Page 1


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

SOMMAIRE

SOMMAIRE

Édito

-----------------------------

P1

Coup d’oeil sur le programme -----------------------------

P2

Concerts

m Ray Lema - Nzimbu

-----------------------------

P3

m Imany

-----------------------------

P4

m Rio Mandingue

-----------------------------

P5

m Bat’Haillons Blin-D

-----------------------------

P6

m Nkul Obeng

-----------------------------

P7

m Sessimè

-----------------------------

P8

m FAFI Band

-----------------------------

P9

m The Mymetist

-----------------------------

P 10

m Team Yakkhaar

-----------------------------

P 11

Ciné-conférence

-----------------------------

P 12

Village associatif

-----------------------------

P 13

Résidence artistique

-----------------------------

P 14

Festival Éco-responsable

-----------------------------

P 15

Historique du Festival

-----------------------------

P 16

Infos pratiques

-----------------------------

P 17

Équipes

-----------------------------

P 18

Partenaires

-----------------------------

P 19


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

Édito

ÉDITO 2015

« La musique sans frontières brise les barrières, raccourcit les distances et donne vie à l’existence  », tel est l’un des morceaux phare composé par le FAFI band, le groupe panafricain créé dans le cadre du Festival Africa Fête Itinérant (FAFI). Venus d’horizons différents, les artistes de Dakar, Yaoundé, Cotonou et Marseille ont conçu un spectacle alliant hip hop et bikutsi, jazz et mbalax, kora et beat box, en fon, en wolof ou en langues bantoues. Au-delà de la qualité artistique, la force du spectacle repose sur cette envie commune de défendre l’unité du continent par la musique. Le voyage se poursuit à travers une autre création artistique d’envergure, NZIMBU project, initié par le grand Ray Lema. Un pont jeté entre les deux Congo, pays jumeaux d’entre deux rives dont les capitales sont les plus proches du monde, mais qui sont si éloignées qu’un visa est aujourd’hui nécessaire pour se rendre d’une ville à l’autre. La collaboration afro brésilienne initiée dans Nzimbu se retrouve dans Rio Mandingue dont le titre évocateur nous prouve une nouvelle fois la richesse des rencontres culturelles. A découvrir. Comme chaque année, Africa Fête donnera une large place au documentaire. Le film «Quitte le Pouvoir» de Aïda Grovestin relate la résistance du mouvement citoyen sénégalais Y en a Marre. Malal Talla alias Fou Malade, directeur artistique du mouvement, explique comment les artistes se battent pour conscientiser la jeunesse africaine, faire respecter la démocratie en Afrique, prouver que l’émancipation citoyenne est indispensable à une création artistique libre. Même si le concept de liberté d’expression diffère d’un continent à  l’autre, il demeure au centre de toute révolution culturelle, religieuse, sociale et politique. Africa Fête c’est aussi et surtout les moments conviviaux que l’on retrouve au cœur du Village, installé sur le Cours Julien, avec des animations musicales, des spectacles de danse, des dégustations culinaires. Les associations qui composent le village présentent le temps d’une journée leur travail dédié à la cause africaine. A l’ombre des platanes, faute de baobabs, on y défend la diversité culturelle et les droits de l’homme en tant que levier économique et social du continent. Tout un programme. Comme Mamadou Konté a eu à nous le souffler il y a plus de 35 ans, gardons les yeux ouverts sur le monde, continuons à croire que les cultures s’enrichissent au contact les unes des autres, avec respect et sans a priori, tout simplement. Cécile Rata Directrice artistique

1


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Jeudi 11 Juin 2015 Ciné-conférence - 19h30 - Maison de la Région Projection du documentaire «Quitte le pouvoir : la révolte des Y en a marre» d’Audrey Gallet et Machteld Aardse (sorti en décembre 2013). Une immerssion chronologique dans le quotidien des instigateurs du soulèvement populaire qui a conduit à l’éviction électorale de l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade. À l’issu de cette projection un moment d’échange sera proposé au public avec le rappeur Fou Malade, l’un des membres actifs du mouvement «Y en a marre», Imhotep l’architecte musical du groupe de rap marseillais IAM, Duval Mc et d’autres artistes marseillais engagés et d’Olivier Cachin journaliste et écrivain, spécialiste de la culture hip-hop et du rap.

Vendredi 12 Juin 2015 Concerts - 20h30 à l’Espace Julien >> Une alliance des Chœurs avec le Nzimbu Project de Ray Lema, Fredy Massamba, Ballou Canta et Rodrigo Viana. >> L’odyssée Mandingue célèbre les retrouvailles de la mère Afrique et de sa fille éloignée le Brésil avec Rio Mandingue. >> Quand l’afro-jazz renoue avec les rythmes bantous du Cameroun cela donne le bikutsi revisité du Nkul Obeng.

