Issuu on Google+

n˚174 Octobre-Novembre 2011

contacts Le magazine d’aytré

Ecoles, collège une belle rentr e

Semaine Bleue

Jazz à Aytr


nËš174 Contacts octobre-novembre 2011


edito N°174 OCTOBRE / NOVEMBRE 2011 n˚173 Aout-Septembre 2011

contacts Le magazine d’aytré

Directrice de publication : Suzanne Tallard Directrice adjointe de la publication : Marie-Anne Heckmann Rédacteur en chef : Philippe Arramy

Aytr sans pesticides

Fête des

Associations

Un t à la plage

Rédaction : Philippe Arramy, Laurent Bourgoin, Marcel Lardeux

Crédits photos : Franck Moreau Mise en page : Studio Lézard Graphique Régie publicitaire : Performances 17 Impression : Imprimerie Rochelaise Dépôt legal : à parution ISSN : 11485876 Imprimé sur du papier certifié PEFC n°10-31-1240

n˚174

Le premier événement de la rentrée s’est déroulé le 4 septembre avec la fête des associations qui a connu une belle fréquentation dans le cadre magnifique du parc Jean Macé. L’occasion était ainsi donnée aux associations de se faire connaître et aux visiteurs de faire leur choix parmi les nombreuses activités proposées. Le deuxième temps fort du mois de septembre, c’est la rénovation de la résidence Pierre Loti qui entre dans une phase plus concrète : ouverture d’un lieu de concertation, place du marché le 14, présentation des 4 expositions sur le passé et le présent de la résidence les 17 et 18 septembre et enfin, le 21, quatre équipes d’architectes ont dévoilé les huit futurs immeubles de tailles et d’architecture très variées retenus par Habitat 17. L’assistance nombreuse a apprécié la qualité des projets mais a posé immédiatement des questions très concrètes qui démontrent qu’un immeuble de logements, pour les futurs habitants, est avant tout un lieu facile à vivre. La concertation à venir sera très riche, n’en doutons pas. Les efforts pour améliorer le stationnement dans le centre bourg et sécuriser la circulation des piétons et des vélos se poursuivent. L’observation des aménagements réalisés dira si l’efficacité est au rendez-vous. L’action municipale ne s’entend qu’avec la participation des associations et des citoyens. Que tous en soient remerciés.

Suzanne Tallard Maire d’Aytré

octobre - novembre

4 Temps forts 5 Temps forts

La rentrée au collège

La rentrée des écoles élémentaires et maternelles

6 Temps forts 7 Initiatives 8 Initiatives 9 Initiatives 10 et 11 Dossier

12 Associations 13 Developpement durable 14 Culture La rentrée de la SLEP et du Centre Social

La qualité de l’air à Aytré

Drôle(s) de Festival

L’IME Les Réaux

Le Très Haut Débit arrive sur la CdA

La Semaine Bleue

Les nouveaux commerçants aytrésiens

Pierre Loti, la métamorphose

Actus de la Médiathèque

15

Culture Conférence et apéro concert Coup de projo sur le Polar

16

Loisirs Reprise de Sport Découverte ESA

17

Loisirs Aytré Retraite Sportive Syo, une nouvelle asso de Yoga

2 /3


Temps forts

La rentrée au collège La rentrée des écoles les élémentaires et maternel L’IME Les Réaux

La belle rentr e du collège de l’Atlantique

Un nombre d’élèves en augmentation, d’importants travaux effectués, toutes les classes de 6e autour d’un projet fort, et une cantine où la filière du bio local est valorisée : revue de détails d’une rentrée au collège.

D

ans le concert d’inquiétudes qu’a provoqué la rentrée scolaire 2011, nous avons trouvé une équipe sereine et confiante. Au collège de l’Atlantique, Christine Le Mouellic, la principale, tient à nous recevoir avec Noëlle Maurin, son adjointe, Martine Montebello, la Conseillère principale d’éducation, et Léa Vincent, la gestionnaire. Une équipe solidaire qui ne manque pas de projets. « La rentrée s’est très bien passée, annonce Christine le Mouellic. Nous avions prévu 425 élèves, mais ils étaient finalement 452 pour 35 professeurs. Tous les personnels étaient présents le jour J. » Le collège de l’Atlantique compte 18 classes, dont une classe ULIS (Unité locale d’inclusion scolaire), encadrée par un professeur des écoles. Ces enfants peuvent parfois être intégrés aux classes ordinaires. L’éta-

blissement accueille également une classe en partenariat avec l’IME Les Réaux. Une des décisions fortes de la rentrée a été d’instaurer un projet dans chacune des cinq classes de 6e. Deux classes seront en projet multisports, une bilingue anglais-allemand, une autre forum des arts. La cinquième classe aura un projet média en collaboration avec le professeur documentaliste du collège. « Cela permet d’impulser une dynamique, d’aller vers le haut et de valoriser les élèves, » se réjouit Noëlle Maurin. Autre nouveauté, il y aura désormais une classe de 3e avec option européenne. « Une autre classe de 3e découvrira la vie des entreprises dans le cadre d’une Découverte Professionnelle, » signale Christine Le Mouellic. Afin que tout le monde se sente pour le mieux dans l’établissement, qui est le seul de plain-

pied du département, des travaux ont été effectués. Ainsi, les carrelages murs et sols des lieux de circulation et de stationnement ont été changés. Le collège s’est aussi engagé dans une charte de qualité pour le développement du bio local. Ainsi que dans un plan nutritionnel respectant les apports nécessaires pour les élèves. 20 % de la nourriture distribuée à la cantine sont issus de la filière locale et cela sera mentionné sur le site internet du collège. A noter que 385 des 452 élèves sont demi-pensionnaires. Par ailleurs, la municipalité d’Aytré est partenaire du collège. C’est le cas pour la médiathèque lors d’une rencontre avec un écrivain, et avec la réception de jeunes allemands de Phillipsburg, dans le cadre d’un partenariat. Les jeunes allemands sont à Aytré en octobre, les Aytrésiens leur rendront visite en avril-mai 2012. L.B

n˚174 Contacts octobre-novembre 2011


La des rentr e coles

Temps forts

Tarifs restaurants scolaires au er 1 septembre 2011 Enfants de la commune Tarif 1 : 2,08 € par repas (QF inférieur à 640 €) Tarif 2 : 2,33 € par repas (QF de 641 à 765 €) Tarif 3 : 2,61 € par repas (QF de 766 à 874 €) Tarif 4 : 2,91 € par repas (QF de 875 à 984€) Tarif 5 : 3,33 € par repas (QF plus de 985 €)

Un total de 620 élèves sont inscrits dans les 6 écoles élémentaires et maternelles d’Aytré, soit 32 élèves de moins par rapport à la rentré scolaire 2010. Lors de cette rentrée scolaire 2011, deux classes maternelles ont fermé. Une à l’école de la Petite Couture, l’autre à La Courbe. 523 des 620 élèves sont demi-pensionnaires, soit 84 %. Tour d’horizon.

