Page 1

[AVEC LA GAUCHE ET LES ÉCOLOGISTES] COLOMBES RASSEMBLÉE

WWW.COLOMBES2008.COM

n°4 - 13 MARS 2008

LE JOURNAL

La victoire est à portée de main

À l’occasion de la visite de Ségolène Royal, des centaines de Colombiens ont manifesté joyeusement leur volonté de changement.

TOUS AUX URNES Dimanche, faisons de Philippe SARRE notre prochain maire


[AVEC LA GAUCHE ET LES ÉCOLOGISTES] COLOMBES RASSEMBLÉE

2

LE JOURNAL

Du Petit-Colombes aux Fossés-Jean

Un formidable élan populaire Jamais dans une campagne municipale, nous n’avions rencontré un tel soutien populaire.

Avec François Hollande, sur le marché du Petit-Colombes, commerçants et clients ont manifesté, souvent bruyamment, leur volonté de changement sur Colombes.

Par centaines, les habitants du centre ville, du quartier du Petit-Colombes et des Fossés-Jean ont tenu à nous accompagner tout au long de la journée du 11 mars.

En soirée, c’est avec Ségolène Royal que nous avons créé l’événement de cette campagne dans le quartier des Fossés-Jean.

Plus de 500 personnes descendues des immeubles du quartier ont scandé joyeusement les noms de Ségolène et de Philippe.

Ensemble ils ont appelé les habitants à se mobiliser pour infliger à N. Sarkozy et N. Goueta la défaite la plus lourde possible. Ils ont insisté sur l’impérieuse nécessité d’aller voter, car aucune voix ne doit manquer dimanche soir pour assurer la victoire.


[AVEC LA GAUCHE ET LES ÉCOLOGISTES] COLOMBES RASSEMBLÉE

3

LE JOURNAL

Cohérence et modernité

Depuis le début de cette campagne, la liste [Colombes Rassemblée] présente : Un projet cohérent et novateur

Pour une ville solidaire :

• Une politique fiscale juste et mesurée • Des logements pour tous • Un aménagement équilibré • Une politique de sécurité et de prévention • Une solidarité active (personnes âgées, handicap, social...)

��������� ��

������������ ��

Une autre histoire… Le programme

Pour une ville dynamique

Une équipe cohérente et ouverte

• Composée de candidats qui toutes et tous habitent à Colombes et se sont investis à divers titre pour leur ville • Alliant compétence, jeunesse et diversité • Rassemblant la gauche et les écologistes • Ouverte à des personnalités que nous vous présentons ci-dessous :

• Soutien actif aux associations sportives et rénovation des équipements • Une vraie ambition culturelle s’appuyant sur la diversité des associations • Développement des actions dans les domaines de l’enfance, l’adolescence, la jeunesse, la scolarité

Pour une ville démocratique

• Des élus proches et intègres • Une participation citoyenne et vivante • Une vie associative encouragée et soutenue • Une opposition respectée

Pour une ville écologique

• Un vrai projet de ville • Priorité à l’écologie urbaine • Amélioration des déplacements et développement des circulations douces

Pour une ville entreprenante Elizabeth Choquet

Kamel Bouhaloufa

Philippe Pattier

Véronique Monge

Noël Arcédiano

• Soutien au développement économique, à l’emploi et à la formation • Maintien et renforcement du commerce et de l’artisanat

La gauche Citoyenne remercie les 1 154 citoyennes et citoyens de Colombes (4,40 % des suffrages exprimés) qui se sont portés sur son nom et son programme. Ils ont exprimé leur souci du respect des libertés individuelles et des droits sociaux qui sont au cœur de notre engagement. Nos valeurs demeurent intactes. Nous continuerons demain à les défendre.

Appel de

Au-delà du second tour, nous resterons mobilisés pour faire avancer nos idées : Développement du logement social et en particulier pour les plus démunis • Défense et développement des services publics dans tous les quartiers • Mêmes droits démocratiques pour tous • Participation de tous les citoyens à la vie de la cité • Moyens accrus pour la vie associative. La droite, dirigée à Colombes pa Mme Goueta, s’oppose fondamentalement à ces valeurs.

