Page 1

RAPPORT D'ACTIVITÉ

solidarité Coopérative

20 17


sommaire


La coopérative Chiffres clés 2016/17 : coopérative...................4

Vie coopérative ........................................... 5 Gouvernance................................................................5 Vie statutaire................................................................ 8

Vie d’entreprise.......................................... 11 Modèle économique résilient au bénéfice des adhérents..............................12 Gestion avisée.......................................................... 13 Le projet ‘silos 2020’............................................ 14 L’investissement et la maintenance........ 15 Système de management de la Qualité, Sécurité et Environnement..............................17 Gestion des ressources humaines........... 19

Productions végétales .......................... 20 Approvisionnements & Services........25 Approvisionnements...........................................25 Conseils techniques............................................26 Services.........................................................................28

Le Groupe Nos partenariats coopératifs...............................34 Chiffres clés 2016/17 : groupe Noriap..........35 Écosystème du groupe Noriap.........................36

Nos métiers et activités.........................38 Productions végétales.......................................38 Élevage et nutrition animale.........................43 Machinisme, travaux agricoles et transport................................................................ 46 Distribution verte....................................................49

rapport de gestion Histoire du groupe......................................................54 Interview croisée......................................................... 56

Rapport de gestion coopérative........58 Rapport de gestion groupe................. 60

Directeur de la publication : Martin Migonney Rédacteur en chef : Céline Leeman-Broyer Secrétaire de rédaction : Fanny Bara Crédit photos : Noriap - Fotolia


La coopér Solidarité économique au cœur du modèle d’entreprise coopératif

2

www.noriap.com


ative Chiffres clés 2016/17 : coopérative...................4

Productions végétales .......................... 20

Vie coopérative ........................................... 5

Approvisionnements & Services........25

Gouvernance................................................................5 Vie statutaire................................................................ 8

Approvisionnements...........................................25 Conseils techniques............................................26 Services.........................................................................28

Vie d’entreprise.......................................... 11 Modèle économique résilient au bénéfice des adhérents..............................12 Gestion avisée.......................................................... 13 Le projet ‘silos 2020’............................................ 14 L’investissement et la maintenance........ 15 Système de management de la Qualité, Sécurité et Environnement..............................17 Gestion des ressources humaines........... 19

www.noriap.com

3


rapport annuel 2017

chiffres clés 2016/17 : coopérative

291,4 M€

3 500 1er

chiffre d’affaires coopérative

collecteur de la Somme

adhérents

250 500 ha 170 000 ha

1 547 K€

suivis dont

résultat net

collectés

LONDRES

160

102,6 M€ chiffre d’affaires approvisionnement

314

825 500 t

points de collecte et d’approvisionnement

volumes collectés

salariés

DUNKERQUE CALAIS

territoire d’ACtivités du Groupe noriAp BOULOGNE-SUR-MER PONTHIEU PLATEAU PICARD NORD

Siège Noriap Plate-forme logistique Noriap Têtes de région Sites Noriap Sites BPA

Quend

VIMEU PLATEAU PICARD OUEST

LILLE

LENS ARRAS

Vron

Rue

Nouvion Noyelles-en-Chaussée Bouquemaison Noyelles Conteville Outrebois -sur-Mer Lanchères Bois de Bonance Hautvillers Saint-Riquier Beaumetz Authie Bernaville Quesnoy-le-Montant -Ouville Beauval DomartWoignarue Zone de collecte Noriap Abbeville en-Ponthieu Friaucourt Beaumont-Hamel Ailly-leTully Feuquières- Moyenneville Haut-Clocher Canaples Candas Vauchelles-lès-Authie TRÉPORT Site d’expédition par train Ponts-et en-Vimeu Naours Longpré-lesLesbœufs Rubempré Saint-Pierre -Marais Corps-Saints Albert Flixecourt Vignacourt Beauchamps Site d’expédition par péniche -en-Val Hallencourt Maricourt Martainneville AIRAINES Hangestsur-Somme Saint-Sauveur Blangy-sur Baromesnil Oisemont La Neuville-PÉRONNE -Bresle La ChausséeRambures Petit Camon lès-Bray Bois Bleu Tirancourt DIEPPE Grandcourt EstréesEstréesSénarpont Molliens-Dreuil Saisseval Amiens Mons Deniécourt Saint-Maulvis Sauqueville Seux SMERMESNIL Lafresguimont-Hornoy-le-Bourg Boves SALEUX Marchélepot Saint-Martin Guillaucourt Quevauvillers Néville Anneville-sur-Scie Le Paraclet Prouzel Chaulnes Criquetôt-sur-Longueville Mesnières-en-Bray Ouainville Bettembos Saint-Sauflieu Moreuil Le Quesnel Hattencourt Épénancourt Quivières Poix-de Vatierville Eplessier NESLE Le Bis Pont Ocqueville Bénesville -Picardie Sainte-Segrée AILLY-SUR-NOYE Arvillers Buny-Voyennes Brassy Sauvillers Fleury Heugleville NEUFCHÂTELEssertaux Thiétreville Fouilloy Hangest-en- Andechy Languevoisin Santerre Bonneuil-les Eaux EN-BRAY Thiouville Tôtes Ercheu Roye GrainvilleSommereux Hargicourt Laboissière-en-Santerre Criquetôt- Ymauville Fauville-en-Caux Beaudéduit La Faloise Belle-Assise Formerie Dancourt Neufbosc L'Esneval Tartigny Grandvilliers Beuvraignes Valliquerville Feuquières Montdidier MannevilleCritôt la-Goupil Gannes Rollot Bosc-Roger-sur-Buchy Yvetôt Épretôt Luchy Balleux Wavignies Maignelay Barentin Tricot Le Plessier-sur-Saint-Just Ménévillers NOYON HAVRE Saint-Romain- Notre-DameHaudivillers Ferrières-en-Bray de-Colbosc de-Gravenchon Lieuvillers

Sites Grap SA

EST

CAUX

LE

SAINT-QUENTIN

BEAUVAIS

ROUEN

Fresne-le-Plan

SAINT-JUSTEN-CHAUSSÉE

LAON

COMPIÈGNE

SUD BRAY

BAVARD

REI

CAEN PONTOISE

4

www.noriap.com

EVREUX

C


rapport annuel 2017

vie coopérative ICI

on apporte de la VALEUR AJOUTÉE

gouvernance ÉLuS ANIMÉS PAr LES VALEurS DE LA CooPÉrAtIoN AGrICoLE Les élus de Noriap sont engagés au quotidien dans la gestion de la coopérative. Les valeurs de la coopération agricole : engagement, proximité, écoute et solidarité sont les moteurs de l’action des administrateurs.

conseil d’administration Le Conseil d’administration est l’organe décisionnel. Il se réunit une fois par mois. Lieu d’informations, de débats et de décisions, il est composé de 25 agriculteurs, de 2 associés non coopérateurs salariés, d’un censeur et de 2 administrateurs stagiaires.

le bureau Le Bureau est l’instance d’orientation et de préparation des dossiers remis en amont du Conseil d’administration. Il se réunit 2 fois par mois.

Le Conseil d’administration a intégré 2 administratrices stagiaires en avril 2017.

www.noriap.com

5


rapport annuel 2017

CAL

• gouvernance •

BOULOGNE-SUR-MER

RÉGION VIMEU PLATEAU PICARD OUEST David Saelens Président de Région Vice-Président

Thibaut Hénocque

VIMEU PLATEAU PICARD OUEST TRÉPORT

Bruno Boucry

Hugues Robitaille CAUX

DIEPPE SMERMESNIL

NEUFCHÂTELEN-BRAY

Philippe Farcy

Jean-Marie Thibaut

LE HAVRE

ROUEN

BRAY CAEN

Olivier JulienSAINT-LÔ Président de Région

RÉGION BRAY Laurent Fournier

EVREUX

Benoît Jullien

RÉGION CAUX ALENÇON

CHARTRES

Benoît Van Colen Président de Région RENNES LE MANS

Alain Cavellier

OR

ADMINISTRATRICES STAGIAIRES

REPRÉSENTANTS DU COLLÈGE SALARIÉS

Adeline Hermant

Francis Beauvisage

Maïté Sannier

Sylvie Bertrand

INVITÉ Francis Hennebert

6

www.noriap.com


DUNKERQUE

BRUXELLES

rapport annuel 2017

LAIS

• gouvernance •

LILLE

R

PONTHIEU PLATEAU PICARD NORD

RÉGION PONTHIEU PLATEAU PICARD NORD LENS

Luc Vermersch Président de Région Vice-Président

ARRAS

Jean-François Gaffet Président

EST AIRAINES

Jérôme Humblet

PÉRONNE Amiens

SAINT-QUENTIN

SALEUX

CHARLEVILLE-MÉZIÈRES

NESLE

AILLY-SUR-NOYE

LAON

Eric Vanacker

NOYON BEAUVAIS

SAINT-JUSTEN-CHAUSSÉE

Jérémy Stieger

COMPIÈGNE

SUD REIMS

BAVARD

RÉGION EST Dominique Lagache Président de Région CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE

PONTOISE

Bertrand Vanacker

PARIS VERSAILLES

Thibault Dermigny

EVRY

Gonzague Proot

MELUN

RÉGION SUD TROYES

Patrice Van Ooteghem Président de Région

RLEANS

Jacques de Villeneuve Président délégué LANGRES

AUXERRE

Dominique Boone

CENSEUR

Christophe Deneubourg

Michel-Frédéric Stoclin

Guillaume Cabot

www.noriap.com

7


Rapport annuel 2017

vie statutaire L’Assemblée générale : l’événement annuel Michel Prugue, Président de Coop de France était l’invité d’honneur de l’Assemblée générale 2016. Ses interventions ont apporté des éclairages sur le rôle et les atouts des coopératives en tant qu’acteur économique des territoires et en matière d’exportations.

Les sections : organisation de proximité 5 sections sont définies dans les statuts de la coopérative. Animées au niveau local par les Présidents et chefs de région, elles sont représentées par leurs Présidents au sein du Bureau et du Conseil d’Administration.

Les conseils de région : maillons essentiels 150 adhérents se réunissent par section au moins 3 fois par an. Les conseillers de région sont essentiels à la politique de proximité. Ils remontent les informations du terrain et échanges sur les actions locales et les orientations de la coopérative. La dynamique terrain est au cœur des préoccupations d’animation territoriale du Conseil d’administration.

Nombre et répartition des Conseillers de région par section

CAUX BRAY

PONTHIEU PLATEAU PICARD NORD

SUD

16

33

18

20 EST 34 29 VIMEU PLATEAU PICARD OUEST

Conseil de région

Vimeu plateau picard Ouest Visite du port de Dunkerque

8

www.noriap.com


Rapport annuel 2017

Les commissions et groupes de progrès Instances thématiques, elles se réunissent plusieurs fois par an pour travailler des sujets définis. Force de propositions, les travaux des commissions sont présentés au Bureau.

Commission Agronomie et santé du végétal Président : Dominique Lagache Les travaux de la commission se sont concentrés sur la révision de l’offre commerciale approvisionnements.

Commission Jeunes Président : Jérémy Stieger L’organisation du forum Epix et la conception du programme Cybèle 2 ont été les points centraux des réunions.

After-work pour le forum Epix 2017 Avec une formule en fin de journée, les jeunes installés ou en cours d’installation se sont retrouvés pour une présentation des activités et métiers de la coopérative. Moment toujours attendu par Noriap, le forum offre un accueil convivial et synthétique aux jeunes de toutes les sections.

Commission Communication Président : David Saelens La commission a suivi le projet de refonte de l’extranet. Elle s’est réunie deux fois avec la commission Jeunes pour associer les jeunes aux propositions d’animation des événements statutaires et d’orientation de la communication.

Commissions Commission semences et semences recouvrement fourragères Président : Président : Luc Vermersch Avec ces commissions les élus s’assurent de la cohérence entre la stratégie du groupe Noriap et les relations avec les multiplicateurs de Séliance et Semences Fourragères de Picardie.

Groupe de progrès gestion d’entreprise La co-commission communication jeunes

Président : Thibaut Hénocque Le groupe étudie les résultats économiques des sociétés et a particulièrement suivi les opérations d’accompagnement financier de la coopérative auprès des adhérents.

Dominique Lagache Très sollicitée durant cette campagne difficile pour les agriculteurs et la trésorerie des exploitations, la commission a renforcé ses procédures de gestion d’impayés. Elle mène avec les régions et le service recouvrement des actions d’accompagnement pour trouver des solutions à chaque situation sous tension.

Club Agribio Président : Gonzague Proot Animé avec Novial, le club est le lieu de rencontre annuel des agriculteurs convertis ou en conversion.

www.noriap.com

9


Rapport annuel 2017

PARTICIPATIONS AUX ÉVÉNEMENTS AGRICOLES Noriap, partenaire des événements locaux et des jeunes agriculteurs

Journée de l’agroécologie MFR Tôtes (76)

Potato Europe (02)

Terr’Eau Bio (60)

Festival de la terre (76)

Plaine en fête (80)

Foire de Montdidier (80) 10

www.noriap.com

Terres de Jim (60)


rapport annuel 2017

vie d’entreprise ICI

on apporte du service aux adhérents

l’adhérent au cœur du dispositif NotrE LEItMotIV : LA PErForMANCE DES ExPLoItAtIoNS Et DE LA CooPÉrAtIVE www.noriap.com

11


rapport annuel 2017

• Modèle économique résilient au bénéfice des adhérents • PROJ E

T

néo

NOTRE NOUVELLE AMBITION

LABEL

Jean-François Gaffet

Les agricultures Picardes et Normandes sont secouées ces dernières années par des fluctuations économiques, climatiques et sociétales, comment pilotez-vous la coopérative dans ces contextes ?

