Page 1

Livrettaire

du Volon International de Monaco

Principauté de Monaco/ Département des Relations Extérieures/ Direction de la Coopération Internationale/


Livret aire

© Croix-Rouge monégasque

du Volont International de Monaco

3


La Direction de la cooperation Internationale 7 1 – La politique de coopération au développement 2 – Le Programme de Volontariat International de Monaco

L’installation dans le pays d’affectation 11 1 – Arrivée dans le pays d’affectation 2 – Logement 3 – Régularisation 4 – Compte bancaire 5 – Bien vivre sa mission

Prise en charge dans le cadre du contrat VIM 1 – Indemnités et remboursements 2 – Couverture sociale et assurance 3 – Suivi du volontaire pendant la mission 4 – Horaires et congés annuels 5 – Rapports d’activités 6 – Formation continue 7 – Retour du volontaire

15


Fiches d’informations sur les pays d’accueil des vim 22 1 – Burkina Faso 2 – Madagascar 3 – Mali 4 – Maroc 5 – Sénégal 6 – Tunisie

sommaire

fiche sommaire pays

22 30 42 52 60 70

Contacts DCI

79

Livrettaire

du Volon International de Monaco

4 5


Les premières actions du Gouvernement monégasque en matière de coopération avec des pays en développement ont été initiées au début des années 1990. Le développement constant des activités a conduit le Gouvernement Princier à créer, en 2007, une Direction de la Coopération Internationale (DCI) chargée de mettre en place la politique de coopération du Gouvernement monégasque ; elle est rattachée au Département des Relations Extérieures. La DCI a initié début 2008 le programme de Volontariat International de Monaco dont elle a la charge.

DCI

La Direction de la Coopération Internationale

1 - La Politique de Coopération du Gouvernement Princier Le Gouvernement monégasque a décidé d’augmenter son Aide Publique au Développement (APD) de 25% par an pour atteindre 0.7% du Revenu National Brut (RNB) au plus tard en 2015. L’ APD, qui était de 2M€ en 2000, atteindra 9,6 M€ en 2010. La coopération se déploie selon quatre canaux d’intervention : • une coopération bilatérale (partenariat avec des Etats, des collectivités locales et des ONG) ; • une coopération multilatérale (partenariat avec les Organisations Internationales telles que PNUD, OMS, HCR, ONUSIDA, UNCCD, OIF ...) ; • une aide humanitaire d’urgence ; • un partenariat avec les ONG monégasques.

La Répartition des financements par domaine d’intervention en 2010 21% 12% 15%

Santé et secteur social 52%

Éducation et formation Appui aux activités micro-économiques Préservation et valorisation des ressources naturelles

6 7


En outre, une assistance technique (experts, consultants, volontaires, coordinateurs techniques …) et des Consulats de Monaco sont mis en place dans les pays d’intervention. Les 8 Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) constituent le fil conducteur de sa politique de coopération au développement. Ils se déclinent à travers 4 domaines d’intervention : • la santé et le secteur social ; • l’éducation et la formation ; • l’appui aux activités micro économiques ; • la préservation et la valorisation des ressources naturelles.

La Répartition des financements pour l’année 2010

Coopération bilatérale 64%

17%

10%

3% 6%

Coopération multilatérale Aide Humanitaire d’Urgence ONG monégasques Fonctionnement

5 pays prioritaires : Burkina Faso, Madagascar, Niger, Maroc, Tunisie et prochainement le Mali Une vingtaine de pays partenaires : Mauritanie, Sénégal, Afrique du Sud, Maurice, Burundi, Kenya, Mozambique, Liban, Croatie, BosnieHerzégovine, Slovénie , Népal, Mongolie, Costa Rica, Timor Oriental , Philippines, Russie, Cuba, El Salvador.


costa rica

el savador

cuba

sénégal

mauritanie

maroc

niger

kenya

éthiopie

liban

mozambique

burundi

afrique du sud

burkina faso

mali

tunisie

slovenie croatie bosnie-herzégovine

russie

maurice

madagascar

mongolie

pays à projets

pays partenaires

pays prioritaires

népal

En 2010, plus de 100 projets seront programmés dans 25 pays partenaires

DCI

timor oriental

La Direction de la Coopération Internationale

8 9


2 - Le programme de Volontariat International de Monaco Le programme de volontariat international monégasque, créé en 2007, est établi entre la Principauté de Monaco, le partenaire et le volontaire. Il a pour objectif de renforcer les actions de la Coopération monégasque dans les pays du Sud et répond à un double objectif : • proposer à de jeunes adultes de partir vivre une expérience professionnelle humanitaire dans de bonnes conditions d’encadrement ; • contribuer au renforcement des actions menées sur le terrain en coopération avec des partenaires locaux fiables. Deux statuts ont été mis en place : • le statut junior pour ceux qui disposent d’une expérience professionnelle de 1 à 4 ans ; • le statut senior pour ceux qui disposent d’une expérience professionnelle d’au moins 5 ans.


1. Arrivée dans le pays d’affectation Il appartient au volontaire d’entreprendre toutes les formalités administratives nécessaires pour entrer dans le pays d’affectation. Les frais relatifs à ces démarches lui seront remboursés sur présentation des pièces justificatives.

L’installation

L’installation dans le pays d’affectation

Le volontaire est en charge de son installation dans le pays d’affectation, il pourra toutefois compter sur la disponibilité du Consul de Monaco et du coordinateur technique pour son accueil à l’aéroport et la recherche d’un logement.

2. Logement Il appartient au volontaire de rechercher un logement. Il doit entreprendre les démarches nécessaires pour trouver un logement provisoire avant son arrivée dans le pays d’accueil. Le Consulat de Monaco et le partenaire d’accueil lui apportent leur appui autant que possible. Le programme prend en charge les frais d’hôtel du volontaire pour une durée de 2 semaines, le temps de trouver un logement définitif. Le volontaire doit fournir aux responsables du programme VIM et au Consulat de Monaco ses coordonnées définitives une fois qu’il est installé : adresse, numéro de téléphone du travail, du domicile et portable, et son numéro d’enregistrement auprès de l’Ambassade de France.

3. Regularisation Arrivé sur le territoire du pays d’affectation avec un visa d’entrée, le volontaire doit obtenir un titre de séjour correspondant à la durée de son mandat. Cette démarche ne s’applique toutefois pas à l’ensemble des pays d’affectation des volontaires de Monaco. Se référer à la fiche d’information pays pour de plus amples informations.

10 11


Les frais relatifs à cette démarche seront remboursés au volontaire sur présentation des pièces justificatives.

4. Le compte bancaire Il est conseillé au volontaire d’ouvrir un compte bancaire dans son pays d’affectation afin de faciliter le règlement de ses indemnités.

5. Bien vivre sa mission A l’arrivée dans le pays d’affectation, il est important de faire preuve de patience et d’adaptation : tout ne sera peut-être pas parfaitement huilé tout de suite ; des tâches non prévues peuvent être confiées au volontaire dans un premier temps. Il faut prendre le temps d’observer et de dialoguer, notamment avec les responsables de la structure d’accueil, dans le respect de chacun. L’expatriation n’a rien d’évident surtout pour ceux qui n’ont jamais quitté leur pays. Il est donc important d’avoir quelques clés en main pour vivre au mieux cette expérience. Le volontaire doit être conscient des différences : cela signifie savoir qui il est, quelles sont ses valeurs et ses limites, sur quels points il est prêt à transiger ou non. Le volontaire ne doit pas oublier que malgré lui, il véhicule l’image de la coopération monégasque et de la Principauté de Monaco aux yeux de ses interlocuteurs. Il est donc important d’avoir un comportement irréprochable, notamment en ce qui concerne la tenue vestimentaire. Une charte du comportement à adopter en mission est signée par le volontaire au moment de la signature de son contrat et est annexée à ce document. Il est important de se renseigner avant de partir, mais également une fois sur place, pour ne pas commettre d’impair par simple ignorance. Il faut aussi prendre un temps d’observation et ne rien considérer comme allant de soi.


Pour ce qui est des questions relatives à la santé, il est important de bien se préparer au départ et de ne pas prendre à la légère la question de la santé car un environnement nouveau est facteur de stress et des conditions de vie différentes nécessitent une période d’adaptation (chaleur, humidité, alimentation, bruit, promiscuité).

L’installation

L’installation dans le pays d’affectation

Avant le départ, le volontaire est soumis à un bilan de santé complet, à la suite duquel il pourra recevoir les vaccins obligatoires et/ou recommandés dans le pays d’affectation. Les vaccins sont pris en charge par la Direction de la Coopération Internationale ainsi que les traitements préventifs (anti-paludéen). De manière générale, en cas de symptômes, il convient absolument de consulter un médecin plutôt que de recourir à l’automédication.

iques :

Conseils prat

quenter, laver établissements à fré les r su er ign se ren  limentation : se •A n filtrée. , eau capsulée ou bie les fruits et légumes iller correctestimentaire  : s’hab ve et e air nit sa e pays d’accueil.  ttention à l’hygièn •A et les coutumes du s ur œ m les r cte ment et respe le que la : il est fort probab hygiène féminine  et llement. tte ue ile bit to ha de e s ilis • Article oduits qu’elle ut pr les s pa e uv ro volontaire ne ret e. des stocks d’avanc Penser à partir avec • Penser aux préser

vatifs. ie type.

• Trousse à pharmac

12 13


6. Fiche d’informations pays Le volontaire trouvera à la suite de ce document, une fiche d’information sur chaque pays d’affectation des volontaires de Monaco. Sur cette fiche sont répertoriées des informations pratiques sur : • les formalités administratives pour l’entrée et le séjour dans le pays d’affectation ; • les règles d’hygiène et de sécurité à observer ; • les numéros utiles en ville ; • les adresses de structures de santé ; • les adresses pour trouver un logement ; • les adresses d’agences bancaires ; • les guides de voyages recommandés.


1 - Indemnités et remboursements • Une indemnité d’installation d’un montant forfaitaire de 1.000 euros ; cette indemnité permet au volontaire de s’équiper et de se meubler dans le pays d’accueil, ou pour toute autre dépense utile à l’arrivée.

La prise en charge

La prise en charge dans le cadre du contrat VIM

• Une indemnité forfaitaire mensuelle d’un montant de 1.050 euros (VIM Junior) ou 1.250 euros (VIM senior), elle est accordée au volontaire pour couvrir ses dépenses quotidiennes incluant les dépenses de subsistance et les frais de transport en dehors des horaires de travail. Elle est versée par trimestre anticipé. • Une indemnité de logement peut être perçue par le volontaire dans la mesure où le partenaire local ne dispose pas de logement à mettre à sa disposition. Dans ce cas de figure, l’indemnité varie en fonction du loyer moyen appliqué dans le pays d’accueil du volontaire. A partir du second semestre de la mission, le versement de l’indemnité forfaitaire mensuelle (et de l’indemnité de logement) est conditionnée à la soumission du rapport d’activités du semestre précédent. • Une indemnité de réinstallation  d’un montant de 1.500 euros est destinée à faciliter le retour à la vie active du volontaire au terme de sa mission et lors de son retour effectif dans son pays de résidence, s’il n’est pas parti dans le cadre d’une mise en disponibilité. Pour en bénéficier, il faut avoir effectué au minimum 12 mois de mission et avoir transmis le rapport final de mission à la Direction de la Coopération Internationale dans un délai maximum de deux mois après la fin de la mission. Outre ces indemnités, le volontaire a droit au remboursement des dépenses suivantes : - vaccins obligatoires et recommandés ; - traitements préventifs : antipaludéen par exemple ; - frais de transport ; - excédent de bagages (jusqu’à 15 kgs) ; - un aller-retour vers le pays d’origine par an (en cas de renouvellement du contrat) ; - formations avant le départ et au cours de la mission.

14 15


2 - C ouverture sociale et assurances La Coopération monégasque a contracté, auprès de la société PREVINTER, des polices d’assurances qui garantissent au volontaire les prestations ci-après : • une assurance maladie (frais médicaux au 1er euro) ; • une assurance responsabilité civile vie privée et décès accidentel  • une réponse prévoyance au 1er euro qui couvre l’arrêt de travail dû à une invalidité ; • une assurance assistance et rapatriement sanitaire qui s’applique notamment en cas de problème grave de santé, de blessure, de décès ou d’hospitalisation exigeant la présence d’un proche parent ; • prévention et gestion de risque : en cas de catastrophe naturelle et/ou de troubles politiques. Une carte personnelle Europ assistance est attribuée à chaque volontaire et les modalités de prise en charge sont expliquées sur le site www.europ-assistance.fr . Procédure de remboursement : assurance maladie 1/ Après avoir réglé vos frais, remplir directement le formulaire de demande sur : www.previnter-mb.com, dans l’espace assuré, rubrique Demande de remboursement. Pour chaque dépense de soins : saisir la date, donner une brève description, préciser la nature de la maladie ou de la blessure à l’origine des soins, indiquer le pays dans lequel le soin a été pratiqué, renseigner le montant réglé, la devise et le nom du praticien ou de l’établissement. Ensuite valider l’ensemble du formulaire, l’imprimer, le dater et le signer. Par précaution, faire des photocopies de tous les documents avant de les envoyer. 2/ Joindre les originaux des prescriptions médicales, des notes d’honoraires, des ordonnances, des factures et des vignettes (pour les médicaments) au formulaire de remboursement.


3/ Envoyer la demande de remboursement de soins à CFE/PREVINTER, 82 rue Villeneuve, 92587 Clichy cedex France - Tel. : + 33 1 42 81 98 63. 4/ Les remboursements sont effectués par chèque ou par virement bancaire sur le compte indiqué par le VIM et dans la devise du compte bancaire sans frais supplémentaires. Pour visualiser le détail des décomptes de remboursement, consulter : www.previnter-mb.com dans l’espace assuré.

