Issuu on Google+

Accueillir les visiteurs

1


HABITER AUTREMENT LES CENTRES-BOURGS Le programme « Habiter autrement les centres-bourgs » est porté par le Conseil général du Puy-de-Dôme et le Parc naturel régional Livradois-Forez, qui en est également le maître d’ouvrage. Lauréat d’un appel à projets lancé par la DATAR (Comité de Massif / Massif-Central) « à l’attention des départements et leurs territoires souhaitant construire une offre d’accueil qualifiée », il propose de travailler la question de l’accueil de nouveaux habitants et du maintien des populations existantes dans les petits centres-bourgs ruraux. Le programme se déroule de septembre 2011 à septembre 2013. Il est financé par l’État (DATAR), la Région Auvergne, le Département du Puy-de-Dôme, l’Europe (Leader), le Parc naturel régional Livradois-Forez, les communes et les Communautés de communes associées.


PRÉAMBULE L’étude menée de septembre 2012 à mars 2013 à Châteldon par le Collectif Etc dans le cadre de la mission « habiter autrement les centres-bourgs » a été restituée sous différentes formes. - Une restitution publique qui s’est déroulée le 4 mars 2013 où l’ensemble de la démarche a été expliquée et présentée aux habitants. - Un livre : récit de l’ensemble de la méthodologie, distribué à l’ensemble des habitants de Châteldon et plus largement aux professionnels concernés. - Le site internet www.au-poil.org reprenant le contenu de l’ensemble de l’étude (Photos, films, évènements, etc). - Six dossiers thématiques complémentaires, dont celui-ci, destinés à la commune et au Parc Naturel Régional du Livradois Forez : 1 - Valorisation des espaces publics 2 - Accueil des visiteurs 3 - Activités économiques et services 4 - Foncier 5 - Valorisation du bâti 6 - Compléments d’habitat

3


4, 5 6, 7 8, 9 10, 11 12, 13 14, 15 16, 17 18, 19 20, 21, 22, 23 24, 25 26, 27 28, 29 30, 31 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39 40, 41 42, 43 44, 45 46, 47 48, 49

Introduction 1. Analyse et diagnostic

- Outils existants - Des pistes d’atterrissage - Les parcours conseillés - Un exemple de parcours intuitif - Autour du château - Autour des faubourgs - Ressenti d’un visiteur en centre-bourg - Un parcours principal séquencé - Synthèse

2. Objectifs et pistes de changements - Objectifs - Des pistes de changement - Plan d’orientation & Plan d’action

3. Scénarios projetés

- un point central d’information touristique - autour du château : parcours des points de vues - un belvédère sur la route de Puy-Guillaume


Quel accueil pour des visiteurs à Châteldon ?

Un futur habitant, un potentiel porteur de projet immobilier ou commercial, un nouveau citoyen investi dans une vie associative, un consommateur qui contribue à la bonne santé des commerces du bourg … a d’abord commencé par être un visiteur d’un jour, d’une semaine, un curieux en vacances. Soigner leur acceuil, rendre visible les qualités patrimoniales du bourg, historiques, mais également la qualité de vie, les forces commerciales, immobilières, ou culturelles, c’est donner à ce visiteur une expérience agréable, et peut-être lui donner envie de la prolonger ? Touriste, explorateur, hôte, promeneur, vacancier, voyageur … c’est finalement le terme de visiteur que nous choisissons d’utiliser. Il concerne à la fois des habitants de villages voisins en promenade quelques heures dans le bourg et à la fois les touristes en vacances sur une durée plus longue.

Notre séjour à Châteldon a lui aussi débuté par une visite privilégiée car ayant pour guides le parc, la mairie et des habitants pour nous présenter le bourg. Ensuite, c’est nous qui nous sommes transformés en guides, transmettant à nos amis de passage les

secrets du centre-bourg. Puis, une fois installés sur la place Jean-Jaurès, nous avons vu défiler ces gens de passages venus demander leur chemin. Nous avons pu les questionner sur ce qui les amenait au centre-bourg, leurs attentes, leurs expériences. Ce dossier est un état des lieux basé sur ces rencontres et sur notre observation du centre-bourg durant ces six mois. Cette analyse sera suivie de propositions de pistes pour un meilleur accueil des visiteurs. Enfin, trois exemples de projets possibles seront décrits plus précisément et illustrés.

