Page 1

Q U A L I T Y I N P H Y S I C A L T HERAPY Lettre d’info

Promotion de la qualité en kinésithérapie

krachtlijnen_FR.indd 1

16/12/09 10:46


QUALITY IN PHYSICAL THERAPY

Contrôle de l’auto évaluation (AE) et du contrôle inter collégial (CIT) Le projet pilote promotion de la qualité en kinésithérapie a pour but de développer un système d’amélioration de la qualité pour les kinésithérapeutes. Afin d’atteindre ce but, nous faisons appel aux kinésithérapeutes qui sont prêt à tester sur base volontaire le système proposé. Le système vise les kinésithérapeutes qui sont en premier lieu prêts à collaborer à l’auto évaluation (AE). Grâce à une autoréflexion de manière structurée (par des questionnaires standardisés), le kinésithérapeute prendra conscience de son profil de compétences, de la qualité et de l’organisation des soins. Des lignes d’amélioration peuvent être mises en place à partir de cette constatation (activités de formation, réorganisation…) Ce système ne se veut pas contraignant, mais veut vous confronter personnellement vis-à-vis de votre pratique. Deuxièmement, nous voulons réunir dans des Gleks les kinésithérapeutes pour discuter de manière structurée de l’auto évaluation (contrôler) afin de souscrire ensemble des lignes d’amélioration (IT). Le système est non seulement innovant, mais également un défi. Nous espérons que nous trouverons des kinésithérapeutes dans les deux parties du pays pour collaborer et que vous serez l’un d’eux ! Si vous êtes intéressé, vous trouverez de plus amples informations sur : www.axxon.be Collégialement, Fons De Schutter Coordinateur du projet promotion de qualité

La promotion de la qualité pour kinésitherapeutes: une vision actuelle de l’avenir Un système qualité pour le secteur professionnel Le projet pilote pour la promotion de la qualité, financé dans le cadre de l’article 56 de l’assurance maladie, offre la possibilité de développer d’ici 2010 un système de promotion de la qualité pour kinésithérapeutes. Le projet est dirigé par l’association professionnelle, en collaboration avec les instituts de formation et encadré par les autorités et les organismes assureurs. Le résultat de ce projet est (en partie) déterminant pour la forme, la structure et le contenu de la future promotion de la qualité de la kinésithérapie en Belgique. Un système d’accréditation assurera l’enregistrement, le suivi et l’appréciation des kinésithérapeutes qui - sur base volontaire - augmentent leur expertise et implémentent les processus de promotion de qualité dans leur offre de soins.

Les piliers spécifiques du projet pilote: • Cinq aspects importants. • Gestion des connaissances avec l’accent mis sur la recherche de recommandations de bonnes pratiques pour le traitement en se basant sur l’ “evidence based practice”. • Gestion des compétences avec l’accent mis sur l’auto évaluation (AE) et l’appréciation par des collègues kinésithérapeutes (appréciation inter collégiale AI) afin d’acquérir son propre profil de compétences.

2

krachtlijnen_FR.indd 2

16/12/09 10:46


QUALITY IN PHYSICAL THERAPY

• Organisation des soins et du cabinet avec l’accent mis sur l’efficacité et le rendement des soins. • Qualité des soins, avec l’accent mis sur l’intérêt de soins spécialisés. • Informatisation et automatisation avec la possibilité de gérer entièrement l’administration par le dossier électronique.

Un système de promotion de la qualité (accréditation) pour les kinésithérapeutes: La kinésithérapie joue un rôle incontournable au sein de la santé publique. Il est dès lors extrêmement important que le kinésithérapeute maintienne et mette régulièrement à jour sa compétence scientifique (connaissance, compétence et attitude) afin de pouvoir appliquer à tout moment le concept de traitement le plus approprié. Une sensibilisation du kinésithérapeute est également indispensable par rapport aux problèmes à caractère éthique, déontologique et économique, ainsi que face aux problèmes de la pratique de sa profession dans le sens le plus large.