La coopérative est une organisation économique qui a vocation à apporter un service à ses adhérents. Partant de là, ma responsabilité est d’assurer la continuité de ce service en temps de perturbation et la pérennité de l’entreprise, La gestion des conséquences des faibles taux de Hagberg en 2014 comme de la moisson catastrophique de 2016 et de la crise de l’élevage nous ont imposé de conserver la tête froide, d’être réactifs et pro-actifs. Notre ambition avec le Conseil d’administration est d’agir pour que le projet collectif que nous portons soit profitable à tous les adhérents et sur le long terme. Comment conjuguez-vous les valeurs de solidarité économique et la performance de la coopérative ?

La solidarité économique est le socle du modèle d’entreprise coopératif. Elle s’exprime auprès des adhérents et dans les situations de crises qui ont aussi un impact sur la rentabilité de l’entreprise. « Cette campagne démontre bien ce pourquoi nous travaillons » Rappelons-le, nous nous étions engagés auprès de nos adhérents dès août 2016 à faire le maximum pour soutenir leurs revenus. Les efforts des équipes, ont permis de meilleurs résultats économiques qu’escomptés initialement. Ces résultats ont été

12

www.noriap.com

LI

redistribués en quasi-totalité via des compléments de prix élevés. Nous avons tenu nos promesses, et n’avons gardé que le strict minimum dans la coopérative. Cette année la coopérative a ralenti son rythme d’investissements et engagé une année ‘blanche’ en termes de gestion du capital coopératif. La résilience du modèle économique est au rendezvous. Les adhérents sont rémunérés conformément aux engagements. La solidarité est aussi inter-générationnelle. La coopérative s’est construite depuis plusieurs décennies et ce qui nous est possible de réaliser aujourd’hui pour les adhérents, l’est grâce aux actions du passé. Quelles sont les actions majeures pour la coopérative pour la campagne 2017/18 ?

D’abord, nous lançons la nouvelle offre commerciale approvisionnements. C’est un dossier qui a été travaillé durant la dernière année par la commission Agronomie et santé du végétal. Les adhérents ont souhaité du changement, plus de lisibilité, de transparence et de communication. Ce nouveau dispositif répond au cahier des charges. Ensuite, nous devons réfléchir au changement de notre modèle économique pour les prochaines années. Le Conseil d’administration planche sur le sujet. Nous devons établir un plan de marche pour en être le moins dépendant possible, c’est essentiel pour assurer l’avenir de la coopérative.


rapport annuel 2017

• Gestion avisée •

Que dire du résultat économique de la coopérative de 1,5 million d’€ ?

Ce résultat est faible, mais paradoxalement il constitue deux bonnes nouvelles : ∞ la première est que notre outil coopératif s’est adapté au mieux à une baisse de collecte de blé de 40 %. Plan drastique d’économies, gel des investissements non stratégiques, travail de valorisation d’une collecte de qualité moyenne très pauvre, les actions ont payé. ∞ la seconde, c’est que le Conseil d’administration a pu distribuer des compléments de prix conséquents aux adhérents, et compléter le dispositif d’aides aux trésoreries par une bonne valorisation de la collecte. Cet accompagnement des trésoreries des adhérents a fonctionné. Il a donné la possibilité aux exploitations de financer leurs approvisionnements et d’investir dans la préparation de la collecte 2017.

Avec ce résultat, les investissements seront-ils réduits à la baisse pour la campagne 2017/18 ?

Martin Migonney

Le budget d’investissement de 20172018 est supérieur à 14 millions d’euros. Le rythme des investissements reprend donc après la pause de l’exercice passé. Le plan Epsilon de refonte de notre structure de collecte et de stockage ne s’est pas interrompu. Par ailleurs, 20 petits sites de stockage sont ou seront arrêtés en deux ans, le plus souvent en conservant une plateforme de réception pour la collecte et le déploiement des silos majeurs se poursuit.

1 2 3 4 5 6

LEADER SUR SON

TERRITOIRE ACTEUR

ÉCONOMIQUE PRIVILÉGIÉ APPORTEUR DE

VALEUR AJOUTÉE ACTEUR DE LA

NOUVELLE AGRICULTURE MULTIPLICATEUR D’INNOVATIONS MULTIPLICATEUR DE RÉUSSITES PARTENARIALES

www.noriap.com

13


rapport annuel 2017

le projet ‘silos 2020’ MoDErNISAtIoN DE L’INFrAStruCturE DE CoLLECtE les projets ‘silos 2020’ et ‘epsilon’

objectifs de ‘silos 2020’

‘Silos 2020’ est un projet que la Direction a déclenché à la sortie de la moisson 2016. Il s’inscrit complètement dans le plan d’investissement Epsilon dont l’objectif est la modernisation de notre architecture de collecte. Depuis 6 ans, différentes nouvelles constructions de silos (Fleury, Hornoyle-Bourg, Gannes, Beauval, Fauville-enCaux…) ont été réalisées sans modifier l’utilisation du réseau de silos. Certains, construits il y a plus de 50 ans, sont en effet toujours utilisés malgré leur vétusté et leur inadaptation aux chantiers d’aujourd’hui (taille remorques, capacité fosses, vidange manuelle...). Le projet vise donc à rationaliser de manière volontariste notre architecture de collecte.

Le premier est bien évidemment de maintenir un service de proximité pour les adhérents afin d’assurer la collecte dans les meilleures conditions de réception et de sécurité. Le deuxième est de réduire les stockages dans les cellules et silos dont l’exploitation est devenue trop coûteuse. Les nombreux stockages répartis sur le territoire génèrent des coûts de main-d’œuvre et d’entretien qu’il convient de rationaliser. Un programme de démolition des vieilles cellules est mené parallèlement au remplacement progressif par des plateformes. Cette année, ces opérations ont été effectuées sur les sites de Ouainville, d’Epretôt et de Maignelay-Montigny.

Méthode d’analyses du parc de silos existants Charges et coûts de revient des sites ramenés à la tonne ont été identifiés. Pour obtenir une vision globale, ces données

Nouvelles cellules de Beauval 14

www.noriap.com

ont été complétées d’éléments qualitatifs tels que la sécurité, la gestion de la qualité et le rôle commercial du site. Les Conseils de régions ont été associés aux réflexions d’organisation et d’arbitrage. Ce temps de partage des enjeux en région a été essentiel pour la prise de décisions.

résultats de l’analyse de l’architecture de collecte Le projet a démarré dès la moisson 2017. L’arrêt partiel ou total du stockage a été identifié pour une trentaine de sites sur 160 points de collecte. Cela représente une réduction de 80 000 tonnes de capacité, tout à fait possible, compte tenu de notre capacité utile de stockage, supérieure 8 années sur 10 à la collecte durant la moisson et des investissements prévus sur les prochaines années. Pour la moisson 2017, 19 fermetures de sites ont été réalisées. Au total, l’économie annuelle visée est d’environ 1 million d’euros.

Nouvelle plateforme de Montdidier


rapport annuel 2017

l’investissement et la maintenance Chiffres Clés

4,711 M€ investis dans la coopérative

projet de plateforme agri logistique de languevoisin

Noriap a renouvelé sa mobilisation durant l’exercice pour la constitution d’un dossier de projet. L’export de céréales et de leurs produits

ADAPtAtIoN Et PrÉPArAtIoN DE L’AVENIr en l’état ou transformés localement et l’import d’intrants pondéreux sont au cœur de la compétitivité de la filière céréales. La création d’une voie d’eau à grand gabarit constitue une opportunité de développement et de massification pour toute la filière agricole. La plateforme agri logistique de Languevoisin sera spécialisée dans la logistique et le stockage de pondéreux : ∞ produits issus de l’agriculture ∞ matières premières utilisées par l’agriculture ∞ co-produits d’activités industrielles agricoles ∞ matériaux vrac : produits de carrière, produits forestiers…

Par nature, la gestion de pondéreux et de vrac présente des caractéristiques d’effets de poussières, sonores et visuels qu’il convient de positionner en dehors des zones d’habitations. La plateforme agri logistique de Languevoisin répond totalement aux exigences de qualité de vie des zones d’habitation et s’inscrit pleinement dans la complémentarité du projet multimodal de Nesle. Noriap a rendu public son projet pour contribuer à la mobilisation des acteurs pour la création du Canal et aussi pour faire valoir l’intérêt d’un outil agri logistique pour la filière grandes cultures.

INVEStISSEMENtS MAjEurS DE L’ANNÉE programme de modernisation des sites ‘epsilon 2010-2025’

Beauval

Maignelay-Montigny

Extension de 11 000 tonnes de capacité de stockage vertical.

Démolition partielle du site et création d’une plateforme.

Languevoisin

Tricot

Nouveau réseau d’aspiration de poussières issues de céréales et module de chargement des bateaux.

Nouveau pont-bascule de 16 mètres de long.

Epsilon est le plan de modernisation des sites qui prévoit un investissement de 70 millions d’euros sur 15 ans.

Epsilon en chiff res 44 % de réalisation 31 millions d’€ investis sur 70 millions d’€ dédiés

105 000 4 500 m tonnes de stockage de stockage de d’engrais vrac céréales créé 3

10 000 points de séchage

www.noriap.com

15


rapport annuel 2017

Longpré-Les-Corps-Saints

Ouainville

Epretôt

Augmentation de la capacité de séchage de 80 m3 ainsi que le stockage avec l’achat de 10 bennes et de 3 cases de réception.

Démolition partielle du site et création d’une plateforme de 1 800 m2.

Rachat de nouveaux bâtiments jouxtant le site Noriap et leur transformation permettant l’arrêt d’exploitation du site de Saint-Romain.

La coopérative a été au rendez-vous de la moisson 2017 sans dysfonctionnement majeur dans la gestion de la collecte.

Le plan ‘Silos 2020’ y contribuera par la fermeture partielle ou totale de points de stockage vétustes et onéreux. Parallèlement, les efforts sont orientés vers une meilleure maîtrise des dépenses énergétiques dans le cadre de notre certification ISO 50001 obtenue en janvier 2015. Concrètement l’ensemble des contrats d’énergie (gaz, électricité) a été renouvelé. Des actions très encourageantes sont lancées sur l’ « Usage Significatif Énergétique ». Des tests sont ainsi effectués pour réduire les coûts de travail du grain. Ce résultat ne pourrait se faire sans l’implication et la compétence des responsables de silos.

MAINtENANCE impacts du plan d’économies sur la maintenance des sites Avec un budget en réduction de 1,6 million d’euros par rapport à l’année précédente, soit une baisse de 43 %, les activités maintenance se sont recentrées. Les travaux ont été limités au strict nécessaire et l’auto-maintenance a été privilégiée. Le coût de la maintenance préventive a été plafonné à 650 000 € pour répondre aux obligations de sécurité des personnes, de vérifications et de contrôles réglementaires liés au fonctionnement des installations classées (67 % des silos). Les réparations palliatives ont été privilégiées.

16

www.noriap.com

perspectives pour les prochains exercices La récolte 2016 nous oblige à poursuivre la maîtrise des dépenses de fonctionnement pour les années à venir pour compenser les reports des travaux de maintenance et retrouver un niveau d’investissements conforme aux besoins du maintien d’une architecture de collecte performante.


rapport annuel 2017

Système de management de la qualité, sécurité et environnement La gestion intégrée en un seul service avec une politique Qualité, Sécurité et Environnement (QSE) off re une synergie pour la gestion des dossiers des métiers  du grain et de la nutrition animale.

Chiffres Clés 44 silos audités en interne

15 silos audités par des tiers

3 audits clients industriels 15 auditeurs internes 250 échantillons prélevés et analysés garantissant la qualité sanitaire du stockage à la ferme

90 % des objectifs qualité atteints

Politique qualité La politique qualité de Noriap se traduit par une véritable capacité d’adaptation et de réactivité pour jouer pleinement son rôle d’interface entre les producteurs et les clients.

les clés de la politique qualité de la coopérative ∞ orientée vers la satisfaction clients et le respect des exigences réglementaires, ∞ inscrite dans une dynamique de progrès et d’amélioration continue à l’écoute de nos partenaires et des évolutions du marché, ∞ structurante pour les choix et les arbitrages d’organisation, d’investissement et de pilotage des activités dans le respect des objectifs définis.

les enjeux qualité de la campagne Les 2 enjeux majeurs de cette campagne, exceptionnellement compliquée sur le plan qualitatif et quantitatif, étaient de : ∞ redéfinir nos engagements contractuels et adapter la collecte aux cahiers des charges pour le travail du grain, ∞ valoriser au mieux les productions des agriculteurs afin de soutenir leurs revenus dans une conjoncture difficile.

14 actions

les bénéfices de la politique qualité

d’améliorations mises en place

∞ une relation privilégiée de partenariat avec nos clients basée sur des échanges permanents,

6 audits externes de certifications avec ‘zéro’ non conformité majeure

∞ un savoir-faire et des compétences métiers reconnus : l’ensemble du personnel est formé et impliqué dans la démarche qualité,

∞ des outils et des investissements pertinents permettant de classer, d’homogénéiser et de travailler les produits pour répondre au mieux aux cahiers des charges des clients.

