Page 1

N° 149 Eté 2010 Date de parution : 27 Juillet 2010

Edito : Gilbert Lafenêtre Vice-Président du Comité National Quilles de Neuf Nous sommes en 1981, je venais d'être admis au Comité Directeur de la discipline Quilles de Neuf, et, également au Comité de la F.F.S.Q. Lors de ma première Assemblée Générale quilles de neuf, et suite à un constat évident, j'avais insisté sur le manque de transmission de la pratique de notre jeu, d'initiation, de formation des jeunes. Mon intervention sous forme d'alarme sur ce manque d'orientation était une insistance sur la pérennisation à court terme, mais elle ne fût pas prise au sérieux, Trente ans plus tard, chacun admet qu'il faut prendre à « bras le corps » cet important dossier qui consiste en la mise en place d'un conseiller technique Fédéral. Cette annonce, que notre discipline méritait aussi un conseiller technique sera faite par Monsieur Bernard DUPONT, Conseiller Général du Canton d'Arzacq, lors des Finales 2009. Cette formidable proposition faite en présence du Président GRANDIN, a retenu toute notre attention et promesse a été faite de bien la « marteler ». Une première réunion à ce sujet sera faite avec le Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques et son Directeur des Sports Monsieur LABAN, où nous aurons entendu d'excellents conseils et principalement de s'adresser au Réseau Sport 64, Centre Nelson PAILLOU. Monsieur MASSOUE Jean, en présence des responsables des Comités Départementaux et Nationaux, nous assurera la constitution du dossier d'embauche et du suivi administratif. Ces responsables du Réseau Sport 64, ayant bien analysé notre souhait nous conseilleront la collaboration des trois disciplines Nationales, Quilles de six, Au Maillet, et Quilles de Neuf, et de ce fait, la Ligue Régionale Aquitaine serait l'employeur pour cette nouvelle embauche. Ce premier semestre 2010 aura vu comme chaque année, l'organisation des grandes compétitions. Durant les quatre premiers mois se sont déroulées les qualifications au Championnat Départementaux et Championnat de France Individuel. C'est le Club de Monein, qui a eu la lourde tâche d'organiser au mois de mai, la Finale Départementale des Pyrénées-Atlantiques et la Fédérale Coupe d'Aquitaine, ces deux compétitions d’un niveau très relevé ont vu les favoris s'imposer. Le Comité Départemental F.F.B.S.Q des Landes, ayant vu le jour en 2009, nous pensons mettre au calendrier une Coupe Fédérale « inter-comités ». Le championnat de France individuel toutes catégories à été organisé de fort belle manière par nos amis Landais aux arènes de Pomarez, « la mecque de la course landaise » le samedi 12 juin 2010. Toute la journée nous avons apprécié la présence du Président GRANDIN, du vice-Président REGOURD, quilles de huit, du secrétaire Général MICAELLI, du Président des Quilles au Maillet BOVO, des Présidents et vicePrésident des quilles de six, Messieurs GALICIA et LARRIEU, Les titres décernés sont sans grande surprise et pour toutes les catégories avec des scores très élevés. Lors de son allocution, le Président GRANDIN, remerciera vivement notre discipline pour le sérieux de l'organisation et adressera des sincères félicitations aux six Champions de France pour leurs concentration et application. Au soir de cette finale, le Président GRANDIN renouvellera son offre de subvention venant de la F.F.B.S.Q et son implication personnelle pour la constitution du dossier d'embauche du conseiller technique. Tous les Présidents de Clubs et leurs collaborateurs, ayant le souci de la meilleure animation, les quilles de neuf représentent une petite discipline par le nombre, mais une grande par l'identité sportive et culturelle. Gilbert LAFENETRE

-1-


AMICALE PARLEMENTAIRE DES « SPORTS ET JEUX TRADITIONNELS » Nous avons assisté avec le Président de la FFBSQ Daniel GRANDIN et le Président de l’Association Européenne des Jeux et Sports Traditionnels (AEJST) M. Guy JAOUEN à la création de l’Amicale parlementaire sur les « Sports et jeux Traditionnels » le mardi 29 juin à l’Assemblée nationale. Cette amicale s’est constituée grâce aux démarches entreprises par notre médecin également député du Var M. Philippe VITEL avec l’aide d’un autre député de l’Aveyron fan des quilles M. Alain MARC. Quelques Députés ainsi que notre Secrétaire d’Etat Mme Rama YADE marraine de cette amicale ont répondu à l’invitation de Philippe VITEL organisateur de cette rencontre qui a malheureusement été concurrencée par l’audition de Mme BACHELOT, Ministre de la santé et des Sports devant la commission culturelle au sujet du piteux comportement de l’équipe de France de football. Mme la Secrétaire d’Etat a profité de cette actualité pour insister sur les vraies valeurs de nos disciplines traditionnelles.

64 députés et 6 sénateurs sont déjà membres de cette amicale qui a pour objectif d’élargir ses membres aux Députés Européens. Une action est déjà prévue pour sensibiliser dans un premier temps les députés Français du parlement européen. Didier LEROUX. Directeur Technique National.

ASSEMBLE GENERALE 2010 - Séverac le Château Intervention de Monsieur Jean FULCRAND Président de la Commission Ethique et Déontologie La lutte contre les incivilités et la violence s’inscrit parfaitement dans le champ d’action de la commission Ethique et Déontologie confirmé par le Président Daniel GRANDIN qui m’en a confié la présidence. J’ai dans un premier temps montré la place et le rôle des valeurs universelles et humaines que sont le respect, la tolérance, la justice, la paix et l’amour, en les définissant et en donnant des exemples pour les illustrer. La considération que j’ai pour autrui, l’accepter tel qu’il est avec humilité en l’aimant dans le sens d’aller vers, afin de ne pas l’exclure tels sont essentiellement ces comportements. J’ai ensuite pris appui sur l’article consacré au sujet par le Président du Comité National Bowling, François GUILLOU, pour cibler la Fédération Française de Bowling et de Sports de Quilles, en évitant d’élargir la discussion à d’autres domaines, notamment scolaire. J‘ai toutefois évoqué des actes récents de violence brutale dans des collèges et lycées qui se multiplient dangereusement face à l’autorité administrative et enseignante. Cela m’a permis de mettre en avant le rôle de l’éducation qui commence d’abord par celle des parents. Dans le cadre de notre Fédération en particulier, il est inadmissible et intolérable de mépriser, d’insulter les acteurs quels qu’ils soient, bénévoles ‘’qui veulent bien selon l’étymologie’’, salariés, ou indirectement l’institution « La Fédération on s’en fout, elle nous arnaque ». Je pense aux dirigeants, aux personnels, aux licenciés et bien évidement aux arbitres dont la fonction est justement de faire appliquer les règlements et les valeurs. Chacun, chacune est libre d’exprimer son opinion, son avis, son jugement, son vote, c’est une règle de la démocratie, avec conviction, fermeté certes mais obligatoirement avec courtoisie. Qui jettera la première pierre dans le jardin du voisin ? Personne n’est parfait, et tout le monde a droit à l’erreur sans basculer dans la récidive volontaire qui mérite sanction. La situation socio-économique est rude, défavorable, et complique certaines fois les rapports entre nous, mais pourquoi les aggraver par des accusations méchantes et mensongères parfois, voire des calomnies, qui peuvent blesser et porter atteinte à la dignité, l’honneur et décourager les meilleures intentions.

