Page 1


Le mot de la présidente Depuis sa création, le Festival « Aux Ecrans du Réel » s’est pensé et voulu comme un lieu et un temps privilégiés où des femmes et des hommes témoignent par leurs films de ce qu’est notre monde en questionnant le présent ou en revisitant le passé. Pour sa 13e édition de multiples regards et histoires seront proposés à travers un ensemble de films qui, encore une fois, rendent compte de la richesse, de la diversité et de l’exigence que peut avoir le documentaire lorsqu’il ne se contente ni d’être reportage ou enregistrement du réel mais capacité de rendre visible ce que nous ne voyons pas. C’est ce qui a guidé notre choix dans les différents volets de ce festival : -  Premiers pas de jeunes documentaristes (Premier Doc ) -  Films centrés autour de la question des Résistances au monde tel qu’il est, à l’oubli, à l’indifférence, à l’oppression (Regards portés sur des Résistances) -  Regards croisés sur des réalités proches et lointaines (Ici et ailleurs) Nous espérons que cette édition sera appréciée. Je tiens à remercier les partenaires institutionnels et associatifs pour leur fidélité. Merci aussi aux réalisateurs et aux distributeurs, en particulier Zeugma Films et Documentaire sur Grand Ecran, sans oublier les membres de Chroma. Annie Sicard Présidente de l’association ChrOma


LES ÉCRANS DU RÉEL Cinéma le Royal vendredi 16 novembre

samedi 17 novembre

dimanche 18 novembre

Premier Doc 14h00

14h00

11e édition du concours européen du 1erfilm documentaire

- Les voix de ma soeur - Kamo River

16h30

- Le temps des cavaliers - informations détaillées sur les différents films - Moutons 2.0 - la p. 6 à 10 puce à l’oreille

20h45

- On remuait les lèvres mais on ne disait rien - Corsica Insula, le paradoxe de la sauvegarde d’une culture

- La linea invisible - Vertical Village - Demonstration, 1. Mai in Berlin

16h45 PALMARÈS

***

20h45

- Ceuta, douce prison - Le ruban de Rêve de Jean Mineur

*** Restauration

Tarifs et billetterie Plan d’accès aux sites (PCC, Le Royal) voir page 25


LES ÉCRANS Cinéma le Royal

Palais vendredi 30 novembre

jeudi 29 novembre Regards portés sur des RÉSISTANCES

18h

anonyme - Fragments d’une révolution

***

20h 45 Olivier ZUCHUAT - Comme des lions de pierre à l’entrée de la nuit

*** Restauration

des

Regards portés sur des RÉSISTANCES

18h

Adrien FAUCHEUX - Éclats de guerre

***

20h 45 Emad BURNAT et Guy DAVIDI - Five Broken Cameras

*** Restauration


29 novembre au 2 décembre 2012

DU RÉEL Congrès

et de la

Culture Salle B

samedi 1er décembre

dimanche 2 décembre

Regards portés sur des RÉSISTANCES

Films d’ici et d’ailleurs

14h00

14h00 Jérôme PALTEAU - Les Conti

16h30 Stéphane MERCURIO - Mourir ? Plutôt crever !

Lionel MONIER - Au nom du fil

16h00 Vincent MARTORANA - Mascara chloÉ Mahieu et Lila PINELL - Nos fiançailles

18h15

Tom FASSAERT - An Angel in Doel

*** 20h 45 Sarah FRANCO-FERRER

- informations détaillées sur les différents films p. 11 à 24

- Help ou visibilité

*** Restauration

3


Partenariat ChrOma

- Le Mans Télévision LMtv - Association Cinéambul - APAPL (Association des Producteurs des Pays de la Loire) - ACOR (Association des Cinémas de l’Ouest pour la Recherche)

- GIE Grand Ouest

Solveig Anspach, cinéaste, Sophie Averty réalisatrice, Jean-Michel Carré, réalisateur, Jean-Louis Comolli, réalisateur, Ariane Doublet, réalisatrice Denis Gheerbrant, réalisateur,

Comité de parrainage

Jean-Pierre Jeancolas, critique et historien du cinéma, Sergueï Loznitsa, réalisateur Bernard Martino, réalisateur Philippe Molins, réalisateur, Philippe Pilard, président de l’agence du Court métrage, cinéaste, Eric Pittard, réalisateur, Claire Simon, réalisatrice.

