Issuu on Google+

Newsletter N°1 Décembre 2010

Alors… c’était comment ton festival chrétien? « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive » (Jn 7,37). Tu as été une des 300 personnes à répondre à cet appel début novembre? Tu avais déjà quelque chose de prévu? Tu n’avais même pas entendu parler du Soul Quest Festival? C’est un programme dense qui nous a été proposé pendant plus de trois jours au prieuré de la Communauté de Saint Jean, à Libramont: enseignements, témoignages, représentations, veillées de prière, ateliers à thèmes, adoration, partages, chants, sport… et, au cœur de tout ça : Jésus, à n’en pas douter. N’y avait-il pas, à nouveau, un appel à suivre le Christ, même si être un saumon qui nage à contre-courant ne va pas toujours de soi ? Entre toutes les activités proposées, nous pouvions adorer le Saint-Sacrement tout au long

du WE. C’était là le véritable poumon du festival, ce qui le soutenait et le nourrissait, nous permettait d’ouvrir nos cœurs et nos oreilles; union dans la prière avant tout, donc; union des cœurs pour avancer toujours plus loin dans la communion des saints. Et la sainteté dans tout ça ? Nous a-t-il été demandé. Tu la vis comment dans ton quotidien ? Moi ? Quoi ? Heu…de quoi tu parles ? Eh oui mon petit… toi aussi tu y es appelé. Dans un moment comme celui-ci, où l’Eglise belge semble se diviser, ce festival était une réelle preuve du contraire. Autant de charismes différents étaient rassemblés autour d’une même soif de Dieu. Chacun a pu partager ce qu’il avait

de mieux à offrir. C’est au sein d’une communauté unie que nous avons pu vivre tout au long de ces quatre jours, ponctués par la présence de nos deux évêques, Mgr Warin et Mgr Van Cottem ainsi que de celle de Mgr Léonard. Le quotidien (eh oui, il s’installe vite) a permis de tisser des liens, de découvrir quelques personnes plus en profondeurs. C’était parfois les rencontres auxquelles on s’attendait le moins… Décidément, il n’a pas fini de nous étonner, ce Jésus de Nazareth…

Le saumon de Marie –Jeunesse

SOUL QUEST Newsletter

Et après? Pendant et après le festival, beaucoup se sont demandé: « Et après? ». Cette question est plus que légitime. Ce n’est pas facile de se replonger dans son quotidien, de retourner dans un monde où Dieu est oublié… C’est facile d’oublier Dieu. Mais Lui ne t’oublie pas. Il attend, inlassablement, que tu Lui ouvres ta porte. Facile à dire, pas facile à

faire… Ton désir est déjà une porte entrouverte. Ne sois pas trop pessimiste avec toimême. Commence par prendre du temps chaque jour et fais silence. Cinq minutes avant de démarrer la journée; trente, c’est encore mieux. Le principal est de Le rencontrer, de te laisser visiter au quotidien et de Le laisser agir

On remet ça? stival redémarre! Le Soul Quest Fe s d’ores et déjà Nous te donnon ée prochaine rendez-vous l’ann édition. Elle se pour une nouvelle ute à Malonne, à déroulera sans do de kilomètres de une petite dizaine octobre 2011. Namur, du 28 au 30

en toi. Tu n’as rien à faire, mais à laisser faire. Et si ce temps de l’Avent était l’occasion de découvrir en toi cette attitude de veilleur?. Par ailleurs, pour vivre ta foi avec d’autres jeunes, nous te proposons de découvrir des événements qui valent le détour (voir l’agenda cidessous).

AGENDA  33ème rencontre européenne de Taizé à Rotterdam du 28 décembre 2010 au 1er janvier 2011  WE Jeunesse 2000 à Namur du 25 au 27 février 2011  JMJ à Madrid du 15 au 21 août 2011  Soul Quest Festival du 28 au 30 octobre 2011


Editeur responsable: Krystyna Sobieski Contact: Rue du Séminaire 11B 5000 Namur

« Ce que j'ai préféré, c'était le témoignage de Laurent Gay, c'est un message d'espoir impressionnant! Puis aussi le moment où on était assis et qu'il nous a dit de nous lever si on voulait continuer quelque chose avec Jésus; ça donnait des frissons. » (Ariane, 16 ans)

Téléphone : 081/25.64.86 coup.de.pouce@catho.be

Ils l’ont vécu….