Les travaux

La Courbe primaire

Restaurant Jules Ferry Protection solaire des baies.

Petite Couture maternelle

Direction : Dolorès Girault

Direction : Catherine Servant

Tél. 05 46 44 22 39

Tél. 05 46 44 10 54

Effectif : 123 enfants pour 5 classes

Effectif : 85 enfants pour 4 classes

Accueil périscolaire : par la SLEP, de 7h45 à 8h45 et de 16h30 à 18h30. Tél. 05 46 45 79 25

Accueil périscolaire : à la Baleine Bleue de 7h30 à 8h45 et de 16h30 à 18h30 Tél. 05 46 45 11 16

La Courbe maternelle

Jules Ferry primaire

Direction : Dolorès Girault

Direction : Céline Babeuf

Tél. 05 46 44 15 88

Tél. 05 46 44 27 06

Effectif : 59 enfants pour 2 classes

Effectif : 150 enfants pour 6 classes

Accueil périscolaire : par la SLEP, de 7h45 à 8h45 et de 16h30 à 18h30. Tél : 05 46 45 79 25 Petite Couture primaire Direction : Sébastien Vitet

Accueil périscolaire : par la SLEP de 7h30 à 8h45 et de 16h45 à 18h30. Tél 05 46 45 11 16 Aide aux devoirs : lundi et jeudi Les Cèdres maternelle

Tél. 05 46 44 26 41

Direction : Marie Baudhuin

Effectif : 136 enfants pour 6 classes

Tél. 05 46 44 60 40

Accueil périscolaire : par la SLEP de 7h30 à 8h45 et de 16h45 à 18h30. Tél. 05 46 45 78 93 Aide aux devoirs : par le centre social de 16h30 à 18h30 et la SLEP les lundis et jeudis

Effectif : 67 enfants pour 3 classes Accueil périscolaire : par la SLEP de 7h30 à 8h30 et de 16h30 à 18h30 Tél. 05 46 34 50 66

dans les coles :

Budget global de 161 500 €, dont 85 000 € pour l’école Jules Ferry

Ecole Jules Ferry Travaux de faux plafonds, d’électricité et d’isolation dans trois classes. Travaux de peinture dans cinq classes. Travaux de revêtement de sol dans une classe. Aménagement de l’entrée de l’école. Ecole élémentaire La Courbe Travaux d’isolation des combles. Ecole maternelle Petite Couture Rénovation et transformation d’une classe en salle de restaurant. Aménagement de sanitaires. Ecole élémentaire Petite Couture Modification de l’entrée de l’école par le parc Pierre Loti. Les Cèdres Modification de l’extraction hotte cuisine et laverie.

4/5


Temps forts

La rentrée au collège La rentrée des écoles les élémentaires et maternel L’IME Les Réaux

IME Les R aux Promouvoir l’ ducation et la pr vention

C

réé en septembre 1973, l’I.M.E Les Réaux accueille, en semi-internat ou internat, près d’une centaine de garçons et filles présentant une déficience intellectuelle légère et des difficultés scolaires parfois importantes. Pour eux aussi, c’est la rentrée.

« Nous recevons exactement 94 jeunes âgés de 12 à 20 ans, précise Pascal Milbéo, directeur de l’Institut Médico Educatif. C’est un institut géré par l’Association Départementale pour l’Education et l’Insertion (A.D.E.I), association départementale à vocation sociale et médico-sociale selon la loi de 1901 et dont le siège est à Aytré ». Les valeurs humanistes qui fondent le projet associatif de l’A.D.E.I sont largement développées dans le cadre de l’I.M.E. L’éducation, le respect de la personne, l’empathie sont donc autant de critères qui rassemblent les personnels et motivent leurs interventions. Ces valeurs, partagées par tous, contribuent à la convivialité du lieu.

« Notre projet d’établissement vise à éduquer des jeunes enfants et adolescents en difficulté. Un des objectifs du projet est de promouvoir l’éducation et la prévention. Notre but est de développer chez nos jeunes une attitude citoyenne, en les aidant à intégrer des règles. Nous avons des messages d’éducation à faire passer ». Et ceci, par divers moyens, dont certains au caractère plutôt ludique, très appréciés par les élèves de l’I.M.E. Comme l’action de sensibilisation à la Prévention Routière menée le 11 juin dernier.

En route vers l’autonomie « Nous avons mis cette manifestation en place il y a 4 ans. Elle a été bien investie par les jeunes, confirme Pascal Milbéo. Ça leur parle, c’est très concret. En plus, elle permet le développement de l’autonomie individuelle et sociale au sein de la cité ». Mais, tout cela n’est devenu possible

que grâce aux partenariats établis, depuis longtemps, par l’I.M.E. « Pour cette journée annuelle, nous avons mobilisé des partenaires associatifs et institutionnels comme la Prévention Routière, l’association Vélo-École, la Police... Cela demande un travail de préparation important. Tout au long de l’année, nous proposons aux jeunes des ateliers de sensibilisation, au code par exemple ». Une action qui, au final, présente un bilan globalement positif pour les élèves et pour l’équipe pédagogique. Elle sera donc reconduite en juin 2012. « Il faut qu’on élargisse nos partenariats. Nous allons voir avec la Préfecture pour mettre de nouvelles choses en place ». Le projet existe déjà : une journée avec simulation de situations... Avec la participation d’un club de motos. Une idée qui a de quoi séduire bon nombre de jeunes, tant il est vrai que bien conduire et bien se conduire vont souvent de pair. M.L

n˚174 Contacts octobre-novembre 2011


Initiatives

Le Très Haut Débit arrive sur la CdA La Semaine Bleue

Les nouveaux commerçants aytrésiens

Le Très Haut D bit,

c’est pour bientôt ?

Faire arriver l’internet en Très Haut Débit par la fibre optique chez tous les particuliers : un enjeu majeur pour la Communauté d’Agglomération de La Rochelle. État des lieux. « 

E

n matière de réseaux informatique et de transmission de données numériques, nous vivons une véritable révolution » estime Xavier Rocq, Chef de projet Innovation Numérique à la Communauté d’Agglomération de La Rochelle. A cœur de cette révolution : le déploiement du Très Haut Débit (THD) par la fibre optique. Un changement technologique majeur qui va reléguer dans quelques années le fil de cuivre du téléphone au rayon des antiquités. Avec des conséquences non négligeables sur les usages de l’internet (voir encadré). D’où l’importance de faire en sorte que personne ne soit mis à l’écart de ces nouvelles possibilités de communication.

