Issuu on Google+

ActivitĂŠs ĂŠconomiques et services en centre-bourg

1


Habiter autrement les centres-bourgs Le programme « Habiter autrement les centres-bourgs » est porté par le Conseil général du Puy-de-Dôme et le Parc naturel régional Livradois-Forez, qui en est également le maître d’ouvrage. Lauréat d’un appel à projets lancé par la DATAR (Comité de Massif / Massif-Central) « à l’attention des départements et leurs territoires souhaitant construire une offre d’accueil qualifiée », il propose de travailler la question de l’accueil de nouveaux habitants et du maintien des populations existantes dans les petits centres-bourgs ruraux. Le programme se déroule de septembre 2011 à septembre 2013. Il est financé par l’État (DATAR), la Région Auvergne, le Département du Puy-de-Dôme, l’Europe (Leader), le Parc naturel régional Livradois-Forez, les communes et les Communautés de communes associées.

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Préambule L’étude menée de septembre 2012 à mars 2013 à Châteldon par le Collectif Etc dans le cadre de la mission « habiter autrement les centres-bourgs » a été restituée sous différentes formes. - Une restitution publique qui s’est déroulée le 4 mars 2013 où l’ensemble de la démarche a été expliquée et présentée aux habitants. - Un livre : récit de l’ensemble de la méthodologie, distribué à l’ensemble des habitants de Châteldon et plus largement aux professionnels concernés. - Le site internet www.au-poil.org reprenant le contenu de l’ensemble de l’étude (Photos, films, évènements, etc). - Six dossiers thématiques complémentaires, dont celui-ci, destinés à la commune et au Parc Naturel Régional du Livradois Forez : 1 - Valorisation des espaces publics 2 - Accueil des visiteurs 3 - Activités économiques et services 4 - Foncier 5 - Valorisation du bâti 6 - Compléments d’habitat

3


4, 5

Introduction

6, 7 8, 9 10, 11 12, 13, 14, 15, 16, 17 18, 19 20, 21 22, 23 24, 25 26, 27 28, 29 30, 31 32, 33

1. Analyse et diagnostic

34, 35 36, 37 38, 39, 40, 41, 42, 43 44, 45

2. Objectifs et pistes de changement

46, 47 48, 49 50, 51 52, 53

- Activités économiques et bassin de vie - Historique de 2012 - Activités présentes en centre-bourg - Polarités observées - Des activités complémentaires possibles - De nombreux locaux disponibles - Maîtrise foncière publique - Un marché à Châteldon... - ... grâce à l’association des commerçants - Vie culturelle et associative - Synthèse - Objectifs - Des pistes de changement - Plan d’orientation & Plan d’action

3. Scénarios projetés

- Regroupement de deux locaux commerciaux - Un commerce passerelle et une résidence d’artisan - Un pôle culturel municipal

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Introduction La question des commerces et services présents en centre-bourg est indissociable de son dynamisme. Paralèllement le contexte économique actuel rend leur présence dans les villages ruraux d’autant plus compliquée. Et la déshérence qui touche ces emplois et activités participe au sentiment de désertification d’un centre-bourg. Faut-il plus d’habitants pour attirer de nouveaux actifs ? Ou faut-il plus d’activités pour attirer une nouvelle population ? Vaste question.

Il parait dans tous les cas essentiel de maintenir une offre de commerces et services de proximité à destination des habitants du bourg. Mais la question de la relation entre le bourg et ses hameaux, et par extension avec les communes voisines, est d’autant plus cruciale en terme de commerces et services. En effet la relative faible population du centre-bourg ne suffit pas, avec les modes de vie et les habitudes de consommation actuelles, à assurer la viabilité de certaines activités. Il faut à tout prix maintenir les activités présentes, trouver les moyens de les conforter et d’en attirer de nouvelles. Car c’est l’ensemble des commerces et services qui, par son ensemble, crée une polarité assez forte pour permettre leur pérennité. La commune a un rôle à jouer dans ce domaine, une impulsion à donner, en collaboration étroite avec les actifs présents et les structures et institutions référentes.

5


Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - fÊvrier 2013


ActivitĂŠs ĂŠconomiques et services en centre-bourg 1. Analyse et diagnostic

7


Analyse et diagnostic

Vichy

St Yorre

D906 Communauté de communes entre Allier et Bois Noirs

Châteldon Puy-Guillaume

thiers

A89 Clermont-Ferrand

Z.a. des condamines

école s.c.b.V.

pompiers combronde logistique

centre-bourg

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Analyse et diagnostic

Activités économiques et bassin de vie Châteldon se trouve à proximité de Vichy et Thiers qui sont, dans une moindre mesure que Clermont-Ferrand, les bassins d’emploi importants de la région. Ce sont aussi les agglomérations où se trouvent les zones commerciales importantes, concurrence directe des commerces de proximité de la commune. Et Châteldon se trouve à proximité de la route départementale 906, l’axe majeur entre Thiers et Vichy. Puy-Guillaume, ville la plus importante de la Communauté de communes, regroupe les services publiques ainsi qu’une activité économique et commerciale notable, avec notamment un marché hebdomadaire. La Communauté de communes entre Allier et Bois Noirs paraît être une échelle de réflexion et de projet pertinente au vue de la configuration géographique et démographique. Créée fin 2009, elle n’a aujourd’hui pas de compétences propres remarquables, et le projet de développement commun aux sept communes qui la composent est encore à écrire. En quelques chiffres : Châteldon : 763 habitants (2010) 32 hameaux Communauté de communes entre Allier et Bois Noirs : 6533 habitants (2007) 7 communes (Châteldon, Puy-Guillaume, Paslières, Ris, Lachaux, Charnat, Noalhat) Au sein du bourg de la commune, les activités s’articulent principalement autour de la zone artisanale et du centre-bourg. La zone artisanale concentre principalement des industries (Electroalu, Protembal), le garage automobile Rigoni et le centre de la DDT 63. Finalement on trouve plutôt en centre-bourg les commerces et services de proximité, les commodités dont tout un chacun à besoin. A noter également, l’usine d’embouteillage de l’eau de Châteldon et, en dehors du bourg, l’entreprise de logistique Combronde.

