Issuu on Google+

Réussir à l’université : comment bien s’intégrer ?

News

Dossier

Partir

Agenda

4-7

10-13

16-19

28-30


édito

L’Avenir est entre vos mains, Cette première édition du magazine MyAvenir a pour objectif de vous accompagner dans vos choix d’orientation. Il doit vous servir de guide pour trouver l’orientation qui saura vous convenir, trouver votre école, et pour vous élèves de terminales, cela ca se concrétiser par un choix, celui d’Admission Post Bac dès le mois de janvier. Les salons (Etudiant, Studyrama,…) ou journées portes ouvertes, journées de l’enseignement supérieur vont vous accompagner dans ce choix. Notre salon, le salon virtuel

www.salonmyavenir.com

des 2 et 3 décembre prochains pour l’académie de Lyon permettra également d’organiser et de découvrir des écoles, universités, qui correspondent à votre attente. Vous pourrez échanger avec eux par le biais d’un tchat, mais également assister à des vidéo-conférences dont vous trouverez le programme dans ce magazine. Dans tous les cas, nous vous souhaitons bonne chance pour votre choix d’orientation !

A VENIR LYON, ÉDITÉ PAR COJECOM SARL au capital de 9 000 € RCS 449 149 673 000 13 169, avenue Roger Salengro - 69100 Villeurbanne Tél. 04 72 07 76 18 / Fax. 04 78 27 24 81 Mail : info@cojecom.com ISSN 1763-4849 • Dépôt légal : à parution pour joindre directement votre correspondant, composez le 04 72 07 45 + (numéro) Directeur de la Publication : Jérôme Soleymieux (71) Journaliste : D. Durand Graphiste : JiBé LECOQ Chefs de publicité : Guénola SAUPIN (74) JULIE PRAT Secrétaire - Comptable : Marie-Agnès BABE Responsable promo./ communication : AURORE GALVES Impression : rotimpres

novembre-décembre-2013

#1

5

10

14

4>7News

16

l’Actus rhône alpes

8>9Salon virtuel myavenir 10>13Dossier

24

28

Preparer son entrée à l’université

14>15 zoom grenoble école management

16>19Partir buenos aires

24découvrir Biénale de lyon L’idéal Art Nouveau d’évian

26Détente

les métiers du management

HOROSCOPE MOTS FLÉCHÉS SUDOKU

22interview

28>30Agenda

20>23zoom

d’Éric Huignard 3


Novembre -Décembre 2013 / #1

www.myavenir.fr

News Articles : Damien Durand Image : DR

Grenoble : une université unique dans trois ans Big ba ng ! La deu xième ville u n iversita ir e de la r égion R hôn e-Alpes va assister à la fusion de ses u n iversités.

C’est une journée historique qu’ont connu les universités grenobloises. Le 21 octobre dernier a été confirmé officiellement un projet ambitieux dans les tuyaux depuis plusieurs années, la fusion de toutes les universités grenobloises en une seule entité. Ce sera chose faite à partir de 2016, avec la future mise en place d’un établissement unique qui regroupera les 40 000 étudiants des actuelles Université Pierre MendèsFrance (UPMF), de l’Université Joseph Fourrier (UJF), de l’Université Stendhal et des établissements de l’Institut national polytechnique

Bref

WEB & PUB

IONIS crée IONIS Brand Culture, un site web permettant d’analyser différentes campagnes de communication qui ont marqué les esprits. Analysés et commentés par des professionnels et à destination des étudiants en marketing et communication, ce site permet de mieux comprendre les réussites. www.ionisbrandculture.com

4

(INP). Le but de cette fusion à grande échelle ? Peser sur l’échelle nationale, mais surtout internationale en proposant une structure facilement visible et reconnue. Mais aussi un souhait de mutualiser les moyens mis à disposition de la recherche dans les différentes composantes de la future entité, et la possibilité également pour les étudiants de diversifier leur cursus en passant plus aisément d’une formation à l’autre. Une volonté de grossir qui pourrait ne pas s’arrêter là, puisque une possibilité d’englober à cette entité les établissements de l’Université de Savoie est à l’étude.

Short is beautiful L’Université Lumière – Lyon 2 organise le jeudi 21 novembre à 18 heures dans ses locaux une session d’informations pour présenter ses formations professionnelles de niveau DUT ou Licence pro. Douze cursus seront ainsi présentés, allant du DUT Gestion des entreprises et des administrations, ou à celui spécialisé dans le HSE (hygiène, sécurité et environnement) à la licence pro Chargé d’études statistiques, et autre « logistique globale ». Une bonne occasion de mieux connaître ces formations se destinant principalement aux bacs technologiques et professionnels, aux bacs généraux en recherche d’une filière concrète, ou aux reprises d’études souhaitant s’insérer dans une filière courte.


News Articles : Damien Durand Image : EM Lyon

Vent en poupe pour les IAE Les Institu ts d’a dmin istr ation des en tr epr ises (IAE) on t vr a imen t la cote . C’est du moins ce qu’en disen t leu r s étu dia n ts ! D’après une étude réalisée par l’agence Campus Communication auprès de 9000 étudiants et anciens de ces formations, 93 % d’entre eux jugent que les formations délivrées y sont de qualité, et 79 % ne cachent pas que le label « IAE » est reconnu dans le monde professionnel. De bons résultats pour une formation qui a décidé de conjuguer l’excellence d’un modèle proche des grandes écoles de management tout en gardant les avantages de l’accessibilité des formations universitaires dont les IAE font partie. Témoin de leur popularité : les étudiants se pressent pour intégrer les 32 Instituts d’Administration des Entreprises que compte la France. Pour cette rentrée, ce ne sont pas moins de 45 000 étudiants qui suivent un cursus dans ces établissements, soit une hausse de... 33 % depuis cinq ans.

L’EM Lyon garantie hautement employable

L’attrait pour les classements étant une pathologie connue du monde estudiantin, en voici un nouveau qui ne manquera pas de ravir les étudiants de l’EM Lyon. Le très sérieux Times of Higher Education a classé les formations de vingt pays dans le monde, non pas selon leur niveau, mais selon leur « employabilité », à savoir la tendance pour un employeur à proposer un emploi, et un salaire confortable, à un étudiant selon sa formation. Et l’école lyonnaise se classe à une flatteuse 68e place mondiale (cinquième formation française, deuxième école de commerce derrière HEC) confirmant la reconnaissance dont jouit l’école chez les recruteurs. Pour l’anecdote c’est l’Université d’Oxford qui remporte la première place. Les neuf premières places sont occupées soit par des formations britanniques, soit américaines.