Techniquement, il s’agit donc de mettre en place un nouveau réseau de télécommunications, ce qui suppose un important programme de travaux avec à la clef des investissements très conséquents. D’ores et déjà, les opérateurs télécoms ont manifesté leur intention de s’engager dans cette voie. Ainsi, les communes de la CdA pourraient être couvertes à l’horizon 2020… mais en commençant par les zones les plus denses. « Or pour la CDA, il s’agit de favoriser et de hâter l’arrivée du THD sur l’ensemble du territoire » précise Xavier Rocq. Conscients des enjeux, les élus se sont donc mobilisés pour agir au plus vite. D’ores et déjà, un réseau en fibre op-

tique existe entre les administrations des différentes communes de l’agglomération. « Il reste à irriguer ce cœur en créant les ultimes ramifications capables d’aller jusque chez l’habitant, sachant que ce sont les derniers kilomètres qui coûtent le plus cher à installer » explique Xavier Rocq. Pour ce faire, la CdA a lancé un programme visant à cartographier le parcours de ce futur réseau de fibre. Déjà, à Aytré, chaque intervention de type travaux de génie civil, assainissement, voirie, etc. est une occasion de poser les infrastructures nécessaires, notamment les fourreaux par où passeront les câbles. Le futur se prépare aujourd’hui. P.A

La Fibre Optique, pourquoi faire ? Le Très Haut Débit par fibre optique permet des connexions à des vitesses cinq fois supérieures à l’actuel ADSL. De quoi par exemple recevoir la télévision en Haute Définition ou des films en 3D de manière très confortable. Sans parler bien sûr de toutes les applications comme la visioconférence, le

téléchargement de vidéo à la demande, etc. Mais aussi de nouveaux usages à venir en termes d’éducation, de travail ou d’administration à distance. Un développement des usages synonymes selon de nombreuses études de création de nouveaux emplois et de développement économique.

6 /7


Initiatives

Le Très Haut Débit arrive sur la CdA La Semaine Bleue

Les nouveaux commerçants aytrésiens

Une Semaine

toujours plus Bleue La 3e édition de la Semaine Bleue se tiendra, à Aytré, du 16 au 21 octobre. Avec, cette année encore, de nombreuses animations proposées par la Mairie et le Centre Communal d’Action Sociale.

I

nitiative nationale depuis 1951, cette « manifestation avait alors été baptisée "Journée des vieillards" souligne Brigitte Tessé, directrice du CCAS. Depuis 1977, on parle de Semaine Bleue ». Un nouveau titre plus conforme accompagné du slogan "365 jours pour agir, 7 jours pour le dire". A Aytré, le thème sera "Les générations Partage !", sous entendu, partage de la vie. « On parle beaucoup de partage, d’intergénérationel, de solidarité, poursuit Brigitte Tessé. Ce n’est pas forcément instinctif. On vit les mêmes choses mais pas toujours de la même façon ». Arlette Rambaut, maire-adjoint à l’Action Sociale, ajoute : « Le but est de faire tomber les barrières. L’inter-générationel est très important. Cette Semaine Bleue, on voudrait que la population s’en empare ». Les nombreuses animations déjà programmées lui en donneront l’occasion. Ainsi, toute la semaine, il sera possible de découvrir les activités proposées à la résidence des Cèdres (informatique, travaux manuels, gym, atelier mémoire...). Le dimanche 16 octobre, la salle GeorgesBrassens accueillera une comédie musicale conçue par Annie Schindler "Les générations en chansons", suivie d’un

Avis à la

goûter convivial. Cet après-midi festive sera ponctuée de tours de magie de Serge Avril, magicien de Fort Boyard. Mercredi 19, au matin, à la médiathèque, l’Ecole des Grands Parents Européens partagera un moment de lecture avec les enfants. Le jeudi 20, l’écrivaine Nicole Jeanneton-Marino, auteur du livre "Ma mère, mon enfant..." y animera une conférence-débat sur le thème : vivre en maison de retraite. Et, en clôture, le vendredi 21, salle Jean-Vilar, remise des prix du concours de photographies "Les générations Partage !" avec, en bonus, un spectacle des Martrêches Tholusiennes. Autre temps fort de cette Semaine Bleue, la réalisation d’un Arbre de vie, sculpture en résine créée par les élèves des écoles d’Aytré, des personnes âgées de la résidence des Cèdres, des associations... encadrés par la plasticienne Lucie Costes et la sculptrice Véronique Maxin. Chacun a la possibilité d’apporter "sa pierre". (Voir encadré ci-contre). Le vernissage de l’œuvre aura lieu le mercredi 2 novembre, parc des Cèdres où elle restera exposée. Pour en savoir plus sur toute ces animations, n’hésitez pas à consulter le programme spécialement édité pour cette nouvelle Semaine Bleue. M.L

n˚174 Contacts octobre-novembre 2011

population !

Dans le cadre de la Semaine bleue, un arbre de vie, symbole du temps, de la force de la vie et de ses origines, sera créé par les Aytrésiens, encadrés de la plasticienne Lucie Costes et de la sculptrice Véronique Maxin. Les deux artistes proposent à toutes les générations de venir poser leur empreinte, salle Juliette Greco à la Maison des Associations, aux jours et horaires suivants : Lundi 3 octobre de 9h à 12h Mardi 4 octobre de 14h à 16h Vendredi 14 octobre de 9h à 11h et de 14h à 16h Dimanche 16 octobre de 10h à 13h Lundi 17 octobre de 10h à 12h et de 14h à 16h Mardi 18 octobre de 14h à 17h30 Bienvenue à toutes et à tous ! Renseignements : 06 64 15 28 60


Bienvenue aux nouveaux commerçants !

Initiatives

Restauration, services au particulier ou aux entreprises : de nouveaux commerces et micro-entreprises se sont implantés récemment à Aytré. On « kiffe » le kebab

Rachid Sedki et Morad Taroughi ont récemment ouvert Kif Kebab. Depuis, c’est un succès. Kif Kebab voulait se démarquer des autres commerces de restauration rapide. Pari gagné. La carte propose une cinquantaine de sandwiches, huit variétés de pains et quatre formules. Un conseil, le Kif Naan, une délicieuse nouveauté. « Nous veillons à la fraîcheur des produits et au respect de l’hygiène, » dit Rachid Sedki. Kif kebab : 32, avenue Edmond Grasset. Tél. 05 16 85 29 40

Le goût de l’Italie Pizza Lucgi est le rendez-vous des amoureux des saveurs italiennes. On y a le choix entre 17 pizzas, avec la Diablo, dont le succès ne se dément pas. Dans un cadre lumineux, et une terrasse sous l’olivier aux beaux jours, on a le choix entre des salades copieuses, plusieurs plats de tagliatelles, l’escalope de veau à l’italienne... Un plat du jour différent chaque midi. A ne pas rater, le tiramisu et le café gourmand. Les plats, les sauces et les crèmes sont concoctés sur place. Pizzeria Lucgi. 10, boulevard du commandant Charcot. Ouvert du mardi au samedi, midi et soir. Tél : 05 46 31 18 15

