Page 1

Cinéma OMNIA République – 28, rue de la République – 76000 ROUEN 7 SALLES CLASSÉES ART & ESSAI AVEC LES 3 LABELS " PATRIMOINE & RÉPERTOIRE ", " JEUNE PUBLIC ", ET " RECHERCHE & DÉCOUVERTE "  SALLE MEMBRE DU RÉSEAU « EUROPA CINÉMAS » 

LE JOURNAL – ÉDITION DE MARS 2014 – N°64 N°64 L’Edito L’Edito.

C’est un début d’année fracassant pour l’Omnia République… Notre niveau d’entrées a fait un bond exceptionnel nous propulsant parmi les meilleures performances nationales sur la carrière de certains films. La progression de notre fréquentation n’en finit pas de monter, monter ce qui pose d’ailleurs aujourd’hui de nouveaux problèmes problèmes pour nous… nous En effet, dans leur ensemble, les distributeurs de cinéma sont plutôt enthousiastes enthousiaste pour placer leurs principaux films dans nos salles, et cela entraîne parfois quelques soucis d’exposition des œuvres : embouteillage des titres sur nos écrans, séances parfois mal adaptées, turn-over rapide des films les plus fragiles, … Nous exploitons 7 salles, salles ce qui – dans un schéma normal d’exploitation art & essai – est un vrai luxe : mais la contrainte de multi-programmation multi programmation de ce cinéma, cinéma couplée au foisonnement des sorties d’exclusivités nationales, nationales nous oblige à composer chaque semaine avec des schémas de programmation extrêmement compliqués. Nous sommes dans un système pervers qui fait écho à notre volonté de vouloir vous proposer une actualité cinématographique riche en nouveautés. Mais c’est aussi notre rôle de vous montrer un maximum de films. C’est d’ailleurs ce qui explique la fidélité croissante du public à notre établissement. L’Omnia offre aujourd’hui un vrai choix de films et il est rare qu’un titre art & essai nous échappe. Quoi que ! En effet, l’accès l’accès aux films reste encore un vrai combat avec certains professionnels.. Le dernier exemple concerne le nouveau long métrage de Spike Jonze, « Her », dont la sortie est prévue pour le 19 mars. A l’heure où j’écris ces lignes, je ne sais pas si nous pourrons vous proposer ce film pourtant catalogué art & essai ! Nous avons saisi la Médiatrice du Cinéma car le distributeur a préféré miser sur deux multiplexes commerciaux à Rouen, un choix qui nous semble inadapté pour l’exploitation de cette œuvre d’auteur… C’est un cas qui devient de plus en plus rare, rare mais ill reflète bien la particularité pa de ce métier où la logique n’a pas toujours sa place. C’est la raison pour laquelle nous restons très vigilants, même si nous sommes heureux de constater le succès grandissant de l’Omnia. Hervé AGUILLARD, AGUILLARD directeur de l’Omnia

L’OMNIA RÉ RÉPUBLIQUE À ROUEN PARTICIPE AU PRINTEMPS DU CINÉ CINÉMA LES 16, 17 ET 18 MARS

1


LES SORTIES DU MOIS DE MARS 2014 A L’OMNIA

(sous réserve de modifications)

05 Mars Diplomatie de Volker Schlöndorff | Un week-end à Paris (VO) de Roger Michell | Arrête ou je continue de Sophie Fillières | Youth (VO) de Tom Shoval | La Bête Humaine de Jean Renoir (réédition 1938) 12 Mars Son Epouse de Michel Spinosa | Monuments Men (VO) de George Clooney | La Cour de Babel de Julie Bertuccelli | Les Chiens errants (VO) de Tsai Ming-liang | Blank city (VO) de Céline Danhier | L’enfant Lion de Patrick Grandperret (réédition 1992) | Les Amis animaux programme de courts métrages d’animation 19 Mars The Canyons (VO) de Paul Schrader | Wrong Cops (VO) de Quentin Dupieux | Les Vivants (VO) de Barbara Albert | Level five de Chris Marker (réédition 1997) 26 Mars Aimer, boire et chanter de Alain Resnais | Real (VO) de Kiyoshi Kurosawa | All about Albert (VO) de Nicole Holofcener | Gerontophilia (VO) de Bruce LaBruce | Sacro Gra (VO) de Gianfranco Rosi | Le fond de l’air est rouge de Chris Marker (réédition 1977) | la Quepa sur la Vilni ! de Yann Le Quellec

