Issuu on Google+

eaq bonne:A4

12/04/12

14:58

EAU

Page 1

l’

AU QUOTIDIEN

Le m a g a z in e d u G rou p e d e s E a u x d e M a r se i lle

Pari réussi pour

Marseille

AVRIL 2012 - N°99


eaq bonne:A4

12/04/12

14:58

Page 2

EAU

SOMMAIRE

4

l’

AU QUOTIDIEN

ÉVÉNEMENT

16

CITOYENNETÉ

L e m a ga z i n e d u G r ou p e de s Ea u x de Ma r s e i l l e

Marseille au rendez-vous de la planète eau Pari réussi pour

Marseille

AVRIL 2012 - N°99

Directeur de la publication Patrick Fancello Rédacteur en chef Thierry Gardetto

Photos Jean-Marie Huron - Fotolia C+T Architecture - Sigrun Sauerzapfe Une équipe de correspondants Elisabeth Alix, Catherine Allard, Nadine Azra,Marie-France Barbier, Daniel Bras, Marie-Claude Charlier, Bruno Coye, Carine Ferrier Sophie Fleury, Guillaume Lemaire, Laurent Marchetti, Mélanie Potoczny, Laurent Moscardi, Gilles Offmann, Sabine Payen, Alain Robert, Myriam Santiago, Christiane Triolo. Flashage et impression : INA 16 avenue du Labbé - ZI Les Paluds 13400 - Aubagne.

Le 6ème Forum mondial de l’eau, qui s’est tenu à Marseille au mois de mars dernier, a tenu les promesses de son slogan ‘‘Le temps des solutions’’. De réelles avancées, fortes et significatives ont en effet été réalisées tout au long de cette semaine, où quelque 35 000 participants ont afflué des quatre coins du monde. Un rassemblement planétaire auquel était associé, parmi de nombreux acteurs, le Groupe des Eaux de Marseille.

La Sem, mécène du musée d’Histoire

La Sem - partenaire historique de la municipalité de Marseille depuis près de 70 ans - poursuit son engagement en faveur du patrimoine culturel régional. Elle a signé une convention de mécénat pour l’un des plus prestigieux projets de la ville : son musée d’Histoire.

20

PARTENARIAT

L’eau du robinet fait son marathon

Le marathon de Marseille connaît un essor croissant, au point que les organisateurs ont souhaité y associer la ‘‘meilleure eau de France’’. Mais, ici, l’eau du robinet a été distribuée aux athlètes dans des gobelets les neuf points de ravitaillement du parcours.

11

SERVICES

Un nouveau site internet interactif Le Groupe des Eaux de Marseille a souhaité produire cette publication dans le respect de l'environnement. Ainsi, l'impression a été réalisée avec des encres et vernis BIO, à base d'huile végétale. Le papier sélectionné pour ce magazine est du Condat Silk certifié 100% PEFC. Il est composé de fibres à base de bois issues de forêts gérées durablement.

Publication du Groupe des Eaux de Marseille 25, rue Edouard Delanglade 13006 - Marseille Tél : 04.91.57.60.25 e-mail : accueil@eauxdemarseille.fr

2

L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99

Le Groupe des Eaux de Marseille a lancé, en début d’année, une nouvelle version de son site Internet. Plus accessible, plus pratique et plus réactif, il a été conçu comme un portail d’information sur l’eau à Marseille et en Provence.

14

ENVIRONNEMENT

Aix-Marseille : une université éco-responsable

L’université Aix-Marseille a choisi Bronzo, voici un an, pour assurer la gestion des déchets de bureaux sur son site de St-Charles, à Marseille. Tout un programme avec, à la clé, un bilan environnemental positif.

26

MÉTIERS

Ils œuvrent pour la préservation du milieu naturel

Après ceux de la distribution de l’eau potable, ‘‘L’Eau au Quotidien’’ met en lumière les métiers de l’assainissement. Une mission au service de l’environnement plus complexe qu’il n’y paraît.


eaq bonne:A4

12/04/12

14:58

Page 3

EDITORIAL

Exemplaire

P

lus que jamais, Marseille a affirmé, ces derniers mois, sa place et sa vocation de capitale mondiale de l’eau. A travers le 6e Forum mondial, qui lui a permis d’accueillir 20.000 délégués venus de toute la planète, elle a non seulement affiché, sous un ciel radieux et dans une convivialité exceptionnelle, les multiples atouts d’une attractivité prometteuse pour l’avenir. Avec près d’un millier et demi de solutions concrètes et des engagements de toute nature et de toute dimension, elle a surtout délivré un message de courage, d’exigence et d’espoir aux milliards de femmes et d’hommes qui souffrent de la soif et de son cortège de malheurs. Ce message, il appartient désormais à tous ceux qui ont démontré leur détermination à être des acteurs de la cause de l’eau, de le faire vivre et de l’amplifier partout et pour tous. Dans cette démarche, la Société des Eaux de Marseille doit naturellement prendre toute sa place. Et pas seulement parce que l’investissement remarquable de tous les collaborateurs actuels et passés, et des bénévoles qu’elle a réunis, a largement contribué à donner le ton de ce Forum. Exemplaire, elle doit l’être plus encore. Elle doit l’être dans la proximité avec ses clients, qu’il convient d’entretenir et de développer sans cesse afin de garantir une qualité de service digne de leurs attentes. Une qualité de service en toute situation, comme l’a confirmée notre mobilisation lors des épisodes de gel de cet hiver, et enrichie des “outils” de communication de ce temps, comme l’affirme la mise en place d’un nouveau site internet interactif. Exemplaire, notre société doit l’être, aussi, pour marquer avec toujours plus de force l’importance d’un partenariat confiant et durable avec les collectivités donneurs d’ordre, comme l’atteste notre investissement dans la réalisation du nouveau Musée d’histoire de Marseille où l’eau prendra toute sa place. Exemplaire, vraiment et résolument.

