Page 1

JUILLET AOÛT SEPTEMBRE 2014

N°4

SUBLIMER LE VOYAGE

Out of Africa

SERENGETI

Congo Safari

ART IN MAKWASHA Discovering Africa

GORÉE OF SÉNÉGAL

World BREAK IN BRUSSELS CARNET HAMAJI IN PAYS BASQUE

TRAVEL IN AFRICA

HAMAJI I 1


N°4

JUILLET AOÛT SEPTEMBRE 2014

SOMMAIRE

SERENGETI, LA TERRE DES PLAINES INFINIES SERENGETI, THE LAND OF OPEN PLAINS

GORÉE DU SÉNÉGAL, UNE HISTOIRE D’AMOUR GORÉE OF SÉNÉGAL, A LOVE STORY

COCO REINHART, UN VIRTUOSE DE LA CUISINE COCO REINHART, A VIRTUOSO IN KITCHEN

AU NIGÉRIA, LES CONVOYEURS DE BOIS IN NIGERIA, THE WOOD CONVEYORS

LES ENFANTS SORCIERS DE LA RD CONGO CHLDREN WIZARD IN RD CONGO

CONGO SAFARI 22

LES FEMMES ARTISTES DE MAKWASHA WOMEN IN ART OF MAKWASHA

DISCOVERING AFRICA 30 RENCONTRE 38

MAGAZINE ÉCO 42 MAGAZINE 48

DÉCOUVERTE 54

LA PRINCESSE QUI VEUT MÉTAMORPHOSER SA VILLE THE PRINCESS WHO WANTS TO TRANSFORM HER CITY

FOODING 58

LA CUISINE INSPIRÉE DE COCO REINHARZ THE INSPIRED CUISINE OF COCO REINHARZ

BRUXELLES INSOLITE BRUSSELS UNUSUAL

BREAK IN A CITY 62

TENDANCES 66

LA CHRONIQUE D’EMMANUELLE EMMANUELLE’S CHRONICLE

CARNET HAMAJI 72

LE PAYS BASQUE FRANÇAIS THE FRENCH PAYS BASQUE

PHOTO DE COUVERTURE ROBBERT KOENI

2 I HAMAJI

OUT OF AFRICA 14

HAMAJI I 3


ÉDITO

ROLEX

Oyster Perpetual Lady-Datejust

SI CETTE PAUVRE CHAIR DE MOI, C’ÉTAIT PENSÉE, L’ÉLOIGNEMENT NE ME SERAIT OBSTACLE, JE ME TRANSPORTERAIS EN DÉPIT DE L’ESPACE DES LIEUX LES PLUS LOINTAINS VERS LÀ OÙ TU TE TROUVES. OUI, PEU IMPORTERAIT QUE MON PIED FOULE LE SOL LE PLUS DISTANT DE TOI SUR CE GLOBE, CAR L’AGILE PENSÉE FRANCHIT TERRE ET MER AUSSITÔT QU’ELLE SAIT OÙ ELLE VEUT ÊTRE. MAIS, LAS, CETTE PENSÉE ME TUE, QUE JE NE SUIS NULLEMENT LA PENSÉE QUI POUR TE REJOINDRE SE JOUERAIT DE MILLIER DE LIEUES : MAIS TERRE ET EAU QUI DOIVENT SE PLIER, TRISTES, AU GRÉ DU TEMPS. JE NE REÇOIS, D’ÉLÉMENTS SI INERTES, QUE LOURDS PLEURS, SIGNES DE LEUR CHAGRIN.

IF THE DULL SUBSTANCE OF MY FLESH WERE THOUGHT,
 INJURIOUS DISTANCE SHOULD NOT STOP MY WAY; FOR THEN DESPITE OF SPACE I WOULD BE BROUGHT, FROM LIMITS FAR REMOTE WHERE THOU DOST STAY. NO MATTER THEN ALTHOUGH MY FOOT DID STAND UPON THE FARTHEST EARTH REMOVED FROM THEE;
 FOR NIMBLE THOUGHT CAN JUMP BOTH SEA AND LAND
 AS SOON AS THINK THE PLACE WHERE HE WOULD BE.
 BUT AH! THOUGHT KILLS ME THAT I AM NOT THOUGHT,
 TO LEAP LARGE LENGTHS OF MILES WHEN THOU ART GONE,
 BUT THAT SO MUCH OF EARTH AND WATER WROUGHT
 I MUST ATTEND TIME’S LEISURE WITH MY MOAN,
 RECEIVING NOUGHT BY ELEMENTS SO SLOW
 BUT HEAVY TEARS, BADGES OF EITHER’S WOE. WILLIAM SHAKESPEAR LES SONNETS LES SONNETS, TRADUCTION YVES BONNEFOY, GALLIMARD, COLL. POÉSIE.

HAMAJI I 7


CONTRIBUTEURS PORTFOLIO > PAUL BERTIN Se passionne pour l’image dès l’âge de 14 ans. Pour la Croix Rouge française, il couvre de grands évènements humanitaires comme le cyclone Hugo ou la chute des Ceausescu en Roumanie. Il travaille pour le monde de la mode et illustre quatre livres édité chez Flammarion. En 2001 il est lauréat du prix du jury Noir et Blanc Ilford. Paul Bertin is passionated about photography since he is 14 years old.. For the French Red Cross, he covers major humanitarian events such as Hurricane Hugo or the fall of the Ceausescus in Romania. He works for the fashion world and illustrated four books published by Flammarion. In 2001 he won the Black and White Ilford Jury Prize. OUT OF AFRICA > ROBBERT KOENE Grand voyageur, Robbert Koene a développé une connaissance approfondie sur l’Afrique australe. Il s’est découvert une passion pour la photographie d’intérieur, les paysages et les gens. Having become quite a seasoned traveler, Robbert Koene has developed an extensive knowledge of the Southern Africa. His wonderment of Africa, its culture and influences started coming to the fore. and Robbert found himself drawn towards shooting interiors, landscapes and people. CONGO SAFARI > GEORGES SENGA Né à Lubumbashi, en RDC, Georges Senga est un chasseur d’images qui s’exprime en noir et blanc. Lauréat de plusieurs prix, il signe pour Hamaji Magazine un reportage sur les femmes artistes de Makwatcha, dans le Katanga. Born in Lubumbashi, DRC, Georges Senga is a picture hunter who expresses himself in black and white. Winner of several awards, he contributes to this fourth edition of Hamaji Magazine with a subject on women artists in Makwatcha, Katanga. DISCOVERING AFRICA > JEAN-DOMINIQUE BURTON Sa fascination pour l’image mène Jean-Dominique Burton vers la photographie. Actuellement, il poursuit son travail sur les multiples aspects de la civilisation africaine. Il a exposé en Europe, en Afrique, en Amérique du Nord et en Asie. Pour Hamaji Magazine il signe : Gorée du Sénégal, une histoire d’amour. His fascination for the images leads Jean-Dominique Burton to photography. Currently, he continues his work about the various aspects of African civilization. He has exhibited in Europe, Africa, North America and Asia. For Hamaji Magazine he realises: Gorée du Sénégal, a love story. MAGAZINE ECO > STÉPHANE DE ROUVILLE Photo reporter indépendant depuis 10 ans, Stéphane De Rouville est passionné par les peuples nomades, les cultures en danger. «C’est une chance immense de pouvoir vivre et observer les derniers lambeaux de ces patrimoines culturels immatériels de l’humanité». Independent photo journalist for 10 years, Stephane De Rouville is fascinated by nomads, the cultures in danger. «This is a great chance to live and observe the last shreds of those intangible cultural legacies of humanity.»

8 I HAMAJI

CONTRIBUTEURS MAGAZINE > CAROLINE SIX & GWENN DUBOURTHOUMIEU Caroline Six : Journaliste indépendante et chef d’édition du magazine Elle, Caroline Six a été reporter en République Démocratique du Congo en 2011 après un premier séjour en 2008. Elle a également collaboré avec la Radio Okapi lors des élections générales. Elle vit désormais à Paris.She is an independent journalist and the managing editor of the ELLE magazine. Caroline Six has been a reporter in the Democratic Republic of Congo in 2011 after a first visit in 2008. She has also worked with Radio Okapi during the general elections. She now lives in Paris. Gwenn Dubourthoumieu s’est intéressé à la photographie alors qu’il travaillait en Afrique pour des ONG humanitaires. Correspondant pour l’Agence France Presse en République Démocratique du Congo d’avril 2010 à décembre 2011, il vit aujourd’hui à Paris. Son travail est régulièrement récompensé. Gwenn Dubourthoumieu became interested in photography while working in Africa for humanitarian NGOs. Correspondent for Agence France Presse in the Democratic Republic of Congo from April 2010 to December 2011, he now lives in Paris. His work is regularly rewarded. DECOUVERTE > LAURE POINSOT Auteure et réalisatrice française, Laure Poinsot vit à Douala au Cameroun. De ses pérégrinations africaines sont nés une trentaine de films, des reportages photos. Des obsessions : la rencontre de «l’Autre», le respect de la parole, le questionnement de la vérité. www.laurepoinsot.com. French writer and director, Laure Poinsot is living in Douala, Cameroon. Her travels in Africa resulted in the creation of thirty films and photo reports that are bound by the same obsessions: encounters with the Other, the respect of the speech, questioning the truth. www. laurepoinsot.com

TENDANCES > EMMANUELLE MORDACQ Grande voyageuse, Emmanuelle Mordacq est vice-Présidente Marketing chez Accor Hospitality. Elle crée les chaînes d’hôtellerie Pullman et MGallery. En 2011, elle fonde l’entreprise de marketing PLACES. Elle est web-rédacteur en chef de neoplaces.com, site web dédié aux lieux innovateurs dans le monde.www. places-consulting.com / www.neoplaces.com. Big traveller Emmanuelle Mordacq is senior Vice-President Marketing at Accor Hospitality. She created world hotel brands, Pullman and MGallery. In 2011, she founded the marketing company PLACES. She is web-editor of neoplaces.com, dedicated to world’s innovative places. www.places-consulting.com / www.neoplaces.com

THE AFRICAN MISSIONER > MAXIME DELAFOY Etudiante en Business à l’Université de Stellenbosch en Afrique du Sud, Maxime Delafoy signe pour Hamaji Magazine son premier reportage dans une toute nouvelle rubrique intitulée « Les Chroniques de l’African Missioner ». Depuis toute jeune, elle se passionne pour les voyages et est sans cesse à la recherche de nouvelles adresses et expériences à faire partager. Currently studying Business at the University of Stellenbosch in South Africa, Maxime Delafoy writes for Hamaji Magazine her first article in a brand new section entitled «The Chronicles of an African Missioner». Ever since she was very young, she has been a fan of travels and is constantly in search for new ‘places to be’ and experiences to share.

