Issuu on Google+

n˚181 Décembre 2012 - janvier 2013

contacts Le magazine d’aytré

Aytré zone 30, on continue !

Police Municipale : un travail de proximité

Pyramid en résidence pour Exit


N°181 DÉCEMBRE 2012 - JANVIER 2013 Directeur de publication : Alain Tuillière

n˚180 Octobre - novembre 2012

contacts Le magazine d’aytré

Directrice adjointe de la publication : Marie-Anne Heckmann Rédacteur en chef : Philippe Arramy

Écoles primaires, effectifs stabilisés

Aytré obtient son premier papillon

Rédaction : Philippe Arramy, Laurent Bourgoin, Marcel Lardeux

Encore un drôle(s) de festival

Crédits photos : Franck Moreau Mise en page : Studio Lézard Graphique Régie publicitaire : Performances 17 Impression : Imprimerie Rochelaise Dépôt legal : à parution ISSN : 11485876 Imprimé sur du papier certifié PEFC n°10-31-1240

édito Depuis le Conseil Municipal du 3 octobre me voilà promu Maire d’Aytré. C’est une tâche que je n’avais pas ambitionnée mais les quatre mandats effectués auprès de Pierre Garnier et de Suzanne Tallard m’ont préparé à cette charge. L’année et demie qu’il me reste pour terminer le mandat, ne me permettra pas de révolutionner la marche de la municipalité. Cependant, entouré de toute l’équipe, je suivrais le programme que nous vous avions proposé et je laisserais à la prochaine équipe un patrimoine en état et des finances saines. De nouvelles opportunités pour loger les habitants de Pierre Loti dans les meilleures conditions nous obligent à différer certains travaux. Toutefois, tous les moyens seront mis en œuvre pour que l’ensemble des aytrésiens puissent vivre dans une ville agréable. En cette période de fin d’année, toute l’équipe se joint à moi pour vous souhaiter de bonnes fêtes.

Vous êtes Aytrésien et vous ne recevez pas Contacts dans votre boîte aux lettres? Contactez le 05 46 30 19 04 ou information@aytre.fr

n˚181

décembre - janvier

4 Temps forts

Alain Tuillière, nouveau maire d'Aytré Ça bouge à la mairie

5

Temps forts

La rue d'Anville bientôt réhabillitée Construction d'un hangar au complexe sportif

6

Initiatives

7

Initiatives

Le TIPI, c'est quoi donc ? La Courbe, bientôt éco-école ?

ABS, des outils pour l'avenir Une étude sur les effectifs scolaires

8 Initiatives 9 Initiatives 10 et 11 Dossier

Police Municipale : un travail de proximité

Centre social, centre de vie

Aytré zone 30, on continue !

n˚181 Contacts décembre 2012 - janvier 2013

12

Associations

13

Développement durable

Comités de quartier, des enveloppes pour investir Aire de jeux au Lac

L'éco-quartier de Bongraine a fait sa ronde Aérez votre intérieur !

14

Culture

15

Culture

La médiathèque fête Noël Un café-livre spécial Noël

Pyramid en résidence pour Exit Mémoires d'Aytré : nouvelle séance !

16

Sport

Serge Meunier a du pain sur la planche Johan Quint : profession basket

17

Sport

Gym douce et lien social Swin golf au lac des Galiotes

2/3


ire d'Aytré

Temps forts

Temps forts

Alain Tuillière, nouveau ma Ça bouge à la mairie !

e La rue d'Anville réhabilité au complexe sportif Construction d'un hangar

Alain Tuillière, nouveau maire d'Aytré "

ire d'Aytré

Alain Tuillière, nouveau ma Ça bouge à la mairie !

e La rue d'Anville réhabilité au complexe sportif Construction d'un hangar

La rue d’Anville bientôt réhabilitée

Suzanne Tallard l'avait promis : élue, le 17 juin, députée de la deuxième circonscription de Charente-Maritime, elle a démissionné de sa fonction de maire pour ne pas cumuler les mandats. Alain Tuillière, précédemment premier adjoint, a été élu maire d'Aytré, lors du conseil municipal du 4 octobre dernier. Rencontre.

Les travaux terminés, la voirie sera désormais totalement rénovée, du bas de la rue de la Gare, en passant par la rue d’Anville et jusqu’au nouveau cimetière.

J

D

'ai été élu maire au lendemain de mon 70ème anniversaire, s'amuse à souligner Alain Tuillière. Ce n'était pas mon ambition. Cette fonction change le cours de la vie. Avec l'accord de ma compagne, j'ai accepté la charge à la demande de nombreux collègues... et de madame la députée". Depuis longtemps engagé auprès de la population, des syndicats et des associations sportives, ce Bordelais d'origine continuera de servir Aytré. "Je suis arrivé en 1973, d'abord comme professeur d'EPS à Fromentin et, à partir de 1980, au collège de l'Atlantique, alors Fief des Galères. Sur le plan municipal, j'en suis à mon 4ème mandat. J'ai commencé conseiller municipal en charge du sport auprès de Loïse Frion, adjointe lors du premier mandat de Pierre Garnier. J'ai été, ensuite, adjoint aux sports, puis, adjoint au personnel. Enfin, pour ce 4ème mandat, avec Suzanne Tallard, j'étais 1er adjoint chargé du personnel". Le changement dans la continuité Conscient de ses nouvelles responsabilités et de l'ampleur de la tâche qui l'attend, Alain Tuillière envisage sereinement la fin du mandat. "L'équipe municipale a été

n˚181 Contacts décembre 2012 - janvier 2013

élue sur un programme que nous allons poursuivre jusqu'en 2014, en fonction du budget disponible. Malheureusement, Xynthia nous a contraints à revoir le programme à la baisse. Cependant, nous avons saisi l'opportunité de reconstruire et rénover le quartier Pierre Loti pour offrir, aux habitants, des logements de qualité. Le budget 2013 est le dernier du mandat. En 2014, il faudra penser à laisser une marge de manœuvre à la prochaine équipe". D'ici là, Alain Tuillière pourra s'appuyer sur l'équipe actuelle, qui, élection d'un nouveau maire oblige, a subi quelques petits changements. "Nous conservons huit adjoints. Sept d'entre-eux, Arlette Rambaut, Jacques Garel, Marie-Anne Heckmann, Michel Bobrie, Anne Touchon, Jean-Paul Ricaud et Martine Villenave sont montés d'un cran dans la hiérarchie. Dominique Gensac les a rejoints comme huitième adjoint". Les anciens conservent leurs délégations, Dominique Gensac prend en charge le personnel et l'emploi. Ne reste plus à Contacts qu'à souhaiter bonne chance et bon courage à l'équipe municipale et à son nouveau maire. M.L

