Page 1

L’Inter.c m


Sommaire

3

4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21

Mission au Burundi Zumba géante Visite du Véhicube Miam- miam! des collations santé! Mot de la présidente

Mars 2012

L’Inter.c m Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean 1re édition – Mars 2012

Mot du directeur général Trois parutions par année scolaire.

La proposition de Rita Ménard l’emporte! L’école au goût de la science 3e édition du Salon des métiers Chronique – Tête d’affiche

Ce journal est produit par le Service des communications de la Commission scolaire du Lac-SaintJean : Christine Flaherty, directrice, Chantale Tremblay, conseillère en communication, et Ginette Martel, secrétaire de gestion.

Chronique – Santé et sécurité au travail Conception graphique et numérique : ImagerieXpert

CFER – Des locaux mieux adaptés au programme Chronique – Ça fait jaser

Questions ou commentaires : journal_interne@cslsj.qc.ca

Projet motivateur : Hockey pères-fils Chronique – Retour en arrière

www.cslsj.qc.ca

Forces AVENIR 292 trousses scolaires partent pour l’Éthiopie L’Attaquiz, un jeu-questionnaire populaire Chronique – Le conseil des commissaires à l’œuvre

Pour l’élaboration du projet du journal interne, un comité consultatif a été mis en place. L’objectif était de consulter des membres du personnel pour recueillir leurs idées et leurs avis sur l’orientation du journal afin de répondre aux besoins et aux intérêts du personnel.

Le Fonds d’innovation pédagogique Ce comité est composé de :

Chronique – Comité de la qualité de vie au travail La lecture au masculin Quand persévérance rime avec reconnaissance

Jacinthe Bérubé, enseignante, école Saint-Sacrement Jacinthe Girard, directrice, Service des ressources humaines

Chronique – Après 16 h

Nathalie Néron, secrétaire d’école, école Jean-Gauthier

Chronique – Entrepreneuriat

Vittorio Rosamilia, concierge, centre administratif

Chronique – C’est une langue belle…

Manon Lepage, directrice adjointe, Centre de formation professionnelle Alma

À vos agendas

Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

2

L’Inter.c m


Actualité

Mars 2012

Guylaine Dubé, directrice des Services éducatifs

Au cours de l’année scolaire 2010-2011, Guylaine Dubé, directrice des Services éducatifs, et Linda T. Simard, directrice adjointe à l’école Saint-Pierre, ont participé à une mission éducative au Burundi avec l’organisme Éducation internationale. C’est en septembre 2010 que leur aventure a débuté, et ce, pour une durée de neuf mois. L’accord de jumelage prévoyait la réforme du système éducatif burundais dans deux domaines, soit le renforcement des capacités de gestion, couvert par Guylaine Dubé, et l’amélioration de la qualité de l’enseignement, assurée par Lynda T. Simard. C’est donc remplies de volonté et d’enthousiasme qu’elles ont pris leur envol. Linda T. Simard, directrice adjointe, école Saint-Pierre

Pour en savoir plus

École Saint-Joseph (Alma)

CFP Alma

Visite du Véhicube

Zumba géante

En décembre dernier, les élèves du 3e cycle de l’école Saint-Joseph à Alma ont reçu la visite du Véhicube du Grand défi Pierre Lavoie. L’activité de vélo et l’atelier interactif ont grandement capté l’attention des élèves. Vidéo de la visite Article du journal Le Lac-St-Jean

Le 15 février dernier, plus de 200 élèves et membres du personnel du CFP Alma (Centre de formation professionnelle Alma) ont envahi la rue Gauthier, face au Pavillon de la santé Marie-Hélène-Côté, pour participer à une séance de zumba géante. C’est le comité Défi 5/30 du CFP Alma qui a organisé cette activité en collaboration avec le centre de conditionnement Curves. Les participants ont été invités à se présenter avec des objets colorés pour égayer cette heure d’activité physique où les rythmes latins se sont enchaînés. Article du journal Le Lac-St-Jean

Par Marilyn Allard, technicienne et responsable du service de garde à l’école Albert-Naud Une fois par semaine, un groupe classe de l’école Albert-Naud prépare une collation santé pour l’ensemble des élèves de l’école distribuée lors de la récréation. Le groupe est aidé par des membres de l’équipe-école et par des parents bénévoles. À chaque semaine, les groupes classes se succèdent pour la préparation. Pour réaliser ce projet, l’école a obtenu une subvention de 2000 $ de la compagnie Hellmann’s. Exemples de collation : salade de pommes, trempette de légumes, salade de fruits, lait de poule, yogourt aux fruits, friandises aux fruits glacés, etc. Plus de photos Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

3

L’Inter.c m


Mot - Présidente

Mars 2012

Bonjour chers lecteurs et lectrices, Pour ce premier numéro, j’ai pensé vous présenter votre présidente. Finissante d’une technique en administration au Collège d’Alma en 1977, mariée depuis 35 ans et mère de quatre enfants, ce qui m’a amenée à m’impliquer en éducation. J’ai également exploité une garderie en milieu familial pendant plus de 25 ans, tout en gardant un lien avec le monde de la fiscalité. Au départ, je me suis engagée dans l’Association des parents de jumeaux et ensuite ont suivi les différents comités au niveau scolaire. Mon intérêt provenait d’une volonté de suivre le cheminement de mes enfants et, par la suite, le désir d’avoir une meilleure connaissance du milieu scolaire pour pouvoir participer aux discussions, apporter ma contribution et défendre ce beau milieu qu’est l’éducation. Suite à toutes mes années d’implication, je me retrouve depuis trois ans, présidente de la Commission scolaire. Je ressens une grande fierté face au chemin que j’ai parcouru, mais également au travail accompli par chacun de vous. À chaque jour, vous êtes les artisans de la réussite de nos jeunes.

Rappelons que la mise en place de ce service de transport sur le territoire de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est vise à favoriser l’accès à toute la population à certaines infrastructures sportives, à promouvoir le transport collectif et à réduire les gaz à effet de serre. Ce service est offert pour une deuxième année consécutive. En effet, à la suite d’une première année couronnée de succès, Option transport, la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean et le Mont Lac-Vert ont décidé de poursuivre ce service. La Commission scolaire est fière d’établir des partenariats gagnants comme celui-ci pour le développement socioéconomique de son territoire! Communiqué de presse émis en décembre 2011 lors de l’annonce de ce nouveau service. Communiqué de presse émis en décembre 2011 lors du lancement de la deuxième année de service.

Je vous donne rendez-vous à la prochaine parution.

Roxanne Thibeault

Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

4

L’Inter.c m


Mot - Directeur général

Mars 2012

Animée par Mélissa Ratté, l’émission Zone scolaire à TVCogeco est consacrée aux activités de notre commission scolaire. Cette émission mensuelle contient deux parties distinctes : entrevue avec la présidente du conseil des commissaires de la CSLSJ et visite d’un établissement. Au cours de l’année scolaire, huit émissions sont présentées. Les nouvelles émissions sont habituellement diffusées le premier mercredi du mois.