Le spécialiste des cagouilles

Petit creux ou grosse faim

La bonne paie

Après avoir travaillé onze ans comme responsable sociale au sein de cabinets comptables, Sandrine Belin a créé son entreprise. « Je gère tout ce qui est lié aux salaires, mais aussi les contrats de travail et les prestations en matière sociale. Cette partie est lourde à gérer pour les entreprises et c’est cher lorsque c’est traité par les cabinets comptables. » De fait, Sandrine Belin affiche des prix de 30 à 50 % moins élevés. Cela vaut le coût… B3S, Belin Sandrine Social et Secrétariat. Tél. 05 46 41 31 93. Adresse mail : b3s17@orange.fr

Fleuriste et artiste

Pour un petit déjeuner, une pause agréable à midi ou un café pour s’aérer l’esprit, Miam est l’endroit idéal. Depuis janvier, l’adresse propose des formules repas, une grande variété de sandwiches froids ou américains, des paninis, des pâtes, des salades, des plats cuisinés… A consommer sur place ou à emporter. Tous les plats sont cuisinés chez Miam, à base de produits frais.

En Aunis, on les appelle les lumas, en Saintonge, ce sont les cagouilles. Avec le Patio des Lumas, Mathieu et Marc ont remis les escargots à l’honneur. La carte est variée et savoureuse. S’il n’y a pas que des lumas à déguster, on a toutefois l’assurance de pouvoir se régaler d’un délicieux plat à base d’escargots à chaque repas. « Tous nos produits sont frais. Ici, il n’y a ni congélation ni microondes, » annoncent les propriétaires.

Miam : ouvert de 7h30 à 17 heures. 1, rue Newton, Belle-Aire Sud. Tél. 05 46 30 43 39

Le patio des lumas. 45, avenue Edmond Grasset. Tél. 05 46 37 85 40

Depuis le 5 août, Fati Alves colore et parfume la rue de la gare. La jeune fleuriste propose d’épatantes compositions florales artificielles et naturelles, des bouquets, des plantes fleuries ou des fleurs coupées. Elle est même désormais partenaire d’Interflora transmission. Son magasin est un agréable dépaysement. Une visite s’impose également pour les tableaux originaux que l’artiste-fleuriste expose. Arôme des fleurs, 11, rue de la gare. Tél. 05 46 50 67 88

Le studio photo 2ème rideau place des charmilles a fermé mais l’activité continue à domicile. Pour plus de renseignements contactez Martin Charpentier au 06 84 61 89 40

8 /9


Dossier

e Port Loti, la métamorphos

Pierre Loti,

pour suivre la M tamorphose Le programme de rénovation urbaine de Pierre Loti suit son cours. Avec la nomination d’un coordonnateur pour accompagner les habitants et les aider à faire face aux grands bouleversements de la période à venir. Avec des projets d’architectes qui donnent une idée un peu plus précise de la future physionomie du quartier. Avec également des opérations d’animation culturelle qui visent à préserver la mémoire de ce lieu et de ses habitants.

Pierre Loti, dessins d’archis

Landescape, photographier le changement

S’

agissant des nouveaux immeubles à venir sur les emplacements de Canaries et à côté des Galapagos, quatre équipes d’architectes ont rendu leur copie. Des esquisses présentées à la réunion publique du 21 septembre. Dans la phase 1 du programme de rénovation urbaine, il s’agit de construire 168 logements répondant aux normes des Bâtiments Basse Consommation (BBC). Un ensemble de constructions très diversifiées et qui privilégie les bâtiments de faible hauteur. Seul un immeuble de 50 logements sera construit sur six étages. Le programme comprend quatre "petits collectifs" de cinq logements par immeuble de deux étages. Ainsi que deux bâtiments de quatre étages et d’un immeuble de cinq étages. Du Type 1 au Type 5, les logements visent à répondre aux différents besoins de la population. Début des travaux 2e trimestre 2012 pour une mise en location au 3e trimestre 2013.

n˚174 Contacts octobre-novembre 2011

L

e cabinet d’aménagement paysager Landescape est intervenu sur le quartier Pierre Loti dès le lancement de l’étude urbaine. Sa mission continue mais change de nature puisqu’il s’agit désormais de créer un observatoire photographique du paysage. « L’idée étant de prendre la même photo sur une quinzaine de lieux, selon une certaine périodicité, en choisissant toujours le même angle de vue » précise Barthelemy

Schlumberger, ingénieur paysagiste et gérant de Landescape. C’est ainsi que toutes les évolutions du quartier pourront être conservées en archives… ou exposées sur un support tel que la grande bâche dévoilée pour la première fois le 14 septembre dernier. « Ce travail permettra aux habitants de voir les grandes mutations de leur quartier, et de se souvenir de ce qu’il était ». En ce sens, il s’agit donc plus d’un outil qu’une exposition… 


Olivier Quod-Mazeran, accompagner le changement

Paroles de

Pierre Loti

Depuis le 15 juin dernier Olivier Quod-Mazeran est officiellement "coordonnateur de la maitrise d’œuvre urbaine et sociale" sur Aytré. Sa mission ? Accompagner les changements en cours sur le quartier de Pierre Loti. Portrait.

C

ollecter les photos anciennes et recueillir les témoignages sur la vie d’un quartier ou bien d’une entreprise comme Alstom ou les ACRP, l’association Paroles de Rochelais pratique cet exercice depuis une quinzaine d’années. Et son catalogue de revues compte déjà 24 numéros. Elle travaille actuellement avec le Centre Social et l’association Grand Large, mais aussi la SLEP, Soleil d’Automne et Radio Collège, à la première phase d’un futur ouvrage sur Pierre Loti. A savoir recueillir photos et témoignages et constituer une équipe de "collecteurs" qui aient envie de raconter l’histoire du quartier sous son aspect humain. Un travail entamé en avril dernier et qui devrait déboucher début 2013 sur l’édition d’un nouveau numéro de Paroles de Rochelais. Titre provisoire ? "Les Pierre Loti racontent". www.parolesderochelais.fr/

R

ochelais d’origine, breton par nécessité étudiante, Olivier QuodMazeran est revenu sur ses terres charentaises, diplômes en poches et une expérience professionnelle déjà diversifiée. « Ma formation de Sciences Politiques était axée sur la culture et les politiques de la ville, ainsi que sur la santé publique ». Après un détour par l’édition, les affaires culturelles et l’enseignement, il a pris ses fonctions a Aytré le 15 juin dernier en tant que "coordonnateur de la maitrise d’œuvre urbaine et sociale". Sous ce titre très administratif, une réalité très humaine : accompagner les habitants de Pierre Loti à travers les changements que connait le quartier. Sa mission concerne en premier lieu les actions d’aide au relogement. Depuis l’accompagnement dans le choix d’un appartement en fonction des revenus et des situations personnelles de chacun. Jusqu’à la visite d’un futur logement et à tous les impératifs liés à un changement d’adresse : démarches auprès de la poste, des prestataires de gaz et d’électricité… L’idée étant de fournir ici un service adapté aux situations personnelles et professionnelles des uns et des autres. Un volet qui comprend également le lancement d’ateliers d’information et de formation sur la maîtrise de l’énergie. Une problématique spécifique aux Bâtiments

