Page 1

N°130 — J ANVIER 2013

SÉQUENCES d’Atmosphères 53 www.atmospheres53.org

Les Hauts de Hurlevent de Andrea Arnold


N°130 — J ANVIER 2013

LES HAUTS

DE

HURLEVENT

L ES F ILMS DE

ANDREA ARNOLD

Grande-Bretagne, 2011, 2h10, VO. Réalisation : Andrea Arnold Scénario : Olivia Hetreed, Andrea Arnold d’après l’œuvre de Emily Brontë Photographie : Robbie Ryan Interprètes : Kaya Scodelario, James Howson, Solomon Glave, Shannon Beer, Steve Evets, Oliver Milburn Distribution : Diaphana

M

. Earnshaw, qui revient de Liverpool, recueille un enfant noir abandonné et l’introduit dans sa famille au nom des valeurs chrétiennes. L’enfant est rapidement baptisé et portera dorénavant le nom de Heathcliff. Peu à peu il devient très ami avec Cathy, sa « soeur », une enfant un peu « sauvage » qui lui fait découvrir les sensations de la nature tempêteuse de cette partie de l’Angleterre. A la mort de M. Earnshaw, Hindley, le fils aîné, devient le maître et comme il déteste Heathcliff depuis le premier jour, il le traite comme un moins que rien. Pour Heathcliff la situation devient insupportable lorsque Hindley lui ordonne de ne plus adresser la parole à Cathy et qu’il apprend que le riche fils des voisins a l’intention d’épouser Cathy… Andrea Arnold (Fish Tank) filme cette histoire, inspirée de l’œuvre d’Emily Brontë et déjà très souvent adaptée au cinéma, au plus près des personnages et de leurs sensations. La présence de la nature et des sensations qu’elle procure imprègne le film de sons et de couleurs pour dire les sentiments des personnages à l’image de ce moment merveilleux où Heathcliff éprouve le corps de Cathy alors qu’il est derrière elle à cheval face au vent. Une histoire d’amour impossible et un très beau film. Séances au Cinéville de Laval : jeudi 10/01 à 13h20, dimanche 13/01 à 21h, lundi 14/01 à 13h20, et mardi 15/01 à 21h. —————Séances au cinéma Le Palace de Château-Gontier : dimanche 13/01 à 18h30 et lundi 14/01 à 20h30. ————— Séance au cinéma Le Vox de Mayenne : jeudi 24 janvier à 20h15. Pour les autres séances, consulter le programme du cinéma Le Vox.


N°130 — J ANVIER 2013

E DITO

2013 Atmosphères 53 vous propose de commencer cette année par un tour d’Europe de la création cinématographique : Roumanie, Espagne, Autriche, Norvège, GrandeBretagne, Allemagne, France, Pays-Bas, sans oublier la Grèce en février avec Attenberg dans le cadre du cycle Danse/Cinéma. Autant de films et d’auteurs que nous sommes heureux de suivre et de vous faire découvrir sur les écrans mayennais, en espérant bien sûr que la crise n’aura pas raison des productions les plus fragiles à venir. Pour aller plus loin dans la découverte du cinéma européen, Atmosphères 53 vous propose de passer une journée au festival Premiers Plans d’Angers dimanche 20 janvier (voir p.18). L’année se poursuivra notamment avec le festival Reflets du cinéma : Peuples sans frontières du 12 au 26 mars, et bien d’autres choses. Retour sur 2012 En quelques mots, l’année 2012 fut une année riche en films, en rencontres, mais aussi en actions de sensibilisation menées sur le territoire mayennais : rencontres Cinéma et Santé, circulation du film Bovines, Reflets du cinéma argentin, réalisation du film La Vie d’une barquette par les enfants du Conseil jeunes citoyens du quartier des Fourches à Laval, séances en plein-air, séances Ciné-Enfants, séances Ciné-Lycéens, Festival du film judiciaire, cycle La Seconde guerre mondiale au cinéma, projections à la Maison d'arrêt de Laval... On peut considérer que les actions de l'association tout au long de l'année ont concerné environ 60700 spectateurs, dont environ 32000 scolaires, sur l'ensemble du département. 2012 fut également une année de transition pour l’association avec le départ d’un certain nombre des responsables historiques de l’association et l’arrivée de nouvelles personnes volontaires pour penser et porter le projet de l’association à l’avenir. Un grand merci à Janick James, présidente d’Atmosphères 53 et à Antoine Glémain, directeur, pour toute l’énergie consacrée au projet d’Atmosphères 53.

Nous souhaitons à tous, partants et arrivants, ainsi qu’à tous nos partenaires une belle année 2013, riche en découvertes, cinématographiques notamment, et en échanges en tout genre. L’équipe d’Atmosphères 53


N°130 — J ANVIER 2013

A U - DELÀ

DES COLLINES DE

L ES F ILMS

C RISTIAN M UNGIU

Roumanie, 2012, 2h30, VO. Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs. Prix du scénario et double prix d'interprétation féminine - Festival de Cannes 2012. Réalisation et scénario : Cristian Mungiu d’après l’œuvre de Tatiana Niculescu Bran Photographie : Oleg Mutu Interprète : Cosmina Stratan, Cristina Flutur, Valeriu Andreuta, Dana Tapalaga, Catalina Harabagiu, Gina Tandura Distribution : Le Pacte

A

lina, une jeune femme, rentre en Roumanie dans le but de retrouver Voichita et de l’emmener avec elle en Allemagne car elle ne peut se passer d’elle. Mais Voichita vit dorénavant dans un couvent et elle ne peut aller et venir comme bon lui semble. Elle réussit à obtenir qu’Alina réside quelques temps au couvent. Cette dernière, face aux difficultés et à l’indécision de Voichita qui a fermement décidé de se consacrer à Dieu, envisage d’y rester elle aussi mais sans pouvoir s’y résoudre complètement tant il est difficile pour elle de détourner Voichita de ses vœux...

