Issuu on Google+

MAGAZINE D'INFORMATIONS MUNICIPALES DE VILLENEUVE-LE-ROI

// WWW.VILLENEUVE-LE-ROI.FR

magazine

(n°65)

(dossier)…

Parc en Seine,

(actualités)…

(culture temps libre)…

(patrimoine)…

Le nouveau visage des barres G et H

L’école des Sports apprend à jouer collectif

Sur la piste de nos ancêtres

Octobre 08

sur la rampe de lancement


(sommaire)…

#2

(actualités)… #4-11 Un accueil de jour pour les malades et leurs proches La piscine au gré des saisons

(initiatives)… #12-14 Au chevet de l’école Quand la culture crée du lien

(portrait)… #15

(dossier)… #16-20 Une résidence seniors dans le projet

Villeneuve (°65)

Interview : “Une vraie chance pour la ville”

VOTRE VILLE SUR

: WWW.VILLENEUVE-LE-ROI.FR


#3

Edito

(culture-tempslibre)… #22-24

Le dernier week-end de septembre, notre cœur de ville vibrait. Villeneuve brillait sous le soleil, les feux d’artifice, la musique, les rires des enfants et les applaudissements. Ces 44es fêtes d’automne ont été l’occasion de s’amuser lors de la parade ou à la fête foraine, de mieux connaître les activités des associations, de discuter avec les amis ou voisins rencontrés dans la foule, de danser sur des airs entraînants ou de dénicher la perle rare au gré d’une balade dans le vide-grenier. Les services municipaux se sont beaucoup impliqués pour faire de ce week-end un temps fort de convivialité, de plaisir et de découverte, que ce soit au niveau de l’organisation et de la logistique, ou dans l’animation des villages enfance, nature et sport. Un grand merci également aux associations villeneuvoises dont la forte participation à ces fêtes reflète l’engagement incessant de leurs bénévoles tout au long de l’année. Une fête s’achève et déjà une autre s’annonce. En effet, le mois d’octobre sera le mois de l’ouverture de la saison culturelle ou encore de la semaine bleue, autant de rendez-vous à venir, de spectacles, de sorties, de voyages, de découvertes… ! Un très bon mois d’octobre à tous !

(qualitédevie)… #26-27 Roulez et marchez en sécurité à tout âge

Didier Gonzales Député Maire de Villeneuve-le-Roi

(actualités)… #4-11 (initiatives)… #12-14 (portrait)… #15 (dossier)… #16-20 (jeunesse)… #21 (culture-tempslibre)… #22-24 (patrimoine)… #25 (infospratiques)… #28-29 (expressiondesgroupes)… #30 (courrierdeslecteurs)… #31

Octobre 08

(qualitédevie)… #26-27


(actualités)…

#4

“ESPACE FAMILLES AU FORUM”

Nous ne sommes pas formés pour être parent ! Heureusement, des lieux d’écoute et d’échanges existent, comme l’espace familles.

Les parents ont la parole Pas toujours facile d’être parent ! Les rendez-vous familles du Forum accompagnent, sans jamais juger ni condamner. Ils permettent de trouver des solutions pour qu’éducation rime avec quiétude et compréhension. Qui ne s’est jamais senti démuni face à son enfant ? Qui n’a jamais eu envie de le laisser vivre sans lui imposer des règles qu’il ne comprend pas toujours ? Bref, qui n’a jamais souhaité profiter du bonheur d’être parent sans en assumer les responsabilités, ne serait-ce qu’un instant ? Pas toujours évident d’être parent. Plutôt que culpabiliser les parents, qui portent déjà leur fardeau, des initiatives existent pour écouter et aider les familles. C’est le cas des rendez-vous de l’Espace familles du Forum (café des parents, point écoute famille, groupes de parole). Entourées de professionnels, les familles peuvent y exprimer leur inquiétude, leurs difficultés, faire partager leur vécu. Lors de rencontres individuelles ou en petits groupes, ces temps s’adaptent aux besoins des familles qui rencontrent diverses problématiques.

professionnel de l’association pour le couple et l’enfant (APCE). Des solutions d’apaisement à des difficultés qui peuvent être passagères seront recherchées. Les groupes de parole (une fois par trimestre) animés par l’association seront propices au dialogue. Chacun aura une thématique (la communication ados/ parents, la place du père au sein de la famille…), selon les demandes. Ces trois nouveaux moments viennent compléter les différentes permanences et ateliers du Forum (permanences conseil en économie sociale et familiale, sorties familiales, animations cuisine, activités manuelles, jeux).

Villeneuve (°65)

Autour d’un café Le café des parents (un samedi matin de 9h30 à 11h30) permet de se retrouver et de dispenser aux parents, futurs parents et grands-parents, informations et conseils. Le point écoute famille (un samedi matin par mois de 9h30 à 12h30 sur rendez-vous) est un temps d’échange en présence d’un

Jacky Petit Responsable départemental de l’association pour le couple et l’enfant

N’hésitez plus : poussez les portes de cet espace de libre parole où vous serez acteur. // Prochains rendez-vous : • café des parents : 11 octobre, 15 novembre ; • groupes de parole : 17 octobre à partir de 18h30 sur le thème de “la place du père dans la famille” ; • point écoute famille : 11 octobre, 8 novembre.

RENSEIGNEMENTS ET RÉSERVATIONS : Forum, 59 avenue du docteur Calmette. Tél. 01 45 97 79 20.

Le point écoute est un lieu pour recevoir les personnes qui rencontrent des difficultés relationnelles dans leur couple, avec leurs enfants. Un soutien immédiat est proposé puis une orientation auprès des professionnels, avocat, thérapeute de couple ou de famille... La psychologue qui reçoit les familles est tenue par le secret professionnel. Toutes les problématiques de la famille sont abordées dans leur globalité.


#5

“NOUVELLES ENTREPRISES DANS LA ZAC”

La fin annoncée de la commercialisation Avec l’installation de quatre entreprises sur la ZAC et deux projets d’implantation, le nombre de parcelles libres sur la zone artisanale des Vœux-Saint-Georges s’amenuise. Preuve de son dynamisme retrouvé. L’entreprise Semofi s’est installée en juillet dans ses nouveaux locaux.

BIBLIOTHÈQUE ANATOLE-FRANCE

Ouverture le samedi matin La section jeunesse de la bibliothèque ouvre depuis peu le samedi matin. Elle rejoint en cela la section adultes. Cet élargissement de la plage horaire a été motivé par la mise en place de la semaine de 4 jours. Nouveaux horaires : 10h-12h, 14h-18h. Renseignements : bibliothèque Anatole-France, 51 rue du général de Gaulle. Tél. 01 49 61 92 30.

RÉOUVERTURE DE LA POSTE ANNEXE

Effective depuis le 8 septembre Les habitants sont à nouveau accueillis dans les locaux de la poste annexe, 22 avenue le Foll. Réaménagée après les dégradations que l’établissement avait connues, la poste annexe assure toutes les opérations, excepté le retrait des colis et courriers qui se fait au bureau de poste principal (3 place de l’Abbé Bonin). Ouverture au public du lundi au vendredi de 8h à 12h. Renseignements au 01 49 61 34 85.

MESURES DE POLLUTION

Deux sites tests en ville

prendre place fin novembre sur une parcelle de 434 m2 rue des Mariniers. Il s’agit d’un retour en ville, après un départ pour Ablon, pour cette entreprise de maintenance d’instruments médicaux de chirurgie. L’établissement travaille avec de nombreuses cliniques et hôpitaux de la région Ile-de-France. Elle compte une quinzaine d’employés. Un peu plus loin, une nouvelle tranche des ateliers locatifs est en réalisation. Elle concerne 19 nouveaux lots de 120 m 2 sur une surface totale de 2 124 m2, qui complèteront les 22 existants et qui ont séduit de petites entreprises. Au 405 rue Raoul-Delattre attenant au terrain de pétanque, 8 autres ateliers locatifs sont en construction. Ils accueilleront un électricien, un plombier, une entreprise de peinture, une entreprise de stockage de chaussures et une de vin. L’achèvement des travaux et l’installation sont prévus pour janvier ou février 2009. //

27 ateliers locatifs supplémentaires

RENSEIGNEMENTS :

A proximité d’Etap hôtel, plusieurs bâtiments sont en construction. Crimo France devrait

Espace Economie Emploi, 24 avenue le Foll. Tél. 01 49 61 52 72.

ERRATUM

Précision sur la CLIS Dans le dossier de “Villeneuve Magazine” consacré à la rentrée (n°64 – septembre), nous vous annoncions l’ouverture d’une classe d’intégration scolaire (CLIS) à l’école Paul-Bert primaire. Nous indiquions à tort que cette classe s’adressait à des enfants handicapés. Nous prions parents, enfants et lecteurs de nous excuser pour cette erreur. Les CLIS sont des classes composées d’enfants qui rencontrent des troubles des fonctions d’apprentissage et pour qui un accompagnement personnalisé est mis en place.

Octobre 08

Depuis quelques semaines, la zone artisanale vit au rythme des arrivées d’entreprises. La société SEMOFI a pris possession en juillet dernier de ses nouveaux locaux de 1 300 m2, situés 565 rue des Vœux-SaintGeorges. Installée auparavant rue Eugénie Le Guillernic, elle a déménagé dans des bâtiments plus grands, permettant de meilleures synergies entre ses différents pôles. Cette entreprise de 80 salariés est spécialisée dans l’ingénierie et les études techniques (forages, sondages, construction de puits…). A deux pas, c’est une filiale de la société HP BTP qui va s’installer en fin d’année sur plus de 600 m2. Les locaux en étage accueilleront d’autres entreprises désireuses de louer des bureaux. A l’image de ce dynamisme, TPF a réalisé de très importants travaux afin de transformer l’entrée de ses bâtiments. L’architecture de l’extension (bureaux de l’entreprise) reprend les formes d’une proue de paquebot.

Dans le cadre d’une nouvelle étude sur les retombées atmosphériques près d’Orly, des bio-capteurs ont été installés en deux points de la ville au mois d’août, respectivement au cimetière et à la serre Ernest-Renan. Ces récepteurs (une variété de gazon appelée lolium multiflorum) capturent les polluants provenant des avions, véhicules, cheminées… Localisés de part et d’autre des pistes 3 et 4, les bio-capteurs implantés par l’entreprise Bio monitor, pour le compte du laboratoire ADP, visent à se faire une idée de la qualité de l’air, en la confrontant aux résultats d’une précédente étude menée en 2000. Il s’agit de quantifier des niveaux, des évolutions. Après un mois d’immersion en extérieur, les pousses de gazon seront analysées en laboratoires et les résultats connus.


(actualités)…

#6

et anonymement les familles ou personnes individuelles le samedi de 14h30 à 17h.

Nathalie Lhomme, agent social polyvalent, travaille depuis 2 ans avec des personnes âgées isolées. Lors du nouvel accueil, elle proposera un atelier bien être, comme ici, auprès des résidents du foyer.

3e volet : l’accueil de jour et les groupes de parole

“ACCUEIL DE JOUR”

Soutenir les aidants familiaux Un grand plan en direction des malades et de leurs proches vient d’être lancé par le CCAS. Il a débuté par la sensibilisation sur la maladie d’Alzheimer et comprendra un accueil de jour, des groupes de parole et un point écoute. Soulager et soutenir les familles en prenant le relais, redonner confiance aux personnes malades, retarder le plus possible la maladie : la feuille de route est conséquente. Elle l’est suffisamment pour qu’un plan local de lutte contre l’isolement des personnes malades et des aidants familiaux soit établi. Structuré autour de plusieurs actions, le projet porté

par le Centre communal d’action sociale (CCAS) consiste d’abord à prévenir et à informer les habitants sur la maladie d’Alzheimer et les maladies associées (lire l’encadré). Un deuxième volet va s’opérer à partir du samedi 25 octobre avec l’ouverture du point écoute de l’association France Alzheimer au foyer Jean-Rostand. Y seront reçues librement

L’accueil de jour (9h à 17h), plusieurs fois par semaine, sera encadré et animé par Nathalie Lhomme, agent social polyvalent au pôle Santé. Il comportera des exercices de stimulation, la prise de repas en communauté avec les résidents du foyerlogement Jean-Rostand, l’analyse de l’actualité, des activités physiques et intellectuelles, de la relaxation et un atelier estime de soi. Les aidants familiaux et les proches pourront, quant à eux, participer à des groupes de parole. L’objectif visé étant de leur faire partager des expériences, de leur apporter des conseils, un soutien… // RENSEIGNEMENTS : 01 45 97 51 01.

