Page 1

LE GRAND FORUM DE L’AIA, ÉDITION 2017

CLASSE MONDIALE

AVENIR AUTONOME

De l’art canadien durant l’événement ‘PPS World Cup’ de 3M à Détroit

LA

Navettes autonome au Parc Olympique de Montréal et nouveau centre de recherche BlackBerry

BONNESOLUTION

Jean-Michel Granger, propriétaire de l’atelier de débosselage sans peinture Solution Bosse, comprend l’importance d’une bonne philosophie d’entreprise Plus

Un compte rendu du Congrès Annuel de l’ARPAC, une nouvelle innovation de chez 3M, un nouvel atelier CARSTAR à St-Nicolas, et bien plus encore! NOVembre 2017 l  4,95 $  l  Convention de poste-publication numéro 40841632   l 

455 Gilmour Street, Peterborough (Ontario) K9H 2J8


envirobase.com ©2017 PPG Industries, Inc. Tous droits réservés. Le logo de PPG et Envirobase sont des marques déposées de PPG Industries Ohio, Inc.


CONTenues

COUVERTURE Volume 8 Numero 3, Novembre 2017

11 La Bonne Solution Jean-Michel Granger, propriétaire de l’atelier de débosselage sans peinture Solution Bosse, comprend l’importance d’une bonne philosophie d’entreprise.

ARTICLES 15 Avenir Autonome Navettes autonome au Parc Olympique de Montréal et nouveau centre de recherche BlackBerry. 18 Classe Mondiale De l’art canadien durant l’événement ‘PPS World Cup’ de 3M à Détroit. 21 Rester Branché! L’Édition 2017 du Grand Forum de l’AIA a pris place à Drummondville, Québec. 25 Zone Dangereuse Certains ateliers affirment qu’ils ne vérifient jamais les procédures OEM.

11

NOUVELLES 28 NOUVELLES 3M lance la prochaine évolution de PPS, CarrXpert MD Mécaniques obtient la classe Or d’I-CAR, CARSTAR s’étend à St-Nicolas et bien plus encore!

18

21

SECTIONS 04 Le mot de l’éditeur par Darryl Simmons

Première Classe

LE GRAND FORUM DE L’AIA, ÉDITION 2017

couverture : JEAN-MICHEL GRANGER PHOTOGRAPHIE PAR Peter Ford

CLASSE MONDIALE

AVENIR AUTONOME

De l’art canadien durant l’événement ‘PPS World Cup’ de 3M à Détroit

BONNESOLUTION

Jean-Michel Granger, propriétaire de l’atelier de débosselage sans peinture Solution Bosse, comprend l’importance d’une bonne philosophie d’entreprise PLUS Un compte rendu du Congrès Annuel de l’ARPAC, une nouvelle innovation de chez 3M, un nouvel atelier CARSTAR à St-Nicolas, et bien plus encore! NOVEMBRE 2017 l

4,95 $ l Convention de poste-publication numéro 40841632

l

455 Gilmour Street, Peterborough (Ontario) K9H 2J8

COLLISIONQUEBEC.COM

par Andrew Shepherd

Retour Aux Sources 09 Qui est aux commandes ?

Navettes autonome au Parc Olympique de Montréal et nouveau centre de recherche BlackBerry

VOTRE SOURCE INTERNET LA

07 Formation

par Jar Perry

Le Suivi.

La ressource au Canada pour des renseignements sur la carrosserie. De nouveaux articles et des grands titres à tous les jours. Visitez www.collisionquebec.com.

À VOUS LA PAROLE. Nous voulons connaître vos commentaires sur tout ce que vous lisez dans Collision Québec. Envoyez vos réactions à redacteur@mediamatters.ca

novembre, 2017 collision québec  3


Billet du Directeur

PREMIÈRECLASSE C’est toujours le moment idéal pour s’entraîner

ÉDITEUR DARRYL SIMMONS (647) 409-7070 publisher@collisionrepairmag.com

Par Darryl Simmons

À

chaque septembre, je regarde les étudiants commencer une autre année d’école, et sa me rappelle toujours que c’est toujours un bon temps pour l’entraînement et la formation. Il n’y a jamais un mauvais moment pour s’entraîner, mais l’automne m’en rappelle à tous les ans. En tant qu’industrie, nous faisons constamment la promotion de la formation des techniciens et des peintres, mais l’éducation ne devrait pas être limitée à l’arrière de l’atelier. N’y a-t-il pas quelque chose que vous avez toujours voulu apprendre? C’est le moment idéal pour commencer.

nauté et vous établirez plusieurs relations. Cela seul en vaut la peine. Peut-être que vous êtes d’abord un homme d’affaires. Dans ce cas, il est peutêtre temps de vous salir les mains. Prenez le temps de consulter l’un des cours de compétences à votre collège communautaire. Vous pouvez apprendre à souder, par exemple, ou comment résoudre les intrusions d’un schéma de câblage. Ces compétences pratiques n’ont pas nécessairement besoin d’être liées au travail corporel. Le simple fait de développer vos compétences, même un petit peu, vous permettra de mieux comprendre les défis

L’éducation ne devrait pas être limitée à l’arrière de l’atelier. Les propriétaires d’atelier et les directeurs semblent appartenir à deux groupes distincts: les Techniciens et les gens d’affaires. Ce sont des antécédents avec des ensembles de compétences très différents, mais ils ont tous deux une valeur énorme. Vous constaterez que les meilleurs leaders de notre industrie font parti des deux groupes. Si votre background est en techniques, vous pouvez saisir cette opportunité pour peaufiner vos compétences en affaires. Vous êtes sans doute en train de gérer votre entreprise et de la gérer correctement. Cela dit, je parie qu’il y a au moins une chose que vous aimeriez apprendre, et que cela vous profitera, ainsi qu’à votre entreprise. Vous pourriez ne pas être en mesure d’obtenir un MBA à l’école du soir (bien que ce soit possible), mais il existe de nombreux cours sur la gestion et la motivation des employés, les médias sociaux et d’autres sujets essentiels. Acquérir plus d’expérience dans l’un de ces sujets est certain de vous aider, même si les cours ne sont pas directement liés à la collision. Vous rencontrerez probablement d’autres gens d’affaires dans votre commu-

4  collision Québec  collisionquebec.com

RÉDACTEUR EN CHEF ALEXANDRE DUGAS (905) 370-0101 redacteur@mediamatters.ca

auxquels vos techniciens sont confrontés chaque jour. De plus, vous rencontrerez de nouveaux collègues, des gens qui pourraient déjà avoir une aptitude pour les questions techniques. Ils ont l’aptitude, mais ils n’ont peut-être jamais vraiment considéré la réparation de collision comme carrière ... jusqu’à ce qu’ils vous aient rencontré. Nous savons tous que l’éducation n’a pas besoin d’être formelle. Le meilleur apprentissage peut aussi provenir de vos collègues et de vos fournisseurs. C’est l’une des raisons pour lesquelles je participe au salon SEMA chaque année. Le salon est rempli de vendeurs et des meilleurs réparateurs. La plupart d’entre eux seront ravis de partager leurs connaissances avec vous. Le salon de cette année a lieu, comme toujours, à Las Vegas. J’espère vous-y voir!

Directeur de la publication JAMES KERR (416) 628-8344 james@mediamatters.ca ÉDITEUR EXÉCUTIF MIKE DAVEY (905) 549-0454 editor@collisionrepairmag.com Département CrÉatiF MICHELLE MILLER (905) 370-0101 michelle@mediamatters.ca GREG SMITH (905) 370-0101 greg@mediamatters.ca V. P. RELATIONS AVEC L’INDUSTRIE ET PUBLICITÉ GLORIA MANN (647) 998-5677 advertising@collisionrepairmag.com DIRECTRICE généralE, imedia matters ellen Smith (416) 312-7446 ellen@mediamatters.ca CHRONIQUEURS ET CONTRIBUTEURS Jay Perry, andrew shepherd

ABONNEMENT Un an 24,95 $ / deux ans 35,95 $ Collision Québec est une publication trimestrielle de Media Matters Inc. au service des intérêts commerciaux de l’industrie de la carrosserie. Les articles de Collision Québec ne peuvent être reproduits sous aucune forme sans l’autorisation écrite de l’éditeur. L’éditeur se réserve le droit de refuser toute publicité et décline toute responsabilité pour les opinions et déclarations faites par les publicitaires ou les chroniqueurs indépendants. Tout fait, opinion ou déclaration présenté dans cette publication appartient uniquement aux rédacteurs et chroniqueurs et ne peut être d’aucune façon considéré comme étant une déclaration, une opinion ou un témoignage de l’éditeur. IMPRIMÉ EN beauce (QUÉBEC) PAR SOLISCO IMPRIMEURS ISSN 1707-6072 CONVENTION DE LA POSTE-PUBLICATIONS NUMÉRO 40841632 PORT DE RETOUR GARANTI Envoyez l’avis de changement d’adresse et les copies non livrées à : 455 Gilmour Peterborough ON K9H 2J8

‘‘Nous reconnaissons l’appui financié du gouvernement du Canada’’

Collision Québec est publié par Media Matters Inc., l’éditeur de :


NOUVEAU !

