Issuu on Google+


11N OV2008 #1405

1!

UNE PUBLI(ATION

12MrAG& OfFc ellement designe poùr la publ.carrond'annon(es

Pour une autre information

'ëgales

I GAZ ETT Ei:gi,'.!â'8.i

UHEBDOMADAIRE du Lang uedoc- Rou ssi Ilo n

J O U R N A L R É G I O N AL D' INF o RM AT Io NS ÉCo No M IQuE5 ET cU LTU R E ttE S D E LA R É GIoN tA N GU ED oc.R oU S 5IIl oN

La17ème édition de laFête delaScience

Une semaine sous le signe des échangesentre la communauté des scientifiqueset le grand publi< CHA QU E A N N É Eà l ' a u t o mn ele , s ac t eur sd u m o n d es c i e n t i fiq u e , t ec hni q u ee t i n d u s t r i epl r o po se n t au pub l i cd e d é c o u v r i lra s cie n ce de manièrefestiveet ludique, aut ourd e g r a n d ss u j e t sd e s o cié té . Cettemanifestation,entièrement grat ui l ep o u r l e sv i s i t e u r se t q L ' s e déro u l ec e t t ea n n é ed u 17 au 23 n o v e m b r e2 0 0 8 ,r é p o n dà desob j e c t i f sp é d a g o g i q u eest c it oy e n sS. o nb u t e s t d e f a vo r ise r s n t r el a c o m mu leséc h a n g e e naut ésc i e n t i f i q ueet l e p u blicp o u r susciterla curiositéet la réflexion s c ient iqf iu e d e c e l u i - c il,' i n fo r m e r desév o l u t i o n s c i e n t iqf iu e s, t ec hni q u e se t i n d u s t r i e l i es de not res o c i é t ée t l e s e n s i b i l isearu x mét ier sd e l a r e c h e r c h e . Tempsf o r t d e l a p o l i t i q u ede c ult ures c i e n t i f i q ueet t e c h n iq u e , la Fêtede la Sciencerevient c haqu ea n n é ea u d e v a n td e la s c ènep o u r r e n f o r c elre l i e ne n tr e s c ienc e t s o c i é t ép, o u r s u scite r desv o c a t i o n sc h e zl e sj e u n e s, pour pr o m o u v o i Ir a p l a c ed e s f emm e sd a n sl e sc a r r i è r escie s n tlf iquese t t e c h n i q u e se t v a l or isele r t rav aild e sc h e r c h e u rest l ' a ctivité desen t r e p r i s e s . . . > suite,P.4

socrÉTÉ: DES

Alcool Un problème difficile à aborder avecson médecin desconsultaENFRANCE, 300/o général i ste ti onsen médeci ne concernentun patientdont l a consommati on d'al coolest excessive. Pourtant,la question pei negénéral ement à s'i mpos er au coursde l a consul tati on. > sui te,P'1 0

Animaux Haussedes espè<esmenacées A u MOIN S627ani mauxsonten au Brési un l, voi ede di spari ti on nombrequi a tri pl éen qui nze ans,rapportele < LivreRougede l a faunebrési l i enne menacée de > l ancéàB rasi l i a. di spari ti on ) suite,P.11

Santé Le cancerdu poumon touche de plus en plus de femmes LA PARITÉn'a pasque du bon... quandel l econcerEnparti cul i er ne l e cancerdu poumon.P rem i er cancerchezl 'homme,i l pourra i t l esprochai nes deveni dans r décenni es l e pl usfréquentchez l afemmeaussidépassant , cel ui du cancerdu sei n. > suite,P.13


|.ASEMAINE tEDOSSIER DE La17ème Organiséepar le minîstère charge de la Recherche,Ia Fête de Ia ScienceAarA lieu dans toute LaFrance du 17 au 23 édition de noaembre. Cet éuéneruentest une inuitation à Ia découuerte laFête de et à l'erploration des Sciences,d.ela physique à laScience I'arcbéologie enpnrssantpar la biologie, Lasociologie, les matbématiques...

Une semainesousle signedes échangesentre la communauté des scientifiqueset le grand public , s c HA euE A N N É Eà l ' a u t o m n ele ac t eursdu m o n d es c i e n t i f i q ue , t ec hniqu ee t i n d u s t r i epl r o p o se n t au publicd e d é c o u v r i lra s c i e n ce de maniè r ef e s t i v ee t l u d i q u e , aut ourde g r a n d ss u j e t sd e s ocié té .

ce lu i- ci,I' in fo r m edr e sé vo lu tio ns q u e s,te ch n iq u e e scie n tifi s t in d ustr ie lle sd e n o tr eso cié tée t le se nsi b ilise ra u x m é tie r sd e la r e ch e r c he.

T e m p sfo r t d e la p o litiq u ed e cu ltu r escie n tifiq ueet te ch n iq ue,l a F ê ted e la Scie n cer e vie n tch a q ue Cet t em ân i f e s t a t i o ne ,n t l è r e me n t grat uit ep o u r l e sv i s i t e u r e s t qt a n n é ea u d e va n td e la scè n ep o ur renforcerle lien entre scienceet s e dérou l ec e t t ea n n é ed u 17 a so cié tép, o u r su scitedr e svo ca tions 23 nov em b r e2 0 0 8 ,r é p o n dà de s objectifspédagogiqueset citoyens. ch e zle sje u n e s,p o u r p r o m o u voi lra Sonbut estde favoriserleséchanges p la ced e sfe m m e sd a n sle sca r r ières s t val oent rela co m m u n a u t és c i e n t ifiq u e scie n tifiq u eest te ch n iq u e e r ise rle tr a va ild e sch e r ch e u rest et le publ i cp o u r s u s c i t elra c ur io l' a ctivitéd e se n tr e p r ise s. sité et la réflexionscientifiquede

El l emet en æuvrepl usde 5 000 1 200000 acti onsqui accuei l l ent personnes sur pl usde 1 000 communesà traversl 'hexagone mai ségal ementl esD oM-TOM. Lesscol ai res consti tuentune part et importantede ce public (40o/o) sont l es l esVi l l agesdesS ci ences embl émati ques de mani festati ons ce momentde rencontrepri vi l egi e entrel e publ i cl e pl usl argeet l a recherche et i nnovati onf rançai se. LE SAC TE U RDSELA FÊTE D ELA S C IEN C E - Lacommunautésci enti fi que se mobi l i sedepui sIesori gl nesde la Fêtede la Science.Chercheurs, ensei i ngéni eurs, techni ci ens, gnantschercheurs, tous s'i nvespour nous ti ssentbénévol ement de l eurs communi querl esrésul tats recherches. S eul sou accompagnés par les professionnels de la comils muni cati onde l eurorgâni satl on, devi ennentl esacteursi ncontourque nabl esde l a compréhensi on nouspouvonsavoi rdu mondequi

- Lesentreprlseset leurssecteurs et D ével oppement sont R echerche de pl usen pl usprésentsurl a Fête C 'estun moment de l a Sci ence. pri vi l égi épour communi quer sur technol esderni ères i nnovati ons logiqueset leurseffetssur notre quoti di en,ouvri rl eurvi vi erde et rencontrer l eshabi recrutement

< ln Fête de Ia Sciencereaient chaque année aa deuant de la scène ' le t pour fêltifofcer Iien entre science et société, Pour susciter des aoca.tions chez t.

rcsJeunes ,,

nousentoure.

\t


Enbref LA FÊTEde la scienceestle grand rendez-vous annueldescitoyens françaisaveclessciences. E n '1991, H ubertC uri en, al ors ministrede la recherche et de lêspace,souhaiterapprocherles citoyensde la scienceet de ses acteurs.ll organiseun événement dansl esj ardi nsdu mi ni stère à P ari s qui préfigurela futureFêtede la sciencenationaledont la I ère éditionauralieuen 1992. Cettefêted'abordappelée< Science en fête> puis< Semainede la science > prendle nom de ( Fêtede la proscience> en 2000.Initialement gramméesur3 j oursau moi sdej ui n, elleestdéplacéeau moisdbctobre en 1995et sétendà une semaine complètedès 1998afrnde toucher davantagele publicscolaire. . : i i .r û i


LASEMAINE DE LEDOSSIER t ant sde Ie u rz o n ed ' a c t i v i t é . - Lac om m u n a u t éé d u c a t i v eet le s as s oc ia t i o npsa r t i c i p e nat c t i ve m e n t à la Fêt ed e l a S c i e n c e t c o n tr ib u e au dév e l o p p e m e ndt' u n ev é r ita b le c ult uresc i e n t i f i q uceh e zl e sP lu s . jeunesll.ss o n t l e sp a s s e u rdse la et des savoirs-faire connaissance, desm ét i e r sl ; é sa u x s c i e n c ees t a u x t ec hnol o g i e s .

< Ia Fête dÊ Ia Scienceest ane manifestation gratuite' qui rErosesur I'engagementdeshornmeset desfemmesdésireuc de comrnaniquer leur entltoasiasmepoar la science>

:+:$.

- LesCentresde CultureScientifique Tec hniq u e t I n d u s t r i e l laes s u r e n t, , dansla p l u p a r td e s r é g i o n sla d e l a F ê te régionale c oordin a t i o n de la Science.Lesobjectifsqu'ils pours ui v e ntto u t a u l o n g d e l ' a n n é e rejoignentceuxde la Fêtede la S c ienc et e, m p sf o r t d e l e u rm issio n visantà favoriserleséchangesentre e le la c om m u n a u t és c i e n t i f i q uet public . - Lesc ol l e c t i v i t étse r r i t o r i a leosn t prisc on s c i e n cdee l ' e n j e uq u e représentele rapprochementdes citoyenset de la science,dansles grandsce n t r e su r b a i n sc o m me dansle m o n d er u r a l .E l l e sc on co u ne l é v é n e m e n t rentà lb r g a n i s a t i o d c réanta u t o u rd e l a s c i e n c eu n élande p a r t a g ee t d e c o n v ivia lité et ellesl u i a p p o r t e n tl e u rs ou tie n fi nancier. LE 5V I L L A G EDSE 5S C I E N C ES HU EC O E U R LA RE C H E R C A DELA C I T E . . , , e sV i l l a g e sde s Chaqu ea n n é e L t u c c e u rd e la s c ienc essed é p l o i e n a so u s v ille,s u rl e sp l a c e sp u b l i q u e s, des chapiteaux,des tentesou des pagod e sA. s t r o n o m i ee,n v i ro n n e ment ,s a n t è t, r a n s p o r t s. . t ou s le s dom ai n e sd e ss c i e n c eest d este ch niquesy s o n t r e p r é s e n t édsa n su n môm el i e u ;u n e b o n n eo c c a sio nd e renc on t r elra s c i e n c es u rl e ch e m in de sescoursesou de sa promenade domini c a l e . . . P lébisc i t épso u r l e u rc o n v i v ia lité , lesVillagesdes Sciencesoffrent des r e se x p o s i t i o n s, au v is i t e u d dém on s t r a t i o nds e , s r e s s ou r ce s doc um e n t a i r eds e , sa t e l i e r se t d e s anima t i o n q s u i p e r m e t t e nta jeunep u b l i cd e p a r t i c i p edr e maniè r ea c t i v ee n j o u a n t ,ma n lPUlantou e x p é r i m e n t a nLt .a p r é se n ce li ilN5

et d e sin g é n ie urs d e sch e r ch e u r s, to u t ju stesorti sde d e ste ch n icie n s, le u r sla b o r a to ir e la s, issele champ n e l' in fo r mati on, lib r eà la p a ssa tio d à la d iscu ssioent à Ia co n fr o ntati on d e sid é e s.

exPoconférences, des Sciences, D ELA S C IEN C E LA FÊ TE vi si tesde sorti es, E NLA N GU ED OC -R OU SS ILLON si ti ons,atel i ers, res... l aboratoi uni quesdesti né s D esrendez-vous seraégal eLaFètede l a S ci ence au grandpubl i cet auxj eunesP our ment de l a parti een Languedocs'informeret débattrede l'évolution avecde nombreuses R oussi l l on >>> tel l esque l e Vi l l age des scienceset des techniques. mani festati ons


gr a n d e sv i l l e sd e l a P lus ieurs r ,l è s ,P e r p i region(Mo n t p e l l i eA gnan.Cane tN , e v e n e sC, à r . r m e sC ca s s onne, Gr u i s s a n .p. .r)o p o s e nt u ne progra m m a t i o rni c h e se n d ec ouv ert eas d e c o u v r i sr u rl e s ite r.fr. www.fetedelascience-l

p r o p o sé sin vite n tle p u b licà p a r ticip eàr la F ê ted e la Scie n ce e n m a n ip u la n t, e xp é r im e n ta tnett d ialo g a n t. De so cca sio ndse d é co u vr ird e fa ço nlu d iq u ed e sth è m e sa u ssi

de ci ences,.U neassocl ati on l oi 190'lcrééeen avri l2007qui a pourvocati onde deveni rl e C entrerégi onalde C ul tureS ci enet Industri el l e ti fiqueTechni que du Languedoc-R oussi l l on. sontdescentresgénéLesC C STI ral i stes, capabl es de fai rel e l i en entrel a sci ence(ausensl arge,y humai nes compri sl essci ences et compl exes) et l a cul ture,mai s l esacteurs aussiavecl 'éducati on, soci aux, l e mondede l économi e. Sonrôl eestégal ementde créer l escondi ti onsd'un débatsci enced'avol rune approche soci été, transversalet e mul ti partenari al e avecl eur en parfai tei ntel l i gence territoire. desspéci fi Touten dével oppant ci tésen l i enavecl eurhi stoi reou l eurcontextel ocal ,i l sadhèrent tousà une chartede qual i té préci sant l eursmi ssi ons et l eurs foncti ons, si gnéeen 2001avecl e Mi ni strede l a R echerche. ConférenceD'ouverture

ril i1'j,fu:,

du C ol Mi chelBrunet,Professeur l ègede France.donneral a conféde l a Fetede l a renced'ouverture l e 14 novembreà 14h30 S ci ence, au S al ondu Bel vedèreTerrasses du C orum.

ri4â!,::,

I ns t alléau c o e u rd e M o n t p e l l i er (Rec t orat, r u e d e l ' U n i v e r s i t é ), l e V illaged e sS c i e n c eqsu i s e derouleles 2 1 ,2 2 e l 2 3 n o v e mb r e es t un de ce sr e n d e z - v o u s . R egroupa nl te sd i f f u s e u rds e s s c ienc esle, sn o m b r e u xa t e l i e r s

var iés que l' astr onom ie, la biologie, la géologie, la m étéor ologie et beaucoup d' autr es sciencesde l' hom m e et de la 1er r e... Le Village des Sciencesde M ontpellier est or ganisé par n ConnaiS

de terrai net Pal éontol ogue ti tul ai rede Ia C hai rede Pal éontol ogi eH umai nei ntl tul ée< En 5ur Afri queS ahel o-Sahari enne... l a pi sted'un nouveauberceaude >,Mi chelB runetest l 'humani té... à l 'ori gi nede deuxdécouvertes de dansl a recherche maj eures Toutd'abordAbel nosori gi nes. (Austral opi thecus bahrel ghazal i ) et datéde 3,5mi l l i onsd'années tchadenToumai(5ahel anthropus si s)découvertau Tchad,dont l a a datati onde 7 mi l l i onsd'années été récemmentconfirmée. A l a questi onde savoi rou l es l e prose poursui vent, recherches fesseurrépondqu'i lveut éprouver une nouvel l ethéori e. P ourful i chel Brunetl a bi furcati on entrel a branchehumai neet cel l e t 9 desgrandssi ngesdaterai de mi l l i onsd'années(contrel es7 à proposés). Les I général ement premi ères étudesconfi rmentqu'i l

llhydraulique àI'honneur Rendez-vousavecl'eauet les systèmesde canalisation D AN SLEcadrede l a 17èmeédi ti on de la < Fêtede la Science>,le Site sur du Pontdu Gardmet l 'accent et proposedeuxrenl 'hydraul i que s'i nformer contrespourapprendre, et comprendre. Uneconférenceseraproposée le jeudi 20 novembreà 18h à l Audi tori umFronti n- bâti ment parC l aude ri vegauche. Organi sée P ontdu Larnacde l 'Associ ati on la conférence Gardet Patrimoine, n Letrai téde Fronti nsurl eseaux l es de l a vi l l ede R ome> évoquera surl a concepti on, noti onsgénéral es et l 'admi ni stral e foncti onnement de R ome. ti on desaqueducs avecl e Musée P ui s,en partenanât de l Arl eset de l a D épartemental Provence Antiqueet le Château dA vi gnon,l e Si tedu P ontdu Gard proposeunejournéeau fil de l'eau desrobi netsdu X IXèmesi ècl edu de dAvi gnonà l a Meuneri e C hâteau par l a canal i saen passant B arbegal ti on anti quedu Pontdu Gard. U nej ournéeau frlde l 'eaupour découvrirlesdifférentssystèmes à traverslessiècles, hydrauliques programmée l e di manche23 novembreà parti rde th15.U ne à réserverabsolumanifestation mentpui sque25 pl acesseul ement (i nscri pti ons et sontdi sponi bl es informationsau 049097 5860) .


