Page 1

ÉCOLE SUPÉRIEURE DE JOURNALISME DE LILLE

NOTICE D’INFORMATION

CONCOURS 2009

Filière «Journaliste et scientifique»

ESJ Lille 50, rue Gauthier-de-Châtillon 59046 Lille Cedex Tél. : (33) 03 20 30 44 00 Fax : (33) 03 20 30 44 11 E-Mail : admifilieres@esj-lille.fr Web : http://www.esj-lille.fr

Cette

édition annule toutes les précédentes

USTL Rue G. Marconi - Bâtiment DESS Secrétariat de la formation «journaliste et scientifique», bureau 138 59655 Villeneuve d’Ascq cedex Tél/fax : (33) (0)3 20 33 60 30 Web : http://www.univ-lille1.fr


Sommaire L'ESJ Lille Quelques jalons Les dates qui ont fait l'ESJ Lille Fonctionnement L'ESJ Lille, une école, une équipe de permanents et des journalistes Lille 1( Sciences et Technologies) Histoire de Lille 1 Fonctionnement L'équipe pédagogique Lille 1 Matériel disponible réservé aux J.S. Bibliographie

page 3 page 4 page 5 page 5 page 5 page 5

Concours Le concours 2009 Les conditions d'admission Le concours d'entrée Les épreuves écrites et orales Les diplômes

page 6 page 6 page 7 page 7

Bibliographie ESJ Lille et télépréparation

page 8

La scolarité Les frais de scolarité Régime, sanction et contenu des études Programme pédagogique Travaux multimédia, JSMag

page 8 page 8 page 9 page 10

Les locaux et le matériel à l'ESJ Lille

page 11

Les anciens: où sont-ils ?

page 11

Rétroplanning et demande d'annales

page 12

2


L'ESJ Lille

Quelques jalons 1924 :

fondée par Paul Verschave (1878-1947), l’ESJ ouvre ses portes le premier mardi de novembre, au sein des Facultés catholiques de Lille.

1956 :

l’ESJ est agréée par la profession en vertu de la Convention collective des journalistes, qui limite à un an le stage professionnel de ses diplômés.

1960 :

l’ESJ devient un établissement privé d’enseignement technique supérieur. Prise en charge par ses anciens élèves qui créent, selon la loi française de 1901, l’Association de l’École supérieure de journalisme de Lille, elle est habilitée à percevoir la taxe d’apprentissage au titre de la formation des cadres moyens et supérieurs.

1969 :

l’ESJ est reconnue par l’État en vertu du décret du 24 avril.

1981 :

l’ESJ s’installe dans ses actuels locaux, 50 rue Gauthier-de-Châtillon, au cœur de Lille.

1983 :

le diplôme de l’ESJ est reconnu par l’État, qui l’autorise à délivrer un diplôme revêtu du visa officiel en vertu de l’arrêté du 18 février 1983.

1991 :

l’ESJ met en place ses structures de formation continue : pour la profession, ESJ-Médias ; pour les entreprises hors-presse, ESJ-Entreprise.

1992 :

l’ESJ crée la formation Journaliste Cadre Dirigeant des Médias.

1993 :

après signature d’une convention avec l’Université des Sciences et Techniques de Lille (Lille 1), lancement de la filière Journaliste & Scientifique.

1994 :

création du Centre de Recherche sur les métiers de la presse.

1995 :

en partenariat avec le Syndicat de la presse hebdomadaire régionale, création d’une filière «Presse hebdomadaire régionale».

1998 :

création d’une école franco-bosnienne à Sarajevo.

1999 : 2001 :

lancement de la filière «Journalisme et agriculture». création du Centre de perfectionnement au journalisme à Hanoï (Vietnam).

2002 :

ouverture d’une antenne de l’ESJ à Montpellier.

2004 :

l’ESJ fête son 80e anniversaire.

2006:

l’ESJ lance un concours partiellement commun avec le CFJ et l’IPJ, sous l’égide du PEMEP. l’ESJ propose une télépréparation.

2007:

l’ESJ propose une télépréparation spécifique au concours «étrangers»

L’

École supérieure de journalisme de Lille, établissement privé d’enseignement technique supérieur, a été créée en 1924. Cette institution, une des toutes premières de ce genre fondées en Europe occidentale, a su devenir très rapidement, de par son recrutement et la destination de ses diplômés, une école d’envergure nationale et internationale. En même temps qu’elle a étendu ses activités à la formation permanente en France et à l’étranger, l’ESJ garde sa vocation première : aider des jeunes, sélectionnés par ses soins en fonction de leurs aptitudes et de leurs motivations professionnelles, à devenir des informateurs de métier pouvant raconter, expliquer et commenter les événements d’actualité, en s’exprimant par le texte et par l’image et en recourant aux divers moyens de diffusion de la communication de masse : presse, radio, télévision, multimédia.

T

he ESJ (École supérieure de journalisme de Lille) was founded in 1924. It is a private school, one of the oldest of the kind in Western Europe. It has soon become an international school since its students come from and work all around the world. It is nowadays proposing a basic broadcast, print and multimedia journalism training as well as continuing vocational training with highly specialized tailor-made courses. Candidates to the entrance examination must speak fluent french and be holder of an ordinary degree.

