Page 1

Lettre de veille du Centre National de Documentation Industrie (Octobre - DĂŠcembre 2015)

ŠCND/HCP 2015


Lettre de veille Maraacid Industrie (Octobre - Décembre 2015)

ENTREPRISES INDUSTRIELLES ............................................................................................... 10 Saint-Gobain : crée une joint-venture avec Lafarge au Maroc ...................................................................................10 Maroc : 100 millions d'euros de prêt aux PME industrielles par la BERD via la Banque Populaire ..............................10 Maghreb Steel "confiant sur la possibilité de dégager du cash l'an prochain", selon son DG Amine Louali ...............10 Thales se dote de sa première usine d’impression 3D................................................................................................10 STOKVIS INDUSTRIES : Un allié Marocain du Japonais ITOCHU et du Chinois HELI .....................................................11 Cérémonie de Pose de la première pierre de la nouvelle usine de la filiale STELIA Aerospace au Maroc ...................11 Industrie : Thales planche sur un retour au Maroc.....................................................................................................11 African Business Connect : 50 entreprises marocaines attendues à Dakar .................................................................12 Remise officielle de la certification MSI 20000® à Délice Holding ..............................................................................12 Rapport biennal mondial sur les coopératives dans l’industrie et les services (2013-2014) - CICOPA .........................12 Ecole de Management Renault : Les premiers lauréats célébrés ................................................................................12 Forte présence des entreprises marocaines au Forum Inde-Afrique 2015..................................................................13 1


«L’export fait partie des opportunités de développement que nous avons» .............................................................13 Saint-Gobain renforce sa présence au Maroc ............................................................................................................13 Industrie du papier : Bras de fer entre Med Paper et importateurs ...........................................................................13 Maroc : le fabricant de cabines de peinture automobiles Omia va ouvrir une usine ciblant les pays émergents .......14 Marlier, expert français du contrôle non destructif aéronautique, monte en puissance au Maroc ............................14 Trois entreprises marocaines, sélectionnées pour adhérer à l'organisation d'entrepreneurs internationale "Endeavor" ................................................................................................................................................................14 BASF célèbre son 150ème anniversaire avec ses partenaires au Maroc .....................................................................15 Luminaire: Le Maroc, nouveau hub régional ..............................................................................................................15

INDUSTRIE AÉRONAUTIQUE ..................................................................................................... 15 "L'année 2015, un bon cru pour l'aéronautique au Maroc" selon le président du Gimas ...........................................15 Z. Hamad : « Un grand constructeur aéronautique de retour en Tunisie ».................................................................15 Avec Latécoere à Casablanca, l’aéronautique au Maroc gagne une usine de plus ......................................................16 Aéronautique : Le Financial Times met le Maroc en avant .........................................................................................16 Bombardier va accroître ses transferts de production vers les pays à bas coûts comme le Maroc .............................16 De grosses commandes dans le pipe du Salon aéronautique de Dubaï ......................................................................17 Industrie de drones civils : Aerospacetech s’implante au Maroc ................................................................................17 Bombardier: Plus de 400 millions de DH de sourcing d’ici 2024 .................................................................................17 Maroc – Aéronautique : les exportations ont franchi la barre d’un milliard d’euros en 2014 .....................................17

INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE ............................................................................................... 18 Tunisie – Le Groupe Hachicha lance une société d’alimentation animale ..................................................................18 Conférence sur la compétitivité de l’agriculture et l’agro-industrie ...........................................................................18 Agroalimentaire, Où Exporter En 2016 ? [France] ......................................................................................................18 Maroc : 36.75 millions d’euros d’investissements émiratis en agroalimentaire .........................................................19 Exportations agroalimentaires marocaines : Les défis et opportunités de l’Afrique ..................................................19 Le groupe Devico injecte 22 MDH dans ses activités de Câpres à Safi ........................................................................19 Fait marquant : Le ‘‘halal’’ attire Moulay Hafid Elalamy ............................................................................................19 2


Agro-industrie : La carte de la diversification économique ........................................................................................20 Au Maroc, Lesieur Cristal veut assurer 50% de ses besoins de chaleur en 2015 avec la biomasse - Agroalimentaire .20 La BERD réaffirme son soutien à l’agro-industrie .......................................................................................................20 Promouvoir la filière laitière méditerranéenne : 10 projets innovants récompensés .................................................21 Centrale Danone, le nouveau visage du leader de l'agroalimentaire au Maroc ..........................................................21 2016, an 1 de l’émergence du secteur agro-industriel au Maroc? ..............................................................................21 Un appui à l’agro-industrie qui réjouit la FENAGRI ....................................................................................................22 Agroalimentaire : Le contrat-programme attend l’approbation de son budget .........................................................22 ANUGA 2015 : 16 millions d'euros de commandes aux entreprises marocaines ........................................................22 L’agro-industrie andalouse a des visées sur le secteur marocain ...............................................................................22 Agroalimentaire L'offre marocaine a séduit au WOP Dubaï 2015 ..............................................................................23 Cosumar, Dari, Lesieur : ces champions qui tirent l'agroalimentaire au Maroc ..........................................................23

INDUSTRIE AUTOMOBILE .......................................................................................................... 23 Volkswagen confirme son engagement de réaliser une usine en Algérie avec Sovac .................................................23 Ford accélère sur la voiture électrique .......................................................................................................................23 Industrie automobile: les opérateurs chinois renforcent leur assise au Maroc ..........................................................24 Le groupe automobile allemand MAN s’implante en Éthiopie ...................................................................................24 Développement de l’industrie mécanique, L’Algérie maintient le rythme .................................................................24 Automobile : comment le Maroc se positionne pour mieux s'imposer ......................................................................25 Renault, PSA: Les fabricants de batteries tirent le gros lot .........................................................................................25 Industrie : Kantanka, un 4x4 made in... Ghana ..........................................................................................................25 Usine PSA au Maroc : ISI et ces dizaines d'équipementiers chinois qui s’y intéressent de près ..................................25 Automobile : GM va vendre aux États-Unis une voiture fabriquée en Chine..............................................................26 Equipements automobiles : Nouvel investissement français à Tanger .......................................................................26 Montage de véhicules utilitaires : le turc Emin Auto et PSA Peugeot s’implantent en Algérie ...................................26 Renault veut dépasser la barre des 230 000 voitures produites au Maroc en 2015 ....................................................26 Automobile: l'américain Delphi installe une 4e usine au Maroc ................................................................................27 3


Partenaire technologique de l’industrie automobile .................................................................................................27 Industrie automobile: le défi de la formation ............................................................................................................27 Câblage automobile : L’inauguration d’une nouvelle usine du groupe allemand Leoni ..............................................27 Peugeot s'installera en Algérie avec sa filiale de sous-traitance Faurecia (ministre) ..................................................28 Peugeot va ouvrir un centre de recherche et de développement au Maroc ...............................................................28 Automobile : ça roule entre le Maroc et l’Espagne ! ..................................................................................................28 L’automobile, un accélérateur de croissance .............................................................................................................28 Automobile : Le Maroc promeut sa politique industrielle en Italie ............................................................................29 La stratégie du Maroc pour développer fortement son secteur automobile (1/2) .....................................................29 MGI s’installe à El Jadida pour fournir Renault Tanger ..............................................................................................29 Automobile: Un troisième constructeur pour le Maroc .............................................................................................29 Industrie automobile: Peugeot-Citroën, super-VRP du Maroc ...................................................................................30 Peinture automobile : Omia s’installe à Casablanca ..................................................................................................30 Automobile: L’Espagne augmente son sourcing au Maroc .........................................................................................30 Bentley ouvre son premier showroom au Maroc .......................................................................................................31 Câblage : Kromberg & Schubert va investir 260 MDH à Kenitra .................................................................................31 Automobile : En route pour une nouvelle plateforme logistique ...............................................................................31 Nissan Maroc : Une expansion qui dépasse les attentes ............................................................................................31 Industrie Automobile - Les démarches sont en cours pour l'installation de l'usine "Iveco" à Bouira (Algérie) ..........32 Renault vise 250.000 véhicules à Tanger ....................................................................................................................32

INDUSTRIE CHIMIQUE ET PARACHIMIQUE .............................................................................. 32 Gafsa-Tunisie : Signature d’un accord entre le Groupe chimique et des entreprises chinoises ..................................32 Les industries chimiques s’offrent un coup d’accélérateur ........................................................................................32 Lancement de deux écosystèmes dans la chimie verte et la chimie organique ..........................................................33 Industrie pharmaceutique : le Maroc disposé à faire partager son expérience avec les pays africains.......................33 Industrie pharmaceutique: Les laboratoires marocains en prospection à Addis-Abeba .............................................33 Médicaments : Enfin une politique industrielle efficace ? [Algérie] ...........................................................................34 4


Nanotechnologie : Le manque de moyens retarde les recherches .............................................................................34 Colloque National de Pharmacoépidémiologie & Pharmacoéconomie : bientôt la 3ème édition ..............................34 Médicaments : la détention des AMM divise les laboratoires nationaux et les multinationales ................................34 Industrie pharmaceutique: Des laboratoires étrangers contournent la loi au Maroc .................................................35 Industrie pharmaceutique : Mission espagnole .........................................................................................................35 Maroc : L’innovation au cœur des Technologies de la Chimie et de la Parachimie .....................................................35 L'industrie pharma peine à l'export ...........................................................................................................................36 Maroc : l'extension de la zone d'activité chimique de Jorf Lasfar est lancée ..............................................................36 Industrie pharmaceutique: Déficit à l’export pour le Maroc ......................................................................................36 Casablanca accueille le salon Kimia Africa .................................................................................................................36

INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION ......................................................................................... 37 Saint-Gobain et Lafarge Maroc s’associent pour développer l’activité du gypse ........................................................37 La SGTM veut mobiliser 2,5 milliards de DH pour sa cimenterie à El Jadida ...............................................................37 L’Ecole de formation aux métiers du BTP bientôt inaugurée .....................................................................................37 Maroc : financement et construction chinois pour la future cimenterie du groupe Anouar Invest à Settat ...............37 L’industrie du béton veut en finir avec les taxes pénalisantes ...................................................................................38 Une méga stratégie pour relancer la construction .....................................................................................................38 Algérie-Lafarge-Holcim : 300 millions d’euros d’investissements en 2016 ................................................................38 Maroc : Anouar Invest se lance dans la construction d'une cimenterie de 28 millions d'euros à Laâyoune ...............38 Le Groupe Lafarge Maroc présente le bilan de ses actions “Responsabilité sociale d'entreprise’’ .............................39 Mini-safari industriel chez les céramistes ..................................................................................................................39 Céramique, Les nouveaux défis des industriels ..........................................................................................................39 Le Maroc a son premier salon 100% virtuel, BTPexpo3D ...........................................................................................40 Algérie - L’industrialisation du bâtiment est un de nos objectifs (responsable au ministère de l’Habitat) .................40 Casablanca : Premier Symposium «Fibre optique et bâtiments intelligents» .............................................................40 Observatoire du BTP : Dernière ligne droite ..............................................................................................................41 Tunisie – Algérie : opportunités de partenariat dans l’infrastructure et la construction ............................................41 5


INDUSTRIE DU TEXTILE ET DU CUIR ........................................................................................ 41 Textile à usage technique: Du potentiel pour le Maroc..............................................................................................41 Tunisie – Textile : Les Clusters au Sahel et vis-à-vis des pays voisins pour dynamiser le textile technique .................41 Des professionnels marocains de l’Automobile et du Cuir en prospection à Abidjan .................................................42 Textile de maison : Un marché à 10 milliards au Maroc .............................................................................................42 Cuir: Maroc Export accompagne 10 entreprises marocaines en France .....................................................................42 L’ASCAME soutient l'industrie du textile, comme une grande opportunité pour la croissance de la Méditerranée ...42 Le textile technique : Une place à prendre pour le Maroc .........................................................................................43 Casablanca et Marrakech ont abrité les sommités mondiales de textile ....................................................................43 Le Maroc vise 5 MMDH d’exportations en 2020 ........................................................................................................43 Algérie – Textiles : rencontre B to B entre professionnels tunisiens et algériens .......................................................43 Le cuir marocain s’assure de nouveaux marchés .......................................................................................................44 Franc succès de la mission d'hommes d'affaires marocains au Canada ......................................................................44 Industrie: Renforcement de la coopération tuniso-italienne dans le secteur du cuir .................................................44

INDUSTRIE ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE ........................................................................ 44 Le secteur marocain des TIC en prospection à Dakar et à Abidjan .............................................................................44 Les professionnels marocains prospectent en Allemagne ..........................................................................................45 Le savoir-faire marocain dans les TIC mis en lumière à Dubaï ....................................................................................45 Ouverture à Casablanca du Salon global "Elec expo", "EneR Event" et "Tronica Expo" .............................................45

INDUSTRIE EN GÉNÉRAL .......................................................................................................... 46 Enquête mensuelle de conjoncture dans l'industrie: Résultats du mois de novembre 2015 [Bank Al-Maghrib].........46 Marché du travail: seulement 1.000 emplois par an dans l'industrie .........................................................................46 Bulletin de Conjoncture de Novembre 2015 [Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation, Tunisie] .........46 Bulletin de Conjoncture - Octobre 2015 [Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation, Tunisie] ................46 L’indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière du mois d’Octobre 2015 (Base 100 : 2010) [Haut commissariat au Plan] ...............................................................................................................................................47 Région Afrique du Nord, Etat de l’évolution industrielle............................................................................................47 6


Maroc : amélioration de l'activité industrielle en octobre, selon Bank Al Maghrib ....................................................47 Tunisie - Baisse de 4% de l'investissement déclaré dans l'industrie et de 17,5% de celui des services .......................47 Enquête Mensuelle de Conjoncture dans l'Industrie du mois d'Octobre 2015 [Bank Al-Maghreb] ............................48 Compétitivité hors prix des exportations marocaines : Esquisse de la qualité des produits des secteurs phares octobre 2015 [Direction des études et des prévisions financières] ............................................................................48 Industrie : Ce n’est pas la grande forme ! ..................................................................................................................48 Bulletin de conjoncture: Septembre 2015 [Agence de promotion de l'industrie et de l'innovation - Tunisie] ............48 Enquête: les industriels critiquent le climat des affaires au Maroc ............................................................................49 Tunisie : Chute des investissements déclarés dans l’industrie ...................................................................................49 Enquête mensuelle de conjoncture dans l'industrie: Résultats du mois de septembre 2015 [Bank Al-Maghrib] ........49 Maroc : ralentissement du rythme de croissance de l'industrie au deuxième trimestre selon le HCP ........................49

INDUSTRIE MÉTALLIQUE ET MÉTALLURGIQUE ..................................................................... 50 MASCIR: Le Maroc joue dans la cours des grands ......................................................................................................50 Fonderies et aciéries du Maroc : croissance en vue pour 2016 ..................................................................................50 Industrie mécanique: Un cluster baptisé MécaDev voit le jour à Sfax ........................................................................50

OFFSHORING .............................................................................................................................. 51 Le Maroc ouvre ses bras aux délocalisations chinoises ..............................................................................................51 Sous-traitance : timide présence du Maroc au Midest Paris ......................................................................................51 Offshoring au Maroc : Intelcia ouvre un cinquième site de 300 positions à El Jadida .................................................51 Outsourcing : CEGEDIM grandit au Maroc pour l’Afrique...........................................................................................51 Offshoring Acticall s'implante à Fès pour 2 millions d'euros ......................................................................................52

POLITIQUE INDUSTRIELLE ........................................................................................................ 52 Automobile : Les Chinois poussent leurs pions au Maroc ..........................................................................................52 Partenariat pour la création d’une plateforme d’accueil pour les investissements chinois ........................................52 Moulay Hafid Elalamy, ministre marocain de l’Industrie : « Nous sommes en pole position pour accueillir des délocalisations » ........................................................................................................................................................52 Politique pharmaceutique au Maroc: Pour favoriser l'accès équitable au médicament à un prix abordable .............53 7


L'Industrie pharmaceutique se dote d’une stratégie Africaine ...................................................................................53 Moulay Hafid Elalamy accorde un intérêt particulier à l’instauration de la confiance numérique .............................53 Bouhdoud : Le ministère de l’Industrie œuvre pour l’intégration des PME dans le système industriel national ........54 Plan d’accélération industrielle : Gros coup de pouce de la BEI .................................................................................54 Le développement industriel inclusif et durable peut jouer un rôle primordial .........................................................54 Importation : Le Maroc dresse son bouclier de normes .............................................................................................55 Mali : Journée internationale de l'industrialisation de l'Afrique ................................................................................55 Le Maroc veut faire les yeux doux aux investisseurs chinois encore peu familiers du royaume .................................55 Le Maroc appelle les entreprises françaises à tirer profit du plan d’accélération industrielle ....................................56 Vers une nouvelle impulsion du partenariat commercial et industriel maroco-chilien ..............................................56 Elalamy: "L’industrie automobile rapportera 100 milliards DH au Maroc".................................................................56 Inde-Maroc : vers un partenariat win-win .................................................................................................................56 Les chaînes de valeur mondiales et l'industrialisation de l'Afrique (2014) - Perspectives économiques en Afrique ...57 L'attractivité de l'économie marocaine attire les investisseurs indiens......................................................................57 Compétitivité: Elalamy s'engage à combattre le secteur informel .............................................................................57 El Jadida : L’industriel bien orienté ............................................................................................................................58 Les USA misent sur le Maroc pour investir en Afrique ...............................................................................................58 Le ministre de l'Industrie s'entretient à Casablanca avec les nouveaux présidents des Chambres régionales de commerce, d'industrie et de services (CCIS)...............................................................................................................58 Côte d’Ivoire - Projet d’appui au renforcement de la compétitivité du secteur industriel ..........................................58 Maroc – Industrie de l’armement : Rabat sollicite l’appui de l’Espagne .....................................................................59

RECHERCHE INDUSTRIELLE .................................................................................................... 59 Cinq technologies qui vont transformer l’industrie en 2016 ......................................................................................59 Assistance aux inventeurs marocains ........................................................................................................................59 Ouverture à Dakar de la conférence ministérielle africaine sur la propriété intellectuelle avec la participation du Maroc ........................................................................................................................................................................60 Namadij, un projet inédit de l’OMPIC ........................................................................................................................60 Le design industriel teste l’export ..............................................................................................................................60 8


TRANSFORMATION DES PRODUITS DE LA MER (TPM) ......................................................... 60 Le groupe Sentissi investit 3 millions de dollars en Guinée-Bissau .............................................................................61 Maroc : Le numéro un mondial de la production de sardines ....................................................................................61 Le Maroc prend part au salon "China Fisheries & Seafood Expo" ..............................................................................61 Le Maroc participe au salon des produits de la mer de Dubaï ....................................................................................61 Le Moroccan Seafood se positionne en Corée du Sud ................................................................................................62

ZONES INDUSTRIELLES ............................................................................................................ 62 Deux milliards de dirhams pour Nador West Med .....................................................................................................62 Le parc d’activités compte plus de 600 unités industrielles et procure plus de 60 000 emplois salariés .....................62 Côte d’Ivoire : les filiales d’Attijari wafa bank et de la BCP mobilisées pour l’essor des zones industrielles ..............62 Maroc: la Berd prête 200 millions d'euros pour le futur port de Nador .....................................................................63 Ouled Hadda promise à devenir la première zone industrielle du Maroc ..................................................................63 Tanger classée meilleure zone franche en Afrique en 2015 .......................................................................................63 Tunisie - Développement régional: Deux nouvelles zones industrielles verront le jour à Sfax ...................................64 Parc industriel de Jorf Lasfar : MEDZ annonce le lancement de la 2e tranche ............................................................64

©CND/CDIM HCP 2015

9


Entreprises industrielles

paquet, qui comprend le prêt ainsi que l'assistance technique aux PME, sera ajouté à la large gamme de solutions dans notre stratégie visant à soutenir les écosystèmes industriels" a confirmé de son côté Laïdi El Wardi, directeur général en charge de la BCP Retail Banking.

Saint-Gobain : crée une jointventure avec Lafarge au Maroc

Liens :

Extrait : Le groupe Saint-Gobain annonce avoir conclu un accord pour la formation d'une jointventure entre Moongypse et Lafarge Plâtre Maroc qui est historiquement présent dans le pays. La nouvelle joint-venture bénéficiera, d'une part de la forte présence commerciale et de la capacité industrielle de Lafarge Plâtre Maroc, et d'autre part de la diversité de la gamme de produits et de solutions innovantes à base de gypse de SaintGobain. Cette opération s'inscrit dans la stratégie de Saint-Gobain d'accroître la part de ses actifs industriels en dehors de l'Europe occidentale et de se développer sur le marché africain.

Date de publication : 21/12/2015

http://www.usinenouvelle.com/article/maroc100-millions-d-euros-de-pret-aux-pmeindustrielles-par-la-berd-via-la-banquepopulaire.N370409

Maghreb Steel "confiant sur la possibilité de dégager du cash l'an prochain", selon son DG Amine Louali Extrait : En proie à de très graves difficultés financières, Maghreb Steel échappe encore au pire. Le sidérurgiste marocain, spécialisé dans les aciers plats, vient de boucler un refinancement clé avec le lancement d'un emprunt obligataire de 82 millions d'euros qui va lui permettre de rembourser ses dettes à court terme. L'Usine Nouvelle a demandé à Amine Louali, son directeur général de faire le point sur les chances de redressement du groupe implanté sur 30 ha à Mohammedia près de Casablanca.

Liens :

http://www.boursier.com/actions/actualites/new s/saint-gobain-cree-une-joint-venture-aveclafarge-au-maroc-669101.html Date de publication : 23/12/2015

Maroc : 100 millions d'euros de prêt aux PME industrielles par la BERD via la Banque Populaire

Liens :

http://www.usinenouvelle.com/article/maghrebsteel-confiant-sur-la-possibilite-de-degager-ducash-l-an-prochain-selon-son-dg-aminelouali.N370094

Extrait : La Banque Centrale Populaire (BCP) a bénéficié d'un prêt de 100 millions de d'euros de la Berd pour soutenir les petites et moyennes entreprises marocaines notamment celles installées dans les zones offshore et tournées vers l'exportation. La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) vient d'octroyer dans le cadre d'un accord de partenariat, un prêt de 100 millions d'euros à la Banque centrale populaire (BCP). Le nouveau

Date de publication : 17/12/2015

Thales se dote de sa première usine d’impression 3D 10


Cérémonie de Pose de la première pierre de la nouvelle usine de la filiale STELIA Aerospace au Maroc

Extrait : Ce centre de fabrication additive métallique sera basé près de Casablanca, au Maroc et comptera une dizaine de machines avec la technologie de la fusion laser de lits de poudre. Il s’agit du premier moyen de production par fabrication additive détenu en propre par Thales, à l’exception de quelques machines d’impression 3D pour les matériaux plastiques, destinées au prototypage rapide. Un parc d’une dizaine de machines de fabrication additive est prévu dès 2016, avec pour objectif d’arriver à une production de série au début de 2018.

Extrait : M. Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, et M. Cédric Gautier, Président de STELIA Aerospace, ont procédé, mercredi 2 décembre 2015, à la pose de la première pierre de la nouvelle usine du groupe à Casablanca. Pour sa part, M. Gautier a affirmé que cette nouvelle unité du groupe accompagne la croissance et l’augmentation des cadences de production de STELIA Aerospace et qu’elle représente un pôle de compétitivité. Au-delà de la participation à l’activité de l’écosystème « Assemblage », M. Elalamy a mis l’accent, par ailleurs, sur la volonté partagée avec STELIA Aerospace d’œuvrer conjointement à réunir l’ensemble des conditions pour structurer autour du groupe un écosystème global fédérant plusieurs sous-traitants et fournisseurs.