Basse Consommation qui seront la norme des immeubles du nouveau Pierre Loti. Autre volet de sa mission : l’animation culturelle en liaison avec les structures et les institutions existantes. Notamment l’association Grand Large, le Centre Social, ou la SLEP. « Il s’agit de coordonner les actions et les acteurs impliqués sur le quartier, éviter que chacun engage la même action dans son coin ». Et donc d’impulser des projets avec et pour les habitants. « La volonté est de mettre le quartier Pierre Loti en communication avec la ville. Donc de faciliter les échanges entre quartiers par le biais d’animations, de fêtes, d’expositions. Y compris par des ateliers visant à favoriser l’expression de paroles citoyennes ». Ceci en continuité avec les actions menées par le CCAS et le Centre Social, en utilisant l’outil du Théâtre Forum par exemple. Lieu central de toutes ces actions : l’atelier des Habitants installé place des Grands Près, un lieu de rencontre, d’information et de concertation ouvert à tous les aytrésiens. « Cet endroit inauguré le 14 septembre dernier sera au cœur des actions menées sur l’opération de rénovation urbaine de Pierre Loti. Il sera ouvert tous les jours ». P.A

1 0/ 11


Associations

La rentrée de la SLEP et du Centre Social

Social et loisirs, la rentr e des centres

Centre social : ouvert et participatif Le centre social a l’objectif d’amener les Aytrésiens à s’impliquer toujours davantage au sein des commissions et des activités Etre à l’écoute, communiquer et partager : c’est le projet à la fois simple et fort du centre social, qui se veut toujours plus ouvert et participatif. Dès cette rentrée et toute l’année prochaine, le centre social, dirigé par Catherine Hartar, évaluera le travail effectué depuis 2008. Parallèlement, il aura la mission d’élaborer le prochain projet de quatre ans, qui débutera en 2013. Les ateliers et les activités ont déjà repris. Tous les publics sont concernés. Pour les petits jusqu’à six ans,

les rendez-vous se situent à La Baleine Bleue, rue Jean Bart. Pour les 6-12 ans, le choix peut se porter sur la chorale, l’accueil post-scolaire, le violon, l’atelier multimédia, mais aussi de nombreuses sorties. Entre 11 et 15 ans, on bénéficie d’un libre accès multimédia, de jeux en réseau et d’un accès internet. Le bar sans alcool est un lieu très apprécié des plus de 12 ans, tout comme les camps, les chantiers de jeunes et les activités sportives. Les adultes ont la possibilité d’aborder la

gymnastique à leur rythme, de découvrir la peinture sur soie, les ateliers généalogie et mémoire, les cours d’anglais ou les activités en famille… Dans le cadre des vendredis du centre social, une table d’hôte "spécial mecs" sera organisée le 21 octobre, en soirée, salle des Embruns. Centre social. 1, rue Albert 1er. Tél. 05 46 44 28 13. Site : www.centresocialaytre.com L.B

Centre de loisirs : Partage et change La SLEP propose une large palette d’activités pour tous les âges La SLEP a également repris ses activités dans les domaines de l’accueil de loisirs, les accueils péri-scolaires dans les écoles maternelles et élémentaires, les ateliers culturels et la ludothèque (la Toupie). Quelques ateliers affichant déjà complet, notons qu’il est encore possible de se diriger vers le théâtre, lors d’un cours mêlant la création et l’improvisation (mardi de 17 à 18 heures pour les 7-12 ans), mais égale-

n˚174 Contacts octobre-novembre 2011

ment le cirque et le roller. Pour les ados, la nouveauté se trouve dans les ateliers culturels, où ils seront initiés à la bande dessinée et à la photographie noir et blanc (lundi de 16h à 18h au collège). Les adultes peuvent également chausser les rollers. Le rendez-vous a lieu le vendredi, de 19h à 20h30, gymnase d’Alstom. Olivier Schindler reprend son atelier photographie noir et blanc le jeudi, de 20h à 22h.

Centre de loisirs. Parc jean Macé. Tél : 05 46 45 11 16. Site : www.slep.fr L.B


Développement durable

La qualité de l’air à Aytré

L’air d’aytr

15 ans de surveillance ATMO Poitou-Charentes surveille la qualité de l’air ambiant d’Aytré depuis 1994. Cette association a également débuté une étude sur la crèche de la Baleine Bleue.

P

armi les quatre stations de mesure d’ATMO Poitou-Charentes dans l’agglomération de La Rochelle, l’une d’entre elles suit en continu la qualité de l’air d’Aytré. Il s’agit de mesurer la pollution dite de fond, c’est-à-dire celle ressentie par la majorité des habitants. La station est installée dans le centre d’Aytré, près de la salle Jules Ferry. Avec quels résultats ? Sur l’agglomération rochelaise, l’indice est généralement bon à très bon pendant 8 à 9 jours sur 10. Les autres jours, la qualité de l’air peut se trouver dégradée en raison des particules fines ou de l’ozone. Ces polluants proviennent de plusieurs sources : l’industrie, le chauffage, le transport routier et l’agriculture. Une problématique qui concerne l’ensemble des pays européens. Heureusement, ici, les valeurs limites qui sont les seuils les plus stricts, ont toutes été respectées jusqu’à présent. A noter que la pollution d’origine automobile est plus faible à Aytré qu’au centre de l’agglomération rochelaise. En parallèle à cette collecte de fond, ATMO Poitou-Charentes participe à une étude ciblée sur l’air que respirent les enfants dans 300 écoles et crèches françaises. En Poitou-Charentes, dix établissements ont été sélectionnés, dont la crèche de la Baleine Bleue à Aytré. Deux polluants

chimiques jugés prioritaires (benzène et formaldéhyde) sont mesurés ainsi que le confinement des salles. Une étude importante lorsque l’on sait que les jeunes enfants passent 90 % de leur temps dans des endroits clos et confinés : logement, moyens de transport, école/crèche.... Les résultats de l’étude d’Aytré sont attendus en fin d’année. PA.

Qualit de l’air,

où s’informer ? ATMO Poitou-Charentes propose aux habitants d’Aytré, plusieurs moyens pour s’informer sur la qualité de l’air. Sur le site Internet www.atmo-poitou-charentes.org., toutes les publications d’ATMO Poitou-Charentes y sont téléchargeables. Il est possible de s’abonner gratuitement à ses différents périodiques : newsletter mensuelle, communiqué des risques d’allergie aux pollens chaque vendredi et le bulletin Vent d’Ouest tous les deux mois. ATMO Poitou-Charentes Tél 05 46 44 83 88 www.atmo-poitou-charentes.org

Les Gestes

Citoyens Balayez vos feuilles ! Avec l’automne qui arrive, les feuilles mortes ramassées à la pelle sur les grilles avaloirs des caniveaux permettent la libre circulation de l’eau de pluie. Ce qui évite des débordements préjudiciables à tous.