Pour ceux qui ne sont pas clients de TVCogeco, Depuis quelques années déjà, bien des efforts convergent dans le même sens pour toucher du bout des doigts des actions qui sauraient faire la différence quand on parle de réussite pour nos élèves, jeunes ou adultes. L’intervention précoce, l’apprentissage de la lecture et l’écriture, un environnement sain et sécuritaire, l’adaptation des ressources, le respect des rythmes d’apprentissage, … voilà donc des voies que nous avons convenu d’emprunter ensemble. Elles ne sont pas uniques, elles ne sont pas les seules mais ce sont nos choix, des choix gagnants, des choix issus de votre expérience, de vos milieux, des choix qui ont fait l’unanimité mais surtout des choix qui font la différence. Pour contribuer à notre processus d’amélioration continue, bien encadré dans nos conventions respectives, un nouvel outil voit le jour, notre journal interne. Ce journal permettra de faire rayonner nos succès, nos projets et nos ressources à l’intérieur même de notre organisation. Il sera sans aucun doute un levier important pour la concertation et la mobilisation auxquelles nous croyons tous, moi le premier. En effet, je crois fermement que le niveau de mobilisation des ressources dans une organisation est proportionnel à la qualité de la communication interne. Le succès de nos résultats dépend entre autres de la clarté de nos communications. Ce journal permettra une diffusion directe de l’information entre tous les acteurs. Ce sera donc un plaisir pour moi de vous y retrouver à chacune des éditions, de vous lire à chaque fois. Je vous invite donc à m’y rejoindre, ce sera un rendez-vous à ne pas manquer.

Eric Blackburn

Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

vous pouvez visionner les émissions sur la chaîne cslsjalma sur Youtube.

L’émission du mois de février portait sur le CFP Alma.

Lundi : 9 h 00, 13 h, 22 h 30 Mardi : 9 h, 13 h, 19 h, 22 h 30 Mercredi : 9 h, 13 h, 19 h Jeudi : 19 h 30 Vendredi : 19 h 30, 22 h 30 Samedi : 9 h 30, 19 h 30 Dimanche : 9 h 30, 19 h 30

5

L’Inter.c m


Actualité

Madame Rita Ménard, opératrice à l’imprimerie de la Commission scolaire, est la gagnante du concours pour le titre du journal. Elle a remporté le prix associé à ce concours, soit un iPod Touch.

Mars 2012

En décembre dernier, tout le personnel de la Commission scolaire a été invité à soumettre des titres pour notre journal interne. Au total, 49 personnes ont soumis plus de 200 titres. De ce nombre, trois titres ont été retenus (quantité prédéterminée pour ne pas trop diviser le vote). La lutte a été chaude, mais c’est finalement « L’Inter.com » qui a remporté, une proposition de madame Rita Ménard, opératrice à l’imprimerie de notre commission scolaire.

L’objectif de la démarche participative était de trouver un nom qui saurait rallier le plus grand nombre de personnes au sein de notre organisation. Quant à la signification du titre du journal, il pourrait y avoir plusieurs interprétations possibles, alors laissons la gagnante nous expliquer sa création : « Pour moi, le titre L’Inter.com est un jeu de mots avec interne et commission qui représente ‘‘le journal interne de la commission scolaire’’. Il représente également un outil de transmission de l’information. »

Résultats du concours : L’InterMission 24 % - Le paragraphe 34 % - L’Inter.com 41 % Actualité

Par Esther Chabot, directrice de l’école Garnier

En 2011-2012, l’école Garnier a la chance de vivre un projet d’innovation pédagogique unique en sciences. En collaboration avec le Conseil du Loisir scientifique (CLS), depuis septembre dernier, différentes activités visant à favoriser l’éveil à la science des jeunes du primaire sont vécues et ce projet est connu sous le nom de Le goût de la science. Le tout est supervisé par Véronique Gagnon, enseignante de 6e année, en collaboration avec Annick Belleau du CLS. Lors d’un sondage effectué plus tôt en 2011, l’école Garnier avait manifesté un vif intérêt à collaborer avec le CLS afin de répondre à des besoins de support pour les élèves et les enseignantes. Les buts poursuivis par le projet sont :

• rendre les enseignants plus autonomes dans l’enseignement des sciences et de la technologie; • donner aux élèves le goût de la science tout en développant leur motivation et leur sentiment d’appartenance par des activités signifiantes à leur école. À ce jour, les élèves ont eu la chance de s’ouvrir aux multiples visages sous lesquels la science peut se cacher à travers des rallyes scientifiques, une journée spéciale d’activités organisée à l’Halloween et plusieurs questions scientifiques issues d’une concertation avec les enseignantes. Dans les semaines à venir, c’est un défi scientifique auquel les élèves devront faire face, en plus du projet Rêver l’aluminium vécu par la classe de 6e année.

Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

6

Pour les prochaines années, nous continuerons à profiter du matériel acquis, de l’expertise développée par l’équipe-école, des rallyes et des questions scientifiques à discuter en classe.

Dans les semaines à venir, c’est un défi scientifique auquel les élèves devront faire face, en plus du projet Rêver l’aluminium vécu par la classe de 6e année.

L’Inter.c m


Chronique - Tête d’affiche

Mars 2012

Fonction : concierge Établissement : école Saint-Sacrement

«V

ers l’âge de 10 ans, j’aidais le concierge à placer les chaises pour la messe à l’école Jean-Dequen et j’étais récompensé avec des retailles d’hosties », se remémore Rock Gagnon, concierge à l’école Saint-Sacrement. C’est à cet âge qu’il a réalisé qu’il aimait ce métier. Il a d’abord exercé son métier à Télémétropole. C’est le 28 mai 1990 qu’il a été embauché en milieu scolaire. Son premier poste permanent a été au Pavillon Wilbrod-Dufour « de 4 à

minuit ». Il a aussi travaillé pendant huit ans à l’école Saint-Julien. Depuis maintenant cinq ans, il travaille à l’école Saint-Sacrement. « L’ouverture de poste à cette école, qui possède une clientèle particulière, m’avait attirée », souligne-t-il.

confiance en lui, lui avait confié qu’elle était victime d’inceste. Monsieur Gagnon a su la guider vers des ressources pouvant l’aider. « Un sourire, un p’tit clin d’œil, c’est important. On ne sait jamais quel impact ça aura sur l’autre », confie-t-il.

En effet, Rock Gagnon est un homme d’une belle sensibilité qui aime s’occuper des jeunes. Pour lui, c’est important de prendre le temps de jaser avec eux et de créer des liens. Par exemple, le vendredi, il reçoit la visite de Félix (prénom fictif) pour l’aider dans ses travaux. Pour cet élève, passer un moment avec le très gentil concierge de l’école est une activité récompense qu’autorise régulièrement l’enseignante de l’élève.