Qu’est-ce l’accréditation ? “L’accreditation est la reconnaissance formelle d’un kinésithérapeute sur base d’une décision d’un organe qui évalue si un kinésithérapeute répond aux exigences minimales de niveau et de qualité fixées préalablement.” Les prestataires de soins peuvent être accrédités uniquement s’ils répondent à certaines conditions (p.e.: atteindre un seuil d’activité minimum, un diplôme reconnu, ...). Pour garder son accréditation, le kinésithérapeute doit, entre autres, également suivre des formations continues. Un système d’accréditation es t proposé dans le but d’encourager les kinésithérapeutes à suivre suffisamment de formations et ainsi de pouvoir garantir des soins de qualité. Le kinésitherapeute acquièrt des point d’accréditation sur base de sa participation aux activités. Pourquoi l’accréditation ? Le thérapeute qui démontre, tant à soi-même qu’aux autres, qu’il propose des soins de qualité selon tous les piliers tels que définis (voir ci-dessus), apporte une plus-value à sa propre pratique et à sa contribution aux soins de santé, ce qui représente un plus par rapport aux patients et collègues. C’est une confirmation envers les autorités et les organismes assureurs. Le professionnel (le groupe professionnel) qui mène une approche critique envers la gestion de sa pratique et qui l’améliore, donnera une impression plus sérieuse à toutes les instances (étude KCE). Votre avantage! Le kinesitherapeute peut afficher cette reconnaissance dans son cabinet comme Axxon peut le faire dans la partie publique du site web. L’association professionnelle peut offrir certains avantages et oeuvrer pour une valorisation financière pour les kinésithérapeutes accrédités.

Sur base volontaire! Le développement d’un système d’accréditation doit être structuré. Dans les prochains mois, des discussions seront menèes avec les instances compétentes. La participation au système d’accréditation se fera sur base volontaire. Le but au départ est de garder le seuil d’entrée assez bas afin que beaucoup de collègues puissent participer. La commission d’accréditation fixe un nombre minimum de points d’accréditation à acquérir pour pouvoir être accrédité. Le nombre de points d’accréditation accordé à une formation continue ainsi que la manière d’accumulation de points d’accréditation seront fixés par cette commission.

3

krachtlijnen_FR.indd 3

16/12/09 10:46


QUALITY IN PHYSICAL THERAPY

Appel à la formation de GLEKs. Afin de structurer la promotion de la qualité, des GLEKs (Groupements Locaux d’Evaluation en KiDemande de formation d’un GLEK nésithérapie) peuvent être créés au sein de cercles (Groupements Locaux d’Evaluation en existants ou futurs. Pour obtenir une organisation des Kinésithérapie) à envoyer à soins de qualité qui soit accessible à tous les kinésiAxxon/Pro.Q.Kine thérapeutes, ces groupes de qualité doivent également Imperiastraat 16 être adaptés aux secteurs d’activité des kinsésithéraB-1930 Zaventem peutes. Un glek peut donc également être organisé Tel 02/70970 80 au sein d’un hôpital ou d’une maison de repos. Ainsi, promotion de la qualité en kinesithérapie une concertation locale de qualité peut comprendre un groupe limité de (6 à 10) kinésithérapeutes qui se réunissent régulièrement pendant plusieurs années. Ces réunions ont pour but la concertation inter collégiale et l’appréciation inter collégial. Un glek peut organiser une présentation par un expert, suivie d’une discussion. Une activité pourraît aussi comprendre l’étude et l’appréciation d’un projet de directive via le peer review par lequel des collègues donnent leur avis sur base de leur connaissance ou leur expertise. Le choix du sujet est en partie fixé par les membres du GLEK. L’important, c’est que les notions telles que l’auto évaluation et le contrôle fassent partie de la méthode appliquée. Vous trouverez un exemple d’inscription sur: www.axxon.be KINESITHERAPEUTE GLEK CERCLE AILE FRANCOPHONE

AILE Néerlandophone

ASSOCIATION PROFESSIONNELLE

Points de départ: les actions complémentaires de l’auto évaluation (AE) et de l’appréciation inter collégiale (AI) : L’AE forme le point de départ de l’amélioration de la qualité. Dans ce projet, des questionnaires sont mis à disposition qui permettent de vérifier la qualité de la pratique professionnelle et qui, en plus de la réflexion par rapport à ses propres compétences et les aspects de l’organisation de la pratique clinique, le feed-back des patients est également pris en considération. A partir de cette AE, le kinésithérapeute peut faire des choix bien précis quant à la planification et la participation aux actions de promotion de la qualité (formations continues). Durant l’AI, la pratique est soumise à l’appréciation des autres (collègues), de préférence sur base des normes ou standards existants. L’AI est un apport important pour l’AE redirigée qui doit mener à une amélioration bien précise. Le kinésithérapeute acquiert ses points d’accréditation sur base de ses actions. De cette manière, le kinésithérapeute peut se constituer son propre portfolio.

4

krachtlijnen_FR.indd 4

16/12/09 10:46


QUALITY IN PHYSICAL THERAPY

Les indicateurs de qualité pour les soins. La gestion interne de l’information ! Pour pouvoir juger de la qualité des soins, l’information est indispensable. Cette information est obtenue grâce à l’enregistrement systématique des données. Nous visons ici l’usage des indicateurs pour mesurer les soins. Les indicateurs ont pour but de les utiliser en fonction d’une amélioration de la qualité.