Certifications AFAQ → Périmètre : 5 silos (Saleux, Languevoisin, Poix-dePicardie, Fauville, Ailly-surNoye), laboratoire d’analyses d’Airaines et services support AGRÉMENT BIPEA SYNDICAT DE PARIS CSA → 70 SILOS ENR CERTIPHYTO → 25 MAGASINS

AB → 3 sites de stockage, 1 séchoir, 6 plateformes, 1 chambre froide pour le stockage de légumes QUALIMAT → référentiel de transport de l’alimentation animale AGRÉMENT MÉDICAMENTS ET ALIMENTS MÉDICAMENTEUX → avec stockage des produits au sein de la plateforme logistique PL1

www.noriap.com

17


rapport annuel 2017

Politique sécurité La politique sécurité est une priorité de l’entreprise. Priorité à la sensibilisation en continu du personnel ∞ animation et la mobilisation des référents terrain sur la sécurité des personnes, ∞ implication des membres du CHSCT dans des dossiers techniques et dans l’évaluation des risques professionnels, ∞ valorisation du retour d’expériences pour davantage d’implication et de partage de pratiques.

Chiffres Clés 1%

8 inspections

de la masse salariale dédiée à la formation sécurité

effectuées par le CHSCT

0,16

13 dispositifs de Protection des Travailleurs Isolés mis en place

‘faible’ taux de gravité des accidents de travail

337 saisonniers

51 silos

sensibilisés à la sécurité

revus dans le cadre de la mise à jour de l’évaluation des risques professionnels

3 100 heures de formation à la sécurité pour 384 stagiaires

Politique environnement Gains d’énergie avec la certification iso 50001

Plateforme logistique PL1

Activités majeures de l’exercice ∞ 2 études d’installations classées engagées pour les silos à autorisation et les carrières de craie, ∞ 21 contrôles périodiques réalisés dans le programme d’audit de conformité des sites à déclaration, ∞ 25 dépôts phytosanitaires conformes aux exigences du Certiphyto et de la réforme CLP / Seveso 3, ∞ participation à un exercice d’incident industriel.

La démarche d’amélioration de la performance énergétique s’est intensifiée sur les 26 sites du périmètre ISO 50001. Des équipements de pilotage de la conservation des produits ont été déployés pour améliorer la performance de la ventilation en fonction des conditions climatiques. La sensibilisation régulière des salariés produit un changement des comportements par l’application de nouvelles pratiques dans la gestion des silos. Le séchoir de Saleux est désormais équipé de capteurs, sous-compteurs spécifiques et d’un automate de monitoring. Les opérateurs pilotent finement les réglages du séchage en visualisant en direct la performance énergétique du séchoir.

Consommation d’énergie du périmètre ISO 50001 par poste GPL 1,2 % GNR 4 % Gasoil 7,7 %

Electricité 45 %

en % Gaz Naturel 42 %

18

www.noriap.com

Gaz chariot 0,1 %

Chiffres Clés Performance énergétique (année de référence : 2013/14)

35 % de kWh/t consommés en moins en 3 ans (effet collecte compris)

750 000 € d’économies cumulées en 3 ans (hors effet collecte) induits par la renégociation des contrats et l’amélioration des pratiques. Soit une année de consommation énergétique des silos de Languevoisin et Saleux


rapport annuel 2017

Gestion des ressources humaines Accueil des saisonniers

Chiffres Clés 314 salariés

78 % hommes

293

22 % collaborateurs femmes ETP 3,3 % (équivalent temps plein)

96 % des salariés en CDI

de la masse salariale investie dans la formation

La gestion des ressources humaines est un élément essentiel du succès durable de l’entreprise et de la performance de ses collaborateurs. Les 4 piliers de la politique ressources humaines de la coopérative : ∞ La formation ∞ Le management et le développement et la gestion des compétences des carrières ∞ Le recrutement ∞ Le dialogue social et l’intégration avec les différentes instances des nouveaux représentatives embauchés du personnel

Réunion du personnel (76)

Information bilan de la commercialisation

www.noriap.com

19


rapport annuel 2017

productions végétales

ICI

on apporte de la VALEUR AJOUTÉE

L’ÉQuAtIoN 2016/17 : rÉCoLtE FrANÇAISE LA PLuS FAIBLE DEPuIS 40 ANS + rÉCoLtE MoNDIALE LA PLuS ÉLEVÉE DE touS LES tEMPS = Pour NorIAP, uN VrAI trAVAIL D’ArtISAN

Les cultures céréalières françaises ont été sévèrement touchées au cours de cette campagne. Les régions Hauts-de-France et Normandie  ont été grandement impactées par les défi cits de rayonnement, l’excès  de pluviométrie et les pressions maladies sur les cultures.

« En voyant ce que j’ai livré à la coopérative, je me suis dit que, cette année, la coopérative ne pouvait rien faire. Il n’y avait rien dans les remorques, ni quantité, ni qualité. » Un adhérent de la région Sud

En juillet, dès les premières estimations, nous constations qu’aucun de nos contrats ne pouvait être exécuté en l’état. Les clients industriels se posaient, quant à eux, la question de savoir ce qu’ils pouvaient faire avec une telle collecte.

la commercialisation de la campagne s’est basée sur 2 axes : ∞ renégociation individualisée avec tous les clients de tous les contrats : dans 90 % des cas, de nouvelles grilles qualitatives ont été mises en place. ∞ mise en place d’une logistique qualitative complète : le schéma d’allotement s’est traduit par l’affectation d’une cellule pour chaque client industriel, un vrai travail d’artisan. 20

www.noriap.com


Rapport annuel 2017

« On ne peut pas exécuter en l’état. On attend les nouvelles consignes pour préparer les lots. »

« L’équilibre économique a pu être atteint grâce au travail d’artisan que nous avons mené dans les silos. Nous avons trié au meilleur niveau pour limiter les pertes de matières et la surutilisation coûteuse des outils. »

Mathieu Duhamel, responsable silo de Fleury en septembre 2016, région Sud

2 facteurs clés de réussite ont permis de trouver des débouchés à toute la collecte : ∞∞notre stratégie de commercialisation vers les industriels locaux et notre relation de confiance bâtie sur plusieurs années de travail. En effet, l’export ne permet pas la renégociation des contrats ; en cas de défaillance de l’exportateur, le client importateur se redirige sur les marchés internationaux. ∞∞l’infrastructure de stockage de Noriap et le savoir-faire des équipes. D’ordinaire jugée ‘coûteuse’ en fonctionnement, la capacité d’allotement des silos a permis à Noriap le classement et la valorisation des lots au cas par cas.

Denis Dheilly, responsable du silo de Beauval, région Ponthieu Plateau Picard Nord

En termes de volumes, la récolte française était tellement faible, que les clients industriels ont acheté un service associé au produit : la logistique train a été plébiscitée et le départ train complet a été valorisé par le marché.

Tableau récapitulatif des normes

Humidité

PS

Hagberg

Protéines

Débouchés blés meuniers

15 max

76 mini

220 mini

11 mini

Débouchés blés biscuitiers

15 max

76 mini

220 mini

11 max

Débouchés Alimentation animale

-

72 mini

-

11 mini

Débouchés Export

-

76 mini

220 mini

11 mini

chiffres clés blé

745,1 millions t Collecte mondiale de céréales Source : USDA 9 juin 2017

Variations du cours du blé (euros/tonnes)

27,9 millions t Collecte nationale de blé tendre

190

Source : France Agrimer 14 juin 2017

185 180 175 170 165 160 155 150

Mai 16

Juin 16

Juillet 16

Août 16

Sept. 16

Oct. 16

Nov. 16

Déc. 16 Janvier 17 Février 17 Mars 17

Avril 17

Mai 17

Source Euronext - mai 2017

www.noriap.com

21


Rapport annuel 2017

Quantité & qualité de la collecte Répartition collecte Coopérative en % 2,6 % bio, avoine, seigle triticale et fourragères 2,5 % protéagineux 6,3 % colza 15 % orges et escourgeons

Évolution de la collecte Coopérative (en tonnes)

2,3 % maïs 1 190 500

13/14

1 173 000

14/15

825 500 tonnes

71,3 % blé

1 324 500

15/16

825 500

16/17

Répartition collecte groupe Noriap en % 2,5 % bio, avoine, seigle, triticale et fourragères 2,6 % protéagineux 7,2 % colza 14,5 % orges et escourgeons

2,2 % mais

887 300 tonnes

71 % blé

Évolution de la collecte groupe Noriap (en tonnes)

13/14

1 272 110

14/15

1 258 000 1 413 500

15/16

887 300

16/17

Agriculture biologique

10

sites certifiés pour le stockage céréales et oléoprotéagineux

1

site certifié pour le stockage de légumes

8

conversions d’adhérents en 3 ans

La forte croissance des tonnages collectés depuis le premier agrément Agriculture Biologique de 2011 démontre l’engagement de la coopérative à suivre la dynamique des conversions en agriculture biologique. Au cours de l’exercice, l’agrément Agriculture Biologique des sites d’Ercheu et de Smermesnil est venu compléter le réseau de sites de collecte de céréales et d’oléoprotéagineux. Un service de proximité est ainsi proposé aux adhérents pour assurer la qualité des productions. 22

www.noriap.com

29 livreurs

2

1 000 t

nouveaux sites collectées en 2016/17 de collecte certifiés en 2017 collectées en 2015/16

1 640 t

La collecte de l’année est réduite d’environ 50 % par rapport aux prévisions, conséquences des conditions climatiques défavorables du printemps 2016. La valorisation est cependant au rendez-vous par le manque de tonnage national. Le pôle agri bio réalise en outre des essais variétaux blé et triticale au sein du réseau ITAB, référence nationale de l’agriculture biologique.


Rapport annuel 2017

Blé 2016/17 : Coopérative : 589 157 t Groupe : 642 400 t

Rendement Protéine moyenne : moyen : 2016/17 : 12,8 % 2016/17 : 59 q/ha 2015/16 : 11,1 % 2015/16 : 100 q/ha

Une productivité fortement altérée avec une baisse de rendement de 35 % sur une moyenne quinquennale due au niveau moyen bas de poids spécifique (71,6). 15 % des volumes présentent un PS inférieur à 65. Le taux de protéine pour les blés meuniers de 12,8, soit amplement suffisant, voire trop important dans certains cas. Les blés biscuitiers cumulent défaut de PS et de protéine avec une moyenne supérieure à 12.

Orge d’hiver 2016/17 : Coopérative : 109 102 t Groupe : 112 176 t

Rendement moyen : 2016/17 : 63 q/ha 2015/16 : 97 q/ha

La productivité est touchée avec une chute de rendement de 25 % sur une moyenne quinquennale. Le PS est fortement altéré (58,1). Pour les orges de brasserie le calibrage est faible (53 %) avec des taux de protéine élevés (12,2) disqualifiant d’office les marchandises pour ce débouché. Le PS est nettement inférieur aux process des industriels de l’alimentation animale.

colza 2016/17 : Coopérative : 52 298 t Groupe : 63 749 t

Biscuiterie 3 % Alimentation chien-chat 5 % Alimentation animale 8 % Ethanol 11 %

Export 3 %

débouchés blé groupe noriap (%)

Meunerie 14 %

Amidonnerie 56 %

Orge de printemps 2016/17 : Coopérative : 15 179 t Groupe : 16 050 t

Rendement moyen : 2016/17 : 53 q/ha 2015/16 : 75 q/ha

Un taux de protéine excellent (10,8) dans l’ensemble avec un calibrage moyen de 79 %. Ce produit a accédé facilement aux marchés de la brasserie après le travail du grain par la coopérative.

Colza oléique Rendement moyen : 2016/17 : 33 q/ha 2015/16 : 42 q/ha

Une productivité moins touchée que pour les céréales, toutefois une chute de rendement de 15 à 20 % par rapport à la moyenne quinquennale. Le poids de Mille Grains (PMG) est beaucoup plus faible que les années précédentes.

Le marché saturé n’a pas permis de faire perdurer les débouchés sur la collecte 2016/17, toutefois les propositions de contrats sont renouvelées pour la campagne 2017/18.

pois

Maïs

2016/17 : Coopérative : 18 995 t Groupe : 21 206 t

Rendement moyen : 2016/17 : 30 q/ha 2015/16 : 45 q/ha

Une productivité moins touchée que pour les céréales, toutefois une chute de rendement de 15 à 20 % par rapport à la moyenne quinquennale. Le poids de Mille Grains (PMG) est beaucoup plus faible que les années précédentes.

2016/17 : Coopérative : 18 667 t Groupe : 19 734 t

Rendement moyen : 2016/17 : 65 q/ha 2015/16 : 89 q/ha

Un rendement moyen en retrait de plus de 30 % sur la moyenne quinquennale. Du point de vue de la maturité à la récolte, les températures élevées de septembre ont contribué à réduire les teneurs en eau du grain et ainsi à diminuer les coûts de séchage.

www.noriap.com

23


Rapport annuel 2017

Sillage Sillage est l’union entre Cap Seine et Noriap pour la gestion de la commercialisation des grains. Sillage a fait face aux problématiques de l’année et aux difficultés à servir des clients à l’export. Néanmoins la présence de l’Union sur le marché à terme lui permet de tirer son épingle du jeu dans une campagne dépréciée en prix.