Loïc FAUCHON

L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99

3


eaq bonne:A4

12/04/12

14:58

Page 4

ÉVÉNEMENT

Textes : Thierry GARDETTO

Le public, ému à l’écoute des deux jeunes Maliens, après que le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, le président du Forum Benedito Braga, le président du Conseil mondial de l'eau Loïc Fauchon et le Premier ministre François Fillon se soient succédés sur le podium du palais des évènements du parc Chanot.

Ce rendez-vous mondial s'est ouvert avec un témoignage fort de deux jeunes Maliens. Sid Ahmed Ag Ahmouden a évoqué, avec sa sœur Mai Walette, l'absence de cette ressource vitale. "Savez-vous ce qu'est la soif ? Et si vous l'avez connue, vous en souvenez-vous ?", a-t-il interpellé le public composé de 3000 personnes représentant plus d’une centaine de nationalités.

4 26

L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99


le m Fausur le

eaq bonne:A4

12/04/12

14:58

Page 5

ÉVÉNEMENT

Marseille au rendez-vous de la “planète eau” L

LES CHIFFRES

e Forum mondial de l'eau mobilise, depuis 1997 et tous les trois ans, les innovations, les compétences et les savoir-faire pour faire avancer la cause de l’eau. Il rassemble tous les acteurs autour des enjeux actuels, aussi bien locaux que régionaux ou mondiaux. Sa 6ème édition qui s’est déroulée, du 12 au 17 mars dernier à Marseille, sur les 17 hectares du parc des expositions Chanot, a tenu ses promesses. Car ce ne sont pas seulement des présences dans les réunions mais de réelles avancées, fortes et significatives, qui ont été réalisées tout au long de la semaine du Forum de Marseille afin "que les gouvernements reconnaissent l'eau comme un enjeu global", comme l’a noté le Président du Conseil mondial de l’eau Loïc Fauchon, en conclusion de toutes les sessions officielles qui se sont suc-

Le 6ème Forum mondial de l’eau a été marqué par une forte mobilisation de la communauté politique internationale et de la société civile en faveur de la cause de l'eau et de l’assainissement à travers plus de 400 sessions.Voici quelques-uns des chiffres les plus éloquents de cette importante participation…  15 chefs d'Etat, de gouvernement et commissaires européens,  173 pays représentés

cédé et avant de fixer le cap : "Après le Temps des solutions, place au Temps des réalisations pour la prochaine édition en 2015. Il est temps de reprendre la longue route vers le chemin de l'accès à l'eau. Venez le parcourir avec nous car l'eau c'est notre futur et celui de nos enfants". "Que de travail accompli ensemble au service de l'eau", a déclaré, de son côté, le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, lors de la cérémonie de clôture, en passant symboliquement le relais du 6e au 7e Forum aux autorités coréennes de Daegu. Un travail considérable auquel le Groupe des Eaux de Marseille a pris une large part, aux côtés de l’ensemble des acteurs de ce Forum. Fortement engagés dans l’organisation des deux précédentes éditions, à Mexico puis Marrakech, ses collaborateurs se sont en effet encore davantage investi pour la réussite de ce rassemblement planétaire “à domicile”.

103 ministres, vice-ministres et secrétaires d’Etat, 170 délégations nationales et d’organisations internationales participant à la conférence ministérielle,  plus de 750 élus dont plus de 250 maires et 250 parlementaires,  plus de 500 personnes sponsorisées,  3500 représentants d'ONG et de la société civile,  plus de 2 600 jeunes et enfants.  

L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99

5


eaq bonne:A4

12/04/12

14:58

Page 6

ÉVÉNEMENT

Le temps de Le Pacte d’Istanbul renforcé

Deux membres du Parlement mondial de Jeunesse pour l’eau.

Le Conseil mondial de l’eau fixe le cap

En clôture des débats du 6e Forum mondial de l’eau, Loïc Fauchon a formulé plusieurs engagements du Conseil pour le futur de l’eau…  Poursuivre le développement de la plate-forme des solutions. Le Conseil veillera notamment à mettre en œuvre une “Bourse des Solutions”.  Maintenir et développer le “Village des Solutions” et le faire vivre pendant les trois prochaines années afin que les solutions soient partagées, disséminées et enrichies le plus largement possible.  Veiller au respect des engagements pris par tous les participants du 6e Forum.  Bâtir un centre d’assistance afin d’accompagner les parlementaires dans l’élaboration des législations.  Poursuivre la promotion du Pacte d’Istanbul comptant désormais plus de 1100 signataires.  Elargir à l’échelle européenne le ‘‘1%’’ proposé dans le cadre de la loi Oudin-Santini permettant le financement solidaire des collectivités locales. A cette occasion, Loïc Fauchon a proposé d’étendre ce dispositif aux opérateurs publics et privés.  Le Président du Conseil mondial de l’eau a également souhaité la constitution prochaine d’une “Fondation des écoles pour l’eau”. Objectif : permettre aux collectivités locales et aux Etats de ne plus jamais construire d’écoles sans eau ni assainissement.