Identifier les signes de la maladie Mardi 14 octobre, une conférence-débat “Modification de la mémoire : où s’arrête le vieillissement normal, où commence la démence ? “, organisée par le CCAS, permettra de mieux appréhender la maladie d’Alzheimer. Des témoignages seront relatés par un médecin de ville, un responsable de France Alzheimer et un docteur en gérontologie. // Exposition à la bibliothèque mardi 14 octobre (10h à 12h), au Forum mercredi 15 et jeudi 16 octobre (9h-19h). Conférence-débat, vendredi 17 octobre, à partir de 20h30, salle des fêtes Pierre-Martin. Entrée libre et gratuite.

PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN DU BORD DE L’EAU

Villeneuve (°65)

Le nouveau visage des barres G et H Dans le cadre du projet de renouvellement urbain du quartier du Bord de l’eau, les bâtiments G et H connaîtront d’importants travaux. Les permis viennent d’être délivrés. La résidentialisation et la réhabilitation pourraient donc démarrer en début d’année prochaine. La première opération consistera à mieux délimiter les espaces et à les sécuriser, en créant des résidences indépendantes avec espaces verts et parkings privatifs. La remise à niveau, à proprement parler, s’attachera aux façades, aux parties communes et aux logements : grandes portes fenêtres en PVC avec double vitrage acoustique dans les séjours, volets coulissants

dans les chambres, balcons. Les façades seront complètement redessinées avec un manteau isolant et de nouvelles ouvertures. Les parties communes vont être restructurées avec le retournement des entrées de halls. Des solutions de relogement (définitif ou temporaire pour 4 familles au bâtiment H et 2 au G) seront proposées aux locataires par Immobilière 3 F pour les logements concernés par ces travaux. Dans les logements, la robinetterie et les appareils sanitaires des salles de bains et WC seront remplacés, les sols et peintures refaits. Le projet voit également la construction de 29 boxes (20 attenant au bâtiment G et 9 au bâtiment H). //

Les immeubles dans leur nouvelle configuration.

RENSEIGNEMENTS : • Service Habitat, tél. 01 49 61 42 32 ou 31 ; • Centre municipal du Bord de l’eau, tél. 01 49 97 69 90.


#7

“PISCINE MUNICIPALE”

AMÉLIORATION DE L’HABITAT

Bientôt les premiers chantiers

Au rythme des saisons La piscine adapte son organisation aux attentes des familles. Les écoles et les associations voient également leurs créneaux évoluer. Précisions.

16 personnes veillent en permanence sur la piscine et ses utilisateurs.

Des travaux de ravalement de façades au 19 rue de la Mairie et aux 38 et 47 rue Saint-Martin devraient prochainement démarrer. En effet, les demandes de subventions dans le cadre de l’Opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) sont en cours de finalisation. Par ailleurs, dans le cadre du plan social thématique (PST), 4 projets ont vu le jour (3 logements au 25 rue du Val d’Ablon, au 13 rue Curie et au 4 place Jeanne d’Arc en cours, 5 rue Gabriel Péri en projet) dans des habitations très dégradées. Renseignements : • Bureau d’études et d’animation de l’OPAH, tél. 01 49 61 42 31 • Service Habitat, tél. 01 49 61 42 35

ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES

Des effectifs en hausse

Satisfaire tous les pratiquants Lors des périodes estivales, des animations “découverte des activités aquatiques” (water-polo, parcours familles, ligne d’eau…) et des mini-challenges pourront être organisés par les maîtres nageurs. Un budget de 3 000 euros est consacré à l’équipement de ces animations, chaque année. Les nouveaux aménagements évitent également les chevauchements : tandis que les centres de loisirs et l’école municipale des Sports

plébisciteront les bassins le matin, le public les occupera l’après-midi lors des petites vacances. Les associations (VAC, Amicale laïque et VLR plongée) disposent de leurs propres créneaux qui ne s’interrompront plus pendant ces vacances.

Partenaire de la formation Dans le cadre du “sportpass”, il est désormais possible de participer à l’aquagym, aux bébés-nageurs (6-36 mois) et au jardin aquatique (36 mois à 6 ans) à un tarif préférentiel. Auprès des scolaires, les objectifs ont été redéfinis. Les résultats aux tests départementaux ont montré que si 80 % des Villeneuvois réussissent leur test d’aptitude en CM2, ils ne sont plus que 50 % en 5e. Les créneaux pour les collégiens ont été augmentés. Ils s’ajoutent aux 60 séances de 40 minutes programmées lors de la scolarité des enfants. //

RENSEIGNEMENTS ET HORAIRES COMPLETS : Service des Sports, place de la Vieille Eglise. Tél. 01 49 61 42 77.

RESTAURANT MAMOUNIA

Deux femmes à la manœuvre Naima Saidawi et Houria Mouman proposent des spécialités marocaines (couscous, tajines, pastillas…) à savourer sur place, à emporter ou se faire livrer. Elles organisent aussi les repas pour les réceptions. Restaurant sans alcool ouvert du mardi au dimanche de 12h à 14h30 et de 19h à 22h (fermé le soir le dimanche). 46 rue du Maréchal Lyautey. Tél. 01 49 61 19 18 ou 06 24 53 59 94.

ENTREPRISE PAPREC

Une distinction internationale Le groupe Paprec, spécialisé dans la collecte et la valorisation par le tri des déchets papier, cartons, bois… a reçu le 23 septembre le trophée international des technologies industrielles. Cette distinction récompense à la fois la politique de développement du groupe, passé de 45 à 2 000 salariés en une quinzaine d’années (de 45 à 350 millions d’euros de chiffre d’affaires), que le management et le développement de procédés technologiques. Le groupe réalise lui-même ses propres logiciels et est lancé dans la certification ISO 14 001 pour l’ensemble de ses sites dont celui de Villeneuve-le-Roi.

Octobre 08

La piscine a effectué sa rentrée avec son lot de nouveautés. Celles-ci concernent en particulier les réaménagements horaires qui se déclinent désormais en deux temps : une saison hiver (d’octobre aux vacances de Pâques) et une saison été (de Pâques à octobre). C’est selon ce rythme bi-annuel que s’appliquent des créneaux propres aux temps scolaires et aux petites vacances pour le public. Ainsi par exemple, le dimanche après-midi, la piscine sera ouverte l’été et fermée l’hiver. La plage horaire du mercredi sera amplifiée jusqu’à 18h, contre 14h en hiver.

Parce que les effectifs scolaires augmentent sur la ville, l’Éducation nationale a décidé d’ouvrir 3 nouvelles classes dans les écoles primaires et maternelles. S’ajoute ainsi à la classe de CP de Jules-Ferry et à la classe d’intégration scolaire (CLIS) de l’école Paul-Bert primaire, un CE1-CE2 à l’école primaire Jean-Moulin. Au total, 1 186 enfants sont scolarisés en primaire et 788 en maternelle.


(actualités)…

#8

ACCUEIL “JULES-VERNE”

On ne zappe pas les ateliers Inscrire les ateliers dans le temps, telle est la volonté de l’équipe pédagogique de l’accueil Jules-Verne. C’est ainsi que les pré-adolescents ne pourront pas rejoindre en cours d’année les ateliers déjà constitués. En filigrane, les animateurs veulent éviter le zapping et le risque de non investissement dans les projets. Les ateliers bien “rodés” tels que la robotique et le théâtre sont reconduits. D’autres voient le jour : “mode et customisation”, “justice et citoyenneté”. Ce dernier avant tout expérimental est le fruit d’une discussion avec un animateur sur les droits et devoirs des adolescents, faisant référence aux problématiques qu’ils rencontrent : emploi, justice, casier judiciaire… Les ateliers se déroulent le soir, en semaine. Un accueil sera également assuré pour les jeunes non inscrits dans un de ces ateliers. Par ailleurs, des ateliers hip-hop, aménagement extérieur et intérieur de la structure et environnement complètent le dispositif de l’accueil le samedi. A noter aussi la passerelle qui va permettre aux enfants inscrits en centre de loisirs de s’approprier l’accueil Jules-Verne. A l’image des ateliers qui deviennent annuels, les mercredis de l’accueil évoluent. Chaque mercredi abordera une thématique récurrente : sport et activités physiques, culture et activités artistiques, ateliers libres ou sorties. //

#1… Roselyne Bachelot fait escale en ville

#2… Une belle chasse au trésor

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS : accueil Jules-Verne, impasse Louis-Moreau. Tél. 01 49 61 94 40. Adhésion : 5 euros.

Villeneuve (°65)

#3… Succès pour les journées du patrimoine

L’accueil Jules-Verne désire instaurer la continuité dans les ateliers.

(Roselyne Bachelot fait escale en ville)… #1

(Une belle chasse au trésor)… #2

La ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative a rencontré les professionnels de la maison médicale du Haut-Pays. Soulignant l’importance de ce genre de structure locale polyvalente (de nombreux corps médicaux y sont représentés) , elle a aussi présenté de nouvelles mesures : autorisation de vaccination antigrippale sans prescription médicale et installation du Haut conseil des professions paramédicales. Suite à cette rencontre, la ministre a effectué un point presse salle du conseil.

Les grands vainqueurs de la chasse au trésor sont dans l’ordre Caroline Triboulet (1ère), Cathy Marthe et Robin Lemaire (2es), Céline Tissier (3e). Une trentaine de participants ont parcouru la ville en long et en large pour découvrir le trésor. La grande gagnante a remporté un appareil photo, les seconds un ipod et la troisième un soin vitalité.


#5… Présentation de la saison de loisirs

#7… Beau succès pour Sacha Guitry

#6… De la cardio boxe au Forum

#8… Les enfants retrouvent leur école

(Succès pour les journées du patrimoine)… #3

(Présentation de la saison de loisirs)… #5

(Beau succès pour Sacha Guitry)… #7

Outre la chasse au trésor, les journées du patrimoine les 20 et 21 septembre ont permis de visiter la darse, l’église du Haut-Pays et la chambre des sources.

La soirée inaugurale de la saison de loisirs du Forum s’est déroulée le 12 septembre, rythmée par un concert de Jimi D.

(Foule au forum des associations )… #4

(De la cardio boxe au Forum)… #6

70 personnes sont venues le samedi 20 septembre à la représentation de l’atelier théâtre adultes du Forum, une cinquantaine le lendemain. Beau succès pour les élèves d’Akli Hallaf, le directeur de la Compagnie du Cerceau.

Sitôt la salle de danse livrée, les séances de cardio boxe ont pris place. Cette activité, sous la houlette du Boxing Club, se déroule dans le cadre du Sportpass.

(Les enfants retrouvent leur école)… #8

La salle des fêtes Pierre-Martin n’a pas désempli le dimanche 7 septembre, pour découvrir les nombreuses disciplines sportives.

4 septembre… la rentrée a été un moment important pour tous les élèves (en photo une classe de Jules-Ferry).

Octobre 08

#4… Foule au forum des associations

(actualités)…en images

#9


(actualités)…

PAVILLON DU HAUT-PAYS Livraison en novembre Les entreprises ont attaqué la couverture fin septembre et devraient s’intéresser aux aménagements intérieurs de ce pavillon de 50 m2. A commencer par l’isolation, l’électricité, le carrelage… Des sanitaires publics seront également créés.

#10

TERRAIN D’ÉVOLUTION PAINLEVÉ De l’entretien à la rénovation Traçage au sol, peinture murale en intérieur et extérieur… : l’été de Stéphane Grauteau, agent technique au service des Sports, a été particulièrement prolifique. Il a relevé le défi de rafraîchir les murs intérieurs du gymnase Paul-Painlevé qui en avaient bien besoin, de repeindre le mur de frappe à l’extérieur, la table de ping-pong, les buts de football… L’initiative a été remarquée par les adolescents qui fréquentent le lieu.