Les indicateurs Les indicateurs sont souvent exprimés en pourcentages (p.e. % de clients satisfaits). Il est important de trouver les raisons de l’insatisfaction (l’accès? le temps d’attente? le parking? ...) Lors de l’utilisation des indicateurs, il est important de donner des valeurs cibles. Ces valeurs peuvent viser un certain niveau de qualité envisagé (p.e. un taux de satisfaction de 80%). Un indicateur peut aussi être basé sur des valeurs cibles ou des directives (p.e. arriver à une valeur BMI chez des patients cardio vasculaires par moyen d’un programme d’exercices).

Revalorisation de ses connaissances. Les indicateurs seront souvent évalués via l’auto évaluation. Lorsqu’un kinésithérapeute constate une lacune, il peut suivre des formations. Sabine Verschelde Pour le projet pilote «la promotion de qualité en kinésithérapie»

Portfolio Le kinésithérapeute garde à jour ses actions de promotion de la qualité par sa documentation de qualité et inclut les éléments de base dans son portfolio qu’il peut garder par voie électronique sur le site web de l’association professionnelle.

Auto évaluation La dénomination “auto évaluation” est choisie parce que l’auto réflexion et le feed-back des autres mènent finalement à l’auto évaluation.

La charnière entre l’auto évaluation et l’appréciation inter collégiale Une AI est basée sur une AE. Cette AE à son tour est basée sur le profil de compétence, la qualité des soins et l’organisation des soins. Le feed-back des clients est nécessaires pour certains aspects: • Y a-t-il des problèmes spécifiques? • Prévois-je des développements qui nécessitent des adaptations? • Y a-t-il des défis auxquels je veux répondre? (p.e. des collaborations) Tout ceci représente la base qui permet au kinésithérapeute de formuler les points prioritaires d’amélioration.

Les indicateurs de qualité Les indicateurs de qualité donnent une indication de la qualité de certains aspects. Ils permettent dès lors de mesurer et d’enregistrer la qualité. La plupart du temps, les aspects de qualité des soins sont si complexes qu’ils ne peuvent être fixés par un seul indicateur. Vous trouvez cette information, ainsi que la demande de formation d’un GLEK sur: www.axxon.be (partie PQK)

5

krachtlijnen_FR.indd 5

16/12/09 10:46


QUALITY IN PHYSICAL THERAPY

La gestion de la qualité en kinésithérapie Karin Van Loon – Haute Ecole Paul Henri Spaak La gestion de la qualité dans le domaine de la santé, comme dans le secteur de l’entreprise, devient un processus incontournable. Cet article tente de clarifier ces concepts et de les illustrer d’exemples accessibles à tous. La gestion de la qualité porte sur un ensemble d’actions préétablies et systématiques nécessaires pour garantir qu’un produit ou service satisfait aux exigences prévues de la qualité. Replaçons cette démarche dans un contexte historique. En 1986, Deming développe le concept d’assurance qualité et évoque la nécessité d’entrer dans un processus dynamique d’évolution dans ses pratiques professionnelles. Il présente le cycle PDCA (plan, do, check, act) ou spirale d’amélioration continue.

Fig. 1.Roue de Deming

S’impose donc l’utilité de mettre en place des mécanismes, des procédures qui permettront d’anticiper le développement, de vérifier les résultats de nos actions, d’analyser les causes d’un problème, d’appliquer les corrections indispensables et donc d’avoir une pratique professionnelle responsable et transparente.

Les conséquences de l’organisation d’un système de gestion de la qualité sont triples.

• D’un point de vue économique, cela permet d’augmenter l’efficacité d’une organisation (hôpital, cabinet, centre médical, …), la gestion des coûts, • Dans le cadre du management, on peut démontrer la présence de la qualité (hiérarchie, extérieur), • Sur le plan social, cela permet d’optimaliser l’adéquation entre l’offre de soins et les demandes et attentes des patients. Concrètement, il s’agit donc de mettre en place des procédés systématiques : • d’évaluation de son travail tant dans la gestion des connaissances que des méthodes de travail (actualisation des techniques de soins), • d’amélioration de son environnement professionnel tant au niveau de l’organisation des soins (cabinet, institutions hospitalières, autres) que de l’adéquation aux besoins des patients et de la société en terme de soins de santé. Ci-dessus, nous vous présentons quatre manières simples et accessibles à tous pour l’organiser la gestion de la qualité en kinésithérapie. a. b. c.

