Page 1

N° 3 - MARS 2013

LA REVUE DU CODERPA 28 Dossier à la une

« LES RELAIS ASSISTANTS DE VIE »

A5 mars2013-2.indd 1

26/03/13 08:13


A5 mars2013-2.indd 2

26/03/13 08:13


SOMMAIRE Dossier à la une Relais d’assistants de vie ................................................................................................................................................... p. 4 Infos pratiques Campagne d’information « Droits des malades et fin de vie » ...............................................................p. 7 Démarchage à domicile .....................................................................................................................................................p. 8 Groupes d’échanges pour les aidants familiaux ............................................................................................ p. 10 Compte-rendu Assemblée générale........................................................................................................................ p. 11 Pause détente ......................................................................................................................................................................... p. 14 N° 3 – Mars 2013 – 6 000 exemplaires Rédaction : Conseil général d’Eure-et-Loir – Service des aides aux seniors et personnes handicapées & Coderpa – Commission «Communication » Conception : Conseil général d’Eure-et-Loir – Direction de la Communication

Le mot du 1er Vice-Président Les aides à domicile jouent un rôle fondamental dans le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées. Mais pour ceux qui sont employés directement par des particuliers, ils se retrouvent bien souvent isolés et déconnectés des informations liées à leur domaine d’activité. C’est pourquoi les élus du Conseil général ont décidé d’ouvrir prochainement des Relais d’assistants de vie

Jean-Pierre Gaboriau Conseiller général 1er Vice-président du CODERPA

CODERPA 28

A5 mars2013-2.indd 3

3

26/03/13 08:13


LES RELAIS ASSISTANTS DE VIE UN NOUVEL ESPACE DE PROFESSIONNALISATION DÉDIÉ AUX ASSISTANTS DE VIE DES PARTICULIERS EMPLOYEURS Tout comme il existe des relais « Assistante maternelle », le Département d’Eure-et-Loir va mettre en place des Relais Assistants de Vie (RAV) en partenariat avec IPERIA l’Institut et la Fédération des particuliers employeurs (FEPEM). Il s’agit d’un dispositif gratuit et soutenu par la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie) afin de répondre aux difficultés que peuvent rencontrer les aides à domicile dans leur quotidien et améliorer la qualité du service rendu aux personnes âgées en perte d’autonomie. A qui s'adressent les Relais Assistants de Vie ? Aux assistants de vie : • qui accompagnent des personnes dépendantes ou en perte d’autonomie à domicile ; • qui sont salariés soit en emploi direct ou par le biais d’un service d’aide et d’accompagnement à domicile en mode mandataire. Le « Relais d’assistants de vie » est également accessible aux aidants familiaux. Les objectifs des Relais Assistants de Vie ? Les assistants de vie en emploi direct sont des professionnels qui sont autonomes. Ils ne sont pas salariés d’un service d’aide à domicile. Ils sont donc seuls face aux problématiques que pose la prise en charge d’une personne dépendante. Le relais d’assistants de vie a pour objectifs de soutenir ces professionnels en leur permettant : • de rompre leur isolement ; • de se professionnaliser ; • d’améliorer la qualité et la continuité du service rendu ; • de favoriser la reconnaissance professionnelle. 4

A5 mars2013-2.indd 4

CODERPA 28

26/03/13 08:13


FRANCA, 45 ANS, ASSISTANTE DE VIE, AMBASSADRICE DES EMPLOIS DE LA FAMILLE

CODERPA 28

A5 mars2013-2.indd 5

5

26/03/13 08:13


Comment ça marche ? Le relais propose des cycles de 5 séances de 3 heures organisées par un animateur sensibilisé à la connaissance du métier. Il permet aux assistants de vie ou aidants d’aborder les problématiques liées aux métiers tels que : • les bons gestes, • l’alimentation, • la gestion de la douleur, • l’accompagnement de fin de vie, • la maladie d’Alzheimer, • les droits à la formation des professionnels… Créer aussi des liens avec les équipes du Conseil général Ces Relais Assistants de vie, initiés dans un premier temps à Dreux et Châteaudun, ont également pour but de créer du lien entre les assistants de vie et les professionnels des Espaces Seniors info-services du Conseil général. Il est important de créer ce nouveau partenariat pour assurer une meilleure prise en charge des personnes âgées qu’ils aident au quotidien. Pour tout renseignement, vous pouvez contacter : la plateforme téléphonique « Seniors info-services » au 02 37 23 60 28 ou

Espace Seniors info-services du Drouais 7 rue Henri Dunant 28100 DREUX 02 37 64 25 50 6

A5 mars2013-2.indd 6

Espace Seniors info-services du Dunois Beauce 3 place Cap de La Madeleine 28200 CHATEAUDUN 02 37 94 05 93

CODERPA 28

26/03/13 08:14


INFOS PRATIQUES CAMPAGNE D’INFORMATION « DROITS DES MALADES ET FIN DE VIE » Une initiative de JALMALV et du Conseil général d’Eure-et-Loir

Qui est JALMALV ? JALMALV (Jusqu’à la mort accompagner la vie) est une association qui a pour vocation de contribuer à faire évoluer les attitudes et le regard de nos citoyens sur la maladie grave, le grand âge, la mort et le deuil, d’accompagner les personnes malades en fin de vie ainsi que leurs proches en deuil. Droits des malades et fin de vie Il est urgent de connaître la loi M'ACCOMPAGNER EST L'AFFAIRE DE TOUS !

