Issuu on Google+

BELGIQUE - BELGIE P.P. - P.B. 5000 NAMUR BC 1320

BIMESTRIEL P.202014 Bureau de dépôt Namur Mail Edit. resp. : Vincent Favart COUP DE POUCE Rue du Séminaire, 11B 5000 Namur

2010

n° 56


Editorial Attendre et désirer : voilà ce à quoi nous entraîne ce temps de l’avent qui approche à nouveau. Ces quatre semaines ne sont pas un temps pour penser aux préparatifs de Noël, à l’achat de cadeau, à l’organisation du repas familial. Ce temps de l’avent est avant tout un cadeau qui nous invite à approfondir notre vie de chrétien en tant que guetteur, en tant que veilleur. Veiller, ce n’est pas somnoler et attendre que le temps passe. Etre veilleur, c'est être un guetteur. Veiller, c'est tendre l'oreille, attentif au moindre signe. Guetter, c'est se tenir debout, attendre sans impatience l'arrivée de celui que nous espérons. Veiller, c'est, de jour comme de nuit, accepter de se mettre en route, de bouger, de sortir, d'aller à la rencontre de celui qui vient. L’heure est venue de sortir de notre sommeil, de tout laisser et de nous mettre en route. Ce temps de l’Avent ne sera pas trop long pour nous préparer à la rencontre avec Jésus, à préparer sa venue. Ne soyons pas étonnés de la simplicité et la fragilité avec laquelle il est déjà venu parmi nous. Contemplons plutôt et préparons nos cœurs… Krystyna

2


Sommaire

P. 4 Présentation des différentes « routes » pour aller aux JMJ de Madrid 2011 P. 7 Campagne d’Avent 2010 : Action vivre ensemble P. 8 Echos d’activité : la marche des jeunes à Maredsous et Soul Quest Festival 2010 à Libramont P. 12 A la rencontre de : Wally della Faille, assistante paroissiale P.15 Foire aux textes : Nativité du Seigneur, dans notre étable, T'attendre vraiment! P. 17 Films/DVD/Livres : Le Grand Silence , Le Très-Bas, Saint Benoit - Messager de Paix P. 20 Technique/outils : Comment fabriquer une couronne de l’Avent et proposition de 4 méditations autour de la Parole de Dieu pour chaque semaine de l’Avent P.25 Jeux/Humour P.26 Agenda

3


Infos Du 15 au 21 août 2011, les jeunes du monde entier ont rendez-vous à Madrid ! Nous te proposons plusieurs formules pour participer aux JMJ. « Ils allaient de village en village, annonçant la Bonne Nouvelle » Luc 9, 6 A.

Témoins d’espérance : Du 5 au 9 août, aura lieu en Belgique une route d’évangélisation. C’est une invitation faite aux jeunes vivre 4 journées pour témoigner de leur foi et rendre compte de l’espérance qui les habite; ils iront ainsi, à travers les villes, inviter les gens, à se joindre à eux pour une grande veillée, témoignage de foi qui aura lieu chaque soir.

A travers la Catalogne B.

Camino de Catalonia : Du 7 au 11 août, 150 jeunes partiront explorer la Catalogne avant de rejoindre les journées en diocèse, depuis les Pyrénées jusqu’à Montserrat, dans un mélange de visites et de marche, à la découverte, des paysages, de l’histoire et de la foi du pays. La route rejoindra ensuite les autres Belges à Tarragone et Gérone.

« La foule aperçut Jésus et le suivit. » Luc 9, 11 C.

Camino Costa Brava / Costa Dorada : Départ le 10 août pour les journées en diocèse à Tarragone et à Gérone. Cette formule reprenant simplement les JED et les JMJ nous parait essentielle et sera la proposition privilégiée auprès des jeunes. Au programme : logement et journée en familles d’accueil, découverte de la culture espagnole, visite à Barcelone, concerts sur la plage et grande veillée pour l’Assomption. Cette proposition sera aussi accessible en avion pour ceux voulant gagner un jour ou éviter le trajet en car (prix plus élevé). 4


Les JMJ en une semaine D.

Camino Majca : Le 15 août, un dernier départ sera possible en avion depuis la Belgique, afin de pouvoir vivre les JMJ avec seulement 5 jours de congé ou en étant absent qu’un seul dimanche. Ce petit groupe rejoindra tous les autres Belges pour la semaine des journées mondiales de la jeunesse. Là nous nous joindrons au programme proposé par Madrid. Nous essayerons d’avoir un lieu de catéchèse commun à tous les Belges pour faciliter les communications. Les pèlerins auront chacun reçu un carnet pour tout le voyage avec entre autres des propositions de temps de prière ou de temps de partage afin de pouvoir enrichir les temps morts. L’organisation sera indépendante de la France mais collaborera au sein du QG.

E.