Bref

ISEG :

OBJECTIF UNE ! L’ISEG fusionne 2 écoles. Dès la rentrée 2014, l’ISEG proposera l’ISEG Business & finance school. Objectif clair, permettre à l’école de proposer des formations en lien avec les demandes du marché en insistant sur les grands items que sont la finance, la commerce et bien évidemment, le numérique. L’école de commerce ISEG installée à la Part Dieu (Lyon 3°) revoit son offre de formation pour proposer un seul cursus tourné vers l’international et le numérique. Ces 2 fonctions sont selon Tawhid Chtioui, directeur pédagogique national de l’ISEG Business & finance school « les priorités de l’écoles  ». Rajoutant également « quels que soient les métiers ou les structures, une forte sensibilité aux problématiques internationales, une ouverture aux cultures et la maîtrise des langues et du management international sont indispensables. ». Cette formation qui proposera des cours en e-learning, permettra en 5 ans à la fois de maîtriser l’univers commercial, financier, international et numérique, mais également de se spécialiser dans un univers métier (international, entrepreneuriat, management, finance ou gestion). www.iseg.fr

5


Novembre -Décembre 2013 / #1

www.myavenir.fr

News Articles : Damien Durand Image : DR

Un dixième Institut d’études politiques va ouvrir ses portes Ce n’é ta it plus a r r ivé depu is vingt a ns : u n nou vel IEP ver r a le jou r da ns la ba n lieu e pa r isien n e .

La pr e mièr e r en tr é s’ a n no e e n 2014 nc moi n s . e p ou r le . pu i squ . h é roïqu e , e la pr emièr e promo t pr e m i è ion de dev r a r e a n n é e it com p ét u dia t e r 80 n ts .

La nouvelle est passée relativement inaperçue et représente encore un nombre modeste d’étudiants, et pourtant : un nouvel Institut d’études politiques, le dixième, vient de voir le jour ! Situé à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), il s’appellera officiellement « Sciences Po Grand Paris. » Ce nouvel IEP est issu des volontés conjointes l’Université de Cergy-Pontoise, et de l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. La première rentrée en 2014 s’annonce pour le moins... héroïque, puisque la première promotion de première année devrait compter 80 étudiants. Un chiffre qui devrait lentement monter en puissance puisque l’établissement s’attend à accueillir 800 étudiants d’ici 2020, lorsque l’intégralité du cursus sera mis en place. Ce nouvel IEP n’a cependant pas attendu pour rejoindre élément clef de son développement : il adhère d’ores et déjà au concours commun qui regroupait déjà six des neuf IEP déjà existants. Les 80 places à prendre seront donc ouvertes au 9000 candidats attendus pour le concours 2014. La dernière création d’un Institut d’études politiques en France datait de 1991 avec l’ouverture des deux établissements les plus récents à Lille et à Rennes.

ISCOM :

cap sur l’international L’ u n e des for mations de r éfér ence da ns le doma in e de la commu n ication se la nce da ns u n a mbitieu x proj et de for mation. L’école de communication ISCOM, dont l’un des sept établissements est situé à Lyon, annonce sa volonté de développer son internationalisation dès la rentrée prochaine. Ligne de mire de ce projet : la mise en place d’un programme bilingue en alternance pour ceux qui, dès la première année de cursus en cinq ans, souhaite se spécialiser dans la communication internationale et le management interculturel. Autre mesure forte : les différents établissements de l’ISCOM accueilleront probablement des étudiants étrangers. Mais le développement au-delà des frontières n’est pas le seul axe de développement d’une formation qui envisage d’approfondir son orientation vers le digital, un secteur qui reste encore dynamique dans une économie de la communication aléatoire. Une volonté surtout de rester à la pointe pour une formation qui annonce un taux de placement de 90 % des ses anciens élèves, six mois après leur sortie de l’école.

6

Dijon-surRhône L’ESC Dijon ne manque ni d’audace ni de sens de l’opportunité. La grande école bourguignonne, qui ne rivalise pas vraiment avec les grosses écuries du secteur (elle est le plus souvent classée au-delà de la vingtième place) et qui est située dans une région peu attractive pour les étudiants, a tout simplement décidé d’installer son programme « Bachelor Marketing & Business  »… à Lyon ! Installée à la Part-Dieu, la formation qui existe depuis 1985, poursuit un objectif simple et clair  : s’installer dans un bassin de dynamisme économique, propre à assurer de meilleurs débouchés, et être présente dans une agglomération lyonnaise dont la population estudiantine est cinq fois supérieure à celle de Dijon. Le programme comptait cette rentrée 120 étudiants


7


www.myavenir.fr Novembre -Décembre 2013 / #1

Salon Articles : MyAvenir Image : DR

SalonMyAvenir.com : 1er salon virtuel d’orientation académie de Lyon

Bonjour Mr Baron (déconnexion)

Mes favoris (2)

Historique de mes chats

(14)

T’chat en cours

besoin d’aide ? 1er salon virtuel

ESPACE

d'orientation

FORMATION

RECHERCHE EXPRESS

OK

RHÔNE

BANQUES / ASSURANCES

ESPACE

ESPACE

SERVICE

RECHERCHE EXPRESS

conference

OK

Fermeture du salon

TYPE DE SERVICE /

BAC +2 / +3

LOCALISATION OK

La salon ferme ses portes à 18H, nous espérons que vous avez trouvé les formations qui vous convenaient.

OK

ESPACE

partenaires Accueil > ...

mentions légales

Depuis plus de 2 ans, le e-salon salonMyAvenir.com permet aux lycéens, étudiants, parents et tous ceux intéressés par la thématique de l’orientation post-bac de visiter le premier salon virtuel d’orientation. Le prochain rendez-vous pour l’académie de Lyon sera les 2 et 3 décembre prochains avec pour objectif de vous faire rencontrer les universités, lycées et écoles préparant des formations supérieures. Voici un état des lieux des différentes fonctionnalités que vous pourrez retrouver les 2 et 3 décembre prochains. Le e-salon salonmyavenir.com permet de trouver sa formation et de tchatter en direct avec les établissements préparant des formations post-bac. Depuis chez vous ou depuis votre lycée, vous pouvez entrer

8

- contact - plan du site - 2013

©

sur le salon librement via le site www.salonmyavenir.com. Attention, le salon n’est ouvert que pendant ces 2 journées, les2 et 3 décembre 2013 de 8h à 17h. • Espace « Formations » / Les centres de formation se présentent à vous Vous pouvez alors créer votre propre salon personnalisé en remplissant un ou plusieurs critères (lieu de formation, votre niveau d’études et secteurs d’activités) ou entrer dans le moteur de recherche une formation, un secteur, un établissement. A noter que le moteur de recherche est indexé sur les formations et sur l’établissement. Ne seront alors visibles que les établissements capables de


Salon Articles : MyAvenir Image : DR

répondre à votre demande. En trois clics, votre salon personnel est créé ! À tout moment, il vous sera possible de modifier vos critères, de les élargir ou de préciser votre demande. Une fois, votre salon généré, vous pourrez naviguer sur les stands, consulter immédiatement les formations de l’établissement correspondant à votre recherche et mieux connaître l’université, le lycée ou l’établissement par sa présentation textuelle, ses photos et ses vidéos. L’essentiel reste dans l’espace tchat car pendant les 2 jours vous pourrez échanger dans le cadre d’une discussion personnalisée avec les exposants. Arrivé sur le stand, vous pourrez poser vos questions à un membre de l’établissement qui vous répondra. Le tchat est personnel et non public ; seul vous et le membre du stand pourrez voir les échanges. • Espace « Services  »  / Réponses à vos préoccupations d’étudiants Vous pouvez visiter cet espace « Services » qui vous proposera de recevoir des informations personnalisées par mail à la suite du salon sur les thématiques suivantes : - Financement des études - Logement - Santé / Sécurité Sociale - Assurances - Partir à l’étranger • Espace « Conférences  »  / Un plateau télé pour répondre à vos questions 17 conférences agrémenteront le salon virtuel pendant ces 2 journées. Vous pouvez d’ores et déjà poser vos questions sur les conférences qui vous intéressent (sur l’espace conférence, jusqu’au 16 novembre). Dès l’ouverture du e-salon salonmyavenir.com, vous pourrez visionner l’ensemble des vidéoconférences.