La prise en charge

La prise en charge dans le cadre du contrat VIM

Conseil pratique : essayer de grouper les demandes de remboursement de façon à éviter les remboursements de faible montant.

tiles

Informations u

ent connaisd’avoir à tout mom et rm pe ies s. nt ra ga s prestations allouée • Le résumé des s et du montant de ée rd s co he ac s arc m tie dé ran s re dans se sance des ga mpagne le volontai co éa ac pr ue rd iq co at ac pr e, e • Le guid prise en charg de de an em (d ex , ts on rs de gesti de remboursemen s des interlocuteu ée nn do er or ilit co fac les ur e lable.. .), donn de PREVINTER po ces du site Internet estions plique tous les servi onses claires aux qu rép s lui apporter de et re tai lon vo du la vie es. fréquemment posé rmet de : , l’espace assuré pe et s mois ; rn te In e • Sur le sit ment des 12 dernier se ptes de rembour m de frais co t dé en m les r se ur lte su bo - Con ande de rem m de e un er im pr - Compléter et im tion en cas d’hospitalisa de santé ; de prise en charge de an m de e un er - Effectu des frais ; n d’éviter l’avance alisée ; ou de maternité, afi une carte personn , ce ran ssu d’a ion ) ; tat es att e se elles (adres , e-mail - Imprimer un ordonnées personn co s se r ifie od m et r - Visualise ment ; alités de rembourse par pays - Connaître les form alertes médicales les et e air nit sa n tio dans le ua é sit nt ciens de sa - Connaître la érençant des prati réf se ba e un à r et accéde monde entier.

14 17


Parallèlement, une affiliation à la Couverture sociale du Service des Prestations Médicales de l’Etat monégasque (SPME) est effectuée. Celle-ci est gratuite et ouvre droit à une couverture sociale dans les mêmes conditions que les agents contractuels de l’Etat monégasque de moins de 2 années d’ancienneté, avec un remboursement de 80% sur la base de tarifs conventionnés et dans la limite des frais exposés en cas de maladie, maternité ou accident de travail. Le SPME couvre les prestations suivantes : • remboursement des dépenses de santé : maladie, accidents, maternité en nature (soins) et en espèces (revenus de remplacement versés lors d’un arrêt consécutif à la maladie) ; • ouverture des droits aux prestations familiales et sociales ; • accidents du travail ; • suivi médical et social avec l’assistance d’un médecin conseil, d’un médecin du travail et d’un assistant social. Néanmoins, dans un souci de simplification de la procédure de remboursement, il est conseillé aux VIM d’adresser toutes les demandes de remboursement à l’assurance privée PREVINTER qui couvre 100% des frais médicaux. Certains types de frais médicaux peuvent être mieux remboursés par le SPME. Pour toute question sur les taux et plafonds de remboursement contacter les responsables du programme VIM au sein de la DCI.

3 - Suivi du volontaire pendant la mission Le volontaire est suivi sur son lieu d’affectation par un tuteur appartenant au projet d’accueil ; il est sous la tutelle du responsable programme du pays d’affectation qui effectue au minimum une visite annuelle sur le terrain. Le volontaire est également suivi par le Consul et le coordinateur technique en ce qui concerne les questions administratives et en cas de difficultés rencontrées au sein du pays d’affectation.


4 - Horaires et congés annuels Le volontaire s’insère dans une équipe locale et dans un contexte culturel national. A ce titre, et afin d’assurer le bon fonctionnement et le bon déroulement du Projet, il est amené à suivre les horaires en vigueur dans la structure pour laquelle il a été recruté. Le volontaire bénéficie d’un congé de 2,25 jours par mois de mission, ainsi que des jours fériés officiels du pays d’accueil. En cas d’affectation dans une structure scolaire, le VIM suit le rythme de l’établissement.

La prise en charge

La prise en charge dans le cadre du contrat VIM

Pour les missions de 2 ou 3 ans et après un minimum de 10 mois de mission, le volontaire bénéficie de la prise en charge d’un trajet aller-retour annuel à son lieu de résidence permanent. La DCI doit être informée de tous congés pris par le VIM, notamment ceux pris en-dehors du pays d’affectation. En effet, la DCI doit en informer la société d’assurance rapatriement (politique… - CRISIS GROUP), afin que le VIM ne soit pas recherché en cas de prise de mesure de rapatriement. A l’occasion de vacances ou de formation du volontaire, un débriefing complet de la mission est organisé au sein de la Direction de la Coopération Internationale.

5 - Les rapports d’activités Le volontaire et le partenaire sont tenus de présenter un rapport d’activités semestriel. A partir du second semestre de sa mission, le versement de l’indemnité de subsistance et de l’indemnité de logement est conditionné par la soumission du rapport d’activités du semestre précédent. A la fin de la mission, le volontaire et le partenaire sont tenus de présenter un rapport d’activités final, remis au plus tard deux mois après le retour. Le versement de l’indemnité de réinstallation du VIM est soumis à la réception de ce rapport final. Ces rapports types sont téléchargeables sur le site de la DCI. NB : Les rapports du VIM et des partenaires sont distincts et confidentiels.

18 19


6 - La formation continue Tout au long de sa mission, le volontaire a la possibilité de suivre des cours tels que des cours de langue, cours alliance française ou toute autre structure, ou cours particuliers dans des limites raisonnables. Il est également possible de suivre des formations spécifiques plus courtes, en France ou dans le pays d’accueil, dans le champs de compétence du poste du VIM selon ses besoins, sur demande écrite et en accord avec le partenaire. Cela peut avoir trait au cycle du projet, aux questions budgétaires, à une expertise sectorielle… Le VIM doit soumettre sa demande par écrit à la DCI incluant le devis de la formation.

7 - Retour du volontaire Au retour, une séance de débriefing avec le responsable programme du pays d’affectation ainsi que les responsables du programme VIM est prévue (exercice du mandat, plus-value pour la structure et apports pour le VIM). Le volontaire a droit à un week-end de retour d’expatriation pris en charge par la Direction de la Coopération Internationale dans une structure partenaire en France. Après 2 ou 3 années de mission, et si le volontaire le juge nécessaire, en accord avec la DCI, un bilan de compétences peut être établi avec un prestataire externe. Un guide de retour, élaboré par le CLONG-Volontariat est remis au volontaire à son retour. Ce guide vient en appui aux entretiens et débriefing et permet de répondre aux questions concernant : • la santé physique (bilan de santé) et psychologique (le syndrome du retour) ; • les projets professionnels et la recherche d’emploi ; • la couverture sociale et les aides financières ; • des pistes pour aider le volontaire à poursuivre son engagement.


La prise en charge

La prise en charge dans le cadre du contrat VIM

20 21


b

COTE D'IVOIRE

Léra

d

8

Satiri

Léna

574

Com oé

40

Loropéni

r

27

5

1

13 Boug o u ri ba

Oronkua

Dolo

Kampti

Ouessa

Dano

Dissen

n)

Kpéré

28

Volt

Thiou

33

7

Boura

36

Sili Tô

Gao

Sabou

Imasgo

Samba Kindi TangenDassouri

Lay

Kélbo

Vol

Biéha

t

4

25

mb

26

Dargo

Tion

Bilanga

Bitou

Sanga

19

a

g ou

0 km

TOGO

11

16

O ti

17

Foutouri

Kara

70

Sokodé

35

Arli

ais Fal

ed

Botou

BENIN

Kombomgou

Tansarga

39

u

100 m

200 m

500 m

BirninGaouré

Niamey

Kandi

Chef-lieu de province

plus de 100 000 hab. plus de 25 000 hab. autre localité importante autre localité

Capitale d'Etat (1 025 000 hab. en 99) plus de 300 000 hab.

Pendjari

o eG

Namounou

go on

NIGER

l

Diapaga

Tapoa

Kantchari

105 km

Natitingou

Kompienga

Tambarga

Matiacoali

Boulgou

Pama

Natiaboani

FadaNgourma

i

Gayéri Goroub

Yamba

Tillabéri

Tankagounadié Boundoré

Mansila

41

Bartibougou

Liptougou

Solna

Titabi

Sebba

Téra

Falagountou

e

Seytanga

KominLalgay Yanga

Diabo

Diapangou

Piéla

a Sirb

10

Ouargay

Dialgay

Bagré

che

Zabré

n Volta Bla

Ziou

Tamale

Tiébélé

n)

Zéko

(Na zin o

Gomboussougou

6

Tenkodogo

Garango

Zorgo

Faga

Bogandé

Mani

Koala

Bani Sampelga

Dori

Yalgo

35

Koupéla

Boulsa

Boala

Salogo

9 é)

Nobéré Gogo

Manga 45

Béré Bindé

Bolgatanga

ou g e

Toéssé

Kombissiri

Koubri

Mogtédo

Pissila

Tougouri

Narbingou

Gorgadji

Markoy

Tambao

Tin-Akof

Oursi

OUAGADOUGOU 20

Ziniaré

30

Gorom-Gorom

Zéguédéguen

Kaya Absouya

Sapoui

GHANA

sili

34

29

Ipelsé

Lédigué

43

518

Boussouma

Mané

Kongoussi

Barsalogo

Korsimoro

14

Soponé

Kassou

Sis

Lac de Bam

515

502

h Déou

Ourougou Zitenga

21 Pabré

Niou

Bougnounou

Léo

Tiou

Boken

Boussé

Kirsi

Tikaré

Arbolé

Koudougou

Wa

Niégo

Fara

Poura

Pouni

520

Réo

31

Yako

Nakam bé

Goursi

2

Pobé Mengao

37 Aribinda

Koutougou Nassoumfou

Djibo

Baraboulé

Diguél

a

Dablo Bourzanga Pensa Rollo Zimtenga Namissiguima Séguénéga

Titao

Solé

23

Bassi

Oula

Latoden

Kordié

Godyr

44

Kiembara

Zogoré

Didyr

42

Koumbri

Ban

Ouahigouya

Ténado

Gbombolora

Batié

32

Nako

592

Sibi

Boromo

Tiankoura

Gaoua

BouroumBouroum

Tchériba

Ouri

Diébougou

Ironioro

Bondigui

Tui

Bagassi

Bana

620

Safané

Houndé

Koumbia

Djigoué 562

Kouéré Ouo

Sidéradougou

24

Kona

Béréba

BoboDioulasso

Karankasso Vigué

12

Mangodara

Tiéfora

Banfora

Beregadougou

Niangoloko

Ouolokonta

e ais Fal

Péni

Bama

Dandé

Sara Békui

Boundoukui

Ouarkoy

Vol t

Dédougou e (Mouhoun)

Douroula

Yaba

Toma

ou Noire (Mouh

Korhogo

22

Sindou

Kouka

Béna

Sanaba

Bourasso

S

Tougan

Gassan

Lanfiéra

38

Toéni

Volta

Dakoro Niankorodougou

747 Téna Kourou

733

Toussiana

Orodara

Djigouéra

15

674

3

Solenzo

Balavé

Dokui

Tansila

i

Sono

Di

MALI

Sévaré

Barani

Niger

Bomborokui

Nouna

18

Djibasso

Djenné

Mopti

Sourou

ka

Koundougou

Faramana

Samorogouan

Ndorola

Morolaba

San

D ia

Kos s

PASSORÉ PONI SANGUIÉ SANMATENGA SÉNO SISSILI SOUM SOUROU TAPOA TUI YAGHA YATENGA ZIRO ZONDOMA ZOUNDWÉOGO

Sindou

31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45

Somogohiri Ouéléni

Koloko

BALÉ (LES) BAM BANWA (LES) BAZÈGA BOUGOURIBA BOULGOU BOULKIEMDÉ COMOÉ GANZOURGOU GNAGNA GOURMA HOUET IOBA KADIOGO KÉNÉDOUGOU KOMONDJARI KOMPIENGA KOSSI KOULPÉLOGO Ségou KOURITENGA KOURWÉOGO LÉRABA LOROUM MOUHOUN NAHOURI NAMENTENGA NAYALA NOUMBIEL OUBRITENGA OUDALAN

Sikasso

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

No ire

Vo lta

fora

Dia m

PROVINCES DU BURKINA

aR

é

r nsa

Co mo

S

an

ka (Na Oua

eB

oi aN

e nch ta Bla Vol

bn an go u

Niger

a

Baoué


Récap’

BURKINA FASO

ougou Capitale : Ouagad c en été. mide en hiver et se Climat : tropical, hu oins en hiver. s en été et 1h de m oin m de 2h  : ire ra Décalage ho ore ; Dioula, Peul. ngue officielle) ; Mo (la ais nç Fra  : (s) le Langue (s) loca F CFA = 0,00152 € = 655,957 F CFA | 1 € 1 | A CF nc Fra : Monnaie locale 

burkina faso

fiche pays

• Les différentes formalités administratives > formalités d’entrée sur le territoire Visa d’entrée  Documents à fournir • formulaire téléchargeable sur le site www.ambaburkina.fr à remplir, dater et signer ; • un passeport dont la validité doit être supérieure de 6 mois après la fin du séjour ; • 2 photos d’identité identiques ; • photocopie du billet d’avion aller/retour ou attestation de voyage ou attestation d’assurance rapatriement ; • 60 € en espèces (faire l’appoint) ou par mandat cash libellé à l’ordre de l’« Ambassade du Burkina à Paris ». Heure de dépôt : 9h30- 12h Heure de retrait : 15h30-16h30

22 23


SO

BURKINA FA Visa de long séjour / carte de séjour certificat de résident

Sur place, le volontaire doit s’adresser à la mairie de sa commune de résidence pour obtenir un certificat de résident. Mairie centrale de Ouagadougou Tél : +226.50.33.90.31 ou +226.50.30.71.89. Vaccination / traitement préventif Vaccin obligatoire : Fièvre jaune Vaccins recommandés : Tétanos – Diphtérie – Poliomyélite – Hépatite A et B –Fièvre typhoïde – Méningite à méningocoque. Traitement préventif recommandé  Traitement anti paludéen. En cas d’épidémie de choléra, appliquer les mesures d’hygiène universelles et être vigilant lors de l’apparition de toute diarrhée. Attention au virus Apollo (maladie des yeux qui ressemble à une grosse conjonctivite) surtout au mois de septembre. Ne pas se frotter les yeux avec les mains sales et les laver le plus souvent possible.