Les personnages principaux du précédent film de Cristian Mungiu, 4 mois, 3 semaines et 2 jours, étaient des femmes confrontées à l’interdit de l’avortement dans la société roumaine. Ce nouveau film, formellement très différent du précédent, met à nouveau en scène des femmes mais, cette fois, confrontées à l’impossibilité de vivre pleinement et au grand jour leurs désirs. L’histoire prend d’autant plus de force qu’elle se déroule au sein d’une petite communauté de femmes ayant décidé de consacrer leur existence à Dieu. Pour bon nombre d’entre elles il s’agit plus d’un refuge que d’une sincère dévotion tant il est difficile à tout point de vue de vivre en Roumanie aujourd’hui. Un film qui fait donc le constat non seulement des difficultés à s’épanouir librement mais aussi de l’absence de solidarité. Alina et Voichita sont seules avec leur histoire... Séances au Cinéville de Laval : jeudi 03/01 à 19h, dimanche 06/01 à 20h40, lundi 07/01 à 17h, et mardi 08/01 à 20h40. ————— Séance au cinéma Le Vox de Mayenne : jeudi 10 janvier à 20h15. Pour les autres séances, consulter le programme du cinéma Le Vox. ————— Séances au cinéma Le Palace de Château-Gontier : dimanche 20/01 à 18h30 et lundi 21/01 à 20h30.


L ES F ILMS

N’ AIE

PAS PEUR DE

M ONTXO A RMENDARIZ

Espagne, 2010, 1h30, VO. Interdit aux moins de 12 ans. Réalisation : Montxo Armendariz Scénario : María Laura Gargarella, Montxo Armendariz Photographie : Alex Catalan Interprètes : Lluis Homar, Michelle Jenner, Belén Rueda, Núria Gago, Cristina Plazas, Rubén Ochandiano Distribution : Iberi Films

S

ylvia est une enfant heureuse et joyeuse jusqu’au jour où son père abuse d’elle. C’est le début de nombreuses années de souffrance pour Sylvia qui se réfugie alors dans le mutisme et continue de subir silencieusement et honteusement cette situation. Elle grandit avec cette douleur tout en essayant de se construire quand même. Cependant, elle ne peut vivre comme les autres tant la blessure et ses multiples conséquences l’en empêchent. Elle prend alors conscience qu’elle doit se battre pour se reconstruire et cela passe aussi par un combat contre elle. Le sujet de ce film fait partie des plus difficiles à mettre en scène au cinéma et c’est avec beaucoup de délicatesse que Montxo Armendariz l’aborde. Le film repose pour beaucoup sur l’actrice Michelle Jenner qui interprète là son premier grand rôle au cinéma et qui est remarquable. Une des caractéristiques formelles du film consiste à alterner des moments d’échanges entre différentes personnes ayant subi des abus sexuels dans un cadre thérapeutique, et les moments importants de la vie de Sylvia. Cela nous permet de mettre en regard les moments durant lesquels les paroles surgissent et ceux, toujours plus difficiles, où il s’agit de passer à l’acte, de poser des choses concrètes pour se reconstruire. Cela nous permet aussi de comprendre le chemin parcouru par Sylvia, sa détermination.

Pour construire son film, le réalisateur a rencontré, pendant plus d’un an, de nombreuses victimes d’abus sexuels ainsi que des thérapeutes, mais son projet consiste surtout à montrer le courage quotidien des victimes à faire face et à tenter de refaire leur vie. Séance au cinéma Le Vox de Mayenne : jeudi 03/01 à 20h15, vendredi 04/01 à 17h, dimanche 06/01 à 19h, lundi 07/01 à 14h, et mardi 08/01 à 18h15.


N°130 — J ANVIER 2013

PARADIS : AMOUR

DE

L ES F ILMS

ULRICH SEIDL

Autriche, 2012, 2h, VO. Interdit aux moins de 16 ans. Réalisation : Ulrich Seidl Scénario : Veronika Franz, Ulrich Seidl Photographie : Wolfgang Thaler Interprètes : Margarete Tiesel, Peter Kazungu, Inge Maux, Dubja Sowinetz, Helen Brugat, Gabriel Mwarua Distribution : Happiness Distribution Sélection officielle - Festival de Cannes 2012.

T

eresa, la cinquantaine, vit seule avec sa fille. Elle emmène sa fille chez une amie car elle part en vacances au Kenya pour quelques semaines. Elle se retrouve dans un centre de vacances « paradisiaque » où elle fait la connaissance d’autres femmes venues elles aussi d’Autriche pour des vacances mais surtout pour trouver ce qu’elles n’arrivent plus à trouver chez elles : l’amour. Cependant, Teresa, après une expérience désastreuse avec un des nombreux hommes qui attendent les touristes, se rend compte qu’elle ne pourra obtenir qu’un semblant de ce qu’elle attend qu’avec de l’argent… Le réalisateur français Laurent Cantet avait en 2005 réalisé Vers le sud qui s’intéressait à la question du tourisme sexuel pratiqué par des femmes occidentales en Afrique. Le propos d’Ulrich Seidl, même s’il fait les mêmes constats, est plus radical, plus direct et moins confortable pour ne pas dire dérangeant. Il y a dans ce film la personnalité de Teresa qui semble sincèrement, du moins au début, rechercher ailleurs une vraie histoire d’amour. Mais il y a aussi les autres femmes qui ont déjà fait le voyage et recherche très précisément des relations sexuelles avec des Africains, exhibent sans complexe leur argent et tiennent des propos racistes sans le moindre scrupule. Le réalisateur ne fait preuve d’aucune compassion envers ces personnages, ne leur trouve pas d’excuses et ne tente pas d’expliquer les raisons qui font qu’elles en sont là, même si au début du film on comprend indirectement que la situation de Teresa en Autriche est terne, ennuyeuse et sans perspective. Ce point de vue du réalisateur est discutable mais il oblige à réfléchir et à protester... Séances au Cinéville de Laval : jeudi 24/01 à 13h25, dimanche 27/01 à 21h, lundi 28/01 à 13h25 et 18h30, et mardi 29/01 à 21h.


