Issuu on Google+

The HEConomist Mai 2011 | N°5

Comité des Etudiants HEC

HEC Lausanne Sailing Team

Retrouvez toutes les newsletters, photos & vidéos du HEC Lausanne Sailing Team à la CCEDHEC en rejoignant son groupe sur Facebook !


2

The HEConomist | Mai 2011

Mot de fin d’année

Par Benoît Gavillet Votre dévoué Président 2010-11 ment de plaisir que nous avons œuvré à vous représenter et à vous divertir. Tous les membres du Comité vous souhaitent donc bonne chance pour cette dernière ligne droite et on se réjouit de vous retrouver tous à ces trois Cooldowns. Le 1er juin, le Comité fermera ses portes. Il ne sera donc plus possible d’acheter quota(s), livre(s) ou calculatrice(s). Nous seront néanmoins toujours présents pour répondre à vos questions par mail à info@ comite.ch. C’est avec énormément de plaisir que toute notre équipe vous a accompagné durant cette année 20102011. Merci à vous et j’espère à bientôt!

Après un accident de 4L sur la route en Espagne, une descente à ski sous les projecteurs, une soirée jet-set à Montreux, un carnaval, un trophée gagné un autre perdu, du sable plein le Mica ou encore un souflé de bougie, sans oublier un certain nombre de projets à rendre et (entre autre) une dealine assez importante dans les semaines prochaines… Nous sommes tous sur les rotules en cette fin de semestre. Alors reposez-vous ! Et ne vous inquiètez pas ! Quelques semaines de repos et le Comité vous proposera encore des moments de folies : TROIS Cooldowns ! Alors aucune excuse pour ne pas travailler, vous aurez de quoi fêter dès la ligne d’arrivée passée. Pour une grande partie de no- Quoi ? Vous n’avez pas votre pull HEC tre équipe ce fin de semestre sonne !? Alors ruez-vous à notre bureau comme la fin de notre engagement pour acheter une des dernières pièces pour le Comité. C’est avec énormécollectors en M ou en L.


3

The HEConomist | Mai 2011

Politique Universitaire

Le Comité HEC au service des étudiants Vous n’êtes pas sans savoir que le Comité des Etudiants HEC est là pour vous représenter et vous défendre auprès des instances d’HEC. Afin de réaliser au mieux cette tâche, nous avons besoin de connaître vos souhaits, vos craintes, vos remarques, vos questions… Le simple fait d’être plus de 1500 étudiants inscrits en HEC représente en soi une source de problèmes organisationnels, que ce soit au niveau des horaires de cours, des (in)capacités des salles de classe ou de l’opacité de certaines corrections d’examens.Tous ces points à traiter font partie du cahier des charges d’un responsable de la Politique Universitaire qui, soit dit en passant, n’attend que vos feedbacks pour passer à l’action. Apporter de la transparence aux corrections d’examens, voilà le but que s’est fixée la Politique Universitaire en cette fin d’année académique. Des corrections d’examens compréhensibles, un barème des notes ainsi qu’un corrigé détaillé représentent à mon sens un droit fondamental propre à chaque étudi-

ant. Le Comité des Etudiants HEC, par l’intermédiaire de son responsable de la Politique Universitaire, vous encourage à prendre connaissance de vos examens et à signaler les manquements relatifs aux corrections à l’adresse mail suivante : info@comite. ch En espérant que vous ferez valoir vos droits, je vous souhaite bonne chance pour vos examens et vous adresse mes cordiales salutations ! François Buchard Responsable Politque Universitaire Impressum Editeur : Comité des Étudiant HEC Internef, CH-1015 Dorigny presse@comite.ch www.comite.ch Rédacteur en Chef : Samuel Grandchamp Imprimeur : S’Impression, Saint-Prex Copyright © 2011 Comité HEC