6 L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99 26


eaq bonne:A4

12/04/12

14:58

Page 7

ÉVÉNEMENT De gauche à droite : Une chorale d’élèves marseillais interprète ‘‘Porte l’eau’’. Le discours d’ouverture du maire de Marseille. Une assistance cosmopolite. La remise du Grand prix Hassan II de l’eau. Chantal Jouanno, la ministre des Sports, et le prince Albert de Monaco. Le jeune Malien, star des médias. La foule des congressistes.

pss des engagements

orcé Au terme d’un processus des autorités locales et régionales historique, au mois de mars dernier, le Pacte d’Istanbul pour l’eau a atteint 1070 signataires. Ce document réaffirme la nécessité du contrôle public et local de l’eau comme bien public et interpelle sur l’urgence de s’adapter aux changements climatiques et à l’urbanisation de la planète. A Marseille, les autorités locales ont accru leur mobilisation et ont été reconnues comme des acteurs de premier plan.

D’importantes avancées politiques

Ce 6e Forum a permis d’inscrire l’eau dans l’agenda des grands rendez-vous internationaux. A savoir...  Le Président coréen a suggéré d’ajouter la sécurisation de l’eau parmi les sujets à l’ordre du jour d’un Sommet des chefs d’Etat sur la sécurité ;  En juin à Rio+20, le Secrétariat général de l’ONU et le gouvernement brésilien inscriront pour la première fois l’eau parmi les neuf thèmes portés lors de l’évènement ;  Pour la première fois, l’assemblée générale des Nations unies consacrera, en juillet prochain, une journée dédiée à l’eau à travers les désastres qui y sont liés ;  Enfin, à Doha, en fin d’année et dans les conférences préparatoires, l’eau figurera à l’ordre du jour. De gauche à droite : De multiples sessions officielles. Les ‘‘Cool globes’’. Le Village des Solutions. L’heure des résolutions. La pianiste brésilienne Crystal do Espirito Santo. Une danseuse chinoise. Passage de relais aux autorités coréennes.

L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99

19 7


eaq bonne:A4

12/04/12

14:58

Page 8

ÉVÉNEMENT

Le Groupe des Eaux d Sessions officielles, table rondes, colloques, visites du siège technique et de plusieurs sites d’exploitation, service d’eau : le Groupe était sur tous les fronts, une semaine durant, dans le cadre de sa participation au 6e Forum mondial de l’eau. Et d’abord sur son stand, installé au cœur du palais phocéen, parmi la centaine d’autres entreprises et organismes représentés au parc Chanot. L’occasion d’y accueillir de nombreux visiteurs de toutes nationalités venus simplement échanger tout en se désaltérant au ‘‘bar à eaux’’ ou participer à l’une des cinq tables rondes qui y étaient organisées, tour à tour, sur l’aide d’urgence, l’accès à l’eau des plus démunis, la gestion de l’eau en Camargue, le transfert de compétences et la concertation citoyenne.

ILS ONT DIT...

Catherine Lagarde directrice de Clientèle à la Sem, ‘‘Aider les plus démunis à accéder à une quantité d’eau vitale fait partie intégrante de notre devoir de service public’’

Hervé Schiavetti maire d’Arles ‘‘Tous les acteurs de la Camargue collaborent au service d’un environnement protégé tout en préservant les intérêts économiques locaux’’.

Danielle Milon maire de Cassis

De haut en bas : L’eau de Marseille, distribuée par les bénévoles, au centre des débats, accessible aux fontaines ou servie au bar.

8 L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99 26

‘‘Si moderniser les réseaux d’eau et d’assainissement est essentiel, effectuer ces travaux en concertation avec les riverains concernés est devenu incontournable’’


eaq bonne:A4

12/04/12

14:58

Page 9

ÉVÉNEMENT

uxx de Marseille mobilisé

Cinq tables rondes ont été organisées sur le stand des Eaux de Marseille.

Monique Cordier présidente de la confédération des Comités d’intérêts de quartiers, à Marseille ‘‘La qualité de l’eau du robinet reste aujourd’hui encore la priorité des consommateurs’’

Daniel Moine responsable opérationnel de Protection civile ‘‘sans frontières’’

‘‘Nos équipes et celles de la cellule d’urgence des Eaux de Marseille ‘‘Water help’’ n’interviennent que sur la base du volontariat tout en se préparant en permanence à réagir à l’inopiné.’’

José Roux adjoint au maire de Coudoux délégué à l’eau et à la sécurité

‘‘C’est une fierté qu’une entreprise régionale comme la Sem déploie ses compétences dans une dimension solidaire au-delà de nos frontières…”

De haut en bas : Les enfants sur le stand des Eaux de Marseille. Miss Japon,pour une pause photo. Loïc Fauchon au Village des Solutions, sachet d’eau de ‘‘Water help’’ en main.

L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99

9


eaq bonne:A4

12/04/12

14:58

Page 10

ÉVÉNEMENT

A la découverte des installations...

Visite du centre de Télégestion, au siège technique de la Sem. Une délégation japonaise fait escale au bassin décanteur de St-Christophe.

En même temps que le programme du Forum battait son plein au parc Chanot, de nombreuses visites étaient organisées, tout au long de la semaine, sur les différents sites d’exploitation d’eau, d’assainissement ou de traitement des déchets que gère le Groupe - de Rognes à La

Ciotat, en passant par Marseille. Sans oublier les colloques auxquels s’est associé le Groupe sur les catastrophes liées à l’eau, à Arles, ou la gestion des aquifères, à Cassis. Ni les manifestations qu���elle a soutenues - depuis les “Sapins d’eau” devant l’Hôtel de Ville de Marseille jusqu’aux nombreuses expositions consacrées à “L’or bleu” dont celle qui se déroule jusqu’au 12 mai prochain à la maison de l’Artisanat de Marseille.

