Page 161

161

Environnement énergie

4 Conservatoires interviennent sur le territoire de la région pour préserver le patrimoine naturel et paysager : 3 Conservatoires d’Espaces Naturels (CEN) et le Conservatoire du Littoral et des Rivages Lacustres (CdL). En 2015, les 3 CEN gèrent 347 sites couvrant 17 090 ha, soit 11,7 % de la surface acquise nationalement ; le CdL assure pour sa part, la protection de 13 772 ha répartis sur 70 sites, soit 13 % de la surface nationale (données 2015).

La région comptabilise

11,7%

de la surface

acquise nationalement

Les Conseils départementaux font également des acquisitions dans le cadre de leurs politiques des Espaces Naturels Sensibles. Les sites protégés par les CEN et le CdL Nombre Conservatoire des Espaces Naturels (CEN) Conservatoire du Littoral (CdL) TOTAL % en France Source : Conservatoire du littoral ( 2015 ) - Conservatoire d’Espaces Naturels ( 2014 )

Les sites des Conservatoires d’Espaces Naturels (CEN) Les CEN sont des associations engagées à but non lucratif qui contribuent à préserver le patrimoine naturel et paysager à travers la gestion d’un réseau de sites naturels cohérent et fonctionnel. Ils ont pour objet la sauvegarde, la protection, la mise en valeur et l’étude des sites, milieux et paysages naturels qui représentent un intérêt écologique, floristique, faunistique, biologique, géologique et paysager remarquable. Les CEN agissent dans un esprit de concertation et de rigueur scientifique. Ils interviennent directement par l’acquisition, la maîtrise d’usage, l’aménagement et la gestion des milieux d’intérêt patrimonial, mais également en assistant les porteurs de projets souhaitant valoriser leurs espaces et leurs paysages les plus remarquables. Les sites du Conservatoire du Littoral (CdL) Le Conservatoire du littoral (CdL), créé en 1975 (loi du 10 juillet 1975), est un établissement public national à caractère administratif, placé sous la tutelle du ministre chargé de la protection de la nature. La principale mission du Conservatoire du littoral est l’acquisition foncière visant à la protection définitive des espaces naturels et des paysages sur les rivages maritimes et lacustres. Le Conservatoire peut intervenir dans les communes riveraines des mers, océans, estuaires, deltas, étangs salés et des lacs de plus de 1000 ha. Il acquiert des terrains fragiles ou menacés, à l’amiable, par préemption, ou exceptionnellement par expropriation. Des biens peuvent également lui être donnés ou légués. Ces terrains ne pourront ensuite plus jamais être revendus. Concrètement, les interventions du Conservatoire recouvrent des domaines variés : travaux de réhabilitation, d’aménagement, choix d’un gestionnaire local (collectivité, établissement public, association agréée, etc.), mise en place d’une convention de gestion, élaboration du plan de gestion, suivi et évaluation de celui-ci, ouverture gratuite du site au public, etc.

Surface (en ha)

347

17 090

70

13 772

417

30 862

11,5%

9,7%

Atlas régional 2016 de la Nouvelle-Aquitaine  
Atlas régional 2016 de la Nouvelle-Aquitaine  
Advertisement