Page 1

Enquête DISTRIBUTION Pour redresser ses hypermarchés en difficulté, le distributeur veut « industrialiser » son modèle de fonctionnement. Et cherche à déminer les risques d’explosion sociale liés à une éventuelle réduction d’effectif.

Carrefour à la mode Taylor

M

central CGT. Mais pour savoir si ce connaisseur du groupe qui en a suivi turnover aura des effets à terme sur la préparation. C’est d’ailleurs dans l’inles effectifs, il faudra attendre. C’est dustrie — le sidérurgiste Alcan, habipar le biais des départs naturels que tué aux dégraissages — que Lars OlofCarrefour, employeur sson est allé chercher privé n° 1 en France, son nouveau DRH. Les personnels a déjà perdu 4 700 Un profil qui détonne ne seront plus affectés postes en 2009, soit dans un secteur où à un rayon particulier une baisse de 3,5 % les DRH proviennent du sérail. mais rempliront une seule et même de 5,6 % dans les hypermarfonction parmi quatre. chés, sans plan social. Mais la révolution que se prépare à Un plan concernant les personnels mener Carrefour rompt encore plus administratifs des hypermarchés a en avec les méthodes de travail en cours, en revanche été présenté il y a quelques redécoupant les horaires de travail des mois. Le plan TBO (Transformation Back personnels, hors ceux des caisses et des Office), couplé à une refonte des services rayons à la découpe. Quatre équipes se décoration, aboutirait fin 2010 à la supsuccéderont entre 2 heures du matin pression d’un millier de postes, selon et 23 heures, un créneau horaire sensi« Les économies de coûts mobililes syndicats. James McCann vient aussi blement élargi. Les personnels ne seront sent toutes les équipes depuis de revoir à la hausse les objectifs d’utiplus affectés à un rayon donné mais février », témoigne ainsi un proche du lisation des caisses automatiques. Mais rempliront une seule fonction parmi siège. Le fruit le plus conséquent de ce c’est le projet « modèle opérationnel » quatre : réception, remplissage avant travail vient d’être présenté aux insqui, par la masse des effectifs concerouverture, relation client, remplissage tances syndicales françaises, raison nés, représente le plus gros enjeu, en en journée. Pour Carrefour, le but est pour laquelle le distributeur souhaite termes de rationalisation des méthodes d’« améliorer la tenue des linéaires et ne faire aucun commentaire. Baptisée et d’image. Pour déminer le terrain, Carl’efficacité des équipes », selon la pré« modèle opérationnel », cette réorgarefour songe à introduire l’actionnariat sentation faite aux syndicats. nisation des hypermarchés, qui devrait salarié. Et procède en séparant les dosse déployer d’ici à la fin de 2010, vise à siers. «Pour les hypermarchés, nous suiUn document interne relatif au test « industrialiser le process avec des vons une quinzaine de projets de réorsur le magasin de Villiers-en-Bière, tâches très précises, à organiser le traganisation en même temps », décrit qui a circulé au siège, indique que 5 à vail de façon tayloriste », selon un bon Serge Corfa, délégué central CFDT. 10 % d’économies sur les frais de EFFECTIFS : LES LIMITES DU TURNOVER Autre poste d’économies : la logisLa réorganisation de Carrefour devrait avoir un effet d’entraînepersonnel sont tique. Carrefour a ainsi demandé possibles. Et si ment. D’autant que si, « jusqu’ici, les distributeurs ont géré avant l’été à ses fournisseurs de mettre Carrefour ne parle la croissance, leur rentabilité s’érode », explique Yves Marin, en place un système dit de « cross-docpas de suppresconsultant chez Ineum. Grâce aux départs naturels, les king », qui permet de réduire les stocks. sions de postes, enseignes ont pris l’habitude de gérer leurs effectifs discrèteCarrefour souhaiterait arriver à ce fonc« nous craignons ment, sans à-coups sociaux visibles. Mais « continuer à jouer sur tionnement à 100 % en flux tendu fin des démissions, le turnover va devenir compliqué ». Et le recours au reclasse2010, mais les industriels regimbent, compte tenu des ment pourrait atteindre ses limites. Verra-t-on pour autant un arguant que l’équilibre financier des changements jour des licenciements économiques parmi les grandes surfaces? contrats doit être revu. Par leurs repréd’horaires et de En 2008, un rapport prospectif sur l’emploi à l’horizon 2015 sentants, ils ont saisi la Commission la pénibilité du dressait plusieurs scénarios. Le plus sombre (conjoncture dégrad’examen des pratiques commerciales travail de nuit », dée et guerre des prix) prévoyait 40 000 pertes d’emploi. Les (CEPC). La fin d’année sera chargée pour prévient Franck distributeurs feront tout pour éviter cette mauvaise publicité. James McCann. ❚ Gaulin, délégué Isabelle Doiseau i-septembre, le nouvel hypermarché Carrefour Planet a été présenté en fanfare. Mais derrière ce concept destiné à remettre sur les rails le format qui est le point faible du distributeur, c’est une réorganisation non moins ambitieuse qui commence. A la manœuvre : James McCann. A la tête de Carrefour France depuis février, cet ancien de Tesco a érigé l’enseigne britannique en référence auprès de ses troupes. Un modèle de gestion d’autant plus appréciable que les actionnaires, le groupe Arnault et Colony Capital, n’oublient pas les objectifs de rentabilité promis par Lars Olofsson, le directeur général qu’ils ont fait venir de Nestlé.

2 La Lettre de L’Expansion ❚ Lundi 27 septembre 2010 ❚ n° 2010


La Lettre de l'Expansion 09/2010  

Carrefour à la mode Taylor

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you