Liens : http://www.industrie-techno.com/thales-

se-dote-de-sa-premiere-usine-d-impression3d.41571 Date de publication : 12/12/2015

STOKVIS INDUSTRIES : Un allié Marocain du Japonais ITOCHU et du Chinois HELI Extrait : Il s’agit d’un partenariat inédit sur le marché marocain entre STOKVIS INDUSTRIES, ITOCHU France et HELI. « La maison de commerce japonaise, le géant chinois et l’emblème de l’industrie marocaine ont signé un accord de distribution exclusive de la gamme complète de chariots élévateurs HELI », se réjouit M. Younès Ouayouch, Directeur de STOKVIS INDUSTRIES. Un partenariat gagnant signé par l’intermédiaire d’ITOCHU, qui permet aujourd’hui à l’entreprise marocaine de renforcer son savoir-faire et d’enrichir sa gamme de produits et de services auprès des industriels. La gamme des chariots élévateurs HELI se veut diversifiée. Premier constructeur chinois et 8èmeconstructeur mondial de chariots élévateurs, HELI produit sa gamme au niveau de la ville de Hefei, première ville industrielle de la région d’Anhui, à moins de 200 km à l’ouest de Nanjing et à moins de 500 km à l’ouest de Shanghai.

Liens :

http://www.mcinet.gov.ma/ActualitesEvenement s/Pages/Ceremonie_de_Pose_de_la_premiere_pi erre_de_la_nouvelle_usine_de_la_filiale_STELIA_ Aerospace_au_Maroc.aspx Date de publication : 04/12/2015

Industrie : Thales planche sur un retour au Maroc Extrait : Près de quinze ans après avoir cédé sa filiale Thales Microsonics, le groupe français devait bientôt revenir à Casablanca pour y implanter une unité pour les composantes de ses radars aéronautiques. Le groupe français, qui avait cédé en 2002 sa filiale marocaine Thales Microsonics spécialisée dans la fabrication de matériaux de communication, est resté très impliqué dans le royaume où il a décroché de gros marchés publics durant la dernière décennie. Sur le continent africain, Thales compte une filiale dédiée aux activités aéronautique et à la défense basée dans la banlieue de Johannesburg, en Afrique du Sud.

Liens : http://industries.ma/industrie/stokvis-

industries-un-allie-marocain-du-japonais-itochuet-du-chinois-heli.html Date de publication : 11/12/2015 11


Liens :

20000®.Engagée dans un processus d’évaluation de l’activité financière des filiales de Délice et de sa holding, cinq mois ont été nécessaires à l’achèvement du diagnostic financier complet et approfondi du groupe.

http://www.jeuneafrique.com/283999/economie /industrie-thales-planche-retour-maroc/ Date de publication : 03/12/2015

Liens :

http://www.leconomistemaghrebin.com/2015/1 0/30/remise-officielle-de-la-certification-msi20000-delice-holding/

African Business Connect : 50 entreprises marocaines attendues à Dakar

Date de publication : 30/10/2015

Extrait : Une cinquantaine d’entreprises marocaines œuvrant dans les secteurs de l’Agroindustrie et du textile technique seront à Dakar, ces jeudi et vendredi, dans le cadre de l’African Business Connect, événement organisé par BMCE Bank of Africa en partenariat avec Maroc Export, au Sénégal et au Mali. Des centaines de rencontres seront ainsi programmées avec des homologues sénégalais et des donneurs d’ordres locaux sélectionnés par Maroc Export et Bank Of Africa Sénégal, filiale du Groupe BMCE Bank.Pour rappel, comme déjà annoncé par Infomédiaire Maroc, l’African Business Connect est un nouveau concept de développement commercial en Afrique, créé par BMCE Bank et Maroc Export.

Rapport biennal mondial sur les coopératives dans l’industrie et les services (2013-2014) - CICOPA Extrait : Le premier rapport biennal mondial sur les coopératives dans l’industrie et les services (2013-2014) fournit une image de ce mouvement mondial. Les 65.000 entreprises environ affiliées aux organisations membres de CICOPA, 95% d'entre eux étant des PME, emploient plus de 3 millions de personnes. Cependant, il y a des indications que ce phénomène mondial est quantitativement beaucoup plus large : les coopératives de travail associé, les coopératives sociales et les coopératives de producteurs indépendants dans l'industrie et les services emploient ensemble plus de 16 millions de personnes dans le monde entier.

Liens :

http://www.infomaroc.net/2015/11/12/africanbusiness-connect-50-entreprises-marocainesattendues-a-dakar/ Date de publication : 12/11/2015

Liens :

Remise officielle de la certification MSI 20000® à Délice Holding

http://www.cicopa.coop/IMG/pdf/cicopa_2013_ 2014__fr_b_web-2.pdf Date de publication : 30/10/2015

Extrait : Le groupe agroalimentaire tunisien Délice Holding vient d’être certifié au standard MSI 20000® par l’Organisme de Certification et Agence de Notation Maghreb Corporate. Boubaker Mehri, directeur général de Délice Holding, s’est vu remettre au siège de la Bourse de Tunis, par M. Souheil Skander, directeur général de Maghreb Corporate, les rapports d’audit et d’évaluation de la holding, accompagnés des certificats de conformité de la Holding, au standard financier MSI

Ecole de Management Renault : Les premiers lauréats célébrés Extrait : Il s’agit du fruit d’un travail impulsé par Jacques Prost, directeur général du Groupe Renault Maroc, et qui a été conçu dans le cadre des travaux des Groupes d’accélération de la performance mis en œuvre par l’Institut de 12


formation aux métiers de l’industrie automobile (IFMIA). Le parcours de formation au sein de l’École de Management est structuré sur trois niveaux différents : tout d’abord, le niveau 1 qui est un tronc commun baptisé«parcours Indimaj». Il concerne directement tous les managers du Groupe Renault Maroc.

Date de publication : 27/10/2015

«L’export fait partie des opportunités de développement que nous avons»

Liens : http://www.aujourdhui.ma/alm-

auto/automobile/ecole-de-management-renaultles-premiers-laureats-celebres-121197

Extrait : Unilever Maghreb a organisé, vendredi dernier, la cinquième édition de la Green Growth Academy, en collaboration avec la CGEM. JeanFrançois Etienne, directeur général d’Unilever Maghreb a profité de l’occasion pour revenir sur les ambitions de la filiale marocaine de la multinationale anglo-néerlandaise.

Date de publication : 29/10/2015

Forte présence des entreprises marocaines au Forum Inde-Afrique 2015

Liens : http://www.challenge.ma/lexport-fait-

partie-des-opportunites-de-developpement-quenous-avons-57911/

Extrait : La délégation économique marocaine est composée d’une cinquantaine de grands groupes et PME marocaines de divers secteurs, à savoir les TIC, les infrastructures (électricité, énergie solaire, eau, assainissement, construction), le secteur bancaire, l’ingénierie et le conseil, la logistique, l’agroalimentaire, le textile et la formation supérieure, indique mardi un communiqué de Maroc-Export. Sur le plan institutionnel, Maroc Export et la Confédération générale des entreprises du Maroc ont tenu des réunions de travail sur le potentiel de partenariat économique entre le Maroc et l’Inde avec divers partenaires indiens parmi lesquels la Fédération indienne des organismes de promotion du commerce, la Fédération des Chambres de commerce et d’industrie d’Inde, l’Association des Chambres de commerce d’Inde, la Confédération des industries indiennes, l’Association de l’énergie solaire, EXIM Bank, NASSCOM, la principale association du secteur des TIC (qui réalise 95 pc du chiffre d’affaires de l’Inde dans le secteur) ainsi que plusieurs grands groupes privés et du secteur des médias.En marge du troisième sommet du Forum IndeAfrique, il sera procédé à la signature de plusieurs conventions entre des opérateurs économiques marocains et indiens.

Date de publication : 21/10/2015

Saint-Gobain renforce sa présence au Maroc Extrait : La multinationale française Saint-Gobain (SG) consolide ses différentes activités au Maroc. La multinationale est également présente dans l'écosystème automobile via une autre filiale nommée Sekurit, spécialisée dans la fabrication de pare-brise et basée à Kénitra. Or, suite à l'annonce de l'arrivée prochaine de PSA, selon l'Economiste, dans son édition du 21 octobre, Sekurit a également décidé de mettre en place, en 2017, à Kénitra, une deuxième ligne de production qui devrait atteindre une production de 600.000 pare-brise. Liens : http://www.le360.ma/fr/economie/saint-

gobain-renforce-sa-presence-au-maroc-54869 Date de publication : 21/10/2015

Industrie du papier : Bras de fer entre Med Paper et importateurs

Liens : http://lnt.ma/forte-presence-des-

entreprises-marocaines-au-forum-inde-afrique2015/ 13


Extrait : L’ouverture d’une enquête, le 9 juin dernier, pour la mise en place de mesures de sauvegarde sur les importations du papier en bobine et en rame, n’est pas du goût des membres de l’Association marocaine des importateurs, transformateurs et distributeurs de papier et carton (ADPAC). Les griefs portent aussi sur la validité des facteurs avancés par Med Paper, ainsi que sur la détermination du «dommage causé» par les importations de papier sur les activités de l’industriel. Ces derniers insistent sur l’inutilité de mesures de sauvegarde, qui n’auraient, d’après eux, aucun impact salvateur sur la situation de Med Paper.

Marlier, expert français du contrôle non destructif aéronautique, monte en puissance au Maroc Extrait : La PME auvergnate Marlier a décidé de déménager et d’agrandir son usine marocaine en 2016 pour doubler son activité de service de contrôle non destructif aux entreprises aéronautiques installées près de Casablanca. L’entreprise Marlier SA, spécialiste du contrôle non destructif pour le secteur aéronautique fêtait ses 25 ans le 2 octobre 2015. Une étape franchie avec un certain succès pour son site marocain.

Liens :

http://www.leconomiste.com/article/978835industrie-du-papier-bras-de-fer-entre-medpaper-et-importateurs Date de publication : 20/10/2015

Liens :

http://www.usinenouvelle.com/article/marlierexpert-francais-du-controle-non-destructifaeronautique-monte-en-puissance-aumaroc.N355781

Maroc : le fabricant de cabines de peinture automobiles Omia va ouvrir une usine ciblant les pays émergents

Date de publication : 09/10/2015

Trois entreprises marocaines, sélectionnées pour adhérer à l'organisation d'entrepreneurs internationale "Endeavor"

Extrait : Spécialisé dans la production de cabines et tunnels de peinture pour l’automobile ou l’industrie, le charentais Omia prévoit d'ouvrir début 2016 un site à Casablanca. Parmi les mesures phares : un investissement de deux millions d’euros sur deux ans sur le site historique d’Angoulême, mais aussi la construction d’une usine à Casablanca comme le révèle L'Usine Nouvelle. Il s’agit donc d’une nouvelle gamme de cabines de peinture, prévues pour une commercialisation à partir du deuxième trimestre 2016, et qui aura vocation à être fabriquée au Maroc.

Extrait : Trois entreprises marocaines pionnières opérant dans le domaine des technologies, l'informatique, le design et l'innovation dans le cuir ont été sélectionnées pour adhérer à l'organisation d'entrepreneurs internationale "Endeavor".Dans une déclaration à la MAP, le directeur général de "Endeavor-Morocco", Amine Hazzaz, a indiqué que cette organisation d'entrepreneurs internationale octroie aux entreprises sélectionnées des services spécifiques qui leur permettront de bénéficier à titre d'exemple de programmes de formations dans les grandes universités et instituts internationaux, et de bénéficier du Fonds

Liens :

http://www.usinenouvelle.com/article/maroc-lefabricant-de-cabines-de-peinture-automobilesomia-va-ouvrir-une-usine-ciblant-les-paysemergents.N357248 Date de publication : 19/10/2015 14


d'investissements spécial de Endeavor dans la limite de 01 milliard dhs.

Liens :

http://www.leconomiste.com/article/978042luminaire-le-maroc-nouveau-hub-regional

Liens :

http://www.lavieeco.com/news/actualites/troisentreprises-marocaines-selectionnees-pouradherer-a-l-organisation-d-entrepreneursinternationale-endeavor--35519.html

Date de publication : 05/10/2015

Industrie aéronautique

Date de publication : 09/10/2015

BASF célèbre son 150ème anniversaire avec ses partenaires au Maroc

"L'année 2015, un bon cru pour l'aéronautique au Maroc" selon le président du Gimas

Extrait : BASF a débuté́ ses activités au Maroc en 1956 sous le nom d’IMACOCHIMIE qui devient, 10 ans plus tard, BASF Maroc S.A. Aujourd’hui, le géant allemand est le numéro 1 de ce secteur clé́ en pleine expansion au Maroc. Ce changement de stratégie souligne l’engagement de BASF à collaborer et à innover avec ses clients et partenaires pour contribuer à un développement durable. A l’occasion de son 150ème anniversaire, BASF est partenaire Gold de KIMIA Africa, Salon des Matières Premières et des Technologies de la Chimie, qui se tient du 06 au 08 octobre à Casablanca.

Extrait : A l'occasion fin novembre du lancement de la construction de l'usine Stelia, filiale aerostructure d'Airbus group sur la zone franche aéronautique Midparc de Casablanca et doit compter à terme 400 salariés L'Usine Nouvelle a rencontré Hamid Benbrahim El-Andaloussi, incontournable "Monsieur Aéronautique" du Maroc. Président du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS), de la zone franche Midparc, de l'institu de formation IMA et délégué général de Safran Maroc, il détaille les enjeux de la filière : formation, investissement, exportations. Avec la génèse de projets nouveaux comme un institut de formation au management industriel.

Liens : http://lnt.ma/basf-celebre-son-150eme-

anniversaire-avec-ses-partenaires-au-maroc/ Date de publication : 08/10/2015

Luminaire: Le Maroc, nouveau hub régional

Liens: http://www.usinenouvelle.com/article/l-

annee-2015-un-bon-cru-pour-l-aeronautique-aumaroc-selon-le-president-du-gimas.N369584

Extrait : Implanté au Maroc en 2008, le groupe autrichien Eglo Africa compte aujourd’hui 14 magasins sur le continent africain. Le géant autrichien du luminaire s’est développé à une cadence accélérée et il ne s’arrête pas en si bon chemin.

Date de publication : 29/12/2015

Z. Hamad : « Un grand constructeur aéronautique de retour en Tunisie »

Le bureau Maroc ayant largement atteint ses objectifs, le management du groupe a décidé d’en faire une direction régionale. Ce QG prendra en charge le segment commercial de toute la partie Afrique, faisant ainsi du Maroc un hub continental.

Extrait : « L’un des plus grands constructeurs aéronautiques, qui a quitté la Tunisie après la 15


Aéronautique : Le Financial Times met le Maroc en avant

révolution, va s’implanter de nouveau pour y investir », a annoncé hier devant l’ARP Zakaria Hamad, ministre de l’Industrie, de l’énergie et des mines. S’agissant des secteurs de l’énergie et des mines, M. Hamad a indiqué que la production nationale de pétrole et de gaz naturel a baissé en 2015, parallèlement à la production des phosphates qui a régressé pour afficher 3,2 millions de tonnes. La hausse prévue de la production de pétrole et de gaz est due aux efforts de prospection permettant la mise en exploitation de trois nouveaux puits et le forage de 11 nouveaux puits en 2016.

Extrait : Ce secteur, qui affiche une croissance annuelle de 15%, ambitionne de créer 23 000 emplois d’ici 2020, d’augmenter la valeur des exportations annuelles à 1,6 milliard de dollars et d’accroitre le nombre des composants fabriqués localement, a ajouté le journal, en citant les propos du président du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS), Hamid Benbrahim ElAndaloussi. L’institut s’emploie actuellement à doubler sa capacité d’accueil afin de pouvoir accompagner la croissance rapide du secteur aéronautique au Maroc. Et d’ajouter que l’institut jouit de la confiance des grands opérateurs et constructeurs aéronautiques qui ont confié la formation de leurs collaborateurs techniques à l’IMA.

Liens :

http://www.leconomistemaghrebin.com/2015/1 2/07/z-hamad-grand-constructeur-aeronautiquetunisie/ Date de publication : 07/12/2015

Avec Latécoere à Casablanca, l’aéronautique au Maroc gagne une usine de plus

Liens :

http://www.infomaroc.net/2015/11/25/aeronaut ique-le-financial-times-met-le-maroc-en-avant/ Date de publication : 25/11/2015

Extrait : Première usine au Maroc pour Latécoère qui mise 10 millions d'euros à Casablanca. A peine Stelia une filiale d'Airbus officialisait-elle ce mercredi 2 décembre le début des travaux de son site futur de Casablanca, qu'un autre groupe français Latécoère vient d'annoncer une nouvelle usine dans la capitale économique du Maroc. L'investissement au Maroc du groupe avait été défloré par Hamid Benbrahim El Andaloussi, président du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS) en octobre et confirmé depuis, lors d'une interview du patron du groupe, Frédéric Michelland, au quotidien La Dépêche où il indiquait notamment \"nos sites tunisiens étant saturés nous avons décidé d'envisager la construction d'un nouveau site avec 300 personnes au Maroc\".

Bombardier va accroître ses transferts de production vers les pays à bas coûts comme le Maroc Extrait : Selon un article de ce jour du site du quotidien canadien La Presse, Jim Vounassis, vice-président, stratégie d'exploitation, et responsable de la transformation de Bombardier y a déclaré "Afin de réduire ses coûts, Bombardier va transférer davantage de tâches peu complexes à ses usines situées dans des pays à faibles coûts, comme au Mexique, au Maroc et en Inde. Elle conservera les tâches plus complexes et les activités de recherche et développement à ses centres d'excellence comme, dans le cas de l'aéronautique, Montréal et Belfast".

Liens :

http://www.usinenouvelle.com/article/aveclatecoere-a-casablanca-l-aeronautique-au-marocgagne-une-usine-de-plus.N367253

Liens :

http://www.usinenouvelle.com/article/bombardi

Date de publication : 04/12/2015 16


Liens : http://www.leseco.ma/business/37907-

er-va-accroitre-ses-transferts-de-production-versles-pays-a-bas-couts-comme-le-maroc.N364832

industrie-de-drones-civils-aerospacetech-simplante-au-maroc.html

Date de publication : 24/11/2015

Date de publication : 18/10/2015

De grosses commandes dans le pipe du Salon aéronautique de Dubaï

Bombardier: Plus de 400 millions de DH de sourcing d’ici 2024

Extrait : La 14ème édition du Salon aéronautique international 'Dubaï Air Show'' s'est ouverte, dimanche dernier, avec la participation de plus d'un millier d'exposants venus d'une soixantaine de pays, dont le Maroc. La dernière édition du Salon aéronautique de Dubaï avait établi un record en générant 200 milliards de dollars de commandes. Le Maroc participe à ce salon international avec un grand stand regroupant des représentants des différents acteurs nationaux concernés par le secteur, notamment l'Agence marocaine de développement des investissements (AMDI), le ministère de l'Equipement, du Transport et de la Logistique, et l'Office national des aéroports.

Extrait : Trois nouveaux produits rajoutés dès ce mois sur le site de Nouaceur Les travaux d’extension de l’usine seront lancés avant la fin de l’année Parmi les premiers à parier sur la base industrielle aéronautique locale, Bombardier confirme son positionnement sur le Maroc en réinvestissant sur de nouveaux programmes et un projet d’extension de son site industriel sur la zone franche spécialisée Nouaceur. L’usine de Nouaceur devrait accueillir dès ce mois de nouveaux produits. Liens :

http://www.leconomiste.com/article/978187bombardierplus-de-400-millions-de-dh-desourcing-d-ici-2024

Liens : http://www.libe.ma/De-grosses-

commandes-dans-le-pipe-du-Salonaeronautique-de-Dubai_a68299.html

Date de publication : 07/10/2015

Date de publication : 09/11/2015

Maroc – Aéronautique : les exportations ont franchi la barre d’un milliard d’euros en 2014

Industrie de drones civils : Aerospacetech s’implante au Maroc

Extrait : L’aéronautique pèse désormais lourd dans les exportations marocaines : en 2014, le secteur a franchi la barre d’un milliard d’euros contre 770 millions d’euros en 2012.L’implantation des géants de l’industrie aéronautique mondiale, notamment Safran, Boeing, EADS ou encore l’entrée en activité de Bombardier, sont autant d’indicateurs forts qui témoignent de la place que s’est forgée le Maroc sur l’échiquier international, se félicite notre confère Eco News. A noter que le Maroc entend ainsi tirer profit de sa proximité géographique avec l’Europe pour attirer les industries connexes

Extrait : Avec l’implémentation d’Aerospacetech au Maroc, le pays se dotera de sa propre industrie de drones civils. L’activité d’Aerospacetech au Maroc ne sera pas dédiée exclusivement à la production de drones civils, mais de bien d’autres composantes avec des matériaux composites pour l’industrie automobile. «Avec notre plateforme, nous allons permettre au Maroc de disposer de sa propre industrie de drones civils.

17


Conférence sur la compétitivité de l’agriculture et l’agro-industrie

de l’aéronautique dans les domaines du spatial, de la défense, de la sécurité, des composites, de l’électronique embarquée, du médical et des services d’études ou encore de la maintenance associée… Tout en s’ouvrant sur de nouveaux marchés (Grande-Bretagne, Allemagne, EtatsUnis, Japon, Espagne, Italie…) et en tirant vers le haut la valeur ajoutée

Extrait : Cette conférence s’intéressait à la problématique de la compétitivité du secteur de l’agriculture et de l’agro-industrie marocaines et aux défis à relever pour avoir accès aux différents marchés prometteurs, sachant que le potentiel marocain à l’export est indéniable. La compétitivité du secteur de l’agriculture et de l’agro-industrie au centre des préoccupations. Le secteur des industries agricoles et agroindustriel (IAA) représente actuellement près d’un tiers de l’industrie marocaine, soit quelques 2 048 entreprises, dont 27% des unités industrielles, qui génèrent 143 000 emplois dont 85% de permanents, 25% de l’effectif industriel global.

Liens:

http://www.leconomistemaghrebin.com/2015/1 0/07/maroc-aeronautique-les-exportations-ontfranchi-la-barre-dun-milliard-deuros-en-2014/ Date de publication : 07/10/2015

Industrie agroalimentaire

Liens : http://www.agrimaroc.ma/conference-

sur-la-competitivite-de-lagriculture-et-lagroindustrie/

Tunisie – Le Groupe Hachicha lance une société d’alimentation animale

Date de publication : 17/12/2015

Agroalimentaire, Où Exporter En 2016 ? [France]

Extrait : Le groupe Hachicha, opérant dans plusieurs secteurs d’activités, dont la chimie, l’électroménager et la plasturgie, a renforcé son pôle agroalimentaire par le lancement d’une entreprise spécialisée dans l’alimentation animale. En 2006, le Groupe Hachicha réalise un chiffre d’affaires de 293 millions de dinars. Avec un capital de l’ordre d’environ 2,2 millions de dinars, ce nouveau-né du groupe Hachicha, dénommé «Société Alfet El Machia» (SAEM), se focalisera sur la fabrication d’aliments composés pour le bétail et la volaille.

Extrait : Troisième secteur exportateur en 2014 après l'aéronautique et la chimie, l'agroalimentaire est l’un des fers de lance de l'économie française sur les marchés internationaux. Nos exportations dans ce secteur représentent plus de 57 milliards d’euros en 2014, pour un excédent de 9 milliards d’euros. A l’international, les produits français sont plébiscités pour leur qualité, fruit d’un modèle qui promeut l’excellence des savoir-faire et l’authenticité de nos terroirs. Nous sommes pleinement mobilisés pour la réussite des entreprises agroalimentaires à l’export. Avec les autorités sanitaires étrangères, nous négocions l’ouverture de nouveaux marchés et la disparition des barrières non-tarifaires. Singapour, le Vietnam, l’Arabie Saoudite et l’Afrique du Sud ont ainsi annoncé cet été et à l’automne avoir levé les embargos sur leurs importations de viande bovine française.