Samedi 13 Juin 2015 Village associatif - 14h00 sur le Cours Julien >> Un ballet déambulatoire de la Team Yakkhaar dans les rues entre la Plaine et le Cours Julien pour ouvrir le village puis un spectable de danses traditionnelles africaines sur la scène du village. >> The Mymetist est une romance urbaine qui lie un human beatoxeur et un pianiste chanteur, un spectacle alliant la subtilité du jazz à l’ardeur du beat box. Concerts - 20h30 à l’Espace Julien >> Une délicate fragilité définit la force de la voix d’Imany, une grâce acoustique qui va chercher en nous l’intemporalité de la soul. >> Le FAFI Band est le résultat des interactions d’artistes venus de plusieurs pays pour affirmer une spécificité culturelle en chantant d’une seule voix. >> Plus qu’une affirmation artistique, le hip-hop du Bat’Haillons Blin-D est une manifestation d’une prise de conscience citoyenne et son énergie exclut l’inertie. >> Sessimè nous invite dans son univers musical et euphorique, un spectacle de chant et de danse entre la tradition «fon» et la modernité pop.

2


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

NZIMBU

CONGO / R.D.C Une alliance de chœurs

CONCERTS

Passage : Vendredi 12 juin à partir de 20h30, Espace Julien Composition : Ray Lema (voix, guitare, piano), Fredy Massamba (voix), Ballou Canta (voix), Rodrigo Viana (guitare) Infos : http://raylema.com/touring/nzimbu-project-2

Au détour de ses multiples expérimentations musicales, Ray revient en 2015 avec ce projet qui réaffirme son attachement à sa terre natale. C’est avec une délicatesse mélodieuse, rythmée et polyphonique à la fois qu’il pose un regard grave sur la situation politique autour du fleuve Congo. Il s’est entouré d’artistes aux timbres complémentaires tels que Fredy Massamba (artiste soul du Congo Brazzaville) et de Ballou Canta (grand chanteur de rumba congolaise), accompagnés par la guitare de Rodrigo Viana, venu tout droit du Brésil pour nous concocter ce «grand bonheur musical pour commencer 2015 dans un bain de pureté vocale, subtile et riche.» (la République du jazz). Trois générations, trois timbres de voix qui s’unissent, puisant leurs sources dans l’Afrique profonde mais également dans l’Afrique d’aujourd’hui bien ancrée dans la réalité urbaine des grandes villes. «Nzimbu» fait le pari d’une esthétique acoustique entre le piano aux accents groove de Ray Lema, les riches lignes harmoniques de sa guitare en dialogue avec les puissantes eurythmies de celle de Rodrigo Viana et les voix graves et soyeuses de Fredy Massamba et Ballou Canta. Un voyage truculent sur le Fleuve Congo à la découverte des résonances de la forêt des pygmées, de l’énergie de la rumba de Kinshasa et la modernité récriminante et plaintive du hip-hop de Brazzaville.

3


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

IMANY

FRANCE / COMORES La grâce acoustique

CONCERTS

Passage : Samedi 13 juin à partir de 20h30, Espace Julien Composition : Imany (voix), Taofik Farah (guitare) Infos : http://www.imanymusic.com/

Issue d’une grande famille d’origine comorienne, Imany se lance d’abord dans une carrière de mannequinat à New-York avant de se consacrer exclusivement à la musique. Dotée d’une voix rauque promenant une mélancolie mise à nu sur un folk chaloupé qui n’est pas sans rappeler Tracy Chapman à ses débuts, elle retourne en France. C’est lors d’un passage au Sentier des Halles en juin 2008 qu’elle rencontre le producteur d’origine sénégalaise Malick N’diaye (découvreur d’AYO) pour démarrer son histoire musicale. Deux ans plus tard, elle sort son premier album «The Shape Of A Broken Heart» caractérisé par ses allures teintées de folk et de soul. Invitant à parcourir le relief aux multiples aspérités d’une âme passionnée, elle ne s’épargne ni le réalisme renfrogné de «Where Have You Been», ni le romantisme coloré de nostalgie de Kisses In The Dark. Telle une chanteuse de blues, on l’y trouve orgueilleuse, luttant contre ses propres sentiments, dans «You Will Never Know». Ou au contraire apaisée, rayonnante de sagesse dans «Take Care», chanté en partie en comorien. Et toujours désarmante comme sur «Shape of A Broken Heart, d’où émerge cette lumière capable de juger la seule beauté qui ne s’efface jamais : celle de l’intérieur. Imany sort son nouveau projet le 26 mai 2015 : la bande orginale du film «Sous Les Jupes Des Filles» réalisé par Audrey Dana avec Isabelle Adjani. Le 1er single de ce projet est le titre «Try Again» et le second single sera «The Good The Bad & The Crazy» (album version).

