Page 1

LA CHAPELLE SUR ERDRE RELATIONS INTERNATIONALES

SUPPLÉMENT AU NUMÉRO 90 / OCTOBRE 2010

Les vertus de l’échange 2010 est une année exceptionnelle pour les relations internationales à La Chapellesur-Erdre. Polonais, Roumains, Tchèques, Serbes, Finlandais, Allemands, Espagnols et bien sûr Français se sont retrouvés sur les terres chapelaines le temps d’un séjour inoubliable. La réussite de cette opération est, une fois de plus, à mettre au crédit des bénévoles et familles chapelaines qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour mettre en place et suivre un programme d’animations particulièrement riche et passionnant. Le séjour des différentes délégations, venus de différent coins de l’Europe, nous rappelle à quel point l’échange est une notion fondamentale. C’est pour cela que

nous sommes nombreux à La Chapelle-surErdre à considérer que ces séjours doivent se prolonger, évoluer, pour aller sur de nouveaux terrains, de nouveaux horizons. L’organisation à venir, en juin prochain, d’une semaine sur le handicap entre Palestiniens, Polonais, Rwandais et Français ouvre en cela de nouvelles perspectives. Nos amis européens sont eux aussi intéressés pour mieux comprendre les conditions de vie dans ce Proche Orient en souffrance. S’ouvrir, aller à la découverte de différentes cultures, de l’autre, tout simplement: tels sont les vertus de ces échanges. Fabrice Roussel, Maire de La Chapelle-sur-Erdre

n°90 octobre 10

1


solidarité

Fête de l’Europe, le bilan

L’Union Européenne a apporté son soutien à la Fête de l’Europe organisée du 4 au 9 mai 2010 à La Chapelle-sur-Erdre et accordé une subvention qui a permis de couvrir les frais de déplacement et d’organisation du séjour des délégations polonaises et roumaines invitées. Plus de 100 Européens, dont 70 habitants de Bychawa en Pologne, étaient accueillis dans la commune pour « Vivre l’Europe Passionnément », en mai dernier. Un programme riche et varié concocté par les organisateurs locaux (Office Municipal de la Culture et des Relations Internationales, Comité de jumelage, Ville de La Chapellesur-Erdre). Une quinzaine d’associations chapelaines s’étaient également mobilisées pour faire de cette semaine une véritable fête. Au programme : une vingtaine de rendez-vous officiels, culturels et sportifs.

Une fête en l’honneur de fidèles amitiés

La Fête de l’Europe avait pour objectifs de faire connaître l’Europe et la façon dont on y vit. En 2010, la Ville célébrait également ses 10 ans de jumelage avec Bychawa et ses 30 ans d’amitiés avec la Pologne, ainsi que ses 20 ans d’amitiés avec Ianca en Roumanie. Une occasion en or pour célébrer ses engagements européens et faire connaître aux chapelains les objectifs d’une Europe unie : “une mission pleine ment atteinte, notamment auprès des jeunes, grâce aux échanges scolaires et aux animations proposées” précise Hélène Bocher, présidente du Comité de jumelage

L’Orchestre Harmonie de Bychawa a été omniprésent lors de la semaine européenne.

de La Chapelle-sur-Erdre avec Bychawa, en Pologne. Les organisateurs espèrent toucher de plus en plus largement la population avec ce type d’événements.

Un programme riche et des cérémonies officielles

Les manifestations à caractère culturel et festif – soirée spectacle, fête populaire du 8 mai, concert de la Fanfare Expérience avec des musiciens de Bychawa, concerts de l’Orchestre d’Harmonie de Bychawa,

De nombreuses animations ont jalonné cette semaine de rencontres.

2

flash infos

pique-nique géant en centre ville... – ont sensibilisé les citoyens à la richesse de l’environnement culturel et linguistique européen. Ces animations, en permettant le partage et la confrontation des idées sur l’histoire européenne, sur les problèmes rencontrés, sur les enseignements du passé et la construction de l’avenir ont favorisé le renforcement de l’adhésion des participants à l’esprit de l’Union Européenne. Les débats, les conférences et les expositions proposées ont permis de mettre l’accent sur la culture européenne, ses valeurs communes de liberté, de démocratie, de diversité culturelle, de solidarité, de tolérance et ont favorisé la réflexion sur la citoyenneté européenne. “Les organisateurs sont très satisfaits confie Helène Bocher. L’Europe est en construction et il est prioritaire de favoriser les échanges et les rencontres entre les citoyens, de faire connaissance et d’apprendre à vivre ensemble. L’hospitalité des chapelains a une nouvelle fois été prouvée, les familles d’accueil de la délégation ayant accueilli leurs hôtes avec respect et intérêt”.


solidarité 3 questions à...