4


Concours Premier Doc 11e édition du Concours Européen du 1er film documentaire Les projections de Premier Doc se déroulent au cinéma

LE ROYAL Séances

409 avenue Félix Geneslay, Le Mans.

Vendredi 16 novembre : 20h45 Samedi 17 novembre : 14h et 16h30 20h45 Dimanche 18 novembre :14h Palmarès 16h45

Récompenses Prix du Jury 1500 euros Prix du public 500 euros Prix GIE Grand Ouest régie Télévisions LMtv (achat des droits de diffusion sur le GIE Grand Ouest régie Télévisions)

Jury 2012 Président assisté de 

Les réalisatrices et réalisateurs des films sélectionnés sont invités par l’association ChrOma pendant toute la durée du concours.

Vincent MARTORANA, réalisateur Jean-Pierre GARNIER, réalisateur Adeline PAVAGEAU, directrice de production Pois Chiche Films pour l’APAPL (Association des Producteurs Audiovisuels des Pays de la Loire) Daniel BLANVILLAIN programmateur des Studio de Tours pour l’ACOR (Association des Cinémas de l’Ouest pour la Recherche) Eve-Anne LESAGE, Chargée de production / programmation Le Mans Télévision pour le GIE Grand Ouest.

5


©Supermouche productions

On remuait les lèvres mais on ne disait rien – 52 min Réalisation : Gabrielle SCHAFF Le Royal vendredi 16 novembre 20 h45

Les grands-parents de la réalisatrice sont d e s anciens « Malgré-nous ». Lorrains, ils furent incorporés de force dans l’armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui, elle les interroge sur cette mémoire difficile et pose la question : pourquoi ce long silence ? Ni mémoire victimaire, ni souvenir héroïque, le sort des « Malgrénous » fut longtemps passé sous silence. Un mutisme au-delà des générations et des époques que ce film tout en pudeur, tente d’analyser.

Corsica Insula, le paradoxe de la sauvegarde d’une culture – 80 min

Réalisation : Philipp ELSTERMANN et Tarik MAHFOUDI

Ce film témoigne de l’importance de la préservation d’un patrimoine culturel à travers l’exemple de la Corse. En partant à la rencontre de ces femmes et de ces hommes fiers de leur culture, le documentaire met l’accent sur les problématiques de la globalisation culturelle. Les paysages sillonnés par la caméra et la musique corse ponctuent les témoignages recueillis.

6


1er doc

2012...

Les voix de ma sœur – 49 min Réalisation : Cécile PHILIPPIN

Le Royal samedi 17 novembre 14 h 00

Comment vivre avec une schizophrénie ? Comment en parler ? Comment gérer le lien avec la famille, les soignants, les autres ? Les voix de ma sœur est le portrait-témoignage d’Irène, souffrant de schizophrénie depuis 20 ans. Il prend la forme d’un journal intime à plusieurs voix : celle d’une patiente, décrivant avec lucidité sa pathologie, celle de sa famille combattant la culpabilité et le déni et celles de ses soignants de l’hôpital Sainte Anne à Paris.

Kamo River – 70 min Réalisation : Eric RICHER

Lassé par la façon dont les médias occidentaux continuent de (mal) traiter l’image du Japon, le réalisateur y retourne pour la 4e fois. Il pose sa caméra sur les bords de la rivière Kamo à Kyoto pendant un an, et tente d’y capturer un vrai bout d’âme japonaise.

7


Le temps des cavaliers – 56 min Réalisation : Xavier CROMBÉ

Le Royal samedi 17 novembre 16 h 30

C o m m e n t vieillissent les légendes dans un pays en guerre ? Au printemps 2005, moment de paix fragile en Afghanistan, le réalisateur est parti à la recherche des vieux cavaliers du jeu du buzkashi, symbole d’un Afghanistan d’un autre temps et d’une vieille fascination occidentale pour les terres d’aventures lointaines. Au fil des rencontres, se mêlent le réel, la mémoire et l’imaginaire, tandis que les vieux cavaliers mènent leur dernière joute contre le temps qui passe.

Moutons 2.0 - la puce à l’oreille

– 77 min Réalisation : Antoine COSTA et Florian POURCHI

Depuis peu, une nouvelle obligation impose aux éleveurs ovins de pucer électroniquement leurs bêtes. Ils doivent désormais mettre une puce RFID, véritable petit mouchard électronique, pour identifier leurs animaux, à la place de l’habituelle boucle d’oreille ou du tatouage. Derrière la puce RFID, il y a tout un monde qui se meurt, celui de la paysannerie. Dans le monde machine, l’animal n’est plus qu’une usine à viande et l’éleveur, un simple exécutant au service de l’industrie. Pourtant certains d’entre eux s’opposent à tout cela…

restauration 8


1er doc

2012...