Info

en

p lu s

Liste des conférences* accessibles dès le 2 décembre 8h et jusqu’au 3 décembre 17h sur le site www.salonmyavenir.com/lyon espace conférences - Admission Post-Bac (APB) - un dispositif qui simplifie les démarches d’inscription. - Les études à l’étranger - à la portée de tous ? - le BTS - pour qui, pour quoi ? - le DUT - pour qui, pour quoi ? - Les CPGE - pour qui, pour quoi ? - la LICENCE - pour qui, pour quoi ? - LES éCOLES POST-BAC COMMERCE ET MANAGEMENT - pour qui, pour quoi ? - LES éCOLES D’INGéNIEUR DèS LE BAC - pour qui, pour quoi ? - SCIENCES PO - pour qui, pour quoi ? - DOUBLE LICENCE et PARCOURS PLURIDISCIPLINAIRE - l’ALTERNANCE - trouver son employeur. - la PACES - en Pharmacie, une palette de métiers très variés. - LOGEMENT ET BUDGET - les dispositifs qui vous aident à réussir. - Santé et couverture sociale - tout savoir pour ne pas cotiser pour rien. - Comment se préparer à travailler dans la filière sociale dès le bac en poche ? - Se former aux métiers d’aide-soignant(e) ou infirmier(e) après le bac. - Les écoles supérieures d’arts appliqués - quelles formations, quels débouchés ? * Programme susceptible de modifications Se renseigner sur www.salonmyavenir.com. Les titres et les intitulés des conférences peuvent être modifiés.

9


Articles : Damien Durand Image : Xavier Chabert

Novembre -Décembre 2013 / #1

www.myavenir.fr

Dossier

La Fac : quelques pièges et beaucoup de possibilités Mal-aimée, décriée, accusée de laxisme, d’un niveau parfois inégal selon les filières, ne pouvant pas s’aligner sur les classes prépas, les grandes écoles, voire même les filières courtes sélectives, la fac a bien du mal à briller depuis vingt ans. Pourtant, forcé de se moderniser, elle a su – en partie – se réformer et offrir de vraies opportunités, à qui veut bien les voir.

Galère ou opportunités ? Certes, il n’y a pas que dans les esprits que la fac patauge dans un certain marasme : malgré les plans coûteux de lutte contre l’échec, rien n’y fait, environ 70 % (le chiffre est variable selon les filières) de ceux qui rentrent en première année à la fac n’obtiendront jamais leur licence. Un taux même proche du néant pour ceux qui tentent l’aventure universitaire avec seulement un bac pro... Oui mais, vous vous êtes différents n’est-ce pas ? Travailleur, autonome, organisé et capable de résister à la pression des partiels, vous êtes de ceux qui iront jusqu’au bout, et décrocheront une licence pro, voir un master ? Si vous faites partie de ceux-là, vous ne regretterez sûrement

10

«le taux d’i nsertion dans l’ emploi variait de 85 % à 92 %» pas d’avoir fait la fac. Selon les chiffres du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche établis sur les diplômés de 2009, 30 mois après la fin de leurs études, le taux d’insertion dans l’emploi variait de 85 % (pour les lettres, les langues et les filières artistiques que l’on décrit pourtant comme « bouchées ») à 92 % pour les formations


Dossier Articles : Damien Durand Image : Xavier Chabert

de droit, de gestion, de sciences ou des spécialités sanitaires. Moralité : à vous de voire le verre à moitié vide ou à moitié plein, mais une chose est sûre à la fac, si vous survivez au début vous réussirez à la fin. Comment s’en sortir ? Comment faire partie des 30 % qui parviendront, idéalement sans connaître l’échec, à décrocher une licence et pourront dès lors poursuivre sans trop d’encombre vers le master ? Inutile de rechercher la recette miracle, car plus qu’une formule magique, réussir ses premières années de fac ce sont surtout quelques pièges à éviter : 1 – Ne pas sécher les cours : c’est souvent le grand changement qui chamboule le plus les lycéens, la possibilité de ne pas assister aux cours en amphithéâtres sans que personne ne vous dise quoi que ce soit. Problème : ce vent de liberté est aussi celui de l’échec, car la masse d’infos délivrées dans un cours magistral est si importante que des absences répétées sont quasi irrattrapables.

2 – Ne pas attendre que l’on vous dise de travailler : car on ne vous

Info e n p lu s 34 % des bacheliers choisissent la fac en premier vœu 17 % des lycéens se retrouveront sur les bancs de la fac alors que ce n’était pas leur choix initial 183 euros et 254 euros : ce sont les montants des frais d’inscription universitaire pour la rentrée 2013 pour, respectivement, une année de licence et de master. Féminisation : les filles représentent aujourd’hui 71 % des inscrits en licence de lettres, et même 77 % en master ! En droit, une discipline historiquement masculine, 70 % des diplômés en licence sont des diplômées.

le dira pas ! L’autonomie est la clef de voûte du système universitaire et, dans certaines filières, il est clairement attendu un travail personnel et un approfondissement au moins équivalent au nombre d’heures de la formation. Sauf que ce n’est pas écrit en gros à l’entrée du campus... 3 – Ne pas se laisser déborder : entre la nécessité de prendre un job, les activités personnelles, la vie sociale, et les heures de cours, pas toujours évident de s’organiser. Pas de chance, c’est justement une des clefs : pour bien réussir à suivre une formation où l’on ne vous tient pas constamment par la main, il faut savoir être maître de son agenda, et ne pas hésiter à faire les arbitrages nécessaires. 4 – Ne pas se décourager : parmi la masse de ceux qui échouent, et surtout en première année, pire que l’échec aux partiels, c’est surtout le découragement et l’abandon qui dégarnissent les rangs de l’amphi. Se sentant seuls, dépassés, à la dérive, de nombreux étudiants lâchent