LE CALENDRIER MENSUEL DES ANIMATIONS ET ÉVÉNEMENTS

(sous réserve de modifications)

Une soirée spéciale Patrick Swayze avec « Ghost » et « Dirty Dancing » le mardi 4 mars… A l’occasion de la restauration numérique de deux grands films populaires de la fin des années 80, « Ghost » et « Dirty Dancing », l’Omnia propose une soirée hommage au comédien Patrick Swayze le mardi 4 mars à partir de 19h30... L’occasion de revoir ainsi sur grand écran le cultissime « Ghost » de Jerry Zucker tourné en 1990 (avec Patrick Swayze et Demi Moore) ainsi que le célèbre « Dirty Dancing » d’Emile Ardolino tournée en 1987 (avec Patrick Swayze et Jennifer Grey), deux comédies sentimentales cultes dans lesquelles la bande musicale et les numéros dansants comptent beaucoup. Ces deux films ont d’ailleurs contribué à la notoriété du comédien Patrick Swayze, mettant l’accent sur son côté glamour contrebalançant ses autres rôles plus virils dans les films « Point Break » ou « Road House »… Il va s’en dire que cette soirée spéciale du 4 mars à l’Omnia devrait attirer un public majoritairement féminin mais ce sont surtout les nostalgiques de la grande époque Patrick Swayze - filles ou garçons - qui devraient être au rendez-vous !

 Mardi 4 Mars à 19h30 – Forfait deux films : 11,00 € / 8,00 € (-26 ans) 2


COLINE SERREAU invitée de l’Omnia le 5 mars pour son nouveau film « Tout est permis » Coline Serreau sera l’invitée exceptionnelle de l’Omnia le 5 mars : la célèbre cinéaste vient en effet animer en soirée un débat autour de la projection e son dernier film " Tout est permis ", un documentaire original sur fond de prévention routière... Avec " Tout est permis ", Coline Serreau s'intéresse au permis de conduire à points, instauré en France depuis plus de 20 ans, et surtout aux stages de récupération des points... Véritables lieux de mixité sociale et culturelle, les stages de récupération de points sont l’occasion pour les auteurs d'infractions d’y exprimer leur révolte mais aussi de se raconter. Les nombreux témoignages et images recueillis par Coline Serreau lors de ces stages, dressent un portrait tragi-comique de notre société où l’individualisme et les petites habitudes de chacun mettent en péril le bonheur de tous. Portrait à charge, mais regard complice, " Tout est permis " est un film réalisé aux quatre coins de l’Hexagone... La réalisatrice Coline Serreau signe avec " Tout est permis " son 3ème documentaire (après " Mais qu'est-ce qu'elles veulent ? " en 1975 et " Solutions locales pour un désordre global " en 2010)… Habituée des comédies populaires, la réalisatrice a notamment signé " Trois Hommes et un couffin " en 1985 (pour lequel elle remporta deux Césars), ainsi que sa suite " 18 ans après " en 2003. Elle a également remporté un César pour " La Crise " en 1993...