Ça bouge à la Mairie ! Depuis le 1er septembre dernier, quelques changements ont eu lieu au sein du personnel municipal. Revue d'effectifs. - 1er septembre : départ de Sébastien Portal, responsable voirie, remplacé par Fabrice David. - 14 septembre : recrutement d'Alexandre Loulier, Brigadier de police. - 17 septembre : recrutement de Delphine Lévêque, secrétaire au service Culture et Animation, en remplacement de Monique Moulinier, partie en retraite. - 10 octobre : arrivée de Marine Gaudin, à l'accueil. - 5 novembre : départ d'Isabelle Vermot, secrétaire du maire, remplacée par Fanny Grimaud. M.L

epuis la réussite de la réfection de la rue de la Gare, les Aytrésiens espéraient les travaux de remise en état de la rue d’Anville, située en son prolongement. Une voie de circulation essentielle puisqu'elle permet de rejoindre le centre ville à la rocade. "Les travaux de voirie étaient prévus depuis trois ou quatre ans, mais les constructions de nouvelles habitations ont fait qu’il était préférable d’attendre, afin de bien finaliser le projet," explique Jaques Garel, adjoint au patrimoine, déplacements et accessibilité. Selon lui, la municipalité a donc préféré agir avec patience, responsabilité et discernement.

tionnement," précise Jacques Garel. Les travaux engagés dureront environ quatre mois, pour un coût de 160 000 euros. A noter également qu’à la rénovation de l’éclairage public rue d’Anville, s’ajoutera la mise en place d’un éclairage public rue Hélène Boucher. Le coût est de 40 000 euros. L.B

Construction d’un hangar au complexe sportif Un hangar, qui servira de lieu de stockage pour le matériel des services techniques municipaux, va être construit en 2013 au complexe sportif des Galères. Il se situera vers le terrain annexe du stade, à l’endroit où se trouve actuellement l’aire de lancer du poids. Il abritera également la machine chargée du nettoyage de la plage. Cette construction a un autre avantage. En se rapprochant du littoral, la machine de nettoyage de la plage permettra en effet d’alléger le trafic aytrésien en centre ville et de réaliser une substantielle économie de carburant. L.B

Quatre mois de travaux Désormais, les constructions sont terminées et les travaux d’enfouissement ont été effectués : changement des canalisations d’eau potable, assainissement, câbles France Télécom, ERDF et gaz. "La voirie, qui avait plus de trente ans, était endommagée. Elle sera donc rénovée du carrefour des Vignes jusqu’au carrefour des Cottes Mailles, avec une bande de roulement réglementaire, des trottoirs avec accès pour handicapés et de nouvelles places de sta-

4 /5


ole ? La Courbe, bientôt éco-éc r eni ABS, des outils pour l'av scolaires Une étude sur les effectifs de proximité ail trav Police Municipale : un Centre social, centre de vie

Initiatives

Initiatives

Le TIPI, c'est quoi donc ?

Le TIPI, c'est quoi donc ? Régler par internet sa facture de restaurant scolaire ? Rien de plus facile avec le TIPI. "

A

vec le TIPI*, les parents d'élèves peuvent désormais régler leur facture de restaurant scolaire par internet" explique Martine Villenave, maire-adjointe chargée de la Vie Scolaire. "Il s'agit d'un moyen de paiement supplémentaire, qui vient en complément du classique règlement par chèque ou espèces". De fait, pour payer via le système TIPI, rien de plus simple. Muni de sa facture, il suffit de se connecter sur le site de la mairie d'Aytré (www.aytre.fr) et d'aller sur "paiement en

ligne" dans la rubrique "accès directs". Là, un lien "Payer ma facture"conduit directement à la page du paiement en ligne. Il reste alors à compléter les informations demandées, notamment le dernier nombre du numéro de facture, et à valider le formulaire. L'utilisateur est ensuite redirigé vers le serveur de paiement sécurisé de la Direction Générale des Finances Publiques sur lequel il peut finaliser son paiement grâce à sa carte bancaire.

La Courbe, bientôt éco-école ? Depuis la rentrée dernière, le groupe scolaire de la Courbe s'est engagé dans une démarche visant à obtenir le label Eco-école. "Il s'agit de sensibiliser les enfants au respect de l'environnement à travers un programme comprenant huit thématiques. Cette année, nous avons choisi le tri et le recyclage des déchets" explique Dolorès Lajugie, directrice de l'établissement. Une décision de l'équipe pédagogique et qui se décline sous différentes formes selon les classes. Au quotidien les enfants sont notamment invités à "donner une deuxième chance aux papiers" en les déposant dans des bacs blancs ou en veillant à imprimer les brouillons sur les deux faces … mais aussi de récupérer les piles usagées en vue de leur recyclage.

Le label Eco-école est attribué tous les ans et le dossier officiel sera déposé aux services de l'Éducation Nationale en avril prochain. Dans le cadre de ce programme, des visites de sites comme Trial ou de la station de lagunage sont prévues dans le courant de l'année. "D'ores et déjà, les élèves se montrent très motivés et posent des questions très pertinentes" se réjouit Dolorès Lajugie. Une démarche éco-citoyenne très logique vu le contexte. Comme toutes les écoles d'Aytré, le restaurant scolaire de La Courbe affiche des produits bio à ses menus. Mais de plus, les toits de l'école sont déjà équipés de 300 m2 de panneaux photovoltaïques. Et de l'autre côté de l'avenue, l'éco-quartier de Bongraine figure parmi les grands projets de développement d'Aytré... PA

n˚181 Contacts décembre 2012 - janvier 2013

Régler une facture en quelques clics de souris et sans bouger de chez soi constitue une facilité nouvelle offerte aux parents d'élèves. Une réflexion est en cours pour permettre d'autres modes de règlement, comme le prélèvement bancaire ou le paiement directement par Carte Bancaire en Mairie. Mais aussi pour étendre le TIPI aux règlements de prestations issues d'autres services, comme le sport ou la culture. PA *TIPI : Titres Payables par Internet

Le TIPI, c'est quoi donc ?

ole ? La Courbe, bientôt éco-éc r eni ABS, des outils pour l'av scolaires Une étude sur les effectifs de proximité ail trav Police Municipale : un Centre social, centre de vie

ABS, des outils pour l'avenir La loi fait obligation au CCAS* de chaque commune de réaliser une Analyse des Besoins Sociaux (ABS) des populations. Le but : ajuster les besoins et développer les politiques sociales futures. Explications.