L’auto-évaluation Les échanges et la confrontation entre pairs (ex. GLEK) Les questionnaires d’évaluation

6

krachtlijnen_FR.indd 6

16/12/09 10:46


QUALITY IN PHYSICAL THERAPY

d.

Le portfolio a. L’auto-évaluation : par exemple par une analyse SWOT (Strenghs, Weaknesses, Opportunities, Threats). Il s’agit d’analyser ses forces et ses faiblesses pour atteindre les objectifs fixés préalablement en tenant compte du contexte et de l’environnement professionnel.

Si on prend pour exemple : l’analyse de la gestion du temps au cabinet

Forces Liés à la personne

• • •

rendez-vous espacés protocoles de traitement bien structurés dossiers à jour

Faiblesses • •

tendance au bavardage arrive toujours en retard

Opportunités Liés au contexte professionnel

• • • •

parking à disposition proximité de plusieurs bus et trams salle d’attente agréable secrétariat efficace

Menaces • •

partage du cabinet, des dossiers avec collègues plusieurs personnes donnent les rendez-vs

Fig. 2. Tableau SWOT

b. Les échanges et la confrontation entre pairs. On entend par là, des échanges, un partage des connaissances entre personnes de même profession. Une forme de regroupement entre kinésithérapeutes est le GLEK (Groupes Locaux d’Evaluation en Kinésithérapie). Un GLEK est constitué de kinésithérapeutes inscrits volontairement (idéalement un maximum de 8 personnes). Ces membres se réunissent régulièrement pour échanger leurs expériences, leurs questionnements avec comme objectif l’amélioration de la qualité. Travailler en confrontation entre pairs se base sur l’hypothèse que dans l’analyse d’une situation, plusieurs personnes vont mettre en évidence des erreurs différentes et que cet échange collectif permettra de les déceler et de les corriger. Les thèmes et méthodes de travail sont variés et sont choisies par les membres du groupe. Par exemples : • Une conférence est donnée par un expert sur la recherche bibliographique, il s’en suit une discussion, • Une réunion est organisée sur l’anamnèse, un kinésithérapeute présente la façon dont il réalise une anamnèse, il s’en suit un échange de points de vue avec les collègues.

c. Les questionnaires. L’évaluation du travail réflexif et du partage des connaissances fait en GLEK (ou lors de toute autre réunion) ainsi que l’auto-évaluation peuvent se faire via un questionnaire d’évaluation de la qualité. Ce questionnaire se construit en différentes étapes allant de l’identification des aspects de la pratique professionnelle à évaluer (ex. accessibilité du cabinet, tenue du dossier kinésithérapique) à la construction d’indicateurs qui vont permet de mesurer ces différents aspects.

7

krachtlijnen_FR.indd 7

16/12/09 10:46


QUALITY IN PHYSICAL THERAPY

Les indicateurs sont donc destinés à être utilisés avec comme objectif une amélioration qualitative. Selon A.Vyt (2009), « il est essentiel que les indicateurs soient précis, univoques et qu’un lien direct existe entre l’indicateur et domaine de qualité visé ». Les responsables de la « Promotion de la qualité en kinésithérapie » (Pro-q-kine) sont à votre disposition pour vous aider dans cette démarche.

d. Le portfolio. Il s’agit d’un dossier constitué par un professionnel en vue de collecter les données relatives à la gestion de la qualité et aux activités réalisées dans le cadre de la formation continuée. Ce portfolio contient selon le parcours personnel du kinésithérapeute: • - les SWOT réalisés • - les attestations de formations continuées suivies • - les comptes rendus de GLEK • - les articles et publications éventuels • - les questionnaires de satisfaction des patients ou d’auto-évaluation. En conclusion, la kinésithérapie est en pleine évolution et il y a lieu d’entrer progressivement dans une démarche de gestion de la qualité. Des moyens simples et adaptés à chaque type de pratique professionnelle existent et peuvent être développés.

1. Grouwels D., Seuntjens L.,Vanden Bussche P.. Doktoren met kwaliteit(2008). Avec la collaboration de Domus Medica. Edition Standaard Uitgeverij. 2. Pro-q-kine, Lignes directrices pour un système de gestion de la qualité en kinésithérapie (2008). 3. MatillonY., Maisonneuve H., L’évaluation en santé (2007). De la pratique aux résultats. Médecine, Sciences, Ed. Flammarion. 4. Vyt A.,Ven A., The Competence, Chart of the European Network of Physiotherapy in Higher Education. Ed. Garant.

8

krachtlijnen_FR.indd 8

16/12/09 10:46

Le Cahier Pro-Q-Kine décembre 2009  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you