En direct de Quarto Vientos : Les 20 et 21 août, nous proposerons aux Belges n’ayant pu partir pour l’une ou l’autre raison, de venir à Beauraing pour se joindre à nous, en communion de prière. Ce sera l’occasion de chanter, prier, fêter et vivre en direct la grande veillée des JMJ. Retransmission sur grand écran, animations, temps de partages permettront aux jeunes de goûter en 24 heures à l’ambiance des JMJ. Le diocèse de Cambrai nous rejoindra pour l’occasion, d’autres diocèses frontaliers sont aussi les bienvenus, merci de nous contacter. Avec Jimjy, fonce aux JMJ : Jimjy, ce petit taureau brun, né d’un blanc bleu belge, à toujours rêvé de visiter l’Espagne, et bien grâce à nous ce sera chose faite ! Cette mascotte dont vous pouvez voir le joli minois ira à la rencontre des jeunes Belges tout au long de l’année pour inviter aux JMJ. Lors des grands évènements cathos de l’année mais aussi dans les paroisses, notre ami sera présent pour animer la foule et inviter chaque jeune à partir à la rencontre des autres venus de tous pays, et à travers eux à la rencontre du Christ. Jimjy est, vous l’avez compris, l’élément clé de notre campagne de promotion, Noël sera la période où nous concentrerons notre action afin qu’un maximum de jeunes puissent être inscrits avant la mi-février. 5


Les prix, une formule unique : Si inscription avant le 15 février 2011 : 600.00 € Si inscription avant le 15 mai 2011 : 650.00 € Si inscription avant le 10 juillet 2011: 700.00 € Pour toutes informations : www.jmj.be

Contact : coordination@jmj.be

6


Campagne d’Avent 2010 : Action vivre ensemble Plus d’un million et demi de personnes pauvres dans notre pays. Est-ce normal ? Ou simplement scandaleux ? On peut s’y habituer, dire qu’il n’y a rien à faire, que c’est normal, mais inévitable. On peut aussi refuser la fatalité, s’engager pour faire fleurir la solidarité autour de soi, encourager ceux qui y travaillent sans relâche, et notamment les 95 associations qu’Action Vivre Ensemble aidera cette année, grâce à vos dons. Un CD ROM et un dossier, un conte et des projets d’associations de lutte contre l’exclusion sociale vous aideront à mieux comprendre la pauvreté et à refuser avec nous la fatalité. Voici une proposition d’animation pour Noël 2010 Pour quelle crèche chantons-nous ? Cette année, nous vous proposons un petit guide pour revisiter la crèche et la rendre vraiment vivante, actuelle. Chaque semaine, un personnage prendra place dans la crèche, pour donner au message de Noël un écho dans la réalité d’aujourd’hui. Cela peut constituer le geste symbolique posé au cours de chaque célébration. Le conte de cette année « La vivante crèche » aborde aussi ce thème et invite les enfants à poser ce geste. Téléchargez gratuitement ce document pdf sur http://www.entraide.be/index.php?id=469 - ou demandez-le au 02 227 66 80 nelly.rincon@)entraide.be. Visitez le site internet :www.vivre-ensemble.be

7


Echo d’activités Marche des jeunes à Maredsous ce 9 octobre 2010 « Je suis le chemin, la vérité et la vie » nous dit Jésus (Jn 14, 16). Pas loin de 500 jeunes du diocèse de NamurLuxembourg ont pris le temps de continuer leur chemin ce samedi 9 octobre à l’Abbaye de Maredsous et environs. Ils étaient invités à réfléchir à leur baptême et au sens de celui-ci, à l’occasion de cette journée hors du quotidien. Marcher, prier, écouter, échanger, bricoler…des gestes si simples qu’il est bon quelque fois de les redécouvrir ensemble. Le soleil nous a permis d’encore mieux profiter de cette riche journée. Prières, danses, art floral, témoignages, théâtre et jeux d’adresse étaient proposés. Il n’appartient qu’aux jeunes d’expliquer ce qu’ils ont reçu en profondeur. Peut-être certains ne s’en doutent-ils pas encore ? Nous avons eu la chance de compter sur la participation de la confrérie de la Passion de Ligny. Nos yeux et nos oreilles ont pu goûter à l’art de cette désormais traditionnelle représentation théâtrale des derniers moments du Christ. S’ensuivait la création d’un bâton de berger pour et par chacun, l’initiation à des danses folkloriques, le témoignage de deux jeunes filles de 16 ans qui ont désiré recevoir le baptême il y a peu de temps ou encore d’une journaliste partie en mission en Haïti… La journée a également été ponctuée de moments plus intérieurs lors de prières chantées, accompagnées ou encore silencieuses. Les visages semblaient paisibles en fin de journée, lors de la veillée finale où chacun, comme il le désirait, pouvait recevoir la bénédiction par les nombreux prêtres présents ce jour-là.