Allez à Bychawa !

Eric Nozay

Bychawa, c’est une petite ville, la grande rue est animée, fleurie et lorsque vous descendez de votre véhicule, les visages sourient, les mains se tendent, les accolades sont fraternelles. Danuta, Yan, Wladislaw, Artur… et beaucoup d’autres vous accueillent. Vous vous sentez chez vous, dans votre famille, oui les habitants de Bychawa sont nos cousins, éloignés par la distance mais si proches de notre coeur. Ils vont ouvrir grandes les portes de leur maison, vous faire goûter de délicieuses soupes, les pierogis, la bigos et l’exquis sernik arrosé de vokda, celle à l’herbe de bison, si douce et parfumée (à consommer avec modération). Voilà quelques-unes des raisons pour lesquelles il faut aller à Bychawa. Pour se comprendre, il faut se connaître. Vous rentrerez chez vous avec des amis pour la vie, transformés, enrichis, plus européen, c’est sûr ! Extrait du discours prononcé par Hélène Bocher, présidente du Comité de Jumelage de La Chapelle-sur-Erdre avec Bychawa, en Pologne, à l’occasion de l’inauguration du rond-point.

Une empreinte sur le territoire

Depuis mai dernier, le panneau de signalisation « Bychawa, Pologne » trône fièrement sur le rond-point qui dessert la route de Nantes, la rue Hervé Le Guyader et la Rue de l’Europe, bien évidemment. A la même occasion un second rond-point a été désigné « Ianca, Roumanie » - intersection des rue du Château d’Eau et du Chemin de Roche Blanche-. Le rond-point : une symbolique forte signifiant l’ouverture à plusieurs directions et la croisée des chemins. L’Europe éloigne les empêcheurs de tourner en rond !

Le calendrier 2011/2012

■ Le Comité de jumelage participera à une quinzaine culturelle polonaise à Nantes à l’initiative du Centre Culturel Européen nantais. Le projet chapelain se fera autour du cinéma avec la participation du Ciné-Club, à Capellia pour un : « Regard sur le cinéma polonais aujourd’hui » – en février 2011 ■ La Maison d’entraide de Bychawa et le Comité de jumelage participeront à la manifestation HANDICHAP à La Chapellesur-Erdre, avec les associations chapelaines Enfants du Rwanda et France Palestine Solidarité – en mai 2011 ■ Les collégiens de Beauregard se rendront à Bychawa (Pologne) – en mai 2011 ■ Une délégation chapelaine visitera la Ville de Bychawa (Pologne) – en 2012

conseiller municipal subdélégué aux relations internationales Les journées Européennes ont magnifiquement marqué le printemps 2010. Quel souvenir allez-vous garder de cette opération inédite à La Chapellesur-Erdre? Il n’y a pas un mais plusieurs souvenirs, car la semaine fut très riche en émotions : le concert de l’ensemble harmonique de Bychawa à la maison de retraite du Ploreau, la soirée spectacle des associations, la ballade en calèche avec la jument Iga, la Fanfare Expérience internationale au Jam, l’inauguration des ronds-points Bychawa et Ianca, la participation des écoles Doisneau et Beausoleil ainsi que les deux collèges de La Chapelle-sur-Erdre qui ont effectué chacun des échanges avec leurs correspondant respectifs. Mais il me tient vraiment à coeur d’insister sur le dévouement exceptionnel des membres de l’Office Municipal de la Culture et des Relations Internationales, de l’Office Municipal des Sports, des familles et de tous les bénévoles qui ont reçu des amis européens et qui, par la même occasion, ont permis à cette fête d’être une brillante réussite. Quel avenir envisagez-vous pour ces journée européennes ? Le succès de ces journées donne forcément des idées pour l’avenir. L’année 2010 est exceptionnelle puisque nous fêtions les 10 ans du jumelage avec Bychawa, commune avec laquelle nous échangeons depuis trente ans. Parallèlement, nous fêtions aussi les 20 ans d’amitié avec Ianca. La Ville travaille avec les associations qui œuvrent dans le domaine des relations internationales pour évoquer la manière de rebondir après le succès de 2010, car c’est le mouvement associatif qui est l’indispensable moteur dans cette opération. Actuellement, l’idée de créer un temps fort tous les deux ans est à l’étude. Quels seront les prochains axes des relations internationales ? Jusqu’à présent, la Ville et les associations locales échangent alternativement avec les pays d’Europe de l’Est, puis du sud, avec des projets en Afrique et une solidarité avec la Palestine. En 2011, l’idée est de réunir largement en recevant trois délégations, Rwanda, Palestine et Pologne, dans le cadre d’une semaine sur le handicap, à travers différents thèmes, notamment le sport. Bien sûr, nous allons continuer à accompagner les nombreuses associations qui s’investissent dans ces relations internationales et qui organisent tout au long de l’année de nombreuses manifestations.

