Page 1

Y

www.coolture.fr

36

GRATUIT

GEN

le news magazine de la Génération Y RE

IER : S S DO CIAL E SPÉ VIVR

AGIR

NOT

X LE & U E MI EMB P S EN NDICA HA

ZOOM

ZOOM

ROLAND JOURDAIN, KAÏROS

EN 2014, TOI AUSSI,

AGIR

INTERVIEW GRAND CORPS MALADE

ZOOM

STARTING-BLOCK

AGIR

LA BARONNE DE STAFF

BD

CONCOURS PAPAS BRICOLEURS

CINE

INTERVIEW ZIDROU

À CIEL OUVERT

JEU VIDEO

• Focus Home Interactive © Romain BAUDEAN • © Urban Comics• © Dargaud • © Leroy Merlin • © La Bande Destinée • © Starting Block • © Isa Harsin

HALTE AUX DECHETS SAUVAGES !

CONTRAST

Exclusif : Rencontre avec GRAND CORPS MALADE

“ J’ai vu des tempêtes s’abattre sur des enfants de 10 ans. Quand le diagnostic tombe, c’est l’injustice au présent. ” - GRAND CORPS MALADE, slameur (extrait de “Dans les Vagues”) -

• 2013 - #07 • Imprimé sur papier recyclable - Ne jetez pas ce magazine sur la voie publique, offrez-le. Merci !


Crédit : © F. Pervillé - Tous droits réservés par IPC Athletics World Championships Lyon 2013

Quand les victoires sont encore plus belles.

En 2014, les Jeux Paralympiques d’hiver de Soshi seront retransmis pendant 60 heures de direct sur France 4. Le handisport est un exemple qui illustre l’engagement de France Télévisions en matière de politique handicap. Que ce soit à l’écran avec une programmation qui sensibilise au handicap pour faciliter l’intégration des personnes handicapées dans la société, avec l’accessibilité des programmes (sous-titrage, audio-description, langue des signes), notamment disponibles sur francetv Pluzz ; comme dans l’entreprise, avec le recrutement et le maintien dans l’emploi de travailleurs en situation de handicap, l’aménagement des postes de travail, la sensibilisation et la formation des collaborateurs. Parce que France Télévisions est un employeur public responsable, la diversité se vit à l’écran comme dans notre entreprise. francetelevisions.fr


���

���������������

�����������������������������������

��

���� �����

����

� ��� ��� � � �� ����� ��

����

���� �����

�������������������

�����

����������������������������

����

��������������

����

�������������������

�������������������������

��

���������������������������������� � ��������������� �������� � �������������� � ������������������� � � ����������� � � ������������������

����������������������������

�����������������������

����

����������������

���������

�������������

��

��������������������������������������� ��������������������������������������

��������

��������

������������������������������������������

COOLTURE COOLTURE

Quoi que tu puisses faire ou rêver de faire, ENTREPRENDS ! L’audace a du génie, de la puissance et de la magie, COMMENCE MAINTENANT !

� � ���� ����� ���� ����� ��� ���� ������ ����

��������������������������������������������������������������������������

��������������� ���������������������������������������������������������������������������������������������������

a

V RD vier n éro a j en re num t no vec

Goethe

AL I C PE OI

S MPL E 4 201

Magazine COOLTURE “Y” N°36 SPECIAL HANDICAP

IDÉES N°36

> SOMMAIRE

[RÉ] AGIR ! 04

RENCONTRE : GRAND CORPS MALADE,

Édito

COOLTURE® “Y” 9/11 rue Ernest Renan 92130 Issy-les-Moulineaux www.coolture.fr

DOSSIER SPECIAL HANDICAP : 10 • Agir et Handicap : Les bonnes pratiques 14 • Le concours 2013 des “papas bricoleurs et des mamans astucieuses” 18 • Génération Proches 20 • BD et Handicap : Zidrou 22 • Ciné et Handicap : Henri Henri (p22) À Ciel Ouvert (p24) 26 • Emploi JD et Handicap 28 La Baronne de Staff épisode n°7 : les vœux

Toi aussi !

Directeur de la publication : Hervé Giraud Communication et publicité : 06 88 18 32 52 coolture@orange.fr Webmaster : Thierry, webmaster@coolture.fr Rédaction : coolture@orange.fr Coolture® “Y” est un magazine gratuit indépendant édité par HE! Media SARL au capital de 41 013€ Siège social : 9/11 rue Ernest Renan 92130 Issy-les-Moulineaux Dépôt légal à parution ISSN : 1964-888X

Toute reproduction, même partielle, est interdite sans autorisation préalable des auteurs ou de l’éditeur.

[SE] CULTIVER!

La rédaction n’est pas responsable des documents qui lui sont adressés et n’est en aucun cas tenue de les retourner. Les textes sélectionnés ne donnent pas lieu à rétribution, et peuvent subir des modifications en vue d’une parution. Les dates de sorties des nouveautés culturelles sont données sous toutes réserves ; des changements indépendants de notre volonté peuvent intervenir.

30 CINE : Millefeuille 34 VOYAGE : Osez la Tunisie ! 36 DVD 37 MANGA 39 BD 43 COMICS 44 JEUX VIDEO

et toute l’équipe

��������

��

��������������������������������������������������������������������������

���������������

���������������������������������������������������������������������������������������������������

Lire

http://issuu.com/coolturemagazine/docs/cool_n27__def2_rvb130

Lire ���������������������

���������������������������������� ����������������������������������� http://issuu.com/coolturemagazine/docs/coolture_n35 ���������������������� �����������������������������������������������������������������������������������������������������������

��

��������

���������

Lire ��������

��������������������������������������� http://issuu.com/coolturemagazine/docs/coolture_n36 ��������������������������������������

���������������

���������������������������������������������������������������������������������������������������

Lire

http://issuu.com/coolturemagazine/docs/cool_n26_def_web

����

����� ����

��� ��� ��� �� �����������������������

�����

������������������������

����

������������

�����

�������������������

�����������

�����

����������

Lire ��������������������

������������������������� �������������������� http://issuu.com/coolturemagazine/docs/coolture_n34 ���������������������������� ����������������������������������������������������������������������������������������������������������������

��

��������

�����������

���

������������������������������������������

���������������

����� ����

��������������������

���

��

��

����

����� ���� �����

������������������������

�������������������

�������������

���������

���������������������������� � ��������������� ���������������� � �������� � ������������������� � �������������� ����������������������� � � ��������� � � ���������������

����

����������������

������������������

�����������������������

���������������� � ���

��������� ������

���� �������������������������

����

����� ����

��������������

�������������������

����

�������������������

����������������������������

� ���

�����������������������������������

��

��� ���������� �� ����������� ��� �� ���� ����� ����� ����������������������������

�� ������������� ��� ��� ��� ��� ��� ���� ��� ��� ��� �����������������������

��

������������������������������������ � ��������������� ������������������ ���������������� � �������������� � ������������������� � � ����������� � � ������������������

����

����� ����

�����������������������

� ���

�����������������������������������

�� ��� ���������� ����������� ��� ���� ���� ��� ����������������������������

��

���������������������������������� � ��������������� �������� � �������������� � ������������������� � � ����������� � � ������������������

����������������������������

������

���� �� ��� ��� �� �� ������ ��

����� ����

����� ����

��������� ���� ����� ����� ��� ����� ����

���������������

� ���

�����������������������������������

��

���������������

Retrouvez tous les anciens numéros sur COOLTURE.fr

���������������

���������������������������������������������������������������������������������������������������

Lire

http://issuu.com/coolturemagazine/docs/coolture_n_25_xs_110_simple_rvb

Lire

http://issuu.com/coolturemagazine/docs/coolture_n33__def

Lire

http://issuu.com/coolturemagazine/docs/coolture_n_24_xs_110_simple_rvb_def2

Lire

http://issuu.com/coolturemagazine/docs/coolture_n32__def

Lire

http://issuu.com/coolturemagazine/docs/coolture_n_23_xs_110_simple_rvb

Lire

http://issuu.com/coolturemagazine/docs/coolture_n31__web

Lire

http://issuu.com/coolturemagazine/docs/coolture_n_21_xs_150_simple_rvb_2

Lire

http://issuu.com/coolturemagazine/docs/cool_n30__def_rvb110

Lire

http://issuu.com/coolturemagazine/docs/coolture_n_21_xs_110_simple_rvb_rev

Lire

http://issuu.com/coolturemagazine/docs/cool_n29__def_rvb110_new

Lire

http://issuu.com/coolturemagazine/docs/www.coolture.fr

Lire

http://issuu.com/coolturemagazine/docs/cool_n28__def_rvb130_new2

Lire

http://issuu.com/coolturemagazine/docs/coolture_n19


COOLTURE

AGIR

GRAND CORPS MALADE

Grand Corps Malade © Photographe : Isa HARSIN

> 04

RENCONTRE AVEC

Alors que son 4éme album «FUNAMBULE» vient de sortir, et avant qu’il ne parte sur les routes pour une tournée qui durera deux ans, nous avons rencontré Grand Corps Malade dans l’intimité d’un pub. Pour COOLTURE, il est revenu sur les petits secrets qui se cachent derrière chacun des morceaux de l’album. Des textes choisis parmi ceux écrits lors des trois dernières années. Des textes choisis pour leur diversité et pour que nous nous laissions envahir par toute une palette d’émotions... Laissez-vous porter par la magie de ses mots, les rythmes d’Ibrahim Maalouf et les nombreux duos de cet album nourri de belles rencontres. #1 : AU THÉÂTRE

À SAVOIR L’album “Funambule” a été produit et réalisé par le compositeur et trompettiste Ibrahim Maalouf.

voir le clip >

www.youtube.com/embed/mFCJArOrzxU

Grand Corps Malade : Raconter la vie avec tout le champ lexical du théâtre, c’est le jeu de cette métaphore sur la vie à l’échelle d’une pièce de théâtre. Sans parler de «message», j’ai eu envie d’évoquer 2-3 petites choses qui me paraissent importantes comme lorsque je dis “Et quand la scène est compliquée, appuie-toi sur tes partenaires” ou encore “N’oublie jamais cet adjectif : le théâtre est un art collectif”. Tout ça pour rappeler qu’il faut toujours se rappeler que si la vie est passionnante c’est surtout grâce aux autres. De même, c’est aussi à chacun d’écrire le scénario et il faut parfois savoir écorcher un peu ce qui est écrit pour rendre la vie plus intéressante. C’est important

COOLTURE N°36

2013 - #7

d’être capable de prendre le devant de la scène quand le scénario te prévoit derrière ou au contraire de savoir rester et observer dans l’ombre quand on t’attend dans la lumière. Enfin, il ne faut pas se laisser endormir car la vie, comme une pièce de théâtre, est assez courte. Il faut en profiter mais sans oublier de laisser quelques traces pour avoir un bilan plutôt acceptable. D’où le parallèle avec le salut final et les 2 ou 3 bonnes critiques espérées dès que le rideau tombe. Je ne parle pas de grandes traces mais juste de la satisfaction de se retourner et de pouvoir se dire qu’il y a quelques personnes qui se souviendront de toi.

>> RETROUVEZ TOUTES LES DATES DE LA TOURNÉE “FUNAMBULE” 2014


Chacun mène sa barque comme il veut, comme il peut. Avec plus ou moins de succès quand il vente, quand il pleut. Car la vie est arbitraire, il y a des traversées amères.

Grand Corps Malade © Photographe : Isa HARSIN

GRAND CORPS MALADE - Dans les Vagues (extrait)

COOLTURE

AGIR > 05

GRAND CORPS MALADE Né le 31/08/1977 au Blanc-Mesnil (France) Albums : 2006 : Midi 20 2008 : Enfant de la ville 2010 : 3ème temps 2013 : Funambule Bibliographie : 2012 : Patients (Éditions Don Quichotte) Récompenses : 2007 : il reçoit 2 Victoires de la musique 2008 : il est nommé Chevalier de l’ordre des Arts et Lettres 2009 : il obtient 1 prix Félix lors du gala de l’ADISQ au Québec

#2 : J’AI MIS DES MOTS

Écouter >

www.youtube.com/embed/70ipc0DprbI

J’ai écrit ce texte en pensant à l’harmoniciste français Fred YONNET qui vit à Washington. Il est exceptionnel, l’un des meilleurs au monde, et joue avec Stevie Wonder, Prince... N’hésitez pas à aller le découvrir sur Internet. C’est incroyable ce qu’il arrive à faire avec un harmonica. Nous nous sommes rencontrés par le biais de l’un de mes musiciens. Puis nous avons fait plusieurs scènes ensemble. Quand j’ai écrit ce texte, j’imaginais déjà son petit solo d’harmonica... Je lui ai envoyé le texte et il a accepté tout de suite de participer. Avec ce morceau, je voulais aussi m’amuser sur la forme. J’ai donc choisi un débit beaucoup plus rapide comme un petit exercice. Et musicalement, j’ai demandé à Ibrahim Maalouf de ne pas hésiter à avoir des rythmiques plus dynamiques, des « bit » un peu plus hip hop.

#3 : LE MANÈGE

Écouter >

www.youtube.com/embed/I3htiOxTzWE

J’ai emmené mille fois mon fils au manège. Et à chaque tour de manège, je vois qu’il a un petit peu grandi. À travers ce texte, j’explique que je suis tranquillement en train de passer du côté des « vieux cons ». J’ai la chance de le voir tous les jours et je profite vraiment de lui. Malgré tout, la vie passe vite et d’autant plus quand on a des enfants. Un enfant entre 0 et 3 ans change tellement qu’il est comme un curseur nous montrant à quel point la vie défile. C’est fou. Un enfant est comme un sablier. Comme je suis assez nostalgique, j’aime bien me souvenir des choses vécues. Même si je parle de ma relation avec mon fils et du temps qui passe, tous les parents peuvent se sentir concernés par ce texte.

Évidemment, j’ai fait écouter la chanson à mon fils de 3 ans et demi. J’imaginais qu’entendre « allez vient mon bonhomme » - puisque c’est comme ça que je l’appelle allait le faire rire. Il a compris tout de suite que je lui parlais et que j’évoquais les moments où nous allons au manège. La première fois qu’il l’a entendue, il a répondu aussitôt « le cheval ! » au moment où j’évoque la place qu’il va choisir dans le manège. J’ai aussi été très surpris car il a écouté les paroles jusqu’au bout. C’est un petit garçon qui raisonne déjà beaucoup, il a très bien compris que le manège était un prétexte pour parler du temps qui passe. Il m’a même dit « moi je veux pas que tes cheveux deviennent blancs ».

#4 : TE MANQUER (duo avec Sandra Nkaké)

voir la video >

www.youtube.com/embed/Rz3nts6ZcIk

J’ai écrit ce duo en franco-anglais car je trouve que l’idée de rupture et de dualité est renforcée par le côté « on ne parle pas la même langue ». Ibrahim Maalouf l’a d’abord mis en musique et a chanté en voix de tête pour la maquette. C’est lui qui est ensuite à l’origine de la rencontre avec Sandra Nkaké. Comme pour la précédente chanson, même si je dis « je », je veux surtout évoquer des émotions universelles dans lesquelles chacun pourra se reconnaître. Tous ceux qui ont vécu une rupture, même si elle s’est plutôt bien passée, ont été traversés par ce sentiment. Cette petite fierté qui dit « ok, j’ai envie qu’elle soit heureuse mais j’aimerais bien qu’elle soit un peu en galère au moins les premiers temps, qu’elle pense à moi... »

SUR LE SITE WWW.GRANDCORPSMALADE.FR

L’histoire peut être riche, “ faut pas que tu traînes, faut pas que tu triches Pour t’offrir de l’ivresse, du vertige, de l’émotion, Et qu’à la fin les gens se lèvent pour ta dernière ovation. AU THÉÂTRE

extrait

www.coolture.fr


COOLTURE

AGIR

GRAND CORPS MALADE

Grand Corps Malade © Photographe : Isa HARSIN

> 06

RENCONTRE AVEC

#6 : LES LIGNES DE LA MAIN

Écouter >

www.youtube.com/embed/KyeUo0YvY_A

“Il s’agit d’un texte que je faisais déjà « a cappella » sur scène lors de la tournée précédente. Comme il fonctionnait bien, j’ai eu envie de l’intégrer pour laisser une trace sur un album. J’aime aussi ce genre de texte où la forme est un peu plus importante que le fond. Je joue avec la langue française qui permet tellement de jeux de mots, de double sens. Ce texte n’est pas le fruit d’une expérience particulière avec une voyante. C’est juste un prétexte, une fiction.”

