Page 1

13 février - 19 mars 2013

CINEMA LUX


Cinéma Lux

6, avenue Sainte-Thérèse - 14000 CAEN

Tél. : 02 31 82 29 87 - 08 92 68 00 43 (0,34 €/mn) Site Internet : http://www.cinemalux.org

Email : cinemalux@cinemalux.org Pour recevoir notre programme à domicile pendant un an, envoyez-nous vos coordonnées et un chèque de 5 €

tarif normal tarif réduit * - de 26 ans (tous les jours, tous les films) valorisation 3D et mise à disposition des lunettes groupes hors scolaires (25) groupes scolaires (25) abonnement 10 places 5 places carte junior (-16ans) comités d’entreprises

6 € 5 € 4 € 1€ 3 € 2,6 € 40 € 16 € 4 €

Cinéma LUX

Tarif réduit pour tous lors des séances du matin (avant 13h) Le Lux est une association d’éducation populaire (loi 1901), Salle d’Art et Essai classée Recherche et Découverte, Patrimoine, Jeune Public. Il bénéficie du soutien de la Communauté d’agglomération Caen la mer, de la ville de Caen, du Conseil Régional et de l’ODACC.

Tram

lignes A et B arrêt Lux - Victor Lépine (dernier Tram à 0h45)

Bus

ligne 5 arrêt Sainte-Thérèse lignes 1, 3, 5, 9, 11 et 26 arrêt Demi-Lune

conception réalisation : Fred Hocké

Seniors (+ de 60 ans) et étudiants de + de 26 ans, carte Famille nombreuse et carte d’invalidité demandeurs d’emploi, intermittents du spectacle et bénéficiaires du RSA, abonnés du Théâtre de Caen, de la Comédie de Caen, de l’Espace Jean Vilar


Un peu, beaucoup, passionnément… Depuis quand effeuille-t-on la marguerite ? Depuis quand dit-on « Je l’aime... ah ! » alors que de son cœur la passion est telle qu’aimer n’exprime pas ce que l’on sent ? Qui, dans un refrain, chantait « C’est merveilleux quand on est amoureux ! » ? La môme Moineau ou peut-être me trompé-je de piaf ? C’est bien Prévert, en tout cas, qui disait dans son fatras que s’il n’y avait que sept merveilles du «monde» sur la terre, cela ne vaudrait pas la peine d’y aller voir.  Et pourtant, Coco Baisos, autrement surnommée Croque Monsieur parce qu’elle les collectionnait, affirmait : « Je connais les mariages d’amour. C’est merveilleux. Comme les melons. Un sur dix tient ses promesses. » Avec une autre pierre dans le Jardin : « La passion à perpétuité c’est une idée d’adolescent. » « Je l’aime ? » Ah ! Me voilà perdu quand tous ces fans aiment ça, tout et n’importe quoi, si facilement, d’un simple clic sur la page Facebook. Traduisent-ils encore une émotion ? Existent-ils encore ces sentiments merveilleux qui nous agitent un peu confusément ? Les coeurs peuvent-ils encore s’aimer à demi-mot ? Si l’amour ne dure que trois ans comme d’aucuns l’affirment, sommes-nous condamnés au mariage de la carpe et du lapin ? Que deviendront alors les arbres, les fleurs, les minéraux, les métaux précieux et les petits mammifères qui égrenaient les années ? Coton Cuir Froment Cire Bois Chypre Laine Coquelicot Faïence Etain Corail Soie Muguet Plomb Cristal Saphir Rose Turquoise Cretonne Porcelaine Opale Bronze Béryl Satin Argent Jade Acajou Nickel Velours Perle Basane Cuivre Porphyre Ambre Rubis Mousseline Papier Mercure Crêpe Emeraude Fer Nacre Flanelle Topaze Vermeil Lavande Cachemire Améthyste Cèdre Or Diamant Platine Albâtre Chêne. Car, pour que tout s’enchaîne, il faut d’abord dire « Oui ! » Comme avaient dit « Oui ! », hier, George et Georgette Hébert - dont le mariage record avait été célébré il y a plus de 81 ans de sorte qu’au chêne il a fallu ajouter la cornaline pour que les noces soient complètes – et, peut-être, comme diront « Oui ! », demain, George et George ou encore Georgette et Georgette, voire même George et Georgette au cas où ces prénoms au féminin revenaient à la mode. Alors, ça, oui « J’aime ! »

à l’affiche

S

jeune public sortie nationale

E

exclusivité

3D

film en 3D vidéoclub sélection cannes 2012 audiodescription sous-titrage sourds et malentendants à certaines séances


E

7 Psychopathes Du 13 au 19 février

de Martin McDonagh, britannique (vostf), 2012-1h50. Avec Colin Farrell, Woody Harrelson, Abbie Cornish, Christopher Walken. Un scénariste en manque d’inspiration se retrouve mêlé malgré lui à un plan d’enlèvement de chiens orchestré par deux de ses amis. Mais l’affaire tourne mal lorsque le fidèle compagnon à quatre pattes d’un gangster disparaît… Martin McDonagh nous offre un régal d’humour et de dialogues affûtés, d’intrigues secondaires loufoques et surréalistes, une pléiade de stars et de guest-stars, d’interprétations dynamitées, de tueries expéditives et de fusillades romanesques ! Il nous livre une galerie de portraits hauts en couleurs à faire rougir de jalousie Tarantino. Film de Martin McDonagh disponible à la location au vidéoclub du LUX : Bons baisers de Bruges.

antiviral

S E

A la merveille (To The Wonder) A partir du 6 mars

de Terrence Malick, américain (vostf), 2012-1h52. Avec Ben Affleck, Javier Bardem, Rachel McAdams. Neil a rencontré l’âme sœur en la personne de Marina, une Ukrainienne. Leur passion belle et forte naît au Mont Saint Michel. Quelques temps plus tard, Neil et Marina s’installent à Oklahoma. Mais leur relation s’est fragilisée. Marina se sent prise au piège dans une communauté qui n’est pas la sienne. C’est ainsi qu’elle rencontre le prêtre Quintana, un expatrié qui doute de sa vocation. Elle décide de retourner en France. Neil se console en renouant avec Jane, une ancienne amie dont il se rapproche. Lorsqu’il apprend que rien ne va plus pour Marina, il se retrouve pris entre ses deux amours. Le père Quintana continue à lutter pour retrouver la foi. Face à deux formes d’amour bien différentes, les deux hommes sont confrontés aux mêmes questions. «Nouvelle merveille de Terrence Malick (...) Visuellement, le film possède sa touche inimitable : caméra en apesanteur, lumière naturelle, et captation de moments miraculeux qui peuvent transformer un paysage hivernal sinistre en vision euphorisante. La puissance picturale de certaines images évoque les grands peintres américains, comme Andrew Wyeth avec qui Malick partage cette idée que derrière l’apparente beauté de la nature se cache une dimension plus grande et plus cruelle. L’essentiel du film est fait au montage, les raccords obéissant à une logique sensorielle mille fois plus forte et fluide que la rhétorique dramaturgique traditionnelle. Malick est un maître de ce langage qui associe l’image, le mouvement, le son et la musique. Sa capacité à produire du beau est si convaincante qu’elle rappelle une autre analogie qui associe le beau et le vrai. Encore une question de foi.» (Gérard Delorme) Films de Terence Malick disponibles à la location au vidéoclub du LUX : La Balade sauvage, La Ligne rouge, Les Moissons du ciel, Le Nouveau monde.


E

Antiviral

Du 20 février au 12 mars

De Brandon Cronenberg, canadien (vostf), 2012-1h48. Avec Caleb Landry Jones, Sarah Gadon, Malcolm McDowell. La communion des fans avec leurs idoles ne connaît plus de limites. Syd March est employé d’une clinique spécialisée dans la vente et l’injection de virus ayant infecté des célébrités. Mais il vend aussi ces échantillons, pour son propre compte, à de puissantes organisations criminelles. Sa méthode pour déjouer les contrôles de la clinique : s’injecter les virus à lui-même... Mais ce procédé va s’avérer doublement dangereux : porteur du germe mortel ayant contaminé la star Hannah Geist, Syd devient une cible pour les collectionneurs... Anitiviral, fascinante parabole sur la starification 2.0, est un film de son époque noire, glacée et destructrice. Science folle, chair molestée, regard médical, c’est l’œuvre d’un jeune cinéaste qui s’affirme déjà en héritier tout en développant son langage propre. On retrouve cette fascination organique pour le corps qui était omniprésente chez le père (Frissons, Chromosome 3, Videodrome, Existenz) et que le fils met en scène dans une ambiance froide et clinique, qui tranche et apporte une tension tout au long du film. Généreux et parfois maladroit, infecté par le cinéma du papa sans tomber dans la copie, bourré de réflexions aussi riches que déstabilisantes, d’images puissantes, et ouvertement pessimiste, Antiviral est un de ces premiers films qui marquent la naissance d’un auteur pas comme les autres. Sélection Officielle Un Certain Regard Cannes 2012

Assurance sur la mort (Double Indemnity)

Du 13 au 26 février

Cycle Billy Wilder De Billy Wilder, américain (vostf), 1944-1h47. Avec Fred MacMurray, Barbara Stanwyck, Edward G. Robinson. Walter Neff, un employé d’une compagnie d’assurances, tombe amoureux de sa cliente et échafaude avec elle un plan pour supprimer le mari encombrant et ainsi partager avec elle l’assurance-vie de ce dernier. Billy Wilder signe ici un chef-d’oeuvre du film noir, alors que l’expression «film noir» n’a même pas encore été inventée ! La structure narrative est inédite pour l’époque dans un polar : le film est un long flash-back, le suspense ne reposant plus sur l’identité du coupable, mais sur la fatalité qui s’acharne sur les amants meurtriers. Considéré par Woody Allen comme «le plus grand film jamais tourné».