L’exposition “L’or bleu’’.

10 L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99 26


eaq bonne:A4

12/04/12

14:58

Page 11

ÉVÉNEMENT

35 000 participants venus de 173 pays Quelques-uns des nombreux congressistes de ce Forum, cueillis au hasard des rencontres, ont accepté de livrer leurs impressions…

Musa Budamasi

Jorge Luis Estrada

Kenya

Mexique

“L’aspect concret de ce forum est formidable. Certes les gens se rencontrent mais, par-dessus tout, ils échangent. De techniques innovantes à d’autres plus archaïques remises au goût du jour, le bon sens prime. On l’a compris, la sophistication technologique n’est pas forcément la bonne solution. Il existe des solutions moins onéreuses pour les populations dans le besoin et elles sont ici, à Marseille.”

“Cela fait trois forums auxquels je participe. Celui-ci est le plus important aux plans de l’organisation et sa portée”

Pauline Djaba NeyomToukoua Tchad “Je souhaitais participer à toutes les conférences mais cela m’est impossible. Il y a un tel foisonnement d’évènements, de personnes que j’ai dû me résoudre à me concentrer sur les sujets qui me paraissent les plus importants.”

Francesca de Chatel Belgique “Le gros atout de ce Forum est l’élément jeunesse, en plus du village des Solutions. Après avoir participé à l’édition d’Istanbul en 2009, on se rend compte que l’étape marseillaise va faire changer les choses.”

Marcello Rocca Italie

“Puisqu’on est à Marseille et que le beau temps est au rendezvous, je vais pouvoir gagner mon pari : jouer à la pétanque sur le Forum, entre deux conférences !”

Shehrat Azizov Azerbaïdjan “Avec la délégation d’Azerbaïdjan, j’ai pu visiter le château d’If et l’archipel du Frioul entre deux tables rondes. Un aperçu des richesses de la “cité phocéenne” (en français dans le texte).”

Alfredo Salinda Philippines “Sur le stand des Eaux de Marseille, j’ai apprécié les bornes interactives qui présentent le parcours de l’eau et la recherche de fuites. Ce sont des outils pédagogiques intéressants.”

Sewa Emirats Arabes Unis “Ce forum permet de rencontrer des personnes du monde entier et de constater que nos problématiques sont souvent communes. C’est aussi une opportunité de voir les solutions expérimentées aux quatre coins du monde.”

L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99

11


eaq bonne:A4

12/04/12

14:58

Page 12

SERVICES

@

“eauxdemarseille.fr” Un nouveau site interactif Textes : Patrice SIMEONE

La page d’accueil du site.

L

e Groupe des Eaux de Marseille a lancé, en début d’année, une nouvelle version de son site Internet. Une arborescence plus développée, une nouvelle charte graphique, une navigation simplifiée : ce site s’appuie sur les technologies les plus récentes “Ez Publish” pour accueillir des contenus multimédias tels que la vidéo et les animations. Sa configuration lui permet d’être con-

12 L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99 26

sulté depuis différents types de terminaux (ordinateurs, tablettes et smartphones). Plus accessible, plus pratique et plus réactif, il a été conçu comme un portail d’information sur l’eau à Marseille et en Provence.

Un système d’alertes

Outre le nouvel espace “Inf’eau” qui fournit des conseils pour mieux consommer l’eau, des informations sur le prix du service de l’eau dans les 70 communes gérées par le Groupe, sur sa qualité ou sa composition, les deux

rubriques “Actualités” et “Informations Travaux” ont totalement été refondues pour offrir aux internautes une source de renseignements sur les projets et les activités de l’entreprise ainsi que sur les chantiers en cours. Autre innovation : un système d’alertes permet d'être averti par email lorsque de nouvelles informations sont mises en ligne. Une simple inscription sur le site permet de bénéficier de cette fonctionnalité.

Proximité

La partie institutionnelle dite “vitrine” du site, destinée à présenter l’entreprise, a également fait l’objet d’évolution. Notamment la rubrique “Compétences” qui dresse un panorama des savoir-faire du Groupe et celle dédiée aux Ressources humaines “Nous rejoindre” qui permet de déposer sa candidature et de découvrir la diversité des métiers de l’eau. Réactualisé en permanence, ce nouveau site Internet s’inscrit dans la relation de proximité que l’entreprise


@ eaq bonne:A4

12/04/12

14:59

Page 13

SERVICES

Menu ‘‘tournant’’ de la page d’accueil.

Un site plus facilement accessible et plus réactif.

entretient avec l’ensemble de ses clients - particuliers, entreprises et collectivités. Grâce à ses espaces personnalisés, il permet, en effet, de réaliser de nombreuses opérations en ligne et de bénéficier, d’un simple clic, d’un large éventail de services en ligne (voir encadré).

Une gestion optimisée des contenus avec ”Ez Publish”

Outil puissant, évolutif et simple d’utilisation, Ez Publish facilite la gestion d’un site Web. Libre de droits, il fait partie des logiciels dits à “Open Source “ qui permet à plusieurs personnes de travailler simultanément sur l’interface d’administration. Il présente donc l’avantage de publier des contenus en temps réel et d’offrir une plus grande interactivité avec les internautes.