9


Analyse et diagnostic

Départs : dépôt de pain / caban’O lutins / bar La Taverne du Beffroi Changement de propriétaire : tabac-presse Arrivées : médecin / coiffeuse Résidence de quelques mois : Collectif Etc Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Analyse et diagnostic

Historique de 2012

Depuis notre arrivée à Châteldon, en septembre 2012, la situation des commerces et services a régulièrement évoluée, très souvent même. Sur l’année 2012, on peut dénombrer trois cessations d’activité, deux créations et un changement de propriétaire. On peut aussi rajouter à cette liste notre résidence de quelques mois qui vient compléter cette effervescence. Sur la dizaine d’activités présentes, cela représente une proportion de changements de situations très importante, trop importante. Cela reflète le contexte difficile pour des commerces et services en centre-bourg. Et par la même il paraît clair qu’il est très difficile d’appréhender ces évolutions, de les envisager et de les préparer. Avoir une vision à moyen terme de la situation des commerces et services du bourg n’est pas simple. L’idée que l’on se fait des choses peut être remise en cause en quelques jours.

11


Analyse et diagnostic

d rd va

ule bo es

Et at

sU nis

ru

eL

eJ ose

ph

Cl

au

ssa

t

ean place J Jaurès

ou

is

Du c

ru

los

Commerces

Artisans / artistes

Services et commerces paramédicaux

Ancienne pharmacie

Services municipaux

Stationnements disponibles

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Analyse et diagnostic

Activités présentes en centre-bourg Parmi les activités économiques et les services présents en centre-bourg en février 2013, on peut définir plusieurs catégories : les commerces, les artistes et artisans, les services médicaux et paramédicaux, et les services publics. Les commerces, pour la plupart de proximité, participent pleinement à la qualité de vie quotidienne des habitants du bourg. Il en est de même pour les services médicaux et paramédicaux, qui drainent en plus des habitants des hameaux et des villages voisins. Les artistes et artisans, peu représentés, ont quant à eux une activité plus spécifique qui prend un sens important compte tenu de l’activité culturelle et touristique du village, autour de la saison estivale et des évènements plus ponctuels. Enfin les services publics de la commune, inhérents à son fonctionnement ou à l’activité associative et culturelle, participent pleinement à l’animation et à l’attractivité du centre-bourg. Finalement on trouve sur la commune une diversité de services et de commerces importante, même si la concurrence des grandes surfaces paraît écrasante et que certains services et professions courantes ne sont pas représentés. Certaines activités sont présentes depuis longtemps, et peuvent être qualifiées de stables ou de pérennes. Toutefois, pour certaines d’entre elles, leur situation va être amenée à évoluer d’ici quelques années, principalement pour cause de départ en retraite de leur propriétaire. D’autres sont toutes récentes, leur activité est à conforter et pérenniser. On peut leur souhaiter toute la réussite qu’il se doit.

13


Analyse et diagnostic

TABAC PRESSE 5 bld des Etats Unis Le tabac-presse est un commerce qui draine une clientèle des communes et hameaux alentours. Situé face à l’église, la place qui le borde n’est pas très attrayante, mais la nécessité d’un stationnement «arrêt minute» paraît indispensable. Il a changé de propriétaire en décembre 2012. A noter que c’est l’un des deux points de vente de l’eau Châteldon de la commune, avec l’épicerie.

SALON DE COIFFURE NOUVEL’HAIR 8 place Jean Jaurès La coiffeuse est la dernière commerçante arrivée, en novembre 2012. Elle a géré son installation d’elle-même, sans le concours des institutions. D’autre part, son activité n’a pas nécessité de transformation importante du local, ni d’investissement trop important en matériel. Son arrivée a été saluée avec enthousiasme par les habitants du bourg.

ÉPICERIE CHEZ CHANTAL ET SERGE 1 rue Joseph Claussat L’épicerie est l’un des commerces les plus importants du bourg, ouvert quasiment toute la semaine. En plus d’une offre des produits de nécessité à travers la franchise Casino, ils proposent bon nombre de produits régionaux, et ainsi ont développé un rayon boucherie et fromage en s’appuyant sur les producteurs locaux et le Réseau des Saveurs. D’autre part, ils ont répondu au départ du dépôt de pain en prenant provisoirement le relai.

MATÉRIAUX ET COMBUSTIBLES P. FIAT 1 rue Louis Duclot Ce commerce présent de longue date, spécialisé dans l’approvisionnement de combustibles et les matériaux de construction, est assez «autonome», son activité n’étant pas majoritairement liée à sa situation en centre-bourg. Il offre toutefois un service de proximité, notamment pour le gaz et les petits conditionnements.

BUREAU DE POSTE 9 bld des Etats Unis Le bureau de poste, un peu à l’écart des autres commerces actuels, est un service encore précieux. Toutefois il ne peut être recentré en coeur du pôle des commerces que si son maintien dans la commune est acté par La Poste.

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Analyse et diagnostic

PHARMACIE BARGOIN 2 place Jean Jaurès L’un des commerçants les plus expérimenté de la commune, acteur incontournable de l’animation quotidienne du bourg, puisque la pharmacie attire les gens des hameaux et des communes voisines.

MÉDECIN DANIELA STANESCU 11 place Jean Jaurès Le médecin généraliste est arrivée à l’été 2012, suite à la mobilisation de la commune et de la pharmacie qui se sont appuyées sur un cabinet de recrutement. D’autre part, la commune a joué un rôle dans la mise à disposition du local en devenant locataire et intermédiaire entre le médecin et le propriétaire. L’arrivée d’un nouveau médecin a été très appréciée des chateldonnais et finalement sa présence attire aussi les habitants des communes environnantes. INFIRMIER DAVID GIRARD 10 place Jean Jaurès L’infirmier de la commune a lui aussi son cabinet sur la place Jean Jaurès. L’infirmier est un service précieux, notamment pour les personnes âgées qui ne peuvent se déplacer. Toutefois 95% de son activité se déroule à domicile. Il pourrait donc se poser la question de la nécessité de maintenir un tel local, qui pourrait pourquoi pas être partagé avec d’autres professions libérales.