Liens :

http://www.leconomistemaghrebin.com/2015/1 2/29/hachicha-groupe-tunisie-alimentationanimale/ Date de publication : 30/12/2015

18


agroalimentaires vers l’Afrique. Ces actions contribueraient à l’amélioration du positionnement du Maroc sur le marché africain de l’agroalimentaire, en renforçant la compétitivité du secteur agroalimentaire marocain dans le cadre du Plan Maroc Vert, et ce, à travers l’adaptation de l’offre de matière première, en valorisant les produits agricoles et en diversifiant l’offre exportable.

Liens : http://www.cci-

international.picardie.net/wpcontent/uploads/2015/12/agro-20161.pdf Date de publication : 16/12/2015

Maroc : 36.75 millions d’euros d’investissements émiratis en agroalimentaire

Liens : http://lnt.ma/exportations-

agroalimentaires-marocaines-les-defis-etopportunites-de-lafrique/

Extrait : En marge du 6e Salon international de l’agroalimentaire, tenu à Abu Dhabi, le ministre marocain de l’Agriculture et de la Pêche maritime a annoncé la conclusion de conventions pour une valeur 36,75 millions d’euros avec plusieurs investisseurs émiratis, dont les noms ne sont pas communiqués.

Date de publication : 12/12/2015

Le groupe Devico injecte 22 MDH dans ses activités de Câpres à Safi

Ces contrats, rapporte Jeune Afrique, portent sur la mise en culture de 109 hectares d’oliviers à El Hajeb (région de Fès-Meknès) et l’ouverture d’une unité attenante de trituration d’une capacité de 100 tonnes par jour, nécessitant un investissement de 77 millions de dirhams. À Kenitra, sur la côte atlantique, ce sont 200 hectares d’agrumes qui doivent être plantés, accompagnés d’une unité de conditionnement (60 millions de dirhams d’investissement annoncés).

Extrait : Après avoir investi, en début 2015, plus de 40 MDH dans un projet de diversification dans la filière viti-vinicole dans la région de Fès, le groupe Devico injecte 22 MDH dans ses activités historiques de valorisation de câpres. En effet, Challenge a appris que ce groupe d’agroalimentaire, davantage connu pour ses marques de conserves Nora (petits pois, olives, huile d’olive, haricots verts, abricots….) et de confitures Aicha (leader national avec près de 50% de parts de marché), a récemment hissé le capital de Caprel de 40,2 MDH à 62,2 MDH. Cette recapitalisation vient renforcer l’assise financière de cette société basée à Safi qui traite et conditionne les câpres pour une activité principalement orientée vers l’export.

Liens :

http://www.leconomistemaghrebin.com/2015/1 2/12/maroc-36-75-millions-deurosdinvestissements-emiratis-en-agro-alimentaire/ Date de publication : 12/12/2015

Liens : http://www.challenge.ma/le-groupe-

Exportations agroalimentaires marocaines : Les défis et opportunités de l’Afrique

devico-injecte-22-mdh-dans-ses-activites-decapres-a-safi-60838/ Date de publication : 03/12/2015

Fait marquant : Le ‘‘halal’’ attire Moulay Hafid Elalamy

Extrait : L’analyse des exportations agroalimentaires marocaines démontre que les pays les importateurs du Maroc sont la Guinée, la Mauritanie, l’Algérie, la Tunisie (8,5%), le Sénégal et la Libye. Le Maroc enregistre une dynamique croissante de ses exportations

Extrait : Le marché halal mondial, qui se développe à grande vitesse, compte actuellement 1,8 milliard de consommateurs, a 19


Au Maroc, Lesieur Cristal veut assurer 50% de ses besoins de chaleur en 2015 avec la biomasse Agroalimentaire

fait savoir, hier à Casablanca, le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy. ‘‘Nous nous adressons à 1,8 milliard de consommateurs avec un taux de croissance annuel de 2,5% à 3%’’, a précisé le ministre dans une allocution lue en son nom par le DG de l’Institut Marocain de Normalisation (IMANOR), Abderrahim Taibi, à l’ouverture de la 2ème édition du Forum Halal Maroc (FOHAM).Cette population de consommateurs s’ajoute à un segment croissant de non musulmans désireux consommer des produits halal pour des raisons de qualité et d’hygiène sanitaire, a-t-il relevé, notant que ce marché hyper potentiel dégage des bénéfices estimés à 2300 milliards de dollars de par le monde.

Extrait : Le prêt de 2,5 millions accordé en septembre par la Berd au groupe agroalimentaire Lesieur Cristal lui a servi à financer l'acquisition d'une deuxième chaudière à grignons d'olive sur son site industriel d'Ain Harrouda, près de Casablanca. Celle-ci fonctionnera avec des grignons d'olive, un sous-produit de la fabrication de l'huile. Le grignon d'olive possède un pouvoir calorifique élevé au point de pouvoir remplacer le bois de chauffage et le fuel dans les chaudières.

Liens :

http://www.infomaroc.net/2015/12/02/faitmarquant-le-halal-attire-moulay-hafid-elalamy/

Liens :

Date de publication : 02/12/2015

http://www.usinenouvelle.com/article/aumaroc-lesieur-cristal-veut-assurer-50-de-sesbesoins-de-chaleur-en-2015-avec-labiomasse.N222467

Agro-industrie : La carte de la diversification économique

Date de publication : 11/11/2015

Extrait : L’essor du l’agro-industrie est tributaire de trois paramètres : un environnement encourageant, des infrastructures et des intrants, et la mise en place d’un cadre légal et réglementaire qui favorise la concurrence et l’intégrité commerciales.L’agro-industrie «créera de la richesse, valorisera les produits et s’appuiera sur un vaste programme de production agricole».Toujours selon les experts du secteur, l’essor de l’agro-industrie est tributaire de trois facteurs majeurs, interconnectés, voire inséparables.

La BERD réaffirme son soutien à l’agro-industrie Extrait : La BERD est prête à investir plus de 300 millions euros dans les agro-industries dans la région SEMED. « Au cours des trois prochaines années, nous visons à investir plus de 300 millions € dans les agro-industries allant des PME et les exploitations familiales aux grandes entreprises agro-alimentaires afin de renforcer le rôle du secteur privé dans la production agricole durable et le commerce », déclare Gilles Mettetal, directeur de la BERD pour l’agroalimentaire. En effet, le renforcement de la gouvernance d’entreprise est une priorité pour les entreprises agroalimentaires de SEMED, dont beaucoup sont des entreprises familiales.

Liens : http://euro-

mediterranee.blogspot.fr/2015/11/agroindustrie-la-carte-de-la.html Date de publication : 29/11/2015

Liens : http://www.challenge.ma/la-berd-

reaffirme-son-soutien-a-lagro-industrie-58878/ Date de publication : 04/11/2015 20


accompagnant le développement de tous ses partenaires stratégiques: l’amont laitier, en améliorant la qualité du lait et les revenus des éleveurs, les consommateurs, en améliorant la qualité des produits finis et la maîtrise de la chaîne de froid, les institutions, en consolidant des projets majeurs en rapport avec la santé et l’éducation nutritionnelle. Travaillant avec 120.000 éleveurs partenaires à travers tout le royaume et 4.500 collaborateurs, Centrale Danone couvre 95% des points de ventes de produits laitiers, et ce même dans les régions les plus éloignées.

Promouvoir la filière laitière méditerranéenne : 10 projets innovants récompensés Extrait : Le projet européen LACTIMED, mis en œuvre au titre du programme de coopération transfrontalière dans le bassin méditerranéen, a récompensé dix projets innovants dans le cadre d'un concours organisé sur les territoires pilotes du projet (Egypte, Grèce, Italie, Liban et Tunisie) afin de donner un nouvel élan à la filière laitière, tout en démontrant qu'innovation et esprit d'entreprise peuvent être conciliés avec savoir-faire traditionnel et ressources locales. Le projet LACTIMED vise à renforcer la production et la distribution de produits laitiers traditionnels à travers l'organisation des industries locales, le soutien aux producteurs laitiers et la promotion de leurs produits sur les marchés locaux et internationaux. Pour atteindre ces objectifs, un réseau méditerranéen sera créé pour augmenter la valeur commerciale de ces produits, afin de favoriser l'intégration des chaînes de valeur locales ainsi que de renforcer la production et la promotion sur les marchés nationaux et internationaux.

Liens :

http://www.h24info.ma/economie/entreprises/c entrale-danone-le-nouveau-visage-du-leader-delagroalimentaire-au-maroc/37529 Date de publication : 28/10/2015

2016, an 1 de l’émergence du secteur agro-industriel au Maroc? Extrait : Dans le projet de loi de finance 2016 présenté devant les deux chambres du Parlement, hier, mardi 21 octobre 2015, a été intégrée pour la première fois une mesure visant à corriger l'écart de TVA entre les produits agricoles (exemptés) et ces même produits transformés (soumis au taux normal). « Si cette mesure du projet de loi de finance est adoptée, la TVA ne s'appliquera que sur la valeur ajoutée industrielle, ce qui rendra automatiquement moins chers les produits transformés à base de produits agricoles marocains », explique Amine Berrada. Pour accompagner l'émergence du secteur agro-industriel qui sera permise par toutes les mesures prévues dans ce contrat programme, il y aura forcément un besoin important en compétence.

Liens : http://euro-

mediterranee.blogspot.fr/2015/11/promouvoirla-filiere-laitiere.html Date de publication : 02/11/2015

Centrale Danone, le nouveau visage du leader de l'agroalimentaire au Maroc

Liens :

Extrait : La nouvelle appellation Centrale Danone traduit une nouvelle orientation pour le groupe, ainsi qu’une mission renouvelée: mettre quotidiennement à la disposition des consommateurs, partout au Maroc, des produits de qualité supérieure alliant nutrition, plaisir et santé. Investi d’un rôle de locomotive du secteur laitier au Maroc, Centrale Danone promet de développer le marché en soutenant et en

http://www.yabiladi.com/articles/details/39645/ 2016-l-emergence-secteur-agro-industrielmaroc.html Date de publication : 27/10/2015

21


Un appui à l’agro-industrie qui réjouit la FENAGRI

ANUGA 2015 : 16 millions d'euros de commandes aux entreprises marocaines

Extrait : La FENAGRI (Fédération nationale de l’agroalimentaire) son président Amine Berrada, et son directeur Sadek Cherif, se réjouissent des changements positifs qui s’annoncent d’ores et déjà pour les secteurs de l’agriculture et de l’industrie au Maroc.

Extrait : Les 75 entreprises marocaines qui ont participé à cette messe mondiale des professionnels de l'agro-industrie et de l'agroalimentaire, ont ainsi pu établir quelque 1.513 contacts concrétisés par 16 millions d'euros de commandes fermes et de commandes d'essai (50 Conteneurs de produits alimentaires variés, 120 tonnes de poisson congelé et 12 milles litres d'huile d'argan), précise Maroc Export. L'édition précédente avait permis aux participants marocains (69 entreprises) d'enregistrer des commandes ne dépassant pas 1,7 million d'euros. Le pavillon Maroc a présenté 55 catégories de produits ainsi que des animations culinaires préparées à base de produits marocains exposés.

Mardi 21 octobre 2015 les deux chambres du Parlement ont reçues le projet de loi de finance 2016 qui intègre pour la première fois une mesure visant à corriger l’écart de TVA qui existe entre les produits agricoles purs et ces mêmes produits ensuite transformés. Liens :

http://www.fenagri.org/index.php?option=com_ content&view=article&id=1785:un-appui-a-lagroindustrie-qui-rejouit-lafenagri&catid=360:fenagri&Itemid=130

Liens :

http://www.h24info.ma/economie/maroc/anuga -2015-16-millions-deuros-de-commandes-auxentreprises-marocaines/37399

Date de publication : 26/10/2015

Agroalimentaire : Le contratprogramme attend l’approbation de son budget

Date de publication : 21/10/2015

L’agro-industrie andalouse a des visées sur le secteur marocain

Extrait : Le projet de contrat-programme entre l'État et les professionnels de l'industrie agroalimentaire est finalisé. Cela est prévu d'ici début novembre pour que la signature du contrat-programme intervienne au plus tard avant la fin de l'année, selon Amine BerradaSounni, président de la Fédération nationale de l'agroalimentaire (Fenagri). Le plan d'action, qui concerne les 5 prochaines années, comprend des mesures transverses pour l'ensemble du secteur agroalimentaire ainsi que des mesures spécifiques pour certaines filières jugées prioritaires.

Extrait : Des entreprises andalouses de la région de Murcie, spécialisées dans le secteur agroindustriel, sont intéressées par l'exportation de leurs machines et savoir-faire au Maroc. Une délégation de six entreprises de Murcie, l’une des régions agricoles phares de l’Espagne, vient d’effectuer une visite de prospection au Maroc. Ces entreprises sont spécialisées dans les machines de transformation agro-alimentaire et d’emballage.

Liens : http://lematin.ma/journal/2015/le-

Liens : http://www.leseco.ma/economie/37850-

contrat-programme-attend-l-approbation-deson-budget/233928.html

l-agro-industrie-andalouse-a-des-visees-sur-lesecteur-marocain.html

Date de publication : 22/10/2015

Date de publication : 16/10/2015

22


Agroalimentaire L'offre marocaine a séduit au WOP Dubaï 2015

septembre 2014 et le développement des ventes à l'export, précise-t-elle. Liens :

http://www.h24info.ma/economie/maroc/cosum ar-dari-lesieur-ces-champions-qui-tirentlagroalimentaire-au-maroc/36969

Extrait : Résultats provisoires encourageants pour les entreprises marocaines ayant participé au Salon international des fruits et légumes (WOP 2015) qui s’est tenu du 5 au 7 octobre à Dubaï. «Les exposants marocains ont réceptionné plusieurs commandes fermes», annonce au «Matin éco» Jalal Benbrahim, directeur du cabinet marocain de mise en relation BtoB Wink. Il faudra cependant attendre le bilan définitif que s’apprête à annoncer l’Établissement autonome de contrôle et de coordination des exportations (EACCE), l'organisateur de la participation marocaine pour connaître avec précision le nombre de ces commandes, leur valeur ainsi que les entreprises émiraties et internationales qui les ont passées.

Date de publication : 08/10/2015

Industrie automobile Volkswagen confirme son engagement de réaliser une usine en Algérie avec Sovac Extrait : Le géant allemand de l’automobile a confirmé son engagement pour la réalisation d’une usine de fabrication de véhicules à Relizane avec son partenaire local Sovac, selon notre source.« Volkswagen va adresser une lettre au ministère de l’Industrie pour lui confirmer son engagement à réaliser cette usine avec son partenaire Sovac », explique la même source. Sovac est le représentant officiel du groupe Volkswagen en Algérie.

Liens : http://lematin.ma/journal/2015/l-offre-

marocaine-a-seduit--au-wop-dubai2015/233184.html Date de publication : 12/10/2015

Cosumar, Dari, Lesieur : ces champions qui tirent l'agroalimentaire au Maroc

Liens : http://www.tsa-

algerie.com/20160112/volkswagen-confirmeson-engagement-de-realiser-une-usine-enalgerie-avec-sovac/

Extrait : Dans une "Analyse de la croissance bénéficiaire au premier semestre 2015", la société de bourse relève que la plus forte hausse du secteur revient à l'opérateur sucrier marocain, Cosumar, dont le résultat net part du groupe (RNPG) a enregistré une bonification de près de 39% à 404 millions de dirhams (MDH), au moment où sa marge nette se trouve élargie à 12,2% à fin juin 2015, contre 9,6% une année auparavant. Le deuxième plus fort contributeur à l'appréciation du secteur est le leader national du couscous et des pâtes alimentaires, Dari Couspate, dont le résultat net a crû de 11,9 pc à 19,9 MDH, consécutivement à une hausse de 18 pc de son chiffre d'affaires (CA) à 259,6 MDH. Cet accroissement du CA est, essentiellement, dû à la répercussion partielle de la hausse des prix subie par les matières premières depuis

Date de publication : 12/01/2016

Ford accélère sur la voiture électrique Extrait : Ford vient d’annoncer son intention de tripler sa flotte de véhicules d’essai hybrides 100% autonomes, ce qui en fait la plus grande flotte du genre dans l’industrie automobile, et utilisera une nouvelle génération de capteurs de pointe alors que la société accélère ses plans de développement des véhicules autonomes. S’appuyant sur une décennie de recherches menées par Ford sur les véhicules autonomes, ce développement est un élément clé de Ford Smart Mobility – la stratégie qui permet de hisser Ford à 23


un niveau supérieur en termes de connectivité, de mobilité, de véhicules autonomes, d’expérience client, de données et d’analyses. Les nouveaux véhicules se trouvent sur la plateforme de développement des véhicules autonomes de troisième génération de Ford, construits en utilisant des berlines hybrides Fusion, similaires à la plate-forme de deuxième génération.

Mekele, dans le nord du pays, qui a terme devrait produire 1 000 véhicules par an. L’Éthiopie devient ainsi l’un de ses plus gros marchés africains. Après le Nigeria en 2014, le groupe allemand MAN Truck & Bus AG va ouvrir l’an prochain une chaîne de montage en Éthiopie. Cette implantation est le fruit d’une collaboration avec son importateur local, Kaleb Service Farmers House.

Liens : http://industries.ma/industrie/industrie-

automobile/ford-accelere-sur-la-voitureelectrique.html

Liens :

http://www.jeuneafrique.com/289786/economie /groupe-automobile-allemand-man

Date de publication : 07/01/2016

Date de publication : 28/12/2015

Industrie automobile: les opérateurs chinois renforcent leur assise au Maroc

Développement de l’industrie mécanique, L’Algérie maintient le rythme Extrait : D’octobre de l’année dernière à aujourd’hui, l’industrie mécanique en Algérie connaît une réelle naissance, et s’appuie sur une vraie dynamique d’investissement. Effectivement, sur le terrain, l’usine d’assemblage de Renault Algérie à Oued Tlélat (Oran), avec une production de départ de 25.000 unités, et un objectif à atteindre de 75.000 unités, a été le point de départ d’une série de contrats visant à favoriser l’émergence de la production automobile. Elle a été précédée en septembre 2014 par le lancement d’une unité de fabrication de véhicules utilitaires et tout terrain de marque Mercedes Benz découlant d’un partenariat algéro-allemand-émirati, pour une production initiale de 6000 modèles Sprinter et 2000 véhicules 4×4. A cela s’ajoute la fabrication de moteurs agricoles Massey Fergusson à Constantine avec 3500 engins/an, l’unité d assemblage de véhicules FAW pour une production initiale de 10.000 par an, et les grandes marques italiennes Iveco et Fiat qui à leur tour s’installent et commenceront à partir de 2016 de produire en Algérie avec une capacité de 1300 unités par an.

Extrait : Les équipementiers chinois veulent consolider leur positionnement au Maroc. Le ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, ambitionne ainsi de capter, à l’avenir, 1% des emplois chinois délocalisés dans le royaume. Rien n’arrête plus les businessmen chinois au Maroc, notamment quand il s'agit des équipementiers automobiles. Une lettre d’intention a ainsi été signée, mercredi 23 décembre, par le ministre de l’Industrie et du commerce, Moulay Hafid Elalamy, et le groupe franco-chinois, ISI Golden Age International Holding. Liens :

http://www.le360.ma/fr/economie/industrieautomobile-les-operateurs-chinois-renforcentleur-assise-au-maroc-60541 Date de publication : 28/12/2015

Le groupe automobile allemand MAN s’implante en Éthiopie

Liens :

http://www.algerie360.com/economie/economie Extrait : Mi-février, le constructeur de camions MAN inaugurera une chaîne de montage à 24


-algerie/developpement-de-lindustriemecanique-lalgerie-maintient-le-rythme/

renault-psales-fabricants-de-batteries-tirent-legros-lot

Date de publication : 22/12/2015

Date de publication : 16/12/2015

Automobile : comment le Maroc se positionne pour mieux s'imposer

Industrie : Kantanka, un 4x4 made in... Ghana Extrait : Les 4x4 Kantanka «made in Ghana» ont été officiellement lancés sur le marché début décembre, avec une gamme allant de 16.500 à 32.000 euros. Ce projet de marque automobile entièrement fabriquée au Ghana «était dans les tuyaux depuis 1971», raconte son fils Kwado Safo junior. Les Kantanka trouveront-elles des acheteurs sur le marché ghanéen ?

Extrait : Avec des exportations qui ont atteint 19,5 milliards de dirhams en 2014, soit une augmentation de 52,7% par rapport à 2013, le Maroc s'est hissé au 1er rang des pays exportateurs de produits automobiles dans la région Afrique du Nord et Moyen-Orient. Il est prévu dans le cadre du Plan d'accélération industrielle (PAI), qui a fixé des objectifs ambitieux pour le secteur, de doubler la production automobile du Maroc pour atteindre 800.000 véhicules à l'horizon 2020 au lieu de 400.000 en 2014. Le projet du groupe PSA Peugeot-Citroën au Maroc, avec un investissement de 6 MMDH, est venu renforcer un secteur déjà en plein essor.

Liens :

http://lematin.ma/journal/2015/kantanka-un4x4-made-in-ghana/237513.html Date de publication : 15/12/2015

Usine PSA au Maroc : ISI et ces dizaines d'équipementiers chinois qui s’y intéressent de près

Liens :

http://www.h24info.ma/economie/maroc/autom obile-comment-le-maroc-se-positionne-pourmieux-dimposer/39148 Date de publication : 17/12/2015

Extrait : La future usine de PSA entrainera nécessairement une partie des équipementiers dans le sillage de son implantation à Kenitra. Certains grâce à ses connections chinoise liées à son partenariat avec Dongfeng. Parmi eux, le groupe franco-chinois ISI, sera peut être le premier à poser pied au Maroc.

Renault, PSA: Les fabricants de batteries tirent le gros lot Extrait : Avec la montée en régime de l’usine de Renault à Tanger, il faudra 15.000 tonnes de plomb», estime Abdeljalil Likaimi, président du Groupement des fabricants de batteries. Il faudra sécuriser cette «précieuse» matière première qu’est le plomb, de plus en plus recherchée sur les marchés internationaux car les batteries sont fabriquées à 95% à partir du recyclage du plomb. Le plomb, extrait de manière artisanale des batteries, est revendu entre 6,5 et 7 DH le kilo.

"Nous sommes arrivés ici avec Renault. Avec le lancement du projet PSA nous allons renforcer notre activité au Maroc", annonce Michel Li guisheng, président du groupe International Services Industrie (ISI) dont le siège est à Paris et l’activité en Chine. Liens :

http://www.usinenouvelle.com/article/usinepsa-au-maroc-isi-et-ces-dizaines-dequipementiers-chinois-qui-s-y-interessent-depres.N366638

Liens :

http://www.leconomiste.com/article/98169825


Date de publication : 07/12/2015

Montage de véhicules utilitaires : le turc Emin Auto et PSA Peugeot s’implantent en Algérie

Automobile : GM va vendre aux États-Unis une voiture fabriquée en Chine Extrait : General Motors a décidé de vendre début 2016 aux Etats-Unis une voiture fabriquée en Chine, une première pour un groupe américain, selon un communiqué.GM devient ainsi le premier grand groupe automobile présent aux Etats-Unis à vendre un véhicule produit en Chine, une démarche qui devrait sans doute susciter la colère du puissant syndicat de l’automobile UAW.Le mois dernier, GM, qui a quatre marques (Chevrolet, Cadillac, Buick et GMC), a vendu un peu plus de 100.000 voitures de la marque Buick en Chine, contre 19.000 aux Etats-Unis.