POUR TOUTES QUESTIONS: INFO@COMITE.CH


4

The HEConomist | Mai 2011

HEC Lausanne Sailing Team Compte-rendu de la Course Croisière EDHEC Après 20 heures de voiture et 8 jours à Lorient, nous pouvons enfin vous rapporter quelques bonnes nouvelles ! Le HEC Lausanne Sailing Team est fier de rentrer en Suisse avec un beau palmarès : 6ème au classement général de la CCEDHEC en Grand Surprise, 2ème international derrière HEC Montréal (ils nous piquent ce trophée que nous détenions depuis 3 ans mais on est quand même restés amis avec eux), et 1er 100% étudiant dans sa catégorie ! Ces résultats sont les meilleurs jamais réalisés par le team. En effet, aucun équipage suisse n’avait gagné en catégorie étudiant depuis plusieurs dizaines d’années. Pour l’anecdote, le HEC Lausanne Sailing Team a même été PREMIER au classement général après trois jours de régate, mais est redescendu en 6è place au final. Mais la CCEDHEC, ça ne se passe pas que sur l’eau : pour les autres étudiants, il y a aussi le Trophée Terre (raid multisports) et le Trophée Sable (tournoi de sports de plage). Et surtout le Club International (Club Inter’ pour les intimes), espace où se retrouvent tous les équipages venus de loin après les régates pour découvrir

chaque soir la cuisine et culture d’un des autres équipages. Nous avons ainsi goûté aux gaufres belges, pancakes au sirop d’érable canadiens, spécialités sénégalaises et autres tapas espagnols, et avons organisé avec les équipes de l’UNIL et de l’EPFL la désormais très fameuse soirée suisse avec raclette et vin blanc du terroir bien entendu. Ce qui est spécial dans cet événement, c’est surtout son ampleur : créée en 1969, la CCEDHEC est le 1er événement étudiant sportif d’Europe. Elle rassemble aujourd’hui 3’000 étudiants participants, et 10’000 visiteurs en tout sur le village. La compétition est ouverte à tout le monde, en France et surtout ailleurs : à peu près n’importe qui peut décider de monter une équipe Mer, Terre ou Sable et participer à l’un des Trophées. A HEC Lausanne, c’est le Comité HEC qui centralise cette activité, mais il n’est pas nécessaire de faire partie d’une association pour participer… Donc si l’un d’entre vous veut tenter l’aventure côté Terre ou Sable, qu’il ou elle se lance ! La CCEDHEC restera certainement un des meilleurs souvenirs de mes 3 ans à HEC Lausanne… L’aspect sportif de la compétition est


The HEConomist | Mai 2011

évidemment très important et fort en émotions, mais ce qui est particulier dans cette régate, c’est tout ce qu’il y a autour de la course : le village, ses animations (saut à l’élastique à partir d’une nacelle par exemple), les stands des écoles et des entreprises qui soutiennent la manifestation, le Club Inter’, le terrain de Beach volley/ foot/handball/rugby où nous avons vaincu HEC Montréal au foot (oui, même si j’ai aussi joué !), les soirées sous le chapiteau tous les soirs, et son « JT » qui diffuse les images des moments forts de la journée. Nous avons eu la chance de passer au « JT » plusieurs fois durant la semaine, notamment grâce aux corps d’athlètes de notre équipage préparant son bateau au port, et à leur Team Leader (?!) qui ne pouvait pas se tenir tranquille dans l’interminable file de l’avitaillement le matin (les sponsors offrent chaque jour de quoi pique-niquer à nos vaillants navigateurs).

5 Avant de vous laisser lire les prochains articles passionnants, je tenais à vous relater à travers une petite anecdote que le HEC Lausanne Sailing Team a brillé à la CCEDHEC par son fairplay. L’équipage a en effet été appelé 1er lors de la remise des prix du Trophée International, mais sachant que celui-ci revenait à nos rivaux de toujours, HEC Montréal, nous les avons laissé monter sur scène. Après tout, c’est aussi une facette importante de la course : on est tous étudiants ou presque, certains là pour gagner… et aussi pour s’amuser. Enfin, tout cela n’aurait pas été possible sans nos généreux partenaires que nous remercions chaleureusement : KPMG, HEC Lausanne 100, Willerfunds, la Ville de Lausanne, Pro Béton SA, Silver Club Terre Sainte, qui ont fait de la CCEDHEC une aventure inoubliable ; et les partenaires qui ont fait vivre la Passerelle pour vous : Amstein, Batiplus, Ceylor, Champagnes Millésimes, mac4students, Toshiba, sans qui vous n’auriez pas eu les news et images du team chaque jour, et toutes les animations correspondantes ! Et finalement un grand merci à vous de nous avoir suivis et acclamés (ou pas). A l’année prochaine et bon vent ! La Team Leader