élargissement des échanges d’étudiants avec l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve (Belgique) et l’Université Laval (Québec).

3


Fonctionnement de l'ESJ Lille

Président du conseil d’administration Secrétaire du conseil d’administration Trésorier du conseil d’administration Directeur de l’école

Philippe Vasseur (41e promotion) Didier Eugène (43e promotion) Georges Potriquet (49e promotion) Daniel Deloit

Pionnière de l’enseignement du journalisme en France, l’ESJ Lille est un établissement privé d’enseignement technique supérieur. Depuis 1960, après avoir quitté l’Université catholique où elle est née en 1924, elle est animée et gérée par l’association de ses anciens élèves. La toute dernière refonte de ses statuts, entérinée en 1999, a confirmé ce rôle déterminant des anciens élèves, mais aussi élargi utilement son conseil d’administration aux représentants de la profession, des collectivités locales et de l’économie régionale. Le statut de l’école est donc associatif, mais son fonctionnement ressemble à celui d’une entreprise : elle doit subvenir à ses besoins tout en accordant la priorité à sa mission de formation citoyenne. Ses ressources proviennent essentiellement de la taxe d’apprentissage, marque de confiance et de reconnaissance de la profession, des frais de scolarité (tenus au plus juste pour que l’école maintienne sa vocation de «promotion sociale») et de diverses actions de développement.

L’équipe pédagogique permanente Directeur des études et responsable radio Pierre Savary (65e promotion) Responsable filière scientifique Agathe Remoué (3e promotion scientifique) Réalisation presse-écrite / PAO Yves Sécher (49e promotion) Documentation Jérôme Delavenne Bibliothèque Sandrine Lucas Responsable filière PHR Sylvie Larrière (3e promotion scientifique) Responsable télévision Jérémie Gandin (76e promotion) Responsable presse écrite, multimédia Corinne Vanmerris Technicien-formateur radio Philippe Caplette Technicien-formateur télévision Mohamed Chlaouchi

Les professionnels intervenants Stéphane Barge, promotion 70 (JS3), rédacteur en chef de Entreprises et Management Franck Barnu, rédacteur en chef d’Industrie et Technologies Delphine Barrais, journaliste indépendante Dominique Bomstein, rédactrice en chef de Environnement Magazine Olivier Boulanger, journaliste à Sciences actualité Rachel Fléaux, journaliste à Science et Avenir Reynald Fléchaux, promotion 68 (JS1), journaliste indépendant Stéphanie Franck, maquettiste indépendante Eric Glover, promotion 68 (JS1), ancien responsable pédagogique de la filière JS, chef de service « sciences » à Courrier International Maryse Guez, journaliste à Science et Avenir Richard Herlin, correcteur indépendant Gael Kerbaol, photographe indépendant Virginie Lepetit, promo 73 (JS6), journaliste indépendante Jean Lopez, rédacteur en chef de Science et Vie Junior David Maume, promotion 70 (JS3), journaliste indépendant Patrick Morel, rédacteur en chef photo La France Agricole Hervé Poirier, promotion 73 (JS6), journaliste indépendant David Pouilloux, promotion 68 (JS1), rédacteur en chef de Nantes Métropole et auteur de livres jeunesse Aline Richard, rédactrice en chef La Recherche Matthieu Villiers, directeur de la rédaction de Science et Vie Paul Wagner, directeur de la rédaction d’Industrie et Technologies Myriam Weil, journaliste à Glamour Cette liste d’intervenants est loin d’être exhaustive. Elle ne présente pas tous les professionnels ou enseignants sollicités pour une intervention, une conférence ou l’encadrement d’atelier ou de travaux pratiques.

4


Histoire de Lille 1 L’Université du Nord de la France, était, depuis 1562, située à Douai. Elle comptait 5 facultés et fut dissoute à la Révolution française. La montée de l’importance industrielle et commerciale de Lille fait qu’en 1805 une « Société des Sciences … » est créée à Lille, des cours de sciences instaurés en 1817 avec notamment le chimiste Kuhlmann, qui fonde une chaire de chimie appliquée à l’industrie en 1823. La Revue du Nord est publiée pour la première fois en 1833 : elle se propose de lutter contre le monopole culturel de Paris. Napoléon III crée en 1854 à Lille une Ecole de Médecine et de Pharmacie ainsi que la Faculté des Sciences. Celleci aura comme premier doyen Louis Pasteur. La même année à Douai est rétablie la Faculté des Lettres (elle avait été recréée par Napoléon I, supprimée à la Restauration). Cette ville retrouve aussi sa Faculté de Droit en 1865. En 1875, les lois sur la liberté de l’enseignement supérieur permettent la création de l’Université Catholique de Lille, dont la première pierre est posée en 1879. Elle deviendra (et reste actuellement) la plus importante de France. Pour les républicains, il devient alors impératif de contrer l’influence du catholicisme par la création d’une Université laïque et de remédier à la dispersion Lettres, Droit et Académie à Douai, Sciences, Médecine et Pharmacie à Lille. En 1880, Jules Ferry vient poser la première pierre de la Faculté de Médecine de Lille. La construction du « quartier latin lillois » commence autour de la place Philippe Lebon. Les Instituts de chimie, de physique (future ESJ Lille), de sciences naturelles de la Faculté des Sciences sont édifiés. En 1887, le transfert à Lille des Facultés de Douai est décrété. Le glas sonne dans cette ville. En 1896, les Universités sont rétablies en France. Celle de Lille comprend quatre Facultés: de Droit, de Lettres, de Médecine et Pharmacie, de Sciences. Cette structure administrative sera conservée jusqu en 1968. En 1965 commence le déménagement de la Faculté des Sciences sur le premier campus bâti en France, à Annappes, commune qui sera réunie à d’autres pour fonder la ville de Villeneuve d’Ascq, construite autour du campus. Le transfert est terminé en mars 1968. « L’université des Sciences et Techniques de Lille » Lille1 est créée fin 1968 par transformation de l’ancienne Faculté des Sciences, à laquelle viennent se joindre, notamment, les sciences économiques et sociales et la géographie. Après un changement de nom (le T deviendra « Technologies ») l’Université de Lille 1 est actuellement l’une des plus importantes Universités scientifiques françaises avec 1 IAE, 1 IUT, 3 écoles d’ingénieurs, 9 Unités de formation et de recherche, 47 laboratoires, Elle comprend 2 700 membres du personnel et compte plus de 20 000 étudiants. Son Président actuel est le Professeur Philippe Rollet.

