Page 1


ENSA L’ALBERGO DEI POVERI LE PARC CHANOT TISSAGE POINT DE VUE

CÉSURE SOA JAPON ITALIE

PROFESSIONNEL LE PATRIMOINE AIXOIS À CÔTÉ KOSKA DESIGN

PLUS GRAPHISME PHOTOGRAPHIE


ENSA


Plan masse et intentions Commencé en 1750, à Naples, selon les dessins de l’architecte Ferdinando Fuga, l’Albergo dei Poveri est un bâtiment gigantesque, ses actuels 110000 m² et 360 m de long ne sont qu’une partie du projet initial qui en prévoyait quasiment le double. Le bâtiment ne fut jamais totalement terminé et n’ouvrit jamais ses portes, ce projet entend enfin ouvrir cette auberge des pauvres à la ville. Pièce majeure du tissu napolitain, la grandeur de l’Albergo dei Poveri est actuellement bridée dans un méga-îlot totalement étanche la ville. Composée de trois entités autistes, cette forme urbaine n’entretient aucune relation avec ses mitoyens et avec Naples.

L’ALBERGO DEI POVERI RÉHABILITATION, NAPLES, S8, 2016

8


Trame composant le bâtiment et réhabilitation des cours

RÉHABILITATION, NAPLES, S8, 2016

9


RÉHABILITATION, NAPLES, S8, 2016

10


Plan RDC et coupe longitudinale

RÉHABILITATION, NAPLES, S8, 2016

11


Axonométrie des cours L’entité la plus petite régissant la totalité de la composition de l’édifice est une trame de 5,14 m. Le schéma de cour carré dans laquelle s’implante le projet contient seize trames, le projet divise ainsi l’espace total en seize sous-espaces carrés, liés par les circulations périphériques du bâti. En fonction des accès , il est déterminé 50 % d’espaces non-définis et 50 % d’espaces définis. En ouvrant les espaces non-définis entre-eux, il se dessine un parcours principal végétalisé. En ouvrant ensuite les espaces définis on génère des parcours secondaires multiples liant les différents programmes.

RÉHABILITATION, NAPLES, S8, 2016

12


Détail d’assemblage des panneaux et vue depuis le bassin

RÉHABILITATION, NAPLES, S8, 2016

13


Vue depuis l’entrée de la volière Cette division de l’espace est permise grâce à une structure métallique et un remplissage en maille d’inox. D’une extrême finesse ces parois tissées créent différents jeux de transparences et d’opacité, les scènes successives s’effacent peu à peu et les différents plans interagissent selon le point de vue. L’ensemble de la structure se veut la plus immatérielle possible en ne dévoilant au visiteur aucun point de fixation, de plus l’ensemble peut-être réalisé grâce à un assemblage composé de seulement six types de pièces industrialisées.

RÉHABILITATION, NAPLES, S8, 2016

14


Vue d’un des jardins

RÉHABILITATION, NAPLES, S8, 2016

15


Vue depuis le marché

RÉHABILITATION, NAPLES, S8, 2016

16


Vue depuis la volière et des terrasses entre les salles d’exposition

RÉHABILITATION, NAPLES, S8, 2016

17


Maquette laser 1.100

Infiltré dans l’Albergo dei Poveri et tirant parti de la rigueur géométrique et classique de cette dernière, le projet propose ainsi de réanimer les vides pour redonner vie aux pleins, afin de transformer cette entité étanche à la ville en une pièce faisant partie intégrante du tissu napolitain.

RÉHABILITATION, NAPLES, S8, 2016

18


Maquette laser 1.100

RÉHABILITATION, NAPLES, S8, 2016

19


Le parc Chanot aujourd’hui

Construit il y a plus d’un siècle en limite de ville, le parc Chanot se trouve à présent dans un contexte totalement différent, pleinement rattrapé par l’urbanisation et absorbé par la ville. Cette imposante entité d’environ 180.000m², est aujourd’hui au cœur d’un quartier en pleine mutation, que ce soit au Nord, au Sud, à l’Est ou à l’Ouest, des projets récents ou à venir sortent de terre et ne cessent de modifier les abords de ce lieu.