EUROCLEAR

L A DIFFÉRENCE EST CL AIRE Würth Euroclear est conçu pour offrir la polyvalence avec votre choix de 3 différentes vitesses activateur. Parfaitement conçu pour les réparations ponctuelles, de panneaux et générales; Cette formulation conviviale produit une finition à haute brillance avec une profondeur d’image supérieure.


SATA Canada Inc. 125, Avenue Buttermill Vaughan, ON, L4K 3X5 Bureau: +1-905-660-1101 Appel gratuit: +1-844-554-SATA (7282) Fax: +1-905-760-1250 Courriel: contact@sata.ca Web: www.sata.ca


RETOUR AUX SOURCES

RETOURAUXSOURCES Avoir une base solide, c’est la meilleur façon d’avancer

Par Andrew Shepherd

L

a réparation de collision est un effort d’équipe. Quand un membre de l’équipe avance, l’équipe dans son ensemble avance aussi. C’est la le raisonnement essentiel derrière le programme de développement professionnel (PDP) d’I-CAR. Le PDP n’est pas un programme du genre tour d’ivoire, transmis d’en haut. En fait, le programme a été conçu grâce à une vaste contribution de l’industrie. La formation PDP donne aux professionnels de la réparation

collision comprend quatre rôles requis pour obtenir la reconnaissance de classe Or (estimateur, technicien en charpente métallique, technicien en finition et technicien non structurel), ainsi que des rôles spécialisés non requis pour la classe Or, et technicien en aluminium. La formation ne consiste pas seulement à montrer à vos partenaires-assureur ou au public que vous garder le rythme avec la technologie. Nous avons des statistiques qui montrent un rendement financier quand il s’agit de

Nous avons des statistiques qui montrent un rendement financier quand il s’agit de formation.

de collision et aux évaluateurs de dommages matériels d’assurance les connaissances et les compétences nécessaires pour effectuer des réparations de bonne qualité. Les entreprises qui investissent dans la formation PDP bénéficient d’une meilleure performance commerciale, d’un meilleur développement du personnel et d’une réduction des risques. Dans le PDP, chaque professionnel développe ses compétences à travers un parcours de formation unique adapté à son rôle. L’entraînement progressif est conçu pour s’appuyer continuellement sur leurs connaissances existantes et est mis à jour régulièrement afin de refléter les techniques de réparation de collision pertinentes. C’est pour ces raisons que le PDP est reconnu comme norme de formation dans l’industrie de la réparation de collision. La formation PDP est disponible pour les assureurs et les réparateurs de collision. Maintenant, nous allons nous concentrer sur le programme de réparation de collision. Le programme de formation en réparation de collision propose des parcours de formation distincts qui permettent à chaque personne impliquée dans le processus de réparation de collision de s’approvisionner de connaissances et des compétences les plus récentes. Le PDP pour les professionnels de la réparation de

formation. Vous voulez améliorer vos indicateurs de performance clés? La formation PDP est l’un des meilleurs moyens de le faire. Les ateliers qui se forment sur le modèle PDP affichent une augmentation moyenne de 5% de la satisfaction client, une croissance du chiffre d’affaires comprise entre 5 et 10% et une amélioration moyenne du cycle de 14%. Les avantages sont évidents. On dit que l’un des meilleurs moyens d’attirer et de fidéliser des employés de qualité consiste à leur offrir un cheminement de carrière clair et facile à suivre. Le PDP vous donne cela. Cela améliore les possibilités de développement de carrière des employés tout en améliorant la rétention des employés pour l’atelier. Le PDP bénéficie les OEM, vos partenaires-assureurs, votre personnel et votre entreprise. C’est vraiment une situation gagnant-gagnant pour tout le monde. Si vous n’êtes pas impliqué avec le programme, pourquoi ne pas commencer maintenant? Andrew Shepherd est le directeur exécutif de I-CAR Canada, une organisation sans buts lucratifs qui fourni une formation continuelle pour l’industrie de la carrosserie. Il peut être rejoint par email, andrew.shepherd@aiacanada.com

novembre 2017 Collision Québec 7


ProSpot.com

(877) 776-7768

(866) 435-0725

EntrepĂ´t A.B.


QUI EST AUX COMMANDES?

LeSuivi Si vous manquez ceci, vous manquez tout

Par Jay Perry

A

u cours de ces chroniques, nous avons discuté de plusieurs points sur les éléments essentiels du leadership qui, lorsque pratiqués régulièrement, vous permettront de rester au top. En plus d’accepter que vous puissiez améliorer votre leadership, nous savons que nous devons être précis dans nos objectifs, pratiquer une ‘écoute active’ et établir des ‘jalons’ au fur et à mesure

peut être aussi simple qu’une feuille de calcul ou un bloc-notes. Pour moi, c’est mon agenda. Je l’utilise pour mettre l’action de suivi à la date appropriée immédiatement dans mon programme. Si nécessaire, j’organise également ce que j’appelle des ‘points de contact’. Il s’agit d’horaires prévus pour vérifier que les gens n’ont pas été déroutés par ce que nous avons convenu de faire. Cela communique vôtre attitude

Quand vous faites le suivi avec les gens, vous les aidez à réussir.

de nôtre apprentissage. C’est ainsi que nous pouvons mesurer et suivre nôtre progrès. Maintenant, j’aimerais guider votre attention sur une autre pratique de bon leadership qui doit devenir une de vos activités clés. Dans mon livre, Success Manifesto, je parle de suivi. Pensez-y. Vous avez probablement tellement de projets, de personnes ou de produits en déplacement qu’il est essentiel que vous développiez un système de suivi infaillible. Saviez-vous que lorsque vous faites un suivi auprès des gens, non seulement vous renforcez le contenu de ce dont vous avez discuté avec eux, mais vous améliorez également leur perception de vôtre leadership? Vous obtenez deux avantages majeurs pour le prix d’un! Vous gardez les gens sur la bonne voie et vous améliorez votre image de leader. Vous vous souciez de vous améliorer, d’améliorer votre entreprise et d’aider vos employés à s’améliorer. C’est la raison pour laquelle les gens remarqueront vos talents de leader. Vous devrez collaborer avec les autres pendant que vous travaillez pour atteindre vos objectifs. À cette fin, vous devez avoir un système qui vous gardera sur la bonne voie ainsi que ceux avec qui vous collaborez. Cela n’a pas besoin d’être compliqué. Cela

sérieuse envers le succès, et met en évidence votre engagement à l’obtention de résultats. Cela est particulièrement vrai pour les projets à long terme qui nécessiteront de l’ouvrage au cours d’une période de temps spécifique. Il est facile pour quiconque, y compris nous-mêmes, d’être pris au dépourvu et d’être déraillés de nos projets les plus importants. Donc, lorsque vous faites le suivi avec les gens, vous les aidez à réussir et rester sur la bonne voie. Quand un membre du personnel fait une suggestion et que vous faites le suivi sur cette suggestion, cela démontre que vous appréciez les opinions de ceux avec qui vous travaillez. Par contre, si vous ignorez les suggestions, les gens le remarqueront et cesseront de vous soutenir. C’est seulement avec un suivi sincère destiné à aider les autres et exercé de manière diligente, que vous resterez aux commandes. Jay Perry est co-auteur du livre, Success Manifesto, avec Brian Tracy et est aussi le fondateur de Ally Business Coaching, une entreprise qui vise à amélioré la gestion et le développement. Vous pouvez le joindre par email, jayperry@a-b-c-inc.com.

novembre 2017 Collision Québec 9


en couverture

LA

BONNE SOLUTION Jean-Michel Granger, propriétaire de l’atelier de débosselage sans peinture Solution Bosse, comprend l’importance d’une bonne philosophie d’entreprise.