> formalités dans le pays Enregistrement obligatoire auprès du Consulat de Monaco pour TOUS les volontaires Consul : M. Seydou DIAKITE Adresse : 01 B.P 5851, Ouagadougou 01 Tel : + 226.50.49.30.24 / 30.49 Fax : + 226.50.33.25.52 e-mail : seydou.diakite@bollore.com


Enregistrement obligatoire auprès du Consulat de France pour les Français Ouagadougou Consulat de France à Ouagadougou Avenue du trésor 01 BP 109 Tel: +226.50.49.66.10 Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 12h, et l’après midi uniquement sur rendez-vous entre 15h et 17h.

burkina faso

fiche pays

Bobo Dioulasso Consulat honoraire CCF « Henri Matisse » 01 BP 3404 Tel : +226.20.97.26.31 Ouvert lundi, mercredi et jeudi de 8h à 11h30.  Procédures et documents nécessaires 

• Télécharger le formulaire d’inscription sur : www.ambafrance-bf.org , • 2 photos d’identité récentes ; • passeport français (ou toute autre pièce d’identité française avec photo) ; • justificatif de résidence dans le pays (bail, facture d’eau, d’électricité, de téléphone…).

La procédure peut être effectuée en se rendant directement au Consulat de France à Ouagadougou, par voie électronique à : consulat@ambafrance-bf.org, ou par voie postale à l’adresse indiquée ci-dessus.

• Quelques conseils pratiques Les listes suivantes sont communiquées à titre d’information et n’engagent pas la responsabilité de la Coopération monégasque tant sur le plan de la qualité des prestations fournies que sur les montants réclamés.

24 25


SO

BURKINA FA Ouverture d’un compte bancaire

> contacts de quelques banques Banque Internationale pour le Commerce, l’Industrie et l’Agriculture du Burkina Faso (BICIA-B) 479, Avenue du Dr Kwamé N’Krumah, Secteur 4, 01 BP 8 Ouagadougou 01 Tel : (+226) 50.32.56.00 ou (+226) 50.31.19.55 Fax (+226) 50.31.19.55 Banque Internationale du Burkina Faso (BIB) 1340, Avenue Dimdolobson, Secteur 3, 01 BP 362 Ouagadougou 01 Tel : (+226) 50.30.00.00 ou (+226) 50.30.61.70 à 74 Fax (+226) 50.31.00.94 Banque Atlantique du Burkina Faso (BABF) Immeuble Nouria Holding -  Rue de l’Hôtel de Ville, Secteur 4 01 BP 3407 Ouagadougou 01 Tel : (+226) 50.49.24.46 ou (+226) 50.49.24.47 Fax (+226) 50.30.49.25 Banque Agricole et Commerciale du Burkina (BACB) 49, Rue de l’Hôtel de Ville 01 BP 1644 Ouagadougou 01 Tel : (+226) 50.33.33.33 ou (+226) 50.34.02.38 Fax (+226) 50.31.43.52 Banque Commerciale du Burkina (BCB) 653, Avenue du Dr Kwamé N’Krumah, Secteur 4 01 BP 1336 Ouagadougou 01 Tel : (+226) 50.30.78.78 ou (+226) 50.30.78.99 Fax (+226) 50.31.06.28


Trouver un logement à l’arrivée Il devient de plus en plus difficile de trouver un logement à prix raisonnable à Ouagadougou. Les tarifs varient en fonction du confort et du quartier mais les prix ont augmenté ces dernières années.

burkina faso

fiche pays

Voici à titre indicatif quelques coordonnées pour la période d’arrivée (< 80 € / nuit) : Chambre d’hôtes AZAABA E-Mail : maison.azaaba@free.fr ou christophelepage@hotmail.com Tél. : +226 50.43.55.66 ou +226 70.75.36.32 Chambres d’hôtes : Case d’hôtes Ouaga E-Mail : casehotes@yahoo.fr Tél. : +226 50.31.03.61 +226 78.00.86.16 +226 71.83.00.70 Auberge New-Look (Titinga) E-Mail : aubergetitinga@hotmail.fr Tél. : +226 50.39.17.19 ou +226 50.47.13.36 Au Burkina, les dettes sont liées à l’habitation et non à ses occupants, le nouveau locataire est donc solidaire des dettes de son prédécesseur. Pour être sûr qu’on ne vous réclamera pas le règlement d’anciennes factures, exigez les avis de résiliation de toutes les compagnies avant de signer le contrat de location. Avant de signer le contrat, procédez à un état des lieux minutieux et exigez tous les aménagements nécessaires sinon les travaux seront à vos frais. Si vous souhaitez ouvrir une ligne téléphone ou ADSL, renseignez vous directement auprès des sociétés de téléphonie pour être sûr que les lignes ne sont pas saturées dans votre rue.

26 27


SO

BURKINA FA Transports / règles de sécurité

> transports en commun Taxis : pas de tarif fixe (essayer de négocier) Bus : SOTRACO, 100 Fcfa le trajet

> règles de sécurité Au niveau de la conduite, beaucoup d’automobilistes, rester vigilant. Circulation sur les routes de nuit fortement déconseillée. Santé

> hôpitaux – cliniques – cabinets médicaux privés  entre médical international C Dr Marc Peter Dr Jean Marc Mouxaux Tel : (226) 50.30.66.07 E-Mail : cms.fr@fasonet.bf Permanence médicale : Tel : 70.20.00.00 Clinique Notre Dame de la paix Quartier Tanghin Tel : (226)50.35.61.53 /54/ 55 Clinique les Genêts Ouaga 2000 Tel : (226) 50.37.43.80/81/82/83

> eau et alimentation Produits locaux bon marché (fruits et légumes principalement). Eau : utiliser de l’eau en bouteille ou pastilles de chlore. Alimentation  : bien laver les fruits et légumes, bien cuire la viande, piment avec modération.


Pas de problème majeur mais nécessité d’une adaptation progressive à la nourriture locale.

> numéros utiles en ville Police : 17 Sapeurs Pompiers : 18 Gendarmerie : 50.30.62.71

burkina faso

fiche pays

Téléphone et Internet Opérateur de téléphonie mobile : Telmob, Celtel, Zain. Si vous souhaitez ouvrir une ligne téléphone ou ADSL, renseignez-vous directement auprès des sociétés de téléphonie pour être sûr que les lignes ne soient pas saturées dans votre rue. Guides de voyage recommandés • Guide du Routard • Lonely Planet • Conseil aux voyageurs du Ministère des Affaires Etrangères de France

28 29


44

12

O

46

Grande Comore Moroni

O

O

48

O

50

COMORES

O

52

Antsiranana

Anjouan

Nosy Be

Ambanja

O

Antsaba Mas

Marovato

Nacala

e

Ile Lava Analalava

m

a O

Befandriana Avaratra

16

O

18

O

Antsambalahy

Antalaha

Matsoandakana Maromandia

Antsakabary

Ambohitralanana

Maroantsetra Cap Est

Sofia

(Tanjona

1105

Angonsty) Rantabe Tsinjomitondraka a Vinanivao Mandritsara n Marovato Cap Masoala i Ma Mitsinjo nan Mampikony B (Tanjona Masoala) Cap St-André Manambololosy Soalala ara em Marovoay (Tanjona Vilanandro) Marotandrano ar Mananara Avaratra iv Lac Kinkony o Tsaramandroso Ankasakasa n g Ambinda Ile Chesterfield Sandrakatsy o Madirovalo Atanambre Ambato Boeny Bekapaika Miarinarivo 1301 Andranomavo Ambodiatafana Besalampy Sitampiky Ile Ste-Marie Tsararanana Soanierana-Ivongo Ambodofotatra Maevatanana Bekodoka Ma h Andilamena (Nosy Boraha) Mahabe Mahazoma Anribe Berevo-Ranobe ingory Antsiafabositra a M Fenoarivo Atsinanana Andriamena Kandreho Anjahambe Tambohorano Ma Vavatenina Amparafaravola na Andriba mb Lac Alaotra ah Ambatomainty Mahavelona o Morafenobe Morarano Chrome Ambatondrazaka

Katsepy

B

o

o

z

16

2133 Marojezy

Andapa

1438

Boriziny (Port-Bergé)

Mariarano

(Majunga)

2262

Sambava

ngil 'Anto Baie d

Mahajanga

Antsirabe Avaratra

o Bemariv

Amboahangibe

Antsahabe

Baie de la Mahajamba

Fanambana

1785

Bealanana

Ma evarano

Antsohihy

b

i

u

q

O

Daraina

Aharana (Vohemar)

sif du

Maromokotro 2876

Maromandia

14

Ambolobozokely

Anivorano Avaratra

Betsiaka

Mahavavy

Andoany (Hell-Ville)

O

ANTSIRANANA

Antsohimbondrona Ambilobe

Mayotte (France)

MOZAMBIQUE 14

1475

Bobasakoa Ile Mitsio

12

(Diégo-Suarez)

Ambohitra

Mohéli

Pemba

O

Cap d'Ambre (Tanjona Bobaomby)

Iles Glorieuses (France)

m

b

M

o

lo Manambo

Manandaza

Berevo

a

M

nanantanana Ma

ana

n e ra Fi h

Bezaha

Tongobory

Beheloka

O

Onilahy

Betioky

Soamanonga Lac Tsimanampetsotsa

plus de 50 000 hab. plus de 20 000 hab. plus de 10 000 hab. autre localité

Androka Bevoalavo Andrefana

26

Chef-lieu de province

M

y gok an

Ambahita

Bekily Bekitro

ra nd ara en

Beloha

1824 Kalambatritra

Ma n

Begogo

Imanombo

1972

B

n

Farafangana

46

O

52

O

Vangaindrano

e

a

24

O

26

O

Manantenina

Ranomafana

m

Ranopiso

Taolagnaro

(Fort-Dauphin)

Tsiombe

0 km

Betanty Cap Ste-Marie (Faux Cap) (Tanjona Vohimena)

O

-2000 m

Midongy Atsimo 1964

Amboahangy Esira

Tranoroa Antanimora Amboasary Atsimo Ambovombe

0m

-4000 m

Befotaka

Tsivory Beraketa

O

-200 m

ana

Lavaraty

1637

Isoanala

100 m 22

Vohipeno

Vondrozo

Iakora

Betroka

Benenitra

Ampanihy

Itampolo

M

200 m

Manakara

Ifanirea

Ranotsara Avarantra

Andriandampy

500 m

Mananjary

Ikongo

FIANARANTSOA

Ranohira

Mandrare

O

1304

TOLIARA

Ejeda

Capitale d'Etat44(1 430 000 hab. en 99) plus de 100 000 hab.

I s a l o

Sakaraha Andranovory

Soalara 24

1143

Imaloto

elon a

na A

1500 m 1000 m

Antsenavolo

2658 Pic Body

Zazafotsy Ihosy

Ifanadiana

Isorana

Ambalavao

dao

Ankaramena

2000 m

Nosy-Varika

ra

TROPIQUE DU CAPRICORNE

Ankazoabo

lav

1348

Ankililioka

Toliara (Tuléar)

Zoman

20

Masomeloka

Ambohimanga Atsimo

Ambohimahasoa Vohilava

Fianarantsoa

Tandrano

Antanimieva

Europa (France)

Beroroha

goky Man

ra

Ikalamavony

y

ka

a

Ankiliabo

Morombe Lac Cap St-Vincent Ihotry (Tanjona Ankaboa) Befandriana Atsimo

O

Ampasinambo

AlarobiaAndalandranobe

Matsia

Mahanoro

Ambinanindrano

Marolambo

Ambositra

2052

Amborompotsy

o

Vatomandry

tra

e

Ankilizao

ra

n

Soavina Ambatofinandrahana

Isohy

22

Fandriana

Malaimbandy

Mandabe Mandronarivo Soaserana Andranopasy Manja M

Ambhikily

INDIEN

ang or

2254

Mania

Belo

Bekoropoka-Antongo

Betafo

Antsirabe

Mahabo

a

Morondava

Tsiribihin

Ambatolahy

ga

i e

O

b

20

OCEAN

Tsinjoarivo Anosibe Antanambao Manampotsy An'Ala Antanifotsy M

(TANANARIVE)

Ambatolampy

Miandrivazo Ankazomiriotra

(Tamatave) Ampasimanolotra Andovoranto

ANTANANARIVO

Ankaratra

Faratsiho

ajilo Mah

Ankalalobe Belo-Tsiribihina

Moramanga

Miarinarivo Arivonimamo Soavinandriana 2642

Bekopaka

des

h a

Masoarivo

1542 Ambohidratrimo

n es

Ankavandra

a

C

r

Tsiroanomandidy

in

a

934

Panga la

Ankodromena

m

Antsalova

Amboasary Andaingo Gara Ambatomanoina Ankazobe 1779 Fenoarivo Be Anjozorobe Amboasary Gara Fihaonana Ambinaninony Bevato Firavahana

Can al

e

Iles Barren

Toamasina

ANTANANARIVO

1303

p

d

a n a l

Beravina

B

Maintirano

TOAMASINA

ajamba

Ikopa

O

a

18

bok tsi Be

u

A

MAHAJANGA

Mahavavy

Juan de Nova (France)

48

O

50

O

55

110

165 km

O


Récap’

MADAGASCAR

madagascar

Fiches pays

arivo s de Capitale : Antanan une saison sèche lor ions, globalement, rég breles em éc lon (d se ies rie n des plu Climat : Va mbre) et une saiso ve no ril(av al str au l’hiver ute l’année mars). Agréable to er et 2h de plus en hiv  : 1h de plus en été ire ra ho e lag ca Dé ais (s) : Malgache, Franç Langue (s) locale 1 MGA = 0,0004 € | 1€ = 2658 MGA | y iar Ar : le  ca lo ie Monna

• Les différentes formalités administratives > formalités d’entrée sur le territoire Visa d’entrée : visa mission 1 mois transformable  Documents à fournir  •p  asseport en cours de validité plus de 6 mois après la date de retour ; • 2 photos d’identité identiques et récentes ; • c opie du billet d’avion aller-retour ; •d  roits de visa soit 103 € ; • formulaire rempli téléchargeable à l’adresse suivante : www.ambassade-madagascar.fr , • e xtrait du casier judiciaire ; • a ccord de volontariat + attestation de recrutement de la DCI ; • c ertificat d’hébergement ; Pour une demande par courrier, joindre une enveloppe affranchie en recommandé ou un Chronopost pour le retour du passeport.

