Page 17

Que se passe-t-il ailleurs ? La réforme territoriale a entrainé de nombreux regroupements de régions et par là, la nécessité pour les 6 nouvelles collectivités de choisir une dénomination (en tout cas, d’émettre un avis sur cette appellation qu’il appartient au gouvernement de fixer). La région « Hauts-de-France Nord-Pas-de-Calais-Picardie » regroupe les ex Nord Pas de Calais et Picardie. Autre référence géographique : l’Alsace Lorraine et la Champagne-Ardennes sont devenues « Grand Est » (après une procédure à rebondissements, alors que les trois premiers noms proposés par un comité d’experts pour être soumis à un vote de la population, ont déclenché un tollé général). La Bourgogne Franche Comté a pris le relais des deux régions rassemblées en conservant cette juxtaposition des noms par ordre alphabétique. Le nom de Normandie avait été anticipé dès la rédaction de la loi comme une évidence rassemblant les Haute et Basse Normandie.

« Bourgogne Franche Comté, c’est catastrophique » (Dax) « Grand Est, ça n’a pas de sens » (Rochefort)

« Ils ne peuvent pas nous voler l’Occitanie » (Saint-Amant de Boixe)

« Ils sont gonflés en Grand Est de s’appeler ainsi alors qu’ils sont complétement à l’Ouest » (Dax)

L’Auvergne et Rhône-Alpes devraient devenir « Rhône-AlpesAuvergne » selon le choix du président de Région.

« Ils doivent être perdus les Belges : ils sont entre les Pays BAS, et les HAUTS de France »

En « Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées », une consultation large du public est organisée à partir d’une sélection de 5 (Dax) noms (Languedoc, Languedoc-Pyrénées, Occitanie, Occitanie – Pays Catalan, Pyrénées – Méditerranée) et les résultats ne sont pas connus à l’heure d’achever ce rapport. Occitanie pourrait l’emporter. Le Centre est devenu « Centre-Val de Loire ». Pays de la Loire, Bretagne et Corse n’ont changé ni de périmètre ni de nom. En « Provence Alpes Côte d’Azur », le nom est inchangé mais le Président de Région s’attache à faire disparaitre l’acronyme PACA. Enfin, l’Ile de France ne semble pas pouvoir être débaptisée même si plusieurs émettent l’idée de profiter davantage de la notoriété de la marque phare qu’est la capitale : par exemple « Paris Région ».

Il n’y a donc pas d’homogénéité dans les choix retenus, certains faisant la concaténation de tous les noms des ex-territoires (exercice difficile dans notre cas, avec 3 régions fusionnées contre 2 en règle générale), d’autres choisissant une référence à des noms historiques lorsqu’ils étaient évidents, d’autres enfin indiquant par cette appellation leur situation géographique par rapport à la France et/ou Paris. Aucune région n’a repris strictement le nom d’une seule ancienne région. Quel nom pour ma Région ? – Anne-Marie Cocula

17

Quel nom pour ma region ?  

Le rapport sur le nom de la nouvelle région.

Quel nom pour ma region ?  

Le rapport sur le nom de la nouvelle région.

Advertisement