Par Alexandre Dugas

[HAUT] Jean-Michel Granger et son Cousin, Martin Gaboury gèrent l’atelier Solution Bosse ensemble.

C

e n’est pas nouveau, l’industrie de la carrosserie est en constant changement. Bien sûr, la technologie et la formation sont en expansion, mais ce qui change également, c’est l’image de l’industrie. C’est ce que Jean-Michel Granger a constaté dès son début au sein de l’industrie. Depuis plus de 20 ans, il se distingue en tant que débosseleur avec une mission positive d’entreprise, voulant redorer le blason du monde de l’automobile.

L’industrie de la carrosserie est une affaire de famille pour Jean-Michel. Son père était représentant de produits de carrosserie. De plus, c’est avec son cousin, Martin Gaboury, que l’entrepreneur gère Solution Bosse aujourd’hui. « J’ai débuté dans ce métier sans être certain de ce que je voulais faire. C’est après avoir reçu une formation de grande qualité que j’ai découvert ma passion, le débosselage sans peinture. Après avoir travaillé 17 ans auprès de mon enseignant et mentor, j’ai décidé

novembre 2017 Collision Québec 11


en couverture

Jean-Michel et son équipe sont capables d’attirer l’attention de plusieurs carrossiers aux alentours qui, à leur tour, réfèrent leurs clients en débosselage sans peinture chez Solution Bosse.

qu’il était temps pour moi de fonder mon entreprise et de relever les standards», dit Jean-Michel. En parlant avec lui aujourd’hui, il est évident que ce métier le passionne et qu’il travaille sans relâche afin de se distinguer en tant que propriétaire. Cela crève les yeux quand on met les pieds dans son atelier, qui est impeccable. Par contre, cette image d’un atelier propre, bien illuminé et chaleureux n’est pas toujours la norme à travers l’industrie. « Pour être honnête, quand j’ai commencé à travailler dans cette industrie, j’avais un peu honte de l’avouer aux gens », explique Jean-Michel. L’image était stéréotypée. Après en avoir fait l’expérience, je me suis donné comme mission de changer l’image de l’industrie ».

Le parcours de Jean-Michel comme indépendant s’est tourné vers l’international lors d’une rare tempête de grêle en France ayant touché le pays du nord au sud. Il a décidé d’offrir ses services outre-mer. Il s’est rapidement déplacé d’un océan à l’autre afin de séjourner quatre mois en France. « Cela m’a permis de sortir de ma zone de confort tout en me permettant d’acquérir une expérience exceptionnelle à une échelle internationale», dit JeanMichel. « J’y ai croisé plusieurs techniciens français, espagnols, italiens et anglais avec qui j’ai pu enrichir mes pratiques. » Après son retour au Québec, une autre séquence de grêle a emmené Jean-Michel à séjourner en Alberta et en Gaspésie pour prêter mainforte aux techniciens sur place.

L’entreprise Solution Bosse a donc fait son grand début à Montréal en mai 2016, offrant une expertise de qualité en débosselage sans peinture. C’est peu après aussi que son cousin, Martin, s’est joint à Jean-Michel. « J’ai décidé de quitter mon métier de peintre en aéronautique chez Bombardier pour me joindre à cette merveilleuse aventure remplie de défis. » Dit Martin Gaboury. « Pour Jean-Michel et moi, c’est un rêve qui se réalise. Nous sommes enfin réunis pour mobiliser nos forces dans la même voie. Ayant fait nos expériences dans deux mondes parallèles, nous nous complétons aujourd’hui à merveille. » Avec son expérience à l’international et toujours avec la même mission de relever la barre de l’image de l’industrie, Jean-Michel s’efforce continuellement à améliorer son entreprise. En étant à la fine pointe, il se doit d’être actif en ligne et sur les réseaux sociaux. « Nous travaillons quotidiennement à garder une présence active en ligne », dit Jean-Michel. « Nous sommes actuellement une des seules entreprises de débosselage sans peinture avec une page Facebook aussi garnie», souligne-t-il. Effectivement, une présence en ligne active est aujourd’hui l’un des aspects les plus importants d’une entreprise moderne. Jean-Michel et son équipe sont capables

Un atelier propre, organisé et chaleureux, ce qui n’a pas toujours été la norme à travers l’industrie.

Le débosselage sans peinture nécessite plusieurs outils spécialisés. Jean-Michel les utilise sur une grande variété de véhicules.

12  collision QuÉbec  collisionQuebec.com


en couverture

[HAUT] Jean-Michel et Martin devant leur emblème unique, qui reflète bien l’image de leur entreprise.

« Cela crève les yeux quand on met les pieds dans son atelier, qui est impeccable. Par contre, cette image d’un atelier propre, bien illuminé et chaleureux n’est pas toujours la norme à travers l’industrie. »

d’attirer l’attention de plusieurs carrossiers aux alentours qui, à leur tour, réfèrent leurs clients en débosselage sans peinture chez Solution Bosse. Leur présence en ligne attire aussi l’attention de concessionnaires de voitures de luxe tel Lombardi Signature. « Les voitures que nous recevons de ces concessionnaires aident à promouvoir une image de prestige pour notre atelier », explique Jean-Michel. Même l’emblème de l’entreprise reflète une image de classe et de qualité. Il consiste en des armoiries à la forme d’un capot de voiture avec les outils spécialisés utilisés durant les procédures de réparation. C’est un emblème unique, qui aide davantage à promouvoir une image de qualité pour la compagnie. « Les armoiries nous distinguent des autres bannières, mais projettent aussi une image de noblesse. C’est ce que je vois tous les matins en arrivant au travail et chaque

fois, je me dis que c’était une bonne idée », explique Jean-Michel. En plus d’une grande présence en ligne, Solution Bosse s’efforce de procurer le meilleur service pour sa clientèle, peu importe le véhicule. Cela inclut une option de déplacement partout à travers la province, si une tempête de grêle affecte une voiture en région éloignée. C’est là effectivement une belle image d’entreprise. Une image qui reflète bien l’industrie d’aujourd’hui, qui ne fait qu’évoluer avec le temps. Jean-Michel s’efforce de transformer cette image positivement. Avec sa présence en ligne ainsi qu’une vision innovatrice, Solution Bosse se distingue en tant qu’entreprise et fournisseur d’excellent service à la clientèle. C’est un bel exemple d’innovation vers un avenir qui demande que chaque atelier de carrosserie ait LA meilleure solution. novembre 2017 collision québec  13


RAPPORT AUTONOME

Le projet pilote de circuit de navette électrique autonome (NÉA) instauré sur le site du Parc olympique s’est avéré une réussite.

Avenir Autonome Navettes autonome au Parc Olympique de Montréal et nouveau centre de recherche BlackBerry. Par Alexandre Dugas

S

a va prendre des décennies avant que l’ère du véhicule autonome ne nous tombe à pic, si l’on en croit les opinions des experts de la conférence Technology in Motion tenue récemment à Detroit. L’événement consistait principalement de discussions sur le monde à venir des véhicules automatisés. Une notion mentionnée par un membre du panel était la suivante: avant que ces véhicules ne prennent la route en masse, «... ils doivent pouvoir communiquer entre eux, avec leur entourage et avec le monde». Selon Kay Stepper, une dirigeante de Robert Bosch, “Il ne faut pas oublier que nous devons d’abord construire ces fondations.” Un autre membre du panel, Carla Bailo, de l’Ohio State University, a prédit que «la première chose à venir seront les navettes sans conducteur

sur des routes courtes et prévisibles ...». Ces navettes arriveront assez rapidement. Certains sont déjà en opération et l’État de l’Ohio et l’Université du Michigan mettent en œuvre de telles routes cet automne. Certaines navettes autonomes ont fait leurs débuts cet été au Parc Olympique de Montréal. Le projet pilote de circuit de navette électrique autonome (NÉA) instauré sur le site du Parc olympique s’est avéré une réussite, avec un achalandage de 879 personnes en seulement quatre jours de mise en service, soit du 6 au 9 juin derniers. La NÉA Easymile, exploitée par Transdev, a ainsi parcouru un total de 82 km, à savoir 328 fois le parcours initial de 250 mètres, comprenant trois arrêts, soit du métro Viau à la Tour de Montréal, en passant par le Biodôme et Planétarium. novembre 2017 collision québec  15


RAPPORT AUTONOME

Jean-Dominique Senard, PDG de Michelin, Denis Coderre, maire de Montréal et Dominique Lemay, chef de la direction de Transdev Canada.

