Page 1

ts n e g a s e de d i u les G b e a L s n o sp

ĂŠco-re


Edito ous les jours, notre vie professionnelle nous donne l’opportunité d’agir pour réduire nos impacts sur l’environnement. Etre éco-responsable, c’est s’engager sur des gestes simples : cette démarche - peu contraignante et pleine de bon sens - est avant tout un état d’esprit. Pour vous accompagner dans cette démarche, le Conseil général a lui aussi adopté de nouveaux comportements afin de réduire l’impact de son activité sur l’environnement. Ainsi il a introduit des clauses environnementales pour l’attribution de ses marchés publics. Nous sommes plus de 2 100 agents au Conseil général et quelques 5,2 millions à travailler dans les administrations : si nous bougeons tous ensemble, nous pouvons faire changer les choses. Dès maintenant, chaque geste compte !

T

2


Sommaire L’eau..........................................................................................................................................4 L’électricité....................................................................................................8 12 Le chauffage.............................................................................................

Les transports 16 et déplacements......................................................................... 20 Les consommables.....................................................

3


eAu Agissons, car chaque geste compte… L’eau est un patrimoine naturel à préserver, menacé par le gaspillage et par une pollution grandissante. La consommation d'eau douce a été multipliée par 7 au cours du XXème siècle : elle double tous les 20 ans et augmente plus vite que la croissance démographique. L'eau salée (mers et océans) représente 97,5 % de l'eau sur la planète; l'eau douce 2,5 % seulement. Or, cette eau douce est souvent inaccessible : glaciers, neiges, nappes souterraines profondes. Pour notre consommation et nos usages, nous ne pouvons avoir recours qu'à 0,3 % de l’eau douce disponible dans les rivières, ruisseaux, réservoirs et lacs.

L'eau au Conseil général de la Marne… La consommation d'eau annuelle du Conseil général est de l'ordre de 9 036m3 (soit l'équivalent de 3 piscines olympiques). En moyenne, nous utilisons 5 648 litres par personne et par an soit 25 litres par jour, par agent (données 2007 hors collèges). Pour le Restaurant Inter Administratif (RIA) de Châlons, la consommation atteint 10 litres par repas servi soit 8 000 litres par jour. 4


Le Conseil général m'accompagne Des systèmes d’économies d’eau sont installés lors du remplacement des équipements sanitaires (chasses d’eau à double débit, boutons-poussoirs…). Maintenance régulière des systèmes d’alimentation et de distribution d’eau. A titre expérimental : récupération des eaux de pluies dans les collèges de Suippes, de Mareuil le Port et de Frignicourt.

5


+ Je m’assure que le robinet soit fermé après utilisation. + Je ne laisse pas couler l’eau lorsque je me lave les mains. + J’utilise les débits différenciés des chasses d’eau lorsqu'ils existent. + Je préviens le service Maintenance du Patrimoine dès que je décèle une fuite : tél 03 26 69 51 23 ou email : maintpat@cg51.fr

Pour laver mon véhicule de service, je choisis le moyen le plus économe, comme par exemple les stations de lavage.

6


Le saviez-vous ?  Rincer sa tasse à café, vider l'eau altérée des fonds de bouteilles plastiques… autant de

petits gestes quotidiens. Au lieu de jeter l'eau, pourquoi ne pas la récupérer et s'en servir pour arroser les plantes

• Une fuite en goutte-à-goutte sur un robinet peut représenter jusqu’à 35 000 litres d’eau par an. •• Une chasse d’eau qui fuit pendant 1 an est équivalente à environ 3 600 douches! ••• Quand on se lave les mains, laisser couler l’eau revient à doubler, voire tripler, le volume d’eau consommé.

de nos bureaux ?



Une idée de la CSD Châlons

Rive Droite

7


électRiciTé Agissons, car chaque geste compte… En 25 ans (1980-2005), la consommation d'électricité dans le monde a fait un bond de 49 % et cette augmentation se poursuit. Depuis l'an 2000, la consommation électrique due à Internet a doublé.