#5 : FUNAMBULE

J’aime bien garder le “ silence face à ceux qui parlent fort... J’aime les a priori pour qu’ils soient vite dépassés, J’aime bien les convictions quand elles se sentent menacées, J’aime bien les êtres humains qui n’ont pas trop de certitudes PAUSE, extrait

COOLTURE N°36

2013 - #7

voir le clip >

www.youtube.com/embed/pYrN9nxI0gM

C’est aussi le titre de l’album car cette recherche d’équilibre est finalement permanente et fondamentale. Elle est présente partout. Tout dans la vie n’est qu’équilibre. Dans la nature, il faut de la pluie et du soleil pour qu’une fleur puisse s’épanouir. De même, « il faut de la force et de l’adresse pour qu’un enfant se mette debout ». On est tous à la recherche d’un minimum d’équilibre et en même temps, on s’ennuie quand il y en a trop. Donc on va recréer du désordre et un petit déséquilibre pour rompre l’ennui. Il y a aussi cet équilibre entre la sphère privée, la famille, et la sphère professionnelle. Évidemment je parle aussi du milieu un peu populaire dont je viens et du côté «strass et paillettes» dans lequel j’évolue de temps en temps avec mon métier. Je ne le renie surtout pas et je ne crache pas dans la soupe. Je suis très content d’être là où je suis. J’ai fait de très belles rencontres. L’album en est une preuve. Mais en même temps, j’ai besoin de ne pas oublier le reste. C’est pour garder ce lien avec la vraie vie que je fais des ateliers de slam dans les prisons et dans les écoles. Même en tournée, ce n’est pas la vraie vie. Pourtant, il s’agit de réels moments de partage avec le public. Quand les gens se lèvent à la fin avec le sourire et m’applaudissent, je reçois des émotions très fortes. Mais ce n’est pas la vraie vie d’être tout seul sur scène devant 3.000 personnes. Donc c’est bien de revenir ensuite à des relations plus humaines et plus classiques”

#7 : PAUSE

Écouter >

www.youtube.com/embed/OTnm6m8xmJI

Ce morceau est fait d’une multitude de petites choses que l’on vit. Des ressentis à des moments différents. C’est le genre de texte que j’écris en 100 fois. Il s’agit de sentiments qui me viennent le soir quand la nuit tombe. Je note alors 2-3 phrases à la fois. D’habitude, je laisse un peu mûrir une idée. Et quand je m’assois devant ma feuille, je sais déjà où je veux aller. Souvent j’écris un texte en une ou deux fois maximum si je m’y remets le lendemain. Pour PAUSE, cela s’est fait petit à petit, sur 3 mois sans penser particulièrement à une chanson.

#8 : LE BOUT DU TUNNEL Écouter > (avec Laurent) www.youtube.com/embed/tuJLEbPvLyo J’ai rencontré Laurent en prison après un concert à la Maison Centrale de Poissy. Les Centrales sont les plus sécuritaires où l’on retrouve les longues peines. On a discuté assez longuement et, la première fois, Laurent m’a juste raconté son passage à l’écriture qui avait changé sa vie. Il m’a aussi dit « si tout va bien, je sors en 2024 ! ». Ça m’a fait froid dans le dos ! Mais comme il avait une bonne conduite et un projet de réinsertion, il est finalement sorti en janvier 2010 après 25 ans... On s’est revu. On est devenu pote et il m’a raconté vraiment les détails de son histoire.

>> RETROUVEZ TOUTES LES DATES DE LA TOURNÉE “FUNAMBULE” 2014


Si dans une vie ça part en vrille, c’est que l’équilibre a vrillé. Pour le garder, c’est capital de pas dormir sur ses lauriers Alors je reste vigilant, quitte à recréer du désordre.

AGIR > 07

Grand Corps Malade © Photographe : Isa HARSIN

GRAND CORPS MALADE - Funambule (extrait)

COOLTURE

Je fais beaucoup d’actions en prison en particulier avec l’association FU-JO créée par Mouloud Mansouri. Au lieu de raconter ces expériences de manière générale, j’ai eu envie de parler, avec l’autorisation de Laurent, de son histoire complètement folle. Une fois le texte écrit, j’ai attendu d’avoir trouvé la musique et d’être allé en studio pour l’enregistrer, pour la lui faire écouter. J’avais laissé un passage à la fin pour qu’il puisse laisser une trace de lui. C’est donc sa voix que l’on entend reprenant une de ses phrases que je trouve tellement belle : « Avant je m’évadais au pistolet, aujourd’hui je m’évade à l’épistolaire ». Aujourd’hui Laurent Jacqua a écrit 2 livres dont « J’ai mis le feu à la prison » et anime son blog « Vue sur la prison ».

#9 : LA TRAVERSÉE (duo avec Francis Cabrel)

Écouter >

www.youtube.com/embed/zHarRNMttrU

Il s’agit d’un des duos qui s’est fait le plus naturellement. C’est tout sauf un duo de maison de disque ! J’étais parrain des “Rencontres d’Astaffort” (le village de Cabrel dans le Lot et Garonne, ndlr) . Chaque année depuis 15 ans, Francis Cabrel organise des rencontres de jeunes auteurs, compositeurs et interprètes qui vont écrire des chansons pendant 10 jours. La première fois que j’y suis allé, j’étais en «auditeur libre», ni stagiaire, ni intervenant. Je suis resté 4 jours et j’ai adoré le concept, m’incrustant dans tous les petits groupes et écrivant plein de chansons. Comme on s’est bien entendu et qu’il a vu que je m’investissais, il m’a proposé de revenir en tant que parrain. Je suis revenu l’année suivante et j’ai eu envie d’écrire

ma petite chanson afin de mettre au défi Cabrel de venir, comme les stagiaires, sur scène à la fin de la semaine pour interpréter cette chanson toute fraîche et juste créée. Ce morceau respire le village d’Astaffort. Je l’ai vraiment écrite sur la place du village. Et c’est en voyant l’ombre couper la place en deux que j’ai imaginé cette histoire. J’ai demandé à Ours, le fils d’Alain Souchon, qui participait aux Rencontres, de m’aider pour la mettre en musique. On y a travaillé toute la nuit et le lendemain nous sommes allés voir Cabrel en lui disant « Guet-apens ! C’est pour nous, demain on le fait ensemble sur scène ! ». Il a accepté tout de suite, ce fut un moment fort et en sortant de scène, on s’est promis de l’enregistrer. C’est donc une chanson qui a déjà toute une histoire.

#10 : LES 5 SENS

Écouter >

www.youtube.com/embed/qF6_2Dqqtrg

C’est la première fois que je m’amuse à écrire un texte un peu plus sensuel, voir érotique. Grâce au jeu avec les sens, il permet d’exprimer les sensations de ces premières fois que nous avons tous vécues. En studio, ce morceau a donné lieu à un moment un peu magique. C’est le seul de l’album ayant été fait en live. Ibrahim Maalouf s’est mis au piano - puisqu’il est aussi bon pianiste que trompettiste, c’est un véritable scandale (rires) - Il avait déjà réfléchi un peu à la mélodie. Il me l’a proposée. Je la trouve magnifique. Et allez c’est parti ! Je me suis mis derrière le micro. Il s’est mis au piano. Et on a fait une prise. C’était la bonne ! Il a alors pris son casque, remis ma voix et le piano puis a fait une prise pour la trompette. Et voilà. C’était vraiment un moment magique comme il y en a parfois en studio.

SUR LE SITE WWW.GRANDCORPSMALADE.FR

“ s’abattre sur des enfants J’ai vu des tempêtes

de 10 ans Quand le diagnostic tombe, c’est l’injustice au présent T’as beau descendre la grand-voile, y’a trop de courant et trop tôt Qu’on ose me dire le contraire, on est pas tous

dans le même bateau. DANS LES VAGUES extrait

www.coolture.fr


COOLTURE

RENCONTRE AVEC

AGIR

GRAND CORPS MALADE

Grand Corps Malade © Photographe : Isa HARSIN

> 08

#11 :COURSE CONTRE LA HONTE (duo avec Richard Bohringer)

“ passage que l’homme Je te rappelle au

descend bel et bien du singe pas du sage. Et c’est bien l’homme qui regarde mourir la moitié de ses frères. Qui arrache les derniers arbres et qui

pourrit l’atmosphère. COURSE CONTRE LA HONTE, extrait

Écouter >

www.youtube.com/embed/XgRaOvPIgAQ

“Encore tout sauf une rencontre marketing ! Nous nous connaissons depuis quelques années. Richard était venu me voir en concert. Puis nous nous étions croisés lors de rencontres avec des enfants dans des hôpitaux. On s’est trouvé de nombreux points communs et on s’est revus de plus en plus souvent. On s’entend bien et je l’appelle vraiment « tonton » dans la vie. Un jour, autour d’un café, nous avons eu envie d’écrire notre texte. Nous avons imaginé ce dialogue entre un jeune et un ancien avec deux « pattes » différentes. Nous voulions parler du monde malade qui nous entoure, le jeune posant ses questions « on va faire comment ? » et l’ancien apportant ses réponses positives pour reconstruire ce monde. C’est la posture originale de ce morceau.”

Écouter >

www.youtube.com/embed/AmUox0fjcDs

#12 : TANT QUE LES GENS FONT L’AMOUR “J’avais envie de parler avec un peu de légèreté et d’ironie de tous les nouveaux rapports amoureux. Je n’avais pas de smartphone quand j’avais 15 ans et découvrais vraiment les rapports amoureux. Or les textos ont accéléré les rencontres de manière incroyable. Avec un texto, on ne te voit pas donc tu peux te laisser aller un peu plus. Comme je le dis dans le morceau, il suffit de mettre trois petits points à la fin de « à bientôt » et l’autre comprend vite que l’on veut jouer «recto verso». On en arrive à se demander comment c’était avant les textos ! Il fallait envoyer une lettre, c’était compliqué. Donc évidemment que cela accélère beaucoup de choses.

De même, je n’ai pas trop connu la drague sur Facebook qui semble être un super club de rencontres ayant un peu révolutionné les relations amoureuses. Et même s’il y a un peu de scepticisme, le plus important reste que les gens fassent l’amour, se fassent plus de bien que de mal.”

#12 :DANS LES VAGUES (duo avec Nolwenn Hedde)

http://www.sourirealavie.fr > Écouter

“Je suis le parrain de l’association « Sourire à la Vie » fondée par Frédéric Sotteau. C’est une association extraordinaire, et je pèse mes mots, que j’ai connue par l’intermédiaire de leur préparateur physique qui m’avait parlé de leurs actions et en particulier d’un spectacle durant lequel les enfants dansaient sur certains de mes textes. Il y a 3 ans, je suis passé les voir à Marseille et je ne les ai jamais quittés. J’ai participé à leur nouveau spectacle « Volez les éléphants » pour lequel les enfants avaient choisi certains de mes textes que je faisais sur scène avec eux. Nous l’avons joué deux fois à Aix, une fois à Toulon et une fois au théâtre du Rond-Point à Paris. C’était un projet énorme de faire venir à Paris 30 gamins entre 6 et 18 ans souffrant d’un cancer dont 10 en chimio ! Nolwenn Hedde, qui a eu un cancer à 14 ans et a fait 4 rechutes jusqu’à ses 18 ans, faisait partie du spectacle. Elle y chantait avec sa guitare un titre de M. C’était émouvant et j’ai eu envie d’écrire un texte pour nous deux. C’est comme ça qu’est né « dans les vagues », un texte qui évoque, avec la voix de Nolwenn, la vie de ces enfants qui grandissent un peu au cœur de la tempête.” - Entretien réalisé par Hervé GIRAUD pour COOLTURE “Y” -

COOLTURE N°36

2013 - #7

>> PLUS D’INFOS SUR WWW.GRANDCORPSMALADE.FR


Contre vents et marées, j’ai gagné le droit de vieillir Et celui d’espérer une mer plus calme pour voir l’avenir.

AGIR > 09

© Sourire à la Vie

GRAND CORPS MALADE - Dans lesVagues (extrait)

COOLTURE

SOURIRE À LA VIE

UNE DÉMARCHE NOVATRICE DANS L’ACCOMPAGNEMENT DES ENFANTS ATTEINTS DU CANCER “Prendre soin de la vie, de l’enfance et des rêves”, tel est l’objectif de l’association Sourire à la Vie dont Grand Corps Malade est le parrain. UNE STRUCTURE INÉDITE EN FRANCE En étroite collaboration avec les services de cancérologie pédiatrique de l’hôpital La Timone à Marseille, SOURIRE À LA VIE propose, depuis 2005, un accompagnement novateur et unique des enfants atteints du cancer en cours de traitement, en rémission et en soins palliatifs. L’équipe travaille sur trois objectifs majeurs qui sont de maintenir l’enfant ancré dans une vie d’enfant malgré les contraintes de la maladie, de le préparer et l’accompagner à traverser les épreuves de la maladie, et de lui offrir des moments extrêmement beaux pour recréer un équilibre face aux épisodes pénibles à venir. Près de 500 enfants ont été accompagnés à ce jour.

DES ACTIONS RÉPONDANT À DES BESOINS : Un besoin des enfants : angoisse, culpabilité, perte de confiance en soi, complexe d’un corps mutilé et affaibli, difficultés physiques, douleurs, cicatrices, perte d’autonomie... autant de difficultés qui entravent la guérison puis l’insertion des jeunes dans la vie sociale et gâchent leur épanouissement. Un besoin des parents : habituellement esseulés, les parents trouvent dans notre accompagnement, un soutien et surtout un réconfort grâce au sourire de leurs enfants. Un besoin des soignants : L’acceptation des soins, la croyance dans le traitement et dans les soignants, la volonté de se battre sont des éléments majeurs dans la

guérison. La démarche globale de Sourire à la Vie a pour objectif de permettre à l’enfant d’être en pleine possession de toutes ses ressources face à la maladie.

DES PROJETS PHARES AMBITIEUX Les projets communs permettent de rompre l’isolement et génère un partage et une solidarité exceptionnels. Il en résulte pour les enfants une restauration de la confiance en eux et dans l’avenir. De l’hôpital au grand bleu : s’évader, larguer les amarres pour prendre le large. Nous sommes bien loin de l’hôpital, et pourtant tout est là, le médecin et les soins, les analyses de sang et les surveillances. Il y a des dizaines de choses en plus, à commencer par les copains et un magnifique catamaran de 17 mètres de long. Moment unique de liberté et l’horizon à perte de vue. Expédition à chiens de traîneaux dans le grand nord canadien : réaliser un défi extraordinaire et vivre des moments de liberté exceptionnels. Faire un feu pour manger et se réchauffer, dormir dans des refuges et parcourir plaines et forêts enneigées et lacs gelés. C’est une aventure à couper le souffle en compensation des moments extrêmes que ces enfants traversent dans leur quotidien.

L’objectif de Sourire à la Vie est finalement d’aider les enfants à écrire autrement ce chapitre de leur existence, en le remplissant de sens et de vie. J.-C. GENTET,

Président SOURIRE À LA VIE, Pédiatre-oncologue, hôpital Enfant Timone à Marseille

Des expériences fortes qui favorisent la guérison et l’insertion des enfants dans la vie future.

>> RETROUVEZ TOUS LES INFORMATIONS SUR WWW.SOURIREALAVIE.FR

www.coolture.fr


COOLTURE

AGIR

MIEUX VIVRE ENSEMBLE

Photos © STARTING-BLOCK

> 10

DOSSIER SPECIAL HANDICAP

L’ASSOCIATION

VOUS PRÉSENTE LES BONNES PRATIQUES

EN FAVEUR DE L’INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES AP

DIC HAN

> LES BONNES PRATIQUES ENTRE VALIDES ET HANDICAPÉS VISUELS ! Le handicap visuel recouvre des réalités variées, s’échelonnant d’un trouble visuel à une cécité complète. Actuellement, en France, 1,7 million de personnes souffrent d’une déficience visuelle, 61.000 sont aveugles complets et seuls 15% des aveugles ont appris le braille. Un malvoyant dans la rue ou un aveugle à son bureau ne se distingue pas toujours, alors soyez attentifs pour mieux les aider lorsqu’ils en ont besoin ! > COMMENT BIEN COMMUNIQUER ? 1 - La communication visuelle n’étant plus possible, n’hésitez pas à parler. 2 - La personne ne reconnaîtra pas toujours votre voix, donc n’oubliez pas de vous présenter.

