Issuu on Google+

L'aphasie après un AVC - Information pour le patient, sa famille et ses amis Référence : http://www.strokengine.ca/

Auteurs : Geoffroy Hubert, Lic.K.; Nicol Korner-Bitensky, PhD OT Collaboratrices : Jennifer Sweeney, M.S., CCC-SLP, S-LP(C), Fondatrice du BC Aphasia Centre; Aura Kagan PhD - Aphasia Institute -, Anne Huberlant, orthophoniste.

Qu'est-ce que l'aphasie? L'aphasie est un problème de langage et de communication. L'aphasie peut rendre difficile la compréhension ou la production d'un message verbal. Elle peut également affecter la capacité de lire et/ou d'écrire. L'aphasie est courante après un AVC, elle affecte environ 30 % des personnes. Le cerveau se compose de deux parties appelées hémisphères, chacune contrôlant diverses activités. Deux zones ont été identifiées comme étant responsables du langage :

Une zone est responsable de la compréhension du langage, par la lecture ou l'écoute. L'autre est responsable de l'expression écrite ou orale.

Adapté de: http://library.thinkquest.org/4371/media/nervoussys2.jpg

Comment l'aphasie affecte-t-elle les gens? La manière dont l'aphasie affecte chaque personne dépend de la zone du cerveau qui a été atteinte et de l'étendue de la lésion. Certaines personnes ayant une aphasie légère ont de la difficulté à s'exprimer. Par exemple, elles peuvent éprouver de la difficulté à nommer le mot correspondant à un objet. Ainsi, elles peuvent commencer une phrase comme : "J'aimerais avoir un..."

- marquent une pause - et semblent se creuser la tête pour trouver

le bon mot. Certaines personnes ayant de l'aphasie sévère ont beaucoup de difficulté à s'exprimer. Par exemple, elles sont incapables de dire le moindre mot. Elles peuvent s'efforcer à essayer de vous dire quelque chose sans qu'aucun mot ne sorte de leur bouche. Souvent, ces personnes ont bien compris ce que vous leur avez dit et savent ce qu'elles veulent vous dire. Cela peut être très frustrant pour une personne aphasique qui a beaucoup à dire mais qui est incapable de le faire. Cette personne peut être capable de vous répondre par "oui" ou par "non" si vous posez des questions fermées qui exigent une réponse spécifique. Vous devriez alors dire : "Veux-tu une banane?" plutôt que "Que veux-tu?" Certaines personnes ne pourront pas parler en raison de l'aphasie, mais pourront écrire ce qu'elles veulent vous dire. D'autres peuvent être incapables d'écrire ou de parler. Certaines personnes aphasiques ne comprennent plus ce que vous leur dites. D'autres peuvent vous comprendre quand vous parlez dans


une langue (par exemple, leur langue maternelle), mais pas dans une autre langue qu'elles devraient pouvoir parler. Certaines personnes aphasiques sont capables de parler et de comprendre quand les gens leur parlent, mais ne peuvent pas lire. Cela provoque souvent un choc chez la personne quand elle s'apprête à lire un magazine ou le journal et que les lettres et les mots n'ont plus aucune signification à ses yeux. Pour mieux comprendre comment une personne aphasique se sent - imaginez-vous, seul, dans un pays étranger où vous ne comprenez pas la langue. Vous ne pouvez pas faire comprendre vos besoins et quand on vous parle, vous ne comprenez pas. Il est important de se rappeler qu'une personne atteinte d'aphasie conserve en général de nombreuses aptitudes cognitives et sociales qu'elle avait acquise avant l'AVC. Ces aptitudes peuvent toutefois être cachées ou masquées par le trouble du langage. Les personnes souffrant d'aphasie peuvent donc sembler moins compétentes et risquent d'être traitées comme telles. Ceci peut entraîner une diminution de leur participation à tous les aspects de la vie sociale et communitaire, pouvant entraîner des conséquences éventuellement dévastatrices pour l'estime de soi et la qualité de vie.

Qui pose le diagnostic et traite l'aphasie? Les orthophonistes sont les spécialistes formés pour diagnostiquer les différents types d'aphasie et pour traiter les individus qui souffrent d'aphasie. Les autres membres de l'équipe de soins post-AVC (comme l' infirmière , le psychologue ou le neuro-psychologue , l' ergothérapeute , le travailleur social , le médecin ou le neurologue et le physiothérapeute ) comprennent également les difficultés causées par l'aphasie. Ils essaieront de communiquer avec la personne aphasique en utilisant des stratégies connues pour faciliter la communication. L'orthophoniste expliquera également à l'équipe de soins les problèmes spécifiques de la personne et suggérera des stratégies pour faciliter la communication. Le rôle de la famille et des amis est très important dans le traitement de l'aphasie. Des études scientifiques de bonne qualité ont prouvé que des volontaires spécialement entraînés ou des partenaires de conversation (ceux-ci peuvent être des amis ou des membres de la famille) sont efficaces pour aider la personne aphasique à améliorer son langage. Les volontaires entraînés aident également à améliorer la qualité de vie et le bien-être général des personnes aphasiques. Les recherches ont démontré qu'il est important que les volontaires soient formés par des spécialistes tels que des orthophonistes car on sait que la formation donne de plus grandes améliorations chez les personnes aphasiques.

