Page 1

www.coolture.fr

79

Gratuit

• Ces jeunes qui changent le monde © De La Martinière Jeunesse •

Y GEN

le news magazine de la Génération Y agece y o v an rte fr e n v e ou c é es e l ad l r à pe stèr s e d ni itres i f du hu ) les /9

(p4

Le plus grand plaisir dans la vie est de réaliser ce que les autres vous pensent incapables de réaliser.” - Walter Bagehot Imprimé sur papier recyclable - Ne jetez pas ce magazine sur la voie publique, offrez-le. Merci !

• 2020 - #1 •


CES

SECTEURS QUI RECRUTENT

Guide 2019

• Plus de 50 secteurs porteurs • 300 entreprises qui recrutent


GEN

www.coolture.fr

• Ces jeunes qui changent le monde © De La Martinière Jeunesse •

Y

le news magazine de la Génération Y ge voyaance te fr ver en ou déc les à la per ère des ist s in f itre du hu ) les /9

“ Le plus grand plaisir dans la vie est de réaliser ce que les autres vous pensent incapables de réaliser.”

79

- Walter BaGehot Imprimé sur papier recyclable - Ne jetez pas ce magazine sur la voie publique, offrez-le. Merci !

Gratuit

(p4

• 2020 - #1 •

COOLTURE® “Y” 9/11 rue Ernest Renan 92130 Issy-les-Moulineaux www.coolture.fr

COOLTURE N°79

Quoi que tu puisses faire ou rêver de faire, ENTREPRENDS !  L’audace a du génie, de la puissance et de la magie, COMMENCE MAINTENANT !

sier

dos

es SPECIAL eunent j g ces han e !

Goethe

ic qu mond le

IDÉES

DEC 2019 - JAN 2020

Directeur de la publication : Hervé Giraud Communication et publicité : 06 88 18 32 52 coolture@orange.fr Webmaster : Thierry, webmaster@coolture.fr Rédaction : coolture@orange.fr Merci à : Thierry Pigot, Isa Harsin, Cadoret, Xerfi, les éditions Delcourt et De La Martinière Jeunesse et Tink pour leur contribution. Remerciements à l'Office du Tourisme du Finistère pour son invitation. Mention spéciale pour Mounie et son œil (toujours) avisé ! Coolture® est un magazine gratuit indépendant édité par HE! Media SARL au capital de 41 013€ Siège social : 9/11 rue Ernest Renan 92130 Issy-les-Moulineaux Dépôt légal à parution ISSN : 1964-888X Où trouver COOLTURE “Y” ? Par abonnement, dans les grandes écoles, les universités, certains lieux de vies étudiants. La version numérique est disponible sur coolture.fr, lekiosk.fr et issuu.com et dans toutes les bonnes médiathèques numériques.

Toute reproduction, même partielle, est interdite sans autorisation préalable des auteurs ou de l’éditeur. La rédaction n’est pas responsable des documents qui lui sont adressés et n’est en aucun cas tenue de les retourner. Les textes sélectionnés ne donnent pas lieu à rétribution, et peuvent subir des modifications en vue d’une parution. Les dates de sorties des nouveautés culturelles sont données sous toutes réserves ; des changements indépendants de notre volonté peuvent intervenir.

Plus une socié

“ s'éloigne

de la vérité, plus elle hait

t

n e s i d a l i u q x u ce ell -

- Georges Orw

> SOMMAIRE

[RÉ] AGIR ! 04

à la une : ces jeunes qui changent le monde • Portrait d'une jeunesse qui se bat pour l'avenir

10

ACTUALités • Aider les jeunes autistes • Décryptage cyber sécurité • Les métiers invisibles • Xerfi Eco • Huîtres : à la découverte des perles du Finistère • Note de lecture : Ne tirez pas sur l'I.A. • Ecologie : le Tic Tac

[SE] CULTIVER! 10 14 20 27 34

48 51

Soyez mobile, retrouvez tous les numéros de COOLTURE “Y” sur votre tablette !

cine : Hors Normes street art : Jace en pleine CRISE... de rire VOYAGE : le Finistère Sud livres BD : • Le rapport W (p37) • Les Indes Fourbes (p45) Comics : Clyde Fans Manga


COOLTURE

agir

livre à la une :

changer le monde

© Editions De La Martinière Jeunesse

> 04

Quinze portraits d'une jeunesse qui se bat pour l'avenir ! En décembre 2018 à la COP 24, le monde entier découvrait Greta Thunberg, 15 ans. Depuis le mois d'août, elle faisait la grève de l'école, tous les vendredis, se postant devant le Parlement suédois avec une pancarte « Grève pour le climat ». Greta Thunberg, Emma González, Anuna De Wever... Comme eux, des milliers d'adolescents dans de nombreux pays du monde veulent faire bouger les choses, prennent les rues de leur ville et se battent pour leur avenir. > Un livre essentiel de Pierre Ducrozet, de Julieta Canepa ( Éditions De La Martinière Jeunesse - 14,90€ )

Ce livre, source d'inspiration, est constitué de 15 portraits de jeunes qui se battent, dans tous les coins du monde, pour différentes causes : lutte pour le climat, la biodiversité, le droit à l'éducation, la paix, le droit LGBT, lutte contre la pollution plastique, la déforestation, l'oppression, la corruption. Coolture vous présente 8 d'entre eux. Pour chacun, vous découvrirez comment tout a commencé. Leur courage et leur détermination sont un exemple pour tous. Et vous, quel sera votre engagement ? - Hervé Giraud -

COOLTURE “Y” - N°79

DEC 2019 / JAN 2020


COOLTURE

VOUS AUSSI, bougez-vous

changer

le monde !

> 05 © Editions De La Martinière Jeunesse

pour

LIRE

“ et femmes politiques Là où les hommes

Le mot des auteurs Quelque chose est en train de se passer sous nos yeux. Quelque chose secoue la société, et ce sont les plus jeunes qui donnent le la. Une prise de conscience écologique, un désir de changement politique et de justice sociale se dessine. Là où les hommes et femmes politiques ont souvent fait preuve de lâcheté, les jeunes sont audacieux, déterminés, courageux. Ils s’attaquent frontalement aux problèmes. La planète est en danger, les animaux meurent, les températures montent, les sociétés humaines sont traversées par la domination, la violence, la corruption, l’intolérance et l’injustice : ils le constatent, le formulent et ils agissent. Ces jeunes filles et garçons, écoliers, collégiens, lycéens ou étudiants, de 14 à 22 ans pour la plupart, prennent les choses en main, entraînant les adultes et les gouvernants dans leur sillon. Le monde pour lequel ils se battent est le leur, ce sont eux qui l’habiteront, c’est à eux de décider à quoi il va ressembler. Ils ont hérité d’un monde à l’envers, qu’ils n’ont pas choisi. De ce poids-là, ils veulent faire un défi exaltant. Toutes les luttes qu’ils mènent et que nous présenterons dans ce livre convergent naturellement : qu’elles concernent l’environnement, l’éducation, le féminisme, la politique ou les droits des minorités, elles se retrouvent dans une même vision. Des siècles d’oppression de la moitié de l’humanité ont conduit à une révolte féministe massive, qui est en train de modifier en profondeur nos sociétés. Des siècles d’exploitation des

milieux naturels ont conduit à des destructions et des dérèglements qui menacent la survie du vivant. Face à ces grands défis, la nouvelle génération se doit d’être inventive, visionnaire, d’élaborer de nouvelles manières de faire. Sauver le monde ? Pas seulement, car ce qui est passionnant, c’est de réinventer nos modes d’existence, d’élaborer un nouveau pacte naturel, de dessiner une nouvelle éthique. La crise écologique pourrait être l’occasion d’explorer différemment les territoires, d'habiter le monde autrement, de transformer la menace en défi et en quête.

ont souvent fait preuve de lâcheté, les jeunes sont audacieux, déterminés, courageux.

Les enfants du nouveau siècle sont vifs, débrouillards, ils utilisent à merveille les outils à leur disposition, qu’ils soient numériques ou associatifs, qu’ils permettent les rassemblements, les manifestations ou les actions judiciaires. Internet leur offre notamment la possibilité d’essaimer leurs actions avec une vitesse et une efficacité nouvelles. Ces jeunes sont imaginatifs. Ils pensent mouvement et globalité. Ils savent que c’est l’ensemble du système économique, politique et social qu’il faut revoir, puisque c’est lui qui a failli et nous a menés là. Voici quelques-unes de ces luttes et de ces histoires qui nous redonnent des couleurs à tous. - Julieta Canepa et Pierre Ducrozet Un livre à découvrir aux éditions De La Martinière Jeunesse. www.coolture.fr


COOLTURE

AGIR

VOUS AUSSI, bougez-vous

> 06

pour

changer

le monde !

> Greta Thunberg (16 ans), Suède Lutte pour le climat

> comment ça commence... Greta Thunberg a eu chaud cet été 2018, comme tout le monde. Les températures ont atteint des sommets partout, de la Californie au Japon. Mais elle n’a pas attendu les incendies, les morts, les catastrophes pour prendre la mesure du réchauffement climatique et du changement à venir – qui n’est plus à venir, justement, qui est déjà là. Cela fait des années qu’elle le répète à ses parents, à ses amis, à tout le monde, lesquels poursuivent leurs vies, comme les passagers d’un Titanic qui voguerait gaiement vers l’iceberg. Greta, qui a fêté ses 15 ans quelques mois plus tôt, ne veut plus faire semblant. Elle n’est pas capable de continuer à opérer, comme tout le monde, cette « dissociation cognitive » (on pense quelque chose,

mais on fait le contraire ; en l’occurrence on sait que la Terre est en danger, mais on ne fait rien pour y remédier). Ça y est, c’est décidé : pour montrer son désaccord, elle va faire la grève de l’école. [...] Le 20 août approche. Ses parents essaient de dissuader la petite Greta de faire grève. Même s’ils sont extrêmement compréhensifs, qu’ils connaissent l’intelligence et la sensibilité de leur fille, ils pensent qu’elle va trop loin. Une petite fille devant le Parlement suédois, cela n’apportera rien, si ce n’est des ennuis. Ah oui, car c’est bien devant le siège du Parlement que Greta veut installer son piquet de grève. Si elle avait des copines ou des copains qui voulaient bien l’accompagner, encore, mais ce n’est pas le cas. [...] Le 20 août arrive. Greta a mis une bouteille d'eau dans son cartable, quelques trucs à manger, des livres. Elle a préparé le matin même une pancarte sur une planche de bois. [...]

> Felix Finkbeiner (21 ans), Allemagne Lutte contre la déforestation

> comment ça commence... Felix Finkbeiner n’a que 9 ans lorsqu’il lance, en 2007, le défi qui donnera naissance à son projet Plant-for-thePlanet : planter un million d’arbres dans chaque pays du monde. Felix avait commencé, quelques mois plus tôt, des recherches sur le réchauffement climatique pour un projet au sein de son école primaire de Uffing am Staffelsee, au sud de Munich. C’est là qu’il apprend que ce phénomène global met en danger son animal préféré, l’ours polaire, menacé d’extinction. Il découvre dans le même temps l’existence d’une femme dont le travail aide à atténuer l’impact de ce dérèglement climatique : elle s’appelle Wangari Maathai, prix Nobel de la paix, et elle a réussi à planter 30 millions d’arbres au Kenya à travers son organisation The Green Belt Movement.

COOLTURE “Y” - N°79

DEC 2019 / JAN 2020

Les arbres nettoient l’air. Sur le site de Plantfor-the-Planet, il est précisé qu’un seul arbre peut absorber en une année jusqu’à 5 kilos de gaz polluants et produire, pendant ce même laps de temps, 130 kilos d’oxygène. Le jour de la présentation de son projet, Felix explique à ses camarades que les arbres captent le dioxyde de carbone et libèrent de l’oxygène, emmagasinant en eux des gaz à effet de serre qui sont à l’origine du réchauffement climatique. En plantant des arbres, on pourrait sauver l’ours polaire. Felix présente alors sa grande idée : des jeunes du monde entier pourraient planter un million d’arbres dans chaque pays, et ainsi contrebalancer eux-mêmes les émissions de CO2. Quelques semaines plus tard, en mars 2007, la classe de Felix plante son premier arbre devant l’école. Un journaliste local raconte l’histoire dans un article, donnant l’envie à d’autres écoles de faire de même. L’idée se répand vite, et chaque semaine de nouvelles écoles allemandes se lancent des défis entre elles pour voir laquelle plantera le plus d’arbres. [...]


VOUS AUSSI, bougez-vous pour

changer

le monde !

> Joshua Wong (22 ans), Hong Kong Lutte contre l’oppression de la Chine

> comment ça commence... Septembre 2012. La pluie tombe à flots sur leurs têtes et leurs tentes. Les étudiants qui se révoltent contre le nouveau programme éducatif imposé par la Chine à Hong Kong occupent la place située en face du siège du gouvernement depuis quelques jours déjà. Personne ne les écoute, personne ne veut les recevoir. Ils ont installé leurs tentes sur le parvis, elles sont à présent inondées. Joshua Wong, 15 ans, qui mène ce combat depuis le premier jour, est déprimé. Il veut tout abandonner. Mais il décide de rester sur la place, avec sa poignée de camarades, jusqu’à ce que le gouverneur les reçoive. Quelques jours plus tard, c’est finalement le cas. La discussion tourne court, mais la masse de manifestants grandit de jour en jour. La pression devient si forte que le chef de l’exécutif de Hong Kong finit par lâcher, le 8 septembre 2012

: le programme Éducation ne sera finalement pas obligatoire dans les écoles. Joshua Wong et ses amis ont gagné. Tout a débuté plusieurs mois plus tôt. Joshua Wong distribue des tracts dans la rue. Il est entouré de deux fidèles compagnons. Ce n’est pas une pratique habituelle à Hong Kong, et il faut du courage pour être là, au milieu des passants. Mais Joshua est convaincu : ce nouveau programme, qui réécrit l’Histoire et impose l’amour de la Chine, est scandaleux, il faut tout faire pour s’y opposer. Et il montrera, au bout d’un combat de chaque instant, qu’un garçon de 15 ans d’une incroyable ténacité peut, accompagné de ses camarades, faire plier un gouvernement et arriver à ses fins. [...]

> Karolina Farská (20 ans), Slovaquie Lutte contre la corruption

> comment ça commence... Février 2017. Un nouveau scandale de corruption éclabousse le gouvernement slovaque. Une lycéenne de 17 ans, Karolina Farská, qui vit à Dubnica nad Váhom, à 140 kilomètres de la capitale Bratislava, en a assez de voir son pays toujours en proie aux mêmes problèmes. Elle se connecte alors à Facebook, où elle exprime dans un post son dégoût, créant ensuite un événement où elle appelle à la manifestation. Environ 200 personnes cliquent sur “Je participe”. Mais ce sont finalement 10 000 personnes qui prennent, quelques jours plus tard, les rues de Bratislava, peuplée de 426 000 habitants. Les manifestations se poursuivent dans l’ensemble du pays pendant toute l’année 2017. Février 2018, un an plus tard. Le journaliste d’investigation Jan Kuciak, qui enquêtait autour des liens troubles entre le gouvernement slovaque et la mafia, est assassiné avec sa compagne Martina Kusnirova, tous deux tués par balles dans leur propre

maison. La Slovaquie entière est en état de choc. Karolina Farská, hors d’elle, décide de fonder son propre mouvement politique, Pour une Slovaquie décente. Elle continue à coorganiser des manifestations, qui prennent dès lors une tout autre ampleur : le 9 mars 2018, 40 000 personnes sortent dans la rue à Bratislava et 65 000 personnes dans tout le pays, soit un cinquième de la population slovaque, faisant de ces rassemblements les plus importants de l’histoire du pays depuis la révolution de Velours en 1989. Les citoyens slovaques réclament la démission des responsables politiques à l’origine de ce qu’ils considèrent comme un meurtre d’État. Le peuple ne relâche pas la pression sur le gouvernement, qui finit par tomber devant l’ampleur et la profondeur de la crise politique. [...]

www.coolture.fr


COOLTURE

AGIR

> 08

VOUS AUSSI, bougez-vous pour

changer

le monde !

> Emma González (19 ans), États-Unis Lutte pour le contrôle des armes

> comment ça commence... Le 14 février 2018, Emma González, 18 ans, est comme chaque jour en train d’arpenter les couloirs de son lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland, en Floride, quand elle entend tout à coup un bruit. Puis un deuxième, une sorte de détonation. Comme tous ses camarades, elle se jette au sol. Nikolas Kruz, 17 ans, est entré dans le lycée où il vient chaque jour étudier, mais il est muni cette fois d’un fusil d’assaut semiautomatique, et il tire sur tout ce qui bouge devant lui. Un carnage. Il est finalement abattu par la police arrivée sur les lieux. Il a eu le temps de tuer 14 élèves et 3 professeurs. L’émotion est forte dans tout le pays. Emma González est ravagée par ce qu’elle a vécu, comme tous ses camarades.

