Issuu on Google+

Rapport d’activité

2009-2010

École nationale supérieure d’architecture de Toulouse


5

1. Les instances, les enseignants

6

les commissions réglementaires p Les commissions et organes propres à l’établissement p Les enseignants p Les établissements partenaires

7 11 13 14

p Le conseil d’administration,

2. Les faits marquants de l’année 2010

16

3. L’enseignement de l’architecture

20

p La formation initiale p L’organisation des études p Les chiffres en 2009-2010 p L’habilitation HMONP p La préparation au concours des AUE p La formation professionnelle : le CIFCA

4. Les relations internationales

p Les nouveaux accords bilatéraux p La mobilité étudiante p La mobilité enseignante p Les workshops étudiants p Les voyages d’études p L’ENSA dans les réseaux internationaux p Relations internationales et communication p Actions de coopération avec le Mali

5. La recherche

p Le LRA : une entité unique pour un projet commun p L’Institut de la ville p La Maison de l’archéologie p Activités scientifiques p Un lien fort entre enseignement et recherche

21 22 23 30 32 33

36

37 38 41 41 44 45 46 46

48

49 50 50 51 56

6. La diffusion de la culture architecturale p Les cycles de conférences p Les expositions p Les partenariats : CMAV (Centre méridional

de l’architecture et de la ville)

7. Ressources humaines, budget, moyens p Les ressources humaines Les enseignants Le personnel BIATOS Le dialogue social La formation des agents p La gestion financière et comptable

58

59 60 60

62

63

66

8. Logistique, accueil, sécurité

68

9. Les services ressources

72

Glossaire

83

p La bibliothèque et son environnement p Les ressources numériques p Les actions menées au sein du PRES p Les réalisations en 2009-2010

73 77 79 80

Sommaire

Éditorial


Éditorial

L’École nationale supérieure d’architecture de Toulouse est placée sous la tutelle de la Direction générale des patrimoines du ministère de la Culture et de la Communication. Elle s’inscrit dans le réseau universitaire à travers le Pôle de recherche et d’enseignement supérieur « Université de Toulouse » et fait partie du réseau Toulouse Tech qui regroupe les grandes écoles de Midi-Pyrénées. L’ENSA délivre les formations qui conduisent au diplôme d’études en architecture (DEA) valant grade de licence, au diplôme d’État d’architecte (ADE) valant grade de master, à l’habilitation professionnelle HMONP, aux post-master DPEA (diplômes ­spécialisés propres aux écoles d’architecture) ; elle accueille enfin des doctorants pour des doctorats en architecture en liaison avec deux écoles doctorales TESC et MEGeP. Après avoir fêté ses 40 ans d’existence en novembre 2009, l’École nationale supérieure d’architecture de Toulouse s’est résolument tournée vers l’avenir tout au long de 2010. Une année 2010 marquée par plusieurs événements majeurs : p l’habilitation de notre programme de formation initiale et de post-master DPEA pour la période 2010-2014 ; p l’évaluation positive du Laboratoire de recherche architecturale par l’AERES (Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur) ; p l’inscription d’une vingtaine de doctorants à la rentrée 2010 ; p l’évaluation de l’établissement par l’AERES pour sa gouvernance ; p l a relance de la préparation au concours d’architecte urbaniste de l’État ; p sur un autre plan, l’École a connu un changement de direction avec la prise de fonctions, en septembre dernier, de Nicole Roux-Loupiac, nommée officiellement directrice de l’ENSA par décret du 16 décembre 2010. Le rapport d’activités que voici renvoie à nos différentes missions. Il aborde successivement : la formation initiale, la formation continue, la formation à la recherche et par la recherche, la valorisation de la recherche, la diffusion de la culture architecturale. Il renvoie aussi aux stratégies de l’École ; à travers les relations internationales qu’elle a développées, l’ENSA de Toulouse est en liaison avec 41 universités – 24 en Europe et 17 hors d’Europe : voyages d’études, workshops, coopérations dans le cadre d’expertises et de formations. Il met en avant les différentes ressources de l’École, ressources humaines d’abord, et moyens généraux, ressources numériques, informatiques, culturelles – bibliothèque et documentation –, et l’ensemble des services qui œuvrent au bon fonctionnement de l’École. Ce rapport permet à l’ENSA de communiquer à l’extérieur et de se positionner en ­regard des autres établissements, tant au plan local qu’au niveau national et ­international. Enfin, il identifie les participants aux différentes instances de concertation et de ­décision qui assurent à l’ENSA un fonctionnement participatif (CA, CPR, CTPL, CHS). Au-delà de son caractère réglementaire, c’est un document qui incite à la réflexion, à la prospective ; à ce titre, il est porteur d’avenir. Ce rapport d’activités est une première pour l’ENSA de Toulouse. Je remercie tous les services qui ont contribué à sa réalisation.

Nicole Roux-Loupiac, directrice de l’ENSA de Toulouse

4 5


Les instances, les enseignants Le CA est régi par le décret nº 78-266 du 8 mars 1978 fixant le régime administratif et financier des unités pédagogiques d’architecture, et le décret nº 2005-1113 du 30 août 2005.

Les instances, les enseignants

Le conseil d’administration, les commissions réglementaires Attributions

Le conseil d’administration délibère sur les questions ci-dessous. p Le règlement intérieur de l’établissement qui est soumis par le directeur à l’approbation du ministre chargé de la Culture. p Le programme d’enseignement préparé par la commission de la pédagogie et de la recherche. p Le budget et le compte financier. p Les catégories de contrats ou de conventions qui, en raison de leur nature ou de leur importance, lui sont soumises par le directeur de l’établissement. p Les questions qui sont de sa compétence en vertu des dispositions législatives et réglementaires en vigueur et notamment des décrets des 10 décembre 1953 et 29 décembre 1962. Le conseil d’administration examine le rapport d’activité établi chaque année par le directeur. Composition

Le conseil d’administration comprend : p 6 représentants élus des enseignants et des chercheurs, p 6 représentants élus des étudiants, p 2 représentants élus des ATOS, p 6 personnalités extérieures nommées par le ministre, p le directeur. Le contrôleur financier et l’agent comptable assistent au conseil d’administration avec voix consultative. Le président du conseil d’administration est désigné et nommé par le ministre chargé de la Culture. En 2010, le conseil d’administration s’est réuni les 26 mars, 2 juillet et 26 octobre.

6 7


Le conseil d’administration Les membres du CA en 2010

Les commissions réglementaires Au 1 janvier 2010, les membres du conseil d’administration étaient les suivants. er

Pierre Fernandez

Directeur de l’ENSA (membre de droit) pour les CA des 26 mars et 2 juillet 2010.

Nicole Roux-Loupiac

Administrateur provisoire de l’ENSA (membre de droit) pour le CA du 26 octobre 2010.

Personnalités extérieures

Nomination au 22 janvier 2009.

Professeur des universités, directeur de l’Institut national des sciences appliquées (INSA) de Toulouse, président du Pôle de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) à l’Université de Toulouse.

Joseph Almudever

Architecte DPLG, ex-président du conseil régional de l’Ordre des architectes (CROA) de Midi-Pyrénées.

Daniel Benyahia

Adjoint au maire de Toulouse.

Danielle Buys

Conseillère régionale de Midi-Pyrénées, vice-présidente de la commission « Culture et patrimoine ».

Elle est composée : p du directeur ; p de 10 à 20 enseignants ou chercheurs (désignés par le CA une fois par an) ; p de 3 étudiants avec voix consultative ; les étudiants élus du CA fournissent la liste des étudiants qu’ils souhaitent voir siéger à la CPR ; p du directeur des études et de 2 agents administratifs du service de la scolarité, qui assistent la commission. La CPR élit son président parmi les enseignants et les chercheurs.

Philippe Moreau

Architecte urbaniste en chef de l’État, conseiller pour l’architecture à la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) de Midi-Pyrénées.

Daniel Weissberg

Professeur, vice-président de l’Université Toulouse-le Mirail, directeur des relations internationales du PRES à l’Université de Toulouse.

Représentants des enseignants

Collège ATOS

Représentants des étudiants

Membres de droit avec voix consultative

Pierre Weidknnet Anne Péré Daniel Bonnal Daniel Estevez Uli Seher Pierre Courtade

Véronique Floquet Michael Conil

Oriane Tapparo Samira Tabach Mélina DuttoLacouture Aimerique Véque Quentin Bruggeman Jérôme Rezvin-Salas

Agent comptable : Philippe Lehideux. Contrôleur financier : Pierre Raynaud, puis Anne Laffont.

Président

Enseignants

Étudiants

Direction

Administration

F. Bonneaud

C. Alexandre S. Assassin C. Branger E. Chapel A. Chatelet Ch. Darles B. Ferries I. Fortune J.-P. Goulette N. Jouenne Ph. Lamy F. Lesueur F. Martinez F R. Papillault P. Pérez M. Raymond C. Sandrini A. Sassus L. Tournié

L. Guerry L. Mazeaud D. Weidknnet

M. Bonzom

D. Salles D V. Floquet

Les instances, les enseignants

Louis Castex, président du CA

La commission de la pédagogie et de la recherche – CPR La CPR est régie par le décret nº 78-266 du 8 mars 1978 fixant le régime ­administratif et financier des unités pédagogiques d’architecture, et par le décret nº 2005-1113 du 30 août 2005. Elle prépare les décisions du CA en matière pédagogique et donne son avis sur toute question pouvant avoir une incidence en matière de recherche dans le cadre de la ­formation initiale.

p Commission de validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels et des dossiers étrangers. p Commission d’évaluation. p Commission d’inscriptions supplémentaires. p Commission HMONP. p Commission d’orientation. p Commission de discipline

8 9


Commissions prévues par des textes réglementaires relatifs aux études d’architecture Orientation

Président : Branger C. Enseignants : Barrué M. Alexandre C. Sbiti N. Demolombe L. Tournié L. Viennot C. Courtade P.

Discipline

Président : Weidknnet P. Enseignants : Bonnal D. Estevez D. Courtade P. Pere A. Seher U. Weidknnet P. Étudiants : Capelle M. Chéreau Y. Chopin F. Lamonzie C. Mascaras M. Sekkate M. Direction : Fernandez P. Roux-Loupiac N.

Commission d’inscriptions supplémentaires 2009

VAE et dossiers étrangers Président : Courtade P. Enseignants : Barrué M. Cros B. Raymond M. Goulette J.-P. Pérez P. Administration : Bireau C. Conil M. Direction : Bonzom M.

L’arrêté du 20 juillet 2005 relatif aux modalités d’inscription dans les écoles d’architecture, dans son article 11 du Titre II, précise le nombre maximum d’inscriptions que peut prendre un étudiant dans le cycle Licence et le cycle Master. La commission des inscriptions supplémentaires est constituée d’une part de membres permanents ­(directeur de l’ENSA Toulouse, adjointe au directeur chargée de la formation, président de la commission pédagogique) et d’autre part, de membres concernés par la situation à examiner (enseignants responsables des unités d’enseignement non validées et 1 enseignant responsable d’une autre UE de Licence et de Master)

p Commission budget et travaux. p Commission des stages. p Commission de PFE. p Commission des relations international es. p Commission de recrutement des vacataires. p Commission bibliothèque. p Commission culture. p Commission des ressources numériques. p Commission locale des bourses. Organes propres à l’établissement

Le CVE Cette instance à majorité étudiante vise à préparer les mesures permettant d’améliorer les conditions de vie et de travail et à faciliter l’orientation des étudiants, à apporter un point de vue étudiant sur l’enseignement, à favoriser les activités sociales et culturelles, à synthétiser les problèmes étudiants avec les conseils d’années, et à proposer des interlocuteurs directs avec l’administration et les commissions. Composition : 6 étudiants et parmi ceux-ci est désigné un président, les présidents des associations ou leurs représentants mandatés, directeur, directeur des études

Les instances, les enseignants

Président : Fabre J.-H. Enseignants : Barrué M. Bonnal D. Chatelet A. Cros B. Aventin C. Tournié L. Weidknnet P. Partenaires : Jaillet M.-C. Romeu G. Direction : Bonzom M. Administration : Salles D.

HMONP

Les commissions et organes propres à l’établissement

Le Conseil scientifique Composé de chercheurs et d’enseignants chercheurs élus et de personnalités exté­ rieures, le conseil scientifique a pour objectif d’orienter, dynamiser et soutenir la ­recherche de l’établissement dans le tissu scientifique et universitaire local, national et international. Composition : 6 personnalités extérieures, 3 enseignants, le directeur, 1 BIATOS. CVE (interne)

Conseil scientifique

Président : Veque A. Enseignants : Fabre J.-H. Fonteny J. Étudiants : Bois F. Sekkate M. Direction : Fernandez P. Roux-Loupiac N. Administration : Bonzom M.

Président : Adolphe L. Direction : Fernandez P. Roux-Loupiac N. Administration : Rimbert M.

Membres désignés pour 4 ans : Jaillet M.-C. Bertrand M. Coujou A. Ollivier J.-P. Thon B. Tomasin D. Membres élus pour 3 ans : Barrué-Pastor M. Goulette J.-P.

10 11


Commissions propres à l’établissement Stages

Culture

Président : Darles Ch. Bureau : Alexandre-D. Ch. Estevez D. Girard P. Papillault R. Tournié L. Seher U. Reginensi C. Ulberger C. Sandrini C. Courtade P. Direction : Fernandez P. Roux-Loupiac N. Étudiants : Bonnet P. Calabuig C. Dardet C. Administration : Vialle S.

Président : Estevez D. Bureau : Chapel E. Charton P. Foissac M. Jouenne N. Papillault R. Tournié L. Ulberger A. Étudiants : Lachaud M. Bruhat J. Direction : Fernandez P. Roux-Loupiac N. Administration : Cougny M.-J. Molina Ch. Vialle S.

Bourses

Les enseignants Titulaires et contractuels

Président : Foissac M. Enseignants : Fabre J.-H. Fonteny J. Étudiants : Veque A. Direction : Bonzom M. ou Cougny M.-J. Administration : Brendlin

Alexandre-Dounet Christine Aventin Catherine Blanc Françoise Bonnal Daniel Bonneaud Frédéric Branger Claude Chapel Enrico Chatelet Alain Courtade Pierre Cros Brigitte Darles Christian Demolombe Luc Estevez Daniel Fabre Jean-Henri Ferries Bernard Foissac Maurice Hutin Christophe Gaudibert Françoise

(Nom et champ disciplinaire)

VT STA HCA ATR STA STA HCA STA TPCAU STA TPCAU TPCAU STA HCA STA VT TPCAU SHS

Maîtres assistants associés Assassin Sylvie Brugeman Daniel Fuchs Yves Gaudu Laurent Koumas Ahmed Pere Anne Raymond Marc Sbiti Nadia Vervisch Fortune Isabelle Prat Nathalie Zarcos Francine Verret Pierre Édouard Joffre Véronique Utrilla Béatrice Imbert Michel Niel Guillaume Maisonobe Christophe

Girard Paulette Goulette Jean-Pierre Jouenne Noël Lamy Philippe Fernandez Vanessa Lesueur Frédéric Martinez Franck Papillault Rémi Pérez Patrick Reginensi Odile Rojas Arias Juan Carlos Sandrini Clara Sassus Anne Seher Ulrich Tournié Laurent Urlberger Andréa Viennot Christian Weidknnet Pierre

SHS STA SHS ATR TPCAU STA TPCAU VT SHS SHS STA VT TPCAU TPCAU TPCAU ATR TPCAU SHS

Les instances, les enseignants

Président : Viennot Ch. Bureau : Bekkoucha M. Cordier S. Foissac M. Gaudibert F. Jouenne N. Raymond M. Sbiti N. Étudiants : Cazalis A. Chéreau Y. Direction : Bonzom M. Administration : Montovany A. Villeneuve F.

Relations internationales

Enseignants vacataires VT TPCAU TPCA TPCA TPCA VT TPCA TPCA STA TPCAU TPCAU TPCAU TPCAU ATR ATR STA TPCAU

Adolphe Luc Arnaud Annick Bardin Jean-Marie Bekkoucha Mériem Bessac Céline Bonnard Pierre Boulanger Jean-Baptiste Calvo Jaime Canizares Louis Caradant Maurice Casalta Benoît Crispel Jean-Jacques Colonel René Cordier Sophie Fresquet Gérard Gruet Stéphane Guillemain Patrick

Laurens Marc Marcato Bruno Marques Sandra Masseron Bernard Neuman Patrice Pedra Gilbert Pelegrin-Genel Élisabeth Péron Michel Pouzenc Joanne Puyo Jean-Yves Rossignol Françoise Ruiz Sébastian Sadokh Corinne Salaun Cyriaque Sartre Marion Valéro Huguette

12 13


Les établissements partenaires Établissements partenaires en Europe

Allemagne : p Aix-la-Chapelle (Rwth Aachen University), p Hambourg (HafenCity Universität Hamburg), p Munich (Technische Universität München), p Cologne (Fachhochschule Köln).