Ceuta, douce prison – 90 min Le Royal samedi 17 novembre 20 h 45

Réalisation : Jonathan MILLET et Loïc H. RECHI

Le film raconte le quotidien de plusieurs jeunes hommes dans les grandes problématiques actuelles de l’immigration. Iqbal l’Indien, Nur le Somalien, et Simon et Marius les deux Camerounais, ont tout quitté pour tenter leur chance en Europe. Après un voyage de plusieurs années, ils se retrouvent coincés aux portes de l’Europe, dans l’enclave espagnole de Ceuta, au nord du Maroc. Comme eux, de nombreux exilés atterrissent là, entre terre et mer, entre deux continents, entre deux destins. Ils se heurtent chaque jour à l’immense mur de Ceuta d’un côté, à la Méditerranée de l’autre.

Le ruban de Rêve de Jean Mineur – 52 min Réalisation : Jeanne MOUTARD Qui donc était l’inventeur du « Petit Mineur » qui lance son pic dans le 1000, au moment de la pub, à chaque séance de tous les cinémas de France ? Ce film déroule la bande de l’incroyable aventure de Jean Mineur racontée par l’une des ouvrières qui travaillait dans l’ombre des ateliers de fabrication. On y découvre l’histoire du cinéma publicitaire : un art d’avant-garde, audacieux, libre, inventif. On y rencontre les pionniers d’un genre expérimental, tous témoins magnifiques de l’âge d’or du cinéma.

9


La linea invisible 44 min - Réalisation :

Le Royal dimanche 18 novembre 14 h 00

Lisa Diez GRACIA El Alberto est un petit village situé à environ 1000 km au sud de la frontière qui sépare les Etats-Unis et le Mexique. Il abrite une communauté indigène qui régulièrement émigre et immigre « de l’autre côté ». Il y a quelques années, ils ont inventé la Caminata Nocturna, un spectacle violent qui reconstitue le passage illégal de la frontière. Toute la nuit, les touristes, devenus clandestins, courent, se cachent, sont malmenés. Les Indiens, déguisés en policiers, en narcotrafiquants, en passeurs, transforment en show ce qu’ils ont vécu et nous livrent ainsi un étrange récit de l’exil…

Vertical Village – 38 min

Réalisation : Liana KASSIR et Renaud PACHOT

La ville est un chantier constant. Entre les pattes des gratte-ciel une petite maison et son jardin subsistent. Par-dessus le grondement des pelleteuses, les voisins font entendre leur voix. Et bientôt une rumeur se fait sentir : la fin est proche, mais quand ?

Demonstration, 1. Mai in Berlin – 30 min

Réalisation : Julie LACAZE et Martin RENARD

Premier Mai, une date qui sonne à Berlin comme un appel à la révolte. Mais que veulent démontrer les Berlinois depuis 25 ans ? Le documentaire aidera à comprendre les émotions qui agitent la jeunesse d’aujourd’hui, celle qui occupe la place, défraie la police et nourrit l’espoir de vivre dans un monde meilleur.

Palmarès 10


Regards portés sur des RÉSISTANCES Les films que nous avons sélectionnés cette année pour le Festival Aux Écrans du Réel, portent sur des formes et des figures de résistances extrêmement différentes. Autour des questions : qui résiste ? à quoi ? pourquoi ? de quelle façon ? nous avons retenu une dizaine de films documentaires d’auteur qui déclinent cette diversité : Résistance individuelle (An Angel in Doel) ou collective (Les Conti), violente (Fragments d’une révolution) ou non violente (Five Broken Cameras), ponctuelle ou moteur de vie (Mourir ? Plutôt crever !), actuelle (Eclats de guerre) ou mémorielle (Comme des lions de pierre à l’entrée de la nuit). Dans ces films, le cinéma se révèle lui-même comme témoignage, accompagnement de luttes, acte de résistance contre l’oubli, résistance en acte et ouverture sur des possibilités de résistance (Help ou visibilité). Toujours fidèles à l’objectif des Écrans du Réel de faire connaître au public des films d’auteur qui, malgré leur qualité, ont du mal à se frayer un chemin dans la jungle de la grande distribution, nous espérons apporter ainsi une très modeste contribution à une forme de…. résistance.