5


Accueillir les visiteurs 1. Analyse et diagnostic

7


Analyse et diagnostic

LA CÉLÈBRE EAU DE CHÂTELDON

L’eau minérale Châteldonnaise a exporté son image bien au delà des frontières de la commune et connait aujourd’hui une renommée internationale. Servie uniquement sur les plus grandes tables parisiennes ou dans le milieu du luxe, elle offre au bourg une image de noblesse et de prestige. Des visiteurs viennent de loin pour visiter le village d’où jaillit cette eau naturellement gazéifiée, pour y achêter quelques une des rares bouteilles produites.

LA RENOMMÉE D’UN CHATEAU

Châteldon est également célèbre grace à son histoire marquée par celle de son château. Datant du XIIe siècle et inscrit au titre des monuments historiques depuis 1926, il a acceuilli nombreux seigneurs médiévaux. Pierre Laval, chef du gouvernement de Vichy, y habitat entre 1940 et 1944. Il appartient aujourd’hui à la Fondation Josée-et-René-de-Chambrun. Il n’est pas ouvert aux visites.

DES ÉVÈNEMENTS CULTURELS RAYONNANTS

Tout au long de l’année, Châteldon accueille multiples évnèmenets culturels et festifs : les divins cochons, la fête des vignerons, la foire humus, les résidences d’écrivains, et en 2013 les marchés saisonniers, qui sont des occasions de faire découvrir le bourg à des visiteurs venus d’ailleurs.

CHATELDON SUR WIKIPEDIA

Cette page est une des premières vitrines pour des curieux ayant tapé châteldon dans leur moteur de recherches. Elle renseigne sur le patrimoine historique du bourg. On pourrait néanmoins l’enrichir d’informations sur le bourg contemporain, la vie associative, les gîtes et les commerces.

SITE DE LA COMMUNE

Doter sa commune d’un site internet est une très bonne chose, permettant le relai d’informations locales (vie associative, évènements) auprès des habitants du centre-bourg, des hameaux, des villages voisins, mais également des visiteurs potentiels qui aimeraient en savoir plus. Pour être reconnu comme ce portail d’informations, il faudrait que son contenu puisse être mis à jour très souvent. Un petit rafraîchissement plus global permettrait également une navigation plus fluide.

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - 2013


Analyse et diagnostic

Outils existants VISITES GUIDÉES PAR LA MAIRIE

De juin à septembre, des visites du bourg sont organisées par la mairie pour les visiteurs qui en font la demande par téléphone. L’été dernier, il n’y a pas eu de visites, malgrès un fort passage de visiteurs. Lors de la semaine d’activation des Projets Prêts à Porter, une visite fut expérimentée, où Châteldon fut raconté par Didier Dionnet (guide habituel des visites de la mairie), mais aussi par des habitants.

LOCATIONS SAISONNIÈRES ET GÎTES

Cinq gîtes communaux sont proposés à la location à la semaine ou au week-end. A ceux-là s’ajoutent des gîtes privés, référencés à l’office de tourisme de Thiers.

GUIDE DE PROMENADE

Un guide touristique des monuments et sîtes à découvrir dans le centre-bourg de Châteldon est mis à disposition à la mairie ou dans divers établissements aux alentours de Châteldon. Ce guide édité par le Parc Naturel Régional Livradois-Forez propose trois circuits de découverte thématiques.

SIGNALÉTIQUE TEMPORAIRE

Durant la semaine d’activation des Projets Prêts à Porter, une douzaine de panneaux en bois transcrivant de courtes citations tirées du guide de visite de Châteldon ont été installés dans le centre-bourg. L’idée était de faire exister une boucle de promenade de découverte du bourg dans laquelle on pourrait évoluer seul, sans autre indication, et qui présenterait les principales richesses de Châteldon.

9


Analyse et diagnostic D113 Ris

D59 Toutes directions

D63 Lachaux

D63 Puy-Guillaume

D113 St-Victor-Montvianeix

Stationnements reglementés

Lieux d’acceuil (gites, commerces)