Avanti

Du 27 février au 5 mars

Cycle Billy Wilder De Billy Wilder, américain (vostf), 1972-2h24. Avec Jack Lemmon, Juliet Mills, Clive Revill. La partie de golf de Wendell Armbruster Jr., P.D.G. de 37 sociétés, est brutalement interrompue par la mort de son père en Italie. Wendell saute dans l’avion et apprend que l’auteur de ses jours fréquentait une certaine Mrs Piggott alors qu’il était censé suivre une cure de bains de boue. De plus, il affronte Pamela, romantique et donc digne fille de Mrs Piggot qu’il se met illico à détester et qu’il surnomme «grosses fesses». Mais très vite, d’autres rapports s’installent entre eux... «Un chef-d’oeuvre mésestimé, une leçon de misanthropie aussi drôle que poignante.» (Les Inrockuptibles) «Noir et joyeux, vaudevillesque et philosophique, bouffon et profond. Du vrai Wilder !» (Figaroscope)


Boulevard du crépuscule (Sunset Boulevard)

gaieté. Si Marilyn est magique, c’est Lemmon dont on se souvient avec le plus d’enthousiasme, dansant un tango érotico-comique avec son soupirant milliardaire et pestant contre un groom qui, dans l’ascenseur, lui a pincé les fesses, alors qu’il (elle) n’est même pas joli(e).» (Télérama)

Du 6 au 19 mars

Cycle Billy Wilder De Billy Wilder, américain (vostf), 1950-1h50. Avec William Holden, Gloria Swanson, Erich Von Stroheim. Norma, grande actrice du muet, vit recluse dans sa luxueuse villa en compagnie de Max, son majordome qui fut aussi son metteur en scène et mari. Joe, un scénariste sans le sou, pénètre par hasard dans la propriété et Norma lui propose de travailler au scénario du film qui marquera son retour à l’écran, Salomé. Joe accepte, s’installe chez elle, à la fois fasciné et effrayé par ses extravagances et son délire, et devient bientôt son amant. Quand son délire se transforme en paranoïa et qu’elle débarque au milieu des studios Paramount pour convaincre Cecil B. DeMille de tourner à nouveau avec elle, Joe commence à prendre ses distances... «Un portrait au vitriol et pourtant étonnamment lucide de la jungle hollywoodienne à l’audace narrative inégalable.» (Ecran Large)

Certains l’aiment chaud (Some Like It Hot)

Du 13 au 19 février

Cycle Billy Wilder de Billy Wilder, américain (vostf), 1959-2h01. Avec Marilyn Monroe, Tony Curtis, Jack Lemmon. Deux musiciens de jazz au chômage, mêlés involontairement à un règlement de comptes entre gangsters, se transforment en musiciennes pour leur échapper. Ils partent en Floride avec un orchestre féminin. Ils tombent illico amoureux d’une ravissante et blonde créature, Alouette, qui veut épouser un milliardaire. «Le film est une merveille de rythme, d’invention et de

E

Chatrak

A partir du 13 mars

de Vimukthi Jayasundara, indien (vostf), 2012-1h30. Avec Paoli Dam, Tomas Lemarquis, Sudipto Mukherjee. Dans une forêt, à la limite d’une frontière, un jeune bengali et un soldat européen cherchent à s’apprivoiser. A Calcutta, Rahul, un architecte qui était parti faire carrière à Dubaï, démarre la supervision d’un immense chantier. Il renoue avec Paoli, son amie, qui a longtemps attendu son retour, seule, loin de sa famille. Les deux partent à la recherche du frère de Rahul dont on dit qu’il est devenu un fou, qu’il vit dans la forêt et dort dans les arbres… «Après La Terre abandonnée (Caméra d’or Cannes 2005), Vimukthi Jayasundara confirme ici l’originalité d’un cinéma dont les recherches formelles sont vivifiées par un dialogue ouvert avec certains aspects de l’art contemporain. Aux conventions d’une dramaturgie trop écrite, le cinéaste substitue des visions que la progression du film invite à mettre en résonance les unes des autres. Son attention marquée à la réalité physique des mondes qu’il filme (dans Chatrak, deux forêts, l’une végétale, l’autre urbaine) engage une réflexion sur l’adaptation (ou l’inadaptation) des corps et des êtres aux évolutions de leur environnement. En tournant pour la première fois en Inde, à Calcutta, il renforce la lucidité du regard qu’il porte sur l’aliénante conversion d’une société séculaire à un modèle de développement étranger. Se soustrayant à toute visée moralisatrice, il choisit d’en décrire les répercussions sociales, économiques, psychiques et affectives.» (Festival des 3 Continents)


S E

Les Chevaux de Dieu Du 20 février au 12 mars

de Nabil Ayouch, français, belge, marocain, 2012-1h55. Avec Abdelhakim Rachid, Abdelilah Rachid, Hamza Souidek... Yassine a 10 ans lorsque le Maroc émerge à peine des années de plomb. Sa mère, Yemma, dirige comme elle peut toute la famille. Un père dépressif, un frère à l’armée, un autre presque autiste et un troisième, Hamid, petit caïd du quartier et protecteur de Yachine. Quand Hamid est emprisonné, Yachine enchaîne les petits boulots. Pour les sortir de ce marasme où règnent violence, misère et drogue, Hamid, une fois libéré et devenu islamiste radical pendant son incarcération, persuade Yachine et ses copains de rejoindre leurs «frères». L’Imam Abou Zoubeir, chef spirituel, entame alors avec eux une longue préparation physique et mentale. Un jour, il leur annonce qu’ils ont été choisis pour devenir des martyrs… Comment devient-on terroriste ? C’est à cette épineuse question que le cinéaste marocain Nabil Ayouch tente de répondre dans cette fresque lyrique qui suit quatre garçons, de leur enfance dans le bidonville de Sidi Moumen à leur mort en kamikazes. Grâce à un casting parfait et un scénario romanesque, il explore une jeunesse en désarroi, en restant dans la veine heureuse et sans préjugés d’un de ses précédents films, Ali Zaoua, qui suivait des laissés-pour-compte. Sélection Officielle Un Certain Regard Cannes 2012 E

Dans la brume (V Tumane) à partir du 6 mars

de Sergei Loznitsa, russe, letton, allemand (vostf), 2012-2h10. Avec Vladimir Svirskiy, Vladislav Abashin, Sergeï Kolesov. Une forêt. Deux résistants. Un homme à abattre, accusé à tort de collaboration. Comment faire un choix moral dans des circonstances où la morale n’existe plus?

Durant la Seconde Guerre mondiale, personne n’est innocent. La construction méticuleuse des plans séquences, la reconstitution historique digne d’un blockbuster et la logique narrative rigoureuse font de Dans la brume une étape majeure chez Loznitsa (auteur du fascinant My Joy) et un regard aussi lucide que terrifiant sur la transformation d’un pays par la guerre. En seulement deux films, Sergeï Loznitsa impose avec une rare évidence l’âpreté de son regard et l’intransigeance de son style. «Un film qui confine au sublime.» (CinemaTeaser) Sélection Compétition Officielle Cannes 2012

Django Unchained à partir du 13 mars

De Quentin Tarantino, américain (vostf), 2012-2h44. Avec Jamie Foxx,Christoph Waltz, Samuel L. Jackson, Leonardo DiCaprio. King Schultz, chasseur de primes, libère l’esclave Django pour qu’il l’aide à capturer deux frères dont la tête est mise à prix. Django devient l’associé de Schultz en attendant de retrouver la femme de sa vie, laquelle est aux mains de Calvin Candie, riche propriétaire arrogant et sans scrupules d’une plantation du Sud... «La maîtrise est totale. Tout y est : le ton, le style virtuose, la musique et l’interprétation étourdissante avec l’humour pince-sans-rire de Christoph Waltz, la rage silencieuse de Jamie Foxx, le sadisme placide de Leonardo DiCaprio, le délire de puissance de Samuel L. Jackson... Du très grand art.» (Le JDD) Films de Quentin Tarantino disponibles à la location au vidéoclub du LUX : Boulevard de la mort, Les Experts (24 & 25), Inglourious Basterds, Kill Bill vol 1 & 2, Pulp Fiction, Reservoir Dogs.


S E

Elefante Blanco

Ernest et Célestine

De Pablo Trapero, espagnol, argentin (vostf), 2012-1h50. Avec Ricardo Darin, Jérémie Renier, Martina Gusman. Le «bidonville de la Vierge» dans la banlieue de Buenos Aires. Julian et Nicolas, deux prêtres et amis de longue date, œuvrent pour aider la population. Julian se sert de ses relations politiques pour superviser la construction d’un hôpital. Nicolas le rejoint après l’échec d’un projet qu’il menait dans la jungle, où des forces paramilitaires ont assassiné les habitants. Profondément choqué, il trouve un peu de réconfort auprès de Luciana, une jeune assistante sociale, athée et séduisante. Alors que la foi de Nicolas s’ébranle, les tensions et la violence entre les cartels dans le bidonville augmentent. Quand le ministère ordonne l’arrêt des travaux pour l’hôpital, c’est l’étincelle qui met le feu aux poudres... Trapero nous plonge avec violence et émotion dans la misère des bidonvilles argentins. Il filme la déshérence avec une acuité documentaire, décortique avec limpidité les processus divers qui aboutissent à la misère : incurie étatique, rôle trop faible ou duplice de l’église, corruption, violence policière, lassitude des associations et des bénévoles. Un long-métrage plein de sobriété et d’émotion pour montrer le chaos indicible qui règne dans ces villages de carton. Une réalisation brillante et un film politico-social émouvant magnifiquement interprété par un épatant Jérémie Renier.

Film d’animation de Benjamin Renner, Vincent Patar, Stéphane Aubier, français, 2012-1h19. Tout public à partir de 5 ans. D’après les albums de Gabrielle Vincent. Dans le monde conventionnel des ours, il est mal vu de se lier d’amitié avec une souris. Et pourtant, Ernest, gros ours marginal, clown et musicien, va accueillir chez lui la petite Célestine, une orpheline qui a fui le monde souterrain des rongeurs. Ces deux solitaires vont se soutenir et se réconforter, et bousculer ainsi l’ordre établi… «Un enchantement total, graphique, poétique et... politique ! Un film d’animation qui a tout pour lui.» (Marianne)

Du 20 février au 12 mars

Sélection Officielle Un Certain Regard Cannes 2012

elefante blanco

Du 27 février au 12 mars

Film de Patar & Aubier disponible à la location au vidéoclub du LUX : Panique au village.