4


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

RIO MANDINGUE FRANCE / GUINÉE L’odyssée Mandingue

CONCERTS

Passage : Vendredi 12 juin à partir de 20h30, Espace Julien Composition : Laure Donnat (voix, percussions), Abdoulaye Kouyaté (voix, kora, guitare), Laurent Rigaud (balafon, percussions) Wim Welker (guitare, cavaquinho) Lilian Bencini (basse, contrebasse), Cédrick Bec (batterie) Infos : http://www.laurentsamba.com/#!rio-mandingue/c17ts

Rio Mandingue, c’est le Brésil et l’Afrique de l’Ouest réunis, l’alliance de la voix et des guitares brésiliennes sur la kora et le balafon guinéen. Inspiré par la musique populaire de ces deux cultures, le groupe façonne ses chansons, en malinké et en portugais, créant un univers World Kora Samba. Accompagnés de Laurent Rigaud aux percussions et au balafon, de Wim Welker à la guitare et au cavaquinho, de Lilian Bencini à la contrebasse et de Cédrick Bec à la batterie, le griot guinéen Abdoulaye Kouyaté et la chanteuse «carioca» Laure Donnat forment un ensemble remarquable, qui se nourrit des rythmes puissants de ces deux régions. Rio Mandingue est une fusion intemporelle qui prend sa source dans le répertoire traditionnel des griots et se métisse à la bossa-nova, à la samba, au partido alto et au choro de Rio de Janeiro. Un ternaire de Guinée Bissau, terre lusophone, nous fait entendre le lien avec le Portugal par les sonorisations du cavaquinho. Le coupé décalé de Côte d’Ivoire renvoie aux percussions de Salvador da Bahia. Le jeu mélodique de la kora magnifie la bossa nova inspirée des compositions du poète Chico Buarque.

5


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

BAT’HAILLONS BLIN-D SÉNÉGAL Conscience citoyenne du hip-hop

CONCERTS

Passage : Samedi 13 juin à partir de 20h30, Espace Julien Composition : Fou Malade (voix), Faxman (voix), Niagass (voix) Abdoulaye Seck (basse), Michael Ademola (clavier), Pape Abdoulaye Dieng (batterie) Wilfrid Ambroise Zinsou (Saxophone), DJ Leuz (Dj) Infos : http://www.reverbnation.com/youkoungkoung

Ce groupe composé de Fou Malade, Niagass et Faxman est né en 1998 de Guédiawaye, banlieue populaire de Dakar. Le Bat’haillons Blin-D est avant tout un concept de vie qui fait usage du lexique militaire dans le but de faire émerger les voix de la Rue. Fou Malade et ses complices ne se contentent pas uniquement de scruter les mutations urbaines et sociales, ils s’engagent activement et résistent face à ce qu’ils considèrent comme inéquitable, injuste ou nuisible à la société sénégalaise. Le franc-parler, la dérision et la combativité d’une génération consciente transpirent sur les multiples réalisations du collectif. Son premier album « 2Gun Taan  » sorti en 2003 apporte un nouveau souffle au hip-hop sénégalais. Le rap est une réappropriation de ce que fût jadis une pratique rythmique africaine. Leur propos artistique prône ainsi un courant du rap dépourvu de mimétisme américain. Cet art de l’oralité est devenu aujourd’hui pour le Bat’haillons Blin-D une arme de subversion massive comme en témoigne leur implication dans le mouvement civique «  Y en a marre  ». Sur scène, l’énergie qu’ils partagent est à l’image d’une jeunesse sénégalaise dynamique et citoyenne, décidée à s’impliquer dans la construction d’une société responsable.

6


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

NKUL OBENG CAMEROUN L’afro-jazz bantou

CONCERTS

Passage : Vendredi 12 juin à partir de 20h30, Espace Julien Composition : Simon Ati (guitare basse) Tati Eyong (voix, percussions), Saturnin Bilobi (guitare, voix), Armand Eloundou (clavier), Philippe Lebel Wandji (batterie), Georges Onguene (percussions)

Cette création inédite, produite par les associations «Irondel» et «Afrique des Arts» puise son inspiration dans les musiques bantoues, à travers des chants polyphoniques, les instruments traditionnels et bien évidemment le fameux rythme bikutsi. Ce rythme camerounais, initialement destiné à guérir les maux, calmer la douleur de la perte d’un être cher, soulager la souffrance, a gagné ses lettres de noblesse dans les années 1980 grâce à des groupes phares dont les Têtes Brûlées. Le Nkul Obeng présente, à travers sa création ENYING (La vie), un bikutsi revisité sous une forte influence afro-jazz qui rassemble en son sein des artistes venant de différents univers musicaux. La mise en scène du spectacle plonge l’auditoire dans un rituel d’apaisement des esprits et dans une transe musicale permanente. Enying est l’évocation d’une vie quotidienne camerounaise et tire sa musicalité d’objets de la vie quotidienne, d’instruments traditionnels et modernes. Il s’agit d’une représentation sur les codes liés aux musiques laissées par les ancêtres bantous. Elle convoque l’orchestration polyrythmique traditionnelle, les chants polyphoniques, des divers instruments et autres objets naturels utilisés par ces peuples pour faire de la musique. Une cérémonie musicale captivante qui remet le bikutsi au goût du jour.