n°90 octobre 10

3


solidarité AFPS

Le canton soutient le peuple palestinien L’association départementale de solidarité avec le peuple palestinien - France Palestine Solidarité 44 - travaille à l’établissement d’une paix juste et durable en informant, mobilisant les responsables politiques et en accompagnant des projets sur place. La ligne de conduite à tenir pour redonner ses droits fondamentaux au peuple palestinien est d’agir ici et là-bas. L’AFPS travaille sur des questions de politique internationale et sur des projets concrets : Fabrice Roussel, Maire de La Chapelle-sur-Erdre et deux conseillers municipaux ont participé à une mission en Palestine, en 2009 ; En mai 2010, une flottille humanitaire internationale qui tentait de briser le blocus de Gaza a été violemment attaquée par l’armée israélienne dans les eaux internationales, faisant 9 morts parmi les humanitaires. Avec une dizaine d’autres organisations, l’AFPS a appelé à deux manifestations qui ont rassemblé à Nantes jusqu’à 2000 personnes dont de nombreux chapelains ; en septembre 2010, un concert de soutien à une coopérative de paysans palestiniens a été donné à l’espace culturel Capellia, avec le soutien de la commune. L’AFPS a engagé un partenariat durable avec une association

HORIZONS NOUVEAUX

Soutien humanitaire au Sénégal Six jeunes ont rejoint la banlieue de Dakar au mois de juillet pour rénover les bâtiments de deux écoles et mener une campagne de prévention contre le paludisme. Aidés par les Eclaireuses et les Eclaireurs du Sénégal, ils ont œuvré chaque matin, dans un camp-chantier et rénové deux écoles. Les peintures, les plafonds et les toitures de deux salles de classe, la réfection des sanitaires, dans la première école, à Colobane ; la construction d’un local de rangement, dans la seconde école, à Dieupel. L’après-midi, les chapelains animaient des ateliers de sensibilisation au paludisme pour les enseignants et leurs élèves. Deux outils à l’appui : un plateau sur le principe du jeu de l’oie avec des questions sur la prévention, la transmission et les symptômes du paludisme et un spectacle offert par une troupe de théâtre. Leur mission pleinement remplie, les bénévoles ont profité de quelques jours pour voyager dans le pays, sur la côté sénégalaise et en visitant l’ïle de Gorée.

Des projets reconduits en 2011

Fin août les huit membres de l’association décidaient, en assemblée générale de reconduire leur projet de camp-chantier et de sensibilisation au paludisme pour l’été 2011. Ils mèneront plusieurs actions pour récolter des fonds et financer leur prochain voyage (vente d’artisanat sénégalais au marché de Noël en décembre, organisation d’un concert à Capellia en février…). Si son budget le lui permet, l’association envisage de distribuer des moustiquaires aux jeunes sénégalais, l’été prochain. horizonsnouveaux@free.fr Horizons Nouveaux lance un appel à bénévoles (jeunes de plus de 18 ans).

4

flash infos

L’AFPS agit en France et en Palestine pour rétablir les droits des Palestiniens.

du camp de réfugiés de Jénine (Cisjordanie) qui œuvre pour les handicapés. Ce comité sera invité en mai 2011 à La Chapelle-surErdre, pour Handichap’. http://afps44.france-palestine.org Bernard Pinot - 02.40.77.82.73 - berline44240@wanadoo.fr

IANCA SOLIDARITÉ ROUMANIE

Un échange scolaire enrichissant pour les collégiens

19 élèves du collège de la Coutancière ont rejoint Ianca, en Roumanie, en avril dernier, encadrés par leurs professeurs – Mme Salmon (anglais) et Mme Prentout (documentaliste). Trois membres de Ianca Solidarité Roumanie, Fabrice Roussel, Maire de la Chapellesur-Erdre et Eric Nozay, conseiller municipal subdélégué aux Relations Internationales étaient également du voyage. Chaleureusement accueillis par leurs correspondants et leurs familles, les élèves chapelains ont vite

adopté un mode de vie roumain : cours dans les collèges, rencontre sportive, soirée poésie, visite de Ianca, Braïal – port développé par les grecs au bord du Danube – Brasov, dans les Carpates. Chaque binôme franco-roumain, a été invité à planter un arbre, symbole d’une amitié en développement. Ce séjour en Roumanie faisait suite à la venue des collégiens roumains, en avril 2009, à La Chapelle-sur-Erdre. Hélène Prentout

Supplément Relations Internationales au n°90  

Le supplément Relations Internationales inséré dans le magazine de La Chapelle-sur-Erdre n°90

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you