L

'Analyse des Besoins Sociaux (ABS) établit un diagnostic chiffré mais aussi social. Elle doit permettre de mettre en place des réponses pour les dix prochaines années. "Depuis trois ans, une réflexion a été menée au sein de l'Union Départementale des CCAS, afin de déterminer comment cette démarche pourrait être conduite de façon commune pour mutualiser les coûts, explique Brigitte Tessé, directrice du CCAS. Les 18 communes de la CdA** avaient, déjà, une pratique de travail et de réflexion en commun sur la mise en place d'un CLIC*** territorialisé". Réfléchir, construire ensemble, trouver des réponses pertinentes aux besoins des populations et proposer une

réponse adaptée aux besoins avec un coût optimisé pour les collectivités. "Il nous a semblé naturel de mutualiser nos moyens pour avoir une démarche ABS commune". Du global au local L'analyse globale sur la CdA a retenu trois thématiques : le vieillissement, l'habitat, l'emploi et les travailleurs pauvres. A Aytré, les élus ont remplacé la thématique de l'habitat par celle de la jeunesse. Déjà, la phase locale est en marche. Le CCAS construit un cahier des charges sur ces trois thématiques. Le cabinet Compas, de Nantes, fera des propositions de démarches de

travail avant la fin de l'année. "L'ABS locale sera menée dès 2013 et des propositions d'actions seront faites dès le premier semestre. Notre ambition est de construire une politique sociale cousue main dans un souci de bonne prise en compte des besoins, le plus intelligemment possible". En fédérant les forces vives autour d'une démarche partenariale prospective. M.L *Centre Communal d'Action Sociale **Communauté d'Agglomération ***Centre Local d'Information et de Coordination

Une étude sur les effectifs scolaires Depuis trois ans, Aytré connaît une forte baisse de ses effectifs scolaires. Une classe de maternelle et une élémentaire ont fermé à la Petite Couture, ainsi qu'une classe maternelle à la Courbe. Des solutions existent-elles pour répondre à cet inquiétant constat ? "Nous avons fait appel à l'Université de La Rochelle, indique Cyril Passilly, de la Vie Scolaire. Nous avons proposé le thème : adéquation entre effectifs scolaires et moyens". De novembre 2011 à février 2012, trois étudiants en Master 2 ont dressé un état des lieux sur les effectifs, le bâti, les naissances... De mars à août 2012, l'un d'eux,Yoann L'Higuinen, a analysé ces données dans

le cadre de son stage professionnel. "Il nous a fait des propositions argumentées échelonnées dans le temps". Aytré a retenu et travaille, déjà, sur la révision des périmètres scolaires. Qui va où ? Avec pour objectif de proposer, pour la rentrée 2013, une révision adaptée à la réalité territoriale. "Une partie de l'étude a été de prendre en compte les futurs quartiers Pierre Loti, des Cottes Mailles et l'éco-quartier de Bongraine". Un travail mené en concertation avec l'ensemble des acteurs de l'éducation : enseignants, parents... Gouverner, c'est prévoir ! M.L

6/7


ole ? La Courbe, bientôt éco-éc r eni ABS, des outils pour l'av scolaires Une étude sur les effectifs de proximité ail trav Police Municipale : un Centre social, centre de vie

Initiatives

Initiatives

Le TIPI, c'est quoi donc ?

Le TIPI, c'est quoi donc ?

ole ? La Courbe, bientôt éco-éc r eni ABS, des outils pour l'av scolaires Une étude sur les effectifs de proximité ail trav Police Municipale : un Centre social, centre de vie

tre social d'Aytré.

fants géré par le cen , un lieu d'accueil parents-en

tête à Toto Inauguré en novembre, la

Centre social,

Police Municipale :

un travail de proximité

La police municipale se renforce et se modernise afin d’assurer une meilleure présence sur le terrain. Rappel de ses missions. Alexandre Loulier en renfort : depuis

le 24 septembre dernier, Alexandre Loulier, 31 ans, qui était en poste à Rivedoux-Plage, a rejoint Patrick Jonot pour renforcer l’équipe de policiers municipaux dirigée par Laurent Barreau et son adjoint Bruno Zini. Un renfort qui permettra plus de présence sur le terrain et de mieux assurer les missions demandées. La police municipale est équipée d’un véhicule Renault Kangoo sérigraphié et deux scooters 125 cm3.

"La prise de contact avec les habitants et les premières impressions sont bonnes", dit le brigadier Alexandre Loulier.

n˚181 Contacts décembre 2012 - janvier 2013

Rappelons que la police municipale d’Aytré est placée sous secteur police nationale et qu’elle travaille avec l’Unité de police de proximité du commissariat de Périgny. L’accueil est ouvert du lundi au vendredi de 9 heures à 11 heures. Ensuite, les appels sont transférés à l’accueil de la mairie.

Les missions de la police municipale :

les agents de police municipale sont sous l’autorité du maire. Ils exécutent des missions de prévention et de surveillance du bon ordre (respect des arrêtés municipaux), de tranquillité (nuisance sonore, rappel des droits et obligations…), de sécurité (conservation du domaine routier, circulation en cas d’accident, chiens dangereux…) et de salubrité publique (dépôt sauvage, protection de l'environnement). Les missions de la police municipale s’inscrivent dans le cadre d’une police de proximité. Ce qui nécessite une étroite collaboration et une complémentarité avec les services de police nationale qui, elle, est chargée du maintien de l’ordre. "Nous sommes dans la visibilité, la présence, l’assistance, le dialogue et la sensibilisation", rappelle Laurent Barreau, chef de service. Les

agents surveillent également les entrées et sorties de toutes les écoles de la commune.

Le PV électronique arrive à Aytré :

depuis septembre, les policiers municipaux sont équipés de boîtiers électroniques pour relever les principales infractions au code de la route. Cela concerne notamment le port de la ceinture, le stationnement, les zones bleues ou la vitesse excessive (qui peut être constatée même sans radar). La sanction est infaillible. En cas d’infraction, le contrevenant signe sur l’écran du boitier à l’aide d’un stylet et les données sont transmises au centre des PV de Rennes, qui sera chargé du recouvrement. Une opération qui supprime des formalités administratives et permet d’augmenter la présence des agents sur le terrain. A noter qu’à Aytré, les policiers municipaux, après avoir constatés une infraction, laissent un coupon d’information sur le pare-brise. Ils rappellent en outre qu’il est rigoureusement interdit de stationner sur les trottoirs et les espaces verts ! L.B Police Municipale : 05 46 30 19 17

Bienvenue aux nouveaux aytrésiens

centre de vie

Ouvert à l’ensemble de la population, le centre social est un lieu de vie et de rencontre à vocation familiale et plurigénérationnelle. Celui d’Aytré a présenté son projet pour la période 2013-2016.

