Page 1

Contacts L E

M A G A Z I N E

D ’ AY T R É

Janvier-Février 2010 n°164

Comment va Belle Aire ?


Edito Bien sûr, nous sommes hélas

habitués à entendre des mauvaises nouvelles que nous rabâchent inlassablement les médias. Mais jamais nous ne nous habituerons à la misère et aux catastrophes naturelles qui viennent réveiller en nous cet élan de solidarité. Hier l’Indonésie, aujourd’hui Haïti et demain... Or en ce début d’année 2010, à l’heure des vœux chaleureux que l’on s’échange rituellement, ces milliers de visages meurtris d’enfants, d’adultes, de vieillards assaillent nos consciences et bouleversent nos sentiments. Ces peuples déjà éprouvés par la famine, le dénuement, la pauvreté sont touchés dans leur chair par un séisme aveugle qui frappe là où il n’y a pas besoin d’en rajouter ! Alors, comment ne pas se sentir concernés, comment ne pas être solidaires, comment ne pas apporter notre soutien ? Un soutien fraternel, sans réserve, qui appartient à tout le monde, qui ne doit pas être le monopole de certains, mais l’expression du plus grand nombre à vouloir tout simplement aider son prochain. Que valent à côté de ces malheurs nos individualismes honteux. Que valent nos querelles et nos chimères quand, à l’autre bout du monde, des milliers de personnes nous tendent la main désespérément.

Suzanne Tallard Maire d’Aytré

Contacts le magazine d’Aytré Mairie - 17440 Aytré - 05 46 30 19 07

Directrice de la publication : Suzanne Tallard Directrice adjointe de la publication : Marie-Anne Heckmann Rédacteur en chef : Philippe Arramy Rédaction : Ph. Arramy, L. Bourgoin Crédit photos : Jean-Claude Foucher Mise en page : Agnès Bernard - Le Thou Régie publicitaire : Performances - 17 Flashage et impression : Imprimerie Mingot - Marans Dépôt légal : à parution ISSN : 1148 5876 Imprimé sur papier recyclé et sans chlore

Sommaire 4

Pour commémorer l’Algérie

Pour tous les anciens de la FNACA, le 19 mars est une date importante : celle de la signature des accords d’Evian qui mettait fin à une «guerre» de 8 ans.

6

9

Radio Collège : l’Afrique «en direct» Le 15 décembre dernier, la caravane solidaire de WEO était au Sénégal. La présidente de l’association répondait par téléphone aux questions des élèves de 5eA.

L’USB allège les cartables !

Chaque élève de 6e du collège d’Aytré s’est vu attribuer un cadeau de rentrée aussi original que pratique : une clé USB d’une capacité de 4 giga-octets.

12 SLEP : «un lieu de réflexion, une force de proposition»

Président de la SLEP, Jean-Pierre Carrez la conçoit comme un lieu de construction et de formation.

13 Il pleut ? Je récupère...

L’eau de pluie peut être utilisée dans de nombreux usages domestiques. Un bon moyen de préserver l’environnement tout en faisant des économies.

15 Coup d’Marron à Georges-Brassens Vendredi 5 mars, Coup d’Marron donnera un concert «Release Party» à la maison Georges-Brassens. Une soirée riche et foisonnante de surprises.

17 Vive le sport à l’école !

Les animateurs de la mairie proposent des activités sportives pendant le temps scolaire pour les élèves des écoles élémentaires d’Aytré.

18 Expression des conseillers municipaux d’opposition

Retrouvez votre magazine “Contacts” sur le site : www.aytre.fr

16 Pour une retraite sportive

Après le tennis et le swin golf, les retraités peuvent désormais pratiquer le tir à l’arc et la marche nordique à Aytré. Contacts Janvier-Février 2010

3


Temps forts

Mardi-Gras marin !

Grand Large vous invite à fêter Mardi-Gras en compagnie de Jeff d’Argy, un marin qui chante, écrit, peint... La soirée aura lieu mardi 23 février, à 20 h, à la maison de quartier «Les Embruns». Venez, de préférence déguisés en marins, découvrir en famille le spectacle «Vaguelette et clapotis». Des histoires, de la musique et des chansons pour voir, regarder, écouter, comprendre, chanter, rêver, rire et taper des mains... avant de déguster des crêpes préparées par les bénévoles de l’association Grand Large. Merci de bien vouloir confirmer votre présence, au plus tard le 19 février, par téléphone au 05 46 44 44 29.

Le 19 mars, journée du souvenir pour les anciens de la guerre d’Algérie.

Le 19 mars, pour commémorer l’Algérie Chaque année, la section d’Aytré de la FNACA* commémore en présence des élus locaux cette date majeure de notre histoire contemporaine. Avec remise de médailles au monument aux morts à côté de la mairie, et arrêt à la plaque commémorative de la place du 19 mars située rue de la Gare. Comme chaque année, ce 19 mars sera l’occasion de remise de médaille. L’an passé, Suzanne Tallard,

Pour tous les anciens de la FNACA, le 19 mars marque une date importante : celle de signature des accords d’Evian qui mettait fin à une guerre de 8 ans en Algérie.

maire d’Aytré, avait ainsi reçu la médaille du 50e anniversaire de la FNACA. Agir pour la paix Rappelons que cette association compte environ 80 adhérents sur la seule commune d’Aytré... mais que bien d’autres habitants seraient en droit d’y adhérer pour avoir servi dans les années 50 et 60 en Algérie, au Maroc ou en Tunisie. Indépendante à l’égard des pouvoirs publics et de tout parti politique, la FNACA regroupe à ce jour 358 505 adhérents rassemblés dans 3 560 comités locaux ou cantonaux. Peuvent adhérer tous ceux ayant pris part à la

guerre d’Algérie, aux combats du Maroc et de Tunisie, leurs veuves, ascendants et orphelins ainsi que les pupilles de la Nation. Ses buts restent de défendre les droits matériels et moraux de tous ceux ayant pris part à la guerre d’Algérie et aux combats du Maroc et de Tunisie entre 1952 et 1962. Mais aussi agir en faveur de la Paix en commémorant la date du 19 mars 1962 qui marque la fin officielle de la guerre d’Algérie. Ph. A. Contact : Jacky Pochon 05 46 45 07 21 * FNACA : Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie

Bienvenue aux nouveaux Aytrésiens

4

Renseignements : Médiathèque 05 46 45 40 67 Service communication 05 46 30 19 04 Contacts Janvier-Février 2010

Le vendredi 4 décembre, à la salle Jean Vilar dans le parc Jean Macé, une soixantaine d’Aytrésiens récemment arrivés sur la commune avaient répondu à l’invitation de Mme le Maire. Chaque nouvel habitant a reçu notamment le livre retraçant l’histoire de la commune et, pour la première fois, la municipalité a offert un abonnement d’un

an à la médiathèque Elsa-Triolet. Celles et ceux ayant emménagé à Aytré entre le 1er décembre 2008 et le 30 septembre 2009 et qui n’ont pas pu venir à cette soirée peuvent venir chercher leur livre à la mairie (service communication) et se rendre à la médiathèque pour mettre en place leur abonnement annuel.