Espagne : p Barcelone (Universitat Politècnica de Catalunya), p Grenade (Universidad de Granada), p Madrid (Universidad Politècnica de Madrid), p Saint-Sébastien (Universidad del País Vasco), p Séville (Universidad de Sevilla), p Valence (Universidad Politécnica de Valencia), p Valladolid (Universidad de Valladolid). Estonie : p Tallinn (Estonian Academy of Arts). Hongrie : p Budapest (Budapest University of Technology and Economics). Italie : p Milan (Politecnico di Milano), p Turin (Politecnico di Torino), p Rome (Università degli Studi di Roma Tre / Università degli studi di Roma Tor Vergata), p Cagliari (Università degli studi di Cagliari). Pays-Bas : p Eindhoven (Technische Universiteit Eindhoven). Portugal : p Lisbonne (Universidade Técnica de Lisboa), p Porto (Universidade do Porto). Roumanie : p Bucarest (Universitatea Arhitectura Si Urbanism “Ion Mincu”).

Algérie : p Constantine (Université Mentouri). Argentine : p La Plata (Universidad Nacional de La Plata). Brésil : p Rio de Janeiro (Universidade Federal do Rio de Janeiro), p Juiz de Fora (Universidade Federal de Juiz de Fora). Cambodge : p Phnom-Penh (Université Royale des Beaux-Arts). Canada : p Montréal (Université de Montréal / Université du Québec à Montréal), p Québec (Université Laval). Chine : p Pékin (Beijing University of Technology).

Les instances, les enseignants

Belgique : p Bruxelles (Université Libre de Bruxelles), p Louvain-La-Neuve (Université Catholique de Louvain).

Autres établissements partenaires

Afrique du Sud : p Cape Town (University of Cape Town).

Colombie : p Manizales (Universidad Nacional de Colombia). États-Unis : p Phoenix (Arizona State University). Inde : p Chandigarh (Chandigarh College of Architecture). Mali : p Bamako (École Supérieure d’Ingénierie d’Architecture et d’Urbanisme). Mexique : p Guadalajara (Universidad de Guadalajara), p Mexico (Universidad Iberoamericana). Pérou : p Lima (Pontificia Universidad Católica del Perú). Russie : p Rostov-sur-le Don (Southern Federal University). Vietnam : p Hanoï (Hanoï Architectural University).

14 15


Les faits marquants de 2010 Changement de direction

Les faits marquants de 2010

Nicole Roux-Loupiac, architecte DPLG, urbaniste DUIAP, a été nommée directrice de l’École nationale supérieure d’architecture de Toulouse par décret du Président de la République le 16 décembre 2010 ; elle a pris ses fonctions le 1er septembre 2010. Son parcours, en exercice libéral, est centré sur la commande publique et sur des missions de conseil. Architecte conseil de l’État de 1984 à 2010, architecte consultant de la MIQCP, elle a présidé le Conseil de l’Ordre des architectes de Midi-Pyrénées de 1994 à 1996. Membre de l’Académie d’architecture, elle est chevalier des Arts et Lettres. Documents d’habilitation pour les programmes de formation initiale et de recherche p Pour le programme de formation initiale : commencée en 2008 par le travail

de groupes de la CPR et des séminaires rassemblant tous les enseignants, la phase de préparation des nouveaux documents d’habilitation s’est conclue en mars 2010 par la validation du programme par le conseil d’administration. Il est en cours de validation par la CCST fin 2010. p L’habilitation du programme de recherche a été préparée par l’équipe du LRA fin 2009. Préparation au concours d’architecte urbaniste de l’État

L’École nationale supérieure d’architecture de Toulouse organise depuis 1983, sans discontinuité, une préparation aux concours d’architecte et urbaniste de l’État. Seules trois ENSA, celles de Toulouse, Lyon et Versailles, sont habilitées pour ­organiser cette préparation. En 2010, l’École a réaffirmé sa volonté de relancer cette préparation sur des bases confiées à une équipe renouvelée, tout en conservant certains membres de l’équipe ­précédente, afin d’assurer une transition constructive ; l’habilitation a été obtenue pour deux ans en 2009.

16 17


Audit de l’AERES pour la recherche et la gouvernance

Admission post-bac (APB) et nouveau logiciel de gestion de la scolarité

Fin 2009, notre ministère de tutelle avait demandé à l’ENSA d’intégrer le ­dispositif national APB pour la rentrée 2010-2011. L’École a travaillé à la mise en place des ­modalités de sélection dans un cadre plus contraignant au niveau de l’organisation et des délais à tenir. Ce dispositif informatique permet aux personnes souhaitant s’inscrire dans toutes les universités françaises, dans toutes les classes préparatoires publiques et dans la ­plupart des grandes écoles d’ingénieurs de procéder à des choix et de le faire par le biais d’un système unique d’inscription. L’adhésion à ce système a multiplié par 2 le nombre de préinscriptions, qui passe ainsi de 1 200 en 2009 à 2 400 en 2010. Par ailleurs, les services de scolarité et de l’informatique sont mobilisés depuis le milieu de l’année 2010 pour procéder au changement de logiciel de scolarité commun à la quasitotalité des écoles nationales supérieures d’architecture (transfert complet des données administratives et pédagogiques après vérification de toutes les données).

Accessibilité pour les handicapés

Bénéficiant des crédits du plan de relance, mobilisés à hauteur de 390 000 € auprès de la Direction régionale des affaires culturelles, l’École a fait réaliser la première mais la plus importante phase de travaux d’accessibilité pour les handicapés. Les travaux ont été réalisés en période d’activité. p Aménagements extérieurs : réalisation d’une rampe d’accès à l’établissement, création de places de parking handicapés sur le parking étudiant et d’un cheminement, réfection du parking de l’administration et des éclairages extérieurs. p Travaux intérieurs : création de deux élévateurs à personnes, remplacement de l’escalier de l’administration et mise aux normes des autres escaliers, mise aux normes des sanitaires. Poursuite de la coopération avec le Mali

Depuis 2007, à raison d’une à deux missions par an, l’ENSA de Toulouse apporte son soutien, pour sa création d’abord, puis son développement, à l’École supérieure ­d’ingénierie, d’architecture et d’urbanisme (l’ESIAU) de Bamako avec l’appui de la coopé­ration française et de l’ambassade de France au Mali. Coordinatrice et gestionnaire des missions, l’ENSA a particulièrement la charge de la filière « Architecture », alors que l’INSA de Toulouse, à qui elle a fait appel, a la charge de la filière « Ingénierie ».

Les faits marquants de 2010

Au cours du premier trimestre 2010, l’ENSA a été mobilisée en vue de préparer les ­audits pour la recherche et la gouvernance. Les experts se sont déplacés sur site le 17 décembre 2009 pour la recherche, et les 23 et 24 mars 2010 pour la gouvernance. Préalablement à cet audit, le LRA a procédé à la rédaction d’un bilan et d’un projet scientifiques et la direction à un rapport d’auto-évaluation, transmis à l’AERES, respectivement au cours du troisième trimestre 2009 et fin février 2010. Pour la recherche, l’AERES a évalué le LRA de manière positive – B – et publié son rapport en mai 2010. Pour la gouvernance, un comité de rédaction a été réuni une dizaine de fois ; le rapport d’évaluation provisoire de l’AERES a été reçu fin juin et l’École a transmis le 23 juillet sa réponse à l’AERES ; le rapport définitif a été publié en décembre 2010. Ces deux rapports relatifs à l’ENSA sont publics et l’intégralité de leur contenu est consultable sur le site internet de l’agence de l’AERES.

Réinformatisation des bibliothèques des écoles d’architecture

L’École est très impliquée dans ce projet national, deux agents, l’un relevant de la ­bibliothèque, l’autre du service informatique ont participé tout au long de l’année au ­comité de pilotage.

18 19


L’enseignement de l’architecture La formation initiale

Inscriptions : le dispositif APB

En 2010, le dispositif de sélection d’accès à la première année des études d’architecture à l’ENSA s’appuie sur les phases suivantes : p une double notation de l’ensemble des dossiers (1 051) ; p sélection des 56 meilleures candidatures retenues d’office (environ 28 inscrits effectifs) ; p convocation à un entretien des 296 meilleurs candidats suivants.

L’enseignement de l’architecture

L’enseignement de l’architecture répond aux enjeux contemporains de l’architecture, de la ville, de la valorisation du patrimoine, du développement durable. Le programme péda­ gogique est bâti sur des approches transdisciplinaires en liaison avec le Laboratoire de recherche architecturale intégré à l’École.

L’objectif était d’avoir 120 inscrits en L1 (primo + VAE + étrangers + redoublants). Calendrier des inscriptions p Du 5 janvier au 6 février, les candidats devaient télécharger leur dossier

de candidature. p Avant le 13 février : dépôt du dossier à l’ENSA. p À partir du 20 février : saisie des dossiers. Double notation par les enseignants entre mi-mars et mi-avril. p De mi-avril à début mai : saisie des notations enseignants, ajustements, sélection des 350 candidats retenus pour les entretiens. p Mai : deux journées d’entretiens. p Mi-mai à fin mai : saisie des résultats. p Début juin : transmission des résultats aux candidats.

20 21


Bilan des inscriptions

Cycle post-master et formations spécifiques

Retenus

Candidats Primo inscriptions

1 051

VAE

157

Étrangers

56 46 186

28 23 45

1re année 2e année 3e année 4e année 5e année

37 9 10 7 8 3

22 4 3 5 8 2

1re année 2e année 3e année 4e année 5e année

27 18 2 5 1 1

15 10 2 3 0 2

352

133

Pris d’office Entretiens (296) Liste d’attente

1 438 (+ 96 par rapport à 2009)

L’organisation des études LMD

Les études s’inscrivent dans le schéma européen d’enseignement LMD (licence, master, doctorat). La formation initiale se déroule en 5 ans sur deux cycles d’enseignement. L’ENSA de Toulouse dispense, tout au long des deux cycles de formation initiale, un enseignement de langues en anglais ou en espagnol. Le cycle du doctorat

Avec la mise en place du PRES-Université de Toulouse, l’ENSA de Toulouse a conclu des accords-cadres avec deux écoles doctorales, l’École doctorale mécanique, énergétique, génie civil, procédés (ED MEGeP) et l’École doctorale temps, espaces, sociétés, cultures (ED TESC).

Il prépare à la diversification professionnelle en ouvrant l’accès à de multiples possibilités d’exercices : p la maîtrise d’œuvre, avec la formation HMONP ; p la préparation aux concours de la fonction publique, plus spécialement au concours d’architecte urbaniste de l’État (AUE) ; p également des missions d’assistance à la maîtrise d’ouvrage, de conseil aux collectivités, etc. Sont également proposés deux DPEA : p projet urbain, patrimoine et développement durable (Asie du Sud-Est) en partenariat avec l’Université d’architecture d’Hanoï ; p cycle d’études post-grade européen en architecture et développement durable.

Les chiffres en 2009-2010 Effectifs et diplômes

L’enseignement de l’architecture

Totaux

230

Inscrits

Effectif total p 691 étudiants – 406 étudiants en licence – 285 étudiants en master Effectif des étudiants boursiers p 138 étudiants (soit 20 % de l’effectif total). – 64 étudiants en licence – 74 étudiants en master Diplômes p 88 diplômes d’études en architecture valant grade de licence. p 88 diplômes d’État d’architecte valant grade de master. Évolution du nombre de diplômés Licence

Master

2006-2007

96

83

2007-2008

116

92

2008-2009

116

82

2010-2011

88

88

22 23


L’effectif en 2009-2010

Répartition des étudiants selon l’origine sociale (CSP du chef de famille)

Premier cycle

Nouvelles inscriptions

(équivalences + dispenses)

Transferts entrants

Réinscriptions (sauf transferts sortants)

Transferts sortants

Habilitation maîtrise d’œuvre

2e

Total

Première inscription en 2009-2010

1re

2e

3e

Total

1re

Total

Français Étrangers

111 10

19 3

10 18

140 31

4 23

0 6

4 29

0 0

144 60

Total

121

22

28

171

24

6

33

0

204

Français Étrangers

1 0

2 0

2 0

5 0

3 0

4 0

7 0

1 0

13 0

Total

1

2

2

5

3

4

7

1

13

Français Étrangers

2 2

91 13

102 20

195 35

105 9

113 18

218 27

49 3

462 65

Total

4

104

122

230

114

131

245

52

527

Français Étrangers

114 12

112 16

114 38

340 66

112 32

117 24

229 56

50 3

619 125

Total

126

128

152

406

144

141

285

53

744

Français Étrangers

0 0

1 0

0 0

1 0

16 0

11 0

27 0

0 0

28 0

Total

0

1

0

1

16

11

27

0

28

Néant

Néant

Néant

26

1

Artisan Commerçant Chef d’entreprise (+ de 10 salariés)

6 6 5

2 4 5

Cadres et professions intellectuelles supérieures

Profession libérale Cadre de la fonction publique Professeur, profession scientifique Information, arts et spectacles Cadre en entreprise Ingénieur et cadre technique

69 16 4 2 9 23

21 3 6 0 6 7

Professions intermédiaires

Instituteur Santé, travail social Fonction publique Technicien, agent de maîtrise Autre

3 5 3 8 0

1 1 1 3 3

Employé

Fonction publique Autre

8 2

3 2

3

3

Agriculteur

Exploitant

Artisan, commerçant, chef d’entreprise

Ouvrier Abandons

Néant

À l’issue de l’année 2008-2009

Exclusions

À l’issue de l’année 2008-2009

Français Étrangers

5 3

0 0

3 1

8 4

2 1

3 5

5 6

0 0

13 10

Total

8

0

4

12

3

8

11

0

23

Diplômés d’architecture en 2009-2010

Retraité

Agriculteur Commerçant, cadre, profession intermédiaires

4 0

1 4

Inactif

Chômeur Sans activité

0 2

2 3

204

82

Total

L’enseignement de l’architecture

Total 2009-2010

Deuxième cycle

24 25


Diplômes délivrés au terme de l’année 2009-2010

Origine géographique des étudiants Primo-inscrits Académie

Étudiants étrangers Nombre

Continent

Nbre 40

Union européenne

Détail par pays

Nombre d’incriptions 3 2 1 11 3 1 11 1 3 4

Allemagne Belgique Bulgarie Espagne Grèce Hongrie Italie Portugal Roumanie Suède

Afrique

51

Asie

19

34

dont Maghreb

2

Amérique du Nord Amérique centrale et Sud Total

10 125

H

F

H

F

Total

6 8 7

3 42 9

1 3

2 2 3 2

12 55 19 2

21

54

4

9

88

13 11 10

19 17 13

3

2

32 28 23 5

Total 2e cycle

34

49

3

2

88

Habilitations maîtrise d’œuvre

25

19

1

45

1 cycle er

≤3 4 5 ≥5

Total 1er cycle 2e cycle

3

Autres pays européens

Étrangers

≤2 3 4 ≥5

L’enseignement de l’architecture

2 1 2 2 15 2 1 3 1 5 2 1 4 4 1 1 61 3

Paris Versailles Aix-Marseille Besançon Bordeaux Clermont-Ferrand Lille Limoges Lyon Montpellier Nantes Nice Orléans Poitiers Rennes Rouen Toulouse Étranger

Français

Accueil Erasmus 1er cycle Durée du séjour

< 3 mois

Union européenne Allemagne Espagne Hongrie Italie Pologne Roumanie Amérique du Nord Amérique centrale et Sud Total

2e cycle ≥ 3 mois 0

< 3 mois 9 3 6

≥ 3 mois 0

23 4 10 1 4 2 2

Total 32 7 10 1 10 2 2

2

2

3

3

14

23

37

26 27


Stages de 1er et 2e cycles

Projet de fin d’études : PFE en 2009-2010

Licence 1re année : découverte du métier Durée : 5 jours minimum et en continu.