-2-


La communication, je le martèle est le moins mauvais remède sinon le meilleur contre la violence, alors ne nous en privons pas d’essayer de mettre en commun. Quant aux incivilités qui signifient manque de civisme, en regard du citoyen idéal du monde, elles en sont le prélude et le tremplin. En conséquence, si nous sommes motivés par la Fédération et les plaisirs qu’elle nous procure, sachons raison garder et l’humour, un sourire valent mieux que l’ironie, la grossièreté, l’insolence, l’injure, sans oublier et en la privilégiant l’écoute. En ce jour du 1er mai, marquons le signe, et comme ce fut le cas tout au long de ce week-end, au passage, sachons offrir sous une forme symbolique évidemment un brin de muguet. Jean FULCRAND Président Commission Ethique et Déontologie

LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le développement durable (traduction de Sustainable development) est une nouvelle conception de l'intérêt public, appliquée à la croissance économique et reconsidérée à l'échelle mondiale afin de prendre en compte les aspects environnementaux généraux d'une planète globalisée. Selon la définition proposée en 1987 par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement dans le Rapport Brundtland, le développement durable est : «Un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion : • le concept de « besoins», et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis à qui il convient d’accorder la plus grande priorité, • et l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir. » Face à l'urgence de la crise écologique et sociale qui se manifeste désormais de manière mondialisée (changement climatique, raréfaction des ressources naturelles avec en particulier le rapprochement du pic pétrolier, écarts entre pays développés et pays en développement, perte drastique de biodiversité, croissance de la population mondiale, catastrophes naturelles et industrielles), le développement durable est une réponse de tous les acteurs (États, acteurs économiques, société civile) pour reconsidérer la croissance économique à l'échelle mondiale afin de prendre en compte les aspects environnementaux et sociaux du développement. Il s’agit aussi, en s’appuyant sur de nouvelles valeurs universelles (responsabilité, participation et partage, principe de précaution, débat …) d’affirmer une approche double : • Dans le temps : nous avons le droit d’utiliser les ressources de la Terre mais le devoir d’en assurer la pérennité pour les générations futures ; • Dans l’espace : chaque humain a le même droit aux ressources de la Terre (principe de destination universelle des biens). Tous les secteurs d'activité sont concernés par le développement durable : l'agriculture, l'industrie, l'habitation, l'organisation familiale, mais aussi les services (finance, tourisme,...) qui, contrairement à une opinion quelquefois répandue, ne sont pas qu'immatériels.

Schéma du développement durable

-3-


Qu’est-ce qu’un Agenda 21 local ? La France s’est engagée à Rio, lors de la conférence sur l’environnement et le développement à mettre en œuvre l’Agenda 21 de Rio, programme d’actions pour le 21e siècle orienté vers le développement durable. La Déclaration de Rio mettait en avant, dans son article 28, le rôle essentiel qui revient aux territoires et aux collectivités locales en matière de développement durable. C’est ainsi qu’à chaque niveau de collectivité, revient la responsabilité d’élaborer, pour son territoire, et de mettre en œuvre, un programme d’action répondant aux principes de l’Agenda 21. Adopté en réunion interministérielle en juillet 2006, le cadre de référence national des projets territoriaux de développement durable, élaboré en concertation avec les autres ministères, les associations d’élus et les collectivités locales, a permis de donner un cadre et une définition commune aux agendas 21 locaux. Il rappelle que le développement durable poursuit CINQ FINALITES essentielles : • lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère • préservation de la biodiversité, protection des milieux et des ressources • épanouissement de tous les êtres humains • cohésion sociale et solidarité entre territoires et entre générations • dynamiques de développement suivant des modes de production et de consommation responsables, et identifie CINQ ELEMENTS déterminants pour assurer le succès d’une démarche de développement durable : • une stratégie d’amélioration continue • la participation des acteurs • l’organisation du pilotage • la transversalité des approches • l’évaluation partagée Ces dix points-clefs peuvent être déclinés par tout type de territoire. S’il est important que soient partagés un langage, une méthode et des objectifs communs, il appartient bien sûr à chaque territoire, en partant de ses spécificités culturelles, géographiques, économiques, sociales et sociétales, de trouver son propre chemin pour progresser vers un développement plus soutenable, dans l’objectif de construire, pour tous, un avenir solidaire.

AGENDA 21 DU CNOSF « Un sport durable, c’est un sport qui se développe en tenant compte de l’impact de ses activités dans les domaines sociaux, environnementaux et économiques. Un sport durable doit aussi apporter sa contribution à cette grande question de société qu’est le développement durable. » L’Agenda 21 du sport français explicite les relations que le sport peut et doit entretenir dans une perspective de développement durable. C’est un document de référence qui explicite la promesse faite par le sport en matière de développement durable. L’agenda 21 du CNOSF est un programme en faveur du développement durable pour le mouvement sportif. L’objectif est de prendre en compte toutes les initiatives des acteurs du sport (sportives, sportifs, fédérations, comité olympiques) liées au développement durable pour « satisfaire les besoins de la génération actuelle sans compromettre les possibilités des générations futures ». OBJECTIF 1 : Le développement durable, une nouvelle approche des politiques sportives Intégrer le concept de DD 1. Inclure la notion de DD dans les politiques, les règlements et les dans les politiques sportives modes de gestion 2. Créer au sein des instances une commission « environnement et développement durable » 3. Veiller à la cohérence des actions du niveau local au niveau national Promouvoir les valeurs du DD 1. Intégrer le DD dans les stratégies et les outils de communication 2. Encourager les athlètes et les pratiquants à associer leur notoriété aux objectifs et aux actions du DD 3. Intégrer le DD dans les formations des élus et des professionnels 4. Mettre en place ou participer à des actions de sensibilisation auprès du grand public Engager le mouvement sportif 1. Collaborer avec les acteurs impliqués dans le DD à être acteur du DD 2. Développer ou valoriser les projets et les associations entre les acteurs du sport qui contribuent au DD

-4-


3. Intégrer le DD dans actions de coopération

les

1. 2. 3. 4.

Elaborer un système d’observation et d’évaluation des réalisations accomplies dans le sens du DD

1. 2. 3. 4.

Promouvoir de nouvelles formes de travail qui favorisent la transversalité Conduire des actions de coopération Sensibiliser les représentants français à participer à des groupes de travail et à proposer la mise en place de commissions Faire des rencontres internationales sportives et d’échange de bonne pratique Encourager les échanges et les coopérations avec les pays en voie de développement Publier un rapport sur la mise en œuvre du programme agenda 21 Intégrer des indicateurs relatifs au DD dans les critères pris en compte dans les observatoires du sport Intégrer des indicateurs relatifs au sport dans les dispositifs d’observation ou d’évaluation des politiques de DD Soumettre les propositions à un collège de spécialistes

OBJECTIF 2 : La solidarité sportive au service du développement durable Combattre l’exclusion sociale 1. Repérer, analyser les freins et faciliter l’accès à la pratique par la pratique du sport 2. Favoriser le développement d’infrastructures dans des zones démunies ou marginalisées 3. Adapter les pratiques et les équipements aux besoins des populations 4. Adapter la formation des encadrants aux populations Renforcer le rôle du sport au 1. Développer des programmes d’hygiène et de santé avec les service de la protection et de organisations sanitaires la promotion de la santé des 2. Apporter une attention particulière à la pratique des enfants dans personnes les temps scolaires et extra scolaires 3. Apporter une contribution aux campagnes de santé et de sécurité publique 4. Limiter et évaluer les impacts sur la santé du public 5. Apporter un soin particulier à la sécurité des pratiques, la prévention des risques et l’organisation des secours Intensifier la lutte contre le 1. Appliquer strictement la réglementation dopage 2. Montrer l’adhésion pleine et entière du mouvement sportif à la lutte contre le dopage 3. Accorder une attention particulière à la santé de l’athlète (adaptation des calendriers, temps de récupération…) 4. Développer des campagnes d’information et de prévention en direction de tous les sportifs Favoriser la pratique sportive 1. Intégrer les personnes handicapées dans les manifestations sportives des personnes handicapées pour les valides 2. Soutenir le développement des fédérations regroupant des personnes handicapées 3. Former des moniteurs sur le handicap 4. Adapter les matériels et les équipements aux besoins spécifiques 5. Informer les personnes handicapées sur les bienfaits de la pratique sportive Promouvoir l’accès des 1. Conférer une reconnaissance équivalente à celle des hommes femmes à la pratique sportive 2. Adopter une approche méthodologique de l’entraînement et aux postes de respectueuse de la spécificité féminine responsabilités 3. Mettre en œuvre des programmes d’actions auprès des dirigeants et cadres pour lever les freins qui limitent la participation des femmes aux activités et leur accès aux postes de responsabilité Promouvoir la pratique des 1. Mener des actions de découverte et d’initiatives en direction des jeunes et améliorer leur jeunes implication dans la vie 2. Permettre aux jeunes d’accéder aux responsabilités associatives associative 3. Associer les jeunes aux instances dirigeantes Respecter et prendre en 1. Intégrer et valoriser la diversité des pratiques sportives culturelles. compte la diversité des Respecter leur identité et leur culture. pratiques sportives 2. Recenser, conserver et valoriser les éléments du patrimoine et de la traditionnelles ou régionales mémoire du sport. et promouvoir le sport comme élément du patrimoine de la société Prévenir et lutter contre Lutter contre les violences et les incivilités toutes les formes de violence 1. Lutter contre la violence des spectateurs dans et autour du sport 2. Lutter contre les pratiques sectaires et les conduites attentatoires à

-5-


3.

la pudeur et aux bonnes mœurs Développer des programmes de prévention et de lutte contre toutes les formes de violence.