L ES F ILMS

BARBARA

DE

CHRISTIAN PETZOLD

Allemagne, 2012, 1h45, VO. Ours d’Argent Festival de Berlin 2012. Réalisation : Christian Petzold Scénario : Hans Fromm BVK Photographie : Stefan Will Interprètes : Nina Hoss, Ronald Zehrfeld, Rainer Bock, Christina Hecke, Claudia Geisler, Rosa Enskat Distribution : Pyramide

1

980. Barbara est chirurgien-pédiatre dans un hôpital de Berlin-Est. Soupçonnée de vouloir passer à l’ouest, elle est mutée dans une clinique de province, au milieu de nulle part. Son amant, Jörg, vit à l’ouest et prépare son évasion. Mais Barbara fait la connaissance d'André, le médecin-chef de l’hôpital. Ce dernier lui accorde toute sa confiance et toute son attention mais ses intentions réelles restent assez mystérieuses... Il n'est qu'à voir quelques grands succès critiques et publics du cinéma allemand hors de ses frontières ces dix dernières années (Goodbye Lenin, La vie des autres), pour se rendre compte que les fantômes du mur de Berlin frémissent encore dans nombre de gestes artistiques outre-Rhin. Comme un impérieux besoin de se souvenir 30 ans après ce que fut le trauma d'une nation scindée en deux. Christian Petzold entretient ce flambeau de la parabole politique, mais l'aborde par la voie feutrée de la fiction intime, ou ce qu'on pourrait appeler classiquement le « portrait de femme », signé ici du prénom même de son héroïne, Barbara. Son visage diaphane et son élégance glacée ne quittent d'ailleurs pas le champ, puisque son regard introduit le film et le clôt. Comme si la caméra surveillait, même lointainement, le moindre de ses gestes. Il en va ainsi de ces parenthèses plein air, où Barbara se déroberait pourtant au regard dans un souffle venteux : à pied, en train, en vélo, dans une clairière, sur une plage. La force du film est de confronter cette solitude altière et défiante à la ronde bonhommie du médecin, qu'on imagine volontiers trompeuse. Tout en ménageant une belle économie de moyens (peu de dialogues, pas de musique, beaucoup de regards et de silence), la tension politique sous-jacente se pare d'une question dont la résonance est, elle, universelle : dans quelle mesure en société, au travail, et surtout en amour, peut-on faire confiance à l'autre ? Où finit la prudence et où commence l'abandon ? Séance unique au Cinéville de Laval : jeudi 24 janvier à 21h. Séance offerte aux adhérents 2013 d’Atmosphères 53.


N°130 — J ANVIER 2013

GIMME

THE

LOOT

DE

L ES F ILMS

ADAM LEON

USA, 2012, 1h25, VO. Réalisation et scénario : Adam Leon Photographie : Jonathan Miller Musique : Nicolas Britell Interprètes : Tashiana Washington, Ty Hickson, Zoë Lescaze, Sam Soghor, Joshua Rivera Distribution : Diaphana

N

ew York, l'été. Malcom et Sofia forment un duo sympathique de graffeurs, arpentant les rues de leur quartier (le Bronx) pour poser leurs signatures sur les murs. En découvrant que l'un de leurs tags a été recouvert par des gens d'un autre quartier (le Queens), qui plus est supporters des Mets (eux préfèrent les Yankees), ils décident pour se venger de se lancer un défi de taille : taguer la pomme géante des supporters des New York Mets (la Home run apple) qui se trouve dans le stade. Pour cela ils ont besoin de trouver 500 dollars pour soudoyer le concierge du stade. Cet objectif à la fois inaccessible et vain va être le moteur de toutes leurs péripéties de cette journée d'été : récupérer des chaussures ici, vendre un t-shirt là, s'essayer au deal... Au fil des rencontres avec des compères et des adversaires, des jeux de séduction, des déconvenues et surprises diverses, le projet initial va changer de tournure et l'un comme l'autre s'en accommoderont très bien, découvrant au passage qu'un lien les unit quoiqu'il arrive. Gimme the loot (donne-moi la maille) est une promenade dans un New York estival : le temps s'étire, les rencontres ouvrent des possibles, un rien devient beaucoup... en même temps qu'un portrait d'une jeunesse urbaine loin des clichés. Le ton simple et léger, presque désinvolte, est d'une grande fraicheur. Une cure de soleil et de jouvence bienvenue, un jeune réalisateur à suivre. Séances au cinéma Le Palace de Château-Gontier : dimanche 27/01 à 18h30 et lundi 28/01 à 20h30. ————— Séance au cinéma Le Vox de Mayenne : jeudi 31 janvier à 20h15. Pour les autres séances, consulter le programme du cinéma Le Vox.


L ES F ILMS

HOLD-UP

DE

ERIK SKJOLDBJAERG

Norvège, 2011, 1h30, VO. Réalisation : Erik Sjoldbjaerg Scénario : Christopher Grøndahl Photographie : Jakob Ihre Musique : Geir Jenssen Interprètes : Marit Synnøve Berg, Frode Winther Gunnes, Morten Larsen, Tov Sletta, Hege Kristin Kjaervoll Sunde Distribution : KMBO

A

lors que les employés de la banque Nokas arrivent petit à petit à leur travail, une bande très organisée de braqueurs s’apprêtent à intervenir. La police a été prévenue qu’un braquage très important se prépare quelque part en Norvège. Le moment venu les braqueurs passent à l’action en bloquant complètement le poste de police tout proche puis en tentant de pénétrer dans la banque… Le plus spectaculaire braquage de l’histoire de la Norvège vient de commencer. Basé sur des faits réels ce film est tout simplement stupéfiant tant la reconstitution est précise et nous immerge intégralement dans les minutes de ce hold up. On est donc très loin du film classique américain où le plus souvent on se retrouve du côté des braqueurs en espérant qu’ils réussissent leur action… La force du réel est ici très puissante, que ce soit dans les moments d’action ou durant les temps morts, et, fort habilement, le réalisateur a su multiplier les points de vue et les confronter pour nous raconter une histoire sous tous ses aspects.

