Portfolio Colin et Poli Paysages

Page 1

Références 2013


N o t r e a t e l i e r .

L’Atelier pluridisciplinaire, COLIN & POLI Paysages, est un Bureau d’Étude né de l’association de deux profils distincts, mais rassemblé par un regard certain sur la profession: - Alexandre Colin, Paysagiste DPLG et Plasticien, diplômé de l’École Nationale Supérieur d’Architecture et de Paysage, est spécialisé dans les études publiques sur la thématique «des paysages face au changement climatique». - Guillaume POLI, Concepteur Paysagiste et Designer d’Espace, est spécialisé dans la conception et la réalisation de Parcs et Jardins. Nos envies de créer, communiquer, partager nous ont rassemblé. Nos parcours différents: théorique pour l’un et pratique pour l’autre, font la richesse de nos échanges, de nos idées et de nos projets.

Alexandre COLIN

Paysagiste DPLG et Plasticien

Guillaume POLI

Concepteur Paysagiste et Designer d’Espace

Tout comme l’Architecte, le Paysagiste est un visionnaire, il doit savoir projeter ses idées, et porter des solutions à différentes échelles: spatiales, temporelles et humaines. Ces deux professions sont indissociables et doivent travailler main dans la main pour offrir aux clients le cadre de vie rêvé.


Notre fonctionnement.

Chaque terrain possède ses propres caractéristiques et chaque personne possède ses propres envies. Par nos connaissances et par notre écoute auprès des habitants, nous devenons le liant entre vos désirs et votre espace. Mettant en avant nos formations artistiques en design, nous saurons ajouter la touche d’originalité que vous souhaitez dans vos projets. Nous vous proposerons des plans, perspectives manuelles, coupes et photo-montages afin de révéler ensemble l’ambiance de votre futur extérieur. Cette étude nous permettra de co-construire, votre futur aménagement en vous proposant une palette végétale et un choix de matériaux adaptés à vos envies, au milieu et à votre budget. Pour toutes ces raisons que nos échanges seront fréquents et constructifs. Si accord sur le devis, nous assurons la totalité de la maîtrise d’oeuvre, nous sommes ainsi le garants de la bonne exécution du chantier.


Jardin privé

C o n c e p t i o n d ’ u n j a r d i n e n p a l i e r, p r o f i t e r d u m o i n d r e e s p a c e q u ’o f f r e l e l i e u , s ’a d a p t e r a u r e l i e f e t valoriser les végétaux existants. Conception: Poli Guillaume Réalisation: SARL Gorre Cap Ferret - 2010


Jardin privĂŠ


Jardin privé

Conception d’un jardin face au bassin, rénovation d’une villa, conception des luminaires. Conception: Poli Guillaume Réalisation: SARL Gorre Plage du Mimbeau - 2012


Jardin privĂŠ


Jardin privé

Conception d’un jardin pour une résidence secondaire neuve, volonté de se femer face à la rue par une végétation dense, puis de profiter de grand espace e n g a zo n n é s u r l ’a r r i è r e . Conception: Poli Guillaume Réalisation: SARL Gorre Cap ferret - 2011


Jardin privĂŠ


Jardin privé

aménagement d’un escalier en traverse comme entrée principale


Jardin privé

Nouvelle maison, un nouveau jardin. L e p r o p r i é t a i r e l ’a souhaité fonctionnel et fleuri avec une petite touche de pelouse. Mais surtout il désire voir les plantes s’y é p a n o u i r.

Conception: Poli Guillaume Réalisation: SARL Gorre Petit Piquey -2011


Jardin privé

Un projet de piscine ? Nous nous chargeons de choisir la meilleure implantation et batissons autour votre espace à vivre. Nous nous occcupons aussi des formalités administratives

Conception: Poli Guillaume Réalisation: SARL Gorre L’ H e r b e - 2 0 0 9


Jardin privé

Insertion paysagère en vue du dépot de permis de construire Un jardin avec piscine qui s’intègre dans la dune du pare feu, afin de minimiser son impact.

Avancement du chantier: terrassement, construction piscine, passage réseau, bardage, plantation et arrosage, puis pelouse.