OBJECTIF 3 : Une gestion et une organisation du sport respectueuses de l’environnement Intégrer un chapitre 1. Sensibiliser et informer les pratiquants à la protection de environnement dans les l’environnement programmes d’éducation et 2. Intégrer la connaissance de la protection de l’environnement et de la de formation des cadres et prévention des risques des pratiquants 3. Réaliser et diffuser des codes de bonnes conduites S’impliquer dans une gestion 1. Intégrer la protection de la nature dans les politiques, les respectueuse des sites, des règlements et les modes de gestion des organisations sportives paysages et de la nature 2. Observer et évaluer l’impact des pratiques sur l’environnement 3. Assurer l’entretien durable des sites 4. Participer aux côtés des autres acteurs, aux instances contribuant à la gestion durable des sites Concevoir des installations et 1. Intégrer les normes environnementales dans les cahiers des charges des conceptions et de gestion équipement et matériels sportifs respectueux de 2. Apporter un soin particulier à la localisation des équipements pour minimiser la consommation d’espaces, d’énergie l’environnement et développer des modes de 3. Veiller à la qualité de l’intégration paysagère des sites gestion durables 4. Recenser les équipements existants et réaliser des schémas prospectifs dans une perspective d’aménagement durable du territoire 5. Concevoir des installations de manière à faciliter leur changement d’affectation ou leur suppression Gérer les manifestations de 1. Inclure des préconisations environnementales dans le cahier des manière responsable dans le charges de l’organisation des manifestations respect du développement 2. Nommer un responsable chargé de l’environnement et doté de durable moyens nécessaires à la réalisation de sa mission 3. Mettre en œuvre un dispositif d’évaluation de l’impact des manifestations sur l’environnement 4. Impliquer les pratiquants et les spectateurs au respect de l’environnement Promouvoir une utilisation 1. Promouvoir l’utilisation des transports collectifs des moyens de transports 2. Prendre en compte les déplacements dans l’implantation et économes en énergie et l’organisation des manifestations faiblement polluants 3. S’assurer de la desserte des équipements sportifs par les transports collectifs OBJECTIF 4 : Une économie sportive au service du développement durable Mettre en œuvre des modes 1. Adopter des modes de consommations visant à promouvoir les de consommation nouveaux économies d’énergie intégrant les principes du DD 2. Privilégier les achats de produits fabriqués sur le principe du DD 3. Recycler, réutiliser les matériels et équipements sportifs Faire du sport une source de 1. Veiller à ce que les manifestations et les activités aient des richesses pour les territoires retombées économiques pour les territoires et ses habitants 2. Développer les activités en cohérence avec les projets et les ambitions des territoires 3. Soutenir que la contribution des associations apporte à la qualité de vie et au maintien de ceux-ci dans les territoires Développer l’emploi et 1. Permettre à des personnes de développer un projet de vie en contribuer ainsi au DD occupant un emploi dans le sport par le développement de formations qualifiantes et de soutien à l’activité 2. Offrir certains de ces emplois à ceux qui sont le plus éloignés du monde du travail du fait de leur handicap 3. Apporter la contribution du sport dans les parcours d’insertion des personnes en difficulté 4. Veiller au respect, par les employeurs sportifs, des droits des personnes et des réglementations sociales. Le CNOSF a complété ce document par un document qui exprime, au-delà des promesses, les engagements du sport dans le domaine du développement durable. C’est le rôle de la charte sport et développement durable. Elle met l’accent sur un nombre limité d’objectifs choisis en fonction de leur importance et de la capacité du mouvement sportif à les atteindre.

-6-


Cette charte s’apparente aux chartes adoptées par les entreprises dans le cadre de la loi RES (Responsabilité Environnementale et Sociale). Elle est d’application volontaire. Au terme d’une consultation de trois mois, la charte a été validée par un collège de représentants de fédérations. Elle a été adoptée par le Conseil d'administration du CNOSF du 2 juillet 2008 et signée par l’ensemble des Présidentes et Présidents des fédérations membres du CNOSF à l’occasion de l’assemblée générale du 19 mai 2009. Elle s’organise autour de 8 objectifs : 1. Améliorer la gouvernance du sport pour conduire les politiques sportives de manière durablement et socialement responsable. Améliorer la contribution du sport aux politiques de Développement Durable. 2. Renforcer la contribution du sport à l’éducation, l’épanouissement des hommes et des femmes. Contribuer à la formation au développement durable. 3. Contribuer à la cohésion sociale et à la solidarité entre peuples et territoires, genres et générations. 4. Promouvoir dans toutes leurs dimensions les relations du sport et de la santé. 5. Lutter conte les changements climatiques, promouvoir la sobriété énergétique. 6. « Verdir » le sport, protéger et valoriser ses lieux d’exercice. 7. Prendre en compte l’environnement à toutes les étapes de la planification, la réalisation et l’utilisation des équipements, des manifestations et des matériels dans une perspective durable. 8. Renforcer la contribution du sport à une économie durable, à la solidarité sportive internationale et à la paix dans le monde.

LES ASSISES NATIONALES DU SPORT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE Les premières Assises du sport et du développement durable ont eu lieu le 20 mai dernier à Paris. Organisées par le secrétariat d’État aux Sports et le Comité National Olympique et Sportif Français, elles ont permis de définir une stratégie partagée pour un développement durable du sport. Elles ont été également l'occasion de dresser un état des lieux des travaux conduits par le CNOSF et les fédérations en matière de développement durable, depuis la publication de l'Agenda 21 du sport français en 2003 et l'adoption de la Charte du sport pour le développement durable en 2008. Plusieurs interventions se sont faites autour du sport et du développement durable ; celles de Rama Yade, secrétaire d’État chargée des Sports, de Denis Masseglia, président du CNOSF, et de Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat chargée de l'écologie, de personnalités comme Yann Arthus-Bertrand président de la fondation GoodPlanet, Jean Jouzel, membre du GIEC et co-prix Nobel de la Paix 2007 et Tony Estanguet double champion olympique de canoë-kayak et ambassadeur du secrétariat d'Etat aux sports pour le développement durable, de représentants de fédérations, du ministère de l’Écologie ou d’ONG environnementales, ainsi que de sportifs, d’élus des collectivités locales et d’acteurs du monde économique. Les thématiques abordées ont été : • Quels enjeux pour le sport et le développement durable ? • Comment la pratique sportive peut-elle contribuer au développement durable ? • Les événements sportifs à l’heure du développement durable • La définition et la mise en œuvre des politiques publiques en matière de sport et de développement durable • Les équipements sportifs et l’aménagement durable du territoire Cette journée de lancement est la première étape du débat qui se poursuivra sous la forme d’Assises interrégionales, co-organisées par l’Etat, le mouvement Olympique et le CNDS, de juin jusqu’en octobre.

-7-


Le sport doit faire sa révolution. Nous devons faire notre révolution : celle des comportements, celle des pratiques, celle de l’organisation, celle de l’intelligence. Nous devons inventer un sport durable, au cœur de la société, qui soit une référence en termes de gouvernance, d’inclusion sociale, d’écologie ou d’éthique. Un sport animé par le souci de soi, le souci des autres, le souci du monde … Il faut inventer le sport de demain. » Extrait du discours d’ouverture de Rama Yade. « Le sport et le développement durable ne peuvent plus s’ignorer. L’objectif des Assises est de faire du sport français un acteur exemplaire en matière de développement durable ». Un certain nombre de pistes de réflexion seront en discussion (mode de gouvernance, rôle éducatif du sport, équipements sportifs, l’accueil de compétitions). Le CNDS est chargé de réfléchir sur les modifications possibles des conditions d’attribution des subventions. LE MOUVEMENT SPORTIF, UN ACTEUR ECO – RESPONSABLE. Virginie THOBOR, Directrice technique nationale adjointe.