Lieu

FORMATION PRATIQUE Durée : 2 mois à temps complet ou à temps partiel en continu (pour une durée minimale de 40 jours). Ce stage ne peut pas être réalisé avant l’inscription en cycle de master. Étudiants

Lieu

60 38

Midi-Pyrénées Autres régions

Belgique Maroc

1 11

Allemagne Argentine Brésil Chili Guatemala Irlande Maroc Pérou Portugal États-Unis Vietnam

Total

110

2e année : stage ouvrier Durée : 2 semaines, soit 10 jours minimum à temps complet et en continu. Étudiants

Midi-Pyrénées Autres régions

61 40

Grèce Guatemala Maroc Suisse

1 1 11 1

Total

114

3e année : première pratique Durée : 4 semaines minimum en continu (temps complet obligatoire de 10 jours). 4 ECTS Lieu Midi-Pyrénées Autres régions Cologne Damas Liban Maroc Suisse Tunisie Turquie Total

Étudiants 66 29 1 1 1 4 1 1 1 105

Total

Étudiants 72 20 1 1 1 1 1 1 1 2 1 1 1 104

Cinq ateliers possibles pour les étudiants. p Développement durable, édifices, entités urbaines, paysages. p Architecture, territoires et sociétés. p Patrimoines métamorphoses. p Formes et usages. p Représentation et espace. En 2009-2010 p 93 étudiants ont soutenu le PFE dont 2 PFE mention Recherche. p 91 étudiants ont obtenu leur PFE. Étudiants ayant soutenu leur PFE en juillet 2010 Alegre Laure Alexandre Élodie Astruc Marie Attaf Naoual Aurimond Caroline Beauville Benjamin Bercovitz Marie Bessieres Anne-Sophie Bonhomme Marion Bories Alicia Bouchardeau Alexandre Boudie Sonia Bouquet Céline Calas Adrien Canellas Stéphanie Carey Louise Ceyrac Bastien Coilot Yannick Croquet René Paul Ducros Hélène Durupt Clémence El Atallati Meryem Fabre Aurélie Fayel Jean-Baptiste Flechner Georges Geneau De Lamarlière Vincent Giamporcaro Bruno Grancher Marie Grenet Perrine Guerry Laetitia Guerry Sophie

Guillenteguy Thomas Guillon Nadia Guinard Clément Guiraud Éric Guizard Damien Hadidou Sophia Harakat Soumaya Henryot Julie Hernandez Amandine Juarez Gabriel Kpadounou Socrate Lacroix Marion Lafabrie Virginie Laporte Christelle Lasserre Romain Lavit Alexandre Lenel Jenny Lévêque Astrid Loste Maxime Lourmiere Clément Lyons Iselda Machane Farid Mandement Elsa Marche Hélène Marcou Benjamin Mariani Marion Mariot Romain Martineau Samuel Martinet Xavier Mascasras Marion Masseron Maxime

Maury Camille Miramont Charlotte Nozeran Maud Odeau Sophie Olive Cécila Pages Cécile Petit Alison Pierre Antoine Camille Pinto Juan Camilo Pirovano Elsa Plinet Adrien Pradignac Julien Pritchard Camille Quenault Thomas Ratsitomahefa Tiana Richaud Vincent Roques Cassandre Roy Hélène Saint Fleur Charlise Salifou Habib Saunier Charles Schaefer Tiemo Siousarram David Sobel Gaëlle Sourp Pauline Stablon Jérôme Straub Joan Tounkara Hassana Trichet Florence Veque Aimerique Vernet Lorraine

L’enseignement de l’architecture

Midi-Pyrénées Autres régions

Lieu

Le projet de fin d’études se prépare dans l’Unité d’enseignement de projet M41.

Master

28 29


L’habilitation HMONP p 53 ADE (architectes diplômés d’État) inscrits dans la formation. p 50 ADE habilités à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre.

L’ENSA de Toulouse organise la formation HMONP depuis l’année universitaire 20062007. L’habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre (HMONP) permet à ses titulaires d’endosser les responsabilités personnelles liées à l’article 2 de la loi sur l’architecture du 3 janvier 1977 modifiée. Cette formation assure l’obtention d’un diplôme national délivré au nom de l’État par les écoles nationales supérieures d’architecture. Conditions d’inscription

Organisation de la formation

La formation d’une durée d’un an se compose de deux volets. p Des enseignements théoriques, pratiques et techniques, délivrés au sein de l’ENSA de Toulouse (3 modules de formation de 15 jours répartis sur l’année). p Une expérience professionnelle dans le cadre d’un contrat de travail, reconnue comme période de mise en situation professionnelle (MSP) encadrée. Elle s’effectue dans le secteur de la maîtrise d’œuvre architecturale et urbaine, sur une durée de 6 mois minimum à temps plein. Cette mise en situation professionnelle débute après signature du protocole avec le candidat, en alternance avec les enseignements délivrés à l’ENSA.

Commission HMONP

La commission est responsable de la rédaction et de l’application du protocole initial de formation, en liaison avec le directeur d’études chargé du suivi de l’architecte diplômé d’État en situation professionnelle. En 2009-2010, elle s’est réunie à trois reprises. p Le 17 septembre 2009 pour examiner les dossiers de candidature et valider l’accès à la formation. p En février pour étudier le cas particulier d’un ADE ne remplissant pas les conditions de suivi pédagogique. p Le 15 juin afin de valider l’accès à la soutenance des ADE ayant validé leurs modules théoriques. Évolution des effectifs depuis 2006 2006-2007

2007-2008

2008-2009

2009-2010

Inscrits

74

59

53

53

Soutenances

55 74 %

54 91 %

48 90,5 %

52 98 %

Validation

43 78 %

45 83 %

42 87,5 %

45 86,5 %

Ajournement

5 9%

4 7,5 %

4 8,5 %

3 5,5 %

Travail complémentaire

2 4%

1 2%

1 2%

2 4%

Non validation

5 9%

4 7,5 %

1 2%

2 4%

Chiffres clés en 2009-2010

Validation de la formation

1. Enseignement théorique en 3 modules. p Exercice de la profession d’architecte. p L’architecte chef d’entreprise. p L’architecte et la gestion de projets. 2. Mise en situation professionnelle, mémoire. Elle s’appuie sur la validation du carnet de suivi cumulatif, d’un mémoire et de la soutenance orale devant jury par l’architecte. Les membres du jury ont pris connaissance, deux mois avant la soutenance, de deux ­documents qui seront pris en compte dans la validation.

L’enseignement de l’architecture

Pour suivre la formation HMONP, l’architecte doit remplir les conditions suivantes. p Dossier de candidature retenu par la Commission HMONP. p Être inscrit administrativement à l’ENSA de Toulouse. L’architecte est considéré comme étudiant salarié. p Être en possession d’un contrat de travail relevant du code du travail, qui le lie à son employeur durant la période validée comme mise en situation professionnelle et répondant aux exigences de la MSP. p Avoir signé le protocole avec l’ENSA de Toulouse sur le parcours de formation encadré par un directeur d’études chargé de suivre le candidat tout au long de sa formation. p Présenter la convention tripartite passée entre l’employeur, l’école et le candidat.

L’évaluation de la MSP s’appuie sur le dossier final (carnet de suivi cumulatif, rapport de synthèse, notes de synthèse mensuelles et fiches d’appréciation générale des tuteurs et directeurs d’études), le mémoire de soutenance et la soutenance en elle-même.

Rémunération (mini et maxi) Candidats

54

CDD

43

1 557,10 €

2 323,20 €

CDI

10

1 557,10 €

2 504,90 €

Contrat de professionnalisation

1

1 975 €

30 31


La préparation au concours AUE

Information et recrutement

Pour organiser le recrutement, une campagne d’information a été lancée auprès des candidats potentiels, en ciblant particulièrement les ENSA de Bordeaux, Montpellier et Marseille, ainsi que l’Ordre des architectes et les Maisons de l’architecture. Une conférence a été dispensée dans chaque école aux quatrième et cinquième années, ainsi qu’aux élèves en formation HMONP. Elle réunit à chaque fois de trente à quatre-vingt élèves. Une proposition, six grands axes

La préparation s’est échelonnée sur dix mois, d’avril 2010 à février 2011 et s’est articulée autour de six grands points. p Des fiches de lecture et des devoirs que l’élève prépare chez lui et doit adresser à date fixe par Internet, p Plusieurs rencontres groupées sur trois jours à Toulouse, permettant d’organiser des devoirs sur table et des devoirs graphiques avec leur correction. p Un concours à blanc dans les conditions réelles du concours avec sa correction. p Un suivi personnalisé tout au long de l’année de préparation. p Une préparation à l’oral, à la fois individuelle et collective. p Une mise en relation avec un ou plusieurs AUE en poste dans la région d’origine du candidat. Par ailleurs, et afin de garantir la qualité de la préparation dispensée (principalement en raison de la proposition de suivi personnalisé, assurée par un seul enseignant), il a été proposé de limiter la promotion à 15 élèves par an.

Cette année, 27 candidats ont manifesté leur désir de suivre la préparation. Après un entretien préliminaire, 12 ont été retenus, 8 ont suivi la quasi-totalité de la préparation et 6 ont effectivement suivi la totalité de la préparation et se sont présentés au concours. Sur les dix mois de préparation, sept sessions qui ont été organisées Ce nombre est justifié pour deux raisons : la nécessité d’un entraînement plus intensif aux épreuves graphiques et le prolongement, de fait, de la préparation dû au décalage des dates du concours de janvier à mars. Le suivi personnalisé constitue un pivot de cette préparation et a permis cette année de maintenir dans le rythme ou de remettre à flot plusieurs élèves, au moment où leur motivation semblait flancher. C’est à coup sûr un point fort de cette préparation qui doit être reconduit. La mise en relation avec un ou plusieurs AUE en poste a été un succès. L’objectif, pour les élèves, était de pouvoir suivre son activité sur une journée et ainsi de mieux comprendre l’intérêt de ce métier dans sa diversité, en les re motivant le cas échéant. Le système a ­parfaitement fonctionné et ce principe a été plébiscité par les élèves. Le projet pédagogique de cette préparation s’articule donc autour de trois points majeurs, reconduits pour la prochaine promotion. p Une préparation sur le long terme. Elle s’échelonnera d’avril à janvier, avec un temps fort sur les trois derniers mois pour les devoirs sur table. p L’utilisation des moyens modernes de communication, pour les devoirs, les fiches de lecture, le suivi personnalisé et des communications sous forme de conférences. p Un suivi personnalisé du futur candidat à tous les stades de la préparation.

Formation professionnelle : le CIFCA

L’enseignement de l’architecture

L’ENSA de Toulouse veut construire et proposer une offre globale de formation tout au long de la vie de l’architecte et plus particulièrement dans les champs thématiques du patrimoine et du développement durable, à travers des projets établis en partenariat au niveau local, national et international. La préparation au concours d’architecte urbaniste de l’État s’inscrit dans cette perspective. Elle n’est pas une formation diplômante. C’est une préparation à objectif unique : permettre à des candidats de passer dans les meilleures conditions possibles les concours de la fonction publique et plus particulièrement celui du corps des AUE. Un groupe de travail, constitué d’enseignants de l’établissement, d’AUE et de personnalités extérieures, a travaillé sur la base des orientations proposées par le coordonnateur. Une demande d’habilitation a été formulée en 2009 sur la base d’un nouveau programme ambitieux, partant des constats suivants. p Le niveau des candidats au concours est de plus en plus faible. Le nombre de candidats est nationalement en chute, alors que dans les écoles d’architecture la diversification du métier est devenue une priorité et que le métier d’AUE offre des carrières passionnantes et attractives, p Les candidats sont souvent désemparés devant le niveau et l’ampleur de l’engagement demandé par les concours.

Premier bilan – Perspectives d’évolution

Formation continue tout au long de la vie

Le CIFCA, Centre interprofessionnel en formation continue de l’architecture et du cadre de vie est le département de formation de l’ENSA. Il conçoit et réalise un programme ­annuel de formations. Il répond à la demande formulée par les professionnels et recensée par le Pôle MidiPyrénées de compétences en formation continue. L’offre de formation est l’émanation des réflexions d’un comité de pilotage au sein duquel la profession est très largement représentée (CROAMP). L’ENSA consacre à la formation continue un temps plein administratif et un contrat et demi d’enseignants. Par ailleurs, au-delà des activités internes propres au CIFCA, la directrice de l’ENSA est membre du directoire et mandataire commun du Pôle régional de formation continue, dont la ­direction exécutive est assurée par une enseignante de l’École, ce qui reflète un gros ­investissement dans ce secteur, aux cotés du conseil régional de l’Ordre des architectes et de la DRAC Midi-Pyrénées. Objectifs

L’équipe du CIFCA met au point les démarches pédagogiques les plus adaptées aux besoins des professionnels de l’architecture et du cadre de vie en visant des objectifs précis. p Favoriser l’évolution des performances des entreprises et des compétences de leurs dirigeants.

32 33


p Contribuer au développement des capacités professionnelles des salariés de ces entreprises, tout au long de leur vie professionnelle (plan de formation, DIF, CIF, VAE1) et placer les compétences comme outils de pérennisation de l’emploi. p Permettre une insertion ou une réinsertion professionnelle des demandeurs d’emploi. Compétences

Dans la coopération européenne

En 2010, le Pôle Midi-Pyrénées de compétences a été retenu pour intégrer le projet ­européen « ÉcoHabitat », dont la mission est de réaliser une étude sur l’habitat social durable. Participe également à ce projet le Pôle de recherche et d’enseignement supérieur de Toulouse (PRES), associant l’ENSA de Toulouse et des laboratoires de UT1, UTM, UPS, INSA, INP, aux côtés de la CUGT, Toulouse Habitat (chef de file du projet) et de la Fédération des SCOP BTP du Sud-Ouest, le Cluster bâtiment, IEDD. Ce programme triennal de coopération transnationale INTERREG IV B SUDOE réunit des partenaires institutionnels, universitaires et entrepreneurs de Toulouse, Barcelone et Lisbonne ; il a pour objet de consolider le sud-ouest européen comme ­espace de coopération territoriale dans les domaines de la compétitivité et de ­l’innovation, de l’environnement, du développement durable et de l’aménagement du territoire. La directrice du pôle a en charge la responsabilité du groupe formation, qui a pour ­objectif de constituer des modules de formation adaptés aux critères du développement durable de caractère interrégional SUDOE, communs aux universités partenaires et intégrant les formateurs de techniciens. De nombreux professionnels formés

Le CIFCA représente un potentiel de plus 1 400 stagiaires formés au cours des neuf ­dernières années. En 2010, une dizaine de formations ont été réalisées, totalisant 1 151 jours stagiaires. Fort du soutien pédagogique et financier de la DGP (Direction générale des patrimoines) et des autres partenaires institutionnels, le CIFCA propose des formations, réalisées à l’échelle régionale (à Toulouse, au sein de l’ENSA, du CROAMP ou de la DRAC), ou ­délocalisées dans les départements de Midi-Pyrénées.

Fabrication du paysage et de la ville durables (CIFCA) 1. Architecture, urbanisme et technique de production du paysage, 4 st, 36 j / s. 2. Développement et renouvellement urbain : nouvelles pratiques.

Reporté

Architecture, environnement et développement durable (CIFCA) Habitat durable (CIFCA)

Reporté

Outils et méthodes pour le diagnostic en accessibilité (CIFCA et Cépière Formation) 1. Architecture, urbanisme et technique de production du paysage, 4 st, 36 j / s. 2. Développement et renouvellement urbain : nouvelles pratiques.

Reporté

Technologies numériques et nouvelles pratiques 1. Dématérialisation des appels d’offres, 10 st, 10 j / s et 5 st, 5 j / s. 2. De l’échange de documents à la maquette numérique (CIFCA) 5 st,5 j / s. La pratique des marchés privés et publics (CIFCA) La maison d’architecte : un marché spécifique (CIFCA)

Reporté

1. Architecture, urbanisme et technique de production du paysage, 4 st, 36 j / s. 2. Développement et renouvellement urbain : nouvelles pratiques.

Reporté

L’approche de la programmation architecturale Cycle de conférences sur les équipements sportifs (CIFCA et CNFPT) « Des équipements sportifs de qualité, pourquoi, pour qui, comment ? » « Les équipements pour le sport de haut niveau : équipements de sports ou de spectacles ? » « Des équipements sportifs pour tous et/ou adaptés à chacun ? « Les équipements sportifs : frein ou vecteur du développement durable ? »

L’enseignement de l’architecture

Des compétences pédagogiques et scientifiques assurent des formations de qualité au service de nouvelles pratiques. L’équipe du CIFCA travaille en relation avec des spécialistes des domaines concernés et a tissé un réseau de partenariat à l’échelle locale et régionale. Pour l’élaboration et la réalisation des stages, elle réunit les compétences développées par les laboratoires de recherche de l’ENSA de Toulouse (GRECAU, MAP, Li2A) et les enseignants praticiens porteurs d’expertises diverses, ainsi que d’autres partenaires spécialisés (Cercad, CAUE, APUMP, CNFPT, Laurenti, Cépière Formation, MC Formation, Orque, Scipt&cie, GestForm, EnviroBat MP). Elle conduit un processus interdisciplinaire de réflexion et d’action : ainsi se trouve ­induite l’expérimentation de nouvelles pratiques interprofessionnelles incluant les décideurs publics et privés. Elle répond aux besoins des professionnels en proposant des formations de qualité, adaptées aux évolutions des métiers de l’architecture et du cadre de vie en relation avec les contraintes économiques, financières et sociales.

Les thèmes en 2010

De la programmation à la réalisation des équipements sportifs. Équipement et aménagement du territoire. Jurés de concours (CIFCA et CROAMP). Maîtriser les outils de l’infographie (CIFCA)

Reporté

Le bâti existant et le patrimoine face aux nouvelles exigences Le 42e Congrès de La Rochelle (CNEAF). 2 st, 4 j / s Réhabilitation et diagnostic technique du bâti (CIFCA et MC Formation) 2010 en chiffres p 15 formations proposées. p 5,5 formations reportées (demande insuffisante). p 9,5 formations suivies. p 179 stagiaires. p 1 151 jours de stage.

34 35


Les relations internationales (hors recherche et post-diplômes)

Durant cette année universitaire, le service des relations internationales de l’ENSA de Toulouse a eu pour principale mission de gérer, de suivre et de coordonner l’ensemble des activités internationales de l’École. Ces activités principalement dédiées au renforcement des relations internationales concernent la mobilité étudiante, la mobilité enseignante, l’organisation d’ateliers internationaux, de voyages d’études, mais aussi la coopération dans le cadre d’expertises liées aux domaines de compétences de l’École. Quelques chiffres clés 41

Nombre d’étudiants étrangers

120

Mobilité entrante

37

Mobilité sortante

45

3 workshops

32 étudiants 6 enseignants

6 voyages d’études

216 étudiants 17 enseignants

Les relations internationales

Partenariats étrangers conventionnés

Les nouveaux accords bilatéraux Actuellement 41 universités étrangères (dont 24 en Europe) sont liées par conventions à l’ENSA de Toulouse. L’ENSA a signé en 2009-2010 cinq nouveaux accords de coopération avec des établissements étrangers. On compte au total 17 accords avec le reste du monde, auxquels s’ajoutent les 24 accords bilatéraux dans le cadre Erasmus.

