Page 1


Connaissez-vous La nouvelle aventure du Petit Chaperon Rouge? La classe de CE1 de l’école Louis Pergaud de NEUFCHEF va vous la conter. Vous ne le savez peut être pas, mais de nos jours, Le Petit Chaperon Rouge habite en Moselle, dans le charmant petit village de Neufchef. C’est une jolie petite fille, espiègle et téméraire…


Un matin, sa maman lui dit : « Il faudrait que tu ailles voir ta Mamie qui habite au milieu de la forêt et que tu lui apportes un petit pot de beurre et quelques galettes. Cela lui ferait vraiment plaisir. » « Ok Maman, je m’habille, et je pars tout de suite ….», répond Le Petit Chaperon Rouge. « Fais bien attention ! Dans la forêt, il y a encore beaucoup de loups. Prends aussi ta lampe de poche car la forêt de Neufchef est bien dense et très sombre ! » conseille aussi sa maman.


Le Petit Chaperon Rouge ,obéissante, enfile sa belle cape, son legging et son chapeau rouge et disparaît. Elle pénètre alors dans la forêt pour aller rendre visite à sa Mamie. Elle connaît bien le chemin pour y aller. Soudain …Le temps se couvre et il commence à pleuvoir très fort. Le Petit Chaperon Rouge est obligé de dévier de son chemin pour se réfugier dans une grotte de mine, afin de s’abriter et ne pas finir toute mouillée. L’endroit, très sombre, semble très profond. « Cette grotte n’est pas très accueillante mais elle fera l’affaire ,le temps que la pluie ne cesse de tomber » se dit –elle.


Elle entend soudain un drôle de bruit qui semble venir du fond de son refuge. « Mais que se passe-t-il ? On dirait quelqu’un qui pleure ! » Très curieuse, la fillette décide de s’approcher, malgré l’obscurité. Elle allume sa lampe de poche et s’enfonce dans la grotte. Soudain, elle aperçoit quelque chose d’énorme, gros comme un éléphant, avec une très longue queue , verte et couverte d’écailles et de pics . La créature pleure. Le Petit Chaperon Rouge, intriguée, prend son courage à deux mains, s’approche doucement et demande avec sa toute petite voix : « Qui es-tu ? Que fais-tu ?»


Je suis le Graoully !

« » répond l’énorme bête d’une voix puissante et grave. «

Je suis un dragon ! »

« Moi, je m’appelle Petit Chaperon Rouge. Pourquoi pleures-tu ? » demande la petite fille.

Bouh !

Bouh ! Bouh !


« Je pleure car je suis prisonnier et malheureux. Il y a bien longtemps, l’évêque St Clément m’a fait emprisonner dans cette grotte et a ordonné aux loups de la forêt de me garder. Depuis, je reste enchainé ici, seul, et triste ». Le Petit Chaperon Rouge lui demande alors. « Mais pourquoi ne brises tu pas tes chaînes en crachant du feu ? » « L’humidité de la grotte éteint le feu de ma gorge et le peu de nourriture que les loups me donnent m’affaiblit énormément…. » répond le Graoully.


« Et

où sont les loups ? » , demande alors la fillette.

« Les loups sont partis chasser. D’ailleurs, sauve-toi vite avant qu’ils ne reviennent et te mangent toute crue ! ». « Je ne peux pas te laisser répond Le Petit Chaperon Rouge.

prisonnier !»

Elle réfléchit quelques instants et dit : « J’ai un plan. Ne bouge pas, et surtout ne dis rien aux loups…Je reviens vite, fais moi confiance…. ».


Le Graoully interrogatif, regarde Le Petit Chaperon rouge sortir de la grotte en courant. Comme elle connaĂŽt le bois de Neufchef comme le fond de sa poche, elle retrouve assez vite son chemin et se prĂŠcipite chez sa Mamie qui habite une cabane dans le bois.


«

Mamie ! Mamie ! Aide-moi ! vite !

Il faut délivrer le Graoully » crie-t-elle en arrivant. En quelques instants, elle raconte son aventure à sa grandmère ainsi que son plan pour sauver son nouvel ami.


«

Parfait ! » dit la grand-mère.

« Apporte-moi tous les œufs, toute la farine et tout le lait que nous avons. Nous allons faire une montagne de galettes ». Aussitôt dit, aussitôt fait. Elles préparent toutes les deux la montagne de biscuits et posent le tout dans un petit chariot pour faciliter le transport.