Autres actifs ayant leur siège social dans le centre-bourg : Fabrice Foucaud, travaux de maçonnerie et plâtrerie Paulo Furtado, électricité et plomberie Alain Mayet, ébeniste

15


Analyse et diagnostic

ANCIENNE PHARMACIE 13 place Jean Jaurès L’ancienne Pharmacie, propriété de la Fondation Josée-etRené-de-Chambrun, a été entièrement rénovée il y a quelques années, et est l’un des plus beaux bâtiments de Châteldon. Son ouverture au public lors de la saison estivale à des fins culturelles est un point d’intérêt important du bourg. Toutefois, son utilisation est certainement à développer, en discutant de sa mise à disposition ponctuelle par la fondation.

FLORENCE ALAUX - LA VAGABONDE 7 place Jean Jaurès C’est certainement la plus jolie vitrine de la place, qui aiguise l’intérêt des visiteurs et des gens de passage. Son activité d’artisanat artistique - le travail de l’email, des bijoux et du feutre - est originale et attire des gens de la région. On peut toutefois regretter que l’ouverture au public de la boutique, en dehors des temps de création, soit si limitée.

CHRISTINE FLAMAND 25 rue Joseph Claussat Cette artiste peintre s’est installée à Châteldon sur un coup de coeur, après être venue en résidence artistique pour la saison culturelle estivale. Son activité se partage entre des temps de création, d’exposition et d’accueil de public pour des cours de peinture. Situé dans la rue Joseph Claussat, le local est quelque peu esseulé par rapport aux autres activités.

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Analyse et diagnostic

MAIRIE place de l’Eglise Le bâtiment de la Mairie regroupe les services administratifs inhérents au bon fonctionnement de la commune, ainsi que la bibliothèque, un atelier des services techniques municipaux, mais aussi six gîtes et un appartement.

BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE place de l’Eglise La bibliothèque se trouve aujourd’hui dans une salle de la mairie, sans grande visibilité auprès des habitants du bourg. Elle est ouverte deux heures par semaine, le mercredi, grâce à l’implication de quelques passionnées.

SALLE DES FÊTES 1 rue Louis Duclos La salle des fêtes se trouve en plein coeur du bourg, et c’est une force puisqu’elle est très utilisée et apporte une animation régulière. De plus les nuisances que son utilisation pourrait créer sur le voisinage paraissent mesurées. C’est le lieu privilégié par bon nombre d’associations, que ce soient pour leur activité hebdomadaire ou plus exceptionnelle, et elle accueille le local permanent de l’Association des Jeunes de Châteldon.

ATELIER DES SERVICES TECHNIQUES MUNICIPAUX 3 rue des Ecoles Tout comme la salle des fêtes, la présence de l’atelier de services techniques en plein coeur du bourg est plutôt atypique. Là encore les nuisances que son utilisation pourrait induire sont négligeables. Au contraire, c’est une animation, une certaine effervescence quotidienne à proximité immédiate de la place Jean Jaurès. D’autre part le bâtiment accueille un toilette public, qui peut s’avèrer précieux en saison estivale, mais celuici n’est pas assez signalé.

Autres services publics à proximité : Ecole élémentaire George Sand, Caserne de pompiers

17


Analyse et diagnostic

d rd va

ule bo es

Et at

sU nis

ru

eJ ose

ph

Cl

au

ssa

t

ean place J Jaurès

ru

eL

ou

is

Du c

los

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Analyse et diagnostic

Polarités observées Les commerces et services sont majoritairement implantés autour de la place Jean Jaurès, place principale du village. On peut constater qu’ils sont pour certains organisés en pôles ou binômes d’activités complémentaires, soient par leur nature, leur fonctionnement, leur simple emplacement ou le public qu’ils touchent. D’autres actifs sont bien sûr situés entre ou en dehors des trois polarités relevées, ce qui crée un maillage plus important, même si certains peuvent paraître quelque peu esseulés. La contiguité de deux commerces leur donne visuellement un impact plus important, à la fois sur les gens de passage, et sur les habitants à travers l’animation et les liens créés dans l’espace public à proximité immédiate. On peut penser que ces configurations permettent d’éviter l’isolement d’une activité et contribuent à sa pérennité. Même si la boulangerie et le bar ont fermé, il paraît difficile de croire que leur localisation ait joué en leur défaveur.

TABAC / BOULANGERIE Jusqu’à la fermeture du dépôt de pain, ces deux commerces fonctionnaient très bien ensemble. On prenait la baguette et le journal ou les cigarettes, d’une pierre deux coups, sous le soleil du matin. Au-delà de cette complémentarité, la place n’est pas très accueillante et se limite à un parking. Mais on peut penser qu’une fois aménagée, sa configuration, avec la vue sur l’église et le grand chêne, forme un cadre propice à l’implantation d’autres activités.

BAR / ÉPICERIE Les deux commerces se faisaient face à face jusqu’à la fermeture du bar en décembre 2012, bénéficiant l’un de l’autre et de la visibilité qu’ils possèdent par rapport à la route départementale qui les borde. De plus le bar profitait d’une terrasse ensoleillée, chose rare pour les commerces actuels du centre-bourg. Et de l’autre côté de la rue, l’ancienne Pharmacie propose un cadre remarquable, et un attrait certain pour les gens de passage.

PHARMACIE / INFIRMIER / MÉDECIN Les trois activités médicales forment un pôle incontournable de la place Jean Jaurès. Elles amènent une animation quasi quotidienne de part les allées et venues, et génèrent des arrêts et stationnements fréquents. Bon nombre de patients de la médecin en profite pour passer directement à la pharmacie, et pourquoi pas à l’épicerie ou à la presse. Toutefois on peut se poser la question de la nécessité d’une si grande visibilité pour les cabinets de la médecin et de l’infirmier.