Fonctionnement de Lille 1 Concernant la filière «Journaliste et Scientifique», l’Université des Sciences et Technologies de Lille est coresponsable avec l’ESJ Lille de cette formation. La responsabilité de la filière a été confiée à M. Bernard Maitte. La partie scientifique de l’enseignement de la filière est assurée par des enseignants de Lille 1, ainsi que par des experts extérieurs appartenant à des organismes comme les Universités de Lille II, Lille III, Nanterre, Nice, Orsay, Paris VII, Polytechnicum, le CNRS, l’Inserm, etc.

L’équipe pédagogique Lille1 Le master est rattaché à l’UFR de Physique et au master Sciences de la Matière. Président du Jury et Directeur des Etudes du Master professionnel « Journalistes et Scientifiques : Professeur Bernard Maitte ­ Membres du Jury : Andrea Breard (Maîtres de Conférences) Gille Denis (Maître de Conférences) Rémi Franckowiak (Maître de Conférences) Anne-Lise Rey (Maître de Conférences) Agathe Remoué (Responsable filière JS ESJ Lille) ­ Principaux intervenants : Professeurs ; Jean-Paul Delahaye (Lille1) Jean-Marc Levy-Leblond (Nice) Claude Kergomard (ENS Ulm) Michel Van Praet (Museum National) Francis Wallaert (Lille 1) Baudouin Jurdant (Paris 7) Bernard Vandenbunder (Lille 2) Bernadette Bensaude-Vincent (Paris X – Nanterre) CNRS :

Philippe Breton (CNRS)

Experts Qualifiés : Alain Cirou (Ciel et Espace) Nicolas Witkowski (le Seuil) Dominique Boury (Centre d’éthique médicale)

Matériel disponible réservé aux JS • Un « bureau des étudiants » équipé en informatique, téléphonie, fax (Bâtiment DESS). • Mise à disposition d’une Salle informatique et des services de reprographie (Bâtiment DESS). • Abonnement à une trentaine de revues. • Bibliothèque spécifique (au P5) de plus de 3 000 volumes. • Bibliothèque Universitaire et ses services.

Bibliographie - B. Bensaude-Vincent //La science contre l’opinion : histoire d’un divorce//, Paris, les Empêcheurs de penser en rond, 2003. - A. Chalmers //Qu’est-ce que la science?//, Livre de poche, 1990. - Gérard Fourez, ////La science partisane//, Bruxelles, Duculot, 1974 - Stephen Jay Gould, ////Le sourire du flamant rose//, Paris, Seuil, Science-Ouverte, 1988 - François Jacob, ////Le jeu des possibles//, Paris, Fayard, 1981 - Bruno Jacomy, //Une histoire des techniques//, Paris, Seuil, Points-Sciences, 1990 - Evelyn Fox Keller, /Le siècle du gène/, Paris, Gallimard, 2003 - Dominique Lecourt, //Contre la peur//, Paris, PUF. - Jean-Marc Lévy-Lebond, //Impasciences//, Bayard, 2000. - Bernard Maitte, //Histoire de l’arc-en-ciel//, Paris, Editions du Seuil. - Philippe Roqueplo, //Le partage du savoir//, Paris, Seuil, Science Ouverte, 1987-

5


Conditions d’admission L’admission des étudiants français ou étrangers (exclusivement de l’Union européenne et de Suisse (1)) est subordonnée à leur succès au concours d’entrée.