Le projet pilote de circuit de navette électrique autonome (NÉA) instauré sur le site du Parc olympique s’est avéré une réussite, avec un achalandage de 879 personnes en seulement quatre jours de mise en service. « Nous sommes très heureux du résultat et de la participation du grand public, qui n’a pas hésité à essayer cette nouvelle technologie encore peu connue », affirme Michel Labrecque, président-directeur général du Parc olympique. « Ce projet pilote constitue un premier pas vers un service que nous aimerions offrir aux visiteurs du Parc olympique et d’Espace pour la vie d’ici quelques années, en mettant sur pied un circuit éventuel de deux à trois kilomètres, ponctué de cinq à huit arrêts débutant, par exemple, à la station de métro Pie-IX pour poursuivre vers le Jardin botanique, l’Insectarium, le parc Maisonneuve, la Tour de Montréal, le stade 16  collision QuÉbec  collisionQuebec.com

John Wall de BlackBerry QNX.

Saputo ainsi que le stationnement P5 Viau, le Biodôme, le Planétarium, la station de métro Viau, l’entrée du Stade olympique et les stationnements situés sur l’avenue Pierre-De Coubertin, avant de revenir à son point de départ », relate-t-il. « Le site du Parc olympique était l’endroit de prédilection pour faire la démonstration du véhicule autonome. Il est important pour nous d’innover et de participer à de tels projets. Les résultats et les commentaires recueillis démontrent bien l’engouement pour ce type de véhicule et, en tant qu’opérateur, nous souhaitons avoir la chance de renouveler l’expérience dans le futur », a déclaré quant à lui le chef de la direction de Transdev Canada, M. Dominique Lemay. Le Parc olympique entend poursuivre sa réflexion en matière de transport durable

sur son site au cours des prochains mois. Des actions en ce sens sont également inscrites au Plan de développement durable 2016-2020 de la Régie des installations olympiques, dont l’un des objectifs est d’accroître l’accessibilité aux services, aux lieux d’emplois ainsi qu’aux territoires par des pratiques et par la planification intégrée de l’aménagement du territoire et des transports durables. D’autres entreprises canadiennes développent également un type de technologie AV, mais le grand joueur canadien dans ce domaine est BlackBerry, par l’intermédiaire de sa division BlackBerry QNX. L’entreprise a ouvert un centre de recherche sur la conduite autonome à Ottawa en décembre dernier et elle a déjà fait quelques tests. BlackBerry QNX n’a pas l’ambition de construire ses propres véhicules, l’entreprise se concentre sur la construction d’un système d’exploitation de base pour les véhicules autonomes. La plupart des logiciels embarqués sont une série de composants distincts, tels que la détection des angles morts, l’assistance au maintien de voie, la reconnaissance des piétons. Par contre, ces logiciels ont de la difficulté à communiquer entre eux selon John Wall, de BlackBerry QNX. “Le logiciel qui est dans la voiture d’aujourd’hui, tous ces composants discrets développés sur des systèmes d’exploitation très primitifs ... ils ne sont pas à la tâche de ce qui est demandé par le véhicule de l’avenir”, a déclaré Wall. “C’est pourquoi vous avez besoin d’un système d’exploitation comme celui que nous avons développé pour pouvoir gérer cette complexité.” Il peut sembler étrange qu’une entreprise de téléphonie cellulaire s’implique dans cet espace, mais l’entreprise a quelques avantages qui ne sont pas forcément évidents. Premièrement, la société entretient des relations importantes avec de nombreux grands constructeurs automobiles, en tant que principal fournisseur de systèmes d’info-divertissement. Deuxièmement, il y a la réputation inégalée de l’entreprise en matière de sécurité numérique. Nous avons déjà vu plusieurs reportages importants au cours de la dernière année sur le «piratage de voiture». La sécurité des véhicules autonomes sera de la plus haute importance pour prévenir un chaos potentiellement mortel. Ce sont clairement des moments passionnants pour BlackBerry QNX ainsi que Transdev Canada, mais il va falloir attendre longtemps avant que cette technologie atteigne les rues communes.


Votre source d’information sur le recyclage automobile au Canada!

Abonnez-vous au magazine Canadian Auto Recyclers des maintenant afin de recevoir une couverture en profondeur sur l’industrie du recyclage automobile au Canada!

Media Matters Inc. publie le magazine Canadian Auto Recyclers bimensuellement.

Pour vous abonnez, visiter canadianrecycler.ca et appuyer sur Abonnez-vous dès maintenant!


COIN CUSTOM

Classe Mondiale De l’art canadien durant l’événement ‘PPS World Cup’ de 3M à Détroit Par Alexandre Dugas

L

’événement ‘PPS World Cup’ de 3M a pris place à Detroit, au Michigan, lors de l’événement ‘Woodward Dream Cruise’, un rassemblement annuel de voitures classiques avec un million de spectateurs espérant être émerveillé par de belles voitures. Dix peintres automobiles venant du monde entier, donc deux canadiens, se sont réunis pour l’événement afin de démontrer leurs habiletés de peinture custom. Les participants ont passé prêt d’une semaine dans un atelier de formation de peinture où ils ont fait l’utilisation des technologies de peinture automobile 3M. Visant le thème ‘Hommage à la culture d’automobile classique’ les peintres se sont réunis afin de concevoir un design unique sur un capot de voiture miniature. Les peintres ont eu la chance de faire l’essaie du nouveau Système de pulvérisation à godet PPS 3M de Série 2.0. Parmi les peintres, deux canadien se sont joint à l’événement; Carl-André Giroux, de l’atelier CAGiroux, à St-Lambert-de-Lauzon, Québec ainsi que Justin Jimmo, de Refinish Network, en Ontario. Les deux peintres se sont inspirés du 150ème anniversaire du Canada afin de démontrer leurs talents.

18  collision Québec  CollisionQuebec.com

Dix peintres automobiles venant du monde entier se sont réunis afin de démontrer leurs habiletés de peinture custom.

Les peintres 3M: Pablo Prado de l’atelier KandyChrome Custom Paint Designs à Los Angeles, Californie. Jacob Miles de l’atelier Milestone Paint & Body à Mt. Juliet, Tennessee. Connie Manjavinos de la Floride. Clay Hoberecht de l’atelier Best Body Shop à Wichita, Kansas. Shane Wanjon de l’atelier Exclusive Image Paint and Body à Santa Clarita, Californie.

Justin Jimmo de Refinish Network en Ontario, Canada. Carl-André Giroux de l’atelier CAGiroux au Québec,Canada. Danny Schramm de l’atelier Schrammwerk GmbH à Börnsen, Allemagne. Christian Wilke de Berlin, Allemagne. Carmine De Maria de l’atelier C.A.D. Custom à Melbourne, Australie.


COIN CUSTOM

L’événement s’est déroulé sur une période de quatre jours au cours de laquelle les peintres ont eu l’occasion de peindre leurs capots au centre de formation PPG à Wixom, au Michigan. Les capots personnalisés finis ont ensuite été dévoilés durant le célèbre événement annuel, le ‘Woodward Dream Cruise’. Pour débuter l’événement, 3M a organisé une belle réception à l’usine historique Ford Piquette, au centre-ville de Detroit. Cet immeuble historique est le lieu de naissance du modèle T et est aussi un monument historique américain. L’immeuble occupe également une place importante dans l’histoire de 3M, car il était parmi les premiers ateliers où le ruban de masquage 3M a été utilisé dans la production automobile. L’événement s’est poursuivi avec le dévoilement des capots lors du ‘Woodward Dream Cruise’. Le fameux Chip Foose s’est joint à l’événement afin de donner aux peintres certains conseils, trucs et astuces ainsi que ses propres commentaires sur chacun des capots.