Le lendemain, elle se retrouve avec eux devant le lycée. La tension est forte, la rage se lit dans tous les gestes, sur tous les visages. Emma s’approche du micro. Son crâne est rasé, sa voix tranchante. Tout son être tremble de colère. Elle prend la parole. [...] Emma González s’adresse au président, tous ses mots tombent juste, elle parvient à la fois à laisser affleurer son émotion et à maîtriser sa parole pour la transformer en arme politique. [...] Son discours puissant fascine ceux qui sont là, à côté d'elle, mais aussi des millions de gens dans le monde, qui voient la vidéo immédiatement mise en ligne. Le samedi 24 mars 2018, la “marche pour la vie” rassemble plus d’un million de personnes aux États-Unis. Sur l’estrade, à la fin de la mobilisation, à Washington, Emma González s’avance d’un pas décidé, jean déchiré et veste vert militaire recouverte de chacun de ses camarades exécutés quelques jours plus tôt. Puis elle s’interrompt brusquement. [...]

> Ahed Tamimi (18 ans), Palestine Lutte pour l’occupation israélienne

> comment ça commence... Pas de parc, de terrain de foot, ni de jeux. Un sol dur comme la pierre, le soleil par-dessus, et des militaires armés pour les surveiller. Les enfants grandissent comme ça, ici, en Cisjordanie, dans les territoires palestiniens occupés. Ahed Tamimi, 16 ans, a grandi elle aussi entre les pierres et les kalachnikovs. Son village de Nabi Saleh, peuplé de quelque 600 habitants, à 20 kilomètres de Ramallah, est connu pour être un foyer de révolte contre l’occupation israélienne.[...] Le 15 décembre 2017, les militaires israéliens patrouillent, comme tous les jours, dans les rues de la ville. La veille, il y a eu des affrontements à la suite de manifestations, et les soldats ont tiré une balle en caoutchouc sur le cousin d’Ahed Tamimi, qui a été grièvement blessé. Comme on le voit sur une vidéo

COOLTURE “Y” - N°79

DEC 2019 / JAN 2020

tournée par la mère d’Ahed, Nariman, l’adolescente et sa cousine repoussent rageusement les militaires de leurs maisons. Ahed, qui fait trois têtes de moins, donne un coup de pied à l’un d’eux, puis le gifle. Une jeune fille aux tresses blondes, qui vit chaque jour la violence et l’humiliation, saute pour atteindre la joue d’un militaire armé d’une mitraillette : la vidéo postée par la famille sur les réseaux sociaux fait le tour du monde. Trois jours plus tard, Ahed Tamimi et sa mère sont arrêtées par l’armée israélienne. Elles sont condamnées à huit mois de prison ferme, et trois ans avec sursis. Le cousin d’Ahed, lui, est défiguré à vie. Ces huit mois sont terribles. Ahed subit des interrogatoires très durs. On l’empêche de dormir, on menace ses parents... [à suivre...]


VOUS AUSSI, bougez-vous pour

changer

le monde !

> Boyan Slat (25 ans), Pays-Bas Lutte contre la pollution des océans

> comment ça commence... Grèce, été 2011. Les eaux chaudes de la Méditerranée sont d’un bleu intense, la brise marine marque le rythme des vacances. Boyan Slat, un lycéen de 16 ans originaire des PaysBas, met son masque de plongée sur son visage et se jette dans la mer. Il s’attendait à un spectacle de poissons colorés ; il trouve, à la place, des fonds marins peuplés de sacs plastiques. Il est choqué par cette image. Dans sa tête, une question tourne en boucle : « Pourquoi ne nettoie-t-on pas tout ça ? ». La question est évidente, la réponse beaucoup moins. La pollution plastique est l’un des plus gros problèmes auxquels sont confrontés nos océans. Chaque année, ce sont 8 millions de tonnes de plastique qui y sont déversées. La communauté scientifique a découvert que les courants concentraient une grande partie de ces déchets dans cinq zones précises.

La plus grande est connue sous le nom de septième continent, qui n’est pas, comme on le croit souvent, une île solide de déchets, mais plutôt des « gyres », tourbillons d’eau constitués de différents courants marins, où les vents attirent des débris flottants. Une fois que le plastique atteint ces carrousels d’eau, il y reste pour toujours. De retour en Hollande, il commence ses premières recherches dans le cadre d’un travail libre proposé à l’école. Quelques mois et de nombreuses réflexions plus tard, Boyan a l’idée autour de laquelle va graviter tout son travail : utiliser les courants océaniques naturels pour regrouper et récolter tout le plastique. [...]

> Memory Banda (23 ans), Malawi Lutte contre le mariage des enfants

> comment ça commence... Afrique de l’Est, 2009, dans un petit village de campagne du sud du Malawi. Les chemins de terre rouge contrastent avec le jaune des pâturages secs et le vert des plantations de thé. Les familles travaillent la terre. Dans la cour de l’unique école du village, les enfants jouent au foot avec un chiffon faisant office de ballon. Memory Banda, adolescente de 13 ans aux yeux vifs et au rire sonore, vit ici en compagnie de sa mère et de sa petite sœur, Mercy. Aujourd’hui, Mercy rentre à la maison après quelques jours d’absence. Il y a quelque chose de changé dans son regard, une expression indéfinissable a remplacé son sourire. Memory sent un poids terrible dans la poitrine, elle comprend tout à coup ce qui est arrivé à sa soeur – elle a bien sûr entendu parler de ce qui se passe dans les camps d’initiation. Selon la tradition, ici au Malawi, lorsque les filles entrent dans la puberté, elles doivent se rendre dans ce qu’on appelle des camps d’initiation. On leur

apprend des choses sur la maternité, les obligations du foyer, la vie adulte. Pendant ces semaines qu’elles passent dans le camp, un rituel les initie à une vie sexuelle à laquelle elles ne sont pas du tout préparées. Il est censé marquer pour ces filles le passage social à l’âge adulte. Mercy a deux ans de moins que Memory, mais elle doit déjà se rendre au camp car elle vient d’avoir ses premières règles. À 11 ans seulement, elle en revient enceinte. Sa vie d’enfant s’évanouit, elle doit déjà endosser le rôle d’une femme avec des obligations d’adulte. Elle devra élever son enfant, s’occuper de la maison et de l’inconnu, ou presque, avec qui on l’obligera à se marier. La possibilité d’une scolarité disparaît, celle d’une vie meilleure aussi. [...]

www.coolture.fr


COOLTURE

agir

ciné à la une :

hors normes

Photos © Carole Bethuel © 2019 QUAD - TEN CINEMA

> 10

Consacrer sa vie à aider les jeunes ... atteints d'autisme sévère Après avoir abordé le groupe au travail dans NOS JOURS HEUREUX ou LE SENS DE LA FÊTE, le milieu associatif dans SAMBA, et le handicap dans INTOUCHABLES, Olivier Nakache et Éric Toledano nous présentent ces hommes d'exception qui consacrent leur vie à aider des jeunes atteints d'autisme sévère. > Déjà dans les salles un film de Olivier Nakache et Eric Toledano. >>> Une immersion au cœur de l'autisme chez les jeunes !

COOLTURE “Y” - N°79

DEC 2019 / JAN 2020

Dans HORS NORMES, Bruno (Vincent Cassel) et Malik (Reda Kateb) vivent depuis 20 ans dans un monde à part, celui des enfants et adolescents autistes. Au sein de leurs deux associations respectives, ils forment des jeunes issus des quartiers difficiles pour encadrer ces cas qualifiés « d’hyper complexes ». Une alliance hors du commun pour des personnalités hors normes. Et une incroyable immersion pour chacun d'entre nous.

- Hervé Giraud -


COOLTURE

bougez-vous

changer

le monde !

> 11 Photos : Carole Bethuel © 2019 QUAD - TEN CINEMA

pour

voir

le mot de nakache et toledano Comment ce film est-il né ? Éric Toledano : “HORS NORMES est le fruit d’un engagement de 20 ans. En 1994, nous étions moniteurs de colonies de vacances et j’ai dû passer un diplôme pour devenir directeur (BAFD). C’est là que j’ai rencontré Stéphane Benhamou, le créateur de l’association «Le Silence des Justes», spécialisée dans l’accueil et l’insertion des enfants et adolescents autistes. Nous nous sommes ensuite perdus de vue. Mais il a pris sous son aile un membre de ma famille qui souffrait de cette pathologie. Un jour avec Olivier, nous avons décidé d’aller faire un tour dans la colonie de vacances qu’il dirigeait alors à la montagne. Nous avons été profondément impactés par l’énergie et l’humanité que Stéphane et son équipe dégageaient. L’alchimie entre jeunes référents et jeunes en situation de handicap nous a complètement bouleversés.” Olivier Nakache : “Un peu plus tard, Stéphane a eu besoin d’un film de 6 minutes pour présenter son association. Il espérait collecter des fonds car il peinait déjà à obtenir les aides nécessaires nécessaires au bon fonctionnement de sa structure. Nous sommes donc allés tous les deux avec notre petite caméra à Saint-Denis, à l’endroit même, où 20 ans plus tard, nous avons tourné HORS NORMES. Nous y avons croisé un jeune éducateur, Daoud Tatou qui gérait aussi des jeunes autistes. Et encore une fois, cette nouvelle rencontre est restée profondément ancrée en nous…”

E.T. : “[...] Il y a 4 ans, Canal+ nous a proposé une carte blanche de 26 minutes. Nous avons naturellement choisi de mettre en valeur leur travail et leur parcours en réalisant un documentaire intitulé de façon prémonitoire : ON DEVRAIT EN FAIRE UN FILM...” O.N. : “...un documentaire sur Stéphane et Daoud qui était devenu entre temps directeur de l’association « Le Relais IDF ». Cette structure prend en charge de jeunes autistes mais travaille également sur la réinsertion sociale et professionnelle des jeunes des quartiers difficiles. C’est vrai qu’entre chacun de nos longs-métrages, l’idée d’en faire un film revenait sans cesse entre nous. Elle a fait son chemin et le contact que nous avons noué avec ces deux associations dès les années 2000 a sans doute aiguisé notre sensibilité au handicap et contribué à l’existence d’un film comme INTOUCHABLES.”

comment avez-vous travaillé ?

sein de ces “ Auassociations, le religieux ou l’identitaire s’efface au profit de l’humain. C’est d’ailleurs visible à l’œil nu, l’humanité qui y règne transcende toutes les différences.

E.T. : “Pendant 2 ans, nous nous sommes immergés au sein de ces deux associations. Les scènes du film, y compris celle de la fugue de Valentin, ont toutes été vécues dans la réalité. Dans HORS NORMES, chacun est représenté, les autistes, les parents, les référents mais aussi les médecins, les responsables de la santé, l’IGAS (l’Inspection Générale des Affaires Sociales). >>>

www.coolture.fr


COOLTURE

ciné à la une :

AGIR

hors normes

Photos : Carole Bethuel © 2019 QUAD - TEN CINEMA

> 12

l'entretien >>> Nous ne pouvions nous permettre de prendre des distances avec la réalité ou de nous montrer maladroits avec trop d’approximations. Cette période d’observation a été très instructive, le scénario s’est nourri au quotidien de ces expériences partagées, mais surtout au bout de 2 ans, notre motivation s’est décuplée. Si au départ, faire ce film découlait d’une forte envie, c’est devenu au fil du temps une nécessité.”

“ l’occasion dans

Ce film nous donne un climat parfois tendu entre les communautés, de mettre en valeur des parcours atypiques, qui peuvent largement servir d’exemple.

COOLTURE “Y” - N°79

DEC 2019 / JAN 2020

O.N. : “Il était impossible pour nous d’attaquer ce sujet sans le comprendre totalement et sans posséder à fond toutes les strates et toutes les problématiques si complexes qu’il véhicule. Il fallait aller au bout de la technique afin de se nourrir de la fiction que nous avions l’ambition de créer.” E.T. : “Y compris pour mieux la déjouer. Au sein de cet univers, on entend par exemple un langage difficile à comprendre quand on vient de l’extérieur, tout un tas d’acronymes incompréhensibles comme ARS, MDPH, IME USIDATU... que tous semblent maîtriser. Nous avons tenu à conserver également l’humeur jamais plombante que nous avons pu observer au sein des équipes, comme dans la séquence de la « battle » de sigles à laquelle se livrent les jeunes référents.” O.N. : “L’idée était aussi d’inclure de vrais encadrants et de vrais autistes dans le film, de mêler réel et fiction, en permanence dans un mouvement de va-et-vient constant et ainsi, d’avoir la possibilité d’entrer dans l’intimité des personnages, dans leur quotidien et dans leurs enjeux.”

avec

olivier nakache

Vous démarrez caméra à l’épaule comme si vous vouliez plonger le public dans une urgence absolue… E.T. : “Nous avons la sensation que le spectateur doit entrer dans le film presque par effraction. Qu’il doit être confronté d’emblée à la violence puisqu’elle existe. Et les 2 personnages que nous décrivons s’incarnent, avant tout, par le fait qu’ils sont perpétuellement en mouvement, en action.” O.N. : “Ces associations travaillent dans l’urgence, 24h/24. Cette urgence a donc du sens. Nous avions envie d’attraper le spectateur par le bras. D’ailleurs la musique qui scande cette scène d’ouverture rappelle le son d’un électrocardiogramme.”

On découvre presque par hasard que Bruno est juif et que son alter ego, Malik est musulman. Vous ne vous appesantissez jamais sur ce sujet... E.T. : “Au sein de ces associations, le religieux ou l’identitaire s’efface au profit de l’humain. C’est d’ailleurs visible à l’œil nu, l’humanité qui y règne transcende toutes les différences, c’est ce qui a retenu aussi notre attention dès le départ. Il y a une ouverture, un regard sur l’autre qui fait défaut dans notre société. Ce film nous donne l’occasion dans un climat parfois tendu entre les communautés, de mettre en valeur des parcours atypiques, qui peuvent largement servir d’exemple.” >>>


changer

le monde !

© DR

pour

CAMILLE

de Boris Lojkine avec Nina Meurisse

Jeune photojournaliste éprise d'idéal, Camille part en Centrafrique couvrir la guerre civile qui se prépare.

O.N. : “Nous aurions pu aussi « idéaliser » notre ressenti, mais en 2 ans, nous avons eu le temps de comprendre que dans ce lieu, ce qui pourrait être une question n’en est absolument pas une. Une seule chose compte, améliorer la vie de tous ces jeunes vulnérables.”

Par nécessité, Bruno s’affranchit des règles, ouvre des appartements de nuit pour les autistes, fait travailler des référents encore non diplômés... O.N. : “Et cette prise de distance avec la légalité lui vaut une inspection. Nous avons trouvé l’angle du film en découvrant le rapport de l’IGAS dont l’association de Stéphane a vraiment fait l’objet. C’était une des clefs : les inspecteurs en charge de l’enquête allaient interroger chacun des personnages. Une manière de structurer notre histoire et d’en défendre les différents points de vue. Dans notre société, certains « fluides » ne fonctionnent plus. Bruno, lui, agit.”

E.T. : “C’est tout le sujet du film. Qu’est ce qui définit la notion de marge et la notion de norme ? Ce que montre le film, c’est que parfois, c’est en transgressant la norme, à l’image de Bruno et Malik, qu’on la redéfinit. Nous traversons une période où la désobéissance civile gagne. La transgression peut être chaotique mais fertile. Nous n’avons aucune réponse à apporter avec le film, pas de message à adresser au reste de l’humanité. Plus nous avançons dans la vie, plus nous avons la certitude que ce qui importe, c’est le niveau de questionnement. En la matière, la rencontre avec ces multiples personnalités que nous avons eu la chance de côtoyer, est absolument passionnante.”

© DR

éric toledano

Sorry We Missed You de Ken Loach

Ricky, Abby et leurs deux enfants vivent à Newcastle. Ils réalisent que jamais ils ne pourront devenir indépendants ni propriétaires de leur maison.

Vous dites souvent : « Derrière le rire, il y a le pleur », on pourrait presqu’ici inverser la proposition : « Derrière le pleur, il y a le rire » ? E.T. : “La comédie, c’est parfois de la tristesse déguisée, mais c’est surtout notre façon de nous exprimer et de communiquer entre nous. Dans ces associations, vous passez par toute une palette d’émotions dont le rire, évidemment. Il faut juste qu’il vienne se nicher intelligemment dans les situations. Comme avec Bruno qui aligne les rendez-vous galants, avec des femmes de la communauté juive, organisés par son entourage qui le voudrait marié. Faire de l’humour, c’est aussi être hors-normes, autrement dit sortir de la règle, et bien sûr dédramatiser certaines situations, avoir du recul et de la distance.”