à savoir Association d’éducation active par les jeunes vers les jeunes, Starting-Block mène depuis 2002 des actions en faveur de l’intégration des étudiants handicapés dans l’enseignement supérieur, notament à travers sa campagne Handivalides.

COOLTURE N°36

2013 - #7

3 - Une personne déficiente visuelle ne peut pas voir que vous vous adressez à elle. Pour capter son attention, appelez-la par son nom ! 4 - Prévenez-la quand vous la quittez, afin que la personne ne parle pas dans le vide !

> BON À SAVOIR ! 1 - Pour la renseigner sur une direction, évitez les indications visuelles : “par ici”, “là-bas”, “tout droit”… 2 - Annoncez les changements de direction ou de relief, ainsi que les obstacles à éviter.. Par exemple dans un escalier, annoncez la 1ère et la dernière marche. 3 - Utilisez des indications précises : “je pose ton verre devant toi” plutôt que “tiens”…

>> ENCORE PLUS D’INFORMATIONS SUR WWW.CAMPAGNE-HANDIVALIDES.ORG


Avec Starting-Block, je veux montrer aux jeunes qu’avec un handicap, on peut continuer à avoir des loisirs, faire du sport, voir ses amis, faire des projets... Bref, avoir une vie normale !

AGIR > 11 > 13

Photos © STARTING-BLOCK

Marie-Amélie LE FUR, athlète handisport

COOLTURE

AP

DIC

HAN

> LES BONNES PRATIQUES ENTRE VALIDES ET HANDICAPÉS AUDITIFS !

Qu’il soit de naissance, dû à une maladie ou à un accident, le handicap auditif compromet sensiblement la communication et l’accès à l’information si l’environnement n’y veille pas. Cependant face à ce handicap peu visible et souvent sous-estimé, les nouvelles méthodes d’apprentissage et l’appareillage leur permettent de s’intégrer et de vivre presque “normalement”. On estime à 5 millions le nombre de Français ayant des difficultés d’audition et ce nombre ne cesse d’augmenter avec le vieillissement de la population.

> COMMENT BIEN COMMUNIQUER ? 1 - Assurez-vous que la personne vous regarde avant de parler, afin qu’elle puisse lire sur vos lèvres.

> BON À SAVOIR ! 4 - “Être sourd” ne veut pas obligatoirement dire “muet”.

2 - Faites des phrases courtes et utilisez des mots simples.

5 - Les personnes sourdes n’ont pas accès aux indications sonores : sirènes d’incendie, alarmes, messages annonçant le terminus dans les transports ou bien la fermeture d’un magasin… Pensez à les leur transmettre !

3 - Accompagnez vos propos par des gestes et des expressions du visage.

mais ne l’imposez pas, seule la personne pourra vous dire si elle

AP

DIC

HAN

seule règle : “ Une proposez votre aide

> LES BONNES PRATIQUES ENTRE VALIDES ET HANDICAPÉS MENTAUX !

On estime aujourd’hui à 700.000 le nombre de Français souffrant d’un handicap intellectuel (difficultés de l’apprentissage, du langage, ou retards mentaux). Discuter, échanger, avec les personnes handicapées mentales c’est facile. Alors ne craignez pas d’entrer en contact : le handicap mental n’est pas contagieux !

> COMMENT BIEN COMMUNIQUER ? 1 - Parlez normalement en utilisant des phrases simples et évitez les détails. 2 - Ne manifestez pas d’impatience. 3 - Privilégiez les sujets qui intéressent : la musique, le foot, la télé, les animaux…

> BON À SAVOIR ! Les personnes handicapées mentales sont autonomes dans leurs déplacements, mais il suffit d’un imprévu (grève, retard…) pour les destabiliser. N’hésitez pas à proposer votre aide.

4 - Ne soyez pas surpris par l’affection que la personne pourrait vous manifester.

>> ENCORE PLUS D’INFORMATIONS SUR WWW.STARTING-BLOCK.ORG

en a besoin ou non.


COOLTURE

AGIR

MIEUX VIVRE ENSEMBLE

Photos © STARTING-BLOCK

> 12

DOSSIER SPECIAL HANDICAP

> LES BONNES PRATIQUES ENTRE VALIDES ET HANDICAPÉS PSYCHIQUES !

P

ICA

D HAN

Le handicap psychique (hystérie, psychose, schizophrénie...) peut intervenir à tous les âges de la vie et atteindre les personnes sans distinction. Un tiers des Français sont concernés par des troubles psychiques. Lorsque ces troubles deviennent maladifs, ils sont un véritable handicap au quotidien.

> COMMENT BIEN COMMUNIQUER ? La souffrance psychique est souvent insupportable. S’il est difficile d’aider une personne en crise, certaines attitudes préventives contribuent à la détendre :

AP

DIC HAN

1 - Restez à l’écoute.

© DR

2 - Ne soyez jamais agressif, ni impatient.

> BON À SAVOIR ! 1 - Évitez de poser plusieurs fois la même question. 2 - Restez calme. 3 - Laissez la personne s’exprimer jusqu’au bout. 4 - Laissez toujours à la personne la possibilité de partir.

> LES BONNES PRATIQUES ENTRE VALIDES ET HANDICAPÉS MOTEURS !

Le handicap moteur peut toucher un membre ou l’ensemble du corps. Ainsi, les personnes atteintes de ce handicap se déplacent soit debout en s’aidant d’une canne, soit en fauteuil roulant. En France, 2,3 millions de personnes souffrent d’une déficience motrice, 600.000 sont atteintes de paralysie.

VIVRE ENSEMBLE LE GUIDE DES CIVILITÉS À L’USAGE DES GENS ORDINAIRES réalisé par IDEECOM en partenariat avec le Ministère délégué à la Sécurité Sociale, aux Personnes Agées, aux Personnes Handicapées et à la Famille

> COMMENT BIEN COMMUNIQUER ? 1 - Assurez-vous que le lieu est accessible, c’està-dire sans obstacle, et avec des équipements adaptés. 2 - Patienter devant un ascenseur, un guichet ou un service, est très pénible pour les personnes handicapées moteur : laissez-leur la priorité et le temps d’effectuer leurs déplacements.

> BON À SAVOIR ! 1 - Marchez à côté d’elle en respectant son rythme. 2 - Mettez-vous à sa hauteur pour lui parler. 3 - Assurez-vous qu’elle a une bonne visibilité (dans un concert, un spectacle, au théatre, lors d’une conférence).

Disponible gratuitement sur : www.travail-solidarite.gouv.fr/IMG/ pdf/guide_vivrensemble.pdf

COOLTURE N°36

2013 - #7

>> ENCORE PLUS D’INFORMATIONS SUR WWW.CAMPAGNE-HANDIVALIDES.ORG


>> RETROUVEZ TOUS LES INFORMATIONS SUR WWW.SOURIREALAVIE.FR


COOLTURE

AGIR > 14

CONCOURS 2014 : ET SI

PAPAS BRICOLEURS ET

CONCOURS 2014 : VOUS AUSSI PARTICIPEZ !

NOUVEAU : Ouvert à tous les étudiants !

INNOVEZ ET PARTAGEZ, AU BÉNÉFICE DES PERSONNES HANDICAPÉES Le handicap au sein d’une famille implique nécessairement un aménagement de son habitat et l’acquisition de moyens techniques pour faciliter la vie de tous les jours. Afin de permettre aux familles d’échanger les idées et astuces qui améliorent le quotidien de leurs proches handicapés, HANDICAP INTERNATIONAL et LEROY MERLIN ont créé le concours des PAPAS BRICOLEURS ET MAMANS ASTUCIEUSES. Depuis sa création, ce sont près de 300 inventions (mobiliers, modes de déplacements, jeux...) qui ont été mises à la disposition de tous. En voici 6 exemples parmi les 20 primés en 2013. L’édition 2014 vient d’être lancée. Et si vous participiez ? ;-)

LE COCON NOCTURE

>> Et le marchand de sable peut passer… Pour sa fille Eowyn, épileptique et atteinte d’une maladie non diagnostiquée qui engendre des troubles de la concentration, des retards de développement et de langage, Frédéric a imaginé un cocon douillet. Eowyn est une petite fille très énergique, même la nuit ! Elle ne dort pas dans un grand lit et les barreaux du petit lit sont trop dangereux pour cette apprentiee acrobate. Ses parents ont voulu améliorer la sécurité d’un lit classique en

le transformant en un cocon douillet, comme un château de princesse. À la place des barreaux, ils ont installé deux petittes portes en bois et des plaques de plexiglas. Au dessus de cette installation, ils ont fixé un auvent pour que la petite fille se sente protégée. Grâce à cette installation, Eowyn peut dormir en toute sécurité, sans risquer de se blesser ! > Inventeur : Frédéric Wetta (Petit Hebersviller, 57)

LA CAMÉRA DE RECUL >> Marche arrière engagée !

Pour Nicolas, 15 ans, infirme moteur célébral. Lors des moments de vie en groupe, au sport, ou encore lors des sorties au cinéma par exemple, Nicolas est amené à faire des manœuvres avec son fauteuil électrique. La plupart du temps il se débrouille très bien, mais parfois elles sont difficiles à exécuter. Son père a réfléchi à un concept de caméra de recul adaptée au fauteuil électrique de son fils.

COOLTURE N°36

2013 - #7

Après avoir coupé des tubes en acier et utilisé une plaque d’acier plate, il a assemblé le tout sur le côté du fauteuil. La petite caméra quant à elle est placée à l’arrière du fauteuil. L’écran est pliable et quand Nicolas n’en a plus besoin, il n’a plus qu’à le ranger. Les incidents sont évités et cette installation rend les déplacements du jeune homme beaucoup plus simples. > Inventeur : Hervé Masbou (Lunan, 46)

>> INFOS CONCOURS 2014 : PAPASBRICOLEURS@HANDICAP-INTERNATIONAL.ORG


COOLTURE

VOUS PARTICIPIEZ ?

MAMANS ASTUCIEUSES

LA RAMPE AMOVIBLE

LE JEU DE MOTS

>> Pour un passage plus simple. Thomas, 6 ans, est atteint d’une dystrophie musculaire congénitale. Il se déplace en fauteuil roulant électrique. Les jours de beau temps, Thomas voulait pouvoir accéder à la terrasse et au jardin sans diffculté et de façon autonome. René, son papa bricoleur, lui a conçu une rampe amovible et dépliable permettant de relier le salon à la terrasse. À l’aide de lattes de bois, de tasseaux, de vis et d’une large sangle, il a créé une passerelle qui se déplie et se rétracte à volonté. Ainsi, les parents de Thomas peuvent ouvrir la baie vitrée, déplier la rampe et donner accès à la terrasse quand il fait beau. Et la replier si le temps change.

> 15

LA TABLE TOURNANTE

>> La communication par le regard.

>> Attention ça tourne !

Atteint de la SLA, Norbert est tétraplégique et muet. Avec sa fille, ils ont mis en place un système de communication par le regard.

Angelo est une personne à mobilité réduite. Lorsqu’il travaillait sur la table de son salon, il devait sans cesse se déplacer autour afin d’attraper les objets dont il avait besoin. Ce qui n’était vraiment pas pratique.

Il s’agit de deux feuilles (l’une pour Norbert, l’autre pour sa fille) sur lesquelles se trouvent différents cercles composés de lettres. En fonction de la direction du regard de Norbert, sa fille arrive à déterminer l’un de ces cercles, et ensuite la bonne lettre. Au fur et à mesure, des mots se forment et tous les deux arrivent à communiquer.

Lucien, un ami bricoleur, a alors la solution du plateau tournant. Quatre pieds de table avec des petites roulettes sur le dessus portent un plateau qui tourne grâce à une poussée manuelle. Une rallonge rectangulaire immobile a été rajoutée afin qu’Angelo garde ce qu’il souhaite devant lui.

Grâce à ce système, ils ont réussi à inventer trois jeux différents : le “Norbert Bridge”, le “Norbert Coinche”, le “Norbert Tarot”. > Inventeur : Norbert Coulange (Paris, 17e )

Cette passerelle peut être enlevée et transportée très facilement. > Inventeur : René Soulard (Olonne sur Mer, 85)

AGIR

Une très bonne idée qui lui permet aujourd’hui d’économiser un grand nombre de déplacements inutiles. > Inventeur : Lucien Guerid (Angers, 49)

LE COUSSIN D’HABILLAGE

>> L’accessoire pédagogique

Noé a des difficultés à accomplir certains gestes de la vie quotidienne, et en particulier à s’habiller.

Noé peut ainsi s’exercer à fermer des boutons de pantalon, faire ses lacets ou encore remonter une fermeture éclair.

Sa maman et son ergothérapeute ont imaginé un accessoire d’entraînement à l’habillage : un coussin sur lequel sont cousus différents types de fermetures que le petit garçon va porter autour de son cou comme un tablier.

Il s’agit là d’un véritable encouragement à l’autonomie et l’apprentissage. De plus, ce coussin malin ne coûte pas grand chose puisqu’on peut le fabriquer à partir de vêtements et d’accessoires de récupération. > Inventeur : Sophie Marchand (Lyon, 69)

>> RETROUVEZ LE GUIDE DES 20 LAURÉATS DANS TOUS LES MAGASINS LEROY MERLIN

www.coolture.fr


COOLTURE

CONCOURS 2014 : ET SI

AGIR

PAPAS BRICOLEURS ET

> 16

LES PICTOS REGLOS

>> Un code de bonne conduite à portée de tous… Pour les jeunes d’un I.M.E. (Institut MédicoÉducatif) qui ne savent pas lire. Pour rendre la vie plus harmonieuse au sein de l’établissement, une équipe d’éducatrices a imaginé un code de bonne conduite composé de pictogrammes. Un moyen simple de communiquer, sans passer par des textes que certains jeunes ne peuvent pas lire.

LA RÈGLE «UNE MAIN»

LE LIVRE SENSORIEL

>> Un trait droit en un coup de main. Pour une jeune fille hémiplégique qui ne peut se servir d’une de ses mains, tirer un trait droit n’est pas si simple. Pour aider sa fille à être autonome lorsqu’elle souhaite tracer des traits droits, Jean-Marc a eu l’idée de construire un dispositif coulissant sur une règle antidérapante. N’utilisant qu’une seule de ses mains, il faut qu’elle puisse, sans aide, tracer des traits à la règle sans bouger. Le papa a fixé une plaque en inox sur un tube coulissant, lui-même fixé à une règle antidérapante. Aujourd’hui, de façon très simple, sa fille pose la règle sur sa feuille, place sa main sur la petite plaque et fait glisser sa main et son stylo sur toute la longueur de la règle. Le trait est impeccablement droit et elle l’aura fait sans aucune aide. > Inventeur : Jean-Marc Hartman (Habas, 40)

>> Un livre de sensation tout en relief. Caroline, maman de Domitille, partait souvent en vain à la recherche de jeux ou livres pour sa petite fille mal voyante... Il en existe très peu adaptés au handicap de Domitille. Notre bricoleuse créative s’est alors lancée dans la conception de livres en relief. Ce sont des livres d’illustrations composées de différentes textures et de couleurs très vives pour que Domitille puisse les toucher et laisser marcher son imagination. Les textes sont écrits en gros caractères, mais sont aussi doublés en braille pour lui permettre une parfaite compréhension des histoires que sa maman a composées. Avec ce livre, Domitille de lire comme les autres petites filles. C’est aussi un outil d’intégration à l’école parmi ses camarades. > Inventeur : Caroline Morin (Limoges, 87)

COOLTURE N°36

2013 - #7

Des formes de panneaux de signalisation routières ont été redessinées pour encadrer les dessins explicatifs : roupe et blanc pour les interdits et bleu pour la bonne attitude. Simple mais efficace ! > Inventeur : Institut Médico-Éducatif LE PAVILLON (Saint Florent des bois, 85)

LE «TOUT DOUX» BRAILLE

>> Pour les enfants mal ou non voyants qui entrent dans l’âge des apprentissages. Beaucoup de parents d’enfants mal ou non voyants se sont déjà posés la question de savoir comment aborder l’apprentissage du braille, tout en s’amusant. Une maman bricoleuse s’est penchée sur le sujet: “quoi de plus joyeux qu’un doudou tout doux ?”. Elle a donc conçu un “tout doux” dont les six boutons sur le ventre sont clipsables. Elles a découpé des fromes de tissu qui correspondent à des caractères braille et sont adaptables sur les boutons. En mettant en place des jeux, l’apprentissage se fait petit à petit et l’enfant apprend tout en s’amusant l’alphabet braille. > Inventeur : Nadia Michot (Nevers, 58)

>> INFOS CONCOURS 2014 : PAPASBRICOLEURS@HANDICAP-INTERNATIONAL.ORG


COOLTURE

VOUS PARTICIPIEZ ?