7


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

SESSIMÈ

BÉNIN Euphorie musicale en fon

CONCERTS

Passage : Samedi 13 juin à partir de 20h30, Espace Julien Composition : Sessimè (chant), Isaac Sowatche (guitare basse), René Sowatche (guitare), Oluchegun David Akotegnon (clavier), Brice Jimmyl Tchegnon (batterie) Infos : http://www.sessime.com/

De son vrai nom Bidossessi Christelle Guédou, Sessimè (mot en langue «fongbé» qui signifie «sur les traces du destin») est auteure-compositrice, interprète et chanteuse béninoise. Très tôt inspirée par les grandes chanteuses telles que Sade Adu, Erykah Badu, Dobet Gnahoré, et sa compatriote et modèle Angélique Kidjo, la jeune et talentueuse Sessimè a su trouver et imposer son style de musique afropoprock. En 2011, elle sort son premier album WAZAKOUA qui ne tarda pas à obtenir toutes les plus grandes distinctions musicales nationales dont le prix «Meilleur artiste de musique moderne d’inspiration traditionnelle» et «Meilleur clip vidéo» au Bénin Golden Awards, Trophées SICA, Trophées Bénin Top 10, Trophées Hokan et autres, et s’impose ainsi très rapidement sur la scène béninoise. Digne héritière des sonorités «akodémin» de Zâ-kpota, composées et chantées par son grand-père Robert Guédou Gangbè, Sessimè est très attachée à sa culture à travers les percussions, rythmes et chants traditionnels béninois (kpézin, tams-tams, gotâ, calebasses, talking-drums... etc), qu’elle ajoute aux instruments modernes électriques pour façonner son style de musique afropoprock. La reconnaissance internationale arrive lorsqu’elle est nominée pour la première fois au plus grand événement culturel de l’Afrique, «les KORAS AWARDS 2012», et qu’elle reçoit à cette occasion singulière, le Trophée du Meilleur Espoir Féminin du Continent Africain.

8


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

FAFI BAND

AFRIQUE Des rythmes et des voix d’Afrique

CONCERTS

Passage : Samedi 13 juin à partir de 20h30, Espace Julien Composition : Fou Malade (voix), Sessimè (voix), Noumoucounda Cissoko (Kora - voix), Joos (human beatbox), Wilfrid Ambroise Zinsou (Saxophone), Oluchegun David Akotegnon (clavier), Philippe Lebel Wandji (batterie), René Sowatche (guitare), Simon Ati (guitare basse), DJ Leuz (Dj) Site : http://www.africafete.com/

A l’issue de la série de résidences effectuée entre 2013 et 2015 dans trois pays du continent africain à savoir Sénégal - Bénin - Cameroun et un pays européen - France, le groupe FAFI Band a vu le jour. Cinq artistes originaires de ces pays se sont retrouvés, à chaque édition du Festival Africa Fête Itinérant, pour quinze jours de création suivis de concerts. L’objectif initial : prioriser la circulation des artistes africains en Afrique afin de faire partager les différents univers, multiples sensibilités et diverses visions de l’art. L’immersion dans chacun des pays était une opportunité de découvrir et de faire découvrir une autre culture, une autre langue, une autre offre artistique, et d’autres rythmes. Elle donne également la possibilité d’une mise en perspective de leurs propres pratiques, et contribue à enrichir leur travail. Ces échanges ont donné naissance à une collaboration artistique qui a porté des fruits inattendus. Le concert de l’étape marseillaise du Festival en 2015, sera l’occasion pour le groupe de présenter au public son travail de la semaine de résidence avec un set de 45 min. Le FAFI Band offre au public un large panel des musiques africaines actuelles et traditionnelles. Le projet Festival Africa Fête Itinérant reçoit le soutien du Secrétariat du Groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (Secrétariat ACP) dans le cadre de son programme ACP-UE d’appui aux secteurs culturels ACP «ACPCULTURES+.EU», financé par l’Union Européenne.