Pour Rock Gagnon, le personnel de l’école Saint-Sacrement est une belle et grande famille. Bien que chacun contribue positivement au climat de cette école qui accueille des élèves handicapés, monsieur Gagnon mentionne ceci : « j’apprécie beaucoup le travail que font les préposées, elles sont vraiment compétentes, elles ont toute mon admiration! », conclut-il, la passion dans les yeux.

Monsieur Gagnon voit dans son travail bien plus que l’entretien d’une bâtisse. D’ailleurs, il y a quelques années, une élève, qui avait

La chronique « Tête d’affiche » met en valeur une fonction ou un service par l’entremise du portrait d’un membre du personnel.

Actualité

Par Julie Bilodeau, conseillère en orientation à l’école Jean-Gauthier

Le 2 février dernier, à l’école Jean-Gauthier, s’est déroulé la troisième édition du Salon des métiers sous le thème Ça sent l’avenir! Ce salon a comme objectif principal de soutenir les jeunes dans leur processus d’orientation. Une trentaine de professions étaient représentées par des personnes visiblement passionnées par leur travail. Leur présence lors de cette journée a permis de fournir aux élèves une occasion de découvrir des professions très diversifiées. Les élèves ont ainsi pu enrichir leurs connaissances sur plusieurs facettes et exigences de ces professions et métiers.

Ce salon des métiers est un projet réalisé par deux élèves de cinquième secondaire, Vanessa Maltais et Jennifer Jean, avec le soutien de Julie Bilodeau, conseillère d’orientation, Judith Maltais, enseignante, ainsi que le personnel de l’école. L’événement a été une belle réussite! Bravo aux organisateurs et surtout merci aux exposants qui ont bien voulu partager leur passion avec les élèves. Plus de photos

Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

7

L’Inter.c m


Chronique - Santé et sécurité au travail Par Olivier Bergeron et Nicolas Tremblay, Service des ressources humaines

Mars 2012

Grâce à l’ingéniosité de notre personnel, notre commission scolaire s’est mérité deux titres de finaliste régional au Prix innovation 2011 de la CSST.

La force des fusils à haute-pression est suffisante pour couper un tuyau de ciment en deux, soit une pression entre 10 000 et 40 000 livres. Il était donc essentiel de trouver une solution pour améliorer la sécurité de l’opérateur.

Le chariot permet de ranger et de transporter les chaises pliantes de manière sécuritaire.

Pour rendre plus sécuritaire l’opération d’un fusil à haute-pression, des enseignants et des élèves de l’AEP (attestation d’étude professionnelle) en nettoyage industriel de Forgescom ont conçu un positionneur. Cette innovation permet de fournir un appui au fusil tout en permettant un travail multi-angle en plus de rendre impossible tout mouvement de recul ou de basculement du fusil, mettant en danger l’intégrité physique de l’opérateur.

L’an dernier, la CSLSJ et le Collège d’Alma ont fait l’acquisition de 1000 chaises pliantes pour combler des besoins divers aux deux institutions. Le transport et la manutention d’une si grande quantité de chaises étaient problématiques. Monsieur Jocelyn Murray, ouvrier d’entretien à la commission scolaire, a donc conçu un chariot pour résoudre ce problème. Monsieur Denis Tardif, également ouvrier d’entretien chez nous, a assisté monsieur Murray dans ce projet.

Monsieur André Beauchemin, vice-président aux finances à la CSST et deux représentants de Forgescom, monsieur Yoland Audet, directeur, et monsieur Éric Thibeault, agent de développement.

Monsieur André Beauchemin, vice-président aux finances à la CSST, madame Lise Simard, directrice au Service des ressources matérielles et informatiques de la CSLSJ, et monsieur Jocelyn Murray, concepteur du chariot.

Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

8

L’Inter.c m


Actualité

L’inauguration officielle des nouveaux locaux du CFER Lac-Saint-Jean (Centre de formation en entreprise et récupération) s’est déroulée lors d’une conférence de presse le mercredi 22 février. En effet, les élèves et le personnel évoluent maintenant dans un milieu mieux adapté à la réalité de cette école-usine. Les locaux de classe, le laboratoire informatique ainsi que les différents plateaux de travail sont dorénavant regroupés dans un même secteur du PWD (Pavillon Wilbrod-Dufour). Un CFER est une école-usine qui offre une formule éducative adaptée aux élèves en difficulté. L’objectif est de rendre les élèves aptes à participer activement à la société. L’encadrement et les démarches pédagogiques sont adaptés en fonction des besoins de chaque jeune afin qu’il découvre son potentiel et ses aptitudes. Les valeurs chères au CFER sont : rigueur, respect, effort, autonomie et engagement.

Mars 2012

Pour l’année scolaire 2011-2012, 25 élèves y sont inscrits. Le taux d’absentéisme est très faible, car les jeunes s’y sentent bien, ils se soutiennent et s’entraident mutuellement. Autour d’eux gravitent trois enseignants réguliers, une technicienne en éducation spécialisée et deux couturières. Ces adultes sont des modèles, des mentors pour les jeunes.

facturation, approche-client, etc. Ils sont également responsables de la cueillette des piles usées du projet « Jean Pile », réalisé avec la Régie des matières résiduelles du Lac-SaintJean. Ils sillonnent les écoles de la CSLSJ pour les recueillir et en profitent pour sensibiliser les élèves à l’importance du développement durable.

Un CFER est une école-usine qui offre une formule éducative adaptée aux élèves en difficulté.

Pendant leur parcours, échelonné sur trois ans, ils ont à faire 900 heures de stages en entreprise et à acquérir sept compétences, qui diffèrent d’un jeune à l’autre selon leurs forces et vulnérabilités. Après leur formation, ils reçoivent un certificat de formation préparatoire au travail. Des élèves sont parfois embauchés dans une entreprise où ils ont fait un stage.

Les jeunes inscrits au programme du CFER font des apprentissages en français, en mathématiques et en anglais. Au quotidien, ils améliorent leurs connaissances académiques et leurs compétences reliées au marché du travail à travers différentes tâches en lien avec les plateaux de travail : lavage, entreposage,

Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

9

L’Inter.c m


Chronique - Ça fait jaser

Lors de son discours inaugural du 24 février 2011, le premier ministre Jean Charest annonçait que d’ici cinq ans, tous les élèves de 6e année allaient consacrer la moitié de leur année à l’apprentissage intensif de l’anglais. Plusieurs acteurs du milieu de l’éducation, des journalistes et des parents ont été surpris par cette annonce : certains se réjouissent, d’autres ont des réserves. Depuis, le sujet fait couler beaucoup d’encre… Le fait que chez nous, dans notre commission scolaire, l’apprentissage de l’anglais intensif est déjà offert à tous nos élèves du 3e cycle du primaire n’a pas échappé aux journalistes et aux autres commissions scolaires. Ainsi, depuis plus d’un an, notre commission scolaire est invitée à expliquer son modèle sur diverses tribunes. L’historique de notre programme