Séances au Cinéma Le Palace de Château-Gontier : dimanche 06/01 à 18h30 et lundi 07/01 à 20h30.


N°130 — J ANVIER 2013

LES HABITANTS

DE

L ES

FILMS

ALEX VAN WARMERDAM

Pays-Bas, 1992, 1h45, VO. Réalisation et scénario : Alex Van Warmerdam Photographie : Marc Felperlaan Musique : Vincent Van Warmerdam Interprètes : Alex Van Warmerdam, Annet Malherbe, Leonard Lucieer, Jack Wooterse, Rudolf Lucieer, Loes Wouterson Distribution : ED Distribution

U

ne ville « nouvelle », un lotissement inachevé et seul au monde dans les années 60. La proximité de la forêt offre pourtant une place pour le rêve et l'inattendu si on ose s'y aventurer. C'est l'endroit où se réfugie Plagge, le facteur, pour y lire le courrier des habitants avant de faire sa tournée. Cela lui permet d'être au courant des secrets des uns et des autres. Il s'est lié d'amitié avec Thomas, le fils de Jacob et de Martha, le boucher et sa femme, un couple qui bat de l'aile car Martha a décidé de se consacrer pleinement à Dieu et se refuse dorénavant à son mari, qui, du coup, tente sa chance avec toutes les femmes qu'il est amené à croiser... Thomas se passionne pour la guerre civile au Congo, se déguise et se fait appeler Lumumba... Enfin, il y a le garde-chasse qui entend faire régner l'ordre jusque dans la forêt... Cette situation déjà bien fragile se disloque encore un peu lorsque deux missionnaires et leur « noir » arrivent dans la ville pour monter une exposition... Les Habitants est une comédie insolite réalisée au début des années 90 et c'est un vrai plaisir de voir réapparaître sur les écrans ce film singulier. Le film décrit un monde sans avenir où tout semble en panne, comme la construction de la ville elle-même. Mais ce sont aussi et surtout les relations entre les hommes et les femmes qui sont en panne. Ce n'est pas sans conséquences et Alex Van Warmerdam explore humoristiquement un certain nombre de pistes possibles... Séance au cinéma Le Vox de Mayenne : jeudi 17 janvier à 20h15. Pour les autres séances, consulter le programme du cinéma Le Vox.


L ES F ILMS | C INÉ C LUB

DE L ’IUT DE

MONTY PYTHON, LA VIE

DE

L AVAL

BRIAN

DE

TERRY JONES

Grande-Bretagne, 1979, 1h35, VO. Réalisation : Terry Jones Scénario : Graham Chapman, John Cleese, Terry Gilliam, Eric Idle, Terry Jones, Michael Palin Photographie : Peter Biziou Musique : Geoffrey Burgon, Eric Idle, Michael Palin Interprètes : Graham Chapman, John Cleese, Terry Gilliam, Eric Idle, Terry Jones, Michael Palin Distribution : Carlotta Films

D

ans La Vie de Brian, nous sommes en l’an 0. La quête du sacré Graal n’a donc pas encore eu lieu, et encore moins chez la bande des Monty Python. Cette histoire se passe au mois de décembre, en terre de Galilée, lorsque les Rois Mages rendent visite à un certain Brian. Le messie ? Ils s’apercevront bien vite que ce n’est pas le cas. Cependant, la vie toute entière de ce jeune Brian sera source de surprises en tous genres, de son implication religieuse à son rôle dans le Front Populaire de Judée… Avec un comique de situation qui atteint des sommets de burlesque, les Monty Python décidèrent de pointer du doigt cette fâcheuse tendance qu’ont les gens à voir des messages là où il n’y en pas – en prenant pour trame la religion à ses origines. En résulte ce chef-d’œuvre qu’est La Vie de Brian, comptant parmi les comédies les plus hilarantes jamais réalisées. Une heure trente de fous rires à n’en plus finir que l’on doit principalement à des dialogues brillants de drôlerie et une intrigue totalement loufoque. Fidèles à leur style unique en son genre, les Monty Python livrent ainsi leur meilleur longmétrage, tout aussi absurde que le très bon Sacré Graal. Un film culte de retour au cinéma, ça ne se refuse pas ! Séance unique au Cinéville de Laval : lundi 14 janvier à 18h30. En partenariat avec le Ciné Club de l’IUT (SRC) de Laval.


N°130 — J ANVIER 2013

L ES

FILMS

| C YCLE D ANSE / C INÉMA

Cycle Danse/Cinéma

C

e nouveau cycle de films a été préparé en collaboration avec Stéphane Bouquet, écrivain, scénariste et critique de cinéma, qui vient de diriger l’ouvrage Danse/Cinéma aux éditions Capricci. Six séances comme autant d’occasions de découvrir différentes manières de danser au cinéma : Brigadoon de Vincente Minnelli et Beau travail de Claire Denis ont ouvert ce cycle. Il se poursuit avec Bruit blanc de Valérie Urrea, un documentaire sur la relation engagée entre la chorégraphe Mathilde Monnier et Marie-France, jeune autiste de 26 ans ; puis Attenberg de Athina Rachel Tsangari au mois de février, quand la danse contemporaine s’invite dans un film, en présence de Stéphane Bouquet ; un programme de courts métrages composé de Je sens le beat qui monte en moi de Yann Le Quellec et Un transport en commun de Dyana Gaye ainsi qu’un Temps-danse en partenariat avec l’ADDM 53 au mois d’avril autour du travail du réalisateur Charles Picq, récemment disparu.