30 31


R

MADAGASCA > adresses • Consulat de Madagascar à Monaco Le Patio Palace , 41 avenue Hector Otto 98000 Monaco Tél : +377.93.25.19.19 Délais d’obtention du visa : 2 jours. • Ambassade de Madagascar en France 4 avenue Raphaël 75016 Paris Tél : 01.45.04.62.11 Fax : 01.45.03.58.70 Délais d’obtention du visa : quelques jours à 2 semaines. Visa de long séjour / carte de séjour : visa de courtoisie

Sur place, le volontaire doit demander la prolongation de son visa d’entrée en visa de courtoisie auprès du Ministère des Affaires Etrangères à Antananarivo.  Documents à fournir • 2 photographies d’identité ; • demande de prolongation de visa remplie par la structure d’accueil ; • attestation de recrutement par la DCI ; • accord de siège de l’ONG. Délai d’obtention : 2 jours. Vaccination / traitement préventif Vaccins obligatoires : Aucun Vaccins recommandés : DT polio – coqueluche – hépatite A et B Typhoïde Traitement préventif recommandé  Traitement anti paludéen uniquement si zone à risque (côtière). Eventuellement traitement préventif léger (plantes, homéopathie) pour renforcer la flore intestinale.


> formalités dans le pays Enregistrement obligatoire auprès du Consulat de Monaco pour TOUS les volontaires

madagascar

Fiches pays

Consul : M. Cyril JUGE Adresse : Immeuble SMIP S.A. Lotissement Tana Water Front BP 182, Ambodivona - 101 Tel : +261.20.22.356.83 e-mail : consulmonacomada@netclub.mg

Enregistrement obligatoire auprès du Consulat de France pour les Français

> adresse 3 rue Jean Jaurès – Ambatomena – Antananarivo Tel: +261.20.22.398.50 ou +261.20.22.398.98

 Procédure et Documents nécessaires www.consulfrance-tananarive.org

• un formulaire de demande d’inscription rempli et signé (téléchargeable sur le site Internet du consulat) ; • une photographie d’identité récente ; • original et photocopie d’une copie intégrale de l’acte de naissance, en cas de mariage le livret de famille tenu régulièrement à jour ; • justificatif d’identité  : carte d’identité ou passeport (original + photocopie) ; • justificatif de la nationalité française : extrait d’acte de naissance ou carte nationale d’identité ou passeport ; • justificatif de résidence et de domicile  : attestation de dépôt de titre de séjour ou carte de séjour + bail ou quittance de téléphone ou d’électricité (original + photocopie).

32 33


R

MADAGASCA • Quelques conseils pratiques

Les listes suivantes sont communiquées à titre d’information et n’engagent pas la responsabilité de la coopération monégasque tant sur le plan de la qualité des prestations fournies que sur les montants réclamés. Ouverture d’un compte bancaire

> contacts de quelques banques BFV - SG / Société Générale Antanirenina - Tél : 22.206.91 / 95 BMOI Antanirenina - Tél : 22.346.09 BTM – BOA (Bank of Africa) Antanirenina - Tél : 22.391.00 / 22.392.50 Généralement, peu de documents sont demandés pour l’ouverture d’un compte : photocopie passeport et visa, certificat d’hébergement, éventuellement attestation de l’ONG ou la structure dans laquelle intervient le volontaire. Les cotisations varient selon la formule choisie, en moyenne 5 euros par mois. Les délais d’obtention des moyens de paiement peuvent être assez longs (15 jours pour un chéquier et 1 mois pour une carte bancaire) mais cela varie également d’un établissement à l’autre. Les principales banques offrent une formule d’abonnement Internet, pratique pour la consultation du solde et pour effectuer des virements. Le volontaire, lors des premiers mois, doit donc s’organiser pour disposer des liquidités nécessaires (par exemple pour la caution, les frais d’agence et le loyer lors de l’emménagement) ; plusieurs solutions : • utilisation de la carte VISA pour retrait d’espèces sur les nombreux distributeurs (attention le montant plafonné est local donc très inférieur à celui du compte en France), commissions à prévoir ; • change d’euros (prévoir des espèces) en ariary dans les banques ou les nombreux bureaux de change ;


• contact sur place ou arrangement avec le partenaire qui ; soit fait l’avance de devises, soit dispose d’un compte en France pour faire du change contre un virement en euros. Trouver un logement à l’arrivée

madagascar

Fiches pays

> hôtels, pensions, appartements meublés La case des volontaires du progrès Sommaire, convivial - Environ 2 € la nuit Quartier Ambatoroka - Contact Bodo : 032.02.356.01 Hotel Sakamanga Bon confort, déco agréable, internet, central, un des meilleurs rapports qualité / prix - A partir de 20 € la chambre Quartier Isoraka - Tél : 22.358.09 Villa La Madeleine Chambres et appartements meublés, tv satellite, connexion internet dans les chambres, proche centre ville - Studios à partir de 24 € Quartier Antsakaviro - Tél : 034.10.125.76 www.villalamadeleine.net/ A Tananarive, on trouve un logement à tous les prix possibles en fonction des commodités (eau courante, eau chaude, électricité), de l’équipement, de l’accessibilité (bord de route ou pas) et de la situation géographique. A titre indicatif, au minimum 500.000 Ar /mois pour un appartement avec commodités, non accessible, proche centre ville ; 700.000 Ar/mois idem en centre ville ; à partir 800.000 Ar pour un appartement équipé et/ou accessible. Charges (eau/ électricité): minimum 40 000 Ar / mois. Comment et où trouver un logement permanent ? De nombreuses possibilités : bouche à oreille (beaucoup de turn over au sein des expatriés, volontaires et bénévoles), consulter les petites annonces en ville (supermarchés, alliance française, CCAC…), dans les journaux, passer soi même une annonce (souvent le plus simple) et,

34 35


R

MADAGASCA enfin, faire le tour des agences immobilières (nombreuses sur Tana). Les recherches peuvent aussi être effectuées via Internet : www.orange.mg ; www.moov.mg ; www.sobika.com.

Il existe plusieurs appartements semi meublés ou entièrement meublés dans toute la ville, soit pour une location longue durée par le biais de particuliers (si les meubles appartiennent au propriétaire le prix de location est un peu plus cher qu’un non meublé ; si les meubles appartiennent au précédent locataire, possibilité de rachat à prix très intéressant), soit pour une location courte, moyenne ou longue durée par le biais d’hôtels ou d’agences de voyage qui disposent d’appartements (souvent tarifs assez élevés).  Documents nécessaires à la location d’un appartement  • le passeport ; • 1 à 2 mois de caution (pour les meublés) ; • signature d’un contrat à faire enregistrer par la mairie. Tout est variable en fonction du propriétaire... La plupart du temps, aucun document particulier n’est demandé à part une copie du passeport et éventuellement du visa. Généralement environ 1 mois de loyer est demandé en frais d’agence (si pas de particulier à particulier). Concernant la caution, elle n’est pas exigée dans tous les cas, et son montant est variable. Eau et Electricité L’eau est généralement comprise dans le loyer. L’électricité est soit comprise dans le loyer, soit à régler au propriétaire, soit directement à la JIRAMA (compagnie d’électricité). Pour la cuisine, l’utilisation du gaz est courante (pratique compte tenu des coupures de courant) avec l’achat de bonbonnes dans les stations service et supermarchés. En moyenne, le coût mensuel d’eau et électricité pour 1-2 personnes varie entre 20 et 35 euros.


Transports / règles de sécurité

> transports en commun Transport en ville Taxi be : uniquement en journée (de 5h30 à 19h30 environ). 300 Ar la course.

madagascar

Fiches pays

Nombreux taxis be urbains numérotés par ligne, chaque ligne correspond à un modèle de taxi be. Prévenir avant l’arrêt souhaité. Il y a également de très nombreux taxis ville en journée, plus aléatoires le soir (ils sont situés principalement en centre ville ou à des points de stationnement). Les prix varient énormément et demandent d’âpres négociations. Pour information, un litre d’essence coûte environ 2.500 Ar. Le prix du transfert de l’aéroport vers le centre de ville est approximativement 30.000 Ar. Pour les voyages au sein du pays Taxi brousse (beaucoup de compagnies, réservation possible, confort et temps de transport très variable) – compter entre 8 et 12 euros l’aller simple pour les principales villes des côtes, en fonction de la distance. Avion, la compagnie Air Madagascar dessert toutes les principales villes du pays, le tarif restant assez élevé (environ 200 euros l’aller simple).

> état du réseau routier Assez bon sur la ville de Tananarive, attention toutefois aux trous dans la chaussée surtout en saison des pluies (et certaines rues inondées) . En revanche, plus de danger pour la circulation sur les axes principaux.

> règles de sécurité En ce qui concerne la conduite, nombreux embouteillages et conduite « anarchique » fréquente. Taxi individuel la nuit : refuser que le taxi prenne un autre passager.

36 37


R

MADAGASCA Santé

> hôpitaux – cliniques – cabinets médicaux privés Espace Médical Consultations médicales sans RDV / Visites à domicile 24h sur 24 Quartier Antsakaviro (en face de l’épicerie Mascotte) Tél : 22.625.66 / 032.02.088.16 Docteur BRUN 22.339.78 / 033.11.266.66 Institut Pasteur Consultations médicales Vaccinations Analyses Quartier Avaradoha Tél : 22.401.64 / 65 Pharmacie Pergola Quartier Antanirenina Tél : 22.237.17 Pharmacie Métropole Quartier Antanirenina Tél: 22.200.25

> eau et alimentation Grande différence de prix entre produits locaux bon marché (fruits et légumes principalement) et produits importés qui peuvent être au même prix ou beaucoup plus chers qu’en France. Eau : utiliser de l’eau en bouteille ou pastilles de chlore. Alimentation : bien laver les fruits et légumes si besoin au permanganate, bien cuire la viande, piment avec modération. En règle générale,


pas de problème majeur mais nécessité d’une adaptation progressive à la nourriture locale (notamment dans les gargotes) pour éviter les désagréments liés au changement radical d’alimentation.

> numéros utiles en ville

madagascar

Fiches pays

SAMU : Urgences, s’adresser au CDU - 22.329.56 Office du tourisme : Quartier Ambatomena – 22.661.15 Mairie : dans chaque arrondissement

Sécurité générale La nette dégradation des conditions de sécurité dans la ville de Tananarive depuis 2009 est indéniable. Les principaux risques dans l’ordre de fréquence : pick pocket et vol à la tire de sac ou portable, cambriolage, vol (sac, portable, espèces) avec menace d’une arme (couteau ou pistolet en état de marche ou non), agressions diverses. Sans tomber dans la paranoïa, certaines règles de prudence (et surtout de bon sens) sont donc à observer : • éviter les objets attirant la convoitise (portable de marque, bijoux…) ; • ne pas garder sur soi les originaux des papiers d’identité, uniquement des photocopies certifiées conformes, ni de grosses sommes d’argent en liquide ; ne pas se déplacer à pieds avec un ordinateur portable ; • tenir fermement son sac, ne pas mettre d’objets dans les poches extérieures, ne pas mettre son portefeuille ou portable dans une poche de pantalon ; • attention aux arrêts de taxi be où il y a beaucoup de monde (souvent de nombreux pick pocket) et aux enfants qui mendient (souvent des groupes, un ou deux captent l’attention pendant que les complices fouillent le sac ou les poches) ; • en tant qu’étranger, réduire au minimum les déplacements de nuit à pied (y compris en centre ville, dans son propre quartier et y compris en groupe, si plusieurs étrangers) ; • ne jamais accepter qu’une personne supplémentaire monte dans le taxi ville de nuit ; en règle générale, pour les déplacements en soirée, si possible privilégier des taxis connus.

38 39


R

MADAGASCA Téléphone et Internet

> téléphonie Un numéro de portable local s’obtient par l’achat d’une carte SIM dans de très nombreuses boutiques en ville (épiceries, cybercafés…) et magasins ou stands des opérateurs, le prix moyen étant d’environ 60 cents d’euros. Cette carte est utilisable avec tout portable débloqué ou en achetant un pack avec portable chez l’opérateur (10-12 euros les premiers prix). Les opérateurs : Orange, Telma, Zain. Pour les tarifs des abonnements et offres, consulter leurs sites internet. Tous les opérateurs proposent la formule de cartes prépayées, vendues partout en ville et avec une large gamme de montants.

> internet Internet est relativement bien développé à Madagascar mais la vitesse de connexion assez faible (quoique supérieure à plusieurs pays d’Afrique) et le prix élevé. Les principaux opérateurs (disposant tous d’un site Internet pour de plus amples informations) sont : Moov, Blueline, Telma, Orange. Le wifi est quasi inexistant dans les lieux publics (il existe par contre sur des offres en utilisation domestique) à part quelques restaurants ou hôtels, les sièges des opérateurs de connexion ou certains lieux de congrès. Par contre, les cybercafés sont extrêmement nombreux (et à moindre coût) mais disposent souvent d’une qualité de connexion peu satisfaisante. Les délais d’obtention de connexion varient selon la formule choisie (prépayé ou post payé, clef USB ou modem avec ligne téléphonique) et l’opérateur ; cela peut donc varier entre zéro délai (clef USB avec carte prépayée) et un mois ou plus (installation d’une ligne téléphonique et modem avec abonnement). Le coût mensuel moyen d’abonnement varie, selon le type d’abonnement et la formule choisie, entre environ 35 et 70 euros.


Magasins/Commerces Alimentation : plusieurs chaînes de supermarchés avec produits locaux et importés, électroménager, vêtements, produits d’entretien, vaisselle, livres…(Jumbo Score, Shoprite, Leader Price). De très nombreuses épiceries en ville et petits marchés.

madagascar

Fiches pays

Habillement : marchés, quartier chinois (Behorirka), boutiques de marque en centre ville, dans les quartiers résidentiels et centres commerciaux. Electronique : de très nombreux magasins de téléphonie et d’informatique partout en ville… mais qui ne sont pas toujours très fiables ou compétents pour des réparations (au niveau informatique, possibilité de faire appel à des réparateurs privés, qui interviennent auprès des ONG ou entreprises).