HAMAJI I 9


PORTFOLIO Photographie Paul Bertin

10 I HAMAJI

Bas Katanga RDC • Avril 2014 • Une énorme cellule nuageuse déverse ses torrents d’eau sur la ville de Sakania Katanga, DRC • April 2014 • A huge cellular cloud pours its torrents of water on the city of Sakania

HAMAJI I 11


DOMESTIC AND INTERNATIONAL ON-DEMAND FLIGHTS, 24 HOURS A DAY AND 7 DAYS A WEEK, INCLUDING AMBULANCE FLIGHTS. BUSINESS FLYING EMERGENCY

CHOOSE THE BEST FOR FLYING

PLACE A RESERVATION OPERATIONS OFFICE +243 99 70 21 173

Air Katanga is an aircraft charter company established in Katanga DRC since 1996.

Our Priorities are first of all safety and punctuality in the best comfort.

BRT1AGENCE DE COM Photos © Jean-Luc Delsemme/Paul Bertin

Our recent fleet consists of: • 3 Turboprop aircraft up to 16 seats • 1 VIP private jet equipped with 6 seats and • Helicopter with 5 seats Our company offers both domestic and international on-demand flights, 24 hours a day and 7 days a week, including ambulance flights. We are annually audited and found compliant with the Flight Safety Foundation and Hart Aviation Services standards required by most of our demanding customers.

HELICOPTER 5 SEATS

CONTACT US MAINTENANCE MANAGER +243 818 155 681 CEO +243 99 70 29 209


OUT OF AFRICA

Serengeti, la terre des plaines infinies Serengeti, the land of endless plains Texte & photos Robbert Koene

Ce lion garde un œil vigilant sur l’un des kopjes Moro dans le sud du Serengeti A lion having a watchful eye on one of the Moro kopjes in the Southern Serengeti

Le paysage avant que les pluies n’arrivent dans le sud du Serengeti The landscape before the rains arrive in the Southern Serengeti

Un éléphant visitant notre camp en début de matinée. An elephant visiting our camp in the early morning.

14 I HAMAJI

Les MasaÏ appelaient les plaines du Serengeti National Park «l’endroit où la terre se déplace à l’infini». Ici, dans ce qui est sans aucun doute le sanctuaire de la faune la plus connue dans le monde, vous pouvez assister à la célèbre migration annuelle du Serengeti, le plus grand spectacle de la faune sauvage sur terre. HAMAJI I 15


Vous verrez beaucoup de girafes dans le sud du Serengeti

La plage fait partie du quotidien des Sud Africains. Que ce soit pour jouer au beach volley ou juste se promener.

Jeunes Masaï dans la réserve de Ngorogoro.

L

Young Masaai boys in the Ngorogoro Conservation area.

e Serengeti est divisé en trois sections. La partie sud, plus

Lors de ma visite, nous avons séjourné à Dunia Camp, un

populaire (Seronera Valley), est ce que les Masaï appelaient

petit camp exclusif dans un endroit isolé dans le coin sud-

le «Serengit», la terre des plaines infinies. Une savane

ouest du Serengeti. Les huit tentes de luxe avec salle de bains

parsemée d’acacias et peuplée d’animaux. Le couloir ouest

attenante semblaient être le point de départ idéal pour partir à

est marqué par la rivière Grumeti, où forêts et maquis denses

la découverte des nobles terres du Serengeti. Et ces quelques

dominent. Le nord, ou zone Lobo, rejoint la réserve kenyane

éléphants qui se promènent autour de notre tente au petit jour...

de Masaï Mara. C’est ici, à la rivière Mara, que vous vivrez cette

Vraiment remarquable!

Le roi Lion The Lion king

You’ll see lots of Giraffes in the southern Serengeti

Going to the beach is part of South African’s daily life, for walks as well as playing beach volley.

Un feu de camp à la fin de la journée, avec vue sur les plaines de la réserve de Ngorogoro.

A campfire at the end of the day , overlooking the Plains of the Ngorogoro conservation area.

The Maasai called the plains of Serengeti National Park «the place where the land moves on forever”. And here, in undoubtedly the bestknown wildlife sanctuary in the world, you can witness the famous Serengeti annual migration, the greatest wildlife spectacle on earth.

Nous nous mettons ensuite en route vers la réserve Ngorogoro

T

classic savannah, dotted with acacias and filled with wildlife. The

an annual pattern, which is fairly predictable. The precise timing

La grande migration des gnous du Serengeti est le déplacement

où, entre décembre et février, les troupeaux se dirigent vers les

western corridor is marked by the Grumeti River, and has more

of the Serengeti wildebeest migration is entirely dependent

d’un grand nombre de gnous du Serengeti, de zèbres, de

plaines immenses et les verts pâturages de cette région. Un

forests and dense bush. The north, Lobo area, meets up with

upon the rainfall patterns each year.

gazelles « Grant », de gazelles « Thompson », d’élans et

endroit idéal pour mettre bas, brouter et se reposer avant de

Kenya’s Masai Mara Reserve, and here at the Mara river you can

d’impalas. Ce cycle est assez prévisible. Le moment précis de

recommencer le grand périple vers le nord de la magnifique

experience the dramatic crossing of the annual Migration.

la migration des gnous Serengeti dépend entièrement des

Masaï Mara.

expérience de l’unique passage de la Migration annuelle.

précipitations annuelles. 16 I HAMAJI

he Serengeti can be divided into 3 sections. The popular

of vast numbers of the Serengeti’s wildebeest, accompanied

southern/central part (Seronera Valley) is what the Masaï

by large numbers of zebra, and a smaller numbers of Grant’s

called the «Serengit», the land of endless plains. A

gazelle, Thompson’s gazelle, eland and impala. These move in

During my visit, we stayed at Dunia Camp, a small intimate tented camp in a secluded location in the southwest corner of

The great Serengeti wildebeest migration is the movement

the Serengeti. 8 luxury tents with en-suite bathrooms was the

HAMAJI I 17


Salle de bain avec une vue au camp Sayari. Bath with a view at Sayari camp.

Serengeti. Some elephants roaming around our tent the next morning… Truly remarkable! La superbe piscine du camp Sayari dans le Serengeti Nord. The beautiful pool at the Sayari camp in the Northern Serengeti.

between December and February the herds head for the endless plains and green grasses of this area, the perfect place to calve, graze and rest before they start the big move north to the magnificient Masaï Mara again .

18 I HAMAJI

The bedroom at Sayari camp, overlooking the northern Serengeti

Y ALLER How to get to the Serengeti National Park: Le Serengeti est à 325 kms d’Arusha. Environ 8 heures de route. Depuis Arusha: Kilimanjaro International Airport (KIA) à environ 46km/29mi d’ Arusha.

perfect base from which to explore this exquisite part of the

We then moved onto the Ngorogoro conservation where

La chambre au camp Sayari, donnant sur le nord du Serengeti

L’heure de l’apéritif au coucher du soleil au camp Dunia. Time for sunset drinks at Dunia camp.

The drive from Arusha to the Serengeti is about 325km/202mi and will take 8 hours From Arusha, fly into Kilimanjaro International Airport (KIA) which is situated about 46km/29mi from Arusha. It will take 8 hours.

ADRESSES Se loger : www.asiliaafrica.com Accomodation: www.asiliaafrica.com

La meilleure période pour visiter : Juin à Septembre Best time to visit: June to september Malaria: Répulsif et anti malaria. Mosquito repellent and antimalarials. Temps & climat Weather & climate: Modéré et agréable. Les vêtements chauds pour les soirées et les safari du matin sont conseillés The climate in Serengeti is usually moderate and pleasant. It is advised to take warm clothing for early morning game drives.

HAMAJI I 19


CONGO SAFARI

MAKWASHA,

Le village des femmes peintres MAKWASHA,

the village where the women are painters

L

e village Makwacha est situé au Katanga, au Sud-Ouest de Lubumbashi. Il est l’un des plus jeunes de la province du Katanga et fut créé en 1988 par deux chefs : le chef MAKWACHA et de son cousin LUMBWE. Depuis 2008, il développe une intense activité touristique autour de la peinture sur case. Makwasha est

devenu le village des femmes peintres. Au début de la saison sèche les femmes, exclusivement, peignent leurs cases à l’aide de pigments naturels. La tradition du « Kushiripa » est bien vivante. Il consiste à crépir les murs des

Texte Corneille et Sima • Photos Georges Senga

cases avec l’argile mélangé avec de l’eau. Les murs de Makwacha racontent aussi bien la tradition de ce village que sa vie moderne. Pour la première fois, une exposition du travail des femmes peintres fut présentée hors de la RDC, à Paris entre les 8 et 27 avril 2014. Figures symboliques ancestrales, fleurs et animaux stylisés, personnages mythologiques ou quotidiens, mais aussi camions, rockers… 12 toiles monumentales, ainsi que des photographies et vidéos ont été présentées au public parisien. Cette exposition est le fruit d’un engagement de plus de cinq ans du Fonds de

22 I HAMAJI

HAMAJI I 23


dotation Artistes Africains pour le Développement (AAD), présidé par les mécènes français Matthias et Gervanne Leridon, auprès de la communauté des femmes de Makwacha. Grâce à AAD, le village a bénéficié pour la première fois de son histoire d’un accès direct à l’eau potable, Le programme d’AAD« Les Femmes pour l’eau », lancé en mars 2009, liait trois objectifs : l’accès à l’eau potable, grâce au forage de trois puits ; la reconnaissance

M

akwacha is located in Katanga, at the South West of Lubumbashi. It is one of the youngest villages in the Katanga and was established in 1988 by two chiefs: Makwacha and his cousin Lumbwe. Since 2008, an increase in tourist activities has resulted from this new interest in the hut painting. Makwasha

became the village where the women paint. At the beginning of the dry season women, exclusively, paint their

du rôle des femmes. La valorisation de la tradition artistique séculaire de leur art mural. Désormais propriétaires

houses using natural pigments. «Kushiripa» is a living tradition. It consists of plastering the walls of the huts with

des puits, elles gèrent cette ressource essentielle pour le village et peuvent consacrer plus de temps à leur

some water mixed with clay. The walls of Makwacha tell both the tradition of this village and its modern life.

incroyable talent artistique.

For the first time, an exhibition of the work of the women artists has been staged in Paris between the 8th and 27th

Le village des femmes peintres, Makwacha constitue une « tourism destination area » de la province du Katanga. Ne

of April 2014. Ancestral symbols, flowers and stylized animals, mythological characters, but also trucks, rockers...

manquez pas le Festival Makwacha Art Village qui se déroule chaque dernier dimanche du mois d’Aout de chaque année.

12 monumental paintings, photographs and videos were presented to the Parisian public. This exhibition is the

24 I HAMAJI

HAMAJI I 25


result of a commitment of more than five years from the African Artists for Development (AAD), an organization chaired by French patrons Matthias and Gervanne Leridon, to the women’s community of Makwacha. With the help of the ADD, the village is enjoying, for the first time in its history, a direct access to drinking water. The ADD project named «Women for Water» and launched in March 2009 strives towards three goals: the access to drinking water by the drilling of three wells; the recognition of the role of women and the valuation of the artistic tradition of mural paintings. Today, the women of Makwacha own the wells, manage a resource that is vital for the village and can devote more time to their incredible artistic skills. Makwacha is now a «tourism destination area» in the province of Katanga. Do not miss the Makwacha Art Village Festival which takes place every last Sunday of the month of August of each year.