Extrait : L’entreprise algéro-turque Emin Auto, concessionnaire des marques automobiles JAC, JMC, Ssangyong, Hafei et Chana en Algérie, va implanter une usine de montage de véhicules utilitaires dans la région d’Ain Temouchent au Nord-ouest de l’Algérie.

aux-etats-unis-une-voiture-fabriquee-en-chine/

«Le projet de cette unité, qui couvre une superficie de 30 hectares est très avancé et pourra être concrétisé prochainement ; il générera un nombre important de postes d’emploi», a déclaré un responsable algérien en marge d’une cérémonie organisée à l’occasion de l’implantation d’une première entreprise dans la nouvelle zone industrielle aménagée dans la région.

Date de publication : 07/12/2015

Liens :

Liens : http://lnt.ma/automobile-gm-va-vendre-

http://www.leconomistemaghrebin.com/2015/1 1/21/montage-de-vehicules-utilitaires-le-turcemin-auto-et-psa-peugeot-simplantent-enalgerie/

Equipements automobiles : Nouvel investissement français à Tanger

Date de publication : 21/11/2015

Extrait : L’équipementier automobile français Delfingen va se doter d'un nouveau site de production à Tanger. Ce groupe est spécialisé dans la production de gaines en plastique de protection électrique et thermique de câbles automobiles et dans la fabrication de tubes plastiques pour l’automobile. Pour rappel, Delfingen possède déjà 2 sites au Maroc : une usine historique à Casablanca et une autre plus récente à Tanger, le hub marocain de l’automobile.

Renault veut dépasser la barre des 230 000 voitures produites au Maroc en 2015

http://www.infomaroc.net/2015/11/23/equipem ents-automobiles-nouvel-investissementfrancais-a-tanger/

Extrait : Le directeur général de Renault Maroc Jacques Prost indique que l’ambition du groupe est de dépasser les 230 000 voitures produites au Maroc cette année. Donc aujourd’hui, nous nous retrouvons avec pas moins de 7 000 collaborateurs déployés sur le site de Tanger. Ce qu’il faut retenir, c’est que nous avons dépassé la barre de 1 000 voitures par jour au niveau de ce site, depuis maintenant quelques semaines », déclare-t-il.

Date de publication : 23/11/2015

Liens : http://www.ccfa.fr/Renault-veut-

Liens :

depasser-la-barre-des 26


Date de publication : 18/11/2015

cloisons, le CETIEV se veut un centre technique accrédité, conforme aux normes et aux exigences.

Automobile: l'américain Delphi installe une 4e usine au Maroc

Liens : http://www.industries.ma/industrie-

automobile/partenaire-technologique-delindustrie-automobile.html Date de publication : 11/11/2015

Extrait : L'investissement prévu pour ce projet est de 400 millions de dirhams, nous apprend le Centre régional d'investissement (CRI) de Meknès-Tafilalet. "Il s'agit du quatrième site de Delphi au Maroc après ceux implantés à Tanger et Kénitra et qui devra permettre la création de plus de 3.500 emplois", a précisé le directeur du CRI, Hassan Bahi. Le site sera implanté sur 5 hectares dans l'Agropolis de Meknès, qui abrite déjà les activités du fabricant japonais de faisceaux de câbles pour l'automobile Yazaki. Le projet verra le jour en 2016. Le choix de Delphi de s'implanter à Meknès est intervenu après un benchmark entre plusieurs destinations parmi lesquelles figurent Casablanca, Kenitra, Larache et Settat.

Industrie automobile: le défi de la formation Extrait : Selon les dernières statistiques de l’Office des changes, la filière affiche une progression de 17% de son chiffre d’affaires à l’export à fin septembre. Le président de l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce automobiles (AMICA) déclare d’ailleurs dans les colonnes de “L’Economiste” que la progression annuelle du secteur devrait s’établir entre 15 et 20%. Les ressources humaines font d’ailleurs partie intégrante de la stratégie des écosystèmes automobiles à l’horizon 2020.

Liens :

http://www.h24info.ma/economie/maroc/autom obile-lamericain-delphi-installe-une-4e-usine-aumaroc/38086

Liens :

http://www.le360.ma/fr/economie/industrieautomobile-le-defi-de-la-formation-56805

Date de publication : 12/11/2015

Date de publication : 10/11/2015

Partenaire technologique de l’industrie automobile

Câblage automobile : L’inauguration d’une nouvelle usine du groupe allemand Leoni

Extrait : Depuis sa création en 2005, le Centre Technique des Industries des Équipements pour Véhicules (CETIEV) œuvre pour l’accompagnement des industriels du secteur automobile dans leurs développements technologiques à travers une large gamme de services techniques et technologiques de référence. Essais, assistance technique, formation… Autant de services sont proposés par le CETIEV. Le centre technique dispose pour cela de plusieurs laboratoires destinés à réaliser des prestations d’essais à la demande des équipementiers, ou sur des échantillons de produits avant leur mise en vente sur le marché. Premier laboratoire accrédité par Renault en tant que laboratoire tierce, notamment pour les

Extrait : Le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid El Alamy, a procédé, jeudi en fin d’après-midi, à Berrechid, à l’inauguration d’une nouvelle usine du groupe allemand Leoni, principal fournisseur local et européen de câbles et de systèmes de câbles pour le secteur de l’automobile et d’autres industries. La nouvelle usine est installée sur une superficie totale d’environ 12.000 m2 et sa réalisation a 27


nécessité un investissement de 7,5 millions d’euros.

Liens : http://www.tsa-

algerie.com/20151103/peugeot-va-ouvrir-uncentre-de-recherche-et-de-developpement-aumaroc/

Liens : http://www.entreprendre.ma/Cablage-

automobile-L-inauguration-d-une-nouvelle-usinedu-groupe-allemand-Leoni_a6887.html

Date de publication : 04/11/2015

Date de publication : 10/11/2015

Automobile : ça roule entre le Maroc et l’Espagne !

Peugeot s'installera en Algérie avec sa filiale de sous-traitance Faurecia (ministre)

Extrait : L’industrie automobile met le turbo en termes d’échanges avec l’Espagne. C’est ce qui ressort d’un article consacré au secteur par L’Economiste dans son édition du 30 octobre. Les exportations ibériques, dans le domaine, ont quadruplé depuis 2011, pour atteindre les 860 millions d’euros. Mais les exportations marocaines ne sont pas en reste. Le royaume arrive à écouler sur le marché espagnol pour 600 millions de pièces détachées et 220 millions d’euros d’automobiles montées. D’ailleurs, près d’une Sandero sur six qui sort des chaines de l’usine de Renault Tanger Melloussa se retrouve sur les routes ibériques.

Extrait : Le constructeur automobile français Peugeot compte s'installer en Algérie avec, également, sa filiale Faurecia pour satisfaire ses besoins de sous-traitance, a indiqué, mardi à Alger, le ministre de l'Industrie et des mines, Abdesselam Bouchouareb. Liens :

http://maghrebemergent.com/economie/algerie /52748-peugeot-s-installera-en-algerie-avec-safiliale-de-sous-traitance-faurecia-ministre.html

Liens :

http://www.le360.ma/fr/economie/automobileca-roule-entre-le-maroc-et-lespagne-55777

Date de publication : 10/11/2015

Date de publication : 30/10/2015

Peugeot va ouvrir un centre de recherche et de développement au Maroc

L’automobile, un accélérateur de croissance

Extrait : Le ministre marocain de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, a annoncé, lors d’une interview accordée à Reuters, que le groupe PSA Peugeot Citroën a accepté d’ouvrir à Casablanca un centre de recherche et développement (R&D), rapporte le site Boursorama ce mardi. Il s’agirait du même centre créé par le groupe français Altran, spécialisé dans le conseil en innovation, pour le compte de PSA et qui emploie déjà « 750 ingénieurs et techniciens qualifiés marocains », a confirmé le ministre. Moulay Hafid Elalamy a par ailleurs annoncé que le groupe automobile français, qui ouvrira une usine au Maroc en 2019, a accepté de s’approvisionner à hauteur d’un milliard d’euros par an en composants fabriqués par des entreprises marocaines.

Extrait : Les plus suspicieux disaient, il y a quelque temps, qu’un projet de l’envergure de celui de l’usine de Tanger était irréalisable au Maroc. Et pourtant, rien qu’en 2013, pas moins de 100.940 véhicules sont sortis de cette usine qui est parvenue à doubler sa production l’année dernière. Et cerise sur le gâteau : 90% des 100.940 véhicules fabriqués dans la ville du détroit étaient destinés à l’export. Quand on fait bien le calcul, en 2013, pas moins de 435 véhicules sortaient donc chaque jour des chaînes de Renault- Nissan Tanger. Ce chiffre a vite augmenté et augmentera encore et encore.

28


Liens :

premières années, suivi d’un plafonnement à 8,75 %, et les aides à l’installation à hauteur de 10 % du montant total de l’investissement), un dispositif de développement des ressources humaines qualifiées (avec un système d’aide aux opérateurs dans leurs efforts de formation à l’embauche et tout au long de la vie professionnelle, ainsi qu’un plan de formation adapté aux besoins du secteur automobile), et une offre immobilière diversifiée (conforme aux meilleurs standards internationaux au sein des plateformes industrielles intégrées dédiées et bénéficiant du statut de zone franche).

http://lobservateurdumaroc.info/2014/05/19/lau tomobile-accelerateur-de-croissance/ Date de publication : 29/10/2015

Automobile : Le Maroc promeut sa politique industrielle en Italie Extrait : À l’occasion de cette rencontre initiée en partenariat avec l’Association italienne de l’industrie automobile (ANFIA), la délégation marocaine a fait savoir que le secteur automobile est en passe de devenir une véritable locomotive industrielle à l'export. La délégation marocaine à cette rencontre a aussi mis en avant le Plan d'accélération industrielle. Le secteur automobile est en effet l'un des secteurs les plus performants au Maroc avec plus de 200 entreprises, 85.000 emplois et 227.000 voitures produites en 2014.

Liens : http://www.ccfa.fr/La-strategie-du-

Maroc-pour Date de publication : 28/10/2015

MGI s’installe à El Jadida pour fournir Renault Tanger Extrait : Le groupe français va également desservir plus tard la future usine PSA Peugeot Citröen de Kénitra et détient aussi 55% de la société marocaine Sinfa Câbles. L’équipementier automobile français MGi Coutier a annoncé avoir entamé la construction d’une usine de fabrication de conduits en plastique ou en caoutchouc à El Jadida. Le site marocain qui va reprendre donc la fabrication de certains articles qui étaient produits en Roumanie par le groupe devrait desservir le site Renault Tanger dont MGI Coutier est déjà fournisseur.

Liens : http://www.leseco.ma/economie/38392-

automobile-le-maroc-promeut-sa-politiqueindustrielle-en-italie.html Date de publication : 29/10/2015

La stratégie du Maroc pour développer fortement son secteur automobile (1/2)

Liens :

http://telquel.ma/2015/10/28/lequipementierfrancais-mgi-sinstalle-el-jadida-fournir-renaulttanger_1467908

Extrait : Le secteur automobile marocain a connu au cours des cinq dernières années un développement fulgurant, aussi bien sur le front des constructeurs que sur celui des équipementiers. Afin d’exploiter ces potentialités, la stratégie industrielle marocaine vise à renforcer l’attractivité du Royaume à travers la définition d’une Offre Maroc dédiée aux équipementiers et aux constructeurs, indique l’Agence Marocaine de Développement des Investissements (AMDI)Cette Offre Maroc pour le secteur automobile s’articule autour de trois volets : un cadre incitatif attractif (via le statut de zone franche offrant une exonération totale de l’impôt sur les sociétés pendant les 5

Date de publication : 28/10/2015

Automobile: Un troisième constructeur pour le Maroc Extrait : Ce qui portera, à terme, la production globale à 1 million d’unités, dont 400.000 pour l’usine Renault et 200.000 pour Peugeot». En attendant, les dirigeants du constructeur français ont, selon L’Economiste, fait le 29


déplacement à Atlantic Free Zone, à Kenitra, accompagnés d’une délégation de plus de 340 équipementiers représentant environ 70% du marché mondial. Tous ces équipementiers «étudient les opportunités de signer des contrats d’approvisionnement avec PSA Peugeot, tout en lorgnant l’usine Renault à Tanger».

Extrait : Le groupe français Omia, spécialisé dans la production de cabines et tunnels de peinture pour l'automobile ou l'industrie, prévoit d'ouvrir une usine à Casablanca, début 2016, selon le site «L'Usine Nouvelle».La nouvelle infrastructure sera dédiée à la fabrication d'une nouvelle gamme de cabines à bas coûts qui s'adressera aux marchés émergents, précise le site, affirmant que cette usine s'inscrit dans le cadre de la stratégie de diversification du groupe axée sur une installation au Maroc. L'usine de Casablanca, qui devrait compter entre 20 et 25 salariés et entrer en fonction début 2016, aura pour objectif de doper l'activité internationale d'Omia, qui représente aujourd'hui un chiffre d'affaires de 2 millions d'euros, sur les 28 millions que réalise au total l'entreprise, et devrait passer à 7 millions d'euros dans 5 ans.

Liens :

http://www.omi.gov.ma/OMI/Pages/Actualitesde tail.aspx?idActu=826 Date de publication : 27/10/2015

Industrie automobile: Peugeot-Citroën, super-VRP du Maroc

Liens : http://lematin.ma/journal/2015/omia-s-

Extrait : C’est l’événement majeur depuis la signature de la convention d’investissement entre PSA Peugeot et le gouvernement en juin dernier. Le top management du constructeur automobile français s’est déplacé en force, vendredi dernier, à Atlantic Free Zone, à Kenitra, avec une délégation de plus de 340 équipementiers comptant parmi les majors représentant environ 70% du marché mondial. Parmi les responsables de PSA qui ont effectué le déplacement figurent le numéro deux du groupe et le directeur des achats. Ils ont fait la promotion du Maroc auprès des équipementiers internationaux.

installe-a-casablanca/233844.html Date de publication : 21/10/2015

Automobile: L’Espagne augmente son sourcing au Maroc

http://www.leconomiste.com/article/979199industrie-automobilepeugeot-citroen-super-vrpdu-maroc

Extrait : Le secteur automobile espagnol semble sur la bonne voie. Après plusieurs années de débâcle, des suites de l’enrouement de l’économie ibérique, les signes d’une récupération sont bien là. C’est le cas avec le lancement dans les prochaines semaines d’une ligne de production supplémentaire au sein de l’usine de Nissan à Barcelone, l’un des plus grands centres de production du pays. Cette ligne devra produire un nouveau modèle de pickup pour Nissan, Renault et Mercedes Benz, qui partagera une base commune. Cela suppose pour l’Espagne la création d’un millier de postes de travail directs ainsi que plusieurs milliers d’autres indirects, Nissan veut atteindre et dépasser les 200.000 véhicules produits par an.

Date de publication : 27/10/2015

Liens :

Les fabricants de pièces automobiles ont voulu s’enquérir des opportunités d’affaires adossées au projet Peugeot et au plan d’accélération industrielle qui prévoit un dispositif dédié aux écosystèmes.

Liens :

http://www.leconomiste.com/article/978503automobilel-espagne-augmente-son-sourcing-aumaroc

Peinture automobile : Omia s’installe à Casablanca

Date de publication : 16/10/2015 30


Automobile : En route pour une nouvelle plateforme logistique

Bentley ouvre son premier showroom au Maroc Extrait : Après Aston Martin, le Maroc accueille une autre marque de luxe britannique : Bentley. « L’expansion continue de Bentley est un signe supplémentaire de la force dans l’appel international de notre marque. Dans une salle d’exposition de 400 m2 située dans le quartier Aïn Sebaâ , la Centrale automobile chérifienne (CAC), distributeur de la marque britannique au Maroc, offre à ses clients la gamme complète des modèles Bentley, y compris le dernier modèle de Bentley, la Bentayga.

Extrait : Avec la montée en puissance de la production de l’usine de Renault Tanger et le rythme de croissance des exportations des équipementiers, le secteur doit faire face à un grand défi logistique. Un convoi constitué des 120 véhicules poids-lourds qui, chaque jour, circulent entre la Tanger Free Zone (TFZ) et l’usine Renault de Tanger. Pour le constructeur automobile comme pour ses fournisseurs équipementiers, c’est un véritable casse-tête qui devrait se transformer en cauchemar avec l’augmentation de la production de Renault au Maroc et les exportations des équipementiers dans la zone franche de Tanger.

Liens :

http://telquel.ma/2015/10/15/automobilebritannique-bentley-ouvre-premier-showroomau-maroc_1466457

Liens :

http://www.le360.ma/fr/economie/automobileen-route-pour-une-nouvelle-plateformelogistique-53601

Date de publication : 15/10/2015

Câblage : Kromberg & Schubert va investir 260 MDH à Kenitra

Date de publication : 08/10/2015

Nissan Maroc : Une expansion qui dépasse les attentes

Extrait : Le spécialiste allemand de fabrication de faisceaux et autres câblages pour l'automobile Kromberg & Schubert envisage d’ouvrir une usine à Atlantic Free Zone (AFZ) de Kenitra. Cette usine viendra grossir le secteur du câblage au Maroc et créer 2 200 emplois. D’autres spécialistes du câblage automobile sont déjà installés à Kenitra comme l'Autrichien Hirschmann ou le Japonais Fujikura, outre l’implantation d’une importante usine du Japonais Yazaki.

Extrait : Des résultats en phase avec les objectifs tracés initialement, c’est bien. Une expansion qui dépasse les attentes, c’est encore mieux. Et le distributeur exclusif de Nissan au Maroc, la Société marocaine des voitures nippones (SMVN) - filiale du Groupe Auto Hall - a pu réaliser cette performance. Dès la prise en main de Nissan par le Groupe Auto Hall, via SMVN, un plan ambitieux destiné à plus que doubler les parts de marché de la marque au Maroc (par rapport à 2,7% enregistré en 2013) a été lancé, explique Christian Mardus, Senior Vice-Président de Nissan et président de la région Afrique, Moyen-Orient et Inde, lors d’une conférence de presse organisée lundi 5 octobre dernier, à l’occasion de l’inauguration du nouveau showroom de Nissan à Casablanca, qui sera également le nouveau siège social d’Auto Hall.

Liens :

http://www.omi.gov.ma/OMI/Pages/Actualitesde tail.aspx?idActu=813 Date de publication : 12/10/2015

31


Liens :

Liens :

http://lematin.ma/_beta/journal/2015/uneexpansion-qui-depasse-les-attentes/232893.html

http://www.leconomiste.com/article/977967renault-vise-250000-vehicules-tanger

Date de publication : 07/10/2015

Date de publication : 03/10/2015

Industrie Automobile - Les démarches sont en cours pour l'installation de l'usine "Iveco" à Bouira (Algérie)

Industrie chimique et parachimique Gafsa-Tunisie : Signature d’un accord entre le Groupe chimique et des entreprises chinoises

Extrait : Les démarches sont en cours pour l'installation d'une usine de véhicules utilitaires dans la nouvelle zone industrielle de Sidi Khaled (Oued El-Bardi), a fait savoir, jeudi, le wali de Bouira Nacer Maskri."Les études sont en cours pour dégager une assiette de terrain dans la nouvelle zone industrielle de Sidi Khaled, où sera créée cette unité", a encore précisé le responsable.En marge d'une cérémonie de la signature d'un mémorandum d'entente pour la création d'un comité conjoint de coopération industrielle entre l'Algérie et l'Italie tenue à Alger le 15 septembre, M. Bairi avait expliqué que l'étude de ce projet avait été achevée et les négociations pour la création de l'usine étaient dans un stade très avancé.

Extrait : Le Groupe chimique tunisien (GCT) a signé un accord avec des entreprises chinoises dans le but de créer une unité de production de super triple phosphate, selon une dépêche de la TAP datée du 27 décembre 2015. Romdhane Souid, PDG de la Compagnie Phosphate Gafsa (CPG), a indiqué que la capacité de production de cette unité est de 400 mille tonnes de super triple phosphate. Romdhane Souid, PDG de la Compagnie Phosphate Gafsa (CPG), a indiqué que la capacité de production de cette unité est de 400 mille tonnes de super triple phosphate.

Liens : http://www.autoalgerie.com/les-

demarches-sont-en-cours-pour-l,10659 Date de publication : 05/10/2015

Liens : http://www.businessnews.com.tn/gafsa-

tunisie--signature-dun-accord-entre-le-groupeimique-et-des-entreprisesinoises,520,61306,3#com

Renault vise 250.000 véhicules à Tanger

Date de publication : 28/12/2015

Extrait : Renault maintient la cadence à Tanger. Le rythme de production à l’usine de la marque au Losange continue en effet de monter. Pour 2015, les prévisions font état d’une production de 250.000 unités, soit une croissance record de 43% par rapport à l’exercice précédent, selon Jacques Prost, directeur général du Groupe Renault Maroc. En 2014, l’unité, fer de lance du dispositif industriel de Renault au Maroc, avait fabriqué un peu plus de 174.000 véhicules, en nette croissance par rapport à l’année d’avant.

Les industries chimiques s’offrent un coup d’accélérateur Extrait : La structuration de la filière «Chimie verte» en écosystème performant constituera une véritable opportunité pour ces entreprises, dans un contexte où des réglementations de plus en plus restrictives sont fixées en matière 32


Industrie pharmaceutique : le Maroc disposé à faire partager son expérience avec les pays africains

d’usage d’additifs de synthèse et où le marché mondial de produits naturels est en pleine expansion (+10% depuis 2010). Car son activité se focalisera sur le développement d’une production axée sur des biens intermédiaires, des produits de spécialité et de formulation destinés à servir une multitude de marchés applicatifs, dans les 7 filières clés concernées par cet écosystème, à savoir «Résines», «Peintures techniques», «Colles courantes et techniques», «Détergence», «Cosmétiques Marques De Distribution (MDD) & Bas Prix (LowCost)», «Produits d’efficacité énergétique à base organique», «Phytosanitaires».

Extrait : Intervenant à l’ouverture des premières Assises sur les médicaments et les produits de santé, organisées par le ministère de la Santé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohamed VI, M. Benkirane a indiqué également que le gouvernement a procédé à la réduction des prix d’environ 2000 médicaments afin que ces produits soient à la portée de tous les citoyens.

Liens : http://industries.ma/industrie/industrie-

Il a souligné que le gouvernement vise à travers cette mesure à mettre les médicaments et le produit de santé à la disposition du citoyen ordinaire et à offrir les services de santé à celui qui n’a pas le pouvoir d’acheter ce médicament.

chimie/les-industries-chimiques-soffrent-uncoup-daccelerateur.html#respond Date de publication : 21/12/2015

Liens : http://lavieeco.com/news/actualite-

Lancement de deux écosystèmes dans la chimie verte et la chimie organique

maroc/industrie-pharmaceutique-le-marocdispose-a-faire-partager-son-experience-avec-lespays-africains.html Date de publication : 12/12/2015

Extrait : Selon Moulay Hafid El Alamy, ils permettront de générer une valeur ajoutée additionnelle de 3,8 MMDH et un chiffre d’affaires à l’export additionnel de 9,8 MMDH.L’objectif derrière le lancement de ces écosystèmes est de combler les carences du secteur de la chimie (hors phosphates), notamment le déficit enregistré au niveau des échanges commerciaux, estimé à 24,5 MMDH, l'atomisation de ses activités qui sont assurées principalement par des PME (90% des entreprises réalisent un chiffre d'affaires inférieur à 200 millions de dirhams), ainsi que l'inégale participation de ses entreprises à la création de valeur ajoutée. Quant à la filière «Chimie Organique », elle servira de soutien à l’élimination des différents que connaissent les activités du secteur.