9


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

THE MYMETIST

MARSEILLE Une vibrante romance urbaine

VILLAGE ASOCIATIF

Passage : Samedi 13 juin à partir de 14h30, Cours Julien Composition : Joos (human beatbox), Mc Moonk/TS’BE (piano voix) Infos : http://www.themymetist.com/

Ce tandem singulier de Joos (human beatbox) et Mc Moonk/TS’BE (piano/chant) est plus qu’une simple rencontre artistique, plutôt une fusion homogène de deux univers. Un mélange étonnant mais pas des moins captivant qui prend le pari de transporter le public avec, d’un côté, un jazz métissé, parsemé de touches classiques et d’accents hip-hop, et de l’autre une performance vocale maîtrisée de création et de reproduction sonore. Les compositions et les textes de Mc Moonk, métis d’origines franco-sénégalaises vous parlent et restent dans la tête comme savent le faire les mélodies entrainantes. Fort de leurs expériences personnelles et de leurs jams sessions dans les rues marseillaises, les deux compères vous réservent un set original, expressif et explosif. Une véritable création musicale d’inspirations diverses qui vient élargir le paysage sonore actuel. The Mymetist est un projet qui embarque le public dans un univers musical hors du commun, se promenant entre improvisations, compositions maisons, reprises et remix. Une invitation fascinante qui allie merveilleusement la douceur du jazz et l’énergie du beatbox. À venir découvrir au coucher du soleil du Village associatif du Festival Africa Fête sur le Cours Julien.

10


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

TEAM YAKKHAAR SÉNÉGAL / MARSEILLE L’espoir est dans la danse

VILLAGE ASSOCIATIF

Passage : Samedi 13 juin à partir de 14h00, Cours Julien Composition : Abdou Kouyaté (kora), Marco (djembé), Thunka (djembé), Almamy (djembé - dun dun), Libasse Gaye (sabar), Cheikhou (tama), Nabi (balafon), Bane N’Diaye (danseur-chorégraphe), Koumba Mariko (danse), Émilie Ndiaye (danse), Arame Ningue (danse), Infos : http://rokkumirokka.com

Team Yakkhaar, une initiative de l’association ROKKU MI ROKKA, est une troupe constituée d’instrumentistes traditionnels, de chanteurs, danseurs et acrobates ouest-africains. Cet ensemble issu des quartiers populaires marseillais se donne pour but de valoriser les danses et musiques spécifiques à la partie occidentale de l’Afrique. Leur inspiration prend sa source dans les traditions ancestrales pulaar, mandingue, soninké... avant d’aller à la rencontre de formes d’expression artistique plus contemporaines. Il regroupe des artistes de la diaspora africaine en Europe (Allemagne, Pays-Bas, Italie et France). Team Yakkhaar nous propose des créations musicales et chorégraphiques hautes en couleur sous la direction de Bane N’Diaye. Danseur et chorégraphe depuis plus de 15 ans, Bane N’Diaye a tourné à travers l’Europe, l’Afrique, en allant jusqu’aux Etats-Unis et l’Australie. Grâce à sa formation en danses traditionnelles et danses contemporaines, il est passé notamment par le Ballet africain Ndjmbado, le Ballet Simonew du Sénégal. Auprès de Germaine Acogny (Cie Jant-Bi), il enrichit sa formation et fait escale dans de nombreuses capitales, comme à Paris au Théâtre du Châtelet (Ballet du Sahel). Le chorégraphe place au coeur de son art les échanges interculturels et collabore avec de nombreuses structures internationales comme le Centre des cultures du monde Zuiderpershuis en Belgique.

11


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

QUITTE LE POUVOIR SÉNÉGAL / PAYS-BAS

CINÉ-CONFÉRENCE

Diifusion : Jeudi 11 juin à 19:30, Maison de la Région Réalisation : Aida Grovestins & Machteld Aardse Durée : 36 minutes Sortie : 2014 Pays : Sénégal / Pays-Bas

Projection du documentaire suivie d’un débat sur l’engagement artistique dans les mutations sociales. «Quitte le pouvoir : la révolte des Y en a marre» d’Aida Grovestins et Machteld Aardse est une immersion en pleine crise politique dans le quotidien d’un groupe de rappeurs sénégalais décidé à faire valoir la démocratie dans leur pays. Une confrontation entre une jeunesse résolument engagée et une génération de politiciens désappointante qui va mener à la création de ce mouvement. Leur objectif : mettre leurs actions en parallèle avec celles des autres rappeurs du pays afin de sensibiliser la population et éviter un forcing constitutionnel du président Wade. Ce documentaire retrace l’histoire de ces quelques jeunes Sénégalais : Malal Talla (Fou Malade), Thiat et Kilifeu sont parmi les rappeurs qui sont les plus populaires au Sénégal, avec le soutien de Fadel Barro journaliste d’investigation et Denise, informaticienne branchée sur les réseaux sociaux. Dans la banlieue de Dakar, en 2011, cette petite poignée de jeunes gens crée le mouvement «Y’en a marre». Ils ne savent pas qu’ils vont bientôt rejoindre la grande Histoire en prenant la tête de la contestation sociale contre le régime. Ils deviennent, en quelques mois, les porte-paroles d’une jeunesse africaine étouffée par le chômage et les petits boulots sans avenir, soumise au diktat d’une économie mondialisée, privée de systèmes éducatifs et de santé digne de ce nom ; une jeunesse qui rêve d’embarquer sur des rafiots de fortune dans l’espoir d’une vie meilleure. Le mouvement «Y’en a marre» va révéler que cette jeunesse sénégalaise est aussi ancrée dans l’époque, ouverte sur le monde, avide de culture, attachée à la démocratie. Une jeunesse qui pourrait être un accélérateur de l’histoire. Un moment d’échange suivra la projection de ce documentaire en présence du rappeur Fou Malade, Imhotep l’architecte sonore du groupe marseillais IAM, Duval Mc et d’Olivier Cachin journaliste et écrivain, spécialiste de la culture hip-hop et du rap.


