Page 1

Salle de consommation de drogue L’ exemple de la salle Baluard à Barcelone

Delphine Vaisset / Cocktail Santé


SALLE BALUARD: Entre espace de consommation et espace de sociabilisation A  deux  cent  mètres  de  la  fameuse  «  Rambla  »  de  Barcelone,  dans  le  quartier  touristique  «    El  Raval  »  se  trouve  la  salle  Baluard,  espace  de   consommation  supervisé  à  moindre  risque.     La  salle  Baluard  a  ouvert  ses  portes  en  décembre  2004  sous  l’impulsion  de  l’agence  de  santé  publique  de  Barcelone.   C’est  une  équipe  multidisciplinaire  d’une  trentaine  de  personnes  qui  reste  à  la  disposition  des  usagers  afin  de  répondre  à  leurs  besoins   sanitaires  et  sociaux  en  leur  offrant  un  meilleur  accès  aux  soins  et  en  les  aidant  au  quotidien.    L’objectif  est  d’agir  pour  limiter  les  risques   inhérents  à  la  consommation  de  drogue.     Les  deux  salles  (une  salle  d’inhalation  et  une  salle  d’injection)  proposent  du  matériel  stérile  et  disposent  du  personnel  adéquat  pour  permettre   de  réduire  les  risques  liés  à  la  prise  de  substances  (contamination  par  le  VIH  ou  l’hépatite  C),  les  risques  de  surdosage  ou  overdose  (un  kit  de   survie  est  à  disposition  pour  pouvoir  agir  au  plus  vite  en  cas  d’overdose).     Outre  l’aspect  médico-­‐social,  les  usagers  disposent  d’un  espace  de  douches  et  peuvent  recevoir  des  vêtements.  Ils    peuvent  aussi  participer  à   des  activités  ludiques  ou  sportives.  Deux  fois  par  jour,  des  éducateurs  préparent  des  boissons  chaudes  et  des  encas,  souvent  les  seules  choses   que  mangeront  les  usagers.     Bien  sûr  les  problèmes  de  violence  restent  présents  car  il  est  difficile  de  savoir  comment  peut  réagir  un  usager  en  état  de  manque.  Mais   l’équipe  a  mis  en  place  des  règles  de  vie  pouvant  exclure  un  usager  en  cas  de  mauvaise  conduite.  C’est  un  moyen  de  les  confronter  à  un   règlement  qu’ils  doivent  respecter  et  ainsi  leur  permettre  de  garder  un  cadre  de  vie  malgré  leur  marginalisation.     Outre  la  tranquillité  sociale  que  ces  salles  ont  apportée  (du  fait  que  les  consommateurs  se  droguent  à  l’intérieur  et  non  dans  la  rue),  la   présence  de  ces  salles  a  fait  diminuer  les  morts  par  overdose  (aucun  mort  dans  une  salle  de  consommation)  et  a  réduit  de  manière  significative   la  transmission  du  VIH.     La  salle  Baluard  est  un  lieu  de  vie,  de  proximité  où  se  côtoient  le  personnel  et  les  usagers  créant  des  liens  forts  entre  chacun.  Bien  qu’on  puisse   y  consommer  de  la  drogue  en  limitant  les  risques  sanitaires,  c’est  avant  tout  un  lieu  de  socialisation.  Les  acteurs  de  la  salle  tentent  d’éduquer  le   consommateur  en  le  responsabilisant  et  le  sensibilisant  à  une  hygiène  de  vie.  Ainsi  cela  lui  permet  de  maintenir  un  lien  social  et  d’éviter  de  se   couper  totalement  de  la  société.   Delphine Vaisset


Les éducateurs sont à l'écoute des usagers et restent présents s'ils ont besoin de dialogue ou d'aide pour remplir des papiers.


Portrait de deux consommateurs dans la salle d'injection.


L'usager peut rester durant 30 min dans la salle d'inhalation pour fumer l'hĂŠroĂŻne (45 min pour la cocaĂŻne). Il doit ensuite attendre au moins 30 min pour pouvoir consommer de nouveau dans la salle


La salle Baluard receptionne le courrier des usagers qui souhaitent laisser une adresse

Lors de chaque passage d’un consommateur, Anna (ou son collègue) note son numéro d’indentification, l’heure d’entrée et de sortie ainsi que ce qu’il va consommer.


Deux fois par jour, deux éducatrices de rue font le tour du quartier El Raval pour ramasser les seringues usageées et discuter avec le voisinage pour le sensibiliser à l'action de la salle Baluard.


Matériels utilisés pour préparer les kits qui seront mis sur les tables de chaque box de la salle d'injection. Il contient une seringue stérile, un récipient et du sérum physiologique pour préparer l'injection et de l'alcool pour se désinfecter.

L'usager peut rester 30 minutes dans la salle d'injection. C'est lui qui ramène sa drogue et il est interdit de faire du trafic à l'intérieur de la salle.

Une infirmière est présente chaque matin pour distribuer la méthadone aux usagers inscrits dans un programme spécifique.

L'aide soignante vérifie régulièrement les boites de seringues usagées pour les changer si besoin.


Un consommateur profitant du salon pour se reposer avant de repartir dans la rue.


Salle de consommation de drogue à Barcelone  

Ouverte en 2004 par l'agence de santé publique de Barcelone, la salle Baluard a pour objectif de limiter les risques sanitaires inhérents à...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you