11


www.myavenir.fr

Dossier

Novembre -Décembre 2013 / #1

Articles : Damien Durand Image : Xavier Chabert

2 – L’atout international  : comme dit le proverbe, « nul n’est prophète en son pays ». Si les élites françaises n’ont d’yeux que pour les grandes écoles et méprisent parfois la fac, sachez que hors de nos frontières, c’est généralement l’inverse. La cause  ? La généralisation d’un système de type « fac » dans la plupart des pays développés, au contraire du concept des grandes écoles, qui reste bien flou, et leur taille qui apparaît souvent comme suspect à l’étranger. Comme la Sorbonne est bien connue au-delà de nos frontières, et que « Université de Lyon » est plus rassurante ailleurs qu’une grande école de 200 étudiants, sachez jouer de cet avantage. une formation où ils n’ont qu’une difficulté passagère. Double conseil, si vous sentez dès les premières semaines que vous vous trompez de voie, bifurquez au plus vite, sans attendre le milieu de l’année. Et si c’est au milieu de l’année que vous vous en apercevez, n’abandonnez pas : vous rebondirez mieux en réussissant une année, même si elle ne vous plaît pas, qu’en enclenchant une spirale de l’échec. Tutorat : ils sont là pour vous aider La fac n’est pas toujours ce grand ensemble impersonnel que l’on écrit parfois. La preuve si vous êtes « perdu  » le tutorat est là pour vous remettre le pied à l’étrier La pratique est simple et à tendance à se généraliser dans la quasitotalité des facs. Des étudiants, le plus souvent de master, tiennent une permanence quelques heures en semaine pour que les premières années viennent les consulter pour faire part de leurs doutes et de leurs difficultés. Si vous ne savez plus trop où vous en êtes, foncez ! Car un étudiant en master c’est d’abord quelqu’un qui a réussi à surmonter ce qui vous pose problème…

12

Valorisez-vous ! Non seulement la fac n’est pas ce radeau à la dérive que l’on critique, quand on sait éviter les pièges, mais elle peut s’avérer un vrai atout sur le marché du travail. Non seulement vous n’avez pas à vous excuser de

3 – Le duo gagnant formation généraliste / spécialisation : alternance, stages en entreprises, formation, professionnalisation délivrée par des spécialistes, sur le papier, plus rien ne distingue un M2 de la fac côté proximité avec le

«Si vous sentez dès les premières semaines que vous vous trompez de voie, bifurquez au plus vite» faire vos études à la fac, mais vous avez même de vraies cartes à jouer notamment devant un employeur. 1 – Misez sur l’autonomie  : les professionnels des ressources humaines commencent à réaliser l’intérêt de la capacité d’un étudiant de la fac de surnager par eux-mêmes, y compris dans un environnement difficile. C’est une vraie compétence, que vous ne retrouverez pas en grande école ou dans une filière courte, alors insistez dessus !

monde du travail d’une grande école. N’hésitez donc pas à mettre en avant cette compétence égale, doublée, grâce à la fac, d’une formation généraliste qui plaît aux employeurs. La preuve  ? Selon un sondage OpinionWay, 93% des recruteurs reconnaissent aux étudiants des facs de lettres, langues et sciences humaines d’excellentes qualités d’expression orales et écrites, et 71 % soulignent leur esprit de synthèse et d’analyse.


13


www.myavenir.fr

Zoom

Novembre -Décembre 2013 / #1

Articles : Damien Durand Image : Agence Prisme Pierre Jayet

Grenoble École de Management : si vous en rêvez… vous avez raison ! Enfin vous avez réussi ! Que ce soit après deux années de classes préparatoires, ou via un parcours parallèle ou une intégration en cours de cursus, vous avez rejoint la prestigieuse école de la capitale des Alpes, une des meilleures formation dans le domaine, hors écoles parisiennes, et qui titille même dans les classements la triplette HEC – ESSEC – ESCP-EAP.

Inutile de détailler l’ensemble des programmes, tous reconnus pour leur excellence académique. Mais un petit coup d’œil sur les chiffres montre à quel point l’établissement qui fêtera ses trente ans l’année prochaine a réussi à devenir une « machine », loin de l’image un peu « repliée » qu’ont certaines écoles de commerce de province : quasiment 7000 élèves, 700 enseignants, et 114 nationalités qui étudient dans la cinquantaine de programmes proposés, l’école grenobloise possède une taille et une offre de formations qui dépasse bon nombre de petites universités. Mais pousser les portes de cette école, ce n’est pas seulement accéder à l’excellence académique, c’est aussi découvrir une vie étudiante d’une richesse quasiment inégalable sur l’agglomération grenobloise. Difficile en effet de se prétendre une formation de management de haut niveau sans donner l’occasion aux étudiants de se

14

«tous reconnus pour leur excellence académique» frotter à l’organisation de leurs propres projets. Et dans le domaine, l’école s’est même fait un nom grâce à sa plus belle réussite : le GEM Altigliss Challenge. C’est l’autre


Zoom Articles : Damien Durand Image : Agence Prisme Pierre Jayet

excellence de l’école grenobloise : des étudiants capables d’organiser la plus grande compétition de ski et de snowboard d’Europe, réunissant plus de 1000 compétiteurs (!) de tout le continent pour se défier sur les pistes de Val d’Isère. Un projet monumental à l’échelle d’une seule école qui résume à lui tout seul l’ambition de la formation, au moins autant que le contenu de ses cours... Le scolaire c’est bien, l’extrascolaire c’est mieux Et parce que la vie associative est une composante incontournable de GEM et qu’elle ne se résume pas à la vitrine – aussi prestigieuse soit elle – du GEM Altigliss Challenge, les domaines d’activités extrascolaires des étudiants couvrent un champ d’action tel que vous aurez du mal à ne pas trouver votre bonheur. Outre les classiques – mais pourquoi s’en priver – associations regroupant les amateurs de jeux, de sports et d’organisation d’événements solidaires et humanitaires, l’école

est également connue pour prendre en charge la rédaction et la publication du fameux « Dahu », le guide incontournable de toutes les meilleures adresses grenobloises. Si cela vous rappelle un guide similaire conçu par une formation assez proche sur Lyon, c’est normal... Ajoutez à cela une activité associative qui vous rappelle aussi où vous êtes, puisque vous pourrez vous initier aux joies du trading de haut niveau avec une association dédiée à cette (parfois) lucrative activité et qui mettra à votre disposition rien de moins qu’une... salle de marché dans les murs de l’école. Mais si vous êtes du genre à avoir la bougeotte et à vouloir exercer vos talents loin, très loin de votre camp de base, vous êtes là aussi bien tombé puisque la Grenoble Ecole de Management est sans doute l’une des grandes écoles de commerce qui, hors région parisienne, possède le plus beau potentiel à l’international. Pousser les portes de la rue Pierre Semard, c’est déjà

être certain de passer au minimum un semestre à l’étranger, avec un nombre de partenariat étranger qui dépasse allègrement... la centaine d’établissements. Trois décennies d’existence n’ont certes pas encore permis à l’établissement alpin de bousculer les écoles parisiennes, mais si ces dernières regardent dans le rétroviseur, elles voient s’approcher de plus en plus vite l’ambitieuse institution grenobloise, qui doit en plus croiser le fer avec l’EM Lyon, l’autre poids lourd national de la région Rhône-Alpes. Et si vous voulez malgré tout sentir le souffle de la capitale sur vos études, votre formation vous mènera peut-être sur le nouveau campus que la GEM a inauguré dans le XVIe arrondissement de Paris (en partenariat avec l’EM Normandie) pour y localiser une partie de ses cursus et son futur showroom dédié aux technologies du futur. Futur... un mot qui va décidément très bien avec la trajectoire de l’école grenobloise.