© DR

ET

les miserables

de Ladj Ly avec Damien Bonnard, Alexis Manenti, Djebril Didier Zonga

Stéphane intègre la BAC (Brigade Anti-Criminalité) de Montfermeil, dans le 93. Il fait la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada, deux "Bacqueux" d’expérience.

nos coups de cœur dans les salles

Vous aussi, bougez-vous


COOLTURE

exposition

mathgoth

Jace © Galerie MathGoth

> 14

exposition street art : présente

Jace et ses Gouzous en pleine Crise ...de Rire ! - Balency pour COOLTURE -

Les Gouzous de Jace reviennent à la galerie Mathgoth. Après nous avoir parlé d'amour en 2017, les petits personnages jaunes explorent avec humour et impertinence la situation économique actuelle. Multipliant les saynettes, et sous couvert d’une apparente légèreté, Jace fait passer des messages simples et efficaces, qu’ils soient sociétaux, politiques ou environnementaux. Une exposition à découvrir du 29 novembre au 11 janvier 2020 à la galerie MathGoth. Et pour ne pas rater les prochaines expositions, restez connectés : Facebook : @mathgoth / Twitter : @ GalerieMATHGOTH

COOLTURE “Y” - N°79

DEC 2019 / JAN 2020

>> PLus d’informations sur www.mathgoth.com/


COOLTURE

et ses

Gouzous

> 15 Jace © Galerie MathGoth

jace

street art

Graffeur français né au Havre en 1973 et vivant à la Réunion, Jace crée en 1992 un personnage emblématique et facétieux qu’il nomme « Gouzou ». C’est le début d’une longue aventure puisque désormais les Gouzous sont mondialement connus pour avoir voyagé dans plus d’une quarantaine de pays.

>> PLus d’informations sur www.mathgoth.com/

www.coolture.fr


LE KIOSK UNE EXPÉRIENCE INNOVANTE

Une nouvelle expérience de découverte de magazines. Grâce à LeKiosk, bénéficiez d’une lecture en haute définition et d’une navigation fluide, précise et esthétique. Retrouvez un catalogue de plus de 1000 magazines pour satisfaire toutes vos passions et bénéficiez de recommandations personnalisées.

1

mois d’essai offert sur www.lekiosk.com


COOLTURE

huître

voyage

> 17 Photos © Cadoret

en Finistère,… tout commence avec une

à la découverte des

huîtres

du Bélon www.coolture.fr


COOLTURE

1 WE,en 1 semaine, Finistère,ou plus… une avec tout

voyage

commence linz, pépite

© DR

> 18

Les Perles du Finistère ! Tradition oblige, l'huître reste l’un des produits phares des menus de fêtes de fin d’année. Mais rare sont ceux qui en connaissent toutes les particularités répondant à la diversité de nos goûts.

huitres cad

LE

conseil du

oret

pro

Une tranche de pain de seigle, un bon beurre salé breton et un petit verre de vin blanc sec, voilà qui célèbrera un mariage parfait pour en apprécier pleinement les qualités gustatives.

Ostréiculteurs depuis 5 générations, la famille Cadoret a assis sa réputation sur la remarquable saveur des différentes espèces d'huîtres qu'elle affine sous les ombrages d'une rivière marine à deux pas de Pont-Aven : Le Bélon. Les « fines » y restent une quinzaine de jours pour ne pas changer le goût iodé en bouche, les « perles noires » après six à huit mois deviendront plus charnues et la “Bélon” vous surprendra par son subtil goût de noisette dont la réputation est internationale. Plates, fines ou spéciales, aucune huître ne ressemble à une autre ! Comme pour les vins, elles acquièrent des goûts et des saveurs selon leurs conditions d’élevage et d'affinage, leur lieu géographique, les sols ou les courants où elles se trouvent. Pour Coolture, Jean-Jacques Cadoret vous en détaille les secrets afin de bien choisir celles qui vous correspondent et en apprécier pleinement toutes les qualités gustatives ! - Hervé Giraud pour COOLTURE Y -

COOLTURE “Y” - N°79

DEC 2019 / JAN 2020


COOLTURE

huitre 0 1 2

du Bélon

!

> 19 0

à savoir

le calibrage

3

4 5

Photos © Cadoret

une

gastronomie

Contrairement à ce que l’on croit généralement, ce n’est pas par la taille mais par le poids que le calibre est défini.

5

4

3

2

1

Parce qu’aucune huître ne ressemble à une autre !

La plate du belon Ces huîtres de 3 ans, élevées en eaux profondes, suivent un 1er affinage en baie de Carantec sur des parcs découvrants. Puis elles bénéficient d’un 2ème affinage de 2 mois dans la rivière du Bélon.

Les gros calibres sont préférés.

La spéciale Cadoret Ces huîtres de 4 ans sont transférées sur des parcs découvrants livrés à la magie du flux et du reflux dans les eaux adoucies de la rivière pendant plusieurs mois. Leur chair ferme, croquante et très épaisse, se fait veloutée sous la dent. Caractérisée par un goût de noisette, elle est très appréciée des fins gourmets.

La fine de Bretagne Ces huîtres creuses de 3 ans sont transférées pour un 1er affinage de 6 mois en baie de Carantec sur des parcs hauts spécifiques. Ils leur sont réservés afin de parfaire leur qualité. La fine n°3 est la préférée.

La perle noire / LA lune Ces huîtres spéciales, charnues et croquantes, proviennent des meilleurs parcs français. Elles sont affinées en rivière du Bélon pendant 6 mois afin de révéler leur goût sans modifier les caractéristiques typiques de leur chair. La Lune, avec ses 12 mois d'affinage, est une huître haut de gamme.

La fine claires Ces huîtres creuses de 3 ans élevées en Bretagne, Normandie ou à Marennes Oléron sont affinées en “Claires” pendant 28 jours minimum. Elles peuvent, suivant les saisons, prendre une couleur verte à l’intérieur.

La pousse en claires Ces huîtres résultent d’un minutieux travail de préparation des claires. Leur couleur est plus nacrée et leur forme encore plus ronde. Leur saveur sucrée se prolonge longuement en bouche. La Pousse en Claire est une huître d’exception. *En aquaculture, une claire consiste en un bassin de décantation, peu profond qui se remplissent et se vident au cours des marées. Ces claires permettent l'élevage d'huîtres dites "spéciale de claire" ou "fine de claire".

www.coolture.fr


COOLTURE

pour11WE, WE 1etsemaine, plus… ou plus… c'est le moment de une

voyage

linz, goûter pépite

Riec sur Bélon © Yannic Le Gal / Tourisme Bretagne

> 20 18

finistère,

nos coups de cœur à ne pas manquer ! - Textes HG -

1

la ferme de l'odet

© DR

> Restaurant gastronomique

2

À 5 minutes du centre ville de Quimper, partez découvrir la cuisine créative et surtout pleine de saveurs d'Arnaud Guillou. Vous serez agréablement surpris ! :: Le + de Coolture :: “Un cadre champêtre sur les bords de l'Odet qui se prête à la dégustation d’une cuisine moderne et créative.”

le chantier > Fait comme l'oiseau

3

Dans un esprit brasserie, l’endroit vous offre une vue panoramique sur le port et la Ville close classée monument historique. Naturellement inspirée par les produits de la mer, la cuisine bistronomique est excellente. :: L’avis de Coolture :: “Un lieu unique avec une vue imprenable sur la ville close.”

La Coquille > Une institution locale Une cuisine et plusieurs menus qui font la part belle aux produits de la mer et à la tradition. Un des must de Concarneau sur le port de pêche. :: L’avis de Coolture :: “Une escale incontournable.” > www.lacoquille-concarneau.fr

> restaurant-lechantier.fr

> www.lafermedelodet.fr

concarneau

COOLTURE “Y” - N°79

DEC 2019 / JAN 2020

TARIFS : de 24€ à 51€

TARIFS : de 19€ à 47€

TARIFS : de 22€ à 49€

74 Chemin de la Baie de Kérogan 29000 Quimper

20 quai Carnot 29900 Concarneau

Quai du Moros 29900 Concarneau

© La Ferme de l'Odet

© Le Chantier

© La Coquille

>> PLus d’informations sur www.tourismebretagne.com


COOLTURE

finistère !

> 21 © Henry MacDonald

l'expérience

finistère

carnet

d’adresses organiser son séjour ? Office du tourisme de bretagne

www.tourismebretagne.com

© Alexandre Lamoureux / Tourisme Bretagne

4

Bistrot de Rosbras > Une institution locale

Randonnée le long du littoral de Doëlan © Emmanuel Berthier / Tourisme Bretagne

5

Le Vintage Hôtel > Au centre du Vieux Quimperlé

6

Sur un minuscule port au bord de l'Aven, dans un cadre magique, le Bistrot de Rosbras propose cuisine traditionnelle et dégustation d'huîtres.

Aménagé dans l’ancienne Caisse d'épargne datant de 1907, découvrez cet hôtel de charme au cœur du centre historique de la vieille ville.

La terrasse ensoleillée vous offre le temps de profiter du spectacle de la rivière.

:: Le + de Coolture :: “Ne manquez pas le délicieux petit déjeuner fait maison. Pour vos repas, le restaurant Le Bistro de la Tour vous proposera une cuisine aux saveurs typiquement régionales”

:: L’avis de Coolture :: “A ne pas manquer la tarte aux sardines et le risotto aux coques.” > F : @ Bistrot-De-Rosbras

Hôtel Ker-moor > Le charme de l'océan Impossible de ne pas évoquer cette villa du début du XXe, échouée sur la plage des Sables blancs, qui a été entièrement réaménagée en hôtel avec du mobilier récupéré sur des cargos réformés. :: Le + de Coolture :: “Un lieu incroyable au charme fou. On se croirait a bord d'un bâteau !” > www.hotel-kermor.com

TARIFS : de 24€ à 40€

TARIFS : de 66€ à 128€

TARIFS : de 117€ à 195€

42 Rue des Voiliers 29340 Riec-sur-Bélon

20 Rue Brémond d'Ars 29300 Quimperlé

Plage des Sables Blancs 29900 Concarneau

© Le Bistrot de Rosbras

© Le Vintage Hôtel

© Hôtel Ker-Moor

>> PLus d’informations sur www.tourismebretagne.com

Festivals, fêtes maritimes, restos, expos, Waves games, lieux réinventés... , le site de l'office du tourisme vous donne un avant-goût de tout ce qui va vous attirer en Bretagne en 2020 !

Finistère tourisme

www.finisteretourisme.com > “Toutes les idées du moment”

tout commence en finistère www.toutcommenceenfinistere.com

> “Pour vivre des expériences uniques”

déguster des huîtres ? huîtres cadoret La Porte Neuve 29340 Riec-sur-Belon

W : huitres-cadoret.fr > “Les Commandes sont possibles du mois d’octobre au mois de mai, pour les particuliers.”

www.coolture.fr


COOLTURE

les analyses de xerfi

économie

pour

> 22

comprendre

le monde !

Décryptage cyber sécurité

© ESET France

Méfiez-vous de ces 5 techniques d’escroqueries Par Benoit Grunemwald - Expert en Cyber sécurité - ESET France

Les fêtes de fin d’année puis les soldes se succèdent et, selon Adobe, des sommes astronomiques vont encore être dépensées. Pour les arnaqueurs aussi, la saison est joyeuse car les internautes peu prudents sont nombreux. Ils se préparent donc à vous inonder d’offres bidon pour vous arnaquer. Alors avant d'effectuer vos achats en ligne, prenez le temps de découvrir ces 5 arnaques parmi les plus courantes dont il vous faut vous méfier : #1 Annonces frauduleuses

de cliquer sur “ Évitez quoi que ce soit qui vous semble suspect et vérifiez toujours s’il y a des signes d’arnaque, comme des prix ridicules, des fautes de grammaire ou des sondages bizarres.

C’est un classique bien malheureux, qui n’est pas réservé aux fêtes de fin d’année. Vous pouvez les rencontrer toute l’année, mais pendant les périodes de shopping ils sortent en force. Les publicités frauduleuses sont généralement diffusées par le biais des médias sociaux et, malheureusement, impliquent des comptes piratés. Habituellement, en cliquant sur une telle annonce, vous seriez redirigé vers un site frauduleux, qui peut être de la publicité pour de fausses marchandises. Dans le pire des cas, vous pourriez simplement télécharger une charge utile malveillante sur votre appareil. Évitez de cliquer sur quoi que ce soit qui vous semble suspect et vérifiez toujours s’il y a des signes d’arnaque, comme des prix ridicules, des fautes de grammaire ou des sondages qui sortent de l’ordinaire..

il semble parfois que l’entreprise utilise un domaine distinct pour héberger ses offres discount mais en fait, il ne s’agit que d’une arnaque. Ou vous pourriez aussi être frappé par une attaque homographe. Malgré son nom, on ne parle pas ici d’un coup au visage avec un dictionnaire. Une attaque d’homographe est ce qui se produit lorsque les adversaires enregistrent des domaines qui sont similaires aux originaux mais utilisent des caractères visuellement ambigus. Et, bien sûr, ces faux sites peuvent souvent avoir leurs propres certificats valides qui pourraient flouer davantage leurs victimes.

#3 Cartes-cadeaux et coupons-rabais bidons

#2 Faux sites Web Les faux sites Web se présentent sous différentes formes et tailles, et pendant cette partie de l’année, les escrocs tenteront de tirer profit des achats saisonniers. Par exemple,

COOLTURE “Y” - N°79

DEC 2019 / JAN 2020

En plus des rabais incroyables, les coupons sont un moyen populaire d’attirer les clients. C’est donc une méthode populaire pour les mauvais acteurs de vous embobiner. Si vous vous laissez séduire par le faux coupon et que vous cliquez dessus, un installateur peut être téléchargé sur votre appareil, ce qui peut installer un cheval de Troie bancaire. Un cas similaire a été découvert récemment concernant de faux coupons rabais McDonald’s. Les coupons et les cartes-cadeaux sont habituellement distribués par les


COOLTURE

Vous aussi, bougez pour

changer

>>> canaux officiels de l’entreprise, comme une application, il est donc préférable de s’y tenir. Tous les coupons non sollicités devraient vous donner des picotements dans la tête. #4 Applications illicites d’escomptes ou de couponsrabais Alternativement, au lieu de recevoir des coupons par e-mail, vous pouvez tomber sur des applications sur le thème des soldes qui sont susceptibles d’apparaître dans des dépôts d’applications non officiels. Celles-ci auront le même but que toutes les escroqueries susmentionnées : parier sur votre confiance et vous séduire avec la promesse d’une bonne affaire. Votre meilleur plan d’action est de vous en tenir à Google Play ou à l’App Store. La plupart des détaillants ont tendance à avoir des applications officielles, mais on sait que des imposteurs parviennent à se faufiler dans les boutiques officielles des plateformes. Accordez donc toujours attention à la description de l’application, aux critiques négatives et aux permissions qu’elle demande.

DVD

le monde !

> 23

dans les transports ou ailleurs des à

livres écouter

Débordant de

rage

À Oakland, dans la baie de San Francisco, les Indiens ne vivent pas sur une réserve mais dans un univers façonné par la rue et par la pauvreté, où chacun porte les traces d’une histoire douloureuse. Pourtant, tous les membres de cette communauté disparate tiennent à célébrer la beauté d’une culture que l’Amérique a bien failli engloutir.

Ici n'est plus ici

(de Tommy Orange - Ed. Audiolib - 22,90€ )

Une œuvre Une vérité

effrayante Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s’organiser ? Nous ne survivrions pas plus de quelques jours. #5 Attaques d’hameçonnage Les attaques d’hameçonnage sont l’une des escroqueries les plus répandues sur le marché. Par exemple, un criminel pourrait vous envoyer un e-mail en vous faisant passer pour Amazon et en vous disant qu’il y avait un problème avec votre commande. Pour ce faire, ils vous demanderont de fournir vos renseignements personnels, notamment votre numéro de carte de crédit et votre adresse, ce que vous ne devriez faire en aucun cas. Si vous recevez un tel message, utilisez les canaux officiels de l’entreprise pour vérifier s’ils l’ont fait. Ainsi, gardez l’œil ouvert face aux supposés e-mails promotionnels qui pourraient vous demander d’indiquer vos renseignements personnels pour réclamer votre « récompense ». Bon shopping mais ouvrez l'œil.

Un(e)secte

(de Maxime Chattam - Ed. Audiolib - 25,90€ )

culte

Figure emblématique et tutélaire de la science-fiction, Isaac Asimov (1920-1992) s’est imposé comme l’un des plus grands écrivains du genre. Scientifique de formation, il s’est rendu mondialement célèbre grâce aux séries Fondation et Robots.

Seconde Fondation Le Cycle de Fondation T4

(de Isaac Asimov - Ed. Audiolib - 24,90€ )

Mercato

de Guegan et Drut - Ed Breal - 13,90€

L'économie du football au XXIème siècle L’économie du football professionnel a connu des changements radicaux au cours des dix dernières années avec une augmentation très rapide des recettes des grands clubs. Les hyperrémunérations et les méga-transferts ne font, en somme, que suivre la progression des recettes. Le football professionnel n’a jamais été aussi connecté aux mutations de l’économie mondiale et les risques sont nombreux... www.coolture.fr


COOLTURE

économie

> 24

les analyses de xerfi pour

comprendre

le monde !