19


Analyse et diagnostic St Yorre

D906

Communauté de communes entre Allier et Bois Noirs

Châteldon Puy-Guillaume

A89

médecins généralistes

thiers

pharmacies

St Yorre

D906

Communauté de communes entre Allier et Bois Noirs

Châteldon Puy-Guillaume

A89

thiers boulangeries patisseries

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Analyse et diagnostic

Des activités complémentaires possibles Face à cet état des lieux des actifs présents, il paraît évident que d’autres activités et services ont leur place en centre-bourg. Cela participerait à enrichir le cadre de vie et les services disponibles, et également à renforcer le dynamisme du pôle de commerces et d’activités existant. Comme on dit, l’union fait la force. Ces nouvelles activités et services complémentaires peuvent être le fruit de différentes dynamiques et volontés. Soit qu’ils soient souhaités par la population et la commune, soit qu’ils soient le fruit d’une installation spontanée, ou bien encore qu’ils résultent d’une réflexion à une échelle plus large. Ainsi les chatelonnais font régulièrement part de la nécessité d’un restaurant, d’une boulangerie et aujourd’hui d’un bar. Là aussi plusieurs formes sont possibles ou à imaginer. Par exemple : avoir du pain frais est une demande récurrente des habitants depuis notre arrivée. On peut imaginer plusieurs scénarios qui répondent à cette demande : l’épicerie actuelle complète son offre de services et se renforce en proposant un dépôt de pain (comme c’est déjà le cas actuellement) voir en développant véritablement une partie boulangerie, qui ne rivalisera certainement pas avec la qualité d’un vrai boulanger ; ou bien on cherche à installer un boulanger-patissier, qui vient créer un nouveau commerce, une nouvelle dynamique et des emplois, tout en affaiblissant l’épicerie ; ou bien encore on encourage l’activité du boulanger itinérant actuel, etc. Dans le même temps des installations spontanées sont possibles, comme l’a démontré la coiffeuse. Et il paraît évident que d’autres activités ont leur place dans le centrebourg. Les professions libérales sont un créneau possible, au vue de la situation géographique de Châteldon et du cadre de vie qui s’offre à un nouvel arrivant. Les artisans et artistes sont sous représentés, alors que le cadre qu’offre Châteldon est remarquable et que sa dynamique culturelle et associative est loin d’être négligeable. D’autre part les équipements publics et associatifs pourraient être améliorés et complétés. Par exemple, la bibliothèque n’est pas très visible et accessible, mêmes aux chateldonnais. Sans vouloir prétendre à rivaliser avec la médiathèque de Puy-Guillaume, elle pourrait se développer et s’enrichir en relation avec la saison culturelle et l’accueil des écrivains en résidence. Enfin à l’échelle de la communauté de communes, le pôle médical de Châteldon est une chance et une alternative complémentaire des services de la commune de PuyGuillaume. On pourrait imaginer qu’une réflexion sur ce domaine à l’échelle des sept communes membres permette de définir les possibilités d’étoffer ce pôle par des services paramédicaux. Les possibilités et perspectives sont nombreuses, et pour chaque activité les modalités sont variées. Les tenants et aboutissants sont complexes à saisir mais la viabilité des activités reste une composante essentielle à leur implantation et n’est pas évidente au vue du contexte actuel. Ces nouvelles activités nécessitent donc une attention et une implication importante de la part de la commune, mais aussi des institutions référentes et des habitants.

21


Analyse et diagnostic

d rd va

ule bo es

Et at

sU nis

ru

eJ ose

ph

Cl

au

ssa

t

ean place J Jaurès

ru

eL

ou

is

Du c

los

Bâtiment vacant, avec local commercial disponible en rez-de-chaussée Local commercial disponible en rez-de-chaussée Local commercial historique ou potentiel non vacant Bâtiment ou local vacant, propriété de la commune Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Analyse et diagnostic

De nombreux locaux disponibles Il existe bien évidemment un potentiel d’implantation important en centre-bourg au niveau du nombre de locaux à vocation commerciale, artisanale ou de services disponibles. Toutefois la majorité de ces locaux est dans un état vétuste et nécessite des travaux plus ou moins importants d’aménagement, de mise aux normes ou de réhabilitation. Ce qui représente souvent un investissement financier important par rapport au retour sur investissement que peut espérer un propriétaire bailleur. Et à deux exceptions près, les locaux appartiennent à un privé. La plupart des locaux commerciaux vacants font partie d’un bâtiment entièrement inoccupé. Souvent son propriétaire n’a pas la capacité financière d’entreprendre les travaux nécessaires à sa mise en location, parfois il n’arrive pas à vendre son bien ou il n’en a pas l’envie. Au niveau de leur implantation, on trouve deux des plus importants bâtiments de la place Jean Jaurès en vacance, et deux des locaux en rez-de-chaussée de la place face à l’Eglise aussi. D’autre part la rue Joseph Claussat présente un grand nombre de vieilles devantures, traces des nombreux commerces disparus, qui donnent à la rue un charme certain et participent à l’attrait patrimonial de Châteldon. C’est une rue ensoleillée, large et en bon état. La diversité des locaux disponibles et leur situation laisse penser que les activités possibles soient toutes aussi variées. Il faut cependant noter que bon nombre des locaux sont exigüs et que leur luminosité fait souvent défaut.

23


Analyse et diagnostic 4 - 6 PLACE JEAN JAURÈS La commune a acquis récemment ce bâtiment du XVe siècle, l’un des plus emblématique de la place, qui a accueilli pendant très longtemps un café-restaurant. Il offre deux locaux commerciaux en rez-de-chaussée, donnant sur la place, l’un ne faisant qu’une trentaine de mètres carrés, et dans les étages on trouve aujourd’hui un appartement habitable, les autres espaces ne l’étant pas. Finalement l’ensemble propose presque 300m² de planchers. Autre attrait du bâtiment, il est en partie traversant et donne sur la rue du Jeu de Paume et sur une petite cour. Cette cour était à l’origine ouverte et traversante depuis la place. Ce bâtiment, au caractère et au potentiel fort, nécessite aujourd’hui des travaux importants, à la fois pour permettre de le rendre habitable, et pour qu’il puisse accueillir une activité en rez-de-chaussée.

2 RUE DU JEU DE PAUME La commune a également fait l’acquisition de ce local en rez-de-chaussée, les étages du bâtiment appartenant à l’OPHIS. Les étages sont accessibles depuis l’arrière de façon totalement indépendante du local commercial. Cet ancien dépôt de pain, voisin du tabac-presse, est vacant depuis l’été 2012. Le principal avantage du local est sa visibilité, de par sa situation, la présence du tabac-presse et sa vitrine importante. D’environ une centaine de mètres carrés au total, il nécessite des travaux de réhabilitation et de transformation.