15


www.myavenir.fr

Partir

Novembre -Décembre 2013 / #1

Articles : Damien Durand Image : DR

Buenos Aires : c’est l’Amérique ! Presque quinze après la crise qui a mis le pays à genoux, l’Argentine a gardé son attrait intact auprès d’une partie des étudiants et des jeunes actifs qui rêvent toujours de traverser l’Atlantique. Capitale de ce vaste pays qui reste méconnu, Buenos Aires attire une grande partie de ces expatriés. Côté académique, si vous envisagez de parfaire votre formation ou votre espagnol – évidemment obligatoire – il y a de très fortes chances que vous vous retrouviez au sein d’une des formations de la Universidad de Buenos Aires.

16

Pourquoi ? Parce que la structure regroupe la bagatelle de... 300 000 étudiants, ce qui en fait la deuxième plus grosse université du continent. Inutile de dire qu’à peu près toutes les formations possibles existent au sein de cette structure qui est une référence naturelle pour de nombreux Argentins. Mais si vous envisagez de poursuivre – ou de débuter ! – une carrière à Buenos Aires, une multitude de choix est possible, les Français étant en effet appréciés et reconnus dans des domaines aussi diversifiés que le marketing, l’hôtellerie ou le commerce international. Attention cependant aux illusions : même si


www.myavenir.fr

Partir Articles : Damien Durand Image : DR

Administration Pays : Argentine Maire : Mauricio Macri

Démographie Population : 3 050 728 hab. (2007) Densité : 15 028 hab./km2 Population de l’a gglomération 14 500 000 hab. (2012)

Géographie Altitude : 20 m Superficie : 20 300 ha = 203 km2

Divers Monnaie : Peso argentin (ARS​) Fondation : 1536 Fondateur : Pedro de Mendoza (1536) Juan de Garay (1580)

Ambassade 6, rue Cimarosa 75116 Paris Tél : 01 44 05 27 00 Fax : 01 45 53 46 33

l’Argentine reste un pays où l’activité économique est bien présente, le pays et sa capitale restent encore fragiles économiquement et le salaire moyen n’est que 4500 pesos mensuels, soit environ... 550 euros. Assez de quoi vivre à Buenos Aires certes, mais pas de quoi assurer votre fortune.

D’autant que les congés dans le pays sont réduits à portion congrue : deux semaines seulement... Mais si le salaire moyen ne peut guère se mesurer à l’aune des standards internationaux des pays développés, il permet de vivre dans

un confort matériel relatif à Buenos Aires. La colocation, assez répandue, vous permettra de trouver un appartement partagé pour un prix autour de 2000 à 3000 pesos (de 250 à 300 euros environ) parmi les nombreuses locations temporaires proposées. Sachez cependant qu’une

«la Universidad regroupe la bagatelle de... 300 000 étudiants» 17


www.myavenir.fr

Partir

Novembre -Décembre 2013 / #1

Articles : Damien Durand Image : DR

location longue durée, pour ceux qui veulent réellement s’installer, est plus complexe à dénicher : des temps d’engagement souvent longs et l’obligation d’un garant sont la norme. Une fois bien installé vous pourrez alors profiter de la vie festive et culturelle de Buenos Aires qui ne déroge pas à sa réputation : riche, animée et surtout... nocturne ! Inutile en effet de vous presser le soir pour manger, les événements à destination des jeunes commencent rarement avant minuit. Si vous êtes un couchetôt, changez donc immédiatement de destination pour votre année à l’étranger... Les Français d’ailleurs, qui ne sont pourtant pas réputés pour être les Européens les plus austères, ont même parfois la réputation d’être un peu « froids » face à des Argentins

18

Info en plus

«une insertion facile dans la vie locale» chaleureux et communicatifs. Mais, au-delà de cette petite différence culturelle, Buenos Aires reste une ville accessible, avec peu de codes comportementaux pour vivre convenablement. Une légèreté qui assure, en principe, une insertion facile dans la vie locale. Et cela d’ailleurs dans tout le pays, le

sens de l’ambiance chaleureuse et nocturne étant un trait commun partagé dans tous le pays. Tenez-vous donc près si vous voulez prendre un peu l’air de la campagne argentine, passée une certaine heure vous replongerez dans le bouillonnement local.

Plus que le foot ou le tango – oui c’est cliché – ce qui envahit les rues de Buenos Aires tous les jours c’est... la viande de bœuf ! Partout en ville, dès dix heures du matin, une odeur de grillade interpelle le non-initié. Et pour cause, la viande de bœuf (dite juste « la viande  », préciser bœuf est quasi superflu) est le plat absolument incontournable de tous les restaurants populaires, dans une ville qui propose d’ailleurs assez peu d’établissements de cuisine «  exotique  » (très peu de restaurants chinois, indiens ou orientaux). Et si vous êtes végétarien ? Désolé...


Interview Articles : Damien Durand Image : DR

Fanny Dumond, 35 ans, employée d’une agence de voyage, à Buenos Aires depuis cinq ans, et auteure du blog destinatiobuenosaires.blogspot.com.ar

« Cette ville offre un bon intermédiaire entre l’ Europe et les autres pays sudaméricains, plus éloignés de l’ Europe. » AVL : Pourquoi vous êtes vous expatrié à Buenos Aires ? Comptez-vous y rester durablement ? Fanny Dumond : Deux voyages préalables m’ont convaincue de m’y installer, pour le contact avec les Argentins, cette «joie de vivre» qui leur est caractéristique, une flexibilité et une ouverture d’esprit qui manque à la France. Je pense donc prolonger l’expérience argentine encore pour un moment AVL : Qu’est ce que vous préférez dans cette ville que vous ne retrouveriez pas ailleurs ? FD : Un certain côté suranné de la ville, une offre culturelle immense, une société moins matérialiste et davantage tournée vers les relations humaines, sa situation idéale pour rayonner dans le pays et même en Amérique latine. Cette ville offre un bon intermédiaire entre l’Europe et les autres pays sud-américains, plus éloignés de l’Europe. AVL : Selon vous, pourquoi de plus en plus de Français semblent attiré par Buenos Aires et l’Argentine ? Le «feeling» particulier qui attire les gens est il réel ? FD : Amateurs d’organisation, s’abstenir! Rome est une ville chaotique ou l’on trouve souvent que rien ne marche  : transport, administration... Si vous êtes d’un naturel impatient, allez ailleurs! AVL : Le «feeling» particulier qui attire les gens dans cette capitale mythique est-il conforme à la réalité une fois sur place ? CV : La réalité est bien conforme au sentiment que l’on a de la ville et du pays. Je conseille cependant aux Français de voyager d’abord en Argentine ou dans le continent avant de commencer à voyager car les salaires sont bien sûr plus bas qu’en France et un salaire argentin, pour débuter, ne permet pas de se déplacer très longtemps, financièrement parlant et aussi en terme de temps, vu les vacances réduites.


www.myavenir.fr

Zoom

Novembre -Décembre 2013 / #1

Articles : Damien Durand Image : DR

Métiers du management : un peu de formations, beaucoup de qualités Intéressé par les métiers du management ? Voici quelques pistes pour vous aider à faire le tri parmi les nombreuses formations existantes, et les conseils d’un professionnel pour savoir si le secteur est fait pour vous !