Le concours 2009 Les dossiers d’inscription seront disponibles uniquement à Lille 1 et sur demande écrite à partir du 12 mars 2009, en joignant une enveloppe-réponse (format A4) affranchie à 0,75 euros et libellée à vos nom et adresse à :: Université des sciences et des technologiques de Lille rue G. Marconi - Bâtiment DESS Madame Joëlle Parent Secrétariat de la formation «journaliste et scientifique», bureau 138 59655 Villeneuve d’Ascq cedex Tel/fax : (33) (0)3 20 33 60 30 (Bureau ouvert du lundi matin au vendredi sauf le mercredi après-midi) Les inscriptions au prochain concours seront closes le vendredi 12 juin 2009 minuit (cachet de la poste faisant foi)

Pour être candidats à ce concours, ils doivent posséder au minimum une maîtrise de sciences exactes ou naturelles, ou la première année d’un master de sciences exactes ou naturelles, ou un diplôme reconnu équivalent par la commission de validation des acquis professionnels de Lille 1. Peuvent également suivre cette formation les titulaires d’un diplôme d’ingénieur. Tous les candidats doivent pratiquer couramment la langue française écrite, et parlée. Les candidats ne seront pas admis à concourir à plus de deux reprises au total, consécutives ou non, dans le cadre des concours organisés par l’ESJ Lille, quels qu’ils soient. A titre exceptionnel, les candidats admis peuvent conserver un an le bénéfice de leur admission. Ce sursis n’est en aucun cas renouvelable. La demande doit être exprimée par écrit au plus tard au moment des épreuves orales du concours et l’octroi de ce sursis est soumis à la décision de la direction de la formation, sur avis du jury d’admission. ----------------------------------------------------------------------(1) les candidats étrangers doivent également faire la demande auprès de Lille 1 d’un dossier “Candidats étrangers”

Concours d’entrée Le concours commun de l’ESJ Lille et de Lille 1 est destiné à déceler des motivations et des aptitudes; il vise à recruter des “têtes bien faites” plutôt que des “têtes bien pleines”. C’est pourquoi les informations qui suivent restent volontairement sommaires. Les épreuves se déroulent en deux temps : des écrits débouchant sur l’admissibilité ; un oral débouchant sur l’admission définitive.

Les droits de concours sont fixés à 80 euros. (ils restent acquis même en cas de désistement) Pour plus d’informations, Madame Sandrine Croy, du secrétariat de la formation est à votre disposition au 03.20.30.44.05. (Bureau ouvert le lundi, mercredi et vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30)

Remboursement des frais de concours L’ESJ Lille accorde un remboursement intégral des frais de concours sur critères sociaux et de mérite à des candidats éligibles à cette aide et admissibles à l’oral. Pour en bénéficier, il faut joindre, au moment de la confirmation d’inscription, une fiche de renseignements spécifique, manifestant l’intention de solliciter ce remboursement en cas de réussite. Cette fiche est téléchargeable sur le site de l’ESJ Lille.

6


Les épreuves écrites

Le jury arrête la liste des candidats admissibles. Le sont de plein droit ceux qui ont obtenu une moyenne supérieure ou égale à 12/20.

1) Épreuve de langue française (coef. 3 - 60 pts) Cette épreuve vise à vérifier le niveau d’orthographe du candidat et sa connaissance des règles élémentaires de la grammaire. Elle peut revêtir la forme d’une dictée (un texte bref comportant un certain nombre de difficultés classiques) ou d’un texte écrit comportant des erreurs à corriger. Le candidat peut ensuite avoir à répondre à un questionnaire de grammaire.

Les épreuves orales

2) Interrogation sur le monde contemporain (coef. 4 - 80 pts) Par cette épreuve, le jury souhaite obtenir des réponses aux questions suivantes : - comment le candidat a-t-il suivi l’actualité depuis qu’il s’intéresse aux carrières de l’information, et spécialement pendant les six mois précédant le concours ? - quel rapport a-t-il su établir entre ses connaissances générales et celles que lui apportait l’information quotidienne ? A partir de documents écrits ou audiovisuels, le questionnaire comporte les rubriques suivantes : politique intérieure, politique étrangère, questions économiques et sociales, questions d’ordre culturel, vie quotidienne, sport, sciences, techniques, médias... Bien entendu, et compte tenu de la spécificité de la filière, un certain nombre de questions auront directement trait à l’actualité scientifique.

1) Oral de culture scientifique présidé par Bernard Maitte, Directeur du Centre d’Histoire des Sciences et d’Epistémologie composé de membres de l’USTL et de journalistes en activité.

mardi 16 et mercredi 17 juin 2009

3) Synthèse à partir d’un dossier (coef. 4 - 80 pts) Sur un sujet déterminé, le candidat reçoit des éléments d’information qui lui sont présentés dans un dossier de presse. A partir de ces éléments, il doit rédiger en temps limité et dans un lignage imposé, un texte de synthèse qui permettra aux correcteurs d’apprécier : - son aptitude à saisir et restituer honnêtement la pensée d’autrui ; - sa capacité à analyser rapidement une masse documentaire importante et à en tirer une synthèse fidèle, quels que soient ses points de vue personnels sur la question traitée ; - l’agrément et la simplicité de son style. 4) Compte rendu de film (coef. 3 - 60 pts) Aussitôt après la projection d’un film (documentaire ou de fiction), le candidat doit rédiger, en temps limité, le compte rendu des événements dont il a été témoin. 5) Libre propos sur un thème imposé (coef. 3 - 60 pts) Le candidat est invité à rédiger un texte libre dont le thème lui est suggéré de manière à permettre des interprétations variées. Tous les genres sont possibles, à l’exclusion du genre «ennuyeux». Il s’agit pour le jury de tester la créativité du candidat, la richesse de ses moyens d’expression, la fécondité de son imagination et sa capacité à la maîtriser, son aptitude à sortir des sentiers battus. 6) Épreuve d’anglais (coef. 3 - 60 pts) Compte tenu de l’importance de la langue anglaise dans le domaine de l’information et de la communication scientifiques, il ne sera pas donné aux candidats la possiblité de choisir une autre langue étrangère. L’épreuve d’anglais comporte un thème, une version ou contraction de texte, une batterie de questions grammaticales et un bref essai sur un sujet d’actualité.