L’ouvrage de Gabrielle Vincent Ernest et Célestine Musiciens des rues est disponible à la vente à la boutique du LUX. E

La Fille de nulle part Du 13 au 19 février

De Jean-Claude Brisseau, français, 2012-1h31. Avec JeanClaude Brisseau, Virginie Legeay. Un professeur de mathématiques retraité recueille une jeune SDF. Dès lors, des phénomènes mystérieux se produisent... «Faire un film avec rien», voilà l’intention première de Jean-Claude Brisseau. Pourtant l’ambition narrative du réalisateur est inversement proportionnelle au côté home-made du film  : mysticisme, croyances, fantômes et réincarnation. Ce que l’on retrouve accentué dans cette histoire de fantômes de poche, c’est le mystère qui planait déjà dans ses précédents films (Choses secrètes, A l’aventure). Rien d’étonnant donc que le film ait été récompensé par le jury de Locarno présidé par un certain Apichatpong


Weerasethakul qui, sans aucun doute, aura reconnu dans ce récit incroyable, d’une force d’expression fantastique et d’une originalité absolue dans le paysage du cinéma français, certaines de ses propres obsessions. Léopard d’Or Festival de Locarno 2012 Ce film est soutenu par le Groupement National des Cinémas de Recherche (GNCR) Film de Jean-Claude Brisseau disponible à la location au vidéoclub du LUX : Choses secrètes.

Goodbye Morocco

S E Du 13 février au 5 mars

de Nadir Moknèche, français, marocain, 2012-1h42. Avec Lubna Azabal, Rasha Bukvic, Faouzi Bensaïdi. Dounia, divorcée, un enfant, vit avec un architecte serbe à Tanger. Une liaison scandaleuse aux yeux de la famille marocaine. Le couple dirige un chantier immobilier où le terrassement met à jour des tombes chrétiennes du IVème siècle, ornées de fresques. Dounia se lance alors dans un trafic lucratif, espérant gagner très vite de quoi quitter le Maroc avec son fils et son amant. Mais un des ouvriers du chantier disparaît… Nadir Moknèche est devenu le chroniqueur inspiré de l’Algérie d’aujourd’hui avec ses trois premiers films qui constituaient une sorte d’état des lieux de la société de son pays : Le Harem de Mme Osmane, Viva laldjérie, Délice Paloma. S’il a délaissé Alger pour Tanger, c’est qu’il n’est plus le bienvenu dans son pays avec lequel il lui a fallu couper émotionnellement. Mais, si le récit de Goodbye Morocco aurait très bien pu se dérouler en Algérie, Tanger lui offre le cadre idéal : l’entre-deux, la frontière, la porte de l’Europe, le passé pré-islamique et toutes les affaires de spéculations immobilières… Nadir Moknèche a, en revanche, toujours cet amour fou, déraisonné pour la femme, les femmes. Des femmes de tempérament, dominantes. Et Lubna Azabal est impeccable en femme forte, voire dure, et infiniment séduisante…

Le Gouffre aux chimères Du 6 au 19 mars

Cycle Billy Wilder De Billy Wilder, américain (vostf), 1951-1h51. Avec Kirk Douglas, Jan Sterling, Robert Arthur. Charles Tatum, journaliste sans scrupules, va exploiter un scoop. Au NouveauMexique, Léo Minosa, un Indien, est coincé au fond d’une galerie effondrée. S’arrangeant pour être le seul journaliste sur le coup, il va persuader le shérif de choisir la formule de sauvetage la plus lente. Tatum va devenir l’amant de la femme de la victime et poussera l’hypocrisie jusqu’à devenir l’ami de Léo. «Terriblement cynique Wilder, oui, mais son film n’en est pas moins lucide et d’une déroutante actualité soixante ans après sa réalisation.» (Critikat.com) «Revoir aujourd’hui ce chef d’oeuvre ébène et acide, permet de vérifier combien Billy Wilder fut un cinéaste bipolaire, alternant comédies sophistiquées et perles noires d’une radicalité absolue.» (Charlie Hebdo)

goodbye morocco


E

Hitchcock

La Mort en direct

de Sacha Gervasi, américain (vostf), 2012-1h38. Avec Anthony Hopkins, Helen Mirren, Scarlett Johansson. Alfred Hitchcock, réalisateur reconnu et admiré, surnommé « le maître du suspense », est arrivé au sommet de sa carrière. A la recherche d’un nouveau projet risqué et différent, il s’intéresse à l’histoire d’un tueur en série. Mais tous, producteurs, censure, amis, tentent de le décourager. Habituée aux obsessions de son mari et à son goût immodéré pour les actrices blondes, Alma, sa fidèle collaboratrice et épouse, accepte de le soutenir au risque de tout perdre. Ensemble, ils mettent tout en œuvre pour achever le film le plus célèbre et le plus controversé du réalisateur: Psychose… Passionnant à plus d’un titre par ce qu’il représente dans la carrière d’Hitchcock, le tournage de Psychose est, entre autres, le prétexte à une comédie romantique qui fonctionne merveilleusement sur l’alchimie entre un Anthony Hopkins méconnaissable et une sublime Helen Mirren sublime.

de Bertrand Tavernier, britannique, français (vostf), 19802h08. Avec Romy Schneider, Harvey Keitel, Harry Dean Stanton. C’est l’histoire d’un homme qui a une caméra greffée dans le cerveau et qui filme donc tout ce qu’il regarde. C’est l’histoire d’une femme, Katherine Mortenhoe, qui s’enfuit pour «mourir libre». Voulant échapper aux médias, en l’occurrence une émission de télévision, elle ne sait pas qu’elle est aidée dans sa fuite par celui-là même qui la filme. «Une tragédie parfaitement maîtrisée doublée d’une mise en abyme passionnante du cinéma et de ses enjeux moraux. Peut-être le plus beau film de Bertrand Tavernier.» (Critikat.com)

Du 13 au 26 février

à partir du 13 mars

Films de Bertrand Tavernier disponibles à la location au vidéoclub du LUX : Autour de minuit, Dans la brume électrique, Holy Lola, Laissez-passer.

Les Mondes de Ralph

3D Du 27 février au 12 mars 2D

Film d’animation de Rich Moore, américain (version française), 2012-1h38. A partir de 5 ans. Dans une salle d’arcade, Ralph la casse est le héros mal aimé d’un jeu des années 80. Son rôle est simple : il casse tout ! Pourtant il ne rêve que d’une chose, être aimé de tous… Ralph va bousculer les règles et voyager à travers les différents mondes de la salle d’arcade pour atteindre son but : prouver à tous qu’il peut devenir un héros… Mixant avec virtuosité les différents univers graphiques et les codes propres à chaque hit du jeu vidéo, Rich Moore signe un grand film d’animation plein de prouesses graphiques et fourmillant de gags.

hitchcock


L’Odyssée de Charles Lindbergh

histoire au sujet d’un animal sans jamais prononcer son nom ; La Petite Khavroshka: orpheline, Khavroshka est traitée comme une domestique par la marâtre et ses trois filles. Heureusement, son amie la vache veille sur elle ; Gare aux loups !: Un bélier et une chèvre fuient leur propriétaire à la recherche d’une vie meilleure...

(The Spirit of St. Louis) Du 20 au 26 février

Cycle Billy Wilder de Billy Wilder, américain (vostf), 1957-2h15. Avec James Stewart, Murray Hamilton, Patricia Smith. Le voyage de Charles Lindbergh de New York à Paris en 1927 au-dessus de l’Atlantique Nord dans un avion construit en un temps record. Défi déjà lancé par quelques prédécesseurs disparus à jamais... Wilder parvient à retracer l’aventure intime d’un héros et à rendre spectaculaire un long vol grâce à des trucages parfaits pour l’époque et à une utilisation remarquable du Scope et du Warnercolor. En rythmant le voyage de flashbacks, il nous éclaire sur la vocation et l’ambition de ce pionnier du ciel. Mais l’aspect le plus passionnant du film concerne le traitement journalistique d’un événement historique qui nous est présenté presque en temps réel, comme une retransmission en direct. On pourrait ajouter que James Stewart est génial, si ce n’était une évidence.

L’Ogre de la Taïga

S Du 13 février au 12 mars E Courts métrages d’animation russe (version française),

2012-0h52. A partir de 4 ans. Des contes slaves qui font la part belle à la ruse et à l’intelligence. Une balade animée composée de quatre courts-métrages qui évoquent des thèmes aussi essentiels que celui du mensonge ou de la quête du bonheur : Le Chat et la renarde: abandonné dans les bois par son maître, un chat fait la connaissance de la renarde et lui fait croire qu’il est le gouverneur de Sibérie ; Les Trois chasseurs : trois chasseurs, attrapés par le géant de la forêt, doivent raconter chacun leur tour une

E

Outreau, l’autre vérité A partir du 13 mars

Documentaire de Serge Garde, français, 2012-1h32. Nous avons tous été sur-informés pendant l’affaire dite d’Outreau. Elle a traumatisé les consciences et déstabilisé l’institution judiciaire. Jamais une affaire retentissante n’avait aussi peu divisé l’opinion publique. Comme si l’esprit critique avait été anesthésié. Pourquoi ? Dix ans après, il est temps de s’interroger, de façon dépassionnée, sur ce phénomène qui nous a submergés. Outreau, un symbole de l’erreur judiciaire ? Que treize des dix-sept accusés aient été acquittés après un ou deux procès, n’est-ce pas le fonctionnement normal de la justice ? Le véritable problème n’est-il pas celui de la détention provisoire ? Outreau, un fiasco judiciaire ? Oui, mais ce n’est pas celui qui a été dit. C’est à ce décryptage qu’ Outreau, l’autre vérité vous invite. Un film qui ne laisse aucune place à la fiction. Un film qui repose exclusivement sur des documents et sur de nombreux témoignages, tous inédits. Ciné-Débat > Outreau, l’autre vérité Jeudi 14 mars | 20h40 | Cinéma LUX Remerciements au distributeur Zelig Films Distribution. Projection du film Outreau, l’autre vérité suivie d’une rencontre avec le réalisateur Serge Garde et le producteur Bernard de la Villardière. Tarifs habituels du Cinéma LUX.