Visant le thème ‘Hommage à la culture d’automobile classique’ les peintres ses ont réunis afin de concevoir un design unique sur un capot de voiture miniature. « Je suis très fier d’avoir été choisi pour participer à cet événement, » a dit Carl-André Giroux. « Un gros bravo et merci à toute l’équipe pour avoir fait de cet événement une expérience inoubliable. » «Nous avons franchi une étape importante au Canada avec notre 150e anniversaire. J’ai décidé d’y aller avec un drapeau modifié avec de la fibre de carbone sur les côtés, des flammes fantômes et un modèle T caché au milieu “, a déclaré Justin Jimmo, tout en commentant sur son design. Les capots terminés ont été dévoilés durant l’événement annuel hautement anticipé de Détroit, le ‘Woodward Dream Cruise’. Les Capots ont été mis aux enchères durant le salon SEMA de cette année. C’était un événement mémorable qui a su souligner la culture d’automobiles classique. Non seulement les peintres ont pu démontrer leurs talents mais ils ont aussi eu la chance d’en apprendre les uns des autres dans un environnement axé sur le progrès.

Un des nombreux beaux véhicules classiques exposés à la réception spéciale de 3M à l’usine Ford Piquette à Detroit.

Justin Jimmo avec son capot terminé. Son design s’inspire du 150e anniversaire du Canada.

De gauche à droite: Christian Wilke et Danny Schramm de l’Allemagne et Carmine De Maria de l’Australie.

Designer automobile, Chip Foose avec Alex Dugas de Collision Québec. Foose était sur place pendant l’événement pour juger les capots.

Carl-André Giroux de l’atelier CAGiroux à St-Lambert-De-Lauzon, avec son capot représentant le Canada ainsi que le ‘Woodward Dream Cruise’.

novembre 2017  collision Repair  19


Au Congrès!

(De gauche à droite) André Latreille, Président de la division du Québec de l’AIA Canada, Vyolaine Dujmovic, carrossière chez Fix Auto et compétitrice de WorldSkills Canada, Guy Bourgeois, conférencier, JeanFrançois Champagne, Président de l’AIA Canada et Réjean Lortie de CARQUEST Canada.

Rester Branché! Le Grand Forum de l’AIA, Édition 2017 Par Alexandre Dugas

L

’Édition 2017 du Grand Forum de l’AIA a pris place à Drummondville cet été, ou quelque centaine d’intervenants de l’industrie automobile se sont réunis afin de discuter des sujets de l’heure. Avec une thématique intitulée ‘Branché sur les clients’, le forum a offert plusieurs discussions pertinentes sur le service à la clientèle, les ventes et la communication. Le programme de la journée a débuté avec un accueil chaleureux ainsi qu’une visite des partenaires exposants, incluant I-CAR, Racine Chamberlain, GEM-CAR et bien plus encore. Les présentations ont commencées avec une ouverture et un mot de bienvenue par Réjean Lortie de CARQUEST Canada et maître de cérémonie. André Latreille, président de la division du Québec de l’AIA Canada a ensuite pris sa place au podium

afin de présenter un bilan des activités de la division du Québec. M. Latreille à souligner la présence continuelle de l’AIA durant cette période de changement constant et l’importance de rester branché en tant qu’intervenants de l’industrie. “Nous voici donc tous réunis dans la même pièce, cela est un bel exemple de connexion,” a dit M. Latreille. Suite aux activités du Québec, Jean-François Champagne, président de l’AIA Canada, à présenter le bilan des activités de l’association au niveau national. M. Champagne à débuter sa présentation avec quelques résultats du dernier sondage de l’AIA. Les sujets touchaient principalement sur la question du concessionnaire ou du garagiste indépendant dans cette nouvelle ère technologique, ou le client peut se fier à l’internet afin de trouver le meilleur centre de réparation. Parmi d’autres sujets, M. Champagne novembre 2017 collision québec  21


Au Congrès!

(De gauche à droite) André Latreille et Vyolaine Dujmovic, Nuno Victorino de Fix Auto Henri Bourassa, Sylvain Boudreau, conférencier.

a discuté de l’arriver des voitures autonomes ainsi qu’électriques et de l’effort qui doit être mis sur place pour garder le rythme technologique de l’industrie. « Le marché secondaire sera grandement perturbé par la nouvelle mobilité. Il faut comprendre ce qui arrive et s’éduquer, » a-t-il conclut.

Le reste des présentations ont été donné par des conférenciers professionnels. ‘Branché sur le monde’, une présentation sur la l’attitude de l’industrie face à son avenir, présenter par Sylvain Boudreau. ‘Branché sur les ventes’, une présentation sur les techniques et l’éthique des ventes face aux

Un bel exemple de connexion à travers une industrie qui se doit d’être ‘branché’ sur le progrès. Les participants de l’événement ont pu assister à plusieurs présentations au cours de la journée. Une des présentations les plus importante s’intitulait ‘Branché sur nos futurs partenaires : dossier de la relève’, présenté par Vyolaine Dujmovic, compétitrice de World Skills, Nuno Victorino, chef d’entreprise, Serge Gauthier, directeur de l’école des métiers de l’équipement motorisé de Montréal ainsi que Patrick Saint-Pierre. La présentation visait sur la relève et l’embauche de nouveau technicien et technicienne. Mme Dujmovic a discuté de son parcours à travers l’industrie ainsi que de son progrès avec la compétition World Skills. M. Victorino a discuté du programme de mentorat de son atelier Fix Auto à Henri Bourassa. 22  collision QuÉbec  collisionQuebec.com

clients d’aujourd’hui, présenter par Guy Bourgeois. Finalement, ‘Branché sur la communication’, une présentation sur l’importance de la communication à l’intérieur de l’industrie automobile, présenter par Carol Allain. La journée s’est terminée avec un mot de la fin ainsi qu’un cocktail intitulé ‘Branché sur le réseautage’, ou les participants ont eue la chance d’en apprendre d’avantage les uns des autres. L’événement a su transmettre l’importance de la préparation face aux changements techniques et technologiques de l’industrie de la réparation automobile. Un bel exemple de connexion à travers une industrie qui se doit d’être ‘branché’ sur le progrès.


Assurez-vous de trouver le meilleur ajustement.

Powered by Collision Repair

Vous avez besoin de techniciens qualifiés, de peintres, de gestionnaires ou autre membres du personnel? Trouver la combinaison parfaite pour vôtre atelier n’a jamais été aussi simple! Vôtre prochaine embauche vous attend à CollisionCommunity.com

Trouvez le meilleur talent aujourd’hui! Visitez CollisionCommunity.com


STATISTIQUES À L’APPUI

Zone Dangereuse Certains ateliers affirment qu’ils ne vérifient jamais les procédures OEM Par Mike Davey

Q

u’est-ce qui vous empêche de dormir la nuit? Si vous êtes comme la majorité des propriétaires d’atelier qui ont répondu à l’un de nos récents sondages, la réponse est ‘embauchez un personnel de qualité’. C’est de loin la réponse la plus forte de nos répondants au sondage, 50% des répondants ont affirmé que cela était leur plus grand souci. L’embauche d’un personnel de qualité était le gagnant clair, mais c’était loin d’être la seule réponse à cette question. Les autres réponses étaient beaucoup plus faibles. En fait, trois éléments (taxes d’affaires, réglementation gouvernementale et qualité des réparations) n’ont reçu aucune réponse. De toute évidence, les réparateurs qui ont participé à cette enquête ne sont pas excessivement préoccupés par l’interférence du gouvernement et croient que leur personnel est correctement formé et équipé pour gérer le travail. Il faut noter que cette enquête a été réalisée avant les modifications proposées aux taxes sur les petites entreprises. Au-delà de l’embauche d’un personnel de qualité, la question la plus préoccupante est celle de l’augmentation des revenus, avec 17% des répondants déclarant que c’est une chose à laquelle ils ont beaucoup réfléchi. La réponse ‘processus opérationnels’ a été choisie par 14% des répondants comme étant la principale source de préoccupation. Même mis ensemble, ces résultats ne se rapprochent pas du problème d’embauche. Les autres réponses étaient ‘la formation’ (8 %), ‘l’équipement’ (6 %) et ‘Autre’ à 5 %. Dans le cas de ‘Autres’, les réponses étaient généralement du type ‘Compagnies d’assurance’. Nous avons également demandé aux propriétaires et aux directeurs d’ateliers de nous dire ce qu’ils craignaient le moins. La réponse la mieux notée était la ‘qualité de réparation’, qui représentait 25 % des réponses. Ensuite, les taxes d’affaires ont été de 22 % et l’équipement

Qu’est-ce-qui vous empêche de dormir la nuit? 5

6 1

4

3

2

‘Recruter un personnel de qualité’ était la principale préoccupation des réparateurs qui ont participé à notre sondage sur les préoccupations, obtenant au moins le double de toutes les autres réponses. Cela correspond beaucoup à ce que nous avons entendu des réparateurs depuis de nombreuses années: les bonnes personnes sont difficiles à trouver. Ils sont si difficiles à trouver que certains réparateurs se sont tournés vers l’embauche à l’extérieur du pays.