Vélos volés ? La Police municipale récupère tout au long de l’année des vélos volés ou abandonnés. Le vôtre fait peutêtre partie du lot ! N’hésitez pas à prendre contact au : 05 46 30 19 17.

Halte aux frelons (asiatiques) ! Si vous découvrez un nid de frelons asiatiques près de chez vous, n’essayez surtout pas de le déloger ! Les piqûres de cet insecte peuvent être mortelles. Signalez la présence du nid à la mairie en appelant le 05 46 30 19 30 ou au 06 22 35 10 74 (numéro d’astreinte).

1 2 / 13


Culture

Drôle(s) de Festival Actus de la Médiathèque t Conférence et apéro concer Coup de projo sur le Polar

et des Autres Petit Noof / Cie des Uns

Drôle(s) de

Festival

Pour sa première édition, Drôle(s) de Festival proposera, du 15 au 23 novembre, des spectacles pour les enfants et les familles. Et si ça marche, on recommence l’année prochaine. «

N

ous souhaitons offrir aux Aytrésiens un moment de convivialité, d’échange et de partage, précise Maud Delahaye, du service Culturel. Drôle(s) de Festival s’inscrit dans la continuité des actions de sensibilisation à la lecture, à la musique et au cinéma. Notre ambition est de faire découvrir au jeune public des spectacles de genre très variés pendant et hors temps scolaire ». Pour cette 1ère édition, l’accent est mis sur le théâtre et le cinéma. De son succès dépendra l’avenir. « Nous avons envie de pérenniser ce festival et de proposer des ateliers avec les artistes pour les éditions futures ». Et toujours présenter des spectacles de qualité à un tarif très attractif : « Nous demandons 2,50 € par enfant pour les spectacles payants. Un tarif qui descend à 2 € par enfant pour les groupes de 10 accompagnés. Mais c’est gratuit pour les adultes et les plus de 12 ans ». Étonnant non ? Alors, n’hésitez pas : amenez vos parents à ce vraiment Drôle(s) de Festival ! M.L

n˚174 Contacts octobre-novembre 2011

Demandez le programme ! Mardi 15 novembre, à 10h45 Maison Georges Brassens Entrée payante

Théâtre : La grande épopée du petit bonhomme, par le Groupe Démons et Merveilles Séance scolaire pour les 2-5 ans Vendredi 18 novembre, à 20h30 Salle Jean Vilar – Entrée gratuite Projection d’un manga Tout public à partir de 7 ans Dimanche 20 novembre, à 15h Maison Georges Brassens Entrée payante

Théâtre musical : Petit Noof, par la Cie des Uns et des Autres Tout public à partir de 5 ans Mercredi 23 novembre, à 10h et 11h15 Salle Jean Vilar – Entrée payante Théâtre musical : Loupiotes de notes, par la Cie des Dix Doigts Tout public à partir de 10 mois

La rentr e à la

M diathèque La Médiathèque Elsa Triolet entame la saison 2011-2012 avec un espace jeunesse rafraîchi et coloré qui plaira, à coup sûr, à tous les enfants. Véritable lieu de vie, la Médiathèque propose d’emprunter ou consulter livres, CD, DVD jeunesse, revues diverses, quotidiens régionaux et nationaux... « On peut y trouver, également, des informations sur la vie culturelle sur Aytré et la région et participer à nos animations », précise Wilfrid Schopp, son directeur. Rappelons que, tout au long de l’année, la Médiathèque est en accès libre : il ne faut s’inscrire que pour les emprunts. « Nous sommes ouverts du mardi au jeudi et le samedi après-midi. En allant sur le site de la Mairie, vous pourrez trouver les horaires précis et en savoir plus sur nos activités comme le service de portage de documents à domicile pour les personnes à mobilité réduite ». A Aytré, solidarité n’est pas un vain mot. ML

www.aytre.fr/culture/mediatheque Tél : 05 46 45 40 67


Culture

Quand

le jazz est là... La 14e édition du Festival Jazz Entre Les Deux Tours aura lieu, du 8 au 15 octobre, à La Rochelle... Et aussi à Aytré où l’on pourra assister, le mercredi 12 octobre, à une conférence-rencontre et à un apéro-concert.

P

our la troisième année consécutive, la Ville d’Aytré sera partenaire de "Jazz entre les Deux Tours". Ce festival de jazz rassemble, chaque fois, quelques unes des plus "grandes pointures" du genre. « La Ville souhaitait participer au festival et proposer cette musique aux Aytrésiens, souligne Wilfrid Schopp, directeur de la Médiathèque. Et le festival est heureux de sortir de ses murs ». Musique de plus en plus appréciée du grand public comme en témoigne le succès croissant des festivals d’été, le jazz s’invite donc à Aytré pour deux rendez-vous à ne pas manquer. « Comme les autres années, nous proposons, à la Médiathèque et en entrée libre, une rencontre avec Claude Carrière,

aytr

encyclopédie vivante du jazz, autour de Duke Ellington, le 12 octobre, à 18h. Le titre : "La chanson du Duke". Dans la foulée, à 20h, salle Jean Vilar, nous reconstituons un club de jazz pour un apéro-concert qui réunira Alain Mayeras et son fils Thomas dans un duo piano orgue, intitulé "De père en fils". Ils interprèteront, entre autres, des thèmes de Duke Ellington ». A noter que pour ce concert, l’entrée de "la boîte de jazz" sera payante (10€) et que les places sont à réserver auprès de la billetterie du Festival Jazz Entre Les Deux Tours. M.L

Réservation : 05 46 44 11 19 Site : larochelle-jazz-festival.com Places limitées

fête Noël

Exit le marché de Noël traditionnel, l’Association des Commerçants propose de fêter Noël autrement en organisant une journée festive avec des animations et des jeux pour les petits et les grands Aytrésiens, le samedi 3 décembre, place des Charmilles. De nombreuses surprises vous attendent !! Le Service culturel de la ville s’associe à l’événement en proposant une fanfare de Pères Noël et un grand spectacle de feu. Plus d’infos, courant novembre, sur le site internet de la Mairie d’Aytré.