S E

Passion

Du 13 février au 12 mars

de Brian De Palma, américain (vostf), 2012-1h41. Avec Rachel McAdams, Noomi Rapace, Karoline Herfurth. Deux femmes se livrent à un jeu de manipulation pervers au sein d’une multinationale. Isabelle est fascinée par sa supérieure, Christine. Cette dernière profite de son ascendant sur Isabelle pour l’entraîner dans un jeu de séduction et de manipulation, de domination et de servitude. De Palma adapte le dernier film d’Alain Corneau, Crime d’amour, avec Kristin Scott Thomas et Ludivine Sagnier. Il en tire un film à sa manière, mélange d’hitchcockolangisme, d’érotisme et de fièvre morbide dans une ambiance baroque et fantasmatique où le réel et l’imaginaire se brouillent sans cesse, où les personnages se manipulent, s’humilient les uns les autres sans que l’on sache vraiment qui l’emportera sur l’autre. Du suspense, des chausse-trapes, des rêves éveillés ou des cauchemars nocturnes qui paraissent s’emboîter les uns dans les autres. Les coups de théâtre succèdent aux coups de théâtre, dans un jeu de miroirs où la vengeance mène la danse. Passion est presque un film de genre. De Palma renoue avec sa veine hitchcokienne des années 70, période où il s’amusait à faire des variations sur les thèmes du vieux maître, à en tirer son propre cinéma, à la fois hanté par celui de son modèle et capable de donner vie et jour à un cinéma très personnel. Filmé au cordeau, à l’épure, au couteau, avec une maîtrise de chaque seconde, Passion est assurément un des plus beaux films de Brian De Palma. (D’après les inROCKS)

Pinocchio

Du 20 février au 19 mars S Film d’animation de Enzo d’Alo, italien (version française), E

2012-1h20. A partir de 4 ans. Geppetto, un pauvre menuisier, fabrique dans un morceau de bois un pantin qui pleure, rit et parle comme un enfant. Une marionnette qu’il nomme Pinocchio et qu’il aime comme le fils qu’il n’a pas eu. Désobéissant et volontiers menteur, Pinocchio va se trouver entraîné dans de nombreuses aventures… Il y a dans Pinocchio quelque chose de joyeux, de pétillant et d’irrévérencieux qui lui confère d’emblée une place à part : parce qu’il n’en fait qu’à sa tête, parce qu’il préfère la fête, la sieste et la découverte du monde aux contraintes de la vie, Pinocchio est le symbole ultime de l’enfance, de son insouciance, de sa liberté, de sa délicieuse frivolité. Et si ce Pinocchio est aussi réussi, c’est que les décors et les couleurs, l’ambiance typiquement italienne dans la grande tradition de la commedia del arte lui donnent une belle énergie communicative et rythmée.

Films de Brian de Palma disponibles à la location au vidéoclub du LUX : Blow Out, Carrie au bal du diable, Le Dahlia noir, Femme fatale, Furie, L’Impasse, Phantom of the Paradise, Scarface, Snake Eyes.

pinocchio


Populaire

Portrait de Famille

de Regis Roinsard, français, 2012-1h51. Avec Romain Duris, Déborah François, Bérénice Bejo. Printemps 1958. Rose Pamphyle, 21 ans, vit avec son père, veuf bourru qui tient le bazar d’un petit village normand. Elle doit épouser le fils du garagiste et est promise au destin d’une femme au foyer docile et appliquée. Mais Rose ne veut pas de cette vie. Elle part pour Lisieux où Louis Echard, 36 ans, patron charismatique d’un cabinet d’assurance, cherche une secrétaire. L’entretien d’embauche est un fiasco. Mais Rose a un don : elle tape à la machine à écrire à une vitesse vertigineuse. La jeune femme réveille malgré elle le sportif ambitieux qui sommeille en Louis… Pétillant, punchy et élégant, ce tandem de choc rappelle à bien des égards ceux des grands classiques américains de Cary Grant, Audrey Hepburn ou James Stewart.

Programme de courts métrages d’animation, iranien (version française), 2012-0h40. Tout public à partir de 3 ans. Une petite mamy à qui il arrive bien des aventures... Des animaux qui inventent une vengeance pour prendre au piège le renard gourmand qui veut les attraper... Toute une famille qui se réunit pour célébrer les noces... en musique! Une magnifique qualité de graphisme, des couleurs chatoyantes, une ambiance toute en musique..., trois courts métrages ponctués de comptines chantées autour de la famille. Le grand retour de Morteza Ahadi, après les Contes de la Mère Poule et Le Corbeau et un drôle de Moineau.

Du 6 au 19 mars

La Porte du paradis Du 27 février au 19 mars

Version restaurée De Michael Cimino, américain (vostf), 1981-3h39. Avec Kris Kristofferson, Christopher Walken, John Hurt, Isabelle Huppert. Deux anciens élèves de Harvard se retrouvent en 1890 dans le Wyoming. Averill est shérif fédéral tandis que Billy Irvine, rongé par l’alcool, est membre d’une association de gros éleveurs en lutte contre les petits immigrants venus pour la plupart d’Europe centrale. Averill s’oppose à l’intervention de l’association sur le district et tente de convaincre son amie Ella, une prostituée d’origine française, de quitter le pays. «La mise en scène de Cimino nous emporte dans un souffle qui mêle l’épopée et le lyrisme. Le film devient ensuite un grandiose western iconoclaste.» (Zurban) Film de Michael Cimino disponible au vidéoclub du LUX : L’Année du dragon.

Du 13 au 26 février

Renoir

Du 13 février au 5 mars

de gilles bourdos, français, 2012-1h51. Avec michel bouquet, christa theret, vincent rotters. 1915. Sur la Côte d’Azur. Au crépuscule de sa vie, Auguste Renoir est éprouvé par la perte de son épouse, les douleurs du grand âge, et les mauvaises nouvelles venues du front : son fils Jean est blessé… Mais une jeune fille, Andrée, apparue dans sa vie comme un miracle, va insuffler au vieil homme une énergie qu’il n’attendait plus. Éclatante de vitalité, rayonnante de beauté, Andrée sera le dernier modèle du peintre, sa source de jouvence… Renoir est un film sur la beauté ensorcelante des paysages du Sud écrasés de soleil ou bleutés par les ombres au crépuscule. Michel Bouquet, le visage mangé par une barbe de patriarche, est tout simplement admirable face au Jean élégant et fragile de Vincent Rottiers.


La Scandaleuse de Berlin (A Foreign Affair) Du 6 au 19 mars

Cycle Billy Wilder De Billy Wilder, américain (vostf), 1949-1h56. Avec Marlene Dietrich, Jean Arthur, John Lund. La très austère Phoebe Frost est envoyée à Berlin en 1946 pour enquêter sur la moralité des troupes américaines d’occupation. Elle ne découvre que marché noir et relations amoureuses entre soldats et jeunes Allemandes. Pis, une chanteuse de cabaret, au passé nazi, est protégée par un officier américain, celui-là même qu’elle avait chargé de l’enquête au départ... «Grande idée que d’avoir convaincu l’actrice de jouer une ex-nazie reconvertie en chanteuse opportuniste. Ses dialogues avec l’officier américain qui la protège sont de véritables feux d’artifice de sousentendus sexuels. La Scandaleuse de Berlin est aussi un festival de regards en coin. Mais, derrière la comédie très insolente (le gag du gamin qui dessine des croix gammées partout est digne de To be or not be !), il y a la ville. En ruines. En cendres. Et le naturalisme des plans de Berlin est, lui, d’une profonde gravité.» (Télérama) E

Shadow Dancer Du 13 février au 26 février

de James Marsh, britannique, irlandais (vostf), 2012-1h42. Avec Clive Owen, Andrea Riseborough, Gillian Anderson. Collette, jeune veuve, est une républicaine, vivant à Belfast, avec sa mère et ses frères, de fervents activistes de l’IRA. Suite à son arrestation après un attentat avorté au cœur de Londres, Mac, un agent secret du MI5, lui offre le choix : passer 25 années en prison et ainsi perdre ce qu’elle a de plus cher, son fils, ou

espionner sa propre famille. Elle décide de faire confiance à Mac, et retourne parmi les siens… Un thriller soigné, riche de pistes intrigantes, qui offre une plongée complexe dans l’histoire douloureuse des relations Irlande-Angleterre.

The Sessions

S E A partir du 6 mars

de Ben Lewin, américain (vostf), 2012-1h35. Avec John Hawkes, Helen Hunt, William H. Macy. San Francisco, 1988. Paralysé du cou aux orteils, Mark O’Brien vit en permanence allongé sur une civière. Poète diplômé de Berkeley, le quadragénaire gagne sa vie comme journaliste, un travail qu’il effectue depuis le poumon d’acier à l’intérieur duquel il passe le plus clair de son temps. Très croyant, il entretient une amitié soutenue avec le père Brendan. À la suite du départ d’une aide soignante dont il était amoureux, Mark, confronté à sa virginité ainsi qu’à l’angoisse d’une existence dépourvue de plaisir charnel, retient les services de Cheryl, une thérapeute sexuelle qui l’aide à apprivoiser ses besoins, son corps et son insécurité au cours de relations intimes. Au fil de leurs sessions, des liens d’intimité se tissent. Même s’il semble impossible, un sentiment amoureux naît entre eux… Les histoires «véridiques» de paraplégiques et de tétraplégiques adaptées au grand écran ces dernières années ont su rallier tant la critique que le public : Mar Adentro, Le Scaphandre et le papillon et plus récemment Intouchables. S’inspirant d’une série d’articles écrits par O’Brien sur la place de la sexualité dans la vie des handicapés, le scénariste et réalisateur Ben Lewin construit une comédie sentimentale étonnante de profondeur et sensibilité.