Décryptage éco

Y a-t-il un tournant Macron après 20 ans de réformes sociales ? Par Olivier Passet - Directeur de la recherche - © Xerfi Canal

© Xerfi Canal

La politique sociale depuis 20 ans. On se dit a priori que c’est l’histoire d’un patient détricotage des acquis du programme national de la résistance freiné par quelques grandes mobilisations. Faisons un bref bilan des 20 dernières années. Le système français est un système qui est mis au défi sur deux plans : 1) sa capacité à s’équilibrer sur longue période et 2) sa capacité à affronter le défi pour les entreprises de l’ouverture à la concurrence.

“ ne sera pas levée,

Tant que l’ambiguïté

il n’y aura pas de débat serein.

Le système français sous pression financière depuis 20 ans

Retraite et santé : des réglages pour trouver l’équilibre.

Le premier constat, c’est que du point de vue des dépenses, il est difficile d’étayer la thèse d’une déconstruction sociale. Car la France consacre une part supérieure de son PIB aujourd’hui à la protection (au sens large, en y intégrant les régimes complémentaires) ou au sens étroit, lorsque l’on resserre l’analyse sur les circuits publics. Idem, lorsque l’on prend l’indicateur des prestations versées par habitant en euro constant. Là non plus, on n’observe pas de rupture. Voilà pour la volumétrie. D’où vient alors le sentiment d’un moins disant social ? Du fait que l’essentiel des réformes ont visé à canaliser la pente de progression des dépenses, face à des besoins et des coûts croissants. Et ces réformes doivent être pensées au regard de la déformation du ratio entre ceux qui financent et ceux qui bénéficient des prestations.

Avec au premier rang, la question des retraites, première branche de la protection sociale. Le grand tournant, c’est le rapport Charpin de 99, qui ouvre la voie de la première grande réforme de 2003. Je ne passerai pas en revue la succession des réformes de 2007, 2008, 2010, 2014. Disons qu’elles aboutissent strate après strate :

Avec d’un côté, une augmentation de la dépendance senior, phénomène particulièrement marqué en France depuis 2010. Et simultanément, une stabilité de la dépendance junior, qui singularise la France. Et, au final, un ratio total de dépendance (junior et senior) qui se détériore >> Retrouvez la vidéo bien plus qu’ailleurs. Le système français est donc sur Xerfi Canal TV : soumis à des tensions financières redoutables, qui expliquent que les 20 dernières années soient jalonnées de réformes paramétriques qui http : //www.xerficanal.com /emission /StephanBourcieu_Les-ecoles-de-commerce-bousculeesgarantissent sa soutenabilité. par-les-MOOC_1348.html http://www.xerficanal.com/emission/Stephan-Bourcieu_Lesecoles-de-commerce-bousculees-par-les-MOOC_1348.html

COOLTURE “Y” - N°79

DEC 2019 / JAN 2020

1. à un allongement significatif de la durée de cotisation avec un objectif de 43 ans à horizon 2030, 2. à une augmentation de l’âge de départ légal à 62 puis 63 ans, ainsi que de l’âge de départ à taux plein à 67 ans, 3. à un rapprochement des différents régimes concernant l’âge, la durée de cotisation ou le taux de cotisation ; 4. à l’indexation des pensions sur l’inflation et non plus les salaires, ce qui désindexe de fait les pensions de la productivité et a pour corollaire à terme un décrochage du niveau de vie des retraités par rapport au restant de la population, 5. à une hausse marginale des taux de cotisation, 6. à une généralisation des complémentaires, pour élargir les droits. Tout cela étant monnayé par des contreparties sur la pénibilité, les carrières longues, ou le minimum retraite. Ici, il n’y a pas de remise en cause de la philosophie du système. Juste du réglage visant l’équilibrage à long terme. Autre branche emblématique : la santé. Avec des problématiques voisines à celles de la retraite : un fort impact de la pyramide des âges, une balkanisation des régimes. >>>

>> aller plus loin avec Xerfi Canal TV : www.xerficanal.com


COOLTURE

Vous aussi, bougez pour

changer

le monde !

>>> Là encore la succession des réformes, et des PLFSS a eu vocation à uniformiser et canaliser le système. Le tournant c’est 1996 qui instaure l’objectif national de dépenses d’assurance maladie au sein du PLFSS, et avec lui année après année une cascade de déremboursements, la mise en place de franchises, le développement des génériques. Autre jalon, 2004 qui vise à optimiser le parcours santé. Mais en parallèle, il y a aussi l’extension de la couverture avec la CMU en 2000, simplifiée en 2016 avec la protection maladie universelle, qui a vocation à inclure les laisser pour compte du système.

la rupture conventionnelle, puis la loi sur la sécurisation de l'emploi de 2013, qui élargit les plans de sauvegarde de l’emploi, réduit les délais de contestation aux prud’hommes, puis la cascade des lois Macron, El Khomri ensuite, avec en contrepartie un renforcement de la parité homme-femme, de l’apprentissage, de l’accès à la formation.

Intégrer de l’efficacité dans le social

Un système de flexisécurité s’est construit

Ces deux exemples, sont emblématiques de la philosophie d’action des gouvernements successifs. Des réformes incessantes, un chantier de Sisyphe, pour sauvegarder le système, en accroître la robustesse, intégrer de nouveaux risques... tout en modérant la charge du financement sur le travail et l’entreprise. Cette politique fait écho aux efforts successifs pour modérer le coût du travail peu qualifié qui passe par la modération de la hausse du pouvoir d’achat du SMIC et par les dispositifs successifs de baisse des charges au niveau des bas salaires. Le social intègre donc de plus en plus l’enjeu de l’efficacité.

Si je mets bout à bout tous ces éléments : sauvegarde de l’assurance, extension des droits, assouplissement du licenciement, fiscalisation, modération salariale…. C’est un système de flexisécurité qui est bâti pas à pas.

Cette politique sociale prend sa cohérence lorsqu’on la rapproche des lois successives pour assouplir à petite touche le droit du licenciement au niveau de l’entreprise et favoriser les plans de sauvegarde de l’emploi… Partant d’un point d’orgue en termes de protection de l’emploi, sous Jospin, avec la loi de modernisation du dialogue social de 2002. La rupture, ici, c’est 2007, avec la loi TEPA, qui facilite le recours aux heures sup, puis 2008 avec la loi portant modernisation du marché du travail, qui instaure

économie

> 25

Dernier socle de la politique sociale depuis 20 ans, la fiscalisation de son financement visant à alléger la charge sur le travail et à affaiblir la philosophie assurancielle du système.

La colère et le courage

de Jean-Christophe Picard Éditions Armand Colin - 18,90€

Un plaidoyer contre la corruption Corruption, fraude fiscale, gaspillage

À partir de cela on peut voir Macron : • comme l’homme qui transforme l’essai de la flexisécurité française (qui ne disait son nom que dans les cercles avertis), • comme l’homme qui sous couvert de réformes systémiques, poursuit l’ajustement paramétrique du système, ni plus ni moins, • comme l’homme qui met en place des instruments redoutables pour que tout cela cesse de nous coûter un « pognon de dingue » et que le système s’ouvre à la privatisation de l’assurance...

de l’argent public... Les affaires continuent ! Surtout, leur succession abîme l’indispensable lien de confiance entre élus et électeurs. Cet ouvrage évoque les solutions à mettre en œuvre pour mettre fin aux abus. Président de la République, parlementaires, élus locaux, candidats, militants, citoyens... tous les acteurs de la vie politique ont un rôle à jouer ! Une République plus éthique est à

Je laisse le choix ouvert pour souligner que tant que l’ambiguïté ne sera pas levée, il n’y aura pas de débat serein..

portée de main. Elle n’a besoin que de deux ingrédients : la colère et le courage.

(retrouvez toutes les vidéos de Olivier Passet sur xerficanal.com).

politique

Les réseaux secrets de Macron Voici le grand réquisitoire du prix Nobel d'économie Joseph E. Stiglitz contre la dialectique infernale du pouvoir et des profits.

de Marc Endeweld (Ed Stock - 20,50€)

:: Extrait :: “Tout s’est joué au cours de la campagne présidentielle. Certes, l’ambitieux a bénéficié d’une chance insolente. Mais pour gravir la plus haute marche du pouvoir sans carrière politique, ni même un parti derrière lui, Emmanuel Macron a utilisé tous les réseaux de la République. Si les communicants ont réussi à le présenter dans les médias comme « le candidat des start-up », le candidat du « nouveau monde » a, en réalité, utilisé de nombreux

canaux du « vieux monde ». Celui qui prétend n’avoir aucun compte à rendre, et qui s’est fait, selon lui, « tout seul », n’a pas eu grand mal à trouver de l’aide dans son ascension. Lobbys en tout genre, agents d’influence, communicants rois, « intermédiaires », barons locaux, et même loges franc-maçonnes… Tous ont proposé leurs services à un moment ou un autre. Macron les a tous accueillis avec un large sourire, les a utilisés, et souvent, manipulés... [...]” www.coolture.fr


COOLTURE

économie

> 26

note de lecture :

© Xerfi Canal

Ne diabolisons pas les machines Par Ghislain Deslandes - Professeur à ESCP Europe - © Xerfi Canal

Dans les pages des journaux économiques on associe en général la technologie, celle que l’on trouve dans les hôpitaux, dans nos moyens de transport et dans nos outils de communication, à l’idée de bien. Ou à défaut à l’idée de progrès. Or il faut rappeler, comme le constate Alexei Grinbaum, un chercheur au Commissariat à l’énergie atomique, qu’il n’en va pas toujours ainsi :

“ avant d’être réalisé :

Tout projet est réfléchi

(car) c’est pendant ce temps de réflexion que l’éthique prend

le pouvoir.

Les robots et le mal

de Alexei Grinbaum Éditions Desclée De Brouwer - 19,90€

>> Retrouvez la vidéo sur Xerfi Canal TV:

ht t p : //w w w.xer ficanal.com / emission / S t e phan-Bourcieu_Les-ecoles-de-commerce-bousculees-par-les-MOOC_1348.html http://www.xerficanal.com/emission/Stephan-Bourcieu_Lesecoles-de-commerce-bousculees-par-les-MOOC_1348.html

« des assistants domestiques se font délateurs, des voitures autonomes soudain tuent, des agents conversationnels injurient leurs interlocuteurs. Des systèmes informatiques participent aux conflits humains, et les provoquent parfois.» En bref, les technologies peuvent provoquer le bien autant que susciter le mal : «casser un bras, provoquer un accident, nous injurier ou nous donner de fâcheux conseils» (p. 81).

• enfin, le troisième élément du livre découle des deux premiers : seul le recours au hasard, c’est-à-dire audelà du bien et du mal, pourrait émanciper la machine des choix qui sont en dernier appel les nôtres. Ce recours à l’aléatoire est finalement la seule manière de rendre à César ce qui lui appartient, de rendre aux hommes les choix éthiques que seuls ils sont mesure de faire.

Le mal et les robots, c’est justement le titre qu’il donne à son dernier essai publié chez Desclée de Brouwer qui tente de poursuivre le travail réalisé par l’Institut du futur de l’humanité de l’Université d’Oxford consacré à «l’usage malicieux de l’intelligence artificielle : ». Ce rapport, disponible en ligne gratuitement, mettait en évidence les vulnérabilités des systèmes informatiques et la nécessité de repenser préventivement notre sécurité tout à la fois digitale, physique et politique. L’auteur relève d’ailleurs que le mot « malveillant » constitue un aveu de la part des rédacteurs du rapport : tel le « malin génie » chez Descartes, l’usage de ce mot malicious en dit long sur les risques de violence contenus dans l’utilisation de nos machines, smartphones ou assistants personnels dits « intelligents ». Et Grinbaum de proposer alors trois thèses susceptibles d’éclairer notre rapport à ces outils:

La solution proposée par Grinbaum pourrait ici choquer en ce qu’elle privilégie le hasard sur la transparence, alors que celle-ci est exigée de plus en plus aujourd’hui par les utilisateurs eux-mêmes. Mais il prend justement l’exemple de la société Microsoft qui s’était engagée à faire œuvre de transparence pure et parfaite dans la traçabilité des données liées à l’intelligence artificielle avant de se raviser pour constater, comme l’avoue finalement la CNIL ellemême, qu’« il s’agit d’un désir inatteignable par excellence.» (p. 123). Pour s’en expliquer il écrit que les processus de deep learning, d’apprentissage permanent des machines, sont impropres à se laisser représenter clairement par une intelligence humaine.

• La première consiste à rappeler que les notions de «bien» et « mal » sont en soi étrangères aux robots quels qu’ils soient. Si les machines produisent du « mal » c’est en parfaite innocence pourrait-on dire, ou plutôt en parfaite ignorance. En ce sens les machines ne font que produire des données abstraites et des codes qui certes améliorent la performance de certains processus industriels, mais sans avoir la faculté d’en appréhender le but ultime. • thèse numéro deux : les machines ne méritent pas d’être accusées de quoi que se soit car elle ne sont pas un sujet de droit. Le droit et l’éthique sont justement ce qui nous caractérisent en tant qu’êtres humains et les machines ne doivent, ni ne peuvent en réalité, se substituer à nous pour faire des choix moraux.

COOLTURE “Y” - N°79

DEC 2019 / JAN 2020

En conclusion, cette réflexion nous incite à s’interroger sur l'espace grandissant, que notait déjà Gunther Anders dans les années 50, qui existe entre les multiples possibilités de l’intelligence des machines et les limites de nos capacités de raisonnement. Et doit donc nous inciter à mettre au premier rang de nos agendas la définition des valeurs que nous souhaitons défendre avec l’utilisation de ces outils, car c’est là que gît le propre de notre responsabilité. En ce sens, la phrase de Grinbaum qu’il faudrait méditer au sein des organisations désireuses d’utiliser les possibilités offertes par l’IA, mais aussi par les écoles d’ingénieurs et de management qui forment leurs futurs chefs de projet, serait alors la suivante : « Tout projet est réfléchi avant d’être réalisé : (car) c’est pendant ce temps de réflexion que l’éthique prend le pouvoir». en (p. 34)


COOLTURE

ces métiers invisibles

témoignage

agir

N°15

> 27

Ne plus être invisible Ils sont marin, enseignante, ramasseuse de pommes, pilote d’avion, ingénieur, journaliste, femme de ménage, imprimeur... Ils travaillent pour nous, mais que savonsnous de ce qu’ils font ? Ils ont accepté de raconter leur travail comme vous ne l’avez jamais lu. Et quand vous les croiserez, ils ne seront plus “invisibles”...

“[…] Ma vie de marin-pêcheur, c’est d’être sur l’eau. Quand j’embarque au Croisic sur le Moorea, un chalutier de dix-huit mètres sur lequel je suis matelot-mécanicien, je pars pêcher l’encornet, la seiche, la sole, et toutes sortes d’autres poissons dans le sud de Belle-Île. Au printemps, on attaque la saison de la langoustine au large des Sablesd’Olonne, sur les fonds de 80 à 100 mètres. Au bout d’une période de pêche de douze jours, on rentre au port pour passer le week-end à la maison. Le lundi, le bateau repart pour une nouvelle marée avec un équipage renouvelé pour moitié puisque deux des quatre membres d’équipage, mis au repos, sont remplacés par deux autres. Ce roulement permet à chaque membre de l’effectif de six marins de prendre un repos de douze jours après un mois de mer. Quand il fait beau, ça va, c’est royal. Mais on ne choisit pas la météo. Et, pour travailler, il faut parfois forcer le temps : on arrive à pêcher par vents de 30 à 40 nœuds, c’est-à -dire 60 à 70 km/h. Là, c’est dur, il y a le vent, la mer qui se forme, on prend des lames, mais on y arrive quand même. Heureusement, les bateaux ont évolué. Ce n’est plus comme autrefois où il fallait travailler sur un pont exposé aux vagues et au vent. Maintenant, on a des bateaux qui sont bien couverts. Il n’y a que l’arrière qui est dégagé pour manœuvrer le chalut. C’est le temps qui nous éreinte. On travaille avec le bulletin de la météo marine, qui détaille les prévisions zone par zone. Quand il nous annonce un coup de vent, on sait qu’on va se faire secouer un peu. Il faut faire plus attention parce qu’il y a plus de risques, on a moins d’équilibre et le bateau

est plus difficile à tenir. Quand on voit que le chalutier ne se comporte pas bien, on rectifie, on donne le coup de barre qu’il faut. Mais ça, on n’y arrive pas tout le temps, vu le cap qu’il faut garder pour tirer le chalut. En fait, c’est le poids du chalut qu’on traîne qui nous maintient en ligne. Pendant ce temps, on prend des paquets de mer et si jamais la mer est vraiment grosse et que le bateau est accroché au fond, on peut embarquer une lame par l’arrière. Il y a eu des accidents comme ça. Et puis, le mauvais temps, ça tire sur le matériel. Un des câbles qui traînent le chalut peut casser. C’est arrivé plusieurs fois. Dans ce cas, il faut « virer », c’est-à-dire remonter le chalut et réparer. ça nous fait du travail en plus. Par très gros temps, on arrête de pêcher et on affronte le coup de tabac en attendant que ça passe. L’idéal est alors de se mettre face à la vague ou bien de l’épauler, si elle vient de travers, pour venir la couper en biais. ça permet de ne pas retomber trop violemment derrière la vague. Et puis, si c’est possible, on essaie de rentrer à la côte. Une fois, alors que nous étions en route pour aller sur le lieu de pêche, on a fait demi-tour parce que ça se gâtait vraiment. Et le bateau, avec la lame qui venait par-derrière, s’est mis à pencher et à partir en surf. L’arrière a chassé un peu. Mais bon, dans ces cas-là, on ralentit pour laisser passer la vague. Si on ne fait pas attention, le bateau peut chavirer mais on connaît notre chalutier, on sait comment il réagit et on sait que, dans les endroits où on navigue, il y a très rarement des déferlantes capables de coucher un bateau comme le nôtre. […] ”

© L’ Atelier

Marin-pêcheur : dans les coups de tabac

vous faites quoi dans la vie ?

de Patrice Bride et Pierre Madiot Éditions de l’Atelier - 16€

Le travail comme vous ne l’avez jamais lu.

vingt-six ans “ Voilà que je fais ce métier. Je ne vais pas en changer parce que, comme tout le monde à bord, je suis passionné par la pêche. Je me suis adapté à cette vie-là, dans ces conditions-là.