«Ah,

j’allais oublier !

Il me faut encore une chose Mamie » s’exclame Le Petit Chaperon Rouge. « Peux-tu me prêter le tapis en peau de loup que t’a offert le chasseur, afin que je me déguise pour tromper la meute ? » Et c’est ainsi, que le Petit Chaperon Rouge, déguisé en loup, et traînant le chariot de galettes, repart vers la grotte pour affronter la meute de méchants loups et sauver son nouvel ami le Graoully.


Grrr !

! r r r G ! r r r G

Grrr !

! r r r G rr ! Gr


!

Lorsqu’elle arrive devant la grotte, les loups sont déjà revenus. On les entend hurler : «

Aouhhhhhhhhhhhhhh,

aouhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!!!! » Ils ne sont pas contents car la chasse n’a pas été fructueuse et ils n’ont rien à manger. Leur ventre grogne car ils ont très faim.

! r r r G rr ! Gr

! r r r G rrr ! G


Le Petit Chaperon Rouge, ou devrions-nous dire, le Petit Loup, dissimulé sous son déguisement , s’approche doucement, pose le chariot devant la meute et crie en essayant de prendre une voix grave : « Eh, les gars, regardez, j’ai trouvé à manger ! ». Tous les loups se taisent d’un seul coup, se retournent et fixent avec leurs yeux rouges le petit loup. En voyant les galettes, ils ouvrent grand leurs bouches pleines de longues dents, de crocs acérés, et de bave.


Mais le chef des loups, de loin le plus grand, le plus gros et sans nul doute le plus méchant, s’approche tout près du Petit Loup, l’air méfiant. « Où as-tu trouvé toutes ces galettes ? » « Chez Mère-Grand bien sûr ! Elle avait mis le chariot dehors pour les faire refroidir. Il n’y avait plus qu’à se servir ! » répond malicieusement Petit Loup.


Le chef des loups, toujours méfiant s’approche encore plus près du Petit Chaperon Rouge , l’observe sous tous les angles, comme s’il ne voulait laisser s’échapper aucun détail. « Que tu es petit ! »dit le Grand Loup. « Petit mais costaud ! »répond Petit Loup en montrant le chariot. « Que tu as des petits yeux ! » « C’est parce que mon oncle est un renard, Monsieur le Loup. Je tiens cela de lui ! »

Que tu as de petites dents !

« » « Elles sont bien assez grandes pour manger ces bonnes galettes, ne croyez-vous pas , Monsieur le Loup.» riposte Petit Loup. Le Grand Chef toujours méfiant, enchaîne avec une autre remarque :

Que tu as une petite voix !

« » Petit Loup répond « Je suis encore bien jeune pour avoir une aussi grosse et belle voix grave que vous, Monsieur le Loup ».

C’est bien vrai !

« » répond Grand Loup, visiblement satisfait par les répliques de Petit Loup.


Il se retourne alors vers la meute et hurle pour donner le signal. Ni une, ni deux, tous les loups se ruent sur le tas de galettes et dévorent tout d’un seul trait. Même le chariot y passe tellement ils sont affamés. Le Petit Chaperon Rouge, toujours caché sous son costume de Petit loup, se met à l’écart et observe la scène en souriant.


Après quelques instants, tous les loups de la meute sont repus. Ils ont mangé si vite et tellement de galettes, qu’ils ne pensent plus qu’a une seule chose : Faire la sieste. Ils s’écroulent tous de sommeil et commencent à ronfler profondément.


Petit Loup peut alors redevenir Le Petit Chaperon Rouge. Elle enlève son costume de loup et dit satisfaite.

Eh voilà ! Le tour est joué ! je peux libérer mon ami le Graoully !» «

La fillette court au fond de la grotte et sort de sa poche le pot de beurre qu’elle avait soigneusement mis de coté. Elle enduit la patte du Graoully et le libère ainsi de ses chaînes.


Le Graoully, heureux, l’ invite à monter sur son dos et ils s’envolent tous deux loin de la grotte. A leur réveil, les loups n’ont pas compris la supercherie. Voyant que le Graoully a été libéré, ils s’empressent de fuir la forêt de Neufchef, car le dragon ayant retrouvé toutes ses forces, pourrait bien les manger en guise de représailles. Fin.


le petit chaperon rouge  

la nouvelle aventure du petit chaperon rouge, imaginée par la classe de CE1, de l'école Louis Pergaud à NEUFCHEF