 Mercredi 5 Mars à 20h – Entrée aux tarifs habituels de la salle

« Les Prédateurs » au programme de la séance-culte de "Cinéma de Quartier" le 11 mars « Les Prédateurs » (1983), c’est un souvenir bizarre, ancré dans la mémoire de nombreux cinéphiles qui ont découvert le cinéma dans les années 80… Détesté par la critique et échec commercial malgré une projection à Cannes (hors compétition), ce film signé Tony Scott (petit frère de Ridley) gagna rapidement un statut de « film culte » bien mérité d’abord auprès des amateurs de rock, puis auprès de nombreux spectateurs en séances de rattrapage (vidéo, DVD, chaînes câblées)… Ce film fantastique ultra-esthétisant, énième variation autour du mythe de la Comtesse Bathory, évoque l’univers de vampires intemporels, réfractaires à la laideur du monde moderne… Sa séquence générique se déroule dans une boîte de nuit au son du groupe new wave Bauhaus, ce qui en fit une référence pour les branchés de l’époque et un film emblématique pour le mouvement « goth » (vampirisme + rock + histoire d’amour éternelle.) Erotisme chic de papier glacé, imagerie publicitaire, décadentisme british, « Les Prédateurs » offrait le flanc pour se faire battre, mais il transcende tous ses effets visuels tapageurs grâce à la sensualité et au pouvoir de fascination de ses interprètes (Catherine Deneuve sublime, David Bowie, Susan Sarandon) et de son romantisme sombre et sensuel… Difficile d’imaginer qu’après un tel film Tony Scott tournera trois ans plus tard le méga-succès populaire « Top Gun »… L’Omnia vous propose de vous replonger dans ce film décalé et kitsch au cours de son cycle " Cinéma de Quartier ", avec une copie d’origine en pellicule 35 mm, et en V.O. sous-titrée. Et pour respecter la tradition, le film sera présenté en salle en 1ère partie de programme.

 Mardi 11 Mars à 20h30 – Entrée : 5,50 € / 4,00 € (-26 ans) 3


Les enseignants mobilisés autour de la ressortie de « La Bête Humaine » de Jean Renoir En partenariat avec le Rectorat de Rouen, une action culturelle est mise en place à l’Omnia le 12 mars sous l’impulsion de la DAAC - Délégation Académique à l’Action Culturelle (dirigée par Philippe Thénot) avec le concours de Denis Talbot, responsable du domaine Cinéma-Audiovisuel. De nombreux enseignants sont sensibilisés à venir assister à la projection publique d’un grand film de répertoire qui servira d’illustration à des échanges autour du cinéma et de l’œuvre artistique… Le film choisi coïncide avec la ressortie en version restaurée du chef d’œuvre de Jean Renoir « La Bête Humaine ». Réalisé en 1938, ce film (avec Jean Gabin et Simone Simon) est l’adaptation du roman éponyme d’Émile Zola. Près de 50 enseignants sont ainsi invités à cette séance du 12 mars afin de les mobiliser à organiser des projections scolaires autour du film. La séance – ouverte aussi au grand public – sera présentée par Gaël Gallais, chargé de mission auprès de l’Académie de Rouen.

 Mercredi 12 Mars à 20h – Entrée : 5,50 € ou 4,00 € (-26 ans)

« Foto-Kino 2014 » : la coopération franco-allemande s’affiche à l’Omnia les 14 et 15 mars Dans le cadre de la coopération franco-allemande entre la Région Haute-Normandie et le Land de Basse-Saxe, la 11ème édition de « Foto-Kino » organisée autour du cinéma va se dérouler au cinéma Omnia durant 2 jours (les 14 et 15 mars) avec une séance destinée aux scolaires et plusieurs séances ouvertes au grand public... Cette manifestation qui est pilotée par l’équipe du Pôle Image Haute-Normandie vise à mettre en avant les échanges culturels entre la France, notamment la Normandie, et l’Allemagne. Voici le programme des 2 journées : Vendredi 14 mars à 10h : projection privée pour les lycéens haut-normands de « Gold », le western dramatique du cinéaste allemand Thomas Arslan, avec Nina Hoss dans le rôle principal. Vendredi 14 mars à 18h : projection publique d’un film inédit allemand réalisé en 2012, « Nordstrand », de Florian Eichinger. Samedi 15 mars à 14h : projection publique du film français « Suzanne » de Katell Quillévéré (sélection du jeune jury Kinema) - précédée de la diffusion d’un courtmétrage « Correspondances » (film d’atelier issu du dispositif Passeur d’Images). Samedi 15 mars à 19h30 : avant-première exceptionnelle d’une exclusivité allemande « Zwein Leben – D’une vie à l’autre » de Georg Maas, un thriller politique, historique et policier qui se double d’un drame familial.