L

e centre social a récemment réalisé le diagnostic de son action 2009-2012 et l’a soumis à l’appréciation de ses partenaires. Il s’est ensuite projeté vers la période 2013-2016. Pour cela, il est allé à la rencontre des habitants et des institutions. "L’évaluation est nécessaire afin de vérifier l’équilibre entre la demande sociale, les attentes des partenaires et les missions d’un centre social," explique Catherine Hartar, directrice du centre social d’Aytré. Un exemple d’une réalisation effective, prévue dans le projet 2009-2012 ? Depuis septembre dernier, "La tête à Toto", un lieu d’accueil enfants-parents, est ouvert à la Baleine Bleue. Les futurs parents y sont les bienvenus. Sans inscription, gratuit et anonyme. Dans le projet 2013-2016, le centre social a l’objectif de créer un "Café-citoyen". En s’appuyant notamment sur l’expérience de l’épicerie sociale, la vocation de ce cafécitoyen sera de contribuer à faire émerger des idées et des projets nouveaux. Convivialité, discussions, débats, échanges, diagnostics des besoins, cet espace créerait du lien social et favoriserait l’expression. Reste à mobiliser les partenaires pour trouver le lieu adéquat.

D'autres idées sont encore à approfondir. Par exemple, le centre social aimerait développer une action autour des échanges de savoirs et de services

Chaque année, la Ville d’Aytré organise une soirée d'accueil pour les nouveaux Aytrésiens. En 2012, celle-ci se déroulera le vendredi 7 décembre pour les personnes arrivées entre le 1er novembre 2011 et le 30 octobre 2012. Placée sous le signe de la convivialité, elle est l'occasion de faire connaissance avec le Conseil Municipal, d'obtenir des informations sur la vie d'Aytré : écoles, transports, ramassage des ordures ménagères... et de rencontrer les services municipaux.

Centre social, 1 rue Albert 1er. Tél. 05 46 44 28 13. Mail : centresocialaytre@gmail.com L.B

Le Centre Social en chiffres Le Centre Social est une association agréée par la Caisse d’allocations familiales. Il est notamment financé par la mairie, la CAF et le Conseil général. Il est géré par un Conseil d’administration de 14 membres élus par les adhérents, et 3 conseillers municipaux, membres de droit. Le centre social est accessible à tous, sans aucune distinction. La carte d’adhésion familiale annuelle est à 15 euros et la carte individuelle (12-25 ans) à 3 euros. Le centre social d’Aytré a un budget de 1,2 million d’euros. Il emploie 39 salariés et compte autour de 500 adhérents. L.B

Déchets ménagers : petits rappels ! A Aytré, les ordures ménagères sont désormais collectées dans des bacs. Seules les habitations ne pouvant pas être équipées d'un bac, doivent utiliser des sacs spécifiques. Ils sont à retirer au Centre d'exploitation des déchets de Périgny. Prévoir de se munir d'un justificatif de domicile et du courrier de la CdA indiquant que votre habitation ne peut pas être équipée d'un bac. Toutes les informations au 0 800 535 844 (appel gratuit depuis un poste fixe) ou sur le site : http://www.monbac.agglo-larochelle.fr

8/9


Dossier

e!

Aytré zone 30, on continu

Des voies pour ralentir Radars pédagogiques ou contrôles policiers ne sont pas toujours suffisants pour arriver à faire baisser les vitesses en ville. Des équipements "statiques" peuvent aussi jouer leur rôle. Comme la signalisation des carrefours par des grands marquages au sol, réalisés avec une matière réfléchissante la nuit. Ou bien encore la mise en place de bande cyclable sur le côté des voiries lorsqu'elles sont suffisamment larges. Ceci fort du principe que plus l'espace est restreint, plus la vitesse baisse !

Aytré Zone 30, on continue !

Aytré écharpe d'or

Depuis la mise en place de la zone 30, la circulation s'est apaisée dans les rues d'Aytré. Les vitesses moyennes sont en baisse, le nombre d'accidents aussi. Deux bonnes raisons pour continuer dans cette voie !

D

epuis septembre 2010, la vitesse est limitée à 30 km/h dans une majorité des rues d'Aytré. Ceci mis à part les grands axes que sont les avenues De Gaulle, Lysiak et Salengro qui restent limitées à 50 km/h. Une prochaine campagne de communication, via notamment des affiches sur les panneaux d'informations, va utilement le rappeler. Car comme le souligne Jacques Garel, adjoint en charge du patrimoine, des déplacements et de l'accessibilité : "le but de cette démarche était de faire baisser la vitesse moyenne des véhicules circulant dans Aytré pour mieux sécuriser la ville et ses habitants. L'objectif est atteint mais il ne faut pas relâcher nos efforts !". Un réseau de radars Arriver à faire diminuer la vitesse suppose un changement important de comportement de la part des conducteurs. D'où le choix de la mise en place dès 2010 de radars dits "pédagogiques" sur Aytré. Il en existe aujourd'hui quatre : deux d'entre eux sont installés en permanence avenue Grasset et Général De Gaulle, et deux mobiles qui "tournent" dans les différents

n˚181 Contacts décembre 2012 - janvier 2013

quartiers d'Aytré tous les trois mois. Deux nouveaux radars sont en commande et devraient être installés prochainement. Ils ont été demandés par le comité de quartier du centre ville. Tous ces équipements comptabilisent le nombre de véhicules, sans toutefois pouvoir distinguer une voiture, d'un camion ou d'une moto. Ils enregistrent leur vitesse, sans aucune capacité de verbalisation si la vitesse limite est dépassée. Mais les données recueillies sont aussi utiles qu'édifiantes. Trop vite la nuit ! Pour Jacques Garel, les chiffres sont formels : "on assiste à une réelle baisse de la vitesse dans Aytré". Sur l'avenue Général De Gaulle, 81 % des véhicules roulent sous la barre des 50 km/h. Pas mal pour une voie d'entrée fréquentée par 3 713 véhicules/jour en moyenne dans le sens Rochefort-Aytré ! Idem pour l'avenue Grasset, fréquentée par 5 504 véhicules/jour en moyenne dans le sens La Jarne-Aytré. 23 % des véhicules comptabilisés roulent à moins de 30 km/h, et 50% entre 30 et 40 km/h. Dans les autres rues d'Aytré,

les radars signalent qu'entre 67 et 70 % des véhicules roulent à moins de 40 km/h. Dans tous les cas, les vitesses les plus excessives sont constatées la nuit. Réduction des accidents Conséquence de cette vitesse réduite : le nombre d'accidents est lui aussi en baisse. Du moins celui des accidents corporels. "Maintenant, il s'agit plus de "tôles froissées" entre deux voitures, essentiellement pour des questions de refus de priorité à droite" fait observer Jacques Garel. Reste le non respect par les automobilistes qui traversent une rue. "Or dans une voie limitée à 30 km/h, le piéton est prioritaire dans tous les cas, qu'il traverse sur un passage protégé ou pas !" tient à souligner Jacques Garel. Une précision d'autant plus utile qu'il faut aussi se rappeler que nous sommes tous des piétons à différents moments de la journée… Un gros effort reste donc à faire pour ce qui est du respect de la priorité à droite, valable à tous les croisements de la ville. Sauf bien sûr au rond-point et aux feux tricolores !