ANGLE GRÉGOIRE BELLOYANIS-PARMENTIER

Villeneuve (°65)

PAVILLON BESNIARD A l’abri des vents et de la pluie La réfection totale et à l’identique de la toiture du pavillon Besniard a été menée à terme ces derniers jours. Elle a conduit au remplacement de la toiture ardoise (110 m2), à des reprises de cheminées, du paratonnerre, des gouttières. Montant du chantier : 150 000 euros.

Réaménagement complet Afin de limiter la vitesse et de préserver le nombre de stationnements souhaité par les riverains, l’aménagement du croisement des rues Abbé Grégoire, Parmentier et Nikos Belloyanis a été revu. Dorénavant le stationnement s’effectue coté impair. Un ralentisseur a été installé à l’angle Parmentier et les trottoirs ont été élargis, grâce au rétrécissement de la chaussée. Montant des travaux : 74 000 euros.


#11

En Bref • Une étude est lancée sur la rénovation des trois courts extérieurs de tennis du complexe de la Grusie. • Une étude est également en cours sur l’extension du columbarium du nouveau cimetière. • Les agents du centre technique municipal ont créé un parking pour la police municipale, rue Carnot. • Une réfection partielle des rues Myosotis et Guy Môquet a été effectuée.

RUE GALLIENI Nouvelle chaussée, nouveaux trottoirs Sur une longueur de 160 mètres, la chaussée et les trottoirs entre la limite de la commune d’Orly et le numéro 11 de la rue Gallieni sont en cours de réfection. En entrée de ville, une chicane a été réalisée, un ralentisseur a vu le jour ainsi qu’un plateau surélevé entre la rue du maréchal Leclerc et la rue Gallieni sur 40 mètres de long. Des banquettes permettant le stationnement de 18 véhicules ont été implantées le long du stade. Montant des travaux : 194 000 euros.

• Des travaux de peinture de passages piétons ont été réalisés aux abords des écoles. • Divers chantiers dans les écoles CitésUnies, Jean-Moulin, Paul-Painlevé, PaulEluard ont été finalisés au cours du mois de septembre.

SIGNALISATION AVENUE PASTEUR

Octobre 08

Rafraîchissement des passages piétons Courant septembre, les agents du service Voirie ont repeint les différents éléments de signalisation horizontale de l’avenue Pasteur. Aucun passage piétons ni stop n’a échappé à cette campagne.


(initiatives)…

#12

“JAZZ AU KIOSQUE”

Le big band s’émancipe Comme un adolescent qui s’éloigne petit à petit de ses parents, le big band “jazz au kiosque” a pris son envol, il y a un an. Il vit désormais sa carrière musicale en dehors du conservatoire. 17 ans. Bel âge pour voler de ses propres ailes. Constitué en 1991, le big band du conservatoire fête en effet ses 17 printemps cette année. Et comme un anniversaire s’accompagne toujours de bonnes résolutions, il a décidé de vivre une nouvelle aventure : celle de la scène en toute indépendance. Premier acte : monter une association qui a trouvé tout naturellement le nom de Jak, diminutif de jazz au kiosque. Hervé Gonidec, le sax, est parachuté président. Jean-Louis Dagot, trompettiste et

professeur au conservatoire depuis 28 ans, en est le secrétaire. Deuxième acte : trouver des contrats, des scènes pour promouvoir leur musique, le jazz des années 30 à 70 joué par les célèbres big band de l’époque, Count Basie, Duke Ellington, Louis Prima… ; puis permettre au groupe de financer ses partitions et ses instruments. Dans cette entreprise collective, nulle envie de s’enrichir ; prime juste l’envie de se produire et de faire connaître et aimer le swing.

Des musiciens de tous les horizons L’équipée est constituée de 4 trompettistes, 4 trombonistes, un pianiste, un batteur, un bassiste, un guitariste et un chanteur. Tous sont férus de jazz et issus de destinées variées. On compte pas moins d’un musicien de variété reconverti en jazzman, d’anciens élèves, d’un musicien en apprentissage encore actuellement, d’un professeur, d’un musicien professionnel évoluant dans des orchestres et souhaitant se perfectionner… Au fil des années, le groupe a

OUVRAGE “RAPPORTS DE CLASSE”

Villeneuve (°65)

“Tout n’est pas encore déréglé” Pour Nadia Butaud, professeur de français au lycée Georges-Brassens, le mot “rentrée” a pris une double signification. Rentrée scolaire pour la 6e année consécutive et rentrée littéraire avec la sortie de l’ouvrage “Rappor ts de classe”, co-rédigé avec Marie-Cécile Kovacs.

Villeneuve Magazine : Votre livre évite les jugements. Pourquoi ? Nadia Butaud : Nous ne nous retrouvions pas dans le catastrophisme ou dans l’angélisme des discours sur l’école. L’un comme l’autre ne reflète pas la réalité, notre quotidien. Lorsque le projet m’a été proposé, j’ai souhaité ne pas le mener seule car je ne voulais pas qu’il s’agisse du témoignage d’un enseignant.

V.M. : On a l’impression que les préjugés persistent entre élèves et professeurs, qu’ils se connaissent assez mal ? N.B. : Le professeur est là pour que les élèves réussissent et il doit offrir un cadre à l’enseignement. Les élèves peuvent mal le ressentir. Tant que la confiance n’est pas établie, ils subissent cela comme de l’autorité. Parfois, nous


#13

“PÔLE MUSIQUES ACTUELLES AU FORUM”

Objectif scène Grâce au pôle musiques actuelles du Forum, vous disposez du kit complet du parfait musicien : cours de guitare, basse et batterie, studio de répétition et d’enregistrement, mise en avant sur scène des artistes locaux…

Jazz au kiosque s’est produit plusieurs fois sur le kiosque pour des moments savoureusement swing.

trouvé ses marques. Désormais, pour le rejoindre, “il faut s’accrocher aux branches”, résume Jean-Louis Dagot, le chef d’orchestre. Le niveau s’est affermi même si la porte reste ouverte aux jeunes musiciens. Répétés à l’auditorium du conservatoire, le mardi soir, les morceaux du répertoire du big band sont ensuite interprétés sur la scène d’un festival, d’une soirée privée ou d’une fête de village. C’est d’ailleurs lors de rendez-vous sur le kiosque que vous avez pu découvrir ces swingueurs et musiciens chevronnés. //

Auprès du guitariste Philippe Robert, médaillé de jazz, l’apprentissage prend des accents différents. Musicien dans le groupe de jazz The Velvet Shadows, le professeur de guitare du pôle musiques actuelles du Forum communique un savoir-faire acquis sur scène au contact d’autres musiciens. “Il y a une écoute des autres qui provoque une émulation naturelle”, assure-t-il. En fonction des styles musicaux, les cours abordent le rock, le jazz, le reggae… Les autres intervenants des cours d’instruments proposeront des démarches similaires, visant au perfectionnement et au mélange des styles.

“Tout pour la musique” Pour les groupes constitués ou en formation, un studio de répétition (batterie, amplis basse, amplis guitare, sono, instruments) est mis à disposition les lundi, mardi, mercredi de 18h à 22h et le samedi de 14h à 18h. L’enregistrement de voix ou

d’instruments, ou la création “d’instrus” est permise grâce au home studio, de même que la musique assistée par ordinateur (MAO), ouvert le mercredi de 14h à 18h. En partenariat avec des bénévoles, plusieurs projets musicaux (écriture de morceaux, réalisation de maquettes, construction de sites, concerts, événements…) devraient émerger. Ainsi en est-il de celui porté par Alain Oudot, batteur, qui envisage des rencontres et créations entre musiciens d’univers différents. “Lorsque l’on est musicien de rock comme je l’ai été, on souffre parfois d’un certain ostracisme, alors que la richesse provient des mélanges. Selon les envies, ce projet prendra corps sous diverses formes.” //

RENSEIGNEMENTS ET RÉSERVATIONS auprès de Yann Pénin au forum, 59 avenue du docteur Calmette. Tél. 01 45 97 79 20. Les groupes peuvent utiliser le studio de répétition et la salle d’enregistrement et MAO aidés de Yann Penin, le responsable de ce pôle musiques actuelles.

RENSEIGNEMENTS : Pour rejoindre le big band ou le produire, appelez Jean-Louis Dagot au 06 78 70 00 53, jean-louis-dagot@orange.fr ou le président Hervé Gonidec au 06 81 27 25 91, hgonidec@wanadoo.fr

V.M. : Peut-on encore croire en l’école ? N.B. : Tout n’est pas encore déréglé. Bien sûr il y a des inquiétudes que nous enten-

dons, mais nous croyons encore, MarieCécile (co-auteur) et moi, et bien d’autres enseignants, à l’école. Le discours sur le niveau est simpliste et caricatural, comme celui sur les professeurs. Dans la pratique, les choses auxquelles je confronte les élèves ne sont pas moins difficiles que celles auxquelles j’étais confrontée élève.

Rapports de classe de Nadia Butaud et Marie-Cécile Kovacs. ED. de l’Olivier, 202 pages, 16,50 euros.

Octobre 08

serions tentés de ne rien dire, en nous rappelant qu’élèves nous gribouillions aussi sur nos cahiers. Mais si nous laissons faire, nous perdons de l’attention qui est précieuse pour des enfants qui ont des difficultés.


(initiatives)…

#14

45 places ont été réservées auprès de TouCouleur. La présidente, Georgia Diezion et Philippe Nicolas, coordinateur du centre du Bord de l’eau.

“CULTURES DU CŒUR “

Quand la culture crée du lien

Villeneuve (°65)

S’acquitter du montant d’une place de spectacle représente un investissement important. L’association Toucouleur, en partenariat avec le centre municipal du Bord de l’eau et le Forum, donne accès à la culture gratuitement. Si la musique adoucit les mœurs, la culture “Nous désirons que les personnes s’inscrivent ou plutôt les cultures favorisent les liens dans une démarche d’ensemble”, explique entre les personnes. L’association Georgia Diezion, la présidente de TouCouTouCouleur et le centre municipal du leur. Bord de l’eau, qui y accueille ses activiPour les familles comme tés et sa permanence, en font le pari. Le principe est d’amener les Villeneuvois pour les personnes seules à se retrouver, à se rencontrer autour En effet, l’esprit de Cultures du Cœur est de “démocratiser” la d’événements, de culture (la rendre sorties, d’ateliers. Eveiller la curiosité, accessible financièreL’adhésion annuelle susciter des plaisirs ment à ceux qui de 20 euros permet en sont éloignés) de participer à des partagés et créer et les bénéficiaires ateliers peinture des liens... acteurs de leurs le mardi après-midi choix. ou décoration le vendredi après-midi. Le forfait comprend Les adhérents repèrent les manifestations aussi les sorties gratuites proposées par le sur www.infospectacles.com (la consultaréseau Cultures du Cœur (spectacles, tion est possible depuis le centre du Bord événements sportifs, salles de cinéma, de l’eau). Ensuite la réservation est réalide théâtre…), dont l’association est un sée le jeudi entre 10h et 16h lors de la permanence assurée par Georgia Diezion des relais.

qui conseille, oriente et accompagne les personnes dans leurs démarches. Karine Viennot, l’une des utilisatrices, s’enthousiasme : “Nous sommes au SMIC et nous avons trois enfants. 35 euros juste pour une sortie, cela représente un budget. Sans Cultures du cœur, nous ferions une croix sur les activités culturelles. Nous avons expérimenté les divertissements en famille, nous allons essayer de sortir sans les enfants (5 mois, 5 ans et 15 ans)”. L’association espère développer d’autres permanences : celle du Forum, puis une autre au foyer Jean-Rostand. L’idée est que les jeunes, les familles et les aînés se croisent et sortent ensemble. // RENSEIGNEMENT ET INSCRIPTIONS : • Association TouCouleur, Georgia Diezion. Tél. 06 19 77 09 26 / 01 45 97 37 92. • Centre municipal du Bord de l’eau, 60 bis rue Paul-Bert, tél. 01 45 97 69 90.

Portes ouvertes le 18 Le centre municipal du Bord de l’eau organise une opération portes ouvertes le samedi 18 octobre de 10 h à 12h. Y seront présentés les permanences (amicale des locataires, CCAS, écrivain public, accompagnement administratif, accompagnement social, billetterie SMJ, TouCouleur…) et les ateliers (socio-linguistiques, couture, création, etc). Le point écoute familles mensuel (les 22 novembre et 13 décembre) sera également présenté.