Pourquoi une campagne sur le thème du droit des malades et fin de vie ? La perspective de la mort suscite des questionnements, des craintes légitimes. (Comment se passera ma fin de vie ? Pourra-t-on soulager ma douleur ? Serai-je informé de l’évolution de mon état ? Vais-je subir des traitements inutiles ? Vais-je me retrouver seul, abandonné ?)

Pour répondre à ces questions, des réunions d’information dans le cadre de la campagne nationale « Les droits des malades et fin de vie » vont être mises en place afin de diffuser une information simple et précise, de susciter et de privilégier le dialogue et la réflexion, de contribuer au développement d’une réelle culture de l’accompagnement. Ces réunions débuteront au cours du 2e trimestre 2013. Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à contacter : le Conseil général : • Plateforme téléphonique « Seniors info-services » au 02 37 23 60 28 • Espace Seniors info-services du Drouais au 02 37 64 25 50 • Espace Seniors info-services du Dunois-Beauce au 02 37 94 05 93 JALMALV au 02 37 34 41 74 ou 06 26 80 28 81. CODERPA 28

A5 mars2013-2.indd 7

7

26/03/13 08:14


DÉMARCHAGE À DOMICILE : ATTENTION PRUDENCE ! Qu'est ce que le démarchage ? C’est une pratique qui consiste à solliciter le consommateur chez lui, sur son lieu de travail, par mail, téléphone, courrier, réception d’un prospectus pour lui proposer l’acquisition d’un bien ou d’un service. Exemple : Un professionnel vient à votre domicile : • pour vous vendre des livres, une assurance vie… • pour vous proposer un service (mieux isoler votre maison…) Quelques réflexes à prendre • demander au démarcheur sa carte professionnelle • conserver le numéro de téléphone du démarcheur • penser à noter le numéro d’immatriculation et les caractéristiques du véhicule du démarcheur

Conseils On frappe à votre porte : Ne laissez pas entrer les démarcheurs. Si malgré tout ils réussissent à entrer : ne jamais donner d’argent, ni de chèque, ne rien signer dans l’urgence et demander un exemplaire du contrat pour réfléchir (vous pourrez ainsi en discuter avec vos proches). 8

A5 mars2013-2.indd 8

CODERPA 28

26/03/13 08:14


Par téléphone : tout en restant poli(e) vous pouvez abréger la conversation, ex : Vous avez plus de 50 ans ? Ou vous êtes propriétaire ? Si vous répondez non, vous ne correspondez plus aux critères et votre interlocuteur raccrochera. Si on vous invite à vous rendre dans un magasin pour recevoir un prétendu cadeau, sachez que cela cache le plus souvent une arnaque, ne vous laissez pas influencer, refusez ! Vous avez l'impression d'avoir été piégé ? A savoir si vous avez signé : Un contrat écrit doit vous avoir été remis avec un bordereau de rétraction. Vous pouvez changer d’avis. Dans tous les cas vous disposez d’un délai de rétractation de 7 jours. Renvoyez le formulaire de rétraction en recommandé avec accusé de réception. Pendant ce délai il est illégal que l'on vous demande de l'argent. Ne versez jamais d’argent ou toute forme de paiement même si le démarcheur insiste. N’attendez pas et prenez conseil auprès de vos proches. N’hésitez pas à vous faire aider d’une association de défense des consommateurs, à défaut la DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations). DDCSPP - 15 place de la République 28019 Chartres Cedex Accueil téléphonique pour les consommateurs le lundi et le jeudi de 14h à 17h Tél. : 02 37 20 51 70