BRUIT

BLANC

- AUTOUR

DE

MARIE-FRANCE

DE

VALÉRIE URRÉA

France, 1998, 50 mn. Réalisation : Valérie Urréa Scénario : Mathilde Monnier, Valérie Urréa Source : Centre chorégraphique national de Montpellier Languedoc-Roussillon

Valérie Urréa s'attache ici à suivre la relation engagée entre la chorégraphe Mathilde Monnier et MarieFrance, jeune autiste de 26 ans. Il y a les moments d'un spectacle donné par elles deux et Louis Sclavis pour la musique, et le travail dans le cadre des ateliers de mouvement menés depuis quatre ans en collaboration avec l'association « Les Murs d'Aurelle » à l'hôpital de La Colombière. La relation entre Mathilde et Marie-France transite essentiellement par le corps : « C'est au-delà de la parole, mais dans un langage propre». Propre à révéler « les capacités physiques étonnantes de Marie-France, extraordinaires, lui permettant d'adopter des positions que même un danseur ne peut refaire. » Une découverte fascinante pour cette danseuse dont le corps recèle nombre de chemins oubliés. (Fabienne Arvers) Séance unique à l’Atelier des Arts Vivants de Changé : mardi 29 janvier à 20h30, en partenariat avec l’ADDM 53. Tarif : 3€. Précédée de 17h30 à 19h30 d’une rencontre-débat organisée par l’ADDM 53 avec le soutien de la Ville de Changé "Pratiques artistiques et handicap". Entrée libre.


L ES F ILMS | R ENCONTRES C INÉMA

9ES RENCONTRES CINÉMA

ET SANTÉ

ET SANTÉ DU

11

AU

22

JANVIER

2013

P

our cette neuvième édition des Rencontres Cinéma et santé dans le Nord Mayenne, Atmosphères 53 et ses partenaires, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de la Mayenne, le Centre Hospitalier du Nord-Mayenne et l’Institut de Formation en Soins Infirmiers de Mayenne, le Centre Hospitalier d’Ernée, le Conseil de développement du Pays de Haute Mayenne, les associations Copainville, Agitato et France Alzheimer Mayenne, s'associent pour vous proposer une programmation stimulante de séances-rencontres portant sur des thématiques de santé. Accompagner l'autre dans des circonstances souvent difficiles : une grossesse non désirée, un long séjour en rééducation, la maladie et la fin de vie ou encore les soins en prison... Les films choisis par le comité de pilotage montrent comment, dans ces situations particulières, des relations délicates se tissent par petites touches, à travers des gestes et des paroles, dans le respect des choix, avec l'entourage et les personnels.

JE

SUIS DE

EMMANUEL FINKIEL

France, 2010, 1h40 Réalisation et scénario : Emmanuel Finkiel Photographie : Muriel Coulin, Sébastien Saadoun, Jean-Jacques Mréjen Distribution : Les Films du Poisson

D

urant des mois, au rythme des saisons, Emmanuel Finkiel filme le quotidien de trois patients dans un centre de rééducation. Ils ont été victimes d’accident vasculaire cérébral ou de traumatisme crânien. Les séances de rééducation, les tests et exercices successifs sont autant d’épreuves à surmonter pour réapprendre les gestes et les mots, recouvrer la mémoire, exprimer ce que l’on ressent. Ce long travail est filmé jusqu’au départ de l’établissement, au moment où il faudra continuer à réapprendre à vivre, mais cette fois-ci, hors les murs et avec les siens, même si plus rien ne sera comme avant. Séance au cinéma Le Vox de Mayenne : vendredi 11 janvier à 20h, en présence du réalisateur Emmanuel Finkiel.

AMOUR

DE

MICHAEL HANEKE

France, 2012, 2h10 Réalisation et scénario : Michael Haneke Photographie : Darius Kondji Interprètes : Jean-Louis Trintignant, Isabelle Huppert, Emmanuelle Riva, Alexandre Tharaud, William Shimell, Ramón Agirre Distribution : Les Films du Losange

G

eorges et Anne vivent dans leur appartement parisien. Professeurs de musique à la retraite, ils forment un couple âgé, élégant, amoureux, cultivé. Un matin, au petit déjeuner, Anne est victime d'un accident vasculaire cérébral. Après son hospitalisation, à son retour dans l’appartement, Georges va prendre soin d’elle alors que de jour en jour son état de santé se détériore et que la vie s’enfuit… Séance au cinéma municipal de Gorron : lundi 14 janvier à 20h30, en présence d’Amélie Bonneau, spécialiste du vieillissement en milieu rural. ————— Séance au cinéma L’Aiglon de St-Pierre-des-Nids : mardi 22 janvier à 20h30, en présence des médecins généralistes de St-Pierre-des-Nids.


N°130 — J ANVIER 2013

LA BRINDILLE

DE

L ES F ILMS | R ENCONTRES C INÉMA

ET SANTÉ

EMMANUELLE MILLET

France, 2010, 1h25 Réalisation et scénario : Emmanuelle Millet Photographie : Antoine Héberlé Musique : Christophe Julien Interprètes : Christa Théret, Johan Libéreau, Maud Wyler, Anne Le Ny, Laure Duthilleul, Nina Meurisse Distribution : Ad Vitam

S

arah, 20 ans entre tout juste dans la vie active, lorsqu'elle apprend, suite à un malaise, qu'elle est enceinte de 6 mois. Seule, des choix s'imposent alors à elle et elle devra en assumer les conséquences. Il lui faudra s'exposer aux regards et jugements des autres. Comment fera t-elle face à cette épreuve bouleversante ? Séance au cinéma Le Majestic d’Ernée : jeudi 17 janvier à 20h30, en présence d’Isabelle Le Boulanger et de Claire Masson, sages-femmes.