Un plan pour le déplacement Rocade en travaux

Rendre la circulation plus paisible et plus sûre pour tous.

Cinq grandes mesures forment l’ossature du nouveau plan de déplacement qui sera progressivement mis en place sur la commune. Explications. «Au fil des mois, différentes actions vont être mises en place pour aboutir au lancement effectif du nouveau plan de déplacement à la fin de l’année 2010», explique Jacques Garel, adjoint en charge du dossier. Des actions qui s’articulent autour de 5 grandes mesures définies au terme de 16 réunions, dont 2 publiques, qui se sont tenues de mai à septembre dernier. • Sur 80 % des grands axes de la commune, la vitesse sera limitée à 30 km/h, avec généralisation de la priorité à droite.

• Le centre-ville sera interdit à la circulation pour les poids lourds, sauf pour la desserte locale. • Des mini-giratoires remplaceront les feux tricolores dans une dizaine de carrefours. • Sur les grands axes (avenues du Commandant Lysiak, de Gaulle, Salengro, Grasset), de nouveaux passages pour piétons seront aménagés, avec un ilôt central pour sécuriser le passage en deux fois et un éclairage «blanc» pour rendre bien visibles les silhouettes des piétons.

Pas sur les trottoirs ! Le stationnement des véhicules sur les trottoirs est de plus en plus fréquent. Ce qui gêne ou met en danger les mamans avec poussettes, les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite. Il est rappelé que le stationnement est uniquement autorisé sur les emplacements matérialisés au sol et/ou indiqués par des panneaux routiers. Les contrevenants seront poursuivis conformément aux lois et règlements en vigueur.

• Le stationnement des véhicules à proximité du site d’Alstom sera également réorganisé. L’idée est donc de fluidifier et sécuriser la circulation sur la commune. Les premiers aménagements auront lieu au printemps prochain mais, dès maintenant, «nous mettons en place des indicateurs tels que le comptage des véhicules sur les principaux axes ou le nombre d’accidents, pour se donner les moyens de vérifier à terme si oui ou non les comportements des usagers ont changé». Ph. A.

A compter du 8 février 2010, et pour une durée de 7 semaines, la circulation sur la rocade dans le sens Rochefort à La Rochelle s’effectuera sur une seule voie. Des travaux seront en effet en cours au niveau du pont de Rompsay pour permettre le renforcement et la mise en sécurité de cette portion de rocade. Ceci provoquera inévitablement des perturbations importantes sur les réseaux environnants, notamment dans la commune d’Aytré. Bien entendu, des mesures seront mise en place afin de fluidifier autant que possible la circulation : déviation des transports exceptionnels, itinéraires conseillés, dispositifs de comptage, identification des points sensibles...

Panneaux d’affichage libre

Chaque commune doit mettre à la disposition du public des panneaux destinés à l’affichage libre. Ainsi, la ville d’Aytré s’est dotée de 8 de ces panneaux destinés à l’annonce de manifestations locales sans but lucratif ou commercial. Toute affiche se trouvant en dehors de ces panneaux pourra être enlevée par les services municipaux. Plus d’infos sur http:// www.aytre.fr/vie-municipale/ actualites-municipales/ panneaux-d-affichage-libre

Contacts Janvier-Février 2010

5


Temps forts

Radio Collège : l’Afrique, «dans les conditions du direct» Le 15 décembre dernier, la caravane solidaire de WEO était au Sénégal. Profitant d’une halte, Marie Laure Pernot, présidente de l’association, répondait par téléphone aux questions des élèves de 5eA installés pour l’occasion dans les studios de Radio Collège. Une émission enregistrée «dans les conditions du direct». Des animateurs radio très concentrés, en direct avec l’Afrique.

«On se répartit les questions ? ». Brigitte Mailloux, professeur d’histoire et géographie et Stéphane Bonnifet, animateur de Radio Collège, règlent les derniers détails de l’enregistrement avec les élèves. Thierry le technicien est en régie, Tristan, Alizée, Erwan et Emma sont assis autour de la table centrale du studio, le micro à portée de

bouche. Derrière eux, leurs camarades de classe sont prêts à intervenir. «En géographie, nous avons travaillé sur l’Afrique et sur la question de la solidarité en éducation civique. Notre participation à cette émission trouve donc sa logique dans cette continuité pédagogique», confie Brigitte Mailloux. «Silence absolu dans le studio

lorsque la lumière rouge s’allume, cela veut dire que l’enregistrement est en cours», rappelle Stéphane. Voyage en direct Une fois la liaison téléphonique établie, Marie Laure répond aux questions que les élèves ont préparé sur le voyage. Elle parle des problèmes de routes et de pistes,

des conditions de vie difficiles. Mais aussi de la chaleur de l’accueil, de la beauté des paysages et de la diversité de la faune et de la végétation, notamment de ces fabuleux baobabs vieux de plus d’un siècle. De quoi rendre bien vivant le Sénégal, ce «pays riche avec une population pauvre». Ph. A.

L’APF en son foyer Le foyer d’hébergement pour handicapés de la rue Barbedette, géré par l’Association des Paralysés de France (APF), est officiellement ouvert depuis le 7 décembre dernier. Cette structure tant attendue par les familles offre une capacité d’hébergement de 24 personnes, «des adultes handicapés moteurs assez

6

Contacts Janvier-Février 2010

conséquents, présentant parfois des troubles sensoriels associés, ainsi que quelques jeunes polyhandicapés», précise Jean Dominique Boyer, directeur du foyer. L’établissement peut également recevoir 5 personnes supplémentaires en accueil de jour, de 9 h à 17 h. Outre les chambres individuelles, le foyer comprend


Initiatives Insécurité, l’INSEE mène l’enquête

Une rampe d’accès pour rendre l’école Jules-Ferry plus accessible aux personnes handicapées.

Aytré plus accessible La commission communale d’accessibilité poursuit ses travaux. Le premier état des lieux réalisé sur les bâtiments communaux recevant du public a directement débouché sur des travaux réalisés en 2009 : réaménagement de la résidence des Cèdres, agrandissement du CCAS, aménagement d’une rampe d’accès à la mai-

rie ainsi que pour une classe de l’école Jules-Ferry et vers le restaurant scolaire. Des travaux de voirie ont été réalisés dans les rues de Verdun et du Colonel-Fabien, sur la placette des Violettes, ainsi que sur les passages piétons de la rue des Iles. Pour

2010, la commission continue son état de lieux des 85 km (!) de voirie que compte la commune. Bien entendu, tous les travaux neufs réalisés sur la commune seront désormais conformes à la réglementation. Le gros des chantiers consistant à élargir les trottoirs et à les rabaisser au niveau des passages pour piétons. Ph. A.