20

La voie royale : les écoles de commerce A l’ouest, rien de nouveau, les grandes écoles de « commerce » sont aussi les meilleures formations pour ceux qui veulent se lancer dans le management, et notamment à un niveau qui dépasse les frontières. Selon le cabinet SMBG, parmi les dix meilleures formations à Bac +5 dans le domaine du management international, huit proviennent des grandes écoles de commerce. No comment.

si l’Université Dauphine (Paris) est reconnue comme largement au niveau des grandes écoles, les Instituts d’Administration des Entreprises tiennent hautement la corde dans le domaine du management du droit des affaires, de la distribution ou du marketing.

La voie alternative : les IAE et… la fac ! Parce qu’il n’y a pas que les grandes écoles dans la vie, et qu’au-delà de la dixième place parmi ces formations, la hiérarchie avec l’université devient moins marquée, elle recèle aussi quelques excellentes formations… à condition de fouiller un peu ! Ainsi,

«Souvent décriée mais offrant une vraie alternative»

La voie ambigüe : les écoles privées post-bac Souvent décriée mais offrant une vraie alternative, les écoles post-bac peuvent être envisagées, mais avec

une grande prudence. Primo, car ces formations restent d’un niveau très inégal, et qu’il faut les aborder avec un vrai sens critique. N’hésitez donc pas à mener votre petite enquête sur l’insertion réelle des diplômés de ces écoles et de la reconnaissance du diplôme. Secundo, car le choix de se lancer dans une discipline comme le management juste après le bac demande d’être sûr de son choix là où les autres formations permettent de se frotter à d’autres disciplines au préalable.


Zoom Articles : Damien Durand Image : DR

La voie courte : BTS, DUT et Licence pro Les filières courtes dans le management sont nombreuses, et sont généralement de bonnes voies pour rapidement pénétrer le monde du management. Ayant pour eux une certaine ancienneté, une lisibilité claire, et une bonne implication dans le monde du travail – via stages et alternance – elles ouvrent de vraies opportunités. Attention cependant : l’écart avec les formations « grandes écoles  » reste très élevé, et si les filières courtes permettent de rentrer rapidement dans une carrière, l’écart en terme de niveau de salaire est réel. Les études de management, c’est vraiment fait pour vous ? Les formations sont nombreuses, souvent bien ficelées et attractives pour bon nombre de candidats. Pourtant, beaucoup d’étudiants sont déçus des filières de management. La faute souvent à une méconnaissance de soi, et des exigences demandées pour devenir manager, qui est une fonction exigeant de vraies compétences et une personnalité particulière. Pour savoir si ce domaine, qui semble pourtant vaste et fédérateur, est vraiment fait pour vous, sachez vous poser quelques questions. 1 – Est-ce que j’aime prendre des décisions rapidement ? Dans les études comme dans la vie professionnelle le management c’est d’abord la capacité de trancher constamment entre plusieurs options. Comme vous serez amené, au cours d’un cursus de management, à probablement monter des projets en relative autonomie, vous aurez beaucoup de mal à briller et à vous épanouir si vous êtes du genre à « laisser les autres décider ». 2 – Est-ce que j’aime le contact avec les autres ? Cela paraît presque une évidence… Et pourtant les surprises à l’arrivée sont nombreuses. Le management, c’est par définition l’interaction avec l’autre. Pour s’épanouir dans une formation de management, il faut donc apprécier le travail en équipe, les projets collectifs, et être capable de savoir se manifester personnellement lors d’une démarche commune. Si vous êtes du genre timide, voire « transparent », mieux vaut réfléchir à votre volonté de faire du management, vous risquez de vous sentir écrasé et peu valorisé. A moins bien sûr que vous soyez prêt à travailler sur vous sur ces questions et à réveiller le leader qui sommeille en vous… 3 – Est-ce que j’accepte le manque de visibilité ? Le taux d’emploi net à la sortie d’une grande école de management est à la baisse cette année à 78 % (il était encore de 83 % il y a un an). Il reste cependant encore élevé, mais les études de management vous dirigent mois naturellement vers un poste précis, ces métiers reposant aussi par définition sur la personnalité des candidats à l’emploi, et la conjoncture à un moment donné, plus en tout cas que les écoles d’ingénieurs qui peuvent vous former à des outils précis. Cette capacité à s’adapter à un marché du travail fluctuant, sans réelle visibilité lorsque vous commencez votre cursus, est une des clefs pour se sentir bien dans une école de management.

21

5


Novembre -Décembre 2013 / #1

www.myavenir.fr

Zoom Articles : Damien Durand Image : DR

INTERVIEW Éric Huignard Fondateur et président de la société SOS Fichiers Groupe HSK Partners

AVL : Quels sont, de votre expérience, et audelà des seules questions des qualifications, les qualités qui font un bon manager ? Est-ce que cela «s’apprend»  ? Éric Huignard : Un bon manager est un professionnel qui sait transcrire dans ses équipes le message de l’entreprise. Il doit savoir faire comprendre et faire adhérer aux projets, tout en sachant rester à l’écoute, et parfois, en sachant déléguer. Cela peut s’apprendre dans le cas d’une formation car derrière ces comportements il y a de vraies méthodes précises, notamment dans la manière de gérer des entretiens. Et effectivement, les écoles de commerce – qui sont aussi des écoles de management – sont théoriquement les meilleures formations. AVL :Vous êtes-vous vous même dirigé vers le management par choix, où est-ce un aléa de carrière qui vous a dirigé vers le management ? EH : J’ai toujours été un manager dans l’âme, y compris au cours de ma jeunesse, ou dans ma pratique sportive. C’était quelque chose de très marqué en moi. Mais cela ne veut pas dire que je suis un bon ou un mauvais manager... AVL : Comment avez-vous vu évoluer le management au cours de votre carrière  ? Quelles sont les nouvelles problématiques qui sont apparues ? EH : Je suis manager depuis quarante ans. Avant, on gérait de la croissance, depuis la crise on gère surtout des problèmes ! Il y a une vraie exigence de compétences dans le management de crise, ce qui est éminemment complexe. C’est cela qui a changé. A l’époque de la croissance, quand le seul souci était de distribuer des augmentations, les choses étaient plus simples. Encore qu’un bon manager de crise ne s’en sortira pas forcément aussi bien si la situation économique s’arrange.

22

AVL : Quels conseils donneriez-vous à un jeune étudiant qui souhaite attaquer des études de «management»  ? Comment savoir si on est «fait pour ça»  ? Quels pièges éviter ? EH : Je conseille à un jeune qui lance dans une formation de management d’intégrer toutes les structures étudiantes, comme les BDE par exemple, pour apprendre à gérer, à manager, des projets. En tant que recruteur, si je vois un jeune qui n’a jamais fait cette démarche, je trouverais cela suspect. Mais un étudiant doit aussi garder son sens critique visà-vis de son école, car une formation supérieure, ça reste d’abord un commerce, et on peut attirer des élèves en leur faisant prendre la grosse tête, alors que le management c’est aussi l’humilité et savoir prendre des coups.