9 juillet 2009

En même temps que l’envoi de leur convocation à l’écrit, les candidats à l’oral reçoivent une liste de thèmes d’actualité — liés ou non à l’information scientifique — sur lesquels ils sont invités à réunir une information originale, à partir des sources documentaires traditionnelles mais aussi de rencontres, interviews, reportages, etc. Le candidat se présente à l’heure qui lui a été indiquée et tire un sujet au sort. Il dispose alors de trente minutes pour organiser ses connaissances en vue de l’exposé, sans avoir recours à ses notes. Puis il présente son exposé devant plusieurs membres du jury qui l’entendent pendant dix minutes et l’interrogent pendant dix autres minutes. Les examinateurs prennent en considération la culture générale de leur interlocuteur, sa culture scientifique, sa capacité à s’informer sur le sujet proposé, la qualité de son expression orale et de son écoute d’autrui (100 pts). 2) Oral de motivation présidé par Pierre Savary, directeur des études de l’ESJ Lille, avec Agathe remoué, responsable pédagogique de la filière, jury composé également de membres de Lille 1. Le candidat se présente ensuite aux autres membres du jury qui s’entretiennent avec lui pendant vingt minutes du projet professionnel qui l’anime au seuil de l’École et en apprécient la validité (100 pts). A l’issue des épreuves orales, le jury, co-présidé par MM. Pierre Savary et Bernard Maitte, et comprenant les interrogateurs des deux épreuves, délibère sur le résultat final de chaque candidat sur 600 points, la note d’écrit comptant pour 400 points et la note d’oral pour 200 points. Le jury établit la liste, par ordre de mérite, des étudiants admis à s’inscrire à l’École et à Lille 1 pour la rentrée universitaire. Il peut établir une liste complémentaire pour tenir compte des éventuels désistements de candidats admis. L’ESJ Lille et Lille 1 publieront les résultats définitifs du concours dès le jeudi 3 juillet 2008 sur leurs sites internet respectifs.

L’ESJ Lille ferme ses portes du vendredi 24 juillet au lundi 31 août 2009. Lille 1 ferme ses portes du lundi 3 au dimanche 30 aoüt 2009.

7


Bibliographie ESJ Lille Bon nombre de candidats manifestent – parfois jusqu’au seuil des épreuves orales – une méconnaissance encore trop grande des réalités du métier de journaliste et de son évolution au cours de la dernière décennie. On ne saurait donc trop leur recommander la lecture des ouvrages suivants : - Jean-Marie Charon. Les Journalistes et leur public : le grand malentendu. Vuibert (Comprendre les médias), 2007 - Michel Mathien. Les Journalistes : Histoire, pratiques et enjeux. Ellipses (Infocom), 2007 - Yves Agnès. Le grand Bazar de l’info : pour en finir avec le maljournalisme. Michalon, 2005 Et plus spécifiquement dans le cadre de la préparation au concours : - Anne-Lise Carlo et Yoanna Sultan. Réussir les concours des écoles de journalisme. Editions Foucher, 2007 (3ème éd.) - Philippe Gaudin. Préparer les concours des écoles de journalisme. PUF, 2007 - Jerôme Chapuis, Thomas Portier et Pierre Tessier. Guide à l’intention des futurs journalistes. Editions Sedes, 2007 Multimédia - Ressources documentaires du site du service de documentation de l’ESJ Lille www.esj-lille. fr, rubrique docpresse. Revues - Les Cahiers du journalisme (Centre de Recherche de l’ESJLille). - Les pages «communication» des publications quotidiennes, hebdomadaires ou mensuelles ainsi que les suppléments respectifs de ces journaux consacrés à la radio-télévision et au multimédia.

Télépréparation

L’ESJ Lille propose depuis octobre 2006 la possibilité de préparer à distance son concours d’entrée. La prochaine session débutera le 16 mars 2009 pour une durée de 11 semaines jusqu’au 22 mai 2009 Renseignements sur le site de l’école (rubrique Télépréparation au concours) et à l’adresse électronique suivante : teleformation@esj-lille.fr

La scolarité Dès les résultats du concours, les étudiants doivent envoyer leur confirmation d’inscription à l’ESJ Lille accompagnée d’un chèque d’acompte de 1 000 euros au plus tard le vendredi 10 juillet 2009. Ils doivent également s’inscrire à Lille 1 après avoir effectué auprès de leur Université d’origine les demandes nécessaires au transfert de leur dossier et avoir été retiré au secrétariat de la formation une autorisation d’inscription.