C’est ça ma vie. Frédéric Labouere, Marin pêcheur

(découvrez la totalité du témoignage de Frédéric Labouere dans “Vous faites quoi dans la vie ?” aux éditions de l’Atelier) . www.coolture.fr


COOLTURE

des pour

lire

livres

tous les goûts

> 28

© Ed Alternatives

Les plus beaux duos du street art Derrière les œuvres qui courent sur les murs de nos villes, se cachent parfois deux personnalités distinctes qui ont choisi de s'unir pour n'en former qu'une.

Photos © Ed Alternatives

Ces duos d'artistes unis par des liens amicaux, familiaux ou amoureux ont puisé dans leur relation une énergie créatrice et développé une identité commune. Ensemble, ils conjuguent leurs différences, mêlent leurs talents, accordent leurs gestes et composent à l'unisson des œuvres singulières et cohérentes. Découvrez ce travail à quatre mains à travers un panorama des duos les plus emblématiques de l'art urbain actuel.

alter ego

de Nicolas Gzeley (éditions Alternatives - 240 p - 35€)

haine yeux

La dans les

Jacobins !

Ils ont fait la France moderne

livres express

de Alexis Corbière (Ed Perrin - 304 p - 19€)

Une réhabilitation des Jacobins par un homme politique qui en revendique l’héritage et en affirme la modernité. >>> Cette passionnante galerie de portraits est aussi un plaidoyer très politique pour la souveraineté du peuple, toujours menacée par le «monarque» du moment et « la coalition des oligarchies politiques, économiques et médiatiques. »..

Braquo sauce samouraï

Les faux jetons

Un polar satirique

Les conseils d’administration sont les dernières forteresses. Protégés par de hauts murs de silence, les «premiers de cordée» s'y rassemblent...

de Johann Zarca

"Il faut vraiment avoir de la chorba dans le cerveau pour imaginer ce plan. C’est une pure idée ! À la clef, des milliers de dolls à palper"

(Ed Fleuve Noir - 15,90€)

de Sophie Coignard Dans le secret

(Ed Fayard - 19€)

marco polo

Le malaise alarmant de notre société Ce livre n’est pas un énième livre sur la police. Page après page, la stupéfaction nous saisit. Ce que nous pensions devenu ordinaire, « la haine du flic », se révèle bien plus grave. L’expression d’un malaise alarmant de notre société... de David Le Bars ( Ed Albin Michel - 18€ )

de Philippe Menard Voyage sur la route de la Soie Découvrez le fascinant périple de Marco Polo : son cheminement le long de l’antique route de la Soie, son séjour dans le palais du grand Kubilai Khan, ses voyages en Chine et son retour en Europe.

(Ed Glénat - 35€)

Histoire secrète de la DGSE

cheminots

Au cœur du Bureau des légendes

Ils étaient 30.000 en 1851, pour culminer à 500 000 au début des années 1920. les cheminots appartiennent à un monde à part. Voici leur histoire.

de Jean Guisnel

Assassinats ciblés, infiltration croissante des services russes, chasse aux " taupes " chinoises, cyberguerre...

(Ed Robert Laffont - 21€)

de Clive Lamming Au temps de la vapeur

(Ed Atlas - 35€)


roman, polar, beau livre,

lire

chacun ses livres

> 29

Les plus beaux treks des Pyrénées

© Ed Glénat

à

COOLTURE

Découvrez en une vingtaine de circuits, toute la diversité de la chaîne des Pyrénées, du littoral Atlantique à la Méditerranée et du val d’Azun à la Sierra de Guara.

Photos © Ed Glénat

Anecdotes, patrimoine local – oral ou bâti –, gastronomie... chaque trek présente la richesse du territoire avant de vous entraîner sur des parcours tantôt classiques, tantôt originaux et insolites, mais toujours fabuleux !.

Les plus beaux treks des pyrénées

polar

de David Serano-Grocq (éditions Glénat - 192 p - 35,50€)

un ange passe de Stéphane Michel Éditions du Petit Pavé - 19€

Sombre et surprenant Toulouse, juillet 1997. Sous une chaleur caniculaire, entre la traque d’un serial violeur et des émeutes estudiantines, la capitaine de police Ange Carminetti voit sa vie basculer. >>> Une époque, pas si lointaine, où recherches d’ADN, téléphones mobiles, photos numériques en étaient à leurs balbutiements...

Pandémie

Et si ceux qui prétendent nous soigner faisaient tout pour nous tuer ? Dans le métro de New York, une jeune femme, apparemment en bonne santé, est prise de frissons violents et commence à suffoquer. Elle décède à son arrivée à l’hôpital. Il semblerait qu’elle ait succombé à un mystérieux virus. Une hypothèse aussitôt confirmée par des décès similaires dans les jours qui suivent. La tension monte alors d’un cran et le médecin légiste Jack Stapleton redoute qu’une terrible pandémie s’abatte

sur New York. Tandis que la peur déferle sur la ville, Stapleton découvre, effaré, qu’il ne s’agirait pas d’un seul mais de plusieurs virus non identifiés. Il n’est pas au bout de ses surprises : une technique récemment mise au point permettrait de les éradiquer tous. Et si ce n’étaient pas « seulement » les virus qu’il fallait stopper mais celui ou ceux qui ont intérêt à les répandre ? Une plongée au cœur du cauchemar que pourraient représenter les techniques de génie génétique… si elles étaient entre des mains malveillantes.

de Robin Cook (Ed Albin Michel - 22,90€)

www.coolture.fr


COOLTURE

lire

> 30

des pour

livres

tous les goûts

© Ed Les Arènes

L'Histoire avec Assassin's Creed Depuis sa création, la saga Assassin’s Creed® est devenue une porte d’entrée dans l’Histoire pour des millions de joueurs à travers le monde. Les guerres du Péloponnèse, l’Égypte de Cléopâtre, l’Italie du Quattrocento, les pirates des Caraïbes, la Révolution française ou le Londres de la reine Victoria sont des terrains de jeux, mais également des temps forts de notre Histoire. Pour la première fois, un livre associe les magnifiques illustrations du jeu vidéo à des textes écrits par des historiens de renom, collaborateurs réguliers du magazine Historia. Une invitation à apprendre l'Histoire avec l'un des jeux vidéo les plus célèbres au monde.

assassin's creed 2500 ans d'histoire (éditions Les Arènes - 432 p - 29,90€)

Photos © Ed Les Arènes

Le Grand Atlas

Treks

Homo Sapiens

sur les 5 continents

Le premier atlas géographique du peuplement humain sur Terre !

Marchez à la découverte du monde

témoignage

de Costello, Bierling et Hall (Ed Glénat - 224 p - 37€)

>>> Partez à la découverte de 40 treks légendaires, comme le GR20, le chemin de l’Inca ou encore la Voie royale, mais aussi d’autres moins connus, qu’ils se trouvent au Mexique, en Inde, en Birmanie ou en Europe de l’Est.

Suivez les traces des premiers Homo sapiens hors d’Afrique et leur expansion en petits groupes. Découvrez d’où nous venons, comment nous nous sommes répandus dans le monde, et pourquoi nous sommes tout à la fois si différents et si unis. de Pievani et Zeitoun ( Ed Glénat - 208 pages - 39,95€ )

Homme d'action

En immersion avec un commando Marine des Forces Spéciales ! Découvrez le témoignage extraordinaire d’un ancien commando marine de l’Armée Française, à travers 10 histoires vraies de missions conduites par des militaires d’exception. Au cœur d’expériences extrêmes et de situations ultraviolentes, Julien B. nous emmène en immersion dans la vie personnelle et professionnelle de ces hommes d’action au parcours hors du commun.

COOLTURE “Y” - N°79

DEC 2019 / JAN 2020

Comment réagit-on face à une personne tuée devant soi ? Comment aborder un go-fast de nuit dans un océan déchaîné des Caraïbes ? Comment ne pas mourir en plein soleil dans le désert ? Comment vit-on le fait d’être assiégé par 60 talibans dans un village afghan ? Comment protéger un VIP dans une zone de guerre ? Au fil de ces 10 histoires, réveillez le héros qui sommeille en vous !

de Julien B. avec Brice Pocheveux (Ed Amphora - 16,50€)


à

COOLTURE

roman, polar, beau livre,

lire

chacun ses livres

> 31

L'histoire de la philosophie le livre

par la peinture

Le crocodile d'aristote

poche policier

de Michel Onfray Éditions Albin Michel - 304 p - 25€

De Pythagore à Derrida, via Descartes et Kant, Montaigne et Rousseau, Voltaire et Nietzsche parmi d’autres, Michel Onfray propose, en trentequatre toiles, une autre histoire de la philosophie. La plupart du temps, quand un peintre choisit de traiter un sujet philosophique, il peint un texte. Un texte ou une phrase de ce texte, un moment de ce texte, voire

Bambi

de Kallentoft et Lutteman (Folio Policier n°899 - 9,10€)

Une enquête de Zack Herry Pour l’inspecteur Zack Herry, enfin libéré de ses addictions et vivant un amour apaisé avec sa fiancée, il faut à tout prix découvrir qui fabrique cette drogue aux effets dévastateurs surnommée «Bambi»...

un mot. Comme il est difficile de peindre une idée, il lui faut peindre un clin d’œil qui dira cette idée à laquelle se résume la totalité de la pensée du philosophe : ce clin d’œil est un détail, or le diable est dans les détails. Ce qu’il faut voir dans une peinture “philosophique”, c’est le détail qui résume cette philosophie. Michel Offray a sélctionné trente-quatre toiles pour vous faire découvrir trente-quatre philosophes.

le fils

de Jo Nesbø (Folio Policier - 9,50€)

Obsédé par la vengeance Sonny Lofthus a passé la moitié de sa vie en prison pour des crimes qu’il n’a pas commis. En échange de doses d’héroïne apportées quotidiennement par des gardiens véreux, il accepte de les endosser...

fouché de André Castelot - Ed Perrin - 24€

Où les roses ne meurent jamais de Gunnar Staalesen (Folio Policier n°898 - 8,50€)

Varg Veum, le privé norvégien Septembre 1977. Mette, une fillette âgée de trois ans, disparaît alors qu’elle jouait dans le bac à sable devant sa maison. La petite communauté où vit sa famille est bouleversée...

Stone Junction

Une pépite, un Harry Potter underground pour adulte ! :: L'histoire :: Après la mort de sa mère, Daniel Pearse est recueilli par l'AMO, une société secrète de horsla-loi. Initié aux savoirs d’un monde underground, allant de la méditation au casse de coffres-forts, l’apprenti sorcier entame son aventure.

de Jim Dodge éditions 10/18 - 9,90€

Revisitant le roman d'apprentissage à la lumière de la contre-culture américaine, Jim Dodge nous livre un récit où fabuleux rime avec séditieux.

Am Stram Gram de M. J. Arlidge (10/18 - 9,40€)

Un thriller phénomène Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d'une piscine vide dont il est impossible de s'échapper. À côté d'eux, un pistolet chargé d'une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : « Vous devez tuer pour vivre. »

“Je ne suis pas un roi, mais je suis plus illustre que la plupart d’entre eux.” André Castelot partage avec le lecteur le mépris et la fascination qu’il éprouve devant cet homme aux sincérités successives qui, trahissant ses amis, savait transformer ses ennemis en débiteurs...

En tête à tête avec une

légende vivante

de Elton John - Albin Michel - 22,90€

Une vie et une carrière extraordinaires :: L'histoire :: Pour la première fois, Elton John se raconte et nous fait vivre son incroyable aventure, avec ses moments les plus fous et les plus déchirants. Des premiers refus essuyés à son ascension fulgurante dans les charts ; de ses amitiés avec John Lennon, Freddie Mercury et George Michael à sa rencontre avec la reine d’Angleterre qui l’anoblit...

www.coolture.fr


COOLTURE

lire

> 32

des pour

livres

tous les goûts

© Ed. de Boeck

Plongez dans les révolutions numériques Une histoire de l’électronique, de l’informatique, d’internet, de la robotique et de l’intelligence artificielle à travers un tour d’horizon chronologique et largement illustré des grandes étapes qui ont marqué leur évolution. Après l’invention de l’électronique et de l’informatique durant la première moitié du xxe siècle, celle du microprocesseur en 1971 bouleverse profondément notre société. Avènement du micro-ordinateur, de la robotique, d’Internet, de la téléphonie mobile ou des réseaux sociaux, les révolutions numériques se succèdent dès lors à un rythme effréné… jusqu’aux nouveaux défis de l’intelligence artificielle. Ce livre est une immersion totale dans l'univers de nos défis les plus fous... © Ed. de Boeck

de Henri Lilen (éditions de Boeck - 384 pages - 29€)

Plaidoyer pour l’engagement citoyen des jeunes, Il est essentiel à notre société qu’on affuble aujourd’hui d’individualité.

guide

de Dorian Dreuil (Ed VA Press - 140 p - 16€)

Quand il s’engage, Dorian Dreuil a tout juste 16 ans. Au carrefour du témoignage et de l’essai, il revient sur 10 ans d’engagement bénévole au sein d’Action contre la Faim, qui marque cette année 40 ans d’action humanitaire. Jeune dirigeant humanitaire de 27 ans, il analyse l’évolution de la mobilisation citoyenne et des ONG.

Le pouvoir de la des femmes

colère

Quand viendra-t-on à bout du cliché misogyne selon lequel un “homme en colère” a du caractère, alors qu’une femme est une “hystérique” ? Soraya Chemaly, figure du féminisme aux Etats-Unis, montre dans ce livre coup de poing que la colère n’est pas un obstacle mais la voie inéluctable vers une nouvelle libération. Et le moyen plus que jamais nécessaire pour renverser l’ordre des choses.

de Soraya Chemaly (Ed Albin Michel - 9,90€)

Surmontez vos résistances au changement ! Pourquoi est-il si difficile de changer d’avis ? Et comment faire changer d’avis les autres ? :: Extrait :: “Même bénéfique, le changement s’impose avec peine car, comme l’écrivait Schopenhauer au xixe siècle : « Toute vérité franchit trois étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence. » Effectivement, il ne nous viendrait plus à l’idée aujourd’hui

COOLTURE “Y” - N°79

DEC 2019 / JAN 2020

de chevaucher une moto sans casque ou de conduire sans boucler notre ceinture de sécurité ; en tout cas, nous l’espérons… Alors, pourquoi nos croyances restent-elles enracinées et nos comportements inadaptés, malgré le fulgurant progrès des connaissances scientifiques ? Pourquoi, une fois établis, nos avis, opinions et croyances sont-ils si difficiles à modifier ? Que se passe-t-il dans notre cerveau pour que nous restions si attachés à nos opinions et à nos comportements ?

de Bernheim et Storch (Ed Alisio - 16,90€)


COOLTURE

auteur

notre

COUP DE pouce

lire

> 33

© DR

Climat : le tic-tac d'une course contre la montre

La sortie du règne des fossiles sera la grande affaire du xxie siècle. Cette transition énergétique a démarré, mais elle ne met pas nos sociétés à l’abri du risque climatique. En effet, son rythme n’est pas en phase avec le tic-tac de l’horloge climatique et elle ne permet pas de faire face à l’appauvrissement du milieu naturel qui réduit sa capacité d’absorption du CO2...