Source Palma Okapi Tours – AAD Fond

26 I HAMAJI

Y ALLER Route de Kasumbalesa,– 13ème village sur la nationale n° 1 partant de Lubumbashi dont Kashamata, Kasamba, Kanyaka, Belabela, N’singa et Kitubula. A 41 kms de la frontière Zambienne Getting there: Road to Kasumbalesa - 13th village on the national highway No. 1 from Lubumbashi including Kashamata, Kasamba, Kanyaka, Belabela, N’singa and Kitubula. 41 km from the Zambian border

HAMAJI I 27


Contacts: Head Office / Lubumbashi

Tell: + 243 81 26 98 812 Email: enquiry@riafrique.com

www.riafrique.com

Head Office / London

Tell: + 44 (0) 1233 733 693 Fax: +44 (0) 1233 732 554 Email: robinsonint@btconnect.com www.robinsoninternational.com

Ref: HJ / DRC 2014DRC 2014


DISCOVERING AFRICA

Gorée du Sénégal, une histoire d’amour Gorée in Sénégal, a love story Texte et photos Jean-Dominique Burton Approche de l’ ile de Gorée vu de la chaloupe « Coumba Castel »

Gorée patrimoine mondial de l’humanité Gorée, beautiful and tranquil setting of a World Heritage site. 30 I HAMAJI

HAMAJI I 31


Mama Astou

Henry N’Dione

Mame Pouaye

Eloie Colly

Coumbis

Lamine Dieme

Terrain de football avec baobab planté en son milieu.

GORÉE PATRIMOINE MONDIAL DE L’HUMANITÉ. CETTE ÎLE FASCINANTE, JE L’AI ABORDÉE AVEC APPRÉHENSION, CAR SA RÉPUTATION À TRAVERS LE MONDE EST SI GRANDE QU’UNE LIAISON INTIME AVEC ELLE ME SEMBLAIT IMPOSSIBLE…

L

a chaloupe Coumba Castel qui filait bon train m’emmenait

la Mamy Wata protectrice de l’île.

dans des gerbes d’écumes vers cette petite île de

La quiétude et la sérénité n’ont pas de prix. Ses habitants l’ont

l’Atlantique à 3,5 km au large de Dakar.

compris et savourent plus que jamais le silence tranquille des

Depuis mon enfance les îles me font rêver, alimentant tous les

rues vides de tout véhicule motorisé. Avant la première et la

fantasmes, les délicieux frissons de l’aventure et la peur de l’inconnu.

dernière chaloupe qui comme le flux et le reflux de l’océan

Gorée est la dernière que j’ai rencontrée. D’abord d’une manière

amènent et ramènent ses touristes sur le continent, l’île reprend

fugace lors des biennales des arts contemporains de Dakar en

enfin son rythme et ses droits. Vous pourrez alors seulement

2006, puis en 2012. Enfin, nos longues retrouvailles en 2013.

mesurer à quel point le terme «dialogue inter-religieux» est

Cette île qui me fascine je l’ai abordée avec appréhension, car sa réputation à travers le monde est si grande qu’une liaison intime avec elle me semblait impossible. Ces puissants chefs d’états ou encore les touristes anonymes qui visitent ce lieu, symbole du patrimoine mondial de l’humanité… Dès mes premiers pas sur la rade, un sentiment étrange s’était Port de Gorée.

emparé de moi. Une présence plus que féminine semblait l’habiter. Je sus plus tard qu’elle avait un nom. Coumba Castel,

32 I HAMAJI

puissant, tant la symbiose harmonieuse entre l’islam et la chrétienté est équilibré. Gorée est un patrimoine architectural qu’il faut sauver mais pas à tout prix. Il faut avant tout penser à ne pas vider de sa substance ce qui fait l’âme de cette île. Ses habitants sont les seuls habilités à la faire vivre, à transmettre sa mémoire. Ne faisons pas de ce joyau une île musée sans vie et une résidence pour quelques privilégiés fortunés. De nombreux exemples dans le monde nous montrent que cela est possible et qu’il faut être très vigilant. HAMAJI I 33


Bas relief en bois, représentant un bateau négrier - Castel.

Musée de la femme.

Sculpture de Ousmane Saow dans l’ancien palais du gouverneur - Biennale DAK’ART 2006.

Fer d’esclave - cave d’une maison goréenne

Cave d’une maison goréenne.

GORÉE, BEAUTIFUL AND TRANQUIL SETTING OF A WORLD HERITAGE SITE. THIS

Y ALLER

FASCINATING ISLAND, I APPROACHED IT WITH TREPIDATION AND BECAUSE ITS

DAKAR airport LEOPOLD SEDAR SENGHOR - Puis taxi à l’embarcadère de Gorée, près de la gare et de la mairie de Dakar. - Puis chaloupe + - 20 min. de traversée.

REPUTATION AROUND THE WORLD IS SO GREAT, AN INTIMATE BOND WITH HER SEEMED IMPOSSIBLE...

T

he boat Coumba Castel was speeding through sheaves of foam to this small island in the Atlantic, 3.5 km away from Dakar. Since my childhood, islands make me dream, feeding all the fantasies, the

delicious thrill of adventure and the fear of the unknown. Gorée is the last one I met. First, very fleetingly during the biennial exhibitions of contemporary arts in Dakar in 2006 and in 2012. Lastly, during our long reunion in 2013. This fascinating island, I approached it with trepidation, because its reputation around the world is so great, an intimate bond with her seemed impossible... Lots of powerful

Porte du « voyage sans retour » Maison des esclaves.

Grille extérieure de l’Eglise Saint - Charles - Borromée.

ADRESSES

Heads of State or anonymous tourists have visited this place, symbol of world heritage... Upon my arrival in the harbor, a strange feeling had come over me. A strong female

NE PAS RATER : Fête de l’indépendance le 4 avril Festival de Jazz - Regards sur Cours - La Tabaski ( fête du mouton) january 19th

sur la plaine du seno-gondo MANGER: Le Boufflers - la dolce vita - Le saint Germain - L’Amirauté .

DORMIR Villa Castel - Afao - Le Boufflers.

presence seemed to live on this island. I learned later that she had a name: Coumba Castel, the Mamy Wata and protector of the island. The tranquility and serenity have no price. Its inhabitants know it and enjoy the tranquil silence of the streets empty of any motorized vehicle. Before the first and the last boats that, as the ebb and flow of the ocean carry tourists to the continent, the island finally gets back its rhythm and its rights. Soon, you will be able to measure how powerful the term «inter-religious dialogue» is by being the witness of the balanced and harmonious symbiosis between Islam and Christianity. Gorée is an architectural heritage to be saved but not at any price. We must first think about not destroying what makes the soul of this island. Its inhabitants are only Ruine dans la montée vers le Castel.

Le nom d’Allah écrit naturellement dans les rochers du bord de mer.

ones allowed to make it live and to transmit its memory. Do not make this jewel a lifeless

Ce travail devient un beau livre 30 X30 cm et sort en septembre aux édition LK PRISME .Une grande expo est organisée à Dakar pour le prochain sommet de la francophonie en novembre 2014 à Dakar. Ce travail est accompagné d’un film contemplatif ou Sacha raconte toutes les légendes et les mythes de l’Ile transmissent par son père Lebou décédé, et qui était le plus grand pécheur d’espadon de l’Ile de Gorée.

museum island and a residence for a wealthy privileged few. Many examples around the world show that this is possible and we must be very vigilant.

34 I HAMAJI

HAMAJI I 35


RENCONTRE

Fathi Reinarhz, Coco

When on vacation where do you spend most of your time, in the town, on the beach or out and about exploring nature?

As I am a golfer, we have to find cities that have both a GOLF COURSE and a SHOPPING MALL for the four women in my life (my wife and three daughters). Describe your trip in 3 words.

The 3 F’s : Family – Food – Fiesta TEXTE CORNEILLE ET SIMA

What is your dream destination?

A stay that combines golf and my relatives’ gastronomy. What is your favourite place in the world?

I CULTURE I ÉVÈNEMENT I PEOPLE I

1970

Ma naissance June 14, 1970, my birth

1994

Malheureusement c’est le décès de ma mère Unfortunately it was the death of my mother

1998

Départ de Kinshasa, j’ai beaucoup appris sur qui je suis et sur les gens I left Kinshasa, I learned a lot about who I am and about the people

2001

Mon arrivée à Johannesburg I arrived in Johannesburg

2010

Final de la plus belle coupe du monde de football, la fierté d’être AFRICAIN malgré l’afropessimisme L’afro-pessimisme he final of the great Football world cup, the pride of being AFRICAN despite Afro-pessimism

38 I HAMAJI

A la pointe du mouvement de la gastronomie africaine moderne, Coco Reinarhz n’est pas le premier chef dans sa famille. Sa cuisine est l’histoire d’un héritage. At the forefront of the modern African gastronomy movement Coco Reinarhz is not the first chef in his family. His cuisine is an heritage’s story. En vacances êtes vous plutôt city, plage, nature?

Comme je joue au golf, on est obligé de trouver des villes qui ont au moins deux GOLF et SHOPPING pour les quatres femmes de ma vie (ma femme et mes 3 filles) Le voyage en 3 mots

Les 3 F : Famille – Food - Fête Votre voyage de rêve

Un séjour alliant le golf à la gastronomie en compagnie de mes proches Un lieu fétiche

L’Andalousie, tellement d’histoire, de belles plages, de beaux parcours de Golf et mon meilleur Ami… Un hôtel

Kempinsky hôtel à Dubaï, surtout quand on y est invité en temps qui VIP… Le meilleur restaurant du monde

Comme le restaurant de ma mère n’existe plus, je dirais au ‘Comme chez Soi’ à Bruxelles car je n’ai jamais aussi bien mangé.

Sur une île qu’est ce que vous emporteriez ?

Ma famille si je peux… Si j’y vais seul, du café et du bon vin. Du café pour avoir la force de tout y changer et du vin pour accepter ce que je ne peux pas !

Palma de Mallorca in Spain.I discovered this island ten years ago, my children were born there and I am still linked sentimentally with this place. Favourite hotel?

Kempinski Hotel in Dubai, especially when you are invited as a VIP ... Your favourite restaurant in the world?

As my mother’s restaurant no longer exists, I would say the ‘Comme chez Soi’ in Brussels because I’ve never eaten so well.

Un retour dans le temps

On an island what would you take with you (key items)?