LE PARC CHANOT PROJET URBAIN, MARSEILLE, S9-S10, 2017-2018

20


Le parc en tranche

PROJET URBAIN, MARSEILLE, S9-S10, 2017-2018

21


Plan RDC Le parc Chanot, lui, demeure. Au premier regard, deux faits sautent aux yeux, le parc n’est pas un parc comme nous l’entendons, c’est un parc de stationnement (1.600 places de parking au sol et quasiment aucun espace vert), et c’est un parc d’exposition, ce dernier est sous exploité (50.000m² couvert et 60.000m² d’esplanades ouverts au public en moyenne 10% de l’année). En prenant appui sur la brève analyse présente plus haut, le projet propose de transformer ce site Marseillais en nouveau quartier.

PROJET URBAIN, MARSEILLE, S9-S10, 2017-2018

22


Plan masse Le plan général obéi à une règle de composition forte, le projet est celui d’une rencontre brutale entre un parc à l’image pittoresque, voir romantique, et d’une trame de quartier très rationnelle, systématique, traçant de longues bandes du nord au sud. Ce contraste fort créé l’identité du projet, ce dernier est une alternance de bandes végétales, et de bande minérales. Les bandes végétales sont du parc, les bandes minérales sont de longues esplanades permettant d’accueillir tous les évènements du parc Chanot.

PROJET URBAIN, MARSEILLE, S9-S10, 2017-2018

23


Plans logements de 6m

Les tranches de bâti structurent le quartier, chacune donne de chaque côté sur un parc. Les tranches bâties sont de trois épaisseurs différentes, fine de 6m, moyenne de 12m, épaisse de 18m, et la quasi totalité des appartements sont traversants. Ces variations d’épaisseur permettent une large diversité de logements ainsi que des situations peu communes.

PROJET URBAIN, MARSEILLE, S9-S10, 2017-2018

24


Plans logements de 12m et 18m

PROJET URBAIN, MARSEILLE, S9-S10, 2017-2018

25


Axonométrie générale

Ce projet entamé en début d’année est toujours en cours et se prolonge en PFE. L’espace d’exposition qui était jusqu’alors enterré sous le parc est finalement sorti de terre. Le dessin de ce bâtiment est en cours, sa principale caractéristique est d’être un bâtiment traversé par un parc. En plan, il suit la logique de composition générale et se compose de quatre barres entrecoupées de bandes de parc.

PROJET URBAIN, MARSEILLE, S9-S10, 2017-2018

26


Premier projet de parc d’exposition

PROJET URBAIN, MARSEILLE, S9-S10, 2017-2018

27


Bâtiment traversé

En élévation le bâtiment laisse passer le regard, chaque barre est composée de jeux de niveaux offrant de la transparence et une grande diversité de volumes. Ces barres sont poreuses et les jeux de niveaux continuent en s’enfonçant dans le sol, la limite entre le sol, le sur-sol et le sous-sol est brouillée. De larges vides permettent de faire couler la lumière au travers du bâtiment jusqu’au sous-sol. Ce dernier abrite un large espace d’exposition totalement libre.

PROJET URBAIN, MARSEILLE, S9-S10, 2017-2018

28


Bâtiment traversant

PROJET URBAIN, MARSEILLE, S9-S10, 2017-2018

29


Le sol, le sur-sol, le sous-sol

Les différents évènements qu’accueille le parc Chanot laissent place à une multitude d’objets ayant des formes, des fonctions et des couleurs totalement différentes (manèges, piscines, stands de restauration, véhicules, animaux...). En période de salon ou de foire il en résulte une impression de collage incontrôlé, tous ces objets se côtoies mais n’entretiennent aucun lien. Le projet peut être vu comme quatre grandes armoires servant à accueillir et à mettre en valeur ces formes, à tisser un lien.