L'extrait qui vous fera lire le livre

[...] Nous sommes habitués à des fluctuations conséquentes du thermomètre, entre le jour et la nuit, l’été et l’hiver, les beaux jours et les soirées pluvieuses... À long terme, des variations bien moindres de la température marquent les ères géologiques. Les Terriens ont bénéficié d’une ère de stabilité remarquable du climat, l’Holocène, une période interglaciaire amorcée voici environ 11.000 ans. En court-circuitant le temps géologique, ils sont entrés dans l’ère de l’Anthropocène où ce sont leurs comportements qui animent désormais les mouvements de l’horloge climatique.[...] Températures d’hier et d’aujourd’hui Surtout pour ceux d’entre nous vivant sous des climats continentaux, nous sommes habitués à des écarts de température très conséquents : 30°C entre les mois de juillet et de décembre à Montréal ; 12°C entre le jour et la nuit à Moscou au mois de septembre [...]. Nos modes de

vie ont permis à nos organismes de s’adapter sans difficulté à de tels écarts que nous ne ressentons absolument pas comme des anomalies. En comparaison, le réchauffement moyen de la planète pourrait sembler anodin. Dans son cinquième rapport d’évaluation, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) estime à 0,85°C la hausse de la température moyenne à la surface du globe entre 1880 et 2012. Depuis 2012, le réchauffement observé s’est accéléré. Pour l’année 2017, le rapport de l’Organisation météorologique mondiale estimait à 1,1°C le réchauffement moyen relativement à l’âge préindustriel, deuxième année la plus chaude jamais observée après... 2016 (+ 1,2°C). Regardons ce qui se cache derrière de telles variations. Les oscillations de long terme de la température moyenne à la surface de la planète sont de bien moindre ampleur que celles de notre quotidien. Les paléoclimatologues sont parvenus à les reconstituer depuis quelques centaines de milliers d’années. Des variations de l’ordre de 4 à 7°C ont provoqué des cycles de glaciation-déglaciation modifiant radicalement le visage de la Terre. Au dernier pic de glaciation, il y a 20.000 ans, la température moyenne n’était inférieure que d’environ 5°C à celle observée au XXe siècle. Les glaciers des Alpes descendaient jusqu’à Lyon. D’immenses calottes glaciaires recouvrant le Groenland, l’Amérique du Nord et la Sibérie bloquaient l’écoulement de l’eau vers la mer. La Manche était à sec et l’Angleterre rattachée au continent européen. Il fallait parcourir plusieurs dizaines de kilomètres depuis la pointe du Raz pour atteindre la côte atlantique. [...]

© DR

“[...] En vidant l’écorce terrestre d’une partie de son stock de carbone fossilisé, les Terriens ont court-circuité le temps géologique. La nature a mis des dizaines de millions d’années à produire les dépôts souterrains de charbon, de pétrole et de gaz à partir de la matière vivante. Pour satisfaire nos appétits énergivores, nous les brûlons massivement en rejetant bien plus de CO2 dans l’atmosphère que ne peuvent en absorber les puits de carbone naturels constitués par la végétation, les sols et les océans. Il en résulte un accroissement du stock de CO2 présent dans l’atmosphère qui agit, via l’effet de serre, comme une « couverture » (pour reprendre l’expression de John Houghton) réchauffant la surface de la Planète.

Le tic-tac de l'horloge climatique

de Christian de Perthuis Éditions de Boeck - 19,50€

il faut changer les règles du jeu économique Pour contenir le réchauffement en dessous de 2° C, il faut changer les règles du jeu économique. Les instruments à utiliser concernent le climat, mais aussi la justice sociale et les autres facettes de la crise environnementale.

www.coolture.fr


COOLTURE

BD

LE

> 34

BD

SAVIEZ-VOUS ?

Très loin dans le futur ?

Avec Nathanaëlle, Charles Berberian et Fred Beltran nous offre un futur imaginaire, miroir des problématiques de notre société contemporaine. Dans leur intrigue futuriste, ils interrogent leurs angoisses, leurs joies, leurs rêves et les thématiques des meilleurs classiques de la SF d’anticipation, de L’Armée des 12 singes à Farenheit 451 en passant par le cycle des Robots d'Asimov.

Le mot de Charles Berberian Nathanaëlle T1 de Berberian et Beltran Éditions Glénat - 18€

Dans le futur :: L’Histoire :: L’humanité est divisée en deux catégories. Sous terre vivent les survivants d’une prétendue apocalypse nucléaire ayant tout éradiqué à la surface. À la surface vivent les membres d’une élite décadente et immortelle, capable de réincarner leur âme dans d’autres corps humains ou des enveloppes de robots.

“Fred et moi avions l'habitude de nous rendre tous les ans, au début du mois de juillet, dans un festival de rock à Cluses, en Haute-Savoie. [...]

disant qu'on continuera à en discuter dans le train. Pas du tout, on a ronflé comme des cochons pendant tout le trajet de retour.

Quand Fred m'a demandé si je n'aurais pas une idée d'histoire courte qui traînerait dans un coin, nous étions assis au bord de la gare de Genève, à l'extérieur, à la terrasse d'un café. Il faisait beau, la bière était fraîche, Fred fumait encore, moi aussi peut-être. Nous venions de passer trois jours dans ce festival de musique électrisantes, on était fatigués et revigorés à la fois, mal rasés mais plein d'élan. Fred avait promis une histoire courte à Aaaarg ! (RIP). Alors ? T'aurais une idée ? J'ai dit que oui, bien sûr, je crois avoir une idée ou en tout cas j'allais l'avoir, aussi sûr qu'on allait avoir notre train pour Paris, là dans cinq minutes. Quoi ? Déjà ? Hop hop on finit nos verres en se

Et nous voici, une petite poignée d'années plus tard. Nathanaëlle est là sur la couverture, prête à bondir, pétillante et menaçante à la fois. Il y a son nom en énorme et juste en dessous, nos deux noms à Fred et moi. À l'intérieur, on a mis toutes les questions qui nous tarabustent, ce qui nous fait rire, ce qui nous chagrine, ce qui nous fait rêver, tout ça en 80 pages. Nous avons créé un monde. C'est quand même incroyable ce qu'on peut acomplir quand on ne rate pas son train.” - Charles Berberian -

Gilgamesh T1

de Bruneau et Taranzano L’un des plus anciens récits À Uruk, dans l’ancienne Mésopotamie, vit le tyrannique roi Gilgamesh qui kidnappe les plus belles femmes de son pays pour les enfermer dans son palais.

(Glénat - 14,50€)

Eros et Psyché

de Bruneau et Oddi Un amour impossible Lorsqu’il voit pour la première fois Psyché, Éros ne peut faire autrement que de tomber, à son tour, amoureux de la belle...

(Glénat - 14,50€)

largo winch T22

de Francq et Giacometti Les voiles écarlates Sur fond de chasse à l'homme et de conte russe, entre complots financiers et ressorts boursiers, Largo Winch dévoile les coulisses obscures de la finance !

(Dupuis - 14,95€)

thorgal T37

de Yann et Vignaux L'Ermite de Skellingar Thorgal part en direction de l'Ile de Skellingar. Dans ce lieu désolé et hostile, il devra affronter un culte étrange qui pousse ses adeptes au suicide...

(Le Lombard - 12,45€)

Mattéo T5

de JP Gibrat Septembre 1935 - janvier 1939 La destinée singulière d’un homme qui, de la guerre de 14 à la Seconde Guerre mondiale, traverse époques tumultueuses et passions exacerbées.

(Futuropolis - 17€)

BD EXPRESS

La sagesse des mythes


BD

COUP DE projecteUR

nathanaëlle de Charles Berberian et Fred Beltran - Éditions Glénat - 112 pages - 18€

www.coolture.fr


COOLTURE

BD

BD

COUP DE CœUR

> 36

Fin du dytique !

I.R.$ Les Dossiers Max

La Grande arnaque intégrale

retour sur certains des plus grands scandales financiers

Un chef d’œuvre

de Vrancken et Desberg Éditions Le Lombard - 12,45€

:: L’histoire :: Alors que Larry Max s'apprête à boucler une de ses dernières affaires pour le compte de l'IRS, un homme surgit de son passé et retrace sa carrière à sa manière. Vingt photos compromettantes, vingt témoignages de missions dans les banques suisses, les cartels mexicains ou les comptes secrets du Vatican. Vingt preuves des actions de Larry qui le mettent directement en danger de mort.

Nick Carter et André Breton Une enquête surréaliste de David B. Éditions Soleil - 20,90€

« l’or du temps »

:: à savoir :: Cette œuvre fondamentale de la BD argentine n’a pas pris une ride et continue à dénoncer avec son ton mordant le fonctionnement des régimes totalitaires auxquels sont soumis les pays d’Amérique du Sud… mais pas seulement !

de Desberg et Marini Le Mauvais Augure Du côté des neuf familles, la situation dégénère également. Désireux de venger la mort de son père assassiné par un Delamorley, la folie d'Ursus Latal ne s'arrêtera que lorsque justice sera rendue.

La guerre des autres T2

Prisonniers du passage

La fin d’un dytique poignant

Les « zones d'attente »

:: L’histoire :: Au pays des cèdres, la guerre civile s’installe à coups de bombardements, de massacres et de précaires cessez-le-feu. Les pénuries se font sentir, les bombes et les attentats se rapprochent. Les amis de la famille Naggar commencent à partir en France ou au Canada. Finie la dolce vita !

:: L’histoire :: Dans les aéroports existent des espaces insoupçonnés pour les vacanciers que nous sommes... Les “zones d'attente” sont des lieux de détention, où les étrangers sont enfermés jusqu'à vingt-six jours avant d'être admis en France, de devenir demandeurs d'asile ou d'être refoulés.

de Bona, Boulad et Henry Éditions Boite A Bulles - 160 p - 22€

de Trillo et Mandrafina d'après le roman de Antonio Tabucchi Éditions iLatina - 28€

le scorpion T12

Talent !

Pereira prétend

de Pierre-Henry Gomont d'après Antonio Tabucchi Devenue une œuvre emblématique de la résistance au totalitarisme et à la censure, Pereira prétend raconte la prise de conscience d’un homme confronté à la dictature.

Légende T7

de Makaremi et Parciboula Éditions Steinkis - 18€

de Ange, Swolfs et Collignon La suite de la saga médiévale Tristan de Halsbourg a disparu, laissant le duché aux mains de sa soeur et de son époux Alexandre. Hélas, la dissension règne sur les terres des Halsbourg...

Un monde en pièces T2

de Ulysse et Gaspard Gry Et si le monde n’était qu’un échiquier ? Après l'accession au pouvoir du nouveau chancelier, la peur des migrantes et des fous se répand sur la ville de New-Ébène

:: à savoir :: Sous couvert d’une enquête pleine de références et de folie imaginative, David B. aborde avec humour le surréalisme, mouvement artistique du XXe siècle.

(Dargaud - 14€) COOLTURE “Y” - N°79

DEC 2019 / JAN 2020

(Sarbacane - 24€)

Talent !

(Soleil- 14,95€)

(Presque Lune - 21€)


BD

zoom sur le rapport W Infiltré à Auschwitz Un témoignage pour l’Histoire Dessinateur passionné d’Histoire et de peinture, Gaétan Nocq a choisi d’adapter en bande dessinée Le Rapport Pilecki, un document rédigé en 1945 par l'officier de l’armée secrète polonaise Witold Pilecki qui fût l'une des premières personnes à avoir informé les alliés des atrocités commises à Auschwitz. Il y relate sa mission dans le camp de concentration, de septembre 1940 à avril 1943, afin d'y construire un réseau de résistance. 947 jours en enfer. Une bouleversante aventure humaine dans un lieu inhumain . - Balency -

questions à gaétan Nocq Comment avez-vous découvert ce texte ? GN : “Chacun de mes projets est le fruit d’une rencontre humaine. Ici, c’est Isabelle Davion, amie et historienne, qui m’a présenté Le Rapport Pilecki, dont elle avait rédigé les notes historiques. J’ai été absorbé par ce récit, cette véritable histoire d’espionnage avec une évasion à la clé. La mission de cet officier de l’Armée secrète polonaise qui infiltre le camp d’Auschwitz pour y construire un réseau de résistance en vue d’un soulèvement était plus qu’intrigante. J’avais entre les mains une aventure humaine dans un lieu inhumain.”

Avez-vous tout de suite eu envie de l’adapter en bande dessinée ? GN : “C’est un témoignage très fort, qui correspond à ce que je veux développer en bande dessinée : ce tissage entre petite histoire et grande Histoire. Et ce récit est d’autant plus fort qu’il est factuel. Mais tout était à faire pour en sortir une bande dessinée. L’action se déroule dans le camp d’Auschwitz, dont le nom à lui tout seul évoque l’effroi et l’inhumanité. Mon doute reposait sur la question de l’image : la représentation de cet enfer. Comment représenter l’innommable ? Comment prendre du recul ? Quel point de vue à donner ? Quelle part d’imaginable ? Ces questions résonnaient aussi comme un véritable défi pour un auteur de BD.”

Avez-vous conservé la totalité du rapport initial ou bien avez-vous procédé à certains choix pour que ça fonctionne en BD ? GN : “Dans une adaptation, il y a des choix à faire, des angles de vue à développer, des passages à synthétiser, etc. J’aborde le texte à adapter comme une matière à pétrir, à modeler. Ma posture est de suivre Witold Pilecki dans le cheminement complexe de sa mission d’espionnage et de contre espionnage. Être à ses côtés, au dessus de son épaule mais être aussi dans sa tête. Traduire ses espoirs et ses doutes, évoquer son histoire personnelle, ses souvenirs, ses rêves et ses cauchemars. Mon parti pris est de raconter ce huis-clos comme un voyage, une pérégrination dans l’espace physique mais aussi dans l’espace mental. On est constamment dans la dynamique du déplacement.”

le rapport w

de Gaétan Nocq d'après le rapport de Witold Pilecki Éditions Daniel Maghen - 250 p - 29€

Un témoignage unique :: L’Histoire :: Witold Pilecki, officier de cavalerie, membre de l’armée secrète polonaise, se laisse volontairement interner dans le camp d’Auschwitz en septembre 1940 sous la fausse identité de Tomasz Serafinski. Sa mission : organiser dans le camp un réseau de résistance pour créer un soulèvement.

Est-il facile aujourd’hui d’accéder à toutes les archives pour reproduire au plus près la réalité historique ? Pour représenter les décors comme vos « héros » ? GN : “Oui, j’ai effectué un important travail documentaire qui tient autant de l’analyse que de la collecte. Je me suis appuyé sur des textes et de l’iconographie, me permettant d’être juste sur un dialogue ou sur la représentation d’une scène. Des ouvrages prêtés par Isabelle Davion (voir la bibliographie en fin d’album) m’ont notamment permis d’avoir des précisions sur les réseaux de résistance polonais : là où Pilecki, en bon agent, mettait des numéros pour les membres de son réseau, j’avais ici des noms. >> www.coolture.fr


COOLTURE

BD

BD

COUP DE CœUR

> 38

entretien avec gaétan Nocq (fin)

J’ai été absorbé par ce récit, cette véritable histoire d’espionnage avec une évasion à la clé. La mission de cet officier de l’Armée secrète polonaise qui infiltre le camp d’Auschwitz pour y construire un réseau de résistance en vue d’un soulèvement était plus qu’intrigante. J’avais entre les mains une aventure humaine dans un lieu inhumain !

Gaétan Nocq, auteur

>>> L’iconographie comme source historique et technique peut aussi se révéler une source d’inspiration pour la narration. J’ai pu trouver des photos de Pilecki, de sa vie militaire et de sa vie civile. Les photos de sa maison familiale à Sukurcze notamment, avant la guerre, m’ont inspiré un des rêves (p.153). J’ai aussi donné de l’importance aux objets. Ma visite au musée ethnographique de Cracovie m’a été très utile pour le dessin d’un four de cuisine polonais par exemple (p.41), mais aussi pour la douloureuse séquence de la « Pacification » de Lublin (p.187) où je suggère cet assassinat de masse par l’amas d’objets personnels. Les différentes photos que j’ai pu trouver de Varsovie en ruine, après la guerre, étaient très fortes et m’ont bien aidé pour contextualiser l’épilogue de l’album.”

En fin d’album, on découvre certains de vos dessins réalisés sur place. Vous aviez besoin de vous confronter à l’horreur du réel pour vous investir totalement dans la réalisation de cet ouvrage ? GN : “Pour m’approprier le sujet, je ne pouvais me contenter du flux d’images accessibles sur internet. J’avais besoin de voir, de sentir, de toucher. J’ai ainsi effectué deux voyages sur le site d’Auschwitz pour travailler sur le terrain, avec mes gouaches, pinceaux-brosse et mes crayons. L’horreur est heureusement passée, il en reste les bâtiments, les blocks de briques rouges, les objets, les traces, les stigmates… J’ai varié mes points de vue : dehors et dedans, de près et de loin, le détail et l’ensemble, le champ et le hors-champ, le camp et son environnement. J’ai été sensible au lien avec la nature : la Sola, la rivière de l’évasion, large et opaque, avec sa végétation luxuriante, et tous ces arbres présents dans le camp, des arbres tout jeunes à l’époque, qui sont aujourd’hui des témoins bien présents.”