Augmentation des revenus (17)

Processus opérationnels (14)

Embauchez un personnel de qualité (50)

Équipement (6)

Formation (8)

de 14 %. La ‘formation’ et la ‘réglementation gouvernementale’ étaient les éléments les moins préoccupants pour 12 et 11 % des répondants à l’enquête, respectivement. En arrondissant le bas de la liste des ‘moins inquiets’, les ‘revenus croissants’ étaient de 9%, la formation de 4% et le recrutement de personnel de qualité à seulement 3%. Nous connaissons tous le problème de l’embauche. C’est pourquoi un sondage différent a demandé à nos lecteurs de nous laisser savoir comment ils embauchent. La

Autre (5)

première question demandait aux participants s’ils avaient déjà embauché à l’extérieur du Canada. La majorité des participants (60 %) ont répondu ‘non’, mais 28 % ont répondu ‘oui’, et 8 % des participants l’ont considérer. Les lecteurs qui ont indiqué qu’ils avaient embauché à l’extérieur du pays ont également été invités à évaluer leur expérience. La majorité (44 %) pensait que leur expérience était ‘bien’. ‘Bonne’ et ‘très bonne’ ont reçu un pourcentage égal de 28 % et personne n’a répondu ‘mauvaise’ ou ‘très mauvaise’. novembre 2017 collision québec  25


STATISTIQUES À L’APPUI

La Numérisation et l’Étalonnage Les ressources humaines sont une grande partie de l’équation qui équivaut à la réussite d’un atelier, mais la qualité des réparations et le service à la clientèle seront toujours importants. La numérisation et l’étalonnage ne sont pas de nouveaux sujets dans l’industrie de la réparation de collision, mais des discussions importantes concernant ces opérations sont toujours en cours entre les réparateurs, les assureurs et les OEM. Une enquête récente a examiné les habitudes de numérisation et d’étalonnage de nos lecteurs. La première question du sondage était émoussée: ‘Votre établissement effectue-t-il des analyses avant et après les réparations?’ La majorité des répondants effectuent ces analyses sur certains véhicules, mais 15 % des répondants ont indiqué qu’ils ne scannaient pas. C’est un peu moins que les répondants qui nous on dit qu’ils effectuent ces analyses sur chaque véhicule (18 %). La majorité (35 %) analyse si ‘nous pensons que le travail l’exige’, avec 7 % indiquant qu’ils analysent si ‘l’OEM a publié un énoncé officiel affirmant que c’est nécessaire’. La numérisation n’est vraiment que la pointe de l’iceberg quand il s’agit de ce sujet. Selon nos sources chez plusieurs équipementiers, les calibrations non réalisées peuvent représenter un problème de sécurité encore plus important. La voiture peut sembler être en bonne condition, mais si certains systèmes ont besoin d’étalonnages qu’ils ne reçoivent pas, le véhicule peut être dangereux. Notre prochaine question demandait aux répondants de nous indiquer le pourcentage de collisions qu’ils considèrent nécessitant un étalonnage. La plus grande réponse à 30 % était que ‘10 % ou moins’ nécessitent un étalonnage d’au moins un système. Selon notre enquête, 15 % des commerces affirment que 11 à 20 % des collisions nécessitent une certaine forme d’étalonnage et 14 % disent que c’est plus de 21 à 30 %. Les deux réponses suivantes étaient ‘31 à 40 %’ et ‘41 à 50 %’ des collisions nécessitent des étalonnages, avec des réponses de 9 et 7 % respectivement. Cependant, c’est avec la catégorie suivante que les choses commencent à devenir intéressantes. La réponse finale à cette question était ‘51 % ou plus’, ce qui signifie que plus de la moitié des véhicules qui entrent dans l’atelier nécessitent qu’au moins un système soit étalonné. 25 % de nos répondants ont indiqué que c’était le cas. C’est presque autant 26  collision QuÉbec  collisionQuebec.com

Avez-vous déjà embaucher a l’extérieur du Canada? 6 5

1

4

3

2

que ceux qui nous ont dit que 10 % ou moins exigeait un étalonnage! Il est certainement possible qu’au moins certains ateliers n’effectuent simplement pas le nombre d’étalonnage qu’ils devraient. Cela peut être effrayant, mais ça pourrait être pire. Une autre enquête que nous avons menée récemment a examiné les procédures de réparation OEM pendant les estimations et les réparations. Pour ce qui est de la rédaction des estimations, 18 % de nos répondants ont indiqué qu’ils ont toujours cherché les procédures OEM. La plupart (40 %) ont indiqué qu’ils ont ‘parfois’ consulté les procédures OEM, et 19% ont déclaré qu’ils l’ont fait ‘rarement’. Enfin, 4 % des répondants ont indiqué qu’ils n’avaient ‘jamais’ vérifié les procédures OEM pendant le processus d’estimation. Certains intervenants de l’industrie considèrent consulter les procédures OEM une bonne pratique lors des processus d’estimations. Bien sûr il est possible d’envoyer des suppléments à l’estimation. Ce n’est pas parce qu’un atelier ne fait pas cela au cours de l’estimation qu’il ne les consulte pas pendant la réparation. Cependant, notre enquête semble montrer qu’un nombre inquiétant d’ateliers ne recherchent pas les procédures correctes pendant la réparation elle-même. Cela semble ouvrir le magasin à la responsabilité s’il s’avérait que

Oui (28) Non (60) Non, mais ont le considère (8) Autre (4) [HAUT] La majorité de nos lecteurs n’ont pas embauché à l’extérieur du pays. Par contre un nombre important l’a fait. Certains lecteurs qui ont essayé sans succès nous ont dit qu’ils ont fais face à d’importants obstacles liés à la règlementation gouvernementale.

le travail n’avait pas été fait correctement. Il pourrait sembler que vous pourriez laisser cette diapositive sur certains emplois, comme une porte ding ou un petit coup de pare-chocs. Cependant, les représentants de divers équipementiers ont clairement indiqué que vous devriez vérifier les procédures OEM pour chaque travail, à chaque fois. Les systèmes qui n’ont pas été endommagés lors de l’accident peuvent devoir être re-calibrés. Ignorer cette étape peut signifier que le système ne fonctionnera pas comme prévu. S’il s’agit d’un système de sécurité ou de protection contre les accidents, le risque de catastrophe mortelle devient évident.


STATISTIQUES À L’APPUI

Quel est le pourcentage de véhicules nécessitant un étalonnage?

30

25 15

14 9 7

10 % ou moins

11 à 20 %

En laissant les étalonnages de côté, il est possible que l’OEM en question ait changé la procédure depuis la dernière fois que vous ou l’un de vos employés avez vérifiée. Connaître les procédures à jour et les utiliser aidera à vous protéger, vous et vos clients. La majorité des répondants à notre sondage ont indiqué avoir consulté les procédures

21 à 30 %

31 à 40 %

41 à 50 %

OEM pendant le processus de réparation, au moins dans certains cas. Le groupe le plus important, soit 37 %, vérifie les procédures pour toutes les réparations structurelles. Un autre 26 % les vérifie ‘Toujours’ et 25 % vérifie ‘Quelques réparations structurelles’. Cependant, 12 % des répondants au sondage ont indiqué n’avoir ‘Jamais’ vérifier les procédures OEM.

