Issuu on Google+

Chauds, les vents du printemps! >>>L’arrêté préfectoral créant une Zone de développement éolien sur le canton de Châteaumeillant ayant été notifié à la Communauté de communes le 11 janvier 2012, BoischautMarche Environnement a posté le 7 mars un recours gracieux auprès du nouveau préfet du Cher, M. Nicolas Quillet pour excès de pouvoir . BME, notre association, a notamment dénoncé un vice de forme par un constat d’huissier joint au recours. En effet, l’arrêté n’est toujours pas porté à la connaissance des citoyens, son affichage (demandé à l’article 3 de l’arrêté) n’ayant jamais eu lieu dans les mairies concernées. La préfecture du Cher, trois semaines plus tard, n’avait toujours pas pallié cette carence… Curieux, quand on sait que les délais de recours pour les citoyens ne courent qu’à partir de la date d’affichage. La préfecture n’est sans doute pas pressée. Tant mieux : cela repoussera d’autant le recours devant le tribunal administratif que BME sera sans doute obligée de déposer, à Orléans cette fois. En attendant, l’association a demandé un rendez-vous à la préfecture de Bourges. >>>Sous l’amicale pression des opérateurs, sans doute pressés de passer à la phase « permis de construire », les conseils municipaux ont commencé à revoter pour l’éolien (SaintSaturnin puis Préveranges…). A noter que les ordres du jour desdits conseils ne sont pas toujours établis dans les règles, mais les conseillers n’osent rien dire et l’autorité de tutelle ne voit rien. Pas vu…pas pris, les maires pro-éoliens continuent d’avancer masqués devant leurs administrés et même leurs


conseillers. Eprouveraient-ils quelque honte ? >>>Le Schéma régional éolien de la région Centre n’a été bizarrement consultable qu’un mois, du 20 février au 20 mars. D’ordinaire, pour les enquêtes, le délai de consultation du public est de deux mois. Encore une anomalie ? Malgré ce court délai BME a pu envoyer en temps utile ses observations au préfet de région et au président du Conseil régional, appuyé par un mail de ses adhérents aux mêmes destinataires. >>>La fièvre éolienne serait en passe d’atteindre le Boischaut : Touchay, Ids-Saint-Roch, Ineuil y penseraient. Espérons qu’avant de prendre des décisions, ces élus-là chercheront à s’informer et à informer leurs administrés. Certains vont le faire, nous dit-on. Bravo. >>>Concernant le projet d’aménagement de la base nautique de Sidiailles, et suite au courrier de BME à la CDC BoischautMarche, nous avons été reçus le 25 janvier par le président Brahiti, par le directeur du Tourisme du Conseil général et un membre de sa direction économique. Le département veut adapter le site au changement des attentes des usagers. L’objectif est diminuer les activités dans l’eau (baignade) au profit d’activités hors eau et sur l’eau. Le site étant reconnu comme exceptionnel, le Centre de vacances respectera l’environnement avec un rejet zéro. Pour la saison 2012, sont prévus : le déplacement de la plage, la création d’une vente à emporter et la recherche d’un gérant de qualité pour le restaurant. BME a émis des craintes sur l’hébergement touristique prévu sur la plage gazonnée actuelle. La CDC et le Conseil général s’engagent à être attentifs quant au profil du candidat privé exploitant cette activité.


>>>Boischaut-Marche Environnement tient son assemblée générale ordinaire le 31 mars à Culan*. Spontanément, de nouveaux adhérents viennent nous rejoindre. Bienvenue ! BME *17 h, Hôtel de la Poste. Condition de participation : être membre de BME à jour de cotisation 2012 (12 euros).


chauds les vents de printemps