11


Regards portés

Emad Burnat, paysan palestinien de 39 ans vit du travail de la terre comme les générations de sa famille dans un village perché de la Cisjordanie. Il y a six ans, à la naissance d’un fils, il a reçu une caméra vidéo et tourné à l’improviste comme chroniqueur de ce village. Guy Davidi, né à Jaffa, réalisateur israélien de documentaires et professeur de cinéma, tourne des films depuis l’âge de 16 ans. Tom Fassaert né en 1979 à Naarden aux PaysBas, a étudié le cinéma à la Dutch Film Academy d’Amsterdam. An Angel in Doel marque ses débuts dans la réalisation de documentaires longs. Ce film a reçu de nombreuses distinctions en France, en Allemagne et à Montréal. Adrien Faucheux découvre la réalisation et le

montage au cours de sa formation aux Beaux-arts de Cergy. Ayant baigné enfant dans les métiers du livre, il est graphiste à Paris puis à Beyrouth où il s’installe en 2005 pour y travailler comme directeur artistique, puis comme enseignant à l’Académie libanaise des Beaux-arts. Actuellement, il travaille en tant que monteur sur de nombreux films dont Le libraire de Belfast.

Sarah Franco - Ferrer ,  réalisatrice  et plasticienne, née en France, a commencé par le théâtre, avant de devenir réalisatrice. En 1996, elle signe son premier film Parole donnée suivi de

12


sur des RÉSISTANCES ...

Mémoire indigène en 1997. Son travail traite souvent de l’actualité en valorisant des témoignages, des sujets propres à des problématiques sociologiques et politiques.

Jérôme Palteau,

réalisateur indépendant, a été formé à Paris III Sorbonne Nouvelle et à l’Ecole de l’image. Né à Clairoix, c’est d’abord en voisin curieux qu’il s’est intéressé au conflit des Conti, avant d’être admis dans l’intimité des ouvriers en grève, filmant jour après jour leurs espoirs et leurs doutes.

Stéphane Mercurio suit des études de droit, avant de s’orienter vers l’humanitaire, puis le journalisme, collaborant notamment au magazine « La Rue ». Elle en arrive à la réalisation de documentaires à partir de 1992, s’intéressant surtout aux oubliés du monde. Olivier Zuchuat né en 1969 à Genève (Suisse), a mis en scène au théâtre plusieurs textes de Bertolt Brecht et Heiner Müller avant de se consacrer totalement au cinéma documentaire. Depuis 2006, il enseigne le cinéma à Paris en particulier à la Fémis.

13


Regards portés

Fragments d’une révolution 2011, 57min

Réalisation : Anonyme

jeudi 29 novembre Cinéma Le Royal 18h

Iran, 12 juin 2009. Dénonçant une « fraude massive » aux élections présidentielles, des centaines de milliers d’Iraniens descendent dans la rue pour exprimer leur mécontentement. Alors que les journalistes locaux ont été muselés et les journalistes étrangers expulsés du pays, ces affrontements violents ont été visibles dans le monde entier grâce aux images d’amateurs filmées par des manifestants anonymes. Pendant un an, les Iraniens de l’étranger ont suivi la «révolution verte» à travers Internet. Entre images anonymes d’amateurs et images du pouvoir, entre réflexions, sentiments échangés par mails et discours officiels, ils ont essayé de constituer, à distance, leur propre récit des événements. Film exceptionnel puisque réalisé essentiellement à partir d’images prises par des téléphones portables et monté clandestinement en France.

restauration 14


sur des RÉSISTANCES ...

Comme des lions de pierre à l’entrée de la nuit 2012, 87min

Réalisation : Olivier ZUCHUAT

jeudi 29 novembre Cinéma Le Royal 20h45

… ou la poésie comme arme de résistance et de survie. Dans l’ile de Makronissos en Grèce, 80 000 citoyens grecs furent internés entre 1947 et 1950 pour «lutter contre l’expansion du communisme». Malgré les privations et les tortures, ces exilés qui comptaient parmi eux de nombreux écrivains et poètes (dont Yannis Ritsos) sont parvenus à écrire des textes sur ce qu’ils enduraient et à les enterrer dans le sol du camp. Ce film d’une très grande beauté et sobriété fait alterner images d’archives saisissantes du camp d’alors, martelées par les slogans de rééducation et longs travellings sur les ruines d’aujourd’hui, accompagnés seulement de la lecture à nu de ces poèmes. Le film ranime ainsi la mémoire de ces ruines et la voix de ceux qui y ont souffert.