LASEMAINE DE LEDOSSIER < les Villa.gesdes Sciencesofrent au uisiteur des erpositions, dcs dérnonstrations, des ressources docurnentaires, desateliers et d.es anirnations qui petwettent a.u jeune public de participer de rnanière actiae ex is t a iàt c e t t eé P o q u eu n e va ste d e la csq u i régionb o i s é ep a r s e m é e e t lâ englo b a i lte T c h a dl,' E g Y P te Libye.C'estdanscette régionque le palé o n t o l o g upeo s i t i o n n ele s prem i e r sr e P r é s e n t a ndt su r a m e a u huma i n .l l i m a g i n em ê m eq u e le s t oanc êt r e sd e T o u m a vi e n a i en Pr , YPte ) . bable m e ndt u n o r d ( L i b y eEg t ' ilso u C'esdt o n c n a t u r e l l e m e nqu s e sr e c h e r ch esu s r hait ep o u r s u i v r e le sol Libyenet Egyptien.La priorité es tdo n n é eà l a L i b y ea v e cla q u e lle il a dé j ào b t e n ud e sa u t o r isa tio n s

i ssuesde centresde recherches des (C N R S, S upA gro-l N R AC,E A ..), (U ni versi té Montpel U ni versi tés Voi e P erPi gnan l i er2, U ni versi té DE5SCIENC E S L A CARAVANE ou de d entrepri ses D omi ti enne...), Lebut étantau mi l i euxassoci ati fs. s L e sca r a va n edse sScle n cese dével oP d é r o u le n d t a n sIe s5 d é Pa r t ements traversdesthémati ques du Vi vant,P hysi que, c ussi l l on pees(S ci ences d e la r é g io nL a n g u e d o Ro de l 'H omme...)de C hi mi e,Sci ences d a n s4 co llè g e sp a r d é p a r tement fai retoucherdu doi gt aux él èves id e n tifié sp a r le r e cto r â t.Elles di verses s' é te n d e nsu t r4 jo u r s( lu n d i ,mardi , que l esprobl émati ques je u d ie t ve n d r e d i)e t se p r é sentent qui sontétudi éesdansl esmi l i eux sont s Ia recherche so u sla fo r m ed ' a te lie res t d ' ani ma- professi onnelde de tio n sp r o p o sé sp a r d e sPe r s onnes desquesti ons(dével oPP ement

d e fo u ille sd e la b o u ch em ê medu Co lo n e Ka l d h a fi.

enjouant'

m.anipulnnt ou erpérimentant.

>

santé,envi r onprocédési ndustri el s, de l 'uni ve rs nement,connai ssance chacun etc-...)qui i ntéressent d'entrenousà différentsniveauxde notrevie et que ce sont des . questi onsPassi onnantes...


2OO7ENCHIFFRES LA FÊTEDELA SCIENCE 3 647 projets mis en æuvre à traversl'hexagoneet dans les DOM-TOM, 35 opérationsdênvergureet 387 opérationsphares, 91 Villagesdes Sciences, 666 expositions,560 conférences-débats, 1 870 ateliers-animations, 2 00 vi s it esde labor at o i re s ... 1 272 opérationsdestinéesspécifiquementaux élèvesdes collèges, plus de 1 1OOOOOvisiteurssur l'ensemblede la semaine.

? delaScience uêstce laFête Une manifestationgratuite et ouvelte à tous PARle ministère oRGANlSÉE la Fêtede chargéde la Recherche, la Scienceest une manifestation gratuite,qui rePosesur l'engagement des hommeset desfemmes de c o m m u n i q u elre u r d és ireux ent hous ia s mPeo u rl a s c i e n c e . Pourquoifêter la science? . Pourpartagerlessavoirs,mieux l e m o n d eq u i n o u s com prend r e entoure,débattredesenjeuxde notre sociétéet repousserlesfronPouvez-vous tièresde l'inconnu... i maginerno t r em o n d es a n st e c hn o logie,sansscience,sansrecherche? Chacunde nousbénéficieau quode la scienceet tidien desavancées appellede sesvceuxd'autresProd'autres grès,d'autresinnovations, technologies. . Pourcomprendreson envlronnementet construireun avenir il fa u t p o u v o i ra c c é d eàr m eilleur, l'informationscientifique,connaître aux résultats lesenjeuxassociés échangeravecles de la recherche, c herc heu rest l e sm e m b r e sd e l a sociétécivile,transmettreaux plus p o u rc e q u i f er ale jeunesla cu r i o s i t é m ondede d e m a i n... . Pouragiret fairedeschoix,individuelset collectifs; pour apporter n u xd é b a t sq ui unec ont r i b u t i o a traversentnotresociétéen perpét uelleév o l u t i o n . Commentfêter la science? . Toutest permisPourtransmenre aux autresnotresavoiraussibien si l'on que nosinterrogations, respectelesrèglesdu jeu : l'inforsa m at ions ci e n t i f i q uees tv a l i d é e,

est adaptéeau public transmission que lbn rencontre,le cadreest convivial... . Po u rto u sle sd o m a in e sd e sscie nces,de la vie,et de la santé,de la matière,de la terreet de l'univers, d e sh o m m e se t d u p a tr im o in ed,e s de la physiqueet mathématiques, s d e la ch im iq u ed; e ste ch n o lo g ieet dessciences descommunications, d e sscie n ces h u m a in e e s t so cia le s, des nouvelles de l'environnement, technologies... Où fêter la science? . Partoutprèsde chezvous,grâce

Unnouveau supercalculateurpour lascience enFrance Un équipement doté d'une puissancede I 47 terafloPs permettant à la Francede rattraper son retard en termes de calculintensif...

D U N ouvEA u pour l a recherche en Franceavecl 'i nstal l ati on au C entre d'un supercal cul ateur nati onalde l 'ensei i nformati que (C l N E Squi , est gnementsupéri eur l e centrede cal culnati onaldes baséà MontP el l i er' uni versi tés) Acqui ssui teà un aPP eldbffres visiteurs... réal i sépar l e GE N C I i nternati onal . E nEuropeaussiotr , un Pasde PIus (Grand nati onalde équi pement les en commun pour mettre estfait cal cuii ntensi ien chargede l 'achat, allouéesà la recherche ressources et de Ia gesti on de l a coordi nati on et au développementdestechnoce nouvel dessupercal cul ateurs), logies,grâcesaux nouveauxacteurs équi pement,d'un montantde 9 et à cul turelde s l êspaceeuroPéen estdoté d'une desi nformati ons, mi l l i onsd'euros, l a l i breci rcul ati on pui ssance de 147terafl oPs desidéeset des hommes. .

sur desbénévol es à l 'i mpl i cati on desterritolresfrançais, l'ensemble descollectiau fort investissement à la mobilisation vitésterritoriales, et descommunautésscientifiques du mondeculturelet éducatives, à la curiositédes desentreprises,

l a France A veccet équi pement, rattrapedonc son retard,Passant depui sfi n 2007,de l a 5èmeP l ace mondi al een termesde câl cul i ntensi àf l a 3ème,et ce,en mul ti pl i antquasi mentpar 25 sacapaci tè de cal cul . franacadémi que La recherche çai seva auj ourd'huiPouvoi r total ede di sposerd'unecaP aci té 470 téraflops.cette acquisition i ntervi entaprèsl esaugmentati ons de I'l D R l S descapaci tés successi ves et des (l nsti tutdu dével oPP ement en informatiquescienressources (P ardeuxsuPerti fi que)du C N R 5, de 139 et 68 téraflops) calculateurs en début d'année,et du C.C.R.T. (Centrede calculrecherchetechen mai derni er nol ogi e)du C .E .A. (paruneextensi onde 103 térafl oP s et de 'l92 térafloPsd'accélérateurs graphi ques). El l emarqueune desi nvesti snouvel l eaccél érati on de sementsdansl esi nfrastructures recherche... a


Revue de presse FĂŞte de la Science 2008 Aude

Coordination rĂŠgionale ConnaiSciences


o

^

f

6 ^- "'^6

C FÈ o+ +

Y ON?

'- \4 V. ( uô O 6

^* 'u- o .- ; X=. =:!

À -

ô,'YU {'- -.N ôi

\ - =- ' u

i - J\ vv ' O

nJ

Ëô-

v .ô

O

I *

O oQ) YÂ' UJ : . J-

h

À ;,{

x- x m u(

(9 ^ ='

:' u

n_ô ,u

-o

6- ";!Do .qÇ

U ÔÈ .\ Yd !

roo;,aa J +/À ;

^ : '^

tu

e3

+ -

) ^e

o6 : ci Âd o, )

| ) ô ;i wr

){ :

^::

a)

g \

ûi ô x

*:^

: u-

v

j l c"

r -: +

X

xI- :-- x o o + ; + =g - Yi ô=o .y

=

< q

æ

> c

?e.! d i R qdg6' ,a1

\a = ô *'Y ^ Ô-^^\, ô' :J:-=i.=À - =(ô l f i

o <- r F '- ôX

r o*q,i a q:

nJi=-ô

#l q o çd

a n â; ! +( f , c ox Ëo l f o . o +-

ô i; r i! : 5 (u v o .l6 d 01 6 ô

c * . x- o; i H YÂ- XJ

i

X

n m.a. cD ,!q O !i^f: !" q . d ô q ^ *3 -

æ* !e, *4"

6

ô

\

U:.

of nO c(o

-

6

-'

tl

E-(

ln

Êt)

ur

nr

-t/J

î

o

6c -\u

cô- O - - : r' c O X =: o- 'D àë =T : !" æ S o ôuv : ej i , '

ô

5 9 i

l- lÂ

Âl

rlG

g qËïH..â

|lti

,{Ë -l I ç n q S a .3 51

3l !rl1l 3 :ô*o9 o&q f

;g

-1

*t?

r*

rrî

æ

p

æ *!

6

u1 ) {

ol

àj <l

È r l\.) zl R rÈ l

ô

o i3 o'

z l< t?I

v,

lo ic l o 1?I J-' = il-lo\

F

ÊrJ

9 'ô'*

dn

.o

Ji.6'. =' trl

ft

- YJ

5 ÈF i Ëi r

= rr

B =K

oao

Ê"t t^r

f? = fr q ' lJ (, Ê,) F

Êr n

r')

o=o=1e;o ^*^*5?ç o

^

Z,

ts Ê,i6'tn

;:

6 -0 'F P tr1

*é ; F - q

oc '"ou

rn

tH

rn

l-{ :-

J = }r rD = J- ) X .{ * v ,

- oJ L'r

:

{?

. Jr ?

c<

-5

(^

:E

 r D( - ) s iti ,_ = Or t,

nJ

-Ê ,

-

(.rl

r Df

âËËEFg ?r ôaët;E

Y(U.V ^

=^

EgrlaF <;â 9 R=

oo j À = ". t u cD i aD'o Qr"; Ç = ! + o< a. o ! 9 i , -

"l

.^0

-:ô

ô 'o

^

&

n t %

\nÉ

Ë

rÊ*

*n*

æ"3'

@*

-<

TÊ&

æ

&

r&

r}

t

rl &* r

n

O o o:ô 6 ô +c o +-r X 6 '(U'q

x È \)

)Y tU = g !.CD .-:6 < =.i -ô r-^uY /^

Y .=

= :n.À :ts^*

J!3!{

:, S .tD '6 - ;; ô Y ^* l J

: (r '.H

='Y

<

qq

r','o/d - 3i 3q: iE ?_ ,- *;I

Bgçr*-Ë"n:

I 3' n: r * ; e' r D= , u ; +o r# É

Éô , _ e

Ë d 5;I" ': 3. d '.* 3; f ^, o ô , i i -iia Ào s ô Q : . e . ë

?.