« Il y a une vraie exigence de compétences dans le management de crise »


23


Articles : Damien Durand Image : DR

Novembre -Décembre 2013 / #1

www.myavenir.fr

Découvrir

Une exposition : La biennale de Lyon Comme son nom l’indique, la biennale revient tous les 2 ans avec en alternance : biennale de la Danse, biennale d’Art Contemporain. Cette année, c’est art contemporain, avec son lot de questions, d’incongruité, bref, tout ce qui fait le charme de l’art contemporain. Bien sûr, vous pouvez visiter la Sucrière (dans le nouveau quartier des Docks-Confluence) ainsi que le Musée d’Art Contemporain (Cité Internationale) qui donnent le « la » de cette formidable exposition. Mais de nombreux lieux de la ville collaborent à l’évenement, et parfois des lieux relativement inattendus. Ainsi, l’Eglise Saint Just ou la Chaufferie de l’Antiquaille seront des endroits dans lesquels des performances d’artistes ou des expositions se dérouleront. Si vous n’avez pas la possibilité de visiter tous ces lieux les médias sociaux Facebook, Twitter, Tumblr et Instagram sauront vous montrer toutes les œuvres…il ne vous manquera que l’ambiance ! + d’informations : www.biennaledelyon.com

Une ville de la région : évian Situé au bord du lac Léman, Evian est mondialement connu pour son golf, son parc et bien sûr pour son eau  ! à plus de 2 heures de Grenoble ou de Lyon, cette ville thermale située dans les Alpes saura vous plaire par son côté bord de l’eau. Nous vous conseillons ainsi de visiter le front de lac, cette agréable promenade qui permet depuis le centre nautique jusqu’au port de plaisance d’Evian, de découvrir la ville et la nature. Au loin, de l’autre côté du lac c’est la Suisse ! Côté ville, il faut jeter un coup d’oeil aux monuments représentatifs de la ville, L’Hôtel de ville - ancienne résidence des

Frères Lumière, le Casino, ou l’ensemble des Bains. L’architecture s’y décline dans un style néo-classique. Les thermes sont devenus Le Palais Lumière, un centre d’exposition et de congrès dans lequel une exposition «  L’idéal Art Nouveau » est présentée jusqu’au 12 janvier 2014. Pour une journée à Evian, il sera plutôt agréable de partir déjeuner dans un restaurant au bord de l’eau et pour un bon rapport qualité-prix, nous vous conseillons le Tibetan Café (à faire plutôt quand la terrasse est conseillée !) où pour une vingtaine d’euros vous déjeunerez dans un cadre « bord de l’eau » à un prix raisonnable.

Tibetan Café - 120, rue du Lac | Neuvecelle, Evian-les-Bains

24


www.myavenir.fr

25


Novembre -Décembre 2013 / #1

www.myavenir.fr

Détente Horoscope : Léo Daffi

Horoscope MOTS FLÉCHÉS force 2

Bélier du 21 mars au 20 avril

Il n’y a que vous pour décider où vous aller, pour fixer votre but et pour manifester votre volonté de réussir.

Taureau du 21 avril au 21 mai

Si vous croyez pouvoir exceller et réussir quelque chose, vous devez tenter l’expérience.

Gémeaux

du 22 mai au 21 juin

La zen’attitude doit savoir gagner le cœur de Gémeaux que vous êtes ! Un bon matin, vous chevaucherez un rayon de solei.

Cancer

du 22 juin au 22 juillet

Passionnez-vous pour ce que vous faites. Plus vous vous sentirez concerné par votre travail, plus vous vous y intéresserez, et plus il vous fera facilede l’accomplir.

Lion du 23 juillet au 23 août

Le monde semble particulièrement beau ce mois-ci ! Sentez votre âme sourire à l’intérieur.

Vierge du 24 août au 23 septembre

Un compliment placé au bon moment et au bon endroit, est aux enfants ce que le soleil est aux fleurs…

Balance du 24 septembre au 23 octobre

Prenez conscience de l’instant présent. Ayez le sentiment qu’à cet instant, rien ni personne ne peut vous empêcher d’être heureux.

Scorpion du 24 octobre au 22 novembre

Ne craignez pas les critiques, mais soyez prêt à les accepter si vous avez une idée nouvelle à offrir.

Solution

Sagittaire du 23 novembre au 21 décembre

dans le

Faites un compliment sincère à quelqu’un, c’est un nouvel éclair d’encouragement.

prochain

numéro

Capricorne du 22 décembre au 20 janvier

Dites-vous: je vais être heureux ce mois-ci: que le ciel soit nuageux ou gris: peu importe ce qui entravera ma vie.

Verseau du 21 janvier au 18 février

Vous ne changerez jamais tant que vous pourrez rire de vous-même et voir les merveilles de la vie avec vos yeux d’enfants. Restez comme vous êtes car vous forcez l’admiration de quelques uns.

Poissons du 19 février au 20 mars

La vie est semblable à une saison constituée de joutes, et certaines défaites sont inévitables. Vous n’avez pas à gagner tous les matchs pour être champion.

26

Sudoku

1 9 6

FACILE

2

En partant des chiffres déjà inscrits, remplissez la grille de manière à ce que chaque ligne, chaque colonne et chaque carré de 3 par 3 contiennent une seule fois les chiffres de 1 à 9.

Solution dans le prochain numéro

7

4 3 8 4

5

3 6 1 7

9 5 4

8 6

2 1

Continuez ‡ jouer sur www.sudokustar.fr


Novembre -Décembre 2013 / #1

www.myavenir.fr

Agenda Articles : Aurore Galves Image : DR

Du 2 Novembre au 28 Juin 2014 Spectacle Et si on improvisait l’histoire ?

Présentation : Le 1er samedi de chaque mois à 22h, vivez un condensé des plus grands moments de la Grande Histoire, revisités par une équipe de comédiens improvisateurs Adresse : Théâtre lulu sur la colline 60 rue Victor Lagrange 69007 Lyon 7ème

Du 15 au 17 Novembre Salon Salon du Chocolat

Présentation : un week end de dégustation Adresse web : http://www. chocolatdesalpes.com/ Adresse : Alexpo – 401 Avenue d’Innsbruck 38100 Grenoble

Samedi 16 Novembre Salon Salon Formations Artistiques et Communication

Présentation : Une journée pour découvrir des filières et des diplômes artistiques dans votre région Adresse web : www.letudiant.fr Adresse : Cité Internationale, Forum 6 - 50, quai Charles-de-Gaulle, 69463 Lyon

Salon

Du 22 au 24 Novembre 2013

pour comprendre l’enseignement supérieur et choisir votre poursuite d’études

Salon

Adresse web : www.letudiant.fr Adresse : Parc des expositions - Hall A - 31, bouleard Jules-Janin, 42001 Saint-Eienne