Les frais de scolarité Susceptibles d’être réactualisés chaque année par la direction de l’École, après avis du conseil d’administration, les droits de scolarité des étudiants ont été fixés, pour l’année universitaire 2009-2010, à 3 500 euros pour les étudiants français et étrangers. Ils sont exigibles au moment de la rentrée universitaire d’octobre. Grâce à des bourses d’organismes professionnels (Association pour le pluralisme d’expression des Caisses d’Epargne, Bellini, Fondation Varenne...) ou à la contribution des anciens élèves (Bourses Joseph Fontaine), leur montant peut être réduit et des facilités de paiement peuvent être accordées pour certains cas individuels, sur demande justifiée, en fonction des ressources de l’étudiant ou de sa famille. L’École facilite également l’accès à des prêts étudiants souscrits à des conditions spécifiques. A ces droits s’ajoutent les frais d’inscription et de scolarité de Lille 1, soit environ 230 euros environ. Ces droits de scolarité couvrent les frais d’acquisition du matériel pédagogique indispensable pour les enseignements professionnels et l’abonnement aux «Cahiers du Journalisme», la couverture sécurité sociale. L’École et l’Université sont des externats. Les étudiants bénéficient des œuvres universitaires, spécialement en ce qui concerne les restaurants. Pour le logement, ils peuvent avoir recours au CROUS, 74 rue de Cambrai à Lille, tel. 03.20.88.66.00. Ils sont inscrits à la Sécurité sociale, régime étudiant.

Régime, sanction et contenu des études

La formation s’étend sur douze mois, elle est semestrialisée et se déroule à mi-temps (une semaine sur deux) à Lille 1 et à l’ESJ Lille . L’année scolaire commence dans les premiers jours d’octobre pour se terminer fin septembre de l’année suivante, selon la durée des stages de fin d’année. ✘ La scolarité prévoit de 25 à 30 heures de cours, séances de travaux pratiques, séminaires et conférences chaque semaine. Toutes les activités organisées par l’ESJ Lille à l’intention des étudiants, ainsi que les manifestations extérieures auxquelles elle les envoie, et tous les cours ou autres activités proposés par Lille 1, sont obligatoires. ✘ L’évaluation du travail est effectuée de façon continue par des exercices pratiques et des travaux de contrôle des connaissances, tous obligatoires. A toutes fins pratiques, l’École recommande à chacun des étudiants d’être en possession d’un ordinateur personnel mais des salles d’informatique sont disponibles tant à l’ESJ Lille qu’à Lille 1. Une réunion d’information et de conseil sur le type de matériel à acquérir est prévue en début d’année scolaire. ✘ Pour valider sa formation, l’étudiant doit avoir accompli la totalité du cycle des études et obtenu au moins 12/20 de moyenne générale à la fin de l’année. Le jury comprend des enseignants de Lille 1, des enseignants de l’ESJ Lille et des représentants de la profession intervenant dans la formation. Les délibérations sont effectuées au vu des notes obtenues dans les épreuves de contrôle continu et des résultats du stage de fin d’études. ✘ L’ESJ Lille délivre un certificat de spécialisation professionnelle de «Journaliste et Scientifique». L’Université de Lille I délivre un master «Science de la matière» option Journaliste et Scientifique. ✘ Sous le contrôle du ministère de l’Éducation nationale, les méthodes pédagogiques font l’objet d’une réflexion commune et constamment menée, en liaison avec les étudiants, par les professeurs de l’Université, les permanents de l’École, les journalistes professionnels, les praticiens et les spécialistes qui collaborent au sein du corps professoral. ✘ Pour appliquer leurs méthodes, l’ESJ Lille et Lille 1 disposent de bibliothèques spécialisées, d’un service de documentation, d’un atelier de photographie, d’un atelier de microédition ainsi que d’équipements multimédia.

8


Programme pédagogique La formation, d’une durée totale de douze mois, a lieu alternativement à Lille 1 et l’ESJ Lille et comprend les types d’enseignements suivants : - Enseignements généraux. - Culture et actualité scientifique et technique. - Enseignements spécialisés. - Enseignements techniques et professionnels. - Stage en entreprise de presse. - Stage en laboratoire de recherche. 1- Enseignements généraux - Les grandes questions contemporaines. - Étude de l’actualité. - Français. 2 - Culture et actualité scientifique et technique Cet enseignement est assuré par l’Université des Sciences et Technologies de Lille dans ses locaux de Villeneuve-d’Ascq. A) Sciences et techniques : perspectives historique et épistémologique. Histoire de la diffusion des sciences et techniques vers un large public. Sciences, techniques, culture et société : connaître le passé pour penser le présent, permanences et décalages. B) Les grandes problématiques scientifiques et techniques ✘ Les applications des sciences dans la société, leurs implications, leur critique : Quels intérêts sont en jeu ? Comment se posent les débats ? Les confrontations ? Quels sont les succès et les menaces ? ✘ Écrire la science. ✘ Recherche scientifique et éthique. ✘ Les évolutions économiques, sociales, culturelles, politiques liées au développement des sciences contemporaines.