Débouchés Blé Sillage Alimentation chien-chat 1,9 % Meunerie 8,5 %

Répartition des volumes

Biscuiterie 0,5 % Amidonnerie 36 %

Alimentation animale 12,6 %

Orge de Printemps 1 % Maïs 2 % Colza 6 % Orge hiver 14 %

en % Ethanol 17,5 %

Pois 1 % Féverole 1 %

% produits Blé 75 %

Export 23 %

Engagement commercialisation des adhérents La politique d’engagement de Noriap est toujours aussi active et permet d’avoir de la visibilité dans les négociations avec l’aval et fait d’elle un interlocuteur de confiance sur les marchés. Le niveau d’engagement continue d’être très significatif : 86 % des adhérents engagés sous contrat de commercialisation 80 % du physique engagé

Répartition des modes de contractualisation choisis par les adhérents (tous produits)

Prix de marché 24 %

Répartition des volumes engagés par contrat cadre choisi par les adhérents (tous produits)

Opticep 6 % Bicep 6 %

en %

en %

Prix de campagne 76 % Bicep+ 24 %

Cep 64 %

24

www.noriap.com


Rapport annuel 2017

approvisionnements & Services ICI

on investit dans l’agriculture compétitive et environnementale

La recherche de solutions de protection des cultures associant performance, économie et protection de l’environnement est au cœur des préoccupations pour accompagner durablement les adhérents. C’est tout l’enjeu de la stratégie Agriculture Compétitive et Environnementale !

Approvisionnements Approvisionnements spécifiques 2 % Prestations 2 % Produits d’hygiène 1 % Graines et plants 5 % Semences de multiplication 8 % Phytosanitaires 38 % Aliments 13 %

en %

chiffres d’affaires

102,6 millions €

Fertilisants 31 %

Fertilisants Le chiffre d’affaires fertilisants du groupe Noriap s’est établi à 40,6 M€. En diminution de 22 % par rapport à l’exercice précédent. Les marchés mondiaux des engrais se sont en effet repliés de façon importante durant cette campagne. Les engrais azotés ont notamment vu leur prix d’achat baisser de plus de 80 €/t grâce à la baisse de l’urée sur le marché international. Du côté des volumes, la mauvaise moisson 2016 et des reliquats importants en sortie d’hiver ont également eu un impact sur le

niveau d’utilisation. En particulier sur les engrais ternaires et binaires qui se sont repliés de 6 500 t pour s’établir à 26 200 t. Grâce à ces baisses de prix unitaire et de volume, le coût par hectare des fertilisants a globalement diminué de près de 50 €/ha pour les adhérents de la coopérative. Dans le cadre de l’optimisation de la fertilisation, plusieurs innovations sont développées. La micro fertilisation et les semis d’engrais localisés ont progressé avec la

prestation de semis de colzas et de betteraves effectuée par la CABC. Le lancement de produits spécifiques dédiés à la fertilisation des betteraves et des pommes de terre ainsi que d’une nouvelle gamme phosphore protégé, ont également connu une dynamique soutenue. Les coproduits et amendements organiques complètent l’offre fertilisants et ont évolué de 2 %. Ils représentent désormais un tonnage annuel de 97 000 t.

www.noriap.com

25


Rapport annuel 2017

Dans un contexte de pression maladies en recul par rapport à l’exercice précédent, le chiffre d’affaires en produits phytosanitaires affiche une baisse de 3 % et s’établit à 49 760 K€ pour le groupe Noriap. En céréales, à la faveur de semis précoces et d’un automne doux, les céréales d’hiver ont connu globalement une bonne implantation. Le printemps a, en revanche, été marqué par une période sans pluies pour les sections Est et Sud, et l’Amiénois perturbant le bon développement des semis les plus tardifs. Ces conditions ont notamment permis de limiter les interventions des régulateurs et des fongicides mais ont impacté le potentiel.

Atlas, l’outil d’aide à la décision pour les maladies du blé continue de progresser pour atteindre près de 10 000 hectares. Sur les parcelles concernées, les interventions de protection fongicide sont raisonnées avec une précision et une pertinence très appréciée par les utilisateurs. Du côté des cultures spécialisées, la météo favorable du mois de juin a permis de réduire significativement le nombre de traitements en pomme de terre. Enfin, le groupe Noriap continue de soutenir le développement des solutions de bio contrôle, notamment en solution de maîtrise des maladies en colzas et légumes.

© arvalis-infos.fr

Santé végétale

Conseils techniques Notre stratégie Agriculture Compétitive Environnementale relève le défi de la performance

Les conseils fournis aux adhérents visent à combiner les différents leviers permettant d’obtenir une production plus rentable et plus environnementale. La coopérative déploie sa stratégie Agriculture Compétitive Environnementale visant l’intégration de nouvelles pratiques agronomiques. Optimisation économique et réduction de l’empreinte environnementale des pratiques culturales sont recherchées. De nouveaux outils sont ainsi préparés ou déjà proposés pour apporter toujours plus de performance dans les services et les conseils aux adhérents. Les adhérents bénéficient de l’expertise des équipes dédiées au conseil et à l’accompagnement acquise par les expérimentations, le travail en réseau et la prospective.

chiffres clés

100 essais différents réalisés

30 journées de rencontres et visites d’essais

26

www.noriap.com

Installation de la nouvelle station d’expérimentation sur le site de Quevauvillers La montée en puissance progressive de la mise en place d’essais ‘Agriculture Compétitive et Environnementale’ est en cours. Les premiers emblavements ont pour objectifs notamment de tester l’intérêt des couverts végétaux en interculture pour le cas particulier du blé sur blé et la mise en place d’essais long terme sur le sujet de la vie biologique des sols. Les cultures abordées sont les plus représentatives de la région. Des cultures nouvelles, comme le soja ou certaines cultures légumières, sont à l’étude. 8 hectares sont consacrés aux essais variétés, protection phytosanitaire et fertilisation.

L’agrément Bonnes Pratiques d’Expérimentation obtenu en 2015 procure à Noriap l’accès à l’expérimentation plus en amont de nouvelles molécules. La coopérative est une des rares à avoir obtenu cet agrément qui la positionne comme une référence en matière de prospective.


Rapport annuel 2017

Les essais en région sont maintenus à périmètre équivalent sur le thème des variétés blés et des mélanges variétaux permettant de répondre aux différents contextes pédo-climatiques du secteur de la coopérative. Membre actif de 8 réseaux nationaux d’expérimentation. ∞∞Arvalis réseau performance ∞∞Arvalis R2E ∞∞Terres Inovia (colza, pois, soja) ∞∞Agrosolutions (Invivo) ∞∞Terrience (UTDF) ∞∞Variétoscoope (Semences de France) ∞∞Chambres d’agriculture 80 et 76 ∞∞Itab (Institut Technique de l’Agriculture Biologique)

Intégration des solutions de biocontrôle pour la protection phytosanitaire Les solutions de biocontrôle s’intègrent progressivement aux stratégies de protection des cultures, ces solutions pourraient connaître un développement considérable dans les prochaines années. La coopérative propose une offre variée et expérimentée. Elle prépare l’avenir en permettant à ses adhérents d’utiliser des techniques et des systèmes plus économes en produits phytosanitaires et performants.

Protection phytosanitaire Bio contrôle

2015/16 20 000 ha

2016/17 30 000 ha

∞∞trichogrammes (hyménoptères) pour lutter contre les chenilles ravageuses du maïs (pyrale), ∞∞produit naturel à base de laminarine, stimulant les défenses naturelles pour lutter contre les maladies du blé, ∞∞formulation de soufre élaborée en protection fongicide du blé, ∞∞utilisation croisée d’un micro-organisme d’origine naturel à un fongicide de synthèse pour la protection fongicide du colza, ∞∞fongicide naturel à base de conithyriumminitans, champignon agissant contre les sclérotes de sclérotinia sur les cultures de colza et légumes, ∞∞gestion raisonnée de la lutte insecticide avec l’introduction d’une variété de colza à floraison très précoce utilisée dans la lutte contre les méligèthes.

Gestion de la fertilisation azotée ∞∞offre de variétés à meilleure efficience azotée optimisée pour les filières,

∞∞développement des outils d’aide à la décision pour le raisonnement de la fertilisation azotée sur blé et colza.

Réduction des gaz à effets de serre et biocarburants Dans le cadre de la participation à la démarche de progrès en collaboration avec Terres Inovia : ∞∞certification 2Bsvs ∞∞promotion des inter-cultures et sensibilisation à la production pour l’amélioration de la de colza Enr, structure du sol, le piégeage des nitrates et du carbone. © Biocare.de

Levier génétique Trichogramme utilisé dans la lutte de la pyrale

∞∞développement de variétés de blé plus tolérantes aux maladies, ∞∞identification de variétés d’escourgeon tolérantes aux pucerons vecteurs de la jaunisse nanisante de l’orge,

∞∞déploiement de variétés de colza tolérantes aux pucerons et de variétés plus tolérantes à certaines maladies.

www.noriap.com

27


Rapport annuel 2017

Services Services, extension de l’offre oad Noriap entre dans l’ère de l’agriculture de précision pour toujours plus de performances Malgré un contexte sujet au repli des achats extérieurs par les exploitations, le département ‘Outils d’aide à la décision’ (OAD) a maintenu une activité satisfaisante et ouvert de nouvelles possibilités d’accès aux innovations. L’agriculture de précision et l’agriculture connectée prennent de l’ampleur au sein de la coopérative. Elles sont des composantes majeures du projet d’entreprise ‘Néo’ et des éléments essentiels de la démarche d’innovations développée par l’approche ‘Agriculture Compétitive Environnementale’.

Organisation du service autour de 3 niveaux d’actions

1. Accompagnement La volonté d’accompagner les adhérents dans le suivi et la traçabilité de leurs interventions conduit l’esprit du service OAD. Autour de la solution de gestion de parcelle Atland, l’offre de la coopérative permet à

28

www.noriap.com

chacun de trouver le bon niveau d’accompagnement souhaité. 200 adhérents ont suivi les programmes de formation ou d’approfondissement à l’utilisation d’Atland.

Offres d’accompagnement : ∞∞saisies clés en main, ∞∞aide au contrôle : PAC, phyto ou Directive Nitrates, ∞∞formations.

2. Conseil

3. Innovation

Quel que soit l’Outil d’Aide à la Décision, un conseil enrichi et personnalisé est dispensé par des collaborateurs expérimentés, formés aux outils et à la réglementation. Offres de conseil : ∞∞pilotage de la fertilisation azotée sur blé, orge et colza avec Farmstar, ∞∞pilotage du risque maladies sur blé avec Atlas, ∞∞plan prévisionnel de fumure.

Noriap innove en permanence afin de proposer des services et des prestations nouvelles, porteuses de performance pour l’agriculteur. A partir d’une cellule de veille technologique et aussi de l’expérimentation ou des tests grandeur nature, le service OAD prépare les prochaines offres et participe au développement des nouvelles solutions appliquées aux exploitations.


Rapport annuel 2017

Les nouveautés de l’exercice Réseau de stations météo connectées Mise en place d’un vaste réseau de stations météo permettant à chaque adhérent de consulter les données, sur l’ensemble du territoire de la coopérative. Ce service qui s’ouvre à l’automne 2017, apportera aux adhérents une aide incontestable dans le suivi de la météorologie de son secteur, quelle que soit sa localisation au sein du territoire de Noriap.

Data PoC Participation avec Cylbeltech au développement d’un outil de simulation de qualité de la récolte des blés, en fonction de multiples facteurs.

be Api

chiffres clés

100 000 ha suivis par au moins un outil d’aide à la décision en 2016/17

1 000 utilisateurs d’OAD en 2016/17

520 K€ chiffre d’affaires outils et services

L’ouverture de be Api aux adhérents de la coopérative offre l’accès à la cartographie parcellaire et à l’analyse fine de la productivité des sols. Cette démarche de raisonnement et de pilotage innovante précise les potentiels et fertilité du sol. La coopérative a intégré le réseau de coopératives associé autour du projet de développement de l’agriculture de précision appelé ‘be Api’. L’offre be Api répond à deux objectifs : ∞∞s’adapter à l’hétérogénéité des types de sol qui détermine le potentiel de rendement ∞∞lever progressivement les facteurs limitants sur lesquels il est possible d’agir (notamment les carences minérales) 4 thèmes d’intervention : ∞∞traçabilité des interventions, ∞∞approche raisonnée des interventions, ∞∞pilotage de la fertilisation azotée, ∞∞gestion des résidus de bouillies de pulvérisation et des eaux de lavage du pulvérisateur.

www.noriap.com

29


Rapport annuel 2017

Le programme Epix, une somme d’avantages pour les jeunes installés chiffres clés

211

dossiers en cours

38

nouveaux dossiers

8 800 45 551 euros

redistribués sur 5 ans pour une exploitation de 120 ha en contrat Epix

16 822 euros capital social constitué par la coopérative pour les contrats en cours

euros

remises effectuées

695 400 euros de courts termes financés par la « Garantie coup dur spéciale campagne 2016/17 »

Accompagnement financier ∞∞Contribution à la création d’un compte Épargne Capital Social ∞∞Ristourne sur le chiffre d’affaires des approvisionnements éligibles (aliments, engrais, semences, produits de santé du végétal hors les matières premières simples, solution azotée...) ∞∞Garantie coup dur

Aide au pilotage d’exploitation ∞∞Pour une conduite d’exploitation optimisée ∞∞Aide forfaitaire pour accès au catalogue Services

Conseil et suivi personnalisés ∞∞Tableau de bord sur Noriap en Ligne ∞∞Bilan annuel

30

www.noriap.com


rapport annuel 2017

Les services à distance : des compléments indispensables du terrain La coopérative est active à tous les niveaux pour répondre aux besoins variés des adhérents. Noriap en Ligne et Noriap.fr sont les 2 services à distance proposés depuis plus de 10 ans. Dispositifs complémentaires à la présence des équipes terrain, aucun adhérent n’imaginerait leur suppression.

noriap en ligne : l’approche directe

Chiffres Clés noriAp en liGne

58 000 appels traités +2%

dont 16 000 appels sortants campagne d’approvisionnements, céréales et services, soit en moyenne : 16 contacts par adhérent par an