S E

Tu seras Sumo

La Vie privée de Sherlock Holmes

Documentaire de Jill Coulon, français, japonais (vostf), 2012-1h23. Avec Takuya Ogushi. Takuya, lycéen de 18 ans, mène la vie normale d’un jeune de son âge lorsque son père l’inscrit dans la prestigieuse écurie de lutteurs, Oshima, à Tokyo : «il n’y a plus de place pour toi à la maison. Ne pense même pas à échouer !» Novice au milieu des autres, Takuya qui rêvait d »’être judoka s’initie à la vie rigoureuse et codifiée d’un sumo. Loin de ses amis et de sa vie d’adolescent branché, entre désillusions et rêves de gloire, il se confronte au choix douloureux d’en faire sa vie. «Ce qui m’intéresse avant tout dans le documentaire, ce sont les histoires humaines. Dès le début, j’ai donc choisi d’aborder ce monde très particulier qu’est le sumo à travers le prisme d’un personnage. Je souhaitais à la fois faire un portrait, celui de Takuya, et suivre le changement radical de vie qu’il allait subir en intégrant une écurie de sumo. Takuya découvre ce monde et emmène avec lui le spectateur ; ils comprennent tous deux peu à peu les règles et les codes du sumo. Takuya est le passeur, celui qui nous fait entrer dans ce monde très fermé ; c’est pour cela qu’il est aussi le narrateur du film et que j’ai privilégié son cheminement intérieur. Tu seras sumo est plus un film sur le passage de l’adolescence à l’âge adulte qu’un film sur le sumo même, mais mon but était aussi que le spectateur en ressorte avec une vision plus humaine des sumotoris. J’espère que le pari est réussi...» (Jill Coulon)

Cycle Billy Wilder De Billy Wilder, américain (vostf), 1970-2h05. Robert Stephens, Colin Blakely, Geneviève Page. Dans leur appartement de Baker Street, Holmes et Watson voient arriver une jeune veuve sauvée des eaux de la Tamise. Se nommant Gabrielle Valladon, cette dernière semble amnésique mais va vite retrouver la mémoire. Le fin limier et son équipier vont être entrainés dans une enquête hors du commun, où ils croiseront Mycroft Holmes, le frère de Sherlock, la reine Victoria et le monstre du Loch Ness. Chef-d’œuvre tardif de Billy Wilder, La Vie privée de Sherlock Holmes se déroule dans l’ambiance feutrée d’une Angleterre victorienne reconstituée au moindre détail près. À cet onirisme volontairement désuet, Wilder oppose une évocation audacieuse et crue de la vie privée de son personnage. Indices d’homosexualité, addiction à la cocaïne, et une réputation visiblement usurpée : Sherlock Holmes n’a plus rien du détective triomphant, lui qui, malgré son sens supposé de la déduction, se révèle ici plus manipulé que manipulateur.

A partir du 13 mars

Du 20 février au 5 mars

tu seras sumo


S E

Week-end Royal (Hyde Park On Hudson) A partir du 27 février

de Roger Michell, britannique (vostf), 2012-1h35. Avec Bill Murray, Laura Linney, Samuel West. Juin 1939, le Président Franklin D. Roosevelt attend la visite du roi George VI et de son épouse Elizabeth, invités à passer le week-end dans sa propriété à la campagne. C’est la première visite d’un monarque britannique aux EtatsUnis. La Grande-Bretagne se prépare à entrer en guerre contre l’Allemagne et espère obtenir l’aide américaine. Les bizarreries et l’étrange mode de vie du président étonnent les souverains. En ce week-end royal, pris entre les feux de sa femme, sa mère et sa secrétaire, les affaires internationales ne sont pas vraiment la priorité de Roosevelt davantage intéressé par sa relation avec sa cousine Daisy. Délicat mais avec un petit brin d’irrévérence. Subtil avec quelques éclats bienvenues de loufoquerie. Historique mais avec un petit «h»… Ce film au charme fou, remarquablement écrit et interprété, met en scène l’un d’un des plus grands présidents de l’histoire des Etats-Unis (décidément, après Lincoln…), mais côté privé, côté coulisses… Ou comment Franklin Delano Roosevelt va nouer une franche amitié avec Georges VI, ce roi qui, comme lui, souffre d’un handicap (c’est le roi bègue du Discours d’un roi!) et qui, comme lui, croit en la simplicité sincère dans l’exercice du pouvoir. La grande histoire comme la petite sont en marche et se nourrissent de petits détails : un pique-nique, quelques cocktails, des timbres de collection et même des hot-dogs ! Le temps d’un ouiquende…

E

Yossi

(Ha-Sippur Shel Yossi) Du 13 au 26 février

de Eytan Fox, israélien (vostf), 2012-1h23. Avec Ohad Knoller, Lior Ashkenazi, Orly Silbersatz Banai. Yossi vit seul sa trentaine à Tel Aviv, assumant mal sa sexualité, trouvant dans son métier de cardiologue une échappatoire à ses déboires amoureux. Lors d’un voyage dans le sud du pays, il rencontre un groupe de jeunes militaires et, parmi eux, un jeune homme qui lui fait retrouver le goût de vivre. «Une love story lumineuse entre deux hommes que tout oppose.» (Les Inrockuptibles)

week-end royal


jeune public Du 13 au 26 février

Portrait de Famille

Programme de courts métrages d’animation, iranien (version française), 2012-0h40. A partir de 3 ans. Du 13 février au 12 mars

L’Ogre de la Taïga

Courts métrages d’animation russe (version française), 2012-0h52. A partir de 4 ans. Du 20 février au 19 mars

Pinocchio

Film d’animation de Enzo d’Alo, italien (version française), 2012-1h20. A partir de 4 ans. Du 27 février au 12 mars

Ernest et Célestine

Quand le cinéma se prête au jeu

Jeudi 28 février | 14h00 | Cinéma LUX Après la séance, partez à l’aventure avec Noisette et Le Borgne ! Après le film, le public est invité à jouer à un jeu de l’oie diffusé sur l’écran. Ce jeu interactif permet aux jeunes spectateurs de s’affronter de manière conviviale et festive à travers un quizz portant sur le film qu’ils viennent de découvrir.

La Folle escapade (Watership Down)

Film d’animation de Martin Rosen, britannique (version française), 1978-1h41. Tout public à partir de 10 ans. Dans les près paisibles du fond de l’Angleterre, vit une communauté de lapins, jusqu’au jour où un terrible incendie menace leur terrier. Un petit groupe décide alors de s’évader, traversant la campagne, à la recherche d’une nouvelle garenne. Grâce à leur courage, ils vont surmonter les obstacles, à la poursuite de leur rêve… «La Folle Escapade donne vie à un singulier univers de fantasy, où les atours du conte pour enfants traduisent une vision d’une douloureuse maturité.» (Critikat.com) «Distribué en France 34 ans après sa création, La Folle escapade est une belle découverte. Un film d’animation sérieux, qui surprend par sa violence réaliste et l’ampleur de son propos.» (Les Fiches du Cinéma) Projection suivie d’un quizz interactif animé par Patrice Mabire. Tarifs habituels du cinéma.

Film d’animation de Benjamin Renner, Vincent Patar, Stéphane Aubier, français, 2012-1h19. A partir de 5 ans.

Les Mondes de Ralph

Film d’animation de Rich Moore, américain (version française), 2012-1h38. A partir de 5 ans.

la folle escapade


ANIMATIONS

Le Cinéma l’Après-midi Un temps pour se rencontrer et échanger, autour d’un film et d’une collation. Jeudi 14 et mardi 19 février| 15h00 | Cinéma LUX

Renoir

Révisons nos classiques Du 13 février au 19 mars

de gilles bourdos, français, 2012-1h51. Voir le résumé de ce film dans les pages « A l’affiche ». Jeudi 14 et mardi 19 mars| 15h00 | Cinéma LUX

Populaire

Voir ci-après.

de Regis Roinsard, français, 2012-1h51. Voir le résumé de ce film dans les pages « A l’affiche ».

Du 27 février au 19 mars

Tarifs : 4 € (collation offerte) ; 3 € pour les groupes

De Michael Cimino, américain (vostf), 1981-3h39.

Transat Projects >

Cycle/Stage/Week-End Billy Wilder La Porte du paradis La Mort en direct

de Bertrand Tavernier, britannique, français (vostf), 19802h08. Avec Romy Schneider, Harvey Keitel, Harry Dean Stanton. Pour le détail sur ces films, voir les pages « A l’affiche » et les grilles horaires pour les jours et heures de passage.

La Rencontre du mois

Jeudi 14 mars | 20h40 : rencontre avec le réalisateur Serge Garde et le producteur Bernard de la Villardière à l’issue de la projection du film Outreau, l’autre vérité.

Breaking Ground

Jeudi 14 février| à partir de 20h45| Cinéma LUX Breaking Ground, c’est 60 ans de cinéma expérimental autrichien en 10 programmes, conçus par Brent Klinkum. Transat Projects, ex-Transat Vidéo vous propose deux de ces programmes. Breaking Ground propose un nouveau regard sur soixante années d’expérimentations cinématographiques en Autriche. Des grandes œuvres formelles de Peter Kubelka, Martin Arnold et Peter Tscherkassky, à la radicalité performative des actions de Valie Export ou encore Mara Mattuschka, jusqu’aux nouvelles perspectives qu’ouvrent les technologies numériques, Breaking Ground couvre l’ensemble des techniques et des «genres» expérimentaux développés entre 1955 et 2010.


En présence de Brent Klinkum, commissaire du programme, et de Gerald Weber (Sixpack film, Vienne). Programme 1 : Action ! (79’) Action ! réunit une sélection volontairement éclectique de propositions artistiques et constitue une parfaite introduction à ce que sont devenus les maîtres mots du cinéma expérimental autrichien. Film ist. 1 – Bewegung und Zeit, Gustav Deutsch (2002, 15’) Schönberg, Gerhard Ertl (1990, 3’) Yes? Oui? Ya? , Thomas Draschan (2002, 4’) Mirror Mechanics, Siegfried A. Fruhauf (2005, 7’) Subrosa, Karoe Goldt, (2004, 3’) Arnulf Rainer, Peter Kubelka (1960, 6’) Die Geburt der Venus, Birth of Venus Moucle Blackout (1970-72, 5’) Sunset Boulevard, Thomas Korschil (1991, 8’) Wisla, Josef Dabernig (1996, 8’) Body Politics, Valie Export (1974, 3’) Instructions for a Light and Sound Machine, Peter Tscherkassky (2005, 17’) Pause Programme 2 : Here’s Looking at You (79’) Des lumières de la scène aux merveilles de la reproductibilité, la programmation Here’s Looking at you explore la notion d’intimité à travers une remarquable sélection de genres et techniques cinématographiques. Ici, les artistes utilisent l’autoportrait, la narration fictionnelle et documentaire, la performance, l’animation ou encore la chorégraphie pour se poser cette question essentielle au cinéma : Qui regarde qui ? Neon, Nik Thoenen & Timo Novotny (2003, 5’) Legal Errorist, Mara Mattuschka & Chris Haring (2005, 15’) Spucken, Friedl vom Gröller, 2000, 2’) Tarifs habituels du cinéma pour le film.

Les Rendez-vous du Jeudi > Transat Projects Association professionnelle de conception, conseil et réflexion autour de l’image en mouvement, sans lieu propre de diffusion. A partir de 20h00, venez à la rencontre de l’équipe de Transat Projects dans la cafétéria. Au menu, discussion avec l’équipe autour de ce nouveau nom et du projet La Ligne - université éphémère du regard. Bar & restauration possible sur place.