Guides de voyage recommandés • Guide du Routard • Conseil aux voyageurs du Ministère des Affaires Etrangères Français • Lonely planet • Internet : www.napopo.com

40 41


Kindia

Kaédi

Chef-lieu de région

al

Sadiola

g

Satadougou

Ségala

Kankan

Serp

Kolokani

u Vallée d

Ballé

Kita

Dioïla

Bougouni

Filamana

Kadiana

Manankoro

Markala

Bani

Kouri

Ténenkou Diafarabé

Konna

Tominian

790

Bay

Diallassagou

Koudougou

Douna

e

GHANA

u

f

Almoustarat

TOGO

Tessit

l

Ouatagouna

Ansongo

942

r

Kidal

BENIN

Niamey

Andéramboukane

Ménaka

Inékar

gh ou a

Ti-nZaouâtene

ALGERIE

Ti-n-Essako

Tidarmène

I-n-Tebezas

Ifôghas

Abeïbara

Adrar des

Boughessa

Tessalit

Télataï Haoussa-Foulane

Gao

Dorey r I-n Tillit

Bilali Koyra

Aguelhok

Anéfis

Bourem

Timétrine

Ouagadougou

BURKINA

Mondoro Dinangourou

h

Hombori Tondo

Doro

a

o

Timétr ine

z

Téméra

e

Ouinardene

Gossi

Hombori Boni 1155

BambaraMaoundé

d

n

r

NIGERIA

Tahoua

NIGER

a

Tamanrasset

Les régions maliennes portent le nom de leur chef-lieu (indiqué par )

Niger

Bamba

â

GourmaRharous

Douentza

Bandiagara Bankass Koro

BoboDioulasso

Yorosso

Mahou

Kimparana

San

COTE D'IVOIRE

Kadiolo

aka

Mopti Sévaré

Dioura

Diré

Kabara

u

Ti-n-Aguelhaj

o

Tombouctou

z

a

Araouane

Ngouma Korientzé 1080 Boré

Goundam

Niafounké

Youvarou

Léré

Sikasso

Kiéla

A

é

Lac Faguibine

y

h

u i l a A t o

Taoudenni

c h h e

Bintagoungou Râs el Mâ

y

Gati-Loumo

e

C

g E r

Djenné

Mpessoba

Bla

Koutiala Zangasso

Sanando

Niéna

a

Kogoni

Ségou

Kolondiéba

Zantiébougou

Garalo

e Nig

r

r

Nampala

E

Niono Massina

Molodo

Sokolo

M

Baraouéli

Fana

BAMAKO

Koulikoro

Tamani

Banamba

Boron

Nara

Goumbou

l

a

S Mourdiah

Dilli

Didiéni

nt

E

Ouéléssébougou Dogo Kangaré Sido

Yanfolila

Niger Lac de Sélingué

Kourémalé

Kangaba

Sibi

Kati

Négala

Madina Tioribougou Djidian

Baoulé

Diéma

Nioro

Diandioumé

Kokofata Kouroukoto Sirakoro Faraba Sagabari 785 Baléa Monts Manding Dité

Kéniéba

Lac de Manantali

GUINEE

Faléa

Bakoy

Oualia

Bafin

Toukoto

Séféto

Lakamané

Sandaré

Bafoulabé

Diamou

Kirané

Gogui

MAURITANIE

S

Yélimané

Maréna

ol rék

El Gleïta

0m

100 m

200 m

500 m

1000 m

Mahina Dialafara

Kayes

Koussané

Aourou

Nagara

Ambidédi

plus de 50 000 hab. plus de 10 000 hab. autre localité importante autre localité

SENEGAL

UINEEISSAO

240 km

Capitale d'Etat (1 080 000 hab. en 99) plus de 100 000 hab.

160

g

n k H a

a

T

80

Tîlem i s

E l

r

Di

et

Ezgu er

SAHARA OCC.

Az a

0 km

Bafi n

e

é

Vo

Baoul

Ba goé

Sourou

Séné

émé Fad

g Volta Noire

e Nig

ger Ni

Blanche lta

g


Récap’

MALI

Mali

fiche pays

Capitale : Bamako llet et hivernage entre jui ison des pluies dite sa la ; ns iso sa ux Climat : de ison sèche. septembre et la sa 1h l’hiver  : moins 2h l’été et Décalage horaire noufo, cielle), Bambara, Sé Français (langue offi :   (s) le ca lo (s) Langue ul, Tamajek, Arabe Sarakolé, Dogon Pe 52 € A | 1 F CFA = 0,001 | 1 € = 655,957 F CF A CF F : le  ca lo ie Monna

• Les différentes formalités administratives > formalités d’entrée sur le territoire Visa d’entrée Ressortissants français et UE  • passeport en cours de validité, • billet aller-retour ou garantie de prise en charge du retour, • 2 formulaires à remplir (délivrés par le Consulat du Mali à Paris), • 2 photos d’identité. Délai de délivrance : 48 heures minimum. Coût du visa : environ 15 €. Attention : A l’aéroport, la présentation du certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigée. Ressortissants monégasques  : pas de formalité de visa ; celui-ci peut être délivré à l’aéroport.

42 43


MALI Visa de long séjour / carte de séjour Effectué sur place par les autorités compétentes (Services de l’Immigration, Direction de la Police Nationale) sur présentation des documents suivants :  • passeport en cours de validité ; • contrat de volontariat + attestation de recrutement par la DCI ; • visa de tourisme d’un mois. Vaccination / traitement préventif Vaccin obligatoire : Fièvre jaune Vaccins recommandés : Tétanos – Diphtérie – Poliomyélite – Hépatite A et B – Fièvre typhoïde – Méningite à méningocoque. Traitement préventif recommandé  Traitement anti paludéen. En cas d’épidémie de choléra, appliquer les mesures d’hygiène universelles et être vigilant lors de l’apparition de toute diarrhée. Attention au virus Apollo (maladie des yeux qui ressemble à une grosse conjonctivite) surtout au mois de septembre. Ne pas se frotter les yeux avec les mains sales et les laver le plus souvent possible.

> formalités dans le pays Enregistrement obligatoire auprès du Consulat de Monaco pour TOUS les volontaires Consul : M. Mossadeck BALLY Adresse : AZALAI Hotels – BP 104 Bamako Tel : + 223.20.22.12.00 Fax : + 223.20.22.36.40 e-mail : bally@azalaihotels.com


Enregistrement obligatoire auprès du Consulat de France pour les Français Consulat de France à Bamako Square Patrice Lumumba – BP 17 – Bamako Tél: +223.44.97.58.28 Fax: +223.44.97.58.29 E-mail: contact-consulat@ambafrance-ml.org Site Internet: www.ambafrance-ml.org

Mali

fiche pays

 Procédures et documents nécessaires • justificatif d’identité ; • justificatif de la nationalité française ; • justificatif de résidence dans la circonscription consulaire ; • contrat de volontariat + attestation de recrutement par la DCI.

• Quelques conseils pratiques Les listes suivantes sont communiquées à titre d’information et n’engagent pas la responsabilité de la Coopération monégasque tant sur le plan de la qualité des prestations fournies que sur les montants réclamés. Ouverture d’un compte bancaire Ouverture d’un compte bancaire

> contacts de quelques banques BICIM/ Groupe BNP Paribas Quartier du Fleuve Boulevard du 22 Octobre 1946 B.P. 72 Bamako - Mali Tel. : +223 20.23.33.68 Email : bicim-dg@africa.bnpparibas.com Ecobank (banque panafricaine) Quartier du Fleuve, Place de la Nation Immeuble Amadou Sow P.O. box: BPE 1272, Bamako

44 45


MALI Tél: +223.20.70.06.00 Fax: +223.20.23.33.05 Email : ecobankml@ecobank.com Site Internet : www.ecobank.com BDM (banque de développement du Mali) Avenue Modibo Kéita BP 94 Bamako Mali Tel : +223.20.22.20.50 E-Mail : www.bdm-sa.com Pour ouvrir un compte bancaire à la BICIM, il suffit de présenter une pièce d’identité, deux photos et une facture d’EDM. Il est possible de demander un chéquier et une carte bancaire (services payants). Il existe à Bamako un certains nombre de distributeurs automatiques acceptant les CB françaises (uniquement Visa). Trouver un logement à l’arrivée Il existe quelques agences immobilières, mais la meilleure façon de trouver un logement est de procéder par relation, c’est à dire par l’intermédiaire d’un « coxer » (personne qui sillonne tous les quartiers de la ville et qui est rétribuée directement par le propriétaire de la maison trouvée par ses soins). Il est plus aisé de trouver une villa qu’un appartement. Le délai de recherche est de quinze jours à un mois. Les logements sont loués le plus souvent vides. Les baux, conclus en général pour 1 ou 3 ans, sont négociables. Le loyer est généralement payable d’avance (1 à 3 mois). En cas de location d’un logement par agence, la commission s’élève à un mois de loyer, payable par le propriétaire. Il n’existe pas à proprement parler de charges locatives. Les dépenses d’électricité, d’eau, de gardiennage, d’entretien du jardin, etc. sont réglées à part.


Bamako compte plusieurs quartiers résidentiels : quartier du Fleuve (proche du centre ville), Korofina, Cité du Niger, Hippodrome, Médina Coura, Niaréla (à 10 minutes du centre), Badalabougou, quartier Mali, ACI 2000 et Baco-Djikoromi. Les prix varient selon les quartiers. En moyenne, une villa 5 pièces avec piscine, il faut compter entre 300.000 et 450.000 FCFA par mois.

Mali

fiche pays

Eau et Electricité Il existe un seul opérateur au Mali pour l’eau et l’électricité : Energie Du Mali (EDM). Lorsqu’un locataire arrive dans sa nouvelle maison, il faut veiller à ce que le propriétaire se soit acquitté des factures non payées des locataires précédents. L’ouverture d’un nouveau « compte » chez EDM coûte entre 100.000 et 125.000 FCFA (tout dépend du compteur électrique  ; une partie de la somme est normalement rétrocédée au départ du locataire). Les factures sont mensuelles et données en mains propres à la personne qui occupe la maison. Pour payer, il faut se rendre à l’agence EDM la plus proche du domicile. Le réseau d’agences EDM est bien fourni à Bamako. Le paiement peut se faire par chèque ou en liquide. A noter que les coupures d’électricité sont fréquentes, mais certains quartiers sont plus touchés que d’autres. L’eau ne coûte pas cher, contrairement à l’électricité. Pour une maison de 4 pièces, il faut compter environ 50.000 FCFA par mois (sans climatisation). Transports / règles de sécurité

> transports en commun Les liaisons intérieures sont assurées essentiellement en véhicule personnel (4X4) et par autocar (mode de transport qui se développe). Les horaires sont toutefois aléatoires. Les liaisons assurées par diverses sociétés d’autobus sont généralement ponctuelles. Il faut compter, en

46 47


MALI moyenne, 10 FCFA par kilomètre. Des minibus remplacent, peu à peu, les taxis-brousse à un tarif avoisinant. En ville, les moyens de transport les plus utilisés sont les taxis collectifs (150 à 400 FCFA la course), les taxis individuels (1.000 à 2.000 FCFA la course en ville), les minibus (150 FCFA) assurant des voyages dans des conditions précaires et dangereuses. Il convient, dans la mesure du possible, de privilégier l’utilisation de voitures à quatre roues motrices. La conduite en motocyclette reste dangereuse...

> état du réseau routier La circulation est libre sur tout le territoire, mais il est d’usage de se présenter aux autorités locales lors de déplacements hors des zones habituelles de circulation. En effet, des autorisations ponctuelles peuvent être nécessaires pour se rendre dans les territoires du nord. Le réseau routier (50.000 km) est en amélioration (2.600 km de routes bitumées) mais surtout constitué de pistes dont près de 40.000 km sont saisonnières. Santé

> hôpitaux – cliniques – cabinets médicaux privés Pour tout ennui de santé, il est déconseillé de se rendre dans les hôpitaux locaux, et dans une moindre mesure à la Clinique Pasteur (qui reste à ce jour l’hôpital le mieux loti de Bamako, situé quartier ACI 200 Hamdallaye). Il faut aller consulter au Centre Médico-Social (CMS) de l’Ambassade de France où officient des médecins français : Centre Médico-Social (CMS) Avenue de l’Yser, Quartier du Fleuve, Bamako Tél : +223.20.22.50.72


Prix : L’inscription coûte 10.000 FCFA et la consultation 14.000 FCFA. Heures d’ouverture : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 15h30 à 18h, le samedi de 9h à 12h.

Mali

fiche pays

> pharmacies recommandées par l’ambassade de france KENEYA Face Commissariat du 3ème arrondissement Quinzambougou Tel : +223.20.22.34.85 CATHEDRALE Face Cathédrale Tel : +223.20.22.87.46 2ème PONT Badalabougou Tel : +223.20.22.96.41

> eau et alimentation Eau : l’eau à Bamako est potable mais prévoir une à deux semaines d’adaptation. Alimentation : bien laver les fruits et légumes avant de les manger. Les marché locaux sont bien pourvus en fruits et légumes. Il est préférable d’acheter la viande dans les petits supermarchés détenus par des propriétaire libanais.

> numéros utiles en ville Sapeurs Pompiers : 18 Direction Nationale de la Police à Bamako : +223.20.22.52.27 / 20.22.52.28 / 20.22.44.05 48 49


MALI Téléphone et Internet

> téléphonie Il existe deux opérateurs au Mali : Malitel et Orange. Ce dernier a un réseau plus étendu et fiable que Malitel. A noter que beaucoup de maliens ont deux portables, un avec le réseau Orange, l’autre avec le réseau Malitel. Il n’existe pas de forfaits téléphoniques mais la facturation se fait à la seconde (cartes prépayées de 1.000 à 25.000 FCFA). Le coût de la communication est relativement élevé. A noter qu’Orange lance de nombreuses opérations commerciales qui permettent d’obtenir régulièrement des communications gratuites. Pour obtenir un numéro de téléphone, il faut se rendre dans les agences Malitel ou Orange présentes dans tout le pays et présenter une pièce d’identité (passeport ou carte d’identité). Une des agences Orange la plus adaptée est celle d’Hippodrome, avenue Koulilourou (proche du supermarché «  La Fourmi  »). L’achat d’une puce téléphonique coûte 2.000 FCFA. L’achat d’un téléphone portable coûte minimum 15.000 FCFA.