Industrie pharmaceutique: Les laboratoires marocains en prospection à Addis-Abeba Extrait : Outre les rendez-vous d'affaires programmés avec des opérateurs locaux, distributeurs, agents et grossistes, des visites de sites et des rencontres sont également prévues avec la Chambre de commerce et la Commission de l’investissement, l'équivalent de l'Agence marocaine de développement des investissements. Les laboratoires participant à cette rencontre d'affaires programmée jusqu’au 26 novembre font tous de l’export. Le potentiel de cette industrie est justifié par 33 sites de production, offrant des produits dans toutes les gammes thérapeutiques.

Liens :

http://www.albayane.press.ma/index.php?optio n=com_content&view=article&id=27248:lanceme nt

Liens : http://lematin.ma/journal/2015/les-

laboratoires-marocains--en-prospection-a-addisabeba/236077.html

Date de publication : 20/12/2015 33


Date de publication : 24/11/2015

développement de nanomatériaux nouveaux, ainsi qu’à une nouvelle approche de fabrication des objets atome par atome (bottom up), qui pourrait réduire les quantités de résidus, l’investissement à grande échelle dans les matières premières comme les métaux ou les céramiques devrait baisser.

Médicaments : Enfin une politique industrielle efficace ? [Algérie]

Liens : http://www.leseco.ma/economie/38735-

Extrait : Les « succès » de l’industrie algérienne du médicament au cours des dernières années en ont fait une activité souvent citée en exemple en matière de politique industrielle. La filière pharmaceutique a été une des très rares à avoir pu renforcer ses parts de marché, l’importation ayant, comme chacun sait, submergé quasiment tous les secteurs de l’industrie algérienne.Le DG de Merinal, M. Nabil Mellah, qui a été pendant près de 12 ans à la direction de l’Unop, l’association des opérateurs du secteur, évoque un secteur étouffé par les lourdeurs administratives : « Nous avons beaucoup plus besoin de l’accord de l’administration que n’importe quel autre secteur industriel, nos prix sont fixés, nos produits doivent obtenir une autorisation de mise sur le marché , etc.

nanotechnologie-le-manque-de-moyens-retardeles-recherches.html Date de publication : 10/11/2015

Colloque National de Pharmacoépidémiologie & Pharmacoéconomie : bientôt la 3ème édition Extrait : Une première thématique sur l’évaluation de l’impact de la baisse des prix des médicaments un an après sa mise en place sera abordée par plusieurs acteurs de la santé en présentant le point de vue du ministère de la santé, l’industrie pharmaceutique, des organismes d’assurance maladie et les professionnels de la santé. La quatrième thématique sera focalisée sur la prise en charge des maladies non transmissibles. En effet, la transition épidémiologique déplace la principale préoccupation en santé des maladies transmissibles vers les Maladies Non Transmissibles (MNT) qui prennent l’allure d’une véritable épidémie.

Liens : http://www.algerie-

focus.com/2015/11/131370/ Date de publication : 22/11/2015

Nanotechnologie : Le manque de moyens retarde les recherches

Liens :

Extrait : Selon une étude du ministère des Finances français, «les nanotechnologies recouvrent l'ensemble des techniques, outils et procédés qui permettent de manipuler la matière à une échelle en dessous de la centaine de nanomètres (1 nanomètre = 1 milliardième de mètre), d'élaborer de nouveaux matériaux et composants toujours plus petits, de construire atome par atome de nouvelles molécules et d'exploiter leurs propriétés en vue de nouvelles applications». S’agissant de l’impact des nanotechnologies sur l’économie, l’étude du ministère des Finances français estime qu’il «est très prometteur». Selon le Centre national des recherches scientifiques (CNRS), «grâce au

http://pharmacie.ma/article/4773/colloque_nati onal_de_pharmacoepidemiologie_%26_pharmac oeconomie___bientot_la_3eme_edition Date de publication : 10/11/2015

Médicaments : la détention des AMM divise les laboratoires nationaux et les multinationales 34


Extrait : Les multinationales conditionnent leur développement local à la reprise des AMM détenues par les fabricants sous licence. Appelés à investir et contribuer au développement du marché pharmaceutique dont ils détiennent déjà 60%, selon les chiffres de leur groupement Maroc innovation santé, les multinationales veulent reprendre les AMM relatives à leurs produits, et insistent sur le fait que «les fabricants sous licence ne peuvent pas détenir indéfiniment ces AMM». Pour les opérateurs nationaux, regroupés au niveau de l’AMIP et de l’AMG, la reprise des AMM pourrait être un préalable à la délocalisation de ces laboratoires vers d’autres pays avant de réexporter au Maroc.

Industrie pharmaceutique : Mission espagnole Extrait : 8 laboratoires pharmaceutiques marocains ont fait le déplacement au salon CPHI Worldwide. L’industrie pharmaceutique du Royaume contribue aux exportations marocaines. Pour la première fois depuis 2010 le marché pharmaceutique espagnol est de nouveau en hausse avec une croissance de 0,7% en 2013 et de 2,1% en 2014. Liens :

http://www.infomaroc.net/2015/10/15/industrie -pharmaceutique-mission-espagnole-pour-leslabos-marocains/

Liens :

http://www.lavieeco.com/news/economie/medic aments-la-detention-des-amm-divise-leslaboratoires-nationaux-et-les-multinationales35638.html

Date de publication : 16/10/2015

Date de publication : 21/10/2015

Maroc : L’innovation au cœur des Technologies de la Chimie et de la Parachimie

Industrie pharmaceutique: Des laboratoires étrangers contournent la loi au Maroc

Extrait : L’idée était de réunir l’ensemble des acteurs de la filière chimie et parachimie et de proposer aux professionnels du continent africain un espace d’échanges autour des dernières actualités et innovations du secteur. Kimia Africa 2015 s’inscrit dans la continuité des événements dédiés au secteur novateur de la chimie et de la parachimie et constitue à la fois un lieu d’échanges intenses entre professionnels et une plateforme de rencontres d’affaires entre acteurs de la filière et autres professionnels dans un marché mondial concurrentiel, en plein essor, a-t-il ajouté. Experts et acteurs de la filière chimie et parachimie discutent de sujets majeurs pour ouvrir de nouvelles pistes de réflexion et proposer des solutions concrètes aux diverses problématiques du secteur.

Extrait : Alors que la loi impose aux laboratoires de disposer d’unités industrielles pour obtenir des autorisations de mise sur le marché pour leurs médicaments, des laboratoires étrangers, avec la complicité de sociétés nationales, arrivent sans problème à écouler leurs produits au Maroc.«En cause, la guerre entre les laboratoires pharmaceutiques marocains et leurs homologues étrangers autour des autorisations de mise sur le marché (AMM)», rapporte le quotidien arabophone Assabah dans son numéro du lundi 19 octobre. «L’article 19 de cette loi stipule clairement que, pour commercialiser un médicament au Maroc, il faut que le laboratoire concerné dispose d’une unité de fabrication dans le pays», rappelle le quotidien.

Liens :

http://www.lemagazinedumanager.com/11850maroc-linnovation-au-coeur-des-technologies-dela-chimie-et-de-la-parachimie.html

Liens :

http://www.le360.ma/fr/economie/industriepharmaceutique-des-laboratoires-etrangerscontournent-la-loi-au-maroc-54653

Date de publication : 09/10/2015

Date de publication : 20/10/2015 35


L'industrie pharma peine à l'export

milliards de DH. Ce déficit n’a cessé de se creuser d'année en année, dans un contexte où les importations continuent de largement dépasser le niveau des exportations: 4,8 milliards de DH d'achats contre un chiffre d'affaires à l'export de 884 millions de DH sur la même année, note le journal. Pour les opérateurs sondés par le quotidien, «le Maroc dispose d'un outil industriel et pourrait substituer une partie importante des importations par des produits pharmaceutiques fabriqués localement».

Extrait : Les importations des produits pharmaceutiques (4,8 milliards de DH) croissent à un rythme plus rapide que celui des exportations (1 milliard de DH) extérieurs pharmaceutiques en 2014. Un déficit qui se creuse d'année en année puisque les importations continuent à dépasser largement le niveau des exportations: 4,8 milliards de dirhams d'achats en 2014 contre un chiffre d'affaires à l'export de 884 millions de dirhams.

Liens :

http://www.le360.ma/fr/economie/industriepharmaceutique-deficit-a-lexport-pour-le-maroc53371

Liens :

http://www.leconomiste.com/article/978104lindustrie-pharma-peine-lexport

Date de publication : 06/10/2015

Date de publication : 09/10/2015

Casablanca accueille le salon Kimia Africa

Maroc : l'extension de la zone d'activité chimique de Jorf Lasfar est lancée

Extrait : La capitale économique du Maroc accueillera le salon Kimia Africa du 6 au 8 octobre 2015. Le salon Kimia Africa, organisé par la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM), en partenariat avec la Fédération de la chimie et de la parachimie (FCP), le Groupement interprofessionnel des fournisseurs de l’industrie chimique (GIFIC) et l’Union des industries chimiques (UIC), a pour objectif de réunir l’ensemble des acteurs de la filière chimie et parachimie et de proposer aux professionnels du continent africain un espace d’échanges autour des dernières actualités et innovations du secteur. Cette année, c’est l’innovation qui sera mise à l’honneur au salon Kimia AFRICA. Les rencontres réuniront experts et acteurs de la filière chimie et parachimie pour débattre de sujets majeurs, ouvrir de nouvelles pistes de réflexion et proposer des solutions concrètes aux diverses problématiques du secteur.

Extrait : La filiale du Groupe CDG, Medz, lance la commercialisation de la deuxième tranche du parc industriel de Jorf Lasfar sur 100 ha. Après la commercialisation de la première phase du parc industriel de Jorf Lasfar, l'aménageur public Medz lance une nouvelle tranche d’une surface de 100 ha. Pour rappel, Medz avait ouvert la première tranche de son parc industriel à Jorf Lasfar sur 250 hectares en 2010. Liens :

http://www.usinenouvelle.com/article/maroc-lextension-de-la-zone-d-activite-chimique-de-jorflasfar-est-lancee.N355685 Date de publication : 08/10/2015

Industrie pharmaceutique: Déficit à l’export pour le Maroc

Liens :

http://www.lesafriques.com/actualite/casablanc a-accueille-le-salon-kimiaafrica.html?Itemid=89?articleid=45124

Extrait : Le Maroc n’arrive toujours pas à tirer profit des accords de libre-échange dans le secteur pharmaceutique. Selon l’analyse de L’Economiste, les besoins se chiffrent à 4

Date de publication : 05/10/2015

36


Industrie de la construction

et conseillers du premier groupe de travaux publics au Maroc planchent actuellement sur le montage financier de cet investissement qui avoisine les 2,5 milliards de dirhams et qui permettrait in fine, de faire ériger une unité capable de produire près de 2 millions de tonnes par an. Il est à rappeler qu’en tant que leader incontestable des travaux publics au Maroc, avec un chiffre d’affaires dépassant les 3 milliards de dirhams, SGTM est un gros consommateur de ciments.

Saint-Gobain et Lafarge Maroc s’associent pour développer l’activité du gypse

Liens : http://www.challenge.ma/la-sgtm-veut-

mobiliser-25-milliards-de-dh-pour-sa-cimenteriea-el-jadida-61947/

Extrait : Saint-Gobain et Lafarge Maroc ont signé un accord pour la création d’un partenariat dans le domaine du gypse au Maroc. Lafarge Plâtre Maroc est un acteur historique du marché du plâtre au Maroc tandis que Moongypse est une société récente, créée en 2012 entre SaintGobain et Planchister.Ce partenariat permettra de combiner le meilleur des 2 groupes, à savoir d’un côté la présence commerciale, l’image, l’expérience et la capacité industrielle de Lafarge Plâtre Maroc, et de l’autre, la diversité de la gamme de produits à base de gypse de Saint-Gobain ainsi sur la dynamique de recherche & développement du groupe.

Date de publication : 29/12/2015

L’Ecole de formation aux métiers du BTP bientôt inaugurée Extrait : Dernière ligne droite avant le lancement de l’Ecole de formation aux métiers du BTP (EMBTP). L’établissement, basé à Settat, qui offrira des formations initiales et continues rares, voire inexistantes au Maroc, notamment en matière de conduite et de maintenance des engins de BTP, devrait être inauguré dans les prochains jours. En principe, cela devait se faire début novembre avant que le lancement ne soit reporté, apprend-on auprès de la Fédération nationale du BTP (FNBTP).

Liens : http://industries.ma/industrie/industrie-

materiaux/saint-gobain-et-lafarge-marocsassocient-pour-developper-lactivite-du-gypseau-maroc.html Date de publication : 30/12/2015

Liens:

La SGTM veut mobiliser 2,5 milliards de DH pour sa cimenterie à El Jadida

http://lavieeco.com/news/immobilier/lecole-deformation-aux-metiers-du-btp-bientotinauguree.html Date de publication : 15/12/2015

Extrait : Après le groupe Anouar Invest qui a rechargé son carquois financier par un prêt chinois de 900 MDH, destiné à financer son projet de cimenterie à Settat (2,2 millions de tonnes par an), c’est au tour de la SGTM de plancher sur le financement d’un autre projet d’une unité de fabrication de ciments et dérivés. En effet, Challenge a appris que dans la foulée du parachèvement des études techniques et géologiques sur le terrain de plusieurs hectares acquis dans la banlieue d’El Jadida, les stratèges

Maroc : financement et construction chinois pour la future cimenterie du groupe Anouar Invest à Settat Extrait : C'est la banque chinoise Industrial and Commercial Bank of China (ICBC) qui va financer 37


en partie la construction de la cimenterie du groupe Anouar Invest dans la province de Settat pour un montant de 171 millions de dollars. Par ailleurs, il y a un mois, Anouar Invest avait annoncé la construction d'une cimenterie située dans le sud marocain à Laâyoune dans le cadre du plan de développement des provinces du sud. Pour rappel, le groupe Anouar Invest emploie quelques 4 000 personnes.

Extrait : Les principales fédérations de la construction et plusieurs ministères ont mené depuis février dernier une série de réunions pour initier un plan national de redynamisation de la filière. Le chantier mené par le ministère de l’industrie devrait déboucher sur l’élaboration d’une vision stratégique et d’un plan Maroc Construction 2030.C’est certainement dans cet esprit que le ministère de l’industrie a lancé ces derniers mois un plan national de redynamisation des secteurs de la construction.

Liens :

http://www.usinenouvelle.com/article/marocfinancement-et-construction-chinois-pour-lafuture-cimenterie-du-groupe-anouar-invest-asettat.N368426

Liens :

http://lavieeco.com/news/immobilier/une-megastrategie-pour-relancer-la-construction.html

Date de publication : 10/12/2015

Date de publication : 30/11/2015

L’industrie du béton veut en finir avec les taxes pénalisantes

Algérie-Lafarge-Holcim : 300 millions d’euros d’investissements en 2016

Extrait : Les professionnels considèrent que la taxe sur le ciment désavantage leurs produits au profit de matériaux alternatifs, dont la plupart sont importés. N’étant plus soumis à la TVA en aval, ils cherchent à échapper à cette taxe lors de l’achat de leurs intrants en s’approvisionnant auprès des industriels qui vendent frauduleusement leurs produits hors taxes, explique en substance Azzedine Abaakil, président de l’Amib. Ce qui préoccupe d’autant plus les industriels du béton, c’est que depuis son introduction dans la Loi de finances 2002 à aujourd’hui, la TSC a triplé, passant de 50 DH/t de ciment à 150 DH/T. «A ce rythme, où en arrivera-t-on sur les années à venir ?»

Extrait : Lafarge-Holcim, qui produit 8,7 millions de tonnes par an dans ses deux usines locales, soit 35% du marché algérien, et qui emploie directement 4000 personnes, entend ainsi s’accaparer une partie des 5 millions de tonnes de ciment importés chaque année dans le pays. «Avant Lafarge, l’Algérie importait 250 000 tonnes de ciment blanc. Aujourd’hui Lafarge c’est 450 000 tonnes de ciment blanc sur le marché algérien soit 80% du marché», rappelle le directeur de l’usine d’Oggaz. Liens :

http://www.leconomistemaghrebin.com/2015/1 1/28/algerie-lafarge-holcim-300-millions-deurosdinvestissements-en-2016/

Liens:

Date de publication : 28/11/2015

http://lavieeco.com/news/economie/lindustriedu-beton-veut-en-finir-avec-les-taxespenalisantes.html

Maroc : Anouar Invest se lance dans la construction d'une cimenterie de 28 millions d'euros à Laâyoune

Date de publication : 02/12/2015

Une méga stratégie pour relancer la construction

Extrait : Dénommée Cimenteries marocaines du Sud - Cimsud, la cimenterie située dans le sud 38


marocain du groupe Anouar Invest devrait entrer en service en 2017. Dans la foulée de la cérémonie de lancement par le roi Mohammed VI les 6 et 7 novembre à Laâyoune, du plan de développement des provinces du sud (Sahara ocidental), le groupe marocain Anouar Invest vient d'annoncer le lancement du projet de construction d'une cimenterie à Laâyoune. Prévue pour être opérationnelle en 2017, la cimenterie nommée Cimenteries marocaines du Sud - Cimsud devrait atteindre à terme une capacité de 500 000 tonnes de ciment par an.

Liens : http://www.libe.ma/Le-Groupe-Lafarge-

Maroc-presente-le-bilan-de-ses-actionsResponsabilite-sociale-d-entreprise_a68311.html Date de publication : 09/11/2015

Mini-safari industriel chez les céramistes Extrait : Le circuit de production de la céramique se base sur l’argile, d’autres minéraux, l’eau et l’énergie. Pressage, cuisson et triage sont les étapes-clés dans la conception de la céramique. L’utilisation de l’eau s’effectue en circuit fermé via des stations de traitement (5 m3/heure), comme c’est le cas chez Multiceram. Les céramistes nous ouvrent leurs portes pour faire connaître leur ADN industriel.

Liens :

http://www.usinenouvelle.com/article/marocanouar-invest-se-lance-dans-la-construction-dune-cimenterie-de-28-millions-d-euros-alaayoune.N362363 Date de publication : 11/11/2015

Liens :

Le Groupe Lafarge Maroc présente le bilan de ses actions “Responsabilité sociale d'entreprise’’

http://www.leconomiste.com/article/979443mini-safari-industriel-chez-les-ceramistes

Extrait : Plus de 15 000 enfants et adolescents ont bénéficié d'une action initiée par Lafarge Maroc dans le domaine éducatif depuis janvier dernier, a annoncé le Groupe. Présentant à Casablanca le bilan de ses actions «Responsabilité sociale d'entreprise (RSE) menées depuis le début de l'année autour de l'ensemble de ses sites d'opération, les responsables de ce leader national des matériaux de construction ont souligné que l'éducation et la lutte contre l'abandon scolaire figurent parmi les quatre axes majeurs de la politique de RSE aux côtés du développement de l'emploi et de l'employabilité, l'accès à des soins médicaux de qualité et l'amélioration du cadre de vie des riverains. Lafarge Maroc, une entreprise détenue pour moitié par le Groupe Lafarge, leader mondial des matériaux de construction et pour moitié par la Société nationale d'investissement (SNI), accompagne le développement du Royaume depuis 1928.

Céramique, Les nouveaux défis des industriels

Date de publication : 01/11/2015

Extrait : La céramique assiste depuis plusieurs années à une intensification des importations frauduleuses : «Il ne s’agit pas seulement de dumping et de sous-facturation mais également de contrebande et de produits non conformes», précise Lazrak. La contrebande écoulerait selon les chiffres de l’APIC jusqu’à 10.000 m² par jour sur le marché marocain, «soit l’équivalent d’un site de production tournant à plein régime et employant 250 personnes», commente le président de l’APIC. En tout et pour tout, les importations se seraient multipliés par 5 depuis la fin des mesures de sauvegarde en 2010. L’industrie céramique marocaine se placerait ainsi parmi les 21 premiers producteurs mondiaux avec une capacité de production annuelle de 100 millions de m².

39


réalisation des programmes de construction, l’instruction du ministère tutelle exhortant à s’organiser directement avec les fournisseurs de matériaux de construction pour éviter des ruptures, tout en déplorant certaines situations causées par les spéculateurs qui cherchent à grossir leurs marges bénéficiaires au détriment de l’intérêt public.

Liens : http://www.leseco.ma/economie/38245-

ceramique-les-nouveaux-defis-desindustriels.html Date de publication : 28/10/2015

Le Maroc a son premier salon 100% virtuel, BTPexpo3D

Liens :

http://www.maghrebemergent.info/economie/al gerie/51993-algerie-l-industrialisation-dubatiment-est-un-de-nos-objectifs-responsableau-ministere-de-l-habitat.html

Extrait : C’est le premier salon international complètement dématérialisé au Maroc. Il s’agit d’une plateforme web qui donne accès à un salon virtuel en 3D. « Le salon BTPexpo3D donne aux visiteurs un confort de visite hors pair l’interactivité en plus, le bain de foule, la fatigue et le bruit en moins », explique Aissam Ouaza, fondateur d’Electronic Service Providers (ESP), startup installée au Technopark, lauréate du Réseau Entreprendre Maroc et du Centre Marocain de l’Innovation. Concrètement, les visiteurs et les exposants s’enregistrent sur une interface web qui leur donne accès au salon.

Date de publication : 13/10/2015

Casablanca : Premier Symposium «Fibre optique et bâtiments intelligents» Extrait : AOB Group, en partenariat avec la Fédération nationale des promoteurs immobiliers Maroc (FNPI), a annoncé, mercredi 7 octobre à Casablanca, l’organisation de la première édition du Symposium «Fibre optique et bâtiments intelligents» le mardi 20 octobre à Casablanca. De son avis, si actuellement les installations en fibre optique ne sont pas monnaie courante au Maroc, il a espoir que tout sera fait pour qu’on s’y mette dans son pays, à défaut de devenir le ¼ monde de la fibre optique… réel partisan du bâtiment câblé, il préconise une réglementation à la française qui s’y est mise depuis 2012. Pour introduire la fibre optique dans les vieux bâtiments, ils ont du détruire pour les installer.

Liens : http://telquel.ma/2015/10/22/maroc-

premier-salon-100-virtuel-btpexpo3d_1467306 Date de publication : 22/10/2015

Algérie - L’industrialisation du bâtiment est un de nos objectifs (responsable au ministère de l’Habitat) Extrait : Selon le secrétaire général du ministère de l’Habitat, Nasreddine Azem, un dispositif a été mis en place afin d’inciter à la création d'entreprises spécialisées dans l’industrie de bâtiment pour la fabrication des pièces et de modules, qui remplaceront d'autres affectant les délais de livraison. "La stratégie de notre secteur est d’aller vers l’industrialisation du bâtiment en Algérie, pour la concrétisation des programmes d'habitat et de construction dans les délais", a déclaré M. Azem, à la presse en marge de l'ouverture du 6ème Salon international de la construction et de la gestion urbaine au Centre de conventions d’Oran (CCO). Il a également rappelé, à l'adresse des acteurs chargés de la

Liens :

http://www.lesafriques.com/actualite/casablanc a-premier-symposium-fibre-optique-etbatiments-intellig.html?Itemid=89 Date de publication : 08/10/2015

40


Observatoire du BTP : Dernière ligne droite

Date de publication : 03/10/2015

Extrait : Dans 9 mois, l’Observatoire du BTP devrait être mis en place. Tout d’abord un système d’information fiable et surtout fluide, nous confie notre interlocuteur, puisque, explique Mustapha Miftah, « nous souhaitons être informés sur la configuration du marché, chose qui nous permettra d’agir sur la population des entreprises, la taille, le tissu, les forces et faiblesses mais aussi leurs réalisations ». Mustapha Miftah en tout cas reste confiant : « les entreprises opérant dans le secteur se sont engagées à fournir toutes les données susceptibles d’assurer la bonne marche de l’Observatoire ».