 L’Espace “Client” Véritable complément du centre service clients « La Passerelle » et des cinq agences réparties dans les Bouches-du-Rhône, cet espace offre de multiples possibilités, notamment celles d’effectuer, en totale sécurité, des opérations administratives. Après s’être identifié, l’abonné peut en effet consulter sa consommation d’eau, régler sa facture, modifier ses coordonnées bancaires… Autant de services en ligne qui n’excluent pas le contact direct avec « La Passerelle ». Le système de « Call Back » permet de se faire rappeler par un conseiller clientèle au jour et à l’heure de son choix.

1

2  L’Espace “Collectivité” Ce tout nouvel espace constitue un véritable outil de travail pour les collectivités locales. Consultation de la cartographie des réseaux d'eau potable et d'assainissement, demandes de renseignement, déclarations d’intention de commencement de travaux (Dict), accès au Système d’information géographique (Sig),… A ceci s’ajoutent les différents services innovants proposés par le Groupe en matière d’ingénierie, de protection de l’environnement, d’informatique, d’électricité et d’assainissement non collectif. 3  L’Espace “Professionnel”

Vitrine de l’expertise du Groupe, cet espace se veut, lui aussi, interactif. Il propose un ensemble de services destinés à faciliter les démarches des professionnels tels que la déclaration d’intention de commencement de travaux (Dict) ou le suivi des consommations à distance. On y retrouve aussi les prestations “Eaux de Marseille Services” ainsi que des informations sur l’installation de réseaux intérieurs et la gestion des eaux usées. L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99

13


eaq bonne:A4

12/04/12

14:59

Page 14

ENVIRONNEMENT

L'université Aix-Marseille est née de la fusion des trois anciennes institutions : "Université de Provence", "Université de la Méditerranée", “Université Aix-Marseille III" Université Paul Cézanne. Avec 70 000 étudiants, plus de 7500 employés, c’est la plus grande université de France.

Aix-Marseille : une u

éco-responsable Textes : Myriam SANTIAGO Sandrine SAVORNIN

Le personnel administratif dispose de sa propre “corbeille verte” pour y jeter les papiers.

La collecte a lieu une fois par semaine, tous les jeudis.

14 L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99

C

’est presque devenu un rituel. Chaque jeudi, un agent de la société Bronzo, une filiale d’”Eaux de Marseille Environnement”, parcourt les étages du centre Saint-Charles de l’université Aix-Marseille pour récupérer les papiers utilisés par les quelque 550 personnels administratifs. Si cet établissement d’enseignement supérieur fait déjà confiance à “Eaux de Marseille Environnement” pour la gestion et le traitement de ses déchets - y compris ceux des déchets dangereux – elle lui


eaq bonne:A4

12/04/12

14:59

Page 15

ENVIRONNEMENT

TÉMOIGNAGES

Mariane Domeizel Vice-présidente déléguée au Développement Durable (université Aix-Marseille) “En plus de la collecte des papiers, nous avons initié l’année dernière deux autres importants projets liés à notre démarche de Développement Durable. Le premier concerne un “Plan de déplacement universitaire” qui comporte deux phases : une étude et un accompagnement d’une année pour mettre en place les différents dispositifs nécessaires. Le second projet concerne le “schéma énergétique et patrimonial” avec la projection des mesures à mener d’ici 2017, 2020 et 2030.”

e université a également confié, en début d’année dernière, le programme de collecte et de recyclage de ses papiers. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du “Plan Vert” qui définit les axes d’engagements de l’université en matière de Développement Durable.

Une “corbeille verte” pour trier

Une boîte en carton recyclé a été installée pour l’occasion dans les différents bureaux de l’établissement. Cette “corbeille verte” aide les utilisateurs à mieux trier leurs papiers : papiers blancs, papiers de couleur, magazines, pochettes et sous-chemises cartonnées, enveloppes… Le principe de la collecte est simple : une fois par semaine, le technicien Bronzo se rend sur le site de SaintCharles, si l’utilisateur souhaite que sa corbeille soit vidée, il doit s’inscrire au préalable par l’envoi d’un mail directement dirigé à Bronzo. Le tonnage récupéré est ensuite acheminé vers le centre de tri situé à Aubagne. Il y sera trié, mis en balles et expédié vers les usines de recyclage partenaires. Cette initiative rencontre un important succès puisque depuis son lancement, les tonnages de papiers recyclés sont en constante progression.

Nelly Donneaud Directrice du Développement Durable (université Aix-Marseille)

“On ne peut que se féliciter du bilan positif de cette première année de collaboration. Le personnel était effectivement en demande et la prestation a été bien perçue par tous. Avec le rapprochement des universités d’Aix-Marseille, nous envisageons d’étendre ce dispositif de collecte et de recyclage des papiers à l’ensemble des sites. Ce projet sera d’ailleurs lancé par trois de nos services : le service des Marchés publics, la direction Développement Durable ainsi que la direction du Patrimoine immobilier et de la logistique.”

Le recyclage sur le site Saint-Charles : un bilan positif Pour l’année 2011, ce bilan affiche un total de 25 tonnes de papiers recyclés, soit un bénéfice environnemental que l’on peut traduire par l’économie de 35 tonnes de bois, 1200 m3 d’eau et 255 Mwh d’énergie mais également 10 tonnes de rejet de CO2 évités ! 8 kilos de piles, 784 kg de cartouches et toner, 5531 kg de déchets d’équipements électriques et électroniques ont également été valorisés.

L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99

15


eaq bonne:A4

12/04/12

14:59

Page 16

CITOYENNETÉ

La Sem mécène du musée d Un musée unique en Europe pour comprendre l’histoire de la plus ancienne ville de France (photo-montage).