(portrait)…

#15

Sébastien Larminay L’appétit féroce d’un lettré L’ contraires, les combinaisons

homme aime concilier les

Laisser une trace

“Je m’investis dans les projets musicaux qui m’intéressent, en toute liberté.”

BIOGRAPHIE :

Trier et classer, c’est peser Appliquant les règles du métier à celle de sa vie, Sébastien Larminay est une bibliothèque qui n’en finit plus de réapprovisionner de nouveaux rayonnages (funk, samba, salsa, volley, hockey, rock…). L’homme est éclectique et passe d’une passion à une autre, en y mettant le même cœur à l’ouvrage. Enfant, il se met au hockey sur glace. Il abandonne d’ailleurs à la suite du départ de son professeur, comme pour l’orgue qu’il apprend au conservatoire. Le même phénomène se reproduit régulièrement au cours de son existence. Il tombe amoureux, choisit les lettres au lieu de la philosophie. Elle fait du volley. Il remet sur pied avec elle et d’autres le club.

22 juin 1973 : naissance à Athis-mons (91) 1973-1990 : scolarisé à Ablon puis au lycée Georges Brassens de Villeneuve-le-Roi où il décroche un bac A2 (littéraire) 1983 à 1987 : élève au conservatoire (2 ans d’orgue et 4 ans de solfège) 1991 : débute la batterie à la MJC et rejoint la batucada 1990-1994 : études de lettres à Paris (licence) 1994-2004 : rejoint Sambatuc et participe à de nombreux groupes (rock, soul, funk) 1999 : rejoint la contrabanda (groupe de salsa) 1998 à aujourd’hui : agent de bibliothèque et responsable multimédia 2007 : retrouve Sambatuc

Lorsque l’ambiance se dégrade, il se concentre sur la musique. Après l’orgue, la batterie qu’il apprend à la MJC : “L’orgue d’église a deux claviers et sollicite les quatre membres, comme la batterie.”

De Rio à Cali en Colombie Sous l’enseignement de Guy Belœil, il fait ses gammes et rejoint l’atelier batucada qui ouvre. L’ensemble de percussionnistes, à la musique identifiable (la samba), est caractéristique du carnaval de Rio. En 2000, avec le groupe Sambatuc, il s’envole pour la folie brésilienne. Les 16 “frenchies”, grâce à de nombreux concerts et manifestations, effectuent leur voyage pédagogique. Le soir, Sambatuc fréquente l’une des 16 écoles de samba, la journée il répète à l’hôtel. Au surdo de 3e (instru-

La consécration survient en 2007 où un producteur colombien propose au groupe de monter sur la scène du célèbre festival. Un album est enregistré, le groupe est diffusé sur les radios. Succès d’audience outre-atlantique et d’estime auprès des amateurs de salsa et de bonne musique. Plus que la reconnaissance, Sébastien Larminay veut laisser une trace et répondre à ses rituelles questions de fin d’année : “Qu’ai-je appris, qu’ai-je fait de positif, qu’est ce que j’ai envie de faire ?” Après le sport, la samba, la salsa qu’il danse également, le portugais, l’espagnol qu’il a appris à parler et chanter, il pense déjà à la création de sites internet, à la cuisine, à la mécanique… // La Contrabanda sera diffusée le 25 octobre (vers 22h45) dans l’émission “One shot not” sur Arte, présentée par Manu Katché. Son dernier album “Y Ahora Que” sera disponible chez les disquaires à la fin de l’année. Il est également possible de se procurer son premier album “Romantica Dura”, sorti en 2006)

Octobre 08

étonnantes. Il travaille au milieu des livres et croit aux contenus numériques. Pour percer à jour Sébastien Larminay, ce lettré qui officie comme agent à la bibliothèque municipale et responsable multimédia, un déchiffrage s’impose, certainement un peu plus complexe que les raccourcis rapides qui opposent le livre à Internet, la samba à la salsa. “Les bibliothécaires, contrairement à ce que l’on pense, ne sont pas des lecteurs mais des défricheurs, des découvreurs qui trient, classent, sélectionnent les ouvrages. Ce que nous faisons pour les livres, nous pouvons et devons le faire pour les contenus sur internet”, explique Sébastien Larminay. Et de poursuivre : “Face au gigantisme de la production et des ressources littéraires, ce que nous ne pouvons obtenir par la quantité nous devons l’obtenir par la qualité de nos choix.”

ment de percussion), le musicien fait son éducation musicale. L’année suivante, retour à Rio avec l’ambition de défiler au milieu des écoles de samba, sélectionnées parmi les meilleures. Le groupe se produit dans les écoles et a le privilège de défiler. Sébastien Larminay affiche dix participations. En 2006, il se recentre sur la Contrabanda, un groupe de salsa, qu’il affectionne tout particulièrement. Timbalero (joueur de timbales) et choriste au sein de cette formation, il revit en quelque sorte son voyage initiatique du Brésil en Colombie à Cali, où est organisé le plus grand festival de salsa au monde.


(dossier)…

“PARC EN SEINE”

Villeneuve (°65)

Sur la rampe de lan Sur plus de 12 hectares, Parc en Seine offrira un cadre verdoyant aux futurs propriétaires et locataires. Par son ampleur et ses caractéristiques, il représente un formidable enjeu pour la ville, une vraie opportunité pour les habitants.

Le futur quartier Parc en Seine, dont les travaux de démolition et de terrassement viennent de débuter, est hors normes, à plus d’un titre. Que l’on privilégie l’aspect architectural ou environnemental ou que l’on étudie la répartition entre équipements publics et habitat, il satisfait bien des exigences. De manière à se fondre dans le paysage urbain, composé de petits pavillons au début de la voie de Seine, 43 maisons individuellesde4à6piècesserontconstruites.

Elles accueilleront terrasses et jardins privatifs d’une superficie comprise entre 300 et 450 m2. De proche en proche en s’avançant vers la Seine, les habitations seront variées de la maison de ville (44) aux petits immeubles collectifs (29). La hauteur des constructions est progressive et reste maîtrisée (du rez-de-chaussée + 2 étages + combles, au rez-de-chaussée + 3 étages + combles). La petite taille des immeubles leur procure une dimension humaine. Les logements


prochainement

© Les films de l’Aurore

#17

actuellement

(du studio au 5 pièces en duplex) comprendront terrasses et balcons.

Des espaces verts omniprésents A proximité de la Seine et de la darse, une noue, que l’on peut également appeler coulée verte, s’étendra sur 1,5 hectare tout le long du quartier. Une plaine de jeux, des pelouses plantées, un chemin piétonnier et une piste cyclable y trouveront naturellement l’espace pour s’y déployer.

Nécessité par le plan de prévention des risques d’inondations (PPRI), cet espace constitue une barrière paysagère entre la voie de Seine et les constructions nouvelles. La contrainte est devenue un atout. Au sein même des îlots d’habitations, les espaces verts sont omniprésents. Tant et si bien que l’emprise des bâtiments représente seulement 40 % de la surface totale de Parc en Seine. Les espaces verts, les équipements publics,

la voirie, le stationnement occupent le reste de l’espace. Grâce à cette prise en compte du cadre de vie, dont la ville a été une fervente ambassadrice, la densité est plus qu’équilibrée. Le coefficient d’occupation des sols (COS) est de 0,48 (sur 1m2 de terrain, il est possible de construire 0,48 m2 de constructions). A titre de comparaison, les derniers programmes immobiliers sur Juvisy-sur-Orge enregistrent une densité moyenne de 1,22, c’est-à-dire 1,22 m2 >

Octobre 08

cement


(dossier)…

(dossier)…

> d’habitation pour 1 m2 de terrain (ensem-

bles immobiliers plus hauts). À Choisy, en bord de Seine, il est de 1,5.

Des logements pour tous Proposant une large gamme de logements (appartements, maisons de ville, maisons individuelles) en acquisition ou en location, les promoteurs du quartier souhaitent organiser une mixité entre les habitants de Parc en Seine. Celle-ci prendra la forme d’une mixité sociale entre les primo-accédants d’un appartement, ceux qui pourront financer l’achat d’une maison de ville

#18

ou d’une maison individuelle et les locataires occupant une habitation à loyer libre ou un des 60 logements à loyer modéré. La mixité s’opérera également au niveau intergénérationnel. En effet, la configuration du quartier est propice à l’installation de familles, dont les enfants pourront rejoindre la crèche de 40 berceaux et l’école maternelle de 5 classes qui seront édifiées au cœur du quartier. S’y retrouveront également des couples sans enfant et des personnes retraitées avec la création d’une résidence seniors (lire l’encadré) pouvant accueillir 100 couples ou individuels. Des

parcours résidentiels au sein du quartier sont imaginables. Par exemple, un enfant vivant avec sa famille dans un pavillon, puis s’installant en location, puis en acquisition dans un logement, pourra ensuite prétendre à acheter un nouveau bien, puis un autre en fonction de l’évolution de sa famille. Puis à la retraite, il pourra vendre sa demeure pour un logement plus petit et pourquoi pas s’installer dans la résidence seniors. De plus, pour favoriser la mixité entre les générations, l’école et la crèche sont situées non loin de la résidence seniors et des espaces verts.

“Une vraie chance pour la ville”

Villeneuve (°65)

Didier Gonzales, le député-maire, s’est beaucoup investi dans ce projet en imposant à l’aménageur des contraintes en termes de qualité d’habitat et de cadre de vie rarement aussi importantes sur un tel projet. Villeneuve Magazine : Vous êtes intervenu à chaque étape de ce programme. Pourquoi ? Didier Gonzales : Il s’agissait de valoriser la partie basse de notre ville, supprimer les

friches industrielles et écarter l’accueil des gens du voyage comme certains nous le demandaient. Dans ce nouveau quartier s’installeront des nouveaux Villeneuvois mais aussi des habitants qui résident déjà en ville. Notre objectif est double : reconquérir cet espace et retisser l’urbanisme dans ce secteur. Nous souhaitions également que ce quartier accueille des équipements publics (école, crèche), des espaces verts, des voies

de circulation. Autant d’atouts pour qu’il soit agréable d’y vivre, de s’y promener. Villeneuve Magazine : Vous avez été particulièrement sourcilleux de ne pas engager les finances de la ville dans cette opération. Didier Gonzales : Nous ne voulions pas faire supporter aux Villeneuvois l’édification de ce nouveau quartier, ainsi que les équipe-


#19

Aujourd’hui, les grandes opérations de nettoiement des friches industrielles sur lesquelles le programme est basé sont lancées. Elles doivent s’échelonner sur plusieurs mois, probablement jusqu’à la fin de l’année. Le chantier est vaste et comprend des démolitions de bâtiments délaissés, la dépollution du site, le nivellement du terrain, le morcellement de celui-ci… Les premières livraisons sont attendues entre 2010 et 2011. Elles concerneront les constructions (maisons individuelles) à proximité immédiate de l’habitat existant au début de la voie de Seine. La réception des autres programmes s’étalera dans le temps jusqu’en 2012 et même 2014 pour la dernière parcelle située de l’autre côté de la voie de Seine où est actuellement installée l’entreprise Biard. La création des équipements publics est prévue en 2012 afin de répondre très vite aux besoins des habitants du quartier. // RENSEIGNEMENTS : Pour s’informer sur Parc en Seine : service Habitat, tél. 01 49 61 42 26

Déjà 110 logements réservés Lors d’un week-end de lancement par le groupe immobilier Nexity/Apollonia, en mars dernier, 100 logements (appartements et pavillons) ont été réservés. Une nouvelle opération s’est déroulée du 1er au 3 octobre et concernait la mise en vente de 40 biens. Les Villeneuvois constituaient 35 % des premiers acquéreurs de résidence principale (70% de Val-de-Marnais).

ments publics qu’il nécessiterait. D’ailleurs, il ne leur en coûtera rien. C’est pourquoi nous avons réalisé un plan d’aménagement d’ensemble, engageant le promoteur à financer une crèche de 40 berceaux, une école de 5 classes, la restructuration de l’école primaire Paul-Bert, les espaces verts… Le budget de notre ville a même fait une belle opération ; un terrain acquis 1 million d’euros quelques mois plus tôt vient d’être vendu

“RÉSIDENCE SENIORS”

Logements et services pour les seniors Prenant la mesure des besoins en structures adaptées aux seniors, la ville a fait inscrire la création d’une résidence au sein de Parc en Seine. Elle offrira de multiples services et une ouverture vers l’extérieur.