8


Rien n’aurait cependant pu être mis en place sans la participation de nombreux bénévoles et communautés nouvelles qui ont chaleureusement accepté de donner de leur temps et cela, pour offrir à des centaines de jeunes en recherche une journée pas comme les autres… Krystyna

9


Soul Quest Festival, Libramont 2010 « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive » Jn 7,37. Plus de 300 personnes inscrites ont répondu à l’appel pour ce long week-end où nous fêtions tous nos Saints, connus et inconnus. Le prieuré de la Communauté de Saint Jean nous a ouvert ses portes pour vivre quatre jours très riches. Le programme était dense : enseignements, témoignages, représentations, veillées de prière, ateliers à thèmes, adoration, partages, chants, sport… et, au milieu de tout ça : Jésus, à n’en pas douter. Parmi les nombreux intervenant; Doudou et Damien Ricour nous ont fait rire aux larmes par leur humour empreint de vérité, Laurent Gay nous a témoigné d’une formidable espérance, les jeunes de Glorious nous ont rassemblés dans une louange aussi peu conventionnelle que vécue dans la foi. Tous ne cessaient cependant de nous rappeler que c’était Dieu, et non eux, qu’il fallait acclamer avant tout. N’est-ce pas là, à nouveau, un appel à suivre le Christ, même si être un saumon qui nage à contre-courant ne va pas toujours de soi ? Entre toutes les activités proposées, nous pouvions adorer le Saint-Sacrement tout au long du festival. C’était là le véritable poumon du festival, ce qui le soutenait et le nourrissait, ce qui nous permettait d’ouvrir nos cœurs et nos oreilles. L’union dans la prière avant tout, donc. Union des cœurs pour avancer toujours mieux dans la communion des saints. Cette communion a été vécue, par ailleurs, lors des partages en groupes de 7 à 8 jeunes du même âge. C’était l’occasion pour chacun de s’exprimer et d’écouter les autres dans leurs émerveillements, leurs vécus, leur espérance et aussi leurs doutes de chrétiens. Et la sainteté dans tout ça ? leur a-t-il été demandé. Tu la vis comment dans ton quotidien ? Moi ? Quoi ? Heu…de quoi tu parles ? Et oui mon petit…toi aussi tu y es appelé.

10


Dans un moment comme celui-ci, où l’Eglise belge semble se diviser, ce festival était une réelle preuve du contraire. Autant de charismes différents étaient rassemblés autour d’une même soif de Dieu. Chacun a pu partager ce qu’il avait de mieux à offrir aux autres. C’est une communauté unie que nous avons pu vivre tout au long de ces quatre jours, ponctuée par la présence de deux évêques, Mgr Warin et Mgr Van Cottem ainsi que de celle de Mgr Léonard. Le quotidien (et oui, il s’installe vite) ont permis de tisser des liens, de rencontrer quelques personnes plus en profondeur. C’était parfois celles auxquelles on s’attendait le moins… Décidément, il n’a pas fini de nous étonner, ce Jésus de Nazareth… A noter dans vos agendas les dates de l’année prochaine : Soul Quest Festival 2011 du vendredi 28 octobre au dimanche 30 octobre 2011

11


À la rencontre de Wally della Faille, assistante paroissiale Wally, qui es-tu ? Je suis mariée avec Jean-Louis depuis 32 ans, nous avons 5 enfants, deux beaux-enfants et trois petits enfants. Née le 12 juillet 1955, je suis la sixième fille d’une famille de 8 enfants et j’ai un frère qui me suit. Un de mes frères ainés est mort d’un accident chez les louveteaux, un an avant ma naissance. Ma famille est très catholique et pratiquante. Un fois par semaine, mes parents nous réveillaient pour la messe de 6h30 du matin. Tous les dimanches, en début de soirée, nous priions le chapelet. Cela ne m’a pas dégoûtée, au contraire. Cela m’a certainement posé question : qui est Dieu pour qu’il soit si important? Nous avons été éduqués avec générosité et ouverture. La foi de mes parents n’est pas la même que la mienne mais la façon dont ils faisaient confiance aux autres m’a certainement construite. Lorsque j’avais 19 ans, un deuil important les a encore secoués et cette espérance n’a pas faibli. Ce n’est pas pour cela que tout était soft : disputes, difficultés scolaires et doutes faisaient aussi partie du lot quotidien. Comment est né ton désir de te mettre au service du Seigneur ? Je ne vis pas mon désir de vivre avec Dieu comme un service mais comme une joie que j’ai envie de partager. Ce n’est pas de réciter des paroles qui ont forgé ma relation à Dieu et aux autres mais la lecture de la Parole du jour. Pour moi, la Parole de la Bible rejoint très souvent (oserais-je dire toujours ?) ma vie. Je crois que c’est elle qui me permet de vivre mon quotidien dans une certaine direction. La Parole peut me révéler des points d’attention que même un être cher ne pourrait me dire. Elle me fait bouger au plus profond de moi-même. 12