6

The HEConomist | Mai 2011

L’interview du successeur Quel a été ton secret pour reprendre le poste de responsable de l’équipe de Quelques chiffres clés: voile au Comité ? Mon secret c’est des années d’expérience, ca fait déjà 2 ans que je fais la CCEDHEC. Donc je pense que je connais la structure dans son ensemble, ce qui me permet de reprendre le poste de la meilleure des manières. Quelle sera ta touche personnelle pour gérer la prochaine équipe ? Ma touche personnelle ? Ca va être la relation avec les autres : les étudiants, les autres participants, les participantes (ndlr : haha)… Il va falloir créer des relations proches, afin de rendre la faculté plus visible.

- 1er évènement sportif étudiant d’Europe - 3000 étudiants - 10’500 visiteurs - 1.8 millions d’euros de budget - 171 bateaux - 22 nationalités - 141 écoles françaises et internationale représentées - 1986.56 km aller-retour pour Lorient - 398 articles dans la presse écrite - 4heures44 d’émission à la télévision - 41 verres vides à ramener en fin de semaine - 0 équipage 100% étudiants devant nous - 1 appel à la police - 173 remarques péjoratives sur notre nationalité venant des frocards - 346 remarques péjoratives sur les frocards


The HEConomist | Mai 2011

7

Cite nous une anecdote drôle de la (ndlr : disqualification) à la dernière CCEDHEC ! manche qui nous fait perdre la 1ère place. Le meilleur souvenir, il y en a L’anniversaire de Thomas, par exem- tellement ! Par exemple faire découple : on était tous sortis, sauf Thomas! vrir la raclette et les bienfaits suiIl dormait tout seul, alors on a décidé sses aux français et autres équipages de lui sauter dessus en rentrant à 2 étrangers comme celui du Sénégal. heures du matin, tous ensemble on l’a bien réveillé ! Ca lui a quand même Et encore... fait plaisir, et on lui a souhaité un jo- 15 stupidités entendues à la VHF par yeux anniversaire mémorable. Quels seront ton meilleur et ton pire souvenir de cette année au sein du HEC Lausanne Sailing Team ? Il n’y a pas de pire souvenir quand on fait la CCEDHEC… sinon le BFD

minute - 6 minis saucissons pour un repas pour 7 personnes - 600 minutes passées à la cuisine dont 587 par la Team Leader - 7 athlètes en leggings au p’tit dèj’ tous les matins

Sports

La Nuit du Foot Cette année le Comité des Etudiants HEC est ravi de vous proposer une Nuit du Foot revisitée pour le plus grand plaisir des amateurs mais aussi de ceux qui aiment se prélasser au soleil entre amis ! En effet, que vous soyez un afficionado du ballon rond ou juste un simple étudiant qui aime pratiquer un sport entre potes, cette soirée est faite pour vous ! Plutôt que de s’enfermer dans un espace clos nous avons donc fait les choses en grand et nous avons réservé les terrains extérieurs du centre sportif de

l’Unil rien que pour vous. Sur place, bonne ambiance, foot, de quoi se restaurer et surtout du soleil (on l’espère !). Ca vous tente ? Des questions ? Alors passez nous voir au Comité ! Inscriptions sur place par équipes de 6 joueurs. Bien entendu, ces inscriptions sont aussi ouvertes aux étudiants hors HEC (EPFL, UNIL). Et si vous ne préférez pas jouer, passez quand même boire un verre ! Alexis Dias Responsable Sports