Stationnements informels

Entrées de bourg

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - 2013


Analyse et diagnostic

Des pistes d’atterrissage Par où arrivent les visiteurs ? Où stationnent-ils et quand démarre leur promenade ? Nous avons observé cinq différentes entrées dans le centre-bourg : principalement par la D53 et D59, en provenance de Puy-Guillaume ou de la D906 qui rejoint Vichy ou Thiers. D’autres, moins nombreux, arrivent de la D113 ou de la D63, depuis Ris, Lachaux, ou Saint-Victor-Montvianeix. Enfin, la rue du Chasserelle étant aujour’hui en sens unique, ne peut pas être considérée comme entrée de bourg, même mineure. Où se garent-ils ? Les principaux espaces de stationnements réglementés se situent au niveau du monument aux morts sur le boulevard des États-Unis, sur la place Jean-Jaurès et autour de l’Eglise, au début de la rue Joseph Claussat, sur les berges du Vauziron, ou encore sur la place de l’Aire et de la salle des fêtes. C’est à ces points principaux de départ de visites qu’une signalétique générale pourrait être installée. On peut noter qu’il n’y a pas voire très peu de stationnements réglementés dans l’Ollière, ni de possibilités de stationnement informel pour les visiteurs arrivant depuis la D113 depuis Saint-Victor Montvianeix. Cette entrée de bourg est peu marquée et des habitants se plaignent de la vitesse des automobilistes qui ne ralentissent pas comme ils devraient le faire en entrée de centre-bourg. Les principales villes d’où peuvent provenir les visiteurs en voyage, sont Vichy, Thiers, Clermont-Ferrand ou même Roanne. C’est dans ce périmètre qu’il est judicieux de communiquer auprès des relais touristiques (hotels, restaurants, musées, offices de tourisme …)

11


Analyse et diagnostic

doc.1

Parcours du guide de visite édité par le Parc Naturel Régional : «Par la grâce d’un château» «Petite ville grand renom» «De l’eau et du vin»

Programme d’action PBVDF : Cheminements piétons de découverte touristique Parcours informel : Visites guidées de la mairie

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - 2013


Analyse et diagnostic

Différents parcours conseillés Dans le guide de visite édité par le Parc Naturel Régional Livradois-Forez, sont conseillés trois parcours thématiques (en mauve, vert et rouge sur le doc.1). Dans une autre étude menée dans le cadre du Label «Plus beau Village de France» par SCP d’Architecture et d’Aménagement du Territoire Descoeur F&C, un autre cheminement piéton de découverte touristique est présenté comme à privilégier (en jaune sur le doc.1). Lors des visites organisées par la mairie, un autre parcours est emprunté, variant selon les centres d’intérêts des visiteurs (en orange sur le doc.1). Nous pouvons observer que ces parcours de visites sont multiples et différents les uns des autres : pas de parcours principal évident ne se dessine, même si certains points clefs «incontournables» peuvent-être notés (en rouge ou orange sur le doc.2) : place Jean-Jaurès avec l’ancienne pharmacie et le Beffroy, et les berges du Vauziron avec le Pont des Dames et le couvent des Clarisses Néanmoins, tous ces parcours se concentrent principalement à l’intérieur de la seconde enceinte et du centre-bourg médiéval (cf doc.3), n’invitant que très peu les visiteurs à franchir ses portes et s’aventurer dans les faubourgs de l’Aire ou de l’Ollière.

+ doc.2 : Lieux traversés par les parcours conseillés

doc.3 : Les fortifications de Châteldon au XIVe siècle 13


Analyse et diagnostic

P

Sensation d’impasse provocant un demi-tour

Point de départ : stationnements

P

Confusion : impression d’entrer dans une propriété privée interdite au public

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - 2013


Analyse et diagnostic

Exemple d’un parcours intuitif

Suite à ces observations, nous avons voulu faire une expérience et suivre un visiteur non averti, non conseillé, se promener dans le centre-bourg. Durant sa promenade, il nous a fait part des raisons qui guidaient ses choix directionnels. Son parcours débuta par un point de départ mis en lumière précédemment, la place Jean-Jaurès. Ensuite, c’est l’ancienne pharmacie et le beffroy qui attira son attention. Devant le beffroi, il hésita à entrer dans la rue du château, mais se ravisa en pensant entrer dans une propriété privée non ouverte au public. Il choisit alors naturellement de poursuivre sa visite par la rue Louis Duclos, jusqu’au niveau du pont de la rue de l’Aire, où il a préféré faire demi-tour, ayant l’impression d’avoir atteint la fin du bourg (sensation d’impasse). Ensuite, il est revenu sur ses pas, et n’a pas osé s’aventurer dans des rues plus petites. De retour à la place Jean-Jaurès, il prit cette fois la rue Joseph Claussat, et bifurqua au niveau de la rue de l’Ollière. Mais au lieu de terminer sa boucle par la montée de l’Ollière, cette sensation d’impasse l’a encore poussé à faire demi-tour, pour reprendre la rue Joseph-Claussat un peu plus loin. Ce cas particulier n’est qu’un exemple et n’est en aucun cas représentatif d’autres comportements de visiteurs. Néanmoins, d’autres témoignages vont dans le même sens : les parcours conseillés présentés précédemment semblent peu se matérialiser dans le bourg, un visiteur non accompagné (par un guide ou par le plan) ne devine pas naturellement cette route et cherche son chemin.

