Issuu on Google+

²

AUBE NOUVELLE PERIODIQUE MENSUEL D’ INFORMATION ET DE FORMATION

NE PARAIT PAS EN JUILLET ET AOUT

SALESIENS COOPERATEURS Rue des Wallons,59. B.4000. LIEGE

—————————————————————————— N° 343. MOIS DECEMBRE ANNEE 2010

—–———————————–—————— DEPOT DE LIEGE X

EDITEUR RESPONSABLE ANNE-MARIE GOOSSENS 2, Rue des Anémones. B .4000. LIEGE.


INVITATION Vendredi 17 décembre 2010 réunion des Salésiens Coopérateurs et Salésiennes Coopératrices . Celle-ci aura lieu rue des Wallons, 61 4000 Liège. Notre groupe est ouvert à tous ceux qui désirent faire un bout de chemin avec nous, n’hésitez pas. HORAIRE :

19h30 Eucharistie – témoignage : Pierre DESSY sdb. Que transmettre aux jeunes en difficulté ?

Sommaire. p. 2 p. 3 p. 4 à 7 p. 8 p. 9 p. 10-11 p. 12-13 p. 14 p. 15 p. 16 à 18 p. 19

2

Invitation Editorial Eucharistie 3ème semaine de l’Avent Ne crains pas. Dossier Nouvelles d’Haïti Décès - Participations Approfondir sa foi Résumé réunion novembre 2010 Calendrier


EDITORIAL AU BOUT DE L’AVENT Au bout de la route, il n’y a pas la route, mais le terme du pèlerinage. Au bout de l’ascension, il n’y a pas l’ascension, mais le sommet. Au bout de la nuit, il n’y a pas la nuit, mais l’aurore. Au bout de l’hiver, il n’y a pas l’hiver, mais le printemps. Au bout de la mort, il n’y a pas la mort. mais la vie. Au bout du désespoir, il n’y a pas le désespoir, mais l’espérance. Au bout de l’humanité, il n’y a pas l’homme, mais l’Homme-Dieu. Au bout de l’Avent, il n’y a pas l’Avent, mais Noël. JOYEUSE ET SAINTE FETE DE NOËL A TOUS ET A TOUTES

3


EUCHARISTIE. Introduction :

Il restera de toi

Il restera de toi ce que tu as donné, au lieu de le garder dans des coffres rouillés. Il restera de toi, de ton jardin secret, une fleur oubliée qui ne s’est pas fânée. Ce que tu as donné en d’autres fleurira. Celui qui perd sa vie , un jour la retrouvera. Il restera de toi ce que tu as offert entre tes bras ouverts un matin au soleil. Il restera de toi ce que tu as perdu, que tu as attendu plus loin que tes réveils. Ce que tu as souffert, en d’autres revivra. Celui qui perd sa vie, un jour la retrouvera. Il restera de toi une larme tombée, un sourire germé sur les yeux de ton Coeur. Il restera de toi ce que tu as semé. Que tu as partagé aux mendiants du Bonheur. Ce que tu as semé, en d’autres germera. Celui qui perd sa vie, un jour la retrouvera. Michel SCOUARNEC. Chant.

Tout homme est un frère. (C.D.)

Tout homme est un frère, tout homme est né de Dieu. Enfants d’un même Père qui nous aime dans les cieux. Ouvre nos yeux aux mal-aimés, aux méconnus, aux oubliés Fais- nous rejoindre dans les rues la grande foule des exclus. Ouvre nos coeurs aux démunis, aux rejetés des fonds cours Fais-nous témoins dès aujourd’hui de ta tendresse et ton amour. Ouvre nos bouches pour crier : un monde neuf est annoncé

4


Rends à chacun sa dignité d’homme debout et libéré. Comme Damien ou Saint François fais-nous grandir, suivre tes pas. Laisse-nous mener par l’Esprit sur le chemin de la vraie vie. Demandes de pardon : Enfin je retrouve la simplicité pour m’adresser à toi. Les épreuves m’ont durement éprouvé, j’ai cru perdre la foi. J’ai traversé les déserts du doute et la sécheresse de tes silences, mais à chaque fois, au bord de la route, il y eut des signes d’espérance. Notre âme attend le Seigneur En Lui la joie de notre Coeur. J’ai dû réapprendre à ouvrir les yeux sur la vie et ses méandres et la difficulté d’être heureux. Pardonne, Seigneur, mes égarements, mes mauvais choix, mes questionnements. Continue de croire en moi. Laisse-moi être digne de toi ! Notre âme attend le Seigneur, En Lui la joie de notre Coeur. Florence SAILLEN Lecture.