L’accueil de la CPAM est fermé des chambres pour couples, différents salons et salles d’activités. Largement ouvert sur le parc Lebon, en plein cœur d’Aytré, le foyer emploie quelque 32 personnes. Il est financé par le Conseil Général et la Caisse Primaire d’Assurance Maladie.

La permanence de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, rue Barbedette, est fermée depuis le 21 décembre 2009 malgré les lettres, la pétition et la motion du conseil municipal protestant contre cette mesure. Désormais, les assurés doivent se rendre dans les agences rochelaises les plus proches situées au centre-ville, 9 bis rue des Trois Fuseaux (près du marché) ou à Villeneuve-lès-Salines, avenue Billaud-Varenne (près de La Poste). Pour des questions complexes, les assurés peuvent prendre rendez-vous pour être reçus dans les locaux du CCAS d’Aytré, près de l’église, en appelant le 36 46 (prix d’un appel local depuis un poste fixe).

Du 15 janvier au 15 avril 2010, l’institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) mène une enquête sur le thème du cadre de vie et la sécurité. L’enquête est réalisée sur un échantillon national de 23 750 logements dont certains se situent à Aytré. Ces ménages seront interrogés par Mme Guimard, enquêtrice de l’INSEE, munie d’une carte officielle. Merci par avance du bon accueil que chacun saura lui réserver. Les réponses fournies lors des entretiens restent anonymes et confidentielles. Elles servent uniquement à établir des statistiques.

Monoxyde de carbone : tueur invisible

Gaz toxique incolore et inodore, et donc indétectable par l’homme, il provoque chaque année en France de nombreux accidents, souvent mortels. Ces intoxications résultent d’une combustion incomplète, quel que soit le combustible utilisé. La plus grande vigilance s’impose donc quant à l’utilisation d’appareils de chauffage d’appoint ou de groupes électrogènes . Pour en savoir plus : www.sante-sports.gouv.fr Dossier «Intoxications au monoxyde de carbone» INPES : www.inpes.sante.fr/ CO/FAQ.html

Toutes les infos santé sur www.ameli.fr Contacts Janvier-Février 2010

7


Initiatives Fruits et légumes bio et de saison au menu des restaurants scolaires.

Restauration scolaire : le bio progresse

La restauration collective en chiffres

Depuis trois ans, quelques aliments «bio» ont fait leur apparition dans les assiettes des restaurants scolaires de la commune. Une présence renforcée dès cette année scolaire. Pour 2010, le but est d’introduire 15 % de produits bio dans les repas servis dans les restaurants scolaires d’Aytré. Et de passer à 20 % en 2012. L’objectif à long terme étant d’arriver un jour à du 100 % bio. Cette volonté délibérée de l’équipe municipale se situe dans la perspective de promotion du développement durable, avec toutes ses conséquences positives sur l’environnement et la santé des consommateurs.

Pour ces nouveaux produits bio, il s’agit essentiellement de fruits et de légumes de saison, donc servis uniquement pendant les périodes de production. Un surcoût partagé Des ingrédients sur lesquels les personnels qui travaillent à produire ces repas au quotidien vont pouvoir démontrer leurs talents et leur savoirfaire. Ils seront épaulés en cela par une diététicienne qui a en

charge non seulement l’élaboration des menus, mais aussi de mettre en place des actions de sensibilisation à l’importance de la nutrition en général et du bio en particulier. Reste que ce choix occasionne un surcoût qui se doit d’être partagé entre la collectivité et les familles. Sachant que cette augmentation des tarifs varie selon les catégories d’usagers : de 4 centimes d’euros pour le tarif le plus bas à 30 centimes pour le plus haut. Ph. A.

Chacune des 4 écoles d’Aytré possède sa propre cuisine, un choix guidé par le souci de servir des repas de qualité, préparés au plus près des usagers. Ces 4 sites emploient 13 agents qui produisent quelque 96 000 repas par an (scolaire, centre de loisirs et personnes âgées). Ce qui demande environ 3 tonnes de légumes pour les entrées, 5 tonnes pour les accompagnements et 5 tonnes pour les fruits servis en dessert.

Petite Couture, du soleil sur le toit

8

Le gymnase de la Petite Couture est désormais équipé de 5 panneaux solaires de 2,4 m2 chacun. Un équipement destiné à assurer en toute saison l’autonomie énergétique des douches. Celles-ci étaient en effet alimentées jusque-là par le chauffage de l’école voisine. Ce qui posait problème lorsque l’école était Contacts Janvier-Février 2010

fermée pour les vacances... mais que le gymnase restait ouvert. Pour plus de sécurité, l’alimentation du ballon d’eau chaude branchée sur les douches du gymnase profite principalement de l’énergie solaire. Mais une résistance électrique peut prendre le relais en cas de journées faiblement ensoleillées.


A Aytré, les collégiens s’ouvrent sur l’Europe.

Collège, priorité Europe Depuis plusieurs années, il existe au collège d’Aytré une classe bilangue où, dès la 6e, les élèves bénéficient de 3 heures de cours d’allemand et de 4 heures d’anglais. Cette année, une Britannique anime un atelier de conversation anglaise qui fonctionne le soir de 16 h à 18 h, «dans le cadre de l’accompagnement éducatif sur l’oral», précise Alban Varlet, principal du collège. D’autre part, un appariement existe désormais entre le collège d’Aytré et un établissement de Philippsburg, en Allemagne. «Ce jumelage va per-

L’apprentissage des langues est un axe fort du projet pédagogique du collège d’Aytré. D’où la mise en place de plusieurs initiatives visant à toujours plus d’ouverture européenne. mettre aux élèves de 4e et 3e de passer 10 jours outre Rhin. Etant entendu que les familles aytrésiennes accueilleront en retour de jeunes Allemands un peu plus tard dans l’année». Au lycée, vers une section européenne Enfin, à la prochaine rentrée, une section européenne fonctionnera dès la 4e avec 5 h

d’anglais, au lieu de 3 comme prévu dans le programme, plus une deuxième langue vivante. «Cette section prépare les élèves à suivre une section européenne au lycée. Là, ils recevront un enseignement de 2 h par semaine, directement en anglais dans une discipline «non-linguistique» telle que les maths ou l’histoire-géographie. Ceci leur

donne la possibilité d’obtenir au baccalauréat une validation de niveau en langue vivante, un Cambridge Certificate, qui leur ouvre ensuite bien des portes». Ph. A.