4 700 reliquats azotés gérés

noriap.fr : le service 24h/24 7J/7 Activité toujours en progression quantitative et qualitative

+3%

12 000 demandes de réapprovisionnement

8 200 contacts participation dans la livraison des mortes-saisons phytosanitaires et maïs et semences d’automne et printemps + 20 %

L’extranet de Noriap a été relooké. Sa modernisation allie une meilleure ergonomie et un accès facilité à l’information et rassemble toujours plus d’adhérents. Parallèlement, Noriap poursuit son objectif de dématérialisation des informations et des documents administratifs. • Extranautes • Nombre de connexions • Nombre de pages visitées réguliers : 1 850 2016/17 : 89 161 2016/17 : 1 311 346 2015/16 : 53 850 2015/16 : 1 154 100 • Nombre moyen de connexions / mois par extranaute : 4

Montée en puissance de facebook et twitter 1 200 suiveurs de la page Facebook de Noriap avec des portées selon les messages pouvant atteindre 6 500 consultations, la communication de Noriap sur le réseau a pris un tournant sans précédent durant l’exercice. Inaugurations, annonces d’emplois, relais des messages de Coop de France, vie coopérative, les habitués sont assidus. Noriap anime aussi un compte Twitter entreprise et un compte Twitter pour les informations techniques, émanant notamment de la nouvelle station d’expérimentation. Facebook et Twitter facilitent le maintien du lien coopératif en temps réel avec les adhérents, particulièrement les jeunes agriculteurs, et les réseaux agricoles et politiques. @cooperativenoriap

9 650 commandes en alimentation animale dont 3 300 en logé ‘Elevage services’

450 réclamations amélioration du service de traitement des réclamations - 1/3 par rapport à 2015/16

@noriapcoop et @ServtecPvNORIA

www.noriap.com

31


Le Groupe Un développement pour la résilience de l’entreprise. Un développement au service de l’adhérent et du territoire

32

www.noriap.com


Nos partenariats coopératifs...............................34 Chiffres clés 2016/17 : groupe Noriap..........35 Écosystème du groupe Noriap.........................36

Nos métiers et activités.........................38 Productions végétales.......................................38 Élevage et nutrition animale.........................43 Machinisme, travaux agricoles et transport................................................................ 46 Distribution verte....................................................49

www.noriap.com

33


rapport annuel 2017

nos partenariats coopératifs

s.i.c.a. Céréales

Union de stockage

productions végétales

él nuetvraitge & anima ion le

LACT’APPRO

34

www.noriap.com

n tio u e rib rt st ve i d


rapport annuel 2017

chiffres clés 2016/17 : groupe Noriap Groupe noriAp

ufp

467 M€

550 M€

5 000

138 M€

chiffre d’affaires

chiffre d’affaires des groupes Noriap & La Flandre

agriculteurs partenaires

chiffre d’affaires approvisionnement des groupes Noriap & La Flandre

887 300 t volumes collectés

8 500

2,24 M€

1 100 000  t

résultat net consolidé

volumes collectés des groupes Noriap & La Flandre

816

912

agriculteurs partenaires

salariés

salariés

territoire d’ACtivitésLONDRES du Groupe noriAp BRUXELLES

DUNKERQUE CALAIS BERGUES

PRODUCTIONS VÉGÉTALES Métiers du grain

AUDRUICQ

Zone de collecte Noriap

BOULOGNE-SUR-MER

Siège

LILLE

Plates-formes logistique Zone de collecte La Flandre Siège

LENS

Campagneles-Hesdins

Zone de collecte UFP

ARRAS

Siège Devulder & Ghys

Le Quesnay

Rue

Semences Usines Séliance

ABBEVILLE

TRÉPORT

Site SFP

Feuquières-en-Vimeu

DIEPPE Blangy-sur-Bresle Doudeville

ÉLEVAGE & NUTRITION ANIMALE Fabrication d’aliments

Angervillela-Martel

Tôtes

Airaines

AMIENS BOVES

La Capelle

SAINT-QUENTIN

Glisy

Poix-de-Picardie

Chaulnes

Moreuil

Ham

CHARLEVILLE-MÉZIÈRES

MOREUIL Roye Montdidier

Breteuil Buchy Ferrières-en-Bray

PÉRONNE

Amiens Albert

MonchyHumières

Halloy

BEAUVAIS

ROUEN

Distribution & conseils

Noyelles-sur Escaux

ALBERT

Flixecourt Longpré-lesCorps-Saints

Neufchâtelen-Bray

Lillebonne

LE HAVRE

Plates-formes logistique

NEUFCHÂTELEN-BRAY

Auffay Cleville

Usines Novial

Bures-en-Bray

Abbeville

Doullens

LAON NOYON

COMPIÈGNE Le Plessiersur-Saint-Just Compiègne

Plates-formes logistique

REIMS

Zone commerciale Novial / Yséo

Rousseloy

SAINT-LÔ

Villers Cotterets

CAEN PONTOISE EVREUX

DISTRIBUTION VERTE Jardinerie Jardineries Sicap SA

CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE

PARIS

Buis-sur-Damville

VERSAILLES

Distribution verte Siège Magasin

EVRY LIMOURS

Zone commerciale Cobalys

ALENÇON

MELUN

CHARTRES TROYES

MACHINISME, TRAVAUX AGRICOLES & TRANSPORT Travaux agricoles Siège Site Somat

RENNES LANGRES

LE MANS ORLEANS

AUXERRE SANDILLON

www.noriap.com

35


rapport annuel 2017

• écosystème du groupe Noriap •

Filiales et participations de la coopérative MÉTIERS DU GRAIN

UNIONS DE STOCKAGE

• noriAp*

� VIMAGRO*

� SAS DEVULDER & GHYS*

� UPPN* � UARF

UNIONS D’ACHATS ET DE COMMERCIALISATION

• sArl bpA

SEMENCES • sfp*

� UFP*

� SÉLIANCE*

� SILLAGE

AUTRES PRODUCTIONS

� UTDF

• soMAt*

TRAVAUX AGRICOLES • CAbC* - AGrAe

TRANSPORTS • tnl* • trAnsépi loGistique*

en italique

36

détention à 50 % et/ou majoritaire

www.noriap.com

en partenariat

M agricachi n o le ism s e

MACHINISME

ux t a v a spor r T n e, Tra t

� UCBC

• poMpiC

inclues dans le périmètre de consolidation

s n o i es t c al t

Pr vé odu gé

• GrAp sAs*


rapport annuel 2017

• écosystème du groupe Noriap •

Filiales et participations de la coopérative

JARDINERIES

Dis tr ve i

• siCAp sAs*

n tio bu e rt

ESPACES VERTS • CobAlYs sAs*

N É u t r le i t io v

ALIMENTATION ANIMALE • noviAl*

DISTRIBUTION ET CONSEIL

e e & imal ag an n

� UNION YSÉO*

ŒUFS • frAMi Œuf* � GROUPE COCORETTE

PARTICIPATIONS FINANCIÈRES Union In vivo Union Finances Grains Union Adhérent.coop Fidicoop Service Coop de France

Précisio Tereos internacional Siclae Blétanol Crédit Agricole

Crédit Mutuel Crédit Coopératif Sofagri Sénalia Cerenord 1 & 2 www.noriap.com

37


rapport annuel 2017

nos métiers et activités ICI

on apporte de la VALEUR AJOUTÉE

productions végétales Union avec la coopérative La Flandre

Les gains positifs partagés participent au diviseur de charges des deux entreprises. Le partenariat entre les deux coopératives, Noriap et La Flandre, est désormais ancré au sein des deux entreprises. Union Flandre Picardie apporte un gain économique par la mutualisation des ressources support et des outils. La mutualisation est opérationnelle pour : ∞ l’expertise sur les dossiers ∞ le pilotage administratif réglementaires relatifs et financier de l’union, à la construction, à la sécurité ∞ l’utilisation commune du personnel et à la qualité, de la plateforme logistique PL1 ∞ la gestion centralisée des de Noriap, ressources humaines, ∞ la mise en place d’opérations ∞ la massification des achats commerciales en distribution approvisionnements en commun alimentation animale entre Terre au près d’Union Terres De France. Animale et l’Union Yséo,

Chiffres Clés Additionnés Collecte

1 100 000 t 2016/17

1 675 000 t 2015/16 Chiffre d’affaires des groupes Noriap et La Flandre

550 M€ 2016/17

675 M€ 2015/16

38

www.noriap.com

8 500 agriculteurs partenaires Chiffre d’affaires approvisionnement des groupes Noriap et La Flandre

138 M€ 2016/17

147 M€ 2015/16


rapport annuel 2017

L’Union Flandre Picardie se traduit par une dynamique positive, constructive et une volonté de travailler ensemble les projets d’avenir. Ainsi, durant l’exercice, Noriap et La Flandre ont ouvert une réflexion commune sur les services à apporter aux adhérents sur les thématiques de l’évolution des assolements et le développement de l’’Agriculture Biologique. La refonte des systèmes informatiques est le grand dossier structurant sur lequel UFP réunit ses équipes pour gagner en efficacité de gestion et en optimiser les coûts.

la flandre Chiffres Clés Collecte

99 500 t 2016/17

148 000 t 2015/16 Chiffre d’affaires

47 M€ 2016/17

Chiffre d’affaires Approvisionnement

26,3 M€ 2016/17

29,8 M€ 2015/16

2 500 agriculteurs partenaires

BERGUES

Zone de collecte UFP Zone de collecte La Flandre Zone de collecte Noriap BOVES

PARIS

devulder et Ghys La fi liale négoce Devulder  et Ghys continue à compléter  l’off re d’UFP sur la région  des Hauts-de-France.  Le déploiement géographique avec l’ouverture de 3 nouveaux points de collecte renforce sa présence de proximité sur le département du Pas-de-Calais. Les résultats financiers sont dans la continuité de l’exercice précédent et présentent une meilleure structuration de son bilan.

Chiffres Clés Collecte

105 700 t 2016/17

126 300 t 2015/16 Chiffre d’affaires

35,2 M€

58 M€

2016/17

2015/16

38,1 M€

UFP offre de nouvelles perspectives pour La Flandre en vertu de la sécurisation financière que l’union lui apporte. La Flandre, par son efficacité sur les marchés et la réduction des charges due à la massification avec Noriap, présente des ratios de gestion positifs. L’exercice 2016/17 démontre la pertinence du modèle choisi et consolide les équilibres bilanciels de la coopérative.

2015/16 Chiffre d’affaires Approvisionnement

11,3 M€ 2016/17

11,5 M€ 2015/16

Site de Wail (62)

www.noriap.com

39


rapport annuel 2017

productions végétales Contribution au diviseur de charges Grap

BPA

En 2016, l’activité de collecte sur l’Est de la Somme et l’Oise a été très impactée par la faiblesse des rendements sur ces zones. La commercialisation des céréales reste le premier métier de Grap, malgré sa baisse des tonnages de 36 %. Grâce à ses outils de travail du grain et son nouveau silo de Gannes de 34 000 t, les besoins des clients industriels et meuniers ont pu être satisfaits, permettant ainsi d’apporter des compléments de prix significatifs aux agriculteurs en juin 2017. L’activité ’approvisionnements et services’ a dégagé un chiffre d’affaires de 20,8 M€, en baisse de 12 %. Ces performances s’inscrivent dans la tendance du marché, avec un impact fort lié à la baisse des prix des fertilisants et à la moindre consommation de produits de protection des plantes. La plateforme E-grains pour la commercialisation en ligne de ses céréales

est de plus en plus utilisée. Elle permet aux agriculteurs de profiter des opportunités de marchés et de nouveaux outils de gestion du risque prix, indispensables pour faire face à la volatilité du marché. La proximité des équipes, la qualité des services et de son accompagnement technique restent les piliers de la satisfaction clients pour poursuivre le développement des activités de GRAP SAS.

Chiffres Clés Collecte

145 000 t 227 000 t 2016/17

2015/16

Chiffre d’affaires

46,6 M€

63,5 M€

2016/17

2015/16

Avec un chiffre d’affaires approvisionnement de 6,5 M€, le négoce BPA a continué son développement en approvisionnements et services sur sa zone d’activité à l’Est de la Somme. La collecte a, quant à elle, été impactée par la faiblesse des rendements du secteur. Les principaux produits collectés sont le blé et le colza. Avec son équipe commerciale expérimentée Chiffres et ses 4 sites de col- Clés lecte : Estrées-Mons, Maricourt, Beaumont- Collecte Hamel et Lesboeufs, BPA 26 000 t offre un service d’exper2016/17 tise et de proximité à ses 300 clients actifs 39 650 t et renforce ses services 2015/16 pour les accompagner Chiffre d’affaires dans le suivi technique et la valorisation des 10,7 M€ nouvelles technologies 2016/17 agricoles.

13,3 M€ 2015/16

Apporter une solution technique adaptée aux espèces et au terroir Chiffres Clés Semences récoltées

1 230 ha 2016/17

840 ha 2015/16

Semences Fourragères de Picardie a franchi les barres symboliques  des 1 000 hectares de production et du million de chiff re d’aff aires.  La croissance des quintaux réceptionnés ne suit pas l’augmentation des surfaces de multiplication. Le printemps pluvieux lors de la période de floraison des cultures précoces a fortement altéré les rendements et a accentué les difficultés de récolte.