15


Analyse et diagnostic

Points de vues sur le Ch창teau

le Ch창teau

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Ch창teldon - 2013


Analyse et diagnostic

Autour du château

Le centre-bourg s’est construit au fil des siècles autour du château et de ses remparts. Basse-cour, vieille ville, faubourgs, ont pour référentiel ce fameux monument. Il est évident qu’il est un centre d’intérêt fort dans une visite de centre-bourg, et nous avons vu précédemment que les parcours conseillés vont dans ce sens et se concentrent principalement dans la vieille-ville et ses fortifications historiques. Hélas, pour de nombreuses raisons le château n’est pas ouvert au public. C’est une frustration assez présente, que nous avons noté dès nos premiers entretiens avec Châteldonnais ou visiteurs. Mais ce n’est pas parce qu’on ne peut pas le visiter qu’il n’y a rien à voir ! De nombreux points de vues sur le château se situent notamment dans le quartier de l’Ollière, d’où on peut apprendre déjà beaucoup de choses sur son architecture, son histoire, ses évolutions. Il paraît alors dommage que le quartier de l’Ollière ne soit pas plus proposé à la visite par les guides actuels …

17


Analyse et diagnostic

Faubourgs de l’Aire et de l’Ollière

Le bourg médiéval et ses remparts

Le chemin derrière le château

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - 2013


Analyse et diagnostic

Autour des faubourgs

Autour du château, le visiteur fera un voyage dans le temps, explorera les vestiges historiques du bourg médiéval. Pourtant, Châteldon ne s’arrête pas aux portes d’un château qui ne se visite pas, notamment par son passé paysan et vigneron et par un vécu contemporain captivant. Les visiteurs apprécient d’en apprendre sur la «petite histoire», la vie en centre-bourg, l’architecture vernaculaire, l’activité associative … cet autre visage du centre-bourg, se découvre dans les faubourgs de l’Ollière et de l’Aire, plus résidentiels. Pour aller plus loin, pourquoi ne pas emprunter le chemin derrière le château, qui relie directement ces deux faubourgs ?

19


Analyse et diagnostic

Ressentis négatifs : bâtiments en mauvais état, sentiment d’être perdu Ressentis positifs : charme, entretien, point de vue, détail amusant

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - 2013


Analyse et diagnostic

Ressentis d’un visiteur en centre-bourg

Maintenant, tentons de cartographier une expérience sensible d’un visiteur en centrebourg. L’expérience est la suivante : deux visiteurs se promènent et nous font part de leurs ressentis, positifs ou négatifs. Chaque tache verte correspond à un ressenti positif (un détail amusant, une atmosphère agréable, une façade avec du charme, une jolie vue, un bâtiment remarquable, une rue fleurie, un commerce où se rafraîchir …). Chaque tache rouge correspond à un ressenti négatif (sensation d’impasse ou d’être perdu, des bâtiments vacants ou en mauvais état, des éléments «ingrats» : voitures mal garées, poubelles ou récup-verre, commerces fermés …) On peut noter suite à cette expérience des discontinuités de ressentis durant le parcours : des éléments remarquables perçus de façon très positive peuvent être entrecoupés d’éléments plus négatifs. Certains passages ont été très positifs (les berges du Vauziron, l’Eglise, la place JeanJaurès et l’ancienne pharmacie, le beffroy, ou le chemin derrière le château …), d’autres plus négatifs (la place de l’Aire, la place devant la Mordorée, à mi-chemin de la rue Joseph-Claussat, ou encore à la fin de la place de l’Ollière). Le cœur de l’Ollière fut remarquable car à la fois très dense en ressentis fortement positifs et à la fois en ressentis fortement négatifs. C’est bien un lieu à beau potentiel pour des visiteurs, mais qui nécessite un travail de revalorisation. On peut noter également une densité de réactions inégale : certains endroits du centre-bourg sont riches en réactions (positives, négatives, ou les deux comme à l’Ollière), tandis que d’autres n’ont pas éveillé beaucoup de commentaires, zones «plus calmes».