Industrie du textile et du cuir Textile à usage technique: Du potentiel pour le Maroc Extrait : Le marché des textiles techniques au Maroc en 2015 est estimé à environ 10 milliards de DH dont 6 milliards sont captés par les importations. Il est nettement clair qu’il y a un potentiel très important, et le ministère chargé de l’industrie, en optant pour la création d’un écosystème textile technique, a donné un signal fort aux industriels, qu’ils soient marocains ou étrangers, pour le développement de l’industrie des textiles à usage technique au Maroc. Les mesures d’accompagnement et de soutien en cours de mise en place ne feront que susciter l’intérêt des industriels pour substituer une bonne partie des importations par une production locale et participer activement aux perspectives réelles du développement du marché.

Liens : http://www.challenge.ma/observatoire-

du-btp-derniere-ligne-droite-56704/ Date de publication : 05/10/2015

Tunisie – Algérie : opportunités de partenariat dans l’infrastructure et la construction Extrait : La mission a été organisée par le Bureau du Centre de promotion des exportations (Cepex) à Alger. Des rencontres ont été organisées entre des producteurs tunisiens et algériens de la filière constructions et aménagements qui comprend notamment les matériaux de construction, les articles sanitaires, les entreprises d’aménagement, de mobiliers professionnels et urbains et les bureaux d’engineering et d’architecture. Dans ce contexte, une journée de rencontres professionnelles « B2B » a été organisée à Bejaïa le mercredi 30 septembre 2015 au cours de laquelle les 30 opérateurs tunisiens présents ont pris contact avec plus de 150 entreprises algériennes invitées à l’occasion.

Liens: http://industries.ma/industrie/industrie-

textile-habillement/textile-a-usage-technique-dupotentiel-pour-le-maroc.html#respond Date de publication : 21/12/2015

Tunisie – Textile : Les Clusters au Sahel et vis-à-vis des pays voisins pour dynamiser le textile technique

Liens :

Extrait : Le Pôle de Compétitivité Monastir ElFejja “mfcpole“ a organisé, mercredi 16 décembre 2015 au Technopôle de Monastir «Neotex Monastir Technopark», une rencontre

http://www.leconomistemaghrebin.com/2015/1 0/03/tunisie-algerie-opportunites-partenariatsinfrastructures-construction/ 41


dédiée à la promotion du clustering aux niveaux local et régional par rapport aux pays méditerranéens.

http://www.webmanagercenter.com/actualite/e conomie/2015/12/17/167547/tunisie-textile-lesclusters-au-sahel-et-vis-a-vis-des-pays-voisinspour-dynamiser-le-textile-technique

Extrait : La filière du Textile de Maison constitue un pilier du secteur du Textile au Maroc. Dotée d’un outil de production performant, la filière du Textile de Maison compte 481 entreprises et emploie un effectif de 34 543 personnes et génère un chiffre d’affaires de 10 milliards de dirhams.A noter que 10% seulement de la production nationale est exportée, l’essentiel étant écoulé sur le marché local.

Date de publication : 18/12/2015

Liens :

Liens :

http://www.infomaroc.net/2015/12/15/textilede-maison-un-marche-a-10-milliards-au-maroc/

Des professionnels marocains de l’Automobile et du Cuir en prospection à Abidjan

Date de publication : 15/12/2015

Cuir: Maroc Export accompagne 10 entreprises marocaines en France

Extrait : Des professionnels marocains des secteurs de l’Automobile et du Cuir ont entamé lundi, une mission de prospection à Abidjan, la capitale économique de Côte d’Ivoire, dans la perspective de développer un partenariat avec leurs homologues ivoiriens. Une conférence a été tenue ce lundi à Abidjan, pour présenter les opportunités à saisir par les promoteurs des deux pays pour un partenariat dans les secteurs de l’automobile et du cuir suivie de rencontres B to B entre les participants marocains et les opérateurs économiques ivoiriens. La coopération entre le Maroc et la Côte d’Ivoire dans les domaines économique, commercial et technique s’est concrétisée par la signature de 26 accords de partenariat public-privé et d’investissement en 2014, lors du Forum économique maroco-ivoirien à Abidjan, dans le cadre du renforcement de la coopération Sud/Sud et de la dynamisation du rôle du secteur privé.

Extrait : Cette initiative a pour but de permettre aux entreprises marocaines de mieux cerner les problématiques liées à leur centre d'activité. Maroc Export organise, en partenariat avec la Fédération marocaine des industries du cuir, une mission BtoB personnalisée au profit de 10 entreprises marocaines en France, opérant dans l'industrie du cuir. Cette initiative a pour but de permettre aux entreprises marocaines de mieux cerner les problématiques liées à leur centre d'activité dans le marché prospecté et à adapter l'argumentaire commercial et marketing approprié à chaque fabricant. Liens : http://www.leseco.ma/economie/39988-

cuir-maroc-export-accompagne-10-entreprisesmarocaines-en-france.html Date de publication : 14/12/2015

Liens : http://lemagazinedumanager.com/12476-

des-professionnels-marocains-de-lautomobile-etdu-cuir-en-prospection-a-abidjan.html

L’ASCAME soutient l'industrie du textile, comme une grande opportunité pour la croissance de la Méditerranée

Date de publication : 15/12/2015

Textile de maison : Un marché à 10 milliards au Maroc

Extrait : L’ASCAME soutient l'industrie du textile, comme une grande opportunité pour la 42


croissance de la Méditerranée L'Association des Chambres de Commerce et d'Industrie de la Méditerranée (ASCAME) a coorganisé le MEDITEX III intitulé « Création de synergies dans le secteur textile euro-méditerranéen » pour soutenir l'industrie du textile et de l’habillement dans la région, qui a eu lieu les 1er et 2 décembre à Alexandrie, en Egypte. Pendant longtemps, l'industrie du textile et de l'habillement a dominé les échanges commerciaux en Méditerranée.

La manifestation aspire également à optimiser ce potentiel et renforcer la synergie entre les producteurs et les industries de transformation, les fournisseurs et les consommateurs de tous les secteurs. Liens : http://www.libe.ma/Casablanca-et-

Marrakech-ont-abrite-les-sommites-mondialesde-textile_a68353.html Date de publication : 11/11/2015

Liens : http://euro-

mediterranee.blogspot.fr/2015/12/lascamesoutient-lindustrie-du-textile.html

Le Maroc vise 5 MMDH d’exportations en 2020

Date de publication : 13/12/2015

Extrait : Le Maroc a mis en place une stratégie ambitieuse visant à parvenir à 5 milliards de DH (MMDH) d'exportations du secteur du textile à l'horizon 2020, a affirmé, mercredi à Marrakech, le ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie numérique, Moulay Hafid El Alamy.

Le textile technique : Une place à prendre pour le Maroc Extrait : Le textile technique ou intelligent est un secteur en plein développement. Dans le monde, il représente 150 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2014. Le Maroc doit gagner sa place dans le secteur, d’autant plus que les volumes de textile technique importés se font de plus en plus importants pour répondre à la demande locale.

Dans une déclaration à la presse à l'occasion de l'inauguration du 13e Salon «Maroc in Mode et Maroc Sourcing», organisé par l'Association marocaine des industries du textile et de l'habillement (AMITH), Moulay Hafid El Alamy a relevé que cette ambition procède de la stratégie d'accélération de la cadence industrielle ainsi que le professionnalisme des opérateurs et investisseurs du secteur dont la réputation est reconnue au niveau mondial.

Liens : http://www.leseco.ma/economie/39611-

le-textile-technique-une-place-a-prendre-pour-lemaroc.html

Liens : http://lematin.ma/journal/2015/le-

Date de publication : 03/12/2015

maroc-vise-5-mmdh-d-exportations-en-2020/234884.html

Casablanca et Marrakech ont abrité les sommités mondiales de textile

Date de publication : 05/11/2015

Algérie – Textiles : rencontre B to B entre professionnels tunisiens et algériens

Extrait : La 5ème édition de la Conférence internationale sur les textiles intelligents et la Mass Customisation, "The ITMC'2015", s’est tenue à Casablanca, avec la participation des plus importantes sommités mondiales dans ce domaine. The ITMC'2015, qui reçoit des invités de différentes branches et disciplines, vise à maximiser le potentiel et le développement du textile intelligent et ses différentes applications.

Extrait : Dans le cadre de ses rencontres d’affaires, la Mission commerciale tunisienne à Alger « Tunisia Export Alger » a organisé, ce vendredi une rencontre B to B entre les professionnels tunisiens et algériens du secteur des textiles. Une occasion pour ces opérateurs 43


d’étudier les opportunités d’affaires et établir éventuellement des partenariats dans ce domaine.

Date de publication : 01/10/2015

Industrie: Renforcement de la coopération tunisoitalienne dans le secteur du cuir

Liens :

http://www.leconomistemaghrebin.com/2015/1 0/23/algerie-textiles-rencontre-b-bprofessionnels-tunisiens/ Date de publication : 23/10/2015

Extrait : Le Centre national du cuir et de la chaussure (CNCC) a signé, mercredi 30 septembre, un texte actualisant l'accord de coopération avec l'Association italienne des constructeurs de machines pour l'industrie de la chaussure, la tannerie et la maroquinerie (ASSOMAC).

Le cuir marocain s’assure de nouveaux marchés Extrait : Le secteur du cuir marocain tente donc le tout pour le tout, en scrutant dorénavant vers de nouvelles frontières et notamment le marché subsaharien et maghrébin. Il est devenu plus que nécessaire pour le secteur marocain du cuir de diversifier sa clientèle. Rappelons enfin que le début de l’année n’a pas été très prolifique pour le cuir marocain.

L'accord, conclu dans le cadre d'un séminaire sur les moyens de financement des petites et moyennes entreprises du secteur du cuir et de la chaussure, est de nature à consolider davantage la coopération avec l'Italie qui assure 50% de la production mondiale dans ce secteur, selon le directeur général du CNCC, Omar Bouzouwada.

Liens : http://www.cuirmaroc.com/fr/espace-

Liens :

medias/presse/item/327-le-cuir-marocains%2019assure-de-nouveaux-march%E9s.html

http://www.webmanagercenter.com/actualite/e conomie/2015/10/01/166421/industrierenforcement-de-la-cooperation-tuniso-italiennedans-le-secteur-du-cuir

Date de publication : 09/10/2015

Franc succès de la mission d'hommes d'affaires marocains au Canada

Date de publication : 01/10/2015

Industrie électrique et électronique

Extrait : Même son de cloche chez la directrice générale de Maroc Export, Zahra Maafiri, qui a fait remarquer que pour une première, cette mission a dépassé ses objectifs exploratoires et de benchmark pour déjà tracer le potentiel de partenariat entre le Maroc et le Canada concernant le textile à usage technique. Quant aux exportations marocaines de textile vers le Canada, elles ont été de l'ordre de 30 millions de dollars en 2014. Le Maroc était le 56ème partenaire commercial bilatéral du Canada en 2014.

Le secteur marocain des TIC en prospection à Dakar et à Abidjan Extrait : L'adoption du mobile a presque atteint les 90% et le Haut Débit mobile est à au moins 500.000 Lignes. Très tôt, il a misé sur les infrastructures de télécommunications, avec d'importants investissements consentis en termes de capacité et de modernisation, c'est un

Liens : http://www.libe.ma/Franc-succes-de-la-

mission-d-hommes-d-affaires-marocains-auCanada_a66899.html 44


carrefour des réseaux intercontinentaux à haut débit. Le pays affiche néanmoins un retard important en termes de maturité numérique, car si chaque ivoirien a pratiquement accès à la téléphonie mobile seulement 3 % de la population utilise Internet et à peine 2 % de ces utilisateurs ont un abonnement haut débit.

un communiqué. Les Emirats ont été classés par le NRI 2014 (Networked Readiness Index) du Forum économique mondial, 2èmes des pays arabes, et 24èmes au niveau mondial en termes d'impact des T.I.C sur le développement et la compétitivité des nations. Le NRI a classé les Emirats Arabes Unis au 1er rang mondial en termes de couverture du réseau mobile et au 3ème rang mondial en matière d'achats gouvernementaux de nouvelles technologies.

Liens : http://news.abidjan.net/h/574058.html Date de publication : 26/11/2015

Liens : http://www.libe.ma/Le-savoir-faire-

marocain-dans-les-TIC-mis-en-lumiere-aDubai_a67636.html

Les professionnels marocains prospectent en Allemagne

Date de publication : 20/10/2015

Extrait : La participation marocaine à la 21e édition de ce salon a été organisée par Maroc Export, en collaboration avec la Fédération nationale de l'électricité, de l'électronique et des énergies renouvelables. Les opérateurs marocains du secteur de l’électronique disposant d’un savoir-faire et d’une expertise reconnus sur le plan international proposent de «répondre aux besoins de la demande allemande en soustraitance et de vente de produits électroniques, allant de l’étude à la réalisation, et diversifier les marchés en Europe dans ce secteur», indique Maroc Export dans un communiqué. Le secteur électronique marocain bénéficie d’avantages comparatifs incitant des multinationales étrangères à s’installer au Maroc.

Ouverture à Casablanca du Salon global "Elec expo", "EneR Event" et "Tronica Expo" Extrait : Cet événement global regroupe la 9ème édition du Salon International de l'Electricité, de l'Eclairage, de l'Electrotechnique et de l'Automation Industrielle (Elec expo), la 4ème édition du Salon International des Energies Renouvelables et de l'Efficacité Energétique (EneR Event) et la 3ème édition du Salon International des Composants, Systèmes et Applications Electroniques (Tronica Expo) avec le Mali comme invité d'honneur. La 9ème édition du Salon International de l'Electricité, de l'Eclairage, de l'Electrotechnique et de l'Automation Industrielle (Elec expo) réunit plusieurs sociétés et intervenants de la production électrique, de l'éclairage, de l'électrotechnique, de la domotique et de l'automation. La 4ème édition du Salon International des Energies Renouvelables et de l'Efficacité Energétique (EneR Event) revêt, quant à elle, une importance particulière pour les professionnels et décideurs du secteur.

Liens : http://lematin.ma/journal/2015/les-

professionnels-marocains--prospectent-enallemagne/235202.html Date de publication : 11/11/2015

Le savoir-faire marocain dans les TIC mis en lumière à Dubaï Extrait : Avec un pavillon national d'une superficie de 126 m2 qui abrite 9 exposants, cette participation a pour objectif de promouvoir et positionner les technologies de l'information du Maroc au niveau mondial, et auprès d'une cible qualifiée, de donneurs d'ordres, prescripteurs et partenaires des plus influents dans la région MENA, précise Maroc Export dans

Liens :

http://www.lavieeco.com/news/actualites/ouver ture-a-casablanca-du-salon-global-elec-expoener-event-et-tronica-expo--35515.html Date de publication : 09/10/2015 45


Liens :

http://www.le360.ma/fr/economie/marche-dutravail-seulement-1000-emplois-par-an-danslindustrie-60260

Industrie en général Enquête mensuelle de conjoncture dans l'industrie: Résultats du mois de novembre 2015 [Bank AlMaghrib]

Date de publication : 28/12/2015

Bulletin de Conjoncture de Novembre 2015 [Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation, Tunisie]

Extrait : Les résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture du mois de novembre indiquent globalement une stagnation de la production industrielle et du TUC et une hausse des ventes et des commandes par rapport au mois précédent.

Extrait : Le mois de novembre 2015 a connu la déclaration de 275 projets correspondant à un montant d’investissement de 302.6 MD et des créations d’emplois au nombre de 4688.

La stagnation de la production dans le secteur industriel recouvre des évolutions différenciées par branche d’activité. En effet, si la production aurait accusé une baisse dans les industries « agroalimentaires » et « chimiques et parachimiques », elle aurait, en revanche, marqué une hausse dans les branches « textile et cuir », « électrique et électronique » et « mécanique et métallurgie ».

Par rapport au mois précédent durant lequel 242 projets, 147.3 MD d’investissement et 3772 emplois ont été déclarés, le mois de novembre 2015 a connu une hausse de 13.6% au niveau des projets à réaliser, une augmentation de 105.4% au niveau des investissements déclarés et un accroissement de 24.3% au niveau des emplois à créer.

Liens:

Liens :

http://www.bkam.ma/wps/wcm/connect/resour ces/file/eb6ca10ce30b035/DERI_EMC_112015.pd f?MOD=AJPERES&attachment=true

http://www.tunisieindustrie.nat.tn/fr/download/ conjoncture/Novembre2015.pdf Date de publication : 17/12/2015

Date de publication : 31/12/2015

Bulletin de Conjoncture Octobre 2015 [Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation, Tunisie]

Marché du travail: seulement 1.000 emplois par an dans l'industrie Extrait : Entre 2000 et 2014, le Maroc a connu une création moyenne de 129.000 postes d'emploi par an. Le volume de l'emploi au niveau national a basculé de 8,84 millions en 2000 pour atteindre 10,64 millions en 2014. Des chiffres publiés par le Haut-Commissariat au Plan (HCP), dans sa dernière note relative au marché du travail au Maroc, et relayés par Aujourd'hui le Maroc dans son édition du 22 septembre.

Extrait : Le nombre de projets déclarés a atteint 242 au cours du mois d’octobre 2015 contre 305 en octobre 2014. Durant les dix premiers mois 2015, l’investissement déclaré dans le secteur industriel a atteint le montant de 2027.9 MD, Le nombre de projets déclarés a atteint 2748 au cours des dix premiers mois 2015 contre 3146 lors des dix premiers 46


Liens :

plus élevé en Afrique derrière la région australe de l’Afrique (465 dollars US par habitant).

http://www.tunisieindustrie.nat.tn/fr/download/ conjoncture/Octobre2015.pdf

Liens : http://press.industries.ma/economie-

Date de publication : 14/12/2015

conjoncture/region-afrique-du-nord-etat-delevolution-industrielle-2.html#respond

L’indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière du mois d’Octobre 2015 (Base 100 : 2010) [Haut commissariat au Plan]

Date de publication : 02/12/2015

Maroc : amélioration de l'activité industrielle en octobre, selon Bank Al Maghrib Extrait : L'activité industrielle au Maroc a connu globalement une amélioration de ses indicateurs en octobre. Les patrons industriels restent optimistes pour le prochain trimestre. Seule ombre au tableau, le niveau de carnet de commande a été jugé inférieur à la normale, selon l'enquête mensuelle de la banque centrale.

Extrait : L’indice des prix à la production du secteur des « Industries manufacturières » a enregistré une hausse de 0,1% au cours du mois d’octobre 2015 par rapport au mois de septembre 2015. - la hausse des prix des «Industries alimentaires» de 0,6%, de la «Métallurgie» et de la « Fabrication de textiles » de 0,2% et du «Travail du bois et fabrication d’articles en bois et en liège» de 1,1% ;Par ailleurs, les indices des prix à la production des secteurs des «Industries extractives», de la «Production et distribution d’électricité» et de la «Production et distribution d’eau» ont connu une stagnation au cours du mois d’octobre 2015.

Tous les indicateurs industriels de production, de vente ainsi que les perspectives au prochain trimestre ont été au vert, au Maroc, courant octobre par rapport au mois précédent. Liens :

http://www.usinenouvelle.com/article/marocamelioration-de-l-activite-industrielle-enoctobre-selon-bank-al-maghrib.N364694

Liens : http://www.hcp.ma/attachment/625174/

Date de publication : 25/11/2015

Date de publication : 03/12/2015

Tunisie - Baisse de 4% de l'investissement déclaré dans l'industrie et de 17,5% de celui des services

Région Afrique du Nord, Etat de l’évolution industrielle Extrait : Mettant l’accent sur le développement et la performance industrielle de l’Afrique du Nord, l’ONUDI dévoile un aperçu sur l’état de l’évolution industrielle de la région. En effet, l’Afrique du Nord a enregistré de façon inquiétante le deuxième taux de croissance le plus bas de la VAM de toutes les régions d’Afrique sur la période 2008-2012.Un fait constaté, bien que l’Afrique du Nord, avec 442 dollars US par habitant, affiche le niveau des exportations manufacturières par habitant le

Extrait : En effet, le total des investissements déclarés dans l'industrie est passé de 2.112,7 à 2.027,9 millions de dinars (MD). Les investissements déclarés dans le secteur des services ont passé de 1.333,7 MD en octobre 2014 à 1.100,3 MD en octobre 2015. Durant les dix premiers mois 2015, l’investissement déclaré dans le secteur industriel a atteint le montant de 47


2.027,9 MD, contre 2.112,7 MD lors des dix premiers mois 2014, soit une diminution de 4%.

Extrait : La concrétisation du choix de l’ouverture de l’économie marocaine à travers, notamment, la signature de plusieurs accords de libre-échange, s’est traduite par une hausse du taux d’ouverture de l’économie nationale. Cependant, la croissance plus faible des exportations nationales, comparativement aux importations dans la durée, s’est traduite par un déficit permanent de la balance commerciale.

Liens : http://www.businessnews.com.tn/tunisie-

baisse-de-4-de-linvestissement-declare-danslindustrie-et-de-175-de-celui-desservices,520,60529,3#com Date de publication : 25/11/2015

Liens :

Enquête Mensuelle de Conjoncture dans l'Industrie du mois d'Octobre 2015 [Bank Al-Maghreb]

http://www.finances.gov.ma/Docs/depf/2015/co mpetitivite_expo_marocaines.pdf Date de publication : 03/11/2015

Industrie : Ce n’est pas la grande forme !

Extrait : Les résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture du mois d’octobre indiquent globalement une amélioration de l’activité industrielle par rapport au mois précédent après une stagnation en septembre et deux mois consécutifs de baisse.

http://www.bkam.ma/wps/wcm/connect/resour ces/file/eb6b250354a7304/DERI_EMC_102015.p df?MOD=AJPERES&attachment=true

Extrait : Décidément, l’embellie économique que connaît le Maroc en cette année 2015 a du mal à déteindre sur l’industrie. Un climat des affaires jugé «défavorable», des coûts unitaires de production qui continuent à être en hausse, une insuffisance de la demande, une accentuation de la concurrence, un approvisionnement «difficile» et un niveau de stock de matières premières et demi-produits «inférieur à la normale». Autant d’obstacles et de freins à l’augmentation du niveau de production relevés par Bank Al-Maghrib dans sa récente publication dévoilant les résultats de l’édition trimestrielle de l’enquête mensuelle de conjoncture au titre du 3ème trimestre 2015. Et le pire est que dans l’ensemble, les industriels ne voient aucune amélioration dans les mois à venir.