O \] À-X-r- ù x' + l ! 9' o o

È,$ e' ;3 H q à

ei

r , * x= ! i 'È Q

;;èà?d -;i-=JJ _ * uF^ .1

I ô^ ^ U

o o =\1 ^ n.- -^ *^!? f Y ^*I:X , O o :J

;'$,çÈf g-

'<Ë:^<o -d

=

:_; e. =^ <

:Y

Ô

: o =x = L = -^

y ^ =d =:

'fiF=5hq:

- æf q g lô 'J ':^"3

ID Q

o

5{- F 3:*t

=

lSaFo<^ -::

----!Irsw*

ll


;.-:--,: : : :. ..

flf !Jfê-{i

;,r-j__"I;1"r

frlw

sgi

' o-I

:unploi

,'iliLatr1?Lt

:l j tj j i {-1 èl âP lê ln s e1ap Buesnp alrpnb el ]ê uo:H -t|â jltllliâU[14\2 flâ,tâJâi fiÛâtltu ,.. -: : =i-. .:,:i.!'.\,"çH -I,rnp utl p têdulljâ sâp ra^û .talfL,,I JJLII/I )è:1!Y âJrasnrnldo laj lue,,inad Fe^e-q -tiJJ tl'eIle-l-eujelfxâ(s,,,arçJ utt âs,{Jeuv,, âgir;qJâj el ta e)uerJs el ]urod ,':nb6o1ouæ a.ub awutor $a3,) .ça}lerq r-Jrr:qlêrêPlâtns.0gq 0I TànDq plgp e.quout?p rnb sreur -ollo :--:;ji7dd auuV-AULrn[ 'JnDqe[Fudssayer asodxa un uê àPnD uos âlnq )A y -9p eueqJqJlq .lolJ : sa:rns ap sa*raut ..r rr;.t . ,:. : ,,r ii,<, lt'raAJasil , -aj sdJap uog,4ltsuoJo1mod smu ?uuomoJ Jueuâsnâmàq luPl epsnr ,,.{rsreJ _ -lequrolnp s.mo:redun .1uaru staw zddzr8 at ap uoitatpLuru t :;t ms enbl+releplll âplfe,T,, -âluelrgàp ' . 'sàtllJeqlâJSâslJp ffiod Jnafatu ganot a1g urt lt,,'lri : eqrrârllerâp]e(ns.r.l7I .aû {ûl lurs luop âueluâ aJla P -nosstltog aunldP1 )eLV -4rJr.rv ue rnoleJàcl,, .!4 aqqJ xxnlaauJ sap a1uauodtutl rJo,CI,, aun afial ap anuâAlsà.ut aau l '{n-S uos _raluaunp.rnod ,,.suo4eluâuug anb e:ujd)ns?t tsaJ,:,'r8irdii sâpuoqes4etuolnv,, sâlrâs,âJ-ses srJepsJoleasmd erÉ qrâd âp eils q ms .'.âfu!JCuê : srprârporâp ieins -n e1anb luoJel? il sa"neluaurald '0! q -r.uor sâr.lLrJrpâJ se6,,.ayuy odur 0r e.pnuaryaddqlqd)e asatltrur{solorld aun sud Huad au V ,l : t.r :.: : ::i - i ap arqruoual puanb ?l.1ry1sa\pnal < atu?tu ,salwftuts alJns àp mal Sàp ,,.sIrIA s:lrwU s{dlsltld 'u1s10.t r-rrùçSlp ap a!0q êuèE,Lxo.l âp à.rnsâI^,J,, sapuâuuou,t naaaptd nddat7 sap 0l Jns sastloua s4.,, : try .q w\nal uo\ugt.t luerrue.rfuils slet luJàô?A ta : êr{l-rârlJâ.r êp la{ns rI -Fs.ârsê,J,,.1a1q3gn apatntt[rt,1 nstr1Litru.1t Tnanotfip rttal -.rr.1 lt1u.i1t '.1

:Êe1s t-l: :+ri::tr

_: ,_l +:-.,:

tgn Jrjj-.,,.!.:: l. -_,:_.: ._ .j êp ug i é: j . : :t 1:l :J -: ,: I .j êni,]I-tl.--U:+ ,.' .' . '_' . . T' j : . r' :' ::' .::r. f ?l v, i : - l à- l - al uo_. u ' i ' I \- . :. i :-. :.,' -u4 al :apnyt q tiit,i,:.._ -, :. -:

'àmlFlBt\ ur -ratsrlr.rm,.:-Qlulia auqu:3rç'ua i:rj r. :-14':asrpr-raJs â: P êêprri\ u::q 'tnsrelnp la eudrrrl :p :.-.._: EI -inodËJêlUrJL\Lrr i_'..-r.:. -nolèP âçêâ.sêJêlrlt.J .: .. ._ sâpTr È{ lnl âurPqrqrlf :p .to1g anb 'notèd np r-., i :_- ^

Un BmlA AUJUtOJil ,,i _eAgJ

'r l!'.1'i 1 ..t,irt1'l-ttUai :a.ty

: -_--:.,' .-,

-t!r\l L ,!D tto tl t,S tttt t.t.tt1,\t îl .rtt.ut.l

l t..t I t tJJà. t . tI tt r) . '- r U - r r qâ'- l - r I . i O l _I J

ànhpq .,,r1ii ,l ap atiqoËatpn t;ùJ iLt,t 'à4ilu.l u tntJ rcr,, ?sneql :lilr;;:P r*p*r* tf,t rggnp éT: ,,p.tEynha .fte^enuos -ràr1r eJ -à,1 patu Jns dlrod gsppra dsgql Dh[,, ; er{rJâqralap}afns nploJ s4al sap rns âp a1 p,[,, (ued1dra4 âp umlfl 211aru4 '09q 0I P,loStyalaxd)e {ng 'âr-âoJopor.Ilgur v uo{I Jlllns _reqe}gr.{ ârm ul^ a9r,{ np âssepârm 'y2Nl.l,êp arÉ4 ap saa8uersà1 luop.) àJuetrslsse.1 e gnbrldxee e1 : :, : it .: - r , :i: , ili < suep anbqurd el e_e?luoguoJerr -là,nb,sêt6t^ sep nàrltur ne,$uàu] -oâf.ilâun,, .aqLpod4tl aaat -pçq u{ual sâl luequoldms sâr.n1Jol sêl nFoA : arls dp uolta$uailrc) .ms !t.! srne[re(p 6a.3 .a8nog rpa4 atndilQtu atnt anto,ta{atatrcI at âp e}Isâ[ Jns ?ilu]ol. mel suepseas -aJtnsq anb1tnti wai sankiiinns -rpgJ "'sârllJerlle.r âp trâsepnr?.p ''I 1ldsorcqd'VUNl,ltp utes ne sJno) ua sêqlraqlel.sêl lll^no)gp p srnèlts!^ sê!lue!^uo) uè ofualf'

seJluo)ue,i

seuleq)ordse-l

p="i;,nRrnèpèr!p'e166o;s r{.ua;q1

tlll

sogels|nellueJ/rn ilnaq)raq)saJ


)

\

I

=H

:- == := 3 i=1 ' :

-

:i =

:

t:

=

i == ?-, 3= 2o= =_E : 7 ==1 " :-- âr '

=

i: = 1-=-':. 'r. : ;.

l =: :t- E li

rii.+?=?"

È :: i : i Ëii

= 3-)r !2* 13=

==$ *=!z '+=7 +

*i Ë +rn = sË * ?7î

e 3t i=-r=122q;:?;

âÉi *É: aàEîâAË,* = s iÉ Ë' Ë' E: È= cn =â ' *!

bç1i?-Eîâ FigEsË

=i È!à iÇà r7 e i1=

1z=-;

= Ls,'! .; -

L =3*É7 6- Çiô3*; =

Z=â

'4 i

?;ââiâ fÊ"-î^i?âtl r?7!;i24âixil=

ïITLîÊll'=??ti7

1â *

1=*72?z*ç ë2_î=*gA

ù

a

1.-

Fi

f- ÀE +f Ë 5 *i 7 = 77e, i''*i ?'*o -'-"!&' -1

- e'

\

t

.'-

z= 7 d8

t? ? = *g '- É

= 7 t H= nE'9

'===?È Hfi'Sq


::t

i::i

i*i:

:-*1 L -\J

C) 4--

_-

i :r" i:

:.':

E::.

ôl

r ,.' â

fi ? il:6 na;:: fl

qÉ ' .161 :l lr ' ,:' :.j ''{J

.; l ' g

g,i o ::' .. ,:'., O

d,

It-'.t., â :rijÈ-; I

ii!==È I

ffili

U

> . -.Y

a.

?2.

Ê6. dÆ

â \Ez=eiâi'rlzr::rË,l\i| rr

Ei= ËËË ËËs ÉË ! A âii;i: ;EF ss

i Ë r :E :ËËie:

1 ËËËTï-r-=sz*

i or

gç; îY'ï-t Ëi$,I i; +?21=:+i ËâË E?i; ËË i!3 + Ë g .4 5 e É s = ;Ë É nr

Ë? i É!Ë âÉË Ë}{ E E g Ë : E:Ë s EË Ë;Ë;uË i

asËA Ë8 ' EÉ*!ËÈH !^!

çE ^r!È:ËgE E ' 1

ËEËË !!#? Ë; râi ËË !iËe t! ËâÈ Ë!:: *g ÉËË,*! [ËE2zr3 Ëasl: t!E? !s


3,Si,lt:,:,iÛt*

N E .SER ÇABCASSON

,'L'htsbitot Bârimenr du futuf,

dévoiléau bardessciences 'La troisièrneédition du bar des sciences à Carcassonne aura lieu jeudi 20 novembre, a paxti-r de 20 h 30, au Bistro d'Augustin (en face de la gare). Au menu de la soiré1 : tout sr.rr"L'habitat du fututl,. l'éco<onstmction, tâppott des nouveaux matériaux, les gri* p9* le-s particuliers, Ia formation des artisans, les problèmes liés à lllrabitar collectif et phrs génér.eLlement I'image de nos villes dans 20 ans. PréSents pour répondre à toutes les questions du public, trois membres du Grecau (Groupe de recherche environnement et conception architecturale et urbaine) de Organisé par ltain Falvard, Toulouse : Luc F'loissac, ôher- directeur du CNRS de Montcheur géographe èt, spécialis., pellier, en collaboration avec te pour l'éco-construction; le président du Pays CarcasJuan Carlos Rojas Arias, archi- sonnais, Jean-Claude Pérez, tecte et enseignant à I'Ensa et le CATIE (Conseil d'archi(Ecole nationale supérieure tecture, d'urbanisme et d'envid'architecture) de Toulouse ; ronnemeht), le bar deS:scienAlain Chatelet, biologiste, cli- ces répond à un agencement recteur {r Grecau et ensei- particr"rlier.Prér,ue pour être gnant à I'Ensa. une " renconhe sctns ' clis-

co'ltrs, sa.rusestracle ni tabou ,, Ia soirée n'est pas une conférence mais un échange. Après une couïte présentation des intervenants et de ieur spé.cialité,. la parole est donnée à la salle. c Renseignements surinternet

7-Jf- nvww.payscarcassonnais.com

i

É


::.:..à . ..': . .::]

,i

't'-l

v

..

.: :9

t.t

."J t.-,,j

à

:':

rii

!

,

:5 :

:i ,l :1 1 ., i:i

j . rsi i ::' :' .1 .:l{ ^rr

t :.' r :.3 ." i.:," :

J,- 3 .î

q" , . i ,

-

r-

i .l -

:.r '

'{

:1 5 ç :' 1 ,: 13.i ,.:

].1: ';::':3.

r .:;' .:

.

,:15

r ';.

- ." j 'l '. t

l ,i 'l

t].::.'l

:1.i ::::r 5

:

Du17au23novembre, différentes animationsdécouvrir lesmétiers delarecherche. LePays sontauprogramme dansledépartement. Des Carcassonnais unBardesSciences organise sur présentées expositions seront à Carcassonne sur I'Habitat dufuturlejeudi20novembre 2008de présentée par 20h30 lesthèmes : lesOGM enquestions, à22h30aurestaurant leBistrot d'Auguspaysanne laConfédération auMusée desBeaux- tin.Enfin, uncoupdeprojecteur estfaitsurle nl-initiative ,. Pour arts.Parallèlement, deslieuxdepratique scienti- thème d'aller verslecitoyen fiqueouvrent leursportes. Ainsi, la Maison de cela, desassociations etdesscientifiques seront I'Archéologie deBramorganise avecle CNRS présenb surlemarché deLézignan-Corbières de (Centre National dela Recherche Scienlifique) th à l2h le mercredi 19novembre et dansla :{i}i':t:*;$::,li'': :*nt :S SLit' :S ;-t:j! desateliers autour delacéramique dujeudi20 galerie commerçante deSalvaza à Carcassonne 1tÊifi,La:Èi.;:;;!::"i:;::: j:r!,:l:-:l:T (sur audimanche 23novembre de14hà 17h lesamedi 22novembre de10hà 18h.Nous utiliitàe:;e;r.t-::.en joursansmême (lnstitut sons réservation au0468789119).L'INRA lessciences chaque nous ûl! :::r..il:-:iS *g rl.;,.'; ::rr : $;l ences : pour PechRouge enrendre National dela Recherche Agricole) compte, venez à leurrencontre .r:. .l i c;r'T:,-1-: e:l ce$, , ' 3l ' ':i sesportes deGruissan ouvre toutelasemainemieux lesconnaître ! :Ê f,;l ljl :i I lj ? ,.:;$ auxenfants comme auxadultes de oermettant

I


Revue de presse Fête de la Science 2008 Gard - Lozère

Coordination régionale ConnaiSciences


SEPT JOURS A NÎMES AUJOURD'HUI Fête de ta scienæ. De 11 heures à 14 heurcs, projections de flms sur la psychojogieà lâ bibliothèquede l,université dê Nîmês, fort Vauban. De 18 hêures à 19 h 30 : ænféren@s, ,,Les recherchesâctuet@sen psychopathobgie et psychanâlyæ", (amphiA4) et "Hydrcgéologiedu Gard : ressouræs en êau souterrârne,,(amphiA3). Té1.04 66 36 45 95. Exposition: toutê ta semaine,design & agromatérjaux(BU, hall, .1erétâge). DEMAIN Préveniaonroutière.Lâ préfeclureofre trênte gilets réféchissants ; t,é@techartès-Martel,deslinés à être portés 106 des sorties pédagogiquesà pied. A 9 h 30. Conventionpour résoôer les zones blanches.Afn d! résorberles zones blanches (non couvenes)en tEnsmissions è haut débit qui touchentta région (11O oOOGardois concemés). la Regton el la Dépanenent sgnenl une ænvention A 16 heures au consealgéné!l Fête de la scienæ De 11 heures à .j4 heures j proleqtons de flms sur la psychologie,biblioihèque.De 1B heures â 19 h 30 : æntérences' "sérectionet debrielingdes hivemants poraires en Antarctique (âmphiA3) et "Art er sciêncestechnologies: design et agromatériau1'(salleDO14) U-Nîmes, sde Vauban MERCRED| Théâke. eui a peude Vjeinia Woolf? àZO heures à l,Odéon.Lire en pagê 4. Fête de la scjenæ. De 11 heures à 14 heures: prcjectionsde films s(r lâ psychologie,bibliothèque,sâlle de projectjon ; i de 12 heues à 13 h 30 : prcjætion vidéo Les salinsdu Gad dars /es aæhives(saltes E101 et E102) de 18 ; *nférence,"Artetscienæs,optiquesdesappareitsetsavoi;secæts,,(amphiA4). iT:î:t:n.r: I u-Nrmes site ubân Semaine bleue : ioumée pour ta prcmotion de I'activitéphysique. De 10 heures à 12 heures, randonnée I i oeleske I en centeville, départ des jardins de la Foniaine ; de 14 h 30 a 17 heures, Endonnée à vélo en æntre_ville(avec prêt I I d'un vélo, si néæssaire), dépârt des jardins de la Fonlaine i Pour æs deux activités,insription à la Maison des aînés, 8, rue des Chassaintes.Fournir un ædifiæt médi@l réænl JEUDI Santé Journéê de dépistagegratuit de I'artériopathieoblitérantedes membres inférieuF de 9 heures à 17 heures(CHU Cârémeausud, hail 1, niveau-.1). Féte de lâ science. De 11 heures à 14 heures : lilms sur la psychologiê(bibljothèque,salle de projection); de 12 heures à 13 h 30 : vidéo, Les salinsdu Gatd dans /es arcl,ives(salles E1O1et E1O2); de .1gheures à 19 h 30, conférences,"Présentationdu satellile Robusta,,(âmphiA4) et'.lnstrumentsde la science,archéologie sous-marine"(amphi A3) U-Nîmes,site Vauban. vENDREDI Pôle de @mpélitivité.Le 3e carefour du pôte de æmpétitivité s'intéresseæte année aux défcits neurclogiqueset sensoriels à travers dêux exemplês : Alzheimer et basses visions. Au Colisée, dès I heures. HandiÉp : forum sur I'insertionprofessionnelle.Dans le Gdre de la l2e semâine dédiée à I'emDloides personnes handi!FÉes, un torum autour de I'inserlionprofessionnellese tienl à I'hôtel Holiday Inn âvec plusieursconférênceset lables.ondes. dès I heures. Fête de la scienæ. visitê du Labo Gis (parc ceorges-Besse) I'après-hidi. sur éservation. De iB heoresà 19 I h 30, ænférence "Europe et sciences : un changementsociétalvécu @mme un épisode de stress, I'inlroductionde l,euro.,(amphiA3). U-Nîmes,sitê Vauban. SAMEDI collecte pour les hal logés. L'associationHabitatet humanismeGârd organisê I'opération,,une clé pour les mal logés", visânt notamment à récolterdes fonds pour loger des familles en grande diffculté. De 9 heures à t7 heures, plaæ de l'Horloge. Fête de la scienæ. Plusieureânimations,conté.encês,observationset démonstrationstoule la journée sur le site des cames, au planétarilm du Mont-Duplanet au musée d'histoirenaturelle(boulevardAmiraÈcourbet) Egalementdimânche DIMANCHE Les p'tits-déjde Trisomie21. comme chaque année, r'associationTrisomie 21 (ancienremenr Geisl 21) livrera le petifdéjeuner à domicileà ceux qui en auront iait la demande en s,inscrjvantau 04 66 84 14 37. PRÉCISION Remisê du "Duende de oro". Dans l'articleparu daûs Midi Librele 15 novembre,relatif à la remise du lrophée Duerde de orc, qui s'est dérouléevendredi 14 novembreà Caré d,art, lne eæur s'est glissée dans la légende de Ia photogÊphie de ætte cérémonie.A la salle de ænférenæ du bâtiment Fostet c'est le bureâu de la peha cayetâno, petilrls dAntonio ordofie, qui étail réuni autour de Roland lllâssabuau et qui est à I'originede cette distinctionannuene