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

VILLAGE

COURS JULIEN MARSEILLE Croisement de l’utile et de l’agréable

VILLAGE ASSOCIATIF

Ouverture : Samedi 13 juin à partir de 14h00, Cours Julien Descriptif : Stands d’associations, concerts, danses, ateliers, débats, restauration, dégustations de thé sénégalais Accès : Libre et pour tout public

En parallèle des concerts et de la cinéconférence du festival, Africa Fête met également en place un village associatif sur le Cours Julien de Marseille. Une journée grand public pendant laquelle une trentaine d’associations militantes de convictions et d’horizons communs partagent le Cours Julien. Lieu de rencontres, d’expression, d’échange et de partage, le village associatif propose un espace de libre expression d’associations engagées. Il génère ainsi d’importantes interactions entre ces associations et le public du Festival autour des questions liées aux initiatives d’entraide, à l’éco-responsabilité, à l’artisanat social, à l’engagement citoyen et à l’économie solidaire. Le croisement des regards, la confrontation des opinions et le brassage des cultures caractérisent cet espace, un exemple réussi du vivre ensemble dans la diversité. Véritable rendez-vous de dialogues et de palabres, le Village associatif n’en demeure pas moins un moment festif et populaire qui donne l’occasion de s’étonner des multiples regards posés sur l’Afrique, découvrir les réseaux de solidarités, s’informer sur les luttes africaines en France, suivre ou participer aux débats, etc. Le village nous plonge dans une ambiance de la vie et des fêtes africaines avec ses couleurs, ses chants et ses contes. En prime, des concerts, des ateliers collaboratifs ainsi que des animations diverses sont proposés aux petits et grands. Et que dire des dégustations de plats et boissons exotiques, des danses improvisées, des retrouvailles chaleureuses, des rencontres autour d’un thé et de toutes ces petites choses qui nous feront tout juste voyager.

13


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

RÉSIDENCE ARTISTIQUE

Avec une expérience de plus de trente ans dans la diffusion, la création et la structuration du secteur musical africain, le label Africa Fête inscrit son action dans une logique d’ouverture et de décentralisation depuis quelques années. Son nouveau projet consiste à intégrer une nouvelle région, l’Afrique Centrale, avec une étape au Cameroun. En commençant par le Sénégal fin 2013, le festival s’est déplacé ensuite au Bénin puis au Cameroun en 2014 avant de se terminer en France, à Marseille, en 2015. Ce projet vient renforcer le festival existant par la venue et l’échange entre artistes camerounais, sénégalais, béninois et français. CONCERTS EN LIVE Chaque édition représente un enrichissement par les rencontres, les découvertes, les échanges et les opportunités que génère le festival. La diversité des musiques africaines a rythmé les villes de Cotonou, Yaoundé et Dakar, durant deux années. À Marseille, le Festival Africa Fête Itinérant offrira cette année au public un large panel des musiques africaines actuelles et traditionnelles, en présence de groupes sénégalais, béninois, camerounais, mais aussi internationaux. Ce rendez-vous est une rencontre entre la scène émergente et les artistes confirmés du secteur musical africain. Le festival, par sa bonne fréquentation et sa notoriété, permet de représenter un tremplin musical pour les jeunes talents prometteurs africains. RESIDENCES ARTISTIQUES Au-delà des concerts en live, une résidence artistique est organisée à chaque étape. L’objectif est de réunir les artistes de chaque pays et de mêler les diverses sonorités africaines, à travers la fusion des musiques traditionnelles et des musiques urbaines. Les soirées concerts du festival sont l’occasion de diffuser le fruit de ces créations fusionnant la richesse des courants musicaux de ces trois pays. Fou Malade, Noumoucounda, Sessimè, Dominique Essam et Joos qui ont participé aux différentes résidences sont invités à se produire sur l’étape marseillaise du Festival afin de bénéficier d’une visibilité en Europe.