C’est en 1993 qu’a débuté l’enseignement de l’anglais intensif dans notre Commission scolaire. Au départ, uniquement quatre groupes de 6e année vivaient le programme et les élèves étaient sélectionnés. À l’époque, l’objectif était de trouver une solution pour l’amélioration de nos taux de réussite en anglais. Ce n’est un secret pour personne, l’anglais est davantage

Mars 2012

perçu comme une langue étrangère qu’une langue seconde dans notre région! Il était alors impératif de trouver une solution. Tranquillement, d’autres conseils d’établissement ont fait la demande de ce programme pour leur école. C’est seulement en 2003 que le programme a été démocratisé, c’est-à-dire offert à tous les élèves sans discrimination. En effet, en sélectionnant les élèves, un clivage se créait entre deux groupes d’élèves d’une même école, ce qui avait comme effet pervers de motiver les élus mais de démotiver les autres. Notre modèle actuel

Tous nos élèves ont accès à ce programme, aucun test de classement n’est exigé. Pour l’année scolaire 2011-2012, la très grande majorité de nos écoles primaires offrent le programme d’anglais intensif aux élèves du 3e cycle sur le modèle 50 %, c’est-à-dire une moitié de l’année est consacrée à l’apprentissage intensif des matières de base (anglais, français, mathématique et sciences) et l’autre moitié à l’anglais intensif. Pour faciliter l’organisation des ressources, des écoles vivent le programme en début d’année et d’autres le débutent en janvier. Pour les autres écoles, 33 % de l’année scolaire est consacrée à l’anglais de façon intensive. À chaque année, c’est le conseil d’établissement qui décide si le projet particulier du programme d’anglais intensif se poursuivra dans son école. Celui-ci est impliqué dans l’élaboration du modèle du programme pour son école.

Quelques jours avant l’annonce du premier ministre, la journaliste Sabrina Myre, de Radio-Canada Télévision SLSJ, s’était intéressée à notre programme. Cliquez sur l’image pour visionner son reportage.

Du côté des Services éducatifs de la commission scolaire, il existe depuis trois ans un comité d’évaluation du programme qui voit à son amélioration continue. Entre autres, les enseignants en académique et en anglais sont consultés pour bonifier la réflexion du comité, car l’amélioration de nos taux de réussite en anglais ne

Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

10

doit pas se faire au détriment des autres matières. En 2010, aux épreuves du MELS en 5e secondaire, notre taux de réussite en anglais était de 94 %, comparativement à 64,5 % en 2007, et ce, sans que le taux de réussite dans les autres matières ne soit affecté. Du côté des élèves, l’expérience s’avère positive et bénéfique du point de vue académique, mais aussi pour l’estime de soi. Même pour les élèves en difficulté l’aventure est gratifiante. En effet, tous les élèves débutent le programme pratiquement au même niveau et les premiers jours d’une immersion anglaise sont exigeants pour tous. Se sentir comme les autres est un sentiment très stimulant pour l’apprentissage de ces jeunes. Cette expérience leur est profitable, car plusieurs voient leur estime de soi rehaussés, encore davantage quand ils se découvrent un talent caché, une découverte qui leur aurait été impossible avec une sélection des élèves. Cependant, nous avons une sensibilité accrue pour les élèves qui sont plus à risque, alors selon les besoins, du soutien supplémentaire peut être offert dans la classe lors de la partie académique intensive. Par exemples, le service en orthopédagogie peut être bonifié, une éducatrice spécialisée peut être plus présente, la planification des matières dans la classe peut être revue, etc. Le programme d’anglais intensif est enrichissant pour les élèves qui le vivent. Au départ, quelques jours sont nécessaires pour s’adapter, mais tranquillement, la gêne se dissipe et la nervosité fait place au plaisir d’apprendre. Il faut le voir pour le croire! (reportage)

Pour en savoir plus, tapez « anglais intensif Alma » dans un moteur de recherche et vous constaterez l’intérêt porté à notre programme!

L’Inter.c m


Actualité

Mars 2012

Par Rémi Dufour, enseignant en anglais intensif à l’cole Saint-Joseph (Hébertville)

En septembre dernier, François TremblayArsenault, enseignant en éducation physique, a lancé l’idée de faire un projet motivateur pour les garçons de l’école Saint-Joseph d’Hébertville. Il cherchait une façon d’augmenter la motivation et la persévérance des garçons tout en impliquant les pères auprès de leurs garçons. Cela devait être un projet rassembleur et très intéressant pour ceux-ci. Nous avons donc débuté en novembre le projet motivateur hockey pour les garçons des 2e et 3e cycles. Chaque enfant devait faire signer un contrat à son père dans lequel ce dernier s’engageait à suivre son fils pendant quatre mois et à jouer une partie de hockey pendant les Journées de la persévérance scolaire.

De novembre à février, les élèves se rendaient au gymnase pour pratiquer avant le match ultime. Deux équipes formaient les rangs des Caracals de Saint-Joseph d’Hébertville, une équipe de 2e cycle et une autre de 3e cycle. Le 16 février dernier, pendant les Journées de la persévérance scolaire, les joueurs des Caracals affrontèrent trente-sept pères. Heureusement, les Caracals ont remporté les deux matchs de hockey. Il faut dire que JeanSimon Allard, joueur de hockey connu originaire de Saint-Bruno, jouait avec eux! Également, Charles Hudon des Saguenéens de Chicoutimi est venu pour encourager les équipes.

Après la partie, tous se sont rendus au gymnase pour un souper spaghetti avec une sauce cuisinée par les élèves. Plusieurs surprises attendaient les joueurs. Monsieur Nicolas Martel, conseiller pédagogique impliqué dans les Journées de la persévérance scolaire, a remis une tuque à chaque joueur avec le logo des Caracals. Pour terminer le souper, Charles Hudon a invité tous les élèves à la pratique des Saguenéens à l’aréna de Saint-Bruno le mardi 28 février. Photos supplémentaires

Chronique - Retour en arrière En collaboration avec la Société d’histoire du Lac-Saint-Jean

L’école Sainte-Bernadette, construite au début des années 1920, fut sous la direction des Frères Maristes dès leur arrivée en 1928.

À partir de 1939, année de construction de l’école Saint-Joseph, l’école fut utilisée pour l’enseignement du primaire. Elle fut démolie en 1972, lors des travaux de rénovation urbaine. Les gens d’Alma l’appelaient familièrement l’école Blanche, en raison de sa couleur.

Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

11

L’Inter.c m


Actualité

Mars 2012

Le programme Forces AVENIR au niveau secondaire existe depuis deux ans dans notre région. Jusqu’à maintenant, plusieurs élèves et membres du personnel de notre commission scolaire ont su s’y démarquer. Ce programmevise à reconnaître, à honorer et à promouvoir l’engagement de la jeunesse dans des projets qui enrichissent le savoir, qui suscitent le goût de la réussite, le dépassement personnel et le développement du sens civique, contribuant à la formation de citoyens conscients, actifs et responsables, à la fois enracinés dans leur collectivité et ouverts sur le monde.