Le petit Prince...

En chacun de nous, se trouve un petit prince... Un petit prince curieux de découvrir le monde et ses merveilles

5


Curieux de connaître la terre et les astres, Curieux de percer les grands secrets de la vie... Mais l’homme sérieux a ses machines à réparer. En chacun de nous, se trouve un petit prince... Un petit prince avide de beauté, Avide de la splendeur du levant et du couchant, Avide du charme fragile des fleurs des champs... Mais l’homme sérieux regarde son cambouis. En chacun de nous se trouve un petit prince... Un petit prince assoiffé de la tendresse capricieuse d’une rose. Assoiffé de l’affection ombrageuse d’un petit renard, Assoiffé de l’amitié fidèle d’un frère disponible et accueillant... Mais l’homme sérieux a son travail absorbant et nécessaire. Oh! N’étouffe pas en toi le petit prince, Laisse-le te questionner sans trêve ni repos. Laisse-le s’épanouir et admirer le monde, Laisse-le courir et chanter... Tu découvriras alors que c’est lui qui te guide et te conduit Vers le puits d’eau vive au fond de ton désert... Tu découvriras alors qu’il te ramène vers l’étoile où tu es né...

Evangile.

6

Matthieu 22, 34-40 Le plus grand commandement.

Apprenant que Jésus avait femé la bouche aux Sadducéens, les Pharisiens se réunirent. Et l’un deux, un légiste, lui demanda pour lui tendre un piège: “ Maître quel est le grand commandement dans la Loi? “ Jésus lui déclara: “ Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu de tout ton Coeur, de toute ton âme et de toute ta pensée. C’est là le grand, le premier commandement. Un second est aussi important: Tu aimeras ton prochain


comme toi-même De ces deux commandements dépendent toute la Loi et les Prophètes.” Prière Eucharistique. Notre Père. Communion : Envoi.

CD Taizé. Magnificat.

Noël : L’attente. (Jean-André PRIARD; ofm)

Celui qui vient est déjà venu dans l’histoire des hommes: Jésus de Nazareth. Nous avons appris à le connaître et à l’aimer. Nous attendons son retour et nous l’appelons. “Viens, Seigneur Jésus, toi qui te donnes à l’homme gratuitement et parfois d’une manière inattendue, toi le Fils de Dieu maintiens-nous, Seigneur, dans l’attente vigilante de ta venue, disponibles et débordants de joie. Parce que tu es présent au monde depuis les origines, nous demeurons dans une joyeuse espérance de tout ce que tu feras avec nous dans un avenir qui nous sauve. A cause de toi Seigneur, il nous faut maintenant dévoiler des signes, des actes, des germes d’espérance, donner au monde des raisons d’espérer ! Ecoutez, frères et soeurs, écoutez, vous tous les peuples de la terre, la Parole du Seigneur, annoncez-la aux terres lointaines. Voici votre Sauveur qui vient! Ne craignez plus!.....

7


TROISIEME SEMAINE DE L’AVENT COMPAGNONS Que faire, Seigneur, alors que les événements du monde et de notre vie s’enroulent en confuse bobine de laideurs et d’incohérences ? Comment empêcher l’inquiétude de mettre en morceaux notre foi en l’universelle fête de lumière que ta venue a inaugurée chez nous ? Place à nos côtés, Seigneur, des compagnons qui nous obligent à lever les yeux vers les étoiles ouvrant des trouées de lumière dans la bâche de nuit qui nous accable. Porte à notre rencontre, Seigneur, des compagnons qui nous écartent de la saleté dans laquelle nous cahotons, incapables de nous arracher aux souillures dans lesquelles nous nous enlisons. Attire notre vigilance, Seigneur, sur nos compagnons dont les paroles et les actes, au milieu du chaos, donnent à distinguer clairement, les sons de l’Esprit construisant les structures de l’avenir