L’USB allège les cartables ! A l’initiative du Conseil Général du département, chaque élève de 6e du collège d’Aytré s’est vu attribuer un cadeau de rentrée aussi original que pratique : une clé USB d’une capacité de 4 giga-octets. «Cet espace de stockage numérique leur permet de stocker les données numériques dont ils

ont besoin pour travailler en cours ou à la maison. A savoir les logiciels, les dictionnaires, les bases de données et les exercices de maths ou de français», explique Alban Varlet, principal du collège. L’ambition étant ici d’alléger le poids des cartables, tout en favorisant le développement des technologies numériques.

Une initiative plutôt pertinente lorsque l’on sait que 94 % des élèves de 6e du collège d’Aytré disposent désormais d’un ordinateur à la maison... et que toutes les salles de cours sont équipées d’un ordinateur et d’un vidéo projecteur !

Contacts Janvier-Février 2010

9


Dossier

Comment va Belle-Aire ? Première de son genre sur la communauté d’agglomération rochelaise, la ZAC de Belle Aire affiche 35 ans d’ancienneté. Elle s’est développée d’abord au sud, puis au nord, et continue d’attirer des entreprises de toutes tailles. Reste que cette zone bien située mais vieillissante aurait bien besoin d’une sérieuse remise à niveau. «A l’origine, ZAC signifie Zone d’Aménagement Concerté. Et non pas Zone d’Activité Commerciale comme on peut le croire trop souvent», souligne Didier

Maudet, président du club des entreprises d’Aytré. D’où la présence sur la zone sud, la plus ancienne, de locaux d’activité artisanale jouxtant des habitations. Avec un bilan architectural et visuel bien loin d’être attractif. S’ajoute à cela le fait que la zone d’activités sud n’a pas bénéficié depuis longtemps de travaux de rénovation pour ce qui est de la voirie ou de l’éclairage. Victime de son succès, les zones d’activités de Belle Aire comptent quelques belles «locomotives» en terme

d’emplois ou d’attractivité comme Castorama, Senoble, l’Urssaf. «Elles continuent d’attirer nombre de PME/ PMI avec des effectifs très variables, mais qui génèrent d’importants flux de clients ou de fournisseurs», rappelle Didier Maudet. D’où l’importance d’une signalétique claire et bien positionnée... et réclamée par tous les professionnels des zones nord et sud ! Sans oublier un réseau routier digne de ce nom, sans nids de poule et doté d’un éclairage public adapté. La Communauté d’Agglomération rochelaise qui a la responsabilité de la gestion de

cet espace est bien consciente du problème. Côté sud, un programme d’effacement des réseaux est sur les rails. Tout comme, sur la partie nord, un plan ambitieux de réaménagement de l’avenue Léonard de Vinci, l’artère qui dessert Castorama. L’implantation de nouveaux accès destinés à désengorger la zone aux heures de pointes est également à l’étude. La zone d’activités de Belle Aire n’en a donc pas fini de changer. Ph. A.

A l’est d’Aytré, la Z mais aurait bien be Voirie, éclairage, si sur lesquels des pro

La Scala, plus visible

Projet Développement, pour des bureaux adaptés Fabrice Beaujean a monté sa société Projet Développement le 8 novembre 2008, «le jour de l’élection de Barak Obama». Il s’est installé dans un petit local de Belle Aire Nord, «une situation idéale pour avoir deux bureaux, une salle de réunion et une réserve de 40 m2 où stocker du matériel». Son activité ? La communication opérationnelle. «Je m’occupe en fait de la logistique nécessaire à tous les types d’opérations de communication. Que ce soient des jeux concours ou des opérations de «street marketing» où il s’agit de créer l’événement dans la rue autour de la distribution de produit ou de prospectus». Une activité en pleine croissance : «nous sommes déjà deux, je compte embaucher une troisième personne dans le premier trimestre 2010, tout en employant ponctuellement jusqu’à 50 salariés». Projet Développement - 2C, rue le Corbusier - 09 50 33 04 73 - www.projet.fr/developpement

10

Contacts Janvier-Février 2010

«En nous installant sur la zone d’activités nord de Belle Aire, nous avons gagné en espace, en visibilité et en fonctionnalité», analyse Thomas Delzon, responsable marketing de la concession La Scala. Le bâtiment (presque) tout en verre qui borde la route de La Jarne a doublé en surface par rapport à l’ancienne concession installée avenue EmileNormandin. La Scala couvre désormais 1 200 m2 d’ateliers et 900 m2 de bureaux et de show-room. Largement de quoi bien exposer les différents modèles de Fiat, Lancia, Alfa Roméo et Fiat Professionnel proposés par la concession. Mais aussi pour travailler dans de bonnes conditions de confort dans les ateliers et les bureaux. De fait, la concession est désormais bien visible. Située sur une axe très passant, le totem et les drapeaux qui portent les couleurs de la concession sont particulièrement apparents. La Scala - Rue Le Corbusier - 05 46 44 46 24


Belle Aire, une zone dynamique mais qui mériterait une signalétique et une voirie remises à jour.

ZAC de Belle Aire affiche un beau dynamisme... esoin d’une réhabilitation globale. ignalétique : autant de points Mister ojets sont en cours. Etat des lieux.

Paëlla, la cuisine à domicile

Les bons goûts du Bel’Air Pascal et Isabelle Poirier ont la passion de la cuisine et le goût du bien recevoir. «Au départ, nous voulions revenir sur La Rochelle et ouvrir une activité de traiteur. Puis nous avons trouvé à reprendre ce restaurant sur la zone nord. Et depuis septembre 2008, nous menons ces deux activités de front». Le restaurant est donc ouvert à midi, du lundi au vendredi. Mais aussi le soir ou le week-end sur réservation pour des groupes de 20 personnes minimum. Quant à l’activité de traiteur, elle reste classiquement orientée vers les mariages, cocktail, fêtes familiales. Pascal et Isabelle Poirier proposent également une formule de «chef à domicile» : le client libère sa cuisine et laisse la place aux «pros» ! Le Bel’Air : 5 rue Lavoisier - 05 46 41 47 98 www.lebelair-traiteur.com