POUR

LUI DE

ANDREAS DRESEN

Allemagne, 2011, 1h50, VO. Réalisation : Andreas Dresen Scénario : Cooky Ziesche, Andreas Dresen Photographie : Michael Hammon Interprètes : Steffi Kühnert, Milan Pecshel, Talisa Lilli Lenke, Mika Nilson Seidel, Ursula Werner, Marie Rosa Tietjen Distribution : Sophie Dulac Distribution

F

rank, accompagné de sa femme, est à l'hôpital pour des résultats d'examen. Dans le bureau d'un médecin ils écoutent ce dernier commenter des radios et apprennent peu à peu que Frank a une tumeur au cerveau, qu'elle est maligne, qu'elle ne peut pas être opérée et qu'il n'a donc plus que quelques mois à vivre... Frank vit avec sa femme et ses enfants dans une belle maison. Tout semble être comme avant et pourtant tout a changé. Peu à peu Frank commence une sorte de journal sur son téléphone et prend sa tumeur comme interlocuteur... Séance au cinéma Le Vox de Mayenne : vendredi 18 janvier à 20h, en présence du Dr Fiorentini et du Dr Gendry, médecins généralistes.

ÊTRE

LÀ DE

RÉGIS SAUDER

France, 2012, 1h40 Réalisation, scénario : Régis Sauder Photographie : Jérôme Olivier, Régis Sauder Musique : Gildas Etevenard Avec : Sophie Sirere, Aude Daniel, Marion Ternaux, Anne Bacci, Séverine Grégoire, Catherine Paulet Distribution : Shellac

L

a prison, les soins : deux univers qui se confrontent. Des hommes incarcérés, des femmes soignantes : des humains qui se rencontrent. Psychiatres, infirmières, ergothérapeutes, des femmes qui font le choix, malgré la complexité de la situation, d’être là, par conviction sûrement, par résistance aussi. Des femmes qui font le pari que la relation thérapeutique peut ouvrir la voie d’une réconciliation de l’homme avec lui-même, les autres et le monde… Séance au cinéma Le Vox de Mayenne : mardi 22 janvier à 20h, en présence de Odile Verschoot, psychologue au SMPR de Nantes.


L ES F ILMS | J EUNE P UBLIC

LILI

À PARTIR DE

6

ANS

À LA DÉCOUVERTE DU MONDE SAUVAGE DE

OH SEONGYUN

Corée du sud, 2011, 1h35, VF. Réalisation : Oh Seongyun Scénario : Na Hyun, Kim Eunjung d’après l’œuvre de Hwang Sunmi Musique : Lee Jisoo Distribution : Cinéma Public Films

L

ili est une petite poule qui vit dans une cage au milieu de centaines d’autres au sein d’un élevage et elle rêve de pouvoir un jour en sortir pour rejoindre la basse-cour où il fait bon vivre. La première occasion sera la bonne et Lili réussit à s’échapper. Mais, dans un premier temps, le monde extérieur s’avère cruel et sans pitié et elle a beaucoup de chance d’échapper à celui qui terrorise tout le monde... C’est lui qui va s’en prendre à la compagne de Boiteux, un canard courageux, alors qu’elle couve son premier œuf. Lili va prendre sa place et c’est ainsi que Tivert va naître. Sur les conseils de Boiteux, ils vont rejoindre un étang où ils pourront vivre tranquillement. Cependant plus Tivert grandit plus son instinct l’amène à se rapprocher des canards et à délaisser Lili…

Lili à la découverte du monde sauvage est une adaptation d’un livre jeunesse particulièrement célèbre en Corée. La réelle difficulté pour ce film était de préserver l’oeuvre originale en conservant ses qualités qui l’ont rendu si célèbre, et d’ajouter la vision plus personnelle du réalisateur Oh Seongyun. Le thème principal de ce film est la rencontre avec l’autre : Lili est une jeune poule qui découvre, à l’âge adulte seulement, le monde sauvage. Soudainement, elle rencontre d’autres animaux qui sont différents d’elle. Alors que notre brave Lili va très rapidement s’habituer à ce nouvel univers, elle va pourtant devoir subir le regard moqueur que les autres portent sur elle. Mais ce n’est pas cela qui va la décourager... Séance au cinéma Le Vox de Mayenne : mercredi 02/01 à14h30, jeudi 03/01 à 17h, vendredi 04/01 à 16h45, samedi 05/01 à 14h30, et dimanche 06/01 à 14h30.


N°130 — J ANVIER 2013 LA

BALADE DE BABOUCHKA

L ES

FILMS

| PROGRAMME

| J EUNE DE

4

PUBLIC À PARTIR DE

2

ANS

| 50

MN

COURTS MÉTRAGES D’ANIMATION RUSSES

Une balade animée à travers la Russie pour le plaisir des plus petits… Le Rossignol de Alexandre Tatarsky (2006,VF) Un riche marchand et ses deux filles possèdent un rossignol. Ce dernier vit confortablement dans une cage en or. Un jour, le marchand doit partir en voyage et il demande au rossignol ce qu'il souhaiterait comme cadeau à son retour. Le rossignol lui demande de retrouver son frère et de lui donner de ses nouvelles… ————— La Maison des biquettes de Eduard Nazarov et Marina Karpova (2009, VF) Un enfant, poursuivi par des loups, arrive à proximité de la maison des 3 biquettes. Il découvre que cette maison est faite de pain d'épice et commence à se régaler. Lorsque les biquettes rentrent à la maison et découvrent qu'il manque des morceaux à leur maison, elles cherchent le responsable. Caché dans la cheminée, l'enfant réussira-t-il à leur échapper ? ————— Histoires d’ours de Mihkail Aldashin (2007, VF) Pendant l'hiver l'ours, le roi de la Taïga, hiberne. Au début du printemps, lorsqu'il se réveille, il est encore difficile de trouver de la nourriture. Heureusement, l'écureuil est plus malin. Mais pourquoi les écureuils ont-ils tous des rayures sur le dos ? L'été, l'ours a trop chaud. Une petite carpe lui lance un défi : il plonge dans le lac et la petite carpe saute sur la terre. On verra qui tient le plus longtemps en dehors de son environnement naturel. Mais comment se fait-il que les carpes soient toutes plates ? Enfin, l'automne est l'occasion de récolter les pommes de pin mais comme il y en a beaucoup, l'ours demande de l'aide aux casse-noix, des oiseaux très malins. Mais comment se fait-il que les casse-noix n'aient que la peau sur les os ? ————— Zhiharka de Oleg Uzhinov (2006, VF) Zhiharka est une petite fille qui ne pense qu'à jouer. Lorsque ses amis, le chat et le moineau, partent pour la foire, la renarde décide d'attirer Zhiharta en dehors de chez elle pour la capturer... Séance au cinéma Le Vox de Mayenne : samedi 02 février à 15h. Pour les autres séances, consulter le programme du cinéma Le Vox.