Quels ont été les principaux obstacles à surmonter ? Pour toi ? Autour de toi ? Choisir le Seigneur tous les jours, cela demande un effort, un abandon dans la confiance qui est à renouveler chaque jour. En général, on pense ne pas avoir besoin de Dieu, que la vie tourne très bien sans lui. Pourtant, avec Lui, elle prend un autre reflet et un autre dynamisme. Vivre avec Dieu permet aussi de prendre du recul par rapport aux événements et aux autres. Les obstacles dans la vie pastorale existent. Une communauté peut bloquer des initiatives, par ailleurs elle tamponne. Je rêve de communautés audacieuses, et ce n’est pas toujours le cas. Je trouve cela parfois un obstacle. As-tu été comprise, aidée pour réaliser ton idéal ? J’ai beaucoup de chance car on me fait souvent confiance et réciproquement. Cela me permet vraiment d’écouter ce que les personnes me disent. Même si je réagis à vif, je vois que les avis des autres me donnent un approfondissement et une ouverture. Quelle est ta mission en tant qu’assistante paroissiale ? Ma mission en tant qu’assistante paroissiale est la catéchèse tant pour des jeunes qui se préparent à la profession de foi que pour des adultes. J’aime animer et donc la catéchèse (« laisser résonner ») constitue un beau programme pour moi. Tu fais des animations bibliques. Peux-tu nous en parler ? Pour les animations bibliques, j’anime des groupes différents. •

Un groupe où l’on chemine avec la méthode catéchétique de « Mess’aje ».

Á l’aide de moyens audio-visuel, nous cheminons avec le peuple juif dans sa découverte de Dieu, à travers ses expériences de l’Exode et de l’Exil, pour découvrir Jésus, né juif et la naissance de l’Eglise. Je vous invite à vivre l’expérience. 13


Un autre groupe qui suit la méthode de l’école de Friburg (Bible et Vie).

Plusieurs animateurs se réunissent ensemble pour découvrir le texte et l’animent dans leurs paroisses. A travers un thème pour l’année, nous prenons des passages de l’Ancien et du Nouveau Testament. Je n’aurais jamais cru être capable d’animer cela. Grâce à la demande du doyen Forthomme, j’ai pu approfondir la Parole de Dieu et maintenant aider d’autres personnes à mieux interpréter les textes qui nous sont donnés. Pour mieux comprendre la Bible, rien de tel que le partage. Qu'as-tu envie de dire aux jeunes d'aujourd'hui ? Prenez le temps de prier, de faire confiance à Dieu. Si nous n’avons pas cette audace, Dieu reste mort. Ne restez pas seuls, le partage fait grandir. Vous avez d’autres idées que les nôtres. Elles sont importantes. C’est à nous de les écouter. Restez attentifs à ce que vous vivez intérieurement. Cela demande du silence et des arrêts. Etre attentif à ces ressentis permet aussi d’avancer dans le de-venir homme, fait grandir l’être spirituel, le dynamisme. Cela donne du punch !

Tableau « Béatitudes » de Françoise Burtz

14


Foire aux textes NATIVITE DU SEIGNEUR Dans notre étable. Ne pas avoir trouvé de place dans l'hôtellerie n'a pas empêché le Sauveur de naître ailleurs, en un tout autre endroit. Il est question d'une crèche. Nous sommes manifestement dans une étable ou sur quelque place d'affouragement du bétail, à coup sûr un endroit guère confortable pour des êtres humains. C'est dans ce lieu obscur que Jésus est né, il mourra dans un lieu analogue, bien plus obscur. C'est là, dans la crèche, dans l'étable près du bétail, que le ciel c'est ouvert sur les ténèbres de la terre, que Dieu c'est fait homme afin d'être tout à fait avec nous et pour nous. C'est là que nous a été donné ce semblable, ce prochain, cet ami, ce frère. Oui, c'est là que cet événement a eu lieu. Dieu soit loué de ce que les parents et l'enfant, qui n'avaient pas trouvé de place dans l'hôtellerie, aient pu disposer de cet endroit où l'événement a pu se produire. Et maintenant s'il s'agit pour le Sauveur de s'installer chez nous, Dieu soit béni qu'il existe aussi dans notre vie un recoin où le Sauveur puisse entrer sans avoir à demander, à se tenir dehors et à frapper; un lieu où secrètement il est déjà descendu et où il attend simplement que nous le reconnaissions et que nous nous réjouissions de sa présence. Quel est cet endroit dans notre vie? Ne pense pas à quelque chose de distingué, de beau ou de bien qui pourrait te servir de référence vis-à-vis du Sauveur pour te rendre recommandable à ses yeux et prêt à l'accueillir. Pas du tout. Le lieu de notre vie où le Sauveur vient s'installer a ceci de commun avec l'étable de Bethléem, qu'il est loin d'être beau, qu'il a même assez mauvaise apparence, n'a rien d'accueillant et d'intime, n'est même pas rassurant, pas humain, tout proche des bêtes… C'est là que nous les hommes, nous vivons, tous sans exception, pauvres comme des mendiants, des pécheurs perdus, des créatures gémissantes, des mourants, bref, des gens en plein désarroi. Or, c'est là que Jésus-Christ vient loger, bien plus, c'est là qu'il a déjà choisi sa demeure.

Karl Barth.