PARTICIPER AU FORUM DES ASSOCIATIONS Le forum des associations est un événement important dans la vie d’une collectivité territoriale. Il est organisé principalement en début d’année scolaire et s’adresse à tous les habitants de la commune. C’est généralement le carrefour de rencontre de l’ensemble des associations de la commune, autant sportives que sociales ou culturelles. Vitrine de la dynamique associative locale, il présente la richesse des activités proposées sur un territoire. Le forum permet aux habitants de présenter, découvrir, redécouvrir les activités proposées sur la commune. C’est aussi l’occasion de rencontrer les élus, les animateurs, les bénévoles impliqués dans la vie associative. Il peut aussi permettre la pratique de certaines activités pour sensibiliser le public.

Pourquoi les communes proposent-elles un forum des associations sur leur territoire ?

Le forum permet de : • rassembler les acteurs associatifs • initier, sensibiliser le public à la pratique d’activités • encourager les échanges • contribuer à la solidarité des acteurs • renforcer le partenariat entre la commune et les associations.

Quel est l’intérêt pour une association de participer à un forum ?

Le forum est un des seuls événements organisés par la commune dans cette dynamique de territoire. Pour l’association, c’est l’occasion de : • rejoindre la vie associative locale • faire connaître son ou ses activités • amorcer ou consolider le partenariat avec la commune • favoriser la connaissance mutuelle • participer à un événement public dans la mesure où l’association perçoit une subvention.

-8-


C’est aussi la possibilité d’augmenter son nombre de licenciés, de recruter d’autres bénévoles, de mieux connaître les acteurs associatifs. Généralement, la commune accompagne les associations en mettant à disposition des moyens logistiques, financiers et/ou humains. La décision de participer à un forum est une décision importante pour l’association. Elle doit être collective pour permettre la mobilisation de l’ensemble des acteurs de l’association (dirigeants, encadrants, parents, jeunes…). Participer à un forum demande aussi à dégager un peu de temps : en amont pour participer aux réunions organisées par la commune ou au sein de l’association, pendant pour être présent et assurer les permanences sur toute la durée du forum et en aval pour prendre le temps d’effectuer un bilan. Pensez à la communication Il est important lors de ce temps fort, que votre association mette en avant son dynamisme, ses activités, son organisation. Pensez à vous munir d’affiches, de dépliants, de supports de communication de la Fédération, de magazines, de formulaire de demande de licences, des coordonnées de l’association… . Pour plus de renseignements : www.ame1901.fr Virginie THOBOR, Directrice technique nationale adjointe.

FORMATION ASSISTANT-INSTRUCTEUR Toutes nos félicitations à Messieurs BARBE Jérôme et HEBERT Damien de la Ligue Midi-Pyrénées. Ils sont les deux premiers assistants-instructeurs spécifiques BOWLING. Ils recevront prochainement une carte d’Assistantinstructeur précisant leurs prérogatives pédagogiques.

Les formations Assistant-instructeur se mettent en place dans les régions. L’Assistant-Instructeur est le premier niveau de formation des diplômes fédéraux. L’objectif principal de ce diplôme est de permettre à l’assistant-instructeur de mettre en place des séances d’initiation au bowling à l’attention des publics non licenciés et des publics débutants. La maîtrise des fondamentaux (techniques, réglementaire, pédagogique, scientifique) est indispensable à son action d’encadrement. Les capacités à accueillir son public et à organiser sa pratique sont des qualités indispensables pour être assistant-instructeur et accompagner les licenciés débutants dans leur pratique sportive. Les rôles de l’assistant-instructeur spécifique bowling Le rôle de l’assistant-instructeur est identifié à travers un référentiel de compétences. Il doit : Etre capable d’ANIMER : • Accueillir les différents publics • Se présenter • Identifier les caractéristiques des publics (enfant, adolescent, adulte, senior, handicapé) • Présenter les objectifs • Sensibiliser aux valeurs du sport • Développer sa capacité à aller vers les autres Etre capable d’ENSEIGNER : • Initier à la pratique du bowling en toute sécurité • Concevoir des situations d’apprentissage • Valider la quille jaune à des non licenciés et des licenciés Etre capable d’ORGANISER : • Assurer la sécurité des pratiquants dans la pratique • Préparer et mettre en place une séance pédagogique • Préparer son matériel

-9-


Etre capable d’ENTRAINER : • Evaluer les qualités physiques de ses licenciés • Evaluer les qualités cognitives de ses licenciés Pré requis Pour accéder à la formation d’assistant-instructeur, la personne désireuse de se former doit : • Etre licenciée auprès de la FFBSQ • Etre âgée de 16 ans • Etre titulaire de la quille orange du passeport sportif La quille orange : L’obtention de la quille orange est le pré requis technique indispensable à l’inscription de la formation d’assistant instructeur. Objectifs : • Savoir lancer une boule sur la piste après une approche équilibrée en touchant la quille 1 • Appréhender les trajectoires. Inscription auprès de l’ETR ou de l’ERJ • Pour les personnes des ligues régionales Haute Normandie, Nord-Pas-de-Calais, Picardie : Coordonnateur : Christophe GUERIN et Janina PIETRZAK janina-pietrzak@orange.fr - christophe_guerin@club-internet.fr • Pour les personnes de la Ligue Régionale Ile-de-France, Champagne-Ardennes, Lorraine, DOM TOM : Coordonnateur : Patrick HUNTER patrhunter@wanadoo.fr • Pour les personnes de la Ligue Régionale Pays de la Loire, Bretagne : Coordonnateur : Yvan AUGUSTIN yvan.augustin@wanadoo.fr • Pour les personnes de la Ligue Régionale Basse-Normandie : Coordonnateur : Alain GENDARME alain.gendarme@wanadoo.fr • Pour les personnes de la Ligue Régionale Poitou-Charente, Limousin : Coordonnateur : Cathy ROUX rouxcathy@wanadoo.fr • Pour les personnes de la Ligue Régionale Centre, Bourgogne : Coordonnateur : Denis JACQUES pepitajacques@aol.com • Pour les personnes de la Ligue Régionale Auvergne : Coordonnateur : André VIDAL andlin@akeonet.com • Pour les personnes de la Ligue Régionale Franche-Comté, Alsace : Coordonnateur : Christophe BOILLOT bowling4as@wanadoo.fr • Pour les personnes de la Ligue Régionale Aquitaine : Coordonnateur : Jean-Louis BERRIER jlbbowl@free.fr • Pour les personnes de la Ligue Régionale Midi-Pyrénées : Coordonnateur : Patrice SERRADEIL patrice.serradeil@orange.fr • Pour les personnes de la Ligue Régionale Languedoc-Roussillon : Coordonnateur : Annie HOSTALIER annie.hostalier@free.fr • Pour les personnes de la Ligue Régionale Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Corse : Coordonnateur : Patrick BLANC etrbowling.paca@gmail.com • Pour les personnes de la Ligue Régionale Rhône-Alpes : Coordonnateur : Chrystelle CARDON c.cardon@live.fr

- 10 -


Calendrier prévisionnel des formations assistant-instructeur S E PT E M BRE 1 M erc red i Jeud i 2 V endredi 3 S am edi 4 D im anc he 5 L undi 6 M ardi 7 M erc red i 8 Jeud i 9 V endredi 10 S am edi 11 P ay s Loire D im anc he 12 L undi 13 M ardi 14 M erc red i 15 Jeud i 16 V endredi 17 S am edi 18 Ile de F ranc e D im anc he 19 L undi 20 M ardi 21 M erc red i 22 Jeud i 23 V endredi 24 S am edi 25 D im anc he 26 L undi 27 M ardi 28 M erc red i 29 Jeud i 30

V endredi S am edi Dim anc he Lundi M ardi M erc redi Jeudi V endredi S am edi Dim anc he Lundi M ardi M erc redi Jeudi V endredi S am edi Dim anc he Lundi M ardi M erc redi Jeudi V endredi S am edi Dim anc he Lundi M ardi M erc redi Jeudi V endredi S am edi Dim anc he

O CT O BR E 1 2 P A CA 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 P oitou - Nord 24 P as C alais 25 26 27 28 29 30 31

N O V E M BRE 1 Lundi M ardi 2 M erc redi 3 Jeudi 4 V endredi 5 S am edi 6 M idi Dim anc he 7 P y rénées Lundi 8 M ardi 9 M erc redi 10 Jeudi 11 V endredi 12 S am edi 13 Dim anc he 14 Lundi 15 M ardi 16 M erc redi 17 Jeudi 18 V endredi 19 S am edi 20 Dim anc he 21 Lundi 22 M ardi 23 M erc redi 24 Jeudi 25 V endredi 26 S am edi 27 Dim anc he 28 Lundi 29 M ardi 30

DE C E M BR E 1 M erc redi Jeudi 2 V end redi 3 S am edi 4 P A CA Dim a nc he 5 Lundi 6 M ardi 7 M erc redi 8 Jeudi 9 V end redi 10 S am edi 11 Dim a nc he 12 Lundi 13 M ardi 14 M erc redi 15 Jeudi 16 V end redi 17 S am edi 18 Dim a nc he 19 Lundi 20 M ardi 21 M erc redi 22 Jeudi 23 V end redi 24 S am edi 25 Dim a nc he 26 Lundi 27 M ardi 28 M erc redi 29 Jeudi 30 V end redi 31

Virginie THOBOR, Directrice technique nationale adjointe.

