVOLE-MOI

39

O CARINA S -B - ’A AINT ARTHÉLEMY D

NJOU

Jean-Jacques Goldman

ALE LIVRE.indb 39

Minuit se lève en haut des tours Les voix se taisent et tout devient aveugle et sourd La nuit camoufle pour quelques heures La zone sale et les épaves et la laideur J’ai pas choisi de naître ici Entre l’ignorance et la violence et l’ennui J’m’en sortirai, j’me le promets Et s’il le faut, j’emploierai des moyens légaux Envole-moi, envole-moi, envole-moi ... Loin de cette fatalité qui colle à ma peau Envole-moi, envole-moi, Remplis ma tête d’autres horizons, d’autres mots Envole-moi Pas de question ni rébellion Règles du jeu fixées mais les dés sont pipés L’hiver est glace, l’été est feu Ici, y’a jamais de saison pour être mieux J’ai pas choisi de vivre ici Entre la soumission, la peur ou l’abandon J’m’en sortirai, je te le jure A coup de livres, je franchirai tous ces murs Envole-moi, envole-moi, envole-moi ... Loin de cette fatalité qui colle à ma peau Envole-moi, envole-moi Remplis ma tête d’autres horizons, d’autres mots Envole-moi Me laisse pas là, emmène-moi, envole-moi Croiser d’autres yeux qui ne se résignent pas Envole-moi, tire-moi de là Montre-moi ces autres vies que je ne sais pas Envole-moi ... Envole-moi, envole-moi, envole-moi ... Regarde moi bien, je ne leur ressemble pas Me laisse pas là, envole-moi Avec ou sans toi, je n’finirai pas comme ça Envole-moi

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


FRONTIÈRES

40

O CARINA S -B - ’A AINT ARTHÉLEMY D

NJOU

Yannick NOAH

ALE LIVRE.indb 40

Je vous parle d’un monde qui n’existe pas Un monde où les frontières ne diviseraient pas La moindre différence comme ultime richesse Sans barrière sans bannière, inutiles forteresses Partager le même soleil S’éveiller sous le même arc-en-ciel Espérer la même lumière Redessiner d’autres frontières Je vous parle d’un monde qu’il nous faudra construire Que tant d’hommes avant nous ont rêvé de bâtir Infantile utopie ou combat d’une vie Les ténèbres ou l’amour, c’est à nous de choisir Partager le même soleil S’éveiller sous le même arc-en-ciel Espérer la même lumière Redessiner d’autres frontières Où sont les différences dans le cœur des enfants De là-bas ou d’ailleurs d’hier ou maintenant L’autre est de mon rang de mon sang, c’est un frère Il n’y a vu du ciel aucune ligne sur la Terre Partager le même soleil S’éveiller sous le même arc-en-ciel Espérer la même lumière Redessiner d’autres frontières Je vous parle d’un monde qui n’existe pas Un monde où les frontières ne diviseraient pas Infantile utopie ou combat d’une vie Redessiner d’autres frontières

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


41

QUAND

O CARINA S -B - ’A AINT ARTHÉLEMY D

NJOU

JE VOIS TES YEUX

Danny BRILLANT

ALE LIVRE.indb 41

Refrain Quand je vois tes yeux je suis amoureux quand j’entends ta voix je suis fou de joie quand je vois tes yeux je suis amoureux quand j’entends ta voix je suis fou de toi Mais tu as tant de charme et c’est là mon drame car je suis sans arme lorsque tu es là je voudrais t’le dire je voudrais l’écrire mais je n’ose pas te parler de ça Refrain Tu fais des ravages je manque de courage pour te déclarer toute la vérité j’prépare les discours pour te faire la cour mais j’peux plus bouger quand tu es à mes côtés Refrain Mais tu m’impressionnes souvent je frissonne quand me vient l’idée de te rencontrer je n’ai pas confiance je manque d’assurance et je fais semblant de jouer les indifférents

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


DEMAIN

42

O CARINA S -B - ’A AINT ARTHÉLEMY D

NJOU

Thomas DUTRONC Demain j’arrêt’rai Demain je m’y mettrai J’fous rien... Je rêve à la fenêtre... Un jour... Faudrait que j’m’y mette... Mais y a d’la vie tous les soirs Y a des filles dans les bars Allez viens Demain sera trop tard Y a toujours une p’tite fête Promis demain j’arrête Mais ce soir La nuit sera sans fin A l’été à la vie Au soleil et aux filles Je veux lever mon verre A en rouler par terre Je rejoins l’imprévu La folie et l’ivresse En chantant dans les rues J’oublie toutes les promesses Demain j’arrêt’rai Demain je m’y mettrai J’fous rien... Au café en terrasse... J’suis bien... J’regarde la vie qui passe... Et pourquoi faire aujourd’hui C’que j’pourrai faire demain Vive la vie Qu’on prend comme elle vient Alors j’appelle mes potes Ca te dirait qu’on sorte C’est ce soir Demain sera trop tard

ALE LIVRE.indb 42

A l’amour à la vie Aux soleil et aux filles Je veux lever mon verre Allez viens boire mon frère C’est pas qu’le paradis N’a pas tout pour nous plaire Mais j’ai plus chaud en enfer Entouré d’mes amis J’fais des économies J’prévois le reste de ma vie Mutuelle... Et petit bas de laine... Mon Dieu... Que j’aime le système... Demain s’ra merveilleux J’aurai ma maison, j’s’rai heureux Mais j’s’rai vieux Ca c’est ennuyeux Alors je te les laisse Ma place mon chien ma caisse Résolution J’prends plus d’résolutions A l’été à la vie Au soleil et aux filles Viens donc lever ton verre Renversons les barrières Demain on s’ra tous frères Demain y aura plus d’guerre On mangera à sa faim En attendant j’m’en r’sers un A l’amour à la vie Au soleil et aux filles Je veux lever mon verre Et rêver d’vant la mer...

ENSEMBLE, ON A PLUS DE TALENT !

12/06/14


Tout votre journal aussi sur tablette, smartphone et ordinateur

pour 2 €/mois*

Découvrez votre journal au format numérique : • Un accès illimité, dès 5 heures du matin, pour vous ou l’un de vos proches. • Un grand confort de lecture : page par page, article par article.

Et bénéficiez de

3 avantages :

1er avantage : Faites-en profiter un proche ! 2ème avantage : Le 1er mois d’abonnement est offert 3ème avantage : Consultez au choix l’une des 5 éditions

Pour en profiter :

connectez-vous sur le site abonne.courrierdelouest.fr ou appelez au 02 41 80 88 80 du lundi au vendredi de 8h à 18h et le samedi de 8h à 12h30 (prix d’un appel local)

OFFRE RÉSERVÉE À NOS ABONNÉS * Les conditions détaillées de cette offre sont disponibles sur abonne.courrierdelouest.fr

ALE LIVRE.indb 43

12/06/14


ALE LIVRE.indb 44

ANGERS L’ÉTÉ JE LA DÉCOUVRE ELLE ME SURPREND

12/06/14

Ville d’Angers/Angers Loire Métropole – Direction Information Communication |

| Photos : Shutterstock | Juin 2014

Chorale livre 2014 - Le Courrier de l'Ouest  

Venez fêter la musique avec Le Courrier de l'Ouest samedi 21 juin place Lorraine à Angers.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you