Soirée Taïwanaise

Vendredi 15 février | à partir de 19h30 | Cinéma LUX Une soirée proposée en collaboration avec l’association Normandie-Taïwan. Avec le soutien du Ministère de la Culture de Taïwan R.O.C. A partir de 18h30 : en cafétéria, ateliers de découverte et d’initiation à l’art du thé (avec Ji-Hua Chauvi) et à la calligraphie chinoise (avec Ting Ting Bloquel) ; en-cas visuels et gustatifs. 21h00 : Poussières dans le vent (Lien Lien Fong Chen) de Hou Hsiao Hsien, taïwanais (vostf), 1986-1h49. Taïwan, 1965. Deux amis d’enfance décident de quitter leur village de montagne pour aller travailler à Taipei et, pour l’un d’entre eux, de poursuivre ses études aux cours du soir... «Poussières dans le vent synthétise magnifiquement ce sentiment où la perte est à la fois inconsolée et déjà lointaine.» (Critikat.com) «Poussières dans le vent conclut le cycle autobiographique de HHH dont il constitue le sommet, à la fois plus émouvant et plus gracieux, plus souverain dans sa forme, aussi.» (Les Inrockuptibles) Tarifs habituels du cinéma pour le film. Contact association Normandie-Taïwan : tingtingbloquel@numericable.fr


Passages de témoins # 4 >

L’Avant Festival : Street Art

Mardi 19 février| à partir de 20h00 | Cinéma LUX Une soirée proposée avec la complicité de la ville de Caen et de la librairie Eurekastreet. 20h00 : Table ronde animée par Rémi David, Délégué général du festival Passages de Témoins, en présence de Miss.Tic (poète et plasticienne), Patrick Le Fur (directeur de la collection «Opus délits» pour Critères Editions) et Sane2 (artiste caennais co-fondateur du collectif Aero), trois spécialistes du Street Art, ce nouveau mode d’expression réalisé dans la rue et dans les espaces publiques. 21h15 : Dédicaces 21h45 : Faites le mur ! (Exit Through the Gift Shop) De Banksy, américain, britannique (vostf), 2010-1h27. Avec Shepard Fairey, Space Invader, Joshua Levine. On connaît Banksy, le graffeur anglais, pour ses œuvres qui mêlent l’humour sarcastique aux symboles contemporains dans un effet percutant et intelligent, ou pour leur aspect toujours politique qui appelle à la défense de l’environnement, à la liberté individuelle, et dans l’ensemble à la joyeuse anarchie. Malgré tout, il fait partie de ces rares artistes cultivant l’anonymat et ayant réussi à le conserver. Le film ne lève pas le voile sur sa mystérieuse identité car il s’agit en réalité d’un  «documenteur», aussi réussi que ses pochoirs, efficace, drôle, dense, informatif, avec pléthore d’images inédites sur l’univers du Street Art. Tarifs habituels du cinéma pour le film. Restauration possible sur place entre la table ronde et le film. Prochain rendez-vous, vendredi 12 avril autour de la poésie : table ronde, lectures et film (Poetry, de Lee Chang-Dung) faites le mur !


Les Rendez-Vous du Jeudi >

La Corée vue en courts

Jeudi 21 février | à partir de 19h30 | Cinéma LUX Programme de courts métrages suivi d’une rencontre avec la réalisatrice sud-coréenne Jumi Yoon et d’en-cas visuels et gustatifs dans le hall.

Subway sleepers

Documentaire de Laurent Ménochet, français, 2012-36’ Dans les métros de Corée du sud, de nombreuses personnes passent quotidiennement. Dans ce passage, il y a des visages, des dormeurs plus ou moins assoupis, des figures que l’on rêve étourdies de silence. Où vont-ils, entre deux visages ? Au bord d’un bois perdu d’absence ? Mais la nuit entre, au bord de tout...

Vane

Film d’animation de Jumi Yoon, français, 2009-7’. Un garçon méchant, Vane vit avec sa mère. Un jour un rat se transforme en Vane lorsqu’il est absent.

Conte de faits

Film d’animation de Jumi Yoon, français, 2011-4’. Nana, une fille de 5ans qui vit dans une maison close en Corée, veut s’écharper la réalité en s’imaginant son monde fantastique.

Pêche de nuit (Night fishing)

de Park Chan-kyong et Park Chan-wook. Corée du sud (vostf), 2011-32’. Un homme avance dans le brouillard. Arrivé près d’une rivière, il s’arrête et installe ses cannes à pêche. Soudain, il attrape une jeune femme drapée dans un linceul blanc qui va le conduire dans une étrange aventure jusqu’au royaume des ténèbres. PAF : 3 € projection seule ; 7 € avec dégustation. Retrouvez Jumi Yoon le samedi 23 février à 17h dans le hall du cinéma LUX pour une démonstration et une initiation à la peinture sur verre.

Deuxième chance

Lundi 4 mars | à partir de 18h30 | Cinéma LUX «Il n’échappe à personne que l’offre de cinéma est depuis longtemps prolifique. Des films en quantité chaque semaine occupent les affiches sans savoir combien de temps ils y resteront. Inutile de s’en plaindre mais la question demeure de savoir combien d’entre eux subissent la loi de la concentration en disparaissant sans laisser de traces. Ce nouveau rendez-vous se propose donc modestement de revenir sur quelques films récents qui, selon nous, n’ont pas eu l’audience qu’ils méritent. Pas vus, peu vus ou mal vus, ils n’ont fait que passer. Voilà pourquoi nous leur offrons cette deuxième chance un lundi par mois, avec une projection unique suivie d’une discussion menée à la cafétéria du LUX. Exceptionnellement, la restauration sera ouverte ce lundi soir pour vous permettre de participer au débat autour d’une bonne table.» (David Vasse)

Tokyo Park

de Shinji Aoyama, japonais (vostf), 2012-1h59. Koji, jeune étudiant photographe, accepte un jour la commande d’un client qui lui demande d’espionner son amie. Cette mission va bouleverser sa vie et changer son rapport avec les femmes, notamment celles qui lui sont proches : Miyu, son amie d’enfance et confidente et Misaki, la fille de sa belle-mère. «Le plaisir de découvrir le nouveau film de Shinji Aoyama se double d’une délectation particulière, fréquente dans son oeuvre mais cette fois plus discrète donc plus intrigante : le plaisir de s’égarer dans une composition cinématographique aux éléments prégnants et mouvants, mobiles et immobiles, morts et vivants (et parfois les deux ensemble).» (Cahiers du Cinéma) Projection suivie d’un échange en cafétéria avec David Vasse (enseignant, essayiste et critique de cinéma). Tarifs habituels du LUX. Restauration possible sur place.


Cycle/Stage/Week-End Billy Wilder

Du 13 février au 19 mars Les Films Pour le détail sur ces films, voir les pages « A l’affiche » et les grilles horaires pour les jours et heures de passage. Retrouvez également tous les détails sur le cycle et le stage dans la brochure éditée à cette occasion. Du 13 au 19 février Certains l’aiment chaud (Some Like It Hot) (1959-2h01) Du 13 au 26 février Assurance sur la mort (Double Indemnity) (1944-1h47) Du 20 au 26 février L’Odyssée de Charles Lindbergh (The Spirit of St. Louis) (1957-2h15) Du 20 février au 5 mars La Vie privée de Sherlock Holmes (1970-2h05) Du 27 février au 5 mars Avanti ( 1972-2h24) Du 6 au 19 mars Boulevard du crépuscule (Sunset Boulevard) (1950-1h50) Le Gouffre aux chimères (1951-1h51) La Scandaleuse de Berlin (A Foreign Affair) (1949-1h56) Samedi 16 mars à 10h00 Sept ans de réflexion (1955-1h45) Dimanche 17 mars à 14h30 La Garçonnière (1960-2h05) Stage d’analyse filmique & Week-End Billy Wilder Samedi 16 et dimanche 17 mars | Cinéma LUX Le temps d’un week-end alternant projections de films et séances d’analyse

filmique, ce stage propose d’explorer les principaux aspects du cinéma de Billy Wilder, à travers l’étude de séquences variées et représentatives. Stage d’analyse filmique animé par Youri Deschamps (rédacteur en chef de la revue Eclipse, conférencier, animateur et programmateur de ciné-clubs). Déroulement Samedi 16 mars 09h30 : Accueil des participants 10h00 : Sept ans de réflexion (projection ouverte au public) 11h45 : Temps d’analyse (réservé aux stagiaires) 13h : Pause (repas possible sur place) 14h30 : Le Gouffre aux chimères (projection ouverte au public) 16h30 : Temps d’analyse (réservé aux stagiaires) 19h : Pause (repas possible sur place) 20h30 : Boulevard du crépuscule (projection ouverte au public) Projection suivie d’une rencontre/débat avec Youri Deschamps (ouverte au public) Dimanche 17 mars 10h : La Scandaleuse de Berlin (projection ouverte au public) 12h00 : Temps d’analyse (réservé aux stagiaires) 13h : Pause (repas possible sur place) 14h30 : La Garçonnière (projection ouverte au public) 16h45 : Temps d’analyse (réservé aux stagiaires) 18h30 : fin du stage Pratique Toutes les projections du cycle et du stage sont ouvertes au public ;


En dehors du débat qui suit la séance du samedi 16 mars au soir, les temps d’analyse sont réservés aux stagiaires ; Tarifs habituels pour les films ; Tarifs pour le stage (tous les films + temps d’analyse) : 50 € (tarif normal), 40 € (tarif réduit), 30 € (étudiants en arts du spectacle) ; Tarif par repas : 10 € (inscription nécessaire) ; Inscriptions et renseignements au 02 31 82 29 87.

Prenez dates Le CDN s’invite au LUX >

Bohringer père & fille

Jeudi 21 mars | 20h00 | Cinéma LUX Avec la complicité du CDN, à l’occasion des représentations de J’avais un beau ballon rouge, une pièce de Angela Dematté mise en scène par Michel Didym (18 au 22 mars au Théâtre des Cordes) Projection du film C’est beau une ville la nuit suivie d’une rencontre exceptionnelle avec Richard et Romane Bohringer.