MAMANS ASTUCIEUSES

AGIR > 17

LE TAPIS BALL LE CROCHET D’HABILLAGE

>> À vous de jouer ! Jouer n’est pas une chose facile pour les enfants et adolescents polyhandicapés.

>> « Je m’habille tout seul ! » Luan, 10 ans, est atteint d’arthrogrypose, maladie des « articulations courbées ». Luan, comme tous les petits garçons de son âge, voulait pouvoir s’habiller et se déshabiller tout seul, sans l’aide de ses parents. Ses parents, bricoleurs amateurs, lui ont offert cette possibilité grâce à une invention adaptée au handicap de leur petit garçon. Ils ont adapté un crochet, l’ont accroché à une tige en métal, elle-même reliée à un boitier mécanique fixé au mur. Ce bras mécanique permet à Luan de pouvoir enfiler ou enlever son t-shirt seul : il passe son vêtement dans le crochet qui est maintenant surélevé et se faufile ensuite à l’intérieur. Pour se déshabiller, il n’a plus qu’à reproduire ce schéma en sens inverse. Ses parents n’ont plus besoin d’intervenir, Luan se débrouille très bien tout seul pour s’habiller et se déshabiller grâce à cette construction mécanique. > Inventeurs : Adeline et Gérard Loguiot (Valdahon, 25)

Avec le soutien d’une équipe éducative, une jeune étudiante en formation d’aide médicopsychologique a créé un jeu de plein air adapté aux capacités des enfants polyhandicapés qui leur permet de s’amuser comme tous les autres enfants. Après avoir bloqué les roues du fauteuil, une bâche doit être fixée autour de ce celui-ci. Ensuite, le deuxième joueur doit tendre au maximum ce Tapis Ball vers lui en se plaçant au ras du sol. Il ne reste

plus qu’à faire rouler la balle sur le tapis, en faisant des échanges entre l’enfant et son camarade de jeu. Cette création vise à développer, par le jeu, des interactions entre l’enfant et une autre personne. Elle est aussi un excellent moyen de stimuler les fonctions cognitives et motrices du jeune. > Inventeur : Équipe de l’EEAP Tony Larue (Grand Quevilly, 76)

LE CODE DE REPÉRAGE DANS L’ESPACE >> C’est la bonne direction ! L’exploration d’une pièce pour une personne mal ou non voyante n’est pas simple. Lorsqu’elle ne connait pas la pièce, elle ne peut anticiper les obstacles et risque la chute à chaque pas.

obstacles. Chaque pièce contient une information sur l’espace, la direction ou la distance. Les personnes mal ou non voyantes touchent cette plaque avant d’entrer dans une pièce et mémorisent les dangers, mais aussi sa taille par exemple.

Un éducateur sportif d’un établissement pour personnes en situation de handicap a mis en place un système leur permettant d’appréhender l’espace. Il s’agit d’une planche de contre-plaqué sur laquelle des éléments en relief ont été placés pour représenter la pièce dans son ensemble et ses

Ainsi les déplacements sont largement facilités, et aussi plus sûrs. > Inventeur : Pascal Balverde et Michèle Gaudey, professionnels dans un foyer de vie (Grand Charmont, 25)

>> RETROUVEZ LE GUIDE DES 20 LAURÉATS DANS TOUS LES MAGASINS LEROY MERLIN

www.coolture.fr


COOLTURE

AGIR

AIDANTS FAMILIAUX

© Flore-Aël Surun / Tendance Floue

> 18

DOSSIER HANDICAP LES

GÉNÉRATION PROCHES

UN REGARD INÉDIT SUR L’ENTOURAGE DES PERSONNES MALADES, ÂGÉES OU DÉPENDANTES

Déjà près de 8,3 millions de Français apportent leur soutien à un proche malade, âgé ou dépendant. De plus en plus nombreux, les aidants forgent de nouvelles formes de solidarité et de lien social. Ils contribuent à façonner notre futur modèle de société. Initié par Novartis, GÉNÉRATION PROCHES explore l’ensemble des dimensions de leur quotidien : Travail, logement, transport, nouvelles technologies, scolarisation... Il met en lumière autant des femmes, que des hommes, des proches de tous âges qui contribuent activement à accompagner des personnes de leur entourage malades ou dépendantes.

Le mercredi, c’est souvent moi qui la prend comme ça mes parents peuvent décompresser.

VALENTIN 12 ANS, grand frère de Lison

Le projet « Génération Proches » plonge au cœur du quotidien des aidants familiaux. Il illustre la diversité des situations auxquelles les aidants sont confrontés.

UN REGARD INATTENDU SUR LES PROCHES EN SITUATION D’AIDANTS En 10 ans, les aidants familiaux se sont imposés dans la sphère de la santé, et la création en 2010 de la Journée Nationale des Aidants a ouvert la voie à une reconnaissance sociétale. Une réalité méconnue du grand public Pourtant, les lumières, braquées sur des pathologies lourdes ou sur la dépendance, laissent souvent les aidants dans l’ombre, ignorant les implications de la perte d’autonomie sur tous les aspects de leur vie quotidienne. Bien que 8,3 millions de Français sont concernés par le sujet, le grand public ignore encore largement l’émergence de cette nouvelle génération de proches qui redessine les contours de notre société. Une situation qui pose la question de leur reconnaissance officielle, comme c’est déjà le cas en Angleterre ou en Australie.

COOLTURE N°36

2013 - #7

L’e-mook : un objet éditorial inédit Pour mener cette exploration, « Génération Proches » se déploie sous la forme d’un e-mook. Accessible sur tous les formats digitaux (web, smartphone, tablette), « Génération Proches » réunit textes, enquêtes, témoignages, image et son pour plonger au cœur du quotidien des aidants familiaux. En adoptant un rythme et un format propices à la prise de recul, il vise à favoriser la prise de conscience de la situation et du rôle des aidants.. Une approche journalistique et photographique Les journalistes qui enquêtent en région sont systématiquement accompagnés d’un photographe. La photographie est ici plus qu’une simple illustration de l’enquête. Le travail réalisé par 6 photographes du collectif Tendance Floue permet de donner corps au phénomène en donnant à voir le caractère humain, unique et singulier de chaque proche en situation d’aidant.

>> RETROUVEZ TOUS LES PORTRAITS SUR WWW.GENERATION-PROCHES.COM


LE RÔLE ESSENTIEL DES

COOLTURE

AGIR > 19

© Flore-Aël Surun / Tendance Floue

Toute la famille entoure Charlotte, 20 ans, atteinte de trisomie 21. C’est cette solidarité qui a permis à l’aînée de la famille de grandir, de trouver sa place en milieu scolaire et de décrocher un BEP de secrétariat.

FRATRIES

Frères et sœurs deviennent souvent aidants malgré eux, depuis le plus jeune âge. Ils ont besoin de soutien pour bien vivre cette relation et affronter le regard des autres.

MARGOT, JULIE & CHARLOTTE TOUS POUR UN ET UN POUR TOUS Charlotte 20 ans, atteinte de trisomie 21, est l’aînée d’une fratrie de trois filles. Ses deux sœurs, Margot et Julie, sont âgées respectivement de 19 et de 15 ans. Quand Isabelle Potier, leur mère, a appris la maladie de sa fille, elle a directement compris l’importance du soutien fraternel d’un frère ou d’une sœur. C’est ainsi qu’est née Margot, 14 mois plus tard. “À cause du décalage d’apprentissage de Charlotte, elles ont été élevées comme des jumelles et ont été scolarisées ensemble jusqu’en 5e”, explique leur mère. “Margot m’a toujours aidée à tirer Charlotte vers le haut”. Une sorte de rôle inversé : “Je suis presque sa grande sœur”, sourit Margot. À l’école, c’est elle qui la protégeait, attentive à ce qui se passait dans la cour de récréation. Comme toutes les sœurs, elles aiment autant s’entraider que se taquiner. Mais Julie la petite dernière et Margot ont un point commun dans leur relation avec leur aînée : l’exigence. “Margot et moi, nous pouvons être dures avec Charlotte pour qu’elle progresse toujours plus”, explique Julie. L’exigence, c’est aussi la priorité donnée à la scolarité. Pari gagné puisque Charlotte a décroché un BEP de secrétariat avant de suivre quelques cours de terminale professionnelle agrémentés d’une bonne dose de stages dans le domaine administratif.

LE RÔLE ESSENTIEL DES FRATRIES AU MILIEU DE LA MALADIE Elever ensemble des frères et sœurs avec un enfant handicapé ou malade est un exercice d’équilibre. Frères et sœurs deviennent souvent aidants malgré eux, depuis le plus jeune âge. Ils ont besoin de soutien pour bien vivre cette relation et le regard des autres. Eric Trappeniers, psychothérapeute et directeur de l’Institut de la Famille de Lille souligne qu’ « il faut accepter de traiter chaque enfant dans ses singularités et ses différences », d’autant plus que la France est le 1er pays où le cas de fratries de trois enfants ou plus, dont un est malade ou handicapé, est le plus fréquent. La solidarité fraternelle existe toujours, et ce n’est pas la pression parentale qui la renforce mais bel et bien la prise de conscience de la maladie.

Margot et moi, nous pouvons être dures avec Charlotte pour qu’elle progresse.

JULIE, sœur de Charlotte.

DES INITIATIVES INNOVANTES Dans le Nord-Pas-de-Calais, le centre Loisirs Pluriels permet aux frères et sœurs de vivre un temps de loisirs avec leur frère ou sœur handicapé hors du foyer, tout en nouant des liens avec d’autres fratries, sans tenir compte de la nature et de la gravité de la pathologie de chacun. Une façon de profiter d’un cadre agréable et d’échanger sur leur situation.

>> RETROUVEZ TOUS LES PORTRAITS SUR WWW.GENERATION-PROCHES.COM

www.coolture.fr


COOLTURE

BD & HANDICAP

AGIR

NOTRE

COUP DE CŒUR

© Dargaud

> 20

Madame Hubeau est l’une de ces mamans qui, même à 72 ans, s’inquiètent toujours pour leur fils. Mais la situation est particulière : Michel, son fils de 43 ans, est atteint d’un handicap physique et mental... Dans la veine de Lydie, ZIDROU dresse le portrait sensible et tendre d’une mère admirable face au handicap de son fils. Pour Coolture, il évoque, avec humour, la

Il y a des parents qui craquent. Je les comprends. Je le répète ces parents qui dédient une bonne part de leur vie à leurs enfants handicapés sont des héros à mes yeux. ZIDROU, scénariste

COOLTURE N°36

2013 - #7

mosaïque de situations qui, mises bout à bout, dessinent leur quotidien parfois difficile mais le plus souvent complice et drôle.

L’INTERVIEW DE ZIDROU > Pourquoi avez-vous choisi de traiter du sujet du Handicap ? “La pression du lobby des handicapés est l’un des plus puissants du monde. Je les soupçonne d’ailleurs de vouloir prendre le pouvoir! Ils m’ont menacé, j’ai cédé. Je suis un être faible. Sinon, le fait que mon cousin, voici 30 ans a vécu un peu ce que Michel a vécu n’est sans doute pas totalement étranger à l’envie de raconter cela un jour sous une forme ou l’autre...”

> Pouvez-vous nous présenter Madame Hubeau et Michel ? “Ben ! Elle, c’est mon héroïne. La mère courage - de toute façon, elle n’a guère le choix ! - qui se trouve avec un grand fils d’une vingtaine d’années soudain handicapé suite à un accident de voiture qu’il a provoqué. Je l’admire beaucoup. Lui, Michel, il est aussi le héros de ce livre... mais il s’en serait bien passé !”


Michel a eu une vie, avant, une fiancée, des amis... Cette ex-fiancée s’avère être pour la maman de Michel, le reflet de ce qu’AURAIT pu être la vie de son fils si, un jour... ZIDROU,

COOLTURE

LIRE > 21

L’INTERVIEW DE ZIDROU (suite) > Telle une balade, je vous propose de nous dire en quelques mots comment sont nées les tranches de vie que vous racontez, magnifiquement dessinées par Roger ? • Ce n’est que moi • “Ah ! Ces mères qui s’excusent de téléphoner à leurs enfants ! Cette phrase est souvent prononcée par l’un de mes dessinateurs. Elle m’est restée en tête.”

• Les éclairs au chocolat • “Eh oui! Ils sont souvent irritants aussi, nos handicapés adultes et tellement égocentriques. Surtout quand il s’agit de chocolat. J’ai tout inventé. Mais le papa d’une jeune femme handicapée m’a dit à quel point c’était vrai.”

• Hippie Papy • “J’espère un jour trouver le temps pour écrire une bédé sur cet univers du vieux hippie qui revient en France et perturbe la vie de sa petite-fille... quelque peu de droitedroite. Normal, vous me direz puisqu’on est en France (petit sourire narquois du belge de service).”

• Le jour où madame Breitman n’arriva pas “Il y a des parents qui craquent. Je les comprends. Je le répète ces parents qui dédient une bonne part de leur vie à leurs enfants handicapés sont des héros à mes yeux.”

• Les jumelles perverses • “Cette histoire est partie d’une anecdote que m’a racontée ma Tante qui devait aller chercher - je vous parle d’il y a 25 ans - des vidéos porno au magasin de location de VHS du coin. J’ai trouvé ça mimi tout plein, la vieille dame qui va chercher du hardcore pour calmer les pulsions de son fils.” • Une femme, croisée au pied d’un marronnier • “Eh oui ! Michel a eu une vie, avant, une fiancée, des amis... Cette ex-fiancée s’avère être aussi pour la maman de Michel, le reflet de ce qu’AURAIT pu être la vie de son fils si, un jour...” • île • “Joli nom pour une tortue, non ? C’est la confidente de Michel.”

• La carte postale “Une pause avant les larmes. bel effort de la maman de Michel, pour rien !”

de Zidrou et Roger Éditions Dargaud - 14,99€

• La crise “Parce qu’en plus, Michel et ses 120 kilos sont capables de faire des crises d’épilepsie ! Je voulais rendre le désarroi de la mère de Michel, vieillissante, face à l’avenir de son gros lourdaud de fils qu’elle aime tant... quand elle ne sera plus là !” • Amuse-toi ! “Une touche d’optimisme nuancé pour clore cet album que j’espère avoir réussi à rester, avant tout, humain.” Et voilà ! Fin de la balade ! N’oubliez pas le guide !

• C’est dans ces moments là qu’on bénit le ciel d’avoir un sèche cheveux... • “Les handicapés adultes sont souvent fétichistes. L’occasion ausi pour moi de montrer que quand ils font une crise... ça barde !” - Propos recueillis par Hervé GIRAUD pour COOLTURE -

www.coolture.fr


COOLTURE

VOIR

HENRI

(dans les salles)

© Le Pacte Films © Photo : Arnaud Borrel

> 22

CINE & HANDICAP

HANDICAPÉE, ELLE RÊVE DE NORMALITÉ

> Dans les salles

Un film de Yolande MOREAU avec Pippo DELBONO (Henri), Candy MING (Rosette)

Avec ce deuxième film, Yolande MOREAU évite tous les pièges et nous dépeint le monde des handicapés sans sensiblerie ni mièvrerie. Rosette a la trentaine, vit dans un foyer de personnes handicapées mentales, «Les Papillons Blancs». Elle a une légère déficience mentale. Joyeuse et bienveillante, elle est simplement un peu « décalée » et rêve d’amour, de normalité. Quand Henri devient veuf et ne peut plus assurer seul la gestion de son caférestaurant « La Cantina », elle fait irruption dans sa vie.

J’aime le tragi-comique... J’aime partir de choses graves... Mais l’humour n’est jamais très loin..

