Page 135

135 Agriculture, forêt, pêche, aquaculture

Plus de

10 000

Plus de 10 000 exploitations agricoles de la Nouvelle-Aquitaine, soit 12 % des exploitations, pratiquent les circuits courts (hors viticulture), en commercialisant tout ou partie de leurs productions en vente directe ou indirecte (avec un seul intermédiaire). Ce mode de commercialisation s’intensifie dans le sud de la région. Près de 45 % des exploitations concernées se concentrent dans les Pyrénées-Atlantiques, en Dordogne et en Lot-et-Garonne. En Lot-et-Garonne, en Dordogne et dans les Landes, c’est plus d’une exploitation sur six qui pratique les circuits courts.

exploitations agricoles pratiquent les circuits courts (hors viticulture)

Exploitations commercialisant en circuit court en 2010 Départements Lot-et-Garonne Dordogne Landes Pyrénées-Atlantiques Charente-Maritime Corrèze Haute-Vienne Charente Deux-Sèvres Vienne Gironde Creuse

Nombre

%

1 300 1 500 900 1 600 1 000 600 500 600 600 500 600 300

18 17 16 14 13 11 11 10 10 9 7 7

Nouvelle-Aquitaine

10 100

12

France métropolitaine

67 000

14

Source : AGRESTE, Recensement agricole, 2010

La forte présence de la filière ovine dans les Pyrénées-Atlantiques oriente la vente en circuit court notamment vers les produits laitiers. Dans le Lot-et-Garonne, les Landes et en Dordogne, les produits avicoles (œufs, volaille) sont fortement concernés. Les exploitations spécialisées en maraîchage ou culture fruitière ont également assez souvent recours aux circuits courts, notamment en Lot-et-Garonne à la forte production fruitière et légumière. Les grandes terres d’élevage de la région situées en Haute-Vienne, Creuse, Deux-Sèvres ou Corrèze apparaissent plus en retrait, les contraintes en termes de transformation et de conservation pouvant limiter la commercialisation des produits animaux en circuits courts. Moins de 7 % des exploitations agricoles de la Creuse pratiquent ce mode de distribution. A noter : Les circuits courts sont très présents dans la viticulture. La non prise en compte des entreprises viticoles dans le champ statistique retenu explique le faible positionnement des grands bassins viticoles de la région. Ainsi, seules 7 % des exploitations non viticoles de Gironde sont concernées.

Selon la recommandation du Ministère de l’agriculture, les circuits courts se définissent comme des circuits de distribution impliquant au maximum un seul intermédiaire entre le producteur et le consommateur. Le champ retenu ici se limite aux produits de l’exploitation et destinés à l’alimentation humaine, hors vins.

Atlas régional 2016 de la Nouvelle-Aquitaine  
Atlas régional 2016 de la Nouvelle-Aquitaine  
Advertisement