8


NE CRAINS PAS ! « Comme une femme abandonnée et

désolée, le Seigneur te rappelle. » Is 54,6 Vers la fin de l’exil, autour de 545 avant Jésus-Christ, beaucoup de questions inquiètent les déportés : le peuple dispersé est-il devenu stérile ? Ne va-t-il pas se replier sur lui- même ? L’avenir n’est-il pas compromis ? L’alliance n’est-elle pas devenue caduque ? Un lointain disciple du prophète Isaïe écrit alors un poème pour faire revivre l’espoir. Tout va changer : « Dans ma grande tendresse je te rassemblerai » (Is54,7). Ta descendance sera innombrable. « Elargis l’espace de ta tente » (Is54,2). Tu n’est plus abandonnée comme une veuve, « Ton Epoux c’est ton Créa-

teur » (Is54,5). « Mon alliance de paix ne sera pas ébranlée » (Is54,10). Aujourd’hui, beaucoup de questions nouvelles inquiètent les humains face à l’avenir. Vers quel monde allons-nous ? Quels signes d’espérance pouvons-nous déceler ? Quels gestes d’espérance réaliser ?

9


DOSSIER DON BOSCO EDUCATEUR La maison Pinardi allait vite se peupler d’un petit monde de travailleurs, semblable à tant d’autres éparses à travers champs, sur la ceinture de Turin, hors de l’octroi. Tout ce qu’elle pouvait contenir de petits apprentis, elle le contint : on alla ainsi jusqu’à trente. Trente enfants à abriter, à nourrir, à caser chez des patrons de la ville. Sans trop de difficultés, Don Bosco leur trouvait du travail, et chaque matin, après la messe, pagnote en poche ou sous la dent, ils partaient pour leur chantier ou leur usine. Midi les voyaient revenir avec un appétit féroce : pour l’apaiser Don Bosco leur servait une minestra d’une densité rare, ou une polenta aussi blonde que ferme, souvent fabriquées par ses soins ; comme boisson, une fontaine proche versait son eau de source limpide, et à chacun Don Bosco donnait encore cinq sous pour se payer un second plat. Avec cinq sous à cette époque-là, que ne pouvait-on se procurer ! Le réfectoire était le plus romantique du monde ; les uns s’asseyaient sur une marche d’escalier ; d’autres sur une méchante poutre traînant là ; ceux-ci au bord de la fontaine et ceux-là sur le seuil même de la cuisine. Le repas fini, on passait au robinet nettoyer son assiette ; pour le couvert, on le gardait en poche, en vue du prochain repas. Entre tous ces petits groupes Don Bosco circulait l’œil heureux, ceint d’un tablier de fortune, tenant sa louche fumante à qui en voulait encore. C’était la famille dans la plus pure acceptation du mot, la pleine compénétration des cœurs.

10


Cet idéal de vie simple, d’abandon, de joie pure et de cordialité réciproque, Don Bosco le retiendra, et tout son art d’éducateur tendra à rapprocher le plus possible chacune de ses maisons de ce type d’intimité qu’il avait réalisé, entre 1851 et 1855, avec ses premiers fils, dans l’humble maison Pinardi. Années pures de bonheur ! Nous avons connu de ceux qui les avaient vécues et ils n’en parlaient qu’avec des larmes aux yeux. « On manquait de tout mais qu’est-ce qu’on était heureux ! » (Extrait de un grand éducateur – A.AUFFRAY)