Aux captifs la liberté 15


T’attendre vraiment ! Pas comme on attend l’autobus, Machinalement, comme d’habitude, En discutant avec un copain, Mais comme on attend un ami, le Dimanche à 13h, Et qu’on a faim. T’attendre, Pas comme on attend avec son caddie, Que le client précédent ait terminé, Mais comme le pauvre attend la fin du mois, Pour pouvoir survivre Avec ce que ses droits lui donnent d’espoir T’attendre, Pas comme on attend Que tout le monde soit prêt, Avant de monter en voiture, Mais comme on attend la libération des otages Avec la peur au ventre, Même s’ils ne sont pas nos tout proches T’attendre, Pas comme on attend la chute des feuilles Programmée depuis des siècles, Mais comme on attend le courrier, Cette lettre dont dépend notre avenir Ou qui scelle notre amitié

T’attendre, Pas comme on attend d’aller bosser demain matin Parce que de toute façon demain matin arrivera, Mais comme on attend les résultats d’un examen, Parce que tous nos espoirs y sont enfouis. Oui, tous nos espoirs sont en Toi, Mais la réalité de nos vies Nous vole notre esprit. Impose toi donc à moi ! Viens me chercher au fond de moi-même Je ne suis que poussière, Mais si tu viens en moi, Je participerai à ta Lumière « Venez, Montons à la montagne de Sion, Au temple du Dieu de Jacob, Il nous enseignera ses sentiers Car c’est de Sion que vient la Loi De Jérusalem la Parole du Seigneur » Isaïe 2, 1-5 Prière d'Yves Garbez

16


Films/DVD/Livres Le Grand Silence, documentaire réalisé par Philip Gröning, 2006, 162 minutes Qui sont-ils, ces quelques hommes ou femmes qui ont répondu à un appel particulier de Dieu ? " Depuis toujours le Christ, Verbe du Père, a choisi par l'Esprit Saint des hommes pour les mener en solitude et se les unir dans un amour intime." (Statuts, Prologue) En 1984, Philip Gröning envoie une demande au monastère de la Grande Chartreuse pour filmer leur quotidien. 17 ans plus tard, il reçoit une réponse. Les chartreux acceptent de l’accueillir pendant 6 mois, en respectant leur mode de vie et en restant le plus discret possible. Il en résulte un magnifique documentaire. Aucun additif musical n’est présent. Le matériau constitutif du film n’est composé que de la seule réalité de cette vie faite de silence et de prière. Les 162 minutes de vision nous amènent à nous interroger sur les motivations et les enjeux de cette vie monastique la plus rude qui soit. Le but du chartreux est la contemplation pour…découvrir l’immensité de l’amour (Statuts 35.1). Il tente de « vivre aussi continuellement que possible dans la lumière de l’amour de Dieu pour nous, manifesté dans le Christ » par la « prière pure et continuelle ». Sont-ils si éloignés et différents de nous, ces hommes qui, dans une grande liberté, ont décidé de suivre le Christ dans une vie qui semble si éloignée de toutes nos habitudes modernes et de nos attirances premières ? Sans doute beaucoup moins que nous serions portés à le croire. De nombreux candidats poussent chaque année les portes des différents monastères de l’ordre fondé par Saint Bruno. Le jésuite André Ravier nous dit, par ailleurs : « Tout chrétien n’a-t-il pas, lui aussi, quelque chose à recueillir de Bruno, pour cette part, en lui, qui aspire parfois au plus fort de l’action, à chercher, dans le seul à seul avec Dieu, un peu de repos, un regain de force, une re-création de sa foi et de sa charité ? » (Saint Bruno le Chartreux, Ed. Lethielleux, 1981)

17


Le Très-Bas, de Christian Bobin, Paris, Gallimard, 1995. Ni une biographie, ni une hagiographie, le Très-Bas présente la vie de Saint François d’Assise de manière presque poétique. Christian Bobin nous emmène, par la finesse de son langage, dans une promenade qu’il est bon de ne pas terminer trop vite. Le texte est dense. Il mérite d’être lu et relu. Il invite à la méditation, mieux encore, à la prière. Certaines phrases méritent d’être lus pour elles seules, de s’y arrêter et de les digérer dans le silence de nos cœurs. Les différents chapitres nous amènent à repenser nos propres expériences quotidiennes, nos rapports avec nos mères et leur beauté, la joie de l’éternité, à contempler au plus intime de nous -mêmes l’enfant, l’ange ou le don de Dieu tout simplement. Saint François est le fondateur de l’ordre des franciscains. Il prêchait la pauvreté et parlait aux animaux. Assoiffé de pureté, il aimait le monde. Il a beaucoup à nous apprendre et Christian Bobin nous offre de le découvrir de façon singulière. Croyant et incroyant se laisseront toucher par ces lignes. La lecture de ces mots se fait sans trouble. A chacun de recevoir selon ses besoins… Voici quelques extraits : 

« ….Je t’aime. Cette parole, quand elle file vers Dieu, est comme une flèche enflammée qui s’enfonce dans la nuit et s’éteint avant de toucher sa cible… » L’amour n’est rien d’original. L’amour n’est pas une invention d’auteur.