Votre dernier voyage

Back in time…

J’aurai TELLEMENT aimé travailler quelques années avec ma mère… ☹ Pour le reste, je suis vraiment trop béni pour vouloir changer quoi que ce soit !!! La Tunisie en passant par Dubaï. Le passage d’une nation de la dictature à la démocratie est très violent… Votre prochain voyage

J’ai décidé de ne plus prendre de vacances en Europe pour vraiment connaitre l’Afrique ! Je cherche une ville où l’on peut allier golf et gastronomie… Vos objets fétiches

Ma carte AMERICAN EXPRESS, c’est le seul OBJET qui peut me donner (et aux autres) un sourire et une larme. Parfois en même temps… Autrement, j’attache très peu d’importance aux objets.

My family if I can ... If I go alone, coffee and wine. Coffee for the strength to change everything and wine to accept what I can not! I would REALLY have enjoyed working with my mother a few years ... ☹ For the rest, I’m really too blessed to want to change anything! Your last trip:

Tunisia right after Dubai. The contrast from dictatorship to democracy is very shocking Your next trip:

I decided to not take holidays in Europe anymore so I can really explore Africa! I am looking for a city where you can combine golf and gastronomy ...

HAMAJI I 39


Livraison express depuis la RDC vers plus de 220 pays et territoires à travers le monde, délais de livraison garantis Depuis 1981, Panaco Sarl est professionnel dans la fourniture et l'installation de matériaux électriques domestiques et industriels. Panaco est spécialisé dans la construction de panneaux, de montage de lignes MT, des installations électriques et de l'instrumentation industrielle. Nous nous occupons de l'étude du projet jusqu'à sa réalisation. Panaco possède localement un stock important de transformateurs, d'appareillage MT, BT et câbles MT (ACSR, ABC et PRC), des poteaux en acier galvanisés, des lampadaires, câble rayonnages, mise en terre, protection contre la foudre et des bornes de raccordement ainsi que tout les équipements standards électriques. Panaco garantit le meilleur de la qualité de ses produits pour installation ainsi qu'au détail.

Nous sommes persuadé que la satisfaction clientèle est une priorité dans toutes les activités de notre entreprise. :

SCHNEIDER AGEMA O-LINE EATON ACTOM CELLPACK FLUKE CMI NEXANS SIOEN Nordifa PHILIPS EXIDE SKF ZAMEFA General Cables CATU

Kinshasa - 491 Av. Colonel Mondijiba Commune Ngaliema Tel: +243 81 908 9254

Lubumbashi – 2 Av. Square George Forrest Tel: +243 81 908 9154 Email: info@malabar-group.com Contactez nous à : PANACO Sarl – Lubumbashi : 46, Avenue Lomami PANACO Sarl – Kolwezi : 1607, Avenue Laurent-Désiré Kabila Téléphone : +243 81 405 40 55 & +243 99 702 71 82 & +243 85 24 16 266 Email : info@panaco-rdc.com - panaco.lshi@mwangaza.cd

www.facebook.com/malabarinternational www.malabar-group.com


MAGAZINE ECO ECO

A

u sud du Nigeria, dans le delta du Niger, les derniers

200 grumes sont cachées sous le radeau, dissimulées par

lambeaux de forêt tropicale humide sont convoyés

des algues réparties stratégiquement. But de la manœuvre :

sous forme d’immenses radeaux vers les principaux

éviter de donner trop d’argent aux petites mafias locales qui

ports fluviaux de la région, bien souvent en toute illégalité.

prélèvent une taxe sur chaque pièce transportée.

Il aura fallu près de deux semaines à Anthony, le « chef »

Le jour, il faut se signaler aux cargos à l’aide de T-shirts accrochés

des convoyeurs, pour regrouper les commandes des divers

à des bâtons. La nuit, éviter les collisions avec les speed boat,

acheteurs. Environ 800 billes de bois de 5 à 10 mètres chacune,

qui alimentent discrètement le trafic de pétrole brut volé. La

et d’essences variées. Les plus précieuses sont destinées en

rivière porte les tristes traces de toute cette activité.

majorité au marché international (20%). Au bout de neuf jours, les convoyeurs atteignent Sapele. Des Après deux semaines d’un chantier titanesque pour assembler

dizaines de milliers de rondins sont déjà là, ils attendent de

les grumes en un unique radeau, c’est parti. Direction Sapele,

passer à la scierie avant d’être livrés. A l’image de ce qui se

l’un des plus grands ports du pays. C’est à la force des bras

passe dans tout le delta, plus de la moitié sont illégaux. La

et des jambes, qu’Anthony et ses trois hommes manoeuvrent

constitution de réserves et de parcs nationaux n’y fait rien, les

l’embarcation.

intérêts financiers en jeu et la corruption sont bien trop grands. Si la déforestation continue à ce rythme, environ 400 000

Ils gagneront chacun en moyenne 28 centimes de dollars

hectares par an, les experts estiment qu’il n’y aurait plus de

américains par tronc transporté, un bon salaire ici.

forêt au Nigeria en 2025.

Les immenses embarcations suivent les cours en apparence tranquilles des fleuves et rivières du Delta du Niger. The huge rafts follow the apparently quiet flows of the Niger Delta rivers.

Les radeaux de la débrouillardise Dans ce pays, en passe de devenir la 1ère économie d’Afrique grâce à l’industrie pétrolière, l’exploitation du bois est un important pourvoyeur d’emplois dans le secteur informel.

Resourcefulness rafts

La forme du radeau évolue au gré de notre progression. Il n’est pas facile de s’y déplacer. Due to our progression, the shape of the raft is permanently changing. It’s not easy to move around.

Tous les moyens sont bons pour effectuer les réparations permanentes. Planter de nouveaux clous, renforcer les liens métalliques... All means are used to make the incessant repairs. Hammering new nails, strengthen wire ties...

In this country, poised to become the first African economy thanks to the oil industry, logging is an important source of employment in the informal sector

Texte et photos Stéphane de Rouville

42 I HAMAJI

De longues perches de bambou sont actionnées lorsque le radeau se rapproche trop près de la berge.

Un abri de fortune fait office de cuisine et de dortoir pour toute l’équipe

Long bamboo poles are activated when the raft gets too close to the river bank.

A makeshift shelter serves as kitchen and dormitory for the whole team.

HAMAJI I 43


Les ravages occasionnés par l’industrie pétrolière sont flagrants. The ravages caused by the oil industry are obvious.

Tels des naufragés, nous devons nous signaler aux cargos que nous croisons. Toute collision serait fatale. Such as castaways, we must signal ourselves to the cargo ships we meet. Any collision would be fatal.

C’est au port fluvial de Sapele, l’un des plus importants du Nigeria, que les radeaux sont démantelés. Des milliers de grumes attendent leur passage en scierie. The rafts are dismantled in Sapele river port, one of the largest in Nigeria. Thousands of logs are waiting to go to the sawmill.

I

n southern Nigeria, in the Niger Delta, the last remnants of rainforest are conveyed in the form of huge rafts to the major river ports in the region, most often illegally.

It took nearly two weeks to Anthony, the leader of the conveyors

During the day, we must signal ourselves to the cargo with

to combine the orders from the different buyers. 800 wooden

T-shirts hung on sticks. At night, avoid collisions with the

logs, 5 to 10 meters each, from various species. The most

numerous speed boats, which are discreetly trafficking stolen

valuable are intended mainly for the international market (20 %).

crude oil. The river carries the sad traces of all this activity, pollution is everywhere.

After two weeks of a gigantic work to assemble the logs in one single raft, it’s time to go toward Sapele, one of the largest

After nine days, conveyors reach Sapele. Tens of thousands

ports in the country. To the strength of arms and legs, Anthony

of logs are already there, waiting to go to the sawmill before

and his three men maneuver the raft.

being delivered. In the image of what happens throughout the delta, more than 50% are illegal. The establishment of

They each win an average of 28 US dollars cents per trunk

national parks and reserves has no effect, financial interests

carried, a good salary here.

and corruption are too high. If deforestation continues at this

200 logs are hidden under the raft, masked by water hyacinths

rate, about 400 000 ha per year, experts estimate that there

strategically placed. Purpose of the maneuver : to avoid giving

would be no more forest in Nigeria in 2025.

too much money to the small local mafias that levy a tax on each item shipped. 44 I HAMAJI

THE WIDEST RANGE OF MINING MACHINES FROM ONE SOLUTION Keep it Real. Keep it Cat® You have to push every day. To meet tomorrow’s deadline. To secure the next contract. To stay ahead of the competition. No matter what challenges lie ahead, Caterpillar and Congo Equipment are committed to bringing you machines, solutions and support to help your business keep pushing forward. BUILT FOR IT For more information call +243 992 901 320, email info@congo-equipment.com 675, Avenue de la Métallurge (Fondaf), Lubumbashi. Congo Equipment is the Caterpillar Dealer in Katanga Province, DRC.


MAGAZINE

PARCE QU’ILS SONT MALADES OU TOUT SIMPLEMENT DE TROP, DE NOMBREUX ENFANTS SONT JETÉS À LA RUE AU PRÉTEXTE QU’ILS SERAIENT SORCIERS.

C

’est maman qui m’a chassé. Parce que je mangeais trop. On m’a frappé pour que je dise que j’avais la sorcellerie. Puis, Maman m’a amené à l’église de Bima Là, on a dit que j’étais

un sorcier. On m’a mis de l’huile sur les yeux pour me délivrer. Mais après, à la maison, maman m’a dit de partir, parce que j’étais sorcier. » Comme 80 % des 30 000 mineurs estimés qui vivent dans les rues de Kinshasa, Sankas,13 ans, est devenu un « Shégué » suite à des accusations de sorcellerie proférées par sa famille et confirmées par une Eglise indépendante. Plus de 7000 dans la capitale congolaise, ces communautés religieuses récentes sont devenues un rouage essentiel dans le processus qui mène certaines familles kinoises à abandonner leurs enfants. En procurant une caution spirituelle aux familles dépassées, ces cultes aux inspirations diverses, stigmatisés sous le nom d’Eglises de réveil, ont transformé, en moins de 20 ans, un phénomène restreint en une réalité sociale banale acceptable.

Les enfants « sorciers » de Kinshasa

Absence de services de base, d’assistance sociale, d’Etat tout court : les familles sont souvent désemparées face à l’adversité (maladie, mort, perte d’un emploi… sont généralement à l’origine des accusations) et au nombre de bouches à nourrir. Elles se tournent alors vers ces Eglises, pour y trouver soutien ou conseil. Les pasteurs, qui monnayent

Child-witches of Kinshasa Photos Gwenn Dubouthoumieu • Texte Caroline Six

exorcismes et prières, affirment bien sûr fournir des solutions à ces foyers en crise. Une mère et ses trois enfants «sorciers» sont exorcisés par l’évêque Vincent de Paul Nzumu, père général de la congrégation des Pères franciscains stévénistes de l’Eglise Gallicane de Kinshasa A mother and her three children considered as «witches» are exorcised by Bishop Vincent de Paul Nzumu

Conséquence : chaque mois, environ 650 enfants débarquent dans les rues de Kinshasa, 65 bébés y naissent, un tiers seulement est en contact avec une association. Ces enfants constituent une société parallèle, autonome, qui vit de la débrouille et de la prostitution. Le butin qu’ils sont censés amasser dans « le second monde » ne les aide pas dans le premier.