21


Analyse et diagnostic

BOULEVARD DES ÉTATS-UNIS - Façades à crépis discordants - Commerce fermé - Vues sur bâtiments à faible qualité esthétique - Un espace public peu qualifié & flottant - Stationnements désordonnés - Manque de connexion avec la place Jean-Jaurès et l’église.

RUE JOSEPH CLAUSSAT PLACE N°27 À 35 - Des bâtiments dégradés (vacants) - Un espace public peu qualifié & flottant - Vues sur garages & bâtiments à faible qualité esthétique - Façades à crépis discordants - Stationnements désordonnés

PETITE RUE DE L’OLLIÈRE - Forte vie associative et conviviale - Des bâtiments dégradés (vacants) - Petites rues à fort charme - Vues sur garages & bâtiments à faible qualité esthétique - Concentration de choses à voir à qualité très hétérogène

ENTRE LA PLACE DE L’OLLIÈRE ET LA MONTÉE DE L’OLLIÈRE - Des bâtiments dégradés (vacants) - Sensation de cul-de-sac (fin du village)

PLACE DE L’AIRE - Des bâtiments dégradés (vacants) - Récup-verre, transformateur éléctrique peu gracieux - Stationnements très visibles surtout si on est en bas : place qui se rapproche plus d’un parking que d’un espace public. - Vue dégagée sur collines du vécou

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - 2013


Analyse et diagnostic

PLACE JEAN JAURÈS - Des bâtiments classés (l’ancienne pharmacie, le beffroi) - De nombreux bâtiments remarquables «à histoires» - Espace public aménagé (bancs, fontaine …) - Commerces ouverts au public - Charme de la place perturbé par les stationnements, - Stationnements apportent dynamisme et accessibilité aux commerces.

PLACE DE L’ÉGLISE - Entrée de village fleurie + un bel arbre - Un monument classé (église) - Statue de Joseph Claussat (qualité historique) - Manque de cheminements pour piétons

CHEMIN DERRIÈRE LE CHÂTEAU - Rempart du XIIIe (qualités historiques à valoriser) - Vue dégagée sur paysage - Point de vue sur le quartier de l’Aire ou de l’Ollière - Chemin parfois glissant à aménager

BERGES DU VAUZIRON - Vue dégagée sur le Vauziron - Berges rénovées avec goût et soin - Bâtiments remarquables - Qualités paysagères

MAISONS DE VIGNERONS - Des bâtiments remarquables rénovés - Qualités historiques - Gîtes ouverts au public - Rue calme - Vue dégagée sur un espace vert

23


Analyse et diagnostic

Le Vauziron, seuil du centre-bourg Maisons de vignerons (XVIIe) Habiter en centre-bourg : le quartier de l’Aire L’Eglise St-Sulpice (XVe) et monument à Joseph Claussat Cœur patrimonial

Dans l’ancienne basse-cour du château

Autour du château : parcours des points de vues Entre deux faubourgs, une enceinte du XIIIe siècle Châteldon vu d’en haut

Habiter en centre-bourg : le quartier de l’Ollière

Rue des anciennes enseignes témoignage d’un passé

Différentes séquences de visites à thèmes

Enchainements flous ou dissuadants entre deux séquences

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - 2013


Analyse et diagnostic

Un parcours principal séquencé

Finalement, si en démarrant cette recherche nous avions dans l’idée de mettre en lumière un parcours principal, une boucle touristique à valoriser en priorité, nos plans ont changé rapidement de direction. Parce qu’une visite est souvent plus tentante quand on a l’impression de sortir des routes pré-établies pour touristes. Parce que la diversité de parcours proposés aujourd’hui dans le guide édité par le Parc est à conserver, ainsi que ce support riche en informations. Parce qu’il n’y a pas un parcours, mais une multitude de parcours, de séquences différentes, avec chacune leurs particularités : thématiques, esthétiques, historiques, ou points de vues … L’essentiel, n’est pas finalement de dessiner une boucle composée de toutes ces séquences d’intérêt, mais de créer ou de consolider les liaisons entre chacune d’elles. Qu’un visiteur soit guidé consciemment ou inconsciemment d’un parcours à un autre, que ces ruptures et discontinuités (révélées précédemment) soient amorties. C’est au visiteur de composer sa visite, d’écrire le chemin qu’il choisira de prendre. Mais des indications doivent le guider vers certains lieux d’intérêt dans ces passages de «ruptures» où il aurait pu se perdre, tout en lui laissant le choix des détours, ou encore des venelles secondaires pour les plus curieux d’entre eux.