A DHÉSIONS 2013

ADHERER A ATMOSPHERES 53, C'EST : Soutenir l'ensemble des actions de l'association tout au long de l'année en Mayenne (diversité des programmations en Mayenne, Reflets du cinéma, actions en milieu scolaire, partenariats, séances en plein-air...). Bénéficier du tarif réduit* sur les séances art et essai d'Atmosphères 53 dans les cinémas partenaires, sur présentation à la caisse de la carte d'adhésion en cours de validité : Le Palace à Château-Gontier

4,50€ au lieu de 7€ en tarif plein

Cinéville à Laval

5,50€ au lieu de 9,20€ en tarif plein

Bénéficier du tarif réduit* sur toutes les séances dans les cinémas partenaires sur présentation à la caisse de la carte d'adhésion en cours de validité : Le Trianon au Bourgneuf-la-Forêt, Le Majestic à Montsûrs, Vox à Renazé et L'Aiglon à Saint-Pierredes-Nids 4€ au lieu de 5€ Le Majestic à Ernée

4,80€ au lieu de 5,80€

Cinéma municipal de Gorron

4,60€ au lieu de 5,50€

Cinéma Yves Robert d’Evron

5,80€ au lieu de 6,80€

Le Vox à Mayenne

5€ au lieu de 8€ * Hors supplément 3D

Bénéficier du tarif réduit pendant les Reflets. Être régulièrement informé des activités par courrier ou/et par mail. Être invité à des séances dans le département : 2 séances au Cinéville + ouverture Reflets du cinéma etc. Atmosphères 53 - 12, rue Guimond des Riveries 53100 Mayenne Tél : 02 43 04 20 46 - Fax : 02 43 04 96 48 contact@atmospheres53.org www.atmospheres53.org Facebook : Atmosphères 53

Bulletin d’adhésion 2013 (carte valable jusqu'au 31 décembre 2013) par correspondance : à adresser à Atmosphères 53, avec photo(s) d’identité, une enveloppe timbrée et votre règlement points de vente :

Laval : Librairie M'Lire Mayenne : local d'Atmosphères 53

Adhésion normale : 18 €

Adhésion supplémentaire à la même adresse : 9 €

Scolaires, étudiants, chômeurs, carte CAF : 9 € - Avec justificatif Nom(s) et prénom(s) du (ou des) adhérents(s) : 1 -….………………………...…………………………………. 2 - ………………………………………………………………. Adresse : …………………………………………………………………… Code postal : …………… Commune : …………………………….. Adresse électronique : …………………………………………………… Je souhaite recevoir Séquences par mail (pdf)

ou par courrier postal

Je souhaite recevoir des informations par mail (newsletter)

oui

non


N°130 — J ANVIER 2013

U NE

JOURNÉE AU

F ESTIVAL P REMIERS P LANS

D ’A NGERS

Atmosphères 53 propose de passer une journée au festival Premiers Plans d’Angers Dimanche 20 janvier 2013 Programme de la journée :

Trajet en car avec départ :

Arrivée pour 10h au Centre de Congrès d’Angers. Accueil par l’équipe du festival.

08h00 : Mayenne, gare SNCF

Distribution des programmes et tickets. De 10h à 21h30 : Programme libre avec possibilité de réserver sa place pour certaines séances quand le programme sera connu.

08h30 : Laval, Centre multi-activités (CMA Le Palindrome, route de Tours) 09h00 : Château-Gontier, arrêt près du Carrefour Market Retour après la fin de la séance de compétition de 19h15 (soit vers 22h30 à Laval et 23h à Mayenne).

Possibilité de déjeuner au Centre de Congrès (self en rezde-jardin). Tarifs :

Départ à 21h30. Le programme complet de cette journée sera connu début janvier.

Tarif unique négocié pour les séances : 4€. Trajet en car : gratuit pour les adhérents 2013 d'Atmosphères 53 et 8€ pour les non-adhérents.

Nous savons déjà qu'il y aura ce jour-là, entre autres : - 10h30 au cinéma Les Variétés : reprise des films en compétition du samedi soir. - vers 14h : séance de Entre nos mains de Mariana Otero suivie d'un débat sur l'autogestion avec la CCAS. - 17h au cinéma Les 400 coups : séance d'ouverture du programme hors compétition de premiers films chinois (Beijing film festival). - à 19h15 : séance de compétition avec un court-métrage européen et un long métrage européen en compétition.

////////////////////////// Plus d’infos : www.premiersplans.org Au programme cette année : Plus de 70 films dans le cadre des 6 sections compétition, lectures de scénarios, films compétition, hommages et rétrospectives : Boorman, Marcello Mastroianni, Beau Travail !, Lavant, Claude Miller, 60 ans de Positif...

de la hors John Denis

Pour préparer au mieux cette journée, nous vous proposons de vous pré-inscrire dès à présent. Pré-Inscription à adresser à Atmosphères 53 - 12 rue Guimond-des-Riveries - 53100 Mayenne ou par mail : contact@atmospheres53.org Nom et prénom : ….………………………...…………………………………………………… Adresse électronique : ………………………….. Vous embarquerez dans le car à : 08h Mayenne Gare SNCF

08h30 Laval CMA

09h Château-Gontier Carrefour Market

Début janvier 2013, Atmosphères 53 communiquera le programme de la journée. Les inscriptions définitives et le règlement seront à renvoyer avant le 16 janvier 2013.