!

O) rD

UA f!.

iFËsi Ëg$ËË âîâF*$ i ËîË iË

o

CL

o o =

iË' o = n 3

ô

r^ =t

ïËËËlêËËË gË Ëââiti Ê ig âË gT âHËËî ËÊ

ct o o CL o 0,

l-t

=

o o J

=

Ë HËË i ËËËeË âËÊl âËiËÊeëËË ae fËË

g *ââË Ëâ Ë Ë ËËËFË Ë ËË â* *âg iErg ËËË g o

N

{

m


Revue de presse Fête de la Science 2008 Hérault

Coordination régionale ConnaiSciences


'ne'^oruotna'/\^/li|\/I,I : suotleutotut,p snld : sluarrreuStesuaX es!t) i Oç9 I t '{nerÇg,;ep dCO) ,(CUt) 'dno1-1ure5 '(êPuau\l f,tdnp anuê^e991 - spod5sap aP rerlle^aq)'6'Qnelesr;e9r) auuasag'4le6 eJrellsre^f un sreled'se n7rnb srotrpa1alTa 'qDrary)eP slneq2Jaq) : ot q ç I epor ,6161)SUNf ,rlOZ? q 6 ep saûnoqnl luauluo) auQql el 'sluerpnlgsalred '(CWn'WWUf3) neazne5'4 rc4'edonl,p n5uoc eillleles loLu-slq: 1a 9sr;e9r rns sar8o;ouqralseledrrulrdsel 'spuels un : elsngoueJgueÂoug l IPIPWaqlluJ el ,pDeJnD!nDaquory,,i tlbl xrpep sre^erlne raluaur"rgdxe '(e1u3Jeprq 'urasul)npeuuouts'-lted le lu^nofgp 'çn Lç LVLg bO @: ne'^otuotna.^/lMM '1n;ç 1ug1.f.:e,fnod rr;qndpuer8e'1 : sluauau8tesueg'(ari{1e1ep 2lse,canb ec-1sa,nb srDu : seq2nossapile) 'sagruaS-ei'1uos rna; lnb sepuol sê7: oç r{6 ,ârquâ^ou lz lPâJPue^lurod-puor)grods sap sreled,q 6 t p saHelæ se)ual?luof,xnapep lnolne g ùt ap'asudarlue,; p eq)raqlêrel ap (erqrzn3,; ap se1s13o1or3) 'sluelpnl?1es1a[ordep srnaleuEeduorre .1-.J xnornotr4'd-'f : slelg sas snol sueP uleunq 'ûdN'l) olralf5 'asudarlua,p slnele?tl'sletJFnpul .W ,(à-l '(or8ydn5'eru1)zeurpeyl; luêue^nou el e.tqute^out I lPun'|.lld6) 'srnaqlreq)sop elquasua,lprelquessel .t fe^ne1'g '(EUVn)lelle^nq ?tsreNpory saua^noseuodle alll 'Z rellFdfuoyu rar;ged1uoy1 ep le 1 ep ne1oryug6 utDLunqlz]lgDul saruar?ruorsal s?lrsra^run se;ted 'aruerrsel ap epl pl ap 'aulDgrn uo4otgtuo166ol p eu6odtuot ap pa arpel al suep egsruetro agu.rnof apeS q uoslD.u aO i O9rl gt '(t4n) lerrnog'W 'luauaddolan?p1esaqlteq)al seftrues '(EWn) Âurel'1-'y1'@urpxer6) seperlaq 19VI1t^ SUOH sep : uorleqnlul,palts un i uotleuilol ep ,aJuDrJap '11tr rcd adotnl,p -leïeg sanîuol 4tlsodsrpun i luarue^nou np as{eue,p san6uol'salouorîgt senùuol: Ot rl ç t 'ç6 L9 Lb,LgVO Q) auro;a1e1d eun j aqlreq)et ap eltoletoqel '(8ar1) 9po9 'yytod ttonosep Talqo rer;;adluoyy O6o?t - leuuossnotg-.V un : arSqluruagdornealgd a3 .selue^ouut aururo) satp6uotlg salnilm la sanfluol anl t9 t _ anbruelogap n1lsul sasrrderlua,p uolle?l) e; s;auuorsse;ud 1a no'afupll-stneqrraqrseplnu.nmnnn : r.lt I xellledluoy\lep alu?pelv,l ap doà) sel sra^enbl8olouqralueFueq ap '(eru1) uluorgqrs'd'(SàN)) rrelral .1-'y1 'sagnbrgdde saleluauiepuolsaqlraq)at la 'yyred (aEemho,p '(ZUVn) seproqse6 eP s?lr^lllpsap elqulassel uoqeluasgrd) 'rf 'Jl-alueDsela pelal'/1,\it^M : êtuelf s el ep a aHDJnpe)rnossereun ^owolnS 'adorngue le af,uetl ue 1ue;enrnbg 'nDe,1i ot q 6 ,arque^ou 0z lPnaf al?t pl ep a;euorSgr uotleutptoo) sue5'derrpueqnp le yods np'enbrsi{qd sarleluaug;duo) sluâueutlasuex seruar?Iuor sel np 'gluesel ep 9l^!pe,laP'lueuasstllten 'suorlrp?sep spuplsI (anbq9197 '(edorn3 ue ap dueqr al suppsuorlerr;dde sasle uleuntl saltoliltel sop uoltplnw)tatle^aqf 'd e;rra3) uorllsodx31(1erope6) ted al Jns?JluelanblSolouqral luaure^nouJ got? sessno, suop adotn1,1: Ot q 9 t eleuollPuuotlPfnPa,leP PUPIS ep le uotle^ouut,p lueu.raddo;en?p 1(anbluqralp enbr;rlualrsaleulSeur,;ap 'eqlraqrarap uegdornaatluef,npe^nou '1 a4uer) s?l!so!rn) ap lâulqp) un lse sessnol suDP 'uerre3) srereyl )ed'eilelniln ";tiï{, ^owotnl',,s4Dl? qgl 1(arupgde ilDlue^u au6oualtoq2puDnô: A7,,AoWOJnftrA^eq t I ep JUAUJeAnoU '(tWn 'gluesle ef,ueulo#edap ,sanrplppe ef,uetfs1aun16)snol lnod erueps p'l rrpedg arque^ou Zl lpunl sno^-zapueg '1 : (erut) rc1'ecry6 ap ptg,1 elpposuas es(;euy slPl? ses snol suPP saynpuor)uoSrureg : (sa;nrryedo4se ]a ?ssD)lrossara1: aôo1ot1ilsdp yodg 1aanbuogql , luauehnou eT : ot t{ ç t '(tar;1ad1uoy1 anbtsÂqdep eloleroqeg5opan8uel ni aP arelnr?lotu anbr19u98 anbrsÂqdo4se ep lnilFul) lnelueaf .d le etuouoJlseuê eqlteqlet red'queueilD4 xnDeAnoa! ap aonojg) ?l?^?JalqlsFur sre^run,.l sa1tns ytod a1 '1-9V:S69 L9 bO A Sro.ererzna@ndf : le)uD): q t t 'erque^ov j (xnpu?leuoueula sele^,sapp;;or sap 7z lPeuPs : seruossa;rnod sluauau8rasuag '(rel;;edluoyy a,oler oqe1)eredsa,l ap ellauuorpuoS '(epelltqae; ap speg) .f sel,, snq ep enbruougg ep i,suolul rpd nillsul) uee1rog Ël,iliilffirrrT,X 'gDl? sassnol suDPnDe re) a1 i qoz lgnP,l aP q t t P ued?c 'aPDillDdDt P enbuogqlenbrsÂqd ap aloleloqel) eeJua w e^nou e6o '(ZWn'SU 6 Tezop nq saruarrsogg) epuout np eulq)eu 1o9 apuelt sn;d e1 il trp'ler;;ed1uoy11 assnDfun'ejque^ou çz aqruPutlo sefoltN 'v Jed eJJnDeun JaqJD ua 1(tnapnpuor-tutessap i '(atp?Luo)e; ap are;d)salgtg Tnadasut aup enbqgînug p anb4otullc apnlg,padnorg)-'artâ^ el slol eun i ilïÈll slorlsePauteluo,el eP q tt Ple q ot P : (a9uerrayp9y1i6g3) ued?C 'ailf q ep sauerd se7: a6o1og6o1 ârueslnu q ep elglluot 1a satqdsa sap zel:?og.arqrua^ouzz lPetuesa;tolo;q'seplunq seuozle senbpsnoq; I (spre;lrnotq96 slpadse'l-sa)uetfsol?ueld seluossel 'plrueloge;a$ suoslegsep arlolpruasqg I (sauueguerreilp?U\t s?l?oos sap aÉo;ogqrry) ef olo1dÂt+o?prv I (atErzn3,; ap saprEo;orJ) spueurrnot sa; rnod xno;;perse6

sl)N]tf,s stc

erepqr""'r;ii:Tr'J;,Iï35 ilnN

sruodsslo stv'tvdnv

'9LçZVLL9VO @'r;'9!1uou-nrun slueuau8tasuag @pleq)u'launuJ i , 'q8t 6aP ' elqura^ou Pr l 1z ne/I np '(apueyl ap apol) fu91e4.1ne6 ?ils,re^run p a6ologtqtty 'a6o1o1dÂ61 '(fruV)Ot 66Z0 L9 yg g; I r;'srlodor8e.ivurun .q gI p q : sguauleu8rasueu Ot ep 'arquanou6z ne g np 'zal-al-neulelsef op )ÎW SaLuurotlsalle nDa,7.:ozH

satrue rrso?e) a,rra1 ;friHtlJ:# sre!lalPsel

st)Nil)s s3(I19V11nnV

'(epuery "p*"i;'il'u:3iËl

?lfsia^]un'qgt ç "'ser?/uDuseuuoqsep ePnl?,le.tque^ou lz lParPua^ .(ruqg_srno1 pre^alnoqIZ) pJPolega; req 'gg qOZ q 'alla^noilg ue 6uog 6p a1:seluallssepieg 'ot q Lt P t{ t[ ePle q Zl P 09 q 6 aP êluerrs q aP sJa.rfasselza)Ed : selJannoseyod,pottl 'L88ç t9 L9iO Cbltf'peltr@llape.aileur . 'pelr) : sluauau8rasueg 'q tl ç 'uolltssno6-ropenSue'l el luaqtnol rnbserpeleur sa3 ârqrua^ou6l lper)rew '988ttt L9V O 8) ! t1'gdluor.u-nrun'ser@xur eI

rnbrnon-r"pu"r r;itffi ruor";;,eug

'

,u'r", u",',3, É,?ut: 6iSfrS

'elpueruaru | Â'r aozr";:Ëri""1:'i"iT:i

'auruor,{.,; ep ell?lue ;ran sn;del ua^nol?p gueÂe 'aruetl ap a8E;;o1ne tnassa;ord launrg ;eql61 anSo;odorqlueogled a1 '(unro3 np sasserral)aJ?pg^la! np uoles '0c tl t t g 'lnq,p^lnofne luatl as a;euorSgr ernue^no,paluetaluol e'l 'alqute^outz ne,nbsn(suotnuasessuep1arar;;adluoyy'ç e)uerf,Sel ep el?t e; rnod sno^-zapuet p sanbr;rguarc5 luo s?uuotssed

slf l^uls


Ëdition du lundi 17 novembre ?*0S

DEl-.ASCIENCE Trois séances à Agropolis museum

rrTf; nr LÂ.$ilrlicil Tr*issè****sè izçrt:tp*lix {y1Lt*t:.Lt{T1 ** ***1i*, * 1* h,

*i dsmain,* 1* * et 14 h. d**,trnæ*tair*, û&*at *n pr*ls*nc*d* *la**** d* ire *i ?ndt d* iV*6* f r6d6rir:-**zili*: "*b*mir,,*4* d*v*l*çp*,rs*n|, r,*rxx:ti*tt*r'tl4rtnN'i* f*fi*#ntffi$*\ tltr*-r*T\ç..;nlrs$" Y,<sr1i*r #sr &*r*itt* *ti**rw *t, ?.]ir:;.s1i** &un*i. #*r;x n*m:sr*ciepays. ta mçtlw"Jæç hal>ilai:\s p*tJv t3* *T1T sirtisf*irç i*zir***x*in* vil**u *tsr l* pl*n d* 1'alirn*ntati*Tr. rJ* ls senia *t ée l'6d*r:aTirs*. 1.3rzr: a,T,r*',t*r* 4** prsfi*\slçrn*x. l*t:I,:tsl ;tl6tlvsr**'*?:;#, d'ilrcîituli***p**\i4zs***1 priv*** çs*z:r\**\. d'æn&ltrr*r1* siiil*ti*ilr çtt"ïs*ri*rf.:xsr1*d*v**sp**m*n! 4xr*b1*.Malçr* de ***n*s inl*nt:rsrtr,;, {:*r:;i:4tli*r',ti r:'*î1*i6r,**tp&L**u.:t*fit, les résullatsescûnpté$.*ntr*irt*ntps.&*d'ery**t. p**i*ipant**. d* î*rnp* *l 4"&**rgi*.p***i* n*m* av*ç rj*.ç reçs.erztim**tç *?t*y^i** ç*Ss*lalt*ns pâ*vræl* i*t* tvâi*+sl*,xr* LI ** *.*nlinu*ntri'*tsçm**t*t., F?é*l:s* da*s 1*vaitr6*4* l4umyla*, da** la torditrlèr**es kn4*s, *'s ?*r**, l* ltlr* pr*ç**a rj* r6flàr:*zr çur i*s fat:t*ttr*4* r**s*it* at