11


NOUVELLES D’HAÏTI Quelques nouvelles de Marie-Thérèse transmises par son fils François-Xavier fin octobre. Bonjour à tous et à toutes, L’actualité nous dépasse ! L’épidémie de choléra n’est pas faite pour arranger les choses !… Ce samedi 16 octobre nous avons pu faire l’évaluation de ces 7 mois d’activités depuis février. Nous en retenons l’essentiel : -Tout ce que nous avons envoyé a été distribué non seulement aux gens de la zone à Port-au-Prince, mais nous sommes aussi étendus vers le centre du pays (hôpital Albert Schweitzer entre Gonaives et Hinche) et le sud-ouest (Torbek, les Cayes). -Contrairement au centre ville où la situation reste catastrophique notre zone (Lathan) reprend le dessus, les habitants revivent. Nous avons même pu avec nos envois leur permettre de prendre conscience qu’ils pouvaient gérer eux-mêmes des mini-entreprises (refroidissement de boissons, atelier de coupe et couture…) et subvenir aux besoins de leurs familles.

12

-Le centre d’accueil « Notre Dames des Roses » devient un lieu de « vie sociale » essentiellement pour les jeunes. Le bilan des containers et donc très positif pour ce qui a été envoyé, mais il reste des problèmes financiers pour le dédouanement, à essayer de résoudre ici. Les deux prochains containers seront remplis le w-e des 5,6 et 7 novembre, ils seront axés principalement sur le médical et l’alimentation en sachant que les enfants restent également prioritaires.


Vu la situation épidémique du choléra, nous ne pouvons pas faire grand chose pour l’instant. Toutefois, des comprimés de Chloramine ou de Clonazone sont les bienvenus ainsi que des vitamines et de l’alimentation car le choléra s’attaque préférentiellement aux plus faibles. Quelques petits exemples pour l’alimentation : -Pâtes, riz -Conserves de poissons et de saucisses de Francfort -Concentré de tomate, petits pois carottes, maïs doux -Fruits en sirop…choco, confiture, biscottes, café, sucre en morceaux et cristallisé, sel -Biscuits salés et sucrés, bonbons emballés (menthe) -Huile pour cuire -Des gobelets en plastiques seront aussi les bienvenus. Et…si vous avez des amis généreux, de l’aide financière nous serait bien utile pour l’envoi des containers. Les numéros sont les suivants : 363-0697038-36(compte historique) et 363-0748414-02(compte d’ASBL) Un tout grand merci d’avance pour tout ce que vous ferez, La route n’est pas facile mais elle est belle. Avec toute mon amitié Maïté TIMOUNAID Avenue Paul Janson, 84 1070 Bruxelles www.timounaid.org

13


DECES



Pascaline LEDENT âgée de 80 ans est retournée auprès du Père. Elle a fait partie du Centre des Salésiens Coopérateurs de Saint Gilles. Elle a donné beaucoup de son temps au patro, à la paroisse et à l’école St Gilles. Nos plus sincères condoléances à ses proches Madame DEROUANE-HUBERTY de Bovigny, fidèle lectrice d’Aube-Nouvelle est décédée dans sa 100e année. Nos plus sincères condoléances à toute sa famille. Que le Seigneur l’accompagne dans sa nouvelle demeure.

PARTICIPATION Comme chaque année, nous vous invitons à renouveler votre participation à Aube-Nouvelle. Celle-ci permettra notamment à couvrir les frais d’impression et d’expédition de votre revue et aussi au soutien d’une œuvre salésienne. Merci d’avance de votre générosité. Le Conseil des Salésiens Coopérateurs de Liège

Pour votre facilité nous joignons un bulletin de versement. 14


APPROFONDIR SA FOI FOI…CHEZ SOI – POURQUOI PAS ? C’est possible, grâce aux cours par Correspondance Formation Permanente des Chrétiens. Chaque année, depuis 1964, les salésiennes de don Bosco diffusent des cours à distance pour un approfondissement personnel de la foi avec accompagnement et destinés à toute personne désireuse de cheminer spirituellement, et de mieux entrer dans la prière et l’engagement chrétien. Nul besoin d’une formation préalable. L’abonnement est modéré afin d’être accessible à tous. PROGRAMME DES COURS Notre Foi Chrétienne – Le Mystère de l’Eglise, les Sacrements – Notre agir chrétien – L’Evangile de Marc – Prier avec les psaumes – La vie liturgique – Vivre avec le Christ – l’œcuménisme – L’Evangile de Luc – Les Actes des Apôtres – Esprit et agir salésien – L’Evangile de Matthieu. Abonnement par cours : Belgique – 52 € Inscrivez-vous dès maintenant ! N’hésitez pas, INFORMEZ-VOUS . RENSEIGNEZ-VOUS Formation Permanente des Chrétiens R. Vandervleet, 35 - B-1090 – Bruxelles (+32)02- 425 23 23 @: fpc.salesiennes@belgacom.net Web: www.coopdonbosco.be/fpc www.salesiennes.donbosco.be

15


Résumé de la réunion de novembre: Transmission de la Foi et transmission des valeurs.