YOLANDE MOREAU

L’ENTRETIEN AVEC YOLANDE MOREAU Comment est né le projet HENRI ? Pendant les repérages de QUAND LA MER MONTE..., on a mangé un jour dans un petit resto. Le patron était colombophile... Il nous a expliqué comment on sépare ces pigeons, emmenant les mâles à des milliers de kilomètres pour les libérer dans le ciel, et comme ce sont des oiseaux très fidèles, le mâle est pressé de rentrer pour retrouver sa femelle des mois plus tard. Fascinant ! J’ai voulu recouper cette histoire avec le rêve d’envol d’Henri. Dans le même temps, j’écoutais en boucle un album de Tom Waits, notamment un titre : Innocent When You Dream. Dans cette musique, il y avait la désespérance des hommes de cinquante ans. Cette musique est à l’origine d’HENRI, même si elle n’apparaît pas dans le film...

Comment présenter Henri ? Henri a été brillant... C’est un ancien coureur cycliste, qui a rencontré sa femme parce qu’elle lui a remis l’un de ses trophées. Le couple s’est enlisé dans la routine. Et, petit COOLTURE N°36

2013 - #7

à petit, Henri s’est résigné, s’est replié sur lui-même et est devenu un peu alcoolique. J’aime l’univers des cafés où les hommes se retrouvent pour boire leurs bières, machinalement, l’une après l’autre. La bière coule et le temps s’écoule. Et puis chacun rentre chez soi. J’apprécie ce type de caractère mutique. Peut-être qu’au début, on peut le trouver moyennement sympathique, il sourit très peu. Moi je l’aime dès le départ.

Parlons de Rosette... Elle a la trentaine, vit dans un foyer de personnes handicapées mentales, « Les Papillons Blancs ». Elle a une légère déficience mentale et rêve d’amour, de sexualité. Quand Henri devient veuf et ne peut plus assurer seul la gestion de son café-restaurant, elle fait irruption dans sa vie. J’ai eu envie qu’elle ne soit pas passive, qu’elle prenne les devants, un peu manipulatrice. Je voulais montrer qu’elle n’est pas une victime. Elle agit sur son destin. Henri et Rosette ont en commun de ne pas avoir les clés... Les clés pour se comporter socialement...


J’ai eu envie qu’elle ne soit pas passive, qu’elle prenne les devants, un peu manipulatrice. Je voulais montrer qu’elle n’est pas une victime. Elle agit sur son destin. YOLANDE MOREAU, réalisatrice

COOLTURE

CINE > 23

YOLANDE MOREAU Née le 27/02/1953 à Bruxelles (Belgique) Réalisatrice : 2004 : Quand la mer monte (César du Premier Long Métrage) 2013 : Henri Actrice : 1985 : Sans Toi ni Loi 2004 : Quand la mer monte (César de la Meilleure Actrice) 2008 : Séraphine (César de la Meilleure Actrice) 2012 : Camille redouble

Vous avez choisi Candy Ming pour l’interpréter... Je l’avais rencontrée sur les films de Gustave Kervern et Benoît Delépine, LOUISE MICHEL et MAMMUTH, et j’avais été frappée par sa présence fascinante. Elle ne cherche pas à faire, elle est juste d’emblée. Dans le film sa présence est lumineuse !

Il y a une scène où le personnage joué par Jackie Berroyer a un comportement assez limite. Vous êtes-vous fixé une morale quant au regard sur les handicapés ? Je n’avais pas envie de présenter Henri et ses amis comme des Saints... Leurs plaisanteries sont parfois limites... Quand ils regardent le cul de Rosette, nous, spectateurs, on a peur que cela dérape... Il était important pour moi que l’acteur qui incarne Henri ne soit pas trop âgé... Je ne voulais pas qu’il y ait un rapprochement avec Émile Louis ! Par ailleurs, Henri, ses copains et les résidents du foyer ont en commun une certaine « grivoiserie »... Ils chantent des chansons paillardes... Les résidents chantent Tiens voilà mon zob et Henri et ses copains chantent Ah la salope... Les préoccupations sont les mêmes... universelles... Le sexe, l’amour... Les personnes handicapées mentales m’ont toujours fascinée. Ils sont le reflet de notre propre désarroi. J’ai senti très vite le danger, les pièges à éviter : je ne voulais pas dépeindre le monde des handicapés comme quelque chose de pseudo-poétique, de mignon. Je voulais un film âpre. Il me fallait les filmer à la bonne distance, proche mais sans sensiblerie ni mièvrerie.

Rosette partage sa chambre avec une autre fille au foyer, et lorsqu’elle fait son escapade avec Henri, elle ne supporte pas qu’il la laisse seule... J’ai voulu parler de la difficulté de vivre en groupe... Même avec des éducateurs bienveillants, c’est dur de vivre en groupe... Rosette rêve de se démarquer... Elle rêve de normalité, de faire comme son frère : avoir un enfant, vivre en couple... Mais, psychiquement Rosette est fragile... Quand

Henri la laisse seule, elle panique... Et quand elle ouvre la fenêtre et que le vent s’engouffre, elle est terrifiée... Une peur métaphysique... Mais, elle est heureuse et rassurée quand elle retrouve une reproduction de l’Angélus de Millet dans l’appartement à la mer... La même reproduction que dans sa chambre du foyer...

Les dialogues sont rares, le film est très visuel... Je n’aime pas trop les films bavards... L’écriture cinématographique me plaît parce que c’est une écriture en images... On peut dire « Passe-moi le sel » et avoir des centaines d’intentions différentes... Le scénario n’était déjà pas bavard, et au montage, avec Fabrice Rouaud, on a continué à « sabrer »... Quand déjà sur le papier j’arrive à raconter en images, je suis heureuse ! Par exemple, la scène de la piscine pour évoquer le désir de Rosette d’être dans le « clan » des gens dits « normaux » : les handicapés ont tous un bonnet rouge et ils doivent rester dans une partie bien délimitée par des bouées. Rosette enfreint les règles. Elle passe de l’autre côté. Le maître-nageur la rappelle à l’ordre. Pas besoin de dialogues ! Quant à Henri, il parle peu. Il est dans l’économie des mots. C’est aussi un film sur l’incommunicabilité. Henri et sa femme dorment côte à côte mais comme deux étrangers. Henri ne communique ni avec sa fille Laetitia, qui comme sa mère est dans le mépris du père, ni avec Gaël, son petit-fils de dix ans, qui reste «dans sa bulle», un casque sur les oreilles, jouant sur sa Playstation.

Théâtre : 1989 à 2002 : Troupe de Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff - Les Deschiens

Je ne voulais pas dépeindre le monde des handicapés comme quelque chose de pseudo-poétique, de mignon. Je voulais un film âpre. Il me fallait les filmer à la bonne distance, proche mais sans sensiblerie ni mièvrerie.

YOLANDE MOREAU

Délibérément, vous ne souhaitiez pas signer un film comique ? J’aime le tragi-comique... J’aime partir de choses graves... Mais l’humour n’est jamais très loin.

www.coolture.fr


COOLTURE

VOIR

(le 08/01 dans les salles)

À CIEL OUVERT

Happiness Distribution © Romain BAUDEAN

> 24

CINE & HANDICAP

> Sortie le 08 janvier

VIVRE AUTREMENT AVEC LA FOLIE

Un film documentaire de Mariana OTERO

Au départ, […], je ne comprenais rien au comportement des enfants : avant d’assister soudain à une crise, ou à la manifestation évidente d’une souffrance, je ne saisissais pas où était la folie de certains d’entre eux.

MARIANA OTERO

À la frontière franco-belge, existe un lieu hors du commun qui prend en charge des enfants psychiquement et socialement en difficulté. Jour après jour, les adultes essaient de comprendre l’énigme que représente chacun d’eux et inventent, au cas par cas, sans jamais rien leur imposer, des solutions qui les aideront à vivre apaisés. Au fil de leurs histoires, À CIEL OUVERT nous ouvre à leur vision singulière du monde.

ENTRETIEN AVEC MARIANA OTERO Quelle était votre idée de départ, avant d’aboutir à votre film À CIEL OUVERT ? Le territoire de ce que l’on nomme « la folie » m’a toujours intriguée, fascinée, voire effrayée, et en même temps j’ai toujours pensé confusément que l’on pouvait y comprendre quelque chose et, même plus, que la folie avait quelque chose à nous apprendre. Après ENTRE NOS MAINS, j’ai voulu me confronter à cette altérité contre laquelle la pensée rationnelle semble devoir buter. Je me suis alors rendue dans de nombreux foyers et institutions pour « handicapés mentaux ». Au cours de mes longs repérages, j’ai découvert à la frontière francobelge, un Institut Médico-Pédagogique pour enfants quasi unique en son genre en Europe, le Courtil. L’idée inaugurale de cette institution est que les enfants en souffrance psychique ne sont pas des handicapés à qui il manquerait quelque chose pour être comme les autres.

COOLTURE N°36

2013 - #7

Au contraire, au Courtil, chaque enfant est avant tout considéré par les intervenants comme une énigme, un sujet qui possède une structure mentale singulière, c’est-à-dire une manière originale de se percevoir, de penser le monde et le rapport à l’autre. Les intervenants, en abandonnant tout a priori et tout savoir préétabli, essaient de comprendre la singularité de chaque enfant afin de l’aider à inventer sa propre solution, celle qui pourra lui permettre de trouver sa place dans le monde et d’y vivre apaisé. J’ai donc rencontré là une manière extraordinaire de penser et de vivre avec la folie, et une institution qui met au cœur de son travail le sujet et sa singularité. Plus généralement, j’y ai trouvé une manière d’approcher l’autre qui m’a intimement touchée et qui, je l’espère, traverse le film de bout en bout : quel qu’il soit, l’autre doit avant tout être regardé comme un mystère à nul autre pareil.


J’ai imaginé un film dont l’enjeu serait de faire vivre au spectateur cette incroyable expérience de dessillement du regard que je venais moi-même de vivre. MARIANA OTERO, réalisatrice

COOLTURE

CINE > 25

MARIANA OTERO Née en 1963 Réalisatrice : 1991 : Non-Lieux (Documentaire, 75’)

Y a-t-il eu une expérience décisive, qui vous a montré que le film était possible ? Au départ, si j’avais bien compris le principe de base de cette institution, et c’est ce principe qui m’avait séduite, le quotidien restait très déroutant. Je ne comprenais rien au comportement des enfants : avant d’assister soudain à une crise, ou à la manifestation évidente d’une souffrance, je ne saisissais pas où était la folie de certains d’entre eux. Le travail des adultes me semblait aussi obscur. Par exemple, je ne comprenais pas ce que faisaient les enfants à l’atelier musique. Je voyais bien qu’ils n’apprenaient pas à faire de la musique, que là n’était pas l’objectif, mais quel était-il ? Cette sensation de regarder et de ne pas arriver à voir, d’observer sans arriver à saisir les enjeux, ni ceux des enfants, ni ceux des adultes, était très perturbante. C’est seulement en parlant avec les intervenants, en les écoutant s’interroger sur les enfants, au cas par cas, pendant les réunions hebdomadaires, que j’ai commencé à voir, ce qui jusque-là était resté, à mes yeux, opaque et mystérieux. J’ai perçu la logique propre, la structure et la cohérence du monde de chaque enfant. Les interventions au quotidien des adultes m’ont semblé à la fois moins étranges et moins banales. Ces premières semaines ont constitué une expérience extraordinaire, celle d’un lent dévoilement, comme la découverte d’un territoire inconnu, celui de la folie. Alors, j’ai commencé à imaginer un film dont l’enjeu serait de faire vivre au spectateur cette incroyable expérience de dessillement* du regard que je venais moi-même de vivre.

Dans le cas de À CIEL OUVERT, raconter l’histoire d’un seul enfant n’aurait pas permis de mettre au centre du film une compréhension plus générale de la folie. La multiplication des personnages était indispensable pour faire vivre au spectateur l’expérience du regard et de la pensée qui est à l’origine du projet.

Comment avez-vous choisi les enfants et les intervenants du film ? Une fois certaine de pouvoir faire le film, j’ai effectué, toute seule cette fois-ci, et toujours sans caméra, une deuxième immersion quasi quotidienne de février à mars, dans la perspective précise du tournage à venir. Pour aller plus loin dans la compréhension des enfants et des interventions des adultes, il fallait que je choisisse un groupe particulier. Après avoir passé du temps dans les différents groupes, je me suis recentrée sur le groupe « Capi », celui dans lequel les enfants sont les plus jeunes, entre 4 et 16 ans. Ce groupe vit dans un ancien corps de ferme, là où le Courtil est né, il y a 30 ans. La responsable thérapeutique, Véronique Mariage, y travaille depuis sa fondation. Elle y a créé un atelier « semblant » et un atelier jardin qui sont assez exemplaires de ce que je voulais filmer. J’ai senti aussi qu’elle avait très envie de transmettre une manière de travailler qu’elle avait développée et fait évoluer depuis toutes ces années avec son équipe. Et puis j’ai bien accroché avec les enfants et les intervenants de ce groupe : d’une manière générale, comme pour mes autres films, je filme ceux avec qui il y a rencontre.

Pourquoi avoir choisi plusieurs enfants et ne pas vous être centrée sur un ou deux ?

Une dernière chose frappe dans le film, la présence de la nature...

Bien sûr, j’aurais pu envisager de centrer le film autour d’un enfant. Mais, en général, je n’aime pas faire reposer mes films sur un seul personnage, car j’ai l’impression de faire peser alors sur lui un poids trop lourd. Je préfère mêler l’intimité et l’émotion de plusieurs personnages. De leur conjugaison peut alors se dégager une réflexion plus large.

Les enfants sont extrêmement sensibles à la nature, aux animaux, à la terre, au ciel. C’est pourquoi j’ai voulu intégrer les paysages, la terre et le ciel dans le film. Et puis, au début du tournage, pour me parler de ces enfants, un des intervenants a repris l’expression de Lacan en me disant qu’ils ont un « inconscient à ciel ouvert ».

1994 : La loi du collège (Feuilleton documentaire en 6 épisodes de 28’) 1997 : Cette télévision est la vôtre (Documentaire, 60’) 2003 : Histoire d’un secret (Documentaire, 90’) 2010 : Entre nos mains (Documentaire, 90’) Nommé aux César 2010 dans la catégorie Meilleur Documentaire

Le territoire de ce que l’on nomme « la folie » m’a toujours intriguée, fascinée, voire effrayée, et en même temps j’ai toujours pensé confusément que l’on pouvait y comprendre quelque chose et, même plus, que la folie avait quelque chose à nous apprendre. MARIANA OTERO

Définitions de dessillement. dessillement. nom masculin. Action de se dessiller les yeux, de voir clair au-delà de la réalité apparente.

www.coolture.fr


COOLTURE

AGIR > 26

ZOOM EMPLOI JD ET

HANDICAP(S)

LES JEUNES DIPLÔMÉS HANDICAPÉS

FACE À L’INSERTION PROFESSIONNELLE L’insertion professionnelle des jeunes diplômés en situation de handicap présente de nombreuses spécificités. La difficulté essentielle tient à la façon dont ils vont aborder le handicap avec les entreprises, tenaillés qu’ils sont entre la volonté de réussir « comme tout le monde » et la nécessité de bénéficier d’aménagements. Savoir valoriser leur handicap n’est pas simple pour tous... Et l’insertion professionnelle paraît particulièrement facilitée dès lors qu’il s’agit d’intégrer une entreprise de grande taille mettant en œuvre une politique active en matière de diversité et de handicap. En revanche, l’approche de plus petites structures, dont la connaissance et les moyens sont beaucoup plus réduits, semble constituer un challenge beaucoup plus important.

À SAVOIR L’étude « Le handicap et l’entreprise » menée parl’Apec en novembre 2009 fait le constat d’une pénurie sur le marché de l’emploi des handicapés diplômés. Seules 15% des personnes handicapées en recherche d’emploi possèdent un niveau égal ou supérieur au Bac. Les entreprises, notamment les grandes structures, éprouvent des difficultés à embaucher pour atteindre les quotas en vigueur. Dans ce contexte, certaines d’entre elles établissent des partenariats avec des établissements d’enseignement ou font appel à des associations spécialisées.