51 % et plus

De nombreux véhicules modernes nécessitent au moins un étalonnage en cas de collision, souvent même si le système n’a pas été endommagé. Le tableau ci-dessus montre ce que nos répondants croient être le pourcentage approximatif de véhicules entrant dans l’atelier qui nécessitent au moins un étalonnage.

novembre 2017 collision québec  27


NOUVELLES

Nouvelle innovation en peinture de 3M Canada : Le Système de pulvérisation à godet PPS 3M de Série 2.0 3M Canada a lancé la prochaine évolution dans sa technologie d’application de peinture, le Système de pulvérisation à godet PPS 3M de Série 2.0. D’après la compagnie, le nouveau système améliore considérablement le débit du processus de peinture grâce à la conception améliorée du récipient de pulvérisation, qui offre un rendement, une efficacité et une propreté de haute pointe. Le premier système de récipient de peinture jetable, le système de préparation pour la peinture PPS 3M, a été lancé au Canada en 2002. Ce système a réinventé la façon dont les peintres de l’industrie de la carrosserie géraient le processus de peinture, réduisant ainsi l’utilisation de solvants et diminuant le temps de préparation. Aujourd’hui, après avoir consulté des centaines de peintres parvenant du monde entier, incluant les peintres présents pour l’événement 3M PPS World Cup à Détroit, 3M lance le Système de pulvérisation à godet PPS 3M de Série 2.0. Soyez sûr de jeter un coup-d’oeil à notre galerie ci-dessous pour des photos exclusives de peintres utilisant le nouveau système. Ce nouveau système, qui élimine la nécessité d’une rondelle séparée, ajoute un système de verrouillage de couvercle par quart de tour et intègre de nouvelles caractéristiques qui augmente la productivité et diminue les temps d’arrêt. Le résultat est un processus de peinture plus facile qui aide à prévenir la contamination de la peinture et améliore la confiance des peintres à l’égard de la qualité de leur travail. « Nous sommes ravis de présenter le nouveau Système de pulvérisation à godet PPS 3M de Série 2.0 à nos clients afin d’améliorer leur expérience en matière de peinture », affirme Craig Jalbert, directeur du marketing de la peinture et des finis de la Division du marché d’après-vente automobile chez 3M Canada. « Les commentaires des peintres canadiens qui ont utilisé le nouveau système ont été extrêmement positifs. Nous sommes confiants que le Système de pulvérisation à godet PPS 3M de Série 2.0 rendra leur travail plus facile et plus efficace. » Le remplacement de la rondelle séparée par le système de verrouillage du couvercle par quart de tour améliore la propreté du processus de peinture et élimine les sources potentielles de contamination attribuables au nettoyage ou à l’entretien de l’équipement. L’assemblage et le processus de recharge faciles améliorent l’efficacité des peintres qui ont un rendement élevé alors que l’adaptateur plus large leur permet d’utiliser un récipient plus large pour l’obtention de lots de peintures uniformes et une efficacité accrue. « Les peintres au Canada font confiance au système PPS 3M depuis plus de 15 ans pour leur offrir d’excellents résultats », indique Rick Orser, directeur général, Division du marché d’après-vente automobile chez 3M Canada. « 3M s’engage à appliquer sa science pour aider les compagnies et les individus à obtenir leurs objectifs chaque jour. Le nouveau Système de pulvérisation à godet PPS 3M de Série 2.0 est un excellent exemple de cet engagement envers l’innovation ». Le nouveau système est maintenant offert au Canada par l’entremise des distributeurs 3M de votre région. Pour de plus d’amples renseignements, consultez le site 3MCarrosserie.ca/gardezlemouvement.

28  collision quÉbec  collisionQuebec.com

Ce nouveau système, qui élimine la nécessité d’une rondelle séparée, ajoute un système de verrouillage de couvercle par quart de tour et intègre de nouvelles caractéristiques.

Carmine De Maria, utilisant le nouveau système sur son capot miniature.

Pablo Prado, utilisant le nouveau système sur son capot miniature.


NOUVELLES

L’XPO Vente NAPA 2017 Le lancement officiel de l’XPO Vente NAPA 2017 a eu lieu en avril dernier au Casino de Montréal ou plus de 130 invités, y compris plus de 60 fournisseurs ont assisté à l’événement. L’Événement a pris place au Palais des Congrès de Montréal pour la deuxième année consécutive le 12 et 13 septembre dernier. «L’an dernier, l’XPO Vente NAPA a fait un retour au Palais des Congrès et nous avons eu d’excellents commentaires de nos clients et une excellente participation de tous les intervenants », a expliqué Alain Primeau, vice-président régional, NAPA Québec. «Cette année, nous doublons la superficie et nous voyons déjà que l’événement suscite un grand intérêt auprès de tous nos partenaires.» Plusieurs ateliers ont pris place durant l’événement, incluent une conférence sur le ‘speed buffing’, animé par François Bonneville, propriétaire de Centre de Formation Esthétique du Québec (CFEAQ). D’autres ateliers ont incluent une conférence sur le diagnostic, animé par Dany Leblanc, une conférence sur les produits

Bodypro, animé par Danny Grenier ainsi qu’une conférence sur le NAPA Credit-Bail, animé par Patrick Lacroix. Entre-autre, l’événement a accueilli des centaines d’installateurs, tous en attente d’aubaines ainsi que de la formation exclusive sur les sujets de l’heure. Pour plus de détails, veuillez visitez le site officiel de l’événement à napaxpovente.com.

Au lancement officiel de l’XPO Vente NAPA 2017, qui a eu lieu en avril dernier au Casino de Montréal avec plus de 130 invités.

À LA UNE : L’AVANTAGE FINIXA Qualité et innovation européenne désormais disponible au Canada à prix très avantageux. Le réputé système de polissage One-Step Polish de Finixia, utilisée par les carrossiers, service d’esthétique et fabricants automobiles de partout sur la planète, est désormais disponible au Canada. • À base d’eau, fini le masquage de composantes adjacentes • Basé sur la nanotechnologie, un guide de couleurs intégré indique le degré de polissage : vert à l’étape brute, blanc à l’étape polissage, et transparent à l’étape finale • Peut être utilisée sur tous vernis vieux ou nouveau, ainsi que sur les vernis résistants aux rayures et céramiques. • Produit un fini riche et profond en utilisant qu’un seul et même produit. Pour plus d’infos, consultez le

www.finixa.ca

novembre 2017 collision québec  29


NOUVELLES

Accréditation Or pour MD Mécaniques Saint-Isidore-de-Laprairie, Québec – 23 août, 2017 -- L’atelier CarrXpert MD Mécaniques et Carrosseries sont fiers d’annoncer que ses techniciens ont complété leurs formations et ont obtenu l’accréditation I-CAR OR le 14 juillet dernier. Cette accréditation constitue la plus importante certification reconnue par l’industrie de la carrosserie. L’atelier est un des dix ateliers au Québec et des 120 au Canada à avoir obtenu cette reconnaissance de catégorie OR pour la période de 2016-2017. Pour Michel Desgroseilliers, propriétaire de MD Mécanique et Carrosserie CarrXpert et aussi partenaire de Solution Mazda Châteauguay, l’objectif était simple : d’offrir aux clients les services de techniciens hautement qualifiés pour travailler sur leur véhicule. Ils sauront demeurer à l’affut des derniers changements et améliorations grâce à leur formation continue. D’autres nouveautés suivront sous peu. L’atelier est situé au: 21 Rue Patenaude, SaintIsidore-de-Laprairie, QC. Visitez leur site Internet au: mdmecanique.com

30  collision quÉbec  collisionQuebec.com

Michel Desgroseilliers avec l’équipe de MD Mécanique et Carrosserie CarrXpert.