L'électricité au Conseil général de la Marne… En 2006, notre collectivité (hors collèges) a consommé 3 031 429 kWh, soit l'équivalent de 1 000 ménages ! En 2007, la consommation électrique dans les bâtiments du Conseil général situés Place du Forum de l'Europe à Châlons (DSD, Archives et RIA) s'élève à 572 668 KWh, pour ce seul site.

8


Le Conseil général m'accompagne Le service Maintenance du Patrimoine intervient notamment pour optimiser la gestion des énergies : analyse de consommation, optimisation des installations. Ainsi, il peut installer des détecteurs de présence dans les endroits peu fréquentés et les lieux de passage (ex : RIA). Les ampoules classiques sont remplacées par des ampoules basse-consommation. Une attention particulière est portée sur l’aspect environnemental lors des acquisitions du matériel informatique. Pour pallier les oublis, le service informatique a programmé l'arrêt automatique des ordinateurs dans la nuit de vendredi à samedi.

9


Lumières + Dans la mesure du possible, je place mon bureau perpendiculairement à la fenêtre pour bénéficier au mieux de la lumière naturelle. + J’éteins la lumière de mon bureau quand je n’y suis pas. J’éteins les locaux communs en les quittant (salles de réunions, toilettes, couloirs…). Ordinateurs et appareils électriques + Je paramètre la mise en veille de mon ordinateur (écran et disque dur) pour minimiser sa consommation entre deux périodes d’utilisation. + Je m’absente (réunion, repas) : j’éteins mon écran. Je pars en fin de journée : j’éteins tout (écran et unité centrale). + Je ne laisse pas fonctionner sans interruption les appareils électriques surtout la nuit et en fin de semaine (y compris les cafetières…). Impressions ou photocopies ? + D'une manière générale, les photocopieurs consomment moins d’énergie que les imprimantes. + Pour la reprographie de grandes quantités et de documents volumineux, le service imprimerie met à la disposition des agents du Conseil général des moyens adaptés et économes en énergie. 10


Mise en place de détecteurs de luminosité naturelle dans les Collèges de Suippes, Mareuil-le-Port et Frignicourt. Quand l'éclairage naturel est suffisant, les détecteurs n'autorisent pas l'allumage des lumières. Sinon, l'éclairage est progressif, en fonction de la luminosité naturelle ambiante.

 Couper toutes les veilles peut être facile : il suffirait de brancher les appareils concernés sur une multiprise à interrupteur.

 Une idée du service

Le saviez-vous ?

Le Conseil général, une action phare

• En fonctionnement, un ordinateur consomme de 80 à 200 W. En mode veille, il consomme encore près de 15 W. Eteint mais sous tension, il consomme encore!

•• Les ampoules basse consommation durent 6 à 7 fois plus longtemps que les ampoules classiques et consomment 4 à 5 fois moins d’énergie. ••• Les lampes halogènes produisent beaucoup de chaleur et sont donc très gourmandes en électricité.

informatique

11


chauffage Agissons, car chaque geste compte… Le chauffage a un impact sur l'environnement : en 2002, en France, le chauffage des lieux de travail et des habitations représente 19 % des émissions de gaz à effet de serre (cause du réchauffement climatique).

Le chauffage au Conseil général de la Marne… En 2008, le patrimoine départemental est constitué de 220 bâtiments, soit environ 640 000 m2. Le Conseil général est équipé de 45 chaudières dans ses bâtiments (hors collège), principalement alimentées par du gaz (70 %), soit une facture de 1,2 M d’euros par an.

12


Le Conseil général m'accompagne Tous les ans, les équipes du Conseil général engagent des travaux de maintenance, assurent le suivi régulier des installations et consacrent 100 000 € pour l’achat de nouvelles chaudières plus économes et de systèmes de gestion technique du chauffage.