Lauréat au gala régional

Édition 2011

Maxime Simard Catégorie Élève engagé École Curé-Hébert

Lauréats de la semaine et finalistes au gala régional

Shana Collard Catégorie Élève persévérant École Curé-Hébert

Jean Gaudreault, enseignant Patrice Gilbert, enseignant Catégorie Personnel engagé Catégorie Personnel engagé École Curé-Hébert École Jean-Gauthier

Projet « Luminaires pour la vie » Projet« Programme reconnaissance » Catégorie Projet engagé Catégorie Projet engagé École secondaire Camille-Lavoie École Curé-Hébert

Édition 2012

Lauréats en date du 18 février 2012 - Le gala régional aura lieu le 3 juin prochain Serez-vous le prochain finaliste ou la prochaine finaliste? Roxanne Roy, agente de sécurité Sarah-Ève Potvin Catégorie Personnel engagé Catégorie Élève engagé École Curé-Hébert École Curé-Hébert

Alex Lalancette Catégorie Élève engagé École secondaire Camille-Lavoie

Jean-Philippe Lapointe Catégorie Élève engagé École Curé-Hébert

François Carrier, enseignant Catégorie Personnel engagé Pavillon Wilbrod-Dufour

Projet « Costa Rica » Catégorie Projet engagé École Curé-Hébert

Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

12

L’Inter.c m


Actualité

Mars 2012

Par Esther Chabot, directrice à l’école Bon-Pasteur

Pour l’année 2011-2012, le comité vert de l’école Bon-Pasteur désirait proposer un projet en lien avec la valeur « solidarité » qui doit être travaillée quand on est membre des Écoles Vertes Brundtland. Les élèves membres du comité ont donc décidé de promouvoir le projet « Amour » qui consiste à envoyer des trousses de matériel scolaire en Éthiopie. Les élèves ont d’abord présenté un film démontrant que beaucoup d’enfants dans le monde n’ont pas les mêmes facilités scolaires que les nôtres.

Le défi de ce projet était de trouver l’argent pour fournir les trousses. C’est alors que l’esprit entrepreneurial de nos élèves et de nos enseignantes s’est encore une fois mis en œuvre. Il a donc été décidé de profiter de la présentation du spectacle de musique de Noël pour organiser un marché. Tous les élèves ont confectionné divers objets décoratifs, des bijoux, des cartes de Noël et ont vendu des livres usagés. Les profits engendrés par ce projet entrepreneurial ont finalement permis d’assembler 292

trousses qui ont été envoyées en Éthiopie à la fin février avec la collaboration de l’organisme CODE. Bravo à tout le personnel et aux élèves pour ce beau geste de solidarité!

Le projet « Amour » est un programme de l’organisme CODE qui inspire les jeunes à travers le Canada depuis plus de 20 ans à penser mondialement, agir localement et faire une différence. (Vidéo)

Actualité

Par Pascal Tremblay, enseignant en mathématique à l’école Jean-Gauthier

Pour sa troisième année consécutive à l’école JeanGauthier, le jeu questionnaire Attaquiz remporte un franc succès parmi les élèves et les professeurs de l’école. L’Attaquiz est un jeu questionnaire de rapidité créé et animé par Pascal Tremblay, enseignant en mathématique de l’école.

Pour le tournoi hiver 2012, qui vient de commencer, cinq équipes de quatre joueurs, dont neuf enseignants, sont inscrites. C’est un événement rassembleur pour les enseignants et les élèves. Les sourires dans l’assistance démontrent bien que le jeu est apprécié du public (jeune et adulte).

Le jeu est simple. Tous les joueurs ont en leur possession une poignée-interrupteur. Le droit de parole va au plus rapide, à l’exception de certaines questions qui sont posées à tour de rôle.

L’Attaquiz utilise la Console PT pour ses opérations, 4e secondaire, est l’une des meilleures une invention de Pascal Tremblay. Il s’agit d’une joueuses depuis les débuts de l’Attaquiz. boite à laquelle sont reliées huit poignées-interrupteurs et un logiciel. Sur l’écran géant, les pointages des joueurs et des équipes s’affichent en temps réel.

Tous les jeudis midi, orthographe, calcul mental, sciences, géographie, gentillés, drapeaux, éléments chimiques et bien d’autres sont autant de domaines sur lesquels s’affrontent les joueurs. Plus de 50 questions sont lues à chaque partie. La console du jeu est présentée sur écran géant dans un local de classe.

Marianne Lachance, élève de

Vous êtes les bienvenus à assister à une partie. L’audience est ouverte à tous. Oseriez-vous même défier l’une de nos équipes? Le défi est lancé! Pour plus d’information, communiquez avec le directeur de l’école, monsieur Marc-Pascal Harvey.

Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

13

Dane Berry, enseignant en histoire à l’école Jean-Gauthier, ne manque jamais un Attaquiz.

L’Inter.c m


Chronique - Le conseil des commissaires à l’œuvre Par Christine Flaherty, secrétaire générale et directrice des communications

Pour cette première chronique, j’ai pensé donner un éclairage général quant au rôle du commissaire et à l’exercice des pouvoirs du conseil. Le conseil des commissaires de notre commission scolaire est composé de 21 personnes, soit 19 commissaires élus par la population et 2 commissaires-parents. La fonction des commissaires comporte deux volets : • un rôle politique, à titre de représentants de la population de leur circonscription. Quant aux commissaires-parents, ils représentent et font valoir les points de vue et les intérêts des parents; • un rôle d’administrateurs publics en lien avec les pouvoirs décisionnels du conseil des commissaires. Dans l’exercice de leur rôle d’administrateurs publics, les commissaires prennent des décisions relatives aux orientations, à l’organisation et au fonctionnement de notre commission scolaire. Les pouvoirs du conseil des commissaires proviennent de deux sources. Premièrement, la Loi sur l’instruction publique accorde nommément certains pouvoirs au conseil des commissaires. Dans d’autres circonstances, la Loi accorde le pouvoir de décider à la Commission scolaire. C’est là qu’un conseil des commissaires peut donner une orientation au niveau de la gestion de la commission scolaire, en confiant certains pouvoirs à différentes personnes au sein de l’organisation par un Règlement de délégation de fonctions et pouvoirs.

Mars 2012

Notre conseil des commissaires a entièrement revu son Règlement de délégation de pouvoirs en avril 2011. La philosophie du conseil derrière ce règlement : le plus de pouvoirs possibles doivent être dévolus aux milieux ; les décisions doivent se prendre où se déroule l’action. Pour la prise des décisions qui relèvent du conseil des commissaires, celui-ci s’est donné une organisation afin d’assurer une gestion efficiente, une bonne connaissance des dossiers en vue d’une prise de décision éclairée ainsi qu’une participation active des membres du conseil. Des « commissions de service » ont été mises en place. Elles sont reliées aux services éducatifs, aux ressources humaines, aux ressources matérielles et informatiques et aux finances. Les objets de décisions relevant du conseil y sont étudiés en détail et des orientations sont proposées au conseil qui prend une décision finale.