48 I HAMAJI

HAMAJI I 49


Une séance de délivrance dans l’Église de la Congrégation de Jésus Christ An exorcism ceremony in the church of the Congregation of Jesus Christ

Un homme envouté par un enfant «sorcier» est exorcisé à l’Eglise Gallicane de Kinshasa A man bewitched by a « witch » child is exorcised in the Gallican Church of Kinshasa Une grand-mère amène sa fille et ses deux petits-enfants à l’Eglise spirituelle des prophètes noirs au Congo pour une délivrance. Pour elle, ils sont sorciers car le garçon fait pipi au lit et la petite fille a un abcès au cou qui ne guérit pas. Deliverance session at the black prophets spiritual church. A grandmother, her daughter and grandchildren accused of witchcraft. The boy experiences bedwetting and the little girl has a neck abscess that does not heal ...

BECAUSE THEY ARE SICK OR UNWANTED, MANY CHILDREN ARE THROWN OUT OF THEIR HOUSE AFTER BEING ACCUSED OF WITCHCRAFT BY THEIR FAMILIES.

S Afin de que les enfants ne communiquent plus avec Lucifer, la prophétesse de cette église d’inspiration kibanguiste obstrue leur yeux et leurs oreilles lors d’une séance de délivrance. To prevent a dialogue with Lucifer, the prophetess of this kibanguiste church obstructs their eyes and ears during an exorcism ceremony.

50 I HAMAJI

tick so that I say that I was a witch. Then, Mom brought

limited phenomenon into an ordinary acceptable social reality.

me to the church of Bima. There, they said that I was a

Absence of basic services, of public assistance, even of State:

child-witch. They poured oil into my eyes for my salvation.

families are often distraught in front of problems (accident,

But when we came back home, mom told me to leave, because

disease, death, unemployment… are often the basis of the

I was a child-witch.»

accusations) and number of mouths to feed. They then turn

Like 80 % of the 30 000 estimated children who live in the

to those churches for helpand advices. The pastors, who

streets of Kinshasa, Sankas, 13, beacme a « Shégué » after

trade exorcims an prays, declare, of course, that they provide

witchcraft acusations proclaimed by his family and confirmed

solutions to these disoriented households.

an independent church.

Consequently, approximately 650 children are chased away in

More than 7000 in the Congolese capital, these recent

the streets of Kinshasa every month, 65 babies are born there,

communauties play an essential role in the process that lead

only a third of the children is in contact with an associative

some Kinshasa’s families to abandon their children. By giving

structure. They form a parallel, autonomous society, which

a spiritual guarantee to the overwhelmed or worried families,

survives of getting by and prostitution. The treasure they

these communities of diverse inspirations, stigmatized under the

supposedly compiled in the second world does not help them

name of “awakening churches”, transformed, within 20 years, a

in the first one. HAMAJI I 51


sous le Haut Patronage dE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE GOUVERNEUR DE LA PROVINCE DU KATANGA Le Salon de l’ e nt re prise à Lub umbashi La première édition du Salon des Entreprises à Lubumbashi, le KATANGA BUSINESS MEETING s’est tenue à Lubumbashi, capitale du cuivre entre le 29 et le 31 mai 2014. 120 exposants ont prouvé le dynamisme économique du Katanga. Sous l’impulsion de MUSAL, l’organisateur de l’événement, le KBM a été pendant 3 jours LE rendez-vous des entreprises locales et investisseurs internationaux.

The first edition of the Salon of Business in Lubumbashi, the Katanga BUSINESS MEETING washeld in Lubumbashi, capital of copper between the 29th and 31st of May 2014. 120 exhibitors showed the economic dynamism of Katanga. Under the leadership of MUSAL, the organizer of the event, the KBM was for 3 days THE appointment of local companies and international investors.

52 I HAMAJI

HAMAJI I 53


À

l’occasion de la célébration du 40ème anniversaire du légendaire «Combat du Siècle », match de boxe ayant opposé Muhammad Ali à George Foreman, le Centre Muhammad Ali, en collaboration avec Cable Music et Malabar Group, est fier de présenter un évènement culturel international et historique à but non lucratif : CONGO14. Se déroulant du 15 au 20 Septembre avec des événements simultanés à Kinshasa, République Démocratique du Congo, et à Louisville, Kentucky, États-Unis d’Amérique, CONGO 14 se veut un festival de musique, des sports et culturel qui non seulement célèbre les légendes de Muhammad Ali et George Foreman, mais inculque leurs valeurs à une nouvelle génération. Il marque aussi un changement d’orientation en ce qui concerne les concerts de bienfaisance africains, passant de la collecte de fonds à la présentation d’une image positive du continent qui se sent fier d’appartenir à la famille mondiale.

54 I HAMAJI

DÉCLARATION DE MUHAMMAD ALI « Quarante ans plus tard, même si j’ai maintenant un grondement moins bruyant, j’ai toujours énormément de passion pour la signification mondiale de la lutte et des événements y liés », dit Muhammad Ali. « Je suis fier de l’implication du Centre Muhammad Ali dans CONGO14 pour soutenir la croissance et l’harmonie du peuple congolais et de ceux du monde entier. Je suis honoré d’avoir un petit rôle en encourageant le monde à considérer la RDC sous un aspect plus clair et plus positif » .

I

n celebration of the 40th Anniversary of the legendary ‘Rumble In The Jungle’ boxing match between Muhammad Ali and George Foreman, the Muhammad Ali Center in association with Cable Music and the Malabar Group are proud to present a landmark international, not-for-profit, cultural event: CONGO14. Taking place from 15 to 20 September with simultaneous events in Kinshasa, Democratic Republic of Congo and Louisville, KY, United States of America, CONGO14 is a music, sporting and cultural festival that not only celebrates the legacy of Muhammad Ali but introduces his values to a new generation. It also marks a shift in emphasis regarding African benefit concerts from fundraising to presenting a positive image of the continent standing proud as part of the global family. STATEMENT FROM MUHAMMAD ALI “Forty years later, even though I now have a quieter rumble I still have great passion for what the fight and its build-up meant to the world,” says Muhammad Ali. “I am proud to have the Muhammad Ali Center be involved in CONGO14 in ways that support growth and harmony for the Congolese people and those around the world. I am honored to have a small part in helping others view the DRC through a clearer and more positive lens.”


DÉCOUVERTE

A

VEC

DOUAL’ART,

VÉRITABLE

PÉPINIÈRE D’ARTISTES AFRICAINS AU CŒUR DE L’AFRIQUE CENTRALE,

LA PRINCESSE MARILYN DOUALA MANGA BELL VEUT AMÉLIORER LE CADRE DE VIE DES

Façade de doual’art avec la pagode familiale en arrière-plan Doual’art’s Façade with the pagoda in the background

HABITANTS DE LA CAPITALE ÉCONOMIQUE DU CAMEROUN. Ce n’est pas un hasard si doual’Art, le centre

« Indignation » Justine Gaga « La Nouvelle Liberté » « The New Freedom » -Joseph-Francis Sumégné

d’art contemporain créé par la Princesse Marilyn

« Face à l’eau » «Facing Water» de Salifou Lindou

Douala Manga Bell, se trouve en plein centre historique de Douala. Installé dans un cinéma désaffecté, il est accolé à l’ancien Palais d’un

Paï Kouo Eyango

roi rebelle pendu en 1914 pour avoir refusé l’annexion des terres des Doualas par l‘empire allemand.

C’était

l’arrière-grand-père

de

Marilyn, Rudolph Douala Manga Bell dont on célèbre cette année le centenaire. Jardin de doual’art Doual’art’s garden

Tout aussi rebelle, la Princesse refuse que sa ville ne continue de se détériorer. Depuis plus de 20 ans, avec son mari Didier Schaub directeur artistique de doual’art, elle pousse les artistes du monde entier à se mettre à l’écoute des désirs des habitants de Douala afin de créer des œuvres d’art monumentales qui embellissent leurs quartiers. Y gagnent les habitants mais aussi les artistes qui peuvent ainsi exposer dans un contexte hostile où l’art n’est ni soutenu ni valorisé. Pourtant, insiste la fondatrice, même si

La Princesse qui veut métamorphoser sa ville The Princess who wants to transform her city texte Laure Poinsot • photos doual’Art

le continent a d’autres priorités, l’art est essentiel Le « Salon Urbain de Douala » de décembre 2013 The «Salon Urbain de Douala « of December 2013

car il aide à mieux vivre et surtout à se forger une

« La Colonne Pascale » de Pascale-Marthine Tayou «The Pascale Column « Pascale - Marthine Tayou

Plus d’une vingtaine d’œuvres monumentales

identité propre.

ont ainsi été installées au quatre coins de la ville, comme « La Nouvelle Liberté », une statue de 12 mètres réalisée par l’artiste camerounais Joseph Francis Sumégné. Construit avec des matériaux de récupération, ce géant qui surplombe un carrefour central de la ville, s’impose désormais comme l’emblème touristique de Douala.

56 I HAMAJI

HAMAJI I 57


L’ancien palais de la famille Douala Manga Bell The old palace of the family Douala Manga Bell

Marilyn Douala Manga Bell Présidente de doual’art Marilyn Douala Manga Bell President of Doual’art

WITH DOUAL’ART, HOTBED OF AFRICAN ARTISTS IN THE HEART OF CENTRAL AFRICA, PRINCESS MARILYN DOUALA MANGA BELL WANTS TO IMPROVE THE OVERALL LIVING STANDARDS OF THE INHABITANTS OF THE ECONOMIC CAPITAL OF CAMEROON.

I

t is not a coincidence that Doual’art, the

to create monumental works of art that

center of contemporary art created by

beautify their neighborhoods. Residents will

Princess Marilyn Douala Manga Bell, is

benefit from it as well as the artists who get

located in the historic center of Douala.

the chance to show their work in a hostile

Housed in a disused cinema, it is attached

environment where art is neither supported

to the former palace of a rebel king hanged

nor valued. According to the Princess,

in 1914 for refusing the annexation of the

although the continent has other priorities,

land of Doualas people by the German

art is essential because it helps to live a

Empire. He was the great grandfather of

better life and to forge your own identity.

Marilyn, Rudolph Douala Manga Bell, and we are celebrating his centenary this year.