 Vendredi 14 et Samedi 15 Mars – Entrée aux tarifs habituels de la salle (sauf pour la séance de « Suzanne » qui est libre et gratuite)

7 salles Art & Essai au cœur de Rouen

Pour tout savoir sur la vie de notre établissement, les animations, les films à l’affiche et leurs horaires, les événements, les tarifs, … Site internet : www.omnia-cinemas.com Facebook : www.facebook.com/omnia.rouen 4


« Loin du Vietnam » au programme du rendez-vous cinéma du NPA le 14 mars Afin de soutenir le peuple vietnamien dans l'épreuve éreintante de la guerre, des réalisateurs et intellectuels français répondent à l'appel des cinéastes Agnès Varda et Chris Marker… Ils décident de se réunir pour se faire les témoins d'un conflit qui ravage le pays dans les années 60. A leur façon, selon leur propre sensibilité, ils prennent tour à tour la parole. Le documentariste Chris Marker monte les images en 1967 pour en faire un film. Il donne ainsi la possibilité à un public élargi d'entendre la voix des contestataires... Le film mobilisa 6 réalisateurs (dont Lelouch, Resnais, …), 7 reporters, et 150 collaborateurs divers qui travaillèrent tous bénévolement et ne souhaitèrent pas signer individuellement les images ou les textes fournis à l'œuvre collective. On trouve dans ce film des documents sur la guerre elle-même, des témoignages et des interviews. Le style reportage, très affectif (Joris Ivens) alterne avec des épisodes plus distanciés, provoquant questions et réflexions, de portée plus intellectuelle (Jean-Luc Godard)… Ce document exceptionnel sera projeté le 14 mars à l’Omnia à la demande du NPA 76 qui organisera un débat à l’issue de la projection.

 Vendredi 14 Mars à 20h – Entrée : 5,50 € ou 4,00 € (-26 ans)

L’Absurde Séance revient le 20 mars avec un film-culte de Tobe Hooper… Ça va saigner ! Créée il y a plusieurs années à Rouen, "L’Absurde Séance" fait partie de ces rendez-vous que tout le monde attend, surtout ceux qui aiment le cinéma de genre, à savoir les films cultes mais aussi les séries B, les nanars, les films de zombies gores, les films de kung-fu ou de manga trash… Avec cette ambition : être une alternative aux sorties ciné traditionnelles. Depuis un mois déjà, une nouvelle association (Les K inutiles) est aux commandes de "L’Absurde Séance". Et pour son deuxième rendez-vous avec le public, les organisateurs ont choisi un film-culte à l’univers dérangeant et psychotique : « Le Crocodile de la Mort ». Réalisé en 1977 par Tobe Hooper (connu pour son macabre « Massacre à la tronçonneuse »), ce film est une production assez bancale qui a subi de nombreux problèmes de tournage (scénario modifié en cours, scènes ajoutées par la production, montage refait plusieurs fois, …). Petit film aux effets "gore" très grossiers, ce « Crocodile de la Mort » hyptonise pourtant par son climat glauque et hystérique… Il raconte l’histoire invraisemblable d’une jeune prostituée, expulsée du bordel où elle travaille, qui attérit dans un hôtel miteux situé en bordure des marais. Elle ignore que derrière la bâtisse, le propriétaire abrite un crocodile qu’il nourrit de la chair des intrus qui pénètrent dans son domaine après les avoir assassinés à coups de faux. Commence alors une nuit de cauchemar ! Une séance pour les fans d’émotions fortes où il ne sera pas interdit de rire…