25


Analyse et diagnostic

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Ch창teldon - 2013


Analyse et diagnostic

Synthèse

Comment découvrir le bourg quand on ne possède pas ce beau dépliant édité par le Parc Naturel ? Comment accompagner in situ les visiteurs n’ayant pas eu cette documentation ? Il existe une nécessité de mieux signaler ces parcours multiples. Depuis les entrées de bourg où les visiteurs stationnent, mais aussi tout au long de la promenade. Ces parcours doivent être tournés vers le passé mais aussi vers le présent. Vers le château mais aussi vers les quartiers plus résidentiels de l’Aire et de l’Ollière. Valoriser les qualités historiques, culturelles, paysagères et folkloriques du centre-bourg, rendre visible le récit châteldonnais de façon ludique et agréable à ceux qui voudraient en savoir plus. Comment harmoniser positivement cette expérience aujourd’hui inégalement ressentie ? Soigner cette continuité en particulier dans les passages de «rupture» ?

27


Accueillir les visiteurs 2. Objectifs et pistes de changements

29


Objectifs et pistes de changements

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Ch창teldon - 2013


Objectifs et pistes de changements

Objectifs

> Satisfaire les attentes des nombreux curieux qui viennent visiter Châteldon. > Proposer un circuit de découverte du bourg qui permette à chaque visiteur de découvrir le bourg de façon autonome. > Valoriser le patrimoine de Châteldon à travers la mise en place d’un circuit de visite. > Soigner cette première vitrine pour de potentiels futurs habitants, qui pourra donner envie aux visiteurs de s’installer dans le centre-bourg.

31


Objectifs et pistes de changements

Signalétique culturelle Il y a beaucoup d’histoires à raconter dans le centre-bourg qui pourraient passionner des visiteurs. Pourquoi ne pas les afficher et les rendre accessible à tous ? Objectifs : - Rendre visible la richesse patrimoniale du bourg : l’Histoire, la plus petite histoire, et le présent, la vie associative, les enjeux de demain … - Créer un parcours ludique pour des visiteurs, une expérience sensible du centre-bourg - Palier à la non-ouverture du château au public : on ne le visite pas mais on peut apprendre beaucoup de choses en l’observant depuis les rues de l’Ollière !

Cette signalétique pourrait mettre en avant certains points de vues et cadrages, rendre visible des détails qu’on ne remarquait pas, ou même qu’on ne pouvait pas voir … Elle pourrait également mettre à disposition de tous, des documents d’archives (photos, gravures), ou de lieux fermés au public (photos de l’intérieur du château, de l’usine de la source). Ces documents seraient agrémentés de textes informatifs et ludiques, qui racontent des histoires.

«Aujourd’hui, les gens ne veulent plus seulement aller au musée, ils veulent vivre des expériences, s’amuser, comme à Disneyland»

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - 2013


Objectifs et pistes de changements

Signalétique directionnelle Il est difficile de trouver son chemin quand on se promène dans un village qu’on découvre pour la première fois. On se laisse aller au hasard des intuitions, et on passe souvent à côté de ce qu’il y avait à voir. Une signalétique directionnelle accompagne notre ami visiteur tout au long de sa promenade. Objectifs : - Fluidifier les circulations entre les différents points et séquences d’intérêts. Guider le visiteur lorsqu’il se sent perdu. - Rendre plus visible les commerces ouverts, (nottament concernant la vente d’eau de Châteldon), les lieux remarquables, les gîtes, parkings, toilettes publiques.

«Les touristes, moi j’aime bien les regarder chercher.» 33


Objectifs et pistes de changements

Aménagements Aménagements de certains espaces publics clefs à mettre en valeur (par du mobilier, belvédère…) Ces aménagements pourraient aussi être d’ordre scénographiques ou des installations artistiques : créer une expérience interactive et ludique entre le bourg et le visiteur. Améliorer l’accessibilité pour tous les publics (par exemple pour le chemin derrière le château, continuer le travail amorcé par la construction de l’escalier) Aménagements spécifiques aux entrées de bourgs (stationnements, signal, panneau informatif global)