Radars mobiles Depuis 2010, des radars pédagogiques mobiles ont été installés sur différentes rues d'Aytré pour des périodes de trois mois. A savoir la route des Cottes Mailles, le Boulevard de la Mer, rue des Vignes, des Rouhauds et des

Pâquerettes. Les deux nouveaux radars, installés prochainement au centre ville, suivront le même rythme trimestriel. De quoi avoir une idée précise du nombre et de la vitesse des véhicules circulant sur Aytré.

La mise en place de la zone 30 sur Aytré a été distinguée par le trophée Écharpe d'Or de la Sécurité Routière en 2011. Cette récompense étant attribuée pour récompenser les collectivités locales qui font des efforts pour faire baisser l'accidentologie sur leur territoire.

10 / 11


Développement durable

Associations

r investir

enveloppes pou Comités de quartier, des

Chaque année, les différents comités de quartiers d'Aytré bénéficient d'une enveloppe budgétaire de 10.000 euros pour investir dans un projet d'intérêt collectif. Explications.

D

ès mon élection en 2008, j'ai souhaité pouvoir donner plus de marge d'action et de visibilités aux projets des comités de quartier. D'où cette proposition d'attribuer à chacun une enveloppe budgétaire de 10.000 euros destinée à des investissements d'utilité collective" explique Marie Anne Heckmann, adjointe chargée de la citoyenneté et de la communication. Chaque comité décide ensuite de l'affectation de cette dotation. Ceci en fonction des besoins exprimés dans le quartier et débat-

tus en comité. "C'est donc aussi une bonne manière de vivifier la démocratie locale participative" note Marie Anne Heckmann. Un Skate Park pour tous ! Le Skate Park inauguré le 19 septembre dernier à côté du gymnase du collège est le fruit d'une mise en commun des dotations des comité de quartiers d'Aytré Nord et du Centre Ville. La municipalité ayant pour sa part largement abondé le budget… En effet, deux comités de quartier peuvent mettre en commun leur dotation

Aire de jeux au Lac Depuis l'an dernier, le Comité de Quartier du Fief des Galères a le projet de faire installer une aire de jeux près du Lac. Ceci en utilisant les ressources de la dotation municipale de 10.000 euros par an. "L'idée de créer cette aire de jeux est venue de demandes fortes de la part de grands-parents

du quartier qui ne savaient pas toujours où emmener promener leurs petits enfants. La décision d'affecter notre enveloppe à ce projet a été prise démocratiquement en Conseil d'Administration et normalement, les cinq modules de jeux seront opérationnels au printemps prochain".

pour contribuer à un projet d'envergure. Côté opérationnel, l'association Grand Large a suivi tout le projet avec les adolescents du quartier, très demandeurs de cet équipement ! Une bonne manière pour eux de voir comment un projet pouvait se mettre en place. Et le succès de ce skate park, toujours très fréquenté, reste la meilleure preuve de l'utilité de ces enveloppes particulièrement bien gérées ! PA

Première étape de la grande concertation voulue par la CdA et la Mairie d'Aytré sur le projet d'éco-quartier de Bongraine, une visite du site a été organisée le samedi 13 octobre dernier. Les Aytrésiens étaient nombreux au rendez-vous. "

M

algré le temps incertain, plus de 200 personnes avaient répondu à l'appel pour cette ronde organisée par la CdA, en partenariat avec la Ville d'Aytré et l'Office de Tourisme, souligne Dany Trouvé, du Service Urbanisme. De nombreux élus d'Aytré et de La Rochelle étaient également présents". Deux fins connaisseurs de l'animation du patrimoine, Jean-Luc Labour et Christophe Marchais, respectivement président et directeur de l'Office de Tourisme de La Rochelle, se sont partagés deux groupes. Tout le monde à l'école

Au programme, une visite ponctuée de saynètes, façon "Ronde de nuit", selon différents thèmes : la ferme viticole galloromaine, les Ordres et l'agriculture à la période médiévale, les XIII et XIXè siècles et le logis de Bongraine, les XIX et XXè siècles avec le passé ferroviaire et les jardins cheminots (avec Pierre Garnier, ancien maire, en cheminot), et enfin, les champs de course et d'aviation aux XIX et XXè siècles. "Nous nous sommes ensuite réunis sous le préau, trop petit, de l'école de la Courbe

n˚181 Contacts décembre 2012 - janvier 2013

Aérez votre intérieur !

L'éco-quartier de Bongraine a fait sa ronde

Comités de Quartier, des enveloppes pour investir "

ine a fait sa ronde L'éco-quartier de Bongra Aérez votre intérieur !

où nous avons remis un questionnaire aux participants et mis à disposition une boîte à idées". Tout cela sera traité et analysé par le bureau d'études Inddigo, pour être ensuite pris en compte dans l'élaboration du projet. Parmi les questions exprimées : la desserte en transports en commun, l'entretien du quartier après aménagement, quel type d'habitat en fonction de la topographie, la mixité des types de logements... Début 2013, un forum dessinera les premières orientations. Suivront, les hypothèses de scénarios et les ateliers de concertation de proximité, puis, le choix d'un projet. Les premiers coups de pioches... et de pelleteuses interviendront, au plus tôt, en 2016. "En attendant, ajoute Stéphanie Gendrot, du Service Communication, un registre est mis à disposition de la population aux Services Urbanisme d'Aytré et de la CdA pour recueillir toute suggestion. Vous pouvez, également y laisser vos coordonnées pour être tenu informé de l'évolution du projet". Alors, n'hésitez pas : donnez votre avis ! M.L

Votre logement a, lui aussi, besoin de son petit bol d'air quotidien. Ainsi pourrait-on résumer le message de prévention sur la qualité de l'air de votre intérieur, lancé par l'Agence Régionale de Santé Poitou-Charentes. En effet, une mauvaise qualité de l'air de votre logement peut être source de certaines pathologies, notamment respiratoires. Quelques règles simples à respecter : - Aérez votre logement au moins 10 minutes par jour, été comme hiver. - N'entravez pas le fonctionnement des systèmes de ventilation et entretenez-les régulièrement. - Ne fumez pas à l'intérieur, même fenêtres ouvertes. - Faites vérifier et entretenir chaque année, avant le début de l'hiver, les installations à combustion (chaudière, chauffe-eau, cheminée...). - N'utilisez pas, à l'intérieur en continu, les chauffages d'appoint mobiles à combustible et les groupes électrogènes. - Respectez les consignes d'utilisation mentionnées sur les étiquettes des appareils et produits. - Limitez les émissions de polluants dans votre logement en utilisant des produits et matériaux peu émissifs. - Madame : soyez encore plus vigilante si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. M.L www.prevention-maison.fr