Date de publication : 24/11/2015

Liens :

La production dans le secteur industriel aurait enregistré une amélioration en octobre et ce, pour l’ensemble des branches d’activité. Ce constat reste valable dans toutes les sousbranches, à l’exception de l’« industrie automobile », la « cokéfaction, raffinage » et l’« industrie chimique » où les entreprises déclarent plutôt une stagnation de la production. Liens :

http://www.aujourdhui.ma/maroc/economie/ind ustrie-ce-n-est-pas-la-grande-forme--121463

Compétitivité hors prix des exportations marocaines : Esquisse de la qualité des produits des secteurs phares - octobre 2015 [Direction des études et des prévisions financières]

Date de publication : 29/10/2015

Bulletin de conjoncture: Septembre 2015 [Agence de promotion de l'industrie et de l'innovation - Tunisie] 48


Extrait : Le mois de septembre 2015 a connu la déclaration de 214 projets correspondant à un montant d’investissement de 166.5 MD et des créations d’emplois au nombre de 3122.

http://www.tunisieindustrie.nat.tn/fr/download/ conjoncture/septembre2015.pdf

Extrait : Les investissements déclarés dans le secteur industriel durant les neuf premiers mois 2015 ont atteint le montant de 1880,4 MD, contre 1932,8 MD au cours de la même période de 2014, soit une diminution de 2,7%, ont indiqué les derniers chiffres de l’agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII).S’agissant des projets déclarés, le nombre a atteint 2506 au cours des neuf premiers mois 2015 contre 2841 au cours de la même période de 2014, soit une baisse de 11,8%.Ces projets permettront la création de 37150 postes d’emplois, contre 39830 postes d’emplois durant les neuf premiers mois de 2014, soit un recul de 6,7%.

Date de publication : 27/10/2015

Liens : http://africanmanager.com/12_tunisie-

Par rapport au mois précédent durant lequel 219 projets, 257.1 MD d’investissement et 4078 emplois ont été déclarés, le mois de septembre 2015 a connu une baisse de 2.3% au niveau des projets à réaliser, une diminution de 35.2% au niveau des investissements déclarés et un recul de 23.7% au niveau des emplois à créer. Liens :

chute-des-investissements-declares-danslindustrie/

Enquête: les industriels critiquent le climat des affaires au Maroc

Date de publication : 23/10/2015

Enquête mensuelle de conjoncture dans l'industrie: Résultats du mois de septembre 2015 [Bank AlMaghrib]

Extrait : Ce jugement concerne l'ensemble des principales sous-branches, à l'exception de celles opérant dans l'"industrie automobile" où le climat des affaires est jugé "normal", explique la Banque centrale qui vient de publier les résultats trimestriels de l'enquête mensuelle de conjoncture dans l'industrie au 3ème trimestre 2015. Pour sa part, l'approvisionnement se serait déroulé dans des conditions "difficiles" dans l'ensemble des activités au cours du troisième trimestre 2015, relève l'enquête. Par sousbranche, si l'approvisionnement aurait été "difficile" dans le "travail des métaux" et dans la "métallurgie", il aurait été "normal" pour l'"industrie automobile".

Extrait : Les indicateurs de l’activité industrielle du mois de septembre ressortent, selon l’enquête mensuelle de conjoncture, en progression pour les industries « textile et cuir » et « électriques et électroniques », en repli pour la « chimie et para-chimie» ainsi qu’en stagnation pour l’ « agroalimentaire» et la « mécanique et métallurgie ».

Liens :

Liens :

http://www.h24info.ma/economie/maroc/enque te-les-industriels-critiquent-le-climats-desaffaires-au-maroc/37615

http://www.bkam.ma/wps/wcm/connect/resour ces/file/eb697608b57ec12/DERI_EMC%2009201 5.pdf?MOD=AJPERES&attachment=true

Date de publication : 27/10/2015

Date de publication : 22/10/2015

Tunisie : Chute des investissements déclarés dans l’industrie

Maroc : ralentissement du rythme de croissance de 49


l'industrie au deuxième trimestre selon le HCP

Liens : http://industries.ma/industrie-

Extrait : C'est la valeur ajoutée du secteur primaire qui a tiré son épingle du jeu avec une croissance en volume, corrigée des variations saisonnières (cvs) de 14%, au deuxième trimestre au lieu d'une baisse de 3,8% sur la même période l'an dernier. Dans le même secteur, la pêche, elle a vu son activité augmenter de 2,8% au lieu d'une baisse de 7,2% au deuxième trimestre une année auparavant sur la même période. Quant au secteur tertiaire, il a enregistré une valeur ajoutée en augmentation de 2% au lieu de 2,7% la même période de l'année précédente.

Date de publication : 04/12/2015

materiaux/mascir-le-maroc-joue-dans-la-coursdes-grands.html

Fonderies et aciéries du Maroc : croissance en vue pour 2016 Extrait : Le fabricant casablancais des pièces en fonte FAM, compte sur 10% de croissance l'année prochaine après avoir engagé un million d'euros dans la modernisation de son outil de production. L'année 2016 pourrait être celle d'un regain de croissance pour les Fonderies et aciéries du Maroc (FAM). Gérés par un actionnariat familial, les FAM ont réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 7 millions d'euros. Après une année sans relief, l'entreprise anticipe 10 à 15% de croissance en 2016.

Liens :

http://www.usinenouvelle.com/article/marocralentissement-du-rythme-de-croissance-de-lindustrie-au-deuxieme-trimestre-selon-lehcp.N354260 Date de publication : 02/10/2015

Liens :

http://www.usinenouvelle.com/article/fonderieset-acieries-du-maroc-croissance-en-vue-pour2016.N364565

Industrie métallique et métallurgique

Date de publication : 24/11/2015

Industrie mécanique: Un cluster baptisé MécaDev voit le jour à Sfax

MASCIR: Le Maroc joue dans la cours des grands Extrait : Pour accompagner les acteurs de l’industrie métallurgique, les pouvoirs publics ont également mis en place les centres techniques chargés d’analyser et de contrôler les matériaux produits ou importés, amorçant ainsi un écosystème dans le domaine. D’autre part, il faut développer des matériaux adaptés aux besoins d’une clientèle africaine pour répondre à la volonté des industriels nationaux désireux d’investir dans le continent. L’optimisation des procédés de fabrication dans l’optique d’une réduction du coût ou de l’amélioration de la qualité des produits.

Extrait : Un cluster baptisé MécaDev voit le jour à Sfax l'industrie et de l'innovation (APII) à Sfax. Le Bureau de l'Association en charge des démarches relatives à la constitution de ce nouveau cluster et à l'élection de son conseil d'administration est constitué de 19 membres fondateurs dans le cadre d'une journée de lancement du cluster organisée, jeudi 8 octobre, par l'Agence de promotion de l'industrie et de l'innovation (APII) à Sfax. Liens :

http://www.webmanagercenter.com/actualite/e conomie/2015/10/09/166560/industrie50


Liens :

mecanique-un-cluster-baptise-mecadev-voit-lejour-a-sfax

http://www.usinenouvelle.com/article/soustraitance-timide-presence-du-maroc-au-midestparis.N363638

Date de publication : 14/10/2015

Date de publication : 19/11/2015

Offshoring Le Maroc ouvre ses bras aux délocalisations chinoises

Offshoring au Maroc : Intelcia ouvre un cinquième site de 300 positions à El Jadida

Extrait : Le Maroc ambitionne de capter une part «non négligeable» des 10% d’emplois chinois délocalisables (85 millions au total), selon Moulay Hafid Elalamy. Le Maroc est en « pole position » pour accueillir des investissements industriels chinois, a affirmé le ministre de l’Industrie et du commerce, Moulay Hafid Elalamy dans un entretien publié par l’hebdomadaire international Jeune Afrique dans sa livraison du 13 au 19 décembre 2015.

Extrait : Spécialiste de la relation client au Maroc et en France, Intelcia lance un cinquième site de centre d'appel de 300 positions à El Jadida. En mai, le groupe avait inauguré son premier site à El Jadida de 250 positions pour desservir des clients notamment opérateurs dans la téléphonie. Au Maroc, le groupe possède 3 sites à Casablanca de respectivement 1500 positions, 300 positions et 240 positions ainsi qu'à El Jadida de 250 positions, soit près 2600 positions au total à la fin de l'année.

Liens : http://telquel.ma/2015/12/14/maroc-

Liens :

ouvre-bras-delocalisations-chinoises_1474181

http://www.usinenouvelle.com/article/offshoring -au-maroc-intelcia-ouvre-un-cinquieme-site-de300-positions-a-el-jadida.N360845

Date de publication : 14/12/2015

Date de publication : 03/11/2015

Sous-traitance : timide présence du Maroc au Midest Paris

Outsourcing : CEGEDIM grandit au Maroc pour l’Afrique

Extrait : Piloté par Maroc Export, le stand marocain a vu le nombre d'exposants industriels réduit à sept cette année. A l'inverse, à titre de comparaison, la Tunisie présente sur le Midest un stand trois fois plus grand que celui du Maroc avec pas moins de 27 exposants.

Extrait : Le nouveau siège de CEGEDIM Outsoursing, opérant dans les activités et services des technologies de l'information et les relations client, a été inauguré hier à Rabat.La cérémonie d'inauguration, présidée par le ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, Moulay Hafid El Alamy, a été l’occasion pour le Top management du Groupe CEGEDIM, représentés par le président fondateur du Groupe, Jean-Claude Labrune, et le nouveau PDG, Laurent Labrune, de confirmer l’intérêt du développement du groupe CEGEDIM au Maroc et

Parmi les entreprises marocaines, le spécialiste du moulage sous pression Zénith Fonderie. Après une première participation aux retombées satisfaisantes l'an dernier, il occupe cette année 30 m². "Nous prévoyons l'inauguration de notre nouvelle usine de 5000 m² à Casablanca en février ou mars 2016. Notre présence au Midest a pour objectif d'avoir de nouveaux débouchés," explique Abdessamad El Bouadili, PDG de Zénith Fonderie. 51


l’ambition d’en faire un véritable Hub sur tout le continent.

Partenariat pour la création d’une plateforme d’accueil pour les investissements chinois

Liens :

http://www.infomediaire.net/news/maroc/outso urcing-cegedim-grandit-au-maroc-pour-lafrique Date de publication : 23/10/2015

Liens : http://lematin.ma/journal/2015/acticalls-implante-a-fes--pour-2-millions-deuros/233344.html

Extrait : Le groupe va servir de plateforme d’accueil pour les investissements chinois, notamment dans le secteur automobile et textile. Le secteur bancaire joue un rôle important dans le développement des relations maroco-chinoises, notamment à travers la forte présence de BMCE Bank, la Banque Populaire et Attijariwafa Bank pour l’accompagnement des opérateurs chinois installés en Afrique.ISI Golden Age International Holding Co. Ltd (ISI) est un groupe Franco-chinois spécialisé, notamment dans le développement, la fabrication et l’installation de moyens manuels, automatisés et spéciaux pour les secteurs industriels tels que : l’automobile, le ferroviaire, les énergies et l’industrie en général.

Date de publication : 13/10/2015

Liens :

Offshoring Acticall s'implante à Fès pour 2 millions d'euros Extrait : Le géant mondial des activités offshoring, Acticall, s'implante à Fès. Montant de l'investissement : 2 millions d'euros. En activité au Maroc depuis 2007 à travers 5 sites, notamment à Casablanca et Rabat, le quatrième opérateur mondial du secteur renforce donc sa présence dans le Royaume en prenant pied à FèsShore.

http://www.albayane.press.ma/index.php?optio n=com_content&view=article&id=27309:partena riat-pour

Politique industrielle

Date de publication : 29/12/2015

Automobile : Les Chinois poussent leurs pions au Maroc

Moulay Hafid Elalamy, ministre marocain de l’Industrie : « Nous sommes en pole position pour accueillir des délocalisations »

Extrait : Les équipementiers chinois sont de plus en plus intéressés par le secteur qui réalise le plus de CA à l'export. L’investissement chinois au Maroc en est certes à ses premiers balbutiements, avec seulement 1% des IDE, mais il est promis à un bel avenir. Moins d'un mois après, l'engouement des investisseurs chinois s'est confirmé.

Extrait : En marge du premier sommet Business to Business (B2B) entre le continent et la Chine, le Sino-African Entrepreneurs Summit, organisé les 26 et 27 novembre à Marrakech, Monsieur le Ministre a indiqué que le Royaume dispose de tous les atouts pour attirer les investissements industriels chinois. Qui pourraient générer quelque 850 000 emplois.

Liens : http://www.leseco.ma/business/40426-

automobile-les-chinois-poussent-leurs-pions-aumaroc.html Date de publication : 30/12/2015 52


L'Industrie pharmaceutique se dote d’une stratégie Africaine

Cet évènement a été l’occasion de présenter le Maroc aux entreprises chinoises, et vice versa. Pour Monsieur le Ministre Moulay Hafid Elalamy, cette rencontre a donné lieu à « plus d’une trentaine d’investissements lourds dans différents secteurs ».

Extrait : C’est ce qu’a déclaré le ministre de la Santé lors des 1ères assises du médicament, tenues la semaine dernière à Skhirat. Cité par le journal, le ministre de la Santé a affirmé, lors de cet événement, que «ces investissements porteraient sur plusieurs secteurs stratégiques pour le développement des pays africains, notamment l’industrie pharmaceutique».

Liens :

http://www.omi.gov.ma/OMI/Pages/Actualitesde tail.aspx?idActu=857 Date de publication : 28/12/2015

Politique pharmaceutique au Maroc: Pour favoriser l'accès équitable au médicament à un prix abordable

Liens :

http://www.le360.ma/fr/economie/lindustriepharmaceutique-se-dote-dune-strategieafricaine-59793 Date de publication : 15/12/2015

Extrait : Le secteur pharmaceutique au Maroc a connu plusieurs réformes depuis la tenue de la première conférence nationale sur la santé de 1959 qui a intégré le médicament en tant que composante omniprésente avec toutes ses dimensions dans les politiques sanitaires et dans la Stratégie sectorielle de santé 2012-2016.Il s'agit également de protéger la santé publique en garantissant la qualité, l'innocuité et l'efficacité de tous les médicaments et autres produits de santé mis sur le marché, d'optimiser les bénéfices thérapeutiques et réduire le gaspillage économique par la promotion de l'usage rationnel des médicaments auprès des prescripteurs et des consommateurs, et de contribuer à la promotion de l'industrie pharmaceutique au niveau national, précise-t-on dans un livret du ministère de la Santé intitulé "la politique pharmaceutique nationale" et distribué en marge des assises nationales du médicament et des produits de santé (11-12 décembre à Skhirat).

Moulay Hafid Elalamy accorde un intérêt particulier à l’instauration de la confiance numérique Extrait : Le ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique accorde un intérêt particulier à l’instauration de la confiance numérique pour le développement du secteur des TIC, a souligné, jeudi à Marrakech, Noureddine Lasfar, Chef de Division des Technologies de l’Information et de la Confiance Numérique par Intérim au sein de la Direction de l’Economie Numérique. M. Lasfar a relevé le choix judicieux des thématiques de cette conférence qui s’alignent avec les orientations et objectifs du Gouvernement pour l’instauration de la confiance des acteurs de la société (administrations, entreprises, grand public) dans l’économie numérique, à travers la mise en place des mesures juridiques, organisationnelles et de sensibilisation nécessaires en matière de sécurité d’information.

Liens :

http://www.maroc.ma/fr/actualites/politiquepharmaceutique-au-maroc-pour-favoriser-laccesequitable-au-medicament-un-prix Date de publication : 16/12/2015

Liens : http://lavieeco.com/news/actualite-

maroc/moulay-hafid-elalamy-accorde-un-interet-

53


royaume en travaillant sur de nouveaux mécanismes avec le ministère de tutelle. Les détails de ces pourparlers seront révélés prochainement. Mais la couleur est déjà annoncée par Gratianne Dascon, la chargée d’opération de la BEI au Luxembourg. «Depuis 7 ans, le Maroc est le premier bénéficiaire des fonds de la BEI. Cet organisme est connu pour son soutien des projets publics qui représentent 90% des prêts octroyés au Maroc, aujourd’hui nous voulons contribuer au renforcement de l’industrie dans le cadre du Plan d’accélération industrille (PAI), ainsi nos financements, dans les prochaines années, permettront le renforcement du secteur privé», déclare-telle lors d’un séminaire organisé au sein de la Chambre française de commerce et d'industrie.

particulier-a-linstauration-de-la-confiancenumerique.html Date de publication : 13/12/2015

Bouhdoud : Le ministère de l’Industrie œuvre pour l’intégration des PME dans le système industriel national Extrait : « Ces petites et moyennes entreprises constituent un pilier fondamental dans le tissu économique national et devraient être intégrées dans les systèmes économiques pour réhabiliter et améliorer leur rentabilité », a-t-il fait savoir dans une déclaration à la presse, lors de l'ouverture officielle de la 2ème édition du « Forum de la PME et de ses partenaires » organisé à la capitale économique du 02 au 04 décembre courant. Selon les organisateurs de ce forum, cette édition propose aux dirigeants des PME toutes les solutions pour élargir leur réseau d'affaires, financer leurs activités, renforcer leurs performances opérationnelles ou encore conclure des partenariats. La 2ème édition du « Forum de la PME et de ses partenaires » ambitionne de promouvoir les mesures d'appui public, les dispositifs de financement privé et les solutions d'accompagnement destinées à encourager la compétitivité de la PME au Maroc.

Liens : http://www.leseco.ma/economie/39612-

plan-d-acceleration-industrielle-gros-coup-depouce-de-la-bei.html Date de publication : 03/12/2015

Le développement industriel inclusif et durable peut jouer un rôle primordial Extrait : Le développement industriel inclusif et durable, approche de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) qui concilie les impératifs de la croissance économique, la cohésion sociale et la durabilité environnementale, est au cœur du Plan d’accélération industrielle du Royaume du Maroc qui vise à transformer le secteur industriel marocain en tant que levier principal de croissance nationale. Lors de la 15ème Conférence Générale de l’ONUDI en décembre 2013, les Etats membres de l’Organisation, le Royaume du Maroc y compris, ont adopté la Déclaration de Lima, donnant à l’ONUDI le mandat de promouvoir un développement industriel inclusif et durable comme le moyen principal de réaliser leurs objectifs en matière de politique de développement industriel.

Liens :

http://lavieeco.com/news/economie/bouhdoudle-ministere-de-lindustrie-oeuvre-pourlintegration-des-pme-dans-le-systeme-industrielnational.html Date de publication : 03/12/2015

Plan d’accélération industrielle : Gros coup de pouce de la BEI Extrait : Dans le cadre du soutien au développement économique du Maroc, la Banque européenne d’investissement (BEI) s’engage à accompagner la dynamique industrielle du

Liens : http://press.industries.ma/economie-

conjoncture/le-developpement-industriel54


d’audace dans les réformes à mener, un arbitrage budgétaire défavorable à l’industrie », a-t-il détaillé, ajoutant que ces propositions sont les fruits de six études assorties de 8 mesures. Abdel Karim Konaté a souligné aussi la restructuration et le renforcement de l’efficacité des services d’appui à l’industrie avec la création, en plus de la direction nationale de l’industrie, de l’Agence malienne de normalisation et de promotion de la qualité (AMANORM), du Bureau de restructuration et de mise à niveau des entreprises industrielles (BRMN), du Centre malien de promotion de la propriété industrielle (CEMAPI) et du Centre pour le développement de l’agroalimentaire (CDA).

inclusif-et-durable-peut-jouer-un-roleprimordial.html#respond Date de publication : 02/12/2015

Importation : Le Maroc dresse son bouclier de normes Extrait : Les mesures antidumping ne suffisent plus, le Maroc a recours aux normes. Pour éviter l'inondation de son marché et surtout protéger une industrie déjà beaucoup trop fragile, les douanes marocaines exigeront désormais la conformité aux normes marocaines pour l'accès au marché national pour certaines catégories de marchandises.

Liens : http://maliactu.net/mali-journee-

internationale-de-lindustrialisation-de-lafriquetherapie-de-choc-pour-relance-de-lindustrie/ Date de publication : 30/11/2015

C'est le cas notamment de l'acier. Alors que le principal acteur industriel national dans ce secteur est en difficulté face à la concurrence, notamment européenne mais également turque et chinoise, de nouvelles mesures sont déjà en vigueur pour mieux protéger la production locale. Loin d'un protectionnisme pur et dur, les autorités marocaines veulent mieux réguler l'entrée des productions étrangères sur le marché national.

Le Maroc veut faire les yeux doux aux investisseurs chinois encore peu familiers du royaume Extrait : Le Maroc a organisé le Sino-African Entrepreneurs Summit, les 26 et 27 novembre 2015, pour se positionner face au processus de délocalisation de l’industrie manufacturière chinoise. Pour l’heure, le Maroc ne compte qu’un nombre très réduit d’entreprises chinoises. Les opérateurs chinois sont aujourd’hui à la recherche de source de compétitivité et certains viennent au Maroc », a avancé le ministre de l’Industrie et du Commerce, Moulay Hafid El Alamy, devant une délégation d’une petite centaine d’entreprises chinoises, à l’occasion du premier ‘Sino-African Entrepreneurs Summit’ qui s’est tenu à Marrakech, les 25 et 27 novembre 2015, soit cinq jours avant le Sommet ChineAfrique de Johannesburg.

Liens :

http://www.aujourdhui.ma/maroc/economie/im portation-le-maroc-dresse-son-bouclier-denormes-122087 Date de publication : 01/12/2015

Mali : Journée internationale de l'industrialisation de l'Afrique Extrait : Le président de l’Organisation patronale des industriels du Mali, Cyril Achcar a dépeint le vrai visage de l’industrie malienne. « Ces solutions sont une réponse intuitive aux maux de l’industrie actuelle : la mauvaise application des textes communautaires et nationaux, la banalisation de l’industrie dans le fonctionnement quotidien de l’administration, le déficit de la culture industrielle, le manque

Liens : http://www.usinenouvelle.com/article/le-

maroc-veut-faire-les-yeux-doux-auxinvestisseurs-chinois-encore-peu-familiers-duroyaume.N365630 Date de publication : 30/11/2015 55


Liens : http://www.libe.ma/Vers-une-nouvelle-

impulsion-du-partenariat-commercial-etindustriel-maroco-chilien_a68141.html

Le Maroc appelle les entreprises françaises à tirer profit du plan d’accélération industrielle

Date de publication : 04/11/2015

Elalamy: "L’industrie automobile rapportera 100 milliards DH au Maroc"

Extrait : Le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, appelle les entreprises françaises à tirer profit du plan d’accélération industrielle. En effet, le ministre Moulay Hafid Elalamy a invité, mercredi 18 novembre 2015 à Paris, les entreprises françaises à saisir les opportunités qu’offre le plan d’accélération industrielle. A cette occasion, le ministre a rappelé que la stratégie industrielle vise la création de 500.000 emplois et de porter la part de l’industrie dans le PIB à 23% à l’horizon 2020.

Extrait : Selon le ministre marocain de l’Industrie Moulay Hafid Elalamy, les exportations automobiles rapporteront 100 milliards de dirhams par an au Maroc d’ici 2020, rapporte mardi l’agence Reuters. Le Maroc attirera d’autres constructeurs automobiles dans le futur et pourrait doubler ces chiffres», ajoute le ministre de l’Industrie. L’industrie automobile a dépassé les traditionnels domaines d’exportation du Maroc.

Liens : http://www.challenge.ma/le-maroc-

Liens :

appelle-les-entreprises-francaises-a-tirer-profitdu-plan-dacceleration-industrielle-59832/

http://www.h24info.ma/economie/maroc/lindus trie-automobile-rapportera-100-milliards-dh-aumaroc-elalamy/37831

Date de publication : 18/11/2015

Date de publication : 03/11/2015

Vers une nouvelle impulsion du partenariat commercial et industriel maroco-chilien

Inde-Maroc : vers un partenariat win-win

Extrait : Le Maroc est un partenaire économique stratégique pour le Chili, a souligné, récemment à Casablanca, le vice-ministre chilien des Affaires étrangères, Edgardo Riveros.