CODERPA 28

A5 mars2013-2.indd 9

9

26/03/13 08:14


GROUPES D’ÉCHANGES POUR LES AIDANTS FAMILIAUX Les Espaces Seniors info-services du Drouais et du Dunois-Beauce du Conseil général d’Eure-et-Loir proposent aux aidants familiaux de pouvoir bénéficier d’un soutien dans le cadre de la mise en place d’un groupe d’échanges sur chaque territoire. Qu'est-ce qu'un groupe d'échanges ? Sur la base de contacts réguliers entre les personnes confrontées à la maladie d’un proche, le groupe d’échanges permettra de : • se rencontrer, • s’exprimer librement et en toute confidentialité, • partager ses interrogations et ses difficultés, • réfléchir autour de préoccupations communes, • apporter des éléments de compréhension de la maladie de son proche. Il se veut être avant tout un lieu convivial pour les aidants rencontrant des difficultés similaires pour l’accompagnement au quotidien de leur proche. En 2013, deux groupes d’échanges se réuniront tous les mois à Dreux et à Châteaudun. N'hésitez pas à vous inscrire ou à nous contacter pour plus d'informations : la plateforme téléphonique gérontologique au 02 37 23 60 28 l'Espace Seniors info-services du Drouais, 7 rue Henri Dunant à Dreux au 02 37 64 25 50 l'Espace Seniors info-services du Dunois-Beauce, 3 place Cap de la Madeleine à Châteaudun au 02 37 94 05 93 10

CODERPA 28

A5 mars2013-2.indd 10

26/03/13 08:14


ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du CODERPA LE 6 DÉCEMBRE 2012 A EU LIEU LA DERNIÈRE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU CODERPA D’EURE-ET-LOIR Le 6 décembre 2012 s’est tenue la dernière Assemblée générale du Coderpa d’Eureet-Loir. Elle a été présidée par Jean-Pierre Gaboriau, 1er vice-président du Coderpa. Retour sur les interventions des Présidents de commission. COMMISSION MAINTIEN À DOMICILE Les thèmes abordés ont été essentiellement centrés sur la prévention, la mise en place des antennes déconcentrées et les actions du conseil général, la préparation de la semaine bleue, le fonctionnement du CCAS de Chartres en ce qui concerne les personnes âgées. Mme Grillard, Présidente de la Commission Maintien à domicile

Nous avons travaillé sur l’élaboration d’une fiche de renseignements en cas d’hospitalisation en urgence, à conserver chez soi avec des photocopies d’ordonnances, d’analyses médicales et autres documents pouvant être utiles.

Nous avons également réfléchi sur une carte avec des renseignements personnels à avoir en permanence dans son portemonnaie, pour faciliter la tâche des professionnels en cas de malaise en dehors de chez soi. Cette carte sera bientôt disponible et distribuée par le Conseil général. Nous nous félicitons qu’au fur et à mesure de l’ouverture des Espaces seniors info-services des programmes pour les personnes âgées soient mis en place pour retarder les effets du vieillissement, préserver l’autonomie et maintenir du lien social. Sont également prévus des programmes pour les aidants familiaux avec des journées d’informations, des groupes d’échanges ou des journées thématiques pour que les aidants se sentent davantage sécurisés et puissent bénéficier de quelques moments de répit.

CODERPA 28

A5 mars2013-2.indd 11

11

26/03/13 08:14


COMMISSION HÉBERGEMENT La Commission a enquêté et réfléchi sur le « Logement des Seniors » depuis le maintien au DOMICILE jusqu’aux divers ETABLISSEMENTS. Il est constaté que la majorité des personnes vieillissantes souhaitent rester dans leur logement le plus longtemps possible et n’envisagent l’entrée en établissement que sous l’angle de la nécessité. M. Lambert, Président de la commission hébergement

Une forte proportion des personnes concernées préfèrent aménager leur habitation que déménager.

Une autre solution que l’aménagement de son logement est la construction de logements adaptés au vieillissement, essentiellement du secteur locatif. Cette formule serait peut être moins coûteuse que la transformation des logements existants, parfois pour une durée limitée. Après l’ouverture de la MARPA de Margon, le projet des EURELIALES vient fort judicieusement compléter le dispositif départemental. Vieillir tout en conservant un maximum d'autonomie, tel est le vœu quasi unanime. Enfin, en matière d’hébergement, pour un certain nombre de personnes très âgées et souffrant de plusieurs pathologies, les EHPAD resteront incontournables, leur évolution pour un accueil de qualité, demandera un suivi permanent par la Commission, afin de toujours améliorer la qualité de l'accueil et de vie des résidents.

Le Président du Conseil général, Albéric de Montgolfier, tient à remercier très chaleureusement Monsieur Lambert qui quitte la présidence de la Commission hébergement tout en restant au CODERPA : « Monsieur LAMBERT a présidé et animé la commission hébergement depuis 7 ans. C’est une personne de grande qualité qui a donné beaucoup de son temps et d’énergie pour défendre les intérêts des personnes âgées » 12

CODERPA 28

A5 mars2013-2.indd 12

26/03/13 08:14


COMMISSION COMMUNICATION 2012 : Bulletin du CODERPA une indispensable évolution Éditoriale.