à a*h**

rl*c

n"ni*tæ }J, #rÇ Lç

** lr";tt**rsnï"r*laT*im *t la pa*vr*i'*. att*ç 1'*x*r*p1*4* 4*ux.*:t:p*ti***** r:*ntr*,s1*a.ç j fil"* i{,1?iàt)I{it

p*f "è+

,èr

r'd

rÎ,* rfr1il s

ftr" a/^-A --^

{.p1.t1ç\.1

1Y*

Açr*p*li* ffirr$*ilffi, *51 æ't**un &çr*p*li* ttt *7 *É+iS *û *u hltp:r'lr,:un*i.rtn.*6rrsp*1ix.*.


il: i/'4

r

\'

'iii ,s

ffi


sri*nffi Apprenti ilrrir fâï* . : , l r : ; r l ' : i : " 5' '' Vîllegede$sd&(5. avecdetooÉÈwÈëtdè nombnuxrteliers-Jeldiao' de ven@iadeihh*te r4hàrShgoetgaÊ.dlade 9hàûrQitn-dmau rectorat3lrue de f UnilreEitéà iilodpeilt!t o+6741à'tgl"Gabit Phob.jotærcwl'ru (à Costdmu),tout sawksur leeeutwleæuuq goûtedc ,lalsindedemafn

Êr&4Næ -.De. . nottd'xxafr'&ttE*rc' rcnt owfuauxciilleuxde tout dgei,

,rF

ffffi

as besoin d'enfiler we combinaison de |rl spaLionaute pour jouer à I apprenti Ll clercheur. ManipuJer, expérimenter, Irisiter, rencontrer des scientiliques I I c"u, I 9" édition de la Fêtede la science pemet au gtmd public de s'muser avec Ia àcience, gàtuiæmenl Ludique et interactil, un Villap,e des sciences graûdeur nature recùorat à Mon@ellier du 20 au s'ilstalJau 22 novembre.Deth à i2hetde 14h à 18h30 ieudi 20 etveldredi 2 1, non*top de th à 18h, "smedi 22. Notre séIection: . ll était une fois le verre... Le vene se dévoile et monûe l'étendue de ses capacilésetde sespropriétés. U n premier atÈ liei permet la fabrication de gouttelettes de vemà après la fusion du veme au chalmeau' Un sednd atelier s'iruiresse à sespropriétés le hæsport de Ia luoptiques, notament niOre am læ fibres optiques. Avec le groupe d'étude des semi*onducteus. . [a plus tnnde machine du monde Venez déiouwÛ m projet scienti'6que euro oéen révolutiomaire Grâce à ù atelier pédâLogique etue ruquetle à petile échelJe.vous iaùrez tout sur le LHC Situé à 100 m sous lerre Drès de Genève,cet accélérateu de pæticulei est m projel du Cern laboratoire euo

scientifique montpelliÉEin, O!l reconnu,J

chercheur

Bockaert

anime une conférencedébat,"Le ceryeaudans tous sesétats", vendredi 21au

>) . À Castelnaule-lez "H20,l'eauet leshommes":exPosition et ateliers multimédia,tableronde,visites Jusquhu29 novembre interactiftsur l'eau... à to ANcAndÉ-Malmux,loav.delaMoutte 0467029940. .Al{imès et atèliers: conférence Villaeedessciences, . robotiques. taillJdusilex,animations Samedi22et dimanche4 de Ph à 18h,ow Cames,ploce1abûel-Péti.04 66 3645 95. . Au montAigoual deléologiesur ou la naissance "Flahault lAieoual": proiectiondefilm, uposition' viiites...5amedi22deghSoà 17h,à conîérence, la.Moisonde lAigoual.04 678264 67' oéen oui resoupe 8000 scienbfiques de 80 machile i"ys. tinaogioee Ie mois dernier' la de !"âot" a".iult perûethe au chercheus l'univers' de la séation iri"* .o.pt"nd.e Avec le laboiatoire de physique théorique' . Analvse sensorielle Dézust'ezleim de raish de demin:l tua pré a"rit" .". rËcherchessur les vignes avec des mimatiom autou du goût dans les aliments' ei des tests d'malYse sensorielle'

\/- de f

Mllagedes scien(e5,au rectorat.

. Cabinet de curiosités des objes æciens du iJ;;;;;J;"'ers à iûJsiècte à nos jous, qui ont âpputeru des ioyageus et des collection â". i"*- ".i"*,to* l" lorme de.questiom-réponses I'atel i er l ai l déc ouv r tr d une " * pet;" "' "i'ti â tt"ii" sciences.europèennes 4""nt" le centre m-aniOredrôle et très originâle Avec i"*t'i-ug,"uo" t"i"nbfique el lechn'ique' . Le ceryeau danstout Jes états t"rueau !st m orea-nePiu^s ;; ài'i;;;,1; en savou plus' compl"xe que les autres- Pou Bockaerl' aiiàiÉon U'.onf"t"ncedebat deJoèl ! rendrcdi 21 à 20h ScienLiliquereconnu au t"ttterche au CNRS'dùecteu àtiaoà.t"* de a" génomique fonctionnelle aïH"tii* des i.imù"Ui*t el membre de l'Académie réPondrea u ;;i;;;* P"tnrre qui saura l'on seposestu not'e -" iàui"ti"" qu""ùontque 'ordinateur de Doro '9 " : ''E

/Lr

j.i

9" 111\u" q o t' V


Le LHCdécrypté LeVillagedessciences s'installeau Rectorat pourfois jours. Sciences duresmais aussiscienees sociales avecdesexpositions, desateliers,des conférences el des animations sur des thèmesvariéstelsque I'archéologie, I'analyse sensorielh, l'égyptologie, les languesrégionales, la biodiversité, etc. LeCI{RS, I'UM3,le Giradsejoignent. également au par mouvement desportesouvertes et desconférences. ) Vitlage dessciences, demain, 21 el22nov. au Rectorai; 31ruedel'Université. 046741 67. > CNRS, 1 919routede Mende. 0467143885. ) UM3(université Paul Valéry), routedeMende. 0467142376.

Même enpanne, lecollisionneur faitrêver leschercheurs

. Pourcetteédition2008,c'estle Ciradqui regroupe la plupart desactivités (voirMontpellierPlusd'hier) maisil n'estpastoutseul. LeBaloard 0rganise leBardesSciences. Lethèmedelasoirée seraLeBigEangenéprouvette quirevient surlegrand collisionneur dehadrons, (LHCpourlesintimes). Le LHCpourrait faire avancer la science dansdesdomaines encore inconnus delaphysique comme lanaissance de quiserait I'univers ainsirecréée artificiellement (etenpluspetitbiensûr).André physiNeveu, cienthéoricien, directeur derecherche auCNRS physicien etGilbeft Moultaka, théoricien, chargé derecherche auCNRS expliquer0nt lesrouages decefameux collisionneur etsesenjeux. quisedéroule Uneconférence exceptionnelle en visioconférence avecla Maison desMétallos à ) Plusd'informations Paris etleDôme delascience etdel'innovation et programme complet dulaboratoire duCERN à Genève, résidence du

sur [e site www.fetede- LHC.J. L. lascience-lr.fr et au ) CesoirauBaloard, 21bd LouisBlanc, à 20h 30. 0467416795. Entrée libre.0467799668.

A la poursuite du diamant noir Le11esalondeminéraux etfossilesauralieules22et23novembreprochains auMasdeSaporta, delattes.De10h à 19h,unequarantaine préd'exposants viennent senter leursdernières découvertes minéralogiques et paléontologiques avec, cette année, desuperEnfin, desfilmsmettront envaleur bes Crocoites de Tasmanie. Unatelesrecherches duCIRAD. préhistoire lier accueillera les ) Rendez-vousle mercredi 19 qui pourront enfants s'initier à la novembre de th30 à 12h et de desilex, l'allumage defeuet 1 4 h à 1 7 h 3 0 à l a Ma i s o n d e l a taille pariétale. la peinture Deuxanrma- Untrès technologie(CIRAD)au 73, rue beauCrocoite deTasmanie. teurs les aideront à construire une Jean-FrançoisBreton. préhistorique. cabane ) Horaires desvisites : pour le publicde seral'occasion Parmiles bellescuriosités, le découvrir 10 h -1 t h -1 5 h -1 6 h . préunepalette depierres pourra également découvrircieusesautrequeles saphirsou pourla visite"Lafabrication public Attention, météorites :- :"rcc1at, décou- rubistraditionnels secret deseiieux". horari.e denombreuses I'or", souligne ','ei1es auChiliet enArgentine, de ganisatrice, Marie-Louise Navarro. .. - - s o ms c ie n t if i-) Tarif: adultes s ' lo e rb ge es mme(n - -' :: :a : , 3 :a S a r :' ê i, a ::: 3,50! ; étudiants, chô-

urnéespoftesouvertes io u rd 'h uaiu C I R AD


/

012+(345$&

"#$$%&'()*+,%-.

!"#$%&'()*#++#,$'-(#.(-'$/,0'(1#$2'3#$,#2('2(/#45$,-#2,53(6789:().(!;<7 678+7%&9'( :&( '&,4&',4&( -9( 0;<)=( >&( $9%$( &7( *#$2&( :&*9%$( .&( ?&'( @-7A%&'( /BBC( -9( )&'A%,&( D-'2&7-'%-2( &2( E-.#'%$-2%#7(:&(.-(:+.+8-2%#7('+8%#7-.&(:FG.&(:&(H'-7,&( I9&$2(&2(;#':(:9(0;<)J D#9'(K%&7(,#L*'&7:'&(.&('1.&(:9()DE(&7(:+.+8-2%#7=(%.( M-92( ,#LL&7,&'( *-'( &N*.%O9&'( '-*%:&L&72( ,#LL&72( &$2( $2'9,29'+( .&( 0;<)J( P7( &MM&2=( ,&2( #'8-7%$L&( :&( '&,4&',4&( QPD)3R( 7-2%#7-.( :+,#7,&72'&( ,&'2-%7$( $&'A%,&$(&7('+8%#7(&2(&7(,&72'-.%$&(:F-92'&$(S(D-'%$J T-(:+.+8-2%#7('+8%#7-.&(:9(0;<)(&$2(.&(*#%72(:U&72'+&( *#9'(2#9$(.&$(*'#>&2$(O9%(*&'L&22&72(-9N(,4&',4&9'$( :&(M%7-7,&'(.&9'$('&,4&',4&$=(&2(*#9'(.&9'$(*'#>&2$(:&( A-.#'%$-2%#7J T-(:+.+8-2%#7(85'&(:9(:+K92(S(.-(M%7(.&$(,#72'-2$(QV;<=( P9'#*&=( ,#72'-2$( %7:9$2'%&.$WR( L-%$( *-$$&( .-( L-%7( S( .-("D6(*#9'(.&$(:+*12$(:&(K'&A&2(*'#*'&L&72(:%2$J( T-("D6(Q:%'&,2%#7(:&(.-(*#.%2%O9&(%7:9$2'%&..&R(&$2($%29+&( S( D-'%$J( P..&( 85'&( .-( 7+8#,%-2%#7( :&( ,#72'-2$X,-:'&$( -A&,( .&$( &72'&*'%$&$=( .&$( '&.-2%#7$( -A&,( .&$( DYP( Q+,#.&( :&( .F%77#A-2%#7=( M#'L-2%#7( 0;<)( &72'&*'%$&JJR=( .&$(:+*12$(:&(K'&A&2=(.&$(,'+-2%#7$(:F&72'&*'%$&W 0F&$2(S(.-("D6(O9&(.-(:+,%$%#7(&$2(*'%$&(:&(:+*#$&'(97( K'&A&2J( T-( "D6( L-7:-2&( &7$9%2&( H6)3( QM%.%-.&( :&( A-.#'%$-2%#7(:9(0;<)=(:+2&79&(S(ZB[(*-'(.&(0;<)(&2( S( !B[( *-'( I)PIR( *#9'( .&( 2'-7$M&'2( :&( 2&,47#.#8%&$J( 0&( 2'-7$M&'2( *'&7:( .-( M#'L&( :&( ,&$$%#7( #9( :&( ,#7,&$$%#7( :&( .%,&7,&$( :F&N*.#%2-2%#7( S( :&$( %7:9$2'%&.$=(,#72'&('&2#9'$(M%7-7,%&'$J E#%,%( L-%72&7-72( &7( :+2-%.( ,#LL&72( $&( :+'#9.&( .-( 8&$2%#7(:F97(*'#>&2(-9()DEJ T&( )DE( -( 97&( L%$$%#7( :F-**9%( -9N( ,4&',4&9'$( *#9'( .&$( -$*&,2$( -:L%7%$2'-2%M$( :&( .&9'$( *'#>&2$( :&( '&,4&',4&J( \9&( ,&( $#%2( *#9'( :&$( *'#>&2$( :&( A-.#'%$-2%#7( #9( :&$( *'#>&2$( *-'2&7-'%-9N=( 7#9$( '&,&A#7$( $#9A&72( :&$( L-%.$( :&( .-( *-'2( :&$( ,4&',4&9'$=( :&L-7:-72( :&( L&22'&( -9( *.9$( A%2&( &7( $%87-29'&( 97( :#$$%&'(:+>S(,#7$2%29+(Q]RJ(;#2'&('1.&(&$2( :&( $F-$$9'&'( O9&( .&( ,#72'-2( O9F#7( M-%2( $%87&'( &2( O9%( &78-8&(.&( 0;<)($#%2(%''+*'#,4-K.&(:F97(*#%72(:&(A9&( >9'%:%O9&=( M%7-7,%&'=( D6J(6.( M-92(:#7,($#9A&72('&*'&7:'&( .&(*'#>&2(:&*9%$(.&(:+K92=(&7('&7,#72'-72(.&(,4&',4&9'( &2( &7( -7-.^$-72( $-( :&L-7:&J( D#9'( 97( ,#72'-2( &7( *-'2&7-'%-2(-A&,(97(%7:9$2'%&.=(%.(M-92('&,-:'&'(.&(*'#>&2( 8.#K-.( :9( .-K#'-2#%'&=( 7#2-LL&72( .&$( K&$#%7$( M%7-7,%&'$(:&$(,4&',4&9'$(&2(.&9'(2-9N(:&(*-'2%,%*-2%#7( -9( *'#>&2=( *#9'( +A-.9&'( .&( ,#_2( ,#L*.&2( :9( ,#72'-2J( 6.( M-92( -9$$%( ,#L*'&7:'&( 8.#K-.&L&72( .&( *'#>&2( $,%&72%M%O9&(&2(O9&.$(2^*&$(:&('+$9.2-2$($#72(-22&7:9$=( -M%7( :&( *'#*#$&'( :-7$( .&( ,#72'-2( .&$( ,.-9$&$( :&( D6( -**'#*'%+&$=( &2( K%&7( .&$( -'89L&72&'( .#'$( :&( .-( 7+8#,%-2%#7(O9%($9%2J