Textes : Aurélia MARINO-LETELLIER

L

e 10 février dernier, la première pierre du chantier de rénovation et d’extension du musée d’Histoire de Marseille a été posée par Jean-Claude Gaudin, le sénateur-maire de Marseille. Le Président-Directeur général de la Société des Eaux de Marseille, Loïc Fauchon, était à ses

16 L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99 26


eaq bonne:A4

12/04/12

14:59

Page 17

CITOYENNETÉ

e d’Histoire de Marseille

côtés. Et pour cause : la Société des Eaux de Marseille - partenaire historique de la collectivité depuis près de 70 ans - poursuit son engagement en faveur du patrimoine culturel régional puisqu’elle a signé une convention de mécénat pour l’un des plus prestigieux projets de la Ville réali-

sé dans la perspective de “Marseille, Capitale Européenne de la Culture 2013”. Avec cette convention, l’entreprise finance l’ensemble du programme multimédia qui a été spécifiquement conçu pour ce musée. Le public pourra, ainsi, appréhender pleine-

ment et plus facilement l’histoire de la plus ancienne ville de France. L’occasion, du coup, de faire revivre un patrimoine aujourd’hui disparu, de connaître l’émotion des changements Suite en page 18 L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99

17


eaq bonne:A4

12/04/12

14:59

Page 18

CITOYENNETÉ

Inauguration du musée par le Sénateur-Maire Jean-Claude Gaudin et le Président Directeur Général de la Société des Eaux de Marseille, Loïc Fauchon.

Entrée du musée, côté site archéologique (photo-montage).

Suite de la page 17

Innovations numériques

A travers son mécénat, la Société des Eaux de Marseille prend en charge financièrement l’ensemble du programme multimédia. Elle s’engage ainsi auprès du Musée d’histoire de Marseille afin que ce patrimoine culturel soit valorisé le mieux possible et le plus concrètement possible à travers une technologie de pointe. Tous les outils les plus modernes de la numérisation y seront utilisés : imagerie à très haute résolution, table tactile, écran 3D sans lunettes, audio vidéo guide, flashcodes accessibles avec des smartphones… Tout ce qui peut rendre ce musée vivant et participatif.

d’époque mais aussi de découvrir, grâce à une projection, les projets de demain qui façonneront Marseille. Résolument tourné vers l’avenir, ce musée offrira la possibilité de le visiter hors de ses murs grâce aux smartphones (ou téléphones intelligents) et aux tablettes tactiles qui maintiendront le lien avec le musée.

Partenariat du célèbre semi-marathon Marseille-Cassis, réalisation des travaux de réhabilitation de NotreDame de la Garde, rénovation de la fontaine de la Buzine chère à Marcel Pagnol, interventions dans les écoles qu’il s’agisse de sport, de culture ou d’éducation, l’implication de la Société des Eaux de Marseille s’inscrit pleinement dans une démarche citoyen-

Une série de bornes interactives informeront les visiteurs.

18 L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99 26

Une vue du musée, depuis l


eaq bonne:A4

12/04/12

14:59

Page 19

CITOYENNETÉ Le nouveau musée en chiffres

2013 Le nouveau musée d’Histoire de Marseille ouvrira ses portes au mois de juin 2013.



4000 C’est le nombre d’objets qui seront exposés dans le musée, tous sélectionnés parmi les 44000 pièces qui constituent son fonds.



35 millions d’euros C’est le coût de la rénovation et de l’extension (28,6 millions d’euros par la Ville de Marseille, 3 millions d’euros par la Société des Eaux de Marseille, 2,34 millions d’euros par le Conseil Régional et 1 million d’euros par l’Etat).



13 C’est le nombre de séquences qui permettront d’évoquer l’histoire de la ville de ses origines en 600 avant Jésus-Christ jusqu’à aujourd’hui et même demain.



ne. Enracinée dans la cité phocéenne, elle entend contribuer par ce nouvel engagement au développement et au rayonnement du patrimoine culturel de la Ville ainsi qu’à l’ancrage de la mémoire de l’eau dans Marseille. Car l’eau a profondément marqué l’histoire de Marseille et son empreinte se lira tout au long du parcours d’exposition du musée. Outre les

musée, depuis la rue Henri Barbusse.

collections relatives à la sphère maritime, cette empreinte sera lisible via les œuvres exposées et les différents dispositifs multimédias qui illustreront la complexité de la configuration de Marseille d’un point de vue hydraulique et l’évolution des moyens et des techniques utilis��s pour la captation, le stockage et la redistribution de l’eau à travers les époques.

7000 m2 C’est la nouvelle dimension du musée dans une configuration qui comprend un auditorium de 200 places.



Reconstitution de la grotte sous-marine Cosquer, située entre Marseille et Cassis, qui abrite plusieurs dizaines de peintures et gravures (de 27 000 et 18 000 ans).

L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99

19


eaq bonne:A4

12/04/12

14:59

Page 20

PARTENARIAT

Marathon de Marseille :

l’eau du robinet d

Des rampes de robinets étaient disposées sur les neuf points de ravitaillement du parcours.