36 37


Les nouveaux partenariats signés pour 2009-2010 Pays

Universités

Type d’accord

Portugal

Université de Porto

Échanges

Inde

Chandigarh College of Architecture

Vietnam

Université d’architecture de Hanoï

Les échanges entre 2001 et 2010 Étudiants sortants

2001-2002

33

23

Échanges

2002-2003

30

8

Échanges Master architecture-paysage Convention tripartite ENSA de Rouen, Bordeaux, Toulouse

2003-2004

31

8

2004-2005

36

21

2005-2006

27

22 UE – 5 autres

29

23 UE – 6 autres

2006-2007

27

21 UE – 6 autres

27

20 UE – 7 autres

2007-2008

34

28 UE – 6 autres

22

12 UE – 10 autres

2008-2009

31

24 UE – 7 autres

38

23 UE – 15 autres

2009-2010

37

32 UE – 5 autres

45

30 UE – 15 autres

Total

Algérie

Université Mentouri, Constantine, département d’architecture et d’urbanisme

Accord-cadre

Afrique du Sud

Université de Cape Town, École d’architecture

Accord-cadre

La mobilité étudiante Un des objectifs de l’École est de donner la possibilité aux étudiants de réaliser au cours de leur cursus au moins un projet international (échange, stage, workshop, voyages études, etc.). On constate qu’entre 2004 et 2009, cinq fois plus d’étudiants de l’ENSA sont partis en mobilité. En 2009-2010, ce sont 45 étudiants de l’ENSA qui ont étudié dans une de nos universités partenaires et l’École a accueilli 37 étudiants étrangers dans le cadre de ­conventions d’échanges. Il est important de constater que depuis deux ans la mobilité sortante est supérieure à la mobilité entrante, alors que c’était le contraire jusqu’en 2006. On remarque également un certain équilibre entre le nombre d’étudiants accueillis venant d’Europe (32) et le nombre d’étudiants sortant de l’École vers l’Europe (30) ; en revanche, pour les pays hors Union européenne, un écart considérable est à noter entre les sortants (15) et les entrants (5).

286

221

Mobilité entrante

L’accueil d’étudiants étrangers est également une des missions du service des relations internationales. 120 étudiants en provenance de tous les continents ont ainsi été accueillis cette année, soit dans le cadre de programmes d’échanges interuniversitaires, soit dans le cadre de la formation initiale. Les étudiants en échange représentent 30 % des étudiants étrangers. Cette année, l’ENSA de Toulouse a reçu des étudiants de 22 établissements partenaires qui représentent 10 pays. Les étudiants espagnols et italiens étaient les plus représentés avec 56 % des entrants . Dans le cadre de ces échanges, parmi les étudiants accueillis, 72 % sont des filles, et 67 % des étudiants étrangers entrants sont inscrits en master.

Les relations internationales

Étudiants entrants

Échanges de 2001 à 2009 : origine des étudiants Union européenne Espagne Italie Allemagne Roumanie Grèce

36 % 20 % 8% 6% 5%

Amérique du Nord Hongrie Pologne Portugal Pays-Bas

3% 3% 1% 1%

Canada

10 %

Amérique latine Argentine Brésil Mexique Pérou

1% 1% 1% 1%

Asie Cambodge 1 % Chine 1%

38 39


Mobilité sortante

L’ENSA a envoyé 45 étudiants dans 29 universités partenaires couvrant 14 pays différents. L’Espagne est la destination la mieux pourvue. p 66 % des étudiants ont effectué une mobilité en Europe et 34 % dans un pays hors Europe. p 68 % sont des filles. Les bourses de mobilité p ENSA de Toulouse Pour ses étudiants, l’école a géré en 2009-2010 une enveloppe de 166 741 €. p Ministère de la Culture et de la communication L’aide à la mobilité accordée par le ministère de la Culture et de la communication est de 152 € par mois pour tout étudiant effectuant un séjour d’études validées ou un stage obligatoire à l’étranger. La durée maximale aidée est de 9 mois. p Conseil régional de Midi-Pyrénées

L’aide accordée par le Conseil régional de Midi-Pyrénées est réservée aux étudiants boursiers sur critères sociaux qui effectuent une mobilité à l’étranger. En 2009-2010, elle était de 300 € par mois de mobilité. 37 % des étudiants de l’ENSA en mobilité en ont bénéficié.

p Erasmus stage La bourse Erasmus stage permet de financer les étudiants qui effectuent un stage obligatoire de 3 mois minimum dans un des 27 pays membres de l’Union européenne. Deux étudiants de l’ENSA ont bénéficié de cette bourse en 2009-2010.

Étudiants de l’ENSA de Toulouse à l’étranger Destinations de l’ENSA de 2001 à 2009 Union européenne Espagne Italie Belgique Norvège Pays-Bas

Amérique du Nord 41 % 10 % 3% 3% 3%

Portugal Roumanie Royaume-Uni Allemagne Hongrie

3% 3% 3% 2% 1%

Canada

Amérique latine 17 %

Mexique Pérou Brésil Argentine

5% 3% 2% 1%

(hors DPEA et recherche) Mobilité sortante

La mobilité enseignante sortante dans le cadre du programme Erasmus reste peu ­élevée (un enseignant à Barcelone, un enseignant à Porto, un enseignant à Valladolid) bien qu’elle bénéficie d’une bonne promotion. Dans le cadre des accords de coopération bilatéraux hors d’Europe, un enseignant s’est rendu en Chine et un autre en Argentine. Par ailleurs, dans le cadre des workshops à l’étranger, 6 enseignants ont effectué une mobilité et, dans le cadre des voyages d’études, 17 se sont déplacés à l’étranger. Mobilité entrante

On constante que la mobilité entrante Erasmus est très faible (un seul enseignant accueilli, venant de l’université de Porto). L’établissement accueille vraisemblablement plus d’enseignants étrangers dans le cadre des missions d’enseignements de courte durée, mais le service des relations internationales n’en est pas systématiquement informé. Un des objectifs est d’accueillir davantage d’enseignants de nos établissements partenaires étrangers.

Les workshops étudiants Pays

Estonie

Afrique du Sud

Algérie

Lieu

Tallinn

Johannesburg Cape Town

Constantine

Formation

M12-RB

Master 1

Master 1

Thème

Séminaire « Architecture et représentation des territoires »

Learning from Johannesburg

« Ville traditionnelle, ville du XIXe siècle et ville contemporaine »

Nombre d’étudiants

10

12

10

Encadrement

C. Sandrini P. Weidknnet C. Salaun

D. Estevez C. Hutin

A. Khoumas

Dates

12-22 avril

20-28 novembre

5-17 juillet

Nombre de jours

9

9

13

Les relations internationales

p Erasmus études Les étudiants qui ont le statut Erasmus et qui partent dans un des 27 pays membres de l’Union européenne peuvent recevoir une aide (150 € par mois en 2009-2010).

La mobilité enseignante

40 41


Estonie p Tallinn, planification soviétique et architecture contemporaine. p L’articulation des temps (2008-2011).

En partenariat avec l’Estonian Academy of Arts.

Encadrement pédagogique p 2008-2010 : séminaire « Architectures et représentations des territoires ». p 2010-2011 : séminaire « Formes et Imaginaires de ville », option « Images de ville ». Le séminaire interroge la recomposition du territoire européen depuis la chute du mur de Berlin en novembre 1989. Tallinn se présente comme un laboratoire d’urbanisme, où les étudiants sont amenés à interroger la forme spatiale de l’espace social. Ils sont familiarisés au processus de planification soviétique et à ses transformations sociales. Partenariat Il s’est ensuivi une convention Erasmus qui permet un échange entre enseignants et étudiants. Une étudiante de l’ENSA est actuellement en mobilité à l’Estonian Academy of Arts.

Afrique du Sud

En partenariat avec l’Université de Cape Town. L’ENSA de Toulouse créé un atelier international d’expérimentation et de recherche sur le logement collectif intitulé « Learning From [Toulouse-Johannesburg] ». Il s’agit pour les étudiants architectes de travailler sur nos propres problèmes de logement français tout en regardant attentivement comment d’autres populations affrontent ces questions dans des situations apparemment très éloignées des nôtres. L’équipe d’étude de l’ENSA, composée de 12 étudiants et dirigée par les architectes et enseignants Christophe Hutin et Daniel Estevez, s’est donc déplacée à Johannesburg du 18 au 28 novembre 2010. Là, dans les locaux mis à disposition par l’Institut français en Afrique du Sud, un atelier intensif de projet où collaboraient étudiants français et sud-africains était associé à des conférences et des échanges avec des professionnels européens et africains connaisseurs des questions de logement urbain. Les travaux sur place se sont clos avec la présentation des projets par les étudiants eux-mêmes au public de Johannesburg et aux représentants des institutions concernées. Ces projets portaient sur la réhabilitation de la Florence House, un ancien hôpital du centre-ville désaffecté et occupé actuellement par 300 familles qui, de fait, le squattent. Les étudiants ont visité et relevé l’édifice, rencontré et interrogé les familles d’habitants et tenté de comprendre la complexité du contexte d’intervention et les principes d’organisation des squatters.

Algérie

Après le séminaire international « Réhabilitation et requalification du patrimoine bâti : expériences, outils et démarches », organisé par l’Université de Constantine Mentouri en juin 2008 et auquel avait été conviée notre École, un accord de collaboration a été ­établi. Ce projet s’est concrétisé en 2010 par la signature d’une convention tripartite entre ­l’ENSA de Toulouse, l’Université de Constantine Mentouri (département « Architecture et urbanisme », et l’Università degli studi Gabriele-d’Annunzio di Chieti e Pescara ­(facoltà di architettura). Intérêt pédagogique Un enseignement délocalisé et intensif, portant sur les enjeux urbains réels et partagés, permet de viser plusieurs objectifs. p Mettre en commun les connaissances et les expériences sur les questions patrimoniales, l’environnement et l’habitat, par le biais de cours-conférences préparés par les enseignants des écoles engagées. p Concrétiser un travail à partir des références et acquis variés, engager des solutions intensives sur la revalorisation du patrimoine architectural, urbain et paysager de la ville de Constantine. p Engager et valoriser la mobilité des étudiants de niveau licence et master et des enseignants vers les pays du Maghreb.

Les relations internationales

Perspectives pédagogiques 2010-2011 Les relevés réalisés dans le cadre du séminaire des ENSA de Toulouse et Paris-Belleville seront diffusés par une exposition des travaux (relevés, mémoires). La rédaction d’un ­rapport de recherche aura lieu à l’issue des trois années d’études (anglais-français). Sous réserve d’un financement en 2010-2011, ce rapport de recherche pourra être publié.

L’atelier « Learning From » propose aux étudiants français et sud-africains de conduire des projets expérimentaux qui explorent des alternatives crédibles à la démolition systématique ou bien à l’étalement résidentiel. Le choix de collaborer avec la ville de Johannesburg en Afrique du Sud a été rendu possible pour l’ENSA grâce à l’appui des expériences déjà menées par le European Union National Institutes for Culture of South Africa (EUNIC) dont les travaux sont dirigés par l’architecte Christophe Hutin, également enseignant à Toulouse et responsable de l’atelier « Learning From ». Les expérimentations menées sont financées par le programme ANR EFFINOV, destiné à élaborer des dispositifs innovants pour la réhabilitation des bâtiments en technologie bois (voir plus loin, chapitre « La recherche », Esthétique et cognition).

Activités réalisées L’Atelier d’été s’est déroulé à Constantine du 5 au 17 juillet 2010, mobilisant un groupe de 20 étudiants (10 Toulousains et 10 Constantinois) encadrés par les enseignants Badia Saharoui (Université de Constantine) et Ahmed Koumas (ENSA de Toulouse). Les thématiques abordées portaient sur la question de l’interface urbaine : « Ville traditionnelle, ville du XIXe siècle et ville contemporaine ». Les problématiques de la ville ancienne et la reconversion de bâtiments historiques Une exposition des travaux a ­marqué la fin de la rencontre. Elle réunissait les autorités locales, les associations de sauvegarde de la médina, les autorités consulaires de France, le directeur du Centre culturel français à Constantine, la presse nationale et locale. Un jury mixte formé d’enseignants et spécialistes du patrimoine a évalué le travail des étudiants ; y participaient Karima Boufenara, Malek Merouani, Yamina Nasri et Nacer Touam.

42 43


Valorisation p Exposition des travaux à la Médersa de Constantine, articles de presse, publication locale des travaux. p Autre projet de valorisation attendue : exposition lors d’un colloque international portant sur la problématique des médinas, suivie d’une publication des travaux étudiants et des actes du séminaire.

Les voyages d’études Dans le cadre de leurs pédagogies, les enseignants organisent de nombreux voyages d’études à l’étranger qui sont pour les étudiants autant d’occasions favorables à leur ­investigation : échanges, découvertes, rencontres architecturales, prises de contact avec le monde institutionnel et professionnel d’autres pays. Pays

Lieu

Espagne

France

Espagne

Portugal

Suisse

Portugal

Gérone, Olot, Empurias

MarneLa-Vallée

Catalogne (Gérone, Barcelone)

Lisbonne, Alcobaca, Coimbra, Porto

Ticino

Lisbonne

L’ENSA dans les réseaux internationaux Participation aux Journées Moveon

Berlin, 1er-3 juillet 2010 Afin d’améliorer sa gestion, l’école s’est dotée récemment du logiciel Moveon, conçu pour les services de relations internationales des universités françaises et européennes. Cet outil vise à faciliter et rationaliser la gestion des coopérations, la mobilité étudiante et enseignante, les moyens financiers. Moveon est le logiciel standard européen utilisé actuellement par 300 établissements d’enseignement supérieur pour gérer les coopérations internationales et les programmes d’échanges. Participation à l’assemblée générale de l’AUF

Hô Chi Minh-Ville, 29 septembre 2010 L’École continue d’avoir une collaboration étroite avec l’AUF (Agence universitaire de la francophonie) dans le cadre de sa coopération avec le Vietnam (DPEA). Participation aux 20 ans du REA

M21P

L1 L2 L3 L4

M4

L61 T + L61 U

S91D

Thème

Théorique REA et pratique du projet avec l’existant

Formation générale

Équipement d’échelle d’agglomération implanté en bords de fleuve

Territoire du Tessin

Patrimoine et modernité

Nombre d’étudiants

19

2

106

30

49

Encadrement

F. Blanc N. Prat M. Sartre

P. Courtade

M. Foissac S. Achi M. Belmas I. Fortuné

R. Papillaut C. Branger L. Gaudu M. Bekkoucha

L. Tourniér J.-Y. Puyo C. Maisonobe L. Canizarès P. Courtade

Dates

28-30 mai

Mai

13-16 mai

7-13 mai

18-25 juin

14-17 nov.

Nombre de jours

3

4

4

5

5

4

Suivi du Réseau AEEA

10

(Association européenne pour l’enseignement de l’architecture) Coordination avec les partenaires locaux

Participation active aux réunions et échanges d’informations organisés par les partenaires locaux : le Conseil régional, la préfecture, le CROUS, le PRES… L’École travaille en étroite collaboration avec le PRES de Université de Toulouse, puisqu’elle en est membre. L’aide apportée par le PRES concerne plus particulièrement l’appui à la mobilité internationale, grâce aux services qu’elle offre pour l’accueil des étudiants étrangers : p différents dispositifs sont proposés à l’étudiant entrant afin de faciliter son intégration au plan local (le Tandem interculturel, rencontres avec des familles toulousaines, sorties de découverte de la région, culture et vie associative…) ; p des cours de français langue étrangère sont dispensés à l’intention des scientifiques, doctorants et étudiants, complétés par des cours de langues vivantes étrangères et « Cafés de langues ».

Les relations internationales

Formation

L’École de Toulouse était présente aux manifestations marquant les 20 ans du Réseau des écoles d’architecture francophones des pays de l’Est, organisées à l’ENSA de Marne-la-Vallée.