!"#$%&'()"*%+#,'-

%%%

0U&$2( +8-.&L&72( -9( )DE( :&( .-( :+.+8-2%#7( O9&( $#72( +.-K#'+$( .&$( *'#>&2$( &9'#*+&7$( -9NO9&.$( *-'2%,%*&72( .&$(.-K#'-2#%'&$J(P7('&.-2%#7(-A&,(&9N=(7#9$(-7-.^$#7$( .&$( *'#>&2$( *#9'( ,-.,9.&'( .&$( K9:8&2( &7( '&$*&,2-72( .&( ,-:'&( M%N+( *-'( .U`PJ( Q0F&$2( .-( LaL&( ,4#$&( *#9'( .&$( *'#>&2$( V;<( &2( 2#92&$( -92'&$( $9KA&72%#7$( *9K.%O9&$( O9%(M%7-7,&72(.&$(*'#>&2$(:&('&,4&',4&RJ(;#9$(L&22#7$( -,29&..&L&72( &7( *.-,&( 97( $9%A%( *#9'( .&$( *'#>&2$( &9'#*+&7$( .&$( *.9$( %L*#'2-72$=( -M%7( :F-72%,%*&'( .&$( K&$#%7$(:&$(,4&',4&9'$(O9%(^(*-'2%,%*&72(&7(2&'L&(:&( '&,'92&L&72$=( >9$2%M%,-2%M$( M%7-7,%&'$W( &2( -9$$%( *#9'( $9%A'&( .&$( '+$9.2-2$( :&( *'5$=( -M%7( :&( *'+*-'&'( :&$( *'#>&2$(:&(A-.#'%$-2%#7(+A&729&.$J D#9'( .&$( -,2%A%2+$( :&( A-.#'%$-2%#7( :&( .-( '&,4&',4&=( %.( M-92( ,#LL&7,&'( *-'( :%MM9$&'( -9*'5$( :&$( ,4&',4&9'$( .&$( K#77&$( *'-2%O9&$( S( -:#*2&'( $F%.$( A&9.&72( :+*#$&'( 97(K'&A&2=(&2(.&(M#7,2%#77&L&72(%72&'7&(:9(0;<)(*#9'( .&$( *'#>&2$( :&( A-.#'%$-2%#7J( `7( &72'&2%&7( -A&,( .&( ,4&',4&9'( *&'L&2( :&( ,#L*'&7:'&( .&( ,#72&N2&=( .F#K>&,2%M(*#9'$9%A%(&2(.F+2-2(:F-A-7,&L&72(:9(*'#>&2J(T&( '1.&( :9( )DE( &$2( :&( M#9'7%'( S( .-( "D6( 97( :#$$%&'( :&( A-.#'%$-2%#7( ,#L*.&2=( O9%( .9%( *&'L&22&( :&( >98&'( :&( .-( O9-.%2+( :&( .-( 2&,47#.#8%&( &2( :&( $-( K'&A&2-K%.%2+J( ;#9$( '&$2#7$( &7$9%2&( .F%72&'.#,92&9'( *'%A%.+8%+( :9( ,4&',4&9'( .#'$( :&($&$('&.-2%#7$(M929'&$(-A&,(H6)3=(.&(,-K%7&2(:&( K'&A&2W VA#%'( 97&( &N*+'%&7,&( &7( '&,4&',4&( &$2( %72+'&$$-72( *#9'(2#9$(,&$(*'#>&2$=(,-'(&..&(*&'L&2(:&(,#77-G2'&(:&( .U%72+'%&9'(.&(M#7,2%#77&L&72(:U97(.-K#'-2#%'&=(-%7$%(O9&( .&$(*'#K.+L-2%O9&$(:&(.-('&,4&',4&(*9K.%O9&=(&2(:#7,( :&( ,#LL97%O9&'( -%$+L&72( -A&,( .&$( ,4&',4&9'$( O9&.O9&($#%2(.&(:#$$%&'(,#7$%:+'+J(V*'5$(L-(245$&=(>F-%( M-%2( 97&( M#'L-2%#7( &7( L-7-8&L&72( :&( .F%77#A-2%#7=( ,&(O9%(L&(*&'L&2(-9$$%(:&(89%:&'(.&$(,4&',4&9'$(:-7$( .&$( *'&L%5'&$( +2-*&$( :&( .&9'$( *'#>&2$( :&( ,'+-2%#7( :U&72'&*'%$&J( @&( .&$( -%:&( S( ,#7$2'9%'&( ,&( *'#>&2=( S( $&( *#$&'( .&$( O9&$2%#7$( ,.+( *#9'( $-( '+9$$%2&=( *9%$( .&$( 89%:&( A&'$( .&$( $2'9,29'&$( :F-,,#L*-87&L&72( Q%7,9K-2&9'$R(.#,-.&$J

La fête de la science : chroniques au café froid Quadrature du cercle de la vulgarisation scientifique : comment accrocher un public pressé et transmettre un message en 5 minutes chrono ? La Fête de la Science : n.f., diffusion de la culture scientifique les yeux dans un microscope ou rivés sur des arcs électriques bleutés et des éprouvettes multicolores. La part belle est laissée aux sens, à l'expérimentation en direct : il faut bien que tu captives un public qui de stand en stand absorbe la science alors que la disette est plutôt de mise les 364 autres jours de l'année. Alors il faut que ça soit grand, fort, si possible que ça fasse un peu de bruit, voire que tout explose. Succès garanti. Tu n'as pas fini de ramasser les morceaux que ton café a déjà refroidi. Tu aimerais parler vraiment de ce que tu fais en thèse après ce beau week-end mais la fac ne t'en donne pas les moyens et l'on va te taper sur les doigts si tu n'as pas fait tes 8 articles en 3 ans... A la faveur de ton café froid tu regardes de plus près qui sont ces fêteurs de la science. Retire les associations et tu circules déjà beaucoup mieux. Ôte la grappe de chercheurs vulgarisateurs un peu free-lance qui ont encore la foi après 30 ans de carrière, 2 ans de Valérie Pecresse et 3 ans d'ANR et tu n'entends plus que les ronrons de ta cafetière. Tranchons tout de suite ce faux débat, il ne s'agit pas de mauvaise volonté mais bien d'un manque crucial de moyens. Avec un à deux chargés de communication scientifique à temps plein par université en moyenne, cela fait un communicant pour mille chercheurs. A l'heure où l'on démantèle le CNRS, les chercheurs sont dans la rue pour convaincre l'opinion publique de l'intérêt de maintenir une recherche fondamentale et d'y investir massivement. Mais qu'offrons- nous de plus à ce "grand public" que cette image de chercheurs en blouse blanche un peu barrés ? Sommes-nous les artisans de la concurrence économique du savoir ou le socle scientifique de notre société ? Notre fonction de doctorant(e)s ouverts au monde qui nous entoure est-elle donc de présenter une fois l'an nos recherches au grand public ? Devons-nous nous contenter de mener des recherches individualistes alambiquées (vous pensez vraiment que le titre de votre thèse est compréhensible de la majorité ?), ou bien devons-nous consacrer ne serait-ce qu'une petite partie de notre activité professionnelle à divulguer nos connaissances et ouvrir les portes de nos facs ? La vulgarisation scientifique n'est pas un passe-temps comme un autre, c'est un devoir moral de scientifique-citoyen. Et puisque la jeunesse en plus d'être précaire doit désormais être souple et réactive, montrons que nous pouvons passer par dessus les bonzes institutionnels et son sacrosaint Establishment.

V9( )DE=( >&( LF#,,9*&( -9$$%( :&( $&7$%K%.%$-2%#7( &2( :&( ,#LL97%,-2%#7( A&'$( .&$( ,4&',4&9'$=( &2( :&( A&%..&( *#9'( .&$( M%7-7,&L&72$( :&( .-( '&,4&',4&J( T&( 2'-A-%.( '&.-2%#77&.(&$2(2'5$(%L*#'2-72(*#9'(,#77-G2'&(&2($&(M-%'&( ,#77-G2'&(:&$($&'A%,&$(:&(A-.#'%$-2%#7(:&$(97%A&'$%2+$=( &2(:&$(-92'&$(292&..&$(:&$(.-K#'-2#%'&$J

(.//%&0,)123)%4556%

!

Vincent BONHOMME Plume! - www.laplume.info Plateforme participative de diffusion scientifique

!"#$"%%&'()!*+,

%%%

789)%4

!"#$%&'()"*%+#,'-

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%(.//%&0,)123)%4556%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%789)%:


6

M O N T P E LLIE R É D U C A TI O N SCIENCE CONFÉRENCE

RECTORAT

La science en fête ! Cette semaine, c’est toute la France qui fête la science ! Et comme chaque année, la manifestation est déclinée dans toutes les régions. Ainsi à Montpellier on propose durant plusieurs jours de nombreux événements. Plusieurs temps forts marqueront cette semaine dédiée à la promotion de la recherche scientifique, avec notamment l’installation d’un village des sciences dans la Cour du Rectorat pendant trois jours. Le choix du lieu peut surprendre, quand on sait que les années précédentes cela se déroulait place de la Comédie ou sur l’Esplanade. Mais cela s’explique en partie par un manque de moyens. En effet, le Conseil Régional n’a pas souhaité financer la manifestation cette année. Mais la fête n’en sera pas gâchée pour autant. Ainsi, 18 stands avec des laboratoires de recherche planteront leurs tentes au Rectorat et présenteront leurs diverses activités au grand public. Biologistes, généticiens, astrophysiciens, botanistes… Autant de noms barbares qui ne signifient pas grand-chose pour le commun des mortels, il faut l’avouer, seront à la disposition des visiteurs pour expliquer leurs métiers. De quoi satisfaire les appétits des plus curieux ! F. Bessière ! Du jeudi 20 au samedi 22. De 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h 30, et samedi non stop. Rectorat, rue de l’Université. Entrée libre. 04 67 91 47 00.

CIRAD

Portes ouvertes ! Dans le cadre de la Fête de la science, les chercheurs du Cirad ont décidé eux aussi de se mobiliser. Pour l’occasion, ce centre de recherche ouvre ses portes aux petits et grands pour leur faire découvrir leurs différents travaux avec des visites thématiques de ses laboratoires, des films, des quizz et une conférence. Sans vendre la mèche, voici quelques uns des thèmes prévus lors des visites : Quels biocarburants pour l’avenir? Colorants, conservateurs, que mangeons-nous ? La fabrication du chocolat, secret des dieux ? ! Mercredi 19 novembre au Cirad, 73 rue Jean-François-Breton à Montpellier. Ouvert de 10h à 17h. Les visites durent entre 30 et 45 minutes. Inscriptions au 04 67 61 55 17

Un des temps forts de la Fête de la science à ne pas manquer c’est la conférence du neuro biologiste J. Bockaert. Intitulée "le Cerveau dans tous ses états", cette conférence ouverte au grand public est une aubaine pour pouvoir rencontrer ce membre de l’académie des sciences de Montpellier, dont les apparitions sont plutôt rares ! ! Vendredi 21 à 20 h au Rectorat de Montpellier, 31 rue de l’Université. Entrée libre.

SATELLITE Des étudiants de l’université de Montpellier II ont conçu et réalisé un satellite appelé Robusta. ! Découvrez le au C NRS, mardi 18 novembre, route de Mende, de 9 h à 20 h.

BIG BANG On a beaucoup parlé de l’inauguration récente de l’accélérateur de protons à Genève. Dans un tunnel de 27 km de circonférence, un collisionneur permet de recréer les conditions du Big-Bang. ! Visioconférence depuis G enève. Mercredi 19 novembre, à 20 h 30 au Baloard, 21 bd Louis-Blanc. Entrée libre.

LES BONNES MANIÈRES Une conférence originale se penche sur l’étude des bonnes manières de l’Antiquité à nos jours pour tenter de mieux comprendre ce qu’on appelle aujourd’hui "le manque d’éducation". ! Vendredi 21 novembre à 18 h, université Paul-Valéry, route de Mende. Entrée libre.

Lundi 17 novembre 2008

FORUM STAGEMPLOIS

« Une démarche volontaire »

Lors de la précédente édition, de nombreux jeunes ont passé des entretiens.

! Tous à vos CV ! Il ne vous reste que deux jours pour les retoucher et les peaufiner. Munis de ce précieux sésame vous pourrez ensuite vous rendre à la 16e édition du forum stagemplois et alternance qui se déroulera dans la galerie d’Auchan Pérols, mercredi et jeudi. Thierry Laffond, de la Banque des Stages de Montpellier, chargé de l’organisation, explique l’intérêt d’un tel événement. Montpellier Plus : Tout d’abord, qu’est-ce que la Banque des Stages ? Thierry Laffond : C’est un service qui dépend du Ministère de l’enseignement supérieur et qui est en charge de prospecter des offres de stages et des contrats d’alternance (depuis 3 ans). Nous avons un portefeuille de près de 2 300 entreprises dans 50 domaines d’activités différents à l’échelle nationale. Chaque année, nous gérons environ 5 000 CV. Mais notre rôle consiste surtout à solliciter les entreprises, un peu comme des commerciaux, pour obtenir des offres de stages et d’emplois. Nous avons une démarche très volontaire pour faire émerger des offres. Comment vous y prenez-vous ? Nous allons au-devant des entreprises de la région. Quelles soient petites ou grandes peu importe, mais nous essayons surtout de leur ouvrir de nouvelles perspectives. Je m’expli-

que. Prenons une PME par exemple. Celle-ci n’a pas forcément besoin d’un stagiaire. Mais nous essayons de lui montrer qu’en prenant un stagiaire avec telles ou telles qualifications, celui-ci pourra peut-être développer pour l’entreprise de nouveaux projets auxquels elle ne pense pas et qui pourront lui être bénéfique. Donc sur le forum que vous organisez mercredi et jeudi on pourra trouver ces entreprises ? Tout à fait. Plus de 100 entreprises seront présentes sur ces deux jours. Elles auront toutes un emploi, un stage ou un contrat d’alternance à proposer. Ce n’est pas un simple forum, c’est un véritable moment dédié au recrutement. Les jeunes qui viennent auront la possibilité de passer au moins 20 entretiens sérieux par jour. C’est une chance qui n’est pas donnée tous les jours. Et même si les jeunes ne cherchent pas un stage ou un emploi ça peut être un bon entraînement à l’entretien d’embauche. Vous semblez très investi pour l’emploi des jeunes… Nous formons des jeunes dans les universités françaises, ce n’est pas pour les laisser tomber à la fin de leurs études. Nous devons nous engager pour les jeunes que nous formons en les accompagnant sur le chemin de l’emploi. Propos recueillis par Fanny Bessière

RECRUTEMENT

La Région se mobilise

! Cette semaine est décidément dédiée à l’emploi. En marge du Forum Stagemplois et alternance (voir ci-dessus), se déroule un autre forum, celui de l’emploi et du recrutement régional, en partenariat avec la Région Languedoc-Roussillon. Cet évènement propose aux person-

nes en recherche d’emploi de découvrir plus de 45 entreprises et organismes de formation qui recrutent. Parmi eux : l’Armée, la Banque Populaire, Groupama sud, Leroy Merlin, AGF vie, Hyper U Le Crès... ! Mardi 18 novembre, au Mega C GR de Lattes. De 9h à 18h. Entrée libre.


f

1 /L

[tJ$'"'""rER>> orssctcncrs rÊru

avecdesconféVillagedessciences, atelters: et denombreux rences . "Joueravecla terre",avecCéosMontPellier' ciences pourlesgourmands", . "Descailloux de l'Euzière' avecLesÉcologistes avecArchéo.'Archéo-Égyptôlogie", mediterraneenlogiedessociétés ne5. avec dessaisons", . "Observatoire sciences-Les Planète Telabotanica, Petitsdébrouillards. et zo ne shum ides ' . " M o ustiqu es de et contrôle desespèces biologie avecEIDMéditerra-. - la nulsance", née. . "ll étaitunefoisleverre...", avecLe Crouped étudedessemi-conducteu15. . "BobinedeTesla", avecl'institut du sud. d'Électronique . "Laplusgnndemachine du mondel thée aveclelabontoiredephysique riqueet Astroparticules. . 'A la conquête avecle del'espace", et Verres desCollordes laboratoire et nanomatériaux. . "[universinvisible révélé", avecle enastronomie groupederecherche le du Languedoc, et astrophysique théorique de physique laboratoire et Astroparticules. . "Analyse avecl'lNRA. sensorielle", . "Cæur,muscleset activitéPhYavecl'lNSERM. sique", . "Lascience avecPlume! pourtous", apéritive. Science aveclecenr "Cabinet decuriosité", et scientifique tre de l'lmaginaire technique. . "sciences avecPlaamusantes", PetitsdébrouilnèteSciences-Les laros. De9h à tzh et det4h à t8h3oau jt ruedeI'Université.Té1. rectorat, 0461416795.Grotuit.