 Jeudi 20 Mars à 20h – Entrée : 5,50 € ou 4,00 € (-26 ans) LES CARTES DE FIDELITE... POUR ALLER AU CINEMA A PETITS PRIX ! CARTE CINEMAPASSION 5 : 27,50€ 5 places non nominatives valables pendant 2 mois - Maximum 2 personnes par séance - Soit 5,50€ la place CARTE CINEMAPASSION 8 : 42,00€ 8 places non nominatives valables pendant 3 mois - Maximum 3 personnes par séance - Soit 5,25€ la place CARTE CINEMAPASSION 12 : 58,80€ 12 places non nominatives valables pendant 5 mois - Maximum 5 personnes par séance - Soit 4,90€ la place

5


L’Omnia accueille le Festival du Film Judiciaire pour les lycéens les 20 et 21 mars… Depuis 11 ans maintenant, le Rectorat de l’Académie de Rouen et la Cour d'appel de Rouen organisent conjointement un festival du film judiciaire à destination des élèves de première et terminale des lycées de la Seine-Maritime et de l’Eure. Cette manifestation est l’occasion pour les élèves et les enseignants de porter un regard sur la Justice, son fonctionnement et ses enjeux, et d’interroger la seule représentation de la justice dont disposent souvent les élèves, celle de l’image qu’en donnent le cinéma ou la télévision. Près de 2 600 lycéens de la Seine-Maritime et de l'Eure sont concernés par ce rendez-vous qui prévoit la projection dans quelques salles de la région de 2 longs métrages autour d’un thème, de discussions et rencontres avec des professionnels du cinéma et de la justice. Ces séances seront ensuite suivies de débats dans les lycées menés par des acteurs du monde judiciaire (magistrats, avocats, éducateurs de la Protection judiciaire de la jeunesse, policiers et gendarmes). Le thème retenu pour le festival 2014 est « Se faire justice ». Les 2 films choisis à l'appui de ce thème sont " Dans ses Yeux " (2010) de Juan José Campanella et " Coup de Tête " (1979) de JeanJacques Annaud. L’Omnia les projettera au cours de plusieurs séances scolaires qui accueilleront quelques 300 lycéens à chaque fois.

 Jeudi 20 et Vendredi 21 Mars à 9h30 et 13h30 – Entrée réservée aux scolaires

Le cycle « Mères & Filles au cinéma » revient le 24 mars avec un film de Sydney Pollack… Initié par Pascal Dupuy, professeur de Lettres et maître de conférences à l’Université de Rouen, le cycle « Mères / Filles au cinéma » explore les relations parfois complexes entre des personnages féminins à travers des films de fiction connus ou moins connus… Le 24 mars, c’est un film de Sydney Pollack « Propriété interdite » qui sera proposé au public. Tourné en 1966 par un S. Pollack encore débutant, ce film est l’adaptation d’une pièce de Tennessee Williams qui se situe dans le sud des Etats-Unis, pendant la crise économique des années 30 : un agent des chemins de fer, Owen Legate, est envoyé à Dodson, petite bourgade du Mississipi, avec pour mission de fermer une large partie des activités ferroviaires et de licencier du personnel. Il rencontre alors Alva Starr, jeune fille perdue et principal attrait de Dodson, et entame avec elle une relation amoureuse. Les deux amants devront alors échapper aux griffes de Hazel, la mère d'Alva, et au désir de vengeance des habitants… « Propriété interdite » est à découvrir le 24 mars à l’Omnia au cours d’une séance unique qui sera présentée par Pascal Dupuy.