> internet Il existe deux opérateurs Internet au Mali : Malitel et Orange. Le réseau le plus performant est celui d’Orange. Orange propose des forfaits mensuels «  Double Play  » (la Livebox  : internet et téléphonie fixe) avec différents débits : 128, 256, 384 kbits/ seconde avec wifi et téléphone fixe. Le prix varie entre 30.000 et 39.000 FCFA par mois. Prévoir 50.000 FCFA de frais d’installation. Le délai d’installation peut aller jusqu’à 10 jours. La contractualisation se fait dans une Agence Orange (notamment celle de l’Hippodrome, avenue de Koulikourou) et en présentant une carte d’identité/passeport et une facture EDM ou le contrat de bail.


fiche pays

Supermarché européen « La Fourmi »  Quartier de l’Hippodrome, avenue de Koulikourou

Mali

Magasins/Commerces

Supermarché Azar Libre Service Badalabougou et Quartier de l’Hippodrome, avenue de Koulikourou Orca (matériel de maison au standard européen) Avenue Cheick Zayed, Hamdallaye ACI 2000 LG (nombreux articles électroménagers) Avenue Cheick Zayed, Hamdallaye ACI 2000 Future Technologie (électronique) Quartier Niaréla à côté de la station Shell Guides de voyage recommandés • Guide du Routard • Lonely Planet • Conseil aux voyageurs du Ministère des Affaires Etrangères de France

50 51


500 m

El Mersa

Sebkhet Tah

El Hagounia

Cap Drâa

Dar Chebika

Oued D

râa

Es Semara

Haouza

Tadalt

Assa

Tleta Akhasass

El Farsiya

El Mahbas

Icht

A

Zag

1447

Assaka Tafraout

Massa

GUELMIM-ES SEMARA

Guelmim

Jdiriya

Messeied

Tan-Tan

Tan-Tan-Plage

Tiznit

Bou Izakarn

Sidi Ifni

SAHARA OCCIDENTAL

Oued El Ham ra

El Qa'da

Laâyoune

El Daoura

Tah

Tarfaya

Fuerteventura

Lanzarote

ESPAGNE

(Iles Canaries)

2359

Aït Baha

t

i

2531

A

t

J

Tata

2320

b

s

Taliouine

l a

Tindouf

Akka

Tagmout

MAURITANIE

n

-

Igherm

3304 Jbel Siroua

e

l

t

-

Agdz

Foum Zguid

A

adè dD

Boumalne Dadès

o

t

Tineghir

3233

ed D râa

Zagora

Nekob

Sa el J b 2712

M

Tagounit Mhamid

Ouarzazate

Tazenakht

Aït Ben Haddou

1635

u

Telouèt

SOUS-MASSA-DRÂA

a

Asni

Aoulouz

Demnat

4071 Marrakech Irhil' M 'goun

4167 Jbel Toubkal

um

n

Boumia

e 3737 Jbel Ayachi

- Midelt

Enjil

A

o

Alnif

a

Rich

Ta

f

le ila

Goulmima

Errachidia

s

t

2714 Jbel Mesrouh

Missour

Za

Taouz

Erfoud Rissani

f are

Jerada

h

Matarka

e Ou

Bouanane

ALGERIE

Béchar

Aïn Ech Chaïr

Bou Arfa

Tendrara

Adrar

Figuig

Ich

Oglat Mengoub

Aïn Beni Mathar

L'ORIENTAL

Degbou

El Aïoun

Oujda

Tlemcen

Aïn Témouchent

Berkane

Saïdia

Plaine de Tamlelt Beni Tajjit

Boudenib O. Guir

2113

Ksabi

t

Boulemane l

Outat Oulad el Haj

3340 Adrar Bou Nassour

FÈS-BOULEMANE

Ifrane

Oulad-Driss El Menzel

MEKNÈS-TAFILAFET

Imilchil

rhr

l

Azrou

Khenifra

y

Sefrou

r u i

LAÂYOUNE-BOUJDOUR SAKIA EL HAMRA

0m

Islas Canarias

O. SousTaroudant

H

O

2248

Azilal

TADLA-AZILAL

Bzouh

Beni Mellal

Ou

100 m

200 m

Amizmiz

3555 Jbel Aoulim

Imi-n-Tanout

O.

Fès

Meknès

G

Oulad Teïma Biougra

905

Tamanar

Sidi Bou Othmane

El Massira

El Kelaâ Des Srarhna

e

El Borouj Kasba Tadla El Ksiba Fkih Ben Salah

Khouribga

O.

Boujad

Oued Zem bia

Mrirt

Taza

Saka

Driouch

Nador

Taourirt Karia Ba TAZA-AL HOCEIMA-TAOUMAT Mohammed Guercif ed

ed Ziz

u

Inezgane

Cap Rhir

Agadir

Chichaoua

Settat

Oulmès

Rommani t

Moulay-Idris

Sidi Kacem

Aknoul

Targuist Midar

d

1500 m

Ounara

MARRAKECH-TENSIFT-AL HAOUZ

Talmest

O. Te nsift

Salé

Khemisset

Ben-Slimane

CHAOUIA-OUARDIGHA

Sidi Bennour

Ben Guerir

Youssoufia

Chemaïa

Tleta Sidi Bouguedra

Safi

RABAT

Kénitra

Berrechid Benahmed

Ketama

Cap des Trois Fourches

Melilla (Esp.)

Isla de Alborán ESPAGNE

MER D'ALBORAN

Al Hoceima

a

1000 m

Sidi-Smaïl

Khemis Zemamra

Cap Beddouza

DOUKKALA-ABDA

Jorf Lasfar

i

2448 f Ouezzane Souk el Arb'a du Gharb Jbel Tidiquine Had Kourt Tahar Souq O. O. Ouerrha Si-Allal-Tazi Taounat

R

2170

1928

Chefchaouene

a d

2000 m

Cap Sim

Essaouira

Cap Hadid

El Jadida

GRAND CASABLANCA

Casablanca Azemmour

Punta Almina

Gibraltar (R.U) Ceuta (Esp.)

Tétouan

El Makhazine

TANGERTÉTOUAN

GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN

RABAT-SALÉ-ZEMMOUR-ZAER

Mohammedia

O.

Ksar el Kebir

Larache

Asilah

Tanger

ESPAGNE Détroit de Gibraltar

m

3000 m

NORD

OCEAN ATLANTIQUE

a

4000 m

Chef-lieu de province

Chef-lieu de région

plus de 400 000 hab. plus de 50 000 hab. autre localité importante autre localité

Capitale d'Etat (1 070 000 hab. en 95) plus de 3 000 000 hab.

150 km

a

100

rR

ya

Oue d Mo ulou

50

s

0 km

um er Rbi

m

s

O. O

Ou

a

. Nf i ss

h O. Be

H

Ou e

dC

O. Sebou

O

Ou


Récap’

MAROC

maroc

Fiches fiche pays

Capitale : Rabat - Nord du réable et tempérée tique : situation ag an d : climat atl Su – ral rd to na Lit  : tag at Clim re : climat mon nt Ce en né rra ite pays : climat méd désertique. oins 1h l’hiver  : moins 2h l’été, m Décalage horaire cielle) - Français ssique (langue offi cla e ab Ar ol  : (s) le moyenne) – Espagn Langue (s) loca r l’élite et la classe pa t en m ne en idi (parlé quot dans le Nord) (utilisé localement AD) Dirham marocain (M Monnaie locale : € 2 / 1 MAD = 0,090 1 € = 11,0910 MAD territoire tible en dehors du er nv co Monnaie non

• Les différentes formalités administratives > formalités d’entrée sur le territoire Visa d’entrée Ressortissants français et UE : pas de visa nécessaire, le passeport en cours de validité est l’unique document obligatoire pour entrer sur le territoire. Ressortissants monégasques  : idem. Visa de long séjour / carte de séjour Au delà de 3 mois de séjour, une demande d’autorisation de séjour doit être adressée à la Direction Générale de la Sûreté Nationale du lieu de résidence (arrondissement).

52 53


MAROC  Documents nécessaires

• Photocopie du passeport • 1 formulaire de demande d’immatriculation • Carte nationale d’identité • Timbre fiscal d’une valeur de 60 dirhams • 8 photos d’identité

Toute pièce justifiant la raison de son installation au Maroc (accord de volontariat international + attestation de recrutement de la DCI). Pour plus d’informations sur la procédure d’obtention du visa d’entrée et du visa de longue durée, consulter : www.amb-maroc.fr Vaccination / traitement préventif Vaccins obligatoires : Aucun Vaccins recommandés : Tétanos – Diphtérie – Poliomyélite – Hépatite A et B – Fièvre typhoïde – Méningite A et C – Rage Traitement préventif recommandé : aucun

> formalités dans le pays Enregistrement obligatoire auprès du Consulat de Monaco pour TOUS les volontaires Consul : Mustapha ZINE Adresse : 5, rue Daraa - Casablanca – Maroc Tel : +212.5.22.27.24.41 Fax : +212.5.22.27.24.67 e-mail : mustapha-zine@iam.net.ma Enregistrement obligatoire auprès du Consulat de France (chancellerie) pour les Français Agadir  Consulat Général de France à Agadir Bd Mohamed Cheikh Saadi 80 000 Agadir


Tel: +212.5.28.29.91.50 Pendant la fermeture des bureaux et exclusivement en cas d’urgence, appeler le : +212.6.31.38.53.28 Casablanca  1, rue du Prince Moulay Abdallah 15 810 Casablanca Tel : +212.5.22.48.93.00

maroc

Fiches fiche pays

Rabat Chancellerie consulaire 49, avenue Allal Ben Abdellah Tel : +212.5.37.26.91.63 ou 64 

Documents nécessaires • copie intégrale de l’acte de naissance ; • 2 photos d’identité récentes ; • carte nationale d’identité ; • passeport français ; • preuve de situation de famille ; • preuve du séjour dans la circonscription consulaire ; • justificatif de domicile  : facture d’électricité, de téléphone ou contrat de location ; • justificatif professionnel  : accord de volontariat + attestation de recrutement de la DCI.

• Quelques conseils pratiques Les listes suivantes sont communiquées à titre d’information et n’engagent pas la responsabilité de la Coopération monégasque tant sur le plan de la qualité des prestations fournies que sur les montants réclamés. Ouverture d’un compte bancaire

> contacts de quelques banques Banque populaire du Maroc / Groupe BP www.bp.co.ma

54 55


MAROC BMCI / Groupe BNP Paribas 26, place des Nations Unies Casablanca – Maroc Tel : +212.5.22.46.10.00 Fax : + 212.5.22.29.94.06 www.bmcinet.com Société Générale Maroc / Groupe Société Générale www.sgmaroc.com Crédit Agricole du Maroc / Etat marocain Site Internet actuellement non accessible Crédit du Maroc / Groupe Crédit Agricole Maroc : +212.5.22.477.477 France : + 212.8.10.00.36.16 En tant que VIM, et ne touchant pas un salaire marocain, il faut ouvrir un compte de « devises convertibles ». Cela permet de virer les indemnités perçues sur le compte français vers le compte marocain (compter environ 15-16 € par virement). 

Documents nécessaires • le passeport ; • le bail du logement ; • des espèces en euros, quel que soit le montant, pour pouvoir activer le compte immédiatement.

Trouver un logement à l’arrivée Office du tourisme marocain 161, rue Saint Honoré 75 001 Paris Tel : 00 212 (0)1. 42. 60.47.24 ou 63-50 www.visitmorroco.org


Office national marocain du tourisme Angle Rue Oued Al Makhazine/ Rue Zalaga-BP: 19-Agdal-Rabat-Maroc Tel : 00 212. (0) 537.67.40.13 / 00 212. (0) 5.37.67.39.18 Premier portail de l’immobilier au Maroc (de nombreuses agences immobilières disposent de leur propre site Internet) www.louervendreaumaroc.com/

maroc

Fiches fiche pays

Il est également possible, et plus économique, de passer par des gardiens d’immeubles en leur demandant s’ils ne connaissent pas des appartements (meublés ou vides) libres. Cependant, il est conseillé de s’adresser à ces gardiens d’immeubles en présence d’un(e) Marocain(e) pour éviter de se faire avoir. Enfin, c’est généralement par le « bouche à oreille » que la plupart des choses se font au Maroc (location, collocation…). 

Documents nécessaires à la location d’un appartement • le passeport ; • 1 ou 2 mois de caution ; • éventuellement un contrat de travail ; • des timbres fiscaux (achetés dans un tabac) pour le bail qu’il faut ensuite faire légaliser par l’arrondissement.

Eau et Electricité A Casablanca, c’est la Lydec qui s’occupe de l’eau et de l’électricité. Les factures sont envoyées directement au domicile sur lesquelles sont inscrits les différents modes de réglement. Il faut compter environ 200 dhs par mois pour l’eau et l’électricité. Transports / règles de sécurité

> transports en commun Petits taxis : toujours exiger que le compteur soit en marche. Majoration de 50 % à la tombée de la nuit. Il existe de bons réseaux de bus (CTM) et de trains qui desservent la plupart des villes du Maroc.

56 57


MAROC > état du réseau routier Réseau routier globalement de bonne qualité. Routes nationales étroites mais relativement bien entretenues avec un trafic intense.

> règles de sécurité En ce qui concerne la conduite : rester très prudent et vigilant (divagation d’animaux sans surveillance  ; comportement intempestif des chauffeurs de transports en commun). Il est vivement conseillé de ne pas circuler la nuit (de nombreux accidents ont été rapportés). Santé

> hôpitaux – cliniques – cabinets médicaux privés Pour de plus amples informations, il est conseillé de consulter le site du Consulat de France au Maroc à l’adresse suivante www.consulfrancema.org ; dans la rubrique Consulats généraux se trouve une liste de contacts de médecins, d’hôpitaux et de pharmacies, classés par villes. • Prix moyen de consultation d’un généraliste : 100 à 120 dh en cabinet ; 200dh à domicile. • Prix moyen de consultation d’un spécialiste : 150 à 200 dh en cabinet.

> eau et alimentation La distribution d’eau potable est assurée dans toutes les grandes villes. Eviter toutefois de boire l’eau du robinet. Eviter les boissons non industrielles et non cachetées. Bien laver les fruits et les légumes ; bien faire cuire la viande ; éviter le lait et ses dérivés non industriels.