3 - Enseignements spécialisés Connaissance des médias. Droit de la presse. Économie de la presse. Éthique professionnelle. 4 - Enseignements techniques et professionnels - Les sources et la collecte de l’information locale ; - Les sources de l’information scientifique, la vulgarisation, l’aspect économique de l’information scientifique, l’enquête; - Les genres rédactionnels ; - Les parties de l’article ; - L’expression écrite de l’information - commentaire de l’actualité - travaux pratiques de rédaction - écriture journalistique - travaux pratiques de secrétariat de rédaction - initiation à la réalisation presse écrite; - Initiation à la micro-édition ; - Initiation pratique à la photographie ; - Initiation au journalisme multimédia; - Formation au podcast Vidéo et son. - Réalisation en fin d’année d’un magazine thématique de vulgarisation. 5 - Stages en entreprise de presse ✘ Un stage d’observation de trois semaines dans un quotidien régional ou départemental. ✘ Un stage d’observation de trois semaines dans un quotidien ou un magazine spécialisé sciences. ✘ Un stage de fin d’études de deux mois au minimum, se déroulant obligatoirement dans une entreprise de presse (régionale, nationale ou spécialisée). Il fait l’objet d’une convention entre l’École et l’entreprise d’accueil. 6 - Diplômes L’année de formation permet de délivrer à la fois un certificat de spécialisation professionnelle de « Journaliste et Scientifique ». et un Master 2 «Sciences de la Matière» option JS.

C) Anglais scientifique D) Projets E) Immersion dans des laboratoires ou des structures de recherche et développement. F) Enquêtes. G) Critiques de documents. H) Stage dans une structure de communication d’un grand organisme de recherche.

9


Travaux multimédia, JS Mag Les étudiants réalisent au cours de l’année plusieurs « intensives », des travaux pratiques dans les conditions du réel.

Janvier

Trois jours de presse quotidienne régionale.

Février

Intensive « Enquête ». Réalisation d’un 16 pages sur un thème imposé.

Mai

Juin

Pendant deux semaines les étudiants réalisent un magazine, qui sera imprimé à 2000 exemplaires et diffusé.

Les sujets des années précédentes : - Le Genre idéal 2008 - La Rue : comédie urbaine. 2007 - Chacun sa merde ! 2006 - La mort tue. 2005

Exemples : - La France a-t-elle les moyens de ses déchets ? - Les biocarburants sont-ils une réelle alternative ? - On est foutu, on mange trop ?

Une intensive multimédia ou les étudiants réalisent un site web. Cette année, en plus, ils réaliseront des podcast son et vidéo sur le site. A consulter sur : http://www.esj-lille.fr/spip.php?article63 (Travaux des étudiants)

10


Les locaux et le matériel à l'ESJ Lille Les salles PAO 90 i mac G5 répartis sur 6 salles Logiciels : quark X’press, suite CS2 adobe (illustrator, indesign, dream weaver, photoshop, acrobat...), i movie, suite microsoft (word, excel, powerpoint...) Fil AFP réseau La bibdoc : un centre de ressources unique en France Le service documentation de l’ESJ LIlle constitue en France le centre de référence, hors structures publiques, de ressources documentaires sur la presse et le journalisme. La bibliothèques Elle dispose d’un fonds spécialisés d’environ 6000 ouvrages - dont certains publiés au début du XXe siècle et jamais réédités - actualisé en permanence grâce à l’acquisition quasi-systématique des nouveautés du secteur des médias et de l’information. Trois mille livres dans des domaines plus variés - histoire, géopolitique, philosophie, littérature, etc. - viennent compléter un fonds dont la richesse attire des étudiants et des chercheurs provenant de tous pays. Le département des périodiques Il gère quant à lui près de trois cents abonnements, permettant à ses usagers du suivre aussi bien l’actualité générale et politique, internationale, nationale et locale (une trentaine de titres de presse quotidienne régionale ainsi qu’une centaine de journaux de presse hebdomadaire régionale sont à disposition), que de celle de secteurs plus ciblés : communication, culture, économie, sciences, etc. Le site Internet Docpresse, combinant une sélection de sites web et des bibliographie thématiques, a pour vocation d’être le point de départ de toute recherche documentaire concernant l’économie de la presse ainsi que les divers aspects des métiers du journalsime.