Est-ce que l'orthophonie aide à traiter l'aphasie? L'orthophonie devrait être offerte aux personnes aphasiques. Dans certaines parties du monde ou dans les régions reculées du pays, il peut être difficile de trouver un/une orthophoniste possédant une expertise dans le traitement des AVC. En gros, les objectifs de l'orthophoniste sont : aider la personne aphasique à retrouver ses aptitudes linguistiques et à réapprendre l'usage de la parole; aider la personne aphasique, sa famille et ses amis à acquérir d'autres façons de communiquer. Par exemple, utiliser des images pour diverses activités, pour les aliments et pour les concepts comme la frustration et les préoccupations quant à l'avenir, peut aider la personne aphasique à exprimer ses besoins. aider la personne aphasique à participer davantage aux conversations familiales et aux activités sociales dans la communauté en apprenant à la famille et les amis un mode de communication efficace. Voir ci-dessous la liste des stratégies qui se sont révélées faire une différence dans l'aptitude de la personne aphasique à participer à une conversation : Beaucoup d'études ont été faites sur l'aphasie et les avantages liés aux différents traitements. La section "revue détaillée" (en construction) résume les recherches les plus récentes sur les différents traitements et leurs avantages. La recherche a prouvé que, généralement, l'orthophonie est utile dans la réadaptation de l'aphasie. Les plus grands gains sont liés à la fréquence et la durée des traitements. Plus vous recevez d'heures de traitement sur une longue période de temps, plus grandes seront vos chances de vous améliorer de manière significative.


Communiquer avec une personne aphasique Voici quelques conseils pour communiquer avec une personne aphasique

Pour vous aider à faire passer votre message : Regardez la personne aphasique lorsque vous lui parlez. Vos mimiques pourront l'aider à vous comprendre. Parlez sur un ton approprié à la communication avec un adulte. Ne soyez pas hautain dans votre attitude. Ne lui parlez pas comme à un enfant. Communiquez une idée à la fois. Par exemple, au lieu de dire : "Je vais t'aider à te lever, te doucher et t'habiller et ensuite je vais t'emmener à la salle à manger pour prendre ton déjeuner mais avant, tu dois prendre tes médicaments" Vous devriez essayer ceci : "Voici tes médicaments." Marquez une pause et donnez les médicaments. "D'abord tu dois prendre ta douche." Marquez une pause. "Ensuite je vais t'aider à t'habiller." Marquez une pause. "Ensuite, je t'emmenerai pour le déjeuner". Écrivez les mots clés. Utilisez un gros marqueur noir et écrivez en lettres moulées. Utilisez la gestuelle et les expressions faciales. Utilisez des objets se trouvant dans la pièce pour vous aider à faire passer votre message. Utilisez des questions demandant une réponse par oui/non. Dessinez ou montrez une photo de ce que vous voulez parler. Sachez que les personnes aphasiques sont tout à fait compétentes et capables de prendre des décisions consciemment. La personne aphasique sait habituellement ce qu'elle veut dire mais ne peut le faire. Le scénario suivant entre un professionnel des soins de santé et un patient illustre les stratégies ci-dessus :

Conversation

Stratégies utilisées par le professionnel des soins de santé

"Mme Roy, je voudrais vous informer d'un Se munir d'un calendrier, de papier et d'un marqueur noir. événement prochain. Je pense que cela vous intéressera." "C'est aujourd'hui."

Montrer la date sur le calendrier.

"Mardi..."

Montrer la date sur le calendrier et l'écrire ensuite.

"...l'orchestre John Higgins fait une représentation."

Écrire "l'orchestre John Higgins".

"Il vient ici."

Utiliser la gestuelle pour indiquer l'endroit.

"Voulez-vous y aller?"

Écrire "Voulez-vous y aller?" et désigner du doigt la résidente. Écrire "Oui, Non, Je ne sais pas" et attendre que la résidente pointe la réponse.

Pour aider la personne aphasique à faire passer son message : Encouragez la personne aphasique à écrire un mot ou à dessiner si elle le peut. Encouragez la personne aphasique à pointer vers l'objet. Essayez de commencer par identifier le sujet général avant de rentrer dans les détails. Par exemple : "Est-ce que vous parlez de votre famille?" "Est-ce que vous parlez de votre fille?"