8 LE DOSSIER

The HEConomist | Mai 2011

Obama, tournant de campagne Article paru dans L’Hebdo du 5 Mai 2011

Par Christophe Passer

Avec l’opération pakistanaise, le président américain a peut-être pris une option décisive pour sa réélection l’an prochain. Désormais, les républicains ont à nouveau peur de lui. Quand il est apparu dans le poste télé, dimanche soir, arrivant dans le corridor de l’aile Est de la Maison Blanche, il marchait chaloupant, avec cette drôle de décontraction un peu retenue, souplesse de basketteur rigidifié dans le costume sombre, habité à la fois de jubilation et de la gravité de l’instant. Barack Obama reste un génie de la communication politique. Parce qu’il a le sens de la politique, justement, et aussi de la grandeur, du moment, et une qualité dans le discours inégalée dans l’Amérique contemporaine. C’est évidemment plus facile lorsqu’il s’agit d’annoncer une bonne nouvelle, fût-elle la mort violente d’un homme, fût-il un ennemi honni et détesté en Amérique comme personne ne l’est ou ne le fut. Ton direct, droit au but, style sobre, dignité plus qu’humilité, vague mot gentil aux Pakistanais. Et surtout l’intelligent et répété passage, rap-

pelant son formidable discours du Caire en juin 2009, sur une guerre dirigée non pas vers les musulmans, mais contre une négation d’Allah: les terroristes islamistes. Dans les écoles de spin doctors, on va se repasser ce numéro en boucle. Obama additionné de l’aura de Jack Bauer: le cocktail parfait. Dans l’Histoire. Car Ben Laden immergé en enfer, Barack Obama est une fois de plus dans l’Histoire. Il l’était déjà par son irruption et sa stupéfiante élection en 2008. Mais cette image survendue, espérance hypertrophiée envers le Nouveau Messie s’était érodée contre le mur du réel, les attaques du Tea Party et des républicains.


The HEConomist | Mai 2011

Crise financière, marée noire en Louisiane, contradictions de ses engagements, difficultés à sortir d’Afghanistan, litanie des compromis budgétaires frustrants avec le Congrès: l’ordinaire d’un président. Mais il fallait encore y ajouter l’épaisseur poisseuse de la haine contre lui, le procès permanent sur ses origines, sa légitimité, une agressivité nauséabonde et relayée sur Fox News. On peine par ici à saisir la fureur de ses adversaires. Les élections du midterm, l’automne dernier, avait montré leur détermination. Désormais, ils ont peur à nouveau. Peur que Barack Obama ait peut-être gagné d’ores et déjà sa réélection de 2012. On peut chipoter comme on veut, il demeurera celui qui a eu la peau du plus grand ennemi de l’Amérique. En un pays ou le rôle de commandant en chef du président est si important, toute fragilité sur ce thème devient terrain de prédilection pour les assaillants venus du vieux parti. Obama faible, Obama indécis, Obama en Jimmy Carter bis (la catastrophique opération de libération des otages américains en Iran en 1979), Obama et ses appréhensions devant le feu: toute cette artillerie ré-

9 publicaine, ripolinée depuis des mois, a volé en éclats dimanche soir. L’ancien maire de New York Rudolph Giuliani a aussitôt reconnu que «le président a pris beaucoup de risques, et fait les bons choix». De George Bush ou Dick Cheney, l’ensemble des leaders républicains

«Je pense que le président a pris beaucoup de risques et fait les bons choix» Rudolph Giuliani, ancien maire républicain de New York

ont dû faire allégeance, et le féliciter. Il n’y a guère eu que Sarah Palin pour refuser de prononcer le nom du président, préférant honorer les militaires et les vieilles «bonnes décisions» de Bush: elle était grotesque. Joueur de poker. A dix-huit mois de l’échéance présidentielle, la confiance envers la gouvernance d’Obama stagnait avant l’opération commando aux alentours de 46%. Elle va grimper, augmentée aussi par

LA VERSION NUMERIQUE EST AUSSI DISPONIBLE EN LIGNE SUR WWW.COMITE.CH !