PROJET URBAIN, MARSEILLE, S9-S10, 2017-2018

30


L’armoire de la foire

PROJET URBAIN, MARSEILLE, S9-S10, 2017-2018

31


Les 3 fils Pour la 10ème édition du workshop de l’ENSA Marseille sur le thème de l’avenir du Parc National des Calanques, ce projet propose de recoudre le territoire avec différents éléments: une épingle, un nœud et trois fils jaune, vert et bleu. L’épingle est le point de départ, un nouveau parking absorbe le flux automobile et incite à emprunter les transports collectifs, l’épingle redistribue les flux le long de trois fils. Le fil jaune est l’axe principal de mobilité, il profite de la nouvelle fluidité des voies pour accueillir un BHNS. Les fils bleu et vert sont respectivement un parcours de découverte du littoral et des terres. Le nœud est le point névralgique du projet, situé au centre il représente la transition ville/nature.

TISSAGE WORKSHOP INTERNATIONAL, MARSEILLE, S7, 2016

32


Reconversion des usines de Legré Mante

WORKSHOP INTERNATIONAL, MARSEILLE, S7, 2016

33


Création d’un front de mer et d’un sentier littoral

WORKSHOP INTERNATIONAL, MARSEILLE, S7, 2016

34


Réhabilitation d’anciens bunkers et expositions des maisons futuristes restaurées à l’Escalette

WORKSHOP INTERNATIONAL, MARSEILLE, S7, 2016

35


Constat et intention Depuis près de trente ans, le cœur de la ville de Marignane est complètement délaissé et meurt à petit feu. Cette situation est d’autant plus accentuée par la mise en clôture d’une partie non-négligeable du centre ancien. Pour redonner du souffle à ce territoire interdit, nous avons décidé d’agir par micro projets, soigner la ville par une acupuncture urbaine, des interventions minimales, sur des points précis dans le but d’engendrer un impact maximal. Nous avons dans un premier temps élaboré des projets personnels ayant pour ambition d’être construits par la suite.

POINT DE VUE MICRO-PROJET, MARIGNANE, S7, 2015-2016

36


Séquences

MICRO-PROJET, MARIGNANE, S7, 2015-2016

37


Axonométrie générale Le cœur de la ville est aujourd’hui interdit, des grilles de plus de 2 m de haut empêchent son accès. Le projet a pour but de prolonger une ruelle existante partant du cœur vivant jusqu’au cœur mort. Enjambant une grille présente elle donne accès à un point actuellement inaccessible, depuis lequel la totalité du centre se dévoile. Rendre visible l’invisible en créant une avancée sur ce territoire interdit, le projet est celui d’une passerelle belvédère en bois enjambant une limite présente et donnant un point de vue sur la partie cachée de la ville.

MICRO-PROJET, MARIGNANE, S7, 2015-2016

38


Maquette 1.20

MICRO-PROJET, MARIGNANE, S7, 2015-2016

39


Axonométrie structure La première partie du semestre fut donc de concevoir un micro-projet personnel pouvant être construit par la suite, la structure devait donc être dessinée dans le détail et un inventaire des matériaux ainsi qu’une estimation du prix devait être fournie. Pour la seconde partie du semestre, un projet fut sélectionné, puis construit par l’ensemble des étudiants dans les Grands Ateliers de L’Isle d’Abeau. Une fois construit le micro-projet fut installé sur site et un évènement fut organisé pour communiquer le projet aux habitants.

MICRO-PROJET, MARIGNANE, S7, 2015-2016

40


Inventaires des matĂŠriaux et coupe longitudinale

MICRO-PROJET, MARIGNANE, S7, 2015-2016

41


CÉSURE


55 logements et ateliers d’artistes à Pantin J’ai décidé de dédier l’année universitaire 2016-2017 à une pause avant la fin de mes études, une année de césure. Ce choix s’est fait pour deux raisons, le souhait de réaliser un stage long pour avoir une réelle expérience professionnelle avant d’être diplômé, et la volonté de découvrir le monde et plus précisément deux pays qui me fascinent, le Japon et l’Italie. J’ai passé les six premiers mois de cette année dans l’agence parisienne SOA, ce stage fut très riche et j’ai énormément appris. J’ai eu la chance de travailler sur 3 projets d’échelles différentes, un projet urbain au Lamentin en Martinique, un projet de 50 logements au Vésinet, et la réalisation d’une matrice de façade pour des logements à Massy.