BARDESSCIENCES sur le thème"ReconstiRencontre tuerle bigbanddansla Plusgrande machinJdumonde?"'Avecvtsto.àniét"n...n directede l'accéléradeGenève' teurde Particules zt bd LouisÀ zohqoau Baloard, oq677936 68'Êntréelibre' abnclré1.

DELASCIENCE FÊTE de MichelBrunet'ProConférence panarn deFrance' auCollège fesseur surlethème deia Fêtedela science, 5ur if n ÀfriqueSahelo-saharienne"' de r.'piii.ilrn nouveauberceau I'humanité.""' 'À surla r)nio au tato' du Belvèdère lîbre' Entrée Corum du teriaise

DELASCIENCE FÊTE danstous ConrciÀtt tut"Lucerveau directeur Bockaert' ptt rel iài èirtt" auCRNS' de recherche delAcadémie au rectorat Â-z,oh ruede kàttl,du Pîc-saint-LouP)' bre' li Entrée t'IJniversité'

.4 ,

,-{; . L\!r'

Ui-'"'

lsu

I i.,r'

,1\\\ \r'

ï

.^l

b4'"G LoVILLEenPAHLE

: et Paludisme Chikungunya surueillés lesmoustiques

du chikungunya' vecteurpotentiel olbopictus(moustique-tigre), Aedes

Ies déplacementsde l'Aedes O nneseméfiejamaisassez v eûeti^du Paludisme, | | a'"" mouslique,surtoul caspùÀ, présence en Camargue Ia dont Aedes [J lorsqu'il s' aPPelIe analYsée dtêtre vient Par une albo pictus(moustique-tigre), montPelrecherche de équipe vectàur poientiel du chikunliérainedeflnstiurtde recherche zunya,maladie qui se faduit pour le déveloPPemeni(IRD) iar âe h fièwe e[ desdouleurs pour le projet "Eden":ayquql sévi avoir APrès àrticulaires. consacre11,5milen Italie du Nord, la bestiole Î'Enropu d-'euros. lions quivoYage d'origine asiatque, RenaudLannotamment grâce au com- CoordonnéPar 49 orgarassemble Eden celot, a éiu pneus usagés, merce de de 24 recherche de résidencJsur la Côted'Azur' nismes payspour quantifier I'imPact des changementsenvrronneHumidité d'émer"EIIeesten train d' enuahirtout mentauxéurIe risque résurgencede de ou sence sibienque Iesud delaFrance' en EuroPe. "Aedes sonarrivée à MontPellier est irul"dl"t bien en Camargue, est caspius Lanattendue",alerteRenaud patudismea séuiiusqu' à ie où chercheur vétérinaire celot, Guene mondiale' épidémiologistedu Cirad à la Detlxième de I' IRDconclutà l' énde Mais ? s'inquiéter Faut-il Ir.iontcellier. d'un "Le r*que de uoir se déclarer un risque négligeable ras' de local cvcle Paludisme", Mais Ia maladie esttrèsfaible' donIl Lancelot. Renaud sure iI faut surueillerIe mortsfique une conférencesur les ,ô*^t Ie lait sur lefeu' Très nera en LaniI Prorttede toutes maladiesémergentes opportuniste, mercredi suedoc-Roussillon qua' Iei tracesd'humiditéetesl -1 " 9 novembreà 14hàla Maison simmt imPos sibleà éraàiquer Ia technologiedu Cirad*, de La surveillance,le contrôIeet la Fêtede Ia science' oour démoustiles opérations de BRoulttET SYwTE cation sont assurésPar I'EID Montà 73 " Bâtiment 15 et 16, rueJean' Méditerranée,basée François-Bretonà MontPellier' pellier. ilenaudLancelotobserveaussi Entréelibre.


' '

tf

' l

,\

DEtA FETE SCIENCE

DU I7 AU 23 NOVEMBRE2OO8

Conférences, débotset expositionsprésenteront les résultots des recherchesde que l q u e s membres de noTre université.

VITIAGEDESSCIENCES, RECTORAT T JEUDI 20 NOVEMBRE I4 HEURES u Langueset culturesétrangèrescomme objet de savoir r par Maurice Codé, laboratoireCREC (Centrede recherches et d'étudesgermaniques).

recherchesur l es ci vi l i sati onsanti quesde la Méditerranée). I SAMEDI 22 NOVEMBRE I5 HEURFS * Quand Charlemagnelnventaitl'Europecultureller par Jean Meyers, laboratoireCERCAM(Centre d'étudeet de recherchesur lescivilisationsantiques

t5 H 3 0 cLanguesrégionales,languesde France,Langues tvtédlterranée). d'Europer par MélissaBarkat-Defradas, laboratoire !1la P R A XIL IN C . t6H 30 clJEuropedanstoussesétatsr par PascalChevalier, cle catalan:languede régions,régionsde languesu laboratoireMTE (Mutationsdes Territoiresen par MichelBourret.

!.urope).

alloccitan,une languepour aujourd'huiet pour demainr par Marie-JeanneVerny.

no ll2 novembre 2008

DEYUPV sURTFCATTTPUS ITAUVENDREDI 2I NOVEMBRE T DULUNDI c Archéologieet Égyptologier, exposilionprésentant r5 H 3 0 leséquipesde recherchedu laboratoirea Archéologie aDe la maison de campagneà l'agglomération des soci étésmédi terranéennes > (U MR 5140)et urbaine,l'habitat humain générateurde biodiver- l aboratoi red' accuei l des étudi antsde m ast er sité r par CérardDuvallet,Equipen Ecologiedes Archéologiede l'u niversitéPaul-Valéry. Arthropodes> - Laboratoire CEFE,avecCuy Fauvel (OPIELR),MichelMartinez(lNRA,SupAgro), 2'I NOVEMBRE Jean- I VENDREDI PierreVigouroux(Ecologistes de l'Euzière). I8 HEURES s Yétudedes bonnesmanières...u, conférencede I VENDREDI 2'I NOVEMBRE JérômeThomas,laboratoireIRSA-CRl(lnstitutde recherchessociologiqueset anthropologiques I4 HEURES < Mon beautaureau:le mythed'Europer par Pierre Centrede recherches sur l'imaginaire),au BRED, salle25. Sauzeau,laboratoire CERCAM(Centred'étudeet de bâtimentMarc-Bloch,

' itt"'l'tt'''t ttt'it

.i,i]':i:'::::


Revue de presse Fête de la Science 2008 Pyrénées-Orientales

Coordination régionale ConnaiSciences


Rencontre descollegiensI avecdeschercheurs I

I I

Quaranteélèvesdu.collègeRosa-Luxembourg ont profitéde lavenuede scientifiques pourdesséànces detravailpassÉnnahtes et constructives.

Depuisplusieursannées, le college ofte à des élevesvolontaires de 3"un d'enseigpement scientifique sous forme d'un travail pluridisciplinaire (sciences phpiqùes,SVT,mathématiquæet technologie)autour d'un thème afin de developper leurcuriositéscientiûque etfavôriser une orientation plus large dansle domainedessciences.Crtte arureele thèmedroisi : l'infl-uencedes activitéshumaines ;ur le cydedeÏeau" luarante élèvestravaillentainsi ?axgroJpesur différentsaspects Je cethème,le milieq mariiime, thèmesde travailont été abordésavecleschercheurs. I'environnement etlemilizunatu- Plusieurs rel, I'indushie et I'urbanisation. maritimede Banyuls-sur-Mer. quesqui a swcitébeaucoupdinCetravailaboutiraenfin d'annee Pendanttoute rine matinée, ils térêtparmi leséleveset treursenà h constructiondurie maguette ont pu illuster leur démarche sejgnants, va doncêtre'dufvie par surle cydedel'eau. scientfiqueautraversd'un .liapo- d'autresinitiativestout au lông Dans ce cadre,deux chercheurs ramaet ainsiaborder,au travers de I'annéepour finir par un proen ecologiemarinedel'université d'r,rnéchange trèsfructuerx avec jet devisitedela Cite deI'eqiace, de Perpigrân, M. Lentant et lesélevescaptivespar leursinter- du centrede méteode Touiouse M. Saragoniet ont bien voulu lgqlteurs,les diférents aspects et de quelques laboratoires animerunerencontreaveclescol- de la recheiche,lesopportunités cherdredeI'univerbité de redeTouloulégiensalrtourdu thèmedel'etu- qu'elleofte etlescursù scolùes se,si possi6le. de de levolution de la faunedue nécessaires. Au collegede Canetc'estaussila à la présencedu Conservatoire Cetterenconû'eavecdesscientifi- "fêtede là Science". t]

.'.---


t E SOTE R

ta fêtedelascience 2æ8 à"pleinregime"

Del'infininrentpetit : expositions Microscopia, "Lemondedesplantes","Lemondede la matière"au fonctionnement du cerueau, "Passi bêtes!",c'estunefêtequi séduitpetitset grands.Dernierjour.

Toute la semainepetits ét grands ont eu le plaisir d'observer,et surtout de manipuler en toute liberté, les nombreusesexpériences interactivestandis que Maud Fontenoya tenu en haleine un très nombreux public.

Tout au long du week-end,un public nombreux s'est déplacé pour visiterlesexpositions installeesà la salledesfêtes. Autant de parcoursà la fois sim. plesd'accès, pédagogiques etludiques. Pourceuxplusfrrus detechnolopropogie,3 modules-maquettes Reseau Distribuséspar Electricité tion deFrancelesont emmenésà

la découverte desénergies renouvelables. Cetteopérationsepourplussp@suivratoutela semaine, fiquementà destinationdesenfants desécolesprimaireset du college, avantdeclôturerenbeauté par une demièreouYertureau publiccematin de l0 h à 12h. Dimanche'l7 novembre, c'est Maud Fontenoy,tout juste rentréede la forêt amazonienne qui

a tenu en haleineun très nom- pernnne vousdirequec'estimposbreuxpublicau complexesportif sible". |o Maso.Au-delàde sesexploits Elle a enfin abordéla protection sportifs,qu il s'agisse dela traver- de I'environnementet l'éducaséeà la ramedu Pacifiqueet de tion des enfants,causequi lui lAdantique, drl tour du monde tient particulièrementà cæur et contrelesventset les courantsà qui débouchera, le 28 novembre, la voilg Maud Fontenoya placé prochain sur I'inauguration à le débatsurun planplusintimis- Marseille, en présence de te et philosophiqueque résume Iean-LouisBorloo, de sa toute I'nne de sesphrases: ,"Nelaissez nouvellefondation.


ù

!9L9!

tValleryir & Prades Conflent â Cerdaone Capcir

& Littoral :* Albères CôtcVermeille

LascienceenÊte aulaboratoireAraqo J-

L'Observatoire océanographique de SanltuE*-mr-fvier ouvreengrandsesportesaupublicsamedipourla 18"édition dela Fêtede lascience. Uneoccasion uniqued'allerà la rencontre deschercheurs et de plongerdansl'universmarin.

!.Ëï"r:ï;.'iJ::â"

r.l

. : la S a | son

au laboratone Amk,zcence go qui seconcrétisera pleinement tout au long de la joumée samedi, ks plus jemes ont dejà pris les devants,trois clits de orimire et secondaire, atant eu la primeur de lecons de chose sur li tècondation et le developoement orécoce de foursin, Uné iencontre oir Anne-Ivlarie Genel'iere, chercheur CNRS, a su inléresser la curiosité des plus ieunes. "Samedi I'esuipe de I'Obsmutoire oceanogràpfii1ue wn à pierl d'æuwâ wéàse Sophie Smêhez iesponsable de cette ioumee de la Fête de la science.Des lonunes et d6 fenm6 aui trflnsfiettrofit arec mirowiæme . lar mgagemmt pour ln sdetrce. tnsriiltollt oat-être de nouvellesrocstions, efl tout c t feroflt découwiT eil toutt simplicité le< diff&ents'lomainc: d' anolimtion du lobmntoire".

i

estlancée! t !f. -i.r,,i.: r. Dansla tace du Puigrial,qui a créé_l'événementenouwânl sondômame i{èsla sem$neclernière, lesstadons de ski catirliriesDassent lesuresapràslesauû'esà l'heure d'hiver. Âples la Quillane mercredi,Cestau tou desAn{desd ouwii- 70 o,'ode son doinaineskiabledèsdemain.Les corrditionssont oDtinules et t{evraientcomblei tous ceux dont lesspanrlesÈétillent Les iufi.esstiliionssontsurlesstar'tins-blocks. Contrrct: 06 7] 97 6A 72. Site ! tûeril et : hrytr.tresarlgl!s, coill

"Dïns tous sesétatJ'

'i,3,;rî-'S$"i,$ "î ffiT"

e jadi xtraordinairc leJeanBertela

De conférencesen expositionsou ateliêrs,d'environnement en biodivesit4 smedi le lâboÊtoire Arago vous promet une 18'édition de la Fête de fa sciencequi amènerajêunês et moins jeunes de découvertesen découvertès.PhotoL'lndépqdailt

"Après9 mois i

de:'u:æ*-u*l+ltà-." is.rdl'r?=tç*rl*gr Netd'mois aprèslesdemières :lettions mrùricipales,lheue ,'stvenlrede fa.irerur premier bilanaveclesélusdenoscomnrunes.Àuioudhui zoomsur et sonnuire )acSaurt-Clprien rluesBouille.Demain,ce sera ilr tour de I :, rr !r '-. -.