« Il est avec son amour comme l’enfant devant le mur avec sa balle : il lance sa parole, la balle de parole lumineuse, le « je t’aime » enroulé sur lui-même, il la lance contre un mur éloigné de lui de tous les jours qu’il lui reste à vivre, il attend ensuite que la balle rebondisse, il lance des milliers de balle, aucune ne revient jamais, il continue, toujours souriant, confiant : le jeu est à lui-même sa récompense, l’amour est à lui-même sa réponse. » 18


Saint Benoit - Messager de Paix, de Guy Lehideux et Dominique Bar Ces 46 planches nous racontent sobrement la vie de Saint Benoît, devenu Saint Patron des moines d’Occident. Né à Nursie, dans une famille aisée, Benoît part pour étudier à Rome. Rapidement, il se sent appelé à autre chose et à vivre un chemin fait de solitude. La présence de Dieu se fait toujours plus proche dans sa vie. Il vit alors quelques années comme ermite avant de découvrir ce que Dieu veut pour lui. Des compagnons se rassemblent autour de lui. Il les guide et élabore une règle de vie sur base des expériences qu’ils acquièrent ensemble. L’histoire racontée ici se base fortement sur la biographie de Saint Benoît élaborée par Saint Grégoire. Celui-ci avait alors le souci de nourrir la foi des fidèles et de leur redonner courage dans une époque marquée par des troubles profonds. La lecture de cette bande dessinée rend bien cette volonté papale. La vie de Saint Benoît inspire en des temps où la confiance ne va pas de soi, où il est bon de nous rappeler que Dieu ne nous abandonne pas et qu’il répond quand on l’appelle, même si ce n’est pas toujours comme on l’attendrait… C’est souvent bien plus beau quand dans nos espérances. Saint Benoît : messager de Paix, de Guy Lehideux et Dominique Bar- Edition du Signe – 2010- 12,80€

En vente à la librairie du CDD Rue du Séminaire, 11b 5000 Namur Tél : 081/240.820 - cdd@seminairedenamur.be

19


Technique/outils Comment fabriquer une couronne de l’Avent et proposition de 4 méditations autour de la Parole de Dieu pour chaque semaine de l’Avent. Couronne à fabriquer pour le KT, la famille, la paroisse, les équipes de prières etc. 1ère étape : Vous pouvez réaliser votre couronne à partir d’un matériel simple et bon marché. Pour former la base de votre couronne, prenez par exemple de la paille que vous allez torsader et fixer avec un peu de fil de laine. Formez avec cette paille un cercle en joignant les deux bouts de telle sorte que vous puissiez obtenir un anneau de 20 à 30 cm de diamètre. Coupez ensuite les bouts de pailles qui dépassent. Vous pouvez également utiliser de l’osier en procédant de la même manière. D’autres techniques consistent à utiliser du grillage, de la mousse synthétique type « Oasis » ou de la mousse naturelle. L’essentiel est que le support puisse accueillir d’autres objets pour la décoration. L’étape suivante consiste à garnir la couronne d’un fond de verdure pour qu’elle ait plus de volume. Pour ce faire, prenez des petites branches vertes dans le jardin ou sinon demandez-en chez un horticulteur. L’idéal serait d’utiliser des branchettes de sapin ou de cyprès. Les conifères résistent mieux aux intempéries et s’ils restent verts toute l’année dans leur milieu naturel, ils peuvent rester verts durant les quatre semaines de l’avent, accrochés à votre porte. Attachez sur toute la couronne les petites branches en les fixant avec du fil de fer. Plus vous en mettez, plus votre couronne sera garnie et touffue. Si vous n’avez pas trouvé de branchett es de conifères, utilisez des branches de lierre achetées chez le fleuriste. Ajoutez quelques feuilles de houx pour plus d’effets. 20


2ème étape : décoration et fixation Quand vous aurez fini de bien former votre couronne verte, passez à l’étape de la décoration et de la mise en couleur de votre œuvre. Vous pouvez recourir à toutes votre imagination, l’essentiel est de bien agencer chaque pièce à poser sur la couronne de manière à ce que l’ensemble obtenu soit harmonieux et non surchargé. Vous pouvez utiliser toutes les couleurs que le vert du fond pourra rehausser. Vous pouvez même l’assortir avec la couleur de votre table, de vos assiettes ou de vos serviettes. En l’occurrence, attachez dessus des fleurs orange d’immortelles, des fruits d’hiver tels que les fruits rouges de houx, d’aucuba, de cotonéaster ou de pyracanthe, des pommes de pin que vous pouvez colorer en argent, en or ou en blanc, un grand nœud de ruban dans la couleur de votre choix, des boules de noël ….. Pour terminer, fixez au dos de votre couronne un fil en laiton pour l’accrocher sur votre porte ou sur votre mur. Vous pouvez également décider de décorer votre table avec cette couronne. Dans ce cas, voici une petite astuce qui vous aidera à passer l’avent en toute gaieté. La couronne posée sur votre table, disposez symétriquement dessus 4 bougies de couleur qui symboliseront les 4 semaines de l’avent. Lors du premier dimanche de l’avent (4ème dimanche avant Noël), allumez une seule bougie. Lors du deuxième dimanche allumez-en deux et ainsi de suite jusqu’à ce que le jour de Noël arrive avec toutes les bougies allumées. Histoire et symbolique : Avent, du latin « adventus » qui signifie venue, arrivée. Pour les chrétiens, ce terme classique fut employé pour désigner la venue du Christ parmi les hommes. Depuis le pape Grégoire I, nommé aussi Grégoire le Grand, l'Avent représente la période de la préparation de la venue du Christ. Elle commence avec le 4e dimanche avant Noël et marque le début de l'année liturgique. Nous allons entrer dans l’année liturgique A. Dès l'Avent la maison toute entière se pare dans l'attente du grand jour : - couronne de l'Avent sur la table, couronne sur la porte d'entrée, lumière chaude des bougies. 21


