Issuu on Google+

la gauche, les écologistes, les républicains, les démocrates

Corbeil-Essonnes ensemble Une ville réconciliée. Des élus irréprochables. Une gestion impartiale.

Liste d'union des Corbeil-Essonnois conduite par Bruno PIRIOU

Toute la gauche s’est unie… le dimanche 5 décembre, les Corbeil-Essonnois aussi ! Le 29 septembre à la Bourse du travail, le 6 octobre pour l’inauguration du local de campagne, déjà, des centaines de citoyens en mouvement pour le changement à CorbeilEssonnes.

cette volonté de profondément revivifier, assainir la vie politique locale. Pour ma part, au sein de la liste que conduira Bruno Piriou, j'y suis tout à fait déterminé. La commune est la base de notre démocratie. La remise en état de marche des services municipaux en y associant les

Exigence sur les ambitions collectives à construire pour mieux vivre ensemble et humilité personnelle doivent être selon moi la marque de fabrique des Michel élus que j'appelle NOUAILLE de mes vœux. Je pense que les résultats de septembre et octobre 2009 et les divers soutiens manifestés à mon égard par de nombreux Corbeil-Essonnois depuis quelques semaines témoignent avant tout de

Il faut revivifier et assainir la vie politique locale.

personnels, la construction concertée d'un nouveau partenariat avec les associations dans le respect de leur indépendance et de leurs missions (suite au verso)

Bruno PIRIOU

Carlos DA SILVA

Jacques PICARD

Madame, Monsieur, Nous allons revoter le 5 décembre. Cette situation, nous le savons, exaspère nombre d'entre vous. Lourde est donc la responsabilité de ceux qui ont érigé la fraude et la tricherie en système.

les conditions pour assurer l’avenir d’Altis, d’Hélio, de la SNECMA en sortant du chantage politicien de l'UMP et en exigeant que l'Etat joue son rôle. Oui, en appui sur les personnels municipaux, garantir une gestion impartiale, des services publics efficaces, l'assainissement des finances communales, la transparence du budget comme des procédures de passation des marchés publics, deviendront possibles.

Vous aspirez maintenant à vivre dans une ville stable et réconciliée. Vous souhaitez une gestion impartiale et honnête. Vous voulez pouvoir compter sur une équipe municipale et un Maire irréprochables, proches de vous, respectueux de chacune Oui, permettre aux jeunes qui le souhaitent et chacun. C’est la seule ambition qui d'être accompagnés avec compétence anime celles et ceux qui ont bâti avec nous pour leur autonomie et la réussite de leur parcours de vie, sera pour la liste d’union de toute nous une priorité. Oui, vos la gauche, des écoloL’avenir de votre ville préoccupations liées aux gistes et des républicains vous appartient, la liste transports, à l'école, à la de progrès. Les conditions sont donc mainte- “Corbeil-Essonnes Ensemble” santé, à la qualité de votre environnement, au vivre ennant réunies pour, qu’à existe pour cet objectif. semble seront enfin prises votre tour, vous vous en compte. Oui, nous ne unissiez afin de prendre en main les affaires de votre ville. C’est en transigerons pas pour assurer la sécurité réalité le seul enjeu du nouveau scrutin. des Corbeil-Essonnois en rétablissant une Pour sortir Corbeil-Essonnes de son isole- vraie politique de prévention, en redéfiment, du marasme économique, de sa nissant les missions de la police municipale, crise financière, sociale et morale, il faut en exigeant des moyens pour la police natout simplement que le sens de l’intérêt gé- tionale. néral devienne la règle. Notre union, c’est Au moment où les Françaises et les Franla concrétisation de cette exigence. C’est çais se mobilisent massivement face à l'inun gage d'avenir, de sérieux et de rigueur. transigeance du gouvernement et de l'UMP, Nous ne prenons pas à la légère les enga- l'élection municipale sera, aussi, pour les gements qui sont les nôtres. électrices et les électeurs de Corbeil-Es-

Oui, notre vie démocratique locale doit pouvoir s’appuyer sur une citoyenneté d’intervention, sur l’indépendance de la vie associative, sur un projet de ville et d'aménagements urbains concertés. Oui, on peut renouer avec le développement économique, l’attractivité de nos commerces de proximité; réussir notre proposition d'un Eco-Port à l'entrée nord de la ville; créer