20 L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99 26


eaq bonne:A4

12/04/12

14:59

Page 21

PARTENARIAT

t da n s l a co u r s e Textes : Lorène PRUD’HOMME

A

près le semi-marathon Marseille-Cassis, c’était au tour des coureurs du marathon de Marseille de bénéficier de l’eau du réseau public de la ville. Le Groupe des Eaux de Marseille a signé, au mois de mars dernier, sa première participation en tant que ‘‘fournisseur officiel’’ avec la société ‘‘Carma sport’’ qui organise cette épreuve. L’enjeu de ce nouveau partenariat était de montrer la capacité de la Sem à distribuer de l’eau de qualité partout dans la ville. C’est chose faite. Longtemps oublié, le marathon de Marseille connaît depuis quelques années un essor croissant, au point que les organisateurs ont souhaité à leur tour y associer la ‘‘meilleure eau de France’’. Mais ici point de bouteilles à remplir. L’eau du robinet a en effet été distribuée aux athlètes dans des gobelets par les nombreux bénévoles répartis sur les neuf points de ravitaillement des 42,195 km du parcours. Pas une mince affaire au demeurant… Les équipes de l’agence de Marseille ont dû parcourir la ville à la recherche des points de puisage les mieux appropriés - boîtes de lavage, Suite en page 22 L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99

21


eaq bonne:A4

12/04/12

14:59

Page 22

PARTENARIAT

Une carafe d’eau géante.

Deux des coureurs du Groupe incognito…

Une entreprise sportive

Près d’une vingtaine de collaborateurs du Groupe des Eaux de Marseille ont porté haut ses couleurs sur les différentes épreuves proposées lors de cette édition. Et, notamment, le relais pour lequel l’une des équipes de quatre coureurs au départ s’est placée à la 6ème place du challenge inter-entreprises.

22 L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99 26

Suite de la page 21 poteau incendie ou simple branchement de compteur – afin de sélectionner les emplacements adéquats pour le ravitaillement des coureurs. Il a fallu ensuite s’assurer de la potabilité de l’eau à l’appui de plusieurs

prélèvements et analyses, puis quantifier le matériel nécessaire pour permettre la distribution de cette eau. Le travail en amont de la direction Technique de la Sem a été considérable et, bien que compliquée, la mise


eaq bonne:A4

12/04/12

14:59

Page 23

PARTENARIAT

Du tuyau au gobelet…

…du gobelet au destinataire !

Une eau bienvenue, par cette chaude matinée de printemps, pour désaltérer les quelque 6000 coureurs.

en œuvre de ce partenariat a pu voir le jour. Neuf rampes munies de trois robinets chacune, postées tous les 5 km ainsi qu’à l’arrivée, ont été installées comme prévu le 25 mars au matin, jour de la manifestation. Cette

prouesse technique n’aurait pu se faire sans l’aval de l’agence régionale de Santé qui a validé la qualité de l’eau mise à la disposition des sportifs. C’est la toute première fois que la Sem distribuait de l’eau de cette manière.

Des gobelets recyclables Quelque 100.000 gobelets ont été fabriqués spécialement pour cette édition. C’est Bronzo, l’une des sociétés du Groupe, qui en a assuré la collecte après la course, avant de les acheminer au centre de tri d’Aubagne en vue de leur recyclage ultérieur. L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99

23


eaq bonne:A4

12/04/12

14:59

Page 24

Le

Groupe A LA UNE Grand froid : la Sem solidaire 20.000 appels traités l’espace de quinze jours, 6000 interventions en urgence, 150 agents sur le terrain sept jours sur sept, week-end compris : jamais la Sem n’avait connu une telle mobilisation. Il faut dire que la situation météorologique, au mois de février dernier, a été exceptionnelle non seulement en raison de l’intensité du froid, mais aussi à cause de sa durée : une quinzaine de jours figés dans des températures glaciales d’Arles à La Ciotat en passant par Marseille. A la clé, la réparation de nombreux dégâts dans les 70 communes où la Sem gère le service de l’eau : quelques incidents d’exploitation, des ruptures de canalisations, mais surtout de multiples branchements et compteurs gelés. Du coup, quelque 3000 appareils de comptage défectueux ont dû être remplacés et - solidarité oblige - sans aucun frais pour les abonnés concernés.

La Seaco célèbre la Journée mondiale de l’eau C’est une triple opération qu’a menée la Société de l’eau et de l’assainissement de Constantine, à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau du 22 mars dernier. Trois de ses agences de clientèle les plus fréquentées de Constantine ont été ouvertes au public. Objectif : détailler le parcours de l’eau jusqu’aux robinets des clients, diffuser un film de présentation de la Seaco et expliquer les nouvelles modalités de facturation. Des informations que la Seaco a également proposées sur son stand, au centre culturel de Constantine, aux côtés d’autres acteurs de l’eau - dont la direction des Ressources en eau, l’agence des bassins, l’agence nationale des Ressources hydriques et la direction de la Santé de la wilaya. Sans parler des visites organisées sur plusieurs sites d’exploitation à l’attention de 200 jeunes élèves autour du barrage de Beni Aroun.

24 L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99


eaq bonne:A4

12/04/12

14:59

Page 25

Le

Groupe A LA UNE Ste-Marthe, vitrine du modèle marseillais de l’eau

Depuis l’ouverture au public du centre d’eau potable de Ste-Marthe lors des dernières Journées du Patrimoine, l’opération a été reconduite à plusieurs reprises. Et, notamment, dans le cadre du 6ème Forum mondial de l’eau à Marseille, en direction de visiteurs de tous horizons. Parmi ces derniers, une délégation de l’agence régionale de Santé venue découvrir sur place les coulisses du traitement de l’eau du robinet, ainsi que les analyses effectuées tout au long de l’année, au laboratoire de la Sem situé à proximité du centre.