More than twenty monumental art works

ADRESSES Y ALLER : Camer co, Air France, Ethiopian Airlines, etc…

OÙ MANGER : Cuisine africaine : La

Marmite, Cuisine française : La fourchette + 237 33 43 26 11, Cuisine grecque : Méditerranée + 237 33 42 30 69, Cuisine indienne : Bombay Masala, + 237 33 42 49 39, cuisine asiatique :Asian

OÙ DORMIR : Hôtel Akwa Palace, un oasis de tranquillité et de luxe en plein coeur de Douala. Sa piscine, le plus bel espace du Cameroun, son lounge bar (www. hotel-akwa-palace.com). OÙ BOIRE UN VERRE : Le Lynk

have been installed in various venues around

+237 74-09-14-73, Le foyer du marin +237 33 42 27 94, le Comptoir Colonial

Owner of a rebel soul, the Princess refuses

the city, such as «The New Freedom» a

+ 237 705 22 61.

to see her city deteriorating. For over 20

12-meters statue made by the Cameroonian

years, with her husband Didier Schaub,

artist Joseph Francis Sumégné. Built with

artistic director of Doual’art, she encourages

recycled materials, this giant that overlooks

artists from around the world to tune in the

a central hub of the city is now recognized

desires of the inhabitants of Douala in order

as an emblem in Douala.

58 I HAMAJI

OÙ ÉCOUTER DE LA MUSIQUE : le cabaret H + 23733 42 41 35, Joie d’été Rue Boué Lapeyrère. Tous les soirs de la semaine.


4 30’

FOOD

A

la pointe du mouvement de la gastronomie africaine moderne, Coco Reinarhz n’est pas le premier chef dans sa famille. Cette histoire de famille est celle d’un d’amour culinaire dédié aux fines saveurs d’Afrique et la renaissance culinaire africaine qui peut être dégustée dans chaque bouchée des créations de Coco Sa cuisine est l’histoire d’un héritage familial.

A

t the forefront of the modern African gastronomy movement Coco Reinarhz is not the first chef in his family. This family history is a culinary love story dedicated to the fine flavours of Africa and the African culinary renaissance can be tasted in every mouthful of Coco’s food. His cuisine is a family heritage’s story.

INGRÉDIENTS 60ml d’huile d’olive ¼ tasse de chapelure ¼ tasse d’amandes 4 gousses d’ail hachées 1 cuillère à café de sel 1 tomate pelée 1 cuillère à soupe de paprika 3 cuillères à soupe de vinaigre de Xérès 3 poivrons rouges rôtis et pelés Le jus d’un citron 400 g de petits calamars

SAUCE ROMESCO 1. Faites dorer dans l’huile d’olive la chapelure et les amandes avant d’y ajouter l’ail. 2. Dans un robot mélangez tomate, poivrons rôtis, paprika et le jus de citron. Les réduire en purée jusqu’à l’obtention d’un mélange lisse. 3. Mélangez la préparation obtenue avec le mélange chapelure/amandes et faites cuire sur la cuisinière pendant environ 10 minutes. 4. Laissez refroidir et réservez au frais. SEL ET POIVRE 60 , WEST ROAD SOUTH MORNINGSIDE , 2196 TEL : 011-884.90.37 CEL : 072.268.03.53 WWW.SELETPOIVRE.CO.ZA LE PETIT SEL 223 RIVONIA ROAD ENTRANCE VIA LONGDON ROAD TEL : 011-784.57.37 CEL : 072.268.03.53 WWW.LE PETITSEL.CO.ZA LE SEL @ THE CRADLE ROUTE T9, KROMDRAAI ROAD CRADLE OF HUMANKIND TEL: 011 659 1622 WWW.THECRADLE.CO.ZA

Calamars grillés à la sauce Romesco Grilled Calamari with Romesco sauce 60 I HAMAJI

CALAMARS 1. Dans une poêle légèrement huilée, faites revenir les calamars. Salez et poivrez. 2. Placez une cuillère à soupe de sauce Romesco au milieu d’une assiette et disposez les calamars autour. 3. Garnir avec des herbes fraîches

INGRÉDIENTS 60ml olive oil ¼ cup bread crumbs ¼ cup almonds 4 garlic cloves chopped 1 teaspoon salt 1 whole peeled tomato 1 tbl spoon paprika 3 tbl spoon sherry vinegar 3 roasted and peeled red peppers The juice of 1 lemon 400 g calamari tubes

ROMESCO SAUCE 1. Sauté bread crumbs in oil with almonds until golden brown then add garlic. 2. In a processor add tomato, roast peppers, paprika and lemon juice, puree till smooth. 3. Mix this with the bread crumb mixture and cook on the stove top for about 10 minutes. 4. Allow to cool then keep in the fridge. CALAMARI 1. In a lightly oiled pan, quickly fry the Calamari and add salt and pepper. 2. Put a table spoon of Romesco sauce on a in the middle of the plate and add the calamari 3. Garnish with fresh herbs HAMAJI I 61


CHRONIQUES AFRICAINES

Afrika Burns Libérez votre folie de sa cage Afrika Burn - Unleashing your wild side Texte Maxime Delafoy • Photos Jess Cross • Traduction Julie Walker

PEUT ÊTRE QUE VOUS N’EN AVEZ JAMAIS ENTENDU PARLER AND VOUS N’AVEZ AUCUNE IDÉE DE CE QUE CELA PEUT ÊTRE ; PEUT ÊTRE QUE VOUS EN AVEZ ENTENDU PARLER ET VOUS NE SAVEZ TOUJOURS PAS CE QUE CELA PEUT ÊTRE…

D

éfinir précisément ce qu’est Afrika Burn d’une manière

plus normal), visitez la Maison de Pain d’Epice pour quelques

qui lui ferait justice reviendrait probablement au même si

friandises gratuites ou admirez l’embrasement des immenses

vous essayiez de trouver une place de parking à Paris au

sculptures de bois – vous l’aurez compris, impossible de

volant d’un Hummer.

s’ennuyer à Tankwa Town.

Néanmoins, une tentative s’impose: imaginez 7000 personnes qui

Ce qui semblait être un simple fragment de désert aride en se

se réunissent pour créer une « ville carnaval » éphémère, Tankwa

métamorphose une peinture vivante de Salvador Dali.

Town, pendant une semaine au beau milieu du désert du Karoo.

Et comme si l’époustouflant ciel nocturne ne suffisait pas, le désert

Il n’y a pas de représentation d’artistes officielle, pas de stands où

s’éclaire à la nuit tombée de milliers de lanternes provenant soit

acheter nourriture, boissons fraîches ou autre marchandise, il n’y a

des flammes jaillissant d’un géant de bois, soit des LED enroulées

pas de douches et pas de couverture mobile.

autour du cou de l’un de vos compatriotes ‘Burner’.

Alors qu’il y a t’-il ?

Une fois arrivé chez vous, vous prendrez une douche (pendant

Vous y trouverez des gens qui ont investi énormément de temps,

à peu près trois heures). Les dessins au henné perdront peu à

d’argent et d’efforts pour créer un espace communal dont chacun

peu de leur éclat et la poussière sur vos chaussures s’évanouira,

puisse profiter : des œuvres d’art, des scènes de musique, des

mais Tankwa Town restera en vous – sous forme de fantastiques

dancefloors sous d’immenses tentes, des classes de yoga,

histoires, expériences et leçons.

quelques coffee shops, un bureau de poste… Ici la créativité n’a

De retour à la réalité le magicien, l’acrobate, les chefs cuisiniers

aucune limite.

nudistes, le facteur, le majordome étrange ; chacun de ces

Malgré le fait que le festival lui même ne fournisse pas grand chose,

voyageurs retournera à sa vie d’étudiant, de businesswoman et

l’idée est que les participants soient autonomes et subviennent

de père de famille, entre autres.

eux-mêmes à leurs propres besoins.

Pourtant, de temps à autre ils trouveront un sequin ou une plume,

Au final, vous aurez le choix entre plusieurs endroits où passer vos

perdus parmi leurs vêtements, qui leur rappelleront cette fois où

journées et vos nuits : que vous aimiez la techno, la trance ou le

ils auront laissé la civilisation derrière eux pour rejoindre une vraie

reggae, Tankwa Town en a pour tous les goûts.

communauté ; cette fois où ils auront libéré leur folie de sa cage.

Faites votre choix entre un spectacle de magie, une partie de croquet, une soirée mousse (oui, en plein milieu du désert), une

The african missioner

movie night, un mariage mauve, une parade nudiste (rien de NEVER HEARD OF IT? NO IDEA WHAT IT IS? OR MAYBE YOU HAVE HEARD OF IT AND STILL DON’T KNOW WHAT IT IS.

I

t’s probably easier to park a Hummer in the centre of Paris

Can you imagine 7000 people getting together and creating a

than it is to describe AfrikaBurn and do it justice.

temporary carnival city – known as Tankwa Town - in the middle

To accurately describe and define AfrikaBurn in a way that

of the Karoo desert, for an entire week? AfrikaBurn is not your

does it justice is probably as it is to find parking in Paris while

average South African festival.

driving a Hummer.

Yes, I know, it is not an easy thing to imagine. Afrika Burn is like

For a weird and wonderful week, a piece of absolutely barren Karoo

no other festival happening in South Africa.

desert turns into a living and breathing Salvador Dali painting. 62 I HAMAJI

HAMAJI I 63


There is no official line-up of musicians performing, there are

Gingerbread House for some free sweets, attend the burning of

no stalls where you can buy food, drinks or indeed, anything

symbolic San artworks – you will never be bored in Tankwa Town.

at all. There aren’t any showers, and most amazingly, there’s no

And as if the night sky itself is not amazing enough, the desert is

cellphone reception.

lit up each night by the burning art and by the thousands of LED

So what is there? People, who spend an immense amount of time,

lights draped around the necks of fellow Burners.

money and effort to create a communal space for everybody to

Back home, you ‘ll need a three-hour shower to wash away the

enjoy: artworks, music stages, dance tents, yoga classes, coffee

filth of seven days without soap. The henna patterns on your

shops, a post office… There is no limit to what can be done.

body may fade and the dust on your shoes may disappear, but

The concept is that people should be self-reliant, bringing

Tankwa Town will stay within you in the form of great stories,

absolutely everything for themselves. The festival itself doesn’t

lessons and memories.

provide much.

Back in reality the magician, the acrobat, the naked chefs, the

However, day and night, Tankwa Town does offer plenty of

postmen, the strange butler; all of these travellers go back to

entertainment: techno, trance, reggae – whatever floats your

their real lives as students, businesswomen and family men.

boat.

However, every so often they will find a lost sequin or feather

Choose from a magic show, a round of croquet, a foam party

amongst their clothes, and be reminded of the time that they left

(yes, even in the middle of the desert), a movie night, a purple

civilization behind and joined a real community; the time when

wedding, a naked parade (there’s plenty of nudity!). Visit the

they unleashed their wild side.