La résidence proposera de multiples services aux seniors.

A côté et en complément de structures d’accueil pour personnes âgées, une résidence seniors sera édifiée dans le cadre du programme Parc en Seine. Cette construction regroupant 100 logements en location proposera différents services internes (restaurant, cafétéria, coiffeur, salle de gymnastique, bibliothèque) et externes (assistance médicale…) aux résidents. Ces logements s’adressent à des personnes autonomes souhaitant bénéficier de ces services et partager des moments en collectivité. Le restaurant sera

7,4 millions d’euros. Ce gain permet de poursuivre le renouveau de notre ville sans augmenter les impôts. Villeneuve Magazine : Est-ce un moyen pour vous de poursuivre le dynamisme de la ville ? Didier Gonzales : Nous l’avons déjà largement insufflé. C’est d’ailleurs grâce à un desserrement des contraintes, dont nous

ouvert aux personnes non résidentes. L’ouverture est prévue en 2011-2012, à proximité des équipements publics (école et crèche). Ces aménagements complètent les actions volontaristes en faveur du maintien à domicile menées en ville (ateliers “Ce rien qui nous lie”, portage de repas à domicile, agents sociaux du pôle santé…) et d’accueil des personnes âgées (foyer-résidence JeanRostand, projet d’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes EHPAD). //

avons été les acteurs, que ce projet a pu naître. Avec le grand projet de renouvellement urbain dans le quartier du Bord de l’Eau et notre mobilisation pour améliorer l’habitat de tous (OPAH, PST), le renouveau est bien là et personne n’est laissé de côté. Ce futur quartier Parc en Seine, comme les autres opérations, est une vraie chance pour la ville.

Octobre 08

Première livraison en 2010-2011


(dossier)…

#20

La crèche multi accueils sera financée par l’aménageur.

“PARC EN SEINE”

Une belle opération pour la ville Grâce à un suivi intensif, le montage financier du projet Parc en Seine se trouve être aussi une belle opération pour le budget communal. Le montage financier de Parc en Seine mérite un éclairage particulier. Notamment parce qu'il a des répercussions très positives pour les finances de la ville et donc par ricochet pour tous les contribuables. En se portant acquéreur d'une parcelle de 33 691 m2 pour 1 million d'euros en 2007, la ville prenait la main sur tout projet immobilier souhaitant s'y implanter. Ce terrain, peu de temps après, était estimé à 7,4 millions d'euros, montant investi par l'aménageur pour son acquisition. La plus value est directement tombée dans le budget de la ville. Un tour qui n'a rien de celui du magicien. En effet, la ville a mené de front diverses actions concertées pour parvenir à ce résultat. La première a porté

Villeneuve (°65)

Une crèche et une école demain Le cabinet d’architectes Basselier/Jarzaguet a été désigné en avril dernier pour la conduite de la crèche multi accueils de 40 places (1 122 652 euros de travaux). La livraison est planifiée pour fin 2009 (démarrage du chantier début 2009). La procédure est moins avancée pour l’école maternelle de 5 classes (2 256 653 euros de travaux) qui est en phase de programmation. Son ouverture est prévue à la rentrée 2011.

sur les règles d'urbanisme imposées par la révision du plan d'exposition au bruit (PEB). Depuis 1975, cette réglementation gèle la construction et le développement des secteurs entiers, stérilisant des territoires entiers.

ville va de l'avant, son développement redémarre.

Un projet bien monté

La "success story" pourrait s'arrêter là. Et bien non, elle se poursuit avec l'adoption du programme d'aménagement d'ensemble Les amendements législatifs et des équipements publics pour le quarmodifient la donne tier. Celui-ci fait supporter au promoteur Confrontée à la situation aberrante d'avoir le financement des réseaux d'assaides friches industrielles pénalisantes alors nissement et d'adduction d'eau potable, que l'Etat encourage la requalification de la à construire, la ville, voie de Seine (création Acheté 1 million, elle-même en plein d'une piste cyclable, d'un cheminement essor, décide de partir le terrain de la ville piétonnier sécurisé, en bataille contre la est revendu d'un espace vert de réglementation applicable lors de la révi7,4 millions d’euros. 33 000 m2 avec espace de jeux, parcours de sion du PEB. Le santé et espace conviplaidoyer est suffisamment convaincant pour qu'un amende- vial), l'éclairage public des voies, ment porté par le maire, Didier Gonzales, l'enfouissement des réseaux, l'école materet des parlementaires, soit adopté et ouvre nelle de cinq classes, une crèche multi enfin ce secteur à une valorisation urba- accueils de 40 berceaux et une partie de la nistique. Ne restait plus qu'à modifier le requalification de l'école primaire Paul-Bert. plan d'occupation des sols qui détermine Le principe qui a prévalu est celui d'une la destination des terrains. Lors du conseil opération immobilière neutre ou bénéfique municipal du 27 septembre 2007, le clas- pour les finances communales de la ville. sement en zone urbanisable est effectif. L'édification du quartier ne devant pas La vente du terrain pour l'accueil de engendrer de coûts pour la ville en équinouvelles constructions est autorisée. La pements. Cette exigence a été satisfaite. //


(jeunesse)…

#21

STAGE BABY-SITTING

Inscrivez-vous !

“Je travaille pendant mes études” Si la rentrée signifie pour beaucoup la reprise des cours, elle peut également être synonyme de recherche d’emploi. Certains intégreront le marché du travail de façon définitive, d’autres chercheront un job temporaire et/ou à temps partiel.

Favoriser l’accès à l’emploi Vanessa Dabou s’appuie sur les fiches du CIDJ (Centre d’Information et de Documentation de la Jeunesse) et ses divers partenaires. Elle conseille par exemple à ceux qui désirent travailler dans l’animation de

passer leur BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur), préalable à toute embauche dans ce secteur. Elle dirige aussi vers la formation BAFA qui a lieu chaque année en ville et qui est organisée par le service de la Jeunesse dont elle dépend, mais également les autres organismes qui proposent toute l’année cette formation. D’autres formations sont indispensables pour occuper certains emplois. L’accueil du PIJ est anonyme, sans rendez-vous et gratuit. Vous y trouvez de la documentation et des conseils. //

Montant de la participation : 10 euros (déjeuner le midi compris). Inscriptions auprès du Point Information Jeunesse, 15 rue de la Mairie. Tél. 01 49 61 46 66.

“PASS’SPORTS POUR ELLES”

3 séances de sport en accès libre La Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports 94 vient de lancer “Pass’Sports pour elles”. Sur présentation de ce titre, trois séances d’initiation dans cinq sports différents sont offertes aux jeunes filles âgées de 11 à 25 ans dans les clubs agréés. Les pass sont disponibles au Point Information Jeunesse (PIJ), situé au service municipal de la Jeunesse. Clubs villeneuvois partenaires : Amicale laïque section twirling bâton, Boxing club, Faisans du Parc, Balle jaune et Randoris Club. Inscriptions avant le 31 mai 2009. Renseignements : PIJ ou www.ddjs94.jeunesse-sports.gouv.fr

RENSEIGNEMENTS : Point information jeunesse (PIJ), 15 rue de la mairie. Tél. 01 49 61 46 66. Horaires pendant les vacances scolaires du lundi au vendredi de 9h à 12h30, le lundi et le vendredi de 14h à 18h, le mercredi de 13h30 à 18h (fermeture les mardi et jeudi après-midis). En période de vacances, ouverture du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.

Octobre 08

Même si les itinéraires sont différents, nombre des demandes qui parviennent à Vanessa Dabou, en charge du Point Information Jeunesse (PIJ), concernent l’emploi. “Cela peut être la recherche d’un emploi complémentaire ou dans le cadre de la formation en alternance ou bien un emploi pour des personnes qui peuvent avoir quitté le système scolaire. Si cela fait moins d’un an qu’elles sont déscolarisées, la mission locale ne peut pas les prendre en charge”, expliquet-elle. Avec elles, elle définit leurs besoins. Parfois, elle les aidera à rédiger un CV et une lettre de motivation, à les dactylographier, pour d’autres elle leur indiquera les formations professionnelles, les établissements, les organismes vers lesquels elles peuvent se diriger. Ainsi, plusieurs jeunes lui ont demandé des renseignements sur les offres en restauration, dans l’entretien, les services, la surveillance de cantine ou l’animation.

Mercredi 29 et jeudi 30 octobre, le service municipal de la Jeunesse reconduit sa formation baby-sitting en direction des jeunes de 16 à 25 ans. Au cours de ce stage, plusieurs professionnels travaillant auprès des enfants interviendront. Parmi eux, le service Enfance/Enseignement, la Croix Rouge, la Caf, la PMI. Durant les deux jours, seront abordés les droits et devoirs des baby-sitters (travail des mineurs, droit des salariés à domicile, guide du baby-sitting…), le développement psychomoteur et diététique de l’enfant etc.


© Tony Frank.

(culture-tempslibre)…

#22

“CONCERT D’HUGUES AUFRAY”

Un mohican dans la ville

Villeneuve (°65)

Dans notre paysage musical, Hugues Aufray tient une place à part. Pour certains, il rappelle immédiatement les colonies de vacances, pour d’autres il constitue un héritage entre générations. En concert le 14 novembre. Irrémédiablement les chansons d’Hugues Aufray provoquent l’adhésion. Quelqu’un chantonne les premières paroles d’une de ses nombreuses compositions, l’assistance reprend en chœur le refrain. C’est ainsi et depuis toujours depuis plus de 40 ans, sur toutes les routes de France. Car l’artiste fédère jeunes et moins jeunes, qui ont transmis ses mélodies, sa folk très reconnaissable et ses chansons, dont certaines déclenchent les larmes. Remémorez-vous l’histoire du Petit âne gris et de Stewball. Le chanteur, avec ses textes savamment ficelés ou ses reprises, sait trouver les mots qui nous parlent. Ajoutez des interprétations maîtrisées à la guitare par l’un de ses meilleurs ambassadeurs, le public est forcé de céder à son charme. En concert en ville, vendredi 14 novembre, avec “4 guitares autour d’un feu”, son charme devrait une fois encore opérer auprès des Villeneuvois. Lors de ce concert, il présentera ses derniers morceaux issus “d’Hugh” ainsi que ceux qui sont désormais dans notre mémoire collective, “Santiano”, “Céline”...

Un chanteur qu’on aime L’homme qui popularisera Bob Dylan en France est resté égal à lui-même, ne délaissant ni le jean, ni la barbe. Plus qu’une anecdote, une marque de caractère. C’est d’ailleurs à cause d’un jean qu’il se fâche un temps avec Maritie et Gilbert Carpentier, producteurs de télévision incontournables pour les chanteurs des années 1970-80. Ils lui proposent un show à la condition de porter un smoking. Impossible. “C’est ma personnalité, c’est mon look”, expliquait le chanteur dans une interview pour le magazine Nos tendres et douces années. Le show ne se fera pas, il restera toujours fidèle à son look country. Cette fidélité à ses idées et à sa musique le nourrit depuis son voyage à New-York en 60-61. Ses chansons sont aussi imprégnées d’un fort attachement à la nature. Intègre et philosophe, il garde la tête froide lorsqu’il caracole en haut des hits. Ou qu’il doit affronter des déceptions, lorsque l’on s’approprie une de ses créations ou que les maisons de disque le boudent.