44 45


Relations internationales et communication Commission des relations internationales

L’existence d’une commission des relations internationales, dirigée par un président, ­témoigne de l’intérêt porté aux échanges internationaux. La commission RI s’est réunie régulièrement tout au long de l’année, confirmant ainsi que le développement des relations internationales est bien une priorité de la politique générale de l’établissement. Soirée « Décol’d’Archi », le 14 décembre 2010

Actions de coopération avec le Mali L’ENSA de Toulouse soutient l’ESIAU de Bamako avec l’appui de la coopération ­française et de l’ambassade de France au Mali. Fin 2010, deux missions ont été ­réalisées par Michel Barrué (du 22 novembre au 16 décembre) et Luc Adolphe (du 24 novembre au 1er décembre). Ces nouvelles missions s’inscrivent dans la continuité de celles qui ont déjà eu lieu en novembre 2008, novembre 2009 et juin 2010. Objectifs des missions p Mission institutionnelle auprès du ministère de la Culture de la République

du Mali, de l’ambassade de France et l’Agence française de développement. p Renforcement des structures et du fonctionnement pédagogique dans la filière « Architecture » de l’ESIAU. p Appui pédagogique : formation des professeurs pour l’enseignement du projet architectural et urbain, mise en place des séminaires en cycle master, cours d’histoire de l’architecture en licence. p Renforcement de la recherche architecturale et urbaine à l’ESIAU.

avec examen en septembre 2011. p Cours de méthodologie : cadrage du sujet, problématique, objectif et recherche de données (bibliographie, documents divers, enquêtes de terrain). p Détermination d’un programme intégrant conférences, débats, tables rondes et présentations intermédiaires des travaux d’étudiants pour la rédaction du mémoire présenté en septembre afin d’éviter les interférences avec les rendus de projet. Renforcer la recherche architecturale et urbaine à l’ESIAU

Proposition de projets de recherche en collaboration entre l’ESIAU, l’ENSA et l’INSA de Toulouse autour du centre de Ségou et de thèses de doctorat. Le Label africain de qualité environnementale du bâtiment Ce projet de recherches communes entre le LRA, le LMDC, et l’ESIAU, en partenariat possible avec l’ENI, l’Institut géographique malien, le CNRS malien ou le FAST, prendra la forme d’une thèse de doctorat dans le cadre de l’École doctorale MEGeP de l’Université Paul-Sabatier Toulouse II. Création du Laradeva, une thèse en chantier Le laboratoire de l’ESIAU se nomme LARADEVA, Laboratoire de recherche sur l’architecture et le développement des villes en Afrique. p Sujet de la thèse de doctorat d’Ousmane Diané : « La ville, l’architecture, les matériaux et l’homme ». Vers un Label africain de qualité environnementale applicable au bâtiment (LAQE). Directeur de thèse : Luc Adolphe, architecte et ingénieur, professeur à l’INSA de Toulouse. Co-directeur : Michel Barrué, architecte, ancien professeur à l’ENSA de Toulouse, chercheur au LRA.

Les relations internationales

Depuis quatre ans, un effort a été engagé pour valoriser le retour d’expériences sur la mobilité. Cette année, l’événement organisé en collaboration avec les associations d’étudiants Dédale et Dynam’eat a connu un grand succès, réunissant étudiants, enseignants et personnels administratifs. Les témoignages des étudiants sortants et entrants, le diaporama diffusé sur six structures créées pour l’occasion ont rassemblé une centaine de personnes. Une exposition de quinze panneaux de projets réalisés à l’étranger a été présentée par les étudiants en master de retour à Toulouse ; elle a animé le hall d’accueil de l’École pendant trois ­semaines. Cet événement, véritable temps fort de l’École, illustre à sa manière la volonté de dynamiser et de valoriser les échanges internationaux.

Séminaire de master p Mise en place du séminaire de master étalé sur l’année scolaire 2010-2011,

Écomatériaux et architectures de terre Le Centre de recherche sur les matériaux locaux de l’ESIAU, situé à Ségou, offre des conditions favorables aux études sur les écomatériaux et l’architecture de terre, avec le développement de nouveaux savoirs en architecture et en génie civil et de nouveaux savoir-faire sur les morphologies architecturales. Perspectives et enjeux p Développer la recherche architecturale et urbaine à l’ESIAU. p Filière « Architecture » : créer une deuxième année de master, avec constitution

d’un jury international pour le projet de fin d’étude en architecture, le PFE.

46 47


La recherche Pour le nouveau Laboratoire de recherche en architecture (LRA), qui regroupe l’ensemble des formations de recherche préexistantes de l’établissement, l’année 2010 est une année de transition, suite à l’évaluation positive de l’AERES pour la période 2011-2014.

Le LRA : une entité unique pour un projet commun La recherche

À l’issue de l’année 2010, le LRA est une équipe qui rassemble 51 enseignants, chercheurs ou assimilés (dont trois HDR), 20 doctorants et deux personnels BIATOS. Deux thèses ont été soutenues en 2010 (Laure Fernandez et Nhat Kien Tran) et sept HDR sont en préparation (Enrico Chapel, Frédéric Bonneaud, Christian Darles, Jean-Pierre Goulette, Rémi Papillaut, Caterine Réginensi, Clara Sandrini). La constitution du LRA a permis à l’ENSA d’être intégrée comme membre associé de l’École doctorale TESC (Temps, espace, société, cultures) ce qui était également une condition pour pouvoir être associé au PRES Université de Toulouse et permet d’envisager une prochaine association à l’ED MEGeP (Mécanique, énergétique, génie ­civil, procédés). Ce regroupement décloisonne le fonctionnement interne, mutualise les moyens et induit une lisibilité accrue de l’architecture au sein du PRES. Il a été validé par un vote du Conseil d’administration de l’établissement et reconnu officiellement comme équipe d’accueil de doctorants par la tutelle. Les partenariats déjà constitués ou en voie de l’être nous confortent dans l’idée que la recherche architecturale urbaine et paysagère que nous défendons occupe une place spécifique dans le paysage de la recherche académique et nous incite à continuer dans cette voie collaborative. C’est pourquoi, lorsque ce n’est pas nous qui sommes sollicités, les équipes sont incitées à établir des partenariats dès que cela est possible.

48 49


Sur le plan institutionnel, l’intégration de l’ENSA au sein de la CREDIGE (Conférence régionale des grandes écoles) et du PRES Université de Toulouse sont un gage de reconnaissance et de facilitation de la politique partenariale mise en place. De même, nous entretenons des relations privilégiées (enseignement, recherche, encadrement de doctorants, participations croisées aux instances institutionnelles) avec deux laboratoires universitaires dont les thématiques sont très liées aux nôtres : p le Laboratoire interdisciplinaire solidarités, sociétés, territoires (LISST, UMR CNRS 5193) de l’Université Toulouse-le-Mirail, pour l’approche SHS ; p le Laboratoire matériaux et durabilité des constructions de l’INSA-UPS Génie civil, pour l’approche STI.

L’Institut de la ville

La Maison de l’archéologie Le LRA est impliqué également dans le projet de la création d’une Maison de l’archéologie qui constituera à l’horizon de 2015, un centre d’expertise scientifique et technique dont la principale mission est de développer des études et recherches ­interdisciplinaires et interinstitutionnelles et de contribuer à la valorisation des sciences et techniques des différentes disciplines concernées. Les partenaires les plus important de ce projet, dont le financement est assuré, sont le ministère de la Culture et de la Communication (Service régional de l’archéologie), l’UMR 5608 TRACES, l’INRAP, la ville de Toulouse et l’ENSA de Toulouse. Cette Maison de l’archéologie entre dans l’opération Campus et sera réalisée, au sein du PRES, sur le territoire de l’Université de Toulouse-le-Mirail.

Projets en cours ou initiés en 2010, en rapport avec les quatre champs disciplinaires du LRA définis au projet scientifique du laboratoire : p environnement, construction, ambiances – responsable : Frédéric Bonneaud ; p mutations urbaines et dynamiques paysagères – responsable : Rémi Papillault ; p histoires, cultures, pratiques – responsable : Christian Darles ; p esthétique et cognition – responsable : Daniel Estevez. Environnement, construction, ambiances

L’année 2010 se caractérise par : p une quinzaine de projets financés en cours, p le renforcement des thématiques « ville et énergie » et « matériaux et savoir-faire », p une montée en puissance des travaux de doctorants et post-doctorants. Les financements des projets en cours proviennent d’une grande variété de bailleurs, parmi lesquels le ministère de l’Écologie et du développement durable, l’ANR, le PRES Université de Toulouse, le CSTB, le RTRAéronautique (Fondation STAE), le CMEP (ministère des Affaires étrangères et ministère de l’Enseignement supérieur), le PREBAT, le projet PIRVE, les accords CAPES-COFECUB (coopération BrésilFrance), le FEDER (programme SUDOE Interreg), bourses du ministère de la Culture et de la Communication. La thématique « ville et énergie » se concentre principalement sur la prospective, à l’horizon 2100, de l’interaction des formes urbaines et des pratiques sociétales de la ville sur les consommations énergétiques. La thématique « matériaux et savoir-faire » conjugue des contributions théoriques sur la transposition des connaissances environnementales dans le processus de ­projet et des études prospectives sur l’introduction de matériaux de construction issus de la valorisation de produits de l’agriculture (fiabilisation de procédés, émissions d’avis techniques). La première thèse réalisée par une architecte de formation initiale au sein de l’École doctorale « Mécanique, énergétique, génie civil et procédés » (MEGeP) de l’Université fédérale de Toulouse a été soutenue. Ce précédent, qui marque une évolution institutionnelle notable de l’histoire du LRA, devrait peser pour concrétiser l’association ­attendue du LRA à l’École doctorale MEGeP. Par ailleurs, huit autres doctorants ont une thèse en cours de préparation. Deux d’entre elles devraient être soutenues au sein de l’École doctorale MEGeP en 2011.

La recherche

Avec une dizaine de laboratoires de Midi-Pyrénées, le LRA est impliqué dans la création de l’Institut de la ville qui vise à fédérer des recherches interdisciplinaires sur la ville, au carrefour de compétences en sciences humaines et sociales (sociologie, géographie, droit, urbanisme), en architecture, en sciences et techniques (génie civil, génie urbain, mathématiques). Il organise des modules d’enseignement en formation initiale et ­continue (atelier commun à des étudiants d’origines disciplinaires diversifiées permettant en ­situation de confronter méthodes et savoirs). Il participe à la diffusion de la recherche. Il se veut un lieu d’échanges avec les milieux professionnels afin d’initier et de favoriser les coopérations. L’Institut de la ville poursuit trois objectifs : assurer une production scientifique, répondre à de nouveaux enjeux professionnels par des formations adaptées, développer une plate-forme d’échanges avec les professionnels, institutions et associations en charge de la ville. L’Institut de la ville s’inscrit dans une logique de site par un ancrage au PRES Université de Toulouse.

Activités scientifiques

Thèse soutenue p Laure Fernandez : Transposition en architecture des connaissances d’ingénierie environnementale et des savoirs relatifs au choix des matériaux (ED MEGeP). Thèse soutenue le 13 septembre 2010.

50 51


Thèses en cours p Uyen Bui To : Démarches de quartiers durables ; vers une méthode d’aide à l’élaboration, adaptée au contexte d’Hanoï au Vietnam. p Marion Bonhomme : Performance énergétique du cadre bâti et qualité des ambiances urbaines à l’échelle du quartier ; vers des propositions d’aménagements durables. p Catherine Dubois : L’impact des changements climatiques sur les microclimats urbains. p Lamia Kelhifi : Vulnérabilité des villes du Sud aux effets localisés du dérèglement climatique. p Samia Lamrouai : Caractérisation et qualification des ambiances climatiques et sonores des espaces collectifs des grands ensembles d’habitat collectif en vue de concevoir une ville durable. p Tathiane Martins : Confort adaptatif dans les espaces architecturaux et urbains en climat tropical semi-aride. p Marc Maquignon : Les impacts de la durée de vie de la construction des bâtiments sur les indicateurs du développement durable. p Nathalie Tornay : Vers des outils d’aide à la conception pour intégrer les dimensions techniques, écologiques et sensibles des matériaux de construction. Mutations urbaines et dynamiques paysagères

Transformation d’une image de ville par concertation et médiation artistique Financement : ville de Graulhet et Région Midi-Pyrénées. Échéances : de septembre 2009 à novembre 2010. L’objet de ce projet de recherche est de mettre en avant les potentiels du territoire de Graulhet, en articulation avec la communauté de communes Tarn et Dadou et la Région Midi-Pyrénées, dans une perspective de cohérence territoriale régionale, liant la capitale régionale et ses communes avoisinantes. Programme Interreg NATURBA L’École d’architecture est partenaire du programme, l’APUMP en est le chef de file. Recherche sur les franges entre ville et nature. Simulation et modélisation architecturale et paysagère La représentation d’informations et perceptions spatio-visuelles exige de connaître l’usage, savoir développer et évaluer les outils numériques (acquisition, traitement et synthèse d’images) dans les méthodes appliquées à l’analyse architecturale et paysagère. La problématique est développée sur le principe d’une relation coopérative entre les outils d’acquisition (d’informations perceptuelles ou graphiques), de modélisation (modeleurs tridimensionnels, systèmes de gestion de données localisées) et de restitution (imagerie 2D et 3D).

Thèse soutenue

p Nhat Kien Tran : Le patrimoine villageois face à l’urbanisation ; le cas des villages

périurbains de Tri_u Khúc et Nhân Chính, Hanoï, Vietnam (ED TESC). Thèse soutenue le 11 mai 2010.

Thèses en cours p Nguyen Da Huong Dao : Dalat, une ville comme système de parc. p Thai Huyen Nguyen : Ambition technopolitaine, le modèle de Hanoï (Hoa Lac). p Phuoc Anh Lê : Lac de l’ouest de Hanoï, entre paysage et identité. p Daniela Painemal : Habitat durable, culture et territoire Mapuche. Adaptation aux exigences contemporaines et sauvegarde des identités culturelles. Histoires, cultures, pratiques

Associer les trois termes « histoires », « cultures », « pratiques » permet d’orienter des recherches qui relient deux types de problématiques : l’action collective sur la ville et l’architecture ; les productions architecturales ou urbaines et leur réception. Huit projets sont en cours et ont été développés en 2010.

La recherche

Toulouse territoires Garonne, nouveaux modes d’habiter L’architecture de la grande échelle (AGE), programme interdisciplinaire de recherche, quatrième session. Financement : DAPA/PUCA 37,5 k€. Échéances : de septembre 2009 à novembre 2010. Partenaires : LRA, LERNA, LISST-CIEU, INSA. Rendu intermédiaire le 11 mai 2010.

Culture du risque en pays Toy (Hautes-Pyrénées) Architecture, société et risques catastrophiques. Sous la direction de Monique Barrué-Pastor. Équipe : Michel Barrué, Monique Barrué-Pastor, Rémi Bénos, Johan Milian, Serge Faraut. Réalisation d’un ouvrage qui sera publié en 2011, et intitulé Culture du risque en pays Toy, architecture, société locale, risques naturels, patrimoine, plans d’aménagement et développement des territoires montagnards dans le Haut-Lavedan, avec un CD-Rom ­interactif présentant le corpus cartographique et photographique, les fiches typologiques des architectures du risque et les modélisations spatio-visuelles.

1. Projets européens Deux programmes européens pluriannuels ont été menés en partenariat avec l’Espagne, le Portugal et l’Italie. p « Sopra e Sotto », « Sur et Sous » la ville européenne. Le patrimoine archéologique et architectonique dans le contexte urbain de villes de taille moyenne : les difficultés de l’investigation, les solutions de la jouissance et l’offre touristico-culturelle. p Water-shapes, meanings, uses and the architectural works of precious gift. 2. L’eau, usages risques et représentations Cinq actions ont été menées au Yémen, en Égypte, en Tunisie et dans le département du Gers. Elles concernent des recherches sur les hammams, l’irrigation, les aqueducs de Zama, les citernes d’Alexandrie et une grande maison urbaine gallo-romaine. 3. Les fortifications, peuplement et construction Trois recherches ont concerné les fortifications antiques de Shabwa (Yémen), le rempart de l’Antiquité tardive de Saint-Lézer (Hautes-Pyrénées), les portes du rempart tibérien de Toulouse.

52 53


4. L’archéologie comme affirmation de la durabilité de l’architecture et de la ville Les diverses actions concernaient les matériaux (le bois dans l’architecture antique du sud de l’Arabie : Yémen, Oman) et les techniques de construction (la ville antique de Khor Rôri, émirat d’Oman, et site romain de Rirha en Tunisie). Des études ont porté sur les villas gallo-romaines de Séviac (Gers) et Lalonquette (Pyrénéees-Atlantiques), le hameau renaissance de Naudin (Gers) et le château de Canac à Murat-sur-Vèbres (Tarn). 5. La traversée des strates historiques par la pensée moderne : architectes, projets et développement local Trois recherches ont été entamées, une sur la mesure (maîtrise du sol et mesure de ­l’espace dans la ville gallo-romaine du sud-ouest de la Gaule), une sur les mutations, (le passage de la maison à l’immeuble dans la ville méditerranéenne) et une sur la notion de projet : pensée-projet, (la pensée du projet et penser le projet, avec C. Maumy et F. Very, ENSA de Grenoble). 6. Ethnographie urbaine des pratiques entre formel et informel à Rio de Janeiro Organisation d’un séminaire de restitution de cette recherche les 18, 19 et 20 août 2010 : « Rio autrement » à Rio de Janeiro (Brésil). 7. Velocity 2 Étude ethnologique des parcours cyclistes durant le trajet du domicile au lieu de travail dans la ville de Toulouse. Cette recherche s’appuie sur une enquête ethnographique à partir de plusieurs études de cas menées in situ.

Autres actions

p Participation du LRA au projet « Maison de l’archéologie, Pôle de l’archéologie »,

avec MCC, INRAP, UTM, UPS, ville de Toulouse. p Participation du LRA au LABEX : Pôle ArchéoScience de Toulouse (PAST). p Participation au projet ANR « Coranica » (dir. : Ch. Robin, Institut de France) : l’architecture des temples sudarabiques, typologie et cartographie.