SOA STAGE DE 6 MOIS, PARIS, SEPTEMBRE-MARS 2017

44


Création d’une matrice de façade et projet de logement en phase PC

STAGE DE 6 MOIS, PARIS, SEPTEMBRE-MARS 2017

45


Villes visitées J’ai découvert la culture japonaise jeune grâce à un art martial, le karaté, que j’ai pratiqué pendant dix ans. Une fois entré en école d’architecture j’ai arrêté ce sport, mais j’ai redécouvert peu à peu le Japon à travers une autre facette de sa culture, l’architecture. Pendant deux mois et demi, j’ai sillonné seul le pays de long en large, traversant chaque région, et me déplaçant principalement en auto-stop. Le stop était un challenge que je me suis fixé, cela m’a permis de faire d’innombrables rencontres et de m’imprégner au plus possible de la culture d pays. J’ai organisé en grande partie ce voyage par rapport à des bâtiments que j’avais admiré en photo et que je souhaitais expérimenter physiquement.

JAPON VOYAGE, MARS-JUIN 2017

46


VILLES

BÂTIMENTS MARQUANTS

- TOKYO - NAGOYA - KYOTO - NARA - OSAKA - KOBE - AWAJI - HIMEJI - NAOSHIMA - TESHIMA - MIYOSHI

- X, Sanctuaire d’Itsukushima, Miyajima, 1168 - X, Temple de Daisen-in, Kyoto, 1513 - X, Chateau de Himeji, Himeji,1609 - X, Villa Katsura, Kyoto, 1664 - X, Palais Imperial de Kyoto, Kyoto, 794, 1855 - LE CORBUSIER, Musée National de l’Art Occidental, Tokyo, 1959 - TANGE, Cathédrale Sainte Marie, Tokyo, 1964 - TANGE, Gymnase olympique de Yoyogi, Tokyo, 1964 - ANDO, Chapelle du Mont Rokko, Kobe, 1986 - ANDO, Église de la lumière, Ibaraki, 1989 - ANDO, Temple de l’Eau, Awaji, 1991

- MATSUYAMA - HIROSHIMA - MIYAJIMA - FUKUOKA - NAHA - ISHIGAKI - SASEBO - NAGASAKI - KUMAMOTO - BEPPU - OITA - KANAZAWA - TAKAYAMA - NAGANO - SENDAI - AOMORI - HAKODATE - SAPPORO - FURANO - ASAHIKAWA - TESHIKAGA - SHARI

- ANDO, Musée préfectoral Chikatsu Asuka, Osaka, 1994 - ANDO, Villa musée Asahi d’Oyamazaki, Oyamazaki, 1995 - ANDO, Ensemble d’habitations Rokko I, II, III, Kobe, 1983, 1993, 1999 - ANDO, Awaji Yumebutai, Kobe, 2000 - ANDO, Musée Sayamaike, Osaka, 2000 - ANDO, Musée du Mémorial Shiba Ryotaro, Higashiosaka, 2001 - ITO, Médiathèque de Sendai, Sendai, 2001 - ANDO, Musée préfectoral d’art de Hyōgo, Osaka, 2002 - ANDO, 4x4 House, Kobe, 2003 - HERZOG et DE MEURON, Magasin Prada, Tokyo, 2003 - ANDO, Musée d’art de Chichū, Naoshima, 2004 - SANAA, Magasin Dior, Tokyo, 2004 - SANAA, Musée d’art contemporain du XXIe siècle, Kanazawa, 2004 - ITO, Magasin Mikimoto, Tokyo, 2005 - SANAA, Moriyama House, Tokyo, 2005 - SANAA, Station de Ferry de Naoshima, Naoshima, 2006 - ANDO, Musée 21_21 Design Sight, Tokyo, 2007 - ITO, Bibliothèque de l’Université des beaux-arts Tama, Tokyo, 2007 - FUJIMOTO, N House, Oita, 2008 - KUMA, Musée Nezu, Tokyo, 2009 - FUJIMOTO, Bibliothèque de la Musashino Art University, Tokyo, 2010 - FUJIMOTO, Tokyo Apartment, Tokyo, 2010 - ISHIGAMI, Institut de technologie de Kanagawa, Kanagawa, 2010 - NISHIZAWA, Musée Hiroshi Senju, Karuizawa, 2010 - NISHIZAWA, Musée d’Art de Teshima, Teshima, 2010 - FUJIMOTO, Na House, Tokyo, 2011 - BAN, Musée d’Art de la préfecture d’Oita, 2015 - SAMBUICHI, Naoshima Hall, Naoshima, 2015 - SEJIMA, Musée Sumida Hokusai,Tokyo, 2016