10 les images heureuses du président annoncé à Ground Zero cette semaine. Pour la suite, la crise économique perdurera et sera mère des batailles durant la campagne. L’hyperpuissance ne mérite plus son nom, tant l’argile sur laquelle elle se

“Il ne s’agit pas non plus de surestimer à moyen terme l’impact de la mort de Ben Laden sur l’électorat.” meut semble friable. Il ne s’agit pas non plus de surestimer à moyen terme l’impact de la mort de Ben Laden sur l’électorat. Surtout, cet effet serait ruiné par des représailles terroristes d’envergure contre les Etats-Unis, et l’inquiétude est forte. Mais pour le moment, on ne va pas se bousculer au portillon pour affronter Obama l’année prochaine: attendre 2016, pour les ténors qui voudraient s’y frotter, apparaît comme une ambition moins incertaine. Au début du mois d’avril,

The HEConomist | Mai 2011

Barack Obama a lancé sa campagne. Il est parti tôt, trop tôt, ânonnaient les Cassandre. Réunir un trésor de guerre d’un milliard de dollars expliquait cet empressement. Moins d’un mois plus tard, il est redevenu contre toute attente un candidat coriace et favori. Samedi, lors d’un banquet à Washington, il a d’abord ridiculisé Donald Trump, qui l’attaquait depuis des semaines en exigeant son bulletin de naissance. Obama a annoncé à l’assistance médusée qu’on allait voir le film de sa venue au monde, avant de lancer un extrait du... Roi lion. Le milliardaire, pour faire bonne figure, fut contraint de s’associer à l’hilarité générale. A un autre moment, l’un des comédiens du Saturday Night Live de NBC, populaire émission de télé, s’était lancé dans un sketch, ironisant sur Ben Laden tenant quotidiennement un show sur la chaîne des interventions gouvernementales. Alors, la caméra a fait un plan de coupe sur le président. Il riait, ne laissant rien transparaître du drame décisif qui allait se jouer quelques heures plus tard à Abbottabad. Un blogueur du New York Times a réagi à ce flegme, écrivant que personne, désormais, ne voudrait plus se risquer au poker face à un joueur comme Barack Obama.


11

The HEConomist | Mai 2011

Conférence

De 0 à 10 millions en cinq ans Chers étudiants, chères étudiantes, tout d’abord merci beaucoup à tous d’avoir participé à la conférence de M. Jean Todt le 5 avril dernier qui je l’espère vous aura pleinement satisfaits. Je vous propose à présent une nouvelle et dernière conférence pour cette année académique. Nous aurons la chance de recevoir M. Pascal Meyer, fondateur de l’entreprise QoQa.ch. Ce jeune entrepreneur suisse a créé cette entreprise il y a maintenant 5 ans. Aujourd’hui QoQa ne cesse de s’accroître d’année en année et compte un chiffre d’affaire annuel dépassant les 10 millions de francs suisses et cela sans faire de publicité du tout. Le concept est simple : chaque jour à minuit, QoQa.ch met en vente un produit à prix réduit pour une durée de 24h ou jusqu’à épuisement du stock. Pour son 5ème anniversaire, Mister QoQa a notamment vendu une cinquantaine de Mini Cooper avec 30% de rabais. Ces dernières sont parties en seulement quelques minutes. QoQa.ch est également la première entreprise à avoir proposé l’iPad 2 en Europe et avait déjà vendu en 2010 quelques 1000 iPads en suisse romande et cela en seulement 4

minutes. Comme je l’ai probablement déjà dit dans certains de mes précédents articles, la clé du succès en matière d’économie dans les prochaines années se trouve sur Internet. Je pense qu’il reste encore énormément d’opportunités à exploiter sur le web et que c’est vous : « Managers de demain » qui devrez les saisir. Je vous invite donc tous le lundi 16 mai à venir participer à cette incontournable conférence. C’est une occasion en or de revenir sur une success story 100% suisse de l’ère du Web. J’espère vous voir nombreux…

Cyril de Bavier Responsable Conférence



HEConomist Mai 2011