Où sont les anciens ? Cette année, la filière « journaliste et scientifique » fête ses 16 ans. Déjà, 177 étudiants ont été formés par L’ESJ Lille et Lille 1. Cherchez au Figaro, à Capital, à Courrier International, à l’Usine Nouvelle, à l’Agence de presse médicale, au Journal de l’environnement, à 01 net ou RFI, vous en trouverez un… Le tiers des journalistes issus des 15 promotions déjà sorties sont pigistes. En alternant presse scientifique ou technique, piges pour l’édition ou la communication, il leur faut un an pour vivre de leur métier. C’est moins que pour les étudiants issus de filières généralistes. Une fois bien installés dans ce système d’indépendant, ils souhaitent en général conserver ce statut. Il n’est pas rare alors qu’ils refusent un CDI qu’on leur propose. Chaque année, quelques étudiants sont recrutés en CDI à l’issue de leur stage, comme l’année dernière pour le site Novethic ou l’année d’avant, pour le site le Journal de l’environnement. Une quarantaine trouvent leur place dans la presse professionnelle, très désireuse d’intégrer ces journalistes rapidement opérationnels et avec une culture technique assez poussée. L’Usine Nouvelle, l’Agence de Presse médicale, le Journal de l’environnement, Citizen Press, Air et Cosmos, Le Monde Informatique… sont autant de titres qui font confiance à la filière. Certains de ces magazines recherchent spécifiquement un « JS » pour étoffer leurs équipes ou remplacer des départs. Sur ces 169, treize se sont orientés vers la communication et ont choisi Safran, le Cern, l’Inserm, l’Indra… C’est seulement ensuite que vient le débouché que l’on aurait pu imaginer le plus important pour cette filière : la presse scientifique. Science et Vie, Science et Avenir, Ciel & Espace, chacun de ces titres en a au moins un mais conserve la diversité de ses recrutements. Neuf en tout sont en poste pour ces titres. Mais la science mène à tout ! Si leur parcours scientifique permet aux JS de mettre le pied dans la porte de certaines rédactions généralistes, ils évoluent ensuite vers d’autres thèmes : finance, société, business… Ainsi, huit anciens étudiants ont intégré un hebdo généraliste comme Courrier International, Capital, Phosphore ou même Paris Match et huit encore sont dans des quotidiens (Libé, Le Monde, Les Echos, le Figaro ou encore dans la presse quotidienne régionale). L’ESJ Lille ne souhaite pas former des journalistes scientifiques : les anciens de cette filière sont des journalistes tout court, avec une culture scientifique plus élevée que la moyenne ! Ces quatorze ans de recul montrent également que les évolutions de carrière de ces journalistes sont rapides. Il n’est pas rare d’en croiser qui soient déjà chefs de rubrique, chefs de service ou rédacteurs en chef dans les rédactions qu’ils ont intégrées. Jusqu’à présent, la filière a formé principalement à la presse écrite mais quelques uns des anciens se sont orientés vers la radio (RTL, RFI) ou vers la télévision. Un créneau à mieux explorer encore ! Un autre signe positif, sur ces quatorze années, une poignée seulement a abandonné le métier, pour revenir à sa formation d’origine (ingénieur par exemple), entrer dans l’édition ou l’enseignement. Cet été, l’ESJ Lille et l’Université des Sciences et Technologies de Lille accompagnent onze nouveaux étudiants aux marches du métier. Ils commenceront par un stage rémunéré de deux à trois mois, autre preuve de la confiance des entreprises de presse en ces jeunes recrues. Et autre preuve de la pertinence d’une formation unique et originale. Recensement 2007 : Parmis les dernières promotions : 177 diplômés Promotion 82, 11 étudiants (la dernière sortie): indépendant : 61 2 CDI: l’Usine Nouvelle, l’Agence de Presse médicale presse pro : 47 4 CDD: Biofutur, Industries et Technologies, l’Usine Nouvelle, com:13 La Voix du Nord hebdo: 12 1 pigiste permanente: Novéthic science: 9 PQuotidienne : 8 Autre : 7 sans réponse: 6 Radio : 2 Télé : 4

11


Rétroplanning 2009

1-

10 juin minuit: clôture des inscriptions

2 -

16 et 17 juin: épreuves écrites

3 -

25 juin: résultats de l’écrit

4 -

9 juillet: épreuves orales à l’ESJ Lille

5 -

13 juillet: résultats définitifs

6 -

juillet: la 17ème promotion JS de l’ESJ Lille est constituée

7 - 8 -

fermeture de l’ESJ Lille du vendredi 24 juillet au lundi 31 août 2009 fermeture de Lille 1 du lundi 3 lundi 30 août 2009 (les étudiants doivent s’inscrire à Lille 1 dès la proclamation des résultats jusqu’au 31 juillet et à partir du 31 août début octobre: rentrée 2009-2010.

demande d’annales concours

JS 2009

Vous souhaitez recevoir (cochez la case correspondante) :

nom

Les annales (joindre un chèque de 16 euros à l’ordre de l’ESJ Lille et une enveloppe format 260x330 affranchie à 2,90 euros et libellée à vos nom et adresse)

: _________________________________________________________________________

prénom

: ______________________________________________________________________

date de naissance

: ______________________________________________________________

lieu de naissance

: ______________________________________________________________

nationalité

: ___________________________________________________________________

dernier diplôme obtenu études en cours adresse

: _________________________________________________________

: _______________________________________________________________

: ______________________________________________________________________

______________________________________________________________________________ téléphone domicile portable e-mail

: _____________________________________________________________

: _____________________________________________________________________

: _______________________________________________________________________

avez-vous déjà passé le concours si oui, en quelle année quelle filière

?

?

oui

non

? _________________________________________________________

généraliste

phr

journaliste et scientifique

Remplir et renvoyer le bulletin ci-dessus à : École supérieure de journalisme de Lille - direction des études 50, rue Gauthier-de-Châtillon - 59046 Lille cedex 12

Notice d'information concours 2009 de la filière "journaliste et scientifique"  

Notice d'information concours 2009 de la filière "journaliste et scientifique"

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you