Ciné Tango #7

Vendredi 22 mars | à partir de 19h30 | Cinéma LUX Une soirée proposée avec la complicité de l’association Tempo Tango.

boulevard du crépuscule

1ère Partie : Désir d’Abrazo Docu. de Maurice Amaraggi et Françoise Lerusse, belge, 2012-0h52. Entracte : Restauration à prix doux avec les meilleurs empanadas (La recette est signée de l’ami argentin Martin Suaya) 2ème Partie : Tango libre de Frédéric Fonteyne, français, 2012-1h37. Avec François Damiens, Sergi López, Jan Hammenecker. Projection suivie d’une rencontre avec le réalisateur Frédéric Fonteyne. La soirée s’achèvera en Milonga  dans le hall : Le tango dansé par les tangueros et tangueras de la région avec TempoTango. Tarifs soirée : 7 € en prévente ; 8 € sur place ; tarifs habituels du cinéma film/film.


L’Affiche Italienne

Du 20 mars au 16 avril Comme chaque année, le LUX propose une plongée dans le cinéma italien : l’occasion de découvrir de nouveaux films, de revisiter quelques classiques et de mettre en place des animations autour de la culture italienne. En collaboration avec l’APIAC (Association des professeurs d’italien de l’académie de Caen) et le service Europe et international du Conseil Général du Calvados. Les Films de l’actualité La Belle endormie (La Bella Addormentata) de Marco Bellocchio Diaz (Diaz - Don’t Clean Up This Blood) De Daniele Vicari Mon père va me tuer (È stato il figlio) De daniele Cipri, italien Les Equilibristes (Gli Equilibristi) De Ivano De Matteo Scialla ! De Francesco Bruni

Soirée à l’italienne Jeudi 28 mars | 20h15| Cinéma LUX Scialla ! De Francesco Bruni Projection suivie d’une dégustation de spécialités et de boissons italiennes, vendues à prix doux, & accompagnement musical dans le hall (Avec l’association Realital). Ciné-Débat > L’Italie face au terrorisme Jeudi 4 avril | 20h15| Cinéma LUX Projection du film Piazza Fontana de Marco Tullio Giordana suivie d’une rencontre-débat avec Eric Valmir, journaliste à France Inter.

Les Classiques L’Innocent (L’Innocente) de Luchino Visconti Larmes de joie (Risate di gioia) de Mario Monicelli Au nom du peuple italien (In nome del popolo italiano) de Dino Risi CinéClub en LVE > L’Italie et les années de plomb Mardi 26 mars | 20h00 | Université Salle Pierre Daure Avec la complicité du CDN, à l’occasion des représentations de J’avais un beau ballon rouge et les départements d’enseignement de l’Université. Projection de Buongiorno, notte de Marco Bellocchio, suivie d’un échange avec les membres du CinéClub et un enseignant. La belle endormie


HORS LES MURS Le Cinéma LUX à l’Université

En collaboration avec les Services Culturels de l’Université. Ciné-Musique > Rude Boy Story Tour Mardi 12 mars | à partir de 20h00 | Amphi Daure (Université Campus 1) Une soirée proposée avec la complicité de l’association Rast’Art. Concert (20h00) : Judah Brownny & Jahrmony Band (Gagnant du tremplin Ras’Art 2012) Film (21h00) : Rude Boy Story Documentaire de Kamir Meridja, français, 2011-1h25. avec le Dub Inc. Le parcours musical atypique du groupe de reggae français Dub Inc: une bande de potes qui construit sa route hors des sentiers battus, en prônant l’indépendance et l’autoproduction, loin des circuits médiatiques traditionnels. Un combat au quotidien avec ses bons et ses mauvais moments, racontés par Kamir Meridja, qui les a suivis caméra au poing pendant deux ans, en tournée, en studio et dans leur quotidien. On croise également Mike de Sinsemilia, David de Babylon Circus, Amazygh Kateb de Gnawa Diffusion, Tiken Jah Fakoly et bien d’autres. Un témoignage précieux sur l’indépendance artistique dans les années 2000. Projection suivie d’un échange avec le réalisateur Kamir Meridja. Tarif : 5 € la soirée.

Plux loin encore !

Le Cinéma Lux coordonne la programmation des salles classées art et essai suivantes :

Le Cabieu à Ouistreham (1 écran) 5, Avenue Michel Cabieu Programme : 02 31 97 39 52 / www.cinemalecabieu.fr L’Entracte à Falaise (1 écran) 7, rue de la Pelleterie Programme : 02 31 90 50 60 / www.falaise.fr Le Foyer à Douvres la Délivrande (1 écran) Chemin du bord Programme : 02 31 37 34 34 / http://cinefoyer.free.fr Le Trianon à Lion Sur Mer (1 écran) Boulevard du Calvados Programme : http://lionsurmer.cine.allocine.fr

rude boy story


SUR LES MURS

La Plus Petite Salle de cinéma du Monde

Expositions

Du 3 février au 2 mars Tous les jours (sauf lundis) de 18h00 à 22h00

Dakar Street

Dans les dédales du cinéma, un recoin, un fauteuil, un écran pour découvrir, en toute intimité, des œuvres inédites et singulières en lien avec l’actualité de nos salles et celle de nos murs… (Accès libre)

Dakar Street

Vidéos en boucle en lien avec l’exposition dakar street Toute sortie est définitive de Laurent Gaillardon (8’) est un documentaire sur les cinémas de Dakar, qu’ils soient à l’abandon ou encore en activité. Dakarapide, reloaded de Tiziana Manfredi et Marco G Lena (8’) est une vidéo rythmée pleine de secousses beat et de couleurs groovy sur les bus de ville populaires de Dakar, les «Dakarapides».

Dans ses halls et ses couloirs, le Cinéma Lux expose en permanence des appareils de cinéma (caméras et projecteurs), accueille des œuvres liées à son actualité et profite également des collections de ses partenaires… N’hésitez pas à déambuler avec ou sans ticket pour les salles… Photographies de Laurent Gaillardon & Benjamin Genissel Du 3 février au 2 mars Rage de Laurent Gaillardon et Dakar Street photography de Benjamin Genissel évoquent, à travers des murs jonchés d’affiches électorales dégradées et une mosaïque de nombreuses scènes citadines, ce qu’est la Ville, à savoir un grand territoire urbain, qui fourmille de ses nombreux habitants et des multiples aspects d’une cité en marche : Dakar. Découvrez également les vidéos en lien avec l’exposition dans la Plus Petite Salle de cinéma du Monde


Images à tort et à travers

Photographies des residents du foyer de vie fontaine bouillante A partir du 3 mars Le Foyer de Vie «Fontaine Bouillante» de Sainte-Mesme dans les Yvelines est un établissement géré par l’APAPHPA (Association pour l’Accueil des Personnes Handicapées et Personnes Agées). Pratiquer l’art de la photographie permet aux personnes en situation de handicap mental et psychique de contourner leurs appréhensions, de prendre des risques et de s’exposer aux regards et aux critiques des autres. Cette activité les confronte à une remise en question et par le biais des concours et expositions, une mise en valeur de leur travail. Cet état d’esprit partagé par le groupe apporte une dynamique qui encourage chacun d’entre à se dépasser dans son quotidien. Le jeudi 21 mars à partir de 18h30, retrouvez en cafétéria à l’occasion d’un «Rendez-vous du Jeudi» les résidents et leur éducateur Eric Kramp. Après la présentation de leur travail, témoignages de résidents et discussion sous forme de questions/réponses. images à tort et à travers


VIDEO CLUB

BOUTIQUE

Le vidéoclub du Lux, véritable repère des cinéphiles depuis 1996, avec ses 1500 références DVD, de Méliès à Bergman, du cinéma Bolywood au cinéma Blaxploitation, raretés, films cultes, films d’auteurs ou de genre …

La boutique du Lux, c’est 10 000 affiches à la vente, DVD, ouvrages sur le cinéma à petits prix (Film Noir, Kubrick, Antonioni…), revues (Eclipses, Les Cahiers du cinéma, Positif), musiques de film (vinyls ou CD), jeux optiques, flipbooks, figurines, cartes postales, stéréoscopes ou zootropes, avec le concours de LA CINEMATHEQUE FRANCAISE, de L’INSTITUT LUMIERE et d’HEEZA.

NOUVEAU : une borne à disposition sur place pour affiner vos recherches de films (avec fiches techniques, bandes annonces, liens…) Nouveautés DVD locations Take shelter (Nichols) Bellflower (Glodell) Oslo, 31 aout (Trier) Bullhead (Roskam) De rouille et d’os (Audiard) Moonrise kingdom (Anderson) La derniere piste (Reichardt) Le cheval de Turin (Tarr) Le Lorax (Renaud & Balda) Les pirates, bons à rien mauvais en tout (Lord & Newitt) Gamines (Faucher) Millenium : les hommes qui n’aimaient pas les femmes (Fincher)

Gros plan sur le coffret DVD : « Cinéphiles de notre temps » 6 heures de programme + 9 heures de bonus ! 3 ans de préparation et 30 ans de rencontres, les perles rares d’une histoire amoureuse et troublante entre la France et le cinéma. Une sélection d’extraits de films, images d’archives, photographies, courts-métrages rares, bandes annonces. Des témoignages inédits de grands noms du Cinéma. Contient 3 DVD, 1 CD, un livre. 49,00 euros.

take shelters : nouveauté dvd et blu ray


CAFETERIA

Un nouveau rendez-vous hebdomadaire et une carte des vins. Les Rendez-vous du Jeudi Chaque semaine, nous vous donnons rendez-vous en cafétéria le jeudi en début de soirée. Au gré de l’actualité cinématographique, des expositions, des animations en salles mais aussi des sollicitations de nos partenaires, venez participer ou assister à un Quizz cinéma, à une émission de radio,à des projections débats, des rencontres (artistes, porteurs de projets...), ou encore des vernissages d’exposition, des dégustations... Cafétéria, Boutique et Vidéoclub restent ouverts. La Carte des Vins A partir du vendredi 8 février (soirée Oenologie!), le LUX s’associe à la cave Le Rouge & le Blanc pour vous proposer une carte des vins. Cette carte sera renouvelée tous les 6 mois environ et donnera lieu à un «jeudi dégustation». 3 Rouges Côte du Rhône Bio: AOP « Crozes Hermitage » Loire Bio | AOP « Chinon » Languedoc Bio | AOP « Faugères » 2 blancs Alsace Bio | AOP « Gewurztraminer » Centre Loire | AOP « Quincy »

La restauration à la cafétéria est possible à toutes les heures d’ouverture ci-contre. Tartines bio, soupes, assiettes diverses...