La tradition de la couronne de l’Avent vient d’Allemagne, d’Autriche et des pays nordiques. On avait coutume d’y fabriquer pour le 1er dimanche de l’Avent une couronne de sapin de houx, nouée par un ruban rouge et ornée de pommes de pins. Cette couronne était suspendue aux portes et fenêtres des maisons. Les bougies rouges sur la couronne de l’Avent symbolisent bien évidemment la lumière à une période où l’on veut chasser l’obscurité. Elle représente aussi l’espoir et la lutte contre le mal. Quant au sapin ou au houx, toujours verts, ils représenteraient la vie éternelle et l’espérance. La couronne figurerait le soleil et son retour. Voici 4 propositions de méditation à lire avant d’allumer la ou les bougies (ex : avant le cours de KT, le repas familial du dimanche, avant de partager le gouter du Patro etc.) Il est important de mettre l’accent sur le sens de Noël et d’éviter de s’égarer dans les préparatifs de la fête en oubliant et/ou en passant à côté du sens chrétien de celle-ci, à savoir l’incarnation d’un Dieu d’alliance, de vie et d’amour. 1ère semaine : Lire : (Rm 13, 11-14) Seigneur Jésus, mon cœur et ma chair soupirent après ta venue. Ton Jour est proche, je ne veux pas me lasser de l'attendre, je veux hâter ton avènement par le désir de mon cœur et l'anticiper de toutes les forces de mon être. Ne laisse pas ce désir s'affadir, ni l'amour s'éteindre, mais ranime sans cesse la flamme en mon âme, afin que je sois toujours prêt (e) à la RENCONTRE. Garde mon cœur éveillé pour que je ne me détourne pas de Toi dans des recherches égoïstes et que je ne sombre pas dans l'indifférence. Accorde-moi, accorde-nous de rester vigilants dans la FOI, attentifs à la croissance de ton Royaume et au rayonnement de ton Amour au milieu de nous. (D'après EPHATA) 22


2ème semaine : Lire : (Mt 1, 2) Seigneur, nous le savons, nous ne pouvons entrer dans Ton Royaume si nous n'acceptons pas de nous remettre radicalement en question, de changer complètement de route pour entrer dans Tes voies. En te remettant nos péchés dans l'assurance de Ton Pardon et de Ta Miséricorde, nous Te demandons de nous renouveler intégralement. Que Ton Amour brûle en nous tout vain désir et redresse ce qui est tordu. Nous Te rendons grâce pour ce feu de l'Esprit qui nous purifie de tout ce qui n'est pas pour Ta Gloire. Fais refleurir justice et paix en nos vies afin qu'elles soient prémisses du monde nouveau où Tu régneras à jamais. Que Ta paix se répande comme un fleuve pour le bonheur de l'humanité. (d'après EPHATA) 3ème semaine : Lire : (Mt 11, 4, 6) Seigneur Jésus, nous sommes assoiffés d'amour, de justice et de paix... Et voici que Tu viens Toi-même nous apporter le Salut. Tu viens pour les pauvres et les petits. Tu viens pour ceux qui souffrent dans leur cœur et leur corps pour tous ceux qui ont tant besoin de Toi. Ô Seigneur, que nos cœurs exultent de joie à cause de la Bonne Nouvelle que Tu viens annoncer, car Tu ne l'as pas réservée à une élite et Tu n'as pas attendu que nous soyons parfaits pour nous faire don de Ta vie. Donne-nous des cœurs de pauvres pour Te recevoir, TOI qui T'es fait pauvre parmi les plus pauvres, TOI qui T'es fait petit enfant afin d'éprouver toutes nos petitesses, les transfigurant ainsi dans Ta lumière. JÉSUS, doux et humble de cœur rends nos cœurs semblables au Tien. (d'après EPHATA) 23


4ème semaine : Lire : (Mt 1, 18,25) Béni sois-Tu, Seigneur Jésus, pour le Cœur de Marie, Ta Mère qui a accueilli Ta Volonté dans une confiance totale. Béni sois-Tu, Seigneur Jésus, pour Ton Serviteur Joseph, pour son OUI à Ton dessein d'Amour. Merci pour tout ce que nous pouvons pressentir de la beauté de son âme à travers son effacement total aux yeux des hommes de son temps. Seigneur Jésus, Tu as voulu avoir besoin du OUI d'un homme et d'une femme pour être DIEU AVEC NOUS. Tu as pour nous des désirs qui nous dépassent infiniment. Comme Joseph nous voulons prendre Marie avec nous afin que par sa maternité divine nous soyons recréés à l'image de son Fils, que nous apprenions à vivre d'Évangile. (d'après EPHATA)