En installant, en avril dernier, son entreprise Mister Paëlla au fond de la zone sud de Belle Aire, non loin du stade de rugby, Philippe Thebaud savait qu’il lui faudrait faire de la publicité pour attirer l’attention de ses clients potentiels. «Mais j’ai fait ça en connaissance de cause, car je cherchais avant tout un local dans une cour fermée... et pour un loyer raisonnable». Ceci pour préparer paëllas, couscous ou choucroute qui sont proposés sur les marchés de la région, mais aussi en vente à emporter. Les paëllas élaborées selon une recette originale peuvent être préparées «en direct» chez le client, dans une formule de restauration à domicile pour des groupes de 40 à 500 personnes. Une solution qui fonctionne de mieux en mieux, aussi bien pour des réunions familiales que pour des repas de clubs sportifs, d’associations ou d’entreprises. Mister Paëlla - 2 rue Thalès 05 46 42 76 30 - www.misterpaella.com

Contacts Janvier-Février 2010

11


Monde associatif Jean-Pierre Carrez

SLEP : «un lieu de réflexion, une force de proposition» Jean-Pierre Carrez s’est installé à Aytré il y a dix ans. Président de la Société laïque d’éducation populaire (SLEP), l’ancien architecte parisien la conçoit comme un lieu de construction et de formation. S’il vous arrive d’apprécier une soirée au bowling de La Rochelle, c’est un peu grâce à lui. En 1987, JeanPierre Carrez, architecte parisien, construit celui des Minimes. Il goûte le charme atlantique et s’engage pour restructurer les «Principautés de Châtelaillon», qui contribuent à donner du souffle à la cité balnéaire. C’est décidé, il déplace son cabinet à La Rochelle. «Je me suis ensuite installé à Aytré, en 2000, et j’ai inscrit mon fils au centre de loisirs», se souvient-il.

Erratum

Dans la précédente édition de Contacts, une erreur s’est glissée dans l’article consacré au Mouvement de la Paix. Il fallait lire : «ces armes fatales coûtent cher. L’ONU a chiffré que 1 435 milliards de dollars étaient pour les dépenses d’armement dans le monde, alors que 237 milliards suffiraient pour les besoins humains».

12

Contacts Janvier-Février 2010

L’engagement bénévole de l’ancien scout se manifeste alors. «Je suis entré au conseil d’administration lors du projet de fermeture de la cantine». Un événement va même le porter à la présidence de la SLEP. «En 2003, avec la délégation de service public (DSP), qui a récemment été renouvelée pour cinq ans, la présidente a démissionné. J’ai pris le relais». Un président proche de la réalité Sa feuille de route réunit les valeurs qui le guident dans son parcours personnel et professionnel. «Nous avons travaillé sur un projet, fixé des objectifs pour construire une action rationnelle et performante. Nos valeurs sont la laïcité, l’ouverture, le respect de l’enfant et de ses droits». Cette mission a un objectif à la fois modeste et fort. « Vivre ensemble, c’est un apprentissage, il faut des règles. Le centre de loisirs n’est

pas une garderie, mais un lieu d’éducation et de formation des citoyens. Nous sommes vigilants pour qu’il y ait un sens, un contenu». Un mandat qui réclame un solide engagement. «Le président ne doit pas phosphorer en haut, mais être proche de la réalité pour participer à la réflexion collective. 400 familles viennent à la SLEP, il faut être ouvert à toutes les générations et à

toutes les nationalités». Quelles peuvent être les perspectives d’avenir ? «Nous devons continuer à travailler en synergie avec les autres associations, afin de ne pas entrer en concurrence en terme d’offres et de dates. Pour que chacun existe, il faut une cohérence de projets et d’activités. La SLEP est un lieu de réflexion, une force de proposition». L. B.

Témoignages Carole Roux (inscrite au roller) «Mes trois enfants ont tous participé aux activités du centre de loisirs. Je fais du roller depuis un an. Erwan Lecorre nous apprend la technique dans la bonne humeur. Cette activité correspond le mieux à mes horaires. Le prix est raisonnable et nous avons des facilités de paiement. Je vais tenter de participer à la sortie du mois de juin à La Rochelle».

Cécile Bouhier (inscrite à la danse africaine)

«J’ai découvert la danse africaine il y a deux ans, lors de la fête de la musique. J’aime l’ambiance de l’atelier. C’est vraiment sympa et original de danser et de chanter avec cinq ou six musiciens présents à chaque cours. Je ne participe à aucune autre activité avec le centre de loisirs.».


Développement durable Le Service des Eaux change d’adresse

Il pleut ? Je récupère...

L’accueil des usagers du service Eaux et Assainissement de la CdA de La Rochelle se fera désormais sur le site de Port-Neuf à la Maison de l’Assainissement. Notamment pour les demandes de branchement sur le réseau d’assainissement, les déclarations de nouveaux raccordements, les conseils relatifs aux travaux à réaliser lors d’un raccordement ou encore les aides financières disponibles en cas de travaux liés à la mise aux normes d’un raccordement au réseau d’assainissement. 05 46 30 35 35 05 46 30 35 40

Citerne ou bassine, tout est bon pour récupérer l’eau de pluie.

L’eau de pluie peut être utilisée dans de nombreux usages domestiques. Un bon moyen de préserver l’environnement tout en faisant des économies. A condition toutefois de respecter la réglementation en vigueur.

Il importe également de déclarer en mairie cette «production d’eau alternative», qu’il s’agisse d’une installation de récupération d’eau de pluie ou d’une pompe dans un puits, dès lors qu’elle génère des rejets d’eaux usées dans le réseau d’assainissement public. Mais une production d’eau utilisée pour des usages ex-

Pour plus d’informations : www.foragesdomestiques.developpement-durable.gouv.fr Service Assainissement de la CdA : 05 46 68 42 55 Sté Ecoleau Pluie (installateur) : 05 46 00 34 94

Carnet sanitaire

e.c

cupération proprement dite. Celle ci peut être en PVC mais cela représente un investissement assez lourd. La solution d’une cuve en béton de 4 m3 constitue un bon compromis efficacité/investissement avec un coût moyen de 1 500 euros, travaux de terrassement compris. P. A. om

im ag

Investissement durable

térieurs tels que arrosage du jardin ou le lavage de voiture n’est pas soumise à l’obligation de déclaration. Côté technique, il faut savoir que 1 m2 de toiture permet de récupérer en moyenne près de 500 litres d’eau de pluie par an. Il suffit pour ce faire d’utiliser les dispositifs existants, chéneaux et gouttières, et d’installer un collecteur filtrant avant la cuve de ré-

a n-

Mais il faut pour cela respecter un certain nombre de règles. La première des restrictions étant de ne pas boire cette eau de pluie, ni l’utiliser pour la cuisine ou l’hygiène corporelle. D’où la nécessité absolue de séparer ce circuit d’eau de pluie du reste du réseau réservé à l’eau potable.

www.fon d-ec r

Récupérer et utiliser l’eau de pluie dans le circuit domestique pour des usages tels que le lavage des sols, du linge, de la voiture, l’arrosage du jardin ou l’alimentation du circuit d’eau des toilettes ? La technique reste encore assez confidentielle en France... alors que dans un pays comme la Belgique, les citernes d’eau de pluie sont devenues obligatoires pour les constructions neuves. Le poids des agences de distribution et de traitement des eaux qui voient là un manque à gagner n’est certainement pas étranger à cet état de fait. Les choses bougent néanmoins. L’opération, encouragée par le Grenelle de l’Environnement, peut même désormais bénéficier d’un crédit d’impôts.