De conférences ene,çositionsou ateliers,d'environnementenbiodiversité.les découvertesseront nombreusespour les apprrntis chercheundetousâges.Desvisiteslibreset gridéesdeI'aquarium emrnènerontau lraversde nombreux basins dms rur voyagele long descôtesdu Golfedu Lion. "lipublic ûourra nême touchstle ionbratt anhnata mnirr et lo divefiitéde nieta conrorendre la vie sow-marine",sor.rligne Sopme. Un atelieroftira ausi une note artistiqueaveccoloriages, moulagesetpeinturesbienfuidemment surle thèmedela mer.Lâ météo, la oualitédeseaux,l'évoluûondu labôratoireserontau cæurd'animations fort documentéesoermettânt touious une combréhensiondesplus aiséesque I'on ait 7 ou 77ans.Deur conlérences sm "Ia forêt de la Massne à l'éprewe du temps" (à 14h 30) et "læsinventionsde la vie marine" (à 16h) intéresserontphs particulièrementle public adulte. Mais le ieunepublic n'a pasijte oublie âvec des diaoorarnasa l0 h. Ludiqueset pedagogiques wont lesnombreuxrendez-vous de cetteedition2008. Portesouwrtes au public avenue du Fontaulé. Les ùsites libres de l'a4uaiunr auront lieu de t h à 12 h et cle14 h à 17 h, pour lesûsites guklées s'inrire sur place ou Wr tél: 04 68 88 73 i9. Pro{railt1ne coruDlet sur le site Intimet : wnv Jetèdelrc cien ceJ r.t'r


Apprendre ens'amusant avecla dessciences

Danslecadrede lafêtedessciences, l'université de Perpignan organise depuishierde nombreuses conférences et animations au Palais desroisde Majorqire. n décoirvrir absôlument. ier, dansle cadrede lajournee scolaire,le village des sciencesinstallédansla sal-

le bassedu PalaisdesroisdeMajorque a accueilliquelqueI 150 élèves.De la mâtemelleau lycée. chaquetranched'âgea pu irouversonbonheurparmilamulttudedestandsproposés. En effet,le CNRS,ainsiquedirersesassociations de vulgarisationscientifique,sesontmobilisæpourI'occa. sionafindefairepartagerlewpassionatx plusjeunes,notamment par le biaisdanimations.Membredesæsociations Planèteftienceset lesPetitsdébrouillards, qui tiennent un stand corffnun, Maud, 25 ans,explique:"Norrs faisorsfaire auwmfantsdespaiæs qeriences qui lesaidmt à comprmdrelesphmomènes qu'ik rencontrertau qtntiàtren" coffiinepar uemplelaformationdæbullesde savon.Nousesswons de leslaisser formuln qlx-mêmæteshypothè- Le Palai3des rois de Majorquetransformé en village des sciencespour le bonheur de I 150 élèves. ses. Ir,ûti pratiqteburplnîtbeau- Aujourd'hui, le grand public seraconvié aux joiesàe la rechercheicientifique,ph.FredVennarecci. coup . certains cours d'eau du départe-

Ludiqueet interactif Aujourd'hui, à l'occasionde la jouméeport!souvertes, lesdiftrentesstruchuesparticipantà la manifestation continuerontà initier gratuitementle grandpublic auxjoiesdela recherche scientfique. Grâceà l'Institut européend étude et de conservationdudesman desPyrénées, Iesvisiteurspourront, par exemple, découwir I'existence decepetit mammifrre méconnu aux alluresde tama-

ment. Par ailleurs, beaucoup d'autres associations continuelront à animer desstandsinteractifs dédiésà la préservation de la faune et de la flbre, tant terrestre que sous-marine (oiseaur, ou.rs, anunaux marins, coratx, insectes) ou à I'archéologie.Les énergies renouvelables seront également à I'honneur avecla participation du laboratoire PROMES de I'université de Perpignan, qui travailleactuellementsur de nombreux projets innovants à la pointe de la technoloeie solaire.

jour te programmedu

t"orsdelajouméeportesouvertesdestinée augnird publicqui sedérouleauio"wdhù de SË a 18 h, trois conférences seront organiséadanslecadredelafrte dessciences. Ia premièreaura lieu à l1 h. Animeepar NicolasBech,elle sera consacréà un animal aujourd'hui particulièrement 1 I menacédanslesP.O. : la perdlixdæneiges. u(ô rlçrËcn. ii u|,\ I A 14h 30,le directeurdu mu-

seede Tautavel,JacquesPernaud,prendralerelaisavecune conférence sur les mammoutlx. Enfin, à 15h 30, le professeur PerePuigdomenedr deBarcelonedressera lebilan de20ansde biologiemoléculairedæ plantes. Ies visiteurspourront également profitei de I'occasron pour decouwir lesnombreux standsmisen phce


Cgnférence: guandle Canigou s'inviteen ProVence Une conférence proposée par Alain Oriprré s* le *,a-" "Qr.nndIeCanigous'invitem provence" at)ra lieu demain à lS h. au theâtre |ean Piat. Cette conférence estrâlisée dans le cadre de la Ëte de la scienceet est organiséepar I'associationEden 66. Tout d'abord, un diaporamasur le Canigou préparé par paul palau,. photographe professionnel catalan, sera présenté. Ensuite, Alain Origné parlera essentiellement d'un phénomène qui suscite toujours l'étonnementà savoir ! no.ssibilitede voir le Canigou depuis Marseille et sa proche-Égion. Mythe ou réalité ? Teile sera ïinterrogation dAlain Origné qrri proposera la diffusion de petits films et.de photos présentànt ce pnenomene.

Etonnantcoucherde soleil.

nùes au couchan-tseconjuguent à la fois sur le plan géogÉpËique et astronomtque pour rendre ce phénomèneunique possible.En raison de la courbure de la Terre. FrCanigou distanr de plus de 250km de Marseille ne^devrait pas être visible. C'est la réfraction aûnosphérique qui rend ce phénomènepossible.k phénomène n'estobservablequ'à ctftainesdatesdéterminéeslorsquele soleilse coucheexactementdans la direc_ IæBarondeZach(t7 54-t832)as- tion de ce massif des pyrénées.

tronomeet géodésiste fit lespreJ. R. miers calculs et détermina les conditionsnécessaires et lesdates La conrtlrence estpour tout public. possibles pour observerle phéno- Entrée.libre.Site hnp://canigou.almène.Desconditionsextraordi- raucn.free.fr


Perpignon È Roussilfon Fenouillèdes ffi Ettoral s Alôères CôteVermeîlle

*Valle{qrir â Pradæ Conflent 3 Cerdaane Capcir

J4Mabr

Remue-méninges pourlafiêtedelaScience

T3-Novernbre : mémoircfidèle

En ce iour de commémorations,i'Indépendâni a choisi de publier c-ecommuniqué de lvl. Anee Montes, prési"90 Âns denr .A.CPë-CATM: cue la Premièreguerremolr.iiole"ta erillde ùene", omrnel'ont iromnrc les"Poilus", Au menu,des seraenfêteauSoler,du 14au22 novembre. lascience Pourla 13"annéeconsécutive, ialonnenotrehistoire.En cette l,ËS{.}l.g*. MaudFontenoy. navigatrice la .mée c-ommémolâtive et vedette, en invitée pédagogiques ludiques et et ateliers expositions, conférences, alors que' I'ultime suwivant descoràbatçints6'ançaisde ce runflit, LazarePonticellis'est éteinta l'âsede 110ans,celélJputé-maire l*co,t Ç"1blons la mémcire de tous v!f rrufitepour que lesnoumtucerx cui donnèrentleur vie soientau menu resintellectuelles poul Ia ause Lr plus iuste, de sesconcitovens.Depuis 13 i'our I ider.lle rduséleve. ans,lacommuneparticiÉ àh fede i i-Novembre anniversaire te de la Scimce.ue manifesace matin elaciâloù sonna le tion nationaleoui a pour obi ilaircn victirrieu def furnistide rendreh màtierêscientif plus prochedescitoyensAu Soce.Le palr entier,dansun délire inenriimableclamaitla ùr ier,lei Èrmes.orrth prernièreciquche.{ de ruiéesil'honities ble.fâition 2008s'àuwiraainsi dansia ioiecollecnam. l-{éla.s, aollèv,mdr&li dansfeeÉÉol!sret tive, des portes rt'staientlbre!sdu Soleret desvillaæsalensilencieurDes mees,des-loeis io*r uvecl'opéntion '-l:esùerièmmes, dËs eniànts, des dwrs àl'érole'. Cn demiensortirieillards,devantle portraitde mnt deleurslaboratoirodeI'uniceh9,pere,$ o-uépôux,quijavenité de Perpiman,du CNRS mausnerenendrarl de Banulssui-i4er, du four sol9l4-1918,araient Cesirnnées hire dbdeillo... pour allerà la ébranle k monde: des tniirencontredesélwesetleur raconlions de combattantsiù'ent Tet"Notrerépim as tanpsdesditués.Lln solù1tsur'ouatrefut libiologie marine,le nosaures", blessé,Un honible massacre, mondedesinsectes'la cuisineau que rappcllentde longuesliswnps dela prehistoire,pou lerr tes de noms sul les lnonueçl]guer cesenerylesrenowelamentsatl-\ Ïvlortsde nos vill!s ennnunepreoccublesdevenues et de nos villuses.Tous ces pation ds élus ou touf simple"Poilus"destlanihéeset desilmentle métierde chercheu.Ces lustr!scombatshéroiqua de conférencesdidactiques attenla Marne,de lYser,deVerdun duesdesélèveset deleurs enseieset du Chemin-des-Dames, snantsvisentà éveillerla curiosité Fr'r.rientouecetÎe$rene serait ,', ' ihd..rdeçders'. àesenfantset, peut-être,à susciter des vocatiôns.Lasociation Helx. l'*poù'fut grand,mais dæ Paiu àébrouillarÀproposem I'Ùril ttlt coun ! A no-uveau, à base desatelierspédasosiques quiétud!revint et le désastre d emérienceietdËiàx srulethè.: sirivit. D'auûes soldatssont me''CuLinen witê", môds,dhutresnomssontve.1 i i"ria.:tgn:q r.russ'aiouterà ceslistesdéià t{avigntdceengagÉe trop longueset desÊlsont relâ tête dafiche de cette 13" édiioint lcuis pèresau tombeau. tion n'est pqL un! ;oe,ntifque, Ce devmitêtre tellementplus mars une nufianle ecologque: r,:fi:I ., tàciled'aimerquede hair ! Maud Fontenov, aventrurièredes Redisonschaqueannéeà nos men oui fut la premièreà traverenfan*,cecu ilsdoiventiï touslAihntioueà la rame,estamtes cesfemmeset à tous ces du "Dfi Pourla Tme" bassadrice Entréelibre& Gratuite hommesoui filent si çrands deNicolæHulot. Dimanche,elle clurs la so'uftanceet dans le tenterade convaincresesaudirnalheur.Qu'ils n'oublientia13. édltion ile la fète de la Science au Soler : "30 % de pôrtenôires privés, le reste de la maiti!" Précisait teun de la nécesitéde sauverla maist-esraleursde sdnérosité, 25 OOOeuros, c,est le budget de cette cruissant. mer Dournouss:ilffer. Fi".ioii tati"ç i. .aire l6rs de la présentâtion de ces joumé!s, La manifestation connaÎt chaque année, un engouement de confianceet de lbpect qui intemctivesse Trcis ercpositions liémimaient cesTbrmidables : "Passi bêront au*i proposées rosanonlmesQu'ilsaientgaræ" qplore'les mystèm du cerde de touiom prêseruerleur plonge dans ia" veriu,''MirtosæD souvenir,lout eir restàntvigil'infniment petit du-mondedes lants,afin de ne -pasrwiwe de méenisme le Dlânts et enfin, tellescalamités. àesénereiesrenowelablesestexEn cesiecleincertainoir lhomp[qué dus forme de maquettes me n'r'st l)ts totalernentzuéri ii'ERDF {Electricitéieseaudistride la zuene,sachonsétre-u'tis bution dè Frærce,filiale d EDF), et nois wrir afin que la PaLx dela manifesnouveauDartenaire soit protegee.N'esi-cePasle tationsollHennequi vientdeperplus bel hommageque nous dre cette année'le mutien- du ituisions rendreitorites celles conæilrésional. "La simce n'est àt tousceuxqui, ici et aillews, Dourtantiî de4drche ni dedroï ont donnéleûr vie pou'la pa'te",ironis Fraicois Calvet Mais rrie ?RappelonsViLlor Hugo : le cerveaua deurihémisphàes... i' "CilèIqér-les cnuuk on i versa t.G' res.iat grEiivr le: gtntls ére- I

n:,:#ffi?ffiw!#

$Yiæt.:rr

du ComplexeSportif lo Maso {salle

ffirm*ass'f* Gransf;e : "

Ferpigiiaxa

', , fi{ardilx} n-*u***}r*'"'''

du platmtt ftll{tl fllaillolPromtnadt

Il.'lllcllî:

.

I

Progrannne comPletPage22.


LaFêtedelasciênce etsonvillæe auseinduPalais desroiideînfirque (ous I'egidede lUniversité de rJPerpignan Via Domitia,la Fête de la sciences'installeau palais desrois de Majorque à Perpigran vendredi 21 et samedi22 novembre et propose un prografiIme ouved aux scolùes mais aussiau grand public. Son "village des sciences"vous invite à sesateliers, àla salleBasse, tels,entre autes: à la découverte de I'ADN, Le squelettehumain en archéologie, Ies premiers habitants de ÏEurope, ks incendiesen région méditerranéenne,Ia crâtion desPyrénéesCatalanes/rocheset pafsages catalans, L'énergie solùe pour construirel'avenir ; Biologietropicale et méditeranéenne : Ecosystème corallien; Ia grandefamille desows; Ala.décourlertede la forêt avec Hector, Les oisearx remarquables des Corbières, les

moustiques ; Iæs sciencesamusantes. Les conférences auront lieu à la salle du Roi). Vendredi 21 novembreà 10 h 30 : Lespremiers habinnts de l'Europe, yar Sylvie Deguillaume; à 14 h 30 : Deux mammiferesétonnants: la musaraignem^qtæ et IeDesman des Pyreneespar Roger Fons; 15 h 15 : Les lagunæ méditet'ranéutnespar Raymonde kcomte. - Samedi22 novembreà 11h: h Perdrix desNeigæpar Nicolas Bech ; 14h 30 : Mammouths, vow aye, dit Mammouths? par JacquesPemaud ; 15h30 : 20 ans àe biologie moléculnire des pktnæspar un professeurde Barcelone. Plqnning: vendredi21 novembre, de t h à 16 h pour lesscoktires ; de 16 h à 18 h pour le grandpubkc. Samedi,d9 t h. à 18 h, pour le grandpublic.


Fete de la Science - Revue de presse 2008