COOLTURE N°36

2013 - #7

LA POPULATION DES JEUNES DIPLÔMÉS HANDICAPÉS EST ASSEZ DIVERSIFIÉE Sur l’ensemble des formations de niveau Bac+3 et plus, les étudiants handicapés étaient près de 13.000 pour l’année universitaire 2011-2012, soit environ 0,6 % de l’ensemble des effectifs concernés. En ce qui concerne la nature de leur handicap, les étudiants du supérieur sont affectés principalement par des troubles moteurs (23%), du langage et de la parole (18%). Parmi les autres handicaps, on distingue les troubles viscéraux (13%) et visuels (8%). LA PROBLÉMATIQUE DE LA DÉCLARATION DU HANDICAP EST CENTRALE Les jeunes diplômés évoquent facilement leur disposition à en parler ouvertement avec un recruteur potentiel ou, lorsqu’ils sont en emploi, avec leurs collègues. Pour un certain nombre d’entre eux d’ailleurs, outre un phénomène de résilience, apparaît clairement la volonté de faire évoluer les mentalités vis-à-vis du handicap en général. Ainsi faire preuve de transparence vis-à-vis de son entourage professionnel, constitue un moyen de faire progresser la connaissance et l’acceptation du handicap par la société. “Le handicap est ni un frein, ni un avantage, c’est une expérience, ça donne un caractère fort. Dans la petite enfance j’étais regardée, à part, mais après je me suis imposée.” confirme une jeune diplômée de 29 ans avec handicap moteur, spécialiste digital dans une entreprise en Île de France.

LA QUESTION DU HANDICAP RESTE ENCORE SENSIBLE, ET POUR LE MOINS COMPLEXE La différence suscite au mieux une prise de conscience et des interrogations, au pire la gêne ou le malaise. Le handicap demeure aujourd’hui un sujet sensible. Les jeunes en situation de handicap en sont tout à fait conscients, et ils en ont parfois fait les frais. C’est d’ailleurs pourquoi ils sont contraints, pour intégrer le monde du travail, d’opter pour l’une de ces trois stratégies : – dissimuler leur handicap le plus longtemps possible afin qu’il ne soit pas un frein au recrutement, – l’assumer pleinement en le transformant en un atout pour l’employeur potentiel. C’est d’autant plus aisé pour les personnes dont les déficiences peuvent être aisément compensées par des aménagements, – l’expliquer pour lever les doutes et craintes des interlocuteurs. Cela passe en outre par la nécessité d’aborder des points particulièrement intimes (par exemple : « suis-je autonome pour aller aux toilettes, pour manger... ? ») et de rassurer sur ses capacités et son potentiel de travail, tout en abordant ses limites. “Je voulais être embauché sur mes compétences et éviter l’effet pervers. On connait la loi en France, et les enjeux des quotas. Je voulais être sûr d’être pris pour mes compétences.” explique un jeune diplômé malentendant de 25 ans, chef de projet services technologiques.

>> PLUS D’INFORMATIONS ET DE CONSEILS SUR JD.APEC.FR


COOLTURE

AGIR

> 27

* > La Bande Destinée est une agence spécialisée dans la communication d’entreprise par la BD, l’illustration et le dessin animé. Contact : Patrick LEMERLE • T : 01 43 55 35 94 Email : patrick.lemerle@labandedestinee.com www.labandedestinee.com

COOLTURE N°36

2013 - #7

ÉPISODE N°7 :

LES VOEUX


Avant le 1er janvier, ne souhaitez que de belles fêtes de fin d’année. N’envoyez des cartes de vœux souhaitant une bonne année qu’après cette date. LA BARONNE DE STAFF 2008 AGEFIPH, campagne institutionnelle

COOLTURE COOLTURE

AGIR AGIR 28 >> 13

>> RETROUVEZ LES CONSEILS DE LA BARONNE DE STAFF SUR WWW.LABANDEDESTINEE.COM

www.coolture.fr


COOLTURE

À (re)VOIR EN DVD

VOIR

MILLEFEUILLE

© PARADIS FILMS

> 30

© DR

LE DVD

L’UNE EST VOILÉE L’AUTRE PAS...

À travers le destin de deux jeunes filles, Zaineb et Aïcha, Nouri BOUZID nous raconte, dans son film MILLEFEUILLE, l’histoire de tout un pays. Une Tunisie en émoi, qui hésite encore entre modernité et traditionalisme. Symboles de la Révolution tunisienne, Zaineb et Aïcha se battent pour leur indépendance, pour gagner leur liberté. Toutes deux luttent contre les carcans religieux et culturels établis par une société archaïque. Toutes deux se battent pour se reconstruire, pour l’avenir de la Tunisie...

LE MOT DE NOURI BOUZID

de Nouri Bengtsson Avec Lofti Ebdelli, Niour Mziou, Souhir Ben Amara, Bahram Aloui DVD - 19,95€ Bonus : l’Interview de Nouri Bouzid

COOLTURE N°36

2013 - #7

Vous avez choisi d’inscrire vos deux héroïnes dans un quotidien de vie ordinaire, sans en faire les symboles d’une cause...

élagué au maximum le récit pour ne jamais tomber dans l’explicatif....

J’ai voulu échapper au discours et à la démonstration politiques, dans un contexte où tout le monde donne des leçons. Si j’étais tombé dans ce piège, notamment en expliquant lourdement pourquoi l’une porte un voile et l’autre pas, j’aurais anéanti l’histoire de ces deux femmes. Je voulais aussi montrer ce qui manquait à la révolution «visible» : la révolution intérieure, la transformation de ces deux filles non à travers l’action mais par réaction, par refus intérieurs. Aïcha et Zaineb ne sont pas des militantes; elles sont emportées par le courant de l’Histoire et de la Révolution tunisienne. Lorsque le film débute, nous sommes le 13 janvier et Hamza, le frère de Zaineb, retrouve sa famille, après avoir été libéré de prison. Au montage, la plupart des événements de cette journée ont été coupés, parce que tout le monde en connaissait déjà le déroulé. J’ai

Qu’est-ce qui a changé pour la condition des femmes entre TUNISIENNES, que vous avez tourné en 1997, et MILLEFEUILLE ? Sous le régime de Ben Ali, une «liberté à la carte» existait, à condition de ne pas contrarier le pouvoir et que ces libertés ne soient pas revendiquées de manière provocante. L’été notamment, si vous alliez à la plage, les familles et les jeunes vivaient très librement. Ce qui cassait les pieds aux intégristes ! Bourguiba avait déjà fait voter une loi sur le code du statut personnel, unique dans le monde arabe : au bout de trois générations, je pense que les choses sont devenues irréversibles pour les jeunes filles. La seconde génération n’avait pas de mère libérée, donc les femmes ne l’étaient qu’à moitié. C’est le cas de TUNISIENNES. La nouvelle génération a généralement deux parents libérés. C’est la génération de MILLEFEUILLE !


Je voulais montrer ce qui manquait à la révolution «visible» : la révolution intérieure, la transformation de ces 2 filles non à travers l’action mais par réaction, par refus intérieurs.

Les filles sont également plus brillantes que les garçons (rires). Elles ont rapidement pris une place importante dans la société et la question des cheveux, notamment, n’a jamais été un tabou à leurs yeux. Rationnellement, le visage est déjà plus expressif que les cheveux ! Dans le film, il y a une scène qui rappelle que le Coran n’en parle jamais : «cacher sa gorge», cela correspond éventuellement aux aisselles, à la poitrine, en somme à une partie du corps qui peut être suggestive....

L’une des scènes les plus violentes du film, c’est justement lorsque la tante de Zaineb lui masque les cheveux sous un voile. Sa réaction est un rejet viscéral... Épidermique, même. Comme si le voile consumait sa peau. Zaineb et Aïcha sont de la génération où le corps n’est plus synonyme de sexe ou de désir. Il est banalisé, dans les limites d’une certaine pudeur lorsqu’on se trouve dans un lieu public. Ce que disent les Islamistes, en prétendant qu’il y a provocation au viol, est faux : c’était ce qui se passait avant ! Pour eux, toute partie du corps est sexuelle. Quand Zaineb est victime de cette manipulation émotionnelle, elle est sur le point de sombrer dans la folie. Porter le voile est une atteinte à son intégrité, à son identité profonde. Elle ne peut pas répondre à cette violence par les armes, donc elle subit l’oppression. Son silence est violent car on a accédé à son univers, son monde intérieur... On sait peu qu’environ deux cent cinquante personnes se suicident chaque année en Tunisie dont 30% des femmes. Ce sont majoritairement des jeunes analphabètes. Et la fréquentation des psychologues est en forte hausse.

Zaineb ne porte jamais le moindre jugement sur le voile d’Aïcha. Elles vivent pleinement leurs convictions, ce qui va à l’encontre des clichés véhiculés par les médias ! C’est l’un des thèmes qui me tient à cœur. Il y a une scène où Aïcha explique pourquoi elle porte ce voile : pour échapper à un drame passé et surtout pour respecter une promesse

NOURI BOUZID, réalisateur

faite à sa mère. Je voulais montrer que le voile n’est pas qu’une question religieuse, c’est aussi une protection machiste, parfois de jalousie, réclamée par les hommes. À l’instar de Brahim, le fiancé de Zaineb, ils préfèrent voir les autres filles sans voile alors qu’ils exigent de leur fiancée qu’elle le porte !

Quelles difficultés avez-vous rencontré lors du tournage ? Nous avons tourné entre le résultat des urnes et l’installation du nouveau gouvernement. Cela nous a évité pas mal de soucis, même si nous avons connu quelques contrariétés. Tout d’abord, lors de la scène finale où éclate la violence salafiste, nous devions filmer à la Casbah. C’était le jour de l’installation du Premier Ministre, avec tous les bâtiments ceints de barbelés. On nous a autorisé un seul axe de caméra, car il n’était pas question de remettre les graffitis sur les murs. Ensuite, lors de la scène en extérieurs dans un marché de rue, nous avons été agressés et j’ai de nouveau été menacé de mort. Certains passants me reprochaient la manière dont j’avais évoqué l’Islam dans MAKING OF, à savoir que le Coran ne devait pas être mêlé aux problèmes du quotidien. C’était un péché alors que j’exprimais à ma façon des convictions laïques...

COOLTURE

DVD > 31

N’importe quelle religion associée à l’État mène au pire. Avec une spécificité près, propre à l’Islam : c’est la seule religion où le chef religieux est en même temps chef politique et militaire.

NOURI BOUZID

À travers l’enrôlement de Hamza, vous montrez la pression quotidienne et insidieuse des Salafistes... ...Et ce sont des activistes politiques qui ne se cachent pas. Je me suis limité à la période durant laquelle se déroule l’action du film. Hamza est déchiré entre l’individuel et le collectif. J’ai connu cela en 68, lorsque je suis monté à Paris pour faire l’IDHEC : l’école a été fermée suite aux événements de mai, auxquels j’ai participé. Je suis devenu maoïste, comme beaucoup d’étudiants et d’intellectuels. Je suis allé chercher les valeurs de la révolution française dans le marxisme qui, à l’époque, semblait défendre des intérêts humains supérieurs. www.coolture.fr


COOLTURE

VOIR

NOURI BOUZID, réalisateur

© PARADIS FILMS

> 32

Je crois que la Tunisie a besoin d’un message de coexistence et non de concurrence. Il faut arrêter de violenter l’autre pour ses choix de société ou de vie.

Des années après, notamment grâce à Soljenitsyne, je me suis rendu compte à quel point je m’étais trompé d’adresse. J’avais été dupé. Le parallèle avec tous ces jeunes Tunisiens embrigadés dans le Djihad me semble pertinent : tous ne le rejoignent pas au nom de la foi ; ils croient aussi faire le bien, pour un futur plus juste. Eux aussi s’apercevront, un jour, qu’ils ont été manipulés.

Hamza évolue pourtant vers une prise de conscience qui le rapproche d’Aïcha. Est-ce porteur d’espoir ?

Une conviction ne s’impose pas, elle se partage. NOURI BOUZID

C’est la projection de ma propre espérance pour l’avenir. Hamza revient sur son « rêve » de jeunesse. Lorsqu’il rejoint Aïcha dans l’appartement, c’est une scène cruciale pour eux deux. Lui donne un peu de place aux sentiments et Aïcha se réconcilie avec son corps. Elle va pouvoir enlever le voile, car elle retrouve les prémices d’une vie affective, sentimentale et sexuelle.

Pouvez-vous commenter cette réplique cynique de Brahim : « Demain, la Tunisie sera à 50% alcoolique et à 50% intégriste » ? Et il conclut en disant : « Moi, je suis les deux ». C’est une manière pour le personnage d’évoquer un équilibre qui a toujours existé en Tunisie. Un équilibre qui est le fruit du bon sens populaire : quand on va au bar, il est plein ; quand on se rend à la mosquée, elle est bondée. Et personne n’empêche l’autre d’agir comme bon lui semble. Encore moins par la violence. Les deux attitudes peuvent cohabiter, y compris sous le même toit. Sans cette acceptation de l’autre, c’est l’enfer.

COOLTURE N°36

2013 - #7

Seriez-vous d’accord pour dire que MILLEFEUILLE célèbre, outre la tolérance, le libre arbitre de chacun ? Surtout en ce qui concerne les femmes. À travers ce film, je martèle que leur corps n’appartient ni à leur père, ni à leur frère, ni à leur mari, ni à leur fils. Une femme est libre de son corps. Clandestinement, si elle le souhaite. Mais je revendique qu’elle puisse aussi le faire publiquement. Personne ne doit la punir d’un choix qu’elle assume. Il y a aussi cet accordéoniste qui est devenu le fil rouge du récit. En tunisien, le titre du film signifie «Je ne meurs pas»: c’est la chanson de ce musicien, reprise à la fin par les deux héroïnes. J’y tenais beaucoup car c’est symbolique de l’histoire que j’ai vécue. Le 17 avril 2011, j’ai été menacé de mort par un rappeur, lors d’une soirée de gala organisée avant les élections. Psyco M m’avait lancé « Je vide mon kalachnikov sur le réalisateur de MAKING OF, l’ennemi de l’Islam ». Mes amis m’ont demandé de porter plainte, ce que j’ai refusé de faire. Parce que c’était un artiste, luimême réprimé par Ben Ali. Parce ce que je ne voulais pas le voir condamné - comme je l’avais été - pour de simples paroles.

Comment s’est déroulé la sortie de MILLEFEUILLE en Tunisie ? Le film est en train de connaître un beau succès. Je crois que la Tunisie a besoin d’un message de coexistence et non de concurrence. Il faut arrêter de violenter l’autre pour ses choix de société ou de vie. Il ne s’agit pas de pousser tout le monde à être laïc. La religion occupe une place primordiale chez beaucoup de gens, mais c’est une affaire privée. Une conviction ne s’impose pas, elle se partage.


COOLTURE

CINE > 27

www.coolture.fr


COOLTURE

PARTIR

6 BONNES RAISONS

DE PARTIR…

> 34

OSEZ LA TUNISIE ! SOUSSE - Port El Kantaoui © DR

DE MONASTIR À MADHIA, UNE TERRE D’HISTOIRE

- Réalisé par HG pour COOLTURE -

1

MONASTIR

Depuis la Révolution du Jasmin (le 14 janvier 2011), et alors que Syrie, Egypte et Libye sombrent dans la violence, les espoirs du printemps arabe résistent toujours en Tunisie. Pays d’histoire et d’une incroyable diversité, la Tunisie reste une destination de vacances phare. L’occasion pour Coolture de vous faire découvrir quelques fabuleux sites touristiques, de Sousse à Monastir, au sud-est de la capitale Tunis.

MONASTIR © Coolture

COOLTURE N°36

2013 - #7

2

Petite cité de pêcheurs construite sur une presqu’île au sud-est du golfe d’Hammamet, Monastir a un riche passé historique que retracent plusieurs monuments. Ainsi le Ribat, sorte de monastère musulman fortifié, fut fondé au VIIIe siècle et constitue encore aujourd’hui l’un des monuments les plus impressionnants de Tunisie. Découvrez aussi l’imposant mausolée Bourguiba avec sa coupole dorée et ses deux minarets ! :: Le bon plan de Coolture :: “Vous apprecierez les plages de sable fin qui comptent parmi les plus belles du littoral tunisien.”

MONASTIR © Coolture

MADHIA

3

Ancien comptoir carthaginois et première capitale des califes fatimides au Xe siècle, Mahdia est bâtie à fleur de rocher sur une mince presqu’île inexpugnable. Son port de pêche, l’un des plus importants de Tunisie, est spécialisé dans la pêche à la lueur des lumporos qui créent, les soirs d’été, un départ fascinant au départ des chalutiers, illuminant la mer et le port de mille bougies. :: Le bon plan de Coolture :: “Les plongeurs rêveront de la célèbre épave archéologique explorée jadis par le Commandant Cousteau.”