Nous appelons donc toutes les citoyennes et tous les citoyens de Colombes à voter pour la liste de «Colombes Rassemblée», conduite par Philippe Sarre. Le 16 mars, pas une voix ne doit manquer.

Le MoDem qui dit non à Goueta… « Les responsables du MoDem de Colombes, dont certains ont dirigé la ville avec la droite ces sept dernières années, ont choisi de rallier Nicole Goueta. Pour notre part, nous avons choisi la clarté. J’ai souhaité préserver la cohérence de notre équipe. Les colistiers ne sont pas des pions que l’on déplace au gré des accords d’appareil. Nous avons opéré un large rassemblement dès le premier tour. Nous nous y tenons. Les électeurs du MoDem choisissent librement leur maire. Beaucoup, y compris parmi les candidats de la liste de Laurent Trupin, nous ont fait savoir qu’ils ne voteraient pas pour le liste de Nicole Goueta le 16 mars. » Philippe Sarre

Azouz Begag est sociologue et chercheur au CNRS. De Juin 2005 à Avril 2007, il est ministre délégué auprès de Dominique de Villepin, chargé de la Promotion de l’égalité des chances. Membre du MoDem, il a soutenu François Bayrou lors de l’élection présidentielle.

Communiqué de presse d’Azouz Begag

Objet : Déclaration en réponse à l’accord MoDem UMP à Colombes A la demande du chef de file du MoDem local, Laurent Trupin, et au nom des valeurs d’égalité, de fraternité, de tolérance que je défends sans relâche et de toutes mes forces, j’ai accepté de venir à Colombes, le mercredi 5 mars pour apporter mon soutien. Avec une équipe de militants représentant la France de la diversité et de la république que nous aimons, nous avons, des heures durant, rencontré des citoyens dans les rues, dans leurs appartements et dans une salle publique à 20 h. Il va sans dire qu’à de nombreuses reprises, Laurent Trupin ainsi que les habitants ont partagé avec moi la condamnation sans équivoque de la conception restrictive de l’identité nationale et de l’immigration que développe le gouvernement de monsieur Sarkozy, et dont, à l’insu de son plein gré, madame Rama Yade se fait l’ambassadrice. A ma grande surprise, au lendemain du premier tour des élections municipales, j’apprends que Laurent Truipin a accepté de faire alliance avec la candidate UMP. J’en suis indigné, consterné, et attristé. Je condamne ce genre de comportement électoraliste, qui ne correspond en « Je rien soutiens listeje Colombes à l’idéelaque me fais du rôle du MoDem et de ses valeurs dans la France Rassemblée, mieux à même de défendre d’aujourd’hui. les valeurs Colombes J’appelleauxquelles les citoyensjedecrois. Colombes qui, comme moi, se sont sentis trahis par ralliement nature à réagir dimanche prochain pour restaurer la dignité doit ce retrouver lecontre sens de la solidarité. en politique. Je fais confiance à Philippe Sarre» Begag, sociologue, ancien ministre Robert Azouz Badinter Sénateur des Hauts-de-Seine

Adhérent du MoDem après les élections présidentielles qui m’ont conduit à soutenir François Bayrou au premier tour et Ségolène Royal au second tour contre le projet politique de Nicolas Sarkozy, mon engagement lors des élections municipales ne peut s’inscrire que dans cette logique. J’ai clairement exprimé lors de la campagne municipale mon opposition à la politique menée depuis sept ans par le Maire sortant et son équipe. Aussi, malgré certaines de nos divergences, je regrette que la liste « Colombes Rassemblée » de Philippe Sarre n’ait pas accepté l’alliance proposée par la majorité des candidats du MoDem pour le second tour des élections municipales. Afin de pouvoir être représenté au Conseil Municipal et défendre son programme, le MoDem de Colombes a décidé de rallier la majorité sortante. Cette décision, non unanime, a été prise après que chacun ait pu s’exprimer librement. Je désapprouve fermement cette décision et ne voterai pas la liste d’union UMP-MoDem dimanche prochain. Christophe Philippe, candidat MoDem de la liste « En avant Colombes »