12/ 13


L

"Mercredi 19 décembre, nous proposerons une grande après-midi, entièrement gratuite. Avec, à 15 heures, la projection, sur écran, d'un film d'animation pour les enfants, à partir de 3 ans. Et après la séance, à 16 heures, le grand goûter de Noël sera suivi par des jeux et diverses activités. Ensuite l'équipe de la médiathèque proposera

Un Café-Livre spécial Noël Toute l'année, tous les deux mois, le samedi matin à 10 heures, et en entrée libre, la Médiathèque propose son désormais incontournable Café-Livre. Moment convivial autour d'un cafégrignotage pour discuter, partager à propos des livres et de la littérature : coups de cœur, nouveautés, classiques, thématiques diverses... "A l'occasion de Noël, précise Wilfrid Schopp, le Café-

n˚181 Contacts décembre 2012 - janvier 2013

Livre du 15 décembre sera consacré à des conseils de livres à offrir à ses enfants, ses parents, grands-parents, à ses amis et aussi... à ses ennemis". Généreuse pensée ! A l'instar de la musique, la littérature adoucirait-elle les mœurs ? Joyeux Noël à tous, petits et grands ! M.L

nouvelle séance !

en résidence pour Exit

Film d'animation, jeux, lectures, contes et chansons : les activités proposées par la médiathèque ne manquent pas pour que parents et enfants passent d'excellentes fêtes de Noël... a Médiathèque Elsa Triolet est un lieu de découverte et de partage autour de la culture et des loisirs", selon la définition de Wilfrid Schopp, son directeur. Elle le sera encore davantage, en ce mois de décembre, à l'approche des fêtes de Noël, avec ces quelques rendez-vous à ne surtout pas manquer.

Mémoires d'Aytré :

Pyramid

La Médiathèque fête Noël "

La Médiathèque fête Noël Un café-livre spécial Noël r Exit Pyramid en résidence pou le séance ! Mémoires d'Aytré : nouvel

Culture

Culture

La Médiathèque fête Noël Un café-livre spécial Noël r Exit Pyramid en résidence pou le séance ! Mémoires d'Aytré : nouvel

des lectures, des contes et des chansons". Étant donné le succès du Noël 2011, il est fortement conseillé de réserver pour profiter pleinement de ce nouveau Noël à la Médiathèque. M.L Tél. 05 46 45 40 67

La compagnie Pyramid était en résidence, du 29 octobre au 2 novembre, à Aytré, salle Georges Brassens. Elle y reviendra, du 3 au 7 décembre, pour poursuivre la préparation d'Exit, sa nouvelle création, dont la première présentation aura lieu, en novembre 2013, sur la Scène Nationale de la Coursive.

E

ntre la compagnie Pyramid et la Ville d'Aytré, il y a déjà plus qu'une longue et belle histoire où le Hip Hop se mêle à l'amitié. "Depuis le premier Fest'Hip Hop, nous avons noué des liens avec Aytré et son service Culture et Animation, précise Nicolas Thebault, chargé de production. Nous avons de bons contacts et cette résidence s'inscrit dans un partenariat que chacun espère voir se développer. C'est la première fois que le service Culture accueille une compagnie". Depuis sa création en 1999, dans le quartier du Petit Marseille, à Rochefort sur Mer, Pyramid n'a pas cessé de créer et d'évoluer. De Cellules, en 2001, à Ballet Bar, sa dernière création en 2012, la compagnie a tracé un chemin artistique fait d'inventivité, d'authenticité et d'exigence : P.I (Palestine-Israël), État d'âme, On n'est pas des clichés, Le chantier, El Mouima... sont autant de jalons posés, preuves d'un talent sûr qui n'oublie pas le partage. "Nous fonctionnons selon trois axes, le principal étant les créations artistiques. Les deux autres sont l'axe pédagogique par la transmission grâce aux ateliers visant à amener des jeunes au théâtre, au

mime, au cirque en passant par la danse... Et, enfin, l'organisation d'évènements liés au Hip Hop". Encore plus loin avec Exit Si le Hip Hop demeure l'âme de Pyramid, la compagnie juge pourtant essentiel de s'enrichir de plusieurs pratiques artistiques. C'est le cas de la pièce chorégraphique pour 5 danseurs "travaillée" lors de ces résidences aytrésiennes. "Pour cette pièce, indique Youssef Bel Baraka, son chorégraphe, notre envie première est de pousser notre travail plus loin, de prendre de nouvelles directions, d'où le titre Exit. Je souhaite utiliser la technicité de notre danse Hip Hop en la questionnant, en la confrontant à d'autres énergies, à d'autres méthodes de travail". Pour la première fois et pour mieux se consacrer à son rôle de chorégraphe, Youssef, qui fut un des fondateurs de Pyramid, ne dansera pas Exit. "Cela constitue une avancée dans la structuration de notre travail". Si pour s'élever, la base est bien plus qu'importante, l'exemple, chez Pyramid, sait aussi descendre du sommet.

La salle Georges Brassens était trop petite (il a même fallu refuser du monde), le 14 septembre dernier, tant les Aytrésiens étaient venus nombreux assister à la projection du film documentaire « Mémoires d'Aytré », réalisé par Marc Jouanny. Une nouvelle séance sera donc organisée, le jeudi 13 décembre, à 20h30, toujours à Georges Brassens. Pour éviter tout risque de déception, il est fortement conseillé de réserver auprès du service Culture et Animation. Qu'on se le dise ! M.L Tél. 05 46 30 19 03

M.L

14 /15


Sports

Sports

sur la planche Serge Meunier a du pain ket Johan Quint : profession bas ial soc Gym douce et lien es Swin golf au lac des Galiot

Gym douce

Serge Meunier a du pain sur la planche Après deux relégations, l’ESA Aytré est en difficulté en championnat. Serge Meunier, successeur de Fred Vuillemin sur le banc de touche, doit relever un challenge compliqué.