"Est-ce que vous vous demandez si elle va venir vous rendre visite aujourd'hui?" Posez des questions invitant une réponse par oui ou par non. Utilisez une réponse écrite oui/non si nécessaire. Si vous n'avez pas le temps de communiquer maintenant, expliquez-le et dites à la personne à quelle heure vous reviendrez finir votre conversation. Assurez-vous de revenir. Encouragez la personne aphasique à utiliser certains des mots que vous avez écrits pour communiquer. Par exemple : "J'ai entendu dire que vous aimiez beaucoup la musique?" "Quelle musique aimez-vous?" L'OPÉRA? LA MUSIQUE CLASSIQUE? LE BLUES? AUTRE CHOSE?

Les troubles pouvant être confondus avec l'aphasie Parfois, quand une personne a un AVC et ne parle pas ou ne semble pas comprendre ce que les gens disent, sa famille et ses amis pensent que la personne a des problèmes cognitifs. Ils peuvent également penser que la personne se tait parce qu'elle est déprimée. Il est important qu'un diagnostic adéquat soit posé de sorte que le traitement puisse être commencé le plus tôt possible. Il arrive qu'après un AVC certaines personnes présentent de la dysarthrie, une difficulté à produire la parole. Ce trouble du langage est lié à une faiblesse, une paralysie ou à un manque de coordination des muscles du visage, de la langue et de la gorge rendant l'expression orale lente et difficile. Ce problème est très différent de l'aphasie et le traitement le sera aussi. La dysarthrie est habituellement traitée par des exercices pour les lèvres, la langue et la mâchoire. Dans les cas graves, des aides techniques (des tableaux de lettres ou des communicateurs informatisés) sont souvent employés.

Est-ce que l'orthophonie fonctionne? Oui, les traitements en orthophonie fonctionnent. Des recherches suggèrent que la durée et la fréquence des traitements sont très importantes. Souvent, les patients passent peu de temps en traitement et lors du retour à la maison, ils ne reçoivent plus aucune séance d'orthophonie. Il est important de continuer les traitements pendant des périodes prolongées, de sorte que la personne qui a eu un AVC puisse continuer de s'améliorer. La recherche a prouvé que les traitements offerts individuellement sont meilleurs que ceux donnés en groupe, mais mieux vaut une intervention de groupe qu'aucun traitement. Donc, si vous ou un membre de votre famille souffrez d'aphasie, envisagez la possibilité de participer à des traitements individuels et de groupe (si c'est possible). L'aphasie est angoissante pour toute la famille. Si cela arrive à un membre de votre famille ou à un ami, des recherches ont démontré que si vous participez à des sessions éducatives, vous en tirerez un grand bénéfice. Vous êtes sensibilisé à l'aphasie et vous en apprenez davantage. Quant aux patients, la présentation de vidéos éducatives supplémentaires n'ajoute rien aux traitements d'orthophonie. Vous pourriez entendre parler de nouveaux traitements de pointe. Par exemple, la stimulation magnétique transcrânienne (rTMS) est un traitement qui envoie des pulsations électriques douces à votre cerveau. En stimulant le tissu cérébral, cette technique peut aider à améliorer certains aspects de l'aphasie. Toutefois, elle est encore expérimentale. Les programmes sur ordinateur qui se concentrent sur la pratique du langage sont utiles pour beaucoup de patients. Ces programmes informatiques incluent souvent des microphones et des dispositifs d'enregistrement qui permettent à une personne aphasique d'entendre des mots ou des phrases et de pratiquer à les dire. Ils peuvent alors s'entendre parler et cet écho immédiat est une manière avantageuse de pratiquer et de se corriger. De plus, des ordinateurs peuvent être utilisés pour permettre à ceux qui éprouvent de la difficulté à lire après un AVC de pratiquer la lecture. L'avantage des programmes informatiques est qu'ils permettent à la personne aphasique de pratiquer quand elle le juge bon et d'offrir des séances plus intensives que les traitements d'orthophonie seuls. Ainsi, vous avez une occasion supplémentaire de pratiquer plusieurs exercices et des techniques spéciales que l'orthophoniste vous a enseignés.


Est-ce que l'orthophonie fonctionne longtemps après un AVC? Oui. Il existe des données concluantes affirmant que l'orthophonie fonctionne même chez les patients qui ont eu un AVC il y a plusieurs années.

Liens externes Pour plus de détails sur l'aphasie, visitez les sites suivants : Fondation des maladies du cœur du Canada, (article relatif à l'aphasie) BC Aphasia Centre (Canada) Association québécoise des personnes aphasiques Aphasia Institute (Canada) The National Aphasia Association (E.-U)


L'aphasie après un AVC