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - 2013


Objectifs et pistes de changements

Rénovations de façades Mesurer le charme d’un centre-bourg, passe par ses rues dans lesquelles le visiteur se promène, ses habitations, ses bâtiments. Ce «charme», dépend alors de leur entretien et de leur état, de leur style et matériaux, de l’imaginaire auquel ils renvoient. Mais finalement, la partie visible de ce patrimoine, se situe pour beaucoup dans les façades. La commune a obtenu un budget spécifique à la rénovation des façades, reste à déterminer sur quels critères distribuer ces financements. Objectif : - Déterminer une liste de façades à rénover en priorité (zones de liaisons entre deux séquences de parcours touristiques, zones à fort passage de visiteurs, entrées de bourgs, etc …) - Accompagner et soutenir ces projets avec les propriétaires.

35


Objectifs et pistes de changements

Un point d’information Un office de tourisme ou un syndicat d’initiative à Châteldon ? L’objectif de structures comme celle-ci est de faciliter le séjour touristique des visiteurs. Elles nécessitent une présence physique, une permanence, un local. Ce type de projet semble néanmoins peu cohérent à l’échelle d’une commune seule mais plutôt d’une communauté de communes. Néanmoins, il est toujours possible de matérialiser un point d’information central : dans un ou plusieurs points stratégiques du territoire, notamment où le flux de personnes est important, en entrée de bourg ; un lieu central et facilement identifiable par les visiteurs où il serait possible de trouver un plan du centre-bourg, des indications sur quoi voir et où, sur les commerces où acheter des produits locaux ou de l’eau de Châteldon, des documentations sur la région …

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - 2013


Objectifs et pistes de changements

Communication Travailler l’accueil de ces visiteurs, c’est les accueillir avant même qu’ils ne soient arrivés ! C’est communiquer sur les activités possibles, sur les lieux à visiter, sur les évènements en cours, et sur l’aspect plus pratique également avec par exemple, un plan d’accès ou les hébergements disponibles. Communiquer dans la région et sur internet - s’associer et s’appuyer sur d’autres acteurs du tourisme : - Offices de tourisme de la région (Thiers, Vichy, Clermont) - Hôtels, gites, restaurants de la région, lieux visitables … - Mieux référencer les gites du bourg sur internet - Sites internets auvergne-life, auvergne-tourisme, puy-dedome … - Réseaux de tourisme alternatif et écotourisme - Communiquer également via facebook, wikipedia, couchsurfing sur les qualités d’un séjour à Châteldon !

“Et dans le guide des activités dans le PNR de cette année Chateldon comptabilise 8 lignes sur 70 pages ... dommage!”» 37


Objectifs et pistes de changements

Visites guidées Consolider l’offre de visites guidées proposées par la mairie pendant l’été. La rendre plus visible (un panneau dans Châteldon, un prospectus diffusé auprès des Offices de Tourisme de la région …) Proposer des visites alternatives par des habitants : chacun a sa vision du centre-bourg, son histoire, qui peut intéresser des visiteurs tout autant que l’histoire écrite. Création d’un groupe d’habitants, ayant envie d’accueillir et de partager leur culture locale avec les gens de passage, au travers de différentes offres : séjour chez l’habitant (camping ou chambres d’hôtes), ballades commentées, dégustations de produits locaux, accès à des textes ou des images sur leur quartier. Objectifs : promouvoir la solidarité et le patrimoine local (histoire vécue, savoir-faire, artisanat), créer une économie de proximité, créer des liens personnels entre habitants et visiteurs, diversifier l’offre de séjours.

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - 2013


Objectifs et pistes de changements


Objectifs et pistes de changements

Point central d’information

Façades à rénover en priorité

Signalétique directionnelle

Aménagements

Signalétique culturelle Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - 2013


Objectifs et pistes de changements

Plan d’orientation d’aménagement En s’appuyant sur l’analyse développée précédemment, et sur les pistes de changement proposées, nous pouvons proposer un plan d’orientation général. Les «zones de rupture», ces transitions à renforcer, sont des espaces à retravailler en priorité : un aménagement central devant la Mordorée (le point d’informations), et d’autres aménagements à l’entrée de bourg entre la rue Joseph Claussat et le début du chemin derrière le château, un deuxième point à mi-chemin de la rue Jospeh Claussat, et enfin le belvédère de la route du Castel … Un programme d’aide à la rénovation de façade est en train d’être mis en place dans la commune : il pourrait également être orienté vers le développement de ces «zones de rupture». Ensuite, une signalétique directionnelle pourrait être installée prinpalement le long des axes principaux (Joseph Claussat et rue Louis Duclos) pour inciter les visiteurs à suivre les parcours dans de plus petites rues. Elle pourrait aussi être installée dans les entrées de bourgs, pour amorcer la visite ou inciter de potentiels visiteurs à s’arrêter. Pour finir, une signalétique culturelle pourrait venir commenter les différents parcours thématiques. Les points clefs mis en lumière dans le guide édité par le Parc donnent les premières indications d’implantations, à compléter par des annecdotes plus contemporaines.