L

a courte coupure qu’il a vécue après son passage sur le banc de touche du FC Périgny lui a fait comprendre que le feu couvait toujours. Désormais à la retraite, Serge Meunier ressentait l’appel du terrain. Fraîchement élu président de l’ESA Aytré, Eric Bernard s’est souvenu de ce coach qui a l’avantage de posséder le DEF (Diplôme d’entraîneur de football). Serge Meunier n’a pas hésité longtemps, même s’il connaissait les difficultés qui

l’attendaient. Après deux relégations consécutives, qui ont amené le club aytrésien de l’élite régionale en Promotion d’Honneur, de nombreux joueurs cadres sont en effet partis et la succession de Fred Vuillemin s’annonçait délicate. Mais le nouvel entraîneur, qui a réalisé une grande partie de son parcours en région parisienne, a l’habitude des challenges compliqués. La réalité du terrain et de la compétition ont tout d’abord malheureusement confirmé

Johan Quint : profession basket Le nouveau coach d’Aytré intervient également à Tasdon et à La Rochelle en Nationale 1 Johan Quint, le nouvel entraîneur de l’Association basket-ball Aytré, ne pouvait pas rêver une vie sportive plus épanouissante. Son emploi du temps est rempli de sa passion pour le ballon orange. Accrochez-vous. Outre la direction de l’équipe d’Aytré, qui évolue au plus haut niveau régional, le jeune homme de 33 ans est entraîneur de Tasdon, où il s’occupe du mini-basket et de l’équipe senior filles, et il a en charge les Minimes France de Rupella. Mais ce n’est pas tout. Le jeune papa est aussi l’assistant coach de Grégory Thiélin à l’Union Basket La Rochelle, qui évolue en Nationale 1. Il s’y occupe

n˚181 Contacts décembre 2012 - janvier 2013

de la préparation physique et du scouting vidéo (observation des équipes adverses). "Je fais ce que j’aime. Je goûte la chance de pouvoir allier ma vie familiale et professionnelle dans ma région," dit-il. Alors forcément, il ne peut pas toujours coacher le week-end pour Aytré. Dans ce cas, Frédéric Rousseau, qui a amené l’équipe jusqu’en Excellence Région, prend place sur le banc. "L’objectif de la saison est d’assurer le maintien et de pérenniser le club à ce niveau. Mais notre début de championnat fait qu’il est possible de nourrir certains espoirs. Le podium est envisageable. Et à terme, la Nationale 3 ne paraît pas inaccessible," ajoute Johan Quint. 

sur la planche Serge Meunier a du pain ket Johan Quint : profession bas ial soc Gym douce et lien es Swin golf au lac des Galiot

les impressions. "Je ne considère pas être tombé dans une galère, explique Serge Meunier. Je connaissais parfaitement la situation. Le président avait été tout à fait clair avec moi. Je ne regrette pas mon choix, d’autant que j’ai rencontré une équipe de dirigeants disponibles et dévoués qui me donnent envie de mener à bien le défi du maintien en PH." L.B

Swin golf au lac des Galiotes

et lien social Deux fois par semaine, les pensionnaires de la résidence des Cèdres peuvent participer à une activité physique d’entretien. C’est aussi l’occasion de maintenir un lien social.

E

n cette douce fin de matinée où l’automne est radieux, un groupe de résidents des Cèdres marche d’un bon pas. Du parc des Pères, aux Minimes, protégé par le phare du bout du monde, on entend la mer lentement frapper les falaises. Au loin, l’île d’Oléron étire une fine ligne d’arbres. C’est avec ce joli panorama comme décor que, ce jour-là, Monique, Josiane, Anne-Marie, Marie-Madeleine et Jacques, s’aèrent joyeusement. Ils sont accompagnés par Gilles Rambault, éducateur sportif municipal. Améliorer son autonomie "J’effectue cette marche depuis un an, raconte Jacques, 78 ans. Cela permet de voir autre chose, de réveiller les sens, de changer d’air et de voir les autres résidents dans un contexte différent. Auparavant, je restais un peu renfermé, ce n’est pas bon pour le moral." Cette activité n’est d’ailleurs pas la seule organisée par Gilles Rambault. Depuis que le Centre communal d’action sociale (CCAS) a sollicité le service animation sportive de la mairie, un programme très varié a été mis en place.

A raison de deux séances d’une heure par semaine, les résidents des Cèdres peuvent également pratiquer de la gymnastique douce, du swin golf, du tir à l’arc et depuis cette année, de l’aquagym douce, grâce à la société Dynam’eau, située à La Rochelle. "C’est très léger sur le plan cardio-vasculaire. Nous faisons de l’entretien des capacités physiques pour conserver la souplesse, la motricité et retarder les effets du vieillissement. Cela contribue à garder l’autonomie dans les gestes du quotidien. L’autre aspect très important est l’ouverture aux autres et le lien social,"  dit Gilles Rambault, qui apprécie le contact des anciens. "C’est très enrichissant. Ils m’apportent beaucoup. C’est une revanche par rapport à notre société qui a un peu tendance à les mettre de côté." Le moins que l’on puisse dire est que le charme de Gilles opère. "Il est extraordinaire, s’émerveille Anne-Marie. Ces activités nous détendent, nous mettent en forme et creusent l’appétit. Nous en ressentons vraiment tous les bienfaits." L.B

Depuis trois ans, l’association Aytré Retraite Sportive, qui compte 90 adhérents, propose de découvrir et de s’initier au swin golf, autour du lac des Galiotes, le mardi et le jeudi, de 14 à 17 heures. "Cela permet de pratiquer une activité physique légère en plein air, remarque Liliane Gibault, la présidente de l’association. Le swin golf nécessite de l’adresse et de la concentration." A noter que l’association offre la possibilité à ses membres de devenir formateur pour encadrer les huit activités comprises dans l’adhésion. Renseignements : 05 46 44 54 19 ou 05 46 51 87 45 L.B

L.B

16/17 16/


aytré

Expression des conseillers municipaux d’opposition

pratique

Mairie Avenue Edmond Grasset Standard : 05 46 30 19 19 Fax : 05 46 3019 00

Conseillers Municipaux d’Aytré Terre d’avenir Depuis le départ de l’ancien Maire pour non cumul de mandat (est-ce le vrai motif ?) nous constatons des dissensions au sein de la majorité municipale, moins de cohésion, de solidarité et cela à l’approche des prochaines élections municipales…. Nous constatons que des décisions prises en commissions pour améliorer la qualité de vie à Aytré ne reçoivent pas toujours un avis favorable lors du bureau municipal auquel elles sont présentées. Nous ne pouvons adhérer à des choix faits par un groupe restreint qui favorise davantage certaines associations qui ne sont pas toujours aytrésiennes au détriment de personnes qui sont dans le besoin surtout en cette période de crise. Concernant les décisions sur le budget 2013 nous sommes très inquiets. En effet lors des discussions budgétaires en commission beaucoup de projets de travaux nécessaires et même indispensables sont sacrifiés au bénéfice des lourdes charges que génère le

programme Pierre Loti qui était l’enjeu du mandat de Madame Tallard, mais qui n’est pas nécessairement un enjeu majeur pour la commune. Certes des travaux de "rafistolage" seront faits sur les voiries, les toitures des structures sportives, mais le programme concernant l’accessibilité ne sera pas terminé en temps et en heure, les pistes cyclables ne seront pas faites. Les écoles seront-elles remises aux normes? et tous les autres aménagements? D'ailleurs en matière d'aménagement soyons très vigilants à ceux qui doivent être réalisés à la plage, ne dépensons pas l’argent public avant de savoir si en 2015 la plage pourra toujours permettre la baignade ? Certains élus voudraient transformer notre ville avec de beaux immeubles en entrée de ville, transformer la plage en grand "spot" pour accueillir de nombreuses animations sportives l’été, il y en même qui voudraient aménager le lac des galiotes pour des

activités nautiques !!!Nous pensons que par ces temps de crise il faut être plus réaliste, il faut déjà terminer ce qui a été prévu, il faut pouvoir reconstruire des logements sociaux corrects, un gymnase digne de ce nom, la maison Georges Brassens, un conservatoire capable d’accueillir nos enfants dans de bonnes conditions.