 Lundi 24 Mars à 19h30 – Entrée : 5,50 € ou 4,00 € (-26 ans)

Du cinéma russe pour les scolaires et le grand public à l’Omnia le Mardi 25 Mars Dans le cadre de la semaine culturelle « Russie » organisée par la MJC Grieu de Rouen, une journée autour du cinéma russe est organisée à l’Omnia le mardi 25 mars. Au programme : à 9h30, projection pour les scolaires de « L’Italien » d’Andreï Kravchuck, un drame russe réalisé en 2005 - et à 20h, projection publique (5,50 € ou 4,00€) du film « Le Prisonnier du Caucase » de Serguey Bodrov, un drame russe réalisé en 1996… Ces films feront l’objet d’un échange en salle avec les spectateurs. 6


Les 27 et 31 mars à l’Omnia : deux documentaires exclusifs, deux cinéastes invités… Fin mars, l’Omnia République invite à Rouen deux cinéastes à venir animer un débat autour de leur film… L’occasion de mettre en avant le documentaire et d’aborder des sujets passionnants à partager avec le public… . Le premier rendez-vous se déroulera le Jeudi 27 Mars avec la venue du cinéaste Jean-Pierre DUCRET qui viendra présenter son film « Se Battre »… Aujourd’hui, pour plus de 13 millions de Français, la vie se joue chaque mois à 50 euros près. Derrière ces statistiques, se livrent au quotidien des combats singuliers menés par des hommes et des femmes qui ont la rage de s’en sortir et les mots pour le dire. À leurs côtés, des bénévoles se donnent sans compter pour faire exister un monde plus solidaire… C’est le thème de « Se Battre », un documentaire qui se penche sur le quotidien de quelques personnes dans le besoin. A travers ce film, Jean-Pierre DUCRET (avec la collaboration de sa co-réalisatrice Andréa Santana) a également voulu mettre en avant l'engagement profond et généreux des bénévoles auprès des habitants. Ce sont de multiples aides du Secours Populaire et d'associations locales qui sont alors filmés dans leurs bonnes actions quotidiennes… Le 27 mars, Jean-Pierre DUCRET animera un débat en salle à l’issue de la projection de son film. . Le second rendez-vous se déroulera le Lundi 31 Mars avec la venue du cinéaste Christophe COGNET qui viendra présenter son film « Parce que j’étais peintre… ». Ce documentaire est une enquête inédite sur les œuvres réalisées clandestinement dans les camps nazis. Christophe COGNET dialogue avec les rares artistes déportés encore vivants et avec les conservateurs de ces oeuvres : des émotions qu'elles suscitent, de leur marginalisation, leurs signatures ou leur anonymat, de leur style, ainsi que de la représentation de l'horreur et de l'extermination. Le cinéaste contemple aussi longuement les dessins, croquis, ou peintures, conservés dans les fonds en France, en Allemagne, en Israël, en Pologne, en Tchéquie, en Belgique, en Suisse... Dans ce voyage parmi ces fragments d'images clandestines et les ruines des anciens camps, « Parce que j’étais peintre… » propose une quête sensible entre visages, corps et paysages, pour questionner la notion d'oeuvre et interroger frontalement l'idée de beauté. L'enjeu en est dérangeant, mais peut-être pourrons-nous mieux nous figurer ce que furent ces camps, appréhender les possibles de l'art et éprouver ce qu'est l'honneur d'un artiste... Le 31 mars, Christophe COGNET animera un débat en salle à l’issue de la projection de son film.

 Jeudi 27 Mars à 20h : « Se Battre » – Entrée aux tarifs habituels de la salle  Lundi 31 Mars à 20h : « Parce que j’étais peintre… » – Entrée aux tarifs habituels de la salle