STAGES USBC Depuis Septembre 2009, la fédération par le biais de la D.T.N., a décidé de travailler en collaboration avec la fédération américaine (USBC), avec Bill HOFFMAN comme interlocuteur. Un premier stage s’est déroulé au PLAZA BOWLING de St MAXIMIN avec tous les membres des collectifs France. Ce stage servant essentiellement pour l’USBC a évalué notre niveau de compétences des joueurs et de l’encadrement pour mettre en place une stratégie de haut niveau. Voici l’analyse de l’USBC : Un bon niveau des joueurs Une bonne structuration de notre fédération Un manque de connaissance technico-tactique et matériel Une politique jeune pas assez jeune (8-10 ans) Une volonté fédérale de remise en question Un bon niveau de formation mais trop axé sur la technique et pas assez sur la performance Des conditions de jeu non adaptées aux exigences du niveau internationales (dual lane) Tous les joueurs sont repartis avec une évaluation technique faite par le biais de la vidéo. Ces évaluations ont été réalisées avec les entraîneurs nationaux et 3 cadres de l’USBC (Del Ballard, Franck Buffa et Rod Ross). Un deuxième stage fut réalisé du 10 au 16 mai 2010 avec l’USBC dont les cadres présents furent Bill Hoffman, David Garber et Franck Buffa au PLAZA BOWLING de St MAXIMIN. Ce stage a été divisé en 2 parties. La première partie, du 10 au 12 mai, concernait les cadres des ETR/ERJ ainsi que les entraîneurs nationaux pour une formation suivie d’une certification sur le niveau Bronze de l’USBC. Au total, 26 participants dont 4 joueurs et joueuses des collectifs France. Contenu de la formation : Philosophie du coaching La technique du niveau Bronze

- 11 -


-

Matériel (vérification prise de mesure, équilibrage, dynamique des boules sur la piste et dans les quilles) Conditions de jeu La tactique (lignes de jeu et adaptation) Le jeu à 2 mains

Ce niveau fut très enrichissant avec des notions déjà connues et d’autres nouvelles notamment avec le jeu à 2 mains. La deuxième partie de cette semaine, du 13 au 16 mai, se déroulait avec les sélections nationales pour les échéances internationales de l’été ainsi que les entraîneurs nationaux. Une évaluation a été réalisée sur les pistes avec la vidéo et comparée à celle effectuée en Septembre 2009. Ensuite, la formation s’est déroulée en salle sur les conditions de jeu, l’adaptation du matériel et la connaissance des boules. Des situations de compétition avec différentes conditions de jeu courtes et longues se sont déroulées sur les pistes avec les entraîneurs nationaux. Dans l’ensemble, cette semaine fut très enrichissante axée directement sur de la performance. Nous avons encore beaucoup de travail à effectuer aussi bien pour l’encadrement que pour les joueurs. Cela nous a permis d’éclaircir notre niveau de compétences, nos lacunes, permettant ainsi de préciser notre stratégie pour les années futures. Avec les résultats de nos prochaines échéances, nous réfléchissons sur les stratégies de travail avec l’USBC pour le court et moyen terme aussi bien sur la formation des équipes nationales que sur notre encadrement à tous les niveaux. Enfin, je profite de cet article pour remercier tout le personnel du « Plaza Bowling » et la famille VALCKE de leur aide sur ce projet. Eric COURAULT. Directeur Haut Niveau

CHAMPIONNAT DU MONDE JEUNE HELSINKI Dans le cadre de la préparation des Championnats du Monde jeunes 2010 à Helsinki en Finlande, un stage de préparation s’est déroulé au PLAZA BOWLING de Saint-Maximin du 24 au 27 juin 2010. Ce stage était principalement axé sur l’adaptation avec des conditions de jeu différentes courtes et longues. Eric COURAULT, Patrick HUNTER encadraient ce stage avec les titulaires des équipes de France ainsi que les remplaçants. Le travail fut axé le matin sur du technico-tactique suivi de situation de compétition sur différents profils de huilage l’après midi. Isabelle TOLLENER, exerçant sur le pôle France à Toulouse, accompagnait ce travail avec de la préparation mentale axée sur les routines de préparation, de la visualisation et de la récupération. Les profils de huilage correspondaient aux profils WTBA positionnés sur les compétitions internationales. Dans l’ensemble le collectif est bien soudé et l’investissement sur les pistes fut agréable.

Objectifs : Nous espérons améliorer nos résultats précédents lors de ces championnats. L’équipe des garçons est assez solide. La majorité de ces jeunes ont l’âge de participer à un autre championnat du monde jeune. Le manque de compétition sur des conditions de jeu en dual lane et la préparation un peu faible par rapport à l’exigence de la compétition avec un niveau proche des seniors ne nous permettent pas de cibler précisément nos objectifs. Ceci dit une place en équipe dans les 10 premières nations serait une belle performance. Nous espérons également se rapprocher des finales individuelles. Pour cela il va falloir une adaptation rapide, de l’anticipation sur l’évolution des conditions de jeu et de jouer juste et régulièrement. Cette compétition nous permettra enfin d’évaluer notre niveau mondial chez les jeunes et de les préparer pour l’avenir. Eric COURAULT. Directeur Haut Niveau

- 12 -


CHAMPIONNATS FEMININS à RIGA

D’EUROPE

26 nations et 113 joueuses ont disputé les titres de championne d’Europe sur les 22 pistes du « Zelta bowling » de Riga en Lettonie du 11 au 19 juin. Dans le nouveau format de compétition il n’y a plus de compétition individuelle et les sportives doivent jouer 6 parties sur un huilage court et 6 parties sur un huilage long, puis 6 parties 3 sur huilage court et 3 sur huilage long pour les triplettes, idem pour l’épreuve en équipe. Les 24 premières du classement all event sont qualifiées pour disputer un master en élimination directe avec 2 parties gagnées, les 8 premières étant protégées du 1er tour. Pour toutes les autres épreuves les quatre premières équipes sont qualifiées pour disputer des demi-finales, les vainqueurs disputant la finale pour attribuer les médailles d’or et d’argent, les perdantes se voyant attribuer les médailles de bronze. En ce qui concerne les conditions de jeu, le huilage court était à 35 pieds et le long à 45 pieds ; contrairement à ce qu’on pourrait croire les pistes sont agressives ce qui amène la nécessité d’avoir beaucoup de profondeur. Les pistes évoluent rapidement pour devenir très roulantes notamment sur le long ou les joueuses sont obligées de jouer « inside » avec un passage 3 ½ voire 4ème flèche et un break sur les 11 et 12ème lattes. Concernant le jeu, il fallait jouer « relâcher » pour justement obtenir cette profondeur. Aucune fille n’est rentrée dans les 24 premières pour jouer les masters. Voici nos résultats du all-évents : Isabelle SACCO est 36ème avec 4902 quilles 204 de moyenne, Valérie MURAT 49ème avec 4794 quilles et 200 de moyenne, Isabelle DERYNCK 50ème avec 4773 quilles et 199 de moyenne, Marilyn PLANCHARD 54ème avec 4749 quilles et 198 de moyenne, Marie GAUTON 64ème avec 4627 quilles et 193 de moyenne et enfin Amandine JACQUES 88ème avec 4333 quilles et 181 de moyenne. Cinq pays ont remporté des médailles :