14


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

ÉCO-FESTIVAL

Conscient qu’il est indispensable de réduire au maximum les effets potentiellement néfastes que peuvent entraîner sur le long terme des évènements tels que le nôtre, depuis deux ans, Africa Fête développe son engagement éco-citoyen et le décline en plusieurs actions, grâce au soutien de la Région Provence Alpes Côte d’Azur. L’enjeu est donc de réduire les impacts environnementaux de la manifestation à tous les niveaux de l’organisation : Economie d’énergie et préservation des ressources Lors de la préparation du festival : a Impression des affiches, flyers et autres moyens de communication sur papier labellisé avec des encres sans solvants toxiques (en évitant la dispersion sur la voie publique) a Développement de la communication via le réseau Internet : site mis à jour régulièrement, diffusion des informations sur les réseaux sociaux a Mise en place d’un code pour les smartphones apposé sur les affiches a Achats responsables a Centralisation des achats pour éviter le gaspillage Accès au site Le festival a décidé de s’implanter en plein coeur du centre ville ouvrant des possibilités nombreuses et variées pour s’y rendre : Metro, tram, bus, vélo et co-voiturage. Pendant le festival a Utilisation de gobelets réutilisables moyennant une caution au bar du festival (Verres Ecocup) a Organisation d’un tri sélectif, mise à disposition d’un écopack par le Conseil Régional a Usage de projecteurs LED offrant un meilleur éclairage et consommant moins d’électricité a Installation d’un Éco-pack a Projection de documentaires autour de la thématique de l’écologie a Installation des artistes dans les hôtels proches pour qu’ils circulent à pied Un engagement solidaire L’essence même du festival est de permettre à un public le plus large possible d’accéder à la culture africaine : a Accueil des publics, espace d’information a Soutien à des associations solidaires locales en leur réservant des emplacements pour leur communication a Investissement dans l’économie locale en se fournissant auprès de producteurs locaux a Respect de la diversité culturelle a Lieu d’échanges culturels et intergénérationnels

15


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

HISTORIQUE DU FESTIVAL

Africa Fête a été créé à Paris en 1978 par Mamadou Konté, dans un esprit de militantisme pour dénoncer les conditions des travailleurs immigrés en France. C’est au départ un festival parisien qui a produit dans les années 80 et souvent pour la première fois nombre d’artistes africains aujourd’hui reconnus : Manu Dibango, Salif Keïta, Youssou N’dour, Ismaël Lô, Baaba Maal, Angélique Kidjo, Touré Kunda, Kassav, etc, puis des jeunes talents tels que Positive Black Soul, Nder, les Frères Guissé, Pee Froiss… Africa Fête a alors permis à ces artistes de signer chez des majors comme Universal en France, Island Records aux Etats-Unis, ou encore East West en Angleterre. Le festival a connu une vingtaine d’éditions à Paris sur la période 1978/2000. Il s’est implanté aux Etats-Unis avec six éditions dans les années 90 dont 3 avec Islands Records. C’est en 1994 que Mamadou Konté décide de retourner en Afrique et installe ses activités à Dakar, dans le but de repérer et fédérer la plupart des acteurs de la musique en Afrique de l’ouest. Après la très belle et trop courte expérience de la Villa Tringa, centre d’action culturelle et lieu de diffusion dédié aux jeunes talents (94/98), l’équipe d’Africa Fête lance en 2001 la première édition du festival au Sénégal, un rendez-vous annuel des musiques africaines devenu incontournable. En 2002, Africa Fête déploie une antenne du label en France, Cola Production, située à Marseille à la Friche la Belle de Mai. C’est ainsi que l’édition marseillaise du festival naît en 2005. Et en 2007, c’est au tour du Bénin d’accueillir le festival, porté par l’association AAP (Association des Artistes pour le Progrès). Dernier projet de Mamadou Konté, le BEMA ou Bureau Export de la Musique Africaine, réseau constitué d’opérateurs africains de la musique, voit le jour en 2007 à Dakar pour s’étendre quelques années plus tard à toute l’Afrique (12 pays membres). Cette entité indépendante vise à soutenir la structuration et l’exportation de la musique africaine, en Afrique et dans le reste du monde. En 2013, Africa Fête se lance un nouveau défi, le projet Africa Fête Itinérant. Durant trois ans, le festival sera accueilli dans quatre pays : Bénin, Cameroun, Sénégal et France. Ce projet s’installe dans une logique d’ouverture et de collaboration en élargissant son action sur une nouvelle zone, l’Afrique Centrale, avec un 4ème pays partenaire, le Cameroun. La production de 3 éditions annuelles du Festival Africa Fête (Sénégal, Marseille, Cotonou), de concerts, tournées et albums d’artistes africains, la mise sur pied du BEMA et l’accompagnement du SIMA (Salon International de la Musique Africaine 1ère édition du 30 octobre au 2 novembre 2013 au Cameroun, une seconde édition du 20 au 22 novembre 2014 au Sénégal et une troisième édition prévue du 11 au 15 septembre 2015 à Cotonou), font d’Africa Fête une référence en matière de stratégie de développement culturel africain. Depuis sa création, les festivals AFRICA FÊTE ont accueilli sur scène plus des centaines d’artistes venus de toute l’Afrique et d’Europe.