Un arrêté impose un carnet sanitaire au propriétaire de l’installation qui utilise l’eau et un entretien obligatoire tous les 6 mois pour vérifier la propreté et le bon fonctionnement des équipements. Chaque année, il est obligatoire de procéder au nettoyage des filtres et de la cuve après vidange, et de vérifier le bon fonctionnement des vannes et des robinets. Contacts Janvier-Février 2010

13


Loisirs Transmettre les secrets de la prise de vue.

La magie du noir & blanc Lectures pour tous Un vendredi par mois, à la médiathèque, à partir de 10 h, les enfants jusqu’à trois ans sont conviés à des lectures, des comptines, des jeux de doigts. Rendez-vous : 5 février et 5 mars. Il est préférable de s’inscrire. Pour le club ado, rendez-vous le jeudi 11 mars à 18 h 15. Contact : 05 46 45 40 67

Naissance d’un livre

De l’idée de l’auteur à la conception, en passant par les illustrations, l’impression et les circuits de distribution : comment nait un livre et quelle est sa vie ? La médiathèque offre une passionnante réponse avec une exposition, du 9 janvier au 5 mars. Du matériel d’imprimerie sera exposé. Contact : 05 46 45 40 67

Concours lecture à la médiathèque

Lire cinq livres sélectionnés dans une période de trois mois, puis répondre à des questionnaires : c’est le défi lancé par Marielle Debarre et Laurence Le Quilliec, à partir du 6 février, aux enfants de 6e-5e, à ceux de 4e-3e, mais aussi aux adultes. Soyez perspicaces, un livre de l’auteur invité l’année prochaine fera partie de la sélection. Contact : 05 46 45 40 67

14

Contacts Janvier-Février 2010

Le jeudi soir, au Centre de loisirs, l’atelier photo d’Olivier Schindler permet de redécouvrir le charme des photos sur pellicule et le travail dans la chambre noire. L’histoire d’amour entre Olivier Schindler et la photographie naît au retour d’un voyage au Brésil. «J’ai eu le déclic, dit-il en souriant. Ne retrouvant pas sur mes photos les sensations éprouvées là-bas, j’ai suivi des stages et après trois années de cours, je suis devenu formateur». Aujourd’hui, il fait profiter de son expérience aux membres de l’atelier. «Du matériel dormait et il y avait un espace pour un laboratoire photo. Je transmets l’apprentissage des

techniques de prises de vues, le travail en labo, les planches contact et le tirage». L’originalité est l’utilisation de pellicules argentiques en noir et blanc. «L’attente devant le bac de développement modifie le rapport au temps. Il y a la magie de la chambre noire où on façonne sa photo, avec le contraste ou le filtrage de la lumière. Ce n’est pas le même plaisir que le numérique, mais il s’agit toujours du regard d’une personne sur un paysage ou un événement». L. B.

Exposition Du 15 mars au 19 avril, à la médiathèque, une exposition appelée X3 retracera le travail de l’atelier photo lors des trois dernières années. Le vernissage de l’expo aura lieu le 17 mars à 18 h 30. Contact : Centre de loisirs : 05 46 45 11 16

Tour de contes

Renseignements et réservations : 05 46 45 46 03 ou 05 46 45 03 27 Internet : www.amusegueules-conteurs.fr

Les conteurs reviennent le 27 mars à la Maison Georges-Brassens. Pour les enfants, à partir de 15 h, puis de 18 h à une heure du matin, place au tour de contes : une scène ouverte aux conteurs qui se succèdent toutes les 25 minutes. Un apéro-cadeau sera servi de 20 h 30 à 21 h 30. A une heure du matin sonnera l’heure de la grillée de mojettes qui clôturera la soirée. Le lendemain, 28 mars, de 12 h à 15 h, ce sera le buffet des conteurs.


Coup d’Marron à Georges-Brassens

Hip Hop au Centre social Mustapha Ridaoui, de la compagnie professionnelle «Pyramide», donne des cours de Hip Hop, le jeudi de 17 h à 19 h, au gymnase de la Petite Couture. Cette compagnie rochefortaise travaille depuis dix ans sur des projets théâtraux et culturels notamment avec les centres sociaux, les collèges et les lycées. Contact : 05 46 44 28 13

Spectacle de danse

Vendredi 12 mars, les élèves du conservatoire de musique et de danse de La Rochelle proposeront un spectacle de danse, à 20 h 30, Maison Georges-Brassens. Contact : 05 46 30 37 39

Coup d’Marron fête la sortie de son troisième album à la Maison Georges-Brassens.

En attendant l’ouverture, en février 2011 à La Pallice, de «La Sirène», l’espace des musiques actuelles de l’agglomération rochelaise, l’association XLR propose, en partenariat avec le service culturel de la mairie d’Aytré, une programmation variée et de qualité à la maison Georges-Brassens. A l’occasion de la sortie de son troisième album, le groupe Coup d’Marron y donnera un concert le 5 mars à 20 h 30. La soirée des invités Les productions de ce groupe d’origine rochelaise, entre rock susurré et douceurs arrachées, portent le même appel : l’amour, la mort et une forme de colère inspiratrice. Et cela fonctionne puisque depuis 2002, Coup

d’Marron est passé aux Francofolies, au Printemps de Bourges et a fait les premières parties de chanteurs comme Kent, Bénabar ou La Grande Sophie... Ce 5 mars sera l’occasion de fêter la sortie nationale de leur troisième album qui sera diffusé sous deux formats, un CD au boitier classique et une BD avec le CD encarté. Découvrez dès 19 h 30, les planches originales de la BD Dawson lors du vernissage de cette exposition en présence de Thibault Balahi, le dessinateur. La première partie sera assurée par François & The Atlas Mountain, un groupe originaire de Saintes, installé à Bristol depuis 2003. Diverses surprises rythmeront cette soirée dont le set DJ des Coup d’Marron à l’issue de leur concert. L. B.

Pratique : «Coup d’Marron + invités» Vendredi 5 mars - 20 h 30 - Maison Georges-Brassens Billetterie : FNAC et Réseau Ticketnet A La Rochelle : CDIJ et Maison des Etudiants - Prix : 10 € - 8 €

Vendredi 5 mars, «Coup d’Marron», qui s’est taillé une belle réputation depuis 2002, donnera un concert «Release Party» à la Maison Georges-Brassens. Une soirée riche et foisonnante de surprises.