Dans l’exercice de leur rôle d’administrateurs publics, les commissaires prennent des décisions relatives aux orientations, à l’organisation et au fonctionnement de notre commission scolaire.

Depuis quelques semaines, les boutons de Facebook et de Twitter ont été ajoutés aux articles des sections Nouvelles et À surveiller de notre site Web. Vous êtes fiers d’un projet? Cliquez sur l’un des boutons pour le partager à votre entourage! Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

14

L’Inter.c m


Actualité

Mars 2012

Le Fonds d’innovation pédagogique a été créé par le conseil des commissaires en 2003 afin de soutenir les initiatives des établissements au niveau pédagogique. À chaque année, les projets présentés par les établissements sont soumis à un comité et évalués selon divers critères préétablis, incluant : la contribution du projet au développement pédagogique de notre commission scolaire, les aspects novateurs du projet, la réponse à un besoin identifié des élèves, la mobilisation du milieu, la transférabilité dans d’autres écoles et l’implication des élèves dans l’élaboration et la réalisation du projet. Pour la présente année scolaire, voici les 13 projets qui ont été retenus (dans les volets 1 à 4) et qui se sont partagé l’enveloppe budgétaire de 50 000 $ dont dispose le Fonds : • Pour mon avenir, j’explore les métiers, école Saint-Joseph (Alma); • Théâtre d’ombres corporelles et d’objets, école Saint-Joseph (Alma) ; • Mini-cantine, école Saint-Joseph (Alma); • Le réveillon d’antan, école Saint-Julien; • La cantine santé, école Saint-Julien; • L’envol 2, école Notre-Dame; • Une chanson pour notre école, école Notre-Dame; • Chandellerie, école Notre-Dame-de-Lorette; • L’école au goût de la science, école Garnier; • La comédie musicale : je te raconte le Petit Prince, école Notre-Dame-du-Rosaire; • J’entreprends ma spiritualité, un projet des sept écoles primaires du secteur nord; • Défi-Action, École secondaire Camille-Lavoie;

• L’eau, l’énergie qui propulse, école Curé-Hébert; • Ouvre et découvre, école Curé-Hébert; • Tisser des liens, école Curé-Hébert; • TICS et mathématiques, école Jean-Gauthier; • Tradition culturelle et religions : l’Afrique subsaharienne, un monde à découvrir, école Jean-Gauthier; • L’estime de soi en Artmonie, Centre de formation générale des adultes; • Le coin de l’avenir, Centre de formation générale des adultes; • Court métrage FBC, Centre de formation générale des adultes; • Génie inventif, Centre de formation générale des adultes; • Mise en place de l’enseignement individualisé en soudage-montage, Centre de formation professionnelle Alma.

Cliquez ici pour une brève description de tous les projets.

Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

15

L’Inter.c m


Chronique - Comité de la qualité de vie au travail Par Olivier Bergeron et Nicolas Tremblay, Service des ressources humaines sion scola mmis ire Co

du

Lac -S

Mars 2012

aint-Jean

Le Comité de la qualité de vie autravail (CQVT) a pour mandat de développer une approche préventive sur la qualité de vie au travail en concertation avec tous les partenaires de la commission scolaire. e t se

s partenaires syndicaux

Il vise les buts suivants : • faire la promotion de la qualité de vie au travail auprès du personnel; • développer différentes approches pour le personnel en difficulté; • mettre en place des moyens pour faciliter l’accueil et la réinsertion au travail du personnel; • favoriser le développement d’une culture axée sur le respect et le sentiment d’appartenance. Le comité a pour responsabilités de : • promouvoir des habitudes de vie favorisant le mieux-être; • être à l’écoute des besoins du milieu; • promouvoir des mécanismes de protection pour la santé mentale et physique; • publiciser des ressources d’aide internes et externes; • faciliter l’accueil et la réinsertion du personnel; • appuyer la concertation avec d’autres organismes quant à une utilisation judicieuse des ressources d’aide internes et externes.

Le CQVT est un comité paritaire de notre commission scolaire. Il est composé de : • Martine Gagnon (école Saint-Pierre), représentante de l’Association des directeurs et directrices des établissements; • Josette Gagnon (CFGA), représentante du Syndicat des employés du soutien manuel; • Sonia Lamirande (école Saint-Pierre), représentante du Syndicat de l’enseignement; • Sandra Maltais (Saint-Sacrement), représentante du Syndicat des employés du soutien technique; • Michel Simard (CFGA), représentant de l’Association des cadres scolaires; • Sylvain Vézina (ÉSCL), représentant du Syndicat des professionnelles et professionnelles; • Nicolas Tremblay, représentant du Service des ressources humaines; • Olivier Bergeron, représentant du Service des ressources humaines.

Les Journées

reconnaissance

Qu’est-ce qu’un aidant naturel? C’est une personne qui : • prend le temps d’écouter sans juger et qui sait garder un secret; • sait encourager à aller chercher de l’aide; • aide à trouver des solutions; • peut provenir de n’importe quel secteur de l’organisation; • donne un peu de temps sur une base volontaire et bénévole. Les responsabilités des aidants naturels sont : • être à l’écoute du personnel en difficulté; • assurer un soutien immédiat et temporaire; • promouvoir la demande d’aide; • collaborer à démystifier la santé mentale; • référer ou mobiliser des ressources disponibles; • faire un suivi interne au besoin. Liste des aidants naturels (cliquez ici)

Depuis deux ans maintenant, nous vivons des activités dans le cadre des Journées reconnaissance du personnel. Chapeautées par le CQVT, ces journées sont un des moyens du plan stratégique mis en place pour souligner l’excellence du travail de chacun. Près de 84 % d’entre vous ont participé aux activités proposées par votre direction. Le plaisir était manifestement au rendez-vous, car le taux de satisfaction à notre sondage s’élève à 88 %. Cliquez ici pour voir des photos d’activités organisées les 25, 26 et 27 janvier derniers.

Recherchés Nous sommes présentement à la recherche de nouveaux aidants naturels. Parlez-en à votre direction ou contactez Olivier Bergeron (poste 5506) ou Nicolas Tremblay (poste 5512) au Service des ressources humaines. Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

16

Également, notre directeur général a pris le temps de nous adresser quelques mots dans une vidéo qui fut diffusée sur le portail Édu-groupe. (Cliquez sur la photo pour revoir la vidéo – format wmv.) Également, dans l’émission Zone scolaire du mois de février, la présidente du conseil des commissaires a tenu à remercier les membres du personnel pour leur dévouement. Cliquez ici pour voir la vidéo (à la 5e minute). « Cliquez ici pour voir la vidéo »

L’Inter.c m


Actualité

Mars 2012

Pour une deuxième année consécutive, le comité Promotion de la lecture de notre commission scolaire réitère le projet de modèles de lecteurs masculins dans les classes du primaire. Ce projet vise à développer l’intérêt des garçons pour la lecture. L’an dernier, plus de 600 de nos élèves ont reçu la visite de 22 de nos employés masculins qui ont bien voulu se prêter au jeu. À chaque visite, les choix de lecture sont variés et les échanges avec les élèves le sont tout autant, au grand plaisir des petits et des grands! Plus de photos

Le 14 février dernier, à l’école Saint-Sacrement, les élèves de la classe de Josée Laprise ont reçu la visite du directeur général, monsieur Eric Blackburn. Ancien enseignant en français, ce fut un plaisir pour lui de transmettre sa passion aux élèves pour la langue de Molière.