Les jeunes sont c’est leur permettre de s’en sortir par l’avenir de notre leurs propres moyens. Seul un plan ville. Trop long- d’envergure en faveur de l’autonotemps, Serge mie sera la réponse. Dans un moDassault leur a fait ment où notre pays traverse une des croire que son plus graves crises économiques, où système était la le chômage est au plus haut, nous seule solution devons nous retrousser les manches Hatouma pour s’en sortir. et trouver ensemble les solutions. DOUCOURÉ Ce n’est pas vrai. Cela passe d’abord par un travail en Son saupoudrage commun entre la ville, le Conseil géélectoraliste est un échec. Notre néral et le Conseil régional. Cela ville regorge de talents dans tous les passe par un enseignement de quaquartiers. Partout des jeunes femmes lité, un accès facilité à la culture, aux et des jeunes hommes réussissent, sports, aux loisirs, c’est encore des obtiennent des diplômes et veulent moyens pour la vie associative. Cela vraiment mener une vie normale. La passe aussi par des actions profusion d’initiatives portées par concrètes pour aider à la formation, notre jeunesse témoigne de cette ri- à la recherche d’emploi, à la créachesse. Aujourd’hui, tion de logements au Conseil régional Il faut permettre aux pour étudiants et d’Ile-de- France, je jeunes de s’en sortir par jeunes travailleurs. travaille au quoti- leurs propres moyens. Cela passe avant tout dien pour faire évopar un autre état luer les choses et répondre à cette d’esprit : les jeunes doivent comattente. Ce que nous devons être prendre qu’aucune aide ne remplacapables de faire, ce n’est pas d’ap- cera leur envie de s’en sortir. porter des solutions toutes faites, Eux-mêmes doivent participer à leur clés en main. Il faut inverser la ten- destin. Je veux porter avec vous dance. Ce que nous devons faire cette ambition.

sonnes une belle occasion pour les sanctionner. La parole va donc vous être redonnée. Ce n'est que justice. Il est temps qu'une page se tourne. Vous avez besoin de vérifier que l'avenir de votre ville vous appartient. Comme son nom l'indique, la liste " CorbeilEssonnes Ensemble " vous en donne l'assurance.

Nous vous donnons rendez-vous : jeudi 21 octobre à 20h30 à la Bourse du travail Rue Emile Zola, autour de la projection d’un film d’interview des Corbeil-Essonnois, “Ensemble quel projet pour Corbeil-Essonnes ?”.


(suite Michel NOUAILLE)

La retraite on y tient !

C’est sûrement en de logement définitif. Ont-ils introduit matière d’urba- dans les règles d’urbanisme, pour les nisme que le bilan nouveaux programmes HLM, sur la ZAC de S. Dassault, à montagne des Glaises des obligations l’heure de son re- d’excellence en termes d’énergie ? trait, est le plus né- Non. C’ est une faute. Ont-ils sauvé le gatif. Aucune commerce de centre ville ? Non, ils ont vision d’ensemble continué à développer les zones périsur la manière de phériques (Art de Vivre) provoquant le Fadila faire évoluer intelli- départ de Castorama et accélérant le gemment les quar- déclin de Corbeil et d’Essonnes. Aller CHOURFI tiers pavillonnaires vers la ville durable. Parce que la grade notre ville. Au- vité de la situation écologique l’exige, cune action pour notre équipe aura à cœur, dans les tout engager notre ville prochains mois : vers le développe- 1°) De mettre en débat et de construire ment durable. avec vous un projet urbain pour les 10 Qu’on en juge : prochaines années en mettant en débat Serge Dassault et un nouveau Plan Local d’Urbanisme inJean-Pierre Bechter tégrant une véritable volonté d’Ecoloont-ils, en 2008 et gie dans la ville. Fabrice en 2009 annoncé 2°) De revoir le projet Papeterie pour qu’ils allaient urba- en faire un véritable éco-quartier. THÉPIN niser la rive droite 3°) De réinvestir de l’activité en centre du bd Henri Dunant ? Jamais. Alors ville autour du projet palais de justice même que le bon sens commandait de et sur l’Apport Paris. 4°) D’engager la réaliréaliser sur le « Tacot » sation d’un Plan Climat un Parc Public de quaNous mettrons notre Communal (pour la rélité dont manque Corsavoir-faire à construire avec duction des gaz à effet beil-Essonnes. Ont-ils de serre) qui comporprotégé les habitants vous la ville durable. tera la mise au service du secteur N7 – Pressoir-Prompt contre les offres et les pres- des particuliers et des bailleurs d’une sions des promoteurs ? Pas du tout. Agence Locale de l’Energie pour optiOnt-ils construit avant de démolir dans miser l’isolation et les budgets chaufles quartiers d’habitat social de Mont- fage des logements. conseil, La Nacelle et Les Tarterêts ? Sur- 5°) D’engager sur plusieurs années la tout pas. Des dizaines de familles sont réalisation d’un réseau de Circulations toujours ballotées d’appartement en douces et une nette amélioration des appartement et n’ont pas encore trouvé transports en commun.