Salon spécial Santé, Social et Paramédical de Lyon

Présentation : Un salon pour découvrir les métiers et formations des secteurs de la santé et du social

Salon Créateurs de Lyon

Adresse web : www.letudiant.fr Adresse : Cité internationale, Forum 5 - 50, quai Charles-de-Gaulle, 69463 Lyon cedex 06

Présentation : Exposition d’une mode élégante et décontractée, des objets déco chics & graphiques, des accessoires vintage, des toiles & luminaires contemporains … Adresse web : http://id-dart.com Adresse : L’embarcadère – 13 Bis Quai Rimbaud 69002 LYON

Spectacle

Du 23 au 24 Novembre Salon Esperluette, salon du livre

Présentation : L’occasion de rencontrer de nombreux auteurs autour de débats, de dédicaces et d’animations pour tous

Inconnu à cette adresse

Présentation : Thierry Lhermitte et Patrick Timsit endossent le rôle de deux amis d’enfance vivant la 2ème guerre modial dans une adaptation du chef d’œuvre de Kressmann Taylor.

Adresse web : http://www.esperluettecluses.fr Adresse : Parvis des Esserts – 36, rue de Marcelle 74300 Cluses

Adresse : Radiant Bellevue - 1 rue Jean Moulin 69300 Caluire-et-Cuire

Vendredi 25 Novembre

Mercredi 20 Novembre

Cinéma Concert

MERCREDI 23 Novembre

Louis Bertignac

Présentation : de 20h30 à 22h30 au Transbordeur

Concert

Adresse : Le transbordeur - 3 boulevard de la bataille de Stalingrad 69100 Villeurbanne

Le Ciné Night Club

Présentation : Un rendez-vous 100% ciné célébrant la musique et le cinéma avec une projection de deux films autour des Daft Punk, groupe français de musique électronique. Adresse web : http://www.allocine.fr Adresse : Pathé Lyon – Bellecour - 79, rue de la Republique 69002 Lyon

Du 21 Novembre au 1er Décembre Culturel -M-

Présentation : Trois ans après le voyage lunaire “Mister Mystère”, -M- sort une épopée solaire et rêve d’un tour de la terre.

Salon Salon des Grandes écoles

Présentation : Une journée pour comprendre les concours d’accès aux grandes écoles Adresse web : www.letudiant.fr Adresse : Cité internationale, Forum 4 - 50, quai Charles-de-Gaulle, 69463 Lyon cedex 6

Festival à nous de voir !

Présentation : Une large variété de films diffusée pour votre plus grand plaisir (science-fiction, documentaires, …), à vous de voir ! Adresse web : http://www.anousdevoir.com Adresse : Théâtre de la Renaissance - 7 rue Orsel 69600 OULLINS

Adresse web : http://www.labo-mmusic.com/ Adresse : La Halle Tony Garnier - 20 Place docteurs Charles et Christophe Mérieux, 69007 Lyon

Concert

Du 23 au 24 Novembre Salon Salon de l’étudiant de Saint Etienne

Présentation : Deux journées

28

Vendredi 29 Novembre

Abd al Malik

Présentation : De 20h30 à 22h au théâtre de Vénissieux Adresse : Théâtre de Venissieux - 8 Boulevard Laurent Gérin, 69200 Vénissieux


Novembre -Décembre 2013 / #1

www.myavenir.fr

Agenda Articles : Aurore Galves Image : DR

Du 30 Novembre au 1er Décembre

d’études. Adresse web : www.letudiant.fr Adresse : Halle Tony-Garnier - 20, place des Docteurs-Mérieux Lyon 7ème

Salon Japan Touch Festival

Présentation : 10 000m2 dédiés à la culture Japonaise Adresse web : http://www.asiexpo.com/ japantouch/ Adresse : Eurexpo Lyon - av Louis Blériot 69680 Chassieu

Tricky

Présentation : Toujours imprévisible sur scène, le bad boy anglais TRICKY est de retour au Transbo. Adresse web : http://www.trickysite. com/ Adresse : Transbordeur - 3 Boulevard de Stalingrad, 69100 Villeurbanne

Vendredi 13 Décembre Spectacle

Du 14 au 16 Février 2014 Culturel Fête de Livre à Bron

Présentation : Grande foire littéraire permettant une rencontre passionnée entre auteurs et lecteurs. Adresse web : http://www. fetedulivredebron.com Adresse : école de santé des armées 331, av. général de gaulle 69500 Bron

Du 21 au 22 Février 2014

Du 2 au 3 Décembre E-SALON

Salon Salon de l’apprentissage et de l’alternance de Lyon Claudia Tagbo Crazy

Présentation : de 20h30 à 22h30 au Transbordeur. Adresse : Le Transbordeur - 3 boulevard de la bataille de Stalingrad 69100 Villeurbanne Salon virtuel www. salonmyavenir.com

Présentation : premier salon virtuel d’orientation destiné aux lycéens et étudiants de l’académie de Lyon Adresse web : www.salonmyavenir.com

Jeudi 19 Décembre

Présentation : Deux journées pour tout connaître des atouts et des contrats en l’alternance Adresse web : www.letudiant.fr Adresse : Palais du Commerce - Salle de la Corbeille, 20, rue de la Bourse 69002 Lyon

Créativa – Salon des loisirs créatifs

Présentation : 4 jours pour faire le plein d’idées créatives ! Adresse web : http://www.creativa-grenoble.com/ Adresse : Alpexpo – 401 avenue d’Innsbruck 38100 Grenoble

Samedi 11 Janvier 2014 Salon Salon studyrama des études supérieures de Grenoble

Présentation : une journée pour trouver sa formation de Bac à Bac +5 et réussir son orientation. Adresse web : http://www.studyrama.com Adresse : Ancien Musée de Peinture – 9 place de Verdun 38000 Grenoble

Samedi 14 Décembre

Concert

Du 6 au 9 Décembre

Salon

Jeudi 23 Janvier 2014

Salon de l’étudiant La Roche sur Foron

Présentation : Le rendez-vous de votre rentrée pour choisir votre future formation.

Culturel

Max Boublil

Présentation : de 20h à 22h à la Bourse du Travail.

Adresse web : http://www.letudiant.fr Adresse : Parc des Expositions, Hall A - Rue des Centaures, 74800 La Roche-sur-Foron

Adresse : La Bourse du Travail - Place Guichard 69003 Lyon 3ème Fête des Lumières

Présentation : Visitez Lyon illuminée de mille feux

jeudi 13 Décembre concert

30

Du 17 au 19 Janvier 2014

Depeche Mode

Du 30 Janvier au 2 Février 2014

Salon Salon

Salon du l’étudiant de Lyon

Présentation : Trois journées pour comprendre l’enseignement supérieur et choisir votre poursuite

Concert

Créativa – Salon des loisirs créatifs

Présentation : de 20h à 22h30 à la Halle Tony Garnier Adresse : La Halle Tony Garnier - 20 place Docteurs Charles et Christophe Mérieux 69007 Lyon 7ème



086avlyon 32