64 I HAMAJI


KWILU VIP

LE KWILU BAR Texte Geny – Photos Kwilu Bar

Monsieur Albert vous accueille comme un VIP

Le KWILU ! The place to be ! Des soirées hautes en couleur avec les joueurs de foot Makukula et Dessailly, les chanteurs Kévin Little et Werason qui se sont produits lors d’un mini concert. Sans compter le tennisman français Henri Lecompte. Les nuits brésiliennes avec le carnaval, le master class soirée salsa et l’événement dédiés aux femmes «le working ladies » ont mis le feu à Kinshasa The KWILU! The place to be! Spend your evenings in a festive and lively atmosphere with Makukula football players, singers Kevin Little and Werason who performed during a private concert. Besides the French tennis player Henri Lecompte. The Brazilian nights and the carnival, the master class and salsa evenings and the event dedicated to women « le working ladies » set fire to Kinshasa.

Henri Leconte

Marcel Dessailly

le kwilu bar -

Grand Corps Malade

Aziz Makukula

3 Av de la justice - commune de la Gombe Contact : Albert Mavungu +243819923227

HAMAJI I 67


BREAK IN A CITY

Bruxelles insolite

Voici quelques-unes des plus grandes surprises de la ville, tout à fait dans l’esprit «insolite et secret» des Éditions JonGlez

Brussels unusual These are some of the biggest surprises in the city,

and very much in the spirit of JonGlez Secret guides Texte Nicolas van Beek, auteur de « Bruxelles insolite et secrète »

ADRESSES HÔTELS : Auberge Saint Michel : la seule sur la Grand-Place et le 1728 : à deux pas de la Grand-Place un hôtel de grand charme. Hotel Berger : 24 rue du Berger 1050 Bruxelles T +32 2 510 83 40 F +32 2 510 83 41 info@lebergerhotel.be. www.lebergerhotel.be

W

Hotel Neuchatel : Rue de Neufchatel, 34 1060 Bruxelles. M +32 (0)2 537 37 25 info@hotelneufchatel.be. www.hotelneufchatel.be

e often forget that Brussels is one of the undisputed world capitals of architecture: if New York, Chicago, Casablanca, Vienna and Rio de Janeiro have an

important Art Deco heritage and if Paris, Barcelona, Riga or

Nancy have an important Art Nouveau heritage, well Brussels has both.

O

néo-gothique, campagnarde, Art nouveau et Art déco, donc, et

capitales mondiales incontestées de l’architecture.

même de l’architecture contemporaine dans certains quartiers

New York, Chicago, Casablanca, Vienne ou Rio de

périphériques. La ville est un paradis pour le promeneur curieux,

MANGER : Odette en ville : 25 rue du Châtelain, 1050 Bruxelles - +32 2 6402626 – bruxelles@chez-odette.com

Hotel Berger : 24 rue du Berger 1050 Bruxelles T +32 2 510 83 40 F +32 2 510 83 41

With the exception of its European district (which is a complete

SORTIR :

international architectural failure of soulless offices) and its

Jeux d’hiver : Chemin du Croquet 1 – Bruxelles • L’imprimerie • Sint-Jobsesteenweg 666, Ukkel

Administrative enclave near the city center, the architectural n oublie très souvent que Bruxelles est l’une des

The Dominican : 9 rue Leopold – 1000 Bruxelles – +32 2 203 08 08 - info@thedominican.carlton.be - www.thedominican.be

heritage of Brussels was also extremely well preserved: gothic, Renaissance, neo-Gothic, rustic, Art Nouveau and Art Deco, therefore, and even contemporary architecture in some suburbs, the city is a paradise for curious walkers, eager to look

Janeiro ont un important patrimoine Art déco. Paris, Barcelone,

avide de lever la tête vers tel ou tel détail surprenant.

Nancy ou Riga ont un important patrimoine Art nouveau. Mais

Une règle pour découvrir la perle architecturale qui contribuera

Bruxelles a les deux à la fois.

à vous faire aimer la ville : ne jamais prendre deux fois la même

A rule to discover the architectural gem that will help you enjoy

Si l’on excepte son quartier européen (qui, architecturalement

rue pour relier un point à un autre mais surtout se perdre, et ce,

the city: never take twice the same street to connect one point

parlant est un échec complet d’architecture internationale de

le plus possible.

to another, but also get lost, and this, as much as possible.

bureaux sans âme) et l’enclave de cité Administrative près du

Bonne promenade au hasard de vos détours.

Enjoy the walk and its random detours.

Nicolas van Beek, auteur de « Bruxelles insolite et secrète »

Nicolas van Beek, author of « Bruxelles insolite et secrète »

up at any particular unexpected detail.

centre-ville, le patrimoine architectural de Bruxelles a, en outre, été extrêmement bien conservé. Architecture Gothique, Renaissance, 68 I HAMAJI

HAMAJI I 69


HAMAJI I 71


Sofitel Abidjan Hotel Ivoire © Gilles Trillard

TENDANCE

La chronique d’ Emmanuelle Mordacq Emmanuelle Mordacq’s Chronicle HISTOIRE CONTEMPORAINE

CONTEMPORARY HISTORY

CRÉEZ VOTRE ÉNERGIE CHEZ VOUS

CREATING YOUR OWN ENERGY AT HOME

De nombreux hôtels d’affaires ont été crée dans les années

Many modern business hotels have been created in the 60s in

Nous sommes tous mobiles, actifs, connectés 24h sur 24

We are all flexible, efficient and connected 24/7 thanks to

60 en Afrique et ils vieillissent lentement, abandonnés à leur

Africa and they age slowly often abandoned to their fate by

grâce à nos objets mobiles. Mais quand il faut les recharger,

our mobile devices. But when the need to recharge appears,

sort par les sociétés hôtelières. Heureusement pour l’hôtel

hotel companies. Created in 1963 by architect Moshe Mayer,

c’est la chasse aux prises de courant. C’est pourquoi la

everyone fights for a power outlet. That’s why the Current

Ivoire, crée en 1963 par l’architecte Moshe Mayer, ce n’est

the Hotel Ivoire is fortunately no longer in that situation.

Current Table est révolutionnaire.

Table is revolutionary.

plus le cas. Il a été magnifiquement rénové par Sofitel qui

Sofitel who has combined its Ivorian character and history to

a su allier son caractère ivoirien à l’ancrage français de la

the French anchor of the brand has beautifully renovated it.

Cette magnifique table design n’est pas simplement belle,

This stylish table is not only beautiful; it also harvests the

elle emmagasine l’énergie de la lumière ambiante grâce

energy out of ambient light. Inspired by photosynthesis in

Hotels today need to embrace their history rather than

aux cellules solaires contenues dans le plateau. Inspirée de

plants, the solar cells contained in the table’s glass surface

Il ne s’agit plus maintenant de renier l’histoire des hôtels,

denying it, and they are even more attractive when they show

la photosynthèse des plantes, la table récupère, stocke et

retrieve, store and redistribute energy coming from the light,

mais bien davantage de sublimer leur sens et leur beauté

the original meaning and beauty of their building. The Sofitel

redistribue l’énergie de la lumière, à l’extérieur, mais aussi

outdoors and indoors, which makes it truly innovative. You

initiale. Le Sofitel Hôtel Ivoire est une parfaite démonstration

Hotel Ivoire is a perfect demonstration of this commitment

à l’intérieur de chez vous. Vous y branchez l’outil mobile

plug the mobile device you want to the table’s USB port and

de cette volonté et un lieu unique pour sceller aujourd’hui

and a unique place for today business trips.

que vous souhaitez grâce à une prise USB et l’appareil se

the device recharges while you work or have lunch at the

recharge pendant que vous travaillez ou déjeunez à table.

table. Ecological, efficient and beautiful.

marque.

des relations d’affaires.

Ecologique, efficace et magnifique. SOFITEL HOTEL IVOIRE - ABIDJAN, IVORY COAST WWW.SOFITEL.COM

72 I HAMAJI

CURRENT TABLE - MARJAN VAN AUBEL WWW.MARJANVANAUBEL.COM

HAMAJI I 73


The Line Hotel / Los Angeles Adrian Gaut, © The Line Hotel, L.A.

Cape Lamp by Constance Guisset © Photo Guisset

TENDANCE

UN DÉSIR DE LÉGÈRETÉ

A DESIRE FOR LIGHTNESS

UNE CHAMBRE EN BÉTON

WOULD YOU LIKE A CONCRETE ROOM?

Dans nos sociétés actives, le stress et le temps minuté

In our active societies, stress and timing weigh on our

L’univers urbain ne cesse d’accumuler des constructions en

The urban world is constantly expanding, adding new

alourdissent notre vie quotidienne. Les artistes nous aident

everyday life. Artists often help us to lighten it up, proposing

béton et en verre de façon plus ou moins réussies. Loin de

concrete and glass buildings everyday, not always thinking

souvent à l’alléger, en revenant aux fondamentaux de

a return to the fundamental softness, fluidity and simplicity

l’univers des plages et des surfeurs que l’on associe souvent

about the beauty it should be providing its inhabitants.

douceur, de fluidité et de simplicité.

we lack and need.

à Los Angeles, le Line Hotel, nouvelle création du Sydell

Far from the world of surfing beaches often associated with

Group, a choisi de mettre en valeur de façon absolue : des

Los Angeles, the Line Hotel, the Sydell Group’s newest

chambres uniquement ponctuées de mobilier qui laissent la

development, has chosen to highlight raw materials: the

parole aux murs de béton bruts et aux grandes baies vitrées.

rooms are decorated in order to showcase the rough concrete

Un choix osé qui s’exprime dans tous les espaces de l’hôtel,

of the walls and the large windows, leaving furniture only to

des chambres aux restaurants, de l’accueil aux couloirs. Un

punctuate the space. A daring choice that expresses itself in

retour à la beauté brute de la ville.

all areas of the hotel, from the rooms to the restaurants, from

La lampe Cape de Constance Guisset semble incarner un souffle doux et éthéré, comme une respiration dans le froid d’un matin. Silhouette spectrale, mi animale, mi végétale, avec ses courbes fluides entre douceur et tension, ses couleurs claires et opalescentes, Cape nous éclaire d’une présence délicate et mystérieuse. Pour nous aider à tout alléger sans doute.

The Cape Lamp by Constance Guisset seems to embody a soft and ethereal breath, like breathing on a cold morning. With this spectral silhouette, half animal half plant, with its flowing curves in clear and opalescent colors, that seem to hesitate between smoothness and tension, Cape proposes us a delicate and mysterious presence. To help us feel lighter. Definitely.

CAPE LAMP - CONSTANCE GUISSET - EDITED BY MOUSTACHE WWW.CONSTANCEGUISSET.COM

74 I HAMAJI

the welcome desk to the corridors. A return to the raw beauty of the city.

THE LINE HOTEL - 3515 WILSHIRE BLVD - LOS ANGELES CA 90010 WWW.THELINEHOTEL.COM

HAMAJI I 75


CARNET HAMAJI

Magnifique

Architecture typiquement basque pour cette ravissante maison de 300 ans au joli nom de Placéou.

Pays Basque

ue un peu niq TO Nive La r su g in on

Cani rs assurés. avant Bidarray, souveni

GastrOnom

ue La cuisine basque est d’une graiq nde diversité,, tel ce fromage de brebis à la confiture de cerise noire.