Conception: Poli Guillaume Réalisation: SARL Gorre Les Vallons du Ferret - 2012


Jardin privĂŠ

Conception: Poli Guillaume, rĂŠalisation: SARL Gorre, Les Vallons

- 2010


Un parc privé

Conception: Poli Guillaume, réalisation: SARL Gorre Cap Ferret - 2011


Jardin de ville

R é a m é n a g e m e n t d ’u n j a r d i n d ’é c h o p p e b o r d e l a i s e , m i s e en valeur de la végétation existante, réflexion autour des futurs usages.

avant / aprés

Conception et réalisation: Atelier Colin & Poli Paysages, Bordeaux

- 2013


Ca pousse à saint Jean d’illac

Création d’un jardin autour d’une maison moderne, test d’un massif sans a r r o s a g e à l ’e n t r e t i e n m i n i m u n .

Conception et Réalisation: Atelier Colin & Poli Paysages - 2013


Etudes:

adaptation au changement climatique

Alexandre COLIN, Paysagiste DPLG, est spécialiste de la vulnérabilité des territoires et de l’adaptation des paysages urbains au changement climatique, est travail entre autre sur la lutte des îlots de chaleur urbains par l’aménagement paysager. Nous réalisons actuellement une mission pour le Conseil Régional du Nord Pas de Calais sur le r ô l e d e l ’ a r b r e e n v i l l e d a n s u n c o n t e x t e d e c h a n g e m e n t c l i m a t i q u e . L’ o b j e c t i f d e c e t t e é t u d e e s t d e savoir dans quelle mesure l’arbre peut agir contre les îlots de chaleur, de connaître sa capacité à stocker le carbone et à soutenir la biodiversité.

ÉFFETS INDIRECTS DE L’ARBRE

Bienfaits de l’arbre

La végétation est un outil efficace de protection solaire et de contrôle du rayonnement. Elle permet de stabiliser la température de l’air par rétention de l’eau dans ses feuilles et par évaporation de l’eau à leur surface. Lorsque l’eau est en contact avec l’air chaud non saturé, deux phénomènes se produisent: d’une part à lieu un échange de chaleur entre l’eau et l’air; d’autre part, l’évaporation abaisse la température de l’air en puisant l’énergie nécessaire à son évaporation. Elle empêche la température nocturne de baisser rapidement et maintient la température diurne plus basse que celle de l’atmosphère.

28

SUR LA TEMPÉRATURE Principe d’évapotranspiration du végétal. (www.utime.unblog.fr)

Les arbres matures favorisent la fraîcheur par leur capacité d’évapotranspiration et la superficie d’ombre créée. En effet, un arbre mature peut perdre jusqu’à 450 litres d’eau par jour par évapotranspiration, ce qui équivaudrait à cinq climatiseurs fonctionnant 20 heures par jour (Ville de Montréal, 2005). De même, au sein du groupe Descartes pour l’étude du «Grand Paris», le Groupe d’étude de l’atmosphère météorologique a simulé l’impact, d’ici 2030, d’une augmentation de 30% de la surface boisée en Ile-de-France, du remplacement des céréales par du maraîchage dans un rayon d’environ 50 km autour de Paris, et de la création de retenues d’eau étendues. «Selon nos résultats, ce scénario pourrait faire chuter jusqu’à 2°C la température nocturne dans Paris intra-muros lors des canicules, explique Valéry Masson, chercheur au GAME. Une piste encourageante car la persistance de fortes températures la nuit joue un rôle déterminant dans la surmortalité observée lors des canicules.»

L’évapotranspiration du végétal permet, par la perte d’eau, et par l’échange de chaleur entre l’eau et l’air, de rafraîchir l’air.

L’évapostranspiration

Par évapotranspiration, les végétaux rejettent de l’eau dans l’air. Un hectare de forêt produit 5000T d’eau par an. En milieu urbain, une bande verte de 100m de large entraîne une augmentation de 50% de l’humidité atmosphérique. Les surfaces végétalisées augmentent l’humidité par évapotranspiration. Un simple arbre bien arrosé peut évapo-transpirer 150 litres en un jour, enlevant l’équivalent en chaleur de ce que produisent cent ampoules de 100 watts. On estime, par ailleurs, que le refroidissement effectué par 100 m² de gazon peut donner à l’atmosphère 10 000 litres d’eau par évaporation ce qui correspond à 70 tonnes d’air conditionné. (Lohr and Pearson-Mims, 2003).