Rock around XLR Tout en travaillant à la programmation de La Sirène, XLR fait patienter les fans de musiques amplifiées. A Aytré, outre Coup d’Marron, on attend fiévreusement les concerts de Pony Pony Run Run, pop electro, avec en première partie Phospho au son plus pop, le 26 février à 20 h 30.Viendra ensuite la soirée très attendue avec The BellRays, The Fleshtones, Supersuckers et Detroit 7. Ce sera le 6 mars, à 20 h 30. Un pur moment de rock and roll.

Contacts Janvier-Février 2010

15


Loisirs Avec l’ARSA, la retraite des Aytrésiens ne manque pas de tonus.

Pour une retraite sportive L’association de la retraite sportive aunisienne (ARSA), qui propose 18 activités à ses 340 adhérents de la communauté d’agglomération, enrichit son offre avec le tir à l’arc et la marche nordique. Aytré est d’ailleurs une ville privilégiée avec désormais le tennis, salle JulesFerry, le swin golf et le tir à l’arc, sur le terrain près du

Après le tennis et le swin golf, les retraités peuvent désormais pratiquer le tir à l’arc et la marche nordique à Aytré. Les activités sont organisées par l’Association de la retraite sportive aunisienne, présidée par l’Aytrésien Michel Charles.

16

Contacts Janvier-Février 2010

lac, et donc la marche nordique, sur la plage. Cette dernière animation, qui se pratique avec l’aide de bâtons, ménage le dos et les articulations, et sollicite moins les genoux. «Nous avons rendez-vous le vendredi, à 9 h, sur le parking de la gare TER face à la mer. Nous marchons tout au long de la plage, soit 4 km aller-retour. L’association, qui a fêté ses 20 ans en 2009, propose également des marches lentes à thèmes dans Aytré», dit Michel Charles, président de l’ARSA. Un lien entre générations Les activités sont toujours encadrées par des adhérents, retraités eux-mêmes, qui ont suivi une formation spécifique. «Que ce soit le tir à l’arc ou la marche nordique, ce sont des animations qui détendent, donnent du tonus et procurent une bonne fatigue», lance Michel Charles. «Il faut remercier le docteur Rémy Billon qui a créé cette association, dit Monique Potherat, trésorière de l’ARSA. Il était dévoué

et attentionné. Son atelier mémoire était formidable». Il est à noter que les adhérents de l’ARSA ne sont pas repliés sur leurs seules distractions. Ainsi, dans le cadre des activités Sport Découverte, avec Gilles Rambeault, animateur sportif municipal, et durant trois samedis, ils initient les enfants d’Aytré au swin golf. Histoire d’assurer le lien entre les générations. L. B.

Contacts Président de l’ARSA : Michel Charles 05 46 44 14 74 Tir à l’arc : Jean-Marie Gibault 05 46 44 54 19 Marche nordique : Claude Siron 05 46 42 50 93 Site internet : arsa.site.voila.fr

Rémy Vignaud, champion de cross line L’équipe mascu

y au centre). benjamins (Rém


Vive le sport à l’école ! Les animateurs de la mairie proposent des activités sportives pendant le temps scolaire pour les élèves des écoles élémentaires d’Aytré. Le service des sports de la municipalité ne déroge pas à sa mission de développer la connaissance et la pratique du sport. Afin d’initier et de guider les jeunes Aytrésiens, Yannick Gautreau et son équipe continuent à transmettre leurs compétences dans les écoles élémentaires. L’opération s’effectue en collaboration avec un conseiller pédagogique de l’inspection académique, qui participe à l’élaboration du projet, et avec l’appui des professeurs des écoles. L’apprentissage, l’autonomie, la technique, le respect de la règle, la transmission des valeurs du sport sont les piliers de l’intervention des animateurs sportifs.

Déjà champion départemental UNSS de cross, Rémy Vignaud, en classe de 5e au collège de l’Atlantique, a remporté, en fin d’année dernière, le championnat académique benjamins à Péré, dans la Vienne, sur une distance de 3 150 mètres. Malheureusement, il n’y a pas de championnat de France dans cette catégorie d’âge. Rémy, 12 ans, a parfaitement géré sa course et révèle un talent certain pour la discipline, lui qui est pour l’instant licencié au club de football d’Aytré. A noter, la 5e place régionale de l’équipe masculine benjamins.

Pour les élèves de CM1-CM2 par exemple, il y a trois modules d’activités pendant l’année scolaire : la course d’endurance, les jeux d’opposition puis la balle ovale. Soit 18 cours

au total. Ce jour-là, les enfants de l’école de La Courbe s’égayaient autour du tatami, jusqu’au début de la séance et l’incontournable cérémonial à respecter. Retour au calme : il

faut attacher la ceinture dans les règles de l’art, effectuer le salut collectif et s’installer dans la position assise du judo. Après l’échauffement, nécessaire pour éviter les pépins physiques, on passe à quatre situations de jeu et de combat différentes. Début mars, en conclusion de ce cycle, aura lieu la rencontre entre les différentes écoles élémentaires d’Aytré. Ensuite, les enfants découvriront l’activité balle ovale, qui se terminera par un tournoi organisé dans le cadre de la traditionnelle fête sportive du mois de juin. L. B. Animation judo pour éprouver différentes situations de jeu et de combat.

Sport Vacances Hiver Le service animation sportive fait rimer vacances scolaire avec sport en hiver. Du 8 au 19 février, tous les Aytrésiens de 9 à 25 ans sont donc conviés, au gymnase du complexe sportif et à la Petite Couture, à se dépenser en pratiquant le badminton, le foot, le tir à l’arc, etc. Des matches, des tournois et des concours sont prévus. L’inscription est gratuite et se fait sur le lieu de l’activité. «La seule contribution demandée est le respect de l’adversaire», explique Yannick Gautreau. Le programme est distribué dans les écoles, les collèges et en mairie.

Information : www.aytre.fr, rubrique Sport Contacts Janvier-Février 2010

17


Expression des conseillers municipaux d’opposition Conseillers Municipaux d’Aytré soutenant la Majorité Départementale et Nationale Chers concitoyens? Toute notre équipe vous souhaite une bonne année 2010 ainsi qu’à vos proches. Nous souhaitons que 2010 soit une année de renouveau et de prospérité pour notre commune, en particulier pour les transports. Le nouveau plan de circulation va être mis en place, il faut impérativement relier nos quartiers entre eux et permettre à chacun de sortir de son isolement : la solution existe, il suffit d’avoir la volonté de la mettre en place. Un véhicule électrique avec rampe «handicapé» peut être mis à la disposition de la commune gracieusement, ne restera à cette dernière qu’à financer l’entretien, l’assurance. Quel avantage pour les Aytrésiens éloignés du centre qui ne peuvent se déplacer facilement, les jeunes ainsi que les plus âgés, fini d’attendre un bus 30 minutes ! Le plus sera la création d’un emploi. Nous sommes très concernés par la préparation des élections régionales du 14 mars, dont le résultat provoquera des retombées sur la vie communale. Nous sommes à votre disposition pour toutes questions sur ces élections. Gérard François Bournet bournet-info@wanadoo.fr Tél. : 06 60 87 70 27 / 05 46 45 15 24 A votre écoute pour le développement touristique, économique, commercial.