Entre Ciel et Terre Basque countrY in France Texte de Olivia Gemain et Bernard Maymou photos Paul Bertin

LA PASSERELLE DE KAKOUETA elle fut Construite en 1920 a 180m au dessus de l’olhadubie, par des ouvriers italiens, employes dans les ateliers de l'acierie Lombardi Morello de Tardets. Elle permettait aux bucherons de rejoindre directement les chantiers de coupes et de faire passer les billots de bois. En empruntant le GR 10 vous aurez le plaisr de la traverser.

78 I HAMAJI

F

ORT DE SES TRADITIONS AUTHENTIQUES, DE SES PAYSAGES SOMPTUEUX, DE SA GASTRONOMIE, LE PAYS BASQUE FRANÇAIS EST L’UNE DES PLUS BELLES RÉGIONS DE FRANCE. Coté français le Pays basque est divisé en trois provinces. Le Labourd avec Biarritz la reine des années folles. Bayonne et ses façades classées patrimoine mondial de l’Unesco. La BasseNavarre et le plus petit vignoble d’Europe (l’Irouléguy), ses grottes et ses montagnes somptueuses. Enfin la Soule, la plus petite et la plus méconnue des trois provinces, est aussi la plus sauvage et la plus authentique. Sa situation exceptionnelle entre l’Océan atlantique et les Pyrénées font du Pays basque un lieu privilégié. Surf, ski, golf, randonnées en famille… Sublime Pays Basque !

W

ITH ITS AUTHENTIC TRADITIONS, ITS STUNNING LANDSCAPES, ITS GASTRONOMY THAT IS INTERNATIONALLY, THE FRENCH BASQUE COUNTRY REMAINS ONE OF THE MOST BEAUTIFUL REGIONS OF FRANCE. The Basque Country is divided into three provinces.The Labourd with Biarritz, queen of the Roaring Twenties. Bayonne and its facades classified World Heritage of UNESCO. The Basse-Navarre with the smallest vineyard in Europe (the Irouléguy), its caves and its magnificent mountains. Finally, the Soule, the smallest and least known of the three provinces is the wildest one and most authentic. Because of its unique location between the Atlantic Ocean and the Pyrénées, the Basque Country is an ideal spot. Surf, ski, golf, family trekking… Amazing Basque Country!

DÉCOUVRIR Les plages et les villas de Biarritz Les quais de la Nive à Bayonne Les châteaux d’Ilbarritz à Bidart et d’Abbadia à Hendaye. La Villa Arnaga de Cambo-les-Bains La grotte d’Harpea à Estérençuby Le vignoble d’Irouléguy A Espelette le piment de la maison Accoceberry

DISCOVERING The beaches and villas of Biarritz The banks of the Nive in Bayonne Ilbarritz castle in Bidart and Abbadia castle in Hendaye. The Arnaga Villa in Cambo-les-Bains The Harpea cave in Estérençuby The Irouleguy vineyard In Espelette the Accoceberry’s spice house

LES SPOTS Surfer la vague de Guétary S’extasier : Heteroclito - 48 Chemin Port - 64210 Guétary Dîner même tard dans la nuit… Mais l’indispensable est au Sunset où l’on a une chance de voir le rayon vert…

HOT SPOTS Surfing the wave of Guétary. Raving: Heteroclito - 48 Port Road à Guétary. Have dinner even late at night... But the essential is at sunset time where you might get a chance to see the green beam… HAMAJI I 79


Le Magazine des Mines en RDC et Copper Belt

MINE MAGAZINE Édition française et anglaise

ENVIRONNEMENT SUR KIVU EXPLOITATION LES CARRIÈRES DU BAS CONGO L’ENTRETIEN AVEC FÉLIX MUPANDE

N°2 Septembre - Octobre 2014

MIBA

DOSSIER SPÉCIAL

À QUAND LE RÉVEIL DU GÉANT ?

ABONNEME N 1AN T voyagez sans changer de SIM

3U0SD$

utilisable dans 17 pays africains: • appels SORTANTS aux tarifs locaux

• un forfait pour les SMS

• un forfait pour Internet

• appels ENTRANTS gratuits

Restez opérationnel au Kenya, Ghana, Sierra Leonne, Ouganda, Zambie, Burkina Faso, Gabon, Tchad, Madagascar, Nigéria, RDC, République du Congo, Rwanda, Malawi, Niger, Tanzanie, Seychelles, ...

ABONNEZ-VOUS À • SUBSCRIBE MINE MAGAZINE LE MAGAZINE FOCUS SUR LE SECTEUR DES MINES EN RDC ET COPPER BELT THE MAGAZINE THAT FOCUSES ON THE MINING SECTOR IN THE DRC AND COPPER BELT ABONNEMENT • YOU WANT TO SUBSCRIBE En ligne • Online www.corneillesima.com Ou abonnez vous simplement par téléphone Send your contact information and form to our subscription service • Corneille et Sima +243 852 347 463 - info@corneillesima.com • Christine Kamba: +243 814033654 – tinakamba@yahoo.fr


R.D.CONGO

vente • apres-vente • pieces de rechange LUBUMBASHI

Route de Likasi 2841 Lubumbashi Tél. +243 815 656 565

KINSHASA

Av. du Militant 4478 Kinshasa Tél. +243 820 666 964

GOMA

Ouverture Prochainement

info@smt-rdc.com www.smt-rdc.com

Bougain Villa SOUTH AFRICAN OWNED AND MANAGED

Nos services: Agents de gardiennage Body-guard Escortes et interventions rapides Eclaireurs motos Transport de fonds Comptage et distribution de billets Service anti-incendie

La sécurité, c'est notre métier ! Nos contacts: Kinshasa: 00243818845731 / 00243999924650 Kisangani: 00243994646498 / 00243816120607 Matadi: 00243819918698 / 00243999118698 Lubumbashi: 00243811633700 / 00243995217888 Lituri (Turaya): 008821650203202 * Pour toutes autres villes, veuillez contacter le siège de Kinshasa.

For more information - Pour plus d’information

Bougain Villa guesthouse Av.Lukonzolwa 5859, Golf, Lubumbashi

+243 81 185 1985

WWW.BOUGAINVILLAGH.COM


Tony & Tony Mezepolis “comme chez nous”

RESTAURANT GREC

RESTAURANT ET DÉTENTE DANS UN ÉCRIN DE VERDURE Golf Club Route du Golf Lubumbashi 0 814 000 057 le percheron.toussaint@gmail.com

UNE SEULE ADRESSE POUR S’HABILLER BCBG

GRAND KARAVIA PARK HOTEL KOLWEZI

www.editionsjonglez.com

Les guides écrits par les habitants Découvrez un gigantesque palais vénitien au-dessus d’une ancienne écurie, trouvez la maison qui cache une bouche de métro, faites bénir votre vélo, cherchez la statue qui a survécu à Hiroshima, observez les étoiles avec un télescope universitaire, retrouvez une statue de Lénine, faites voler votre jupe au même endroit que Marilyn Monroe...

T. M. Rives

NEW YORK

INSOLITE ET SECRETE

A R LE S H A BITA NT S LES GUIDES ÉCRITS P

Loin de la foule et des clichés, New York réserve toujours des surprises à ceux qui savent sortir des sentiers battus. Un guide indispensable de 432 pages pour tous ceux qui pensaient connaître New York ou qui souhaitent en découvrir un autre visage.

Chez le même éditeur :

• Aix insolite et secrète • Amsterdam insolite et secrète • Banlieue de Paris insolite et secrète • Barcelone insolite et secrète • Boutiques insolites à Paris • Bretagne Nord insolite et secrète • Bruxelles insolite et secret • Côte d’Azur insolite et secrète • Dublin insolite et secrète • Florence insolite et secrète • Forbidden Places vol.1 & 2 • Genève insolite et secrète • Hôtels insolites - Monde • Hôtels insolites - Europe (élu livre de voyage de l’année par le Food and Travel magazine) • Hôtels insolites - France • Hôtels insolites - Royaume-Uni • Iles privées à louer • Lille méconnu • Lisbonne insolite et secrète • Londres bars et restos insolites • Londres insolite et secrète (1er prix du Salon du Livre de Prague) • Madrid insolite et secrète (médaille de bronze à l’Independant Publisher Award aux USA) • Marseille insolite et secrète • Milan insolite et secrète • Montreal insolite et secrète • Normandie insolite et secrète• Paris bars & restos insolites • Paris méconnu • Paris Nuits insolites • Pays Basque insolite et secret • Prague insolite et secrète • Provence insolite et secrète • Rome insolite et secrète • Toscane insolite et secrète • Venise insolite et secrète (meilleur guide de voyage de l’année à l’Independent Publisher Award aux USA)

+243 821 280 770 +243 997 160 771 +243 477 638 884

+243 810 783 600 GSM+243 812 336 000 13 square Forrest Lubumbashi Fermé le dimanche soir


LA PROCHAINE FOIS

OÙ IRONS NOUS ?

UN NUMÉRO QUI VA SENTIR BON !

HAMAJI MAGAZINE ÉDITEUR : CORNEILLE & SIMA DIRECTRICE DE PUBLICATION MARIE-AUDE PRIEZ RÉDACTRICE EN CHEF MARIE-AUDE DELAFOY SECRETARIAT DE RÉDACTION INFO-ADMINISTRATION : +243 852347463 TRADUCTION MMDD AGENCY

86 I HAMAJI

CONTACT HAMAJI MAGAZINE SOUTH AFRICA + 27 72 8124437 LE CAPE TOWN JOURNAL +27823420016 CONTACT@LECAPETOWNJOURNAL.COM RÉGIE PUB : LUBUMBASHI : MUSAL +243 997108271 - BM@MUSAL.ORG KINSHASA : CONSULTING RDC +243822803803 - LR@CONSULTING-RDC.COM PUBLICITE/ADVERTISING C&S +243 818443016 ADVERTISING@CORNEILLESIMA.COM

MAQUETTE ET RÉALISATION BRT1 BRT1@BRT1.FR IMPRESSION : PAARL MEDIA DIFFUSION KINSHASA : AFRICAN MEDIA GROUP +243 0991725635 DISTRIBUTION RSA : EZWENI DISTRIBUTION +27 11 6093137 - +27 826938848 INFO@EZWENIMAGS.CO.ZA EDITOR@CORNEILLESIMA.COM WWW.CORNEILLESIMA.COM HAMAJI MAGAZINE EST TIRÉ À 8 000 EX


Ensemble, allons plus loin! Fusionnons nos talents, nos expériences, nos connaissances pour être les premiers en RDC et partout ailleurs...

PERSONAL BANKING - BUSINESS BANKING

I

www.trustmerchantbank.com

Profile for GroupeCorneilleSima

HAMAJI MAGAZINE N°04  

HAMAJI MAGAZINE N°04

HAMAJI MAGAZINE N°04  

HAMAJI MAGAZINE N°04

Advertisement