Les élus doivent aussi rendre des comptes à la société civile.

ment, d’insertion, de prospection, de création et d’innovation. Beaucoup de Corbeil-Essonnois savent de quoi je parle et tout ce qu’il est encore possible de faire ! Je sais que le changement est possible, mais aussi que le moment est venu pour le faire…VRAIMENT. Le succès d’un certain nombre d’initiatives attend aujourd’hui d’être porté de manière différente par des personnes de tous horizons, issues de toute la société civile à laquelle les élus doivent aussi rendre des comptes. Chacun doit trouver sa place, avec des passerelles pour que citoyens de tous bords et élus puissent dès demain construire un avenir ambitieux et plus serein pour Corbeil-Essonnes.

L’engagement sur la liste de Bruno PIRIOU est le fruit d’une longue réflexion, celui d’un investissement toujours soutenu dans une ville aux richesses insuffisamment exploitées. J’ai toujours misé sur la capacité des habitants et de tous les acteurs locaux de CorYann beil-Essonnes, chacun à MOULLEC son niveau, pour se nourrir et se construire en citoyen responsable. Le programme global auquel je souhaite apporter toute ma contribution et mes compétences s’inscrit dans cette recherche des solutions les plus efficaces dans tous les domaines. La richesse est là ! Elle est même partout pour autant qu’on la considère en l’inscrivant dans un véritable programme de développe-

Oublions ce qui Le Parti Unitaire et Républicain est au sein de l'union de la gauche pour apporter sa pierre à l'édifice et répeut nous diviser. pondre à la volonté de la population dans toutes ses

3 ans, 3 élections. Aucune ville en France n’est dans cette situation. 3 ans, 3 élections, 3 condamnations. C’est le premier bilan que nous pouvons tirer de ce qui se passe dans notre ville depuis 2008. Mais ce n’est pas le seul. ECHEC sur l’emploi et les commerces. Altis n’est pas sauvé, loin s’en faut. Au minimum 500 emplois vont être supprimés. Notre commerce de Centre ville périclite et nos marchés s’étiolent. Les Corbeil-Essonnois vivent dans une ville qui est la deuxième de l’Essonne, une belle ville. Nous pouvons, si nous y sommes déterminés, faire revivre notre commerce, aider à la création d’entreprises. ECHEC sur le plan de la sécurité. Notre ville est le théâtre quasi quotidien de violences sur les biens et les personnes. Il n’y a quasiment pas un jour où les médias ne les relatent. Les Corbeil-Essonnois ont le droit de vivre dans une ville sûre, où il fait bon vivre. Nous y mettrons les moyens. ECHEC sur l’urbanisme. Dans tous les quartiers, des immeubles sont construits sans aucune concertation, sans aucun respect de l’identité de notre ville, sans aucune logique autre que celle du bétonnage. Les Corbeil-Essonnois ont choisi de vivre et de rester à

Nouara ZIRRAR

Pour les élus, il ne des amis UMP de Jean-Pierre Bechter, il s’agit pas seule- faudra faire preuve de résistance et de ment de gérer le créativité. Nous nous engageons à déquotidien mais, fendre la gestion de proximité. Le gouavec les citoyens, vernement de Monsieur Sarkozy de changer la soutenu par Serge Dassault et Jeandonne. Il faut faire Pierre Bechter à Corbeil-Essonnes veut la preuve par aujourd’hui nous condamner à travailler l’exemple qu’une de plus en plus vieux. Prolonger le Pascale politique de rup- temps de travail n’est pas la solution, Il ture est possible. serait plus réaliste de permettre à tous PRIGENT Nous sommes tous d’avoir un emploi et de cotiser ainsi porteurs d’idées, à nous de les traduire pour les retraites. Par les actions des en actes de transformation sociale. La élus et l’implication de tous à partir du réforme des collectiviterrain sur lequel tés territoriales si elle nous sommes inIl faut faire preuve de est appliquée en l’état résistance et de créativité. vestis, mettons en va gravement pénaliœuvre des praser ces dernières, il sera alors impossi- tiques permettant, demain, de changer ble pour les communes de cumuler des la vie dans notre ville. Les militants du subventions venant des deux autres col- parti de gauche s’impliqueront pleinelectivités que sont le département et la ment dans l’union de la gauche pour rerégion. Face à cet affaiblissement des lever ces défis. communes voulu par le gouvernement

L’union ne doit pas être que celle des partis.

parle avec tous les citoyens. Par exemple : nous créerons un Conseil Local de la Santé avec des usagers, des médecins et para-médicaux libéraux, associatifs et hospitaliers, la médecine scolaire, la PMI. Une politique culturelle dans une ville comme Corbeil-Essonnes doit se nourrir de sa diversité et développer la création, l'expression, la confrontation. Les artistes, les professionnels, les associations doivent être forces de propositions.