13


+ Pour permettre une bonne diffusion de la chaleur, je ne couvre pas les radiateurs et climatiseurs avec des dossiers ou d'autres objets. + Lorsque j’aère mon bureau, je coupe ou je baisse le chauffage si j’en ai la possibilité. J'évite d’ouvrir les fenêtres trop longtemps dans une salle chauffée ou climatisée : pour aérer une pièce, 5 minutes par jour suffisent. Le Conseil général, une action phare Réalisation d'un bâtiment passif (CSD Châlons rive gauche). Il s’agit d’un bâtiment ayant une consom-mation inférieure à 15 kwh/an/m2 soit proche de 0. Utilisation des énergies renouvelables : - le collège de Suippes est chauffé par une pompe à chaleur sur nappe phréatique… - puits canadien et ventilation en double flux au Collège de Frignicourt - des panneaux photovoltaïques sur le gymnase du collège de Suippes. - pompe à chaleur air/eau à la circonscription des infrastructures et du patrimoine de Reims. 14


Le saviez-vous ?  Si les fenêtres de votre bureau sont munies de stores ou de rideaux, fermez-les l’hiver en fin de journée et le weekend, afin de réduire les pertes de chaleur.

• Une chaudière déréglée peut engendrer une surconsommation de 15 %. •• Une bonne isolation peut faire économiser jusqu’à 30 % de chauffage. ••• La température conseillée dans un bureau est de 19 °C. •••• Un degré supplémentaire représente 7 % de consommation en plus et 7 % de gaz carbonique en plus dans l’atmosphère.

Pendant l’été, fermezles la journée pour empêcher votre bureau de surchauffer.

 Une idée du groupe des éco-correspondants 15


TransPoRTs Agissons, car chaque geste compte… Les transports représentent à eux seuls 57 % de la consommation mondiale de pétrole. Les transports sont responsables d'émissions de gaz à effet de serre (GES) et d’une grande partie de la pollution de l’air (gaz, particules…), ce qui a des conséquences sur l’évolution du climat et sur la santé publique. En France, les trajets domicile/travail représentent 30 % de l’usage des transports routiers. En ville, un déplacement automobile sur quatre est inférieur à 1 km or le premier kilomètre pollue quatre fois plus que les autres. Par voyageur transporté, un bus pollue 10 à 20 fois moins qu’une voiture.

Les transports au Conseil général de la Marne… En 2007, notre collectivité a consommé 538 017 litres de carburant et a parcouru 6 101 244 km soit 152 tours de la Terre ! Le Conseil général dispose de 564 véhicules de service (en 2008). 16


Le Conseil général m'accompagne - Création d’un outil intranet pour favoriser le covoiturage et soutien à un site de co-voiturage marnais www.e-deplacements.fr - Mise à disposition de véhicules roulant au GPL. - Mise en place d’un suivi régulier de l’entretien des véhicules. - Réalisation d’un tableau de bord des kilomètres parcourus et des consommations de carburant. - Optimisation de la gestion du parc automobile par la création d'un “pool” à disposition des agents pour leurs déplacements professionnels. - Mise en œuvre du plan de déplacement des agents : le Conseil général fournit des cartes de bus pour les déplacements professionnels des agents de la direction de la solidarité (Reims et Châlons). - Expérimentation : mise à disposition de vélos pour effectuer certains déplacements professionnels en milieu urbain.

17


Pour les trajets domicile travail + Si j’habite tout près du bureau : je m’y rends à pied ou à vélo. + Si j’ai plusieurs kilomètres à parcourir : j’utilise au maximum les transports en commun existants. + Si ma commune est mal desservie, je pense au covoiturage. Pour les déplacements professionnels + Je pense aussi au covoiturage pour les déplacements professionnels. + Je privilégie les transports en commun (train) pour les longs trajets (stage…) + J’optimise la programmation des réunions : lorsque j’organise une réunion, je choisis un lieu qui limite les déplacements de chaque participant + J’optimise les déplacements en groupant les rendez-vous sur le terrain. + J’utilise de manière préférentielle les modes de déplacement doux pour les petits trajets urbains (vélo, marche, par exemple). + J’adopte une conduite souple. + J’évite l’usage systématique de la climatisation qui augmente la consommation du véhicule. + Je fais entretenir mon véhicule de service régulièrement. 18


Le saviez-vous ?