6e Forum : d’une exposition… Comme d’autres acteurs du monde associatif, ‘‘Philapostel’’ a souhaité s’associer au Forum mondial de l’eau à Marseille à travers une exposition philatélique soutenue par la Sem. Objectif : sensibiliser le public à la préservation de cette ressource en incitant les uns et les autres à ne pas la gaspiller et à ne pas polluer le milieu naturel. Un timbre imprimé du logo de ce Forum a ainsi été spécialement émis à 12.000 exemplaires et une double exposition ouverte au public, à la fois à l’agence de clientèle de la Sem du 1- la Canebière et au palais des Congrès pendant toute la durée du Forum. Au menu : près de 600 planches comportant une multitude de supports de courriers - vierges ou manuscrits, d’hier et d’aujourd’hui - en lien avec l’eau.

…à l’autre

‘‘L’or bleu, une ressource à partager’’ : c’est sur ce thème qu’une exposition est proposée au public, depuis le 12 mars et jusqu’au 12 mai, à la maison de l’Artisanat

de Marseille. Soutenue par la Sem dans le cadre du 6ème Forum mondial de l’eau, cette manifestation regroupe de nombreuses oeuvres d’artistes et d’artisans commandées spécialement sur le thème de l’eau. L’occasion, aussi, pour la Sem, de présenter son savoir-faire acquis dans la région depuis presque 70 ans.

L’EAU AU QUOTIDIEN - N°99

25


eaq bonne:A4

12/04/12

15:00

Page 26

MÉTIERS

Ils œuvrent pour la préservation du TÉMOIGNAGES

Michaël Blanc Service Usines de l’agence d’Aix

‘‘J’assiste les exploitants de l’agence à la gestion, tant au plan administratif que technique, de l’ensemble des ouvrages – réservoirs, stations de filtration, de pompage et d’épuration. Une fonction que me permet d’assurer ma formation à un BTS métiers de l’eau.’’ ‘‘Les techniques d’épuration actuelles sont complexes et nous devons nous adapter rapidement afin de les faire fonctionner de manière optimale. D’autant que, pour les collectivités, traiter des eaux usées afin de préserver le milieu naturel est devenu aujourd’hui au moins aussi important que distribuer une eau potable de qualité.’’

Nicolas Le Breton Service Usines de l’agence de Lambesc ‘‘Avec l’évolution considérable des techniques d’épuration et des nouveaux process, l’image de nos métiers a beaucoup changé. Car on sait aujourd’hui que nous contribuons, chaque jour, à la protection de l’environnement en optimisant les rendements épuratoires des stations que nous gérons. ‘‘Cette mission est d’ailleurs étroitement surveillée dans le cadre de l’autosurveillance, mais également lors de visites inopinées des services de la police de l’eau, notamment, qui s’assurent du respect des normes de rejet.’’

26 L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99

Texte : Thierry GARDETTO

D

ans le droit fil des précédents, ce numéro de “L’Eau au Quotidien” met en lumière les métiers de l’assainissement. Une fois l’eau distribuée et consommée, elle est en effet rejetée dans les réseaux d’assainissement avant son rejet dans le milieu naturel. Commence alors l’autre mission de la Société des Eaux de Marseille : la collecte et le traitement des eaux usées. Pour répondre aux exigences environnementales, les stations d’épuration sont de plus en plus complexes. Aussi fait-on appel, pour les exploiter, à des compétences diverses en hydraulique, électromécanique, automatisme, mécanique voire en chimie ou en métrologie. Quatre spécialistes de la Sem reviennent ici sur leur parcours et leurs missions au quotidien…

m


du

eaq bonne:A4

12/04/12

15:00

Page 27

MÉTIERS

milieu naturel Un dispositif d’autosurveillance régulièrement maintenu.

TÉMOIGNAGES

Caroline Bornecque Support technique à l’agence de Vitrolles

Une eau épurée limpide.

‘‘Ma formation au Bts ‘‘Métiers de l’eau’’ m’a conduite à assurer une fonction support technique auprès des exploitants. Concrètement, je les aide à optimiser le fonctionnement des stations d’épuration et à faire en sorte que les rejets soient conformes aux normes en vigueur. ‘‘Je m'occupe aussi de l'autosurveillance des stations qui garantit une traçabilité des résultats d'analyse et une transparence de notre activité."

Philippe Payen Responsable du service Usines à l’agence de La Ciotat

La station d’épuration de Vitrolles.

"Notre mission est de garantir une qualité des rejets au milieu naturel conforme aux arrêtes préfectoraux. Elle passe par le bon fonctionnement des ouvrages et donc de leur maintenance dans les meilleures conditions. "Sans oublier, bien sûr, la gestion d’épisodes de crises lors de pannes d’équipements qui nous contraignent à des interventions sans retard et 24 heures sur 24 pour limiter au maximum les rejets d'effluents dans le milieu naturel. Ces interventions s’effectuent en collaboration avec nos services supports, en particulier les équipes de la direction Technique, et en toute transparence avec l’ensemble des autorités compétentes - maître d'ouvrage, police de l'eau, etc." L’EAU AU QUOTIDIEN - N° 99

27


eaq bonne:A4

12/04/12

15:00

Page 28

EAU

LES BELLES PHOTOS DE l ’

AU QUOTIDIEN

AU QUOTIDIEN

Le marathon de Marseille. Tout un symbole pour le Forum que vient d’accueillir la cité phocéenne. Comme une étape essentielle - celle des “solutions” - sur le long chemin vers l’accès à l’eau pour tous. (Photo Jean-Marie Huron)


Eau au quotidien