Retrouvez-nous sur le web! www.soulquestfestival.be

« Et bien, ch acun des tém oignages, chac vivre pendan une des expé t ce fameux riences que no w eek-end fut, us avons pu Infini que Die pour moi, l'ex u a décidé de pression de ce nous donner. t Amour Rappelons-no us, au risque de me répéte tout doux, to r, que jamais ut disponible le Christ ne fo , tout offert, rce, il est reux, pour ce et bien que Ri lui qui se donn en ne soit plus e que de ne pa doulouprix à ses ye s être reçu no ux, et c'est do tre liberté es nc à nous de t sans saisir la main (Thibault, 29 tendue, de ch ans) oisir. »

esse...

n et la jeu I V X t î Beno

Désirer quelque chose de plus que la routine quotidienne d’un emploi stable et aspirer à ce qui est réellement grand, tout cela fait partie de la jeunesse. Est-ce seulement un rêve inconsistant, qui s’évanouit quand on devient adulte? Non, car l’homme est vraiment créé pour ce qui est grand, pour l’infini. Tout le reste est insuffisant, insatisfaisant. Saint Augustin avait raison : notre cœur est inquiet tant qu’il ne repose en Toi. Le désir d’une vie plus grande est un signe du fait qu’Il nous a créés, que nous portons son «empreinte». Dieu est vie, et pour cela, chaque créature tend vers la vie. De façon unique et spéciale, la personne humaine, faite à l’image et la ressemblance de Dieu, aspire à l’amour, à la (Message du Pape Benoît XVI aux jeunes du monde à l’occasion de la joie et à la paix. » XXVIe journée mondiale de la jeunesse 2011)

Les JMJ Partir aux JMJ? Avec qui? Comment? Pourquoi? De nombreuses communautés organisent leur propre route. Tu pourras en savoir plus sur les sites internet respectifs de chacune d’entre elles (Communauté St Jean, Tibériade, l’Emmanuel…). Les diocèses francophones organisent également leurs routes. Tu peux choisir entre cinq formules en fonction de tes envies et de tes possibilités. Pour te renseigner, rends-toi sur le site www.jmj.be.

Mondiales de la Jeunesse? Jean-Paul II a toujours manifesté une attention particulière pour les jeunes, lui qui leur avait lancé au soir de son élection: « Vous êtes l’avenir du monde et l’espérance de l’Eglise ». En 1984, Jean-Paul II invitait les jeunes à se rassembler, à Rome, afin de célébrer un jubilé spécial pour la jeunesse. Ce premier rendez-vous rassembla près de 300 000 jeunes. A cette occasion, s de Jean-Paul II al fin blement lors du rassem e is pr é ét a leur confia cette photo 5

Quelle est l’ins200 piration des Journées JMJ de Cologne en

la Croix de l’Année Sainte. Celle-ci est aujourd’hui le symbole des JMJ et a parcouru tous les pays où elles ont été organisées. En 1985, déclarée année internationale de la jeunesse par l’ONU, 450 000 jeunes participent à un rassemblement sur le thème : « Soyez toujours

prêts à rendre compte de votre espérance » (1 P 3, 15). L’année 2010-2011 est à nouveau déclarée année internationale de la jeunesse. Le succès de ces deux grands rassemblements a encouragé Jean-Paul II à créer officiellement les JMJ. Célébrées chaque année le dimanche des Rameaux, les JMJ prennent tous les 2 à 3 ans la forme d’un grand rassemblement qui réunit les jeunes du monde entier, dans la joie, avec le Pape (source: www.jmj.be).


SQF Newsletter déc 2010