24


Jeux/humour Lettre au petit Jésus Le petit garçon d'un mafioso voudrait avoir une bicyclette neuve pour Noël. Alors il prend un papier et un crayon et écrit : - Cher petit Jésus, j'aimerais bien avoir pour Noël une bicyclette neuve car mon vieux vélo... Il arrête, regarde sa lettre la déchire en disant que ça ne marchera pas. Il prend un autre papier et écrit : - Cher petit Jésus ayant été sage, j'aimerais pour Noël, avoir une bicyclette neuve... Il s'arrête, regarde sa lettre, la déchire et dit que ça ne marchera pas celle-là non-plus... Il regarde sur le bureau de sa chambre, prend la statue de la Sainte-Vierge, prend la roulette de papier collant, enrubanne la statue comme il faut, la dépose dans une boîte et entoure la boîte carton, descend dans le sous-sol dépose la boîte dans une valise, barre la valise pour ensuite la déposer dans le coffre-fort et barre le coffre-fort avec deux cadenas. Il remonte en haut prend un papier et sa plume et écrit : - Cher petit Jésus, si tu veux revoir la Madone vivante...

25


Agenda

WE du 3 au 5 décembre Nous préparer au mariage à La Pairelle - Wépion

Le spectacle « Le train de la sainteté » reprend

« Aimer, c’est choisir »

www.marie-jeunese.org

centre.spirituel@lapairelle.be - 081 46 81 11

Le samedi 27 novembre à 20 heures à Jambes - Namur Le dimanche 28 novembre à 15 heures à Jambes –Namur

Père Charles Delhez s.j.

Salle Laloux, allée du Parc Reine Astrid, 11 à Jambes Le samedi 4 décembre à 20 heures à Habay-la-Neuve dans l’église Réservation fortement suggérée et contribution volontaire.

Le samedi 4 décembre « L’argent, Dieu et moi. » à La Pairelle – Wépion centre.spirituel@lapairelle.be - 081 46 81 11 UN parcours pour dégager une spiritualité de l’argent.

Daniel Marguerat, pasteur protestant. WE du 3 au 5 décembre WE pour célibataires à La Pairelle - Wépion Le samedi 11 décembre 2010 de 10h à 20h : L’Eucharistie, sacrement qui achève l’initiation et qui ou« Tu m’as appelé par mon nom ». vre à la vie chrétienne. centre.spirituel@lapairelle.be - 081 46 81 11

CIPL : Commission interdiocésaine de Pastorale liturgique, Découvrir sa vocation personnelle sous le regard de Dieu. Ecole de liturgie Prendre conscience que le célibat n’est pas un obstacle à l’expression de ma manière unique, originale d’être et de rayonner. 02 509 97 37 – 0475 20 38 36 – cipl@interdio.be Père Franck Janin s.j., Laurence Kratzenstein et Isabel Lemaître Institut St Marie de Jambes, chaussée de Liège, 246-5100 Jam-Coelho bes (entrée par la rue de l’Aurore) . PAF : 10 € 26


Du 7 au 16 décembre « Ouvrir ma vie au Christ » à La Pairelle – Wépion centre.spirituel@lapairelle.be - 081 46 81 11

Blocus Tu peux vivre le blocus dans différents lieux propices : entre autre

Retraite de 8 jours. A la lumière de la contemplation évangélique, me laisser rencontrer par le Seigneur dans la trame de ma vie pour qu’il vienne l’habiter en amour et en vérité.

Ermeton : accueil@ermeton.be

Père de Jaer s.j., Cécile Gillet et Sr Marie-Adèle Verheecke r.s.a.

La Pairelle : centre.spirituel@lapairelle.be

WE du 17-19 décembre Fête de Noël, Noël … et les secrets de la joie parfaite !

Famille Marie-Jeunesse : fmj-belgique@marie-jeunese.org

WE du 28-30 janvier 2011 Prier et travailler solidairement. à l’Abbaye de Maredsous, Denée

INFO / 0479 47 70 04 – 083 66 84 94 – fmj-belgique@mariejeunese.org

Comment organiser sa vie dans le monde actuel à la lumière de l’expérience bénédictine ?

Du 28 décembre au 1 janvier 2011 Rencontre européenne de Taizé à Rótterdam

Animation : Interventions de plusieurs moines et de laïcs

www.taize.fr Voyage en bus organisé par la Pastorale du Brabant Wallon

WE 25-27 février du ve à 19h00 jusqu’au dimanche 14 heures à Namur

Info et réservation : www.jeunescatho.org – 010 23 52 70

www.jeunesse2000.org

Contact : Fr. Jean-Daniel + 32 475 57 88 77

Si tu as de 16 à 30 ans PAF : libre

27


www.coup-de-pouce.be

Compte : Ser.Pasto.Jeunes Nam. Lux. 250 -0265855 -63

Bulletin d’information du «Coup de Pouce» Service de Pastorale des Jeunes de Namur-Luxembourg Tél : 081/25 64 86 E-Mail : coup.de.pouce@catho.be


Coup de Pouce Info 56 - Novembre 2010