Michel Deprez, Président de la commission communication

Nous ressentions depuis quelque temps la nécessité d’une communication plus réactive, et mieux adaptée aux divers événements intéressants les seniors au fil des événements. En effet depuis des années le format du bulletin : A4, plusieurs dizaines de pages, papier haut de gamme, imposant par sa préparation un rythme de parution lent : à peine un à deux exemplaires par an, nous paraissait de moins en mois adapté. Ajoutons à cela une diffusion nécessairement limitée en quantité.

Le travail de la commission communication en 2012, a donc été essentiellement axé sur une refonte du bulletin d’information. Les évolutions suivantes ont vu le jour : nouveau format et parution trimestrielle. Ce travail étant fait plusieurs thèmes ont été abordés dans les revues n°1 puis 2, avec notamment les comptes rendus des conférences : « La famille face à la dépendance d’une personne âgée » et « Bien vieillir et être actif en Eure-et-Loir ». Nous avons également pu partager avec nos lecteurs : l’ouverture des Espaces Seniors InfoServices, la MARPA de Margon, la maison de retraite « Le Parc Saint-Charles » à Chartres, le Pass autonomie-CESU, les Euréliales. Enfin une diffusion plus importante en quantité devrait nous permettre de toucher d’avantage de public, avec une revue plus ludique, plus pratique et donc plus attractive. Merci aux services qui nous ont accompagnés dans cette évolution. NOUVELLE PRÉSIDENCE À LA COMMISSION HÉBERGEMENT Lors de la dernière réunion d’hébergement Mme Virton à été élue présidente de la commission hébergement. Mme Virton à été nommée par le préfet en 1998 pour représenter les Ainés hospitaliers d’Eure-et-Loir. Elle s’est investit dans les commissions maintien à domicile et hébergement. Elle a été 2e Vice-présidence du CODERPA de 2008 à 2009. Mme Virton sera secondée par M. Denizet en tant que Vice-président. Mme Virton, Présidente de la commission hébergement

CODERPA 28

A5 mars2013-2.indd 13

13

26/03/13 08:14


PAUSE DÉTENTE MOTS DE « PETITS-ENFANTS » Un petit garçon âgé de huit ans, interrogé sérieusement par sa directrice d’école sur ce qu’il pensait des grands-mères, répondit : « Une grand-mère est une femme qui n’a pas d’enfant. Les grands-mères n’ont rien à faire, elles n’ont qu’à être là. Quand elles vous emmènent en promenade, elles marchent lentement, sans écraser les belles feuilles, ni les chenilles. En général, elles sont grosses, mais pas trop, pour pouvoir attacher nos souliers. Elles savent qu’on a toujours besoin d’un second morceau de gâteau, ou le plus gros. Une vraie grand-mère ne frappe jamais un enfant.

Elle, elle se met en colère en riant. Les grands-mères portent des lunettes et parfois elles peuvent même enlever leurs dents. Quand elles lisent des histoires, elles n’en sautent jamais un bout et elles n’ont rien contre, si on leur réclame la même histoire plusieurs fois. Les grands-mères sont les seules adultes qui ont le temps. Elles ne sont pas aussi fragiles qu’elles le disent, mêmes si elles meurent plus souvent que nous. Tout le monde devrait essayer d’avoir une grand-mère, surtout ceux qui n’ont pas la télé. »

POÈME Mars Il tombe encore des grêlons, Mais on sait bien que c’est pour rire. Quand les nuages se déchirent Le ciel écume de rayons. Le vent caresse les bourgeons Si longuement qu’il les fait luire. Il tombe encore des grêlons, Mais on sait bien que c’est pour rire. Les fauvettes et les pinsons Ont tant de choses à se dire Que dans les jardins en délire On oublie les premiers bourdons. Il tombe encore des grêlons … 14

Maurice CARÊME - La lanterne magique

CODERPA 28

A5 mars2013-2.indd 14

26/03/13 08:14


CODERPA 28

A5 mars2013-2.indd 15

15

26/03/13 08:14


Cette revue est téléchargeable sur eurelien.fr/coderpa Vos suggestions et questions sont les bienvenues. Vous pouvez vous procurer les revues précédentes au : CODERPA Hôtel du Département 1 Place Châtelet CS 70403 28008 CHARTRES Cedex Tél. : 02 37 33 46 86 Fax : 02 37 33 46 88 Mél : coderpa@cg28.fr

CONSEIL GÉNÉRAL D’EURE-ET-LOIR 1 PLACE CHÂTELET - CS 70403 – 28008 CHARTRES CEDEX TÉL. : 02 37 20 10 10 – WWW.EURELIEN.FR

A5 mars2013-2.indd 16

26/03/13 08:14

N°3 - Mars 2013  
N°3 - Mars 2013  

Les relais assistants de vie

Advertisement