• En moyenne, une voiture de service émet plus de 4 tonnes d’équivalent carbone par an. •• Limiter les déplacements autommobiles, favoriser l’usage des transports en commun, les modes de déplacements doux et le covoiturage, c’est limiter le stress.

 Développer le covoiturage c’est diviser les frais de la déplacements et favoriser convivialité

 Une idée de la division des investissements routiers

19


consommables Agissons, car chaque geste compte… La production annuelle d'ordures ménagères par habitant a doublé entre 1960 et 2000 pour atteindre 354 kg par habitant et par an en 2004. Le coût de la gestion des déchets a triplé sur les 15 dernières années. Si le tri reste essentiel, le meilleur déchet est avant tout celui qu'on ne produit pas !

Les consommables au Conseil général de la Marne… En 2008, notre collectivité a consommé 18 400 ramettes de papier A4 blanc (20 080 en 2007) et 100 tonnes de papiers ont été collectées et recyclées.

20


Le Conseil général m'accompagne Le service documentation privilégie la dématérialisation en choisissant des abonnements électroniques. Le service logistique récupère du mobilier de bureau, le répare, le transforme au besoin et lui offre ainsi une deuxième vie. Le matériel informatique du Conseil général, considéré comme obsolète pour nos besoins, est offert à des associations. Le Conseil général a mis en place plusieurs dispositifs de tri (papier, cartouche d’encre, piles, déchets médicaux,..) qui ont permis, par exemple, de collecter : - sur les 6 premiers mois de l’année 200 819 kg de piles pour les sites DGSD et DSD - un volume total de 403 litres de déchets et seringues utilisées par la PMI en 2007 - 371 cartouches pour imprimante laser et 207 cartouches pour imprimante jet d’encre en 2007.

21


+ J’utilise les dispositifs mis en place pour trier les déchets + Je privilégie les impressions et photocopies recto/verso + J’utilise les enveloppes « navettes » pour les envois entre services du département. + Je maîtrise l’impression de mes documents : je n’imprime pas tous les courriels. + Je privilégie les courriers et les invitations par courriels (en évitant un doublon papier). + J’utilise le verso des feuilles déjà imprimées comme brouillon. + J’utilise l’impression en noir et blanc ainsi que la qualité « brouillon » (ou« Mode éco ») afin d'économiser les cartouches d'encre

22


Avant d'imprimer, utilisez « l'aperçu avant impression » C'est un outil bien pratique qui aide à la mise en page des documents, à vérifier le choix des pages à

imprimer... L'image proposée nous invite souvent à retravailler la mise en

forme pour éviter 1 ou 2 voire 3 lignes perdues sur le haut d'une page. On peut aussi éviter les impressions "ratées" en utilisant les correcteurs d'orthographe et grammatical sous Word.

 Des idées du Forum Agenda 21 intranet du CG

•• Près de 1,2 M de cartouches d'encre sont vendues en France chaque année et seulement 10% d’entre elles sont recyclées. ••• Chaque année en France, sont mis sur le marché environ : - 27 000 tonnes de piles à usage unique, soit 875 millions d'unités - 3 850 tonnes d'accumulateurs rechargeables, soit 68 M d'unités.

selon l’Observatoire "piles et accumulateurs",

Le saviez-vous ?



• 75 kg par an ou 30 ramettes /an : c’est le poids moyen de papiers de bureaux consommés par chaque personne travaillant dans l’administration ou le tertiaire.

23


conseil général de la marne 40 rue Carnot 51 038 Châlons-en-Champagne cedex tél : 03 26 69 51 51 fax : 03 26 21 49 81 courriel : contact@cg51.fr

www.com-in-creation.fr

www.marne.fr

Ce guide imprimé sur papier certifié a été réalisé par le groupe des éco-correspondants du Conseil général de la Marne

Des petits - pour des grands +  

Guide des agents eco-responsables du Conseil général de la Marne

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you