MAHDIA - Cimetière marin © Coolture

KAIROUAN Ville sainte, ville mythique, Kairouan est une ville riche d’histoire et de traditions classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Première capitale du Maghreb musulman, vous visiterez le Ribat, la Grande Mosquée Sidi Oqba aux allures de forteresse et la Kasbah (une imposante citadelle qui domine toute la Médina)... :: À savoir :: Ville d’art et d’artisanat, le tapis de Kairouan est le plus réputé de Tunisie. Il est reconnaissable à son point particulier,le point de Gördes, et à son motif hexagonal central.

KAIROUAN - Magasin de Tapis (mergoums) © Coolture


COOLTURE

PARTIR > 35

INFOS PRATIQUES L’OFFICE DU TOURISME DE TUNISIE 32 avenue de l’Opéra - 75001 Paris Tel : 01-47-42-72-67 ontt@tourismetunisien.fr

www.bonjour-tunisie.fr

Y ALLER Comptez 2 heures de vol, Tunis étant à SOUSSE - la Kasbah © Coolture

MONASTIR © Coolture

4

SOUSSE Troisième ville de Tunisie, Sousse, dite la Perle du Sahel, a été fondée par les Phéniciens. Sa médina, inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO, accueille des monuments d’une très grande diversité : remparts, Kasbah médiévale, musée archéologique, Ribat, grande mosquée... :: À savoir :: “La magnifique collection de mosaïques de sol d’époque romaine est l’une des plus importantes du monde méditerranéen.”

SOUSSE - Musée Archéologique © Coolture

5

EL JEM Cette petite ville, située aux portes de la région du Sahel, est célèbre pour son amphithéâtre, aussi appelé Colisée de Thysdrus. Construit par l’empereur Gordien vers 230 ap J.C., il est le plus grand au monde après ceux de Rome et de Capoue ; un monument très impressionnant par ses dimensions et son excellent état de conversation. :: À savoir :: “L’amphithéatre a fait l’objet d’un classement au patrimoine mondial de l’Unesco en 1979.”

EL JEM - Le Colisée © DR

1477 km de Paris. TUNISAIR assure 5 vols quotidiens pour Tunis et dessert également

6

SPA & DÉTENTE La Tunisie s’impose comme la deuxième destination après la France pour s’offrir une balnéothérapie. Bénéficiant d’installations dernier cri, elle permet de profiter des vertus de l’eau de mer à des tarifs très étudiés.

Djerba, Monastir, Tozeur et Sfax et propose régulièrement de nombreuses promotions :

www.tunisair.com.tn

LES FORMALITÉS Une pièce d’identité avec un bon d’échange hôtelier (voucher) ou un passeport en cours de validité !

:: Un moment d’exception :: “À Monastir, entre une plage de rêve et des jardins suspendus, le Royal Elyssa Thalasso & Spa vous proposera une expérience inédite combinant les bienfaits du milieu marin aux délices des rituels d’un spa.” www.thalassa-hotels.com www.royalelyssa.com

MONASTIR - Hôtel Royal Thalassa © DR

LA MONNAIE L’unité monétaire tunisienne est le dinar (TND), divisé en 1.000 millimes. Le taux de change est actuellement d’environ 2,25 dinars/€.

SOUSSE - Port El Kantaoui © DR

www.coolture.fr


COOLTURE

DVD

VOIR

NOS

> 36

COUPS DE CŒUR

COFFRET PRESTIGE DVD + BLUE RAY

HOMMAGE JOHN CASSAVETS, coffret 8 DVD - 59,99€

Un coffret exceptionnel regroupant cinq de ses chef d’œuvres !

2013 - #7

OPENING NIGHT (1977) Ce film offre à Gena Rowlands l’un de ses plus grands rôles, récompensé par un Ours d’argent au Festival de Berlin 1978. Le film permet à Cassavetes d’exprimer sa passion pour ceux qui, pendant toute sa carrière, ont constitué la pierre angulaire de son cinéma :

BREAKING BAD SAISON 1 À 5

4 films cultes à petit prix !

coffret 12 DVD - 59,99€ Zombie or not zombie ?

coffret 18 DVD - 79,99€ À voir absolument !!!!

- «A la poursuite d’Octobre Rouge» - «Danger immédiat» - «Jeux de guerre» - «La Somme de toutes les peurs»

les épisodes + bonus : 11 modules «making of» + les scènes coupées avec les commentaires du producteur délégué Glen Mazzara.

Une série délirante où un père de famille modèle, professeur de chimie, se sachant atteint d’un cancer, va se mettre à fabriquer des amphétamines.

coffret 10 DVD - 59,99€ Oubliez le Seigneur des Anneaux ! les épisodes + nombreux bonus : «Guide complet de Westeros» + «making of» + Création du générique...

© DR

coffret 4 DVD - 19,99€

GAME OF THRONES SAISON 1 ET 2

© DR

L’intégralité des 24 épisodes des 2 Saisons + Tous les bonus des saisons individuelles .

SHADOWS (1959) New York, à la fin des années 50. Benny est un jeune homme révolté qui passe son temps à jouer de la trompette.Hugh tente quant à lui de faire carrière comme chanteur de jazz, tandis que Lelia nourrit le rêve de devenir écrivain. Ils vivent sous le même toit, ils sont frères et soeurs, et ils sont Noirs...

WALKING DEAD SAISON 1 À 3

© DR

coffret 8 DVD - 49,99€ Un thriller éprouvant et paranoïaque !

JACK RYAN COFFRET

© DR

HOMELAND SAISON 1 ET 2

Nick est submergé par le travail. Il annonce un soir à sa femme Mabel qu’il ne pourra pas rentrer comme prévu. Seule et totalement désemparée, Mabel confie alors ses enfants à sa mère, se saoule et, à demiconsciente, ramène un homme à la maison.

Patron du Crazy Horse, une boîte de strip-tease de Los Angeles, Cosmo Vittelli contracte une nouvelle dette au jeu auprès de la Mafia. Cette dernière lui propose un marché : pour régler sa dette, Cosmo devra assassiner un bookmaker chinois...

© DR

DVD EXPRESS COOLTURE N°36

UNE FEMME SOUS INFLUENCE (1974)

MEURTRE D’UN BOOKMAKER CHINOIS (1976)

FACES (1968) Entre errance nocturne, fous rires, alcool, flirts et mauvaise conscience, un couple semble se déliter en moins de trente-six heures...


COOLTURE

MANGA

NOS

COUPS DE CŒUR

LIRE > 37 Talent !

Prophecy © Tetsuya Tsutsui / Ki-oon

Le dénouement palpitant de ce thriller choc où se mêlent avec talent les thèmes de prédilection de Tetsuya Tsutsui : injustice sociale, vengeance et nouvelles technologies.

PROPHECY T3/3 de Tetsuya TSUTSUI Éditions Ki-oon - 7,90€

:: L’histoire :: La section de lutte contre la cybercriminalité de Tokyo est sur les dents. Un individu coiffé d’un masque en papier journal poste sur Internet des vidéos menaçantes où il prédit les pires crimes : incendies, agressions, viols... Le problème ? Dès le lendemain, ses prophéties se réalisent à la une des journaux télévisés.

GANTZ T37

de Hiroya OKU Éditions Tonkam - 9,35€

La conclusion apocalyptique d’une série devenue culte :: À savoir :: Cet ultime volume contient un vibrant hommage de Hiroya OKU à un animé qui l’a profondément pmarqué dans son enfance : Muteki Chojin Zambot 3. Une interview spéciale pour célébrer la fin d’une série qui nous aura fait vibrer pendant 13 ans.

CAPITAINE ALBATOR

© Pika

© Kana

© Tonkam

© Glénat

Idée Cadeau ;-)

MOTO HAGIO ANTHOLOGIE

INFINITE KUNG FU T1/2

LE PIRATE DE L’ESPACE

de Moto Hagio Éditions Glénat - 608 pages - 25,50€

de Kagan McLeod Éditions Pika - 14,95€

de Leiji MATSUMOTO Éditions Kana - 1088 pages - 25€

Une pionnière incontournable !

Les zombies débarquent !

Moto Hagio est l’une des premières artistes féminines ayant osé enfreindre les codes du manga qui, dans les années 60, imposaient à ces dernières des histoires simplettes à l’eau de rose. À l’image du grand maître Osamu Tezuka, elle n’hésitera pas à explorer divers horizons, allant de la saga vampirique aux récits de SF, maîtrisant au passage les critiques sociales ou les fables amères.

:: L’Histoire :: La vie est devenue un don rare dans ce royaume des arts martiaux rongé par un kung fu empoisonné et maléfique et par un empereur sanguinaire avide de puissance. Un fléau ne venant jamais seul, depuis quelques années, les morts se relèvent pour assaillir les vivants...

INTÉGRALE

Bien plus qu’un manga ! :: À savoir :: Après 30 ans d’abscence, le 25 décembre sortira au cinéma, le très attendu animé marquant le retour du légendaire corsaire de l’espace. Pour rappel, le succès du dessin animé d’origine a été tel en France, que les fans ayant entre 30 et 40 ans sont surnommés « la génération Albator....

www.coolture.fr


PATHÉ PRÉSENTE

RÉVOLUTIONNAIRE PRISONNIER PRÉSIDENT

©KEITH BERNSTEIN

IDRIS ELBA NAOMIE HARRIS

UN FILM DE JUSTIN CHADWICK ANANT SINGH PRÉSENTE EN ASSOCIATIONAVEC DISTANT HORIZON ORIGIN PICTURES PATHÉ L'INDUSTRIAL DEVELOPMENT CORPORATION OF SOUTH AFRICA LIMITED ET LE NATIONAL EMPOWERMENT FUND UNE PRODUCTION VIDEOVISION ENTERTAINMENT UN FILMDE JUSTINCHADWICK "MANDELA : LONG WALK TO FREEDOM"IDRISELBA NAOMIEHARRIS TONYKGOROGE RIAADMOOSA LINDIWEMATSHIKIZA MUSIQUE ALEXHEFFES MONTAGE RICKRUSSELL DÉCORS JOHNNYBREEDT DIRECTEUR DE LA PHOTOGRAPHIE LOL CRAWLEY PRODUCTEURS DÉLÉGUÉS CAMERON MCCRACKEN FRANÇOIS IVERNEL GEOFFREY QHENA BASIL FORD PHILISIWE MTHETHWA HARVEY WEINSTEIN SUDHIR PRAGJEE SANJEEV SINGH PRODUCTEUR ORIGIN PICTURES DAVID M.THOMPSON PRODUIT PAR ANANT SINGH D'APRÈS L'AUTOBIOGRAPHIE DE NELSON MANDELA "UN LONG CHEMIN VERS LA LIBERTÉ" SCÉNARIO WILLIAM NICHOLSON RÉALISÉ PAR JUSTIN CHADWICK ' ORDINARY LOVE'' PAR U2 WWW.PATHEFILMS.COM ©2013 LONG WALK TO FREEDOM (PTY) LTD


COOLTURE

Une histoire a besoin de relief, et les personnages contrefaits apportent justement ce relief, leur aspect leur confère un caractère puissant.

> 39

© Dupuis

© Glénat

François BOUCQ, dessinateur

LIRE

MILLENIUM T2/6

de Homs et Runberg Éditions Dupuis - 14,50€

Un thriller magistral >>> Avec ce deuxième tome de l’adaptation qu’ils proposent du bestseller de Stieg Larsson, Sylvain Runberg et José Homs bouclent l’intrigue du premier volume de la trilogie Millénium. Unanimement saluée à son lancement, cette adaptation en bande dessinée parvient à surprendre le lecteur, même averti, par ses choix narratifs et par ses prises de vue, tout en restant parfaitement fidèle au récit et à l’esprit de l’œuvre originale.

LES HÉROS REVIENNENT TOUJOURS DE L’ENFER. Otage, le Bouncer doit s’évader en entraînant avec lui l’affreux Pretty John pour le livrer à la justice. Mais pas facile de sortir de ce guêpier avec un tel poids mort quand on a à ses trousses les terribles skulls, la garde rapprochée du pénitencier qui, tels les cavaliers de l’apocalypse, sèment la terreur et la désolation sur leur passage... Cette fois-ci, on ne donne pas cher de sa peau ! BOUNCER T9 de Jodorowsky et Boucq - Éditions Glénat - 14,95€

1 QUESTION À FRANÇOIS BOUCQ

> Le pénitencier de Deep-End est une véritable cour des miracles. Quelle est votre part dans le choix de ces personnages hors normes ? “Pour les personnages, c’est un mode d’inspiration mutuel entre Alejandro et moi. Nous considérons qu’une histoire a besoin de relief, dans lequel les personnages deviennent une architecture, des formes qui vont se répondre les unes aux autres. Et les personnages contrefaits apportent justement ce relief, leur aspect leur confère un caractère puissant.

D’autre part, ils facilitent la lecture puisqu’ils permettent d’être identifiés au premier coup d’œil. la lecture est un plaisir avant tout et il ne faut pas que le lecteur rencontre d’obstacle quand il parcourt son album, qu’il se mette par exemple à se poser la question : « c’est qui ce personnage, déjà ? ». Enfin, tout simplement, une bonne aventure, c’est un bon héros et un bon mauvais, et l’aspect des personnages joue un rôle important ici aussi. C’est la combinaison de tout ça qui fabrique le plaisir du lecteur.”

Talent !

AVANT LA QUÊTE T4

de Loisel, Le Tendre et Mallié (Dargaud - 13,99€) Bragon s’expose à de grands dangers en tentant d’affronter le Rige, un redoutable prédateur. À l’issue de la confrontation, sa vie va basculer.

L’ ACTU EN PATATES T3 de Martin Vidberg

IN GOD WE TRUST

(Delcourt - 14,50€)

de Winshluss (Les Requins Marteaux - 25€)

C’est la crise pour le président normal ! Il y a Angela qui ne l’aime pas, Arnaud qui porte des marinières, Frigide qui veut du sang et Kim Jong qui s’énerve !

Après s’être attaqué à la célèbre histoire de Pinocchio, Winslhuss porte son regard insolent sur la Bible et nous offre un album joyeusement anticlérical !

© Les Requins Marteaux

© Daniel Maghen

© Dargaud

Place à l’action, aux batailles entre Espagnols et flibustiers, aux requins-tueurs, aux coursespoursuites dans la jungle !

LA QUÊTE DE L’OISEAU DU TEMPS

de Gil et Paturaud (Daniel Maghen - 19€) Exilé sur l’île de Jersey, Victor Hugo rumine l’infinie tristesse suscitée par la mort de sa fille chérie Léopoldine, noyée accidentellement dix ans plus tôt, alors qu’elle n’avait que 19 ans.

© Delcourt

VICTOR HUGO

de Dufaux et Jeremy (Dargaud - 13,99€)

© Dargaud

BARRACUDA T4

BD EXPRESS

Talent !

www.coolture.fr


COOLTURE

LIRE

> 40

BD

NOS

COUPS DE CŒUR Talent !

LE SILENCE DE LOUNES

GAUGUIN LOIN DE LA ROUTE

La magistrale évocation d’un conflit père-fils.

Loin de la route Lassé de sa vie en France, Paul Gauguin débarque à Tahiti où il décide de s’installer. Face au dépaysement absolu que lui procure la vie sous les Tropiques, le peintre retrouve un nouveau souffle, un appétit de vivre et une inspiration renouvelée.

MATTÉO 1936 T3

BLACKSAD T5

de Baru et Pierre Place Éditions Casterman - 20€

de Le Roy et Gaultier Éditions Le Lomabrd - 19,99€

© Futuropolis

© Dargaud

© Casterman

© Le Lombard

Talent !

Giani et Nouredine ont grandi ensemble à Saint Nazaire. L’un est fils d’immigrés italiens, l’autre a des parents kabyles qui sont arrivés en France plus récemment, après la guerre d’Algérie. >>> Une histoire de filiation poignante, pleine de non-dits, de fureurs rentrées, de violence et d’espoirs déçus.

de Guardino et Canales Éditions Dargaud - 13,99€

de Jean Pierre Gibrat Éditions Futuropolis - 17€

Un road-movie.