16

Tout d’abord Marie-Claire nous relate comment la Foi lui a été transmise par ses parents . Elle a grandi dans un esprit de fidélité, fidélité à la prière, fidélité à la messe du dimanche mais aussi dans un esprit de générosité et d’honnêteté. Elle est allée à l’école chez les religieuses, au patro à la Joc. Elle a rencontré son mari, lui aussi issu d’une famille chrétienne et ensemble ils ont élevé leurs enfants dans la foi chrétienne mais elle regrette que maintenant, comme beaucoup d’autres d’ailleurs, ses enfants ont un peu lâché prise. Ensuite, se référant à un livre écrit par un moine allemand : GRANDS-PARENTS TRANSMETTEZ VOTRE FOI. Lorsque des enfants de parents croyants ne vont plus à l’église, lorsqu’ils s’en détournent même, ce n’est pas forcément parce que les parents s’y sont mal pris et ceux-là n’ont pas à se culpabiliser Alors dit ce moine, vous pouvez et devez accepter le comportement de vos enfants et petits-enfants car ainsi vous respectez leur liberté ainsi que le Christ l’a toujours fait: Il respecte et aime la liberté des hommes. Vous ne devez pas oublier non plus qu’il en va aujourd’hui de l’église comme du monde et que les hommes ne vivent plus dans les mêmes conditions que celles dans lesquelles vous avez grandi. Dans l’Evangile, la parabole du semeur nous enseigne que toutes les graines ne portent pas de fruits. Le résultat est imprévisible mais nous pouvons avoir la certitude que la graine semée par Dieu germera un jour quelque part. Mais notre foi peut et doit laisser à Dieu le soin de décider du lieu et du moment Et nos pettis-enfants ? Comment allons-nous, comment pouvons-nous leur transmettre notre foi? Ce qui est important c’est que les parents et grandsparents se respectent mutuellement, mais respectent aussi le territoire de


chacun. Chez les parents, les grands-parents s’abstiendront de toute critique et ne tenteront pas de changer les habitudes et les rites. Il est bon que les petits-enfants se rendent compte que leurs parents et grands-parents, tout en ayant des conceptions fort différentes, s’aiment et se respectent et respectent leurs idées. Cela leur apprend à ne pas se servir les uns contre les autres et à se former leur propre jugement. Il est bon de ne pas cacher sa façon de penser et de faire mais nous ne devons pas chercher à les imposer. Une religieuse m’a dit un jour: votre témoignage sera la meilleure catéchèse. Marie-Claire émaille alors son exposé de plusieurs faits vécus avec ses propres petits-enfants et qui montrent qu’ils sont attentifs aux faits et gestes de leurs grands-mères et qu’ils sont aussi marqués par l’enseignement d’une institutrice qui leur parle beaucoup de Jésus. Si nous souhaitons transmettre notre foi à nos petits-enfants, notre confiance en Dieu, c’est que cette foi, cette confiance sont importantes pour nous. Marie-Claire termine en nous disant qu’il est important de prier pour nos enfants, nos petits-enfants et de les confier dans l’amour et la tendresse du Seigneur. Anne-Marie nous parle ensuite de la transmission des valeurs. Elle nous signale que ce qu’elle a reçu de sa mère a été très positif puisque c’est l’éducation qu’elle a transmise à ses enfants et qu’actuellement elle transmet à ses petits-enfants. En tant que grands-parents quelles valeurs pouvons-nous transmettre ? Les grands-parentss sont porteurs de l’histoire de la famille. Ils jouent le rôle de mamy et papy “gateaux” mais ils ont aussi le devoir de les éduquer. Ils peuvent plus facilement transmettre certaines valeurs parce qu’ils sont plus “cool” et ils arrivent à faire passer certaines choses en douceur. Il est vrai que les