Trois années d’échec de l’UMP Corbeil-Essonnes parce que c’est une ville de caractère, une ville d’histoire, une ville de patrimoine. Il faut que notre ville poursuive son développement mais de façon mesurée et équilibrée. ECHEC sur les services publics. Les services publics s’amenuisent. Alors que la demande en équipements de proximité augmente, nos services à la personne disparaissent. Cette tendance participe à la morosité qui règne dans certains de nos quartiers. Les Corbeil-Essonnois ont le droit de bénéficier des mêmes services que dans les communes alentour. Nous devons mettre en œuvre les moyens de réhabiliter un service public efficace et accessible à tous. ECHEC sur la gestion. Notre ville est endettée. Lourdement. La dette se monte à plus de 2 500 € par habitant quand elle est de 1 000 € pour des communes de même taille. Notre ville a été condamnée par la chambre régionale des comptes à plusieurs reprises. Le résultat se fait sentir sur notre vie quotidienne. 10 ans auront été nécessaires pour reconstruire les écoles Jean Macé et Pasteur II qui, il faut le rappeler, auront bénéficié d’une aide massive de la Région ou du Département.

laVillensemble

Notre permanence est la vôtre. A l’image de ce que sera la nouvelle municipalité, venez donner votre avis, participez, devenez acteur du changement à Corbeil-Essonnes. Chaque jour cet espace vous est ouvert.

Corbeil-Essonnes ensemble

LA GAUCHE UNIE… LES CORBEIL-ESSONNOIS AUSSI !

NOM ............................................................................................................................................................ Prénom ....................................................................................................... Courriel .................................................................................................................................................... Téléphone ............................................................................................... Adresse......................................................................................................................................................................................................................................................................................

différences. Un projet en commun nous unit afin de façonner une autre gauche ou l'apport de chacun fera la richesse de tous. La gestion catastrophique de Corbeil-Essonnes depuis quatorze ans ne nous laisse pas insensibles. Nous sommes face à une responsabilité qui appelle chacun d'entre nous à oublier ce qui peut nous diviser. Nous sommes ensemble pour écrire une autre histoire de notre ville. Nous sommes tous concernés par son devenir. Notre unité n'est pas scellée par un accord de circonstance mais par un vœu de la population et un désir fort de protéger la démocratie, et faire en sorte que CorbeilEssonnes devienne un laboratoire d'idées et de projets.

La mobilisation massive des Français ne faiblit pas. Le gouvernement doit l’entendre.

La gauche s'est unie dès le premier tour. Elle se donne les moyens d’être le socle du rassemblement le plus large de Jean-Pierre tous les démocrates et répuDRAPIER blicains : l’union ne doit pas être que celle des partis, c’est ce que nous a appris LaVillEnsemble. Nos concitoyens doivent se réapNicole proprier la gestion, faire une MÉRESSE ville réconciliée et conviviale. Aux côtés de JeanPierre Bechter, il y a Serge Dassault et Jacques Lebigre. Eux trois, depuis un an, ont poussé à l’extrême le clientélisme. Vigilance, car la gestion d’une ville en pièces est difficile et il faudra que l’équipe s’appuie sur les associations et

Ne pas jeter sur la voie publique - RCS Evry B 438 347 692

des marchés, la défense des services publics, seront nos priorités. Corbeil-Essonnes est riche de ses diversités. Celles-ci doivent pouvoir s’épanouir dans le cadre d'un projet commun : le vivre ensemble ! C'est à relever ce défi que nous vous appelons.

(culturelle, sociale, sportive, cultuelle, humanitaire, environnementale…), la redéfinition des conseils de quartier pour en faire de véritables outils démocratiques de proposition et d'évaluation, la transparence et le respect scrupuleux du principe d'égalité et de mise en concurrence dans les attributions

Je verse………………… (les chèques sont à libeller à l’ordre de Philippe Gaudry, mandataire financier de BRUNO PIRIOU). 66% de votre don sont déduits de vos impôts. Bulletin à retourner à l’adresse suivante : CORBEIL-ESSONNES ENSEMBLE - 11 BIS RUE DES FOSSÉS - 91100 CORBEIL-ESSONNES - TÉL. : 01 60 88 12 02 - 12 52


journal de campagne