Tout semblait possible...

:: L’histoire :: Ce cinquième épisode de Blacksad, Amarillo, s’ouvre à La Nouvelle-Orléans : Weekly doit quitter la ville ; il y laisse John qui préfère rester sur place pour chercher du travail. Par chance, celuici croise justement un riche Texan qui lui propose de ramener sa voiture chez lui : un boulot simple et bien payé !...

:: L’histoire :: Août 36. C’est le temps du Front populaire. C’est le bonheur des premiers congés payés. 15 jours à ne rien foutre, comme maugréaient les patrons ! En tout cas, 15 jours de loisirs. Et Mattéo, Paulin, Amélie embarquent dans l’auto d’Augustin, en route pour leurs premières vacances officielles, direction la mer, le Sud.

Grzegorz ROSINSKI évoque son quotidien, ses influences picturales, littéraires et cinématographiques, son plaisir d’explorer, encore et toujours, de nouvelles pistes. Il dévoile aussi la naissance de ses séries Thorgal et Hans, ses autres bandes dessinées...

COOLTURE N°36

2013 - #7

CONQUISTADOR T3

(Delcourt - 14,50€) Suite à la menace d’épidémie de peste, Gavroche et les siens ont été placés en quarantaine, sitôt levée l’annonce d’une tempête approchant des côtes.

TROLLS DE TROY T17

de Dufaux et Xavier (Glénat - 13,90€)

La saga Conquistador se prolonge, oppressante et mystique, mêlant toujours aussi savamment Histoire, aventure et mythologie sud-américaine.

de Arleston et Mourier (Soleil - 13,95€) Waha prend des bains dans la rivière ! Elle ne reconnaît plus les siens, a peur de tout... Serait-ce un dérèglement de la personnalité ? Se prendrait-elle pour une... humaine ?

© Soleil

Pour les passionnés de Thorgal

HAUTEVILLE HOUSE T10 de Duval et Gioux

© Glénat

de Gaumer et Rosinski. Éditions Le Lombard - 45€

de Sente et Jigounov (Dargaud - 11,99€) Retour à Greenfalls, dans cette petite ville où Jonathan Mac Lane a été assassiné. XIII est tombé aux mains de la fondation Mayflower et, sous hypnose, se retrouve pressé de questions...

© Delcourt

MONOGRAPHIE ROSINSKI

XIII T22

© Dargaud

© Le Lomabrd

>>> La destinée singulière d’un homme entraîné malgré lui et son pacifisme militant, dans toutes les guerres de la première moitié du XXème siècle.


LIRE

Richard GUÉRINEAU, scénariste et dessinateur

9/11 T6

> Pourquoi adapter ce roman de Jean Teulé ? “C’est lié à mon admiration pour l’écriture et la démarche de Jean Teulé. J’aime le regard à la fois sérieux et goguenard qu’il porte sur l’Histoire. En découvrant Charly 9, j’y ai tout de suite vu une matière formidable pour la BD. Le récit est truffé d’anecdotes et de gags très visuels et j’y ai très vite repéré des interstices dans lesquels glisser des détails et des références personnelles tout en restant fidèle au roman. Et puis, le sujet : la folie d’un roi, le massacre de la Saint-Barthélemy, le mélange de violence et d’humour, de

PIÈGE SUR ZARKASS T2

© Glénat / 12Bis

À mi-chemin entre la série TV 24 et les univers interlopes de John Le Carré, la série 9/11 montre le dessous des cartes des affaires internationales.

de Yann et Cassegrain (Ankama - 13,90€) Marcel et Louis, les deux aventurières en mission secrète dans la jungle zarkassienne, ont enfin découvert le site du crash...

© Ankama

de Bartoll, Corbeyran et Jef (Glénat/12Bis - 13,90€)

Talent !

© Delcourt

2 QUESTIONS À GUÉRINEAU

LADY S. T9

macabre et de grotesque. Quel formidable exutoire !”

> Ce récit historique a-t-il nécessité beaucoup de recherches iconographiques ? “Mon intention n’était pas de faire un récit historique pour les puristes. Le registre graphique choisi me permettait d’évoquer une ambiance XVIe siècle sans tomber dans une reconstitution rigide de la Renaissance, mais je me suis réellement passionné pour l’histoire de cette période des guerres de religion.

JOUR J T15

de Van Hamme et Aymond (Dupuis - 12€) Lady S et Anton vivent cachés dans un cottage, en Angleterre. Repérés par leurs poursuivants, ils sont de nouveau obligés de fuir.

de Duval, Pécaud, Kordey (Delcourt - 14,50€) An II du règne de Titus. Le préfet Claudius revient à Rome après dix ans d’absence. Dix années à traquer les Poissons, la secte juive fanatique responsable de la destruction de Jérusalem...

LE TUEUR T12

de Matz et Jacamon (Caterman - 10,95€) Le Tueur a repris du service. Mais l’élimination (judicieuse) d’un agent de la C.I.A. présente un inconvénient majeur : attirer l’attention...

BD EXPRESS

>>> Dans ce 4 tome, Enrico Marini fait du récit historique une époustouflante aventure humaine, riche et tragique, et son dessin réaliste nous plonge au coeur des tourments des héros et des soubresauts du règne d’Auguste.

de Richard GUÉRINEAU d’après le roman de Jean TEULÉ Éditions Delcourt - 16,95€

© Casterman

:: L’histoire :: Il a trahi. Marcus doit se rendre à l’évidence : Arminius, qu’il considère comme son frère, prépare une rébellion contre Rome, la cité qui leur a tout donné. Deux hommes, deux destins, une amitié déchirée et l’Histoire qui avance, inéluctablement.

© Delcourt

Au cœur de l’Empire romain.

Charles IX fut, de tous les rois de France, l’un des plus calamiteux. À 22 ans, pour faire plaisir à sa mère, il ordonna le massacre de la SaintBarthélemy qui épouvanta l’Europe entière. Abasourdi par l’énormité de son crime, il sombra dans la folie. Transpirant le sang par tous les pores de son pauvre corps décharné, Charles IX mourut à 23 ans, haï de tous.

© Dupuis

LES AIGLES DE ROME T4

de Marini - Éditions Dargaud - 13,99€

ème

> 41

UNE EFFRAYANTE FARCE TRAGIQUE DE L’HISTOIRE.

© Dargaud

COOLTURE

Le massacre de la Saint-Barthélemy, la folie d’un roi, le mélange de violence et d’humour, de macabre et de grotesque. Quel formidable exutoire !

www.coolture.fr


COOLTURE > 42 Talent !

INTÉGRALES BD

NOS

COUPS DE CŒUR

O’BOYS INTÉGRALE N&B

Le plus grand complot de la Renaissance

Au son du blues et du racisme

1565. Alors que la science est en plein bouleversement, plusieurs médecins réputés meurent dans d’étranges circonstances. Une bataille a déjà commencé autour de la plus merveilleuse des créations : le corps humain.

© Casterùan

© Dargaud

© Delcourt

LA LICORNE INTÉGRALE de Gabella et Jean Éditions Delcourt - 29,95€

PATRIMOINE BD

Talent !

Idée Cadeau ;-)

PARTIE DE CHASSE ÉDITION 30e ANNIVERSAIRE

de Julien et Laurent Bonneau. Éditions Dargaud - 29,99€

de Christin et Bilal Éditions Casterman - 39€

L’histoire de deux jeunes gens qui, ensemble, vont accomplir un fabuleux périple qui deviendra un véritable apprentissage de la vie... Un récit puissant qui restitue l’ambiance dans le sud des États-Unis des années 1930 : l’univers de Mark Twain, John Steinbeck ou Jack London. Une Amérique sur fond de blues et de racisme...

Une oeuvre majeure de la BD 1983. Dans la brume glacée des forêts soviétiques, s’organise une singulière “partie de chasse”. Quand la petite histoire se fond dans la grande, le lecteur redécouvre les sombres événements qui ont marqués la période du bloc de l’Est.

© Glénat

LIRE

LE RÊVE DU REQUIN INTÉGRALE

de Schultheiss - Éditions Génat - 35,50€

Un thriller implacable et sauvage 1984-1986, Lagos. Lambert, l’aventurier au monocle de «verre magique», fait régner une terreur sanguinaire au large des côtes africaines, flanqué de sa fidèle bande de pirates sans pitié... Le requin habite son âme, et il est coriace.

Nouveau cycle !

SERGENT KIRK INTÉGRALE - T5

de Hugo Pratt (Futuropolis - 27,50€)

Nous ne sommes jamais au bout de nos surprises avec Hugo Pratt ! Ce dernier tome réunit une douzaine de récits de 8 à 80 planches, entièrement inédit.

BRUNO BRAZIL INTÉGRALE T1

de Greg et Vance (Le Lombard - 25,50€)

Elégant, désinvolte, Bruno Brazil est un émule de James Bond entouré d’une équipe baptisée «Commando Caïman».

SCORPION

INTÉGRALE T1 et 2 de Desberg et Marini (Dargaud - 42€) Retrouvez pour la 1ère fois les aventures du Scorpion réunies dans 2 intégrales avec en bonus les cahiers des recherches et croquis de Marini.

LA MARCHE DU CRABE INTÉGRALE

PÊCHÉS MIGNONS

BIDOUILLE ET VIOLETTE

de de Pins et Mazaurette (Fluide Glacial - 49€)

de Hislaire (Glénat - 38€) Avant Yslaire, il y eut Hislaire, l’auteur romantique de Bidouille et Violette, une histoire d’amour fou entre 2 adolescents sensibles, le petit rondouillard timide et la plus belle fille du lycée.

INTÉGRALE

de Arthur de Pins (Soleil - 39,95€) Un petit pas de côté peut-il bouleverser l’ordre établi, l’écosystème et surtout...les mœurs rigides de cette faune maritime totalement stupide ?

INTÉGRALE

Cette BD délicieusement coquine, qui explore les relations entre les hommes et les femmes d’aujourd’hui.

Talent ! COOLTURE N°36

2013 - #7

© Glénat

© Soleil

Voici enfin la réédition des aventures cultes de l’oncle Picsou !

© Dargaud

de Don Rosa (Glénat - 29,49€)

© Fluide Glacial

LA GRANDE ÉPOPÉE DE PICSOU INTÉGRALE T3


COOLTURE

COMICS > 43

© Dargaud

Talent !

de Dufaux et Delaby Éditions Dargaud - 42€

Captivant et somptueux Nous sommes dans la Rome antique. L’empereur Claude assiste aux combats de gladiateurs qui luttent en plein de milieu de l’arène, avec le fol espoir de survivre. En marge de ces événements tragiques, d’autres complots se fomentent dans l’ombre, avec - éternel enjeu - le pouvoir !

WITCHFINDER, AU SERVICE DES ANGES

© Delcourt

MURENA INTÉGRALES CYCLES 1 ET 2

Avec Witchfinder, découvrez la nouvelle série spinoff de l’univers de Hellboy, par Mike Mignola et Ben « Lord Baltimore » Stenbeck. de Mike Mignola et Ben Stenbeck - Éditions Delcourt - 16,95€

FABLE T12

TOP 10 T3

À l’ouest des États-Unis, des millions de zombies s’entassent aux abords de l’île colonisée par les survivants de la caravane de bateaux.

La petite communauté des Fables est prête à tout pour gagner sa liberté, y compris à réduire l’Empire à néant si cela s’avère nécessaire.

Deux récits complets sur les personnages de Néopolis, la ville créée par Alan MOORE où tous les habitants sont des super-héros.

de Willingham et Buckingham (Urban Comics - 17,50€)

de Alan Moore et Gene Ha (Urban Comics - 19€)

© Urban Comics

de Peru et Cholet (Soleil - 14,50€)

© Urban Comics

de Layman et Guillory (Delcourt - 15,50€) À peine sorti de l’hôpital, Tony Chu se remet doucement au travail. Il doit affronter un culte de fanatiques d’oeufs qui a déclaré la guerre à tous les mangeurs de poulet.

ZOMBIES T3

© Soleil

© Glénat

de Hermann (Glénat - 49€) Pour les fêtes, retrouvez la geste tragique d’Aymar de Bois-Maury dans une somptueuse intégrale N&B regroupant les dix tomes de l’œuvre maîtresse d’Hermann.

TONY CHU, DÉTECTIVE CANNIBALE T7

© Delcourt

LES TOURS DE BOISMAURY INTÉGRALE N&B

COMICS EXPRESS

:: l’Histoire :: Edward Grey est un chasseur de sorcières, engagé par la reine Victoria comme agent privé, en charge d’enquêter sur des affaires extraordinaires. Pour sa première mission, il quitte les beaux quartiers pour les bas-fonds les plus sordides de la capitale. Ses proies: des conspirateurs occultes, un monstre déchaîné et la société secrète la plus abjecte qui soit, la Fraternité Héliopique de Ra.

www.coolture.fr


COOLTURE

GAMER OU CASUAL

JEU

NOS

COUPS DE CŒUR

© DR

> 44

SUPER MARIO 3D WOLRD Genre : Plates-formes Support : Wii U - Éditeur : Nintendo

Aussi inventif que généreux Préparez-vous à découvrir Mario comme vous ne l’avez jamais vu !

PLONGEZ DANS UN MONDE ONIRIQUE ET SURRÉALISTE DES ANNÉES 20 CONTRAST Genre : Plates-formes / Puzzle-Game - Support : PS4, Xbox 360, PC - Éditeur : Focus Home Interactive

Totalement addictif !

devrez lever le voile sur une sombre histoire, en manipulant

la séparation de ses parents. La ville devient un terrain de

les sources de lumière du monde des ombres, pour déformer,

jeu où se succèdent puzzles, enigmes et séquences de

agrandir ou étirer les ombres du décor, éléments clés pour

plateformes... Vous passez en un clin d’oeil d’un monde

résoudre les nombreuses énigmes qui mettront votre cerveau

fantastique en 3D, à un mystérieux univers d’ombres en 2D.

à rude épreuve !

LET’S SING 2014 Genre : Danse / Rythme Support : Wii, Éditeur : KOCH Media

Chantez et dansez simultanement ! Nouveau : deux joueurs peuvent danser sur les chorégraphies pendant qu’un nombre illimité de chanteurs peut les accompagner en arrière plan.

COOLTURE N°36

2013 - #7

© DR

© DR

Incontournable pour tous les amateurs et autres addicts des grilles chiffrées et des dessins à reproduire ;-)

jeu de scène, la magie, les intrigues et la tromperie, vous

né de l’imagination d’une petite fille, Didi, bouleversée par

© DR

Genre : Réflexion/Puzzle-Game Support : N3DS - Éditeur Jupiter

Dans cet univers surréaliste des années 20 où se mêlent le

un jeu video. Plongez dans un étonnant univers onirique

© DR

PICROSS E3

Avec Contrast, découvrez une atmosphère atypique dans

SIM CITY : VILLES DE DEMAIN

ANGRY BIRDS STAR WARS

Genre : Stratégie / Gestion Support : PC Éditeur : Electronic Arts

Genre : Adresse Support : toutes les consoles Éditeur : Activision

Construisez-le futur !

Plus précis que jamais...

Mégatours, nouvelles technologies, préservation de la planète ou hyperindustrialisation... le futur est entre vos mains !!

Cette nouvelle version du jeu d’actionstratégie né sur téléphone portable, catapulte la série dans la nouvelle génération de console de salon.

GRAN TURISMO 6 Genre : Simulation / Course Support : PS3 - Éditeur : Sony

GT fête son 15è anniversaire Pour l’occasion, plus de 20 des plus grands constructeurs mondiaux de l’industrie automobile ont relevé le défi de concevoir des voitures spéciales pour les fans de Gran Turismo.


2014

CONCOURS

Des idées pour faciliter le quotidien des personnes handicapées

des

papas bricoleurs et mamans

familles

astucieuses

entourage aidants du

03/12/13 au

31/03/14

Inscrivez-vous en ligne sur

www.handicap-international.fr

1er prix 1600 €

*

Renseignements au

04 72 84 26 86* *pour le prix d’un appel local

*En bons d’achats valables dans tous les magasins Leroy Merlin, non remboursables

COOLTURE “Y” N°36 - Spécial Handicap  

Interview GRAND CORPS MALADE Dossier “SPECIAL HANDICAP” : Les bonnes pratiques - Concours Papas bricoleurs - Génération Proches - Zidrou - H...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you