15


Regards portés

Le Mans Eclats de guerre Palais des Congrès 2011, 51 min. et de la Culture Réalisation : Adrien FAUCHEUX

PCC – salle B vendredi 30 novembre 18h

restauration

Vivre une guerre est une épreuve qui, sur le moment, modifie la perception du réel et, plus tard, le regard sur la vie. Ce film est le fruit d’une période de vie au Liban, notamment pendant le conflit de juillet 2006. La guerre y est évoquée, intériorisée, anticipée, pour tenter de percevoir ce qu’elle peut être en tant qu’expérience vécue au quotidien. «Éclats de guerre» est fait de blocs, comme autant de bribes de ressenti, de fragments d’une expérience qui toujours échappe, incompréhensible. Tom Brauner a dit de ce film que c’est «un tableau de l’après-guerre au Liban, sur la façon dont celle-ci refaçonne doucement les esprits, en catimini, transformant le quotidien en une expérience p r e s q u e fantastique». Ce film a notamment été sélectionné aux États généraux du documentaire de Lussas.

16


sur des RÉSISTANCES ...

Five Broken Cameras 2011, 90 min.

Réalisation :

Emad BURNAT et Guy DAVIDI

PCC – salle B vendredi 30 novembre 20h45

Ce documentaire d’Emad Burnat, Palestinien, et de Guy Davidi, Israélien, nous propose un témoignage à deux voix sur le village palestinien de Bi’lin au pied du Mur érigé par l’Etat d’Israël. Emad achète une caméra vidéo en 2005 à la naissance de son plus jeune fils Gibreel ; depuis, il ne cesse de le filmer, mais plus largement, au fil des mois et des années, il se fait le témoin de la résistance menée par les habitants de ce village qui, chaque semaine, rejoints par des militants israéliens, mènent un combat non-violent contre l’existence du mur. L’une après l’autre ses caméras sont détruites lors des contrôles militaires et des affrontements, il continue pourtant... C’est actuellement sa sixième caméra...

17


Regards portés

Les Conti 2010, 97 min.

Réalisation : Jérôme PALTEAU Ce documentaire retrace le combat des 1120 ouvriers

samedi 1er de l’usine Continental de Clairoix en 2009 contre la décembre stratégie financière d’une multinationale. Présent

durant 8 mois dans ce combat, le réalisateur Jérôme PCC – salle B Palteau dresse la chronique au quotidien de cette lutte acharnée contre une logique comptable qui 14h30 broie froidement des vies. Les travailleurs de l’usine : Xavier, Roland, Didier et les autres vont déployer des talents insoupçonnés pour déjouer avec bon sens et courage les pièges qui leur sont tendus. Ils se font tour à tour économistes, analystes politiques pour déjouer les discours officiels et défier l’adversité qui menace leur avenir.

18


sur des RÉSISTANCES ...

Mourir ? Plutôt crever ! 2010, 94min.

Réalisation :

samedi 1 Stéphane MERCURIO décembre Portrait riche en facettes de Siné, balisé er

par son licenciement de Charlie Hebdo et

PCC – salle B son procès suite à une note sur le mariage 16h de Jean Sarkozy. À 80 ans, Siné bat en

retraite mais ne plie pas. Rebelle, sans tabous, anarchiste, réfractaire à toute forme d’autorité et d’interdit, Siné n’a cessé de pourfendre, tout au long de sa vie, l’armée, la police, la religion et ses prêtres, le racisme et la corrida…

19


Regards portés

An Angel in Doel 2011, 76 min

Réalisation : Tom FASSAERT

PCC – salle B samedi 1er décembre 18h15 La quête du progrès économique n’épargne jamais les plus faibles. Dans ce sublime requiem en noir et blanc, la petite ville de Doel vit ses dernières années. Située à quelques kilomètres de l’énorme port d’Anvers, Doel doit être rasée pour faire place à l’agrandissement de son ambitieux voisin. Devant ce fait divers, le cinéaste Tom Fassaert évitant tout discours politique, raconte sobrement la lutte de ces gens ordinaires, en particulier Émilienne, «grand-mère Courage» à la détermination indestructible. Magnifiquement filmé, hanté par la mort, le film se transforme peu à peu en poème crépusculaire inoubliable : pour qu’Émilienne et Doel ne soient jamais oubliées. restauration 20


sur des RÉSISTANCES ...

Help ou visibilité 2011, 82min.