> numéros utiles en ville SAMU : 0537.73.73.73 Police secours : 19 Sapeurs Pompiers : 15 Office du tourisme : 212.537.67.40.13 / 212.537.67.39.18


Téléphone et Internet

> téléphonie

En ce qui concerne le téléphone, il est généralement plus simple d’acheter un portable directement au Maroc auprès d’un des opérateurs (Maroc Telecom, Meditel, Inwi). Des cartes prépayées à partir de 100 dhs pour environ 1 mois de communication sont disponibles dans tous les tabacs, épiceries et opérateurs.

maroc

Fiches fiche pays

> internet

Si une ligne téléphonique fixe est installée dans l’appartement, Maroc Telecom propose une bonne connexion Internet en échange d’un engagement de 24 mois. Autrement, Maroc Telecom, Meditel ou Inwi proposent un système de « clé » à brancher directement sur l’ordinateur, immédiatement opérationnelle (compter 200 dhs l’achat de la clé, et 200 dhs la recharge mensuelle). La connexion est certes moins performante, mais elle est moins contraignante en terme d’engagement. Il est également possible d’accéder à Internet dans un cybercafé. Il en existe dans la plupart des rues des grandes villes (coût de la connexion : 10 dh (0.90 €) pour 1 heure). Magasins/Commerces En ce qui concerne les magasins d’alimentation, en dehors des épiceries présentes à chaque coin de rue, il existe également des supermarchés : Marjane, Label Vie, Acima (l’équivalent d’Auchan). Pour l’habillement, on trouve dans les grandes villes marocaines les magasins existant en France (Mango, Zara, Naf Naf, Bénéton…). Guides de voyage recommandés • Guide du Routard • Conseil aux voyageurs du Ministère des Affaires Etrangères Français • Lonely planet Maroc 58 59


DAKAR

Cap Vert

Fas Boye

i

e

te ti

te Cô

Djifèr

bi Gam

Baïla

Oussouye

Cas amanc e

Mpak

Goudomp

Ziguinchor

Bignona Tangori

Bounkiling

Soungrou

u gro

Kolda

Saré Ndiaye

Diana Malari

a

Soulabali

Maka Yop

Pakakour

F

Bafatá

Thidéli

Wassadou

Kounkané

e

Sandoug

ou

llé du Fer

Mboun

Bana Daniédo ara

Fété Bowé

l

Semmé

Bala

Missira

Simenti

Dalaba

Dianké Makam

311

581

Salémata

415

Niokolo Kola

Diana

K o b a

GUINEE

N i o k o l o

Dialakoto

Goumbayél

o ri K Nié

Balou

Koussane

Bandafassi

Mako

Saïnsoubou Missira

Guémédji

MALI

Baf i

Kayes

Chef-lieu de région

Saraya Nafadji

60

plus de 100 000 hab. plus de 50 000 hab. autre localité importante autre localité

Fadémé

Fongolembi

Kédougou

Bembou

Khossanto

Boutougou Fara

Dalafi

30

90 km

Lac de Sélingué

0m

100 m

200 m

500 m

Capitale d'Etat (1 990 000 hab. en 95) plus de 200 000 hab.

0 km

Sélibabi

Sénoudébou

Kidira

Gabou

Koungani

Bakel

Goudiri

Sintiou Tapsirou

Ndia

Diawara

Séné ga l

Doundé Bagué

Diamounguél

Katiari Naoudé Tambacounda

Médina Gounas

Kolomba

Paroumba Pakour

Kayanga

lo

Kaédi Nguidjilone

Ouro Sogui Ogo Kanel Déndoudi Amadj Ounaré Sintiou Bamambé Gourél Orkadiéré Mamâri

)

MAURITANIE

Matam

Boki Saboudo

Boki Diawé

Thilogne

Toubéré Bafal

o

Fourdou

Kounkané Lénkéring

Vélingara

Maka

Koussanar

Fafakourou

Dabo

Saloum

l

Koumpentoum Malèm Niani

c

MédinaYorofoula

Salikénié

n

Pata

Gamb ia

Panal

Payar

Koutia Ba

Lour-Escale

Maka-Gouye

r

Mboundou Mbaba

e

Vélingara

Ribo-Escale

Koungheul

GUINEE-BISSAO

Diatakounda

Tanaf

Sédhiou

ance Casam

sMarsassoum a m

Silinkine

Diokadou

Diokooul

Farafenni Sénoba

Guènt Paté Malèm Hodar

Nganda

Kaffrine

Mabo

Mbabane

Ndioum Guènt Ndiobène

Bondié

Ranch de Doli

Gassane

Tièl

Lindé

Yonoféré

Ranérou

Réwane

ol Lougguér Tiâng é

Lougguéré Tili

Guirwas

Galoya

Saldé

Kaskas

t ou ou

Tendouk

Ndofane

Wak-Ngouna Paoskoto

Passi

Guinguinéo

Mbos

Mbar

Kaolack

GAMBIA

Sindian

a

Diouloulou

C

Gossas

Nioro du Rip Karang Médina Sabakh

Toubakouta

Sokone

Saloum

Gandiaye

Sine Saloum

Sadio

Kolobane

Mbaké

Diourbel

Kael

Touba

Sival

Barkédji

Linguère

Dodji

Lagbar

Yaré Lao

Méri

Kou

Kabrousse

Tatguine

Fatick

l

Ndoulo

Niakhar Diakhao

Ngoye

o

Déali

Sagata

Dara

Fe

Mbidi

Haéré Lao Médina Ndiatébé

bie Gam

Cap Skiring

Kafountine

Banjul Serekunda Brikama

Niodior

Kbombole

Bambey

B

Foundiougne

Diotior

Tiadiaye

Joal-Fadiout

Nianing

Mbour

Sindia Nguékokh

Thiès

Touba Bélel

Vallée du

Téssékré-Forage

Yang-Yang

Djolof

Darou Mousti

Sagata

Niakhène

Baba-Garage Ndindi

a

Mékhé

Ndande

Koki

Tatki

Wèndou Tiengâli

Richard Toll Mbane

Lac de Guier

Ndiayène

Ndioum Démèt Gamadji Saré

Podor Thillé Boubakar

Dagana

Aleg

Les régions sénégalaises portent le nom de leur chef-lieu (indiqué par

Rosso

Keur Momar Sar

Gnit

Ross Béthio

Diambour

Sakal

Mpal

Makhana

Mbédiène Guéoul Diokoul Kébémèr

Tivaouane Fas

Méouane

Rufisque

Poponguine Ngaparou

Gorée

PikineSébikhoutane N

Kayar

Mboro Ndeundekat

al

Sén ég

K a y o r Louga

Léona

Langue de Barbarie

Lompoul

a

Rao

Diama

Saint-Louis

s

e

y

OCEAN ATLANTIQUE NORD

P Ba di

rlo

émé

a

e Fad

Ga m bie

Va

ng


Récap’

SENEGAL

senegal

fiche pays

Est. Capitale : Dakar oral ; 45°C centre et  : 16-30°C sur le litt usale po pic et tro c er se int d, ne au Climat : zo ec un vent ch av n) jui à e br to ha (oc e ance du Sa ra. Deux saisons : - sèch rs le sud en proven ve e uffl so i qu ) an siéreux (l’harmatt e) (juillet à septembr - saison des pluies er 1h de moins en hiv  : 2h de moins en été Décalage horaire lof, Peul, Sérère, ngue officielle), Wo (la ais nç Fra  : (s) le Langue (s) loca Dioula 52 € A | 1 F CFA = 0,001 | 1€ = 655,957 F CF A CF nc Fra : le  ca Monnaie lo

• Les différentes formalités administratives > formalités d’entrée sur le territoire Visa d’entrée Ressortissants français et UE : pas de visa nécessaire, le passeport en cours de validité est l’unique document obligatoire pour entrer sur le territoire. Ressortissants monégasques : idem.

60 61


SENEGAL Visa de long séjour / carte de séjour consulter : www.amb-senegal.fr Vaccination / traitement préventif Vaccins obligatoire : Aucun Vaccins recommandés : Tétanos – Diphtérie – Poliomyélite – Hépatite A et B – Fièvre jaune - Fièvre typhoïde – Méningite à méningocoque. Traitement préventif recommandé : Traitement anti paludéen En cas d’épidémie de choléra, appliquer les mesures d’hygiène universelles et être vigilant lors de l’apparition de toute diarrhée. Attention au virus Apollo (maladie des yeux qui ressemble à une grosse conjonctivite) surtout au mois de septembre. Ne pas se frotter les yeux avec les mains sales et les laver le plus souvent possible. Attention au choléra qui est plus particulièrement présent dans les zones à risques.

> formalités dans le pays Enregistrement obligatoire auprès du Consulat de Monaco pour TOUS les volontaires Consul : M. Guédel NDIAYE Adresse : 73 bis, rue Amadou Assane NDOYE, BP 2656 Dakar Tel : + 221.33.821.58.58 Fax : + 221.33.821.86.51 e-mail : guedel.ndiaye@orange.sn


Enregistrement obligatoire auprès du Consulat de France pour les Français Dakar 1 rue El Hadji Amadou Assane Ndoye, BP 330 Tel: +221.338.395.262 Fax : +221.338.395.260

senegal

fiche pays

St Louis 146 avec Jean Mermoz, BP 183 Tel : +221.339.382.600 Fax : +221.339.382.607 Pour tout renseignement, prendre RDV en appelant le 33.839.52.62 de 11h à 12h30 et de 14h30 à 16h30. Site Internet : www.ambafrance-sn.org  Procédures et Documents nécessaires 

• Télécharger le formulaire d’inscription sur : www.ambafrance-sn.org , • 2 photos d’identité récentes, • justificatif d’identité, • justificatif de la nationalité française, • justificatif de l’état civil, • justificatif de la résidence dans le pays, • accord de volontariat + attestation de recrutement de la DCI.

• Quelques conseils pratiques Les listes suivantes sont communiquées à titre d’information et n’engagent pas la responsabilité de la Coopération monégasque tant sur le plan de la qualité des prestations fournies que sur les montants réclamés.

62 63


SENEGAL Ouverture d’un compte bancaire

> contacts de quelques banques BICIS/ Groupe BNP Paribas www.bicis.sn 2, avenue Léopold Sédar Senghor - BP 392 Dakar Tel : + 221 33.839.03.90 / +221 33.839.03.91 Rue de France x rue Blanchot - BP 250 Saint-Louis Tel : +221 33.961.10.53 / +221 33.961.11.65 SGBS/ Groupe Société Générale 19 Av. Président Léopold Sédar Senghor, BP 323 Dakar Tel: +221 33.839.55.00 Avenue Balley - Sor Tel: +221 33.938.23.10 Saint Louis De nombreuses banques européennes et africaines sont représentées au Sénégal notamment la BICIS, la BCEAO, le Crédit Agricole, etc. Les documents à fournir sont les documents classiques demandés en Europe et/ou en France. Après ouverture de votre compte, il vous sera possible de disposer d’un chéquier, carte bancaire, etc. Trouver un logement à l’arrivée Les adresses d’hôtels, d’auberges, de gîtes à des prix raisonnables sont disponibles sur les sites suivants : www.saintlouisdusenegal.com ; www.dakarville.sn ; www.tourisme.gouv.sn . A titre d’information, nous vous communiquons les adresses suivantes tirées de ces sites.


Hôtel la résidence BP 254 Saint Louis Tél : +221.33.961.12.60 Email : hotresid@orange.sn

senegal

fiche pays

Hôtel du palais Rue Blanchot x Ababacar Sy Tél : +221.33.961.17.72 Email : robert.dupas@orange.sn Les logements se trouvent sans grande difficulté et à des prix tout à fait raisonnables (entre 100 000 FCFA et 500 000 FCFA). Il est également possible de trouver un appartement via des courtiers qui proposent des visites de maisons et appartements. Le bouche à oreille fonctionne très bien à Saint Louis. Vous n’aurez pas de document à fournir et en général, un mois de caution vous sera demandé. Eau et Electricité Fournisseurs publics : Société des Eaux pour l’eau et la SENELEC pour le gaz et l’électricité. Dans certaines régions il est recommandé de ne boire que de l’eau en bouteille (par exemple, Kirène, Cristalline qui coûtent environ 500 FCFA le litre). Des relevés des compteurs d’eau et d’électricité ont lieu tous les 2 mois et les factures sont payées à la même fréquence. Transports / règles de sécurité

> transports en commun De nombreux taxis offrent des prestations tout à fait convenables et abordables. Ils sont très nombreux en ville.

64 65


SENEGAL  Dakar Taxis : les taxis n’ont pas de compteur et il faut discuter du prix de la course avant (environ 1.500 FCFA). Bus : compter entre 150 FCFA et 200 FCFA. Car rapide (qui n’ont que le nom) : mode de transport assez dangereux et non recommandé.  St Louis Taxis : pas de compteur. A titre indicatif, la course vaut environ 500 FCFA. La calèche constitue également un moyen de transport à St Louis. Trajet Dakar / St Louis (260km) En taxi : 40.000 FCFA. En taxi collectif (7 places) : 7.500 FCFA.

> état du réseau routier Les grands axes routiers entre les principales villes du Sénégal sont en bon état. Eviter autant que possible les pistes pendant la saison des pluies.

> règles de sécurité En cas d’accident, se rendre dans le premier poste de police ou de gendarmerie afin d’éviter tout incident sur le lieu de l’accident ; prévenir le Consulat. Santé

> hôpitaux – cliniques – cabinets médicaux privés  Dakar Hôpital principal Dakar 1 avenue Nelson Mandela Tel : 33. 939. 50.50


Docteur Pierre Chignara 5 rue Parchappe cabinet : 33.822.15.66 domicile :33.821.12.66

senegal

fiche pays

Docteur Amadou-Lamine Diagne 100 rue Carnot -Calmette cabinet : 33.821.94.96 cellulaire :77.637.23.40  Saint Louis Hôpital régional de Saint Louis Tel : 33. 961.15. 23

> eau et alimentation Eau : utiliser de l’eau en bouteille ou pastilles de chlore. La bilharziose est endémique dès qu’il y a des sites d’eau douce. Eviter de se baigner et de marcher dans les plans d’eau douce. Alimentation  : bien laver les fruits et légumes, bien cuire la viande, piment avec modération. Téléphone et Internet

> téléphone Opérateurs de téléphonie mobile : Orange (7.500 Fcfa) ; Tigo (2.000 Fcfa). Un numéro s’obtient immédiatement soit auprès des services de la SONATEL (qui est le pendant de France Telecom), soit dans des boutiques spécialisées. Tous les types de forfait existent, de même que les cartes prépayées.