DANEMARK FINLANDE SUEDE ANGLETERRE PAYS BAS

OR 2 1 1 1

ARGENT 1 1 1

BRONZE 3 2 1 3

2

TOTAL 6 4 3 4 2

Le bilan est donc mitigé, nous savons que nous avons des progrès à accomplir, notamment sur la régularité, sur le matériel et un réel besoin de travailler régulièrement dans la saison tous ensemble encadrement et sportives. Pour cela il va falloir dégager des moyens qui font réellement défaut pour l’instant. Avec une moyenne de 195,7 sur l’ensemble de la compétition, une 7ème place par équipe (201 de moyenne) qui était l’objectif que nous privilégions toujours on peut dire que les filles ont joué à leur niveau. Il ne faut pas oublier que la plupart des joueuses doivent intégrer des modifications techniques qui ont été décidées pendant les stages que nous réalisés avec nos amis de l’USBC et que pour cela il faut du temps, les résultats sont donc conformes à la préparation actuelle. Nous avons noté que les filles sont allées en progression sur les épreuves et se sont réellement adaptées aux conditions de jeu très particulières et très changeantes de jour en jour pour la compétition par équipes. Le constat partagé entre l’encadrement et les sportives note qu’il y a un besoin évident de travailler ensemble et de faire des stages d’entraînement sur des conditions de jeu sportives. Pour la saison prochaine, il est donc convenu de faire plusieurs stages en octobre en même temps que les bilans médicaux, en janvier avec l’encadrement de l’USBC, en mars puis en mai. La sélection interviendra à l’issue des stages et il y aura un stage de préparation pour les championnats du monde après l’EBT de Barcelone mi juillet. Néanmoins depuis le retrait de l’Australie pour l’organisation des championnats du monde 2011, nous ne savons pas encore dans quel pays ils se dérouleront. Didier LEROUX Directeur Technique National

- 13 -


PÔLE France DE TOULOUSE La commission d’admission des sportifs de haut niveau dans les pôles s’est déroulée au CREPS de Toulouse le 15 juin à 8h15. Parmi les propositions que nous avons faites, seul Jérémy SOULA HOSTEIN n’a pas été admis pour des raisons scolaires. Par contre il y aura quatre (4) nouveaux rentrants, Gwénaëlle HUGON, Nicolas DUMAS, Wendy BARTAIRE, Gaëtan MOUVEROUX et trois (3) sortants Aude et Gildas SAINT MARC ainsi que Marion CAUQUIL qui restera comme partenaire d’entraînement. Voici la liste des jeunes prévus pour la prochaine rentrée scolaire 2010-2011. Nous avons organisé une visite avec les nouveaux jeunes et leurs parents le jeudi 24 juin pour leur expliquer le triple projet sportif-scolaire-éducatif des sportifs et leur présenter les équipes d’encadrement fédéral et du CREPS. POLE France 2010 2011

Bowling

Nom

Prénom

Catégorie

CLUB

Wendy

Date de naissance 30/06/1993

BARTAIRE

Cadette

CELIE

Lauriane

22/05/1992

Cadette

BOWLING CLUB TOULOUSE B C O MONTPELLIER

DUMAS

Nicolas

01/08/1995

Minime

HENRY

Sébastien

16/11/1988

Senior

ECOLE BOWLING MONTPELLIER CHAMPAGNE BA REIMS

HUGON

Gwenaêlle

02/09/1996

Minime

BCO COURBEVOIE

LEPOLARD

Alexandre

28/08/1991

Junior

CHAMPAGNE BA REIMS

MOUVEROUX

Gaëtan

07/12/1996

Minime

TROUNIAC

Elise

18/01/1991

Junior

ANGOULEME BOWLING CLUB ECOLE DE BOWLING DE LA ROCHELLE

31

Région

Filière d'étude

Régime

MIDIPYRENNEES LANGUEDOCROUSSILLON LANGUEDOCROUSSILLON CHAMPAGNEARDENNES ILE-DE- France

BEP CSS

Externe

Cycle Terminal 2 ES

Interne

Seconde Générale

Interne

CHAMPAGNEARDENNES POITOUCHARENTE POITOUCHARENTE

-

Externe

Troisième

Interne

Cycle Terminal 2 Sc

Externe

Troisième

Interne

Université

Externe

Externe

Partenaires d'entraînements BARTAIRE

Mike

25/09/1995

Minime

CAUQUIL

Marion

27/04/1991

Junior

FABRE

alain

08/06/1988

Senior

Ecole de Toulouse BOWLING TOULOUSE BOWLING TOULOUSE

Bowling

de

MIDI-PYRENEES

3ème

CLUB

31

MIDI-PYRENEES

CLUB

31

MIDI-PYRENEES

Universitaire Cycle Terminal Université

Didier LEROUX Directeur Technique National

- 14 -

ou

Externe Externe


Tristesse…. François PARENT vient de nous quitter rongé et vaincu par ce mal implacable, ce cancer qui effraie et tue, dont on connaît de plus en plus les causes sans pouvoir toujours y remédier malgré les progrès sensibles et notables réalisés par les scientifiques. François PARENT a marqué l'histoire du bowling français; joueur, exploitant à Tours, chef d'équipe Inter Exter, il a été avec le regretté Michel CHOLLET et moi-même fondateur de l'Ecole de Bowling Français (E.F.B.). François était un homme au caractère bien trempé, entier, extraverti, parfois capricieux, mais dévoué à la cause du bowling qui était pour lui une passion. C'était un très bon joueur, adroit et fin technicien qui avait le souci de la trajectoire de sa boule et de l'esthétique qu'il exprimait également dans les fonds sous-marins. Après les périodes parisienne et tourangelle, il s'était installé avec sa famille en Martinique où il avait marqué son territoire dans un contexte pas toujours facile. Lors d'un entretien à l'aéroport d'Orly où il manifestait une attitude un peu revendicative je lui avais dit qu'il m'évoquait Janus, la divinité romaine au double pilier. Il avait accepté cette remarque ; c'est l'image que je garderai de lui et essentiellement sa face ouverte vers autrui, éclairée, souriante, généreuse au point de m'inviter une semaine dans son château de Langeais sur les bords de la Loire. En ces moments de tristesse, je pense à son épouse, à ses enfants qu'il choyait et leur présente mes condoléances les plus cordiales. Jean FULCRAND Président d'honneur

Nous avons appris la disparition brutale de Mr Jean-Michel DELACROIX du Chaumont Bowling Club. La ligue Régionale et tous les sociétaires présentent toutes leurs condoléances à sa famille, à ses proches et amis. Bien tristement Repose en paix, Jean Mi

. ..

Alain PROCUREUR. Président Ligue Champagne-Ardenne

Une pensée pour Alain Aubert et Gabriel Boillot qui ont perdu leur maman, fin juin.

- 15 -


Bowling

19ème Championnat d’Europe Vétérans 2010 – VIENNE – Autriche Nous étions 83 français à participer à ce championnat qui réunissait 952 participants venant de 21 nations. Chacun a effectué 6 lignes en simple, 6 en double, et 6 lignes en trio. Les 6 meilleurs de chaque catégorie ont effectué une finale Master.

Le plus grand moment d’émotion de ce Championnat d’Europe. Alain sur la plus haute marche du podium rend hommage à sa maman, décédée quelques jours auparavant.

Belle moisson pour nos compétiteurs, qui totalisent 9 médailles, dont 3 d’OR Hommes Simples V1 - Argent : Yvan Augustin Hommes Simples V3 - OR : Alain Aubert Dames Simples V2 - Argent : Claudine Mallard Hommes Doubles V1 - Bronze : Genest/Tamborski Hommes Doubles V3 – OR : Aubert/Navarro MASTER :

Dames V2 – Argent : Claudine Mallard Hommes V3 - OR : Alain Aubert Hommes V1 – Yvan Augustin 4ème Hommes V3 - Jacques Navarro

Merci à nos médaillés qui nous ont permis d’entonner à trois reprises et à pleins poumons la Marseillaise.

- 16 -


La photo de famille après la remise des médailles

Dîner de clôture dans le somptueux Hôtel de Ville de Vienne.

Rendez-vous pour la 20ème édition à Haifa

Je vous communiquerai les informations nécessaires, en Octobre.