Réalisation :Sarah FRANCO-FERRER «Je déchirerai le désert en moi et autour de mes réponses. J’habiterai mon cri». Mahmoud Darwich. Le monde et ses hurlements. Ritournelle implacable de PCC – salle B successions d’appels au secours. Qui crie ? Et de quel samedi 1er cri s’agit-il ? Help : appel au secours, mais aussi éveil, décembre échappée possible de ce qui pourrait nous réduire au 20h45 silence. Pourquoi les choses ne tournent pas rond ? Visibilité : qu’est-ce qui est visible ? De quelle visibilité voulons-nous parler ? Cette visibilité est-elle la réalité ? Autour des questions politiques et sociales les plus graves – société de surveillance, cupidité, xénophobie, justice méprisée – des intellectuels, militants et artistes (Edouard Glissant, poète écrivain, Albert Jacquard, scientifique, Jean-Pierre Dubois, président de la Ligue des Droits de l’Homme, Boutros BoutrosGhali, ancien Secrétaire général des Nations Unies, Armand Gatti, poète, Patrick Chemla, psychanalyste, Noël Quidu, grand reporter de guerre, Georges Balandier, anthropologue…) livrent des mots justes sur les dérives politiques actuelles et défendent un esprit de subversion.

21


Films d’ Ici et d’ Ailleurs Comme chaque année, le festival «Aux Écrans du Réel» propose une sélection de films d’Ici réalisés par des réalisateurs ou produits par des producteurs de la région des Pays de la Loire et une sélection de films d’Ailleurs, réalisés en France ou à l’étranger.

Au nom du fil - 90 min Réalisation : Lionel MONIER Il y a une fontaine, un étang, une abbaye cistercienne PCC – salle B fondée en 1206.

dimanche 2 décembre 14h

Il y a une usine textile créée en 1806, toujours en activité. Il y a des patrons et des ouvriers, des oiseaux, l’industrie, la Mayenne. Il y a le travail, une chapelle, des jardins, une école.

22


Il y a un village : Fontaine Daniel. Un système : le paternalisme. À l’heure des grandes crises économiques planétaires, le village apparaît comme un petit monde à portée de regard, tendu entre un passé encore vif et des métamorphoses inéluctables. Un petit monde miroir, un petit monde question. En jeu : le travail et son organisation, le groupe et ses fondations, l’individu et la liberté.

Mascara dimanche 2 décembre PCC - salle B 16h00

- 63 min Réalisation : Vincent MARTORANA « Il y a 4 ans, je découvre la lucha libre, le catch mexicain, un dimanche de mai au Coliseo de Mexico. C’est le premier pas vers un souvenir de l’enfant que j’étais. Longtemps j’ai imaginé que mon visage n’était pas mon visage et qu’un jour le masque me serait arraché.» V. Martorana

23


Films d’ici et d’ailleurs…

Nos fiançailles 52 min Réalisation : Chloé MAHIEU et Lila PINELL La vie de jeunes gens au sein de la communauté catholique intégriste de Saint-Nicolas-duChardonnet, et leur apprentissage spirituel, social et … amoureux. En approchant le milieu intégriste de l’église Saint-Nicolas-du-Chardonnet, à travers l’itinéraire de Fréderic et Fleur, deux jeunes vivant de plain-pied dans le monde traditionnaliste, ce documentaire nous fait découvrir un monde singulier, et nous donne à voir une réalité dont il laisse le spectateur juge. Ce film a été primé aux Rencontres du moyen métrage de Brive.


Prix des places : à la séance : 6 € (plein tarif), gratuit (chômeurs) 3 € (étudiants, lycéens, scolaires) Carte 5 séances : 25 € Pass Festival : 30 € pour toutes les séances du festival :

au cinéma Le Royal : 16, 17, 18 et 29 novembre ; au PCC : 30 novembre, 1er et 2 décembre.

Billetterie : (vente de cartes et Pass)

Sur place, ou FAL, 18 rue Béranger, 72000 Le Mans.

LE MANS

Cinéma LE ROYAL

409 Avenue Félix Géneslay 72100 Le Mans (parking à proximité)

Palais des Congrès et de la Culture (PCC) Place Stalingrad 72000 Le Mans Parking (accès par le quai)

SETRAM (bus)

ligne n°3 Gazonfier-Oasis direction Oasis arrêt Château d’eau


Bloc texte

26

16/11 02/12 2012  

Le Mans • Aux écrans du réel

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you