Le travail sur les lots réceptionnés a été rendu délicat par des problèmes de qualité et de pureté entraî14 espèces nant des difficultés lors de la valorisation. graminées et légumiLe nettoyage du matériel en amont de la récolte est neuses fourragères un élément indispensable de la chaîne de valorisation. 38 variétés L’accompagnement technique des producteurs est un réel atout dans la pérennisation de la relation 16 000 q avec les producteurs. bruts réceptionnés

40

www.noriap.com

Les conseils des techniciens, conduite culturale, récolte, réglage de matériel, séchage, gestion de lots, sont diversifiés et apportent une valeur ajoutée pour ces cultures très spécialisées dites ‘mineures’. La réactivité des équipes du silo de Longpré-lesCorps-Saints pour le séchage d’espèces mineures AB ou conventionnelles telles que le sarrasin, les lentilles apportent un service différencié aux adhérents. SFP est partenaire du pôle technique de Picardie. Organisation d’une journée réglages machine auprès des producteurs et mise en place d’essais désherbage notamment pour les graminées porte graine se font en lien avec la Fédération Nationale des Agriculteurs Multiplicateurs de Semences.


Rapport annuel 2017

productions végétales Séliance

La filiale semences des coopératives Noriap et Cap Seine présente une récolte de faible quantité, intégralement valorisée.

Qualité et faibles rendements mais campagne réussie ! Séliance a valorisé au maximum les productions de ses agriculteurs-multiplicateurs et a réalisé une mise en marché totale. Les produits les plus à l’ouest et en bordure maritime, ayant, assez souvent des rendements au-dessus de la moyenne nationale, ont permis de combler les déficits de tonnages des confrères et coopératives du métier du centre et de l’est de la France. La campagne 2016 est un bon exercice pour Séliance. Compte tenu des faibles Poids de Mille Grains et bien qu’en baisse de tonnages, les volumes dégagés par les stations en produits finis ont été plus importants. Le travail de triage alvéolaire et optique et des tables densimétriques contribue à atteindre les standards de qualité, conduisant à un taux de déchets malheureusement très élevé. Côté production, la croissance de la multiplication en lin oléagineux et en féverole d’hiver se poursuit. Le développement s’oriente également sur la multiplication de semences de lin fibre, en récolte conventionnelle.

Chiffres clés 37 050 t 2016/17

39 900 t 2015/16

24 salariés

Partenaire des terroirs Séliance est attentive aux attentes de ses multiplicateurs. La commission Semences remonte les souhaits d’amélioration continue, d’un point de vue organisationnel et technique. En outre, la journée de formation ‘réglage de moissonneuse-batteuse’ rencontre toujours un vif succès. L’Union est aussi à l’écoute des obtenteurs pour le développement de nouvelles espèces, indispensables à la performance des gammes. Acteurs unis, outils des usines, diversité des process et richesse des terroirs Normands et Picards, sont à même de répondre à un panel plus large d’espèces à produire.

Achat de semences certifiées pour une filière semences efficiente Plus que jamais, la récolte 2016 et ses hétérogénéités de rendement démontrent l’importance du choix des variétés et du développement de nouvelles variétés. La filière française semences est considérée comme une filière d’exception dans le monde. La France est régulièrement premier pays exportateur mondial de semences. Localement, Séliance participe à la réussite nationale et a besoin des adhérents pour favoriser l’efficience de la filière semences. C’est à travers l’achat de semences certifiées que la filière se dote des moyens pour financer la recherche, le renouveau variétal et la modernisation des usines. www.noriap.com

41


rapport annuel 2017

productions végétales Contractualisations à valeur ajoutée Activité légumes de noriap à destination du frais La vente de plants de pommes de terre est en hausse de 14 % et atteint 3 406 t pour un chiffre d’affaires de 2,3 M€.

stockage de légumes L’activité de stockage conventionnel note une bonne reprise sur l’année 2015 qui fut anormalement basse. Le stockage dédié à l’agriculture Bio en baisse cette année de 800 t en raison

du temps humide ayant provoqué de très grosses pertes de production. Pommes de terre, betteraves rouges et carottes sont stockées dans les chambres froides situées à Chaulnes.

Chiffres Clés Plants commercialisés pour le frais par Noriap

Stockage conventionnel

2 455 t 2016/17

1 671 t 2015/16

3 406 t

Stockage agriculture biologique

2016/17

2 985 t

1 357 t

2015/16

2016/17

2 237 t 2015/16

pommes de terre d’industrie La société Pompic continue à augmenter ses surfaces dans ses secteurs historiques avec l’arrivée de nouveaux producteurs. La rigueur du suivi en cultures et en stockage et le sérieux des producteurs a permis d’obtenir un très haut niveau de qualité. Le développement de la certification Global G.A.P. auprès de tous les producteurs est devenu indispensable pour répondre à la demande des clients. Pour la récolte 2016, des déficits de production de 10 % ont perturbé la couverture des contrats. Des solutions ont été trouvées avec les clients et les producteurs pour que les conséquences soient les plus minimes possibles. Pour les plantations 2018, les surfaces en pommes de terre sont en croissance parmi les productions de carottes, d’oignons et de plants de pommes de terre proposées avec les partenaires du groupe Expandis. 42

www.noriap.com

Global G.A.P. est un référentiel de la filière fruits et légumes à l’initiative de la grande distribution d’Europe du nord depuis 1997. Il garantit la sécurité maximale des produits alimentaires proposés chez les distributeurs. Référentiel de bonnes pratiques agricoles reconnues et applicables partout dans le monde, il repose sur un partenariat égalitaire entre producteurs agricoles et détaillants. Cette certification veut répondre aux préoccupations des consommateurs en matière de sécurité alimentaire, de protection de l’environnement, de santé, sécurité et protection sociale des ouvriers et de bien-être des animaux.

Chiffres Clés Pommes de terre commercialisées

39 000 t

34 500 t

2016/17

2015/16

Plants commercialisés

1 994 t

1 880 t

2016/17

2015/16

Chiffre d’affaires

6,5 M€

5,2 M€

2016/17

2015/16


rapport annuel 2017

élevage et nutrition animale

Chiffres Clés Tonnage

318 000 t 2016/17

320 000 t 2015/16 Chiffre d’affaires

100 M€ 2016/17

104 M€ 2015/16

188 salariés

un travail au quotidien pour améliorer la compétitivité des élevages et des filières régionales L’exercice 2016/17 se positionne dans le prolongement de l’exercice précédent. Deux tendances lourdes se poursuivent : le développement des activités pondeuses et bio, le recul des tonnages en ruminants, porcs, lapins et chevaux. L’entreprise a pris les décisions nécessaires au maintien de sa rentabilité et à l’exigence de compétitivité des produits pour les éleveurs.

Agir pour la rentabilité des ateliers et l’avenir des filières animales régionales La volonté du Comité de surveillance de Novial est de produire et de commercialiser des aliments apportant à la fois performance économique et garantie de traçabilité. Novial prend toute sa part au développement des filières animales régionales en garantissant la durabilité de ses productions, la pertinence technique des produits et la compétitivité économique des programmes alimentaires. L’arrêt de la production sur le site d’Albert à l’automne 2016, usine historique du groupe Noriap, est un exemple de l’esprit de responsabilité de l’entreprise. L’adaptation rapide de la capacité de production de Novial à la réalité du marché a permis de supprimer des coûts de surcapacité de production. L’optimisation industrielle des autres outils de l’entreprise est un objectif constant. Cette action a permis une réduction de coûts de production de 700 K€ en année pleine. Le partenariat industriel signé avec Unéal, sans mouvement capitalistique, est un autre exemple de la responsabilité de l’entreprise vis-à-vis des éleveurs et des filières. La réflexion industrielle en commun avec Unéal permet d’éviter des investissements de près de 4 M€. Ces investissements seraient venus alourdir la charge d’amortissement et auraient pénalisé in fine les producteurs. Cette nouvelle organisation industrielle permet également aux deux coopératives de répondre aux nouveaux cahiers des charges des filières régionales, lapins et lait sans ogm, bio, 100 % français, Omega 3…, sans investissement. C’est un bel exemple d’intelligence de la profession pour relever les enjeux de la rentabilité de l’élevage. La certification ISO 50001 axée sur la maîtrise des énergies (gaz, électricité, carburant) apporte toute sa dimension économique au pilotage des outils industriels, à l’approvisionnement des usines et la

www.noriap.com

43


Rapport annuel 2017

élevage et nutrition animale livraison en élevage. Ces critères de management sont aujourd’hui pilotés avec des outils digitaux en usine ou dans les camions qui ciblent une gestion individualisée de la production et de la livraison. Depuis 2013/14, nous avons fait baisser de 3,5 % notre consommation énergétique en kWh/t. Nous avons aussi réduit de 18 % notre consommation de carburant à la tonne livrée. Ces économies ont un impact positif direct sur le prix des aliments.

Bâtiment oeufs alternatifs

Novial recherche la valorisation des filières en favorisant l’origine France avec le développement des partenariats locaux

Remise du trophée énergie SIAL

Usine de Le Plessier-sur-Saint-Just (60)

Pour répondre aux exigences sociétales et aux attentes des consommateurs, Novial actionne plus que jamais sa certification Origine France Garantie pour plus de 700 références et s’est engagée en faveur d’un approvisionnement durable en matières premières au sein de Duralim. Elle est la première plateforme collaborative française pour l’alimentation durable des animaux d’élevage. La vocation de Duralim est de fédérer tous les acteurs de la chaîne alimentaire en France afin de contribuer ensemble à une alimentation durable. Producteurs de matières premières, fabricants d’aliments composés, entreprises de la grande distribution, chaînes de restauration ou organisations de défense des consommateurs s’y associent. Créée sous l’impulsion de Coop de France, Duralim est un chaînon essentiel entre les éleveurs et les consommateurs. Localement, Novial sécurise ses approvisionnements et les prix, notamment en céréales avec Noriap.

Les productions animales : élément essentiel du tissu agricole régional Les opportunités sont nombreuses pour développer la valeur ajoutée en élevage : mise en place des technologies du numérique pour sécuriser le travail, analyse croisée des données, travail en commun avec les centres de gestion, les banques et les partenaires pour piloter l’entreprise agricole, développement de nouveaux ateliers comme en œuf alternatif ou mouton. Novial est en ordre de marche pour accompagner les éleveurs à relever les nombreux défis de l’élevage.

44

www.noriap.com

Usine de Noyelles-sur-Escaut (59), rencontre avec Xavier Bertrand et Marie-Sophie Lesne


Rapport annuel 2017

élevage et nutrition animale Management de la performance des élevages Chiffres clés Chiffre d’affaires

35 M€

Yséo poursuit sa conquête d’optimisation des coûts et des services apportés aux éleveurs La diminution du nombre d’éleveurs et l’augmentation de la taille des élevages invitent constamment à modifier l’organisation et à ouvrir de nouveaux champs d’investigation afin d’être plus efficaces et d’affiner sa présence terrain.

2016/17

38,1 M€ 2015/16

39 salariés

Services Parage de pattes Yséo poursuit le développement de l’activité lancée en 2016 dans le métier du parage de pattes pour les bovins avec un pédicure expert employé à temps complet.

Y-feed Une cotation journalière Y-feed pour les éleveurs ayant la capacité de réceptionner des bennes complètes de 27 à 30 t de matières premières (soja, colza, amyplus, pulpes sèches…) a été mise en service. Cette cotation est envoyée par SMS. La réservation des volumes se fait directement vers la plateforme téléphonique. Être au plus proche de la réalité des marchés a guidé la création de ce nouvel outil, impulsé par la nouvelle commission Ruminants.

GTI ‘Gestion Troupeau Impulsion’, pour les élevages en mutation et Lactoplan, pour l’analyse de la marge nette de l’atelier lait sont venus compléter la palette d’outils proposés. Logistique Une réorganisation des tournées Vente en Laissé sur Place a été mise en place sur la plateforme de Campagne-les-Hesdin et sur celle du Quesnoy. Communication La publication d’un nouveau support avec ‘My News Bovins Viande’ est venue renforcer l’engagement d’information auprès des adhérents et éleveurs de bovins viande. Le 31 janvier, la ‘Journée Ambition’ à destination des éleveurs laitiers a été plébiscitée par l’ensemble des acteurs de l’élevage. Cette journée dédiée au management des entreprises de production laitière a donné le ton du changement nécessaire dans l’approche de la gestion d’un atelier laitier. Les perspectives de transition du métier d’éleveur ont été dressées. Yséo se donne les moyens d’accompagner les entreprises dans leur réussite.

Commission Ruminants Yséo a créé ce groupe qui réunit des éleveurs de vaches laitières, de bovins viande et de moutons des différentes structures partenaires. Il échange sur des sujets techniques et met en éveil l’équipe Yséo sur les évolutions à prendre pour optimiser l’offre auprès des adhérents et des clients. Cette commission est présidée par Vincent Faidherbe, éleveur de vaches laitières Sodiaal sur le département du Nord.

www.noriap.com

45


rapport annuel 2017

machinisme, travaux agricoles et transport investir pour le territoire et la maîtrise des nouvelles technologies Décembre 2016

Chiffres Clés

La création de Somat, est le résultat d’une double réflexion des administrateurs de la coopérative : ∞ le numérique dans les exploitations agricoles est un sujet croissant et un des enjeux à moyen terme sera de maîtriser l’interconnexion des systèmes. Être présent à la fois sur la fourniture des outils d’aide à la décision et le machinisme donnera au groupe les moyens de mieux préparer et d’appréhender ces mutations. ∞ la recherche de valeur ajoutée sur le territoire de la coopérative dans un métier de service aux agriculteurs.