NOUVELLES

Fix Auto accueille un nouveau venu à Miramichi Paul Randles, directeur général de Fix Auto, région de l’Atlantique, est heureux d’accueillir le nouvel atelier de Miramichi, au Nouveau-Brunswick. Ayant travaillé près de 40 ans dans l’industrie de la carrosserie, dont 16 en tant que propriétaire de son propre atelier, Donnie Hogan est un vrai passionné du domaine. Il a commencé sa carrière en tant que mécanicien, mais il a vite trouvé sa vocation : la réparation de collision. « Je suis fier de mon travail, qui consiste à m’assurer que chaque client soit complètement satisfait », a dit Hogan. « Notre équipe comprend qu’en traitant nos clients avec compassion ainsi qu’avec un service de réparation de qualité, nous leur offrons une excellente expérience. En tant que propriétaire, il me fait chaud au cœur de voir des clients satisfaits s’éloigner dans leur voiture en toute sécurité. » M. Hogan a décidé de se joindre à Fix Auto pour faire croître son entreprise et permettre à son équipe de fournir un service supérieur. Selon lui, un des principaux avantages d’ac-

Le nouvel atelier Fix Auto a Miramichi, au Nouveau Brunswick.

céder à ce réseau était de pouvoir établir des liens plus solides avec les fournisseurs d’assurance ainsi qu’avec leur clientèle. « Se joindre à la bannière Fix Auto nous permet de mieux nous positionner sur le marché local. Le soutien opérationnel qu’elle nous apporte nous permet aussi d’offrir un service à la clientèle rehaussé », explique Hogan. L’atelier de Miramichi a récemment fait l’objet de rénovations afin de répondre aux normes actuelles de la marque Fix

Auto, ce qui ne manquera pas d’améliorer l’expérience de ses clients. « Fix Auto et l’équipe de Miramichi font preuve du même engagement envers le travail de grande qualité et la satisfaction du client. L’enthousiasme de Donnie et son dévouement envers la marque vont certainement aider l’atelier Fix Auto Miramichi à aller de l’avant. Nous sommes donc heureux d’accueillir cette équipe dans notre famille et nous nous réjouissons à l’idée de collaborer avec elle », à conclut M. Randles.

Nouvelle atelier CARSTAR a St-Nicolas CARSTAR continu le développement de son réseau québécois en annonçant l’ouverture du nouveau Centre CARSTAR St-Nicolas situé au 800-B, rue J.-Ambroise-Craig à St-Nicolas. Situé au cœur d’une ville en pleine expansion et accessible par l’autoroute 20, l’atelier est neuf et possède de l’équipement à la fine pointe pour réparer tous les types de véhicule. Stéphane Pelletier, peintre de classe A, s’est associé avec Richard Lauzon, un carrossier qui compte plus de 24 années d’expérience dans le domaine ainsi qu’avec Rémi Pelletier, un carrossier qui en compte 30. Cette association leurs a permis d’ouvrir un atelier à la mesure de leurs compétences et de leurs aspirations, d’offrir un service impeccable. Stéphane possède une vaste expérience grâce a de nombreuses années au sein de l’industrie où il a établi d’excellentes relations avec les assureurs et géré l’un des plus importants ateliers de la région. Entouré d’une équipe chevronnée, Stéphane prévoit continuer son développement au cours des prochaines années. « CARSTAR est la marque la plus dynamique au sein de notre industrie. Elle est synonyme de développement, d’encadrement, mais aussi de latitude. C’est en raison de la mentalité de l’entreprise que nous avons décidé de nous joindre à cette bannière. L’équipe du Québec est professionnelle et attentive à nos besoins. C’est exactement ce que nous recherchions, » a précisé Stéphane Pelletier. Pour plus de renseignement sur CARSTAR, veuillez visiter carstar.ca. novembre, 2017 collision québec  31


Le congrès 2017 de l’ARPAC Le congrès de l’ARPAC 2017 était organisé cette année par le Centre du Camion Lussier de Ste-Julie, un membre de l’ARPAC qui fêtait également son 50ème anniversaire. Son fondateur et propriétaire, Monsieur Gabriel Lussier a été honoré lors du banquet du samedi soir 16 septembre en recevant le « Prix ARPAC d’Excellence et d’Innovation Roger Fugère Sr. » Le thème de la soirée était ‘Les années 1960-70’. Lors de l’assemblée générale annuelle du vendredi matin 15 septembre, les membres ont adopté une résolution afin d’intégrer la Participation 3RV chez tous ses membres à compter du 1er janvier 2018. Ce montant avoisinant les 2%, sera ajouté à chaque facture de pièces d’autos et de camions usagées, afin de payer une partie des investissements qui se font continuellement par les recycleurs en Réduction à la source, Réemploi, Recyclage et Valorisation des véhicules. Plus de 202 personnes ont participé à la visite du Centre du Camion Lussier et des 27 kiosques d’exposants en après-midi. Un excellent repas était servi sur place par des « food trucks » qui ont comblé les convives. La Fondation ARPAC a réussi à amasser plus de 42,700 $ durant le weekend, grâce à de généreux donateurs assureurs, fournisseurs et recycleurs, tous unis pour aider des personnes vivant des situations difficiles, dont la jeune Frédérique Morin qui a eu bien du plaisir sur la piste de danse le samedi soir en compagnie de sa sœur Charlie et des recycleurs. Le prochain congrès ARPAC sera organisé par LKQ Pintendre du 20 au 23 septembre 2018 à Lévis. Le congrès 50ème anniversaire de l’ARPAC se fera du 14 au 17 octobre 2021 au Centre des congrès de Québec. Deux événements à ne pas manquer.

Au Centre du Camion Lussier, ou a eu lieu un encan au profit de personnes dans le besoin.

Un encan silencieux encore au profit de personnes dans le besoin.

Monsieur Gabriel Lussier a été honoré lors du banquet du samedi soir.

La jeune Frédérique Morin qui a eu bien du plaisir sur la piste de danse le samedi soir en compagnie de sa sœur, Charlie.

Lors de la visite au Centre du Camion Lussier.

novembre 2017 collision québec  33


Le dernier mot

SouvenonsNous Il faut se souvenir du passé avant de procéder vers l’avenir Par Alexandre Dugas

I

l y a 20 ans, un des pires accidents routiers de l’histoire canadienne se produisait aux Éboulements, dans Charlevoix. Le 13 octobre 1997, un autocar transportant 47 personnes s’écrasait en contrebas de la grande côte qui sépare le village des Éboulements de SaintJoseph-de-la-Rive. 44 personnes avaient trouvé la mort. À l’époque, l’enquête du coroner pointait du doigt d’importants ennuis mécaniques de l’autocar pour expliquer l’accident, ainsi que des problèmes dans la conception de la grande côte. L’Accident aurait donc pu être évité. Tout récemment, un réparateur basé au Texas, a été condamné à payer 31,5 millions de dollars de dommages et intérêts après qu’un jury a jugé

SEMA Show à Las Vegas. Ensuite il sera temps de jeter un coup d’oeil vers l’année prochaine. Si vous revenez du SEMA Show, prenez le temps de, premièrement reprendre le souffle! Deuxièmement, vous aurez surement fait la rencontre de nombreux nouveaux collègues qui vous seront indispensable. Si une chose est claire à travers l’industrie, c’est que la communication est la clef qui mène au succès. Une bonne communication à travers l’industrie permettra à chacun et chacune de trouver les meilleures formations. La demande pour l’innovation ne cessera pas d’ici demain mais cependant, il est clair que chaque entreprise devra adopter ces changements avec de nouvelles formations, de nouvelles accrédi-

De telles tragédies devraient tous nous rappeler de l’importance de l’accréditation et de la mise à jours.

que sa «mauvaise réparation» était responsable de la gravité de l’accident d’une Honda Fit 2010. Un jury du Texas a accordé au chauffeur et au passager, qui ont été blessés et piégés à l’intérieur du véhicule en feu, 42 millions de dollars en dommages et intérêts. L’atelier de Dallas a été trouvé responsable pour 75% du total des dommages avec 25% du blâme attribué à l’autre conducteur. C’est de telles tragédies comme celles-ci qui parviennent à bouleverser l’industrie automobile et routière. C’est aussi de telles tragédies qui devraient tous nous rappeler de l’importance de l’accréditation et de la mise à jours. Ont le répète souvent de nos jours et vous en entendez parler à chaque convention ainsi qu’à chaque événement, une bonne entreprise se doit d’être à jours avec ses accréditations. Hélas, tout n’est pas si tragique, l’année s’achève avec l’événement le plus attendu de l’année, le 34  Collision québec  collisionquebec.com

tations et surtout avec un accent sur le travaille d’équipe. La relation saine entre carrossier et assureurs dépend fortement sur la communication. Le progrès de l’industrie vers un avenir fructueux dépendra d’avantage sur les relations entre carrossiers et les intervenants de l’industrie. Alors allez-y du bon pied et rendez-vous aux nombreux évènements de l’industrie à venir l’année prochaine afin de partager vos opinions, votre expertise ainsi qu’acquérir de nouvelles formations. Bonne année et bon succès!

Alexandre Dugas est le rédacteur en chef de Collision Québec. Il peut être rejoint au 905-370-0101 ou par courriel, redacteur@mediamatters.ca.


Collision Quebec 8#3