Isabelle Davion, Maîtresse de conférences à La Sorbonne, signe la postface de l’album. Quel rôle a-t-elle joué durant votre travail ? GN : “Quand je me suis engagé dans ce projet, il était incontournable pour moi d’avoir l’expertise d’Isabelle Davion. Isabelle a suivi mon travail dans son évolution. Elle répondait à toutes mes questions, même celles qui pouvaient paraître anecdotiques : Par exemple, le terrain

COOLTURE “Y” - N°79

DEC 2019 / JAN 2020

à Auschwitz était-il calcaire ou argileux ? J’avais besoin de cette information pour mon dialogue sur le recrutement, dans lequel Tomasz compare le réseau de résistance à de la tourbe qu’il faut sans cesse enrichir... Isabelle a aussi organisé une rencontre riche d’enseignements avec le musée de l’Armée de l’intérieur à Cracovie. Là, nous avons eu le privilège de voir l’original du Rapport W, le rapport que Pilecki rédige juste après son évasion (voir postface p.233234). C’était précieux et émouvant.” [...]

La couleur des pages change tout au long du récit. Vous souhaitiez lui donner une importance et un rôle dans l’évolution de cette histoire ? GN : “Oui, la couleur est primordiale dans le rythme du récit. Elle n’est pas subordonnée au dessin, elle donne l’impulsion. Avec une palette réduite au bleu et aux rouges, je la fais évoluer, selon les séquences, en monochrome, en superposition, en contraste ou en dégradé. Mon travail de couleur traduit plus une dimension émotionnelle qu’un effet naturaliste”

Combien de temps avez-vous pris pour arriver au bout de cette adaptation ? Est-il facile de sortir de ce récit pour enchaîner sur un autre livre ? GN : “Il y a dix-huit mois de travail continu. Je conçois chaque projet comme une véritable expédition dans laquelle je suis en immersion totale et où je donne toute mon énergie. Ce projet a été pour moi le plus radical dans sa conception. Toujours motivé pour adapter des témoignages, je pense déjà au prochain album...” © Éditions Daniel Maghen, 2019


COOLTURE

BD

COUPS DE CœUR

BD

> 39

La “trilogie marseillaise” en BD ! “Marius, Fanny, César, trois prénoms qui résument à eux seuls l'œuvre de Marcel Pagnol. Trois personnages qui feront de la “trilogie marseillaise” un authentique morceau de culture française. Sa puissance sera telle que Pagnol sera reconnu internationalement... bien loin de la pièce de théâtre qu'il avait imaginée réservée à un public marseillais.” - Nicolas Pagnol -

questions à Sébastien Morice Pourquoi avoir accepté de rentrer dans la collection Pagnol ? SM : “J’ai longtemps hésité, car car j’avais amorcé un autre projet [...] Et puis, pour la « Trilogie marseillaise » [...], je me rappelais essentiellement d’une mise en scène assez statique dans un décor aussi pauvre que restreint. J’avais donc très peur de m’ennuyer sur ce projet au long cours. Mais pour me distraire entre deux planches, j’ai quand même commencé à griffonner les portraits des personnages principaux pour savoir si j’allais les « tenir ». Ces premiers essais m’ont paru concluants et la découverte de la mise en scène très aérée, prévue par Éric Stoffel et Serge Scotto a fini de me convaincre.”

Qu’est-ce qui est le plus dur en tant que dessinateur dans les adaptations littéraires ? Sébastien Morice : “Je n’y vois aucune différence par rapport à l’illustration d’une fiction. Le respect du texte de Pagnol et le rythme de l’histoire se sont produits en amont, au stade du scénario. Moi, j’interviens après. Il faut

juste veiller à ne pas contredire le texte ni le surligner trop fortement, mais ça, c’est la base du métier et ça vaut pour n’importe quelle histoire. L’une des contraintes principales fut de s’éloigner du film de 1931 très proche de l’imaginaire commun qui justement tourne essentiellement autour de ce premier film...”

En tant que breton, ça n’a pas été trop dure de reproduire des paysages provençaux ? SM : “Pas du tout ! Au contraire, je suis extrêmement frustré de dessiner principalement des chaises, du carrelage, des fenêtres et des mâts de bateaux... J’aurais tellement aimé faire courir mes personnages dans la garrigue au milieu des chèvres ! Heureusement, Serge et Éric ont prévu de nous faire découvrir de nombreux lieux insolites ou méconnus du vieux Marseille des années 30. J’ai donc régulièrement des pages où j’ai plaisir à dessiner un décor aujourd’hui disparu et à l’animer grâce à une foule bigarrée. Ça compense !”

marius T1

de Scotto, Stoffel, Morice Éditions Grand Angle- 14,50€

La génèse de la trilogie :: L’histoire :: Marius, le fils de César le cafetier du bar de la Marine, passe son temps à admirer les bateaux qui font escale dans le Vieux Port. Il ne vit que pour une seule chose : embarquer sur un navire et partir pour des pays lointains. Il est tellement obnubilé par cette idée qu’il ne voit même pas l’amour que lui porte Fanny, la marchande de coquillages.

www.coolture.fr


COOLTURE

BD

BD

COUP DE CœUR

> 40

VERTIGES Jean-Marc Rochette

corto maltese T15

de Rubén Pellejero et Juan Díaz Canales Éditions Casterman - 16€

Tant pis pour l'amour

Retour dans les mers du Sud !

de Sophie Lambda Éditions Delcourt - 23,95€

Survivre à un pervers narcissique :: L’histoire :: Quand Sophie rencontre Marcus, elle tombe amoureuse en 48h. Elle qui était si cynique en amour, cette fois, elle y croit. Sauf qu’il se révèle vite étrange. Confronté à ses mensonges et ses incohérences, il a des réactions violentes, des excuses pour tout et arrive à se sortir de chaque impasse.

:: L’histoire :: Tasmanie, automne 1912. Corto et Raspoutine libèrent un jeune homme, Calaboose, emprisonné sur une île abandonnée. Ils l’emmènent avec eux à travers l’océan indien jusqu’à Bornéo, où ils rencontrent le sultan de Sarawak, potentat anglais, qui règne sur l’exploitation de l’hévéa par les indigènes...

Histoires de fantômes du Japon

1

de Benjamin Lacombe Éditions Soleil - 29,95€

Une interprétation envoûtante :: à savoir :: Fasciné par le Japon – son art, sa culture et ses paysages – depuis ses plus tendres années, Benjamin Lacombe a souhaité illustrer Fantômes du Japon, un recueil d’histoires imprégnées du folklore japonais, recueillies par Lafcadio Hearn.

VERTIGES artbook

de Jean-Marc Rochette Éditions Daniel Maghen - 180 p - 39€

le premier artbook consacré à Jean-Marc Rochette ! >>> Tout au long du livre, dans une longue interview menée par Rebecca Manzoni, Jean-Marc Rochette se dévoile et nous fait partager sa vie de dessinateur et de peintre surdoué.

Sophie aime un manipulateur narcissique...

L'histoire EN BD Alexandre VI T1/2

de Mogavino et Lapo Un pape, une dynastie Rome, 26 août 1492. Neveu et fils adoptif du pape Calixte III, Rodrigo Borgia triomphe et s’assoit sur le trône pontifical !

(Glénat - 14,95€)

Dernier tome !

Staline

de Delmas et Proietti Le début d’une purge de 15 ans Début 1922. Staline, alors secrétaire général du Comité Central du Parti communiste, met tout en œuvre pour prendre la place de Lénine...

Lady S T14

de Philippe Aymond Code Vampiir Sans le vouloir, Lady S se retrouve au centre d'une guerre secrète entre l'OTAN et la Russie pour le contrôle d'un drone sous-marin d'un nouveau genre...

DEC 2019 / JAN 2020

de Blain et Sfar Le retour d'un western culte Alors qu'il patrouille, Blueberry assiste au meurtre de deux femmes apaches par trois jeunes Blancs...

Alice Matheson T6

de Istin et Vandaële L'origine du mal Londres sombre dans le chaos, ses rues sont envahies par les zombies... Au St Mary Hospital, les scientifiques sont sur le point de découvrir les causes de cette épidémie...

(Glénat - 14,50€) (Dupuis - 12,50€)

COOLTURE “Y” - N°79

Une aventure du Lieutenant Blueberry T1

(Dargaud - 14,99€)

(Soleil - 15,50€)


auteur BD

notre

COUP DE pouce

vertiges de Jean-Marc Rochette - Éditions Daniel Maghen - 180 pages - 39€

16

COOLTURE

BD

> 41


COOLTURE

BD

BD

COUP DE CœUR

> 42

La conquête de l'Ouest à l'heure des derniers cowboys L’époque des convoyeurs de bétail tire à sa fin. En à peine 10 ans, le développement du train va tout changer pour les cowboys. La plupart n'arriveront pas à se réintégrer dans un monde qui lorgne déjà vers le XXe siècle... C'est la fin de ce monde fait de liberté et de grands espaces que Jérôme Felix et Paul Gastine mettent en scène. Le résultat est un album de toute beauté. - Balency -

l'interview de gastine par félix jusqu'au dernier

de Felix et Gastine Éditions Grand Angle - 17,90€

Magistral :: L’Histoire :: Accompagné de Benett, un jeune simplet de 20 ans, Russell a décidé de raccrocher ses éperons pour devenir fermier dans le Montana. En route, ils font halte à Sundance. Au petit matin, on retrouve Benett mort. Le maire préfère penser à un accident plutôt qu’à l’éventualité d’avoir un assassin parmi ses concitoyens et chasse Russell de son village. Mais le vieux cow-boy revient à la tête d’une bande d’Outlaws pour exiger la vérité sur la mort de Benett...

J’ai complètement oublié comment on en est arrivés à choisir de faire un western ? “Tu m’avais présenté quelques idées de scénario, dont l’histoire pouvait se dérouler à différentes époques et dans différents lieux, mais toujours entre Moyen Âge et début de l’ère industrielle. Moi j’étais frustré de ne pas pouvoir me lancer en fantasy et j’avais notamment commencé à apprendre à dessiner des chevaux. En discutant, on s’est rendu compte que les deux scénarios qui avaient notre préférence, avec des histoires humaines fortes, seraient parfaits dans un cadre western. J’ai orienté mes recherches vers cet univers et l’enthousiasme a très vite grandi. J’avais envie de tout dessiner et plus je me documentais, plus je m’immergeais. Tu étais friand du genre depuis bien plus longtemps que moi, alors il n’y a eu aucune difficulté à s’accorder sur un projet.

Qu’est-ce qui t’a convaincu dans l’histoire que je t’ai alors racontée ? Plusieurs choses ! En premier lieu les personnages. Je me suis tout de suite attaché au trio principal de cow-boys ainsi qu’à l’institutrice. Mais c’est vraiment le personnage de Bennett qui a été le déclic. La façon dont il était amené dans ton histoire, le fait qu’il était simple d’esprit et fragile dans le monde impitoyable de l’Ouest le rendait attachant à la première évocation, et j’ai su immédiatement que ce serait lui la clé de l’histoire. Avant même de commencer les pages je fourmillais d’idées pour harponner le lecteur avec ce personnage. Il rendait les deux autres cow-boys attachants. Pas seulement par contraste d’âge ou de caractère, mais parce que j’adorais l’idée que ces types bourrus, à la vie difficile, devaient se coltiner en prime un simplet qui était constamment dans leurs pattes. C’était une mine de beaux moments, de drames et peut-être même de gags. Et puis il y avait Miss Collins, l’institutrice

COOLTURE “Y” - N°79

DEC 2019 / JAN 2020

de Sundance, le havre d’humanité et de gentillesse dans une foule de personnages guidés par la colère et le cynisme. J’aimais le fait que tous ces personnages étaient en lutte contre les travers de leur époque. Les cow-boys face à l’industrialisation, l’institutrice face à la misère humaine, sous à peu près tous ses aspects. Tout ce petit monde nageait tant bien que mal à contre-courant, ce qui les rendait forcément très attachants. L’environnement des grandes plaines, le petit village, les montagnes et les gorges ont achevé de me convaincre. J’avais envie de tout dessiner.

Comment as-tu réagi quand tu as découvert que ce sont les méchants, en l’occurrence le maire de Sundance, qui gagnent à la fin de l’histoire ? “Curieusement, je l’avais envisagé comme le grand méchant à la première lecture et puis j’ai fini par changer d’opinion à mesure que je dessinais l’album. Son village est vieillissant, au bord de l’exode, et c’est toute une vie d’efforts qu’il voit s’effilocher. D’une certaine façon je l’ai trouvé proche du personnage de Russell. Les deux sont rudes, sanguins et s’il le faut, impitoyables. Mais surtout, ils sont amenés à faire des choses terribles, à prendre des décisions catastrophiques par peur et par colère. Ce qui les rend crédibles. À leur place, qui pourrait se vanter de ne pas envisager les choses de leur point de vue ? C’est ce que j’ai adoré dans cette histoire : la notion de gentils et de méchants est changeante, sinon absente. Le lecteur est impliqué, c’est pour ainsi dire lui qui fait tomber le verdict. Qui est bon, qui est un salaud, selon ses propres critères. Pour ma part, le seul véritable méchant est l’envoyé de la compagnie, Clifton. L’argent et le merveilleux monde des affaires en prennent pour leur grade dans cet album. Autre point qui m’a motivé.”


BD

COUP DE CœUR

Jusqu'au dernier de Jérôme Felix et Paul Gastine - Éditions Grand Angle - 72 pages - 17,90€ www.coolture.fr


COOLTURE

BD

lire

COUPS DE CœUR

> 44

Nouvelle série !

Bienvenue en Chine de Nouri et Zheng Éditions Delcourt - 17,95€

Un témoignage savoureux :: L’Histoire :: Lorsque Milad obtient son diplôme en ingénierie informatique, il décide d’aller en Chine pour saisir toutes les opportunités qu’offre alors ce pays à la croissance florissante. Il est loin de s’imaginer le nombre de protocoles, rituels, routines ou usages qui rythmeront sa vie durant son séjour à Guangzhou.

FRÈRES DE TERROIRS INTégrale

La Ballade du soldat Odawaa

Aux racines de la “bistronomie”

Au cœur de 14/18

:: L’histoire :: Ils sont apiculteurs, maraîchers, vignerons, bouchers Ce sont les fournisseurs d’Yves Camdeborde depuis des années, avec qui ils partagent le goût du bien-manger et du bienproduire. Un an de rencontres avec les producteurs favoris du chef cuisinier, mis en dessin par Jacques Ferrandez, pour aller à la découverte de chasseurs de truffes, pêcheurs de brochets et vignerons aux quatre coins de la France.

:: L’histoire :: Un capitaine du contingent canadien, dépêché sur le sol français, forme un commando de snipers amérindiens, dont le fameux soldat Odawaa, matricule Tomahawk. Très vite ses faits d’armes, surhumains, d’une violence inouïe, sèment la panique dans les lignes ennemies.

de Camdeborde et Ferrandez Éditions Rue de Sèvres - 232 pages - 35€

de Apikian et Rossi Éditions Casterman - 19€

L'Or des marées T1 de Debois et Fino Éditions Glénat - 13,90€

Les Moissonneurs de la mer :: L’histoire :: Bretagne, 1894. Yves Kerléo, gardien de phare, rejoint la terre pour épouser la belle Anne et devenir paysan goémonier. Il faut dire que cette algue des côtes bretonnes est devenue une matière première très importante, utilisée en médecine et dans la photographie notamment...

Les batailles navales Le Bismarck

de Jean-Yves Delitte Les derniers jours d’un géant 24 mai 1941. Quelque part dans les eaux glacées, entre le Groenland et l’Islande, quatre redoutables vaisseaux s’affrontent dans un déluge de feu et d’acier...

(Glénat - 14,95€)

No Ryang

de Delitte et Q-Ha Un amiral devient une légende 1598, un amiral coréen va démontrer toute sa science de le guerre navale pour infliger aux légendaires samouraïs l’une de leurs plus cinglantes défaites...

NOBODY S2E1

de Christian De Metter Prix Polar 2017 C’est l’histoire d’un plan, lors des « années de plomb » en Italie, qui se voulait simple mais dont la mécanique s’est enrayée à cause de quelques grains de sable...

DEC 2019 / JAN 2020

de Aillery et Hiettre Prix Marine Bravo Zulu 2019 Un hiver précoce paralyse la navigation. Jean Tambour et Gustave doivent affronter la concurrence des convois de chars à bœufs. Le transport terrestre menace de ruiner la Marine...

Sœur Marie-Thérèse T7

de Maëster et Solé Priez pour nous : la revoilà ! Dix ans ! Dix ans que Sœur Marie-Thérèse, Notre Dame de la bande dessinée qui brûle tout sur son passage, nous avait laissés orphelins...