Wall of Fame

VOYAGE, MARS-JUIN 2017

47


Villes visitées De retour du Japon, je suis de nouveau reparti durant deux mois et demi à la découverte d’un autre pays qui m’est cher, l’Italie. L’Italie est le pays de mes origines, une parti de ma famille y vit, j’avais déjà commencé à visiter ce pays à travers des voyages d’étude qui m’ont marqué (Naples, Gènes, Milan). D’un point de vue architectural, l’Italie est l’un des pays les plus riche au monde, chaque époque a eu sa réponse italienne. Cette fois-ci j’ai effectué ce voyage accompagné, j’ai traversé le pays du Nord au Sud, arpenté de très nombreuses villes et pu voir de nombreux bâtiments que j’avais étudié sur papier au cours de mes études, mais que je n’avais jamais eu l’occasion de visiter.

ITALIE VOYAGE, JUIN-AOÛT 2017

48


VILLES

BÂTIMENTS MARQUANTS

- GÊNES - LES CINQ TERRES - CARRARE - LUCQUES - FLORENCE - SIENNE - PÉROUSE - ASSISE - ROME - NAPLES - HERCULANUM

- X , Théâtre de Taormine, Taormine, 200 - X , Thermes de Caracalla, Rome, 216 - X , Basilique Saint François d’Assise, Assise,1251 - BRUNELLESCHI, Basilique San Lorenzo, Florence, 1446 - ALBERTI, Église de San Sebastiano, Mantoue, 1470 - BRUNELLESCHI, Chapelle des Pazzi, Florence, 1478 - BRAMANTE, Tempietto, Rome, 1505 - ROMANO, Palais du Te, Mantoue, 1536 - PALLADIO, Villa Barbaro, Maser, 1554 - PALLADIO, Villa Rotonda, Vicence, 1571 - SCAMOZZI, Villa Rocca Pisana, Lonigo, 1576

- POMPÉI - CAPRI - SORRENTE - POSITANO - AMALFI - RAVELLE - SALERNE - VIESTE - BARI - LECCE - MATERA - TROPEA - ÎLES ÉOLIENNES - TAORMINE - CATANE - SYRACUSE - AGRIGENTO - PALERME - BOLOGNE - MODÈNE - PARME - VENISE - PADOUE - VICENCE - VÉRONE - MANTOUE - MILAN - CÔME - TURIN

- PALLADIO, Théâtre Olympique, Vicence, 1585 - VIGNOLA, Villa Farnèse, Caprarola, 1630 - BORROMINI, Église Sant’Yvo alla Sapienza, Rome, 1660 - TERRAGNI, Casa del Fascio, Côme, 1936 - GUERRINI, PADULA, ROMANO, Palais de la civilisation italienne, Rome, 1940 - LIBERA, Villa Malaparte, Capri, 1943 - SCARPA, Gypsothèque d’Antonio Canova, Possagno, 1957 - NERVI, Palazzo del Lavoro, Turin, 1961 - CACCIA DOMINIONI, Immeuble Piazza Carbonari 2, Milan, 1962 - SCARPA, Fondation Querini Stampalia, Venise, 1963 - PONTI, Palazzo Montedoria, Milan, 1971 - SCARPA, Musée de Castelvecchio, Vérone, 1973 - ROSSI, AYMONINO, Logements Gallaratese, Milan, 1974 - NIEMEYER, Palazzo Mondadori, Milan, 1975 - SCARPA, Tomba Brion, Altivole, 1975 - ROSSI, Cimetière San Cataldo, Modène, 1978 - SCARPA, Magasin Olivetti, Venise, 1978 - ALTO, Église Santa Maria Assunta di Riola, Riola, 1980 - GIANCARLO DE CARLO, Lotissement, Mazzorbo, 1985 - SIZA, Logements Campo di Marte, Venise, 1985 - PIANO, Lingotto, Turin, 2003 - BOTTA, Église du Santo Volto, Turin, 2005 - ANDO, Punta della Dogana, Venise, 2009 - ZERMANI, Tempio di Cremazione, 2009 - BAUKUH, House of Memory, Milan, 2015 - OMA, Fondation Prada, Milan, 2015 - HERZOG & DE MEURON, Fondation Feltrinelli, Milan, 2016 - OMA, Fondaco dei Tedeschi, Venise, 2016 - CHIPPERFIELD, Cimetière San Michele, Venise, En cours

Wall of Fame

VOYAGE, JUIN-AOÛT 2017

49


PROFESSIONNEL


Élévations pour des demandes de rénovation de façade La centre historique d’Aix-en-Provence est un secteur sauvegardé. Tout travaux doit respecter un certain nombre de réglementations imposées par le PSMV (Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur). Un dossier de Demande Préalable de travaux détaillant le projet ainsi qu’une notice doivent être examinés et validés par l’Architecte des Bâtiments de France afin d’entreprendre les travaux. Régulièrement, je réalise ce type de dossier pour une agence immobilière aixoise, principalement pour des rénovations de façades d’immeubles du centre historique. Cela me permet d’apprendre concrètement à travailler avec le patrimoine et de rencontrer les différents artisans agissant sur le terrain.

LE PATRIMOINE AIXOIS DEMANDES PRÉALABLES DE TRAVAUX EN SECTEUR SAUVEGARDÉ, AIX-EN-PROVENCE, DEPUIS 2015

52


Élévations pour des demandes de rénovation de façade

DEMANDES PRÉALABLES DE TRAVAUX EN SECTEUR SAUVEGARDÉ, AIX-EN-PROVENCE, DEPUIS 2015

53


Transformation d’un hangar en logement pour ouvrier

Je suis parfois sollicité pour réaliser des projets à côté des cours. L’ensemble de ces projets se situent dans les Bouches-du-Rhône, ils me permettent de me confronter un peu plus qu’à l’école aux réalités du métier.

À CÔTÉ PROJETS, BOUCHES-DU-RHÔNE, DEPUIS 2015

54


Piscine au Roucas Blanc

PROJETS, BOUCHES-DU-RHÔNE, DEPUIS 2015

55


Lampe Coco, Mickael Koska Depuis 2014, le festival des Jardins suspendus met en musique le toit terrasse du centre commercial des Terrasses du Port à Marseille. Ce festival a commandité le jeune designer marseillais Mickael KOSKA pour créer une nouvelle ligne de mobilier venant aménager les 400 m² de toit-terrasse du lieu. Nous avons collaboré sur un projet de mobilier ayant la capacité de s’adapter à une multitude de situations. Le projet propose un module extrêmement simple : un cube métallique évidé servant d’élément porteur et une surface pliée servant d’élément porté, la combinaison de ces deux éléments permet de donner naissance à de très nombreuses possibilités.

KOSKA DESIGN PROJET DE MOBILIER POUR UN FESTIVAL, MARSEILLE, 2015

56


Projet

PROJET DE MOBILIER POUR UN FESTIVAL, MARSEILLE, 2015

57


PLUS


Carte postale

GRAPHISME MARIGNANE, 2016

60


Étiquette pour la marque de bière «Cigalou»

MARSEILLE, 2017

61


Ferry

PHOTOGRAPHIE SÉRIE JAPONAISE, HAKODATE, 2017

62


Ferry

SÉRIE JAPONAISE, HAKODATE, 2017

63


Tsukiji

SÉRIE JAPONAISE, TOKYO, 2017

64


Tsukiji

SÉRIE JAPONAISE, TOKYO, 2017

65


JULIEN MILESI

06 99 47 60 44

julienmilesi1@gmail.com

Portfolio numérique disponible sur Issuu.com, «Portfolio Julien Milesi»

Portfolio Julien Milesi  
Portfolio Julien Milesi  
Advertisement