« UN JOUR : UN JT » revient à l’Omnia le vendredi 28 mars « Un Jour, un JT » est un concours organisé par le Club de la Presse de Haute-Normandie à destination des 15-25 ans haut-normands, l’objectif étant de sélectionner 8 équipes avec pour mission de partir pendant une journée tourner et monter un reportage (audio ou filmé) encadré par un journaliste professionnel de la radio ou la télévision. Une équipe peut comprendre 1 à 4 personnes pour la catégorie TV et 1 à 3 personnes pour la catégorie Radio. Chaque candidature doit être "encadrée" par un(e) responsable qui peut être un professeur, un documentaliste, responsable de MJC, etc… Les réalisations de ce concours seront présentées à la façon d’un "JT" lors d’une soirée de remise de prix à l’Omnia le vendredi 28 mars à 18h30 : les reportages seront projetés sur grand écran devant toutes les équipes et leurs parents, les personnalités régionales institutionnelles et de l’éducation, la presse régionale et les adhérents du Club de la Presse de Haute-Normandie. 7


« Femmes en résistance » au programme des manifestations de l’association « Elles font leur cinéma » les 29 et 30 mars… Dans le cadre de sa mission sur la reconnaissance et l’égalité des droits des femmes, l’association rouennaise " Elles font leur cinéma " a décidé d’organiser un nouveau rendez-vous à l’Omnia après le succès de sa manifestation de l’an dernier (opération : « ensemble contre le viol »). Aussi, les 29 et 30 mars, avec le soutien du Collectif Droits des Femmes, l’association va proposer plusieurs séances de cinéma avec des débats autour de la thématique : « Femmes en résistance » Samedi 29 mars 2014 à 14h : « Nos seins, nos armes » de Caroline Fourest et Nadia El Fani (documentaire, France 2013, 60 mn) : Ce film revient sur la formation du mouvement féministe ukrainien, il y a cinq ans, et analyse dans le détail le combat de ces militantes… Samedi 29 mars 2014 à 15h15 : « Yemen, le cri des femmes » de Manon Loizeau et Sibylle D'Orgeval (documentaire, France 2013, 55 mn) : Issues de toutes les générations et de toutes les classes sociales, elles se battent, depuis plus de deux ans, pour la démocratie et les droits des femmes. Manon Loizeau les a rencontrées à Sanaa. Chronique d'une double révolution en marche… Samedi 29 mars 2014 à 16h30 : « Yema » de Djamila Sahraoui (fiction, Algérie 2012, 90 mn) : Ouardia a enterré son fils Tarik dans une petite maison abandonnée et isolée dans la campagne algérienne. Elle soupçonne son autre fils, Ali, leader d'un groupe islamiste armé, d'être impliqué dans la mort de son frère. Dans cet univers frappé par la sécheresse et la douleur, la vie tente de reprendre ses droits… La projection du film sera suivie d'un débat. Dimanche 30 mars 2014 à 10h30 : « Les Pussy Riot, une prière punk » de Mike Lerner et Maxim Pozdorovkin (documentaire, Grande- Bretagne , 2013, 1h27 - Prix Sundance 2013) : Pendant six mois, les réalisateurs ont filmé le plus célèbre des groupes punk-rock de Russie, les Pussy Riot… leur prière punk dans une cathédrale de Moscou, leur procès et le cauchemar judiciaire qui en a découlé. Ce documentaire est riche des témoignages inédits des membres du groupe et de leurs proches. La projection du film sera suivie d'un débat. Tarif : 5,50 € / 4,00 € (-26 ans)

 Samedi 29 et Dimanche 30 Mars – Tarifs : 4,00 € pour tous pour les séances de 14h et 15h15 du samedi / 5,50 € et 4,00 € (-26 ans) pour les autres séances du week-end

PROCHAIN JOURNAL : LE 1er AVRIL 2014 Ce Journal est édité par : Cinéma Omnia République - 28, rue de la République - 76000 Rouen - tél : 02 35 07 82 70

Directeur de la publication : Richard PATRY – Noé Cinémas Rouen Rédacteur en Chef : Hervé AGUILLARD – directeur de l’Omnia ( herve@noecinemas.com ) Avec la collaboration de : Jean-Marc DELACRUZ – programmateur de la salle ( jean-marc@noecinemas.com )

8

05.03 au 01.04 2014  

Rouen • Omnia

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you