11 PLACE JEAN JAURÈS Autre cas de figure, la commune a joué un rôle important dans l’installation du cabinet médical dans ce local privé. En effet elle s’est portée garante de la viabilité de l’activité auprès du propriétaire en se portant locataire du local. Elle fait l’intermédiaire entre la médecin et le propriétaire, lui assurant la continuité de l’activité, ou du moins une rentrée d’argent régulière, ce qui l’a encouragé à faire les travaux nécessaires à l’installation du médecin. Bien moins coûteux que l’acquisition d’un local, ce montage est aujourd’hui une opération blanche pour la commune et a porté ses fruits. C’est là une réponse appropriée pour l’installation d’une activité sur le long terme, en donnant confiance à un propriétaire bailleur et pour l’inciter à investir dans la réhabilitation ou l’aménagement de son bien.

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Analyse et diagnostic

Maîtrise foncière publique La maîtrise foncière de la commune est limitée au niveau des locaux à vocation commerciale. Limitée car elle n’est propriétaire que de deux locaux commerciaux vacants, et importante à la fois puisque ces deux locaux ont un potentiel très fort (page de gauche). En revanche la commune est bien sûr propriétaire des bâtiments accueillant les services publics, ainsi que des maisons de vignerons en cours de réhabilitation et de transformation en gîtes. On peut noter que sans l’implication de la commune ces maisons de vignerons n’auraient certainement jamais été réhabilitées et valorisées. Mais en dehors de l’acquisition même de bâtiments, la commune s’est impliquée dans l’installation du médecin (page de gauche). Parmi les moyens possibles afin d’insufler une dynamique dans le réinvestissement de locaux commerciaux, on peut noter quelques mécanismes notables. L’acquisition d’un local est un mécanisme lourd pour la commune puisque cela représente un investissement important, mais permet d’envisager une opération sur le long terme et d’espérer un impact important. La location d’un local (comme pour la médecin) est un mécanisme plus léger, dont l’objectif est de permettre l’engagement du propriétaire bailleur dans l’investissement de son local, tout en réalisant une opération blanche à court terme pour la commune. Une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif ) permettrait à la commune de prendre part à une activité, et dans la propriété du bien qui l’accueille, tout comme les habitants, associations et acteurs locaux intéressés et motivés. L’intérêt même d’une SCIC reste l’efficacité économique, mais est doublée d’un intérêt collectif à caractère d’utilité social. Le droit de préemption des commerces de proximité est un autre levier possible, après définition d’un périmètre de sauvergarde du commerce de proximité. Il n’est pas toujours question d’acquisition d’un local, puisque la majorité des commerçants et actifs ne sont pas propriétaires des murs, mais du fond de commerce à proprement parlé, en vue de sa rétrocession sous deux ans à un privé. Ce mécanisme pourrait permettre d’intervenir lors de mises en vente d’un fond de commerce, soit pour permettre sa transition, soit pour encourager sa reprise. Le but étant de pouvoir préserver un service de proximité. Encore une fois il se pose la question de la place de la collectivité publique auprès des intérêts économiques privés. Mais, il est certain que la commune a un rôle important à jouer dans l’impulsion à donner aux activités économiques et aux services du centre-bourg.

25


Analyse et diagnostic

L’INSTALLATION D’UN MARCHÉ

‘‘ Un marché correspond à un mode d’approvisionnement important dans la qualité de vie à la campagne. Il peut créer une dynamique nouvelle dans le bourg, faire reconnaître Châteldon dans la région, et drainer des gens de passage. C’est ce que nous avions relevé dans la première phase de cette étude, auprès des habitants, commerçants et acteurs locaux.

‘‘

Un petit marché hebdomadaire, un marché “spécialisé” qui attirerai des gens de loin...

Autour de Châteldon, il y a une quarantaine de producteurs fermiers. C’est un gros atout pour le développement d’un marché de pays.

Châteldon, comme tous les villages, a connu son marché, en témoigne la place Jean Jaurès qui s’appelait encore «la place du Marché» il y un siècle. On y trouvait une grande halle en bois, qui fut démontée au début du XXe siècle. Mais réimplanter un marché en centrebourg n’est pas chose aisée. En effet les autres communes proches ayant leur marché hebdomadaire attire déjà les chateldonnais et les gens de la région. Avant d’envisager la mise en place d’un marché, il est essentiel de définir plusieurs critères afin qu’il soit viable : le montant du panier moyen potentiel, la liste des producteurs et exposants potentiels intéressés, le jour pertinent par rapport aux autres marchés environnants et aux producteurs, la fréquence de ce marché, etc.

‘‘

Un marché, c’est un énorme levier d’afflux de touristes, en tout cas pendant la saison haute ils cherchent tous à retrouver des marchés locaux, de terroir.

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Analyse et diagnostic

Un marché à Châteldon... MARCHÉ DE BOUCHE ET D’IDÉES 8 novembre 2012

Lors de la semaine d’activation, le collectif a expérimenté la mise en place exceptionnelle d’un marché, une sorte de prototype. Il s’agissait d’accueillir ce marché dans des conditions conviviales et confortables. Au menu : fromage, vin, truites et saucisses. Le Collectif Etc animait en parallèle un stand de vin chaud et des discussions autour de la grande maquette de l’Ollière. Les chateldonnais ont répondu présents et sont venus en nombre pour donner sa chance à ce projet de marché. En parallèle du marché, une table ronde a été organisée avec les commerçants de Châteldon, la mairie et les chargés de projets du Parc invités pour l’occasion. Il a été question du marché, évidemment, mais aussi du commerce à Châteldon. Comment pourrait-on donner envie de s’installer comme commerçant à Châteldon ? Comment accueille-t-on les nouveaux commerçants ? Le cours des discussions laissait penser qu’il est temps de (re)installer un dialogue entre les commerçants et de se réunir autour de projets communs.

27


Analyse et diagnostic

MARCHÉ D’HIVER 15 décembre 2012 Suite à l’épisode du marché organisé pendant la semaine d’activation, les commerçants de Châteldon se sont lancé dans l’organisation d’un épisode 2, premier d’une série de 4 marchés de saisons pour 2013. On y trouvait fruits et légumes, poissons, charcuteries, bougies, fromages, miels, bijoux, poteries, livres, vins, père Noël, Variance FM pour l’animation, fanfare de Châteldon, concert de musiques traditionnelles, et du vin chaud. Cette fois, le Collectif Etc n’était qu’en renfort logistique et animation père Noël, toute l’organisation du marché étant portée par la nouvelle association des commerçants !