Je ne cautionne pas l’alliance du MoDem avec l’UMP. Je trouve dommage qu’un accord n’ait pas été trouvé entre le MoDem et la Gauche Rassemblée. Ali Choukri, candidat MoDem de la liste « En avant Colombes »

Je partage le discours républicain de François Bayrou, ce qui m’a conduit à voter pour Laurent Trupin au 1er tour des élections municipales. Je suis scandalisé par son ralliement à Nicole Goueta, qui incarne des valeurs à l’opposé de celles que défend le MoDem. Philippe Sarre, au travers de son projet et de sa façon de faire de la politique, correspond beaucoup plus à l’idée que je me fais d’un maire. Henri Gauchotte, électeur du MoDem, consultant en politique de communication et conseil en développement et image urbaine


4

[AVEC LA GAUCHE ET LES ÉCOLOGISTES 3 ] COLOMBES RASSEMBLÉE

[COLOMBES RASSEMBLÉE] AVEC LA GAUCHE, LES ÉCOLOGISTES ET DES PERSONNALITÉS

LE JOURNAL

FACE AUX COMPORTEMENTS DU MAIRE SORTANT

FAISONS DE LA POLITIQUE DIGNEMENT Madame Goueta a commencé sa mandature en la basant sur un mensonge Non, Colombes n’a jamais été sous le coup d’une mise sous tutelle, comme l’atteste la lettre du préfet des Hauts-de-Seine et que nous reproduisons ci-contre.

Au cours de son mandat, madame Goueta a méprisé la démocratie locale • Gestion autoritaire • Absence d’écoute des habitants • Structures de quartiers réduites à des coquilles vides • Absence de concertation sur les grands projets (11 rue Michelet, Ile Marante, périmètre d’étude du Petit-Colombes, Collège Henri Dunant, MJC...) • Droits de l’opposition bafoués

Pendant cette campagne municipale, madame Goueta et la droite UMP ont eu recours à des procédés indignes • Utilisation abusive du sigle Parti Socialiste • Affirmations mensongères sur le fait, par exemple, que la gauche supprimerait la police municipale, ce qui est contraire à ce que nous avons écrit dans notre programme • Attaque inacceptable et non fondée de Rama Yade contre les militants de gauche à qui elle prête des propos racistes • Chantage à la subvention en prétendant de façon absurde que l’état retirerait, en cas de victoire de la gauche, les 265 millions engagés dans la rénovation urbaine (comme si le préfet revenait sur sa signature en cas de changement de majorité !)

Contrairement aux affirmations réitérées de madame Goueta et comme le prouve cette lettre du préfet des Hauts-de-Seine datée du 22 mars 2002, la ville de Colombes n’a jamais été menacée par une procédure administrative d’aucune sorte !

• Des tracts d’un niveau lamentable tentant de faire peur aux électeurs en présentant la gauche comme un danger, de manière outrancière et caricaturale

Tout cela relève d’une conception archaïque et datée de la politique. Ces méthodes montrent bien peu de respect pour la démocratie et les électeurs. Pour notre part, nous avons préféré mener une campagne digne dont nous sommes fiers. C’est notre conception de la politique, c’est celle que nous ferons prévaloir jusqu’au soir du 16 mars et au-delà, si vous nous faites confiance.

Municipale [Colombes Rassemblée] conduite par Philippe Sarre Canton Nord-Est Michèle Fritsch Habib Benbelaïd Canton Sud Chantal Barthélémy-Ruiz Bernard Biassette

Sanctionnez la politique de Nicole Goueta et Arnold Bauer.

VOTEZ POUR NOS CANDIDATS !

Imprimé sur du papier non blanchi. Merci de ne pas jeter sur la voie publique.

MUNICIPALES/CANTONALES 2008 3 SCRUTINS, UN SEUL VOTE !

Colombes rassemblée le journal n°4  

Le journal de [Colombes rassemblée n°4]

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you