Actualité

Par Natalie Minier, AVSEC (animatrice de vie spirituelle et d’engagement communautaire), au nom du personnel de l’école Saint-Joseph (Alma)

Depuis toujours, nous nous soucions de la réussite de nos élèves. Et qu’en est-il des enfants qui font des efforts constants sans parvenir aux résultats désirés? C’est dans cette optique que la direction de notre école, soit madame Stéphanie Bonneau, monsieur Maxime Boudreault, enseignant, et moi-même avons organisé des activités parascolaires afin de reconnaître les efforts de ces jeunes.

En effet, durant les Journées de la persévérance scolaire, des midis ont été animés par les élèves du gouvernement étudiant. Au menu : jeux d’adresse, intellectuels et physiques ainsi qu’une remise de diplômes de félicitations. Des billets de participation pour des tirages ont été remis à chacun. Ces élèves sont retournés en classe le sourire aux lèvres et le cœur confiant : ils savent désormais qu’ils sont importants pour nous tous!

Qu’en est-il des enfants qui font des efforts constants sans parvenir aux résultats désirés?

Plus de photos

Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

17

L’Inter.c m


Chronique - Après 16 h

Mars 2012

En plus de son travail de technicienne en organisation scolaire à l’École secondaire Camille-Lavoie, Josée Plourde donne de son temps pour entraîner des membres du personnel de la commission scolaire au spinning, en compagnie d’André Robichaud, enseignant en éducation physique à la même école. Cette idée leur est venue avec le projet de la commission scolaire, en lien avec le plan stratégique, de donner accès gratuitement aux membres du personnel aux salles d’entraînement de nos écoles secondaires. « Avec l’activité du spinning, des liens se sont créés entre employés et c’est vraiment plaisant de se connaître d’une autre façon », souligne Josée. Lors de cette activité de spinning, elle souhaite transmettre sa passion pour le sport. Comme elle le répète souvent : « l’important ce n’est pas l’intensité, c’est de bouger! ». Josée est une grande sportive. Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Avant l’âge de 30 ans, Josée battait probablement des records de sédentarité! Un surplus de poids la dérangeant, un jour elle décida de se prendre en main et débuta des cours de step. En 18 mois, elle perdit 100 livres. Aujourd’hui, le sport fait partie de son mode de vie : « J’y suis accro et, en plus, c’est le meilleur des antidépresseurs! », dit-elle parfois en riant. En mai prochain, elle prendra part pour une deuxième année consécutive à l’événement d’envergure Au tour des jeunes Desjardins avec quatre élèves de son école. « J’adhère à l’objectif de cette activité et je veux moi aussi contribuer à motiver les gens à adopter un mode de vie sain ». En plus de pratiquer plusieurs sports, Josée a comme passion le chant. Elle s’implique dans le festival Mussisimo de son école en participant au Show du personnel, qui aura lieu le mercredi 28 mars prochain à 19 h à la salle Luc Tessier. Pendant la période estivale, elle chante également lors de mariages. La chronique « Derrière le titre » met en valeur des talents, des passions ou des accomplissements de membres du personnel. Pour proposer le nom d’un collègue, écrivez un court texte expliquant la raison de ce choix à journal_interne@cslsj.qc.ca.

Au cours des derniers mois, la chaîne cslsjalma a été créée sur Youtube. L’objectif premier était de mettre en ligne l’émission mensuelle de la commission scolaire Zone scolaire diffusée à TVCogeco. Au fil du temps, d’autres vidéos s’ajouteront. Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

18

L’Inter.c m


Chronique - Entrepreneuriat Par Audrey Dallaire, conseillère pédagogique – dossier entrepreneuriat

Mars 2012

Pour la 14e édition, le Concours québécois en entrepreneuriat (CQE) a décidé de simplifier le mécanisme d’inscription au Concours. Chaque établissement a reçu le Guide de participation 2011-2012 pour expliquer toutes les étapes de participation au Concours et de l’inscription des projets entrepreneuriaux du primaire et du secondaire à la mesure de sensibilisation à l’entrepreneuriat du MELS (qui permet d’aller chercher un montant de 50 $ par élève jusqu’à un montant maximal de 750 $). N’hésitez pas à présenter vos projets, les chances de gagner au niveau local sont très intéressantes. Tous les documents nécessaires sont disponibles dans le communiqué sur Édu-Groupe et aussi dans les dossiers publics Outlook. Les responsables ont jusqu’au mardi 13 mars 2012 à 16 h (date limite locale) pour déposer tous les documents nécessaires sur le site du concours au www.concours-entrepreneur.org et valider leur inscription.

Initiée l’an passé par la Table régionale en entrepreneuriat, l’Équipe étoile entrepreneuriale du Saguenay–Lac-Saint-Jean est composée d’entrepreneurs et d’intrapreneurs régionaux qui rayonnent de par leur engagement touchant au développement d’une culture entrepreneuriale dans la région. Rendus disponibles aux intervenants du milieu qui réalisent des actions de sensibilisation en entrepreneuriat, les représentants de l’Équipe étoile se sont déployés sur le territoire pour donner des conférences, participer à des tables rondes, etc. Cette année, la Table ajoute une nouvelle équipe présentant la relève entrepreneuriale. D’une manière symbolique, cette équipe permettra aux jeunes de comprendre davantage que l’entrepreneuriat peut se réaliser à tout âge. Les Étoiles de la relève regrouperont donc dix jeunes du niveau primaire au niveau collégial qui se seront démarqués pour leur attitude de leader dans la réalisation de projets à valeur entrepreneuriale. Pour de plus amples informations : www.tableentrepreneuriat.com

• Nous avons deux équipes Jeunes Entreprises (JE) à l’École secondaire Camille-Lavoie : La coquina qui fabrique des sushis dessert et des petites gâteries et la JE Ecolo Box qui fabrique des boîtes de rangement. Le programme JE est conçu pour aider les groupes de jeunes à apprécier et à mieux comprendre le rôle du milieu entrepreneurial dans notre société avec l’appui d’un conseiller bénévole du monde des affaires local. www.entrepreneuriat002.com/JeunesEntreprises.aspx • Entrepreneuriat 002, l’organisme régional responsable de l’organisation du CQE a maintenant son site Internet : www.entrepreneuriat002.com • Le CQE national a aussi lancé cet automne son tout nouveau site Internet plus vivant et dynamique. Le site est toujours logé à la même adresse : www.concours-entrepreneur.org • Les écoles secondaires Jean-Gauthier et Curé-Hébert font parties du projet pilote du Réseau des écoles secondaires entrepreneuriales qui a pour objectif de stimuler et favoriser l’échange ainsi que la concertation entre les différentes écoles secondaires et le milieu

Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

socioéconomique. Il vise aussi à permettre l’acquisition d’outils, de connaissances et de compétences en matière d’intégration de la culture entrepreneuriale, dans le cadre scolaire. Ce projet pilote, échelonné sur deux ans, est supporté par la Table régionale en entrepreneuriat. • Le Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec (RCJEQ) a procédé au lancement d’une nouvelle plate-forme dédiée à la promotion de l’entrepreneuriat chez les jeunes : J’entreprends.ca. Ce site présente des témoignages d’entrepreneurs dynamiques âgés de 16 à 24 ans issus des 17 régions du Québec.

Date limite locale du CQE : mardi 13 mars Finale locale du CQE : vendredi 20 avril Finale régionale du CQE : mercredi 2 mai Finale provinciale du CQE : mercredi 20 juin

19

L’Inter.c m


Chronique - C’est une langue belle...

Le pronom dont est sans doute le pronom relatif dont l’emploi est le plus délicat. Pour l’utiliser correctement, il faut savoir que dont « cache » toujours la préposition de. Ce lien entre dont et de remonte à l’origine latine de dont, qui est de unde « d’où ». Comme pronom, dont remplace toujours un nom, qu’on appelle l’antécédent. Exemples : - C’est l’auteure dont je t’ai parlé. (dont remplace auteure; je t’ai parlé de l’auteure) - Il a téléphoné au consultant dont je lui ai donné le nom. (dont remplace consultant; le nom du consultant) - Elle a reçu un prix pour ce film dont elle est si fière. (dont remplace film; elle est si fière de ce film)

Mars 2012

L’existence de la préposition de « cachée » dans dont impose certaines contraintes dans l’emploi de ce pronom. Il faut en effet éviter d’utiliser dont lorsque l’antécédent, c’est-àdire le nom que remplace dont et qui le précède immédiatement, est lui-même déjà lié à la préposition de. On distingue ainsi trois cas de redondance de de avec l’emploi de dont.

Une autre erreur consiste à employer un déterminant possessif dans la subordonnée relative introduite par dont; il y a redondance, car ce déterminant implique lui aussi un de (sa maison = la maison de Marie). Exemple : - J’ai parlé à ce psychologue dont tu connais sa sœur.

Une première erreur est d’utiliser dont avec un antécédent précédé de la préposition de.

L’emploi de l’article défini (le, la, les) plutôt que du déterminant possessif permet d’éviter la redondance. On a alors : - J’ai parlé à ce psychologue dont tu connais la sœur.

Exemple : - C’est de cette voiture dont j’ai envie. On évite cette redondance en enlevant le de ou en changeant dont pour que : - C’est cette voiture dont j’ai envie. - C’est de cette voiture que j’ai envie.

Enfin, on ne peut employer le pronom en dans une subordonnée relative introduite par dont; il y a redondance, car ce pronom « cache » toujours lui aussi un de (cette promotion, il en est heureux = il est heureux de cette promotion). Exemple : - Il m’a vanté cet ordinateur dont il en est très satisfait. On écrira plutôt : - Il m’a vanté cet ordinateur dont il est très satisfait.

Information provenant de la Banque de dépannage linguistique du site Web de l’Office de la langue française : www.oqlf.gouv.qc.ca

Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

20

L’Inter.c m


Mars 2012

Mardi 20 mars, 19 h 30 Séance ordinaire du conseil des commissaires Salle 215 du centre administratif de la CSLSJ Jeudi 22 mars, 9 h à 16 h 30 Activité portes ouvertes dans le cadre de la Semaine québécoise des adultes en formation Objectif : informer sur les services offerts par la CSLSJ. Au pavillon de formation en employabilité, 775, boul. St-Luc, Alma.

Mercredi 28 mars, 19 h « Show du personnel » dans le cadre du Festival Musissimo de l’École secondaire Camille-Lavoie Salle Luc Tessier de l’ÉSCL

Mercredi 2 mai, 19 h Nouvelle émission de Zone scolaire TVCogeco

Jeudi 29 mars, 19 h Secondaire en spectacle : finale de l’École secondaire Camille-Lavoie Salle Luc Tessier de l’ÉSCL

Jeudi 22 mars Finales régionales des concours en mathématiques : Primaire, Opti-Math et Opti-Math-Plus

Avril Finales locales et finale régionale du Concours québécois en entrepreneuriat

Du 22 au 24 mars Finale régionale d’Expo-sciences

Mercredi 4 avril, 19 h Nouvelle émission de Zone scolaire TVCogeco

Du 24 mars au 1er avril Semaine québécoise des adultes en formation Mardi 27 mars, 19 h « Show de la parenté » dans le cadre du Festival Musissimo de l’École secondaire Camille-Lavoie Salle Luc Tessier de l’ÉSCL

Mardi 22 mai, 19 h 30 Séance extraordinaire du conseil des commissaires Salle 215 du centre administratif de la CSLSJ 20, 21 et 22 mai Au tour des jeunes Desjardins www.autourdesjeunesdesjardins.com 14 mai au 8 juin « Vox Libera » au 91,7 FM Activité radio des élèves de l’École secondaire Camille-Lavoie

Mardi 17 avril, 19 h 30 Séance ordinaire du conseil des commissaires Salle 215 du centre administratif de la CSLSJ

13 au 20 mai Festival de Théâtre Amodivertis de l’École secondaire Camille-Lavoie Salle Luc Tessier de l’ÉSCL

Mai Mérite régional du sport étudiant

Dimanche 3 juin Gala régional de Forces AVENIR

Prochaine parution : début du mois de juin 2012 Date limite pour recevoir des articles : vendredi 18 mai 2012 16 h Quelques consignes : • texte court (maximum 250 mots). Il est également possible de faire parvenir uniquement une photo avec un court texte explicatif; • rédaction par le personnel; • prénom et nom de l’auteur du texte, sa fonction et son établissement ou service (le texte peut être signé par plus d’une personne);

• pour les photos : - photo haute résolution en .JPG; - photo la plus nette possible; - avoir l’accord des personnes photographiées.

Transmettre vos textes et photos à l’adresse suivante : journal_interne@cslsj.qc.ca.

Questions ou commentaires : journal_interne@cslsj.qc.ca

Faites part de vos commentaires en complétant un court sondage. Ce sondage sera disponible jusqu’au vendredi 30 mars.

Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

Cliquez ici pour accéder au sondage. 21

L’Inter.c m

L'Intercom Mars 2012  

Journal interne de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you