Chiffre d’affaires

1,6 M€

LONDRES 2016/17 - 7 mois d’activité

4 sites

28 salariés

Site Somat Territoire

ALBERT PÉRONNE

AMIENS

ST.-QUENTIN

Glisy

Ham

MonchyHumières

LE HAVRE ROUEN

BEAUVAIS

LAON NOYON

COMPIÈGNE

Villers Cotterets

PARIS

L’orientation donnée par le Conseil d’administration dans son projet d’entreprise ‘Néo’ est de s’intéresser à tout projet susceptible d’apporter ou de créer des ressources pour consolider le modèle coopératif, d’autant plus s’il est au cœur des mutations de nos métiers. Somat a l’ambition d’apporter de la valeur ajoutée aux clients et aux territoires en exerçant une activité rentable et en participant à la stabilité du groupe Noriap. Somat est à l’origine de la création et du maintien en Picardie de 28 emplois réunis sur 4 sites : Glisy, Ham dans la Somme, Monchy-Humières dans l’Oise et Villers-Cotterêts dans l’Aisne. www.somat-agri.fr 46

www.noriap.com

21 avril 2017 Inauguration du site de Glisy BRUXELLES 3 mai 2017 Inauguration du site de Ham

résultat encourageant pour les premiers mois d’activité

ABBEVILLE

DIEPPE

Somat démarre son activité par la reprise partielle des établissements Mansard et de ses deux concessions en activité de Monchy-Humières dans l’Oise et VillersCotterêts dans l’Aisne.

Objectivant un service de haut niveau et une disponibilité quasi immédiate des pièces, les sites sont aménagés autour d’un atelier, d’un magasin libre-service et d’un stockage de pièces. L’activité est en croissance malgré un démarrage au cours d’une année très difficile pour la profession agricole. Somat s’est installée dans le paysage des concessions et par ses premières interventions auprès des agriculteurs. La constitution d’une équipe motivée et formée et des partenariats avec des marques fortes conduisent à une croissance des ventes de services et de matériels. « Notre savoir-faire est tourné vers l’écoute et les attentes du client pour lui proposer le modèle le plus adapté à ses besoins. D’excellentes notions d’agriculture et de machinisme agricole sont indispensables pour apporter le meilleur service. Nous sommes des passionnés au service de professionnels. » Eric Sorel, commercial secteur de Ham

Ham

Glisy


Rapport annuel 2017

machinisme, travaux agricoles et transport Optimisation des travaux Chiffres clés Semis de colza

280 ha 2016/17

0 ha 2015/16 Activité craie

37 200 t 2016/17

39 230 t 2015/16 Épandage d’amendements

95 000 t

La cabc : un partenaire pour les chantiers aux champs 18 mois après leur lancement, les nouvelles activités de semis de précision de colza, de plantation et d’arrachage de pommes de terre sont en forte progression. Elles permettent la fertilisation localisée ou l’implantation d’une culture compagne au colza. Ces nouvelles activités réalisées à l’aide de matériels équipés des dernières technologies élargissent utilement l’offre de services aux agriculteurs. Elles viennent par ailleurs consolider et diversifier les activités historiques de la CABC dans la vente d’amendements organiques et de craies et d’épandage qui font de la CABC un acteur majeur de travaux agricoles dans la Somme et l’Oise. L’activité arrachage de betteraves se développe également avec une hausse de 15 % sur l’exercice précédent grâce aux investissements en matériels performants et l’optimisation des chantiers.

Répartition des services dans les activités de la CABC Pomme de terre 5 %

Semis et autres 2 %

Betterave 10 % Agrae 14 %

Amendement 42 %

en % du chiffre d’affaires

Épandage 27 %

2016/17



111 830 t 2015/16 Arrachage pommes de terre

275 ha 2016/17

70 ha 2015/16 Arrachage de betteraves

1 020 ha 2016/17

910 ha 2015/16



Prestation de service complète et à la carte Agrae répond aux besoins des adhérents qui souhaitent être accompagnés dans le domaine du suivi et de la gestion des travaux sur leur exploitation. Agrae assure ainsi un contrat entre un client et un prestataire pour effectuer les travaux du semis à la récolte des cultures, dans lequel l’agriculteur reste décideur. Agrae offre aux agriculteurs un service professionnel à la carte allant d’un accompagnement ponctuel au suivi de A à Z des cultures et des prestataires. Les prestations sont ainsi adaptées aux besoins de chaque entreprise et réparties sur l’ensemble du territoire du groupe Noriap. Agrae et CABC assurent également le développement de prestations spécifiques à haute technicité telles que le semis sous plastique ou de cultures associées, l’arrachage de pommes de terre… jusqu’à l’expérimentation du nouveau service transbordeur initié avec des adhérents de la coopérative Noriap.

Chiffres clés Prestations de gestion

1 150 ha Prestations aux champs

1 500 ha

www.noriap.com

47


rapport annuel 2017

machinisme, travaux agricoles et transport Rationalisation des charges

Une campagne hétéroclite dans le secteur  du transport demandant une perpétuelle adaptation et souplesse afi n de respecter la ligne  du plan d’économies et de répondre aux marchés.

Chiffres Clés Chiffre d’affaires

4,6 M€ 2016/17

4,8 M€ 2015/16

25 salariés

48

www.noriap.com

TNL et Transépi poursuivent leur déploiement d’activités vers de nouveaux clients et de nouvelles zones géographiques dans un objectif d’optimisation des kilomètres à charge parcourus. Aujourd’hui, parmi les clients réguliers, les sociétés de transport du groupe Noriap travaillent avec des entreprises locales et aussi de renommée internationale : ∞ des carrières spécialisées dans le secteur de l’exploitation de matériaux de construction, ∞ des clients de Sillage : minoteries, commerces de céréales, de semences et d’alimentation animale, ∞ des transformateurs de produits agricoles hors céréales, ∞ des négoces de grains et farine. Transépi coordonne une partie de la distribution en logée pour le compte de Novial et Séliance. Son intervention améliore les opérations de transport en palettes, en qualité et en coût.


rapport annuel 2017

distribution verte 2017 : année 2 du projet Néovert… Gamm Vert Gamm Vert Village Delbard Feuquières-en-Vimeu

Buchy

Rousseloy

En croissance de 3 % à périmètre comparable, le chiffre d’affaires est stimulé par les ventes sur le secteur du jardin et des végétaux : la météo ensoleillée du printemps a été propice aux activités de plein air. Les clients sont venus plus souvent dans

les magasins même s’ils ont été plus ‘timides’ sur leurs dépenses. On constate un attrait certain pour le plaisir du faire soi-même, que ce soit au potager, en basse-cour d’ornement ou de façon plus confidentielle, sur l’apiculture. C’est aussi pour cette raison que les gammes de produits alimentaires s’étoffent, dopant les ventes de façon exponentielle. Nos magasins diversifient ainsi leur offre et effectuent des rotations dans leurs assortiments pour surprendre les clients. C’est une nécessité face à une concurrence qui se diversifie et se renforce que ce soit dans les magasins ou sur internet. Notre enseigne, plus que jamais, innove et se remet en question.

Chiffres Clés Chiffre d’affaires (ht)

23,8 M€ 2016/17

22,7 M€ 2015/16 Rayon produits du terroir

1,5 M€ le projet d’entreprise néovert accélère la mise en place d’une nouvelle organisation de sicap En 2015, les collaborateurs de Sicap construisaient ensemble leur projet d’entreprise ‘Néovert’. Il repose sur les notions de confiance, responsabilité, partage et passion. Il répond à la volonté de remettre les collaborateurs au cœur de l’entreprise. Face aux nouveaux formats de commerces et au développement des ventes en ligne, Sicap s’est donnée pour objectif de « ré » enchanter l’expérience client : chaque visite en magasin doit être unique et authentique. Les collaborateurs sont impliqués pour réinventer un modèle d’organisation apportant le maximum d’efficience économique. La transformation numérique des services, la mise en place d’outils mobiles en magasins et la décentralisation de notre siège sont des actions concrètes d’ores et déjà en cours d’application.

870 000 passages en caisse Panier moyen

32 € 23

magasins : 22 magasins Gamm vert, 1 magasin Delbard

150 salariés

www.noriap.com

49


Rapport annuel 2017

distribution verte ‘L’entreprise libérée’ testée au magasin Delbard de Jaux Le magasin Delbard de Jaux a opté pour l’entreprise libérée depuis 1 an. Le bilan pour l’activité est encourageant. Au départ du directeur du magasin, la direction de Sicap et les collaborateurs décident de libérer leur entreprise et de ne pas recruter un nouveau directeur. Ils deviennent ainsi des ’intra-entrepreneurs’, dans la lignée des valeurs de proximité défendues par Sicap. D’un point de vue organisationnel, les managers laissent place à des ‘leaders libérateurs’.

En un an, le magasin a vu son chiffre d’affaires progresser de +7 % et le panier moyen des clients de +4 %. Les collaborateurs, au cœur de l’entreprise, se sont impliqués dans ce nouveau système où leur bien-être et leur épanouissement est pris en compte. Le projet de réaménagement du magasin a ainsi été revu par l’équipe, en totale autonomie avec le soutien des acheteurs de Sicap et du contrôle de gestion pour les budgets.

« Depuis un an, nous avons complètement revu notre manière de nous organiser. Chacun apporte son point de vue, prend des initiatives. Nous confrontons nos idées et fixons ensemble nos objectifs, c’est très valorisant. Nous nous sommes vite rendus compte que nous avions les mêmes buts et avançons naturellement dans la même direction. » déclare Stéphanie Marie, collaboratrice du magasin Delbard de Jaux.

100 agriculteurs approvisionnent les rayons terroir frais Sicap met à l’honneur la filière agricole et la production locale dans ses magasins Gamm vert. Les équipes mettent ainsi en scène le terroir. La valorisation des agriculteurs et des éleveurs de nos régions permet de faire valoir la richesse du territoire auprès des clients. De nombreuses animations et dégustations sont organisées tout au long de l’année apportant une dynamique nouvelle dans les magasins.

Une démarche sociale et sociétale affirmée Sicap fait don des invendus des magasins de son réseau Gamm vert dans le cadre d’une opération interne intitulée ‘Néostock’. Les magasins Gamm vert mettent de côté leurs invendus, trient leurs stocks et les offrent aux

50

www.noriap.com

associations locales. Sicap assainit ses réserves et évite la perte de produits et aliments de qualité, non négligeables pour aider les associations, qui doivent répondre à la demande croissante de leurs bénéficiaires. Pour le don des produits frais, Sicap est accompagnée par l’association Solaal, spécialisée dans la revalorisation des denrées alimentaires en fin de vie.


Rapport annuel 2017

distribution verte Succés dans l’intégration des changements

Le résultat de l’exercice 2016/17 récompense les choix stratégiques et techniques des cinq dernières années. Cobalys signe sa crédibilité par la reconnaissance de ses clients.

Cobalys SAS, le lien entre villes et campagnes Cobalys est le lien entre deux univers, celui de l’agriculture, qui lui confère une image professionnelle, technique, des valeurs coopératives, l’appartenance à un terroir et le monde urbain et péri-urbain, toujours curieux et attaché à ses racines agricoles.

La pression environnementale, un défi relevé Les attentes environnementales sont très importantes, elles sont une pression quotidienne sur notre métier. La diminution drastique de l’usage des produits phytosanitaires a eu ces deux dernières années un impact considérable sur l’activité de Cobalys. Même si elle était anticipée, elle a été un formidable ‘électrochoc’, qui a provoqué remise en cause, adaptation et évolution rapide. De nouveaux leviers de croissance ont été expertisés en parallèle d’une rationalisation des cibles clients. La diversification de Cobalys, sa couverture géographique, sa maîtrise du métier et l’éventail de ses activités limitent les risques et ne la rend tributaire d’aucune gamme de produits ou de clientèle.

Chiffres clés Chiffre d’affaires

11 M€ 2016/17

10 M€ 2015/16

14 salariés

Partenariat avec Acolyance réussi L’intégration réussie de l’activité Espaces verts de la coopérative Acolyance a ouvert les portes du Champenois et des Ardennes. Les valeurs partagées ont grandement facilité l’insertion des équipes et l’instauration d’une nouvelle dynamique commerciale sur ce secteur. Les contrats de démoustication constituent une activité innovante apportée par ces nouveaux collaborateurs avec l’ambition d’étendre cette expertise à l’ensemble des territoires.

www.noriap.com

51


rapport de gestion Fiabilité & préparation de l’avenir

52

www.noriap.com


Histoire du groupe......................................................54 Interview croisĂŠe......................................................... 56

Rapport de gestion coopĂŠrative........58 Rapport de gestion groupe................. 60

www.noriap.com

53


Rapport annuel 2017

• histoire du groupe •

1971 - Fusion de RAP avec la coopérative de Roye 1973 - Fusion avec la coopérative de Tricot 1978 - Fusion avec la coopérative de Nesle 1984 - Fusion avec la coopérative La Confiance

Abbe Tirard 1877-1967 Co-fondateur de la FSAS

1908 - Création de la Fédération des Syndicats Agricoles de la Somme (FSAS) 1933 - FSAS devient le Réveil Agricole de Picardie

1987 - Constitution de l’Union de Coopératives Agro-Picardie par le Réveil Agricole de la Somme, l’UCAP et La Confiance 1990 - Fusion-absoption du RAP et le l’UCAP créant Agro-Picardie 1992 - Fusion de la coopérative de Grandvilliers avec Agro-Picardie

1934 - Création de 7 coopératives 1942 - Création de Coopérative Agricole Picarde d’Approvisionnement (CAPA)

1996 - Fusion de Gerbe du Santerre avec Agro-Picardie

1954 - CAPA devient l’Union Agricole de la Somme (UAS)

1908

1987

1997

1961 - Formation de l’Union des Coopératives Agricoles de Picardie (UCAP)

Guy Collache Président de l’UCAP et d’Agro-Picardie

1962 - Absorption de la coopérative du Paraclet, reprise de Ets Magnier à la Faloise - Entrée de la coopérative de Ferrières 1966 - Union de coopératives devient une coopérative agricole : UCAP 1967 - Absorption de la Coopérative Agricole de la Région Ouest d’Amiens (CAROA) et de la CAVP 1968 - Fusion du RAP et de UAS créant le Réveil Agricole de Picardie

54

www.noriap.com

Silo de Languevoisin


Rapport annuel 2017

• histoire du groupe •

2011 - Création de l’union Euroseine 2012 - Création de Semences Fourragères de Picardie - Création de l’Union de commercialisation Sillage et de l’Union de semences Séliance par Noriap et Cap Seine - Création d’Yseo par Noriap et Sodiaal Union Région Nord

Pierre Mille Président d’Agro-Picardie et de Noriap

2013 - Reprise des Ets Le Pigeonnier - Prorogation de la durée de la coopérative de 99 ans jusqu’en 2113 2014 - Reprise de Delbard Compiègne par Sicap - Reprise majoritaire de Novial / Fusion Ucalpi-Novial 2015 - Création par Noriap et La Flandre de l’Union Flandre Picardie - Rachat du silo de Maricourt

2006

2012

1997 - Fusion-absoption de l’union de coopératives d’Ucalpi 2001 - Fusion d’Agro-Picardie et de Canepi 2006 - Fusion d’Agro-Picardie et Nor-Agro pour créer la Coopérative Noriap

2015

Jean-François Gaffet Président de Noriap

...