66 67


SENEGAL > internet Cybercafés et possibilité d’accès à Internet par l’intermédiaire d’Orange. Les connexions ADSL fonctionnent parfaitement bien. La plupart des hôtels sont équipés de Wifi. Coût mensuel d’une connexion ADSL : 20.000 Fcfa. Magasins/Commerces  Dakar On trouve plusieurs grandes surfaces commerciales et les Hyperscore sont nombreux. De nombreux magasins à Dakar offrent des produits électroniques derniers cris d’excellente qualité (par exemple, « Chez Fouad Hussein » sur le Plateau à Dakar)  St Louis Vous ne trouverez pas de grande surface mais des boutiques où l’on trouve un peu de tout. Un marché bien approvisionné se tient tous les jours à Sor et à Ndartout. Guides de voyage recommandés • Guide du Routard • Guide Bleu Evasion • Le petit futé


senegal

fiche pays

68 69


MER MEDITERRANEE

La Galite

na

Ca

o o g Béja

Siliana

Dahmani

Makthar

Jerrissa

a O. M

Thala

ss a

Kasserine

O. E l

Ha

Moularès

Tamerza

Redeyef

El Metlaoui Chott El Rharsa

-23

El Nefta Hazoua

lM O. E

h ela

Golfe de

Sebkha de Sidi El Hani

Isole Pelagie ITALIE

Mahdia Ksour Essaf

Isola di Lampedusa

Chebba Jebeniana

Sidi Bouzid

Sakiet Ezzit

Gafsa

Sfax

Sebkha en Noual

1164

Mahrès

Mazzouna

Il

El Guettar Chott El Fedjadj

Tozeur

El Hamma Kebili

Ke

Gabès Mareth

rk

en

n

MER MEDITERRANEE

Gabès

Métouia

Houmt Souk

Ajim

Ile de Djerba

Golfe de Bou Grara

Matmata

Douz

Er Remla

es

Golfe de

Skhira

l Tebaga Djebe

Médenine

M on

El Faouar

Ile Chergui

Thyna Ile Gharbi

Graïba

Mdilla

Chott El Djerid

Isola di Linosa

Ile Kuriat

Monastir Moknine

M'Saken

El Jem

Meknassy

+16

El Oued

Sebkha Kelbia

Sbeitla

Fériana

1128

Hammamet

Sousse

Kalaâ Kebira

Hajeb el Ayoun

be

d

ITALIE

Hammamet

f rou

Sbiba

é 1544 e T Djebel Chambi

Isola di Pantelleria

h tec

M ts

Tébessa

635

il e

Nabeul

Enfidaville

Kairouan

Kallat Khasba

Khenchela

Zaghouan

Kelibia Menzel Temine Korba

Grombalia

1295

ic

h

Tajerouine

Radès Hammam Lif

TUNIS Ben Arous

O. Me

S

El Haouaria Kerkouane

La Goulette

Bardo

Testour Teboursouk El Fahs Gaâfour

k

e

a

Oum el Bouaghi

Manouba

lian e

lleg ed M e

Sers

Ou

d

Ile Zembra Cap Bon

Golfe de Tunis Carthage

Ariana

Mejez el Bab

ursou ebo eT

El Kef

ue

714

La Marsa

mme

Bou Salem

Ghardimaou d ts M

rda

Jou O.

O. Siliaha

e edj Oued M

d

1014

Jendouba

Souk Ahras

Guelma

M

Nefza

Sicilia (Sicile) ITALIE

Ras jebel

Menzel Bourguiba

Mateur

a

Constantine

Ain Draham

El Tarf

Bizerte

Cap Serrat

Tabarka

Annaba

Skikda

ite

Gal

la

e l d

Dé tr oi t

Sebkha El Melah

Zarzis

ts sour des K

Ben Guerdane

Chenini

ALGERIE

Tataouine

Rass Ajdir

Zuw$rah

Tripoli Az Z$wiyah

631

Remada Borj Bourguiba

Yafran

Dehiba

Ghary$n

Lorzot El Borma

l m e R e

LIBYE

E l

Capitale d'Etat (860 000 hab. en 98) plus de 200 000 hab.

A

b

1500 m

i o

d

1000 m 500 m 200 m

Chef-lieu de gouvernorat

100 m 0m dépression

plus de 100 000 hab. plus de 50 000 hab. autre localité importante autre localité

Ghad$mis

Les gouvernorats tunisiens portent le nom de leur chef-lieu (indiqué par )

0 km

30

60

90 km


Récap’

TUNISIE

tunisie

fiche pays

Capitale : Tunis réable toute l’année température très ag iet m llé se lei at so m en cli d ps su m Climat : Te néen - centre et tes climat méditerra Nord et long des cô aride. raire en hiver, pas de décalage ho Décalage horaire : e en été. moins 1h de décalag (s) : Arabe, Français Langue (s) locale nar Tunisien (TND) Monnaie locale : Di 1 TND = 0,5307 € 1 € = 1,8844 TND |

• Les différentes formalités administratives > formalités d’entrée sur le territoire Visa d’entrée Ressortissants français et UE : pas de visa nécessaire, le passeport en cours de validité est l’unique document obligatoire pour entrer sur le territoire. Ressortissants monégasques : idem. Visa de long séjour / carte de séjour Au delà de 3 mois de séjour, une demande d’autorisation de séjour doit être effectuée auprès du Ministère de l’Intérieur tunisien.

70 71


TUNISIE  Documents nécessaires • Formulaire de demande de titre de séjour rempli par le volontaire (téléchargeable sur le site Internet du Ministère), • Passeport en cours de validité, • contrat de volontariat, • attestation de recrutement par la DCI.

> coordonnées

Ministère de l’Intérieur et du Développement Local Avenue Habib Bourguiba 1000 Tunis Tél : +216.71.333.000 www.ministeres.tn Pour plus d’informations sur la procédure d’obtention du visa d’entrée et du visa de longue durée, consulter : www.amb-tunisie.fr Vaccination / traitement préventif Vaccins obligatoires : Aucun Vaccins recommandés  : Tétanos – Diphtérie – Poliomyélite – Hépatite A et B – Fièvre typhoïde – Rage (fortement recommandé pour les séjours ruraux). Traitement préventif recommandé : aucun

> formalités dans le pays Enregistrement obligatoire auprès du Consulat de Monaco pour TOUS les volontaires Consul : M. BENSAID Adresse : 2, rue Sahab Ibn Abbad – Cités Jardins – B.P. 16 – 1002 TunisBelvédère Tel : +216.71.894.565 / 894.100 | Fax : +216.71.781.956 e-mail : direction@scet-tunisie.com.tn


Enregistrement obligatoire auprès du Consulat de France (chancellerie) pour les Français Tunis Consulat Général de France à Tunis Service de l’Inscription Consulaire 1, Place de l’Indépendance 1000 Tunis Tel: +216.71.105.000 Le service reçoit le public sans rendez-vous, du lundi au vendredi, de 8h30 à 13h.

tunisie

fiche pays

 Documents nécessaires • justificatif d’identité : carte d’identité ou passeport, • justificatif de la nationalité française : extrait d’acte de naissance ou carte nationale d’identité en cours de validité, • justificatif d’état civil, • justificatif de domicile régulier en Tunisie, • une photographie d’identité (de face, tête nue, sur fond neutre).

• Quelques conseils pratiques Les listes suivantes sont communiquées à titre d’information et n’engagent pas la responsabilité de la Coopération monégasque tant sur le plan de la qualité des prestations fournies que sur les montants réclamés. Ouverture d’un compte bancaire

> contacts de quelques banques UBCI / Groupe BNP Paribas 139, avenue de la Liberté 1002 Tunis-Belvédère Tél : +216.71.84.20.00 www.ubcinet.net

72 73


TUNISIE UIB / Société Générale 65, avenue H. Bourguiba 1001 Tunis Tel : +216.71.120.133 www.uibnet.com.tn BTK / Groupe Caisse d’Epargne 10, bis avenue Mohamed V 1001 Tunis Tél : +216.71.340.000 www.btk.net.com Attention : il est possible d’ouvrir un compte en euros, mais les procédures et le fonctionnement sont très rigides (impossible d’avoir un découvert, impossible de recevoir des chèques ou des dinars…). Trouver un logement à l’arrivée Office du tourisme de Tunisie (ce site offre une liste d’hôtels allant de 1 à 5 étoiles) 1 avenue Mohamed V 1001 Tunis Tel : (+216-1) 341.077 www.tourismtunisia.com Office du tourisme de Tunisie en France 32 avenue de l’opéra - 75002 Paris Tél : 01.47.42.72.67 12 rue de Sèze – 69006 Lyon Tél : 04.78.52.35.86 www.bonjour-tunisie.com Quelques sites Internet… www.immotunisie.com/ www.tunisimmo.com/


Agent immobilier indépendant (recommandé par un VIM) Habib Tél : 22.95.90.75 Il est également possible de trouver un logement par annonce dans un journal national (tel que La Presse). Les prix des loyers varient fortement entre Tunis et le reste du pays. A Tunis, la banlieue nord est recommandée (prix abordables, animation, calme, mer à proximité). Toutefois, il est préférable de posséder une voiture ou d’opter pour une localité située sur la ligne du train (le Kram, Carthage, la Marsa).

tunisie

fiche pays

 Documents nécessaires à la location d’un appartement • Passeport, • 1 à 2 mois de caution (pour les meublés), • signature d’un contrat à faire enregistrer par la mairie. Eau et Electricité Fournisseurs publics et uniques : SONEDE pour l’eau et STEG pour le gaz et l’électricité. Facture d’hiver pour 6 mois : 200 €. Transports / règles de sécurité

> transports en commun Taxi : de couleur jaune et équipé d’un compteur (exiger absolument sa mise en marche). Les taxis ne sont pas chers pour de courtes distances (1 €). La nuit, les taxis dont la lumière est rouge sont libres, si elle est verte il est inutile de les héler. Il y a une majoration entre 21h et 5h. Taxis populaires/collectifs : Ces taxis sont appelés « louages », ils sont faciles à trouver et ont leurs propres stations. Les horaires ne sont pas fixes, les voitures de 5 à 7 places partent une fois pleines. Train : Il y a une ligne de train Nord – Sud. A Tunis, pour relier la banlieue Nord, il y a le train TGM. A Tunis circulent également des trams et des bus.

74 75


TUNISIE > état du réseau routier Dans le Nord, les routes sont bonnes et goudronnées. Dans le Sud, il y a des routes goudronnées et des pistes. Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire.

> règles de sécurité En cas d’accident grave, l’automobiliste a toujours tort et il est conduit au poste de police pour une garde à vue plus ou moins longue. Avertir immédiatement le service consulaire. Santé

> hôpitaux – cliniques – cabinets médicaux privés Il est recommandé de consulter le site du Ministère de la santé publique de Tunisie www.santetunisie.rns.tn qui offre une large présentation des structures de santé du pays : toutes les adresses/téléphones des établissements de santé y sont disponibles ainsi que les annuaires du secteur privé de la santé (médecins, pharmacie, etc.).

> eau et alimentation La distribution d’eau potable est assurée dans toutes les grandes villes. Eviter toutefois de boire l’eau du robinet. Eviter les boissons non industrielles et non cachetées. Bien laver les fruits et les légumes ; bien faire cuire la viande ; éviter le lait et ses dérivés non industriels.

> numéros utiles en ville SAMU : 190 SOS médecin : +216.(71) 744.215 Office du tourisme : +216.(71).341.077


fiche pays

Pour un téléphone portable, il suffit d’acheter une puce dans un magasin de téléphone, environ 10 ou 15 €, puis des cartes de recharge vendues partout. L’opérateur recommandé est Tunisiana (offres et services de téléphonie mobile) www.tunisiana.com/jahia/Jahia/ .

tunisie

Téléphone et Internet

En ce qui concerne Internet, l’opérateur recommandé est GlobalNet  : compter une semaine pour le délai d’installation et 25 € par mois incluant un petit forfait téléphone fixe. Magasins/Commerces Les magasins présents en France sont également implantés en Tunisie (Carrefour, Géant, Monoprix, Bricorama…). Guides de voyage recommandés • Guide du Routard • Conseil aux voyageurs du Ministère des Affaires Etrangères Français • Lonely planet Tunisie

76 77


Contacts DCI

PILOTAGE DU PROGRAMME VIM Bénédicte SCHUTZ +377.98.98.43.29 | bschutz@gouv.mc EN CHARGE DU PROGRAMME VIM Sophie ROBIN +377.98.98.41.91 | srobin@gouv.mc SUIVI ADMINISTRATIF, PAIEMENTS et INDEMNITES Nathalie RYS +377.98.98.44.88 | nrys@gouv.mc Agnès CRISTO-MARTINS +377.98.98.89.63 | alallemand@gouv.mc GESTION DES DEPLACEMENTS Sylvie NANCY +377.98.98.89.93 | snancy@gouv.mc RESPONSABLES PROGRAMMES Madagascar/Mali Bénédicte SCHUTZ +377.98.98.43.29 | bschutz@gouv.mc Tunisie/Maroc Bastien NICAISE +377.98.98.43.30 | bnicaise@gouv.mc Burkina Faso Sébastien LUBERT +377.98.98.85.19 | slubert@gouv.mc Sénégal/Liban Wilfrid DERI +377.98.98.45.84 | wderi@gouv.mc


Principauté de Monaco/ Département des Relations Extérieures / Direction de la Coopération Internationale/ Athos Palace 2 rue de la Lüjerneta MC 98000 Monaco Tél : +377 98 98 44 88 Fax : +377 97 77 73 22 e-mail : coopint@troisseptsept.mc www.cooperation-monaco.gouv.mc

Livret du Volontaire International de Monaco  

Livret du Volontaire International de Monaco