16


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

INFOS PRATIQUES

JEUDI 11 JUIN - 19h30 CINÉ-CONFÉRENCE : projection de QUITTE LE POUVOIR : LA RÉVOLTE DES Y’EN A MARRE suivie d’un débat avec Fou Malade, Imhotep, Duval Mc et Olivier Cachin. >> Maison de la Région - 61 La Canebière, 13001 Marseille >> Entrée : Gratuite VENDREDI 12 JUIN - 20h30 CONCERTS : NKUL OBENG - RIO MANDINGUE - RAY LEMA & NZIMBU >> Espace Julien (39 cours Julien) - 13006 Marseille >> Entrée : en prévente : 10€ par soir et 14€ le pass + frais de loc. sur place : 15€ par soir et 20€ le pass SAMEDI 13 JUIN VILLAGE AFRICAIN à partir de 14h00 : Animations, concerts, restauration... >> Cours Julien - 13006 Marseille >> Gratuit CONCERTS 20h30 : SESSIMÈ - BAT’HAILLONS BLIN-D - FAFI BAND - IMANY >> Espace Julien (39 cours Julien) - 13006 Marseille >> Entrée : en prévente : 10€ par soir et 14€ le pass + frais de loc. sur place : 15€ par soir et 20€ le pass ACCÈS

Métro - ligne 2 : station Notre-Dame du Mont

Tramway - ligne T 1 : Noailles - ligne T 2 : arrêt Canebière-Garibaldi

Parking - Cours Julien : Hauteur de passage: 1,90 m, Nombre de places: 630 Accès: 24h/24, Sortie: 24h/24

Vélib - 6 stations Le Vélo-MPM à proximité de l’Espace Julien : Julien Barthélémy n°6114, Julien 3 Mages n°1275, La Plaine Sud n°1228, La Plaine St Pierre n°1226, La Plaine Bibliothèque n°1224)

CONTACT COLA PRODUCTION Victor Faye Friche la Belle de Mai 41 rue Jobin - 13003 Marseille T : + 33 4 95 04 96 36 Cell : + 33 6 16 66 00 97 victor.faye@africafete.com

CONTACT ESPACE JULIEN Sonia Kurdian Scène de Musiques Actuelles du centre-ville de Marseille 39 Cours Julien 13006 Marseille Cell : 06 71 02 46 59 contact@espace-julien.com http://www.espace-julien.com

17


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

ÉQUIPES

COLA PRODUCTION

Friche la Belle de Mai, 41 rue Jobin, 13003 Marseille - FRANCE Direction artistique : Cécile Rata Administration : Isabelle Schmitt Production : Marie-Anne Robveille Médiation : Lola Roche Relations Publiques : Laura Boulard Communication / Relation presse : Victor Faye Assitante communication : Hannah Azuonye Régie générale et technique : Sébastien Castelain

ASSOCIATION TRINGA MUSIQUES ET DEVELOPPEMENT

Cité Impôts et Domaines - Patte d’Oie Builders - BP : 22161 DAKAR - PONTY - SÉNÉGAL Directrice : Rokhaya Daba Sarr Couriel : daba.sarr@tringa-dakar.org Tél : +221 33 855 44 50

ASSOCIATION IRONDEL (INFORMATIONS, REPORTAGES, ONDES ET LOSIRS)

BP 7757 YAOUNDÉ – CAMEROUN Directrice : Babeni Léontine Couriel : lbabeni@gmail.com Tél : +237 22 01 45 69 / 22 04 41 96 / 99 25 93 98

AAP (ASSOCIATION DES ARTISTES POUR LE PROGRÈS)

BP 54 Abomey-Calavi - BÉNIN Directeur : Eric Gbeha Couriel : amiapro@yahoo.fr Tél : +229 21 35 00 96 / 9 95 86 09 81 / 9 93 13 99 71

18


AFRICA FÊTE MARSEILLE - 11ème ÉDITION > 11 au 13 JUIN 2015

PARTENAIRES

PARTENAIRES PRINCIPAUX

PARTENAIRES INSTITUTIONNELS ET PROFESSIONNELS

*

*LA SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées.

PARTENAIRES MÉDIAS

19

Dossier de presse Festival Africa Fête Marseille 2015  

Placé sous le signe du brassage culturel et de la convivialité, la XIème édition du festival Africa Fête Marseille propose du 11 au 13 juin...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you