17


parents pris dans l’engrenage du métro, boulot, dodo, sont souvent débordés. Phrase qui a marqué Anne-Maire : “Transmettre ce n’est pas répéter le passé, c’est engender l’avenir”. Les grands-parents transmettent à leurs petits-enfants des valeurs essentielles qui leur ont été transmises: la tolérance, le respect, la générosité, l’honnêteté, la fidélité à ses engagements, le sens du travail. Comment transmettre: Certainement pas par la contrainte, ni la persuasion car ainsi on risque de déclencher une résistance de la part des petitsenfants et ceci encore plus s’ils sont ados. Les enfants retiennent souvent l’exemple de leurs aînés c’est comme si le fait d’avoir un certain âge nous rendait plus crédibles. Pour se contruire le jeune a besoin de références de ses parents bien sûr en premier mais, dans notre société où il y a de plus en plus de familles recomposées, les grands-parents ont un rôle à jouer afin que les valeurs qu’ils tentent de transmettre se fassent dans un climat d’amour et de confiance. Anne-Marie termine en rappelant que Don Bosco lui-même qui avait un rôle de père et de grands-père auprès des jeunes voulait leur transmettre le sens pour devenir un bon chrétien, le sens du travail, le sens de l’amitié dans un climat de confiance et d’amour Le mois dernier, Joseph nous disait que la confiance c’est croire en. Don Bosco croyait beaucoup dans les jeunes, il les soutenait toujours dans ce qu’ils savaient mieux faire. C’est aussi notre rôle de grands-parents de transmettre ce que nous savons, notre expérience, avec tout notre amour afin de les faire avancer dans la vie s’ils le souhaitent. Madeleine Roth.

18


CALENDRIER 2010-2011

17/12/2010

Témoignage : Pierre Dessy sdb Que transmettre aux jeunes en difficulté ?

21/01/2011

Rencontre de la Famille Salésienne Eucharistie et repas festif

30/01/2011

Fête de Don Bosco – repas paroissial

18/02/2011

Témoignage de Carine Lambotte salésienne coopératrice d’Ampsin. Educatrice en milieu scolaire

4-5-6/03/2011

W-E Salésiens Coopérateurs à Farnières

18/03/2011

Don Rua : transmission de Don Bosco

15/04/2011

Les Actes des Apôtres - Pierre : au nom de Jésus « lève-toi »

20/05/2011

Témoignage : Philippe Pirlot

17/06/2011

Bilan de l’année - repas

19


ADRESSES UTILES FRANZ GOOSSENS

responsable de formation

ANNE.MARIE GOOSSENS coordinatrice Rue des Anémones 2. B. 4000 Liège ℡ 04.253.18.11. goossens.fr1@skynet.be (Pour tous renseignements concernant l'organisation générale du Centre de Liège ) PERE ANDRE PENNINCKX. Délégué sdb Rue des Wallons,61. B. 4000. Liege ℡ 04.252.48.46. andre.penninckx@gmail.com MADELEINE et administratrice des biens FRANCOIS ROTH Rue Bois l'Evêque, 49. B. 4000 Liège ℡ 04.252.28.37. roth.madeleine@hebp.be MARIE-CLAIRE BAUVIR. secrétaire Rue Jacob Makoy, 13. B.4000 Liège ℡ 04.252.22.49. mc.bauvir@skynet.be MONIQUE SIMONS Rue Ambiorix, 18 B 4000 LIEGE ℡ 04.253.51.31. moniquecolas@skynet.be SITES COOPERATEURS www.coopdonbosco.be www.coopdonbosco.skynetblogs.be PARTICIPATION AUX FRAIS D'AUBE NOUVELLE ET DONS

Compte n°: 751 2044337-05 Salésiens Coopérateurs Rue des Wallons, 59. B.4000 Liège.

20


Aube Nouvelle - 10/12