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h information@aytre.fr www.aytre.fr

Astreinte 06 22 35 10 74 En dehors des heures d’ouverture, en cas d’urgence la nuit et le week end

Police nationale

4, rue de la Résistance

Commissariat central Place Verdun

Standard : 05 46 55 41 41

17 000 La Rochelle

Fax : 05 46 55 41 40

Tél. 05 46 51 36 36

Permanences diverses Conciliateur de justice

Point Emploi Formation

1 rue des Cités

Le capitaine a quitté le bateau car la révolte des marins commençait à gronder et il ne pouvait plus tenir le gouvernail. Encore un peu de temps et le vent tournera!!

2

Maison de quartier "Les embruns" 24, rue Jean Bart

Nous vous souhaitons ainsi qu’à vos familles de passer de bonnes fêtes de fin d’année, malgré les difficultés de la crise.

Maison de quartier "Les embruns" 24, rue Jean Bart

AYTRE TERRE D’AVENIR - 06.35.93.71.34 Marie Christine MILLAUD Annie GEHAUT Michel ROBIN

ème

et 4

ème

jeudi de chaque mois de 9h à 12h

05 46 44 04 18

Lundi, mardi, jeudi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h

Assistantes sociales

05 46 44 05 23

Mercredi et vendredi de 9h à 12h30

Point-Info Séniors

Lundi de 14h à 16h (sans rendez vous)

Résidence des Cèdres - rue Barbedette

05 46 28 03 86

Mercredi de 13h30 à 17h

Jeudi de 9h15 à 11h30 (sur rendez-vous au 05 46 28 03 86)

05 46 31 15 47

Sécurité Sociale

Centre d’information des Droits des Femmes et des Familles

Le gouvernement annonce une cure d’austérité touchant les services publics et le pouvoir d’achat des français avec le risque d’aggraver la situation sociale de l’emploi et de la transition écologique. Pas question de se frotter les mains mais bien de lutter contre le cancer financier qui ronge le pays, le moral des français et nous plonge dans la misère. En dix ans, le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté (964 euros) a explosé

n˚181 Contacts décembre 2012 - janvier 2013

Les pouvoirs publics sociaux ne font pas bien leur travail d’assistance sur le terrain et à Aytré ce sont les associations locales qui font ce qu’elles peuvent. Pour compenser des minimas sociaux trop faibles, elles animent des actions solidaires pour subvenir aux

Maison de quartier "Les embruns" - 24, rue Jean Bart Les 1er jeudis de chaque mois de 14h à 17h

IN.DE.CO.SA - C.G.T. 17

LUTTONS CONTRE L’AUSTERITE, LA MISERE ET LES EMBUCHES DE NOEL.

A La Rochelle ce sont 18 % des foyers qui sont touchés. Notre commune n’échappe pas à cette situation. Tous les quartiers sont concernés avec en particulier les familles qui vivent à P. LOTI mais aussi en centre ville, la Courbe et les Galiotes. L’hiver s’annonce et les personnes démunies s’inquiètent de leur facture énergétique et de leurs fins de mois difficiles.

Ligne directe : 05 46 30 19 17

Arrêtez d’être trop ambitieux et de faire du raccommodage pour satisfaire quelques-uns.

Pour les élus Aytré 2008 (A.D.A.P) et celui des personnes en grande pauvreté (moins de 500 euros par mois) multiplié par 23 %. Ce sont les femmes seules les plus touchées notamment avec des enfants et les bébés aussi ne vivent pas seulement d’amour et d’eau fraiche. De plus en plus de retraités sont aussi concernés.

Permanences au poste tous les matins de 9h à 10h

CCAS

Sur rendez-vous le lundi de 14h à 17h dans les locaux du CCAS - 3646

Les français n’ont pas porté au pouvoir une majorité de gauche pour faire une politique qu’attendent la droite, les patrons du CAC 40, "les pigeons" et le Medef. Il serait bon que chaque élu de gauche que nous avons porté au pouvoir s’en souvienne. Nulle part il n’est question de s’attaquer aux 309 milliards d’euros qui, chaque année, vont du fruit de notre travail vers les dividendes des actionnaires et l’endettement de nos entreprises. Il ne faut pas reprendre la thèse de la nécessaire baisse du cout du travail.

Police municipale

L'association de défense des Consommateurs et des Locataires de la C.G.T.

besoins vitaux les plus urgents.

Maison de quartier "Les embruns" - Lundi de 18h à 20h

L’équipe municipale doit se retrousser les manches pour ne pas rester au stade des constatations. Etablir réellement une politique qui prenne en compte les besoins de la population. Permettre ainsi à chaque Aytrésien de conforter son sentiment d’appartenir à un territoire dans une collectivité de luttes pour le progrès. La citoyenneté et le lien solidaire sont l’affaire de tous, des plus aisés aux plus démunis.

05 46 34 72 47

Le Père Noël est annoncé, certains l’ont vu dormir dans sa luge ses derniers mois. Lui aussi connaît des embuches. Infatigable, surmontera t-il la crise ? Appelons-le de toutes nos forces  ! Père Noël, Père Noël  ! Patrick BOUYER http://adap.over-blog.com I.MULINGHAUSEN, G.BLANCHIER adap17@hotmail.com Permanences ; 1 et 3 lundis de chaque mois 18h / 19h30 6C rue du colonel fabien

05 46 41 18 56 Service Déchets de la CDA de La Rochelle 0 800 535 844

Urgence SAMU Urgences médicales

15 05 46 27 55 20

SOS Amitié

05 46 45 23 23

Centre Anti-poisons (Bordeaux)

05 56 96 40 80

Police

17

Dépannage EDF

0 810 333 017

Pompiers

18

Dépannage GDF

0 810 433 017

Centre Régional d’Information et de Coordination Routière (CRICR)

0 826 022 022

Hôpital Saint Louis

05 46 45 50 50

Hôpital Psychiatrique

05 46 45 60 60

Planning Familial

05 46 27 11 59

Etablissement Français du sang

05 46 28 92 92

Enfants disparus

05 46 45 41 87

SNSM (sauvetage en mer) Agence Locale de Prévention et de Médiation Sociale (ALPMS)

Le jour La nuit

06 70 80 88 91 05 46 41 32 32

116 000

18/ 18/19



Contacts 181