Les plantes exercent aussi un effet indirect sur les îlots de chaleur. Celui-ci provient du refroidissement de l’air ambiant grâce à l’évapotranspiration. Un arbre mature peut prélever plus de 450 litres d’eau dans le sol pour ensuite les rejeter dans l’air sous forme de vapeur d’eau. Même si cet effet paraît moins important que celui de l’ombrage, il peut s’avérer significatif. Johnston et Newton (2004) rapportent qu’un arbre mature qui transpire 450 litres d’eau a un effet refroidissant équivalent à celui de cinq climatiseurs fonctionnant 20 heures par jour. S’il y a un grand nombre d’arbres ou de grands parcs, l’impact de l’évapotranspiration peut se traduire en un refroidissement local de 1 à 5 °C et influencer la température des alentours. Gomez et al. (1998) ont mesuré une différence de 2,5 °C dans les espaces verts par rapport aux températures maximales en ville. Durant la journée, une zone bénéficiant d’une canopée d’arbres matures aurait une température de 2,7 °C à 3,3 °C inférieure aux zones sans arbres. Les plantes grimpantes rafraîchissent l’air ambiant de la même manière. Mais elles le font aussi avec la couche d’air en contact avec le mur sur lequel elles s’accrochent. Il est d’ailleurs possible de les éloigner des murs en installant diverses sortes de treillis ou d’autres structures. Ces techniques ont l’avantage d’offrir de bonnes conditions d’ancrage à la plante ce qui peut améliorer sa croissance sur la surface. L’effet de ventilation cité précédemment est également amélioré par cet éloignement des murs qui les soutiennent. Le refroidissement indirect dû à l’application à large échelle des stratégies d’atténuation des îlots de chaleur (végétation combinée aux toits réfléchissants) a été estimé pour la ville de Chicago. Les économies d’énergie réalisées dans cette ville seraient de l’ordre de 11 % et la réduction du pic de demande énergétique serait de l’ordre de 9 %.

Exemple d’une double page du rapport sur les bienfaits de l’Arbre en ville pour le Conseil Régional du Nord Pasde-Calais .

Penser le végétal en même temps que l’urbain permet de créer des microclimats agréables et indispensable au confort urbain et à la qualité du cadre de vie de l’habitant. Chemins piétons et place publique ombragés à Lyon. (photo ECIC)

29


Etudes:

adaptation au changement climatique

Sur le site du CHU de Bordeaux, nous avons établi un diagnostic de vulnérabilité «ilot de chaleur», avec propositions d’actions prenant en compte de la temporalité des actions dans un espace où le caractère sanitaire des aménagements est stratégique.


Etudes:

adaptation au changement climatique

Exemple d’un croquis prospectif d’une préconisation de lutte des ilots de chaleur urbains au CHU de Bordeaux


Etudes:

adaptation au changement climatique

Av e c l a c o m m u n e d e M é r i g n a c , n o u s a v o n s é t a b l i u n r a p p o r t t h é o r i q u e s u r l e s e n j e u x d ’ a d a p t a t i o n des paysages urbains face au changement climatique, à partir de nombreuses recherches et références bibliographiques. Pour aborder un aspect plus opérationnel et pragmatique, nous avons proposé des préconisations d’adaptation sur deux quartiers tests (Burck et Mérignac Soleil). Ce travail a été cmplété d’un état des lieux sur la vulnérabilité de la commune au changement climatique. Nous avons pour l’étude utilisé de nouveaux outils de cartographie, et de mesure tel que les photographies infrarouges, pour mesurer l’efficacité du rafraichissement urbain par la végétalisation des espaces.

Exemple d’un croquis prospectif, d’une préconisation d’adaptation au changement climatique sur le quartier du Burck à Mérignac.


Etudes:

adaptation au changement climatique

P o u r l ’ a g g l o m é r a t i o n d u M a r s a n ( 4 0 ) d a n s l e c a d r e d e l a r é a l i s a t i o n d u v o l e t a d a p t a t i o n d u P C E T, nous avons proposé des préconisations pour certains secteurs, sites, notamment une future ZAC pour l’agglomération, avec des préconisations pré-opératoires. Cette démarche a été complétée d’un diagnostic de vulnérabilité du territoire.

Exemple de préconisation


Etudes:

adaptation au changement climatique

Pour le Conseil Général de la Martinique, dans le cadre du volet d’adaptation au changement climatique de son Plan Climat, nous avons appliqué notre démarche sur un collège, avec des préconisations d’aménagements sur un espace à adapter. Cette démarche a été complété d’un diagnostic de vulnérabilité du territoire.

Croquis prospectif d’une préconisation d’adaptation au changement climatique sur le parking du Collège en Martinique.



Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.