Plan d’action 1> Recenser les différents points d’intérêts du bourg (pouvant s’appuyer sur ceux proposés dans le guide édité par le Parc, sur les parcours thématiques proposés) 2> Définir un circuit et reconstruire les liaisons qui permette de mettre en lien ces différents points remarquables. Rendre visible cette voie piétonne par une signalétique directionnelle. 3> Installation des dispositifs de signalétique culturelle. Possibilité de monter un groupe de travail formé d’habitants, d’élus, d’historiens, mais aussi d’artistes ou d’étudiants en résidence ? Possibilité également de travailler avec l’école … 4> Communiquer dans la région et sur internet, s’associer avec des offices de tourisme 5> Sur cette voie établie, encourager la revalorasation de certaines façades, les espaces publics, les cheminements, y greffer avec le temps des aménagements plus conséquents comme le belvédère ou le mobilier à l’entrée du chemin du château.

41


Accueillir les visiteurs 3. Scénarios projetés

43


Scénarios projetés

un point central d’information touristique AUJOURD’HUI Les Moins

- Vues sur bâtiments à faible qualité esthétique - Un espace public peu qualifié & flottant - Stationnements désordonnés - Manque d’orientations directionnelles pour visiteurs

Les Plus

45 rue Joseph Claussat

- Emplacement stratégique (commerces, entrée de bourg, laison entre l’Eglise et la place Jean-Jaurès) - Espace public «disponible»

RÉNOVATION DE FAÇADES

SIGNALÉTIQUE DIRECTIONNELLE

AMÉNAGEMENTS

POINT CENTRAL D’INFORMATION

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - 2013


Scénarios projetés

DEMAIN

Signalétique directionnelle commerces ouverts au public (par exmple : où acheter de l’eau de Châteldon)

- Informations locales, évèmentielles.

Panneau immobilier, maisons à vendre / louer

- Cabine téléphonique, Abri-bus, annonces covoiturage

45

Des encarts sur les choses intéressantes à visiter dans le bourg,

Une carte du centre-bourg, une autre des chemins de randonnées et hameaux


Scénarios projetés

un belvédère sur la route de Puy-Guillaume AUJOURD’HUI Les Moins

- Pas de cheminements piétons - Route dangereuse (vitesse des véhicules)

Les Plus

Rue du Castel

- Un point de vue remarquable sur Châteldon et le chateau - Entrée de bourg très utilisée et souvent première vision du bourg pour les visiteurs

SIGNALÉTIQUE CULTURELLE

SIGNALÉTIQUE DIRECTIONNELLE

AMÉNAGEMENTS

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - 2013


Scénarios projetés

DEMAIN

- Signalétique culturelle & ludique : une table d’orientation, des jumelles, des panneaux d’information, pour en savoir plus sur le centre-bourg que l’on voit.

- Un belvédère-terrasse, pour rendre accessible et agréable aux piétons ce très beau point de vue.

47


Scénarios projetés

autour du château : parcours des points de vues AUJOURD’HUI Les Moins

- Venelle peu empruntée - Accès hasardeux (pas d’indication) - Pas d’informations sur le château

Les Plus

Rue du Castel

- Vues intéressantes sur le château - Un espace un peu en «retrait» : lieu parfait pour se tourner vers le château et son histoire

SIGNALÉTIQUE CULTURELLE

SIGNALÉTIQUE DIRECTIONNELLE

AMÉNAGEMENTS

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - 2013


Scénarios projetés

DEMAIN

- Signalétique culturelle & ludique : par un jeu de périscopes, cadrer certains détails du chateau et les sous-titrer, par une image de l’intérieur, une histoire …

- Signalétique directionnelle : convier les visiteurs à emprunter ce chemin qu’ils n’auraient peut-être pas trouvé par hasard 49


Châteldon - DOSSIER N2 - Accueillir les visiteurs