Extrait : Le président de la Chambre indienne de l’Industrie et du Commerce a déclaré que les hommes d’affaires d’Inde ont parfaitement compris le potentiel économique et entrepreneurial marocain. Les Indiens profiteront ainsi de l’implantation des Marocains sur leur continent et les Marocains bénéficieront de la puissance économique, financière et technologique du géant asiatique, avec son 1,2 milliard d’habitants et un PIB brut (PIB) de 1 171 Mds de $, soit 2,15 % du PIB mondial, ce qui en fait la 12e puissance économique. C’est à cette occasion que la présidente de la CGEM, Miriem Bensalah Chaqroun, a signé un partenariat avec la fédération indienne des chambres de commerce et d‘industrie pour approfondir les relations économiques et financières ente le Maroc et le géant indien.

S’exprimant à l’ouverture des travaux du Forum économique, organisé par la Chambre de commerce, d’industrie et de services Casablanca-Settat (CCISCS) conjointement avec l’Agence chilienne de promotion des exportations “PROCHILE” sur “Maroc-Chili, une relation à construire et des opportunités à saisir”, M. Riveros a fait savoir que son pays ambitionne de renforcer ses relations avec le Maroc, notamment dans les domaines commercial et économique.

56


Liens :

Royaume et d'en faire une plateforme vers les marchés des pays francophones d'Afrique. Le président de la Fédération indienne des exportations, M. Ashish Jain, a, pour sa part, indiqué que l'économie marocaine offre de nombreuses opportunités d'investissements et dans divers secteurs d'activités, affirmant que son institution compte renforcer sa participation dans les expositions africaines, notamment marocaines, pour identifier les différentes sources de business et de partenariat possibles.

http://lobservateurdumaroc.info/2015/10/30/ind e-maroc-vers-un-partenariat-win-win/ Date de publication : 30/10/2015

Les chaînes de valeur mondiales et l'industrialisation de l'Afrique (2014) - Perspectives économiques en Afrique

Liens :

http://www.lavieeco.com/news/actualites/lattractivite-de-l-economie-marocaine-attire-lesinvestisseurs-indiens-35764.html

Extrait : Ce chapitre analyse l’évolution récente des apports de financement du développement, du point de vue des pays africains. Développement humain en Afrique. Il dresse un constat des avancées obtenues sur le front du développement humain en Afrique, en particulier au niveau de la réduction de la pauvreté et de l’amélioration des résultats éducatifs et sanitaires.

Date de publication : 28/10/2015

Compétitivité: Elalamy s'engage à combattre le secteur informel Extrait : Le ministre de l'Industrie et du commerce, Moulay Hafid Elalamy, s'engage à combattre le secteur informel qui ouvre le champ à la concurrence déloyale. Le ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a réaffirmé, lundi à Rabat, l'engagement de son département à combattre le secteur informel qui ouvre le champ à la concurrence déloyale et entrave la compétitivité économique au Maroc. "Ce qui dérange, c'est l'informel organisé et nous allons le combattre", a dit Elalamy lors de la 25ème édition du Carrefour diplomatique organisé par la Fondation diplomatique et qui rassemble les ambassadeurs et représentants de cinquante pays et organisations internationales accrédités au Maroc

Liens :

http://www.africaneconomicoutlook.org/fileadm in/uploads/aeo/2014/PDF/Ebook_Perspectives_e conomiques_Afrique_2014.pdf Date de publication : 29/10/2015

L'attractivité de l'économie marocaine attire les investisseurs indiens Extrait : Des investisseurs indiens ont vanté l'attractivité, la compétitivité et la résilience de l'économie marocaine et exprimé leur volonté de renforcer le partenariat entre l'Inde et le Royaume du Maroc, et ce en marge de la troisième édition du Sommet du Forum Inde Afrique 2015.Dans une déclaration à la MAP, le secrétaire général de la chambre indienne de l'Industrie et du Commerce, M. Saurabh Sanyal a mis en exergue la dynamique vertueuse qui empreinte l'économie marocaine, soulignant que plusieurs entreprises affiliées à la chambre comptent renforcer leur présence dans le

Liens :

http://www.le360.ma/fr/economie/competitivite -elalamy-sengage-a-combattre-le-secteurinformel-55431 Date de publication : 27/10/2015

57


El Jadida : L’industriel bien orienté

Le ministre de l'Industrie s'entretient à Casablanca avec les nouveaux présidents des Chambres régionales de commerce, d'industrie et de services (CCIS)

Extrait : En fait, la production industrielle dans la province s'est établie à 37,4 MMDH, soit 17% de la production régionale. Par secteur, les industries chimiques et parachimiques de la province prédominent via une contribution de 27,5 MMDH, représentant 74% de la production industrielle avec la réalisation d'un CA de l'ordre de 28,6 MMDH, soit 74% du chiffre d'affaires global, et une exportation de l'ordre de 20 MMDH. Ce secteur assure 6.887 postes de travail soit 44% de l'effectif total. La production industrielle dans la province s'est établie à 37,4 MMDH, soit 17% de la production régionale.

Extrait : M. Elalamy a rappelé, à ce titre, la signature en avril 2014 entre le Gouvernement et la Fédération des Chambres de Commerce, d'Industrie et de Services de la convention-cadre visant l'amélioration du cadre juridique et réglementaire régissant les Chambres et l'élaboration des plans de développement qui constituent la base de contrats-programmes à conclure avec ces institutions et la Fédération. Le programme de transformation des Chambres et de la Fédération, issu de cette étude, sera opérationnalisé dans le cadre d'une convention de mise en œuvre à conclure avec les parties concernées. Il a, en outre, confirmé la volonté du Gouvernement de faire aboutir ce projet de réforme, à travers notamment un dispositif d'accompagnement et de financement au profit de la Fédération et des Chambres leur permettant de mener à bien leurs plans de transformation.

Liens : http://www.leseco.ma/economie/37795-

el-jadida-l-industriel-bien-oriente.html Date de publication : 13/10/2015

Les USA misent sur le Maroc pour investir en Afrique Extrait : Parmi les moments forts de cette manifestation, on retiendra l’intervention de Mamoune Bouhdoud et de Walter Siouffi, respectivement ministre chargé des PME et de l’Intégration du secteur informel et président de Citibank Maghreb et de la Chambre de commerce Américaine au Maroc (Amcham). Si le premier a exposé les avancées réalisées par le Maroc dans le secteur de l’industrie en mettant en avant l’implantation de géants de l’industrie automobile et aéronautique, à l’instar de Renault, de Bombardier et de Sumitomo, le deuxième a reconnu la place de choix du Royaume en tant que plateforme importante pour l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne en termes de commerce et d’investissements. Walter Siouffi a également expliqué que le Maroc est un marché stratégique pour la Citi, tout en rappelant que le Royaume a enregistré une croissance importante, ces dernières années, et bénéficie d’une bonne stabilité politique.

Liens : http://www.maroc.ma/fr/actualites/le-

ministre-de-lindustrie-sentretient-casablancaavec-les-nouveaux-presidents-des Date de publication : 06/10/2015

Côte d’Ivoire - Projet d’appui au renforcement de la compétitivité du secteur industriel Extrait : Le défi structurel de la compétitivité et de l’industrialisation. La Côte d’Ivoire est vulnérable à la dépendance de l’économie des produits de rente non transformés (café, cacao, bois, bananes, etc.) et des pertes de recettes douanières induites par les APE, conjuguée avec

Liens : http://www.challenge.ma/les-usa-misent-

sur-le-maroc-pour-investir-en-afrique-57389/ Date de publication : 13/10/2015 58


l'accroissement du volume des importations des biens et services qui impacteront négativement les finances publiques et la balance des paiements à moyen terme. Pour survivre et créer des emplois, l’économie ivoirienne doit s’adapter à la compétition internationale dans le cadre de la libéralisation des marchés.

Cinq technologies qui vont transformer l’industrie en 2016 Extrait : Dirigeants d’entreprises, directeurs de recherche et présidents d’entreprises issus de différents secteurs de la production ont partagé leurs points de vue dans le cadre de l’Advanced Technologies Initiative lancée par le cabinet Deloitte et le Conseil de compétitivité des Etats Unis. Les responsables interrogés sont issus de ABB, Kraft, Deere, Dow Chemical, PepsiCo, Ford Motor, General Electric, IBM et Lockheed Martin. Le rapport produit à partir de cette étude a pour but de dégager des priorités pour l’industrie américaine, l’écosystème d’innovation du pays.

Liens :

http://www.afdb.org/fileadmin/uploads/afdb/Do cuments/Boards-Documents/RCI-_RE_Projet_d_appui_au_renforcement_de_la_comp %C3%A9titivit%C3%A9_du_secteur_i....pdf Date de publication : 05/10/2015

Maroc – Industrie de l’armement : Rabat sollicite l’appui de l’Espagne

Liens : http://www.industrie-techno.com/cinq-

technologies-qui-vont-transformer-l-industrie-en2016.41784

Extrait : A en croire une source militaire espagnole, Rabat aurait demandé l’appui des constructeurs espagnols pour le « transfert de technologie » et la signature d’accords de partenariat », en vue de la réalisation de projets en commun. Le Maroc, souligne notre confrère marocain Yabaladi.com, est déjà un client de l’Espagne, même si ses acquisitions se chiffrent seulement en millions d’euros. La même source rappelle qu’une étude réalisée par la société américaine de consulting Frost & Sulivan, publiée en juillet dernier, a intégré le royaume dans une liste très restreinte de cinq pays (Malaisie, Singapour, Colombie, Koweït et Maroc) appelés dans les dizaines d’années à venir à développer une industrie de défense locale, et ce pour réduire la facture salée de leurs acquisitions en euros ou en dollars.

Date de publication : 29/12/2015

Assistance aux inventeurs marocains Extrait : Le programme «Probono» au Maroc, vise à assister les inventeurs marocains en matière de dépôt de brevet, au niveau international à travers des partenariats ciblés avec des cabinets mandataires reconnus à l’échelle. Le lancement au Maroc du programme «Probono» pour assister les inventeurs marocains au niveau international, a pour objectif de mettre en exergue l’importance de la propriété intellectuelle. CE programme vise à assister les inventeurs marocains en matière de dépôt de brevets notamment au niveau international, à travers des partenariats ciblés avec des cabinets mandataires reconnus à l'échelle mondiale, a souligné le directeur par intérim à la Division du droit des brevets au sein de l'OMPI, Marco Aleman dans une déclaration à la MAP en marge d'un séminaire national sur «l'Innovation et les Brevets» organisé au siège de l'Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC).

Liens :

http://www.leconomistemaghrebin.com/2015/1 0/01/maroc-industrie-armement-appui-espagne/ Date de publication : 01/10/2015

Recherche industrielle 59


Liens :

marocain lance un projet pilote pour inculquer la culture du design aux PME. La mission est de taille pour l’Office marocain de la propriété industrielle (OMPIC). «L’établissement a été désigné par l’Organisme mondial de la propriété industrielle (OMPI) pour mener un projet pilote visant le développement des petites et moyennes entreprises marocaines», comme le rapporte Aujourd’hui Le Maroc dans son édition du jeudi 29 octobre.

http://lematin.ma/express/2015/assistance-auxinventeurs-marocains/235181.html Date de publication : 10/11/2015

Ouverture à Dakar de la conférence ministérielle africaine sur la propriété intellectuelle avec la participation du Maroc

Liens :

http://www.le360.ma/fr/economie/namadij-unprojet-inedit-de-lompic-55641 Date de publication : 29/10/2015

Extrait : La conférence ministérielle africaine 2015 sur la propriété intellectuelle, un évènement initié par l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) et l'Office des brevets du Japon (JPO), a ouvert ses travaux, mardi à Dakar, avec la participation du Maroc. Placée sous le thème "La propriété intellectuelle pour une Afrique émergente", la conférence organisée en collaboration avec le gouvernement sénégalais et l'Union africaine (UA), a été ouverte par le Premier ministre sénégalais, Mahammed Boun Abdallah Dionne, en présence notamment de la présidente de la République de l'Ile Maurice, Ameenah Gurib-Fakim, et du directeur général de l'OMPI, Francis Gurry. Plusieurs ministres africains, ainsi que des représentants des Nations Unies, de l'UA et de groupes du secteur privé prennent part à cette conférence qui se penchera, en outre, sur les opportunités et défis qui attendent l'Afrique s'agissant d'établir un système d'innovation dynamique et d'utiliser efficacement le système de la propriété intellectuelle.

Le design industriel teste l’export Extrait : Le nombre de dessins et modèles d’origine marocaine enregistrés en 2014 à l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (Ompic) aura été de 3.665… seulement! Les dépôts de demandes d’enregistrement sur la même année et de la même origine sont de 731, soit une évolution de 5,4% en un an. Par segment, 32% vont aux emballages et récipients pour le transport, 11% dans la construction, 10% en habillement et mercerie. Quant aux articles dans le textile non confectionné, la part de dépôts de demandes est de 7%, ex aequo avec les articles de ménage. Liens :

http://www.leconomiste.com/article/979350-ledesign-industriel-teste-l-export Date de publication : 29/10/2015

Liens :

http://www.maroc.ma/fr/actualites/ouverturedakar-de-la-conference-ministerielle-africainesur-la-propriete-intellectuelle

Transformation des produits de la mer (TPM)

Date de publication : 03/11/2015

Namadij, un projet inédit de l’OMPIC Extrait : Avec l’appui de l’Organisation mondiale de la propriété industrielle (OMPI), l’Office 60


Le groupe Sentissi investit 3 millions de dollars en Guinée-Bissau

Le Maroc prend part au salon "China Fisheries & Seafood Expo"

Extrait : Après le Sénégal et la Mauritanie, le groupe Sentissi s’installe en Guinée-Bissau. L’opérateur spécialisé dans la pêche et transformation des produits de la mer est en train de construire une unité industrielle dans le pays.

Extrait : Les professionnels des produits de la mer marocains prennent part au salon "China Fisheries & Seafood Expo" qui ouvre ses portes, mercredi à Qingdao en Chine, apprend-on auprès de Maroc Export. L'industrie de transformation et de valorisation des produits de la pêche occupe une place privilégiée dans l'économie nationale en assurant 10 pc des exportations totales du Maroc. La Chine est le plus grand marché des produits de la mer au monde, elle est actuellement le premier producteur, consommateur, importateur et exportateur de produits de la pêche.

Ce projet a eu le soutien du gouvernement guinéen qui a fourni au groupe le foncier à titre gratuit. Il nécessitera un investissement initial de 3millions de dollars. Dans un premier temps, l’opérateur produira principalement la farine de poisson avant de passer à la congélation. Liens : http://lavieeco.com/news/actualite-

Liens : http://www.medias24.com/map/map-

maroc/le-groupe-sentissi-investit-3-millions-dedollars-en-guinee-bissau.html

16706-Le-Maroc-prend-part-au-salon-ChinaFisheries-Seafood-Expo.html

Date de publication : 03/12/2015

Date de publication : 05/11/2015

Maroc : Le numéro un mondial de la production de sardines

Le Maroc participe au salon des produits de la mer de Dubaï

Extrait : Les sardines (nom scientifique : « Sardine pilchardus Walbaum ») sont connues dans le monde entier, tant pour leur qualités gustatives que pour leurs effets positifs sur la santé. L’ensemble de l’industrie de la pêche a pu enregistrer des chiffres positifs en 2014. 552.000 tonnes de produits de la mer d’une valeur de 15,7 milliards de Dirhams (environ 14,5 milliards d’euros) ont étés exportés, dont 9,8% vers le marché asiatique. L’industrie de la pêche exporte ses biens dans une centaine de pays sur les cinq continents.

Extrait : Le salon «SEAFEX», dédié aux opérateurs du secteur des produits de la mer au niveau du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, s'est ouvert mardi à Dubaï, avec une participation marocaine. Le royaume dispose ainsi d'un stand piloté par le Centre marocain de promotion des exportations (Maroc Export) et la Fédération nationale des industries de valorisation des produits de la pêche (FENIP).En 2014, le royaume a produit 1,3 million de tonnes de produits de la mer, dont environ 500.000 tonnes ont été exportées, selon Maroc Export.

Liens : http://marokko.ahk.de/fr/news/detail-

Liens : http://www.leseco.ma/economie/38341-

view/artikel/maroc-le-numero-un

le-maroc-participe-au-salon-des-produits-de-lamer-de-dubai.html

Date de publication : 09/11/2015

Date de publication : 28/10/2015

61


Le Moroccan Seafood se positionne en Corée du Sud

Liens : http://www.lemag.ma/Deux-milliards-de-

dirhams-pour-Nador-West-Med_a92294.html Date de publication : 02/12/2015

Extrait : La marque marocaine sera mise en avant par l’EACCE lors du Salon international des produits de la mer à Busan. Signature commune Ainsi, les produits de la mer marocains seront exposés sous l’étendard «Moroccan Seafood», une signature commune visant à améliorer le positionnement des produits de la mer marocains. L’objectif est de renforcer la notoriété de l’offre marocaine en produits de la mer transformés sur le marché coréen et éventuellement asiatique, et ceci notamment grâce à la mise en exergue des atouts des produits marocains tels que la qualité, l’authenticité, la diversité et le savoir-faire marocain.

Le parc d’activités compte plus de 600 unités industrielles et procure plus de 60 000 emplois salariés Extrait : Créé dans les années 1960, le parc d’activités se compose des zones industrielles (AhlLoghlam, Sidi Bernoussi, Sidi Moumen, Karea, Beaulieu) situées dans la préfecture des arrondissements de Sidi Bernoussi. Ces entreprises génèrent un chiffre d’affaires de plus de 67 milliards MAD par an, soit 8,21% du PIB du Maroc et 30% du PIB de la région du Grand Casablanca, selon l’Association des opérateurs économiques des zones industrielles de Sidi Bernoussi (Izdihar). L’objectif de cette association est de défendre les intérêts des opérateurs économiques des zones industrielles de la préfecture de Sidi Bernoussi.

Liens : http://www.leseco.ma/economie/38293-

le-moroccan-seafood-se-positionne-en-coree-dusud.html Date de publication : 27/10/2015

Zones industrielles

Liens : http://press.industries.ma/zone-

industrielle/le-parc-dactivites-compte-plus-de600-unites-industrielles-et-procure-plus-de-60000-emplois-salaries.html#respond

Deux milliards de dirhams pour Nador West Med

Date de publication : 02/12/2015

Extrait : Le projet du complexe portuaire Nador West Med vient de se voir octroyer un financement de 2 milliards de dirhams par le Fonds arabe pour le développement économique et social. Relancé en 2012, le complexe portuaire, qui sera constitué entre autres d’un port en eaux profondes, d’une plateforme industrielle intégrée d’un terminal hydrocarbures ainsi qu’un terminal marchandises diverses, a bénéficié d’un nouveau financement de l’ordre de 2 milliards de dirhams. Cette fois-ci c’est le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) qui signe des contrats de prêts et de garantie relatifs à la participation dans le financement du projet.

Côte d’Ivoire : les filiales d’Attijari wafa bank et de la BCP mobilisées pour l’essor des zones industrielles Extrait : La Société Ivoirienne de Banque (SIB), et la Banque Atlantique de Côte d’Ivoire (BACI), filiales respectivement d’Attijariwafa Bank et de la Banque Populaire du Maroc, viennent de mettre à la disposition de la Côte d’Ivoire, un prêt de 21 milliards FCFA, soit environ 32 millions d’euros, pour le développement de zones industrielles. Dans le détail, cette, enveloppe allouée par la SIB et la BACI est destinée aux travaux de réhabilitation et 62


d’assainissement de la zone industrielle d’une commune, mais aussi à la réalisation d’un programme d’aménagement d’urgence de 50 hectares sur l’espace de la nouvelle zone industrielle près d’Abidjan. « Nous avons signé pour 32 millions d’euros et nous espérons intégrer d’autres banques pour les phases suivantes », ont fait savoir à cette occasion, Isidore Tanoé, Daouda Coulibaly, respectivement directeurs généraux de la BACI, de la SIB.

Extrait : La région de Casablanca devrait abriter la première zone industrielle du Maroc, d’une superficie de 840 ha. Cette région sera ainsi la première à concrétiser le plan d’accélération industrielle 2014, à travers la construction d’un parc industriel locatif d’une superficie de 140 hectares. Et d’ajouter : «La deuxième composante de ce projet sera le parc industriel locatif d’une superficie de 140 hectares.

Liens : http://www.challenge.ma/cote-divoire-

promise-a-devenir-la-premiere-zone-industrielledu-maroc-58088/#respond

Liens : http://www.challenge.ma/ouled-hadda-

les-filiales-dattijari-wafa-bank-et-de-la-bcpmobilisees-pour-lessor-des-zones-industrielles60424/

Date de publication : 23/10/2015

Date de publication : 27/11/2015

Tanger classée meilleure zone franche en Afrique en 2015

Maroc: la Berd prête 200 millions d'euros pour le futur port de Nador

Extrait : La zone franche de Tanger a été classée meilleure zone franche en Afrique au titre de l’année 2015 par le magazine « FDI Intelligence », une publication relevant du groupe britannique « Financial Times », indique la Plateforme industrielle Tanger Med. Avec cette distinction, Tanger Free Zone confirme sa position de leader au titre des meilleures zones franches mondiales et plus particulièrement sur les régions Afrique et Méditerranée, fait noter la Plateforme, relevant que cette distinction s’ajoute également à une reconnaissance supplémentaire pour Tanger Free Zone qui décroche également le « Winner – SME – Africa » et ce en conséquence de la mise en place, pour les PME, d’une offre dédiée, de nouveaux standards opérationnels et d’opportunités d’affaires en particulier sur le volet de la soustraitance industrielle.

Extrait : La banque a signé une convention de prêt de 200 millions d'euros avec les autorités marocaines pour Nador West med. Les travaux du futur port méditerranéen pour lequel Bouygues compte parmi les candidats à l'appel d'offres doivent en principe débuter en 2016. Ils sont estimés à 950 millions d'euros. Cette décision a fait l'objet d'une signature à Rabat le jeudi 29 octobre sous présidence de Mohammed Boussaid, ministre de Finances entre Hildegard Gacek, directrice générale de la BERD chargée de région sud méditerranée et Mohamed Jamal Benjelloun, directeur général de la société Nador West Med. Liens :

http://www.usinenouvelle.com/article/maroc-laberd-prete-200-millions-d-euros-pour-le-futurport-de-nador.N360347

Liens : http://lnt.ma/tanger-classee-meilleure-

zone-franche-en-afrique-en-2015/

Date de publication : 02/11/2015

Date de publication : 19/10/2015

Ouled Hadda promise à devenir la première zone industrielle du Maroc 63


Tunisie - Développement régional: Deux nouvelles zones industrielles verront le jour à Sfax Extrait : Deux zones industrielles seront prochainement créées dans la délégation d'El Hancha (gouvernorat de Sfax) en plus de la transformation de la direction des soins et de santé en un hôpital local dans le but de promouvoir les prestations sanitaires dans la région. Liens :

http://www.webmanagercenter.com/actualite/e conomie/2015/10/10/166563/tunisiedeveloppement-regional-deux-nouvelles-zonesindustrielles-verront-le-jour-a-sfax Date de publication : 14/10/2015

Parc industriel de Jorf Lasfar : MEDZ annonce le lancement de la 2e tranche Extrait : Grâce à la création de 200 entreprises, MedZ, filiale de la CDG, réalisera les travaux d’aménagement du parc industriel de Jorf Lasfar. Ce projet nécessitera une enveloppe estimée à 1, 2 MMDH et générera 50.000 emplois. MEDZ, filiale du groupe Caisse de dépôt et de gestion (CDG), a annoncé mercredi le lancement de la 2e tranche du parc industriel de Jorf Lasfar, le 1er et seul parc industriel au Maroc pouvant accueillir les industries de première catégorie. Liens : http://lematin.ma/journal/2015/medz-

annonce-le-lancement-de-la-2etranche/232923.html Date de publication : 07/10/2015

64

Lettre de veille CND Maraacid Industrie Octobre Décembre 2015  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you