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Analyse et diagnostic

... grâce à l’association des commerçants LE CARRÉ DES BADINS l’association des commerçants L’association des commerçants qui s’est créée officiellement au mois de février 2013, montre bien la volonté des commerçants, artistes et artisans du bourg de se fédérer autour d’un projet commun, le marché de saison, conscients que le marché n’est pas une concurrence mais une chance, un évènement festif et de promotion des savoirs-faire locaux. Bien sûr l’organisation du marché demande à être confortée, mais l’énergie collective est belle à voir et la motivation est là. Le regroupement des commerçants est aussi une chance, un interlocuteur privilégié qui parle d’une voix commune, ce qui est une force pour se tourner vers d’autres acteurs locaux ou institutions. Mais c’est aussi une forme de solidarité entre les commerçants se soutenant les uns les autres, et un partage d’expériences, les plus aguerris conseillant les plus jeunes.

29


Analyse et diagnostic

le Dimanche du piéton, la Fête des Vignerons, et la foire éco-biologique Humus.

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Analyse et diagnostic

Vie culturelle et associative La vie culturelle et associative est une dimension importante du dynamisme du bourg, de ses commerces et activités. Que ce soit au niveau de l’activité associative hebdomadaire à laquelle bon nombre d’habitants prennent part, ou à l’occasion de fêtes et d’évènements annuels ou plus exceptionels. Ce sont là des moments où associations, habitants et municipalité se rassemblent et construisent ensemble un projet commun, fruit de l’énergie collective. Ces manifestations font connaître et donnent à voir Châteldon auprès de visiteurs de la région ou d’ailleurs. Ce sont en quelque sorte des instants de promotion du village et de sa qualité de vie. Mais c’est aussi dans ces moments que les habitants se rassemblent, partagent de bon moments, une vision commune et un petit verre. Elles sont indissociables de la vie du village, de son caractère et de son histoire. D’autre part, il paraît essentiel que ces manifestations se déroulent en centre-bourg, et plus particulièrement autour de la place Jean Jaurès. La dimension touristique peut aussi être rapprochée de la vie culturelle et associative, puisque les visiteurs et gens de passage sont à la fois attirés par le patrimoine et le cachet de Châteldon, mais aussi par ses animations, par sa vie de village, par le cadre environnant et les nombreuses randonnées et balades possibles aux alentours du bourg. D’autre part la résidence d’écrivain mise en palce tous les ans par la commission culturelle est une chance et une expérience importante. Grâce en partie à la Fondation De Chambrun, et à cette commission culturelle, la saison estivale est animée d’expositions et de la venue pour quelques semaines d’un artiste au regard extérieur. L’ancienne Pharmacie, mise à disposition par la fondation principalement dans ce cadre, est une vitrine et un lieu d’accueil emblématique qui ne demande qu’à être pleinement exploité.

31


Analyse et diagnostic

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - fÊvrier 2013


Analyse et diagnostic

Synthèse

Le centre-bourg dispose de commerces, services et artisans qui participent pleinement à sa vie et à son dynamisme. Toutefois le contexte économique actuel n’est pas simple et pour participer au maintien des activités présentes, il convient de renforcer et développer les polarités existantes. D’autant plus qu’il n’y a pas aujourd’hui de vision et de réflexion à une échelle plus large. C’est là une possibilité de développement des compétences de la jeune Communauté de communes. Dans le même temps de nombreux locaux commerciaux sont vacants et participent au sentiment de déshérence du centre-bourg. A noter que deux de ces locaux sont propriétés de la commune, ce qui représente un investissement lourd pour leur acquisition mais surtout leur rénovation. Le dispositif d’aide à l’installation de la médecin a bien fonctionné et est une piste potentielle à développer. A la vue des activités présentes, il existe des possibilités d’implantation de nouveaux actifs suivant les désirs des habitants et de la collectivité. La difficulté est de les concrétiser, comme pour le médecin, alors que pour les commerces leur viabilité n’est pas une évidence. Paralèllement l’installation spontanée d’autres services et activités est possible, comme l’a démontrée récemment la coiffeuse. L’enjeu est de pouvoir envisager et encourager ces initiatives. La collectivité a certainement une impulsion à donner pour inciter le développement de certains domaines ou activités, et des moyens sont à imaginer.

33


Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - fÊvrier 2013


ActivitĂŠs ĂŠconomiques et services en centre-bourg 2. Objectifs et pistes de changement

35


Objectifs et pistes de changement

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - fÊvrier 2013


Objectifs et pistes de changement

Objectifs

La stratégie de redynamisation des activités commerciales et des services du centrebourg passe par plusieurs points : > Valoriser et pérenniser les activités et services présents. > Aider à implanter les activités souhaitées par les habitants et la commune, encourager l’initiative particulière, et imaginer d’autres activités possibles. > Valoriser les locaux vacants disponibles. > Définir une orientation globale d’implantation des commerces, services et artisans dans le centre-bourg. Les pistes de changement qui suivent vont dans ce sens. Ce n’est pas une liste exhaustive des possibilités mais des solutions à envisager.

37


Objectifs et pistes de changement

Encourager les évènements et actions exceptionnelles Valoriser les commerces et services présents Les évènements culturels et animations festives ont une importance essentielle dans la vie du village. Il faut continuer à encourager ces initiatives et garder ces évènements en coeur du bourg, autour de la place Jean Jaurès. D’autre part, il paraît important d’impliquer l’association des commerçants nouvellement créée dans les évènements. Ce regroupement s’attache aujourd’hui à l’organisation du marché saisonnier, ce qui demande une énergie non négligeable. Dans le cadre des autres évènements, leur voix commune est une opportunité de dialogue à saisir. Il faudrait réfléchir pour chaque évènement avec l’association organisatrice, l’association des commerçants et la collectivité à la visibilité commerciale, à leur éventuelle implication dans l’animation, à la façon de communiquer, etc.

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Objectifs et pistes de changement

Conforter les polarités existantes Valoriser les commerces et services présents Il faut éviter l’isolement d’un commerce ou d’une activité, car son attractivité passe en partie par la diversité des services et commerces qui se proposent à un habitant du bourg, mais surtout à ceux des hameaux et des communes environnantes. L’implantation de commerces et services complémentaires doit prendre en compte à sa juste valeur les activités présentes et s’insérer judicieusement dans le tissu existant. La communication sur les commerces existants est aussi une composante importante et la mise en place d’une signalétique spécifique est à envisager aux entrées de bourg, voir sur la D906. Enfin, des améliorations sont certainement à apporter aux activités présentes et une attention particulière doit leur être consacrée. La collectivité pourrait contribuer à l’embellissement de l’espace public attenant, à aider à des travaux d’améliorations du local, de rénovation de la façace ou au rachat même des murs.