Thèses en cours p Borith Méa : Le patrimoine colonial de Phnom Penh, Cambodge. p Chandevy Sisowath : Dictionnaire raisonné franco-khmer des termes du patrimoine architectural. p Sandrine Dubourg : L’architecture domestique dans l’Alexandrie hellénistique. p Sylvie Brossard-Lottigier : Rites et lieux de l’enfance ; reconstruire l’idée de nature. Éléments pour une pensée sauvage de l’architecture et des paysages. p Zhe Zeng : L’application du fengshui dans la conception de l’architecture contemporaine et son environnement.

Recherches : représentation, conception, architecture. Programme Aéroports_Airspaces Remise du rapport final Aéroports-Airspaces, programme de recherche « Architecture de la grande échelle ». BRA, ministère de la Culture, D. Estevez, A. Urlberger (juin 2010). http://aeroports-airspaces.over-blog.com/ Programme Effinov-bois Remise du Cahier de prescription architecturale pour la conception d’enveloppes habi­ tables en bois pour la réhabilitation de bâtiments. Programme ANR EFffinov-bois, D. Estevez, G.Tiné (décembre 2010). Projet expert, groupe MOA et exploitants Présentation de la phase finale du groupe Maître d’ouvrages et exploitants. Projet en ­réponse à l’appel à projets TIC PME 2010 du ministère de l’Économie, des finances et de l’emploi. Bernard Ferries, Michel Léglise. http://www.btpinformatic.fr/wiki/reunion%20expert%20smartbuilding%20 maitrise%20ouvrage RIMAGE Récits et images de la ville à l’épreuve du virtuel : des représentations mentales aux dynamiques spatiales. Élaboration d’une réponse à l’appel d’offres ANR sous la direction de Jean-Pierre Goulette. Projets CRSNG, CRSH et FQRSC Canada Trois projets sont en cours en collaboration entre Toulouse et Québec. Responsable : Pierre Côté. p Conseil de recherches en sciences naturelles et génie au Canada, subventions à la découverte ; p Conseil de recherches en sciences humaines au Canada, alliances de recherche universités communautés ; p Appui aux arts et technologies médiatiques FQRSC 2009-2011.

La recherche

8. Diversification des pratiques et des métiers des architectes en Midi-Pyrénées Les architectes travaillant dans les secteurs publics et parapublics sont des acteurs du développement régional. Thèmes abordés : négocier pour expérimenter, fabriquer les ­espaces publics, (responsable : G. Tapie), le Plan urbanisme, construction et architecture. (Programme : « Le projet négocié ».)

Esthétique et cognition

Thèses en cours p Sandra Marqués : Pratiques collaboratives en architecture à l’épreuve de l’environnement de conception BIM (Building Information Modelling). Les liens entre modes opératoires et l’évolution des pratiques. p Chen Bao : Études des outils idéographiques (écriture figurative) de la culture traditionnelle chinoise dans le processus de conception des architectures contemporaines en Chine.

54 55


Un lien fort entre recherche et enseignement Au-delà de l’implication institutionnelle de la recherche dans l’enseignement ­initial, à travers l’adossement des séminaires de première année de master aux champs ­thématiques du LRA et la mise en place du « parcours recherche » en deuxième année de master (8 étudiants inscrits en 2009-2010), les projets de recherche eux-mêmes ­peuvent constituer des supports d’enseignement très motivants pour les étudiants. Nous rapportons ici trois exemples emblématiques. Learning from [Johannesburg-Toulouse] 2010

ENSA de Toulouse, programme de recherche ANR-Effinov, 2009-2011. Responsables : Daniel Estevez, Gérard Tiné, Christophe Hutin. Description Le projet Learning from [Johannesburg-Toulouse] organise plusieurs échanges péda­ gogiques, scientifiques et opérationnels dans les domaines urbains et architecturaux entre la France (Toulouse) et l’Afrique du Sud (Johannesburg). Domaines d’étude Outils collaboratifs en situation critique, réhabilitation et contexte, rôles des habitants dans les performances techniques des bâtiments. Les expérimentations menées sont financées par le programme ANR Effinov, destiné à élaborer des dispositifs innovants pour la réhabilitation des bâtiments en technologies bois.

Transformation d’une image de ville

ENSA de Toulouse, Région Midi-Pyrénées, ville de Graulhet. Responsable : Clara Sandrini. Un projet de recherche (Transformation d’une image de ville par concertation et médiation artistique), conduit par le LRA de l’ENSA de Toulouse, place des étudiants en architecture au cœur du projet de transformation de l’image de la ville de Graulhet. Ce projet, subventionné par la Région Midi-Pyrénées et la ville, vise à apporter une aide à la décision dans la mise en œuvre du projet de redynamisation urbaine, en articulant les acteurs (élus, services techniques, habitants, artistes-habitants, architectes et urbanistes) et les échelles (nationale : le LAIT, régionale, intercommunale : Tarn et Dadou, locale). Il met en place une méthodologique interdisciplinaire (art, architecture, ethnographie) qui associe recherche et pédagogie dans une succession d’actions de terrain : intensifs de relevés, ateliers et actions participatives, intensifs de projets architectural et urbain. Les travaux sont réalisés sur deux plans qui se conjuguent. Un groupe d’étudiants ­modélise le centre ville de Graulhet (séminaire FINC-AV, master 1), tandis qu’un autre va sur le terrain, dans le cadre de l’atelier de projet « Cracker la ville » (master 1). La ville devient un laboratoire d’expérimentations ancrées dans le réel de la programmation architecturale et urbaine et présentées en séances publiques.

Toulouse, territoires, Garonne : nouveaux modes d’habiter

Penser la grande échelle de Toulouse-Métropole Responsable : Rémi Papillault. Notre recherche est centrée sur la Garonne, de Muret jusqu’à la confluence de l’Hers et de la Save à Grenade-sur-Garonne. Sur ce territoire, le fleuve traverse plusieurs communes, à savoir de l’amont vers l’aval : Muret, Pinsaguel, Portet, Toulouse, Blagnac, Fenouillet, Beauzelle, Seilh, Gagnac, Grenade. La Garonne nous permettrait donc de penser une architecture du territoire à grande échelle. Quels sont les outils pour penser cette grande échelle ? Quelles sont les nouvelles formes d’habitat que nous pouvons proposer ? Les travaux ont mis en jeu des compétences précises, adaptées au sujet : p mobilisation de connaissances dans le passage du projet urbain à celui de la grande échelle. p capacité à produire un modèle de recherche et de projet pour la grande échelle. p manipulation d’outils cartographiques numériques et de SIG dans l’articulation entre l’analyse et le projet. p évaluation des recouvrements dans les savoirs de l’architecture de la grande échelle avec celle des sciences connexes. Étaient parties prenantes de ce travail : des architectes de l’ENSA, des ingénieurs de l’INSA, des sociologues et géographes de l’Université de Toulouse-le Mirail. Avec plus d’une centaine de projets, nous avons exploré ce territoire en traquant les lieux supports d’un «habiter » différencié, annonciateur de la ville du vivre ensemble de demain  : espaces publics, promenades, loisirs, Garonne baignable, équipements ­ouverts, logements coopératifs et mixité urbaine. Une exposition dans le cadre du Grand Toulouse montrera une sélection de ces projets qui dessinent le devenir de ce territoire avec des dimensions plus ou moins utopiques.

La recherche

Liens avec la pédagogie Le projet pédagogique est relié aux activités de recherche du LRA de l’ENSA de Toulouse, les résultats obtenus font en effet l’objet de retours critiques, d’évaluations pédagogiques et scientifiques en vue de l’amélioration des travaux à venir. Voir le site : http://learning-from.over-blog.fr/

L’intervention des étudiants sur le terrain est un outil de médiation entre la ville et les habitants : ils sont placés au cœur des dynamiques collectives pour synthétiser et spatialiser les futurs possibles de Graulhet.

56 57


Diffusion de la culture architecturale Dans le cadre de sa mission de diffusion architecturale, l’ENSA de Toulouse organise des expositions, des conférences et des colloques. Fête du cinquantenaire du ministère de la Culture et des 40 ans de l’École

Dans le cadre de la célébration du cinquantenaire du ministère de la culture et de la communication, le Ministre a souhaité organiser le samedi 21 novembre 2009, une manifestation pour tous les établissements d’enseignement supérieur relevant de notre ministère. Naturellement associée à cet évènement l’ENSA de Toulouse a organisé une fête pour le quarantenaire de sa création sur le quartier du Mirail autour d’une exposition, de 3 conférences et d’une table-ronde.

p Christophe Hutin, architecte, enseignant à l’ENSA, en partenariat avec la Maison de l’architecture de Midi-Pyrénées : « Construire librement », le 28 janvier 2010. p Peter Krecic, directeur du musée de l’Architecture de Ljubljana : Ljubljana, ville méditerranéenne et européenne, le 18 mars 2010. p Jean-Pierre Vassal, architecte : Étude +, le 4 mai 2010. p Jacques Lucan, architecte, professeur à l’École polytechnique fédérale de Lausanne, professeur à l’ENSA de Marne-la-Vallée : Composition, non-composition. Espace ou milieu ?, 7 juin 2010.

Diffusion de la culture architecturale

Les cycles de conférences

p Daniel Guibert, 25 octobre 2010. p Ambiances construites et développement durable :

présentation de l’équipe brésilienne pour le Projet CAPES/COFECUB nº 693/10, jeudi 21 octobre, de 18 h 00 à 19 h 30 dans les locaux de l’École, salle 3. p Conférence de l’économiste suisse Alain Thierstein : Airport Regions and the Knowledge Economy. Spatial Development and Urban Design, Maison de l’Architecture Midi-Pyrénées le jeudi 25 mars à 18 h 30. p Penser le projet d’architecture à l’échelle du territoire : Sophie PAVIOL

(ENSA de Grenoble), 18 mars 2010. Approche cinématographique/approche cartographique.

58 59


Les expositions

p Habitants atypiques

p Abel Reis et Christopher Warren, exposition des dernières œuvres, du 14 au 21 janvier 2010. En partenariat avec la Galerie Daniel Vignal.

p Ljubljana, ville méditerranéenne et européenne consacrée à l’œuvre de Joze Plecnik, architecte slovène, du 18 mars au 9 avril 2010. En partenariat avec l’association « Faisons l’Europe, collectif de Haute-Garonne ».

p Extérieurs nuit Photographies de Yohann Gozard. Production : CAUE 31.

p Dans la cadre des Journées du patrimoine, en partenariat avec la DRAC de Midi-Pyrénées, exposition archéologique : 27e journées européennes du Patrimoine 2010. Parcours archéologiques dans les quartiers de Toulouse, 18 et 19 septembre 2010.

Les partenariats : CMAV (Centre Méridional de l’Architecture et de la Ville)

Du 30 mars au 25 avril 2010, puis du 13 novembre 2010 au 5 février 2011. – Photographies d’Alexandre Gélébart et Noaluenn Le Floch. Production : CAUE 31. – Construction mentale, travaux d’une vingtaine d’étudiants de l’ENSA. Production : Point de fuite et ENSA de Toulouse.

Débats publics et rencontres

Cycle La représentation des territoires de la ville contemporaine (ENSA de Toulouse) p 1 mars 2010, Yannis Tsiomis (ENSA de Paris-la Villette, EHESS). p Représentation et projet urbain : la question des échelles et des temporalités.

18 mars 2010, Sophie Paviol (ENSA de Grenoble).

p Penser le projet d’architecture à l’échelle du territoire.

L’ENSA participe, sous forme de subvention, au fonctionnement du CMAV, en partenariat avec le CAUE 31, la Maison de l’architecture, et avec l’aide de la DRAC.

p Approche cinématographique, approche cartographique.

Expositions p Le logement, matière de nos villes. Chronique européenne, 1900-2007.

1er avril 2010, Laurent Devisme (ENSA de Nantes).

Du 9 décembre 2009 au 20 février 2010. Exposition réalisée par le Pavillon de l’Arsenal, présentée par l’AERA et le CAUE 31.

Du 6 mars au 16 mai 2010. Prolongée jusqu’au 12 juin. Exposition présentée par le CAUE de Haute-Garonne, et réalisée par Alexa Brunet, photographe, Irène Brunet, rédactrice et Maude Grubel, graphiste-illustratrice, avec le soutien des CAUE de Maine-et-Loire et Haute-Garonne.

p Humanité et grandeur d’un habitat pour tous. Fernand Pouillon, architecte. Du 26 juin au 30 octobre 2010, galeries I et II. Deux expositions conjointes présentées par l’AERA et la CAUE 31. – Le Pavillon de l’Arsenal présentait les réalisations de Fernand Pouillon en Île-de-France. – Fernand Pouillon et la bataille du logement à Alger (1953-57). Production AERA-CAUE 31, en collaboration avec l’association Les Pierres sauvages de Belcastel. Commissaire : Stéphane Gruet.

p Ville poreuse, essai cartographique.

p Le projet territorial entre échantillons, figures et modèles. Colloques p L’architecture entre deux effets de serre

15 décembre 2010, table ronde organisée par le CAUE 31, Jean-Pierre Cordier, architecte, Alain Chatelet, enseignant à l’ENSA de Toulouse.

Diffusion de la culture architecturale

p Habitants atypiques. Chacun cherche son toit.

25 mars 2010, Paola Vigano (Studio 09, IAU Venise).

p Architectures contemporaines en Midi-Pyrénées. Du 13 novembre 2010 au 5 février 2011, puis du 6 au 26 mars. Exposition présentée par la Maison de l’architecture.

60 61


Ressources humaines, budget, moyens Les ressources humaines Les enseignants

Titulaires et associés p 51 postes d’enseignants affectés à l’ENSA de Toulouse. 2008-2009

2009-2010

2010-2011

43

39

36

Enseignants associées à temps plein

6

12

13

Enseignants associées à mi-temps

6

0

4

Enseignants titulaires

Répartition des enseignants 2008-2009

2009-2010

2010-2011

Professeurs de seconde classe

2

2

1

Maîtres assistants de 1re classe

14

11

9

Maîtres assistants de 2e classe

15

17

18

Maîtres assistants de classe exceptionnelle

5

5

5

Contractuels

7

4

3

p L’École a accueilli deux nouveaux enseignants par concours interne en septembre 2010, trois postes vacants ont été pourvus par des enseignants associés a temps plein et temps partiel. p Un enseignant a bénéficié d’une promotion.

Ressources humaines, budget, moyens

Répartition par sexe p 34 hommes et 19 femmes.

62 63


Répartition par catégorie

Répartition des postes par groupe disciplinaire 2008-2009

2010-2011

2009-2010

Arts et techniques de la représentation – ATR

4

4

5

Histoires et cultures architecturales – HCA

2

3

3

Sciences humaines et sociales – SHS

6

6

6

Sciences et techniques pour l’architecture – STA

15

13

12

Théories et pratiques de la conception architecturale et urbaine – TPCAU

23

19

21

5

Villes et territoire – VT

6

5

Enseignants occasionnels (dits « article 2 »)

Nombre d’heures rémunérées Nombre de contrats

2010 6 793

8 831

108

115

Nombre d’heures rémunérées Nombre de contrats

2010 1 700

1 299

11

10

Des intervenants extérieurs participent ponctuellement aux activités d’enseignement, en particulier pour l’enseignement de langues étrangères, les visites de chantiers, les workshops, les conférences ou exposés, les jurys. Le personnel BIATOS (bibliothèque, administratif, technique et ouvrier spécialisé)

p 27 agents du ministère de la Culture et de la communication p 7 agents du ministère de l’Écologie, du développement durable, des transports

et du logement. p 8 agents contractuels de l’établissement.

p 1 agent a intégré l’ENSA de Toulouse et 3 agents ont fait valoir leurs droits à la retraite. p 3 agents ont bénéficié d’une promotion.

Au 31 décembre 2010, 44 personnes assurent les fonctions support dans les services administratifs et techniques, dont 40 personnes sur des postes à temps complet et 4 à temps partiel. L’ensemble représente 43.5 ETP (équivalent temps plein).

Le dialogue social

L’ENSA de Toulouse dispose d’un CTP local ainsi que d’un CHS. Ces instances se sont réunies deux fois chacune. Les agents contractuels sont représentés au niveau national et non local. Des élections en avril ont légèrement modifié la représentativité syndicale, suite à la consultation générale des personnels organisée par le ministère de la Culture sur la ­représentativité syndicale. Des réunions plus informelles sont également organisées sur des sujets précis (CET, ­situation des agents contractuels, des agents dits « ex-Équipement », etc.). La formation des agents

L’ENSA a particulièrement travaillé depuis 2010 sur la formation de ses agents. 140 journées de formation ont été suivies par 61 stagiaires. Plusieurs secteurs ont été développés : p les préparations aux concours, p les formations offertes aux enseignants. Le service des ressources humaines a été chargé en 2010 de préparer le transfert des ­dossiers pour la saisie de la paie des agents payés directement sur les crédits du ­ministère de la Culture et de la communication et du ministère de l’Écologie, du dévelop­pement durable, des transports et du logement. Par ailleurs, au cours du dernier trimestre, les dossiers des 7 agents payés par le ­ministère de l’Écologie ont été préparés pour être pris en charge directement pour leur financement et leur gestion par le ministère de la Culture, les agents étant alors en PNA (position normale d’activité).