Le polar

en lumière

La Médiathèque Elsa Triolet donnera, du 5 octobre au 5 novembre, un "Coup de projecteur sur le polar" à travers une exposition consacrée aux grands détectives privés "De Vidocq à Burma". Avec en point d’orgue, la journée du 5 novembre : « A 10h, nous organisons un café-livre autour de la littérature policière (lectures, discussions, coups de cœur...), indique Wilfrid Schopp, directeur de la Médiathèque. Et à 15h30, Emmanuel Perraud, auteur du livre "Les grandes affaires criminelles en Charente-Maritime", proposera une conférence agrémentée de lectures ». L’occasion de découvrir un genre littéraire qui séduit de plus en plus de lecteurs. ML

www.aytre.fr

4/15 1 4/


Loisirs

te

Reprise de Sport Découver ESA Aytré Retraite Sportive Syo, une nouvelle asso de Yoga

Sport D couverte, c’est reparti

Grâce à une offre sportive toujours plus variée, les enfants d’Aytré peuvent découvrir et s’initier toute l’année à une dizaine d’activités différentes.

A

vec la rentrée scolaire, l’action sportive municipale a retrouvé ses rendez-vous très appréciés. Chaque année, une centaine d’enfants sont en effet séduits par des activités variées, non compétitives et accessibles à tous. L’encadrement est assuré par Yannick Gautreau et Gilles Rambault, les éducateurs sportifs municipaux. "Spor’Eveil", qui s’adresse aux 6-7 ans, valorise les apprentissages sans mettre l’accent sur la performance. Chaque mois, les petits sportifs changent

d’activité. En octobre et novembre, ils découvriront le roller, le tir à l’arc, la sarbacane ou les sports d’opposition. Les rendez-vous sont fixés le mercredi, de 14h à 15h30, ou de 15h30 à 17h. Pour les plus "grands", âgés de 8 à 11 ans, "Découverte Multisports" permet le développement des valeurs éducatives du sport et offre une ouverture vers la pratique en club. Chaque mois, les enfants ont le choix entre deux propositions. Par cycles de trois séances,

ils pratiquent, sous forme d’initiation, une dizaine de sports différents pendant l’année. En octobre, le choix se porte entre l’athlétisme et le tennis, en novembre, entre le roller et l’escrime. Les rendez-vous ont lieu le samedi matin ou en après-midi. Toutes ces activités sont ouvertes aux enfants domiciliés à Aytré, ou hors de la commune, mais scolarisés à Aytré. Renseignements : Service animation sportive : 05 46 30 19 91 ou 06 21 09 16 84 L.B

Le football cherche des partenaires L’ESA Aytrésienne veut devenir une référence en matière de formation. Le club cherche des sponsors pour le suivre dans son nouveau projet sportif. Ancien joueur de Laleu et des Chamois niortais, Michael Bertaud vient d’intégrer le Bureau directeur de l’ESA Aytrésienne. « Je suis chargé du suivi des partenaires privés actuels et de la recherche de nouveaux sponsors. Je pense que nos valeurs peuvent être communes avec celles des entreprises aytrésiennes, » explique-t-il. Avec une douzaine de commerçants et de petites entreprises participant actuellement à la vie du club, pour un total de 7 000 € environ

n˚174 Contacts octobre-novembre 2011

sur l’année, le club part de loin. Michael Bertaud a une idée précise de la mission qui lui a été confiée. « Je veux que l’argent aille en priorité à la formation des jeunes et des éducateurs. Nous devons devenir une référence en la matière, afin que les meilleurs jeunes locaux aient envie de nous rejoindre. Il faut également fournir des équipements à chacun pour renforcer le sentiment d’appartenance à l’ESA. » Après la relégation en DHR en

fin de saison dernière, le foot aytrésien veut entrer dans une nouvelle ère. « Un projet de club va être lancé pour les trois prochaines années. Nous allons chercher des entreprises susceptibles d’en être des partenaires actifs. »


Loisirs

Pour une retraite

active

L’harmonie du corps et

Aytré Retraite Sportive propose de nombreuses activités pratiquées dans la bonne humeur et la convivialité

du mental

Le yoga est un art de vivre qui permet une meilleure connaissance de soi et un mieux être physique et mental. Depuis mai dernier, Sylvie Tallon a créé l’association Syo Yoga Bien-être à Aytré

D

epuis un an, Liliane Gibault et son équipe ont relancé "Aytré retraite sportive", une association en sommeil depuis dix ans. Preuve qu’un besoin existait sur la commune, 85 licenciés participent désormais aux différentes animations organisées dans plusieurs lieux d’Aytré. Du swin golf au tir à l’arc, en passant par le tennis, la pétanque, la danse de salon, les jeux de société, la randonnée ou la marche nordique…les possibilités de trouver une activité à son goût ne manquent pas. A chaque fois, la séance est sous la responsabilité d’une personne spécialement formée par la fédération de la retraite sportive. « Les mots clés sont rencontres et convivialité, dit Liliane Gibault. Cela permet aux retraités de trouver une occupation et de sortir de chez eux. Toutes les animations se font dans la bonne humeur. Nous organisons même des rencontres amicales avec d’autres associations, comme ce fut récemment le cas avec Saint-Laurent sur Sèvre. » Aytré Retraite Sportive tient une permanence à la maison des associations, le mardi matin, salle Léo Ferré, de 10h30 à 12h. Renseignements : 05 46 44 54 19 ou 06 66 37 89 68 L.B

Après avoir pris des cours de yoga pendant vingt ans, Sylvie Tallon a eu envie de partager et de transmettre son expérience. Adhérente à l’Union nationale de yoga, elle a créé son association, Syo Yoga Bien-être, à Aytré, en mai dernier. « Je ne peux pas imaginer ma vie sans le yoga. Je le pratique tous les jours. C’est un art de vivre qui améliore la qualité de la vie et favorise la connaissance de soi. Je le conseille à toute personne qui cherche un mieux être physique et mental, » explique-t-elle. Les séances proposent une combinaison entre la relaxation, des postures dynamiques, d’étirement et d’équilibre, et un travail sur la respiration et sur la concentration. « Les séances favorisent la prise de conscience du souffle et de l’énergie. Le yoga permet l’apaisement du mental et une meilleure gestion du stress. Cela assouplit et tonifie l’appareil musculaire, » continue Sylvie Tallon. Les cours sont collectifs, mais chacun fait son yoga à sa juste mesure, guidé par Sylvie, qui aménage les cours en fonction des participants. Les cours ont lieu à la maison des associations, salle Mouloudji, le lundi, de 12h30 à 13h30 puis de 20h à 21h, et le mardi, de 20h à 21h. Renseignements : 07 70 75 35 11 Mail : yoga.syo@free.fr

1 6 /17


Expression des conseillers municipaux d’opposition Conseillers Municipaux d’Aytré Terre d’avenir

A mi mandat et dans la perspective des échéances prochaines nous souhaitons préciser notre attitude au sein du groupe d’opposition. Depuis notre élection nous avons tenu des positions très raisonnables et de bon sens en mettant l’intérêt d’Aytré et des Aytrésiens au cœur de notre action, sans parti pris politique. Toutefois, face aux choix d’une gestion sans ambition et sans résultats, dictée par une idéologie dépassée, nous avons marqué fermement notre désaccord, refusant de voter le budget, le PLU plan local d’urbanisme, etc. Notre groupe, riche de ses diverses sensibilités, ne veut pas mener d’autres combats que celui qui s’appuie sur une vision d’avenir pour notre commune dont les atouts sous exploités devraient permettre une évolution économique

dynamique. Il suffit de comparer avec nos voisins d’Angoulins, de Chatelaillon, de Périgny pour voir qu’à Aytré il y a un problème.

industriels vous pouvez compter sur notre soutien. Augmenter les prélèvements locaux ! Nous membres de l’opposition disons : NON !