#23

L’amour de la scène Les brouilles avec Johnny et Renaud, et certains autres artistes, souvent pour des histoires qui les dépassent, ne durent qu’un temps. L’artiste est fidèle en amitié. En retour, il apprécie à sa juste valeur la fidélité du public, qui ne l’a pas oublié malgré une longue période de vaches maigres avant la sortie de son album “Hugh” en 2007. Les moments sur scène pour celui qui se prédestinait aux Beaux-Arts sont du pur bonheur, qui se lit sur son visage. On a du plaisir à le retrouver après quelques années, alors que l’eau a coulé sous les ponts. On a des choses à se raconter ? Quoi de mieux qu’un feu de bois et une guitare ? Hughes Aufray saura vous transporter, nous transporter, toutes voiles au vent, dans son voyage musical entre passé et présent. //

“53E SALON D’AUTOMNE “

Honneur à un maître de la lumière

RENSEIGNEMENTS ET RÉSERVATIONS :

Pour cette nouvelle édition du Salon d’Automne, le CESAF, en collaboration avec la ville, a misé sur de nombreux artistes, même de renommée internationale, et sur une invitée d’honneur. Connue aussi sous le nom de Madame Thiberville, Suzanne Labise est une figure locale. Elève de l’atelier Jubert et de l’atelier Huguet, diplômée de l’école des métiers d’art, elle sera distinguée à de nombreuses reprises (2e prix de New-York, grand prix “arts et marine”, grand prix des artistes de Guyenne et Gascogne, 1er prix Hogg etc). Elle fut professeur d’arts plastiques à Paris puis à Georges-Brassens. Suzanne Labise excelle dans le travail de la couleur et de la lumière qui forment l’ossature de ses œuvres. Ses natures mortes - elle préfère le terme natures silencieuses - nous interpellent par leur éclairage. Elle capture l’instant,l’atmosphère,“l’humeur”,“l’émotion”. Ses natures ont bien une vie : elle en restitue les vibrations. //

RENSEIGNEMENTS : Salon d’Automne, du jeudi 20 au dimanche 30 novembre, salle des fêtes Pierre-Martin. Ouverture : 10h-12h, 15h-18h. Vernissage samedi 22 novembre à 18h. Entrée libre et gratuite.

“SÉANCE DE CINÉMA”

Quand les robots ont une âme Seul sur la terre, après que l’humanité a déserté la planète, le robot WallE est en charge de la nettoyer. Son ennui est bouleversé par l’arrivée d’une “robote”, Eve. Réalisé par Andrew Stanton, à qui l’on doit déja Toy Story, le Monde de Némo, les Indestructibles…, le nouveau Disney raconte la rencontre et l’amour entre deux êtres, ici à travers l’univers. //

RENSEIGNEMENTS : Wall-E, mercredi 29 octobre à 14h30 (ouverture de la billetterie à 14h), salle des fêtes Pierre-Martin, 59 avenue du docteur Calmette. Tarif unique : 5 euros. A partir de 6 ans.

Octobre 08

01 49 61 92 40. Concert “4 guitares autour du feu” d’Hugues Aufray, vendredi 14 novembre 2008 à 20h30, salle des fêtes Pierre-Martin.


(culture-tempslibre)…

#24

“STAGES SPORTIFS DE LA TOUSSAINT”

Apprendre à jouer collectif Au programme des stages sportifs des vacances de la Toussaint, le football en salle et le handball. L’EMS (école municipale des Sports) poursuit sa découverte des sports et de leurs spécificités.

développer les capacités motrices, la latéralité, l’esprit d’équipe…, ainsi que de s’approprier les règles de vie (tenue, respect des horaires et des autres, écoute). L’équilibre est recherché entre le centre sportif organisé tous les mercredis et les stages qui se déroulent pendant les vacances. Ainsi, le choix du football en salle pour les 9-11 ans et du handball pour les 6-8 ans n’est pas le fruit du hasard. Il clôture un cycle consacré aux disciplines collectives, le flag américain qui a été proposé aux 6-8 ans et la course d’orientation aux 9-11 ans les mercredis.

Les enfants adhérents

Outre l’activité physique proposée, des temps d’échanges entrecoupent les séances afin de bien comprendre les exercices, les règles…

Cinq jours durant, les enfants s’initient à un sport et apprennent à en maîtriser les règles et les spécificités grâce à des ateliers adaptés et gradués. Tel est le mode de fonctionnement des stages

sportifs qui sont proposés aux 6-11 ans par l’école municipale des Sports, pendant les vacances. Les stages sont aussi l’occasion de découvrir des disciplines au public confidentiel (golf, course d’orientation, escalade, canoë…), de

“SPORT APRÈS LA CLASSE”

Villeneuve (°65)

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS : Service des sports, place de la Vieille Eglise. Tél. 01 49 61 42 77.

Sports en bref

Respiration sportive après l’école Deux soirs par semaine, les enfants scolarisés dans les écoles primaires de la ville peuvent participer au sport après la classe. Ce dispositif proposé par l’école municipale des Sports prend en charge les écoliers à 16h, devant leur établissement, qui sont ensuite accompagnés par l’animateur jusqu’à l’équipement sportif. Les parents viennent les rechercher à 17h30. L’activité prend en compte la journée de l’enfant. Est privilégié l’aspect détente. Le sport après la classe est assuré soit par des éducateurs de l’école municipale des Sports, soit par les associations de la ville qui ont passé une convention avec le service des Sports. Activités proposées : multisports et taek-

Grâce à une approche axée sur la progression et l’investissement dans les cycles et stages, les animateurs et éducateurs de l’école des sports ont réussi à provoquer l’adhésion des enfants. Leur motivation est indispensable pour avoir une continuité dans les apprentissages et permettre une progression dans l’activité. Autre signe encourageant : les parents s’impliquent, posent des questions et les échanges sont intéressants tant pour les enfants que pour les éducateurs et les parents. Cela facilite par exemple l’orientation vers la pratique d’un sport en club. //

La boxe est une des activités proposées dans le cadre du sport après la classe.

wondo le lundi, multisports le mardi et le jeudi, et tir à l’arc, boxe et capoeira le vendredi. //

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS : Service des sports, place de la Vieille Eglise. Tél. 01 49 61 42 77.

• Stéphane Champagne et Roselyne Texier sont devenus 3e dan, Patrick Messodi, Pierre Nedjar, Jérôme Del Duca, William Lhomme, Adrien Rodie, Eric Bertrand 1er dan. Une belle année pour l’Aïkido Club et le professeur Michel Polloni, lui-même 6e dan. • L’étoile villeneuvoise taekwondo propose depuis la rentrée des cours d’hapkido (self défense, clés et techniques générales) le samedi de 16h à 17h. L’association participera également au championnat du Val-de-Marne le 8 novembre. Renseignements et inscriptions : 06 27 08 25 64. • La balle jaune a décidé de s’inscrire en fédération sportive et gymnique de travail (FSGT) pour les doubles, pour préparer les équipes aux compétitions. Samedi 27 septembre, le club a reçu le prix régional Femmes et sports 2008. Renseignements et inscriptions : 06 81 97 34 70. //


(patrimoine)…

#25

Sur la piste de nos ancêtres

La généalogie, que l’on appelle également l’histoire de la famille, est une passion partagée par des milliers d’amateurs à travers le monde. Alors, que vous soyez un généalogiste expérimenté ou un débutant qui cherche à découvrir ses racines, partez à la recherche de vos ancêtres ! La première étape consiste à collecter les documents, les plus riches étant les actes d’état civil complets (naissance, mariage, décès...). Mais les papiers de famille regorgent également d’informations précieuses. C’est par là qu’il faut commencer. Cherchez d’abord les livrets de famille (qui n’existent que depuis les années 1870). Ce sont des mines d’informations. Explorez aussi les cartes d’identité, les passeports, les livrets militaires, les actes notariés, les correspondances, les photographies… Une fois ce travail effectué, regroupez tous les documents et triez-les par personne. Vous avez une vue d’ensemble de ce que vous savez et sur tout ce qu’il vous reste à récolter.

Pensez aussi aux archives notariales, aux inventaires après décès, aux contrats de mariage, des documents inestimables pour le généalogiste. Ne négligez pas les archives militaires. Au service historique de l’Armée de Terre au château de Vincennes, on peut consulter les dossiers personnels des officiers qui ne commencent véritablement qu’à partir de la Révolution. Dernier outil, les recensements et les listes. Sous l’ancien régime, ils sont à but fiscal : dénombrement des foyers, taille, les rôles de fouage (aide très ancienne, d’un montant de 12 deniers, payée tous les 3 ans par chacun des foyers de la province, excepté les pauvres et certaines catégories d’exempts). Les terriers et censiers recensent les chefs de famille… et comme les impôts sont nombreux, il y a foule de listes. Il y a aussi bien sûr les listes électorales. Attention à la loi ! L’état civil de moins de 100 ans n’est pas consultable. Vous devez demander une copie. Le mieux est d’écrire à la mairie. //

Un atelier pour vous aider

En remontant dans le temps, vous dénicherez la plupart des informations dans les registres d’état civil. Ils contiennent les actes de naissance, de mariage et de décès. Les sources principales pour établir sa généalogie avant 1792 sont les registres paroissiaux. Ils regroupent les baptêmes, mariages et sépultures (BMS). Tous deux se consultent dans les mairies ou au sein des archives départementales quand ils ne sont pas conservés dans la commune d’origine.

L’outil le plus important du généalogiste est l’organisation ! Pour apprendre les règles de base, les trucs, les astuces et la méthode pour positionner tout ce petit monde dans un arbre, des ateliers d’initiation à la généalogie sont proposés par le Forum. Epaulé par des généalogistes qui effectuent leurs recherches, certains depuis des années, vous apprendrez rapidement à vous attarder sur les éléments significatifs. Renseignements et inscription au 01 45 97 79 20

Octobre 08

Les sources


(qualitédevie)…

#26

“INFORMATION AUX HABITANTS”

On n’arrête plus le progrès ! Vous connaissiez le site Internet et le magazine mensuel. Voici qu’arrivent en ville les écrans et les bornes interactives. Pour plus d’informations en temps réel et de nouveaux services. Les écrans diffusent une information en continue.

La ville développe les technologies de la communication. Et met les bouchées doubles pour vous informer. Ecrans ou bornes, selon vos préférences, vous pourrez être acteur ou spectateur de l’information municipale. Explications.

Un peu comme une télé Les écrans, récemment installés au Forum et à la bibliothèque (prochainement dans les accueils de la mairie et du centre administratif), diffusent en permanence des renseignements pratiques et généralistes sur les horaires du lieu dans lequel vous êtes, les événements et ateliers qui s’y déroulent, et également l’agenda des manifestations, l’actualité de la ville, la météo, l’info trafic... Ce média donne des informations personnalisées en fonction des lieux où sont installés les écrans.

Villeneuve (°65)

Un vecteur d’information plus interactif Sur un autre principe, les bornes offrent un accès aux recherches sur Internet et à divers services de l’administration électronique : téléprocédures, recherche d’emploi, informations sur les transports, les sorties… Les habitants, au contraire des écrans sur lesquels ils n’ont pas de pouvoir, effectuent leurs propres démarches. Ils interagissent avec les

services proposés. Afin de favoriser l’adoption de ces nouveaux terminaux de communication, tant l’ergonomie que la simplicité ont été étudiées. Gratuites, les bornes sont aussi accessibles aux personnes handicapées. Entièrement sécurisées et confidentielles, elles n’ont pas vocation à remplacer les agents d’accueils mais bien au contraire à les aider dans leurs missions. Au cœur de ces technologies se situe le site Internet de la ville qui dans les mois prochains va connaître de profondes évolutions, tant sur la forme que sur le fond.

Ceci afin de mieux répondre aux besoins de rapidité et de variétés de contenus (audio, vidéo, visuels). Un jour, réserver en direct une place pour un spectacle sur une borne, après avoir vu l’annonce du spectacle sur l’un des écrans, sera un jeu d’enfant. L’exemple est déclinable à l’infini. // Une première borne a été installée fin septembre au Forum, elle sera suivie d’autres en 2009 et 2010 d’abord dans le Haut-Pays puis dans les divers accueils municipaux.