PRATIQUE Téléphone

02 31 820 920 Horaires

Fermé le lundi Mardi au Samedi : 13h30-22h Dimanche : 13h30-20h Tarif avec adhésion (coût 15 €, premier film gratuit, année suivante : 7,60 €) 1 film 24h 2,50 € 1 film 48h 3,00 € 2 films 24h 4,50 € 2 films 48h 5,50 € 3 films 24h 6,50 € 3 films 48h 7,60 € 1 film / 1 sem. 6,10 € - 10ème film gratuit - invitations en séances privées -10% sur commandes et achats de films

Tarif sans adhésion 1 film 24h 1 film / 1 week-end

3,00 € 4,50 €


Ă la merveille - terence malick


15H00

10H45 14H45 13H45

L'OGRE DE LA TAIGA PORTRAIT DE FAMILLE

PASSAGE DE TEMOINS

SOIREE TAIWANAISE

J 14

20H45

V 15

21H00

18H00

16H00 21H40

15H50 19H00

S 16

10H50 16H20

11H00 21H40

19H30

11H10 15H45 17H45 19H45

13H50 17H30 21H45

D 17

13H45

14H10 17H10

20H10

19H30

15H20

13H45 17H40 19H40

17H30 21H30

L 18

13H45

21H50

17H30

13H50 15H50 17H50 21H45

13H45 15H20 19H50

17H15

15H40

19H15

21H30

19H40

L 18

M 19

20H00

21H40

15H00

13H45 15H45 17H45 19H45

15H50 21H20

13H50 17H50

19H50

17H40

M 19

horaires en gras : séances sous titrées à destination des sourds et malentendants

horaires en italique : petite salle

M 13

16H00 YOSSI

TRANSAT PROJECTS

15H45 19H30 SHADOW DANCER

17H15 19H45

16H40

14H30 16H40 18H40

15H50 17H50 19H50 21H50

PASSION

RENOIR

13H45 17H50 19H50 21H45

15H45 21H00

15H40 21H40

14H00 17H40 21H30

14H15 19H50

HITCHCOCK

14H30 19H40

13H45 17H45

13H45 19H40

GOODBYE MOROCCO

18H00

18H20

14H10

19H15

17H45

21H50

D 17

LA FILLE DE NULLE PART

15H50

13H45 21H50

S 16

14H50

21H45

11H00 21H40

V 15

CERTAINS L'AIMENT CHAUD

ASSURANCE SUR LA MORT

7 PSYCHOPATHES

J 14

M 13

février


17H40

17H45

HITCHCOCK

J 21

V 22

S 23 horaires en italique : petite salle

M 20

19H30

14H30 15H40 PORTRAIT DE FAMILLE LA COREE VUE EN COURTS

10H45 17H20

14H10 15H30

17H40

PINOCCHIO

18H10

19H40

16H20

18H00

21H45

13H45 15H40 19H40

21H30

19H30

17H30 21H15

11H00 14H10 19H00

L'OGRE DE LA TAIGA

21H40

13H45 17H45 21H40

19H50

17H00 19H15

14H30 21H15

21H40

S 23

10H30 14H20

YOSSI

LA VIE PRIVEE DE SHERLOCK HOLMES

SHADOW DANCER

RENOIR

PASSION

15H40 19H45

17H30

19H00

GOODBYE MOROCCO

11H00 15H50 19H40

15H30 21H15

11H30 17H10 19H15

ELEfANTE BLANCO

L'ODYSSEE DE CHARLES LINDBERG

15H50 19H40

11H00 16H45 21H15

21H00

LES CHEVAUX DE DIEU

ASSURANCE SUR LA MORT

ANTIVIRAL

V 22 15H40 21H50

J 21 13H45 21H50

M 20

février NOVEMBRE

D 24

13H50

16H10

21H30

13H45

15H30

15H45 19H50

17H50

17H15

17H40 19H40 21H40

14H00 19H15

21H45

D 24

L 25

L 25

14H00 16H10

10H30 15H50

10H50

11H00 15H40 19H45

21H15

21H45

17H50

11H30 14H10 19H50

17H00 21H50

19H15

13H45 17H40

M 26

M 26

10H30

14H00 15H50

14H00

17H40

19H30

11H10 13H50 21H30

15H10

17H30

21H50

17H50 19H50

11H00 15H40 20H00

11H30 22H10


21H45

20H15

LA PORTE DU PARADIS

2 E CHANCE TOKYO PARK

J 28

V1

10H45 13H50

10H30 15H50

14H00

11H30 15H40 19H40

18H00

S2

13H45 16H20

10H45

14H00 17H50 20H00 21H50

15H20

11H10 15H50 21H30

18H00

11H00 19H30

14H10 19H40

21H45

S2

horaires en italique : petite salle

M 27

14H00

10H45 13H45

10H45 14H10 PINOCCHIO LA FOLLE ESCAPADE + JEU

10H30 15H20

10H30 16H15 L'OGRE DE LA TAIGA

LES MONDES DE RALPH 3D

14H00

LES MONDES DE RALPH 2D

14H00

16H20

11H30 16H00 19H50 21H40 ERNEST ET CELESTINE

WEEK END ROYAL

LA VIE PRIVEE DE SHERLOCK HOLMES

15H50 17H40 19H30 21H20

17H00 20H00 22H00

14H15 21H45

PASSION

RENOIR

13H45 16H00 22H00

17H50

11H30

GOODBYE MOROCCO

10H00

19H45

18H00

16H10 19H45

ELEfANTE BLANCO

21H30

19H00

11H00 17H30

17H00 11H00 17H30

21H15

18H10

V1

LES CHEVAUX DE DIEU

AVANTI

ANTIVIRAL

J 28

M 27

février / mars

D3

13H50 15H45

15H30

16H00 17H50 19H40 21H30

20H30

13H50 18H30

16H30 19H30

13H45 17H20

21H30

D3

L4

18H30

10H45 13H45

10H30 15H20

14H10

11H30 18H10 20H00

14H00

15H45

11H00 19H45

16H30

16H10 21H40

21H50

21H00

L4

M5

13H50 16H45

10H30 16H00

14H15

10H45

14H10 18H20 20H10 22H00

19H10

10H15

15H30 17H15 21H45

11H30 19H45

17H30

21H30

M5


11H30 16H10 18H00 19H50

12H00 16H00 17H50 19H40 WEEK END ROYAL

10H45 13H50

10H30 16H00 10H45 13H50

J7

16H10 13H50

M6

L'OGRE DE LA TAIGA PINOCCHIO

S9

10H45 13H45

16H15

11H00 15H45 19H45 21H45

13H50 19H50

21H50

21H40

D 10

15H50

14H00 18H10 20H00 21H50

13H50 17H40

16H00

19H40

15H40

19H30

21H50

13H45 17H30 21H40

D 10

Mardi 12 mars | 20h00 | université Ciné-musique | RUDE BOY STORY TOUR

horaires en italique : petite salle

V8

10H30

14H00

14H00

14H10

16H10 18H00 19H50

11H30 21H40

18H00

14H00

19H50

LES MONDES DE RALPH

ERNEST ET CELESTINE

15H30 19H30

14H00

17H30

21H30

17H15 21H30

21H20

17H40

14H00 17H20

21H40

THE SESSIONS

LA SCANDALEUSE DE BERLIN

LA PORTE DU PARADIS

POPULAIRE

PASSION

LE GOUFFRE AUX CHIMERES

ELEfANTE BLANCO

DANS LA BRUME

LES CHEVAUX DE DIEU

21H20

15H50 19H10

17H40

22H00

BOULEVARD DU CREPUSCULE

A LA MERVEILLE

ANTIVIRAL

11H00 17H10 19H20

S9 11H00 15H20 17H30 19H40

V8 11H00 15H30 17H40 21H50

J7

M6 13H45 15H30 19H40 21H50

mars NOVEMBRE

L 11

14H15 16H10 19H50 21H40

15H50 18H00

17H40

13H50

19H45

20H00

21H50

13H45 17H50 22H00

L 11

M 12

M 12

15H50 17H40 21H40

16H00 20H00

21H50

14H00

18H30

19H30

13H45

14H10 16H20 17H50 21H00


18H10

OUTREAU L'AUTRE VERITE

10H45 13H45 PINOCCHIO

WEEK END BILLY WILDER

J 14

V 15

14H00 15H50 19H30

18H30

17H50 21H50

20H10

17H40

13H45

S 16

10H00 14H30 20H30

10H45 15H30

17H10 19H00

16H15 18H00

16H30 19H40

13H45

D 17

10H00 14H30

10H45 13H50

17H40 21H10

19H30

19H00

10H00

18H00

21H50

L 18

14H15 18H50

14H00

15H40

19H40

17H00

21H50

20H40

19H15

17H15

17H30

14H30 21H40

L 18

M 19

14H00 17H40 21H15

15H50 21H20

17H10 21H10

15H00

19H30

17H00

19H30

14H30 19H00

M 19

horaires en italique : petite salle horaires en gras : séances sous titrées à destination des sourds et malentendants

M 13

14H00 18H50

15H20 17H10 19H00 WEEK END ROYAL

20H40

13H45 17H40

11H10 20H00 TU SERAS SUMO

OUTREAU L'AUTRE VERITE + RENCONTRE

17H20 21H30

13H50 19H10

15H00

20H40

19H20

THE SESSIONS

LA SCANDALEUSE DE BERLIN

LA PORTE DU PARADIS

POPULAIRE

15H40

LA MORT EN DIRECT

14H30

14H40

LE GOUFFRE AUX CHIMERES

15H30 20H50

20H50

21H20

16H40

10H15 16H50 20H50

DJANGO ENCHAINED

20H30

14H00 18H20 21H30

D 17

DANS LA BRUME

16H00

13H50 16H15 19H40

S 16

21H40

15H50

15H30 19H15 21H45

11H00 14H30 21H00

V 15

CHATRAK

BOULEVARD DU CREPUSCULE

A LA MERVEILLE

J 14

M 13

MARS


N째 175

PASSION un film de BRIAN DE PALMA

13/02 19/03 2012  

Caen • Lux

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you