39


Objectifs et pistes de changement

Des résidences d’artisans Des activités complémentaires possibles

Sur la base de la résidence annuelle d’écrivain, on pourrait imaginer étendre ou ouvrir ce dispositif à d’autres domaines artistiques ou de l’artisanat. L’idée est d’inviter un artiste ou artisan à venir développer son travail en profitant du cadre de vie chateldonnais et à le faire découvrir au plus grand nombre. L’intérêt est d’alimenter et de compléter la saison culturelle estivale, qui participe à faire connaître Châteldon. Ce dispositif sous-entend de pouvoir proposer un hébergement, un lieu de travail et un lieu d’exposition-vente. Les locaux ne manquent pas et des solutions simples sont à trouver, suivant la spécificité de la personne accueillie. Et si la magie opère, on peut rêver à l’installation de cette personne dans la commune, comme ce fut le cas pour Christine Flamand.

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Objectifs et pistes de changement

Un commerce passerelle Des activités complémentaires possibles

L’idée est de mettre à disposition un local vacant à vocation commerciale à un porteur de projet, pour un temps donné. L’objectif étant de lui permettre de tester sa viabilité et son intégration dans le tissu local, tout en développant son activité. Sorte de pépinière d’entreprise à petite échelle, le commerce passerelle pourrait aussi bien cibler une activité ou un service faisant défaut au bourg que des professions libérales, des artisans ou s’ouvrir à tout le champ des possibles. Toutefois, il est certainement pertinent d’éviter la concurrence avec les commerçants et actifs déjà présents, l’objectif premier étant de les renforcer. Ce type de structure est à envisager en collaboration étroite, bien évidemment avec les acteurs et institutions référentes locales (Cap’Actif, CCI, CMA, PNR, CG, ComCom, etc), mais surtout avec l’association des commerçants qui pourrait trouver là un rôle fort d’intégration et d’accompagnement de nouveaux venus.

À FAUX-LA-MONTAGNE (23) : Dans le projet de construction d’un éco-quartier en extension du bourg, il a été défini que les constructions nouvelles doivent pouvoir accueillir des habitants exerçant également une activité professionnelle sur le site. L’objectif est de créer un « logement passerelle », où puissent être accueillis de nouveaux arrivants désireux de se tester sur le territoire et d’y tester leur projet d’activité. Dans les limites du règlement intérieur, elles exercent une activité de commerce, de service, d’artisanat ou de professions libérales.

41

Référence

Si la viabilité et l’intégration dans le tissu économique local de l’activité du porteur de projet accueilli sont importantes, son intégration dans la vie locale est primordiale. C’est le cadre et la qualité de vie qu’offre Châteldon qui sont un atout à l’attraction de nouveaux actifs.


Objectifs et pistes de changement

Regrouper plusieurs locaux Valoriser les locaux disponibles

La plupart des locaux à vocation commerciale, disponibles, proposent de petites surfaces et peuvent souffrir d’un manque de luminosité. Regrouper plusieurs locaux peut permettre de palier ces freins à l’accueil d’une nouvelle installation dans certains bâtiments. D’autre part, le regroupement peut permettre à une activité de profiter d’une surface supplémentaire, ou encore d’une nouvelle orientation, d’une meilleure visibilité, d’un accès extérieur supplémentaire, etc. Compte-tenu des investissements qui peuvent être à envisager, cette piste de projet doit pouvoir permettre de valoriser des locaux qui n’ont pas un grand attrait par rapport à leurs caractéristiques propres mais qui offrent un intérêt certain au niveau urbain et commercial.

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Objectifs et pistes de changement

Mutualiser des locaux Valoriser les locaux disponibles

Les charges liées à l’utilisation de locaux peuvent être un frein à la viabilité de certaines activités. Il faut pouvoir réduire ces frais en les mutualisant : par exemple, les artisans et artistes doivent pouvoir partager leur temps entre création, production et exposition-vente. Tous ne peuvent pas assumer un local dédié à la vente de leur propre production. On pourrait imaginer une maison de l’artisanat, un local d’exposition-vente, mutualisé entre plusieurs artisans et artistes de la commune, ou d’ailleurs, avec un temps d’ouverture dédié au public. Une autre catégorie de travailleurs pourrait être intéressée : les télé-travailleurs. En effet, des travailleurs indépendants sont présents sur la commune. Ils travaillent à domicile, certains dans les hameaux et Châteldon leur offre un cadre de vie qu’on ne trouve pas partout. On pourrait imaginer un local commun qui permette à tout un chacun de disposer d’une salle de réunion ou pour recevoir un client, mais aussi un espace de travail en commun. Cela participerait dans le même temps à encourager la sociabilité et les échanges croisés d’expériences.

LE COWORKING : Le coworking est un type d’organisation du travail qui regroupe deux notions : un espace de travail partagé mais aussi un réseau de travailleurs encourageant l’échange et l’ouverture. L’idée est de permettre aux travailleurs indépendants de ne pas rester isolés chez eux et de pouvoir trouver, dans ce lieu et à travers ce réseau, un espace de socialisation propre à l’entreprise. Ces espaces de travail partagés, tiers lieu, entre travail à domicile et travail en entreprise s’étendent rapidement. Ils ont pour eux à la fois le confort du travail à domicile et la richesse sociale du travail en entreprise.

43

Référence

Enfin, Châteldon a la chance d’accueillir aujourd’hui un médecin, un infirmier et un pharmacien. Ce pôle est essentiel mais sa pérennité, comme pour la plupart des communes rurales, n’est pas immuable. Ce pôle existant pourrait être complété par d’autres services paramédicaux et on peut imaginer la création d’une maison médicale qui regroupe les cabinets actuels et un cabinet qui puisse accueillir des spécialistes différents suivant les jours de la semaine. Là encore l’échelle de réflexion au niveau de la Communauté de communes paraît être la plus judicieuse.