Ressources humaines, budget, moyens

Enseignants à temps incomplet 2009

Répartition par sexe p 27 femmes p 17 hommes

Un agent comptable relevant de la Trésorerie générale est en adjonction de service auprès de l’établissement une demi-journée par semaine. Des étudiants moniteurs renforcent les équipes de l’informatique et du centre de documentation pour aider les étudiants dans l’utilisation des logiciels et des matériels, faciliter leur recherches documentaires et leur ouvrir plus largement l’accès à ces services. Pour l’année 2009-2010, 43 moniteurs ont apporté leur soutien à l’ENSA pour un total de 6 201 heures.

Enseignants contractuels 2009

p 13 agents de catégories A p 9 agents de catégories B p 22 agents de catégories C

64 65


Gestion financière et comptable Trois séances du conseil d’administration ont été consacrées à l’examen et au vote des documents budgétaires : p BP 2010, 23 octobre 2009. p DM1 2010, 26 mars 2010. p DM2 2010, 26 octobre 2010. Le compte financier

comptabilisées doublement en 2010, une fois en début d’année et la seconde fois en fin d’année, ont provoqué un déficit sur la section de fonctionnement. p Subventions accordées : 25 810 € Les subventions accordées en 2010 par l’ENSA aux organismes et associations se répartissent comme suit. Bénéficiaire

Montant

Association Dédale

4 425 €

Association des étudiants de l’ENSA (organisation d’activités et d’événements divers, et constitution d’une coopérative pour les étudiants).

Association sportive

3 000 €

Organisation d’activités sportives pour les étudiants et les personnels de l’ENSA.

Association Dynam’eat

3 000 €

Organisation d’événements rythmant la vie sociale des étudiants de l’ENSA (week-ends d’intégration, gala, etc.).

PRES Université de Toulouse

5 000 €

Soutien au fonctionnement Pôle régional de la recherche et de l’enseignement supérieur.

Les principales données du compte financier sont présentées dans le tableau ci-­dessous. Montants exprimés en euros

2009

2010

Recettes de fonctionnement (a)

2 354 610,97

2 492 584,26

Dépenses de fonctionnement (b)

2 321 496,43

2 623 416,47

33 114,54

-130 832,21

Recettes d’investissement (d)

255 280,58

491 687,97

Dépenses d’investissement (e)

708 394,19

213 501,02

Résultat de la section d’investissement (f = d - e)

-453 113,61

278 186,95

Variation du fonds de roulement (c + f)

-419 999,07

147 354,74

Résultat de la section de fonctionnement (c = a - b)

Fonds de roulement au 31 décembre 2009 Apport au fonds de roulement au 31 décembre 2010 Total

Fonctionnement

115 755,37 € + 147 354,74 € 263 110,11 €

Les charges de personnels enregistrent une forte augmentation par rapport à 2009 (+ 222 464 €). Cette hausse est due principalement à 2 CDD de chercheurs financés sur des contrats de recherche, aux vacations prises afin de compenser l’absence de deux enseignants et d’un administratif, ainsi qu’au rattachement de la totalité des vacations d’enseignants sur le budget de l’année N, pour 163 000 € (auparavant, le rattachement des dernières dépenses de l’année s’opérait au début de l’exercice suivant). Ces charges,

11 950 €

Soutien au fonctionnement de la galerie du Centre méridional de l’architecture et de la ville (rue Saint-Pantaléon à Toulouse).

Fondation de France

2 000 €

Manifestation de solidarité vis-à-vis de la population haïtienne victime du séisme du 12 janvier 2010.

Enviro BAT

1 800 €

Promotion de la qualité architecturale et du développement durable dans l’architecture et l’aménagement des territoires et des paysages.

CMAV

Total

30 310 €

Investissement Les dépenses de l’établissement ont représenté 213 501,02 €. Compte tenu des fortes tensions pesant sur la trésorerie de l’établissement depuis la fin de l’année 2009, le programme d’investissement de 2010 a été limité au strict nécessaire. Principales acquisitions p Logiciels : 35 284 € p Travaux et installations : 51 912 € Notamment : réfection de l’éclairage du parking (16 020 €), climatisation de deux bureaux et d’un local informatique (18 005 €). p Équipements informatiques, audiovisuels et mobiliers : 59 751 €.

Ressources humaines, budget, moyens

En comparaison de la situation au 31 décembre 2009, la situation financière de l’établissement s’est nettement améliorée en 2010. Le fonds de roulement atteint 263 110,11 €, soit 40 jours de fonctionnement, alors qu’il s’élevait à 115 755,37 € (20 jours), à la fin de l’exercice 2009.

Objet

66 67


Logistique, accueil, sécurité L’accueil Le service de l’accueil est assuré par deux agents de 9 h à 20 h ; avant 9 h par l’agent ­chargé de la fermeture et de la surveillance de l’École. Le service de l’accueil est aussi le PC sécurité où se trouve le système de sécurité incendie (SSI) de l’établissement.

Sécurité des biens et des personnes La fermeture de l’établissement et la surveillance des locaux est assurée par un agent de l’ENSA logé sur le site. De plus, l’École possède un système d’alarme anti-intrusion et une société extérieure assure la télésurveillance de l’établissement pendant les ­périodes de fermeture. Un exercice d’évacuation est organisé chaque année à la rentrée. Hygiène et sécurité p L’École a réalisé la réfection complète de la cafétéria pour être conforme

Logistique, accueil, sécurité

aux normes d’hygiène applicables dans les établissements de restauration collective. Cette opération a été menée sous maîtrise d’ouvrage de l’École. p Le document unique d’évaluation des risques professionnels a été constitué par un prestataire extérieur et validé en CHS. p Une formation initiale aux premiers secours a été mise en place pour 10 personnes.

68 69


Sécurité et accessibilité p La visite périodique de l’École par les commissions communales de sécurité

et d’accessibilité a donné lieu à un avis favorable à la poursuite de l’activité. Les réserves émises font l’objet d’un programme de travaux à réaliser en 2011. Ces travaux concernent essentiellement le traitement de certains locaux à risques particuliers, la levée des observations contenues dans le rapport de vérification périodique des installations électriques et la modification du régime de neutre de l’établissement. p Une fois achevée la première tranche de travaux de mise en accessibilité (réalisés fin 2009), les commissions communales ont émis un avis favorable à la réception des travaux effectués. Une tranche complémentaire d’amélioration de l’accessibilité doit être réalisée en 2011 sous maîtrise d’ouvrage de la Direction régionale des affaires culturelles. Cette tranche vise à terminer l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. p Après les travaux de réfection de la cafétéria (réalisés en 2009), les mêmes commissions ont également émis un avis favorable.

Maintenance

Le service de maintenance est composé de deux agents : un électricien et un ébéniste menuisier. Ils ont en charge les opérations de maintenance courante, réparations diverses. Par ailleurs, ils concourent à la fabrication et la mise en place des différentes expositions ­organisées au sein de l’École ou avec des partenaires. Ils assurent enfin le rangement des salles pour les examens et, une fois par an, des ateliers avant la rentrée de septembre. Divers p En vue de la modification du régime de neutre de l’établissement, l’École a missionné

un bureau de contrôle et un bureau d’étude pour réaliser la recherche de défaut et la réalisation d’un programme de travaux. p Formations liées au poste : – la dématérialisation des marchés publics (1 jour) ; – la maîtrise d’ouvrage publique (2 jours) ; – les risques électriques et chimiques (2 jours).

Logistique et gestion du patrimoine immobilier

En 2010, le budget de fonctionnement de la logistique est de 81 663 € pour les opérations de maintenance du bâtiment et travaux de réparations diverses. Les dépenses d’investissement s’élèvent à 51 912 €. p Aménagement d’un cheminement piétonnier avec mise en place de candélabres entre le parking étudiant et l’École. p Climatisation de l’accueil du Centre de traitement de l’image (CTI) et de la salle informatique. p Climatisation de deux bureaux . – Fin 2009, en même temps que la réfection de la cafétéria, l’École a remplacé le vieux poste de transformation haute tension au pyralène, répondant ainsi à l’obligation réglementaire de son remplacement à l’échéance 2010. Coût des travaux : 38 900 €. Logistique, accueil, sécurité

Trois marchés de service renouvelés p Nettoyage des locaux de l’établissement, avec le même prestataire : Pro Impec. p Installation et exploitation de distributeurs automatiques, avec un nouveau prestataire : Sodex. p Délégation de service public pour l’exploitation de la cafétéria, pour lequel il n’y a eu qu’une offre, celle du prestataire actuel.

70 71


Les services ressources La bibliothèque et son environnement La bibliothèque gère un fonds documentaire de 18 800 ouvrages, 80 titres de périodi­ ques « vivants » et un fonds audiovisuel (CD-Rom, DVD, ancien fonds vidéo en VHS et diapositives). Le public est essentiellement composé d’étudiants inscrits, d’une centaine d’enseignants titulaires et vacataires, ainsi que d’étudiants extérieurs à l’École. Le personnel p 5 personnes assurent le traitement documentaire et la gestion du fonds

(2 chargées d’études documentaires et 3 assistantes de documentation). p 5 moniteurs (à raison de 8 heures par semaine) assurent le prêt, l’entretien et l’équipement des documents, ainsi que le rangement des rayonnages. Services offerts p Accès aux documents, aide à la recherche documentaire, veille éditoriale,

bibliographies à la demande des enseignants, prêts inter-écoles d’architecture, etc. p Ouverture au public. – Lundi, de 11 h à 18 h. – Mardi, mercredi, jeudi, de 9 h à 18 h. – Vendredi, de 9 h à 17 h. – 70 places assises. – 6 postes informatiques professionnels et 7 postes de consultation pour la recherche documentaire. – 1 scanner A3 (en lien avec le Centre de ressources numériques pour les impressions). – 1 photocopieur noir et blanc. – Un espace audiovisuel sur une rochelle pour la consultation des cassettes VHS et des DVD (seul ou en petit groupe).

Les services ressources

p Offres de services matériels.

72 73


Le budget 2010 p La dépense globale s’élève à 25 000 €. 15 300 €

60 %

Abonnements de périodiques et mise à jour

7 800 €

30 %

Audiovisuels (DVD)

1 600 €

10 %

Acquisitions de livres

300 €

Adhésions Urbamet et images en bibliothèque

p Autre formation : formation autres universités (thésards). p Étudiant post-diplôme : comprend les HMO. p Public concerné : 406 étudiants de 1er cycle, 285 étudiants de 2e cycle, 15 doctorants,

53 HMO, 35 Erasmus, 20 double cursus INSA.

Évolution du nombre de prêts 2001

2002

Global Livres

On doit y rajouter 735 € de reliures (hors budget de la bibliothèque).

6 453

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

9 056

7 652

8 202

9 160

8 024

6 819

7 346

7 482

7 896

8 856

7 474

8 019

8 969

7 800

6 630

7 047

7 081

7 481

p Accroissement du fonds en 2010

– 532 livres. – 41 DVD. – 82 PFE. – 445 catalogues d’entreprises.

Les dons réguliers inter-écoles permettent de compléter nos collections de périodiques. Les activités en chiffres

Accroissement du catalogue Loris L’accroissement des notices bibliographiques de Loris en 2009 (1058 références ­saisies) s’explique par l’introduction du traitement documentaire des catalogues d’entreprises du bâtiment (matériauthèque).

Évolution du nombre de prêts 2003

3%

2%

Enseignants

1%

4%

Autre formation

1%

Prêt inter

1%

Personnels

Extérieurs payants

3%

Étudiants Post-diplôme

2%

Étudiants Mirail

Étudiants Erasmus

26 %

Étudiants 3e cycle (Doctorat)

254

Étudiants 2e cycle (Master)

48 %

Lecteurs inscrits pour l’année 2010-2011

Participation au Réseau des écoles d’architecture

2004 328

2005 260

2006 269

2007 559

2008 198

2009 249

2010 160

p Versement régulier des notices pour alimenter la base de données inter-écoles Archirès (envoi des notices de PFE, mémoires), et dépouillement des revues Intramuros (design), Architecture + Détail (éditée par le groupe Eternit), Lotus international (revue italienne ) et Archeologia. p L’accroissement du versement de notices à la base Archirès en 2007 s’explique par le double dépôt des TPFE et des PFE (suite à la réforme de 2006). p Participation au travail de différentes commissions : Audiovisuel, Mémoires et PFE, Cartes et plans, Loris, Evaluation, et au séminaire annuel des documentalistes des ENSA. p Une documentaliste anime le comité de pilotage pour la réinformatisation des écoles.

Les services ressources

Étudiants 1er cycle (Licence)

Répartition des lecteurs inscrits

Après la chute des prêts en 2006 (année de la réforme LMD), on constate une remontée sensible des prêts en 2010. Pour les documents autres que les livres, la demande en prêt des DVD est en forte ­augmentation depuis 2007. Elle correspond à un enrichissement du fonds audiovisuel (documentaires et films de fiction), en liaison avec les nouveaux enseignements. Les périodiques sont prêtés exclusivement aux enseignants, et consultables sur place pour l’ensemble des étudiants.

9%

74 75


Bilan et perspectives

1. Matériauthèque Un traitement documentaire de tous les catalogues d’entreprises du bâtiment est assuré régulièrement avec renvoi sur le site Internet de chaque entreprise, et une mise à jour ­systématique lors des rencontres professionnelles des « Rendez-vous de l’architecture » 2. Travaux d’étudiants : archivage et consultation Dans le cadre des réflexions de la commission Mémoires et PFE, un plan de numérisation rétroactive des travaux d’étudiants est à l’étude (cahier des charges, budget, sélection, priorités, etc.). Pour les PFE depuis 2007, un support papier et un support CD-Rom sont archivés à la bibliothèque et accessibles aux enseignants sur le serveur pédagogique de l’École. 3. Réinformatisation de la bibliothèque En vue du changement de logiciel documentaire, du futur portail Architecture interécoles et de la réinstallation du LRA dans l’enceinte de l’École, il serait souhaitable ­d’intégrer la documentation de la recherche et de valoriser la production des chercheurs du laboratoire. 4. Liaison avec les partenaires locaux p Une convention documentaire a été signée entre le SCD (Service commun de documentation) de l’Université de Toulouse 2 (Toulouse-le Mirail). p Participation au groupe de travail « Politique documentaire et gestion du fonds du projet » du Pôle archéologique de Toulouse (Maison de l’archéologie). p Mise à jour du catalogue des périodiques de l’École dans le SUDOC-PS (Service universitaire de documentation, publications en série) : signalement de l’ENSA de Toulouse et de la bibliothèque dans le répertoire des centres de ressources de ce réseau universitaire. Tous les titres et les années de collections de revues de l’École sont mentionnés. p Dans le futur, il est souhaitable de renforcer les liens avec le PRES (carte MUT : carte multiservices de l’Université de Toulouse), et d’améliorer la visibilité donnée à la base de données de l’École dans le portail documentaire du PRES.

Le service informatique est mobilisé pour la formation initiale des étudiants, les enseignants, la formation permanente, le conseil et l’animation du milieu professionnel, les services administratifs de l’École. L’École est dotée d’un parc informatique important, composé à la fois de PC et de Mac équipés de logiciels généraux et de métier. Chaque étudiant, enseignant ou administratif de l’École bénéficie d’un compte ­utilisateur et d’un compte de messagerie dans le domaine toulouse.archi.fr composé généralement comme suit : prénom.nom@ltoulouse.archi.fr. Cette messagerie est consultable à distance via Internet. Tout utilisateur des ressources informatiques de l’École s’engage à respecter la charte informatique de l’établissement. L’année 2009-2010 a été caractérisée par la modernisation et le développement des ­ressources informatiques d’enseignement. Le CRN

Le CRN, Centre de ressources numériques, regroupe l’ensemble des moyens informatiques, audiovisuels et d’impression de l’École mis à disposition des étudiants et accueille les enseignements correspondants. Le CRN est doté de : p 3 salles de cours destinées à la CAO-DAO (équipées d’un scanner A3 couleur) pour le traitement de l’image et la bureautique ; p 1 centre équipé de périphériques pour l’impression grand format A0 (traceur et scanner noir et blanc et couleur) ; p 1 studio de prise de vue ; p 1 laboratoire photographique noir et blanc. Le parc informatique pédagogique est composé d’environ une centaine de micro-­ ordinateurs – des ordinateurs MacPro installés en double environnement avec Mac OS et Windows. Sur les ordinateurs sont installés des logiciels de CAO-DAO et PAO, des modeleurs, des logiciels pour la retouche d’images, la conception de site web et la ­bureautique. Un peu plus d’une centaine d’ordinateurs sont mis à la disposition des étudiants ce qui, rapporté au nombre d’inscrits (environ 800), représente un ordinateur pour sept ­étudiants. Pour garantir les performances et la qualité de service, chaque enseignant et étudiant dispose d’un identifiant et d’un mot de passe pour ouvrir une session de travail. Cet identifiant affecte automatiquement à l’utilisateur un répertoire privé (d’une capacité de 4 Go pour les étudiants et 10 Go pour les enseignants) et lui permet d’accéder aux ressources pédagogiques mises à disposition sur le serveur ou de les alimenter. La bibliothèque est également équipée de 6 postes informatiques et d’un scanner A3 couleur. La salle des enseignants dispose de 2 postes et le service de la formation continue dispose également de 5 postes en libre accès.