Le site de la ville en évolution Cet été, le site Internet de la ville a vu le développement d’un nouveau service, celui des petites annonces. Il est désormais possible,après s’être inscrit, de déposer une annonce avec une photo plus facilement qu’auparavant. Le site quant à lui sera refondu intégralement en 2009. D’autres améliorations sont en projet. Les associations pourront avoir leurs propres pages Internet directement sur le site de la ville. Les téléprocédures vont être encore plus simplifiées et de nouvelles feront leur apparition. Le télépaiement est aussi à l’étude. //


#27

“PRÉVENTION ROUTIÈRE POUR LES AÎNÉS”

Roulez et marchez en sécurité Dans le cadre de la Semaine bleue, l’association de prévention routière proposera de suivre une conférence et de «repasser» le code de la route. Cette action vise à informer et à prévenir des situations à risque. Les piétons seniors sont surreprésentés dans l’accidentologie. Le constat, qui fait l’unanimité auprès des professionnels de la sécurité routière, est l’argument premier qui motive l’association de prévention routière à mener des actions ciblées. Lors de la Semaine bleue (du 19 au 25 octobre), l’association proposera deux temps forts. D’abord, une conférence s’adressant aux piétons. Elle abordera les problèmes physiques (vue, audition, motricité, influence de l’alcool, des médicaments, etc) qui peuvent perturber et le conducteur et le piéton. Car être piéton nécessite de respecter le code de la route et d’être vigilant par rapport à soi, mais aussi par rapport aux autres. «Les aînés sont moins conscients des risques en tant que piétons. Ils n’ont pas toujours l’attention requise. S’ils considèrent qu’ils ont la priorité, ils traversent. Certes ils l’ont fait en respectant le code de la route, mais les conducteurs ne le respectent pas toujours», met en garde Bernard Cordier, directeur départemental de l’association de prévention routière. Lors du débat, avec des exemples à l’appui, l’intervenant répondra à toutes les questions des participants.

Une action de prévention avait été menée auprès des préadolescents cet été. Avec celle à l’adresse des seniors, la boucle est bouclée.

Se tester et adopter de bons réflexes L’action de prévention s’intéressera ensuite aux conducteurs âgés. A partir d’une batterie de tests (contrôle de la vue, simulation du taux d’alcoolémie avec un ordinateur, rappel du code de la route…), Bernard Cordier démontrera les interactions entre la santé et la conduite, les comportements et la mise en danger. Cette sensibilisation se veut avant tout tournée vers la prévention. «Certaines personnes après ce test me disent : il y a plein de nouveaux panneaux que je ne connais pas, raconte le directeur départemental de la prévention routière, je leur réponds qu’il s’agit plutôt de panneaux qu’elles ont oubliés.» Si les seniors en tant que piétons sont victimes de beaucoup

d’accidents, ils en causent peu en tant que conducteurs. Plus conscients de leurs problèmes, ils semblent être plus vigilants. Au-delà de l’évocation des risques et du passage de certains tests, l’action permettra de réviser quels sont les bons réflexes à adopter pour conduire et marcher avec le maximum de sécurité. // RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS : à cette action et à la Semaine bleue (du 19 au 25 octobre). Tél. 01 49 97 79 20. Retrouvez des informations complémentaires sur la prévention sur le site internet de la prévention routière : http://www.preventionroutiere.asso.fr/

“SERVICES À LA PERSONNE”

Sous l’appellation services à la personne, on retrouve aussi bien la garde d’enfants, l’accompagnement dans les déplacements, que le soutien scolaire, l’assistance informatique, le ménage/repassage, le jardinage, le bricolage... Ils vous proposent un équilibre sur mesure entre votre vie de famille et votre vie professionnelle, la délégation de certaines tâches récurrentes de votre quotidien, l’accompagnement de vos proches,enfants en bas âge et personnes âgées ou handicapées.

Ils peuvent être développés par des services publics, des organismes, des travailleurs indépendants ou des entreprises. Une réduction ou crédit d’impôt sur le revenu correspondant à 50% des frais engagés est appliqué lorsqu’un particulier recourt à un service à la personne. Ce secteur emploie 1,4 million de personnes pour 1,9 million de particuliers employeurs. // Retrouvez toutes les informations sur le site de l’agence nationale des services à la personne, www.servicesalapersonne.gouv.fr

Economisons notre planète Les astuces du mois • Préférer la douche (30 litres contre 200 pour le bain). Utiliser des robinets thermostatiques. • Dans les toilettes, utiliser des limiteurs de volume ou les doubles commandes. Changer les mécanismes défectueux.

Octobre 08

Une gamme très complète


(infospratiques)…

#28

Services de garde PHARMACIES jusqu’à 20h. Villeneuve-le-Roi – Villeneuve-saint-Georges – Ablon-sur-Seine - Valenton

Naissances Claire ABICHEGARADJOU, Lola BECQUELIN, Yousra LOFFINI, Titouan CASIMIRO, Maysa MEJRI, Riyad GONIOT, Cloé MACEDO, Gianni DEL FRATE, Sara LAMEL, Enzo MACHADO PORTELA, Naomi CARSAULT, Sabrina SLIVCA, Marvin BOLIVAR, Mahamadou TRAORÉ, Chérif TOURE, Seyfdine SIDHOUM, Waïl TOUATTI, Mathéys BRONNEC, Nicolas TEISSEDRE, Djanna BOUAOUNE, Leticia NOVAIS CASTRO, Laura ALVES--OLIVEIRA PINTO. .

 Dimanche 12 octobre, ANDRIA-JUETTE 12 avenue H. Caillat à Villeneuve-le-Roi. Tél : 01 45 97 41 83  Dimanche 19 octobre, CHARBIT 3, rue Courteline à Villeneuve-saint-Georges. Tél : 01 43 89 02 50  Dimanche 26 octobre, COHEN 23 av Le Foll à Villeneuve-le-Roi. Tél : 01 45 97 53 52.

Mariages

 Samedi 1 novembre, CAMILLERI 286 bis, rue de Paris à Villeneuve-Saint-Georges. Tél : 01 43 89 09 14.

Georges ONA NGUEMA et Chrisna KECKET BAKER ; Amara SAKO et Nathalie ZAROUR ; Kwalu KANGA et Julie KAMANGA ; Anthony LE DORTZ et Sandra HENNEQUIN ; Cyril BANDERIER et Sophie GAVRIC ; Willyams GUIDEZ et Sabine COLLA ; Wilfrid NKODIA et Leticia MIATOUKATAMA LEMBA ; Jean Marc SOUCHET et Florence DEVOUASSOUX ; Christophe CHEVALIER et Solange LAURENT ; Florindo MOREIRA ROCHA et Maria GOMES MOREIRA.

er

 Dimanche 2 novembre, DUCHESNE 69, rue du Général de Gaulle à Villeneuve-le-Roi. Tél : 01 45 97 41 22.  Dimanche 9 novembre, LONDO 84, rue du Général de Gaulle à Villeneuve-le-Roi. Tél : 01 45 97 43 43.  Mardi 11 novembre, AHMAD avenue Le Foll, CCIAL Intermarché de Villeneuve-le-Roi. Tél. : 01 45 97 40 99.  Dimanche 16 novembre, SILLAM 85, av du Président Kennedy à Villeneuve-Saint-Georges. Tél : 01 43 82 25 73.  Dimanche 23 novembre, PIN 12, rue du Bac à Ablon-sur-Seine. Tél : 01 45 97 41 12.

MÉDECINS SOS médecins : Urgences Val-de-Marne :

01 47 07 77 77 08 25 00 15 25

INFIRMIERS (ÈRES) APPA-KEREUN Anna : BENMANSOUR Yasid : BERTHELOT-ZAPATA Catherine : BOURDEAU Joëlle : CHAPALAIN-DELLAC Marie : COLLAS Angélique : GOMEZ Thierry : GROSCLAUDE Sophie : HARDY Jocelyne : KEREUN François : KERNEUR Serge : LAGUERRE Anatole : LETHEULE-NGOM Marjolaine : MENTIZI Jean-Marc : STAHL Fabrice : TALON-CHRETIEN Marie-Claire :

01 49 61 60 60 06 60 80 96 83 01 49 61 60 60 01 69 03 90 91 01 48 53 93 71 06 15 30 01 43 01 49 61 32 39 01 69 42 12 18 01 49 61 60 60 01 49 61 60 60 01 49 61 32 39 06 70 05 35 82 06 77 27 55 83 06 60 66 95 48 06 70 05 35 82 06 77 27 55 83

BUCCO-DENTAIRES Les dimanches et jours fériés, un tour de garde est organisé par le Conseil de l’Ordre des chirurgiens-dentistes du Val-de-Marne. Tél : 01 42 61 12 00. VÉTÉRINAIRES Service à domicile (pour Paris et sa banlieue) 24h/24. Tél : 01 47 55 88 55.

Villeneuve (°65)

ETAT CIVIL

URGENCES

Décès Jacques DEQUEKER, 84 ans ; Michel GAYETTE, 65 ans ; Jack GRABOWSKY, 55 ans ; Philippe POLETTI, 50 ans ; Salomon BITTON, 68 ans ; Julien FLINOIS, 24 ans ; Andrée CHATEL, épouse SOSTAPONTI, 80 ans ; Monique JARDINIER, épouse GUILLAUME, 77 ans ; Maria Da Conceiçao VILAÇA DA COSTA, épouse DE SA MARTINS, 65 ans.

Ils convolent à nouveau Michel et Claire Amaury ont reconduit leur vœu de bonheur le 6 septembre dernier en présence de leur famille. Ils s’étaient mariés le 26 avril 1958 à Villeneuve-le-Roi, soit il y a un peu plus de 50 ans.

Ouverture état-civil Horaires du service Etat-civil : du lundi au samedi de 8h30 à 11h45 et de 13h30 à 17h. Fermeture le jeudi après-midi. Ouverture le samedi de 8h30 à 11h45.

ALLÔ TAXI Toutes distances, petit fret, transport hôpitaux, gares, aéroports... (cartes bancaires acceptées).  Carmélo : 06 11 31 87 08  Jacqueline : 06 07 63 28 08  Pascal : 06 07 42 79 31  Phil : 06 07 25 07 35 (pas radio-taxi)  Nicolas : 06 13 02 27 89  Daniel : 06 09 11 64 28 SAMU 94 :

POLICE :

POMPIERS :

15 17 18


#29

“PETITES ANNONCES” DIVERS A vendre

 Manteau ¾ mouton doré, état neuf, taille 42, prix 100 €. Tél : : 01 45 97 51 57.  Vélo de remise en forme, marque «David Douillet», neuf jamais utilisé prix 169 €, cédé 100 €. Tél : 01 45 97 70 97.  Canapé en cuir 3 places + 1 canapé de deux places, en cuir buffle, couleur bordeaux et framboise, très bon état, prix 500 €. Table ronde avec rallonge de 40 cm, possibilité de la longueur de table 146 ou 186 cm, prix 200 €. Cartable neuf DDP, modèle garçon couloir noir et gris/vert, prix 5 €. Tél : 06 03 23 90 32 ou 06 16 51 61 68.  Cuisine intégrée avec hotte, style rustique, ainsi que sa table et ses 4 chaises. Prix 500 €. Tél : 06 88 09 41 72.  Buffet vaisselier, prix 600 €, table prix 100 €. Tél : 01 45 97 48 77.  TV couleur «Philips», 70 cm, parfait état, prix 100 €. Tél. : 06 60 17 09 15.

RECHERCHE/SERVICE

 Logement 2 pièces maximum, loyer 400 €, pour retraité Tél : 01 45 97 60 38.  Femme (déclarée) cherche heures de ménage (repassage ou garder personne âgées). Tél : 06 19 17 56 74 ou 01 45 97 25 40.  Apprenti coiffeur recherche modèle homme et femme pour coupe pour CAP. S’adresser au salon de coiffure « Eric Stipa » Tél : 01 45 97 42 37.  DONNE 2 cuves à mazout en fer, une de 1 200 litres et une de 1 600 litres. Tél : 01 45 97 92 97.

A LOUER

 A Mandelieu, meublé, 2 pièces. Rdc ,chambre, salle à manger, cuisine entièrement équipée, SDB, box, jardin privé 65 m2 avec terrasse au calme. Centre ville. Bus. Proximité de commerces. Photos disponibles sur demande, 180 € la semaine. Tél : 01 45 97 64 28 ou 06 14 49 84 48.