(Glénat - 14,95€)

(Soleil - 17,95€) COOLTURE “Y” - N°79

Le Grand Fleuve T5

(Paquet - 14€)

(Glénat - 13,90€)


une

les indes fourbes

COOLTURE

BD

bd-picaresque

> 45

BD aventure

Une fabuleuse épopée picaresque dans l'Eldorado mythique. Juanjo Guarnido, le dessinateur de Blacksad était depuis toujours fasciné par ce classique de la littérature espagnole qu’est le Buscon. Alain Ayroles, le scénariste de De cape et de crocs, envisageait de son côté, de narrer les errances d’un Don Quichotte au Nouveau Monde. Lorsqu’ils commencèrent à réfléchir à un projet commun, l’idée d’un récit picaresque original, prenant sa source dans les premières aventures de Pablos, s’imposa comme une évidence. En 160 pages au très grand format, ils nous offrent un album d’exception : la fabuleuse épopée de don Pablos de Ségovie. Un bijou ! - Balency -

entretien avec les auteurs Comment est né ce projet ? Alain Ayroles : “Nous nous sommes rencontrés au festival d’Angoulême. Chacun appréciait le travail de l’autre et on s’est très vite rendu compte qu’on avait envie de travailler ensemble. Et presque naturellement, nous nous sommes orientés vers la littérature classique espagnole. Spontanément, j’ai proposé à Juanjo une idée qui m’était venue alors que j’étais en vacances en Équateur. Je logeais chez l’habitant et dans cet intérieur sud-américain, il y avait un tableau représentant Don Quichotte. L’image m’a percuté. Pourquoi ne pas faire un Don Quichotte en Amérique du Sud ? Mais cela paraissait un peu bateau à Juanjo !” Juanjo Guarnido : “C’est surtout que Don Quichotte n’a réellement pas pu aller aux Indes. Cervantès l’a fait mourir !” AA : “Le ressusciter aurait été trop artificiel.”

Mais vous avez trouvé un autre héros existant dans la littérature espagnole auquel faire vivre de nouvelles aventures... JG : “Oui, Pablos, le personnage principal du roman picaresque El Buscón de Francisco de Quevedo ! À la fin du roman, le héros part aux Amériques, annonçant une

deuxième partie que l’auteur n’a jamais écrite. J’ai lu ce roman picaresque plusieurs fois. Parmi les classiques du siècle d’or espagnol, il y a les grands drames de Calderón et compagnie. Mais dans la littérature d’action, le roman moderne qui naît avec Don Quichotte, il y a El Buscón. C’est à mourir de rire ! Je me souviens de passages que même des amis, que je ne soupçonnais pas d’avoir lu ce livre, m’ont répétés comme ça, de mémoire.”

les Indes fourbes

de Juanjo Guarnido et Alain Ayroles Éditions Delcourt - 34,90€

la fabuleuse épopée d’un vaurien en quête de fortune... :: L’Histoire :: Fripouille peu recommandable mais hautement sympathique, don Pablos de Ségovie nous livre le récit de ses aventures picaresques dans l’Espagne du Siècle d’or, et dans cette Amérique qu’on appelait encore les Indes.

AA : “Quevedo n’est pas très connu en France, mais en Espagne, c’est l’équivalent d’un Molière. Avant que Juanjo ne me parle de ce titre, je connaissais l’univers du roman picaresque, mais je n’avais pas tout lu. Je me suis alors plongé dans le recueil de la Pléiade qui regroupe les trois principaux romans picaresques espagnols (La vie de Lazarillo de Tormes d’un auteur anonyme, Le Gueux ou la vie de Guzman d’Alfarache de Mateo Alemán et El Buscón, la vie de l’aventurier Don Pablos de Segovie de Francisco de Quevedo). Des récits ironiques, truculents, savoureux. Mais il y avait chez Quevedo, par rapport aux autres, un humour cruel, très noir. Un côté parfois scabreux, ordurier, et à la fois très raffiné, baroque, une préciosité que les Espagnols appellent le conceptisme. À la lecture du Buscón, des images me sont venues. J’avais un terrain de jeu formidable avec cette fripouille du Vieux Continent projetée dans le Nouveau Monde.”

www.coolture.fr


COOLTURE

BD

BD

COUP DE CœUR

> 46

entretien avec les auteurs (fin)

Juanjo a ajouté du spectaculaire. Dans le scénario, j’avais écrit des scènes de bataille qui duraient deux pages, il en a fait quatre ou cinq. C’est du grand spectacle ! Alain Ayroles, scénariste

JG : “Donner un visage à Pablos a été très délicat. À un moment donné, j’avais pensé demander pardon aux lecteurs de leur imposer un visage, parce que dans le roman, chacun peut se faire son idée. Mon plus grand plaisir serait d’inciter les gens à lire le livre, qui est un vrai régal. Mais du coup, je leur impose un visage. On a fini par se l’approprier et je peux dire sans hésiter que jamais un personnage de bande dessinée ne m’a demandé autant de recherches. Il était très difficile de trouver le visage d’un personnage devant être à la fois fourbe et sympathique. Au début, on se disait que comme c’était un peu une fouine, il fallait qu’il soit petit. Mais en fait, il y a plusieurs raisons dans le récit qui font que cela ne pouvait pas marcher. Pablos n’est pas imposant, il est très maigrichon, mais il n’est pas petit. Il fallait qu’il réponde aux besoins du récit à chaque moment de son développement. On va le voir sous plein de visages différents !” AA : “Comme la plupart des héros de romans picaresques, Pablos va traverser différentes couches, de la plus basse à la plus haute, de la société de l’époque. Une société très cloisonnée. Pablos est un gueux, fils d’une sorcière et d’un barbier. Barbier est une catégorie déjà méprisée en soi, mais en plus, c’est un barbier malhonnête. Il est aussi neveu d’un bourreau. Il accumule toutes les tares héréditaires. Il est d’une lignée ignoble, mais il aimerait bien se hisser vers les sommets de l’échelle sociale.”

JG : “Cela apparaît déjà dans le livre original. Déjà enfant, Pablos discute avec ses parents : sa mère veut qu’il soit sorcier et son père barbier, et lui ne veut être ni l’un ni l’autre. Il veut aller à l’école pour devenir quelqu’un. Il y a une vraie continuité du roman à la BD.” [...]

Vous aviez dès le début en tête l’intégralité de l’histoire ? AA : “Non. On a un peu eu la même trajectoire que le héros. On avançait et on se disait : pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Allons plus loin !” JG : “Quand Alain m’a montré la première mouture du scénario, il arrivait à peu près à la moitié du livre actuel. Et finalement, ça a grossi.” AA : “L’expansion est quelque chose qui résume assez bien la conception de ce livre. Les enjeux de l’histoire se sont dilatés, étendus. Ils ont pris de l’ampleur et la pagination s’est étendue aussi. C’est un peu comme ces films qui débutent avec un budget raisonnable et deviennent une superproduction. Juanjo a ajouté du spectaculaire. Dans le scénario, j’avais écrit des scènes de bataille qui duraient deux pages, il en a fait quatre ou cinq. C’est du grand spectacle !”

J’imagine que quand on trouve une fin comme celle des Indes fourbes, il y a une certaine excitation… AA : “Il y a un frisson oui, un vertige. On se dit : je crois que je tiens quelque chose… Il y a de l’appréhension aussi : cela va être très délicat à manier. Ce genre de fin est risquée, mais si c’est bien fait, cela peut être énorme !” Entretien mené par Sonia Deschamps © Éditions Delcourt, 2019

El Buscon La vie de l'aventurier Don Pablos de Segovie

( Sillage - 14,50€ )

COOLTURE “Y” - N°79

DEC 2019 / JAN 2020

de Francisco de Quevedo Avec la même désinvolture, Don Pablos devient valet, étudiant, voleur, mendiant, soudard, chasseur d'héritage ou homme de théâtre. D'escroqueries hasardeuses en combats suicidaires, il n'emprunte jamais le droit chemin, dont le préserve une ironie corrosive.

le livre

>>> Comment avez-vous trouvé votre Pablos ?


BD

COUP DE CœUR

LES Indes fourbes de Juanjo Guarnido et Alain Ayroles - éditions Delcourt - 170 p - 34,90€ www.coolture.fr


COOLTURE

lire

> 48

comics

COUPS DE CœUR One-Shot !

souvivants

de Mourier et Cour Éditions Delcourt - 15,95€

Post-apocalyptique :: L’Histoire :: Jean-Philippe, écrivain hautain, végétarien, est auteur de livre pour enfant et de roman cryptogay. Il est obligé de survivre dans un tout petit chalet entouré de zombies avec un représentant en assurance, Michel, macho, fan de Johnny et homophobe. La question de l’histoire est “Est-ce que survivre avec un con, ça vaut le coup ?”...

Silent Dragon

de Andy Diggle et Leinil Yu Éditions Glénat Comics - 18,50€

Jenny Finn

Le Démon

Un atroce délice !

La justice à travers les siècles !

de Mignola et Nixey Éditions Delcourt - 15,95€

Un cocktail explosif d’action, de thriller et de SF :: L’Histoire :: Tokyo, 2063. La ville a évolué en une gigantesque mégalopole techno-punk. Renjiro est le conseiller et stratège du plus grand criminel japonais : le seigneur de guerre yakuza Hideaki. Ce dernier lui demande de s’infiltrer chez l’ennemi...

:: L’Histoire :: Londres. Ère victorienne. Dans le quartier des docks, la population fait face à une double menace : une peste qui laisse des cadavres couverts de tentacules et un éventreur qui assassine des femmes...

de Jack Kirby Éditions Urban Comics - 400 pages - 35€

:: L’Histoire :: "Fais place, ô image de Jason, Au pouvoir d'Etrigan le Démon !"... C'est par ces mots que le spécialiste de l'occulte Jason Blood se métamorphose en démon du MoyenÂge.

à savoir

intégrale

Lauréat d’un prix Eisner, Rob “Tony Chu” Guillory présente une nouvelle comédie noire sur les effets apocalyptiques d’une agriculture incontrôlée. Mère Nature est sympa mais...

Monde Mutant

Walking Dead - T32 de Kirkman et Adlard Éditions Delcourt - 14,95€

La fin du monde :: L’Histoire :: Une question essentielle reste posée : si une communauté aussi puissante et organisée que le Commonwealth venait à tomber, qu’est-ce que cela dirait de l’état du monde ? Pas certain que le futur soit très brillant pour nos protagonistes...

The Terrifics

de Lemirre, Reis et Shaner Objectif : sauver l'Univers Récemment, le multivers a connu d'importants bouleversements et les super-héros des différentes Terres ont été amenés à se croiser.

(Urban Comics - 35€) COOLTURE “Y” - N°79

DEC 2019 / JAN 2020

klaus T2

de Morrison et Mora Pour les fêtes, on s’occupe de lui faire la sienne ! Une journée ordinaire dans la vie de Klaus, l’homme qui est devenu celui que l’on appelle Santa Claus : le Père Noël !

(Glénat Comics - 16,95€)

Umbrella academy T3

de Way et Ba Pour sauver l’humanité Rien ne va plus. Numéro 5 est devenu mercenaire, Rumeur ne se remet pas de son mariage raté tandis que Space Boy erre dans les rues de Tokyo.

(Delcourt - 17,95€)

Kingdom Come

de Waid et Ross Une nouvelle génération Dans un futur possible, les superhéros d'antan ont été surclassés, puis remplacés par une nouvelle génération plus agressive, mais aussi plus amorale.

(Urban Comics - 35€)

comics EXPRESS

Label Delirium - 25€


comics

DE

CœUR © Urban Comics

COUPS

Fin de la série !

THE WICKED + The Divine - T6

de Gillen et McKelvie Éditions Glénat Comics - 17,50€

Plus haute est la gloire, plus dure sera la chute :: L’Histoire :: Lorsque vous arrivez au sommet de vos pouvoirs, il ne reste plus qu’une voie à emprunter. La question qui se pose est alors : combien de personnes êtes-vous prêt à entraîner dans votre chute ? >> Une conclusion en apothéose

Une entreprise familiale en déclin Illustrateur dans les plus grands journaux américains, du New Yorker au Washington Post, Seth est un auteur de bande dessinée à la sensibilité unique dont le premier roman graphique, La Vie est belle malgré tout, avait été sélectionné à Angoulême en 1999 dans la catégorie Meilleur album étranger. Fruit de 20 ans de travail, son nouveau récit Clyde Fans est une histoire familiale et une réflexion sur le sens de la modernité. Une plongée incroyable dans les aléas de l’existence. - Balency :: L’histoire :: L’action se déroule dans un immeuble de Toronto, dans les années 1950, et dans les années 1970, au moment où l’entreprise fait faillite. Le récit mélange le parcours familial de deux frères que tout oppose et le déclin de leur entreprise de ventilateurs devant l’avènement de Clyde fans de Seth - Éditions Delcourt - 488 pages - 49,90€ l’air conditionné.

Medieval Spawn Witchblade

de Haberlin et Holguin Éditions Delcourt - 15,95€

La destruction du monde ? :: L’histoire :: Un mal ancien menace le monde, détruisant et corrompant tout sur son passage. Lorsque Spawn, se dresse sur son chemin, il est accueilli comme le messie. Mais est-il réellement le sauveur ?

www.coolture.fr


Y

RecommandĂŠ par


COOLTURE

Manga

NOS

manga

COUPS DE CœUR

> 51 Nouvelle saison

Nouvelle série !

NeuN T1 et 2

de Tsutomu Takahashi - Editions Kana - 7,75€

Urusei Yatsura Perfect Edition de Rumiko Takahashi Éditions Glénat - 14,95€

:: L’histoire :: Allemagne, 1940. Pour assurer la pérennité du Troisième Reich, treize enfants ont secrètement hérité de l’ADN d’Hitler. Neun est le neuvième d’entre eux. Mais lorsque le projet est subitement abandonné, il ne peut compter que sur Théo, un soldat allemand qu'il a pour tuteur, pour espérer survivre...

© DR

© DR

Ils étaient les élus, ils sont maintenant les proies.

IPPO 1 et 2

de George Morikawa Éditions Kurukawa - 6,60€

Saison 6

Un feu d'artifice d'humour ! :: L’histoire :: Série culte par excellence, Urusei Yatsura est le «Monthy Python» du manga, un feu d'artifice d'humour et de folie pure imaginée par la reine de la BD japonaise.

3 séries que l’on suit Je veux manger ton pancréas T1

Ranma 1/2 Édition originale T11 de Rumiko Takahashi

Le goût de la ciguë

Plongez dans l’intimité de deux lycéens unis par un secret qui changera à jamais leurs visions de la vie.

C’est la guerre entre le frère et la sœur Kuno ! Pris entre les deux feux, Ranma pourra-t-il jouer les médiateurs ?!

L’Histoire a retenu son nom. Mais que savons nous du plus grand savant de l’Antiquité ?

de Kirihara et Sumino

Pline T8

de Mari Yamazaki, Tori Miki

Nouvelle série !

à noter

art book

:: L’histoire :: Événement historique dans le monde de la boxe !! Le jour où Takamura dispute le titre mondial des fédérations WBA et WBC en poids moyen est enfin arrivé ! En ouverture de ce match d’anthologie, Mashiba et Sendo sont à l’oeuvre, mais un incident sans précédent advient dans les vestiaires de ce duo qui s’entend comme chien et chat…

One-shot !

(Kana - 7,50€)

(Glénat Shônen - 10,75€)

(Casterman - 8,45€)

MANGA EXPRESS

© DR

(Glénat - 32€)

Ice Pig T3 de Yukai Asada

Candy & Cigarettes T3

Une célèbre pirate informatique

de Tomonori Inoue

Les plus efficace du monde !

Après avoir fait évader les prisonniers d’un trafic d’esclaves, un nerd est capturé et vendu aux enchères.

Raizô et Miharu sont contraints de se séparer. La jeune écolière va devoir remplir seule la mission la plus importante de sa carrière...

(Delcourt - 7,99€)

(Casterman - 8,45€)

GIGANT T2

de Hiroya Oku Après Gantz et Last Hero Inuyashiki, voilà Gigant et la première actrice porno héroïne d’un manga grand public ! Une série aux frontières du réel et du possible…

(Ki-oon - 7,90€)

Shirley T2 de Kaoru Mori

À travers la petite Shirley, Mme Cranly, Nelly, Norma ou encore Mary, découvrez les portraits de battantes qui se serrent les coudes dans un monde aux conventions strictes !

Nos Compagnons de Jirô Taniguchi Éditions Casterman - 16,95€

Nos amis chiens et chats >> C’est la disparition de son chien qui a poussé Jirô Taniguchi à écrire le premier chapitre de cette anthologie, comme une étape logique dans son processus de deuil. Si l’auteur est connu pour ses délicates fresques humaines, Nos Compagnons se penche sur les liens forts unissant le maître et l’animal, unis dans la vie comme dans la mort.

(Ki-oon - 7,90€) www.coolture.fr


RecommandĂŠ par

Y

COOLTURE “Y” N°79  

Découvrez ces jeunes qui veulent changer le monde. Partout dans le monde ils s'engagent. Voyage : apprenez à reconnaître les huîtres du Fini...

COOLTURE “Y” N°79  

Découvrez ces jeunes qui veulent changer le monde. Partout dans le monde ils s'engagent. Voyage : apprenez à reconnaître les huîtres du Fini...

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded