Issuu on Google+

Janvier 2010

EDITO 2010, L’ANNEE DE MYTWIP Notre moteur de veille technologique est de plus en plus adopté. La version actuelle de la plateforme permet en effet de répondre aux besoins de veille des entreprises et institutions. Tous reconnaissent l’utilité d’effectuer une veille de manière régulière et efficace. Plusieurs pôles de la Région l’ont déjà adopté afin de l’exploiter en interne sur des sujets technologiques clés et d’offrir ce service à leurs membres. De plus, notre solution est mise à disposition d’entreprises, administration, acteurs universitaires et laboratoires de recherche de l’agglo-mération de Toulon dans le cadre du projet PACA Labs.

A la suite de ce document, vous trouverez l’historique des newsletters émises tout au long de l’année précédente. INFORMATION COEXEL Newsletter est une publication mensuelle gratuite spécialisée dans les domaines de la nanoélectronique, de l’optiquephotonique et de la RFID électronique organique. Les articles donnent un panorama des découvertes scientifiques les plus marquantes, des dernières tendances technologiques et de l’évolution des marchés d’application innovants.

Pour toute nouvelle inscription ou pour informer vos collaborateurs, merci de remplir le formulaire ICI

Contact@coexel.com www.coexel.com

NANOTECHNOLOGIE / OPTIQUE-PHOTONIQUE / ELECTRONIQUE AVANCEE Prédire l’imprévisible pour orienter la conception en nanoélectronique Publié le : 29 Novembre 2009 | Par : Univ. of Glasgow Des scientifiques du National e-Science Centre ont mis au point une technologie permettant d’aider les designers de micro-puces à concevoir les circuits intégrés du futur. Ces travaux ont lieu dans le cadre d’un projet pilote de plusieurs millions de livre-sterlings, appelé NanoCMOS. Ce projet se déroule en collaboration entre plusieurs universités UK. Les chercheurs ont développé des outils de simulation tirant avantages des grilles informatiques (‘grid computing’). Il s’agit d’une infrastructure virtuelle constituée d'un ensemble de ressources informatiques autonomes et hétérogènes. Ce modèle permet de prédire comment des milliards de nano-transistors fonctionneront au sein d’un circuit, sachant que chacun de ces nano-transistors possèdent ses propres caractéristiques. Ces simulations devront aider à faire face au problème de la variabilité statistique au sein des transistors, qui constitue un obstacle majeur au dimensionnement des puces CMOS de prochaines générations. Entre transistors, les différences proviennent d’imprévisibles variations à l’échelle atomique. Ces variations apparaissent à cause du nombre et de la position aléatoires de dopants discrets, comme le montre l’image ci-contre. Selon l’équipe, de nouvelles approches de conception prenant en compte la variabilité statistique sont nécessaires afin de continuer à diminuer la taille des transistors pour y développer des circuits toujours plus puissants. Les transistors à échelle nanométrique se trouvent au cœur de nos ordinateurs, téléphones portables, voitures, téléviseurs et consoles, et ils jouent un rôle crucial dans la vision britannique de l'économie numérique. + Lire la suite

Les photons filmés à l’aide d’électrons Publié le : 18 Décembre 2009 | Par : Caltech Media Des chercheurs du California Institute of Technology ont pu suivre et visualiser en temps réel de la matière échelle nanométrique. Cela a été obtenu grâce à une technique de microscopie électronique 4D, développé au sein du Physical Biology Center du Caltech. Conceptuellement, cette technique repose sur l’interaction entre électrons et photons. Les photons produisent un champ évanescent au sein des nanostructures, et les électrons peuvent récupérer de l'énergie à partir de ces champs, ce qui les rend ainsi visibles. Dans ce qui est qualifié de microscopie électronique à champ proche photo-induite (PINEM), certains matériaux continuent de rayonner pendant quelques dizaines ou centaines de femtosecondes après avoir été frappés par une impulsion laser. Lors de leurs expériences, les chercheurs ont illuminé des nanotubes de carbone et des nanofils d’argent avec de faibles pulses de lumière laser et des électrons ont été envoyés. Durant la période de persistance du champ évanescent, seulement certains électrons ont récupéré une quantité discrète d’énergie. Comme le montre l’image cicontre, le nombre d'électrons montrant ce changement est plus frappant si le timing est parfait, c'est à dire si les électrons passent devant le matériau lorsque le champ est le plus fort. La puissance de cette technique réside dans le fait de pouvoir visualiser le champ évanescent en sélectionnant les électrons ayant gagné de l’énergie, mais aussi d’observer les nanostructures grâce aux autres électrons. Du point de vue de la physique fondamentale, le principe est intéressant, car, du fait du décalage entre l'énergie et la quantité de mouvement des électrons et des photons, on ne s’attendait pas à un effet PINEM assez fort pour le visualiser en temps et en espace. Selon les experts, cette technique d'imagerie ouvre de nouvelles perspectives pouvant impacter les domaines de la plasmonique, photonique et les disciplines connexes. + Lire la suite


Janvier 2010