Marie Christine Millaud mariechistine.ata@free.fr Tél. : 06 35 93 71 34 A votre écoute pour les déplacements, la voirie, les handicapés, les associations.

Michel Robin robinmi@infonie.fr Tél. : 06 12 62 96 13 A votre écoute pour les questions de citoyenneté, de communication.

Dominique Naud naudo17@free.fr Tél. : 06 81 12 95 66 A votre écoute pour les sujets sociaux scolaires, familiaux.

L’équipe d’Aytré Terre d’Avenir : toujours force de propositions concrètes pour le bien des Aytrésiens.

Penser globalement, agir localement C’est notre engagement depuis notre élection. A partir de nos propositions formulées en 2008 afin que notre commune redevienne désirable, accessible et partagée, nous sommes restés dans l’action publique. Nous pensons que pour continuer à vivre ensemble à Aytré dans les meilleures conditions possibles, nous devons lutter contre les mauvais choix d’où qu’ils viennent. Après l’action réussie, avec d’autres, pour la votation contre le changement de statut de La Poste, nous sommes à l’initiative de la pétition contre la fermeture du point accueil de la CPAM rue Barbedette. Rassembleurs avec les comités de quartier et le parti communiste, nous avons recueilli les signatures de plus de 500 assurés sociaux et nous poursuivons la riposte contre cette casse programmée de la Sécurité Sociale. Nous ne comptons pas sur ceux qui soutiennent la majorité nationale et départementale car ils sont aux côtés du député de droite de notre circonscription qui vote les lois de programmation des reculs de nos services publics. Nous ne sommes pas comme eux engagés dans un pseudo-débat de politique communale. Sur le terrain, nos propositions font la navette parmi la population, que ce soit à propos de la réhabilitation de P. Loti, du plan de circulation, de la politique, culturelle, sportive, sociale et des finances municipales. Nos propositions restent actuelles en matière de choix budgétaires, de déplacements urbains, de lien social avec le quartier de la Courbe et Cottes-Mailles, de propreté, de voieries… Nous entendons nos aînés d’Aytré qui ont aimé danser au repas des anciens sans avoir véritablement bien mangé. C’est dire notre écoute. Nous entendons les lourdes menaces que font peser les contre réformes sarkozystes sur notre vie quotidienne, de l’affaiblissement des services publiques à la concentration disparition des collectivités locales et aux nouvelles attaques contre les retraites. La crise risque de redoubler d’effets, s’il n’y a pas de changement. Celui-ci passant localement par une meilleure prise en compte des attentes des habitants, une attention renforcée à leurs difficultés. Au premier trimestre 2010, il sera pour nous encore temps d’agir ensemble au niveau local pour relever les défis nationaux et globaux.

Contacts : adap17@hotmail.fr Site internet : adap.over-blog.com

P. Bouyer, Groupe des élus Aytré 2008 Désirable, Accessible et Partagée Nous rencontrer :1er et 3e lundis de chaque mois 17h30-19h, 6 ter, rue du Colonel Fabien

Assemblée générale ADAP 17 vendredi 12 février 2010, 18 h 30 à la salle Jean-Vilar

18

Contacts Janvier-Février 2010


Aytré Pratique Mairie -------------------------- 05 46 30 19 19 / Fax 05 46 30 19 00 Ouverture du lundi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h E-Mail : information@aytre.fr - Site : www.aytre.fr Astreinte ------------------------------------------------------- 06 22 35 10 74 En dehors des heures d’ouverture en cas d’urgence : nuit, samedi, dimanche CCAS --------------------------- 05 46 55 41 41 / Fax 05 46 55 41 40 4, rue de la Résistance Police municipale ----------------------------------------- 05 46 30 19 17 Permanences au poste tous les matins de 9 h à 10 h Police nationale -------------------------------------------- 05 46 07 75 26 Les Minimes - 49, avenue des Amériques

Permanences diverses Conciliateur de justice ------------------------------------------------------- 05 46 44 04 18 1, rue des Cités - 2e et 4e mercredis de chaque mois de 9 h à 12 h Assistantes sociales Maison de Quartier - 24, rue Jean-Bart --------------------------------------------- 05 46 45 28 09 Lundi de 14 h à 16 h (sans rendez-vous) Jeudi de 9 h 15 à 11 h 30 (sur rendez-vous au 05 46 28 03 86) Sécurité Sociale --------------------------------------------------------------------------------- 3646 Sur rendez-vous (chaque lundi de 14 h à 17 h), locaux du CCAS d’Aytré, rue de la Résistance Point Emploi Formation ------------------------------------------------------ 05 46 44 05 23 Maison de Quartier - 24, rue Jean-Bart Lundi, mardi, jeudi de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 16 h 30 - Mercredi, vendredi de 9 h à 12 h 30 Point-Info Seniors --------------------------------------------------------------- 05 46 31 15 47 Résidence des Cèdres : mercredi de 13 h 30 à 17 h Centre d’Information des Droits des Femmes ------------------- 05 46 45 27 56 Maison de Quartier - 24, rue Jean-Bart - 1er et 3e jeudis de chaque mois de 9 h à 12 h 30

Urgences SAMU Urgences médicales 05 46 27 55 Police Pompiers Hôpital Saint-Louis 05 46 45 50 Hôpital Psychiatrique 05 46 45 60 Planning Familial 05 46 27 11 Etablissement Français du Sang 05 46 28 92 SOS Amitié 05 46 45 23 Centre Anti-poisons (Bordeaux) 05 56 96 40

15 20 17 18 50 60 59 92 23

Dépannage EDF 0 810 333 017 Dépannage GDF 0 810 433 017 Centre Régional d’Information et de Coordination Routière (CRICR) 0 826 022 022 SNSM (sauvetage en mer) 05 46 45 41 87 ALPMS (Agence Locale de Prévention et de Médiation Sociale) Le jour : 06 70 80 88 91 La nuit : 05 46 41 32 32

80

Contacts Janvier-Février 2010

19


Contacts n°164 Janvier -Février 2010  

Journal de la ville d'Aytré en Charente Maritime