 Bateau 1999, coque «Jeanneau new Co.Cap 360», traitée avec kit de sécurité mer, compas, coffre C. Plaque marine neuve, moteur Evinrude» 25cv entièrement révisé (factures), remorque revue (graissage) avec pneus neufs, prix 2 350 €. Chauffe eau (3 salles d’eau), exposition/valeur 500 € à saisir 150 €. Tél. : 06 68 94 67 80 ou 01 48 90 65 46.  Collection nombreux livres « Arlequin », neuf 0.50 ct l’un, vêtements garçon (jean, jogging, tee-shirt …) 12/14 ans, état neuf, kimono aïkido blanc, taille adulte (veste toile de riz ), valeur 40 € bradé 10 €. Tél. : 01 45 97 86 86.

VEHICULE A vendre

 PEUGEOT 206 – 1.4 litre, essence – 10 000 km – 3 portes – année 2 000, couleur gris clair métallisé – pièces neuves factures à l’appui, courroie de distribution, pompe à eau, batterie, bougies, plaquettes de freins avant, deux pneus neufs avant – Poste de radio CD MP3 JVC, neuf de août 2008 vendu encore sous garantie (facture), petits accros à l’arrière gauche – CT OK passé le 5 septembre 2008 – disponible de suite. Prix à débattre à partir de 4 900 €. Tél : 06 70 99 67 04.

IMMOBILIER A vendre

 F4 à Choisy-le-Roi aux Gondoles, une entrée, double séjour sur balcon, 2 chambres, cuisine équipée sur loggia fermée, SDB, WC, parking – appartement refait à neuf, cave et espace vert, résidence fermée avec gardien, prix 210 000 €. Tél : 06 60 36 71 55.

 Maison centre ville, 6 pièces (travaux à prévoir), jardin garage, double vitrage, tout à l’égout. Prix 250 000 €. Tél : 01 45 97 96 56.

(*) RAPPEL AUX ANNONCEURS La rédaction de « Villeneuve-Magazine » attire l’attention des annonceurs des rubriques «emplois divers », « cours », et « ménage, garde d’enfants » sur l’obligation qui leur est faite de respecter la légalité en matière d’emplois et en particulier l’interdiction d’employer ou de travailler « au noir ». Des formules simples existent (chèques emploi service…) pour permettre le respect du cadre légal. La rédaction se réserve donc la possibilité de refuser la publication d’une annonce dont les termes induiraient un nonrespect de la loi. D’une manière générale, les annonces sont publiées sous la responsabilité de leurs auteurs.

Retrouvez et envoyez toutes vos annonces sur www.villeneuve-le-roi.fr

Envoyez votre petite annonce Remplir le présent coupon et l’envoyer à : Villeneuve Magazine, service Communication, Place de la Vieille Eglise, 94290 Villeneuve-le-Roi A vendre Matériel

A louer Véhicule

Propose Immobilier

Recherche Service*

(cocher la réponse choisie) * Dans le cadre d’une proposition de service, l’utilisation de chèques emploi service est obligatoire.

Intitulé de l’annonce (description, prix, coordonnées téléphoniques à diffuser) Merci d’écrire lisiblement - 50 mots maximum ............................................................................................................................................... ............................................................................................................................................... ............................................................................................................................................... ............................................................................................................................................... ............................................................................................................................................... Pour la rédaction Votre nom : ........................................................Votre téléphone :....................................... Votre adresse : ...................................................................................................................... ............................................................................................................................................... Fait à Villeneuve-le-Roi, le : ............................................Signature :


(expressiondesgroupes)… GROUPE “BIEN VIVRE À VILLENEUVE” L’opposition condamnée par le tribunal administratif L’opposition, comme à son habitude, se complait dans une contestation systématique et s’obstine dans la désinformation et le mensonge. Comment qualifier le recours déposé à l’encontre de Didier GONZALES ? L’opposition n’a reculé devant aucune manoeuvre pour tenter de faire annuler la dernière élection municipale et de rendre le maire inéligible. Elle n’a pas hésité à produire des devis surévalués. Elle est allée jusqu’à Bastia, en Corse, pour obtenir des devis de la part de l’imprimeur de Monsieur Guérin. Tenter d’écarter le choix des électeurs, pourtant très clair, quel bel exemple de dénie de démocratie, une manœuvre que nous ne qualifierons pas… Le juge, quant à lui, a bien qualifié cette manœuvre. En effet, l’opposition vient d’être déboutée de son recours. Non seulement la Commission Nationale des Comptes de Campagne a bien validé, à l’euro près, les comptes de la campagne municipale, mais en plus, le Tribunal Administratif vient de condamner l’opposition à verser la somme de 1000 euros. Procédure exceptionnelle, car il est rare que le juge en arrive à une telle condamnation. Désinformation, recours, mensonges, on a connu Messieurs Chamault, Josso et Guérin mauvais gestionnaires, on les retrouve mauvais perdants. // POUR LE GROUPE “BIEN VIVRE À VILLENEUVE” Dominique FOSSOYEUX, premier adjoint au maire

GROUPE “RASSEMBLÉS, UNIS ET SOLIDAIRES”

Villeneuve (°65)

La décision de la majorité du Conseil Municipal va entraîner une augmentation de 18 % du prix du M3 d’eau. La majorité municipale a décidé, sans débat possible, de transférer la gestion de l’assainissement de l’eau à un syndicat intercommunal, le SIARV, et donc à la Lyonnaise des eaux, groupe privé. Cette décision, censée permettre de réaliser les travaux d’assainissement que la commune n’a plus fait depuis 2001, aura un effet immédiat pour les Villeneuvois : • une augmentation du prix de l’eau de 0,68 euro par M3, soit un surcoût annuel d’environ 70 euros pour une famille de 3 personnes, 85 euros pour une famille de 4 personnes ou encore de 105 euros pour une famille de 5 personnes. Notre eau était déjà l’une des plus chère de France avec la gestion opaque de la société Véolia (ancienne Compagnie Générale des Eaux) et une telle augmentation va aggraver la situation de beaucoup de familles en cette période où le pouvoir d’achat est au cœur des préoccupations de tous. Alors que de nombreuses villes reviennent à nouveau vers une gestion publique de l’eau, moins coûteuse, nous estimons que l’assainissement de notre commune doit être réalisé sans augmentation du prix de l’eau pour les Villeneuvois. Nous demandons au Député-Maire UMP de notre ville de revenir sur sa décision de confier au secteur privé la gestion de notre patrimoine public et reporter uniquement les charges sur les usagers. Nous vous appelons à vous associer à notre démarche // LES ÉLUS DU GROUPE “RASSEMBLÉS, UNIS ET SOLIDAIRES” ERIC CHAMAULT, BAHIA CHERIFI, JOËL JOSSO, ROSANDRE VALLERAY, BRUNO BOSSARD, PIERRETTE CALVAO, IGNACE MAPENGU

#30

Vos élu(e)s Maire de Villeneuve-le-Roi : • Didier Gonzales Député et maire

Maires-adjoints • Dominique Fossoyeux 1er adjoint Urbanisme, petite enfance, commerce et artisanat, administration générale, fêtes et cérémonies • Guy Verneyre 2e adjoint Cadre de vie, ateliers, vie des quartiers, anciens combattants, propreté, jardins familiaux et fleurissement • Elisabeth Arbey 3e adjoint Forum, programmation culturelle, exposition • Pascal Gagnepain 4e adjoint Finances, budget, environnement • Monique Philips 5e adjoint Logement, PST-OPAH, hygiène • Jean-Pierre Rompillon 6e adjoint Sport, jeunesse • Annie Larue 7e adjoint Enseignement, enfance, conseil municipal des enfants, jumelage • Omar Kaïdi 8e adjoint Travaux, économie, NTIC (nouvelles technologies de l’information) • Béatrice Collet 9e adjoint CCAS, aide administrative, suivi des associations caritatives, emploi

Conseillers de la majorité • Muryelle Boutrin (affaires funéraires, valorisation du patrimoine) • Josette Laplagne (programmation culturelle, suivi des associations caritatives) • José Dramard (commerce et artisanat) • Michel Bouillé (CLSPD-Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance) • José Da Silva Vieira (propreté, jardins familiaux, fleurissement) • Sylvie Perna (aide administrative) • Daniel Sebti (vie des quartiers) • Sylvine San Martin (expositions) • Claudine Laizé (“Villeneuve Magazine”) • Corinne Béhal (pôle Handicap) • Philippe Gimilio (jumelage) • David Hourdeau (jeunesse) • Patricia Tauzin (enfance) • Sonia Halilou (logement) • Frantz Laurent (environnement) • Alexandre Gonzales (urbanisme)

Conseillers de l’opposition • Eric Chamault • Bahia Cherifi • Joël Josso • Rosandre Valleray • Ignace Mapengu • Pierrette Calvao • Bruno Bossard


(courrierdeslecteurs)…

#31

Vous souhaitez émettre un point de vue, faire part d’une expérience, partager un coup de cœur ? Envoyez-nous votre courrier qui ne doit pas comporter de propos diffamatoires, injurieux ou racistes à : service Communication (place de la Vieille Eglise, 94290 Villeneuve-le-Roi) ou information4@wanadoo.fr

Faire refaire sa carte d’identité

Cours de danse

J’ai perdu ma carte d’identité. Sur le site du ministère, il est noté que l’on peut faire la demande de la nouvelle carte en même temps que la déclaration auprès de notre mairie. Est-ce le cas ?

Je voudrais savoir s’il y a des cours de danse pour adultes, notamment de salsa, et où je dois me renseigner.

Anne M. de Villeneuve-le-Roi Mail du 23/09/2008

Jérôme B. de Villeneuve-le-Roi Mail du 7/09/2008

“NOTRE RÉPONSE”

“NOTRE RÉPONSE” Vous pouvez faire votre déclaration de perte (ou de vol) auprès du commissariat. Vous pouvez aussi vous rendre à la mairie pour les déclarations de perte, que vous ferez alors en même temps que votre dossier de renouvellement de carte d’identité. Pour renouveler votre carte d’identité, vous devrez fournir les photocopies de justificatif de domicile et d’un document officiel de type passeport ou permis de conduire. Vous devrez joindre également 2 photos d’identité, un timbre fiscal, un timbre au tarif en vigueur et la copie intégrale de votre acte de naissance. Et bien sûr vous devrez remplir le formulaire de demande de renouvellement. N’hésitez pas à contacter le service Etat civil au 01 49 61 42 51 ou allez sur www.villeneuve-le-roi.fr //

Vous pouvez suivre des cours de salsa au Forum (59 avenue du docteur Calmette, à proximité du kiosque), le mercredi de 20h45 à 22h15. Le cours n’a pas lieu pendant les vacances scolaires. Pour vous y inscrire ou obtenir de plus amples informations, contactez le Forum au 01 45 97 79 20. Il est également possible de pratiquer la salsa avec l’association “Beauté plastique”. Deux cours existent, un cours débutants et un cours confirmés le vendredi entre 19h30 et 22h au gymnase Anne-Frank. Pour vous inscrire ou obtenir des informations, contactez la présidente, Françoise Gimeno au 06 37 55 63 67 ou Fabrice Asou au 06 62 64 34 58. //

Si vous ne recevez pas régulièrement “Villeneuve Magazine” chaque mois ou si vos voisins ne le reçoivent pas, indiquez sur papier libre votre nom, prénom et adresse précise et retournez-les à “Villeneuve Magazine”, service Communication - place de la Vieille église - 94290 Villeneuve-le-Roi. Le service se chargera également de vous le faire parvenir dans les meilleurs délais sur simple coup de fil au 01 49 61 42 42. Editeur : Maire de Villeneuve-le-Roi • Siège social : place de la Vieille Eglise, 94290 Villeneuve-le-Roi. Tél : 01 49 61 42 42 • Site internet : www.villeneuve-le-roi.fr • Directrice de la publication : Claudine Laizé • Publication du service Communication de Villeneuve-le-Roi • Directeur : Xavier Debuire • Rédacteur en chef : Jérôme Béchet • Secrétaire de rédaction : Sylvie Macquet Collaboration : Stéphanie Guérin, Richard Fortin, Aurélie Renier • Photos : Jean-Jacques Verne, sauf mention particulière • Petites annonces : Aline Lariagon, tél. 01 49 61 46 70 / fax 01 45 97 13 76 • Conception/réalisation : Pellicam Productions • Impression : imprimerie Grenier • Tirage : 10 000 exemplaires. Dépôt légal C395.

Octobre 08

Villeneuve Magazine chaque mois



Villeneuve Magazine N°65