Objectifs et pistes de changement

d rd va

ule bo es

Et at

sU nis

ru

eJ ose

ph

Cl

au

ssa

t

ean place J r u Ja ès

ru

eL

ou

is

Du c

los

Places et pôles existants à conforter

Développements possibles

Activités présentes à conforter

Bâtiment vacant avec local commercial en rez-de-chaussée

Bâtiment vacant propriétaire

Bâtiment occupé avec local commercial historique ou potentiel en rez-de-chaussée

Local commercial en rez-de-chaussée vacant prioritaire Bâtiment ou local vacant, propriété de la commune

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Objectifs et pistes de changement

Plan d’orientation L’implantation des activités est à encourager en priorité au niveau des pôles d’activités existants, afin de conforter les actifs présents. On note que deux des locaux vacants et remarquables du pôle commecial sont propriété de la commune. L’acquisition d’autres locaux stratégiques est une possibilité, mais d’autres formes d’actions sur le bâti et le foncier sont possibles et ont déjà porté leurs fruits. Dans le même temps, il paraît important de favoriser les évènements en centre-bourg autour de la place Jean Jaurès et d’envisager de rénover et repenser la place derrière l’Eglise, là où se trouvent le tabac-presse, et deux locaux potentiels. Un développement des activités est possible dans la rue Joseph Claussat, vers le quartier de l’Ollière, ainsi qu’au tout début de la rue des Ecoles. Toutefois il paraît essentiel de ne pas déliter le pôle central et de garder comme objectif la densification des activités autour de la place Jean Jaurès.

Plan d’action Le contexte économique complexe est un fait et la situation des différents commerces et services est en permanente évolution. L’étude n’a dont pas pour objectif de proposer une implantation précise d’une activité dans un local particulier. En revanche, il paraît indispensable d’avoir une connaissance et une vision d’ensemble des possibilités d’implantation. Il pourrait s’agir de recenser les différents locaux commerciaux disponibles, d’en faire un relevé, même sommaire et d’en dégager ses caractéristiques principales. L’idée est de pouvoir mieux mesurer les tenants et les aboutissants à l’implantation d’une activité dans un local, de dégager les possibilités les plus pertinentes et de mieux prévoir les autres implantations connexes. D’autres activités que celles habituellement envisagées sont possibles, notamment autour de l’artisanat et les professions libérales. Des opportunités sont à créer et chaque actif participe à l’effervescence commune. À moyen terme, il faut pouvoir développer au sein de la Communauté de communes une vision partagée et globale des activités économiques et services du territoire. En effet l’implantation et la pérennité de certaines activités sont conditionnées par leur place dans le réseau, alors que d’autres activités pourraient s’enrichir et se mutualiser entre les communes.

45


Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - fÊvrier 2013


Activités économiques et services en centre-bourg 3. Scénarios projetés

47


Scénarios projetés

Regroupement de deux locaux commerciaux aujourd’Hui

2 bâtiments vacants, composés chacun d’un local commercial en rez-de-chaussée et d’un appartement dans les étages. Propriétaire privé unique.

Les Moins

- Locaux en rez-de-chaussée petits - 2 appartements dépendants des locaux commerciaux

Les Plus

12 place Jean Jaurès

2 rue Joseph Claussat

- Emplacement stratégique avec une forte visibilité (angle de la rue Jospeh Claussat et de la place Jean-Jaurès) - Terrasse ensoleillée possible rue Joseph Claussat

reGrouPer PluSieurS loCAux

Conforter leS PolAritéS exiStAnteS

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Scénarios projetés

demain

PL

RU E

JO

SE

PH

CL

AU S

E AC

JE

AN

UR JA

ÈS

SA T

Entrée indépendante des 2 logements

Terrasse ensoleillée possible sur la largeur du trottoir, avec entrée secondaire

Local commercial agrandi avec entrée principale sur la place Jean Jaurès

Appartement 3 pièces

49

Appartement 4 pièces

Locaux techniques, cuisine visible depuis la rue, environ 25m²


Scénarios projetés

Un commerce passerelle et une résidence d’artisan aujourd’Hui Les Moins

- Bâtiment à faible qualité esthétique - Espace partitionné (un local commercial et un garage) - Espace public pauvre esthétiquement

Les Plus

2 rue du Jeu de Paume

- Emplacement stratégique (entrée de bourg, attenant au tabac-presse, à proximité de la place Jean Jaurès) - Maîtrise foncière communale du rez-de-chaussée - Entrée indépendante des logements en étages

Conforter leS PolAritéS exiStAnteS

MutuAliSer DeS loCAux

un CoMMerCe PASSerelle

une réSiDenCe D’ArtiSAn

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Scénarios projetés

demain

E RU

Entrée indépendante des logements à l’étage

Local d’un artisan, avec espaces de stockage, atelier, espace de vente et réception des clients

Atelier de l’artisan, vitré sur la rue

51

DU

JE

U

D

M AU EP

Commerce passerelle, avec une belle visibilité. L’espace est modulable suivant les différentes actiivtés accueillies.

E

Les activités Tabac-presse profitent de l’espace existant public réaménagé, et réciproquement.


Scénarios projetés

Un espace culturel municipal aujourd’Hui Les Moins

- Travaux de rénovation du bâtiment nécessaires - Locaux partitionnés

Les Plus

4 - 6 place Jean Jaurès

- Emplacement stratégique (place Jean Jaurès) - Maîtrise foncière communale de l’ensemble du bâtiment - Entrée indépendante pour les logements des étages possible - Locaux traversants et petite cour intérieure - Bâtiment à fort caractère patrimonial

Conforter leS PolAritéS exiStAnteS

MutuAliSer DeS loCAux

enCourAGer leS évèneMentS

Collectif Etc - Habiter autrement les centres-bourgs - Châteldon - février 2013


Scénarios projetés

demain

PL AC EJ EA N UR JA ÈS

Salle commune : réunion des associations, travailleurs indépendants, expositions, etc.

Le pôle culturel répond à l’ancienne Pharmacie et participe aux animations de la saison culturelle

La bibliothèque municipale, en réseau avec les bibliothèques des communes environnantes

Accès indépendant aux logements des étages possible

53

La cour comme espace extérieur ouvert à tous, agrément des logements

Possibilité de développer d’autres activités connexes : soutien scolaire, projection de film, etc.


Châteldon - DOSSIER N3 - Activités économiques et services en centre-bourg