Les services ressources

5. Coopération internationale Pour faire connaître les réflexions architecturales et urbaines sur Hanoï et sa région menées depuis plusieurs années, une sélection des diplômes du DPEA devrait être ­donnée à la bibliothèque de l’ENSA de Toulouse et mentionnée dans les bases documentaires.

Les ressources numériques

76 77


Le CTI

Le CTI est le Centre des impressions et service de prêt des matériels pour les enseignants et les étudiants. Il est équipé de 2 traceurs noir et blanc et couleur reliés à un scanner grand format, 2 ­copieurs réseau noir A3, 2 imprimantes couleurs A3, 1 scanner de diapositives-négatifs et regroupe dans un même lieu les matériels d’impression destinés aux étudiants. Il gère également le service du prêt et des réservations de matériels pour la pédagogie (étudiants et enseignants). Les évolutions du CTI au cours de 2009 Une solution de paiement des impressions (Watchdoc) a été mise en place, avec un ­serveur d’impressions et 2 postes de déblocage, ainsi qu’une borne de rechargement des cartes de paiement par carte bleue. Le labo photo p Ce service est composé d’un laboratoire argentique (5 agrandisseurs),

d’une salle de prise de vue maquettes et d’une salle de montage vidéo numérique. Il propose aux étudiants une initiation et une assistance technique à la photographie et à l’audiovisuel. p Le laboratoire de photographie est à la disposition gratuite des étudiants. Les produits sont fournis par l’École. L’étudiant doit se munir de son papier photographique. La salle de prise de vue permet aux étudiants de s’initier aux techniques photographiques (réglages, développement, tirage) et de les appliquer à leurs travaux de plans et de maquettes. p Chaque année, une exposition de photographies des étudiants sur un thème au choix est organisée par les responsables de l’association. p L’École verse une subvention de 1 500 € par an pour le fonctionnement du laboratoire. La reprographie

Équipement p L’équipement de ce service a été renouvelé en 2009, avec le remplacement d’un des deux copieurs noir et blanc et l’installation d’un copieur-scanner couleur A3. p Il est doté d’une colleuse et d’un massicot grand format.

La restriction des budgets d’investissements pour l’année 2010 a conduit l’équipe à se concentrer sur des objectifs de progression visant à accroître des partenariats mis en place par le PRES, au sein de ses établissements membres, en optant pour une plus grande mutualisation des compétences et des moyens et pour un engagement plus actif et plus organisé autour d’actions communes. Communiquer et diffuser

Depuis septembre 2008, l’ENSA de Toulouse est membre du PRES ; à ce titre, elle béné­ ficie des opérations menées dans le cadre du projet UNR Midi-Pyrénées, et participe à de nombreuses commissions destinées à promouvoir outils et pratiques pour l’enseignement et la diffusion des connaissances : p commission DRN (diffusion des ressources numériques) ; p commission des TICE (technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement) ; p commission anti-plagiat ; cette commission veut avant tout de mettre en place une politique de prévention, en faisant signer une charte aux étudiants pour les sensibiliser au plagiat. p Choix d’un logiciel commun inter-établissements : négociation des coûts. p Mise en commun des expérimentations faites jusqu’à présent dans

les établissements déjà équipés (UT1- INSA). p Rédaction d’une charte commune aux établissements du PRES. Développer le podcast

Il est envisagé de mettre en œuvre et développer l’utilisation du podcast ou ballado­ diffusion. Nous avons accès à un serveur de podcast mutualisé très puissant, installé au Centre interuniversitaire de calcul géré par l’Université de Toulouse. Il est conçu pour la diffusion de vidéos. Pour l’enregistrement d’un cours ou d’une conférence, chaque établissement du PRES a été doté d’une mallette contenant un ordinateur, une caméra et un micro-cravate. Pour des enregistrements plus élaborés avec, par exemple, la captation des échanges des participants, les salles de l’Université de Toulouse-le Mirail sont spécialement équipées. En plus de la formation de deux personnes du service informatique comme « référents techniques » de l’établissement, deux sessions de formation d’une demi-journée ont été proposées aux enseignants de l’ENSA et des autres établissements par le PRES à l’UTM.

Les services ressources

Fonctionnement p La reprographie permet d’éditer les cours et les polycopiés. Ouvert tous les jours, l’atelier est géré par deux personnes à temps plein. p Elle gère les travaux de reprographie de la pédagogie et de l’administration : impressions, polycopiés, façonnage, massicotage et reliure de documents administratifs et d’enseignement. p Un espace est également réservé aux étudiants en accès libre pour leurs travaux de reliure.

Les actions menées au sein du PRES

78 79


Centraliser les ressources numériques régionales

Un projet (WebDewey) est en cours pour centraliser le référencement des ressources numériques pédagogiques des établissements du PRES. L’École a participé à son étude menée pour le PRES par l’INPT. Il est suivi en collaboration avec Stéphanie Millot ­(documentation) et Bernard Ferries, enseignant. Il s’agit d’installer une véritable chaîne éditoriale (projet CEPIA) avec publication dans un entrepôt OAI (un millier de ressources déjà disponibles) et de développer ainsi les universités numériques thématiques (UNT). Une évaluation des résultats interviendra en 2011. Les enjeux sont multiples. p Visibilité des ressources numériques produites par les établissements (usage de normes pour la recherche et les échanges de données). p Rapprochement des collections papier avec leurs équivalents numériques. p Harmonisation des pratiques d’indexation (outil commun). p Extension de l’utilisation de WebDewey à d’autres ressources (langage pivot). p Positionnement des professionnels de la documentation dans le circuit de production et de diffusion des ressources numériques. Une charte graphique pédagogique

En association avec la chaîne éditoriale Scenari OpaleSup commune aux établissements du PRES, l’ENSA participe au projet Scénarii afin de réaliser une charte fonctionnelle et graphique identifiant l’Université de Toulouse et ses 16 établissements membres. Avec cette charte, chaque enseignant pourra facilement créer des documents (papier, page web, diaporama ou cas pratique) au format « Université de Toulouse » et intégrant le logo de son établissement de rattachement. Une personne par établissement est ­déléguée pour constituer l’équipe projet.

Ensuite, une formation inter-établissements à l’utilisation de l’outil sera organisée pour les différents partenaires. Objectifs

Ces différents projets ont en commun une double finalité : p renforcer nos liens avec la communauté universitaire et donner de la visibilité à nos formations, enseignants et chercheurs ; p mutualiser compétences et ressources, donnant ainsi à notre établissement l’accès à des projets d’envergure nécessitant des moyens financiers et humains que nous n’aurions pas en restant isolés.

Au nombre des projets les plus marquants pour lesquels l’équipe informatique a travaillé conjointement avec les différentes missions de l’École sur la mise en œuvre d’actions concertées, il faut citer : le renouvellement des matériels, de nouvelles applications, la réinformatisation des bibliothèques, la formation continue. Renouvellement des matériels p Changements des postes informatiques d’une salle de cours (24 postes MacPro

en double environnement Mac et PC). p Mise en production du nouveau serveur pédagogique, avec reprise des données et mise à jour des procédures. p Réseau : changement de la baie réseau desservant les salles de cours et le centre des impressions, et redéploiement des matériels vers les services de l’administration et de la recherche. Nouvelles applications p Plate-forme de télé-enseignement Moodle étendue à l’ensemble des enseignements

et actions de formation pour les enseignants. p Nouvelle application pour la gestion des relations internationales : Moveon (cf. le chapitre « Relations internationales »). p Mise en œuvre du nouveau logiciel de gestion de la scolarité Taiga, aide à la prise en main et aux transferts des données actuellement sur une base école (Page). p Intégration de l’ENSA au portail Post Bac (Éducation nationale) qui permet aux futurs étudiants de s’inscrire en ligne, avec une solution de paiement en ligne des dossiers de préinscription (Paybox). p Application de consultation en ligne des emplois du temps et des salles de cours. p Pour le service logistique : mise en place d’une solution logicielle de gestion d’inventaire. Chantiers en cours

Réinformatisation des bibliothèques et portail commun (inter-ENSA) Deux membres de l’École, l’une de l’équipe informatique, l’autre de la bibliothèque, ont participé à l’étude pour la réinformatisation des services documentaires des ENSA au sein d’un comité technique regroupant une quinzaine d’établissements. Un cahier des charges a été établi pour le choix d’un logiciel et créer un portail commun à l’ensemble des bibliothèques des ENSA. CIFCA : formation continue p Installation de deux nouveaux postes de travail pour l’équipe, en double environnement Mac et PC. p En vue de la refonte totale du site web du CIFCA, un membre de l’équipe informatique a participé à la réflexion pour favoriser la visibilité et la promotion de l’offre de formation avec un module d’inscription en ligne et de paiement. Le déploiement du site est effectif en 2011, avec une intégration au portail du CROAMP.

Les services ressources

Trois phases ont été définies : p échange entre les correspondants TICE de l’Université de Toulouse, le service communication du PRES et le prestataire pour fixer le cahier des charges (balises pédagogiques, formats exportés et contraintes spécifiques) ; p proposition, par une société privée, de plusieurs maquettes qui seront présentées au groupe ; p réalisation de l’application, et dépôt de celle-ci dans un espace de stockage ouvert.

Les réalisations en 2009-2010

80 81


par l’Université de Toulouse. Cet ensemble d’outils de travail collaboratif, édité par Contact Office et adopté par l’UNR Midi- Pyrénées, est utilisé par la majorité des établissements membres du PRES. p Mise en place de la carte MUT (carte interuniversitaire d’accès aux transports en commun, restaurants universitaires et bibliothèques du campus toulousain). Mise à disposition pour l’ensemble des étudiants de l’École à la rentrée 2011. p Modernisation du site internet et extranet de l’École avec la mise à jour de l’outil de gestion des contenus et passage en multilangues. p Nouvelle solution de sauvegarde des données. p Remplacement du serveur de messagerie et web de l’École. p Remplacement du serveur de la comptabilité. p Changement des postes de travail des personnels de la bibliothèque et du service comptable ; redéploiement des anciens postes des salles de cours (18 MacPro non-Intel) vers différents services. p Relance du programme de mise en réseau wifi de l’ENSA.

Glossaire

Les projets pour 2011 p Raccordement de l’ENSA de Toulouse au BUT, le Bureau numérique mis en place


ADE

Architecte diplômé d’État

CA

Conseil d’administration

AEEA

Association européenne pour l’enseignement de l’architecture

CAO

Conception assistée par ordinateur

AERA

Actions, Études et Recherches autour de l’Architecture

AERES

Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur

AFD

Agence française de développement

AGE

Architecture de la grande échelle

ANR

Agence nationale de la recherche

CPR

Commission de la pédagogie et de la recherche

CREDIGE

Conférence régionale des grandes écoles en Midi-Pyrénées

CAPES-COFECUB Coordenação de aperfeiçoamento do pessoal de nível superior – Comité français d’évaluation de la coopération universitaire et scientifique avec le Brésil

CRN

Centre de ressources numériques

CROA

Conseil régional de l’Ordre des architectes

Carte MUT Carte multiservices de l’Université de Toulouse

CROAMP

Conseil régional de l’Ordre des architectes de Midi-Pyrénées

CAUE

Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement

CROUS

Centre régional des œuvres universitaires

Commission de la santé et de la sécurité au travail

CRSH

Conseil de recherches en sciences humaines (Canada)

DRN

Diffusion des ressources numériques

DUT

Diplôme universitaire de technologie

ECTS

European credit transfer system

ED MEGeP École doctorale « Mécanique, énergétique, génie civil, procédés » École doctorale « Temps, espaces, sociétés, cultures »

EHESS

École des hautes études en sciences sociales

ENSA

École nationale supérieure d’architecture

ESIAU

École supérieure d’ingénierie, d’architecture et d’urbanisme (Bamako, Mali)

ETP

Équivalent temps plein

ETPT

Équivalent temps plein annuel travaillé

EUNIC

European Union National Institutes for Culture of South Africa

FEDER

Fonds européen de développement régional

FQRSC

Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture

GRECAU

Groupe de recherche « Environnement et conception architecturale et urbaine »

HCA

Histoires et cultures architecturales

HDR

Habilitation à diriger des recherches

APB

Admission post-bac

CCST

APUMP

Association des professionnels de l’urbanisme de Midi-Pyrénées

CDD

Contrat à durée déterminée

CRSNG

Conseil de recherches en sciences naturelles et génie (Canada)

ATOS

Agent technicien et ouvrier de services

CDI

Contrat à durée indéterminée

CSP

Catégories socioprofessionnelles

ATR

Arts et techniques de la représentation

Cercad

Centre de ressources pour la construction et l’aménagement durables

CSTB

Centre scientifique et technique du bâtiment

AUE

Architecte urbaniste d’État

CET

Crédit Emploi Temps

CTI

Centre de traitement de l’image

AUF

Agence universitaire de la francophonie

CHS

Comité d’hygiène et de sécurité

CTP

Le contrat de transition professionnelle

BIATOS

Bibliothèque, administratif, technique et ouvrier spécialisé

CIEU

Centre d’Information et d’Échanges Universitaires

CUGT

Communauté Urbaine du Grand Toulouse

BIM

Building Information Modelling

CIF

Congé individuel de formation (CIF)

DAO

Dessin assisté par ordinateur

DAPA

Direction de l’architecture et du patrimoine

DGP

Direction générale des patrimoines

DIF

Droit individuel à la formation

DM

Décision modificative

HMONP

Habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre

DPEA

Diplôme propre aux écoles d’architecture

IAU

International Association of Universities

DPLG

Diplômé par le gouvernement

IEDD

Institut européen de développement durable

DRAC

Direction régionale des Affaires culturelles

BP

Budget primitif

BRA

Bureau de recherche en architecture

BTP

Bâtiment et travaux publics

BTS

Brevet de technicien supérieur

BUT

Bureau numérique de l’Université de Toulouse

CIFCA

Centre interprofessionnel en formation continue de l’architecture et du cadre de vie

CMAV

Centre méridional de l’architecture et de la ville

CNFPT

Centre national de la fonction publique territoriale

CNRS

Centre national de la recherche scientifique

Glossaire

ED TESC

84 85


IGM

Institut géographique malien

MSP

Mise en situation professionnelle

INPT

Institut National Polytechnique de Toulouse

OAI

Open archives initiative

PAO

Programmation assistée par ordinateur

PAST

Pôle ArchéoScience de Toulouse

Institut national de recherches archéologiques préventives

INSA

Institut national des sciences appliquées (Toulouse)

PFE

Projet de fin d’études

LABEX

laboratoire d’excellence

PIRVE

Programme interdisciplinaire de recherche sur la ville et l’environnement

LADEVA

Laboratoire « Développement des villes en Afrique »

PNA

Position normale d’activité

LAQE

Label africain de qualité environnementale

PREBAT

Programme de recherche et d’expérimentations sur l’énergie dans le bâtiment

Laradeva

Laboratoire de recherche sur l’architecture et le développement des villes en Afrique

PRES

LERNA

Laboratoire d’économie des ressources naturelles

Li2A

Laboratoire d’informatique appliquée à l’architecture

LISST

Laboratoire interdisciplinaire « Solidarités, sociétés, territoires »

LMD

Licence, master, doctorat

LMDC

Laboratoire « Matériaux et durabilité des constructions »

SCD

LRA

Laboratoire de recherche en architecture

MCC MIQCP MOA

Sciences et technologies pour l’aéronautique et l’espace

SUDOC-PS Service universitaire de documentation (Publications en série) SUDOE

Programme de coopération territoriale de l’espace sud-ouest européen

TIC PME

Technologies de l’information et des communications appliquées aux petites et moyennes entreprises

TICE

Technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement

TPCAU

Théories et pratiques de la conception architecturale et urbaine

Pôle de recherche et d’enseignement supérieur

TPFE

Travail personnel de fin d’études

PUCA

Plan « Urbanisme, construction, architecture »

TRACES

Travaux et recherches archéologiques sur les cultures, les espaces et les sociétés

REA

Réseau des écoles d’architecture

UE

Union européenne

RI

Relations internationales

UMR

Unité mixte de recherche

UNR

Universités numériques en région

UNT

Université numérique thématique

Service commun de documentation

UPS

Université Paul Sabatier

SCOP

Société coopérative ouvrière de production

UT1

Université de Toulouse-1

Ministère de la Culture et communication

UTM

Université de Toulouse-le Mirail

SHS

Sciences humaines et sociales

Mission interministérielle pour la qualité des constructions publiques

VAE

Validation des acquis de l’expérience

SIG

Système d’information géographique

VT

Villes et territoire

Maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre

SPSI

Schéma pluriannuel de stratégie immobilière

SSI

Système de sécurité incendie

STA

Sciences et techniques pour l’architecture

RTRAéronautique Réseau thématique de recherche avancée « Sciences et technologies pour l’aéronautique et l’espace »

Glossaire

INRAP

STAE

86 87


Graphisme : Yann Febvre. Impression : Groupe Reprint / Parchemins du Midi.


rapport d'activité 2009-10