R EFLETS

DU CINÉMA

: P EUPLES

SANS FRONTIÈRES

En écho à l'édition 2007 des Reflets du cinéma qui était consacrée aux « Frontières », l'édition 2013 sera un voyage au cœur des cultures et des identités des « Peuples sans frontières ». Un parcours par le cinéma - comme pour chaque édition cette thématique sera déclinée via une cinquantaine de courts et longs métrages sur l'ensemble du département de la Mayenne - au cœur de territoires peu connus parmi des peuples autochtones, « minoritaires », sédentaires, nomades, sans Etats ou ne bénéficiant que d'un statut d'autonomie relative. Une réflexion aussi sur d'autres manières d'habiter le monde, de s'y confronter et de l'organiser, entre tradition et modernité. D'autres manières aussi de répondre aux grands enjeux économiques et écologiques. Le cinéma, documentaire et de fiction, de Robert J. Flaherty (Nanouk l'esquimau - 1920) à Anastasia Lapsui et Markku Lehmuskallio (Neko, dernière de la lignée - 2009) s'est attaché à en rendre compte de ses débuts à aujourd'hui.

Reflets du cinéma : Peuples sans frontières du 12 au 26 mars 2013 en Mayenne UNE PROGRAMMATION DE COURTS ET DE LONGS MÉTRAGES ET DES RENCONTRES Des films du monde entier : Canada, Finlande, Australie, Israël, Nouvelle-Zélande, Tibet, France, Etats-Unis, Chine, Brésil… Des films de toute époque et de tout genre : depuis des classiques comme Tabou de Friedrich Wilhelm Murnau, jusqu’à des films en avant-première ou très récents comme Sharqiya de Ami Livne, en passant par un focus sur la figure de l’Indien dans le western, ou encore un hommage à Tony Gatlif et à Anastasia Lapsui et Markku Lehmuskallio… Le tout en compagnie de réalisateurs, critiques, spécialistes. Les peuples à l’honneur seront, en vrac, sous réserve et sans exhaustivité : Maori, Inuit, Sami, Bédouins, Guarani, Cheyennes, Tziganes, Aborigènes, Kurdes, Palestiniens, Nenets… EXPOSITIONS, CONFÉRENCES, SPECTACLES, ACTIONS EN DIRECTION DES PUBLICS Des animations sont proposées au public pour embrasser la thématique Peuples sans frontières dans son ensemble. Ces actions sont menées en partenariat avec la Bibliothèque Départementale de la Mayenne, des associations et des partenaires culturels, éducatifs…

RENDEZ-VOUS À NOTER D’ORES ET DÉJÀ : Mardi 12 mars au Cinéville de Laval : ouverture du festival en présence d’invités. 13-14-15 mars : rencontres avec Pierre de Vallombreuse autour de l’exposition Hommes racines à Mayenne, Laval et Château-Gontier. Jeudi 14 mars à 20h30 à Laval : conférence-débat « Diversité des modes de vie et d’usage du monde et combat pour la reconnaissance des peuples autochtones et minoritaires » avec Julian Burger, ancien responsable des peuples autochtones au Haut Commissariat aux droits de l'Homme des Nations Unies, et Pierre de Vallombreuse, photographe. Samedi 16 mars : focus sur la représentation de l’Indien dans le western américain en présence de Thierry Méranger. Dimanche 17 mars à 17h au 6par4, Laval et mercredi 20 mars à 17h à l’auditorium du Grand Nord, Mayenne : cinéconcert Nanouk par bocage. Dimanche 17 mars à Mayenne : concert de musique d’Europe Centrale du XIXe siècle par l’Orchestre

symphonique de Haute Mayenne. Jeudi 21 mars au Bourgneuf-la-Forêt : café-lecture autour de la culture tzigane suivie d’une projection. Mardi 26 mars au Vox de Mayenne : clôture du festival.


Semaine du 02 au 08 janvier 2013 Au-delà des collines (Cinéville / Laval) N’aie pas peur (Le Vox / Mayenne) Lili à la découverte du monde (Le Vox / Mayenne / Jeune Public) Hold-up (Le Palace / Château-Gontier)

Semaine du 09 au 15 janvier 2013 Les Hauts de Hurlevent (Cinéville / Laval) (Le Palace / Château-Gontier) Monty Python, La Vie de Brian (Cinéville / Laval) Au-delà des collines (Le Vox / Mayenne) Je suis (Le Vox / Mayenne / Cinéma et santé) Amour (Cinéma Municipal / Gorron / Cinéma et santé)

Semaine du 16 au 22 janvier 2013 Les Habitants (Le Vox / Mayenne) Pour lui (Le Vox / Mayenne / Cinéma et santé) Être là (Le Vox / Mayenne / Cinéma et santé) Au-delà des collines (Le Palace / Château-Gontier) La Brindille (Le Majestic / Ernée / Cinéma et santé) Bruit Blanc (Atelier des Arts Vivants / Changé / Cycle Danse/Cinéma) Amour (L’Aiglon / Saint-Pierre-des-Nids / Cinéma et santé) Journée au festival Premiers Plans d’Angers

Semaine du 23 au 29 janvier 2013 Paradis : Amour (Cinéville / Laval) Barbara (Cinéville / Laval) Les Hauts de Hurlevent (Le Vox / Mayenne) Gimme the Loot (Le Palace / Château-Gontier)

Semaine du 30 janvier au 05 février 2013 Gimme the Loot (Le Vox / Mayenne) La Balade de Babouchka (Le Vox / Mayenne / Jeune Public)

BONNE ANNEE 2013 ! Rédaction des textes de ce numéro : Willy Durand, Constant Voisin, Yoan Le Blevec, Josette Luciani, Magalie Grignard, Armelle Pain, Xavier Talois. Programme sous réserve de modifications.

12, rue Guimond-des-Riveries 53100 Mayenne Tél. : 02 43 04 20 46 / Fax : 02 43 04 96 48 contact@atmospheres53.org www.atmospheres53.org Facebook : Atmospheres 53


Janvier 2013  

Atmosphères 53

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you