Il est essentiel et prioritaire de nous concentrer sur les objectifs locaux sachant que d’autres tribunes s’offrent à ceux qui veulent s’engager dans les arcanes de la politique politicienne. N’oublions pas que la légitimité de cette équipe n’est que relative avec 57% de vote contre son projet.

Pour nous contacter : tel : 06.35.93.71.34 Mail : machristine.ata@free.fr

La mairie a décidé en Bureau Municipal de taxer les enseignes des commerçants, des entreprises, et artisans. La loi existe, elle en a le droit. Nous avons dès à présent en commission émis des doutes sur la méthode et proposé d’autres solutions, moins agressives. Artisans, commerçants,

Touché personnellement par des décisions municipales liées au PLU et afin de conserver une totale liberté d’action pour défendre, face à la justice, mon entreprise et les emplois que j’ai créés je confie provisoirement à Marie Christine Millaud la direction du groupe. Gérard-François BOURNET tél. 06.60.87.70.27 - Mail : bournet-info@wanadoo.fr

Pour les élus Aytré 2008 (A.D.A.P) ICI C’EST AYTRE, PAS DE DERIVE LIBERALE DE TERRE BRULEE ! Les communes puisent leurs racines dans le profond de notre histoire collective, celle de notre peuple et de ses conquêtes humaines, démocratiques et sociales. Ce sont des sillons exemplaires pour l’intérêt général, le service public. Elles ont la confiance des populations, alors ne les décevons pas. Il faut agir et penser la politique, l’économie, le social, l’écologie, le culturel, le sportif en termes et actes locaux pour commencer. Cette approche pertinente et efficace considère le citoyen comme acteur en plein cœur de ses défis. Ainsi pourrait voir le jour une ambitieuse politique de réalisations communales multiniveaux, multi-acteurs et multi-secteurs que certainement beaucoup d’Aytrésiens ont encore comme attentes à mi-mandat. Désormais la majorité municipale doit plus s’engager pour des investissements financiers

n˚174 Contacts octobre-novembre 2011

et publics qui font de la croissance pour tous et en particulier vers les populations les plus défavorisées. Le mouvement associatif a besoin de soutiens forts pour le développement de ses activités culturelles, sportives, sociales, citoyennes, festives et de loisirs. Il ne faut pas briser le lien social et dynamique qui irrigue nos quartiers et favorise les rencontres. En période de crise annoncée et masquée longtemps par les spéculations de ceux qui soutiennent la majorité présidentielle et départementale, il est encore temps de se retrouver ensemble avec toutes les raisons de ne rien lâcher face au «  diktat des banquiers ». Au quotidien c’est investir le terrain des luttes et proposer des solutions alternatives contre cette "rentrée des crasses"  orchestrée par le gouvernement. La gestion par la taxation des déchets ménagers, l’eau privatisée, le budget

national du logement social pillé, l’emploi fracturé, la protection sociale ponctionnée, la santé surtaxée, l’éducation de nos enfants comptabilisée …des réformes frontales contre une qualité de vie honorable des plus démunis et pas seulement. La "règle d’or" du gouvernement est de satisfaire les agences de notation et les marchés financiers. Mettons le "holà" en rappelant que nous ne voterons jamais pour ces agences mais pour des élus de la nation avec pour mandat populaire de développer notre socle démocratique et républicain. P.BOUYER « Aytre 2008 » avec I.Mulinghausen et G.Blanchier. rdv ; 1 et 3 e lundi du mois 6C rue du Col Fabien Contacts ; adap17@hotmail.fr http://adap.over-blog.com


aytr

pratique

Mairie Avenue Edmond Grasset Standard : 05 46 30 19 19 Fax : 05 46 3019 00 Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h information@aytre.fr www.aytre.fr

Astreinte 06 22 35 10 74

Police municipale

En dehors des heures d’ouverture, en cas d’urgence la nuit et le week end

Permanences au poste tous les matins de 9h à 10h Ligne directe : 05 46 30 19 17

CCAS

Police nationale

4, rue de la Résistance

Commissariat central Place Verdun

Standard : 05 46 55 41 41

17 000 La Rochelle

Fax : 05 46 55 41 40

Tél. 05 46 51 36 36

Permanences diverses Conciliateur de justice

24, rue Jean Bart

1 rue des Cités

Lundi, mardi, jeudi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h

2ème et 4ème jeudi de chaque mois de 9h à 12h

Mercredi et vendredi de 9h à 12h30

05 46 44 04 18

05 46 44 05 23

Assistantes sociales

Point-Info Séniors

Maison de quartier "Les embruns" 24, rue Jean Bart

Résidence des Cèdres - rue Barbedette

Lundi de 14h à 16h (sans rendez vous)

05 46 31 15 47

Mercredi de 13h30 à 17h

05 46 28 03 86 Jeudi de 9h15 à 11h30 (sur rendez-vous au 05 46 28 03 86)

Centre d’information des Droits des Femmes et des Familles

Sécurité Sociale

Maison de quartier "Les embruns" - 24, rue Jean Bart

Sur rendez-vous le lundi de 14h à 17h dans les locaux du CCAS - 3646

Les 1er jeudis de chaque mois de 14h à 17h

Point Emploi Formation

Service Déchets de la CDA de La Rochelle 0 800 535 844

05 46 41 18 56

Maison de quartier "Les embruns"

Urgence SAMU Urgences médicales

15 05 46 27 55 20

SOS Amitié

05 46 45 23 23

Centre Anti-poisons (Bordeaux)

05 56 96 40 80

Police

17

Dépannage EDF

0 810 333 017

Pompiers

18

Dépannage GDF

0 810 433 017

Centre Régional d’Information et de Coordination Routière (CRICR)

0 826 022 022

Hôpital Saint Louis

05 46 45 50 50

Hôpital Psychiatrique

05 46 45 60 60

Planning Familial

05 46 27 11 59

Etablissement Français du sang

05 46 28 92 92

Enfants disparus

05 46 45 41 87

SNSM (sauvetage en mer) Agence Locale de Prévention et de Médiation Sociale (ALPMS)

06 70 80 88 91 La nuit 05 46 41 32 32

Le jour

116 000

18/



Contact 174 Oct-Nov.2011