2016 - Entrée au capital d’œufs Nord Europe et rachat de Cocorette par ONE devenu groupe Cocorette - Entrée d’Acolyance au capital de Cobalys et acquisition par Cobalys du fonds de commerce de Cohésis, filiale distribution verte d’Acolyance -C  réation de Somat et reprise partielle des concessions des établissements Mansard de Monchy-Humières et de Villers-Cotterêts

Michel Jacob Président de Nor-Agro

www.noriap.com

55


Rapport annuel 2017

• interview croisée •

Jean-François GAFFET Président

Martin MIGONNEY Directeur Général

Développement au service des adhérents Jean-François Gaffet Pourquoi le Conseil d’administration a fait le choix de se développer hors des métiers des céréales et approvisionnements ?

Ma conviction est que notre modèle économique doit s’adapter et nous devons nous renouveler en permanence. Les deux métiers de base de la coopérative, les approvisionnements et les céréales, ne dégageront pas à terme les moyens suffisants pour réinvestir sur le territoire. Pour protéger la coopérative et ses adhérents, notre choix est d’optimiser la gestion de la coopérative et de diversifier à la fois les sources de revenus et de risques. Comment s’opère le développement du groupe Noriap ?

Notre conviction est que la coopérative a un rôle de créateur de valeur partagée sur notre territoire. Dès lors, nous intensifions les sources d’activités par la pluralité des offres et le renforcement de notre présence. Notre stratégie de développement s’appuie soit sur des partenariats sectoriels comme pour les activités œufs alternatifs avec le groupe Cocorette soit géographiques et techniques pour le cas de notre nouvelle filiale spécialisée dans le machinisme agricole et notre Union Flandre Picardie avec la coopérative La Flandre. Comme toute entreprise, la coopérative agricole intervient dans un contexte économique concurrentiel et se trouve donc soumise à des contraintes économiques. 56

www.noriap.com

Quels sont les bénéfices attendus des nouvelles activités ?

Ces points d’ancrage renforcent notre équilibre économique. Nous enracinons durablement les productions agricoles, les activités et les emplois au sein des territoires et créons des synergies entre les sociétés du groupe. Cette stratégie renforce le haut de bilan de la coopérative. Consolider chaque année ses fonds propres, c’est solidifier l’entreprise, c’est peser dans les négociations avec nos partenaires (les banques par exemple). Nous équipons le groupe pour qu’il soit solide dans le temps. Le soutien aux trésoreries de nos adhérents et le reversement des compléments de prix 2017 sont le résultat direct de la structuration financière du groupe Noriap. Les filiales sont des outils de services territoriaux et des éléments de la construction du groupe. Leur résultat économique est un objectif comme le développement du patrimoine du groupe Noriap.


Rapport annuel 2017

• interview croisée • Martin Migonney Quelle est votre analyse du résultat consolidé du groupe Noriap ?

Chaque année nous refaisons l’année. Mes craintes étaient portées sur le résultat de la coopérative et du coût de restructuration en nutrition animale. Au final, le résultat consolidé est positif, ce qui compte tenu du contexte général de l’année est satisfaisant. Quel est le retour positif pour les adhérents des activités filialisées ?

Nos plus importantes filiales sont directement impliquées dans la production de nos adhérents : la nutrition animale, la distribution de produits pour l’élevage répondent aux besoins de nos adhérents éleveurs, et nous nous sommes fortement impliqués pour améliorer les coûts et le service aux éleveurs. Sur le plan financier, toutes ont un business plan et des objectifs annuels. Leur objectif est de satisfaire leur marché en dégageant une rentabilité des capitaux investis. Les filiales reversent des dividendes en fonction de leurs résultats et de leurs besoins d’investissement. Elles contribuent également à l’optimisation des charges globales du groupe par la mutualisation de nombreux services. Enfin, et c’est un objectif souhaité par le Conseil d’administration, nos filiales contribuent à la vie de notre terroir : elles emploient sur la zone d’activité 502 salariés, pour 314 pour la coopérative. Quels sont les enjeux du groupe pour l’exercice 2017/18 ?

Pour la coopérative, la commercialisation d’une collecte moyenne, dans un environnement général de très bonne qualité des grains. Pour nos filiales, hormis le machinisme qui est encore en phase de constitution, nous visons une consolidation de leur rentabilité et un développement raisonné. Le travail sur l’évolution de notre modèle économique et la mutation de notre informatique sont deux gros chantiers qui vont mobiliser dans les deux années à venir les principaux responsables du groupe.

Part des effectifs par pôle d’activité Machinisme, Travaux Agricoles et Transport 7 % Productions végétales 45 %

Distribution Verte 20 %

en % Élevage et Nutrition Animale 28 %

www.noriap.com

57


Rapport annuel 2017

Rapport de gestion coopérative

2016

2017

370 667 -313 053

291 423 -241 802

57 614 -20 900

49 621 -17 534

36 714 20 -3 936 -17 817

32 087 3 -3 591 -17 211

14 981 1 824 -12 580 90

11 286 6 850 -14 841 135

4 315 -274

3 431 -503

Impôts sur les bénéfices et participations

4 041 -605 -882

2 929 -636 -746

RÉSULTAT DE L'EXERCICE

2 554

1 547

22 649

Chiffre d'Affaires et Production

Marge brute

19 122

20 767

9 841

Achats consommés

18 184

13 140

Montant en K€

11 416

12 135

Compte de résultat coopérative (en K€) 28 971

15 669

Évolution de la marge brute d'autofinancement de la coopérative (en K€)

33 439

Au 30 juin 2017, la coopérative dégage un résultat de 1 547 k€. sa gestion a permis à la fois d’accompagner la trésorerie des exploitations durant la campagne et de verser des compléments de prix compétitifs

9 629

Consommations en provenance de tiers Valeur ajoutée Subventions d'exploitation Impôts et taxes

13/14

14/15

15/16

16/17

Distribution des compléments de prix aux adhérents (en K€)

Charges de personnel

10/11

11/12

12/13

13/14

14/15

15/16

Reprises sur provisions et transferts de charges Dotations aux amortissements et provisions

18 184

Résultat d'exploitation Coût net de financement Résultat courant avant impôts Résultat exceptionnel

2/13

13/14

58

14/15

15/16

www.noriap.com

16/17

16/17

Excédent Brut d'Exploitation

Autres produits nets de charges

9 629

19 122

22 649

28 971

2013


rapport annuel 2017

Répartition des charges

Matières consommables 4 % Entretien 6 %

Frais financiers 2 %

Impôts et taxes 7 %

Services extérieurs 21 %

l’activité

Frais de personnel 32 %

Avec 291,4 millions d’euros, le chiffre d’affaires de la coopérative est affaibli par la conjoncture avec la baisse significative des rendements sur notre zone géographique. Cela se concrétise par une diminution de 36 % des volumes en céréales impactant la marge de 8 millions d’euros. Malgré ce ralentissement et la conjoncture économique, la coopérative apporte à ses adhérents une rémunération au-delà des attentes.

en % Amortissements et provisions 28 %

12 014

14 468

Évolution des investissements (en K€)

La volonté du Conseil d’administration de renvoyer le maximum de compléments de prix aux producteurs a été actionnée.

Bilan synthétique de la coopérative

4 711

211 M€ PASSIF 3 500 associés coopérateurs détenteurs de 14,9 M€ de capital social.

ACTIF 99,9

actif immobilisé

108,6

14/15

15/16

23,7

stocks

13,5 53,7

Niveau d'endettement (en %)

créances

82,8

24% 21%

23,3

dettes financières

32,3

redistribués

82,3

disponibilités 2016

provisons pour risques

18,2 M€ autres dettes

39,2 2,8

101,5

111,8

17/18 22,3

capitaux propres

53,8

3,3 2017

2016

2017

14%

PASSIF ACTIF

99,9 108,6

14/15 22,3

actif immobilisé

15/16

16/17

stocks

capitaux propres

101,5

23,7

provisons pour risques

23,3

53,7

dettes financières

32,3

39,2

autres dettes

53,8

111,8

13,5

Le niveau d’endettement est maîtrisé. La créances capacité82,8d’autofinancement s’établit 82,3 à 9,9 millions d’euros et a permis de financer les 4,7 d’investissements de disponibilités 3,3 2,8 millions l’exercice. 2016 2017

2016

2017

Avec 125 M€ de fonds propres élargis, aux provisions pour risques, la coopérative garantit le paiement à ses adhérents. www.noriap.com

59


Rapport annuel 2017

Rapport de gestion groupe Chaque élément du groupe contribue à l’ensemble et à la cohérence des activités Compte de résultat consolidé (en K€) Chiffre d'Affaires Production stockée Achats consommés Marge Brute Consommation en provenance de tiers Valeur Ajoutée Subventions d'exploitation Impôts et taxes Charges de personnel Excédent Brut d'Exploitation Reprise sur provisions Dotations aux amortissements et provisions Autres charges et autres produits Résultat d'exploitation Coût net de financement Résultat exceptionnel Impôts sur les sociétés Résultat après impôts Résultat sociétés mises en équivalence Amortissements écarts acquisition Résultat net consolidé Part du Groupe Part des minoritaires

60

www.noriap.com

2016

2017

556 181 748 -455 700

467 083 697 -379 716

101 229 -38 203

88 064 -30 756

63 026 57 -6 429 -35 490

57 308 17 -5 967 -34 903

21 164 2 312 -17 843 -155

16 455 7 612 -19 913 -199

5 478 -1 140 -477 -607

3 955 -1 235 -189 -306

3 254 7 -293

2 225 15 0

2 968 3 047 -79

2 240 2 088 152

Les filiales apportent une capacité d’autofinancement supplémentaire de 4,5 M€ et représentent 32 % du volume du groupe. Avec 2,2 millions d’euros, le résultat du groupe est satisfaisant compte tenu du contexte agricole dégradé sur les métiers de la production végétale. Les filiales élevage, Novial et Yséo, atteignent de bons résultats économiques. Avec leur adaptation permanente et les différentes opérations de réorganisation de leurs activités, elles absorbent leurs coûts de restructuration. Le pôle Distribution verte, Cobalys et Sicap, contribue également au résultat consolidé avec la remontée de 453 K€. Les structures du groupe portent leur propre dette et l’ensemble des réserves est essentiellement porté par la maison mère.

Part du chiffre d’affaires de chaque pôle au sein du résultat consolidé Distribution verte 7 %

Elevage et nutrition animale 22 %

Machinisme Travaux agricoles Transport 1 %

en % Productions végétales 70 %


rapport annuel 2017

Chiffre d'affaires consolidé

Répartition du chiffre d'affaires consolidé par entité (en %)

467 M€

Autres : 3,5 % Cobalys : 2,3 % Sicap : 5,1 % GRAP : 7,2 % Noriap : 61,3 %

en %

Novial : 20,6 %

Bilan synthétique

280 M€ ACTIF 110,3

actif immobilisé

stocks

23,6

88,3

dettes financières

64,3

autres dettes

62,6

81,7

9,2 2016

2017

2017

119,7

130 M€ 110

120 M€ 101

110 M€ 90

90 M€

86,7

100 M€

80 M€

135,7

131,2

140 M€

134,6

Évolution des fonds propres élargis du groupe (en M€)

2010

2011

81

2016

provisons pour risques

120,2

disponibilités

9,1

24,3 33,1

créances

117,6

112,1

72,7

38,7

capitaux propres

117,5

71,2

121,8

passif

70 M€ 60 M€ 50 M€ 2007

2008

2009

2012

2013

2014

2015

2016

2017

www.noriap.com

61


Rapport annuel 2017

Notes

62

www.noriap.com


Rapport annuel 2017

www.noriap.com

63


11/17 - Imprimé sur papier éco-certifié dans le respect de l’environnement

Noriap

Société coopérative agricole Pôle jules Verne 22 Bd Michel Strogoff CS 20022 80440 BoVES tél. : 03 22 50 44 44 télécopie : 03 22 50 44 00

I

www.noriap.com

Rapport d'activité Noriap 2017  
Rapport d'activité Noriap 2017  
Advertisement