Déléguée Vétérans près de l’ESBC. Françoise Augustin.

- 17 -


Quilles de Neuf

Les Championnats de France 2010 Quilles de 9 (toutes catégories) se sont déroulés le Samedi 12 Juin dans les arènes de POMAREZ (40).

Catégorie Débutants. Champion de FRANCE : PERROCHAUD Christophe (Monein) 161 quilles, vice-champion ARETTE-HOURQUET Olivier (Pau) 145 quilles, 3ème SARTHOU Thierry (Ouillon) 143 quilles, 4ème NEVES Georges (Beuste) 139 quilles, 5ème HAURET Michel (Pomps) 139 quilles. Monte également en 3ème Catégorie CACHALAT Marcel de Morlaas.

3ème Catégorie. Champion de FRANCE: MAUNAS Henri (Abos) 155 quilles. vice-champion BORDES Hervé (Poudenx) 145 quilles, 3ème PECOSTE Philippe (Beuste) 144 quilles, 4ème CAPBARAT Guy (Castelnau) 141 quilles, 5ème DARROZES Patrick (Arboucave) 137 quilles. Montent également en 2ème Catégorie LASSERRE Marcel (Renung), DUCLA Frédéric (Poudenx), CAZENAVE Daniel (Pau), ADENIS Roger (Abos), RIUNE Laurent (Monein), TEIXERA Tony (Ayros), BAZERQUE J-Pierre (Laborde), SMITH Victor (Escondeaux), GUIRAUTON Stéphane (Ouillon),CAZAUBIEILH Jacques (Arboucave) et DENUIT Sébastien (Pomps).

2ème Catégorie . Champion de FRANCE : BIROU François (Pau) 166 quilles. vice-champion, CAMOU Christophe (Oloron) 155 quilles, 3ème DUCASSOU David (Pomps) 149 quilles. 4ème MAGENTIES J-Christophe (Loucrup) 147 quilles, 5ème MARTINEZ François (Hiis) 128 quilles. Monte également en 1ère Catégorie DARRIEUTORT Didier d’Arboucave.

- 18 -


Catégorie Vétérans. Champion de FRANCE : GAYET Jean (Pau) 151 quilles. vice-champion BRITIS J-Jacques (Ouillon) 143 quilles 3ème DOASSANS Jean (Beuste) 138 quilles. 4ème SANS Jean (Beuste) 132 quilles, 5ème LAULHE Elie (Mazerolles) 125 quilles.

1ère Catégorie . Champion de France : DUCASSOU Alain (Pomps) 174 quilles. vice-champion SOLANNILE Joseph (Pau) 172 quilles, 3ème LAUGA Pierre (E.L.S.) 172 quilles, 4ème PEDEGERT Joel (Pomps) 171 quilles, 5ème LABORDE Bruno (Morlaas) 168 quilles.

Monte également en Hors-Classe : LAFENETRE Pascal de Simacourbe.

Catégorie Hors-Classe . Champion de FRANCE : REY Patrice (Oloron) 200 quilles. vice-champion CANTON J-Pierre (Monein) 197 quilles, 3ème CONDERANNE J-Léon (Mazerolles) 177 quilles. 4ème CARREROT Hervé (Morlaas)) 170 quilles, 5ème LAFENETRE Françis (Simacourbe) 166 quilles.

- 19 -


Une vraie finale…

Les arènes de POMAREZ

La gestuelle

J-Luc DUPOUY Secrétaire CN Quilles de 9

- 20 -


Ninepin Bowling Classic

LES JUNIORS VICE-CHAMPIONS DU MONDE Anthony RABIER du Racing Club Strasbourg et Margot GRIBELIN de Saint Maurice en Cote d’Or ont remporté une très belle médaille d’argent en tandem mixte lors des Championnats du Monde Juniors qui se sont déroulés fin Mai à RIJEKA en Croatie. En 8e de finale les Français battaient les Allemands super favoris de cette compétition par 2 à 0. En ¼ de finale ils se sont offert les Croates autres prétendants à la victoire aussi par 2 à 0. Par le même score ils ont remporté les ½ finales devant les Italiens. En finale la France était opposée à l’Autriche et terminait les deux manches sur le score de 1 à 1. Ce sont les jets en or (1 jet pour chaque joueur) qui allaient donner le titre aux Autrichiens (13 à 9).

Photo :L'Équipe Vice-Championne du Monde composée de Anthony RABIER et Margot GRIBELIN, en compagnie de Joseph FRITSCH et de Gérard JANUS, Sélectionneur National.

Les Français n’ont pas connu la réussite lors de la compétition par équipes et les scores ont été insuffisants pour espérer un bon classement. Chez les masculins Anthony RABIER s’est contenté de 552 quilles, suivi par Loïc KNOBLOCH 539 quilles. Maxime FISCHER et Julien SCHMITT avec 538 quilles chacun devancent Kévin VINCENT 523 quilles et Mathias REIBEL 513 quilles. Les féminines ne sont jamais rentrées dans le vif du sujet, les résultats en témoignent avec le meilleur score pour Margot GRIBELIN 510 quilles. Clémence OUDOT 495 quilles, Aurélie RÉMY 486 quilles et Céline WEBER 475 quilles ont joué loin de leurs possibilités. Même tendance pour les tandems masculins et féminins, et pas de surprise au Sprint qui est pourtant une spécialité des Français, seul Julien SCHMITT a passé les 8e de finale, assurant ainsi, et cela n’est pas négligeable, une place supplémentaire dans cette compétition pour les prochains Championnats du Monde. Joseph FRITSCH Président du CN - NBC

CHAMPIONNATS DE FRANCE PAR ÉQUIPES Les Championnats de France par Équipes se sont déroulés les 5 et 6 juin derniers, sur le quillier récent d’IS sur TILLE en Côte d’Or. Le Président du CSD de Côte d’Or Michel TURLIER avait préparé cette compétition de main de maître, assisté des membres de son Comité, mais aussi de l’équipe locale des quilleurs, présidée par Ludovic ROUSSELET. - 9 Équipes à 2 Féminines - 9 Équipes à 2 Masculins - 6 Équipes à 6 Masculins ont participé à ce Championnat National. Un public nombreux a assisté à cette compétition en appréciant la qualité de jeu des compétiteurs. La lutte fut âpre, mais les champions ont mérité leur victoire et les autres ont donné le maximum d'eux-mêmes. Ainsi sont montés sur le podium en

Photo : Le podium des 2quipes à 6 Masculins avec au centre, le Président de CSD de Côte d'Or, Michel TURLIER.

- 21 -


Équipes à 2 Féminines: Championne de France: Vice Championne de France: Troisième:

BRUHLY ERSTEIN (67) AM ÉGOUTIERS STRASBOURG (67) SPORTING CLUB SELONGEY (21)

Équipes à 2 Masculins: Champion de France: Vice Championne de France: Troisième:

SPORTING CLUB SELONGEY (21) RACING CLUB STRASBOURG (67) BRUHLY ERSTEIN (67)

Équipes à 6 Masculin National 2: Champion de France: Vice Champion de France: Troisième:

SPORTING CLUB SELONGEY (21) RACING CLUB STRASBOURG (67) RÉVEIL IS sur TILLE (21)

Notons que le Championnat de France par Équipes à 6 Masculin National 1 se déroule sur toute la saison par matches aller-retour. Le RACING CLUB STRASBOURG remporte le titre pour la 17e fois consécutive et ceci avec une équipe entièrement renouvelée cette saison, composée essentiellement de jeunes joueurs.

Champion de France: Vice Championne de France: Troisième:

RACING CLUB STRASBOURG (67) SPORTING CLUB SELONGEY (21) LES VENDANGEURS DE GEVREY (21)

Après la distribution des prix aux vainqueurs qui fut rehaussée par la présence de l'Adjoint Tille, Chargé des Sports et du Président de l'Office Municipal des Sports qui n'est autre ROUSSELET, le père du Président du club de Quilles local, Ludovic ROUSSELET, ainsi que par la trompette de notre hymne national, tous, participants, dirigeants et spectateurs, se sont du verre de l'amitié dans un esprit de sportif.

au Maire d'Is Sur que Jean-Claude l'interprétation à retrouvés autour

Jacques MERLE Responsable de la Communication

STAGE INSTRUCTEUR Le CSD du Bas-Rhin (67) avait entrepris cette saison de former de nouveaux "Instructeurs". Neuf candidats avaient suivi la première partie du stage "Instructeur" fin février de cette année. Après une période de mise en pratique des acquis durant quatre mois et la rédaction d'un mémoire, huit rescapés de cette session se sont présentés les 19 et 20 juin 2010 à la deuxième partie du stage. Celle-ci comprenait essentiellement la partie examen. Certains des candidats réussissaient mieux les épreuves pédagogiques, d'autres les situations de jeu au tableau, d'autres lors de l'épreuve écrite, d'autres encore sur les pistes avec de jeunes "cobayes". Quatre d'entre eux se sont même payé le luxe de réussir partout, autant dire que le cru était de qualité. En résumé les huit candidats qui se sont présentés aux épreuves, ont tous réussi leur examen. Notons que les différentes épreuves de l'examen se sont déroulées sous l'oeil attentif du Président du CN-NBC, Joseph FRITSCH. Ces nouveaux instructeurs complèteront l'équipe déjà existante pour accueillir les nouveaux quilleurs dans les clubs, mais aussi pour encadrer la cinquantaine de cadets-minimes qui évoluent le dimanche matin en Championnat Départemental de leur catégorie. Ils seront également présents lors des opérations d'accueil de jeunes durant les congés scolaires. Ces opérations servent de promotion de notre sport auprès des jeunes qui finissent souvent par souscrire une licence. Cette deuxième session de stage fut aussi une première pour Christophe LAZZERINI qui a rejoint l'équipe de formateurs du CN - NBC composée de Pascal RAUSCHER, Laurent PERRET, Jacques MERLE et Roland KOEGEL qui après de longues années de bons et loyaux services au sein de l'équipe, souhaitait laisser la place à de plus jeunes. MERCI Roland pour ton engagement et le travail accompli, et pour les dépannages que tu seras peutêtre amené à réaliser le cas échéant.

- 22 -


Ont obtenu leur diplôme d’INSTRUCTEUR FÉDÉRAL : BOEHRINGER Jean-Jacques/La Normandie-Cuspa Strasbourg ECKEL Christian / ANO Erstein FONTANA Éliane / La Couronne Seltz JACOB Michel / La Boule d’Or Soultz sous Forêt KAEUFLING Raphaël / Club de Quilles Beinheim MALL Emmanuelle / La Boule d’Or Soultz sous Forêt MENRATH Francis / Club de Quilles Beinheim WEBER Céline / La Boule d’Or Soultz sous Forêt Félicitations Instructeurs.

et

bonne

chance

à

ces

nouveaux

Photo : Les nouveaux Instructeurs avec les Formateurs et le Président du CN-NBC Joseph FRITSCH. Jacques MERLE Responsable de la Formation du CN - NBC

Gil DUBIEF, ARBITRE INTERNATIONAL Le dernier arbitre international dont disposait le CN-NBC, Michel WENDLING, vient d'être atteint par la limite d'âge, soit 65 ans. MERCI Michel pour tous les services que tu as rendus à ton sport favori. Notre discipline ne comptait donc plus d'arbitre de ce rang dans ses effectifs. Dans la BIF N° 147 du mois d'avril, nous vous annoncions que nous avions un nouveau candidat pour suivre en Allemagne, cette formation organisée par la WNBA. Maintenant c'est chose faite, Gil DUBIEF licencié auprès du club de quilles ANO ERSTEIN (67) vient de réussir ses examens d'Arbitre International et de Vérificateur de Pistes aux fins d'Homologation. Gil DUBIEF n'est pas un inconnu dans la discipline. Il est, outre les fonctions qu'il occupe dans son club, membre du CSD NBC du Bas-Rhin où il a en charge les problèmes informatiques et l'élaboration du calendrier sportif départemental. Il est assesseur au CSR d'Alsace NBC et est Instructeur Fédéral. Notre discipline remplit à nouveau toutes les conditions pour figurer parmi les grands de notre discipline qui est classée "Sport de Haut-Niveau" dans de nombreux pays. Félicitations à Gil DUBIEF qui est un grand serviteur de notre discipline et donc de la Fédération.

Photo : Gil DUBIEF et son épouse remise de la Médaille de Bronze Jeunesse et des Sports en 2009. Jacques MERLE Responsable de la Communication

- 23 -


LE SPORT DE QUILLES ET LES HANDICAPÉS

Lors de chaque réunion de Comité où lors de l'Assemblée Générale, le Président du CN-NBC Joseph FRITSCH, ne manque pas d'inciter les CSR et les CSD, tout comme les clubs, à ouvrir leurs quilliers aux handicapés. Certains clubs suivent ces recommandations et il est à noter avec satisfaction que leur nombre augmente d'années en années.

Photo : Le groupe de jeunes sur les pistes de quilles de Colmar.

Ainsi le Club EGAL'OR de COLMAR, Présidé par Simone UHL, organise depuis 2006 une après-midi d'initiation destinée à des jeunes handicapés mentaux. Ceux-ci ont apprécié les nouvelles pistes de quilles du Stade de l'Europe à Colmar et ont réussi, pour certains des scores forts honorables. Un match, organisé pour désigner un vainqueur de la journée, agrémenta cette initiative. Un goûter accompagné de boissons rafraîchissantes accompagna la remise des prix aux deux champions, masculin et féminin. Le CN-NBC encourage le club EGAL'OR Colmar et tous les autres à persévérer dans cette voie.

Jacques MERLE Responsable de la Communication CN-NBC

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA LIGUE D'ALSACE Si le BIF doit, en principe être réservé aux évènements qui se déroulent au niveau des huit Comités Nationaux, une entorse à la règle peut être faite pour une Assemblée Générale de Ligue, surtout si celle-ci se déroule en présence du Président de la Fédération et du Directeur Technique National. C'est ainsi que le 26 juin dernier, les trois disciplines présentes dans la Ligue d'Alsace, à savoir le Bowling, les Quilles St Gall et les Quilles "Classic", se sont réunies en Assemblée Générale à Sainte Croix en Plaine dans le Haut-Rhin. 77% des clubs étaient présents ou représentés, se répartissant de la façon suivante: Bowling : 9 clubs sur 11 Quilles St Gall: 48 clubs sur 70 Quilles "Classic": 28 clubs sur 29 Total:

85 clubs sur 110

La présence du Président Daniel GRANDIN et celle du DTN Didier LEROUX avaient fait déplacer davantage les représentants des clubs et notamment ceux du Bowling qui étaient réunis en ouverture de l'assemblée générale en session plénière, pour faire le point quant à l'évolution de leur CSR et de leurs clubs en général.

- 24 -


Puis tous se sont retrouvés en Assemblée Générale des trois Comités Sportifs Régionaux où chacun des Présidents, à savoir Rodolphe JAEGER pour le Bowling, Denis REMOND pour les Quilles St Gall et Pascal RAUSCHER pour les Quilles "Classic", a fait son rapport d'activité. Les trésoriers respectifs ont fait leur rapport des comptes qui ont été approuvés après le compte rendu des Réviseurs aux Comptes. Après la tenue de ces réunions, l'Assemblée Générale de la Ligue a été déclaré ouverte. Le rapport moral de son Président a permis aux deux hauts dirigeants de notre Fédération de mesurer l'activité de la LIGUE toute entière.

Après le passage des points légaux de l'ordre du jour, le Président GRANDIN et le DTN ont expliqué la politique de la Fédération et les objectifs à atteindre. Les Présidents de clubs présents ou leurs représentants, tout comme les dirigeants de la LIGUE et ceux des trois CSR, ont compris ce que la Fédération attendait d'eux afin qu'elle grandisse et montre qu'elle et les disciplines qui la composent, avancent dans ce monde qui bouge. Les différents échanges avec le Président Daniel GRANDIN et le DTN Didier LEROUX, avant, durant et après les assemblées générales, ont été appréciés de toutes les personnes présentes.

Jacques MERLE Président de la LIGUE d'ALSACE

PROCHAINE PARUTION MI-SEPTEMBRE 2010 BONNES VACANCES A TOUS

Bulletin d’informations Fédérales Directeur de publication : Daniel Grandin Réalisation : Françoise Augustin FFBSQ : 01.69.02.70.00 Courriel : comm@ffbsq.org

- 25 -

BIF_149_2010-07-27  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you